Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
Invité
Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Dim 9 Sep 2012 - 4:30
Spoiler:
 

    Aedan était en avance... Trop en avance. Il s'était préparé très rapidement tout en s'assurant d'être malgré tout présentable... Malheureusement, comme lui et sa compagne pour le bal vivaient dans la même chambre, il avait dû aller se préparer dans la salle du conseil pour ne pas avoir droit à des histoires de voyeurisme et de superstitions. Ha, mais vous ne savez pas encore avec qui il vient au bal n'est-ce pas? Maintenant que vous savez qu'il vit dans la même chambre que celle qui l'accompagne, vous devez probablement vous dire qu'il s'est finalement décidé à aller parler sérieusement avec Ion... Et bah non, tout le contraire en réalité. Alors qu'il rentrait de cours pour aller bouffer un truc dans sa chambre, il avait entendu Léa qui parlait de vouloir aller au Bal...

    Cependant, un petit détail faisait ombre sur ses grands projets de dance et de folles soirées; le fait qu'elle ne pouvait pas du-tout endurer la présence d'autres personnes à cause de son pouvoir qui risquait de virer totalement fou dans la sale bondée du bal. Donc, alors qu'il se disait justement que ce fameux bal arrivait à grand pas et que ça ferait royalement chier d'entendre tous les autres gars de ses classes se vanter de leurs fabuleuses soirées avec les plus belles filles de l'académie, autant inviter une de celles qu'il connaissait. Ce n'est pas pour vanter les entourages de notre jeune homme, mais il était pas mal bien entouré pour un gars qui en à généralement rien à foutre, Aod avait l’embarras du choix. Ce fameux chois avait d'ailleurs pris toute la place dans ses pensées des derniers jours, voilà qu'il avait enfin droit à la solution.

    Vous pouvez sûrement vous imaginez la suite, Aedan attendit que les deux filles sortent de leur chambre pour lancer la discutions et... Le voilà, 15 minutes ne avance sur l'heure qu'il comptait arriver pour être sûr d'arriver avant Léa, habillé d'une tenue de soirée qui n'avait rien à envié à celle des autres, même si les hommes sont généralement moins capricieux sur leurs tenues de soirée. Un beau complet cravate de couleur grise tendant fortement sur le noir avec une cravate de couleur claire et une belle chemise pour aller avec tout ça, le tout porté de façon assez décontractée pour ne pas non plus passer la soirée à bomber le torse. Il était très élégant et charmant, faut pas se le cacher, voyant l’intérêt que certaines des filles attendant leur compagnon de dans lui portait, il ne devais visiblement pas passer inaperçu dans le couloir menant à la sale du bal.

    «Un gars aussi bien arrangé que toi doit avoir la plus belle copine de l'académie.»

    Une commentaire venant de derrière Aedan se fit soudainement entendre, laissant son attente calme et songeuse être dérangée par cette douce vois féminine. L'inconnue se permit un petit rire alors qu'il se retournât pour voir une très belle jeune fille, les cheveux coiffés en hauteur tel une princesse et habillée d'une magnifique, et quelque peu révélatrice, robe rougeoyante qui avait presque réussit à faire détourner les yeux d'Aedan vers l'essentiel, mais heureusement sa volonté était plut forte que ses instincts. Mais pourquoi venait-elle l'aborder ainsi avec un petit rire amusé? Faisait-elle parti des quelques filles à l'apparence abandonnée qui attendaient patiemment un homme ne méritant pas leurs faveurs? En tout cas, à voir ses agissements, Aedan devait lui avoir tapé dans l'oeil et elle songeait probablement à faire de lui son remplaçant. Prenant un petit air gêné, Aedan se permit de lui répondre sans trop réfléchir à ce qu'il disait. C'était bien la première fois qu'il était complimenté ainsi...

    «Haha... En réalité, je ne suis pas en couple pour le moment.»

    Souriant à la jeune fille qui venait de l'aborder et qui avait affiché une tête plutôt satisfaite à sa réponse, Léa apparut soudainement dans l'esprit du jeune garçon.

    *Et merde, quel con je suis... J’espère qu'elle n'essaiera pas trop d'aller au bal avec moi, je me suis engagé avec Léa et je ne comptes certainement pas la laisser tomber... Faudra que je de lui explique la situation si elle me propose quoi que ce soit... Fais chier...*


Spoiler:
 


Dernière édition par Aedan "Aod" Klyde le Ven 11 Jan 2013 - 20:33, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Dim 9 Sep 2012 - 21:22
S'il y avait bien une chose - entre autres - dont Léa n'a rien à faire, c'est les superstitions. D'autant que là, il s'agissait juste d'aller à un bal, pas d'un mariage ! Et ils n'avaient aucun sentiment particulier en commun. C'était plus un arrangement pratique qu'autre chose. Bizarre quand on y pense, après tout la plupart des étudiants, quel que soit leur âge, adoraient profiter des bals pour sortir avec une personne intéressante, attirante. D'ailleurs techniquement si elle avait pu, elle aurait bien voulu elle aussi agir tout à fait normalement, faut pas croire. Mais c'était impossible. Comment essayer de s'intéresser à un garçon quand on est obligée de supporter des migraines atroces pour rester seule dans sa tête ?

