Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 
anipassion.com

[Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie.

♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
[Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Dim 9 Sep 2012 - 11:42
Premier tour du bal : Une douce invitation


Le costume noir uniforme, une rose écarlate accrochée à celui-ci. Une cravate rougeâtre était entrain d'être serré par la main quelque peu tremblante du Directeur. A quoi Colombe avait-elle penser en faisant un bal ? Il ne savait pas trop en fait. La cigarette posé sur le cendrier, il se regarda une dernière fois dans le miroir, se demandant si cette tenue était correcte. Peut-être trop dans le noir et rouge, mais c'était l'une de ses combinaisons favorites, simple et élégant à la fois. Le noeud de cravate ne lui avait posé aucun problème tant il en avait l'habitude. Devait-il emporter sa cigarette pour le bal ? Était-ce vraiment raisonnable lors d'une soirée festive ? Mais la réponse de la nicotine fut plus pressante que la volonté de l'homme et il partit avec. Dans ses poches ? Cigarette, briquet, invitation au bal, cadeau. Il avait pris également un délicat bouquet d'orchidée afin de l'offrir à sa cavalière, quoi de plus normal !

N'empêche, il avait mis du temps à se décider si il allait participer au bal ou non. De son statut de Directeur, il ne savait pas si il pouvait se permettre de se détendre. C'était le problème qu'il s'était posé, accompagnée de la question de la cavalière envisagée. Ce fut dans son bureau, en pleine réflexion sur l'arrivée de nouveaux élèves, qu'il pensa à cette professeur qui l'avait abordée lors de la cérémonie de bienvenue. Elle était professeur, un doux visage, de longs cheveux tombant en cascade d'émeraudes. On pouvait dire qu'elle l'avait marquée dès la première rencontre. Il lui trouvais un charme envoûtant, comme si quelque chose la possédait et l'a rendait agréable à voir.

Mais il était question aussi de remords et de regrets avec une pensée pour sa femme et sa fille. Il avait déjà choisi mais bien entendu, c'était assez difficile de ne pas avoir une pensée pour eux. Puis, finalement, se disant qu'il pouvait bien se relaxer pour une fois, décida d'aller au bal. Il écrivit une lettre à Kym, afin de lui faire sa proposition de cavalière pour le bal. Cette lettre était la suivante :

Chère Kym,

Sans doute avez-vous eu vent de l'organisation du bal par Colombe ? Et bien, je souhaitais vous le demander, par cette lettre, si vous souhaiteriez m'y accompagner en tant que cavalière de bal ? J'attendrais devant l'entrée de la salle de bal, afin de garder un certain effet de surprise, je ne vous demanderais pas de répondre à cette lettre. Toutefois, veuillez accepter cette rose comme cadeau.


Isanagi Tensho.

Il avait laissé une rose avec l'enveloppe. Peut-être qu'il en faisant de trop mais c'était dans son style, il aimait bien offrir des cadeaux, surtout à de belles femmes. S'étant préparé comme il fallait, il attendait maintenant devant l'entrée de salle de bal où la douce musique raisonnait déjà à l'extérieur. En attendant la venue de sa chère cavalière, il fuma sa cigarette sa main droite, cachant le bouquet de l'autre. La soirée risquait d'être intéressante et divertissante, le directeur s'en réjouissait déjà...


Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Dim 9 Sep 2012 - 19:31
Une douce brise venait de se lever en ce jour si particulier, tout le monde parlait de l'évènement qui allait se passer cette soirée, mais pour une personne, cette journée était surtout signe de la reprise de ses activités. Le vent caressait chaque partie infime qui composait ce magnifique jardin floral. Toutes ces odeurs qui se mélangeaient étaient si agréables. Comment réussir à oublier un si doux parfum, une si belle mélodie. Levant son regard vers le ciel quelque peu nuageux, la mystérieuse enseignante arrivait enfin à se tenir debout sans aucune aide après plusieurs jours de soins et de rééducation. Sa mission n'était vraiment pas facile, pour une première, on pouvait dire qu'elle avait donné fort. Cependant, personne ne pouvait lui retirer ce bonheur de se sentir à nouveau vivante et respirer ainsi cette nouvelle page de l'histoire avec plaisir. Le sourire aux lèvres, elle entendait les conversations qui allaient bon train sur ce soit-disant bal.

*Un bal ?*

*Roh, c'est pour les mauviettes !*

*Un bal ... Qu'est-ce ?*
S'approchant gentiment du petit groupe d'élèves qui discutaient, la jeune femme leur adressa un sourire. Même si elle boitait encore un peu, sa plaie était totalement guérie.

"- Dites, qu'est-ce ce bal dont vous parlez ?"

"- Hi hi, que vous êtes bête, enfin, si vous me le permettez. C'est un lieu où les couples se forment et dansent. Généralement, c'est l'homme qui invite la cavalière de son choix. Il faut être vraiment bien habillé, nous, on a vraiment hâte d'y être hi hi ... Vous avez un cavalier ?"

"- Heu ... Je vous remercie, je dois y aller ..."

Son sourire n'était pas parti pour autant, Mlle Mäss était dans ses rêves, imaginant un charmant homme l'inviter pour une soirée de ce genre. Mais qui voudrait bien d'elle. Le père Chim peut-être, oui mais bon, il ne fallait pas pousser le bouchon non plus. Ou cet homme avec qui elle avait déjà passé une charmante soirée après la Cérémonie de bienvenue ... La Cérémonie, mais bien sûr ...

"- Isanagi ..."

D'un chuchotement, ce mot sortit comme une révélation du bout de ses lèvres. Oui mais voilà, l'évènement était ce soir et une simple prof qui plus est mal en point ne pourrait jamais être invitée. Enfin, le temps des rêveries était dépassé. La jeune femme reprit ses esprits, il fallait voir la réalité en face, elle n'avait pas vraiment fait beaucoup de connaissance ici pourtant, cela faisait déjà bien des mois que ses premiers pas avaient frôlés ces lieux. Lâchant un léger soupir, la guerrière se retourna pour rejoindre ses quartiers et s'affaler sur son lit de fortune. Peut-être qu'en se forçant à dormir, cette journée disparaîtrait de sa mémoire. Mais à peine ses paupières fermées, ces cauchemars revinrent avant de faire place au doux visage de ce cher enfant qu'elle avait aidé; Gabriel.

