Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

La douce senteur des abricots (PV:Ugrin )

Invité
avatar
Invité
La douce senteur des abricots (PV:Ugrin ) - Dim 14 Oct 2012 - 20:08
"Ahhhh...."
Je poussa un long soupir . Comme il été plaisants de sentir le doux parfum des fruits de ce verger ... C'était bien calme aujourd'hui mise appart les coups de feu qui s'échappaient de l'arène . Le soleil brillait de mille feux ce qui est bien rare en cette saison .

J'étais dans un arbre ..Un abricotier très bien fournit en fruit .J'avais bien envie d'en manger un .! Mais il sont hallucinogènes ..!! Mieux vaut pas en manger dans ces cas...

Ah? Quelques élèves passaient par là ,ou des repentis; Honêtement je ne faisais aucune diffenrence entre les deux ,C'est vrai ! En ce lieu pourquoi devrait-ont juger les autres?
Non cela n'apporterais rien a personne si ce n'est du remord et de la peine et il y'en avait bien assez sur la Terre .

Je cueullis un abricot puis je commença a jouer avec *long soupir* pourquoi dois-je penser au stress? Ici je n'ai pas le temps de stresser mais ......

C'est dingue comme c'est mort ici ...

Certes ...nous sommes morts mais il y'a des limites !! Quels ennuie mortel flottait sur cet endroit ! Si il y'avait un peu plus d'annimation on pourrais se croire a une veillée funêbre...

N'y a t'il vraiment rien a faire.? Tout le monde sort de l'académie malgré l'interdiction je crois ...
Les règles sont mortes aussi j'ai l'impression ... Rien d'étonant des cambrioleur ou autre sont ici...

Cambrioleur .? Poignard.? Ce garçon..?

Non ! Je ne veut pas me souvenir !

Je me tenais la tête comme si elle était prise d'une violente migraine .
Je luttais jours et nuit même dans la mort pour oublier cet orphelinat la police ...et tout le reste..
Invité
avatar
Invité
Re: La douce senteur des abricots (PV:Ugrin ) - Mar 16 Oct 2012 - 23:54
Un verger des plus vastes. Ugrin fut agréablement surpris par ce dernier, bien qu'un peu troublé. Dans un monde où tout ce qui portait la marque de son père était absolue, voir un jardin plus grand et plus beau que celui des Zapolya frôlait le blasphème. Allons bon ! Ces siècles de sommeils ne l'ont pas pour autant isolé du monde. Depuis les limbes, il avait put suivre l'évolution dette planète, admirant la grandeur discutable de l'homme. Celui ci avait fait preuve plusieurs fois des plus grands miracles comme des pires aberrations. C'est pourquoi les lointaines pétarades de ces fameuses armes à poudre noire ne le surprirent qu'à moitié. Folie qu'est l'homme et sa soif de puissance ! Voila pourquoi un reigne tel que celui des princes transylvaniens avait sa place parmi les mortels et les fous. Devenant à la fois les berger et les loups de ces impudents qui menacent leur propre espèce ! Quel malheur que la plupart des têtes couronnées soient tombées. Les dernières étant de simple pantins, de vulgaires souverains d’opérettes sachant à peine compter écus et conquêtes ! Quelle déconfiture...

Cet accès de nostalgie mêlé de rage entraîna une certaine fatigue chez le jeune prince qui couvrit son visage pâle de ses longs doigts, sa main faisant étrangement penser à une gracieuse araignée gantée de blanc. Une profonde lassitude, voila qui ne le rajeunissait pas. Mais il découvrira un jours l'identité de son assaillant, l'assassin de son père, et lui fera payer au centuple, cette apparition de pacotille.
Dans sa soucieuse marche, Urgin aperçu une jeune silhouette au pied d'un arbre. Une jeune femme de bleu vêtu semblait noyer ses soucis entre ses mains ganté aussi de blanc. Une représentante de la bourgeoisie des environs ?

"A l'ombre de demain
Je n'ai peur que de mon destin
Mais sans jamais un boniment
Je ne regrette un soleil couchant."


Regardant vers l'horizon, le noble se décida à tourner son regard sur cette mystérieuse apparition avec son éternel sourire en coin. Avec tant bien que de mal, il s'éclairci la gorge, masquant son accent germanique.

