Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... )

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Jeu 13 Sep 2012 - 0:29
Un cours épicurien. †


- A écouter si vous le souhaitez -
Huit heures du matin,

Déjà l'odeur de fumée tourbillonnait dans le bureau du Directeur. La cigarette posée au rebord du cendrier de cristal se régénérait toujours tandis qu'une main grattait violemment une feuille à l'aide d'un stylo-plume noir jais. Une page, deux pages, puis un soupir. Soudain, quelqu'un toque à la porte, le directeur l'autorise à rentrer d'un ton ensommeillé, presque en lâchant un gros soupir. L'homme qui venait de rentrer n'était autre que Garen, l'ami de confiance d'Isanagi (cf : Ici ~ ). Souriant, il rentra et se posa comme une brute sur l'un des sièges faisant face au bureau boisé.

" - Alors vieille branche, tu t'ennuie à remplir ces feuilles ? A gratter ta plume à longueur de journée !? "

Il avait une pomme dans la main qu'il croqua par la suite. Un tiers avait déjà été engloutis. Lâchant son stylo plume, enfournant la feuille dans une pochette, il s'étira de toute sa longueur, faisant craquer quelques vertèbres au passage. Reprenant la cigarette posée dans ses doigts, il en repris quelques bouffées, la vingt-et-unièmes depuis sept heures du matin.Oui car ce directeur avait cette manie, il ne fallait pas chercher à comprendre. Il répondit enfin à son ami,

"- Oui, l'ennui est quelque chose de présent partout dans "les mondes" j'imagine, et cette paperasse est, je l'avoue, bien chiante à faire "

Suivit la réponse de Garen, répondant directement, couplée à un léger fou rire.

"- Je ne sais pas si tu le sais mais il y à une classe qui n'aura pas cours de philosophie, le professeur Mjolnir a du s'absenter à cause d'une "quête". Enfin, elle possède la permission de Colombe, du coup, les élèves n'auront pas cours. Sachant que cela pouvait t'intéresser, je suis venu te voir ! "

Les doigts d'Isanagi se croisaient tandis qu'il s'étirait une nouvelle fois, encore. Il finit par remettre ses vêtements correctement. Sa chemise rentrée dans le pantalon, le col bien plié, la cravate bien ajustée. Il pris son blouson, qui était adossé sur le porte manteau, et pris la sortie sous le sourire devenu immense de Garen.

"- Ils vont voir ce qu'est un professeur de philosophie digne de ce nom !"

Il referma la porte de son bureau avant même que Garen ne puisse laisser échapper un "Hey, m'enferme pas !".

Dix heures du matin,

Le petit problème, c'est qu'il n'avait pas prévu de se "paumer". En effet, quelle était la classe qui n'avait pas cours de philosophie ? Satané Garen, il aurait pu le lui dire pensa-t-il avec une certaine mauvaise foi. Il tournait en rond à présent, dessinant de larges cercles de fumées. Il avait pris comme affaire son bloc-note mais à quoi allait-il lui servir ? La philosophie n'avait pas besoin de ça voyons ! Puis prenant une résolution totalement absurde, il toqua à la porte des différentes salles de classes, leurs demandant si c'était bien elle qui n'avait pas cours de philosophie. Il essuya cinq échecs, refermant aussitôt la porte après avoir reçu leurs réponses et leurs étonnements. Le souffle court, il arriva devant la sixième porte...En espérant que ce soit la bonne cette fois-ci !
Introduction du rp faite le 14/09/2012


Dernière édition par Isanagi Tensho le Mer 26 Sep 2012 - 10:58, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Ven 14 Sep 2012 - 20:14

Un cours épicurien I
Quel magnifique début de journée, tout semblait se dérouler à merveille pour le jeune Nikolas, qui détestant les cours de philosophie pouvait souffler et soupirer un bon coup au vu de l'absence de sa satanée prof. Bien qu'il éprouvait un profond respect envers ceux qui maitrisent leur matière, il ne pouvait pas supporter, ni voir en peinture cette prof là en particulier. Pas parce qu'elle était désagréable, pas non plus parce qu'elle était repoussante ou que son hygiène divine était à remettre en question, non rien de tout cela. La seule chose qui clochait chez cette femme pour l'ex-Russe, était la matière qu'elle était censée leur apprendre. Il détestait la philosophie, et cela ne changerait sans aucun doute jamais. Déjà mortel, il n'avait jamais apprécié cette discipline bien trop subjective et dont les avis divergent trop. L'un dit ceci, l'autre dit cela, et lorsque l'on dit que tout le monde peut avoir son avis, on se saute à la gorge parce que chacun veut imposer sa vision des choses. Tous ces philosophes avaient l'art de l'énerver. Que ce soit d'anciens grands noms tels que Euhemere ou Epicure, jusqu'aux plus récents comme Feuerbach ou Freud, ils tous les ennemis mortels de la cervelle du pauvre apprenti-Dieu qui ne supportait pas de se remplir la tête de leurs dires inutiles de son point de vue. Il était têtu et ne changeait presque jamais ses positions, et cela resterait pareil pour cette philosophie qui osait de plus remettre l'existence des êtres tels que lui en cause, l'existence des êtres divins. Oh, qu'il aurait aimé pouvoir descendre de l'académie et revenir dans le passé afin de se présenter à ces sois-disant maitres des soupçons, ce qu'il aurait apprécié pouvoir leur montrer ce qu'étaient les pouvoirs d'un Dieu et leur mettre sous le nez la preuve que leur vie n'a été qu'un vulgaire échec, ayant passé toute leur misérable existence à tenter de contrer un concept qu'est la divinité pourtant plus présente que jamais.

Alors qu'il attendait avec une impatience incroyablement bien dissimulée, l'arrivée de son professeur qu'il chérissait tant, l'ex-capitaine de la cavalerie Russe apprit à son plus grand bonheur qu'il n'aurait pas cours ce matin mais qu'il devait tout de même avec le reste de ses camarades rester en classe et causer le moins de chahut possible afin de ne pas déranger les autres cours qui se déroulaient dans le reste de l'enceinte. C'était bien dommage, il aurait apprécié pouvoir sortir en plein air et observer les petits oiseaux chanter ... Ou plutôt, aurait il apprécié de s'évader de ces murs afin de s'adonner à l'une de ses activités favorite, la chasse ... A la déesse. Il avait d'ailleurs aujourd'hui une nouvelle cible en ligne de mire, une petite brune dont il ne connaissait même pas les pouvoirs, les yeux verts et un style vestimentaire tout à fait banale. De quoi passer une bonne matinée pour se changer les idées après tout. Mais qui dit rester en classe n'interdit pas la drague divine, ce qu'avait bien noté Nikolas. Il s'approcha lentement de la demoiselle, s'asseyant à ses cotés et commençant à dialoguer avec elle dans le plus grand silence possible, une conversation discrète dont personne n'entendrait le sujet. Quelques sourires et de légers rires, et l'affaire était dans le sac, l'apprenti Maître des rêves pouvait lire dans les yeux de la belle qu'elle était déjà sous son charme. Pauvre de lui, obligé de jouer à ces jeux afin de pouvoir oublier la belle qu'il avait quitté en Russie quand la fièvre les avait séparé et qu'il avait plié bagages pour partir combattre les Français dans l'ouest. Quelques caresses sur la joue droite de la belle, un sourire angélique, et le tour était joué, il n'avait plus qu'à avancer son visage et dévorer sa récompense, les lèvres de la belle. Mais comme pour venir jouer les troubles fête, la porte s'ouvrit et Nikolas tourna la tête légèrement déconcerté en voyant le visage du directeur apparaitre alors qu'il était prêt à voler un baiser à sa camarade de classe.


