Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Infiltration dans la cafétéria

 
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
4355/2000  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Infiltration dans la cafétéria - Sam 6 Oct 2012 - 18:20
Il ne pouvait pas dormir, pas cette nuit, il avait trop de mal à se sortir les images de sa mort de la tête. Pas celles de sa première mort, non, celle là, il n'en gardait absolument aucun souvenir, aucune trace, il pensait d'ailleurs avoir été assassiné, bien qu'en réalité, ce fut la déshidratation qui eut raison de lui. C'étaient les images de sa seconde mort, celle causée par Curt, ce... ce...

Enfin, ne réussissant pas à trouver le sommeil, il réfléchit à ceux qui dormaient dans la même chambre que lui. Il réfléchit à la chambre elle-même. Pourquoi était-elle si sombre, si noire ? Pourquoi n'y avait-il pas de fenêtre ? Certes, il ne risquait rien, la pièce qui lui servait de chambre était toujours fermée à clef et truffée de pièges, mais comment s'y sentir en sécurité, malgré tout ? Alors que 3 personnes qu'il avait à peine vu dormaient à quelques mètres à côté de lui et que chacun d'eux avait un pouvoir divin potentiellement mortel ?

Il n'avait pas tellement peur d'eux, ou même de Curt, sa condition physique était devenue bien meilleure qu'à son arrivée, à force d'entraînement. Non seulement la puissance qu'il arrivait à déployer, mais aussi sa vitesse de course, son endurance, sa résistance à sa douleur... Tout ce qu'il savait faire maintenant ne lui aurait même pas été possible seul auparavant. Il n'avait par exemple, jamais réussi à nager 150m en moins de deux minutes, ou à décrocher un petit sac de sable en le boxant...

Ce qui importait à présent, c'est qu'il avait une insomnie et qu'il devait y remédier. Pensa à l'alternative d'un somnifère, mais encore fallait-il en trouver... l'infirmerie étant sans doute fermée à cette heure, il ne pouvait pas s'y introduire, non-plus, vu les quelques drogués qui s'amusaient à faire du trafic ou a consommer dans l'école, elle devait être fermée... Que faire dès lors ?... Soudain il eut une idée brilliante : le thé. Certains thés qu'il buvait de son vivant avaient des effets variés, notament relaxant et somnifère. Certains diront que ça ne marche pas, que les effets sont trop faibles, mais pas sur lui, sans qu'il eu jamais su pourquoi, le thé et les plantes fonctionnait mieux que n'importe quelle autre forme dérivée de drogue. Peut-être en fait, était-ce psychologique, venu de la confiance qu'il avait en ces remèdes d'antan.

Il se souvenait d'un thé en particulier, un mélange de fenouil, de camomille et de raçines de valériane, qui fonctionnait particulièrement bien. Mais il n'avait, bien sûr, aucun de ces ingrédients à portée de main. Il devait y en avoir en cuisine. Il sortit de la chambre, puis, heureusement pour lui, sortit sans encombre des dortoirs et arriva presque étonnament indèmne à la caféteria. Il espérait y trouver Jamna, le cuisinier qui lui faisait de la soupe tous les midis, qu'il avait rencontré presque à la même heure, à cet endroit. Il semblait y avoir quelqu'un en cuisine, les quelques lumières au dessus des plans de travails étaient allumées. Pourtant, lorsqu'il entra, il constata qu'il était bien le seul dans l'endroit, pas âme qui vive s'afférant autour des surfaces parfaitement rangées et propres. Peut-être avait-on simplement oublié la lumière... Ne trouvant pas d'autre théorie plausible sur la raison de l'éclairement du lieu, il se mit à chercher en silence, les ingrédients dont il avait besoin.

C'était presque trop facile.

Spoiler:
 


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.


Dernière édition par Lord Vlad le Dim 14 Oct 2012 - 10:46, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Sam 6 Oct 2012 - 18:56
Chef cuisinier. Vous avez même pas idée à quel point ces deux mots me font plaisir. De mon vivant j'ai toujours aimé la cuisine. Oh oui la cuisine. Le meilleur moyen de droguer quelqu'un, c'était la cuisine. Bien sûr le but de mon attirance à ce domaine était culinaire, la création d'un plat savoureux est un acte qui me détend. Au moins autant que la lecture. J'avais donc été nommé chef cuisinier. Pas plus grand honneur ne pouvait m'être fait. J'étais arrivé dans ce nouveau monde à une heure plutôt tardive, ce qui fait que je n'avais croisé que très peu de gens. Ça tombe bien je n'avais aucune envie de parler ou voir des gens. Je mis un peu de temps à trouver la cafétéria. Cette académie était vraiment grande...