La nouvelle du bal la rendait plus de mauvaise humeur qu'autre chose. Déjà que de base c'était pas la joie de vivre qui l'étranglait... elle aussi elle aurait bien voulu s'y rendre, mais comme supporter des millions de pensées lui traverser l'esprit à chaque seconde ou presque ? Autant se tirer une balle tout de suite. En plus elle savait à qui en demander. Alors non, même si elle aurait bien aimé y aller, c'était impossible. C'est d'ailleurs ce qu'elle expliquait à Ion un soir dans leur chambre quand Aedan avait débarqué. L'idée de lui demander de l'accompagner lui avait bien sûr déjà traversé l'esprit. C'était logique, après tout son colocataire était parfait pour lui éviter tout soucis avec son pouvoir. Mais bon... elle lui avait déjà pourri pas mal de situations le pauvre, et mine de rien même si elle avait souvent l'air glacial, elle n'était pas non plus un monstre que diable. Alors pour une fois, elle s'était dit qu'elle le laisserait tranquille, qu'au moins il puisse aller s'amuser avec une fille normale qui lui plaisait. Il devait bien en avoir envie et puis il le méritait bien, vu tout ce qu'il la supportait !

Alors Léa n'avait rien dit. Elle fut donc surprise que ce soit lui qui vienne lui demander. Il faisait partie du conseil des élèves après tout, et devait sûrement être populaire, ce qui signifiait qu'il devait bien avoir plein de filles intéressées. Pourquoi elle ? Peut-être qu'il l'avait entendu parler avec Ion et l'avait prise en pitié ? Possible. C'était un peu énervant, mais... ça lui donnait l'occasion d'aller au bal ! Après tout, peu importaient les raisons d'Aedan, tant que ça l'arrangeait. Elle n'eut pas besoin de réfléchir longtemps pour donner son accord.

La tenue de soirée fut une question vite réglée. Des robes, elle en avait, la plupart des bleues assez simples qui faisaient largement l'affaire pour un évènement de ce genre. Mais bon autant en mettre une pour l'occasion, qui n'était pas vraiment connue de toute l'académie. Elle opta pour une blanche simple, plissée, avec un décolleté assez intéressant et un motif doré allant très bien avec ses yeux sur le devant qui descendait jusqu'au ventre. La longueur était assez grande, et bien sûr une bonne partie du vêtement traînait par terre, mais bon c'était le genre de ce type de soirées.

Spoiler:
 

Côté coiffure... elle avait fait un effort aussi, ondulant un peu ses cheveux d'une manière particulière qui rendait le tout stylé devant, tandis que le reste voletait autour de sa silhouette. Ca ne tiendrait pas plus de quelques heures, et elle ne le referait pas avant la prochaine grande occasion, mais au moins ça en jetait.

Spoiler:
 

Tous ces détails réglés, Léa put se mettre en route pour le bal, en essayant de ne pas ramasser toute la poussière sur son chemin. Ok ce genre de tenue était beau, classe, tout ce qu'on voulait, mais... qu'est-ce que c'était pas pratique ! Sauf pour la femme de ménage sans doute. Elle tenait ses barrières psychiques bien levées, se doutant qu'il y aurait du monde ne serait-ce que dans le couloir. Et effectivement, elle aperçut une fille de dos, bien classe, très jolie, à croire qu'il n'y avait pas de laideron ici ! Deus devait sélectionner que le beau peuple.

Elle avança tranquillement, essayant de ne pas faire attention aux pensées qui venaient cogner contre ses barrières, quand elle aperçut derrière la fille une autre silhouette, à priori un garçon. Sans doute son cavalier. Léa rasa donc les murs, espérant qu'ils seraient trop occupés à minauder les yeux dans les yeux pour faire attention à elle. Elle jeta juste un coup d'oeil, vérifiant que c'était le cas... et quelque chose lui fit froncer les sourcils. Le type lui disait quelque chose en fait... c'est sûr que passer d'un jean et d'un t-shirt basiques à un costard, ça fait quand même une sacrée différence ! Mais elle finit par reconnaître les cheveux et les yeux... didju c'était Aedan ! Bon fallait bien être honnête, il faisait très classe lui aussi comme ça, et ma foi elle ne pouvait pas prétendre être mal accompagnée. C'est fou comme de simples vêtements peuvent faire la différence. Elle en oublia ses barrières psychiques pour le coup, et se reçut en pleine faces les pensées des deux tourtereaux.

Oula... autant Aedan ne pensait pas trop de travers, autant la fille, elle... Léa se hâta de remettre en place ses protections en rosissant un peu, purée on avait pas idée de penser aussi fort des trucs pareils en plein couloir ! Et puis... merde quoi c'était SON cavalier ! Et accessoirement sa seule chance de supporter le bal sans péter un câble. Elle se hâta d'abandonner le mur pour presque bondir sur Aedan - presque, avec une robe pareille c'est tout simplement impossible sans se rétamer lamentablement par terre - et lui attraper un bras, en veillant à lui toucher la main pour calmer son pouvoir.

- Salut ! Je suis pas en retard ? On y va ?

Bon elle savait bien que c'était ce type d'attitude qui faisait soupirer jusqu'aux Enfers Aedan, mais elle savait aussi que ça devrait envoyer un message - certes faux - à la fille qui se résumait par : "Pas touche, dégage, à moi". Le fait qu'elle l'ignorât superbement en ne s'adressant qu'au garçon clarifiait encore davantage le sens. Et puisqu'il n'avait pas l'air spécialement aux anges avec cette nana, il devrait apprécier un peu l'aide apportée, qui devrait être efficace. Sinon... et bien tant pis, elle n'allait pas se faire piquer son seul moyen d'aller au bal par une pimbêche bombasse en rouge !