Un léger toussotement avant de se relever et se diriger vers sa place, Nikolas eu quand même un élan de sympathie envers la demoiselle et lui fit un clin d'oeil uniquement dans le but de garder la face devant elle et ne pas passer pour un gland. Il repartit s'asseoir à sa place et se mit à regarder blasé le directeur qui venait de faire son entrée, sa venue n'étant pas du tout au planning de la journée, l'ancien soldat se demandait bien ce qu'il faisait là. L'idée que ce dernier vienne pour remplacer sa prof lui avait bien entendu traversé l'esprit, mais il s'était dit que ce n'était pas possible, ce cours ne collant pas avec le directeur qui se tenait en face de lui, et pourtant il ne se doutait pas que sa première impression était la bonne. Le pauvre, allait tout de même avoir cours de philosophie alors qu'il se faisait une joie de pouvoir s'occuper à d'autres activités bien plus attirante que cela. Se tournant légèrement vers l'arrière afin d'avoir la déesse en ligne de mire, il lui fit un nouveau clin d'oeil accompagné d'un léger sourire avant de fixer le directeur Isanagi et de lui dire sur un ton plutôt agréable: Bonjour.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Dim 16 Sep 2012 - 1:44
Un autre cours... c'était normal, ils étaient des étudiants après tout, et on ne devenait sûrement pas Dieu en dormant toute la matinée et en glandant sous les arbres de l'école. Autant l'apprentissage en lui-même ne gênait pas Léa, autant ce qu'elle considérait comme une "foule" d'élèves l’horrifiait. Ou presque. Elle avait toujours grand mal à se concentrer sur les professeurs, trop occupée à garder ses barrières psychiques levées et à les consolider au fur et à mesure que les pensées étrangères se cognaient contre. Ca allait la première demi-heure, à peu près, et puis ensuite elle devait faire un choix : garder sa tête à peu près vide, mais sans pouvoir suivre la suite du cours, ou tenter de continuer la leçon en devant supporter les pensées de tous les élèves de la classe... Dans la plupart des cas, c'était le premier qu'elle faisait, ce qui se sentait sur ses notes.

Certes, l'apprentie-déesse avait un joker dans sa manche : Aedan. Mais autant elle ne se gênait pas pour le coller et le tenir par la main tout le temps en dehors des cours, autant en classe elle évitait, pour plusieurs raisons : déjà parce qu'écrire en tenant toujours quelqu'un, c'est galère, et ce pour les deux personnes. Ensuite parce qu'elle devait bien apprendre à consolider son pouvoir. Ce n'était pas en utilisant toujours le pauvre garçon qu'elle arriverait à gérer son domaine divinatoire, et ma foi autant elle appréciait toujours le pouvoir d'Aedan, autant elle commençait à avoir envie de se débrouiller seule. Sans dépendre du bon vouloir de quelqu'un.

Après tout, elle avait bien fini par reconnaître qu'elle avait eu beaucoup de chance : Aedan aurait très bien pu être un sale type capable de l'envoyer valser à l'autre bout d'une pièce, voire même de la frapper, agacé de l'avoir dans les pattes. Mais non, même si ça le faisait clairement ch..., il supportait. Sans doute par pitié... et ça commençait quand même à l'agacer elle. Diantre, une déesse ne doit pas inspirer pitié, que nenni ! Alors aujourd'hui, elle prenait sur elle. Bon d'accord elle ne s'était pas gênée pour le tenir dès qu'il était sorti de sa chambre, histoire de calmer son pouvoir et de ramasser un maximum de force pour l'épreuve de la journée ! Mais une fois dans la salle, non ! Elle s'était installée dans un coin, tout au fond, histoire de ne pas attirer l'attention des autres.

Et puis l'annonce fut faite : pas de cours de philosophie aujourd'hui. Léa espéra que les heures ainsi débloquées leur seraient laissées mais... et ben non, fallait attendre le cours suivant dans la salle. Génial... ils pensaient jamais au calvaire des élèves ici ma parole ! Tsss... enfin au moins elle pouvait se concentrer exclusivement sur ses défenses mentales, sans avoir à écouter un professeur. D'autant que la philosophie demandait toujours une grande attention, les débats pouvaient être délicats à suivre si on loupait une phrase ou deux. Finalement ça lui faisait un bon exercice. En ce moment elle arrivait à tenir plus longtemps avant de sentir les prémices d'une migraine.

Elle essaya un instant de baisser ses barrières, pour voir ce qu'elle captait comme pensées, mais le chaos la fit vite changer d'avis. Entre le type qui pensait à son sandwich, la fille qui trouvait un garçon à son goût, et tous les autres qui n'avaient rien de bien passionnant en tête... non merci, vive la solitude de son esprit ! C'était bien assez pour passer le temps. Sauf que bien sûr rien ne se déroule jamais comme on le voudrait... Quelqu'un toqua à la porte avant de l'ouvrir. Elle reconnut sans mal le directeur Isanagi. Qu'est-ce qu'il venait faire là... leur annoncer un truc important ? Ah non, s'il venait encore demander de l'aide pour une mission, ça serait sans elle, c'est bon. Elle avait déjà donné ! Elle ne se rappelait que trop bien ce foutu démon qui lui avait déboîté l'épaule. Jamais elle n'avait eu aussi mal... alors il pouvait bien leur faire des yeux de chat Potté, nan, elle irait pas !

Un des garçons le salua. Mouais... ce jour s'annonçait pas si bon que ça. Léa se contenta d'un coup d'oeil ultra méfiant vers Isanagi. Qu'est-ce qui allait leur tomber dessus... pour le coup elle aurait bien baissé ses défenses pour entendre les pensées du directeur, mais avec toutes celles des autres élèves ça aurait été trop difficile de faire le tri.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Mer 19 Sep 2012 - 2:56
    La philosophie, matière totalement ennuyante qui se résume à écouter un enseignant un peu fêler sur les bords expliquer aux jeunes comment parler correctement aux gens ou, au contraire, comment détruire un débat. On sous-estime souvent l'importance de la philosophie dans la société moderne et surtout, dans le développement de nos jeunes. La philosophie permettait aux futurs membres de la société de comprendre les différentes méthodes de pensées et surtout de pouvoir analyser le discours des gens pour déceler les différentes erreurs ou tentative de détourner le sujet. Vraiment, cette matière est souvent la bête noire des étudiants du monde entier, mais une fois les cours terminés, l'on comprend bien rapidement la grande importances que les notions vues dans ces cours peuvent nous apporter.

    De son côté, Aedan avait toujours trouvé que le principes même de cours avec de la théories et des travaux comme cela fonctionne en ce moment était tout simplement mal fait et ennuyeux. Il détestait toute forme de cours peu interactif, théorique et qui se terminait toujours par des examens de par-cœur qui ne teste rien finalement. Pourtant, une chose était sûre, il adorait la philosophie. Assister au cours était totalement chiant, mais la matière était si intéressante à ses petits yeux tout jeunes que ça compensait. Examinez simplement sa façon de réagir aux situation et vous verrez qu'il se base beaucoup sur des théories morales enseignés en philosophie. Non pas qu'il souhaitait un jour devenir philosophe ou politicien, mais la philosophie était selon lui une des matière les plus importante et il assistait à chaque cours en écoutant vraiment l'enseignant, une chose rare.

    Ainsi, quelle fut pas sa déception quand il eu vent que le cours d'aujourd'hui était annulé, lui qui espérait tant recevoir une nouvelle parcelle de sagesse. Il avait beau détester la façon d'enseigner du professeur, il n,en restait pas moins que la matière l’intéressait et que de voir son seul cours qu'il aimait vraiment être annulé, ça te brise une journée. Encore pire, plutôt que de pouvoir sortir et profiter du petit temps de repos auquel ils avaient droit, ils devaient rester dans la salle de classe pour étudier et attendre le prochain cour. Pour sa part, Aedan avait été posté en tant que "surveillant" dû à son poste dans le conseil de élèves et surveillait donc les étudiants qui vaquaient à leur occupation du haut du bureau du professeur.

    Faut dire que le professeur en question n'aurait sûrement pas beaucoup aimé le voir en ce moment, ayant allongé ses pieds sur le bureau pour se placer dans une position confortable sur la grande chaise de qualité, il avait vraiment l'air de prendre sa tâche au sérieux. Il observait calmement au dessus de ses pieds le petit couple qui se faisait les yeux doux, le garçon avait visiblement le tour avec les filles, enfin un adversaire à sa taille? Il y avait aussi Léa dans un des coins de la classe, c'était étrange, il aurait cru qu'elle se serait lancée sur lui une fois libérée du professeur, mais non... Elle semblait entraîner ses barrière mentales en silence, ce qui faisait plaisir aux autres garçon qui pouvaient enfin planifier d'aller lui parler sans avoir Aedan dans leur pattes. Aod était plutôt surpris, généralement elle optait pour la solution simple... Réalisait-elle enfin à quelle point elle devenait dépendante de lui? Une bonne chose.

