Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un cours trés personalisé

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Un cours trés personalisé - Jeu 11 Oct 2012 - 21:36


Aujourd’hui Alexander venait de faire son premier de sport en tant que professeur. On lui avait donné un trombinoscope, un feuille avec les noms des élèves et des photos d’eux, fichtrement pratique pour avoir rapidement leur nom et visage en tête. Avant sa mort il devait demander régulièrement les noms, il avait même finit par penser à utiliser des numéros … Enfin cette fois il avait un avantage pour que ça ne se reproduise pas.
Pour ne pas changer les habitudes qu’il avait avant sa mort, il fit simplement des tests pour vérifier leurs capacités physiques, avec un meilleur matériel et limiter dans le temps. C’est vrai ses écuyers n’avaient pas que 80 minutes de sport ! Ils en avaient plusieurs heures par jour ! Mais bon c’était les règles, et comme tout bon chevalier il les suivait. Enfin bon il arriva à une conclusion simple, pour des futurs dieux, il ne tenait pas tous une forme adéquate, loin de là. Donc sur 80 minutes il leur fit faire, 40 minutes de courses à pieds où le plus endurant du groupe stoppa juste avant la quarantième, puis à tour de rôle un test sur le poids supporté sur le dos, où certains se sont bien débrouillés.
Ce qu’il leur faisait faire ne servait pas uniquement à dresser des profils physique, par la même occasion Alexander se faisait une idée de leur motivation et de leur moral, simplement en observant l’implication qu’il avait dans le cours et leur façons de se tenir, peu discipliné pour la plupart. Ses écuyers avaient bien plus de respect pour l’enseignement qu’ils recevaient, que les étudiants là.
Enfin Alexander repéra un étudiant tantôt sociale, tantôt discret, qui ne semblait pas porter à cœur son cours. Après un moment à chercher dans le trombinoscope, il finit par trouver son nom, Koyomi Nakamura. Repensant aux cours personnalisés une idée traversa Alexander. Voulant faire comme avec ses écuyers qui avaient du mal pour une raison quelconque, il pensant bien sur à un cours de sport particulier. Dans le cas présent un manque de motivation, était facile à aborder en endurance brute, cet élève allait venir avec lui en montagnes pour une course d’endurance motivante. Bien sur il alla à sa rencontre juste après la fin du cours.


- Monsieur Nakamura, je désirerais vous revoir à 15h30 au sein du centre de sport.

Laissant passer la journée, Alexander attendit à l’heure prévus l’élève à l’entré du centre de sport, il avait préparé des poids, dix-huit kilogrammes de poids que l’on peut accrocher sur une personne dans un sac à dos à coté de lui, ainsi que deux gourdes d’eau.






Dernière édition par Alexander Urmanis le Sam 13 Oct 2012 - 22:39, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Jeu 11 Oct 2012 - 23:20

BONJOUR, TU SAIS QUOI ? JE SUIS MISANTHROPE

J’avais un rapport assez particulier avec cette matière qu’on avait l’habitude d’appeler Education Physique et Sportive.

Personnellement. C’était plus le côté physique que je sentais plutôt que le côté sportif. Surtout pendant ce cours.

Bon je connaissais pas les antécédents de notre prof là… Euh… Monsieur Urmanis... ? Mais ses cours relevaient vraiment de la torture. J’étais peut-être devenu un Dieu, apprenti-Dieu certes, mais demander de courir pendant 80 minutes non-stop… Je crois que j’ai tenu dans la vingtaine de minutes, j’avais pas de montre à ce moment là.

On a ensuite eu une petite… Hmm… Enlevons l’adjectif petite… Donc on a eu après ce « bref » test, une épreuve de poids, dans celle là, je pense avoir plutôt bien réussi… Enfin tout est relatif, surtout quand j’ai vu ce que d’autres étaient capables de faire.

Durant toute ma scolarité, et encore maintenant, je me sentais légèrement mal à l’aise avec les professeurs, j’avais une immense difficulté à savoir sur quel pied il fallait danser ave eux. Et c’est pour ça que quand je vis monsieur Urmanis s’approcher de moi, j’avais presque l’impression que mon cœur tombait comme une pierre dans ma poitrine.

C’est pour ça que quand il me demanda de le revoir à 15h30, j’acceptais presque de manière automatique en marmonnant, d’une manière tout de même audible, un :

« Euhm… Oui d’accord. »

… Tellement dénué de personnalité que j’avais presque eu envie de me tuer juste après l’avoir dit.

En surface je restais de marbre, souriant de manière polie.