*J'espère qu'il s'en est bien remis ... Pauvre enfant, ce n'est pas facile ...*

*Pourtant, en assassiner d'autres furent apparemment bien plus simple ...*

*C'était une autre vie, d'autres circonstances Arclès, tu le sais mieux que quiconque, mais sache qu'à force de t'entendre médiser sur mes actes, je vais finir par rompre notre pacte !*

*Tu fais cela, l'humain qui t'a mis en cloque à l'époque apparaîtra à nouveau, est-ce ça que tu veux ?*

*...*
Après ces émotions, la guerrière s'endormait peu à peu se laissant aller dans les bras de Morphée, mais un bruit la fit vite revenir à la réalité. Quelqu'un toqua à sa porte avant de laisser sous celle-ci une lettre. Intriguée, Kym se leva pour ouvrir la porte. Personne ... Refermant délicatement celle-ci elle prit soin d'ouvrir l'enveloppe. Tout en lisant attentivement, sa main tremblait par les mots imprimés. La rose qui accompagnait cette magnifique invitation sentait si bon. Comme dans un conte de fée, la petite étincelle dans ses yeux était revenue. Il se souvenait donc bien d'elle, c'était presque trop beau pour y croire. Telle une gamine de 14 ans, notre petite enfant se ruait vers sa garde-robes pour essayer de dénicher quelque chose. Elle trouva une robe blanche qu'elle avait troqué sur le marché il y a un moment. C'était parfait, maintenant, place à la coiffure et au maquillage. Avec ses rêvasseries, elle avait pris du retard et la soirée n'allait pas tarder à commencer.

*Faut que je sois parfaite !*

Terminant son habit par quelques roses à sa chevelure, la mystérieuse enseignante était fin prête pour rejoindre son cavalier. Plus ses pas s'approchaient du point de rendez-vous, plus la musique se faisait plus intense et son coeur battait à la chamade. Pourtant étrange, ce n'était que le Directeur de l'Académie, mais quelque chose en lui était apaisant, et avoir un si beau cavalier pour lui tenir compagnie, cela faisait bien longtemps que cela n'était arrivé. Gentiment, un pas après l'autre, Kym se trouvait en bas des escaliers. Levant son visage pour trouver du regard son compagnon de soirée, ses mains frissonnèrent d'excitation quand ses yeux eurent trouvés la personne convoitée. Montant quelques marches, la jeune femme, un peu mal à l'aise tout de même par cette situation quelque peu délicate et surtout inattendue, essaya de prononcer quelques paroles maladroites.

"- Heu, bon ... Bonsoir, Isanagi ..."

♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Lun 10 Sep 2012 - 13:05
Deuxième tour du bal : Deux coupes de champagnes


La mélodie donnait à l'habillé directeur l'envie de danser. Il attendait toujours, la cigarette coincée entre ses deux lèvres, sa cavalière et s'imaginait déjà comment elle pourrait être habillée. Depuis tout à l'heure, il en avait vu des gentes demoiselles bien vêtues, de beaux damoiseaux élégants prêt à faire leurs cours. Mais là n'était pas le moment de se poser la question pour lui-même, il souhaitait passer un agréable moment avec cette, tout à fait charmante, personne. Dessinant de multiples cercles avec la fumée blanchâtre de sa cigarette, il fixait les escaliers, dans l'espoir de la voir arriver.

Quel bond son coeur avait-il fait lorsqu'elle apparut ! Vêtue d'une robe immaculée de blanc qui galbait de jolie courbe harmonieuse et de magnifiques roses ornant sa coiffure, Isanagi ne pouvait réprimer une petite rougeur en voyant cette rare beauté. Mais le directeur devait faire preuve de sang-froid et ne pas exprimer sa gêne rougissante. Secouant légèrement sa tête de droite à gauche, "tapotant" sa cigarette afin de l'éteindre, il s'avança vers elle. Il pouvait la sentir mal à l'aise et la phrase qu'elle annonça montra qu'il avait vu juste.


- Heu, bon ... Bonsoir, Isanagi ...

Voulant la rassurer, Isanagi s'avança vers elle, lui pris la main et y déposer un baiser. Comme tout cavalier ferait, être gentleman et galant était de mesure. Il sortis alors le bouquet et le lui donna.

- Bonsoir Kym, vous êtes resplendissante de beauté ce soir. Acceptez ce bouquet comme cadeau, et entrons ? - Il tendit son bras afin qu'elle puisse le saisir - Allons nous amuser !
Décidé à bouger, Isanagi pris la direction de la porte d'entrée où deux personnages surveillaient les allés et venus des élèves. Le directeur aurait pus passer comme ça, sans se faire vérifier mais il voulait se prendre au jeu et sorti son carton d'invitation que Colombe lui avait donnée.
Spoiler:
 

Les gardes prirent l'invitation et les laissèrent entrer dans la salle de bal, enfin ! Déjà des serveurs pour leurs tendre deux coupes de champagnes. Isanagi repensait alors au buffet de bienvenue de l'Académie et prit chacune des coupes, avant d'en tendre une à Kym, sa cavalière.

- Accepteriez-vous cette coupe de champagne ? En compromis de celle que vous m'aviez offerte lors de la cérémonie de bienvenue ? -Puis, d'un sourire charmeur- Comment allez-vous depuis la dernière fois ?
Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Sam 20 Oct 2012 - 18:51
La soirée s'annonçait douce, tendre mais surtout magique. Tous les ingrédients étaient réunis pour un moment gravé dans les esprits de chaque invité. Deux en particulier risqueraient de faire jazzer, un directeur vêtu de son plus beau costume au sourire plus que charmant et une professeure qui portait une somptueuse robe blanche qui épousait parfaitement ses courbes alléchantes. Cependant, on pouvait tout à fait deviner que c'était de loin pas leur habit de tous les jours. En particulier pour la mystérieuse enseignante qui n'avait pas l'habitude d'être sur son trente-et-un ...

*Qu'est-ce qu'il va penser de moi ? Je suis bègue et en plus, je tremble comme une feuille ...*

*Au secours, qu'on m'achève, je ne veux pas voir ça ...*
Un accueil des plus chaleureux avec un magnifique bouquet de fleur, c'était simplement parfait, se laissant guider par son cavalier, la jeune femme entra dans la salle sublimement décorée. Le sourire, quoiqu'un peu maladroit, ne quittait plus le doux visage de notre chère Kym. Le contact de son bras avec le sien était d'un excitant inexplicable. La mélodie berçait ces deux êtres leur donnant le sentiment d'être seuls au monde, en ces lieux, que ce moment était à eux. Tout en tendant gentiment une coupe de champagne, Mlle Mäss laissa échapper un petit rire, la phrase de son hôte qui suivi confirma sa pensée. Tant de galanterie, c'était si beau, si parfait une fois de plus. Un moment sucré qu'il fallait savourer, s'en imprimer, les deux personnes savaient très bien que ces moments de répits étaient précieux mais surtout rares. Prenant avec un remerciement de la tête la coupe qui lui était offerte, la Tylf trinqua avec son bien-aimé et pris une petite gorgée histoire de la détendre de toutes ces paillettes qui scintillaient autour d'elle. La voix du directeur se mariait parfaitement avec l'ambiance chaleureuse mais tout de même festive du moment. Prenant une nouvelle gorgée, l'enseignante demanda à une serveuse de bien vouloir mettre en eau son bouquet avant de plonger son regard dans les yeux de son partenaire d'un soir.

"- Ca peut aller, même si c'est vraiment superbe, j'avoue que je ne suis guère familière à ce genre de soirée, je m'en excuse d'avance. Et vous ?"