    La classe était calme, ça discutait, ça faisait ses devoirs, personne ne lançait de conflit ou n'essayait d'aller tuer son prochain avec ses pouvoirs, une très bonne chose. Aedan commençait vraiment à trouver qu'il représentait quasiment un obstacle à la violence dans cette classe, avec son pouvoir d'annulation, les autres se tenaient généralement tranquilles quand ils réalisaient qu'ils n'avaient plus de pouvoir face au jeune homme. Bien-sur, si certaine personne voulaient s'en mettre une dans le gueule, ce n'est pas sa présence qui l'empêcherait, mais savoir qu'un type pouvant tout annuler et membre du conseil des élèves les surveillait, ça calme les ardeurs.

    Alors qu'Aedan sourit devant le calme de la classe et s’enfonçât un peu plus dans sa chaise pour se reposer, la porte de la classe s'ouvrit soudainement pour lasser entre-voir le directeur, le souffle apparemment coupé. Notre donjuan local fut le premier à lui dire bonjour alors que les autres étaient trop occupés à retourner à leurs places. De son côté, Aedan ne quitta pas son poste de confort, les pieds bien allongés sur le bureau, les mains croisés derrière sa tête pour la soutenir, il tournât simplement son regard pour s'informer de la situation.

    «Bonjour monsieur le directeur, ya un problème?»
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Jeu 27 Sep 2012 - 19:37
Je me réveilla sous un arbre non loin de l'académie car on ne m'avait toujours pas donner de chambre. Je sortit une flasque de saké de la poche intérieur de ma veste puis en bu quelque gorgé pour me réveiller, je la rangea de suite puis je m’alluma un cigarette tout surveillant l'heure. Je me rendit en salle de classe avec une minute de retard, j'allait donner mes excuse mais ne voyant pas la prof je ne les prononça pas. Je m’essaya dans un coin regardant tout les élèves de la classe. L'un draguait, l'autre surveillait et une autre devait sans doute essayer d’amélioré son domaine divinatoire.

Je posa mes yeux dehors et vu des personne s'entrainer et repensa au brûlures que me provoquait mon pouvoir, je lâcha un long soupir puis croisa mes bras sur la table et posa ma tête sur le trou qu'ils formaient, je ferma les yeux et essaya de m'endormir. Après 5 longue minute d'attente je me résigna à dormir et approcha un groupe de garçon pour entré dans leurs discussion. Ils parlaient de jeux vidéo, un domaine que je connaissait assez bien mais ils commencèrent à parlé de call of duty, je quitta vite la discussion car ce jeux me désintéressait totalement.

Je partit me rassoir et contempla la tour du bâtiment administratif, ce même bâtiment ou tout les soir, je partait sur le toit pour fumer et boire une dernière fois avant d'aller me couché sous un cerisier, je suis sur que si on me voyait je me ferait tapé sur les doigt comme un enfant qui aurait fait une grosse bêtise. Un sourire s’afficha sur mes lèvres et je partit vers le tableau, pris un feutre non loin ( ou une craie je sais pas quel tableau vous utilisez ) et commença à écrire un phrase " Rien n'est vrai, tout est permis " puis je retourna à ma place tout en réfléchissant à cette phrase, qui pour certains ne voulait rien dire mais pour moi si, je ne vous en donnerez pas la définition car je ne la connait pas moi même.

Un petit brouhaha pouvait s'entendre dans la classe, la porte s'ouvrit dans un petit bruit à cette instant je me suis posé une multitude de question comme : serait-ce la prof qui arrive en retard ou bien une personne nous disant qu'elle est malade et que nous devions attendre notre prochain cours dans la salle, ou bien même un autre prof qui avançait son cours car sa collègue n'était pas présente mais non ! C'était le directeur Isanagi Tensho qui à ce que j'en déduit allait nous faire cours de philo ... l’ennuie déjà que la philo c'est pas mon truc alors avec un directeur, je vous laisse imaginer. Je me leva par respect et adressa une parole au directeur qui venait d'entré

-Bonjour monsieur ! Vous allez nous faire cours c'est sa ? lui dis-je tout en lui exposant mes pensé

Je resta debout jusque sa réponse. Je me suis dit " dit moi qu'on part en mission, dit moi qu'on part en mission " ( pour Léa ;) )
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Dim 30 Sep 2012 - 11:15
Un cours épicurien. †


- A écouter si vous le souhaitez -
* Oh...quelle classe mouvementée dis donc... *

En effet, à peine avait-il passé le seuil de la porte que plusieurs personnes se firent remarquer. La première était jeune Don Juan hérissé qui était venu lui adresser un simple bonjour alors qu'il semblait être occupé par la gente féminine. Reprenant lentement mais surement son souffle, il ne s'empêcha de tirer quelques bouffées de sa cigarette avant de l'expirer gentiment sur cet élève. Puis d'un coup, un autre qui vint, l'ai blasé au long cheveux digne d'un vieux rpg, il lui demanda si c'était lui qui allait faire cours, puis encore une fois autre personne, cette fois-là, assis tranquillement, en mode décontracté sur le fauteuil du professeur. Il "semblait" surveiller la classe mais Isanagi en jugeait qu'il se la coulait douce. Bien, il ajusta sa cravate, enleva sa veste et se rapprocha de l'élève feignantant. Un petit rictus nerveux pouvait se lire sur le visage du directeur à l'égard de l'élève vraisemblablement membre du conseil.Isanagi se penchait alors vers lui comme pour lui dire quelque chose, mais soudain un grondement surgit du sol. Une mini-colonne de pierre éjecta alors l'élève un peu plus, détruisant toutefois le fauteuil mais néanmoins le directeur forma, en claquant des doigts, un fauteuil de pierre. Non pas qu'il ne pouvait pas reconstruire celui précédent, mais avec de la pierre, ça faisait plus classe et ça avait clairement plus de gueule. Il adressa un petit sourire à l'élève éjecté "Désolé, je prend ta place". Il avait un petite sourire au coin des lèvres lorsqu'il vit au loin, l'une de ses élèves préférées et avec qui il avait accompli une délicate mission. Était-elle toujours en rogne comme à son habitude ? Il lui adressa alors une forte pensée, en se concentrant légèrement et en se permettant une petite pointe d'humour envers elle.

* Alors, prête pour une autre mission Léa ? *

Il se mit à doucement rigoler afin de ne pas passer pour un fou devant la classe puis repris un air plus sérieux. Il se leva, cigarette entre ses doigts et marcha sur l'estrade d'un coté à un autre, faisant à présent son discours.

- Bien, déjà, madame Mjolnir est absente car elle avait une mission importante à faire. C'est pour cela que dès maintenant et juste pour ce cours-là, c'est moi qui en prendrait la charge. Personne n'y voit d'inconvénient j'espère ?

Il passa en revue l'ensemble de la classe, jetant un petit coup d'oeil au paresseux de tout à l'heure, ne sait-on jamais. Et également à l'hérisson. Tiens d'ailleurs, Isanagi savait très bien comment allait se dérouler le cours. Il fallait commencer par l'appel des élèves présents. Le directeur se leva et donne le carnet d'élève à monsieur Cimeries, en ajoutant :

- Tiens, peux-tu faire l'appel s'il te plait ?

Puis il remonta sur son estrade chérie, rajoutant encore une fois certains détails de son cours. Bien entendu, il attendis que l'appel soit terminé pour le dire.

- Bien, du temps où j'étais encore dans le monde humain, j'étais déjà professeur de Philosophie, les termes savants ne sont plus très intéressants maintenant je pense. Epicure, Socrate, l'ataraxie, les religions, etc. Je n'ai pas vraiment envie de vous faire un cours banal, pour une fois que je peux me divertir et pour vous de la même manière je pense. Nous allons jouer à un jeu ! Un Quizz philosophique, j'en explique le concept, c'est une sorte d'interrogation de ce que vous aurez appris depuis le début d'année avec madame Mjolnir. Vous serez scindé en duo. Le premier qui gagnera le plus de points se verra récompensés. Alors, est-ce que ça vous dit chers élèves ?