Une fois arrivé sur les lieux je remarquais à quel point il était tard. Aucun bruit. C'était mieux ainsi, au moins je pouvais prendre connaissance des lieux sans aucun problème. J'entrais dans les lieux, allumait la lumière et constatait que c'était plutôt...Classique. Parfait. Tiens en y repensant le cuisinier n'était pas là...Je risquais pas d'être embêté comme ça. Voulant me gratter le visage je remarquais que je portais un masque. Il était peut être temps que je m'en rendre compte...D'ailleurs je fut assez étonné d'avoir gardé le même masque que lors de ma mort. Non pas que j'en avais des souvenirs précis, mais masque fait partie de ces souvenirs.

Après m'être lavé les mains, avoir nettoyé un peu tout ce qui traînait et vérifié que j'étais seul, je vérifiait le stock des ingrédients. Y'avait de tout. Enfin...Tout dépend le point de vue, mais c'était assez varié. Pas de quoi faire de la haute gastronomie mais c'était largement suffisant pour une cafétéria d'académie. Le fait d'être dans la cuisine me donnait un peu faim. Oui, j'avais définitivement la dalle. Dans le but de calmer ce besoin de manger j'allais chercher un steak haché et quelques épices, histoire de m'faire un truc vite fait. Je mis une poêle sur le feu, et j'attendais. C'était relativement long. En attendant je lisais mon livre favoris. Un livre plutôt épais, qui traitait de façon philosophique les rêves. Cela me faisait penser que j'étais apparemment capable d'endormir les gens...Pratique en cas de besoin.

Mais à peine avais-je entamé ma lecture que j'entendais des bruits suspects. Enfin. Pas vraiment suspects vu qu'il s'agissait simplement de bruits de pas mais lorsque j'ai faim je trouve tout suspect. Je cherchais rapidement d'où venaient ces bruits de pas, et constata sans trop de problème qu'un homme avait pénétré le bâtiment. A cette heure, c'était soit le cuisinier, soit quelqu'un du personnel, soit un petit malin qui voulait voler des courgettes. J'attendais de voir ce qu'il faisait avant de l'apostropher, et celui ci semblait chercher quelque chose. Ma déduction fut que ce n'était ni le cuisinier ni un agent du personnel. Ayant une pomme de terre sous la main et une certaine envie de le surprendre, je pris l'ingrédient avant de le lancer juste devant lui. Une fois le projectile arrivé à destination je pris mon air le plus désintéressé possible pour dire:


"Je peux savoir qui vous êtes? Je peux vous aider peut être?"
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
4355/2000  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Infiltration dans la cafétéria - Dim 7 Oct 2012 - 12:51
Il ne trouvait pas, c'était loin d'être mal organnisé, mais il ne savait pas où tout ces ingrédients un peu particuliers, il faut le dire, se rangeaient. Il ne pouvait pas se permettre de défaire ce rangement, en plus, cela serait sans l'ombre d'un doute remarqué par les cuisiniers, qui n'étaient pas des imbéciles, du moins, le pensait-il. Ensuite, soit ceux-ci se reprocheraient la faute entre-eux, soit ils comprendraient que quelqu'un était venu hors des heures normales et avait mis le bazar. Dans quel cas ils mèneraient sans doute une enquète, qui les conduirait indubidiablement à lui, qui devrait alors combattre toute l'académie, directeurs compris, qui se sera raliée à leur cause. (exemple parfait de scénario catastrophique immaginé par un parano-mégalo-péssimiste) Ne pas défaire ce triage était donc, dans son esprit tordu, une question de vie ou de mort.

Soudain, une pomme de terre atterrit devant lui, par réflexe, il fit un pivot rapide, plongeant, au passage sa main dans sa poche, attrapant l'opinel qui s'y trouvait puis sortant. Ce mouvement avait été caché par le premier, du moins l'espérait-il, car la force d'un couteau réside dans l'effet de surprise de l'attaque, l'arme n'ayant pas été vue. Pour cela, il ne jugea pas non-plus nécessaire de déploier la lame, cela aurait rendu le couteau plus difficile à cacher. Soudain, de l'endroit vers lequel il pivotait très rapidement, il entendit une voix, une voix d'homme, d'homme qui s'en fout, qui ne se pose pas vraiment la question qu'il pose :

"Je peux savoir qui vous êtes? Je peux vous aider peut être?"

