Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Talking Bird [solo]

Invité
avatar
Invité
Talking Bird [solo] - Jeu 20 Sep 2012 - 20:21
Olympe nageait dans le bassin. Elle s’échauffait avant sa répétition pour le spectacle en nocturne. Elle était seule, dans l’eau éclairée par le soleil couchant. Sa combinaison lui permettait une grande aisance de mouvements, tout en empêchant le froid de la pénétrer, les orques vivant dans des eaux très froides. En soupirant d’aise, bien qu’essoufflée, elle s’assit sur le bord du bassin. Prenant le sifflet autour de son cou, elle souffla dedans. Le son presque imperceptible pour les humains fit surgir Aryus, SON orque. Son bébé, son ami…L’imposant animal glissa sur le faux sable à ses côtés. Elle caressa sa douce peau mouillée, puis lui jeta un poisson pour le récompenser d’avoir répondu à son ordre. L’animal fut tout content.

Puis soudainement, le soleil se coucha. Dans l’obscurité, Olympe chercha l’animal. Il n’était plus à ses côtés. Paniquée, elle se précipita vers le cabanon sur lequel elle s’était heurtée en se relevant et, à tâtons, empoigna la poignée et ouvrit la porte. Sa main tomba rapidement sur une sorte de lampe de poche, mais qui n’avait plus de pile. Elle se retourna alors et se figea de terreur. Le ciel était devenu rouge sang, ainsi que l’eau, qui bouillonnait. La jeune femme cria, cria, puis sa voix s’éteignis : devant elle se tenait Aryus. Il avait bondi et se dirigeait droit vers elle, les yeux rouges comme la braise, toutes dents dehors, prêtes à la déchiqueter en morceaux. Il s’approchait, de plus en plus vite….Il allait la mordre, la dévorer !!!! Olympe hurla…

…et se réveilla en sursaut. La lumière du soleil l’ébloui. Sa vision s’accommoda, et elle s’aperçut que tous les promeneurs du parc aux abricots où elle se trouvait avaient tourné la tête vers elle, et la dévisageaient en murmurant. Elle laissa retomber sa tête sur le banc où elle s’était assoupie, attendant la fin des cours. Elle avait séché, tellement elle avait dormi, et elle s’en fichait. Elle tremblait encore de son cauchemar, attristée que la dernière image d’Aryus qui lui restait était celle d’un prédateur, celle que son subconscient lui remettait devant les yeux à chaque foi qu’elle les fermait…Elle aurait pourtant vraiment cru que c’était vrai…

Décidant de ne pas se rendormir, elle s’amusa à regarder les oiseaux sur les abricotiers tomber lourdement, puis au dernier moment battre des ailes pour remonter sur leur branche. Et ce ainsi de suite en permanence, sans jamais s’arrêter. C’était étonnant, elle avait l’air d’être la seule à avoir repéré le petit manège des volatiles. Toutes les autres personnes présentes semblaient trouver cela normal. Elle s’approcha d’un arbre où un oiseau particulier attira son attention. C’était une sorte de colombe. Elle était blanche comme la neige, seuls ses yeux mauves tranchaient l’éclatante pâleur de ses plumes. Des plumes pas si blanches que ça d’ailleurs. Olympe s’approcha encore doucement pour ne pas effrayer l’oiseau. A ce moment, la colombe lui tomba dans les mains. La jeune fille aperçut alors la face cachée de la colombe : le dessous de ses plumes était d’un noir de jais.

Alors, l’oiseau se posa sur son épaule.

Ne te fie pas aux apparences… Ce qui apparaît blanc aujourd’hui se révèlera noir demain, les notions du bien et du mal se confondront, et seul les cœurs purs seront sauvés du chaos destructeur de l’humanité.

Elle aurait juré que c’était l’oiseau qui lui avait parlé. Et ces paroles furent troublantes, bien qu’elle n’en ait pas compris le sens exact. Elle voulut demander des explications à l’oiseau, si étrange que cela lui puisse paraître de converser avec un animal, mais sur son épaule, il n’y avait plus rien. L’oiseau s’était envolé, et il ne restait plus que de son passage une petite marque de griffe dans le cou de la jeune fille, seule preuve de la réelle existence de l’oiseau parleur. The Talking Bird.



Talking Bird [solo]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page