Spoiler:
 


Dernière édition par Léa Dolce le Lun 10 Sep 2012 - 12:09, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Lun 10 Sep 2012 - 5:02
Spoiler:
 

    C'était bien un des rares moments où Aedan avait été heureux de voir Léa apparaître de nul part et bondir sur son bras de la façon la plus nonchalante possible. Normalement, le garçon se serait contenté de soupirer en fronçant les sourcils, mais cette fois elle tombait plutôt bien et son apparition l'avait littéralement fait sourire. Aod n'avait vraiment pas envie d'être forcé d’expliquer à cette fille qu'il était déjà accompagné pour le bal même si la fille que question n'était pas sa copine pour devoir ensuite subir ses foudres pour lui avoir fait ainsi de faux espoirs. Ce genre de filles bien équipée là où ça compte étaient toujours du genre à pouvoir avoir tout ce qu'elles veulent, gars compris. Il aurait probablement eu quelques problèmes à ce niveau si Léa n'était pas apparue comme elle le faisait à son habitude. Tournant la tête vers elle, il répondit avec un ton étonnamment attentionné par-rapport au ton qu'il prenait habituellement avec elle.

    «Non, au contraire tu es en avance. Allons-y, j’espère que ton cavalier ne se fera pas trop attendre, bonne chance.»

    Il tournât alors les talons en entraînant sa cavalière avec lui, qu'elle ne le veuille ou non, mais son instinct lui disait qu'elle ne refuserait pas de quitter la compagnie de cette fille. De son côté, la fille en question le fusillât du regard avant de croiser les bras et partir dans une autre direction, Aod espérait ne pas la rencontrer durant le soirée, sinon il vivrait une mauvais quart-d'heure... Continuant sa route vers la salle du bal, il tournât la tête vers Léa un moment pour lui chuchoter quelques mots.

    «Tu tombes bien... Je la soupçonnais d'avoir quelques idées chiantes derrière la tête...»

    Alors qu'il avait baissé un peu la tête pour pouvoir lui parler sans se faire entendre par toutes les autres personnes présentes, Aedan put enfin observer les vêtements de sa cavalière de sa position assez avantageuse. Elle portait une longue et magnifique robe blanche avec quelques motifs dorés qui ornaient le tout, un couleur qui ne paraîtrait pas trop, le genre de Léa, mais qui avait malgré tout le don de faire détourner les regardes des hommes peu intéressés par leur propre compagne. Cette robe mettait bien en valeur ses cheveux et ses yeux pour rehausser l'apparence générale déjà assez avantagée de la jeune fille et puis... Ce décolleté... Hum... Oh non! Reviens dans le monde réel petit Aedan... Remonte le yeux sinon quelqu'un vas te voir loucher... C'est bien...

    Tiens des cheveux. Ha oui, une magnifique coiffure qui devait avoir pris bien plus de temps à mettre en place que celle d'Aedan (Pensée par un gars dans une de ses classes) qui n'avait d'ailleurs aucune compétence en coiffure. Ouep, il était vraiment bien accompagné, l'autre fille à la robe rouge avait bien un certain charme, mais Léa rayonnait plutôt grâce à une simple beauté, pas seulement grâce des artifices au niveau de la poitrine. Alors qu'ils marchaient calmement, Aedan fit revenir sa tête vers l'avant pour pas que Léa se doute de quelques chose, mais se permit malgré tout un petit commentaire.

    «Très belles robe, elle te vas à ravir.»

    Aedan avait faillit rougir pendant un moment, ce n'était pas tous les jours qu'il avait la chance d'être aussi bien accompagné. Ça ne lui serait probablement jamais arrivé de son vivant, ce genre de bals n'étaient plus à la mode pour la classe moyenne de la société, les jeunes étudiants fêtaient maintenant leur graduation dans des espèce de fêtes où l'on passe une genre de musique techno merdique que certains disent qu'elle sera très à la mode un jour. Il savait bien qu'une fois le bal terminé, toute cette belle ambiance retomberait et ils retourneraient à leur relation habituelle, mais Aod ne pouvait s'empêcher de vouloir savourer chaque instant, il n'était peut-être là que par pure bonté d'âme, mais il comptait malgré tout apprécier sa soirée.

    Il ne savait pas vraiment comment Léa réagissait à tout cette ambiance quasi-magique qui les entoureraient bientôt, il n'avait pas la chance d'avoir un pouvoir réellement utile comme elle, mais Aedan savait qu'une fois ces portes passés, ils seraient un couple comme les autres le temps d'une soirée et il allait en profiter, sans non plus aller trop loin, mais au moins ça aura valu le détour. Parlant de portes, ils étaient finalement arrivés devant les portes de la salle du bal, sans plus attendre notre garçon poussât les grandes portes afin de faire interruption dans la salle à l’atmosphère magique. Il ne comptait pas dire quoi que ce soit immédiatement, simplement admirer la salle quelques secondes en y entrant.

    La direction avait mis le paquet, on se croirait quasiment dans un château de conte de fée, avec des dorures d'or un peu partout, des lustres de chandelles accroché au plafond et des fresques magnifiques dispersés sur le toit et les murs. C'était une grande salle ronde qui semblait être le bout d,une tourelle de l'académie, devant eux se trouvait un sol en marbre égayé de fresques semblables à celle des murs et où les différents éléments du bal avaient étés installés. La plupart des murs à l’exception de ceux autour de la porte étaient ouverts grâce à de grandes arches qui donnaient sur des balcons pour observer le ciel étoilé ou prendre un peu l'air. Un très belle salle, dommage que le narrateur soit trop lâche pour chercher une image.

    «Alors, qu'est-ce que tu veux faire?»