Réponse faites le 01/10/2012
Hrp -> Arcoss, fait bien attention à ce que tu dis, tu n'es pas au courant des missions que je donne et encore moins de ce que Léa aurait pu accomplir avec moi. De plus, les jeux vidéos peuvent exister mais une notion de call of duty dans une académie des Dieux, c'est un peu hors sujet et saugrenue. Fait bien attention à ça.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Sam 6 Oct 2012 - 0:44

Un cours épicurien II
Il était enfin entré correctement en classe ce trouble fête, celui que tout le monde connaissait comme étant le directeur de l'académie divine. Nikolas ne savait toujours pas trop quoi penser par sa présence dans cette pièce qu'était la salle de classe. Plus les secondes s'écoulaient, et plus il s'imaginait qu'il était là à titre de remplacement, afin de prendre la place de la prof de philosophie, bien que cela n'était que de manière purement temporaire, ça avait la gentillesse de pomper l'air au jeune homme qui se serait bien passé d'un cours supplémentaire dans cette branche qu'il détestait tant. Durant le laps de temps qui sépara l'entrée dans la classe du directeur et le moment où il se déplaça vers son siège, le jeune Russe eut le temps de repérer diverses personnes intéressantes, à commencer par cette jeune fille au visage fin, une chevelure bleutée encadrant un regard doré. Elle était mignonne, mais sans doute Nikolas n'avait pas prêté attention à cette dernière à cause de sa mise à l'écart du reste de la classe. Elle semblait se concentrer pour il ne savait trop quelle raison. Peut être était elle télépathe et ne contrôlait-elle pas ses pouvoirs ? C'est avec ce genre de pensées, qu'il était heureux d'avoir un pouvoir qui ne lui pose aucun problème dans la vie courante. Etait ensuite facilement repérable Aedan, membre du conseil des élèves, plusieurs rumeurs faisant état de sa possible ascension au rang de président de ce même dit conseil. A l'allure tout à fait banale, il n'attirait en fait pas spécialement le regard, enfin, sauf si on prenait en compte le fait qu'il siégeait à la place du professeur au moment de l'entrée d'Isanagi dans la pièce. Vint ensuite un jeune homme aux cheveux blancs qui s'illustra par des salutations différentes de celles des autres élèves. Nikolas ne le connaissait pas du tout, et sans doute n'aurait il pas l'occasion de le découvrir plus que cela, bien motiver à disparaitre de la classe sans que son professeur remplaçant ne le remarque.

Il finit par expliquer la situation et tout éclaircir en précisant bien que l'absence de cette satanée prof ne serait que de courte durée et qu'il ne serait là que pour le jour même. Pas d'inconvénients ? Comme s'ils allaient pouvoir dire oui il y à un soucis, si vous pouviez déguerpir ? Haha, la bonne blague que c'était, bien sûr que non qu'ils ne pouvaient pas et qu'il n'y avait donc absolument aucune objection à la prise en charge de la classe par ce directeur aux allures de jeune père de famille. Essayant de faire un pas sur le coté pour se décoller de sa chaise, Nikolas fut très vite interpelé par son nouveau teneur de cours, qui lui tendit une feuille dite de présences en lui demandant de bien vouloir faire l'appel. Apparemment Nikolas devait avoir une tête de bonne élève pour qu'on lui demande de faire les présences. Lui qui appréciait s'absenter à la plupart des cours de philosophie se retrouvait à faire l'appel de ce même cours. Ironie du sort ou simple coincidence, allez savoir ... S'emparant du papier, le jeune homme toussota avant de regarder les yeux écarquillés les noms inscrits sur cette dernière. Il finit par hausser les épaules et resserrer le papier entre ses doigts. D'une voix légère et amicale, il commença à donner les quelques premiers noms: Jacques, Jean-Yves, Norbert, Roger, Paul, Jacqueline, Germaine, Josette, Simone, Guy, Paul-André ... Et termina en se faisant presque couper la chique par le directeur qui annonça comment allait se dérouler le cours de la journée en sa compagnie. Un magnifique petit quizz, tout ce qu'il y a de plus horrible pour quelqu'un qui n'a pas révisé une seule fois depuis le début de l'année académique en progression. Quoi qu'il en soit, Nikolas réajusta ses lunettes et se retourna vers Isanagi en lui tendant la feuille l'air interrogé au visage.


Il réajusta une nouvelle fois ses lunettes et plongea son regard dans celui de son supérieur avant de lui sourire et d'ajouter avec une voix légèrement embarrassée: Vous vous êtes trompé de fiche monsieur, vous m'avez donné la rubrique nécrologique d'un journal plutôt que la bonne fiche des élèves de la classe. Je ne peux donc pas procédé à un vrai appel. Et je ne voulais pas vous couper dans votre élan ...

Il déposa alors la feuille en question sur le bureau avant d'ajouter un autre petit sourire au coin de ses lèvres et se retourna pour retourner prendre sa place au second rang de la classe. Oui, il n'aimait pas être devant pour ne pas passer pour le bon étudiant modèle, car il ne l'était pas et ne voulait qu'on lui donne une fausse réputation. Il ne se postait pas non plus tout à l'arrière du groupe afin de ne pas passer non plus pour un mauvais élève qui dort durant les cours, bien qu'en philosophie, c'est ce qu'il faisait les rares fois où il était présent. Il était juste un élève banal, tout ce qu'il y a de plus facile à croiser dans les couloirs d'une académie. Passant sa main dans ses cheveux, il posa sa tête dans le creux de sa main et reprit un visage blasé avant de cligner des yeux et d'attendre que ce foutu cours commence enfin ... Histoire de faire autre chose que de fixer un directeur impassible depuis près de 37secondes et 68centièmes.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Ven 12 Oct 2012 - 11:26
Sage dans son coin, Léa observait Isanagi avec son regard mauvais. A chaque fois qu'elle l'avait vu, elle en avait pris plein la figure, que ce soit lors de la soirée de bienvenue à l'académie, où Ô joie suprême - ahah - elle avait reçu son pouvoir - et failli mourir sous une attaque de caramels mous - ou encore sur Terre lors de leur mission avec leur copain démon. Alors forcément maintenant qu'elle le revoyait, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il venait à nouveau annoncer une catastrophe imminente pour elle. Oh pas comme ça bien sûr, mais avec sa chance ça se résumerait tel quel. Pouvait-elle vraiment capter ses pensées à lui parmi toutes les autres et savoir ce qu'il avait derrière la tête ? Hm... après tout, elle avait décidé de s'entraîner, autant s'y mettre à fond.

Tandis que les élèves qui avaient changé de place pour diverses raisons reprenaient leur chaise de base, elle baissa tout doucement ses barrières. Bien sûr les pensées proches lui tombèrent tout de suite dessus et elle grimaça, mais tint bon. Tiens, parmi les râlages habituels des élèves qui voulaient se la couler douce, elle en capta un qui espérait se barrer ni vu ni connu. Elle tourna la tête au hasard vers un garçon à lunettes aux cheveux un peu longs. C'était lui ? Peut-être... elle ne savait pas encore bien déterminer à qui appartenait quelle pensée, et n'avait pas vraiment le temps de trier tant ça fusait vite dans sa tête. Enfin bon ça ne la regardait pas après tout.

L'apprentie déesse ramena son attention sur Isanagi, essayant de savoir ce qu'il mijotait, quand il envoya balader le pauvre Aedan, au sens propre. Bon ça n'avait pas l'air très méchant, mais quand même, dans le genre sympa ça laissait à désirer. Il ne pouvait pas juste lui demander de se lever, comme tout le monde, au lieu de manquer lui faire manger le carrelage ? Enfin son colocataire n'avait pas l'air d'en être particulièrement souffrant alors elle ne broncha pas, son attention vite détourner par la pensée qu'Isanagi lui envoya, ce qui confirma ce qu'elle soupçonnait : apparemment, quand on s'adressait directement à elle de cette façon, elle entendait bien plus le message que lorsqu'il ne s'agissait que de simples pensées sans but précis. Et celle du directeur la fit grimacer, en ajoutant un regard à faire blêmir le dieu de la Mort en personne. Oh qu'elle aurait bien voulu lui retourner sa pensée ! Quoi que... son air suffisait sans doute très bien à faire comprendre ce que cette phrase lui inspirait. Et en plus il rigolait le bougre ! S'il était pas directeur... quoi que, même en l'étant, elle lui aurait volontiers rendu la monnaie de sa pièce, si elle en avait eu les moyens.