Passant sa main libre gentiment dans ses cheveux émeraudes, l'enfant d'un pays en guerre, rasé depuis bien des siècles, se retrouvait dans un lieux plus que divin pour lui donner ainsi une chance de refaire un destin pour l'humanité et leur donner ainsi l'espoir d'évoluer en toute quiétude. Ces êtres qu'elle détestait tant, ces êtres que pourtant elle était ici aujourd'hui pour leur venir en aide ...

"- Autrement, dites-moi mon cher Isanagi, nous avons souvent eu l'occasion de nous croiser en ces murs remplis d'histoire, mais la vôtre, quelle est-elle ? Sans être indiscrète bien entendu, je ne vous oblige en rien à me répondre."

Comprenant à ses paroles que sa question était peut-être déplacée, la jeune femme fini d'une traite sa coupe histoire d'oublier et de ravaler ses mots bien qu'il en soit trop tard. A vrai dire, que répondrait-elle à cette même question ? Quel passé aussi sombre qu'il peut être est bon à raconter ? Non, certaines choses ne devaient être dites, il ne valait mieux pas s'étendre sur des sujets sensibles au risque de compromettre cette somptueuse nuitée qui venait de s'engager.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Mer 31 Oct 2012 - 21:20
Troisième tour du bal : M'accordez-vous cette danse ?


Le Directeur était veinard d'être en compagnie d'une aussi jolie jeune femme. D'ailleurs, les autres comparses de la soirée n'avaient pas hésiter à déposer leurs regards sur elle et sur sa tenue plus que superbe. Le sourire aux lèvres, Isanagi contemplait madame Mäss et appréciait cet instant de détente et de liberté. Aucuns papiers administratifs à remplir, à être installer sur son fauteuil pendant des heures durant, grattant sa plume le papier avec assiduité. Non, là, il pouvait se "lâcher" et libérer la tension de ce poste à gérer. Il prolongeait son sourire lorsqu'elle lui avoua ne pas avoir l'habitude de ce genre de soirée ou de regroupement. C'était normal, beaucoup de personnes devaient être dépaysés, mais cette chère Colombe avait bien fait d'organiser cela. Cela lui permettrais d'approfondir les liens du Directeur avec cette jeune femme si envoûtante.

Oh, personnellement, je vais très bien, et en effet, ce genre de soirées peuvent être dépaysantes pour ceux qui n'en ont jamais connues. Je suis tout aussi gêné et impressionné par le travail de cette chère Colombe
Il se tût un moment et pris une gorgée de la coupe qu'il tenait en main. La boisson descendit délicatement et le rafraîchît le gosier. Il l'écouta de nouveaux, admirant chaque traits de son visage si jolie à regarder. Elle lui demanda une chose qui l'interpella sur le moment :
- Autrement, dites-moi mon cher Isanagi, nous avons souvent eu l'occasion de nous croiser en ces murs remplis d'histoire, mais la vôtre, quelle est-elle ? Sans être indiscrète bien entendu, je ne vous oblige en rien à me répondre.

Le sourire du Directeur s'estompa légèrement et il fit la même chose que sa charmante compagne, il bût son verre d'une seul traite avant de prendre une profonde inspiration et lui répondre. Il pouvait très bien en parler, ce n'était pas comme si c'était vraiment gênant ou dramatique, quoique, légèrement :

Seulement parce que c'est vous, jolie Kym. Je vivais tranquillement ma vie, avec ma femme. Juste nous deux. Ma vie de professeur de philosophie se déroulait avec monotonie. Et un jour, d'un seul coup et fatalement, j'eu une crise cardiaque et j'en décédai immédiatement. La fatalité n'est-ce pas ?

Il fit une légère pause, reprenant à présent son sourire. Il hésitait à lui retourner la question ou continuer mais d'après les quelques informations qu'il avait eut sur elle, il valait mieux qu'il continue son histoire. Et puis, cela n'était pas vraiment galant de retourner une question à une dame. Alors il rajouta, peut-être ce qu'était un peu plus tragique :

Je fus nommé Directeur de cette académie. Alors un jour, celui de mon anniversaire, je suis descendu dans le monde Humain et c'est là que j'ai vu pour la première fois, le visage d'une petit fille, aux joues poupins, celle ma fille. Ma femme avait accouchée quelques mois après ma mort, et je les ai laissées seules toute les deux. Pour ça, je m'en veux également et pourtant, j'ai choisi l'Académie plutôt que ma famille. A présent je n'ai plus le choix. Voilà à peu près ce que je pourrais raconter de moi

Il plongeât son regard dans celui de sa compagne de bal afin de la rassurer. Il en avait passé outre et à présent, il fallait bien vivre et aider les autres élèves à devenir des Dieux n'est-ce pas ? C'est alors qu'une musique, celle d'une valse commença. Les autres cavaliers invitèrent leurs demoiselles à danser alors le preux directeur fit de même, en montrant sa main à la professeure :

Voudriez-vous à présent m'accorder cette danse ? Si vous ne savez pas danser, ne vous inquiétez pas, je vous guiderais à travers mes pas
Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Lun 17 Déc 2012 - 1:31
Un sourire se croise, un regard qui se cherche, une main qui s'effleure ... Les joues rosies, le coeur battant à la chamade, les jambes quelques peu tremblantes, les gestes de maladresse, l'alcool, la gêne d'une compagnie si agréable à ses côtés, est-ce donc ça le bien que l'on pouvait ressentir auprès d'une personne ? La valeur d'un être qu'il soit humain ou d'une autre race bien plus ancienne n'entre pas en ligne de compte quand les sentiments se mêlent, quand l'émotion prend possession de votre corps, pourtant, tant de guerre eurent lieux pour le pêché d'envie, d'orgueil. Pouvons-nous vraiment réussir à combattre ce mal qui nous ronge tous, ce mal qui est pourtant en nous que nous arrivons si bien à gérer jusqu'au jour où la folie vous empare. Cette fameuse limite entre le bien et le mal, où était-elle vraiment ? Est-ce que les actes du passé de notre mystérieuse enseignante étaient si glorieux que cela pouvait-il paraître ? Pourtant, son peuple n'a guère survécu aux multiples batailles qui se sont menées il y a de cela ... Combien d'années déjà ? De siècle ? Une vraie éternité ... Bien avant que l'histoire réelle des êtres humains ne s'écrivent, bien avant ce fameux ère préhistorique dont ils parlaient souvent. Ce monde cache bien des secrets, comme chaque personne qui essaie de son mieux de faire bonne figure jusqu'à ce que leur nerfs lâchent. Alors pourquoi un moment si divin fait ressortir un tel mal-être ? N'avait-elle pas le droit d'être heureuse une fois et surtout, de penser à elle ? Non ... Kym n'avait pas été éduquée ainsi ...