Il devait trouver un mensonge et vite, il ne pouvait se permettre que quiconque sache qu'il était venu ici, il risquait une grave sanction. Il ne pouvait pas non-plus tuer cet homme, qui qu'il soit, cela risquait de ne pas passer inaperçu et il risquait une sanction encore plus grave. D'ailleurs, à qui avait-il affaire ? Il détailla l'individu de haut en bas, mais seul un détail le frappa : il portait également un masque. L'idée de ce qu'il pouvait lui dire lui semblait alors évidente :

- Je suis le président de l'association des masqués de la Deus Académia, je suis venu vous proposer de nous rejoindre. Et au passage, je cherchais du thé et de l'eau chaude. Mais à vrai dire, je suis un peu perdu, je ne travaille pas ici, après tout.

S'il avait appris une chose en dénoncant des magouilles gouvernementales, c'est qu'un mensonge, plus c'est gros, plus ça passe. Il se préparait cependant à l'attaque au cas où la pillule aurait du mal à passer, gardant toujours son arme hors de vue.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Dim 7 Oct 2012 - 13:08
N'arrivant pas non plus à garder le sommeille je fit mine de dormir, cela pouvait sans doute m'aider à trouvé les bras de Morphée, puis les instant de ma mort me revinrent en mémoire, l'ange, le combat puis mon arrivé ici avec le directeur qui m’accueillait à cette académie, mes nuits sous les arbres n’ayant toujours pas de chambre puis l'arrivé d'une directrice qui me donna les clés de cette chambre : la chambre noir, pourquoi ce nom ? C'était simple à mes yeux, il fessait sombre ici, il n'y avait pas de fenêtre. Chacun des occupant avait une pièce approprié.

Je me sentait en sécurité mais je sentait une entité qui n'était pas endormi, un personne sortait de sa pièce. je le vit partir de sa pièce personnelle. L'hésitation se fit en moi, est-ce que je dois le suivre ? Dois-je rester la et dormir ? Non je décida de le suivre le plus silencieusement possible en gardant une distance de sécurité.

Nous traversions les couloirs des dortoirs sans encombre. Je continuait de le suivre puis le vu entré dans une pièce qui semblait occuper car une lumière émanait déjà de cette pièce avant qu'il entre. Une fine odeur de steak haché me parvenu au narines, mon ventre gargouillant, criant famine je décida d'entré moi aussi dans les cuisine. Je m'abaissas vite car une personne avait Lancer une pomme de terre sur Vlad, je m'en moqua et fini par aller vers la source de mon désirs : un steak haché avec une cuisson parfaite et quelques épices le parfumait. Mon envie irrésistible ce calma quand une voix résonna dans la pièce

"Je peux savoir qui vous êtes? Je peux vous aider peut être?"


Je me cacha des lors pensant que cette phrase était pour moi, j'allais prendre et sa je le savait mais d'un coup une autre voix retentit

- Je suis le président de l'association des masqués de la Deus Académia, je suis venu vous proposer de nous rejoindre. Et au passage, je cherchais du thé et de l'eau chaude. Mais à vrai dire, je suis un peu perdu, je ne travaille pas ici, après tout.

Je partit alors me cacher dans un coin mais fit tomber une fourchette, qui avait fait voltiger une assiette, celle-ci atterrie sans encombre sur un plan de travaille, elle avait fait un bruit monstre pendant que le me tenait la main car la fourchette avait faillit se planter dans ma main. Je partit me réfugier dans un coin mais je n'était pas dupe, mes cheveux et mes yeux allait se voir dans la pénombre malgré le fait que j'étais derrière un échafaudage sur le quel était placer quelque instrument de cuisine. Je ne fit des lors plus aucun bruit ne voulant pas me faire voir n'y remarqué, même si cela avait été déjà fait.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Dim 7 Oct 2012 - 19:31
Visiblement mon lancer de pomme de terre avait quelque peu troublé l'individu qui s'était introduit de manière furtive dans la cuisine. Individu qui portait un masque. Quelle magnifique coïncidence. Pendant un court instant celui ci me regarda. Il voulait sûrement savoir quel type de personne s'amuserait à lancer des pommes de terre sur les gens, et sa réplique fut quelque peu étonnante.

- Je suis le président de l'association des masqués de la Deus Académia, je suis venu vous proposer de nous rejoindre. Et au passage, je cherchais du thé et de l'eau chaude. Mais à vrai dire, je suis un peu perdu, je ne travaille pas ici, après tout.