- Tsssss.

A défaut de pouvoir faire autre chose hein... Enfin mis à part cette pensée fort dérangeante, Léa n'apprit pas vraiment ce qu'il avait derrière la tête, et n'eut pas le temps de chercher de toute façon : il le leur dit, tout simplement. Un remplacement ? Elle en souffla de soulagement. Tant que c'était pas une mission à la mords-moi le noeud, elle pouvait supporter. Enfin jusqu'à ce que la migraine débarque. D'ailleurs elle se hâta de remettre en place ses barrières, rendant à son esprit le silence fragile qu'il aimait tant. Pas d'inconvénient ? Hm... méfiance... après tout on parlait d'Isanagi, qui ne faisait qu'apporter des ennuis à ceux qui avaient le malheur de l'approcher - du moins d'après elle. Alors... il arriverait sûrement à provoquer une catastrophe, même dans une situation aussi anodine qu'un cours ! Mais elle ne pouvait pas vraiment protester, elle passerait pour une timbrée, et ses relations sociales étaient déjà bien assez négatives comme ça, mieux valait ne pas en ajouter si elle voulait un jour avoir un véritable groupe d'amis.

Restant donc sage dans son coin, l'apprentie déesse attendit la suite. Ah l'appel... on était dans une académie de dieux mais ils n'avaient pas trouvé de moyen de gérer les absences plus évolué et pratique que ça. Enfin bon... au moins ce n'était pas à elle qu'il avait demander de la faire. C'était le garçon aux lunettes et aux cheveux un peu longs, dont elle ignorait le nom, comme la plupart des autres élèves. Cela dit, même sans être très attentive à la classe, Léa connaissait un minimum les prénoms donnés à l'appel et elle nota que ce n'était pas vraiment ça quand Lunettes lit sa fiche. Une blague peut-être ? Ou une tentative pour se faire virer du cours et ainsi y échapper ? Après tout il lui avait semblé que la pensée correspondante venait de lui. Qui sait...

Enfin Isanagi le coupa sans sembler avoir remarqué le problème, expliquant son cours. Un Quizz ? Ca s'annonçait mal. Il fallait se rappeler ce qu'ils avaient déjà vu avec l'autre professeur... sauf que Léa n'avait pas la moitié des cours en tête, ayant passé la majeure partie à se concentrer pour ne pas péter un câble en classe. Alors niveau connaissances... si en plus c'était noté, elle allait encore se ramasser un carton. A moins que... en duo dit-il ? Elle avait donc une chance de s'en sortir si elle avait un bon partenaire. Mais elle ne savait absolument pas qui était fort ou pas en philo dans la classe... ni si on pouvait choisir, détail fort important et qui méritait d'être éclairci. Elle leva donc la main, parce que couper un professeur ne se faisait pas, avant de poser sa question.

- Est-ce que c'est vous qui faites les groupes ou on choisit ?

Léa lança un coup d'oeil à Aedan. A défaut de savoir qui était bon en philo, elle préférait opter pour le calme et ainsi mieux pouvoir réfléchir aux réponses possibles. Sans la gêne de son pouvoir, elle pouvait peut-être mieux se débrouiller et argumenter. Certes, à la base elle voulait entraîner son domaine divinatoire, mais elle n'avait pas envie de se ramasser un énième carton potentiel si elle pouvait l'éviter, ou au moins diminuer les dégâts. Et des cours, il y en avait à la pelle, alors elle reprendrait tout ça au prochain, sans contrôle ou interrogation, et puis voilà ! Enfin ça c'était dans l'optique où on pouvait choisir son partenaire, et si Aedan était d'accord. Même si leur relation semblait différente et un peu bizarre à ses yeux depuis le bal, il pouvait quand même avoir envie de faire un duo avec une autre personne. Surtout qu'elle n'était sûrement pas connue pour être forte en philo. Ni dans une autre matière d'ailleurs. La poisse.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Mar 23 Oct 2012 - 3:05
Spoiler:
 

    Non mais... Il a du culot ce directeur! Éjecter ainsi un simple étudiant qui ne demandait qu'à surveiller calmement la classe tout en étant bien allongé, les pieds installés sur sur le bureau et les mains derrière la tête, un air totalement décontracté. Aedan était du genre à prendre son travail au sérieux, mais au point de se faire chier royalement en le faisant? Certainement pas! Il s'était donc installé sans trop se préoccuper de ce que les gens passant dans les couloirs pourraient penser, plutôt préoccuper par la période d'étude que sa propre image. Pourtant, le directeur, totalement inconscient du grand service qui lui rendait le pauvre petit étudiant serviable l'envoyât balader un peu plus loin avec son pouvoir avant de se créer un nouveau siège de pierre. Aod se serait bien fait plaisir en lui explosant son siège au passage avec son propre pouvoir, mais il préférais ne pas s'attirer encore plus les foudres du directeur.

    D'ailleurs, Aedan voyait bel et bien un inconvénient à ce que cet homme vienne remplacer leur gentille enseignante au nom imprononçable, tout le monde sait bien que les remplaçant font toujours passer une cassette quelconque avec une message par rapport au contenu du cours ou ne demandent que de travailleur sur leur devoirs. Tant qu'à être surveillés à rien faire, il préférait de loin pouvoir rester bien installé sur le siège plutôt que sur une petite chaise de bois à faire semblant de travailler... Quel devoir voulaient-ils qu'il fasse de toute façon? Aedan avait le pouvoir le plus facile à contrôler de toute l'académie et en plus, il était suffisamment bon à l'école pour terminer ses devoirs au jour le jour, il n,avait vraiment rien à faire... Malgré tout, après avoir demandé à un élève de faire son travail, ce directeur aussi lâche que malpoli décidât de démarrer le cour, sans même se rendre compte que Nikolas lui avait probablement joué un petit tour pour éviter d'avoir à prendre les présences.

    Aod allât s'installer sur sa chaise, bien placé au troisième rang de la classe, au milieu de tout, là où il n'avait aucune chance d'être oublié par les enseignants. Il avait vraiment une très grande malchance ces temps-ci, incapable de nouer des liens avec les gens à cause de Léa qui le colle, forcé de travailler au conseil comme un damné parce que personne d'autre travaille et en plus traité comme un vulgaire déchet par un enseignant? Ça, ça battait tout! Soupirant alors qu'il s'installait tranquillement sur son petit siège, le remplaçant commençât sa petit introduction. Apparemment prof de philo lors de son vivant, cet home proposait toutefois de faire un cour original avec un petit... Quiz... C'est quoi cette connerie? On sait tous que la tranche d'âge, de culture et d'époque était très différente pour tous, comment voulait-on avoir un test sur de la matière en philosophie alors que certains n'en ont même jamais entendus parler? Bon d'accord, ils allaient avoir des questions que sur la matière vue dans les cours, au moins, mais quand même.

    «On y gagne quoi au juste?»

    La question se posait, qu'y gagnaient-ils? Une belle chaise? Une absence motivée gratuite? Des biscuits? Faudrait savoir, Aod n'avait pas pour habitude de participer à un tournois de ce genre sans savoir ce qu'il aurait en retour... Il espérait un truc sympa, genre des biscuits, parce qu'il ne se ferait certainement pas chier à réussir ce quiz si c'était que pour gagner des peanuts! Puis, Léa leva la main pour demander si les duos pouvaient être choisis... Déjà on voyait que la classe s'était distribué en petits groupes, s,envoyant quelques regards indiscrets pour signifier qu'une telle personne voulait être avec une autre, Aedan n'en était pas exclu. Même si le regard de Léa signifiait plus qu'elle voulait pouvoir faire le quiz dans un beau silence mental, certains autres lui envoyaient un regard pour signifier qu'ils apprécieraient son manque de gêne et ses bonnes connaissances philosophique... Vraiment, être bon en classe c'est une vrai plaie.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Sam 27 Oct 2012 - 14:10
Je regarda le proviseur Isanagi éjecter ce pauvre élève qui n'avait rien fais et le remplaça par un siège en pierre.
Le directeur se leva , cigarette entre ses doigts et marcha sur l'estrade d'un coté à un autre, faisant à présent son discours.