*Son histoire ... Son enfant ? De quelle époque peut-il bien être ? Et son âge ? Peut-on retrouver des sensations perdues même après la mort ? Cette académie semble illusion ...*

*Tu ne vas quand même pas t'enticher d'un être pareil ? Regarde, il n'est même pas rasé et fume tout le temps ?!*

*Par ce que de la où l'on vient on se rasait très cher ? Laisse écrire mon histoire pour une fois, tu n'es qu'une bribe de mon passé enfermé dans mon âme, je peux jouer avec toi comme tu peux le faire avec moi, la différence, est que je reste maître de mon corps tant que je le souhaite !*

*Ouais, tu verras le jour où tu m'utiliseras, je me vengerai ! Puis, tu n'as qu'à raconter ce qui est arrivé à ton propre fils ... Notre fils ... Je suis sûr qu'il te regardera autrement ... Ha ha ha ha !*
Un regard triste s'abaissa délicatement sur le sol luisant de la salle de bal. Toujours ces putains de souvenirs qui revenaient, toujours ces maudits démons qui ne la quitteraient jamais. Son histoire est pourtant si banal dans son village, mais dans l'époque où nous vivons, le quart serait déjà un pêché mortel... Un aveu de ce genre serait bien trop tôt pour une étincelle qui ne faisait que commencer entre deux êtres. Alors tout gâcher maintenant ? Non, le passé appartient au passé, celui-ci aurait déjà bien le temps de faire à nouveau surface, pour le moment, place à l'agréable, à la douceur. Relevant gentiment son visage la jeune femme adressa un léger sourire de convenance à son hôte avant de se laisser guider dans cette passion qu'elle partageait mais de loin pas avec les mêmes méthodes. C'était peu dire, regardant autour d'elle, la Sylf ne comprenait pas trop le but de cette commémoration...

"- Au risque de paraître maladroite, que commémorons-nous avec cette danse ? Où peut-être est-ce l'invocation d'un Dieu protecteur ? Où d'un roi qui fut jadis ... Heu ..."

Sentant le rythme se ralentir et se marier délicatement aux battements de son coeur, la guerrière ferma peu à peu ses yeux se laissant entraîner par ce son si mélodieux. Ses pas suivirent maladroitement son accompagnateur. Ouvrant à nouveau son regard pour les déposer sur son chevalier, la mystérieuse enseignante ne put s'empêcher de continuer la discussion.

"- Pardonnez-moi de continuer, mais ... Depuis combien de temps êtes-vous dans l'académie ? Votre femme et votre fille doivent éperdument vous manquer ... J'en suis vraiment mal-aise, si j'avais su ... Je ne voudrai pas vous mettre dans une situation délicate ... Isanagi ..."

Isanagi, ce prénom résonnait dans l'esprit de Kym, un prénom qui ne la laissait clairement pas sans expression. Serrant un peu plus la paume de sa main contre la sienne, un léger frisson parcourut son corps. Etait-ce mal vu d'espérer plus d'un être torturé et toujours lié si fort à une chaire encore vivante ? Ce n'était pas courtois, ce jeu ne pouvait continuer, ses sentiments ne cessaient de grandir et un non retour serait peut-être bien plus difficile à ce qu'il n'en paraît... Mais ce jeu semblait pourtant lui plaire ... Etait-ce vraiment qu'un jeu ?
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Mar 25 Déc 2012 - 17:09
Quatrième tour du bal : Une sensuelle tentative


L'orchestre dédié avait mis en place une douce valse, entraînante et enivrante. La contrebasse, le violon, le violoncelle, tout cela allait à merveille avec le lieu si courtois et lumineux. Isanagi saisissait la main de cette chère Kym, douce à souhait, et l'entraînait au milieu de la piste. Main droite dans sa main, main gauche baissée sur ses hanches. Elle lui adressait à nouveau son regard timide, discret, tantôt fuyant, il aimait cet air fragile même s'il n'était pas dupe, il savait très bien qu'elle avait de la force. Cet instant, la danse au milieu de la piste lui rappelait sa vie d'autrefois, il avait déjà danser avec son ancienne femme. Oui celle qui avait refait sa vie et laisser rapidement de coté Maya, seule. Mais là, c'était différent, un autre sentiment plus incompréhensible submergeait le directeur aux airs impassibles. Une chaleur, une innocence ? Les pas maladroits de Kym le faisait sourire, et sa douce voix égaillait ce petit moment qui n'était rien d'autre qu'à eux deux. Juste eux, entrain de danser. Elle lui avait adressée une question qu'il ne pourrait répondre, en effet, si il lui disait que c'était un bal pour célébrer les couples qui se seraient formés, elle aurait sans doute été grandement gênée. Surtout face à lui. Puis une autre question, peut-être qu'elle trouvait le directeur ennuyant, le pauvre se maudissait d'être si "fermé", elle posait toute les questions, lui, il y répondait et c'était tout. Peut-être qu'il devait prendre l'initiative après tout. Une envie de cigarette, cela lui manquait à ce moment-là où il semblait désemparé face cette beauté d'émeraude qui le questionnait. Il répondit toutefois, avec un sourire charmeur et une voix teintée de mélancolie.

Délicieuse Kym, vos paroles et vos questions me réchauffent, ne vous inquiétez pas...pour ma femme, elle s'est finalement trouvée une autre personne qui saura la combler du vide que je lui ai fait...pour ma fille, c'est plus compliqué, je ne sais pas si c'est un coup de hasard, de Deus mais elle vient d'intégrer il y à peu de temps l'Académie...je ne sais pas si je dois me réjouir ou me maudire, je ne savais pas qu'elle était malade...

Il renfrognait son visage, en cachant une triste expression afin de ne pas gâcher ce beau moment. Il l'a faisait tourner avec grâce, sa chevelure d'émeraude scintillait et sa beauté était resplendissante. Cette chaleur était agréable, l'étreindre avec passion, pourrait-il essayer ? Elle ne le laissait pas indifférent et son charme était bien plus appréciable que son ancienne femme. Il aurait voulu lui poser également des questions, de continuer mais sous une pulsion surprenante, il rapprochait son corps du sien et déposait ses lèvres sur les siennes. Un baiser silencieux, un instant à eux, magique et unique. Rapidement, Isanagi rompait le baiser et murmurait dans l'oreille de la charmante professeure ces quelques mots :

Mademoiselle Kym, votre charme ne me laisse pas indifférent vous savez...

Il s'écartait d'elle et souriait, gêné ou non de ce qu'il venait de faire. Il continuait toujours se tenir sa main, elle était douce. Sa solitude aurait-elle pu voler en éclat à ce moment-là ? Il avait toujours été plus ou moins seul depuis qu'il avait été élu et l'ennui avait commencé à le ronger, l'ennui, la monotonie et la solitude, c'étaient des fléaux auxquels il avait su s'accommoder. Mais avec Kym, c'était différent, pourrait-il se confesser et lui avouer certaine chose ? Tout dépendait de sa réponse à présent...


Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Jeu 27 Déc 2012 - 0:42
Une respiration, un souffle, un regard gêné, des gestes maladroits, deux êtres qui se rapprochent, deux être qui vivent pour leur futur ou un simple moment de plaisir dans cette vie remplie de désastres. C'était grâce à ces petits moments que l'on pouvait continuer à se raccrocher à notre coeur, mais faut-il vraiment s'y attacher ? N'est-ce pas jouer avec le feu de s'adonner à ses envies, à ses désirs ? Les rires flottaient dans l'air, les paroles s'envolaient se laissant guider parfois au creux de l'oreille de notre jeune femme. Pourtant, comme une barrière, elle ne laissait presque rien pénétrer dans sa sphère, celle qu'elle avait mis du temps à construire, à bâtir pour ne pas laisser ses émotions l'envahir. Les mots de son partenaire la berçaient, se laissant tournoyer, écoutant toujours, buvant chacune de ses paroles, Kym n'en fit rien. Un léger sourire se dessinait sur son visage aux derniers sons d'Isanagi. Que voulait-il dire pour sa fille ? Donc elle était ... Morte ?! Et si son fils avait connu le même sort, à savoir, intégrer l'Académie ? Non, ce n'était pas possible, Deus n'aurait eu que faire d'un pauvre nourrisson humain qui plus est. Enfin ... Humain ...

*C'est si bon les humains, n'est-ce pas ... Kym ?*

*... Tu manges ta propre chaire, que veux-tu que je te dise ? Les humains ont toujours été ... Nos ennemis ...*

*Bien, ça je le sais que bien, je ne serai d'ailleurs pas ici, mais dis-moi, tu vas vraiment t'entichée de celui-là ? Car ton coeur bat d'un rythme si différent que ce majordome sur qui tu t'es jetée l'autre soir hu hu*

*Je sais ... Il ... Je ne veux pas qu'il souffre, Isan ...*
Baissant délicatement ses paupières pour laisser échapper une fine larme, notre mystérieuse enseignante ne pouvait guère continuer cette histoire qui ne faisait que s'écrire au fil de sa plume, pourtant, entre le coeur et la raison, un grand fossé se faisait. Mais avant qu'elle ne put dire quoique ce soit, son corps se figea, sa peau s'adoucit offrant l'hospitalité à un frisson qui lui parcourut tout le corps. Les lèvres du Directeur caressaient les siennes, douces, chaudes, tendres, vibrantes, avant de se retirer gentiment. Quelque peu paralysée par cette avancée mais étonnamment, agréablement surprise, la Sylf baissa à nouveau son visage écoutant le doux murmure de son compagnon de soirée. Pourquoi avait-il fait ça ? Pourtant, elle n'avait jamais rien laissé paraître, du moins ... Un léger recule s'était mis entre les deux êtres, la guerrière serra ses poings se battant avec elle-même et ses propres valeurs ... C'était un humain, elle avait déjà tué pour moins que ça, même sa propre chaire ... Comment ... Et puis merde, pourquoi était-elle ici, ce n'était pas possible d'amener une race qui avait ces êtres pour ennemis depuis des générations !

*Tu crois vraiment que tous étaient ennemis ? Regardez-vous ... Regarde-bien ...*

*Mais, tu le sais mieux que quiconque !*

*Au-delà de la race, vous êtes ... Pareille, la vie, le monde a évolué, vous venez d'époques bien différentes et tous les Sylfs n'étaient ennemis, des mariages mixtes ont eu lieu et ont donné aussi des naissances ... Le sang des Sylfs, bien lointain ancêtres, certes, coulent toujours en chaque être humain de cette ... époque*

*... Mais ... Non ... Je ...*
S'en était trop, la pièce se mit à tourner autour d'elle, sa cicatrice se réveillait la ramenant bien des millions d'années en arrière, cette vie jadis, cette vie qui n'était plus, avait-elle vraiment le droit au bonheur ? Et son ... Son désormais bien-aimé, elle ne pouvait lui confier son histoire ni même cesser ses espoirs envers ... Sa femme ... Si elle venait à mourir et à intégrer l'Académie, qu'en serait-il ? Tellement de questions qui fusaient et cette satanée robe sur laquelle Kym ne cessait de se prendre le pied. Elle n'avait pas encore bien pris l'habitude de ses nouveaux vêtements, de ce nouveau lieu, de cette nouvelle vie.

"- Je ... Pardonnez-moi mais ... Vous voulez bien prendre un peu l'air ? J'étouffe un peu à vrai dire ..."

Quelle futilité ... Sans même attendre la réponse, la jeune femme s'empressa hors de la grande salle se trouvant ainsi en haut des escaliers. La nuit était tombée et l'air était frais. Déboutonnant délicatement son corsage qui la serrait, elle pouvait enfin respirer à sa guise. L'enseignante s'assit contre le mur tenant d'une main son haut afin qu'il ne dévoile en rien sa féminité. De son autre main, elle sortit sa fidèle gourde qu'elle but d'une traite avant de laisser échapper un long soupir. Rangeant le tout, elle sortit une cigarette. Bien curieuse invention qui ressemblait aux feuilles de son "monde". Agréable quoiqu'un peu plus arrachant, une bonne bouffée apaisa son coeur excité. Excité ? Non, Isanagi ne la laissait pas indifférente, loin de là, et c'était peut-être ça qui lui faisait peur, pour la première fois, aimer une personne ce n'est pas facile, mais découvrir l'amour et apprendre à aimer, réellement, sans devoir donner sa chaire pour remplir un contrat entre royaume, c'est pour le moins compliqué, surtout quand l'être tant désiré vous vouvoie, vous respecte, est tendre avec vous.

"- Pfff, pourquoi je suis sortie, qu'elle sotte que je suis ..."

*Et ce baiser, si seulement il pouvait durer, si seulement je pouvais tout lui raconter ... Je le sens, un jour je pourrais, déjà même un brin, un fil ... Mais qui voudrait d'une femme qui n'a de savoir-vivre en cet instant présent et qui noie son cauchemar dans l'alcool et le tabac ... ?!*

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Jeu 27 Déc 2012 - 14:13
Cinquième tour du bal : Prenons l'air sur le balcon.

Devait-il regretter ce qu'il venait de faire ? Ce baiser était tendre, doux et chaleureux. Cette chaleur, cela lui manquait dans son quotidien de Directeur, à écrire des lettres, des examens, des missions à longueur de temps dans son bureau aux empreintes olfactives de tabac froid. Dans l'obscurité flagrante à peine affublé d'une lumière pâle, le directeur se rongeait peu à peu. Se disant qu'il allait retomber dans ses déboires de sa vie d'antan, l'ennui, la démotivation, le peu d'intérêt d'une vie. Mais avec elle, cela lui semblait différent, grandement différent de ce qu'il avait vécu avec sa femme du monde humain. Il savait, il le sentait qu'elle pourrait lui confier ses pensées les plus secrètes, les plus intimes. Le baiser avait été rompu, et elle semblait bouleversée. Isanagi avait chaud, quelques légères gouttes commençaient à perler sur son front, Kym filait alors dehors, sur le balcon, lui demandant d'aller prendre l'air, il l'a suivait alors, d'un pas léger.