Ce moment. Oui ce moment. Vous connaissez ce moment. Si. Faites pas l'innocent. Ce moment où le temps n'avance plus. Ce moment où toute crédibilité est morte, envolé. Ce moment où le vent arrive et fait flotter légèrement les cheveux (en l’occurrence les rubans de mon masque), pendant que les hiboux font du bruit au loin. Pour être honnête j'ignorais s'il mentais où pas, mais sa phrase avait réussi à me faire sourire. Pourtant j'suis pas le genre de personne qui rigole beaucoup. J'étais divisé entre l'amusement et ce sentiment indescriptible caractérisant si bien les chats lorsque leur maître fait une bêtise. Voulant voir jusqu'où il était sérieux je décidais de rentrer dans son jeu, et prit une voix qui feintait à merveille (ou pas) l'intérêt et la joie:

-Ah! Intéressant. Ce club a l'air pour ainsi dire original. Je me ferai une joie de l'intégrer, néanmoins je vous demanderai de m'en parler un peu plus. Et pour le thé j'dois bien en avoir quelque part. Les plantes sont dans le placard au dessus de vous, cherchez un peu et-wait what?

Je fis interrompu par un bruit assez fort. Ma réaction fut telle que ma voix prit un ton très sérieux sur la fin de ma phrase. J'avais eu aussi un léger sursaut et ma tête s'était tournée vers la source du bruit aussi rapidement que brutalement. Un peu plus et je me faisait un torticolis...Décidément cette soirée allait être plus mouvementée que prévu. Pour une première c'était pas l'must mais passons. J'avais vaguement vu quelque chose ou quelqu'un bouger lorsque je me suis tourné, sans vraiment avoir pu distinguer une forme précise. J'avais néanmoins déduis que c'était humain. Bonne nouvelle. Je n'avais aucune envie de bouger pour aller voir ce que c'était, mais je ne pouvais pas non plus rester sans rien faire. J'avais bien envie d'endormir l'individu qui avait foutu le bordel, mais si je ne le regardais pas dans les yeux ça allait pas être facile. Au final je me contenta de dire une connerie

-J'sais pas qui t'es, mais t'es pas bien doué pour faire un vacarme pareil. Si ton intelligence n'est pas trop limitée tu comprendras que te cacher est inutile tant te retrouver sera pour moi un jeu d'enfant. Dans cette optique je te conseillerai de te montrer, de toute façon je ne te mangerait pas, je t'en donne ma parole.


Dans l'hypothétique cas d'une réponse agressive de sa part je me préparais à l'endormir, tout en gardant un oeil sur l'autre individu masqué. Je n'aime pas être en présence de personnes qui veulent se cacher, et malgré le fait que je savais qu'ils ne me feraient pas de mal je restait sur mes gardes. Vieux réflexe apparu depuis que j'suis mort. Peut être avant. Je ne sais plus.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Mar 9 Oct 2012 - 18:57
J'entendis le chef cuisinier dire à Vlad :

-Ah! Intéressant. Ce club a l'air pour
ainsi dire original. Je me ferai une joie de l'intégrer, néanmoins je
vous demanderai de m'en parler un peu plus. Et pour le thé j'dois bien
en avoir quelque part. Les plantes sont dans le placard au dessus de
vous, cherchez un peu et-wait what?


Il avait sans doute entendu le bruit de l'assiette tomber puis il me dit :

-J'sais pas qui t'es, mais t'es pas bien
doué pour faire un vacarme pareil. Si ton intelligence n'est pas trop
limitée tu comprendras que te cacher est inutile tant te retrouver sera
pour moi un jeu d'enfant. Dans cette optique je te conseillerai de te
montrer, de toute façon je ne te mangerait pas, je t'en donne ma parole.


J'avais deux possibilité, sois je me montrait et il y avait un risque pour moi sois je restait caché pour faire comme si c'était un rat, bien sur la deuxième option n'était pas la bonne alors je sortit de ma cachette et regarda un peut les alentours. Puis je regarda Vlad et le cuisinier et dit :

- Salut, euh ... j'avait suivit Vlad et donc je me suis retrouver ici. renifle l'odeur du steak . Puis le steak et devenu ma convoitise, j'ai commencer à avoir faim à cause de sa délicieuse odeur .