La journée passa de manière plutôt lente et les quelques évènements qui auraient pu l’affecter, n’ont, au final, eu aucune incidence sur ce qui arriverait finalement.

J’étais donc là. Un peu en avance sur l’heure convenue. Ne voyant personne aux alentours, je m’avançais en feignant de regarder ailleurs, bien sûr j’avais remarqué la présence de mon prof de sport, mais, comment dire, conserver un contact humain assez long me mettait légèrement dans l’embarras.

C’est donc en me grattant la nuque que je me plantais face à lui, ni trop loin, ni trop près. Elevant la voix pour engager les « politesses usuelles ».

« Hmm… Bonjour monsieur, je suis venu comme vous me l’avez demandé. »

Je me décidais à me tenir un peu plus correctement en croisant les bras sur mon torse.

Mais un réflexe reste un réflexe.

Immédiatement, ma main droite pris place dans ma chevelure alors que je posais une question.

« Hum… Qu’est-ce qu’on va faire… ? On attend d’autres gens… ? »

Je posais cette question comme si je parlais du temps qu’il faisait. Je détestais simplement que des blancs s’installent.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Ven 12 Oct 2012 - 10:57


Quand Alexander avait rejoins Koyomi pour lui dire qu’il désirait le revoir rapidement, le jeune dieu en herbe accepta. Certes, il n’avait pas trop le choix, mais il aurait put faire l’effort qu’un sentiment quelconque transparaisse dans ses paroles … Déjà que le fait d’hésiter à répondre ne donnait pas une bonne impression. Enfin l’élève avait répondus d’une voix si monocorde, dénuée de toute volonté ou de gêne, que parler à un caillou aurait sûrement donné la même impression au chevalier, une magnifique impression de vide.
Le vide c’est le mal de tout homme, et il en va de même pour les dieux, sans énergie, sans motivation on arrive à rien.
Pourtant, dans le doute, et car c’était son premier cours avec cet élève, Alexander décida de mettre ce manque d’énergie sur le compte de l’épuisement.

Fatalement, lorsque l’heure du rendez-vous arriva et que le professeur vit l’élève arriver légèrement en avance, il sourit, il avait au moins la qualité exemplaire d’être ponctuel, même si la chose pouvait le déranger.
Enfin, la bon ne impression qu’il avait donné jusqu’à s’évapora aussi vite qu’elle était venue. Koyomi avait certes engagé des politesses, mais l’hésitation était toujours présente dans sa voix. En jetant un dernier coup d’œil sur la fiche de Koyomi, posée sur une planche à écrire sous son bras, Alexander répondit simplement.


- Bonjour, monsieur Nakamura.

En glissant la planche et la feuille dans le sac, le professeur remarqua un nouveau geste de gêne de la part de son élève, alors que visiblement il refusait de laisser un silence s’installer. Passer sa main dans les cheveux, briser une posture droite et fière pour ce simple geste, vexait l’instinct de chevalier d’Alexander.
Ensuite, Alexander se releva et enfila le sac à dos avant de répondre en commençant à se diriger vers le portail des dimensions.


- Nous n’attendons aucun autre élève. Quand à ce que nous allons faire, je vous laisse imaginer ce qu’un professeur de sport peut demander à un élève au cours d’un cours personnalisé. Il laissa un bref silence avant de reprendre. Je vous expliquerais tout en détail lorsque nous seront arrivés dans les montagnes.

Du point de vue d’Alexander le sac était léger, mais les anses du sac ne partageaient visiblement pas son avis, le principal était qu’elles tiennent jusqu’à l’orée de la foret, après elles seraient soulagées.




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Ven 12 Oct 2012 - 22:33

ALLER JE SUIS A FOND LA, ENVOIE LE TRUC !

D’un certain côté, je sentais mon enseignant plutôt irrité. Me contentant de le suivre après avoir brièvement acquiescer face à sa réponse.

Oui je sais que c’était un peu stupide de demander ce qu’on allait faire. Après tout c’était un prof de sport…

Rien que cette pensée me mit la mort dans l’âme.

Lui emboîtant le pas, je me rendis compte que ça allait être la première fois que je retournerais dans le monde réel…

Ressassant les bribes de souvenirs que j’avais de mon existence mortelle, je restais pensif tout le long du trajet, ne demandant pas davantage de détails sur le cours que j’étais sur le point d’avoir, le suivant de manière presque automatique.

C’est presque surpris que je repris « conscience ». Arrivé à destination, je regardais aux alentours. L’air forestier venant me caresser les narines Jetant quelques regards rapides avant de reporter mon attention sur mon professeur.