*Quel con ! Je n'aurai pas dû faire ça, elle va me prendre pour quoi maintenant, d'un seul coup, faut-il que je regrette ce geste ? Non, j'en avais envie, elle est tellement..surprenante et mystérieuse, pourquoi devrais-je regretter mon geste...Hum, quel con !*

Ils arrivaient finalement au balcon, s'échappant de l'ambiance du bal pour une autre plus tranquille, plus calme, plus agréable. De l'air frais, délicat, caressait le visage des deux protagonistes de la soirée. Kym se posait sur contre le mur, retenant de sa main son corsage. Isanagi, quant à lui, desserrait légèrement sa cravate qui lui serrait un peu de trop à son goût. Il ne se rapprochait pas d'elle de suite, préférant laisser une certaine distance afin que chacun puisse souffler légèrement. Elle le fit à sa manière en sortant une gourde dont elle but une bonne gorgée et..une cigarette ? Isanagi souriait à la vue du tabac et sortit son autre douce compagne qui ne lui avait jamais fait faux bond. Il finissait par sortir son zippo et d'une seule flamme, sa cigarette s'allumait, laissant un long filet s'échappait dans les airs. Un soupir, un autre sourire et un regard. Il hésitait longuement avant de reprendre la parole :

Je suis sincèrement désolé Kym, je ne voulais pas vous offenser mais vous ne me laissez pas indifférent, je le sais, jamais je n'ai ressenti cela pour quelqu'un d'autre. La solitude peut être un lourd fardeau quand on reste enfermé dans son bureau. Je crois que j'avais besoin de quelqu'un. Chère Kym, si vous le souhaitez, vous pouvez refuser mes avances, me gifler..je...

Il ne regrettait en rien finalement de ce qu'il venait de faire. C'était agréable et il aurait souhaité recommencer mais qu'en pensait-elle ? En directeur comme en être divin, il fallait respecter la parole des femmes et Kym, c'était à elle de voir. Est-ce que cela aurait une influence envers les élèves ? Qu'elle soit avec lui ? Maya, sa fille, semblait avoir déjà des soucis avec certains élèves d'après des rumeurs qui lui étaient parvenu aux oreilles. Il n'avait pas eu le temps de vérifier mais si cela s'avérait être vrai, le directeur sévirait. Mais il avait envie de continuer cette histoire avec Kym, lui prendre la main, la caresser sa douce chevelure, l'étreindre, l'embrasser. Ressentir une nouvelle fois cette chaleur...


Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Ven 28 Déc 2012 - 2:46
Tout allait si vite, tout s'enchaînait rapidement, après tout, cela faisait que ... Trois, quatre fois qu'ils se croisaient, n'est-ce pas ? Le temps s'écoulait pourtant bien plus lentement dans l'Académie, pourtant, l'effet confinement, pressait les intentions et les sentiments des gens, dupliquant ainsi son effet. Il disait se sentir si seul, mais ils sont deux à diriger cette Académie, pourquoi se mentir ?! La jeune femme avait très bien compris les paroles sincères qui s'en découlaient, elle comprenait plus que quiconque ce manque, cette solitude. Choses qu'elle s'était toujours imposées pour réussir à vaincre ses guerres, ses combats. Après tout, n'avait-elle pas été éduquée que s'enticher d'une personne n'était que perte de temps et une croix dans sa carrière ? Une faiblesse tout au plus que l'ennemi s'empressait d'appuyer, de jouer, pour la manipuler. Un monde, une histoire, une époque bien plus que révolue, mais pouvait-il vraiment comprendre ? En toute galanterie, le Directeur prit soin d'allumer la cigarette de notre enseignante. Sa voix raisonnait une fois de plus, si douce, si mélodieuse, si apaisante. Après tout, elle était ici, autant laisser le temps au temps, sa famille n'était plus, et sa culture n'avait guère de place ici ... De sa paume droite, elle vint caresser le haut de ses genoux, le regard toujours en direction de ses pieds.

"- Ne vous morfondez-pas. Je ne sais pas si vous connaissez l'histoire des futurs apprentis, la mienne est ... Comment dire, bien compliquée. Tout cela est nouveau, l'évolution du monde, son avancée, la techopologie ... Pardon, technologie ... Pfff, je n'ai jamais été aussi perdue, et par dessus tout, ce foutu bustier me coupe la circulation du sang. J'espère que cela ne vous dérange pas de l'avoir déboutonné ?"

De sa main gauche, elle tenait toujours le haut de sa robe. Sa paume toujours sur le haut de son genoux, revint délicatement à ses lèvres pour aspirer ce doux fumet qui tenait entre ses deux doigts. Lâchant une bonne bouffée, la Sylf reprit parole.

"- La solitude est maîtresse dans une bataille, le contraire m'est inconnu, m'est interdit. Mon corps est également ... Vendu. Je ne sais pas si j'arrive à me faire comprendre mais ... Vous dites être seul, la directrice ne vous vient-elle pas en aide ?"

Une image vint s'interférer dans la conversation, Kym ne put s'empêcher de rire aux éclats avant de reporter à nouveau sa cigarette à sa bouche.

"- En fait, une rumeur circule parmi les professeurs comme quoi vous seriez ... Amants !"

Ma foi, après tout, il a bien le droit de prendre un peu de bon temps, elle aussi d'ailleurs, ce qu'elle n'avait pas manqué, mais ... Isanagi ... Etait du bon temps, certes, mais pas dans le sens péjoratif et sans lendemain. La mystérieuse enseignante ne voulait pas le faire souffrir, mais après tout, qui ne tente rien n'a rien. Terminant le bout de sa clope, elle se redressa gentiment se dirigeant vers ce qu'on appelait ici : un cendrier. Dévoilant au passage son dos nu, dégrafé auparavant par ses soins. Relevant son regard, mettant quelque peu sa tête sur le côté, la prof se retourna, s'avança vers son hôte, assez proche pour sentir la chaleur se dégager de son corps. Caressant gentiment le dos de sa main, elle remonta jusqu'à son visage pour jouer de ses doigts dans les cheveux foncés de son partenaire. Les lèvres de la jeune femme se déposèrent avec délicatesse sur celles de son invité, invité dans cette nouvelle vie intime qu'elle lui offrait, se délectant de sa salive. Tout en se retirant, sa langue parcourut une dernière fois le contours de la bouche du Directeur.

*Roh pitié, pas ça, pas avec lui ! J'y crois pas quoi, tu as une marée à tes pieds et tu choisis le plus laid !*

*En même temps, je ne savais pas que tu avais un penchant pour la gente masculine hé hé !*

*Salope ! Tu n'es qu'une salope Kym !*

*Tu aimerais bien, tu m'as eu une fois, c'était déjà une de trop ...*
Le sourire aux lèvres, Kym laissa échapper un soupir de bien-être, et maintenant, qu'allait-il se passer ? Fallait-il faire un rapport au supérieur ? Genre, c'était lui ... A l'autre donzelle peut-être ? Boah, elle n'avait pas à savoir, après tout, chacun sa vie, du moins, presque. En fait, le bonheur était tel, que notre jeune femme avait juste envie de prendre un mégaphone (oui, oui, elle en avait entendu parler) et crier haut et fort son attirance pour ce bellâtre ! Oui, elle l'avait dans la peau et elle comptait bien lui faire plaisir et le combler, même si dans tout ça, de biens douloureux souvenirs devront se dévoiler ...
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Ven 28 Déc 2012 - 15:09
Sixième tour du bal : Que devrions-nous faire ?