Je posa mes mains sur la table devant moi en regardant Vlad. Un fin courant d'air entra part la porte puis partit aussi tôt, l'atmosphère dans la pièce était plutôt calme alors pourquoi s’énerver et insulté ou se battre ? Sa ne servirait a rien, plus c'était calme mieux c'était. je remarqua alors le masque du cuisinier que je trouvait plutôt bien. Puis je regarda Vlad qui lui aussi avait un masque mais un peut bizarre, j'aimais bien ce type même si parfois il me fessait froid dans le dos.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Ven 12 Oct 2012 - 21:46
L'atmosphère était à l'image de la situation. Bizarre et...Nan juste bizarre en fait. J'avais l'habitude des situations à la con, mais là les énergumènes que j'avais en face de moi battaient certains records. J'étais dans cette académie depuis genre moins d'une journée et c'était déjà le bordel le plus absolu. Si j'aurais su j'aurais esquivé la balle qui a causé ma mort. Quoique ça aurait été compliqué. Pendant le laps de temps qui sépara ma réplique et la réponse de l'individu à qui je l'avais adressé, mon esprit fut hanté par cette question d'esquive à la matrix. J'ai que ça à faire faut croire. Mais je fus vite 'interrompu' :

- Salut, euh ... j'avait suivit Vlad et donc je me suis retrouver ici. renifle l'odeur du steak . Puis le steak et devenu ma convoitise, j'ai commencer à avoir faim à cause de sa délicieuse odeur .

Ah. Bon ça c'est fait. L'un était entré furtivement pour du thé, l'autre avait suivi le premier et fut ensuite attiré par mon steak. Finalement c'était plutôt logique. Je m'attendais à quelque chose de pire. Et au moins il avait le mérite d'être sincère. J'eu un léger bug (de l'ordre des 5 secondes, sans plus) qui me permis de me rafraîchir les idées. Bon récapitulons. Il voulait un steak. Fort bien. Toute cette agitation m'avait coupé la faim de toute façon. Sans dire un mot je me tournais vers le steak en question, acheva sa cuisson, mis quelques épices, pris une assiette, mis le steak dans l'assiette (car c'est bien là sa destination, contrairement à ce que diront certaines personnes qui s'amusent à le lancer sur les gens), posa le tout délicatement sur la table, pris des couverts que je disposais sur l'assiette, et envoya le tout d'un geste aussi précis qu'agile à la personne qui s'était montrée. C'est ainsi que je remarqua qu'il n'avait pas de masque. Il devait se sentir un peu seul pour le coup. Après avoir envoyé l'assiette je dis à cette personne:

-Hm. C'est hm...Offert par la maison. Mangez le et...Hm. Mangez le et partez si vous avez...Hm rien d'autre à faire...

J'avais perdu mon intonation joyeuse et intéressée. J'avais la flemme de la prendre. Ma tendance lunatique me perdra. Pour la première fois depuis pas mal de temps j'avais parlé d'un air naturel. Aussi désintéressé que fainéant. Suite à cette réplique j'observais l'intrus au thé, dans l'espoir qu'il ne s'était pas fait la malle en emportant les pains aux chocolats, qui n'existaient pas d'ailleurs.
En y repensant je ne savais toujours pas concrètement où j'étais. Certes j'avais été accueilli par une personne fort séduisante mais j'avais tellement la tête dans le cul que j'avais pas calé. Profitant de la situation je demandais aux deux guss qui étaient présents:

-Sinon tous les deux vous...Hm savez où on est?...Je...Hm je viens d'arriver et j'suis un peu...Hm un peu perdu 'voyez.

♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
4355/2000  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Infiltration dans la cafétéria - Dim 14 Oct 2012 - 12:34
Il y eut un blanc, le genre de blanc où, dans les dessins animés, une rafale de vent fait voler une feuille en avant-plan. Du côté que son masque ne couvrait pas, Lord Vlad vit l'homme sourire, puis il déclara, visiblement intéressé :

-Ah! Intéressant. Ce club a l'air pour ainsi dire original. Je me ferai une joie de l'intégrer, néanmoins je vous demanderai de m'en parler un peu plus. Et pour le thé j'dois bien en avoir quelque part. Les plantes sont dans le placard au-dessus de vous, cherchez un peu et...

Il fut interrompu par un fort bruit de chute, ils n'étaient manifestement pas seul. Lord, qui était bien plaçé vit une personne de bonne taille aux cheveux qui reflétaient trop la lumière se cacher alors que le cuisinier s'exclamait d'un ton très sérieux, tournant la tête vers la source du vacarme :

- wait what ?

Il était dans son domaine, il venait de le prouver en indiquant où se trouvaient les plantes et même s'il avait repéré l'intrus, il ne comptait pas intervenir, quoi que, c'était sans doute lui qui avait amené avec lui l'individu caché dans un coin.

- J'sais pas qui t'es, mais t'es pas bien doué pour faire un vacarme pareil. Si ton intelligence n'est pas trop limitée tu comprendras que te cacher est inutile tant te retrouver sera pour moi un jeu d'enfant. Dans cette optique je te conseillerai de te montrer, de toute façon je ne te mangerait pas, je t'en donne ma parole.