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Lun 10 Sep 2012 - 13:14
Spoiler:
 

Décidément, la soirée s'annonçait fort étrange. Léa se doutait bien qu'elle avait toutes les chances de sauver Aedan d'une situation délicate - encore qu'il aurait très bien pu préférer lui poser un lapin pour partir avec l'autre pimbêche à la place, on ne sait jamais avec les mecs - mais de là à ce qu'il ait l'air content de la voir... il y avait tout un monde ! D'habitude il tirait toujours la tronche, même s'il la supportait bon gré mal gré. Plus mal que bon d'ailleurs. Cela dit, ce n'était pas spécialement déplaisant, pour une fois qu'il lui souriait ! Elle lui rendit le sourire d'ailleurs, ah que ça faisait du bien de ne plus avoir de pouvoir. Toujours le paradis.

Le ton qu'il employa pour répondre était aussi inhabituel. Elle s'était peut-être trompée ? C'était le frère jumeau d'Aedan ? Avec le même pouvoir ? Qui sait... tout semblait possible dans cette académie. Mais non, il confirma son avance. Ca devait être pour envoyer balader l'autre fille qu'il jouait ce rôle-là. Enfin elle n'allait pas s'en plaindre, pour une fois qu'il n'avait pas l'air de râler envers et contre tous, et surtout elle. Léa hocha la tête avec un petit sourire, en se disant que vraiment si elle n'avait pas eu ce fichu domaine divinatoire elle serait bien plus joyeuse plus souvent, et se laissa entraîner, sans un regard pour l'autre pimbêche. Ah il n'y a que les filles pour réussir à être aussi méprisantes les unes envers les autres.

C'était assez calme, il y avait quelques couples qui se dirigeaient également vers la salle de bal, mais on était encore loin d'une grande foule. Cela dit, Léa appréciait d'avoir déjà autant de monde autour d'elle sans entendre une seule bribe de pensées. Quel repos de l'esprit appréciable et apprécié... c'était fou comme elle pouvait se sentir bien dans ces moments-là et d'une humeur radieuse. Elle faisait des efforts en temps normal pour ne pas paraître trop glacial envers les autres, mais ça restait difficile et elle ne tenait jamais très longtemps. Là, nul besoin de se concentrer !

Elle observait les autres élèves, qui pour la plupart portaient tous des tenues magnifiques, en particulier les filles qui pouvaient se permettre davantage d'originalité avec les cheveux que les garçons, quand Aedan lui chuchota quelque chose. Elle tourna la tête vers lui du coup en se rappelant ce qu'elle avait capté de l'autre pimbêche et rosit un peu.

- Plutôt... mal placées. Et un peu trop imagées.

Autant elle pouvait capter les pensées sous forme de mots, autant parfois c'étaient les images qui exprimaient le mieux ce que quelqu'un avait dans la tête. Ce qui était le cas de cette fille... enfin elle ne risquait plus de l'entendre maintenant de toute façon, et pour une fois elle allait pouvoir supporter une foule en s'amusant, elle comptait bien en profiter ! Elle n'était pas vraiment du genre à vouloir en imposer aux autres, mais bon elle était quand même bien accompagnée, et attirer les regards n'étaient pas spécialement déplaisant pour une fois. Sachant qu'elle ne risquait pas de subir les pensées des autres, ça ne la dérangeait pas de se faire remarquer. Pour une fois qu'elle n'était pas obligée de longer les murs et de se faire discrète pour éviter qu'on l'approche et qu'on pense trop près d'elle ! C'est bien pour ça qu'elle avait décidé de se faire plaisir en soignant sa tenue.

Tenue qui semblait du goût de son cavalier d'ailleurs, à voir comment il la regardait... Elle se rappela d'ailleurs qu'avant d'être un anti-pouvoir fort pratique, Aedan était un garçon comme un autre. C'était presque amusant à constater. Et puis c'est vrai que pour un garçon il n'avait rien à envier aux beaux gosses populaires de l'académie. Peut-être un peigne pour lui arranger les cheveux, mais les pics rebelles ont aussi leur charme après tout.

C'était vraiment une soirée bizarre : elle eut droit à un compliment ! De la part d'un type qui lui faisait plutôt des reproches soupirés quasiment tout le temps, c'était assez remarquable. Cela dit ça fait toujours plaisir de voir ses efforts reconnus. C'est qu'il en faut du temps pour arranger une chevelure aussi longue ! Et encore elle n'avait pas fait aussi compliqué que certaines filles, la tête pleine de tresses nouées de façons improbables.

- Merci.

Elle jeta un coup d'oeil aux autres garçons, la plupart en costard aussi. Ce qui changeait de l'un à l'autre, c'était surtout la coupe, la couleur, et la cravate ou le noeud papillon suivant les cas. Aedan avait opté pour la première, une claire qui tranchait bien avec le sombre du costume, et fermait correctement la chemise. La coupe faisait un peu strict, mais ça rendait tout de même bien, et elle était parfaitement adaptée à sa carrure. Du sur-mesure sans doute. C'était surtout les cheveux désordonnés qui le faisaient ressortir par rapport aux autres, pour la plupart bien coiffés et gominés. Ca donnait un petit air rebelle amusant qui attirait davantage le regard des filles que l'impression de snob qui émanait des autres.

- C'est un peu bizarre, mais ton costume te va très bien aussi.