Le directeur pris une bouffée de sa chère cigarette, elle le détendait souvent et régulièrement, que ferait-il sans elle ? Il évitait son regard, assez gêné de ce qu'il venait de dire, cela lui ressemblait vraiment pas. On le trouvait droit, un peu strict pour certains, pour d'autres, c'était quelqu'un de protecteur, de "papa-poule" pour Léa et Maya mais avec Kym, c'était comme si son comportement rajeunissait. Il écouta sa compagne de bal, avec politesse, lui parler d'elle et de "sa" solitude. Elle était vendu ? Dans quels genres, quelles circonstances ? Elle termina sa phrase par quelque qui le fit bien sourire. Cette tenu ne le gênait pas non plus, elle révélait une certaine féminité qui lui plaisait bien assez pour le faire rougir. C'était chose rare en plus. Vint son tour de parler, il relâcha sa cigarette de ses lèvres,

Même si nous sommes trois directeurs, enfin, Shindo n'en est pas officiellement un mais ça ne saurait tarder, Colombe et moi, nous ne nous voyons que très peu, je pourrais même compter nos rencontres sur les doigts d'une main. - Kym rajoutait alors à propos d'une rumeur ! - Amants !? Non, jamais de la vie ! Enfin de cette vie, je ne m'intéresse pas à Colombe, nous sommes justes collègues, encore des ragots des apprentis-Dieux pour discréditer nos images respectives.

Kym terminait sa cigarette et se dirigeait vers le cendrier dévoilant son dos nu et ses charmes envoûtants. Une belle chute de reins, des hanches magnifiques, rougissant encore une fois, il toussota. Elle revenait, et plus entreprenante que lui auparavant, elle passait sa main dans les cheveux d'Isanagi. Puis, d'un mouvement vif, leurs lèvres se retouchèrent, se mêlèrent ainsi que leurs langues dans un tourbillon sensuel. Ce baiser était si agréable, si merveilleux. Elle se retirait rapidement, lui voulait continuer alors il la serrait contre lui. Mains autour d'elle, posées sur ses hanches, il prolongeait de plus bel ce baiser. Il s'arrêtait pour reprendre délicatement sa respiration, et lui avouait :

Chère Kym, votre présence, je vous veux auprès de moi, vous serrez dans mes bras, vous dire des mots doux. Qu'importe de ce que penserait les autres, je veux que vous soyez à mes cotés. Je vous écouterai, je partagerai ma solitude avec vous, vous conterez mes secrets, même les plus sombres. Je serai votre écoute également, je le garderai pour moi et moi seul ! Kym, je vous veux auprès de moi...

Si seulement elle savait. Les desseins de notre cher directeur était bien sombre, plus sombre que cette monotonie pour laquelle il avait fui, pour laquelle il était retomber. De sa vie antérieur, l'ennui et le quotidien démoralisant, il avait eu la "chance" de mourir d'une crise cardiaque. Seul regret, sa fille qui était née de lui mais après sa mort. Elle serait née avant, peut-être que ça aurait changé, il ne le savait pas. Mais même maintenant, il ressentait la solitude, la monotonie, l'ennui. S'occuper d'une académie, au début, il trouvait cela intéressant et très en marge de ce qu'il avait connu. Mais à présent ? Quelques mois plus tard, il faisait toujours la même chose, toujours les mêmes gestes, rituels. Mais tout ça, bientôt, allait changer, oui, et il voulait que Kym soit avec elle pour l'accompagner dans ses desseins.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Dim 6 Jan 2013 - 18:09
Tout était magnifique, tout était magique. Les deux êtres se retrouvaient malgré leur différent, on pouvait sentir cette attirance, cette envie de chair également, ce mélange de deux âmes pour n'en faire qu'un. Même si cela allait bien vite, la jeune femme ne voulait pas presser plus, les échanges entre les deux lèvres étaient plus qu'agréable, mais elle ne voulait pas aller plus loin pour le moment. Chaque chose en son temps, même si elle pouvait le regretter. Le directeur était de loin pas un homme comme les autres, un de ces hommes avec qui on ne faisait qu'écarter les jambes pour retrouver un semblant de plaisir dans un monde qui se déchire. C'était un homme qui en demandait bien plus et pour qui, Kym, souhaitait par dessus tout lui rendre ce plaisir. Sa voix était si douce, bien que grave, cela ajoutait un charme à sa virilité. S'adossant contre le mur, la Sylf s'alluma une autre cigarette écoutant patiemment son bien-aimé. Sa déclaration lui allait droit au coeur, les frissons sur sa peau n'en pouvait que témoigner l'importance de chacune de ses paroles. Après un léger soupir, la douce prit à nouveau parole.

"- Ce que je voulais dire précédemment, sur le contenu du Curriculum Vitae des arrivants dans l'Académie c'est que je viens d'une époque vraiment lointaine. Les humains que nous connaissons aujourd'hui, sont comme ma race, les Sylfs. Les humains de mon époque étaient des monstres, des démons. Je fus ... Je fus haut gradée dans la légion, loyale à mon roi qui nous a tous trahi. Un démon qui avait vêtu notre apparence. Que suis-je bête, ce doit être du charabia pour toi ... Mais il est vrai que nous venons de deux mondes bien distincts après tout, même si ce fut sur cette même Terre."

Passant une main dans sa chevelure émeraude, le regard de la mystérieuse enseignante se dirigeait vers le ciel. Fallait-il vraiment tout raconter en détail ? Valait mieux pas pour le moment, de toute façon, il apprendrait bien une partie de sa vie au fil du temps, comme ce cher démon qui avait élu son domicile dans son âme. C'était d'ailleurs bien étrange et intéressant que celui-ci fut développer dans l'Académie, cette chose était dès lors sa force, lui donnait ainsi ce bien beau pouvoir de cette possession, la possession d'âmes. Grâce à ce démon, elle pouvait faire appel à d'autres qu'elle avait tué au cours de sa misérable existence. Ces démons oui, ce n'était autre que des humains ... Jadis.

"- Je dirigeais des troupes pour exterminer la race des humains. Ne le prends pas mal je te prie, je fus moi-même la première étonnée d'être présente ici après mon passé. Cependant, tout était si différent. J'espère que tu peux le comprendre ?"

Sans même s'en rendre compte, elle avait utilisé le tutoiement pour la première fois, après tout, quoi de plus naturel de le faire en ces circonstances ?

"- Navrée, je dois vraiment t'embêter avec tout ça. Désolée aussi pour ta fille, mais comme tu dis, c'est une opportunité de vous rapprocher. J'espère que tout ira bien pour vous deux. J'ai également eu un fils ..."

La voix de la jeune femme était un peu vacillante, on pouvait comprendre que l'émotion était encore forte, pourtant, sur le moment, avoir un fils était des plus banales, mais la situation était bien plus délicate. Depuis son arrivée dans l'école, plusieurs questions lui traversaient la tête. Si elle n'avait rien fait, que serait-il devenu ? Il y eu beaucoup de mixage entre les humains et les Sylfs, qui aurait pu prédire qu'il serait ou non devenu fou.