Je commençais quelques étirements, tirant sur les muscles de mes mollets, supposant que je devrais sans doute courir dans les bois.

Puis me redressais enfin, attendant une instruction ou autre, j’étais peut-être pas tellement motivé, mais un cours c’est un cours.

« Je suis prêt. Je dois faire quoi ? »

Maintenant que la légère lassitude de devoir subir un nouveau cours de sport s’était dissipée, je ressentais une petite pointe d’adrénaline me traverser. Ça avait un petit aspect compétitif de devoir montrer ses capacités comme ça à un enseignant.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Sam 13 Oct 2012 - 22:38


L’élève était vraiment dépourvu de personnalité, mais bon tenter de changer ceci était l’objectif du professeur pour ce cours.
Le chemin se passa sans problèmes, dans le plus pur des silences, on ne retrouvait un silence pareil que dans un monastère ou dans un temple. Après avoir passer le portail des dimensions il ne restait plus beaucoup de chemin avant d’arriver à la lisière de la forêt.
L’air du monde des humains semblait avoir un peu troublé Koyomi, mais un large sourire se dessina sur le visage d’Alexander lorsqu’il vit le jeune homme se mettre à faire des étirements. La motivation semblait visiblement l’avoir revitalisé.

D’ailleurs profitant des étirements que faisait l’élève, Alexander jeta son sac au sol, cela fit pas mal de bruit au passage. Dans ce sac se trouvait les fameux poids, il en sortit alors neuf bandes de deux kilos chacune, que l’on pouvait enrouler et attacher à l’aide d’un ingénieux système de bandes qui se liaient ensemble lorsqu’elles entraient en contact, les scratchs. S’habituer à ce genre de chose si nouvelle pour lui et pourtant si pratique allait lui prendre du temps. Après ça il regarda Koyomi finir ses étirements et lui demander, visiblement motivé, ce qu’il devait faire.


- Ne bouge pas.

Après lui avoir dit ça il attrapa 4 poids au sol, et en fixa un sur chaque avant bras et chaque mollet de l’étudiant.

- Quatre suffiront je pense.

Il plaça ensuite les cinq restant sur lui, à la différence que le cinquième se retrouve autour de son ventre et qu’il porte en plus le sac avec les gourdes. Mais Alexander est plus léger qu’au début il ne ressentit donc qu’un soudain allégement. Puis il pointa du doigt le sommet de la montagne.

L’objectif est simple … rejoindre le sommet par le chemin le plus court, la ligne droite.

Alexander avait dit simple, car le principe était on en peut plus basique. Cependant il n’a jamais dit que cela allait être facile à faire, après tout l’intégralité du chemin était de la monter, il fallait croiser la forêt, un marécage, une rivière, escalader une paroi rocheuse pour rejoindre un sentier qui s’enlaçait autour du sommet au finale. Bien sur chacun des obstacles est séparé des autres par quelques minutes de courses à pied. L’objectif n’était pas de tuer son élève mais de voire jusqu’ou sa motivation l’amènerait. Alexander ne comptait pas du tout tout faire, enfin si l’élève allait jusqu’au bout oui, mais il savait qu’il aurait lui-même un peu de mal pour l’escalade.

- Je vais te chronométrer. Tu ouvriras la marche et je te suivrais. Évite d’utiliser tes pouvoirs pour te faciliter la tâche, sinon l’exercice perdra son sens. Nous partons quand tu veux si tu n’as pas d’autres questions.

A ses mots il remit le sac sur son dos et fit rapidement un ou deux étirements. Attendant de voire ce que son élève allait faire.




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Lun 15 Oct 2012 - 17:05

MANGAS ANIMES MANGAS... FUAAH...

Le contenu du sac m’intriguait de plus en plus, le bruit lourd qu’il fit en s’écrasant sur le sol ne me rassura pas le moins du monde. Fixant du coin de l’œil les, appelons les par ce qu’ils sont, instruments de torture. Une curieuse flamme s’était éveillée en moi en les voyant, ce genre de système, j’en avais vu que dans les mangas, genre un personnage qui doit faire un fort level up.

Donc d’un côté j’étais motivé par ces objets, bien que de l’autre je me disais que ce serait un cours relativement violent pour mon corps.

Me laissant faire, mon maître m’attachait les divers poids. Les poignets et les mollets entravés, j’essayais quelques gestes, franchement ralentis par la masse importante qui m’était accroché.