En fait c'était amusant, ils ne s'étaient rien dit de particulier sur leurs tenues mais les couleurs s'accordaient très bien, lui en sombre, elle en clair, presque noir et blanc. Enfin ce n'étaient pas non plus des teintes exceptionnelles et elles avaient justement l'avantage de pouvoir en grande partie s'accorder avec tout. Mais c'était tout de même marrant à voir. Pour une fois qu'ils allaient bien ensemble ! D'ailleurs elle se demanda si Aedan n'allait pas sévèrement regretter plus tard. Déjà qu'il n'appréciait pas qu'on la voit le stalker en temps normal, craignant qu'on la prenne pour sa copine, là... il ne risquait pas d'arriver à démentir les rumeurs.

Enfin après tout ça ne la regardait pas, elle se fichait bien qu'on la croit en couple avec un garçon ou un autre. Tout ce qui comptait pour le moment, c'était de profiter que son pouvoir soit en veille pour s'amuser dans un bal, un vrai, un beau ! Il faisait bon, la nuit promettait d'être longue, elle avait un bon cavalier, une bonne tenue, que demander de plus ? Ah oui un bon décor. Mais celui-ci ne se fit pas attendre. Les grandes portes d'entrée promettaient quelque chose de luxueux de l'autre côté, et effectivement ça ne rata pas. C'était tout simplement digne d'un conte de fée, il n'y avait pas vraiment d'autre comparaison.

Spoiler:
 

Léa observa toute cette décoration sublime. C'était autre chose que la salle du lycée de son vivant... Pour Aedan elle ne savait pas mais en tout elle ne risquait pas de regretter sa soirée, qu'elle comptait bien vivre normalement. Elle arrache son regard des grandes arches donnant sur l'extérieur pour revenir à son cavalier. Qu'est-ce qu'on devait faire dans des bals au fait ? Danser sans doute, mais ça c'était un peu suicidaire. A part le slow, qui ne consiste qu'à faire du surplace en collant plus ou moins son partenaire, elle ne savait rien faire. C'était peu indiqué, et à entendre la musique qui commençait à s'élever dans les lieux, on s'attendait plus à du classique comme de la valse. Enfin il y aurait sans doute d'autres styles aussi, après tout les élèves venaient de toutes les époques possibles, il serait logique d'avoir un peu de tout.

- Boire un coup ? J'ai vu une petite buvette dans un coin.

Ca tenait plus du beau bar avec comptoir en bois massif que de la simple buvette, mais bon le sens était là : il y avait de quoi se rafraîchir et boire un peu. Bien sûr l'alcool ne coulait pas à flot, ils restaient des étudiants, même si certains étaient beaucoup plus vieux qu'il n'y paraissait, mais on pouvait tout de même avoir une petite coupe de champagne ou un verre de whisky. C'était un bal après tout ! Et les barmen veillaient à ne pas trop donner d'alcool à la même personne, histoire d'éviter les soucis.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Jeu 13 Sep 2012 - 4:26
Spoiler:
 

    Bizarre? Comment ça bizarre? C'était assez insultant, elle venait de le complimenter et de l'insulter dans un simple phrase d'à peine 5 mots, un véritable record! Plus sérieusement, Aedan leva discrètement un sourcil alors qu'elle signalât que c'était supposément étrange qu'il soit bien habillé... Comment devait-il le prendre? Est-ce que cela voulait dire qu'il était généralement mal habillé? D'un autre côté il portait l'uniforme de l'académie 24 heures sur 24 et ses vêtements civils se résumaient à une simple chemise et à des jeans classiques, rien de plus normal quoi. Elle voulait probablement dire que c'était bizarre de le voir si bien habillé, ça devait être ça.

    Aedan connaissait suffisamment Léa pour savoir qu'elle n'était pas du genre à insulter les gens pour s'amuser, elle paraissait presque toujours irrité et agacé par la présence d'autres humains, sauf lui cependant, mais elle n'était pas fondamentalement méchante, au contraire. Comme ils vivaient ensembles, Aod avait réussit à réaliser qu'en réalité c'était une jeune fille très gentille et aimable, elle avait malheureusement été victime des contre-coups de son propre pouvoir. Elle ne pouvait réellement s'ouvrir aux gens sans relâcher sa concentration mentale qu'avec notre jeune héros, ce qui avait vraiment le talent d’exaspérer le jeune homme et il se disait qu'elle devait être aussi triste d'être aussi dépendante de lui. En plus, comme elle le collait sans arrêt, Aedan devait souvent passer ses journées à expliquer aux gens qu'il n'y avait rien entre eux, le fait qu'ils commençaient à bien s'entendre n'aidait vraiment pas.

    Pourtant, pourquoi avait-il accepté de venir avec elle au bal s'il avait aussi peur des rumeurs et autres stupidités que les gens peuvent s'imaginer? Tout simplement parce qu'il avait un coeur, il ne voulait pas se dire qu'à cause de son égoïsme elle aurait été une des seule à ne pas pouvoir venir au bal accompagnée, même Ion l'était quoi! De plus, avec le temps il était plutôt accoutumé à sa présence et la voir lui attraper la main comme si de rien était ne le dérangeais plus tant que ça, comme ça ne le faisait plus tant chier, il considérait maintenant que la voir souffrir était plus chiant que d'avoir à la trimbaler d'un bout à l'autre de l'académie... Logique simple, basée sur l'utilitarisme, mais qui dicte la vie de notre petit Aod.