*Hééééé, comment tu parles de moi toi ! Attention, tu sais de quoi je suis capable !*

*Mouais, de toute façon, tu ne survivrais pas vraiment ici je pense ...*
Se laissant tomber gentiment contre la paroi, la prof s'accroupit à terre sur le bitume frais qui accueillait cette magnifique soirée. Celle-ci toucherait bientôt à sa fin, et alors ? Elle fut quasiment parfaite, du moins, elle n'avait jamais vécu une telle soirée où elle était reine aux yeux d'une personne. Aux yeux de LA personne. Manquant peu d'oublier sa main qui tenait le haut de son corsage, Kym eut les joues rosies par cette petite seconde d’inattention. De toute façon, avec ce qu'elle avait bu aujourd'hui, son lit allait bientôt l’accueillir ...
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Dim 6 Jan 2013 - 21:46
Septième tour du bal : Une douce fin de soirée

Isanagi et Kym, une douce harmonie s'installait peu à peu entre eux. Des baisers, une intimité plus forte, plus intense. Le Dieu de la création se posait alors à coté d'elle, fléchissant ses genoux, la cigarette levée vers le ciel pour laisser rejoindre le doux filet de nicotine au ciel. Et d'un doux sourire charmeur, il écoutait ses paroles avec attention, se laissant emporté par son timbre de voix si fragile qu'il l'aurait serrer une nouvelle fois dans ses bras, mais il se retint. Elle dirigeait des troupes pour exterminer des humains ? Des Sylfs, elle avait raison sur ce point, il ne comprenait pas vraiment et cela lui semblait compliqué. Mais il lui prêtait sa présence, sentant qu'elle fléchissait dans ses paroles d'un lourd passé.

Kym, connaissez-vous le principe du carpe diem ? Vivre le présent, ne plus penser au passé ? Même si cela s'avère compliqué pour chacun d'entre nous, il faut avancer, si vous le souhaitez, je veux vous aider à oublier, laissez moi être auprès de vous. Accompagnez-moi, je serais votre bouclier, votre renfort lorsque le moral sera au plus bas, je vous confesserais des mots doux pour vous rassurer. Laissez-moi être votre partenaire sur lequel vous pourriez comptez. Je vous partagerais mes plus noirs secrets aussi.

Quel discours avait-il fait là, emprunt d'une sincérité exquise et une maladroite tentative pour la rassurer. Lui enlever cette voix vacillante pour laisser un sourire s'immiscer. La douce Sylf se laissa tomber contre la paroi, ce qui lui valut un instant d'inattention par rapport à son corsage dont le contenu se révélait vivement aux yeux de Directeur. Il toussota, traduction d'un signe qu'il n'avait pas vu grand chose. Elle rougissait et le directeur, dont les coupes de champagnes commençaient à faire leurs effets, devenait enclin à un sommeil plutôt chaleureux. Elle avait aborder le sujet de son enfant, de son fils mais le directeur n'était pas dupe. Cela allait être un sujet encore plus douloureux, il ne fallait pas gâcher cette douce soirée tant somptueuse. Il se releva donc et tendit sa main à Kym afin de l'aider à se relever.

Douce Kym, il se fait tard et le champagne que nous avons bu pourraient nous faire dormir dans les bras de l'un, de l'autre. Souhaitez-vous que je vous raccompagne à votre chambre ? Puis-je également vous aidez à remonter votre corsage ? Si ce n'est pas très gênant ?

Quelle connerie ce directeur ! Est-ce que cela se faisait de demander ainsi de telles choses ? Pour le coup, l'ignorance était de mise mais il se devait d'être galant et courtois avec Kym, pour une bonne fin de soirée ?
Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Lun 7 Jan 2013 - 1:56
Carpe diem ? Vivre l'instant présent ? Notre chère enseignante ne connaissait ça que trop bien, malheureusement, dans un tel endroit, dans une telle situation, il était difficile d'aller de l'avant quand son passé lui sautait en pleine figure. Apprendre à vivre avec son nouveau temps, l'apprentissage des nouvelles technologies, à vrai dire, tout était si nouveau pour elle, comme une deuxième renaissance. Chose aisée à dire, certes, mais à comprendre et à appliquer, beaucoup moins. Bien que c'était un amour, ses paroles semblaient de plus en plus décousues, presque trop sucrées à son goût. Tous deux avaient vraiment bu pas mal ce soir sans oublier de la journée pour notre chère et tendre Sylf. Acceptant l'aide de son chevalier d'un soir, Kym se relevait tant bien que mal. Sa tête tournait et sa vision n'était plus très nette. Quelle heure était-il au fait ? La soirée semblait avoir passé si vite à son grand regret.

"- Sincèrement désolée, je pense que nous devrions reprendre cette conversation à têtes reposées ..."

Tenant d'une main son visage qui devenait de plus en plus lourd, la jeune femme tentait d'écouter les dernières paroles de son bien-aimé. Quelque peu gênée par sa proposition, qu'elle refusait bien entendu, elle se retira offrant un dernier baiser sur le front du Directeur.

"- Il vaut mieux que je rentre seule, merci pour cette somptueuse soirée ..."

Marchant d'un pas accéléré, la mystérieuse enseignante rejoignait sa chambre. Son corsage, toujours tenu par la paume de sa main, s'effeuilla une fois la porte de ses quartiers traversée. Son corps totalement dévêtu dévoilait ses formes à son propre regard. Un pas après l'autre, elle se dirigeait vers son lit avant de laisser sa masse corporelle s'affaler sur ce doux matelas bien moelleux pensant et rêvassant à cette nuit si particulière, à cet échange bien plus soudain qu'il en paraissait. Un directeur de l'Académie ?! Autant tomber sur un élève cela aurait été plus facile, non ?

*Heureusement que tu n'es pas restée plus longtemps avec ce goujat !*

*Isanagi ... Quel prénom mélodieux, tu ne trouves pas ?*

*Tu as encore trop bu ... Tu ferais mieux de t'endormir !!*
Fermant délicatement ses paupières, le voeux de son démon n'allait tarder à être exaucé. Morphée, le beau, le grand, lui tendait une fois de plus ses bras, pour le plus grand bonheur de notre professeure qui s'endormit, le sourire aux lèvres ...
Invité
avatar
Invité
Re: [Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie. - Mar 8 Jan 2013 - 19:04
Joli rp vous deux ! Très joli même !

Isanagi (DC) : 420 xps
Kym : 420 xps
[Event secondaire - Kym & Isanagi] Une douce soirée en charmante compagnie.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa]
» Ô Douce Soirée | Événement - Partie I
» [Event Secondaire] La Chasse aux monstres est ouverte !
» Une soirée en ravissante compagnie ! [Pv Miss Cordélia] =)
» # 55 une soirée en ta compagnie [Ft. Jefferson D. Parker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Amphithéâtre-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page