En fait, je me trouve un peu nul de me plaindre devant vous, surtout quand je vois que le prof en avait cinq autres dans le sac et qu’il trimballait les neuf depuis le début du trajet…

Lorsqu’il pointa le doigt en direction de la montagne, j’étais presque sûr de ce qu’il allait dire ensuite, vous savez dans les animes là, quand le coach donne un exercice quasiment impossible à ses lèves comme traverser les Etats-Unis en poussant un camion le long de la route… Certes j’étais pas au même niveau mais j’avais un peu cette impression là en voyant le pic, relativement éloigné, qui surplombait une forêt pour le moins touffue.

A sa remarque supplémentaire, je commentais plus que pour mon professeur, mais gardais tout de même une tonalité audible.

« Y a pas de souci à se faire de ce côté-là… Ce serait comme me mentir que d’utiliser ce pouvoir… »

Je tirais mes bras en arrière, essayant de m’habituer un peu à la charge qui pesait sur mon corps, levant une dizaine de fois les genoux afin de ne pas démarrer à froid.

Puis. Je commençais à avancer sous les arbres, gardant en vue mon objectif.

D’ordinaire, j’aurais touché le tronc des arbres du bout des doigts afin de m’aider à progresser, cependant, les poids pesaient sur mes bras beaucoup plus que je ne l’aurais imaginé.

Le début était plutôt pénible, passant mon temps à tirer sur mes muscles pour pas qu’ils ne s’ankylosent, je perdais quand même pas mal d’énergie au « bien-être » de mon corps.

Ce n’est que petit à petit que j’appris à faire avec, enfin, je ne dis pas que je pourrais me taper un sprint jusqu’au sommet, ça c’est impossible pour le moment, juste que mes jambes se mouvaient avec plus de souplesse, évitant de se lever trop haut pour provoquer un effort trop important. Mes bras se déployant avec douceur afin de trouver quelques appuis quand mes pupilles en repéraient.

Bon, malgré mes beaux discours j’avançais quand même péniblement. La végétation se faisant parfois plus dense, je devais déployer mon énergie de façon plus importante.

Une dizaine, peut-être une vingtaine de minutes plus tard, les bois semblaient s’éclaircir. Arrivant dans ce qui semblait être une clairière, je soufflais un moment. Laissant à mes muscles endoloris un moment de répit.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Mar 16 Oct 2012 - 2:40


Koyomi s’était laisser faire pour les poids d’entraînements, bonne nouvelle en soit car certains n’appréciaient pas du tout que ce soit leur professeur qui les attachent. Mais Koyomi semblait un peu différent, comme si il avait encore gagné un peu de motivation.
Il semblait vouloir s’habituer aux poids, Alexander était trop habituer à en porter pour avoir besoin de ça. D’ailleurs l’élève ne semblait pas vouloir utiliser ses pouvoirs pour cet entraînement, excellent état d’esprit.
Regardant ensuite le jeune homme partir en trottinant, Alexander déclencha son chronomètre et suivit Koyomi.
Les bois furent traversés en exactement 16 minutes et 45 secondes, la traversé fut simple. Alexander avait suivit sans difficultés Koyomi, qui avait eu un léger moment de difficultés au départ. Mais il semblait qu’il avait finit pas trouver les astuces pour diminuer l’effort.
Une fois arrivé à l’entrée d’une clairière, Alexander ne put ignorer ce que l’élève se chuchota à lui-même.


« Pitié qu'il ne s'approche pas.. Pas un de plus. »

Le professeur s’inquiétait, faisait-il si peur que ça à l’élève ? Passait-il à ce point pour un tortionnaire avec son entraînement ? Le moment était venu de faire comme avec ses écuyers.
Il alla alors derrière et posa ses mains sur les épaules de Koyomi.


- Tu te débrouilles très bien ! Garde courage, je sais que tu es capable d’aller plus loin, je le sais !

Rien ne valait des encouragements honnêtes, pour motiver quelqu’un, lui montrer une marque de confiance ne pouvait que le forcer à se dépasser, et certainement oublier sa peur.

- Après les 16 minutes de forêt et cette clairière, nous allons atteindre un marais, te sent tu prés ? Nous feront une pause après le marécage si tu le souhaite.

Il pouvait bien lui offrir une pause, si il souhaitait, rien n’interdisait de se reposer au cours d’un exercice. Le choix devait revenir à la seule décision de l’élève. Et le course continua tranquillement à travers la clairière.




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Mer 17 Oct 2012 - 22:40

UN MARAIS... OH MY... BON BAH ON Y VA.

Je sursautais légèrement en sentant ses mains se poser sur mes épaules, ça avait un côté chaleureux qui avait le don de me donner un peu de baume au cœur. Je hochais la tête en souriant doucement, avant de lui répondre d’une voix relativement intelligible.