"C'est un poème de chez moi, les gens se le raconte quand ils sont tristes..."

Ugrin n'était pas sûr que ses traditions seraient reconnues ici. Il fallait le reconnaître, ses habitudes et son esprit n'était pas reconnu à travers tout les styles et les pays. Mais peu importe ! Un Zapolya sait s'imposer n’importe quel oeil aiguisé saurait reconnaître sa grandeur !
Il ne put s'empêcher son oeil de parcourir les environs. Une majesté s'échappait de chaque parcelle, une senteur irréel qui lui rappelait les bois autours du château. C'était amusant et cela lui donna presque l'envie de chasser. Ses doigt glissèrent discrètement sur le pommeau de sa dague avec nostalgie. Il était amusant de se souvenir de la suite de ce fameux poème:

"L'ivresse de tout les vins
La peau de toute les femmes
N'est rien à coté de l'appel du sang
Au delà de tout les sens communs,
Et du cris de mille âmes,
L'or vermillon est le cursus de mon rang"

Curieusement amusant...Le noble laissa retint un petit rire derrière ses dents blanches et pointues. Un sourire de choix.
Invité
avatar
Invité
Re: La douce senteur des abricots (PV:Ugrin ) - Mer 17 Oct 2012 - 22:41
Le temps ne changeait point...De temps en temps des pas se faisait entendre puis il s'arretaient et reprenaient leurs chemins .
Qui est ce encore .? Je sens une presence inconnue .. Certainement un nouveau ...!Pas de quoi s'affoler !! Il est vrai que je ne suis pas la depuis longtemps mais je pense que si cette présence n'était pas réelle je le remarquerais.!
Il me sembla distinguer une silhouette un peu plus loin ..Un grand homme au cheveux noir suie ... Il s'aprocha de moi avant de dire..

"A l'ombre de demain
Je n'ai peur que de mon destin
Mais sans jamais un boniment
Je ne regrette un soleil couchant."

.....? C'est un poème.? D'accord c'est bizarre mais bon depuis que je suis ici rien ne m'étonne ..

"C'est un poème de chez moi, les gens se le raconte quand ils sont tristes..."

D'ou il sais que je suis triste.!? Et ....Et ce n'est pas vrai je ne suis pas triste je réflechis.!!! C'est tout.!!

Ah ... euh ...Victoria Seras enchantée..

J'était un peu surprise au début mais tout passe . Après tout les journées sans rencontre deviennent très rares...

C'est.....C'est un joli poème ...

Oui bon comment je peux entretenir cette conversation !? Cela n'a aucun sens !! L'homme carressa une dague avec ses doigts puis il sourit . Son sourire laissait apparaître des crocs....DES CROCS!?

hum...

Je mis la main sur la cross de mon fusil de precision attaché dans mon dos , par reflexe.
Peut être que le geste été inocent ; Il n'empêche que ..Depuis ma mort je suis méfiante avec les armes...SURTOUT les dagues ou poignards et autre armes blanches..

J'attendait de voir si il y'avait du danger ... Après tout comme dirais mon professeur yuri... "Reste calme ne bouge pas et analyse.!! " Bon d'accord j'ai enlever les petite injures tes "Ignorante ou inprudente" et j'en passe des meilleures...

Bon alors je m'imobilise tout en restant en garde ...Et J'analyse la situation...

A la moidre attaque je suis prête a parer ou a esquiver .... Victoria Seras ne fait pas deux fois les même erreurs... (bon d'accord juste quelque fois ..... )
Invité
avatar
Invité
Re: La douce senteur des abricots (PV:Ugrin ) - Sam 3 Nov 2012 - 23:55
Le compte esquissa un sourire et feigna un soupire exagéré.
"Anti-midians 13,7 millimètres. Vous chassez du gros gibier dites moi..." Dit-il en tournant le fusil dans ses mains. A la place, la jeune fille se retrouva avec une volumineuse branche morte sous la main.

"Je ne suis pas là pour ce genre de jeux mademoiselle Seras. Si vous éliminer était dans les mes intentions, j'aurais commencé par l'usage de ce...jouet"

Son esprit jusqu'alors désincarné avait au moins eut la facilité de passer d'un plan à l'autre, se régalant même de circuit d'infortaion tel que ce fameux "internet" . Un bien curieux messager mais des plus efficaces.