-Bien, déjà, madame Mjolnir est absente car elle avait une mission importante à faire. C'est pour cela que dès maintenant et juste pour ce cours-là, c'est moi qui en prendrait la charge. Personne n'y voit d'inconvénient j'espère ?

Bah moi personnellement un inconvénient, non aucun surtout que je vient d'arriver dans cette académie des dieux, et que je n'y connait rien. J'étais plus destiné à une vie de tueur à gage pour l'enfer mais disons que me retrouver ici était mieux que rien. Oui je pouvait recommencer une nouvelle vie en tant que bonne personne et non le meilleur tueur à gage de Lucifer comme je l'était au paravent. je regardais Isa la tête posé sur mes bras comme si je m'ennuyais, je vit le prof remplaçant se lever et donner un carnet à un élève en lui demandant de faire l’appel, ce que l'élève fit avant de se rendre compte que le directeur lui avait donné une fiche d'une rubrique nécrologique au lieu de celle de la classe. Il la posa sur le bureau du professeur avant de retourner à sa place. Je reposa mes yeux sur le directeur qui remontait sur son estrade il dit :

- Bien, du temps où j'étais encore dans le monde humain, j'étais déjà professeur de Philosophie, les termes savants ne sont plus très intéressants maintenant je pense. Epicure, Socrate, l'ataraxie, les religions, etc. Je n'ai pas vraiment envie de vous faire un cours banal, pour une fois que je peux me divertir et pour vous de la même manière je pense. Nous allons jouer à un jeu ! Un Quiz philosophique, j'en explique le concept, c'est une sorte d'interrogation de ce que vous aurez appris depuis le début d'année avec madame Mjolnir. Vous serez scindé en duo. Le premier qui gagnera le plus de points se verra récompensés. Alors, est-ce que ça vous dit chers élèves ?


Mes yeux s’écarquillèrent, Un quiz mais je vient d'arriver, personne ne me connait et j'ai pas non plus l'impression qu'ils aient envie de me connaitre plus, un journée de cour qui commence bien on dirait. Je regarda alors le prof et lança d'une voix monotone :

- Euh... msieur moi je vient d'arriver et ses mon premier cours de philo, un quiz serait pas super et surtout que personne ne me connait et j’ai pas non plus l'impression qu'ils veulent me connaître plus

Je le regarda alors attendant qu'il réponde le regardant dans les yeux tout en écartant une mèche de cheveux qui squattait devant mon visage. Quelque élèves se retournèrent pour me regardé mais je resta les yeux figer dans ceux du proviseur en sachant qu'il y avait deux possibilité la première serait le fait que je ne fasse pas le quiz et la seconde, le proviseur m'obligerait à le faire dans quel cas je ferais sans doute perdre mon partenaire. Je commençait à joué avec un stylo continuant de regarder se prof qui avait l'air content de nous faire cours.

Une voix m'interpella celle d'une jeune fille qui demanda si on pouvait faire les groupes ou si il choisissait, personnellement je m'en moquais un peut mais bon l'avis d'un nouveau n'aurais sans doute aucune répercutions sur un proviseur d'une telle envergure. La réponse du prof n'aillait sans doute pas tardé je pense mais à qui allait t-il répondre en premier, à la jeune fille je pense elle avait l'air de bien le connaître, bien que cela ne soit qu'une hypothèse en somme correcte.

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Dim 11 Nov 2012 - 11:20
Un cours épicurien. †

Vous vous êtes trompé de fiche monsieur, vous m'avez donné la rubrique nécrologique d'un journal plutôt que la bonne fiche des élèves de la classe. Je ne peux donc pas procédé à un vrai appel. Et je ne voulais pas vous couper dans votre élan ...

Un grand étonnement pouvait se lire sur le visage triangulaire du directeur, en effet, lui, qui était si ordonné dans son bureau, dans sa vie et dans une multitude de chose, se serait trompé entre le cahier d'appel et une sorte de rubrique nécrologique qui n'a vraiment aucun sens ? Une fois cet étrange appel terminé, l'élève se relevait pour lui rendre la feuille à laquelle il posa son regard perplexe pendant de longues minutes. Manquait plus qu'une "Ginette" et ça aurait été le pompon, quelqu'un lui aurait fait une farce ? Bref, il n'en tenait pas rigueur et se débarrassait de cette fiche obsolète.

- Bien, on s'en fiche de l'appel n'est-ce pas ? Pas envie de m'expliquer non plus.

Léa l'avait fait rire en claquant la langue face à cette pensée qui lui avait transmise. Des missions, c'était rare qu'il en fasse mais là, il allait attendre encore un peu avant d'en refaire une autre. Il faisait tourner sa cigarette pour faire quelques cercles de fumées puis attendait les quelques réactions. De la surprise, des soupirs, et aussi quelques questions dont deux pertinentes venant de l'élève flemmard et de la jeune chouchoute. Oui, celui qui s'était tranquillement posé sur le siège et celle qui avait vécu un "enfer" pendant une mission. Il répondit au deux questions d'un coup :

- Donc oui ! Je fais les groupes ma chère Léa, et pour ce que vous gagnez, nous allons dire que vous aurez une bonne note en premier lieu, et aussi une dispense de cours d'une heure. Attention toutefois au groupe qui perdra, vous aurez à faire une mission avec moi dans le monde des humains. Si vous voulez savoir ce que ça donne, demandez à cette jeune demoiselle.

Il pointait bien évidemment Léa. Quoi de plus normal. Bien, il allait faire les groupes lorsqu'un autre élève lui posa une question, cela ne le gênait pas, il était là pour ça après tout. Il avait peur du quizz et de faire des connaissances, il était vrai que certaines personnes pouvaient être insociables. Le dieu de la création lui répondit alors :

- Et bien, et bien, à part la petite léa qui n'arrête pas de faire des yeux doux au président du conseil, je ne pense pas que tout le monde se connaissent comme culs et chemises si je peux me permettre de dire ça comme ça, alors tu n'as pas à avoir peur des autres. Il sont dans le même cas que toi et ne vont pas te manger non plus.

Bien maintenant arrêtons de tergiverser sur ça et passons à un peu plus d'actions. En tant que Créateur, de Dieu de la Création, il avait un impact conséquent sur les bâtiments de l'Académie et pouvaient modeler chacun de ses recoins à sa guise. Démonstration de sa force, de ce qu'il peut faire à présent ? Let's go. Il se levait alors, sans dire un mot, il leva sa main vers le plafond, une étincelle, et le plafond s'ouvrit en deux pour dévoiler un ciel bleu azur. La classe se transforma en une sorte de plate-forme qui s'éleva rapidement dans ce même ciel. Un vent de novembre étonnamment chaud pour le coup, ils n'allaient pas attraper froids mais ils pouvaient avoir le vertige car cette plateforme dominait à présent toute l'académie avec une vue imprenable sur son ensemble. C'était pour marquer le coup bien entendu, de cette hauteur magistrale, les élèves allaient profiter de la vue sans penser à s'échapper. Futile. Isanagi se leva alors, tirant une bouffée de sa cigarette et prenant une craie dont il marqua en grosse lettres "Quizz". Il annonça alors les groupes, deux par deux :

- Blabla blabla Arcoss & Nikolas....blabla blabla.... Aedan & Léa.... Avez-vous d'autres questions avant de commencer ? Et non, vous ne pouvez plus quitter le cours avant la fin !

Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Dim 30 Déc 2012 - 14:01
Aedan devait avoir un bon niveau en philosophie, à en juger par les nombreux regards qu'il attirait - à moins qu'il ne s'agisse pas que de ça, après tout beaucoup de filles pouvaient profiter de l'occasion pour être avec lui sans son pot de colle officiel. Connaissant son conduite de flemmard, Léa supposait que c'était raté pour elle : s'ils pouvaient choisir, il prendrait quelqu'un de bon dans cette matière, certainement pas elle. Ok il faisait son altruiste, elle l'avait bien vu au bal, mais il y a des limites à tout. Le carton semblait inévitable... elle ne pouvait plus que faire de son mieux pour limiter les dégâts.