Il sortit de sa planque, parfaitement inutile et s'exposa à la lumière allumée depuis trop longtemps, Vlad le reconnut alors : c'était Arcoss Yoshida, un de ses camarades de chambre, le genre de personne qu'il détestait rencontrer. Non seulement, il avait plus d'occasions de lui nuire que la majorité, mais il avait des yeux rouges, qui lui rappelaient ceux d'Ealia Vaylond. Il regarda les deux autres puis justifia sa présence, assez pitoyablement :

- Salut, euh ... j'avait suivit Vlad et donc je me suis retrouver ici. renifle l'odeur du steak . Puis le steak et devenu ma convoitise, j'ai commencer à avoir faim à cause de sa délicieuse odeur.

Il posa sans raison valable, ses mains sur la table. Il y eut un réel courant d'air, seule la feuille morte manquait à l'appel, personne ne bougea. Lord Vlad réfléchissait aux vraies raisons de la présence de son colocataire ici :

*Il m'a suivi, c'est évident, lui-même le dit, mais pourquoi était-il éveillé quand je suis sorti ? M'espionnerait-il jour et nuit ? Serait-il à la solde des directeurs ? Mince, je ne pensais pas qu'ils me surveilleraient déjà...

Et en plus cet idiot à a révélé mon nom, comment vais-je pour passer inaperçu, maintenant ?*


Il vit avec étonnement, le cuisinier s'activer à finir le steak, il le fit glisser, après l'avoir mis sur une assiette, jusqu'à l'intrus, en l'invitant à le prendre et à partir avec un ton désintéressé, signifiant sans doute qu'il se fichait de lui, de son existence :

- Hm. C'est hm...Offert par la maison. Mangez le et...Hm. Mangez le et partez si vous avez...Hm rien d'autre à faire...

Puis il demanda, profitant sans doute d'avoir des gens informés à portée de main :

- Sinon tous les deux vous...Hm savez où on est?...Je...Hm je viens d'arriver et j'suis un peu...Hm un peu perdu 'voyez.

Vlad qui sortait de sa parfaite immobilité, tenta de lui répondre précisément, lui qui en savait déjà beaucoup sur l'endroit, ayant lu toute la documentation de la bibliothèque et constaté la vérité de lui-même :

- Nous sommes à la Deus Academia, comme son nom l'indique, c'est un endroit où l'on apprend à de futurs dieux à exercer leur fonction. Tout le monde ici est un apprenti-dieu, le personnel comme les professeurs et les élèves. Chaque apprenti-dieu a un pouvoir qui lui est propre, qui évoluera au fil de sa formation. Ici tu rencontreras les personnes les plus étranges, les plus dangereuses et les plus variées que tu puisses trouver, en commençant par nous trois, qui sommes déjà un bel échantillon.

C'est d'ailleurs dans l'optique d'aider ceux qui ont la bonne idée de porter un masque que l'association existe. Pour s'entraider pendant les examens, les combats dans l'arène des chasseurs ou je ne sais quelle autre quête improbable, il vaut mieux un groupe sûr et bien mené, non ? Mais si tu ne veux pas te joindre à nous, c'est ton choix.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Lun 15 Oct 2012 - 15:53
Le cuisinier lança une assiette avec des couverts près de moi, il contenait ma convoitise : son steak, moi et Vlad avions du lui coupé la faim. je renifla doucement son odeur alléchante puis pris une chaise et la disposa devant la table pour manger mon steak le cuisinier dis alors :

-Hm. C'est hm...Offert par la maison. Mangez le et...Hm. Mangez le et partez si vous avez...Hm rien d'autre à faire...

il avait perdu son intonation joyeuse et intéressée. Je me sentait un peut seul devant ses deux êtres masquer, j'étais le seul dans la pièce à ne pas avoir de masque. Je mangeais tranquillement mon steak pendant que le cuisinier posa une question :

-Sinon tous les deux vous...Hm savez où on est?...Je...Hm je viens d'arriver et j'suis un peu...Hm un peu perdu 'voyez

Vlad qui sortait de son immobilité, lui répondit :

- Nous sommes à la Deus Academia, comme son nom l'indique, c'est un endroit où l'on apprend à de futurs dieux à exercer leur fonction. Tout le monde ici est un apprenti-dieu, le personnel comme les professeurs et les élèves. Chaque apprenti-dieu a un pouvoir qui lui est propre, qui évoluera au fil de sa formation. Ici tu rencontreras les personnes les plus étranges, les plus dangereuses et les plus variées que tu puisses trouver, en commençant par nous trois, qui sommes déjà un bel échantillon.