    Enfin, revenons à nos moutons, ils étaient enfin entrés dans la grande salle du bal et comme elle fut décrite à deux reprises et imagée par une narratrice un brin plus vaillante que votre doux serviteur, nous nous retiendrons de la décrire à nouveau. Cependant, il serait important de signaler la grande quantité de personne présente malgré le fait qu'ils étaient un bon quinze minutes en avance. Des couples continuaient d'entrer par la grande porte, mais pourtant la salle semblait déjà à moitié pleine de couple qui étaient arrivés bien avant eux, avaient-ils peur de manquer la grande danse? C'était assez étonnant de voir autant de personnes rassemblés si tôt, mais heureusement l'académie n'était pas sur-peuplée et ça ne poserait que des problèmes aux claustrophobes.

    La réponse de Léa à sa simple question fut... Comment dire... Surprenante, Elle voulait boire? Rien que ça. Non pas qu'Aedan avait un problème avec ça, il venait du nord de l'Angleterre quand même! Endroit où même les gamins connaissent le goût de l'alcool, il n'allait certainement pas se plaindre du fait qu'elle voulait aller prendre un coup. C'était quand même assez étonnant, une fille aussi réservée qui se laissait tomber dans le débauche, bien que très réglementée par les barmans du coin, on voyait pas ça à tout le coin de rue. Aod n'avait qu'une seule chose à dire, il ne la traînerait sûrement pas jusqu'à son lit! Ce serait à ses risques et périls!

    «Hum.. D'accord. Je ne savais pas que tu avais un penchant pour l'alcool.»

    Haussant les épaules Aedan se dirigeât donc comme convenu vers le bar où il aurait probablement droit à une scène assez étrange avec Léa totalement saoule, mais bon, ça vaudrait probablement le détour. De son côté, sa résistance à l'alcool développée au court de ses quelques années de vie serait utile dans cette situation, ça ne serait certainement pas quelques verres qui lui ferait tourner la tête, il était anglais quand même! Une fois arrivés, le Barman interpella notre jeune homme, tiens une tête connue.

    «Monsieur Klyde! Qu'est-ce que je vous sert? Votre classique? Et votre jolie compagne?»

    Aedan lui fit signe de servir le cocktail habituel qu'il commandait aux rares occasions où il commandait quelques chose dans un bar, visiblement ils n'avaient qu'un seul barman dans toute cette académie, le pauvre. Sans trop se préoccuper de la réaction de Léa au fait que le Barman le connaissait personnellement, il se tournât vers sa compagne avec un petit sourire.

    «Alors, que prenez-vous très chère?»

    Autant jouer le jeu


Spoiler:
 


Dernière édition par Aedan "Aod" Klyde le Lun 17 Sep 2012 - 1:37, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Dim 16 Sep 2012 - 2:30
Si Léa avait su qu'un simple mot allait perturber son cavalier, elle s'en serait tenue à ses habitudes et n'aurait rien dit. La sociabilité n'était plus son truc depuis longtemps. Déjà de son vivant c'était pas génial génial, elle préférait la solitude et ses bouquins, alors là... pour elle, "bizarre" était synonyme d'inhabituel, de nouveau, mais ce n'était pas spécialement une insulte. Une simple remarque, en passant. Peut-être qu'une autre personne plus habituée à faire des compliments aurait dit que ça changeait, que c'était sympathique. Enfin peu importait, de toute façon elle n'avait pas remarqué que sa phrase avait eu un effet un peu... bizarre tiens !

Elle observait la foule, un petit sourire au coin des lèvres, ce qui était plus que rare chez elle. Tout ce monde... et aucune pensée, seulement les siennes ! Ah quelle merveille... elle ne savait pas ce que cette fille avait en tête - encore qu'en la voyant coller son cavalier comme elle le faisait, sans compter ses yeux minaudant, on pouvait facilement en avoir une petite idée - ni ce type là-bas, ni le coupe plus loin, ni... rien ni personne ! Elle avait déjà été coupé de son pouvoir bien sûr, et de nombreuses fois, grâce à Aedan, mais là c'était différent. Il y avait énormément de monde par rapport à d'habitude, et elle avait secrètement craint que, malgré tout, le pouvoir de son cavalier ne soit pas suffisant pour la protéger de tous ces esprits. Heureusement, ça ne semblait pas fonctionner comme ça. Elle était rassurée.

Revenant sur terre, la jeune fille parvint à se rappeler la fin de la phrase d'Aedan. Alcool ? Elle n'avait pas précisé ce détail. Croyait-il qu'elle comptait se "mettre la misère" comme on dit ? Elle avait eu sa dose de cuite de son vivant, même s'il ne fut pas très long, et elle avait bien décidé de profiter de sa soirée, pas de finir sous la table à vomir ! De toute façon, quelque chose lui disait que les organisateurs allaient veiller à limiter ce type de soucis.

- Je n'ai rien contre un verre de temps en temps, comme tout le monde.

Avec une petite froideur, juste ce qui fallait pour laisser sous-entendre qu'elle n'était pas une ivrogne non mais !

- Et je n'ai pas parlé d'alcool il me semble. Je pense pas qu'ils n'aient que ça.

Non mais sans blague ! Ah les mecs... qu'on soit apprenti-dieu ou lycéen, peu importe le statut, toujours à penser que dès qu'une fille veut boire c'est pour finir défoncée ! Tsss tsss. Cela l'amusa cela dit, lui rappelant quelques soirées forts arrosées. Et l'état des mecs en question pas du tout beau à voir. Enfin elle imaginait mal Aedan finir vaincu par les effets de l'alcool. Encore que... n'importe qui peut se retrouver ivre, dieu ou pas dieu. Le tout est de voir ce que cela donne... vin triste ou joyeux ? Envie de faire n'importe quoi ou de retourner vite dans sa chambre pour dormir en espérant survivre au tournis ? Elle l'imagina dans quelques situations qui ne lui allaient pas du tout et se retint de rigoler, reportant son attention sur le bar qu'ils avaient approché et le gérant. Apparemment il connaissait Aedan... ça faisait bizarre de l'entendre appelé par son nom tiens.