« Merci professeur… Mais on a encore beaucoup de chemin… »

J’avais l’impression de me prendre de plus en plus au jeu. L’épreuve devenant un test que je mettais sous la forme d’un défi à ma propre fierté. Je sais que ce que je dis va paraître relever de la schizophrénie, mais mon état mental était clairement différent, tout à l’heure vous aez pu voir le Koyomi habituel, celui qui est semi-motivé par tout, et maintenant… Vous avez le Koyomi motivé, c’est une occasion assez rare pour le souligner.

Enfin, passons sur cette petite incartade scénaristique.

Les paroles de mon enseignant sur la suite des évènements me donnant une nouvelle force, j’acquiesçais à nouveau. Gardant en tête mon temps sur la première partie du cours. J’avançais d’un pas déterminé… Jusqu’à l’arrivée aux bords du marais…

Tournant la tête aux alentours…

Bon… Pas le choix je crois… Va falloir traverser…

J’avais vu dans une émission à la télé qu’il fallait se déshabiller pour pas garder de vêtements mouillés dans ces cas là… Bizarrement j’avais pas envie de m’engager nu dans une eau dont je voyais pas le fond.

Je pris une petite inspiration… Riant intérieurement en voyant cette longue étendue d’eau…

Haha… Nan… Pas le choix…

J’entrais dans l’eau en retenant une grimace de malaise, elle était glaciale évidemment.

Progressant péniblement, je sentais mes jambes qui s’enlisaient dans la boue stagnante de l’étang. Râlant légèrement, j’avançais en levant mes jambes avec effort, mais l’entrée dans l’eau avait aussi pour effet de rendre les poids un peu moins pénible à soulever, mais restait la résistance de l’eau…

Plusieurs minutes plus tard, j’arrivais enfin sur la rive en face, restant un moment à quatre pattes sur la berge pour reprendre mon souffle. Je m’étendais finalement dans l’herbe sèche afin de prendre…

« Je vais… prendre une petite pause si ça dérange pas… »

Je laissais mes yeux se perdre un instant dans le vaste.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Jeu 18 Oct 2012 - 10:04


La réponse de Koyomi avait tiré de nouveau un petit sourire au professeur, qu’il était bon d’entendre les paroles d’un élève motivé. Alexander à toujours sut apprécier la motivation dont pouvait faire preuve les nouveaux et s’amusait à la mettre à l’épreuve tout en redressant ceux qui chutaient, c’était peut être là ce qui avait fait sa renommer d’entraîneur.

Enfin le plus important c’est que l’élève repartit sans attendre de restes, et que son professeur le suivit à travers la clairière. Le pas était rapide et assuré, reflet direct de la motivation que montrait Koyomi, mais toujours pas assez rapide pour franchement éprouver le professeur de sport.
Après six minutes à trottiner dans la vaste étendue herbeuse, les deux arrivèrent face au marais.

Alors que l’élève hésitait à y aller directement, peut être vu l’original couleur brune verte et l’agréable odeur nauséabonde que dégageait l’eau, Alexander lui se plongea dans ses souvenirs, enfin son souvenir, de sa seule bataille dans un marais. Cette bataille avait été une vrai guerre au ralentit, et les archers s’en donnait à cœur joie. Mais le souvenir le plus marquant était incontestablement le temps considérable qu’il lui fallut pour faire de nouveau reluire son armure, tout une journée et frotter les articulations de son armure et chaque fixation, ça marque n’importe quel chevalier …
A peine l’élève avait descendus délicatement dans l’eau vaseuse, que Alexander sautait à son tour, ressentant la morsure de l’eau froide et peu clair du marais jusqu’aux anches. Et les deux avancèrent à travers le pseudo dédale que formait le marais, freiner par l’eau qui ne s’écartait pas bien devant eux.
Mais ils arrivèrent de l’autre coté et Koyomi s’affala sur le sol tendit que le professeur, main sur les genoux reprenait son souffle. Comme pour compléter la pause que demanda l’élève Alexander sortit alors les gourdes et en tendit une au jeune homme.


- Tenez buvez un peu, ça vous fera du bien.

Buvant ensuite dans sa gourde, Alexander attendait que Koyomi lui tende de nouveau la gourde pour la remettre dans son sac.
Pendant se temps il contemplait l’immense clairière qui s’ouvrait à eux, couper par la rivière. Si on continuait tout droit on tombais sur une zone profonde et agité de la rivière, mais on regardait un peu plus bas, on distinguait un petit passage a gaie, Le professeur se demandait ce que choisirait son élève.