Attendant le verdict, elle écouta les autres questions. Ce qu'on gagnait... si ça pouvait être une dispense éternelle de missions, Léa se battrait jusqu'à la mort pour réussir ce quiz et ne se gênerait pas pour utiliser son pouvoir pour une fois, afin de piquer les réponses dans les pensées des autres. Tiens tiens... idée forte intéressante... sauf qu'il y avait trop de monde, faire ça lui pomperait beaucoup trop d'énergie. Ca pourrait marcher sur quelques questions, mais certainement pas toutes. Pff... même quand elle trouvait une utilité sympa à son domaine divinatoire, il y avait toujours un truc qui n'allait pas. Poissarde en chef.

Le garçon aux cheveux longs intervint à son tour, expliquant son cas. Il essayait de s'en sortir en couinant ? Remarque si ça marchait... elle ne pourrait pas le blâmer de tenter. Et s'il n'y connaissait vraiment rien en philosophie, elle avait une chance de ne pas finir dernière. Juste avant-dernière. On se console comme on peut. Ne restait plus qu'à avoir les réponses d'Isanagi, qui ne tardèrent pas. En bon professeur, il passa vite fait sur son erreur d'appel - et Léa nota bien qu'il l'avait dit lui-même, on s'en fiche de l'appel, ça sera à ressortir si un autre enseignant les enquiquine là-dessus - et leur apprit qu'il se chargeait des groupes. Mouais... espoir, ou pas espoir de finir avec un camarade de bon niveau ? Elle n'osait même pas envisager de finir avec Aedan, ce serait trop beau pour elle - et pas de bol pour lui.

Une dispense de cours d'une heure... ? Décidément, le directeur ne devait pas les aimer. Déjà qu'il lui en avait offert une après sa désastreuse mission, voilà qu'il en rajoutait encore. Remarque elle n'allait pas s'en plaindre, ça ferait toujours une heure de moins à supporter les pensées des autres dans une petite salle. Enfin... inutile de trop s'y croire, elle ne risquait pas de gagner. Snif. Et la suite la fit passer à tout autre chose. La jeune fille décocha encore son regard mauvais à Isanagi. Faire une mission, ENCORE ? Avec LUI ? Chez les HUMAINS ? J-a-m-a-i-s. Niet. Impossible. Elle ne fit pas de commentaires pour le reste de la classe, son air foudroyant parlait de lui-même, exprimant très bien ses sentiments à l'égard de ce châtiment totalement injuste et horrible. Finis les scrupules à ne pas fouiller dans la tête des gens : pour éviter ça, elle était prête à endurer une semaine de migraines atroces !

Pourquoi tant de poisse...

Et ça ne s'arrangeait pas. Qu'est-ce qu'il racontait ce directeur stupide ? Léa rosit en continuant à l'assassiner du regard, et cette fois elle ne pouvait pas laisser passer le chose impunément !

- Je vous signale que je ne fais les yeux doux à personne.

Sa voix allait très bien avec ses yeux glacials, aussi froide et lourde de menace que ses iris dorés. D'accord, les rumeurs, elle s'en foutait, elle savait qu'elle n'avait pas une réputation très positive, et elle savait aussi qu'Aedan subissait les conséquences de son collage fréquent. Sans compter que le bal n'avait fait que confirmer ces histoires. Mais là, c'était le directeur qui en rajoutait une couche, fallait pas exagérer ! Et il le lui disait en face qui plus est. Les rumeurs dans le dos n'avaient pas d'importance, mais là c'était devant toute la classe ! Fichu Isanagi !

Ceci réglé, le garçon à lunettes qui avait lu la liste nécrologique vint parler au directeur en chuchotant. La jeune fille n'entendit pas ce qu'ils se disaient, et s'en fichait bien d'ailleurs, mais une minute après l'élève put quitter la salle. Le salauuuuud, comment il avait fait son compte ? Ksss elle aurait dû l'espionner finalement. S'il avait réussi à s'échapper, il devait bien y avoir un moyen pour elle aussi... mais elle n'eut guère le temps de la réflexion. Isanagi commença à faire son malin en modifiant la salle. Qu'est-ce qu'il avait en tête comme catastrophe encore... Par réflexe, Léa s'agrippa à sa table, au cas où. Ca tremblait de partout, le plafond s'ouvrit brusquement et toute la pièce s'éleva dans les airs. Didju... il pouvait même pas faire un cours normal...

Lorsqu'enfin tout s'arrêta, elle regarda les alentours. Ils étaient hauts, très hauts même, et ils pouvaient voir toute l'académie. Le point de vue était sympathique, et malgré le temps il faisait assez bon. Habituée à grimper aux arbres de son vivant et à tout ce qui pouvait la planquer des autres, l'apprentie déesse ne souffrait pas de vertige, alors ça ne la dérangeait pas. Sauf qu'elle ne pouvait pas s'enfuir sans se péter une jambe ou deux en cas de pépin. Génial... séquestrée par un prof avec toute une classe. Deus avait pas prévu une espèce de police pour ce genre de cas ?

Isanagi continua tranquillement son petit bonhomme de chemin, annonçant les groupes. Léa tilta : elle avait gagné Aedan ? Ouuuuuuuf un truc positif dans ce cours qui partait très mal. Enfin... avec l'aura de poisse que le directeur lui refilait à chaque fois en sa présence, ça risquait de devenir négatif. Avec lui, tout était possible. Oui, elle n'avait vraiment pas une opinion très très agréable sur cet homme, même si techniquement il avait toujours été correct. Résignée à subir tous les malheurs du monde, elle quitta sa place pour rejoindre son pauvre compagnon de galère, qui aurait sûrement préféré une meilleure tête en philo.

- Navrée que tu n'aies pas une meilleure coéquipière de galère. Enfin j'ferai de mon mieux.

Elle veilla à chuchoter la suite, histoire de pas prendre de risques. Elle n'avait toujours pas envie que toute la classe connaisse son domaine divinatoire.

- Tu crois qu'essayer de choper les réponses des autres en les écoutant penser soit considéré comme de la triche ?

La jeune fille aurait posé la question à Isanagi, demandant si l'utilisation des pouvoirs était autorisée, mais ç'aurait été attiré trop d'attention sur elle. Ca aurait fait louche. Autant seule elle aurait laissé tomber, piquer les réponses dans la tête des gens l'aurait fait tomber dans les vapes avant la fin du quiz. Mais là, avec Aedan, elle avait une chance : il lui suffirait de le toucher dès qu'elle aurait une réponse pour souffler un peu et économiser ses forces. Avec lui, pas besoin de s'épuiser à maintenir ses barrières psychiques. Mais si faire ça était considéré comme de la triche, là...
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Jeu 3 Jan 2013 - 0:07
    Une dispense de cours pour une heure? C'est ça le prix? Sérieusement? Quelle connerie... Aedan pouvait aisément sortir de classe quand il voulait, feignant une histoire du conseil pour se justifier et les enseignants ne diraient même pas un mot... Ça c'est sans compter le fait que la plupart des étudiants s'en foutent totalement des cours et n'hésitent pas à sécher sans remords. Au final, ce que le directeur offrait n'était qu'une excuse pour sécher légalement les cours, chose que personne n’espérait obtenir... Cependant, la conséquence pour être les perdants était assez dérangeante... Une mission dans le monde des humains avec le directeur? Aod avait pu sentir le frisson de Léa jusqu'à son bureau, ressentait lui aussi un certain malaise à la simple idée d'être forcé dans une aventure éreintante avec ce directeur sadique. Il préférait éviter.

    La mains soutenant sa tête, Aedan voyait cette histoire de quiz comme une simple excuse pour faire travailler ses étudiants et de pouvoir en traîner d'autres dans une mission que tout le monde redoutait. La compétition allait être vraiment féroce, tout le monde risquait de vouloir éviter la mission, se foutant pas mal de cette histoire de dispense de cours. Soupirant à la simple idée de devoir se forcer pour éviter cette mission, il entendit quelques commentaires par-rapport au désir de former soi-même les équipes. Commençant pas une petit histoire de yeux doux suivit d'un rejet total d'une quelconque affection pour notre cher président, peut-être n'avait-il aucun désir aucune envie d'être vraiment apprécié par Léa, mais un tel rejet était blessante... Pauvre petit Aod!

    «Je me sens un peu insulté là.»