Léa ne put s'empêcher de rosir un peu. Il faut dire que c'était quand même la première fois qu'on lui parlait comme ça, autant côté barman que cavalier. Mais après tout, ça faisait partie du bal aussi. Elle se reprit vite. A la base, elle avait eu dans l'idée de commander un simple jus d'orange. Mais ça ne faisait pas très classe... et elle avait repéré divers types de verres forts intéressants, alors... Restait à se rappeler une bonne formulation.

- Puisque, dit-on, le champagne aide à l’émerveillement, j'en prendrai volontiers une coupe messire.

Au moins sa culture littéraire lui aura servi ! Bon même si Georges Sand était très connue à son époque, cela ne signifiait pas que l'on comprendrait sa référence, mais ce n'était bien pas grave. Attendant que le barman s'occupe de sa coupe, elle tourna la tête en entendant quelques gloussements. Ils provenaient d'une autre fille, qu'elle reconnut vite à sa robe rouge qui somme toute ne servait pas à grand-chose vue tout ce qu'elle laissait voir. Elle parlait avec un fort bel homme ma foi, les cheveux longs attachés en catogan, bruns, avec un joli regard bleu ciel. Il était habillé élégamment comme tout le monde, avec un costume noeud papillon bleu marine et une chemise blanche en dessous. Il avait l'air bien plus neutre que sa cavalière qui dévisageait Léa et Aedan sans se gêner.

- Je ne comprends pas comment des garçons aussi mignons peuvent sortir avec des filles aussi banales. Du blanc en plus, quel manque de bon goût ! Vraiment mon pauvre je te plains... ah si seulement nous nous étions rencontrés plus tôt...

Son regard laissait clairement entendre qu'il n'était peut-être pas trop tard... !

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Lun 17 Sep 2012 - 2:21
Spoiler:
 

    Aedan lui avait offert un de ses beaux sourire tout en laissant s'échapper un petit rire, elle avait eu l'air légèrement insulté quand il avait mentionné qu'elle semblait aimer boire, signalant qu'elle n'était pas nécessairement attiré par l'alcool. Bien-sûr, en temps normal, son ton un peu froid aurait pu créer un petit différent entre-eux, mais comme ils étaient au bal et que le ton général était plutôt à la fête, Aod avait prit avec humour sa petite remarque. Elle était probablement aussi plus amusée qu'irritée en ce moment, ça se voyait dans son visage, il la côtoyait quasiment 24 heures sur 24 quand même. Finalement, elle se décidât à commander quelque chose... Une flute de champagne? Elle y allait quand même fort.

    De son côté, notre jeune apprenti-dieu n'aimait pas vraiment n'aimait pas vraiment les vins, encore moins les alcools un peu trop fruités ou à saveurs sucrés. Non, lui il aimait son alcool sec et fort, avec un goût généralement plus tiré sur les épices et dont la saveur boisés se mélange agréablement avec les saveurs naturelles de l'alcool. Bref, il aimait les alcools forts et les spiritueux, le vin, c'était trop chic et fruité pour lui. Un vrai gars quoi. Et les gars de son époque, la littérature Française n'était pas une chose très connue, ainsi la belle référence lancée par Léa fut totalement ignorée par Aedan qui ne bronchât même pas, réagissant plutôt à sa commande qu'à la façon de commander.

    Puis, alors que notre ami le barman décidât de commencer à préparer les différentes commandes demandées, considérant que celle d'Aedan demandait une certaine préparation, une présence familière se fit entendre derrière eux. C'était sa gentille et surtout, désagréable, amie qu'il avait rencontré en attendant Léa au début de la soirée, elle était déjà là? Tiens donc... Et en plus elle était bien accompagné, un jeune homme à la belle allure, sorti tout droit d'un magazine de mode probablement, sauf que son regard laissait visiblement croire qu'il n'avait pas tant envie que ça d'être ici. Contrairement à Léa qui avait la chance d'avoir un cavalier intéressé par ce bal, elle ne semblait pas avoir ce privilège. Malgré tout, elle se permettait quelques commentaires déplacés, Aedan comptait bien la remettre à sa place, il lui répondit donc d'un ton parfaitement neutre.

    «C'est à moi qu tu parles?» Dit-il en agitant la tête autour de lui. «Je ne dirais pas vraiment que Léa est Banale, enfin... Sauf si ta définition de "banal" veut dire qu'elle peut-être magnifique même sans robe qui ne mettent qu'en valeurs quelques artifices, alors oui elle est probablement banale. De mon côté, je dirais qu'elle n'est pas très banale, considérant que le fluo était à la mode dans mon temps.»

    Une réponse sèche et qui renvoyait surtout au fait que ses seuls avantages réels étaient à quand même jolie face et ses seins assez intéressants. Mais bien que ses yeux avaient tendance à dériver quelque peu, cette fille avait insultée sa cavalière et il ne comptait pas la laisser s'en tirer sans quelques représailles verbales. Aedan était très bon pour envoyer chier les gens de façon polie et courtoise, après tout... Il était un expert pour détecter ce qui fait chier et ce qui ne fait pas chier. Alors que la jeune fille e rouge lui envoyât un regard furieux, accompagné d'un petit rire contenu de son cavalier qui regardait ailleurs, notre jeune homme terminât sa réponse.