C'est d'ailleurs dans l'optique d'aider ceux qui ont la bonne idée de porter un masque que l'association existe. Pour s'entraider pendant les examens, les combats dans l'arène des chasseurs ou je ne sais quelle autre quête improbable, il vaut mieux un groupe sûr et bien mené, non ? Mais si tu ne veux pas te joindre à nous, c'est ton choix.


Je fit un signe positif de la tête pour montré mon accord avec Vlad, je terminais mon steak tranquillement en regardant le chef cuisinier pour lui adressé un simple :

- Se steak et vraiment succulent, merci.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Ven 19 Oct 2012 - 20:47
Steak lancé, question posée, l'ambiance était un tout petit peu plus détendue. C'était pas encore la samba avec michel mais y'avait du progrès. Suite à ma question les deux énergumènes s'étaient sortis de leur immobilité déconcertante et je me rendais compte que comme moi ils étaient pas des mastodontes en puissance. Néanmoins je restais méfiant. D'ailleurs la réponse de mon camarade masqué m'avait quelque peu interpellé:

Nous sommes à la Deus Academia, comme son nom l'indique, c'est un endroit où l'on apprend à de futurs dieux à exercer leur fonction. Tout le monde ici est un apprenti-dieu, le personnel comme les professeurs et les élèves. Chaque apprenti-dieu a un pouvoir qui lui est propre, qui évoluera au fil de sa formation.

Bon ça c'est fait. J'avais enfin trouvé un endroit digne de mon esprit dérangé. Nan mais sans déconner j'étais devenu un Dieu? Apprenti certes mais un Dieu quand même? Y'aurait des dingues assez dingues pour m'adorer tel une idole? Intéressant...Très intéressant...En plus j'avais découvert à mes dépends que je pouvais endormir les gens, donc il paraissait assez cohérent. Il me parla ensuite de son club, que je croyais il y a quelques minutes être une simple invention pour se justifier de son intrusion nocturne.

C'est d'ailleurs dans l'optique d'aider ceux qui ont la bonne idée de porter un masque que l'association existe. Pour s'entraider pendant les examens, les combats dans l'arène des chasseurs ou je ne sais quelle autre quête improbable, il vaut mieux un groupe sûr et bien mené, non ? Mais si tu ne veux pas te joindre à nous, c'est ton choix.

Une sorte d'alliance hein? Tout cela devait de plus en plus intéressant. Certes j'allais devoir m'embêter à faire semblant de m'intéresser à la vie des gens mais au moins ça pourrait être utile. Je pris le temps d'y réfléchir quelques secondes, et après une bref analyse de la situation je me dis qu'avoir quelques personnes pour m'aider ne serait pas de trop.

- Se steak et vraiment succulent, merci.

Bonne nouvelle, j'avais gardé mes talents en cuisine.

-Hm. Pas de...Quoi.

Dis-je pour le remercier. Sur le même ton désintéressé que d'habitude. Puis je répondis à l'individu masqué

-Cela serait... Très intéressant. Je vais y...Réflechir. Maintenant veuillez m'excuser je crois que ma poêle a pris feu...Oui effectivement elle a pris feu. Je sais même pas comment c'est possible, mais je vais remédier à ce problème, car avouons le, le feu c'est...Chaud.

Mon ton naturel et mon attitude je m'en foutiste contrastaient avec la situation, ce qui donnait un résultat plutôt comique. Je pris la poêle que je mis sous l'eau, ce qui éteint le feu assez rapidement. Mais lorsque je réussit à éteindre les flammes une fourmi entourée de lumière entra en volant dans la cuisine par la fenêtre, dit d'une voix puissante et grave quelque chose qui ressemblait à "J'AIME LES POIRES!" avant de s'en aller de la même façon qu'elle était rentrée. Drôle d'évènement je dois dire. Je restais complètement stoïque, derrière mon masque je faisais une tête entre le blasé et la surprise. C'est pas tous les jours qu'on voit une fourmi parler

-...C'est moi qui ai fumé ou?...
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
4355/2000  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Infiltration dans la cafétéria - Lun 22 Oct 2012 - 18:12
L'espion mangea rapidement, trop rapidement, c'est comme s'il avait un broyeur dans la bouche, ou qu'il ne machait pas, car à peine avait-il fini de faire sa proposition improvisée de rejoindre un groupe qu'il venait d'inventer, que lui avait déjà achevé le steak, pourtant de bonne taille.

- Ce steak est vraiment succulent, merci.