D’ailleurs il regarda rapidement son chronomètre, 16 minutes pour la forêt, et 17 pour le marais, pas étonnant qu’ils soient fatigués, ils avaient un peu forcés sur le rythme dans l’eau marécageuse.

Quelques minutes plus tard, Koyomi se redressa, le professeur récupéra la gourde et la rangea dans son sac. L’exercice reprenait.





Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Ven 19 Oct 2012 - 11:15

MORT OU PAS MORT, THAT IS THE QUESTION.

Je me redressais légèrement, presque surpris par la marque « d’affection ».

Bon je sais, c’est normal de proposer de l’eau quand on en a, mais je sais pas, ça avait quelque chose qui était franchement généreux, de mon point de vue.

Saisissant entre mes doigts engourdis la forme rebondie de la gourde, j’en ouvris le goulot pour boire quelques gorgées. Je ne m’étais pas jeté d’une manière avide sur l’eau, je savais qu’il fallait que je calme un peu mon organisme pour qu’il prenne un peu de repos. Et, bien que le paysage ne s‘y prêtait pas vraiment, mon regard s’était attardé sur l’étendue de vase que nous avions traversé.

Je me relevais rapidement, rendant le conteneur d’eau au professeur. Un coup de vent me rappelait mes vêtements trempés, mes muscles s’étant refroidis un peu trop vite, je ressentis une légère douleur au niveau de la cuisse, rien de grave je dirais…

« Bon… On y va…. ? »

Maintenant que les conditions s’étaient encore durcies, je n’avais qu’une envie, c’était d’en finir. Soit en arrivant à la fin du parcours, soit en espérant que mon enseignant ne soit pas trop laxiste avec les horaires de cours.

J’avançais lentement, le tissu humide et boueux me collant à la peau, j’avais l’impression que les poids étaient plus lourds qu’auparavant.

Décidément cette pause m’a été vraiment défavorable…

Très vite, le son, puis la vue particulière d’une rivière me parvint. Le problème. C’est que le courant semblait plutôt fort.

J’avais l’impression de faire quelque chose de stupide, un peu comme les gamins qui regardaient une feuille suivre l’eau d’un caniveau, j’avais pris une branche morte, relativement lourde, vu les efforts que je déployais, un petit bruit à mon épaule suivit d’une douleur me le signala d’ailleurs. Puis, je la laissais tomber dans l’eau, m’éclaboussant légèrement au passage.

Le bâton prit un moment avant de se faire emporter dans le fond de la rivière.

Ce serait dangereux de traverser comme ça en effet.

Hmm… Traversons, pas le choix.

Je cherchais le fond du bout de mes semelles, évidemment, je ne le trouvais pas et quelques rochers plutôt menaçant se trouvaient un peu plus loin.

Je fermais les yeux, puis descendis tout simplement. La violence du courant m’avait très vite emporté dans les profondeurs de l’eau.

C’est à ce moment là que je me suis dit que j’étais un peu dans la m-…

La branche que j’avais lancée à l’eau m’était revenue à la tête et le temps de me tordre de douleur sous l’eau, je m’étais écrasé sur un des rochers qui brisaient le flux de la rivière.

En temps normal, j’aurais dit « The End », vu l’importante masse de sang qui s’était soudainement propagée dans l’eau.

En temps normal.

M’accrochant de rocher en rocher, j’avançais lentement puis atteignis finalement l’autre côté de la rive. Crachant les restes d’eau qui me restait dans les poumons, j’en profitais pour rapidement vérifier mon état de santé. Passant une main fébrile sur ma tête, puis sur mes côtes qui s’étaient normalement brisées sur la pierre.

Rien. Je devrais être mort…

Le souvenir du camion qui m’avait percuté me revint en mémoire.

Si je suis mort… Je ne pourrais donc vraiment pas mourir… ?

La douleur elle, était bien réelle, et malgré le fait que je vous parle d’une façon pratiquement sereine en ce moment, ne signifie pas le moins du monde que j’étais simplement assis à prendre le thé.

J’étais essoufflé sur l’herbe déjà plus verdoyante qu’auparavant, me tenant le torse dont la douleur persistait, tout en me frottant la tête. Les membres engourdis par le froid, le poids des masses attachées à mes membres semblaient s’être encore alourdis.

La fatigue commençait vraiment à se faire sentir.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Ven 19 Oct 2012 - 18:36


Visiblement il ne voulait pas lâcher le morceau, et ce ne pouvait être qu’une bonne chose, mais pourtant Alexander se demandait si l’élève ne forçait pas un peu trop. Après tout forcer vraiment trop n’était absolument pas bon, même si légèrement dépassé ses limites l’était.