Il lança ledit jouet vers son propriétaire avant de rejoindre l'ombre de l'abricotier, humant l'air avec douceur et sérénité.
"Le corps humain est composé de graisse, de muscles et de sang. D'os et de tendons, j'en passe..Un sot ignorerais la comparaison avec l'âme humaine. La tristesse, la folie, la joie, la colère...qu'importe la nuance, elles s'attirent telle la la goutte vers la flaque, la flamme vers le foyer. Ses deux systèmes étant étroitement lié avec une simplicité que seule la nature sait nous cacher"

Il sembla reprendre son souffle et et son regard se perdit dans l'horizon.
"Dès lors, il s'agit plus de lecture que de recherche...mais veuillez m'excuser."

Il saisit la de la jeune fille et s'accroupit pour y laisser un rapide baiser. Tradition oblige.
"Lord Ugrin von Zapolya. Mais vous pouvez m’appeler Ugrin. Que cela reste entre nous."
Se fondant dans l'ombre, son sourire étincelant semblait guider ses paroles presque furtives, proches du chuchotement.
"Alors...quel est donc d'objet de vos soucis chère Victoria ?"

Tout compte fait, elle était manifestement de la petite gens. Peu importe, il pouvait être amusant de s'y mêler. Cela n’empêchait pas le prince de sentir une palpitation grandir en lui. Une envie de...tuer ? Peut être, une sorte d'excitation de se mêler à cette gens et pouvoir affirmer son pouvoir et son autorité à tout moment. Ce jeu ne durera pas une éternité, vu les battements grandissant dans sa poitrine.
Invité
avatar
Invité
Re: La douce senteur des abricots (PV:Ugrin ) - Ven 9 Nov 2012 - 0:09
Cet homme me semblais...étrange ... il sourit .Je distingua un esquisse...Un sourire ..Qui semblait faux , presque malsain. Il me regarda fixement .

"Anti-midians 13,7 millimètres. Vous chassez du gros gibier dites moi..."

mais ... un fusil tournait dans sa main ..! Mais je connais ce fusil .!!
Je regardit a tout a hasard ma main et ..ce que je vis ? Une branche morte ..!

que!?

je pesta et me debarassa de la branche .

"Je ne suis pas là pour ce genre de jeux mademoiselle Seras. Si vous éliminer était dans les mes intentions, j'aurais commencé par l'usage de ce...jouet

je le regardit faire. Un véritable tour de passe passe, j'ignore comment , mais il passit derrière moi . J'eu du mal a ratrapper mon arme d'ailleurs...

"Le corps humain est composé de graisse, de muscles et de sang. D'os et de tendons, j'en passe..Un sot ignorerais la comparaison avec l'âme humaine. La tristesse, la folie, la joie, la colère...qu'importe la nuance, elles s'attirent telle la la goutte vers la flaque, la flamme vers le foyer. Ses deux systèmes étant étroitement lié avec une simplicité que seule la nature sait nous cacher"


Il semblait avoir un regard... vide ...

"Dès lors, il s'agit plus de lecture que de recherche...mais veuillez m'excuser."

le jeune homme saisit ma main et y déposa ses lèvres . Je n'ai pas vraiment l'habitude de cela...Mais ce n'est pas la première fois que ça m'arrive.

"Lord Ugrin von Zapolya. Mais vous pouvez m’appeler Ugrin. Que cela reste entre nous."

je me contenta d'aquiecer .

étrange il se fondit a nouveau dans l'ombre embusqué comme un loup affamé guettant sa proie ... il me semblis distinguer une murmurre derriere moi

"Alors...quel est donc d'objet de vos soucis chère Victoria ?"

J'eu un brève mouvement de recul
Tout mes souvenir remontaient ...
Mon meurtre , La police , L'Orphelinat..............Ce garçon........"Greece" ..C'était son nom ...

je me contentit de secouer vivement la tête

Je ....Je n'ai aucun problème .!!!

pourquoi.? Pourquoi même dans la mort ..Je ne peux oublier mon passé!
oui ...c'est sa que je voudrais .....Juste ça... "oublier" mon passé ...
La douce senteur des abricots (PV:Ugrin )
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Tarte fine abricots/frangipane
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page