C'était peut-être la raison qui l'avait poussé à finir de manger si vite : il ne semblait pas des plus malins, même si Vlad n'avait pas pour habitude de se fier à l'apparence, or les gens les moins intelligents, plutôt que de savourer ce qui est bon, s'empifrent et regrètent ensuite de ne plus en avoir. Enfin, au moins, il savait maintenant que le chef cuisinier était, contrairement à Jamna, quelqu'un d'expérimenté.

-Hm. Pas de...Quoi.

Dit-il avant de se réintéresser à l'exentrique mégalomane et masqué qui avait eu l'audace d'infiltrer sa cafétéria :

-Cela serait... Très intéressant. Je vais y...Réflechir. Maintenant veuillez m'excuser je crois que ma poêle a pris feu...Oui effectivement elle a pris feu. Je sais même pas comment c'est possible, mais je vais remédier à ce problème, car avouons le, le feu c'est...Chaud.

Il semblait, parfaitement calme malgré le feu qui s'attaquait à son matériel, Vlad prit ça pour le fruit d'un long entraînement servant à le préparer aux pires situations. D'ailleurs, sans plus attendre, il éteint le feu, disparaissant quelsues instant dans un nuage de fumée noire du quel il sortit avec un démarche pour le moins hésitante et demanda :

-...C'est moi qui ai fumé ou?...

- Oui, en effet, je crois que vous avez innhalé un peu trop de gaz, mais les effets devraient se dissiper d'ici peu, sur ce, j'ai à faire... répondit Vlad qui voyait ça comme le meilleur moyen de se faire la belle de cet endroit qui, de toutes part, lui semblait dangereux.

Et sans aucune gène, il prit une bouilloire qu'il remplit, passant à côté du cuisinier sans le toucher, pour ensuite la mettre à chauffer sur la cuisinière. Il ouvrit l'armoire qui lui avait été indiquée comme celle qui contenait les plantes, trouva rapidement ses ingrédients et un flitre à café. Puis, sans bouger, il attendit que l'eau soit chaude, dos aux autres, mais alerte et attentif à tout ce qui pouvait se passer.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Mer 31 Oct 2012 - 14:42
Une fois mon compliment donner au cuisinier qui m'avait donner son steak qu'il c'était sans doute préparé il me remercia avec un simple

-Hm. Pas de...Quoi.

Lui ais-je fait un tord ? Ou autre chose ? Puis ça casserole commença à prendre feu à cette instant un petit sursaut se fit en voyant les flammes prendre d'un coup pendant qu'il répondait à Vlad

-Cela serait... Très intéressant. Je vais y...Réfléchir. Maintenant veuillez m'excuser je crois que ma poêle a pris feu...Oui effectivement elle a pris feu. Je sais même pas comment c'est possible, mais je vais remédier à ce problème, car avouons le, le feu c'est...Chaud.


Il pris alors la poêle et la passa sous l'eau ce qui éteignis les flamme bien sur. Puis un truc inhabituelle se passa, un fourmi entouré de lumière, volante entra dans la cuisine et cria " j'aime les poires " avant de repartir. Mes yeux s’écarquillant de surprise suivit d'un fou rire puis d'un moment stoïque puis le cuisinier ajouta :

-...C'est moi qui ai fumé ou?...

Puis Vlad repondit :

- Oui, en effet, je crois que vous avez innhalé un peu trop de gaz, mais les effets devraient se dissiper d'ici peu, sur ce, j'ai à faire..

Je regarda alors vlad qui partit faire son thé et dit :

- Euh non, non il n'a pas fumé, y'a bien eu une fourmi lumineuse qui a gueulé " J'aime les poires " avant de partir...

Je reposa alors mes yeux sur le cuisinier qui restait planté la sans doute surpris de ce qui venait de se passer, je l'était aussi d'ailleurs mais qu'allait-il se passé désormais ? un débat sur cette fourmi ? Ou bien un oublie totale de cette histoire ? Après tout nous allons bientôt le voir . Je pris alors mes couvert et partit les nettoyer sans rien dire attendant la réponse de l'un ou de l'autre .
Invité
avatar
Invité
Re: Infiltration dans la cafétéria - Dim 3 Fév 2013 - 22:03
Que dire... C'est dommage que le 3/4 des rp que je cloture, ne sois que des rp abandonné... C'est vraiment dommage :/ Bref, jolie rp dans son ensemble ^^

Lord Vlad : 190 xps
Cicéron Sépahkarez : 175 xps

Exp attribuée ? : NON

Contenu sponsorisé
Re: Infiltration dans la cafétéria -
Infiltration dans la cafétéria
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page