Lorsque Koyomi repartit, son professeur le suivit avec entrain. Il n’était pas mécontent que l’arrêt ne se soit pas prolongé, le petit vent qui soufflait sur les vêtements gorgés d’eau boueuse donnait une très désagréable sensation de froid. En tant normal courir les ferait sécher, mais avec la présence de la terre, les choses allaient être un peu plus longue.
Enfin, pas tant que ça, la traverser de la rivière allait un peu nettoyer tout ça, et le séchage suivrait mieux.

Une fois arriver à coté du torrent, l’élève montrant bien qu’il forçait, lança un assez gros morceau de bois mort dans le torrent, sûrement pour en juger la puissance. Alexander lui aurait bien dit qu’il y avait un passage à gaie un peu plus bas, mais préférait le laisser faire, visiblement il désirait faire preuve d’ingéniosité.

Où peut être pas …

Koyomi avait simplement sauté dans l’eau après ça, et Alexander surprit le regardait. Il l’observa jusqu’à ce que le morceau de bois qu’il avait lancer plus tôt le heurta, laissant se répandre une traîner rouge dans l’eau.
Cette vision saisit le professeur qui sauta directement vers son élève sans trop réfléchir. Une fois la tête sous l’eau il put s’apercevoir que Koyomi continuait à progresser alors que la branche revenait vers lui de nouveau. Alexander put néanmoins attraper la branche et la tirer vers lui, se la prenant au passage dans l’épaule.

Et finalement Koyomi sortit, rapidement suivit par Alexander qui se précipita vers lui malgré sa chemise légèrement rougit au niveau de l’épaule. Il s’inquiétait pour son élève, quoi de plus normal après tout. Et se penchait vers lui, assez essouffler, car il avait forcer comme un fou pour rejoindre Koyomi sous l’eau.


- Tout va bien ? On s’arrête là si tu veux, l’objectif n’est pas de te faire tomber …

Quel genre de professeur serait-il si il ne s’inquiétait pas pour son élève dans cette situation, d’autant plus qu’en lui demandant de venir ici, il se sentait un peu responsable de lui. Et d’ailleurs le sac à dos était encore remplit d’eau et gouttait tranquillement sur son dos, cette fois, il ressentait le poids sur lui.




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Dim 21 Oct 2012 - 10:04

FAIT UN PEU FROID VOUS TROUVEZ PAS...?

Je pressais mon crâne entre mes mains, là où j’avais senti mon sang s’échapper, il ne restait plus rien, juste ma peau intacte.

La voix de mon enseignant me tira de mon état de semi-conscience. Serrant les dents, je me relevais après avoir légèrement titubé. Tournant la tête pour regarder mon interlocuteur, je remarquais la tâche rouge qui s’était formée sur la chemise du prof.

M’appuyant sur mes propres genoux, j’haletais encore sous l’intense moment que ça avait été. Ce n’est qu’après quelques minutes que je répondis.

« Ca va… Je crois… »

Je sais, c’était un peu faible comme réponse, mais tout mon corps n’en pouvait déjà plus. Jetant un dernier coup d’œil en direction du sommet, je sentais déjà que mes forces me manqueraient pour finir le chemin…

C’est rageant tout ça… J’avais l’impression d’en être arrivé si près.

Maudissant mon manque d’endurance, j’essayais de reprendre mon calme, essayant de paraître plus posé cette fois-ci.

« J’en peux plus, on peut arrêter là… ? Il doit rester du temps de cours non… ? »

… La dernière partie de ma phrase, j’aurais dû me taire, à moins que ce ne soit un penchant masochiste inconscient qui ait parlé à ma place.

Frictionnant mes avant-bras, je voulais me réchauffer un peu, l’eau avait été glaciale et le fait d’y avoir trempé entièrement ne me facilitait pas la tâche, sans compter les poids… Décidément.

Je m’étirais douloureusement, tendant les muscles qui semblaient s’être atrophiés durant ce temps mort. Etrangement, cette sensation avait également un côté plaisant, je ne saurais pas vraiment dire pourquoi.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Lun 22 Oct 2012 - 11:11


Alexander voyait bien que son élève avait dépassé sa limite, il réagissait exactement comme les écuyers. Les signes ne trompaient pas, troubles de l’équilibre, épuisement évident, respiration haletante, … Aucun doute sur le fait qu’il n’irait pas plus loin.
La conclusion était donc simple, il fallait retourne à l’école, et bouger car c’était un coup à attraper froid. Visiblement, il y avait plus de peur que de mal et il tapota légèrement l’épaule de Koyomi pour le réconforter.
Le professeur lança aussi un grand sourire à l’annonce de la dernière question de l’élève, on pourrait presque croire qu’il en voulait encore !