    Dit il bien calmement, causant alors quelques petits rires dans la classe de gens qui trouvaient tout ce téléroman assez cocasse. De son côté, Aod préférait éviter d'attirer l'attention sur ses relation avec les autres, il était le président du Conseil, il devait agir comme un modèle et ne pas se laisser trimbaler comme une vulgaire marchandise dans les histoires amoureuses d'autres personnes. On le connaissait comme une homme qui n'avait que peu a faire de romance, qu'il soit populaire ou non, et il voulait qu'une telle réputation se maintienne dans le futur. Ce genre de petits débats entre qui lui envoi les plus beaux yeux le dérangeait, même si d'un autre côté il fallait dire qu'il se foutait des rumeurs... C'était assez compliqué dans sa tête en ce moment.

    Souhaitait-il vivre sa vie tranquillement, loin de toute rumeurs et d'histoires sur ses fréquentations sans s'en soucier le moins du monde ou devait-il les combattre pour maintenir son rôle de modèle? De telles questions avaient surgit dans sa tête après le bal, tous avaient commencés à discuter de sa présence la-bas avec Léa et d’à quel point sa soirée n'avait pas semblé désagréable. Depuis ce jour, il avait senti que certaines choses avaient changés... Certaines réactions des filles autour de lui, certains regards... Même les délinquants qui généralement se tenaient loin de lui agissaient différemment, Aedan n'aimait pas ça. Soupirant, il ne réagit même pas alors que la classe se transformât pour empêcher les étudiants de sortir, c'était presque normal pour lui. Finalement les équipes furent annoncés, il était Avec Léa? Tiens, le directeur était revenu sur ses mots et les avaient placés ensemble? Plutôt drôle. La jeune fille s'approchât en chuchotant quelques mots au garçon.

    «T’inquiète pas, j'suis sûr qu'on vas faire une bonne équipe.»

    Elle offrit ensuite de lire dans l'esprit des autres pour dénicher les réponses... Hum... Était-ce vraiment de la triche? Il en doutait fortement., mais pourquoi pas? Ça leur éviterait la mission, s'ils arrivaient à ne pas se faire attraper.

    «Probablement, mais si on peut éviter la mission, toute triche est acceptable.»
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Ven 11 Jan 2013 - 22:43

Isanagi à dit que j'avais peur des autres ? mais c'est totalement faux, c'est moi qui allait vers eux mais ils me rejetaient, tout ça par ce que j'étais un démon, mais n'importe quoi, un démon n'a pas le droit au pardon c'est ça ? Enfin bon c'est pas ca le plus grave, le plus grave c'est que mon coéquipier s'en est tiré quand Isa a donné son nom, il lui a chuchoter quelque chose à l'oreille puis il est partit. Il se fout de moi ou quoi ? il me laisse en plan comme si de rien était mais c'est pas croyable quel enfoiré ! Léa partit rejoindre son coéquipier puis Isa apporta sa touche personnelle à la classe, il fit disparaitre les murs et fit s’élever la classe dans les airs, Aedan et Léa comme plein d'autres élèves sauf le prof et moi qui n'avions aucunement peur de tomber je pense, la plateforme se stabilisa au dessus de l'académie, un vent d'automne bien agréable se fessait sentir sur nos corps. Maintenant que je n'avais plus d'équipier j'allais faire quoi ? je posa alors une question à Isa et une autre un peut plus oser :

Arcoss : Msieur, maintenant que mon coéquipier sans est tiré avec je ne sais quel excuse je fais quoi ? J'en Profite vu qu'en ait en plein air, je peut allumer une cigarettes s'il vous plait ?

Quel culot dont je fessais prof, je venais d'arriver et je me fessais déjà remarquer par des question purement débile mais qui sait il pourrait accepter. Je me leva de ma chaise pour m’approcher du bord de la plate forme pour regarder d'abord le sol de l'académie, de la ou on était on pouvais voir des élèves trainer dans la cour de l'académie ou encore certains se battre dans l'arène si on avait une bonne vu, je leva alors les yeux vers l'horizon pour regarder les jardins entortillé ainsi que le parc au abricots, deux endroits que j'aimais bien car l'un, on pouvait ce cacher tranquillement pour dormir et l'autre par ce que il y avait de la nourriture à volonté. Ouais j'aimais bien cette académie même si je ne trouvais toujours pas ma place parmi les élèves et autres personne de cette école. Je posa alors mes yeux sur la classe, touts les élèves avait changé de place, sauf moi qui restait seul comme d'habitude, je m'y fessait doucement à cette solitude, dormir à la belle étoile tout les soirs ne me fessait plus rien, même si je n'était pas contre une couverture et un matelas bien douillet, en regardant Isa j’eus un petit flash back qui me rappela une soirée dans un bar, un homme et une femme était la, je reconnu alors Isa mais qui était avec lui ? femme si je ne me trompe pas, elle était enceinte, mais alors, il est mort en la laissant elle est le bébé derrière lui, ouah ça me fit un petit choc quand je vis cela, il ne semblait pas triste et pourtant, une tristesse caché et une tristesse amplifié. C'est vrai que parfois quand je descendais sur ma tombe un femme venais sur celle-ci pourtant je ne la connaissais pas de mon vivant, qui était elle, peut être que si je changeais d’apparence je pourrais lui parler, mais ont nous a interdit tout voyage dans le monde humain et surtout de ne pas parler avec eux. Je devais oublié cette idée au plus vite alors je secoua la tête puis attendit la réponse de Isa envers la classe et moi.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... ) - Jeu 28 Fév 2013 - 21:55
Isanagi s’apprêtait à donner son "cours" c'est à dire un quizz avec des questions tout à fait banales quand d'un seul coup, l'un des élèves, appelé Arcoss Yoshida s'envola par dessus la plateforme issue bien en hauteur. Mais s'envoler pour sauter on vas dire, prenant son courage à deux mains, l'élève avait tellement eut peur des questions qu'il voulait mettre fin à ses jours. D'un signe de la main, le fourbe directeur lui adressa un au-revoir solennel. Il se retourna donc vers la classe entière, la mine renfrognée et d'une voix à faire pâlir les mouches, il leur demanda :

- Bon...d'autres personnes pour sauter de là-haut ? N'hésitez pas, je fais promotion parachute....

Ainsi donc, Arcoss n'était pas le seul ! Un autre élève, celui aux lunettes et qui semblait avoir un fort ego sauta par dessus bord pour lamentablement s'empaler sur l'un des piques des bâtiments de l'Académie. Se frottant le menton, tirant une bouffée de sa cigarette et réajustant sa cravate, il se racla la gorge. Se retourne une deuxième fois vers la classe, il rajouta :

- Ne vous inquiétez pas, il n'est pas mort. Bon, on reprend le quizz ?

Pas de bol, des éclairs vinrent gronder dans le ciel et déjà une jeune femme, aux courbes sensuelles, descendit des cieux. Les bras du directeur se levèrent pour retomber bien plus bas. C'était la professeur de philosophie : Mjolnir Titania. Avec sa pipe, elle était forte reconnaissable. En plus, son caractère était plus que bien trempée. Se gratouillant l'arrière de la tête, Isanagi recula de quelques pas en arrière et salua sa collègue. Elle lui jeta un regard noir de chez noir en voyant l'élève empalé sur l'un des toits. Et d'une voix forte désagréable et enraillée, elle commença à l'engueuler avec vigueur :

- Je vois que tu as fait des siennes Isanagi ! Bordel...tu te souviens pas de la dernière fois déjà ? Ils ont tous eu peur de ta tête de macaque dépressif ! Bon, je suis de retour alors dégage, tu me remets la classe correctement et me laisse continuer mon cours comme il se doit, capiche !?

- Ok... -expira-t-il d'un soupir.

La plateforme commence dès lors à descendre jusqu'à reprendre sa forme initiale, en gardant toutefois une belle vue sur le ciel devenue nuageux. Tirant une énième fois sur sa cigarette, il fléchit le dos vers sa classe et présenta ses plus plates excuses.

- Bon, je suis désolé, je suspend mon cours à un autre jour, la prochaine fois, réviser bien vos cours sinon, ça ira mal pour vous ! Titania est dangereuse quand on l'a conn...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il reçut un coup de pied violent dans les fesses. La douleur était intense et il fut carrément éjecter de la classe, ne laissant qu'un cri tout à fait rauque résonner dans la classe, sous les yeux ébahis des élèves...

Spoiler:
 
Un cours épicurien (Pv Pan, Nikolas, Aedan , Léa , .... )
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page