- Je pourrais presque croire que vous voulez continuer, dans votre état ce n’est plus très prudent. Bien sur que nous allons stopper ici l’exercice.

Après cette brève explication il saisit la main de son élève et l’aida à se relever. D’autant plus qu’il avait vu ce qu’il voulait, une démonstration de volonté, un dépassement de soi, et ceci d’une personne qui semblait démotivé. Cela lui suffisait largement pour stopper l’exercice, alors que l’élève regardait la montagne comme si il voulait ardemment en atteindre le sommet pour une question d’honneur.

- C’est mon cours j’ai la possibilité de l’interrompre à tout moment. Et si tu n’y vois pas d’inconvénient je pense le stopper ici.

Le professeur s’accorda ensuite un petit moment pour regarder le sommet de la montagne, objectif finale de l’entraînement, encore un peu loin des capacités de l’élève. Alexander se demandait d’ailleurs si il serait dans le même état de Koyomi en arrivant au sommet, et il se doutait qu’après la partie de l’escalade il serait correctement essoufflé, mais dévot comme il est, il était certain de continuer jusqu’au sommet même si il devait ramper …

- Ne t’en fait pas, le plus important c’est de ne pas abandonner. Si un autre jour tu te sent motivé je t’accompagnerais de nouveau ici avec plaisir.

Alexander souriait allégrement, et riait légèrement, pour changer un peu l’atmosphère pesante qui régnait.

- En attendant des bains bien chaud ne doivent attendre que nous à l’académie !

Le Graal d’après les exercices était incontestablement le bain ou la douche bien chaude, l’instant de repos et de réflexion sur le travail effectué. Et dans le cas présent il servirait aussi à ne pas attraper un bon rhume, à tous les coups.




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours trés personalisé - Mar 23 Oct 2012 - 12:23

FIOUF... ENFIN FINI PAS VRAI ?

Je lâchais un profond soupir de soulagement en l’entendant prononcer les mots qui annonçaient enfin la fin du cours. Je saisis la main tendue de mon enseignant, acceptant son aide afin de me relever. Tournant un regard presque reconnaissant à son égard, pour avoir arrêté ce qui semblait être une montée d’adrénaline qui allait me faire faire des choses inconsidérées, après avoir fixé le sommet.

Acquiesçant du peu d’énergie qu’il me restait, peu importe la douleur qui m’étreignait, j’étais plutôt content d’être venu ici et, en même temps, plutôt fier de ma petite performance, même si je n'avais pas atteint le but qui était fixé. Les paroles de mon professeur me réconfortant.

Ce n’est que lors de la question des bains bouillants que toutes les lourdes conditions, sous lesquelles j’avais avancé, pesèrent de tous leur poids sur mon organisme. Poids, courbatures, fatigue, froid…

« Oui, je crois qu’un bon bain ça fera vraiment pas de mal. »

Courbant mon dos en arrière, je faisais peser les entraves de différentes manières pour soulager un peu mes membres endoloris.

Attendant simplement que l’on rentre à l’académie, je laissais mon corps reprendre un rythme plus calme.
code by stitch
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un cours trés personalisé - Mer 24 Oct 2012 - 22:10


L’élève semblait soulagé, que le cours s’arrête, mais il restait le retour. Oui, le retour allait être une bonne marche rien de bien méchant, mais de toute évidence les poids d’entraînements commençait à peser sur les jambes de Koyomi.
Le moment était peut être venu de montrer le plus grand intérêt des poids, en plus de celui d’amener rapidement à bout.


- Bien monsieur Nakamura, je vais vous faire découvrir une sensation inattendus après un entraînement intense. Vous allez vous sentir soudainement léger.

Après ça le professeur se pencha pour retirer les poids de son élève, les déposants dans son sac. Il pointa ensuite une direction un peu plus basse, vers où se trouve le passage à gaie, et lança un ultime sourire à son élève.

- Nous allons passer par le gaie un peu plus bas, nos muscles pourront se reposer pendant la marche de retour.

Après ça les traits de son visage retournèrent à son air sévère et il retira à son tour les poids qu’il portait, les ajoutant dans le sac. Après ça il commença à marcher en direction du gaie, s’assurant au passage que son élève le suivait, ce serait bête de le perdre une fois tout finit.




Contenu sponsorisé
Re: Un cours trés personalisé -
Un cours trés personalisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page