    «Mais, je te remercie quand même pour la compassion, on vois que le bonheur des autres t'es important. Aussi, si nous nous étions rencontrés plus tôt, je doute fort que je t'aurai remarqué dans les couloirs, sans la robe et tout le reste.»

    Aedan n'avait pas toujours beaucoup de tact quand il fallait y en avoir, il voulait défendre Léa, c'est ce qu'il faisait. Cette fille risquait fort d'être très fâchée, mais il comptait sur la foule pour la dissuader de tenter quoique ce soit. Il envoyât ensuite un petit sourire à sa cavalière alors que son beau verre de Whisky arrivât avec la flute de champagne, voilà qui commençait bien la soirée.
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Lun 24 Sep 2012 - 12:57
Spoiler:
 

Une petite flûte de champagne, ce n'était pas grand chose à côté de ce que Léa avait déjà ingurgité à des soirées entre copains de son vivant, à une époque où l'alcool coulait à flot sans même être majeur. Ah le lycée... enfin elle n'avait pas été très présente non plus à ce type de fête, ces boissons lui montaient vite à la tête et elle restait plus encline à aller bouquiner dans un coin que participer à des jeux à boire. Elle avait quand même réussi à se faire embarquer dans quelques soirées de temps en temps, mais elle était loin d'être habituée à picoler souvent. Une coupe de champagne, c'était très bien, et elle n'avait pas dans l'idée de boire davantage, à part peut-être des cocktails sans alcool.

Elle constata que sa référence tomba à l'eau, mais bon il fallait s'y attendre en fin de compte... les mecs et la culture hein ! Tant pis. De toute façon, vu l'attention qu'il portait à sa commande, elle aurait pu la faire en arabe avec des claquettes qu'il n'aurait sûrement pas remarqué. Quoi, c'était si choquant que ça une fille qui buvait un peu ? Il devait sortir d'une époque ringarde le pauvre ! Elle attendait patiemment sa coupe quand elle entendit une voix plus ou moins familière et tourna la tête pour repérer la pimbêche en rouge. Elle n'avait pas encore compris qu'elle n'avait rien à faire là celle-là ? Et elle osait parler de bon goût en étant habillée de façon aussi provocante ? La bonne blague !

En temps normal, Léa ignorait ce genre de commentaires, qu'elle n'avait d'ailleurs pas souvent, la plupart des élèves connaissant sa soit disant asociabilité. Elle n'était pas facile à énerver, tout simplement parce qu'elle préférait ne pas répondre et s'éloigner pour éviter le désagrément des pensées des assaillants. Comme ils n'avaient jamais de répliques, ils ne pouvaient pas vraiment lancer la dispute et cherchaient donc une autre proie. Mais là... elle avait tout à fait la possibilité de répliquer et de plonger tête la première dans la bagarre vocale que les filles semblent tant apprécier ! Enfin Aedan fut plus rapide, et assez inspirée. Ouah quelle défense ! Elle ne s'y attendait pas. Ok ils s'entendaient bien pour ce soir, ayant des intérêts communs et l'envie de s'amuser, mais de là à la défendre à ce point... c'était amusant. Inhabituel, mais amusant.

Cela dit, ce n'était pas juste qu'il soit le seul à s'éclater à répondre. Léa devait bien en rajouter un petit peu, histoire de montrer qu'elle pouvait aussi répliquer, sans avoir à se cacher derrière son cavalier.

- C'est sûr que se promener en plein bal avec la poitrine à l'air et une tenue digne de la plus aguicheuse des catins est preuve d'un très bon goût. Le plus à plaindre n'est pas Aedan je crois, et ça se voit très bien.

Elle avait le ton froid mais quand même un peu amusé. Ca faisait un bien fou de balancer ce genre de réponse à quelqu'un sans avoir à supporter ses pensées. Le cavalier de la pimbêche sembla juger qu'il valait mieux couper court à tout ça et proposa à sa belle de commander plutôt quelque chose à boire et de laisser l'autre couple. Mais apparemment ce n'était pas le genre de cette damoiselle, qui n'appréciait pas du tout qu'on lui résiste, sans doute bien trop habituée à obtenir tout ce qu'elle voulait.

- Comment osez-vous... ! Et toi, tu crois que je vais me laisser insulter sans réagir ? Tu pourrais me défendre au moins ! Incapable !

Elle fusilla du regard son cavalier qui se garda bien de répondre... tout comme de la défendre. Il était pas stupide et n'avait sûrement pas envie de se retrouver pris dans une querelle de ce genre. La pimbêche revint au couple, avec un léger sourire malsain.

- Puisque vous avez le sang si chaud...

Toujours souriante, elle ne bougea pas. Mais petit à petit la température corporelle d'Aedan et Léa commença à monter : leur sang chauffait anormalement, menaçant de se mettre à bouillir. La pimbêche avait en effet un domaine divinatoire qui lui permettait de transformer tout liquide en glace ou en vapeur. Sang y compris. Une douce vengeance qui passait inaperçu, l'utilisation de son pouvoir n'ayant aucun effet visuel qui pourrait la trahir. Par contre, avoir son sang devenir de plus en chaud n'était pas très agréable, et pouvait devenir très dangereux.
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Mer 26 Sep 2012 - 3:49
    Léa avait elle aussi ajout. une petite réplique à l'attaque verbale lancée par le garçon. Bien qu'il avait déguisé le tout pour faire croire à une simple réponse neutre tendant sur les compliments, il avait en réalité eu l'intention officielle de faire comprendre à cette fille que son petit désir de grandeur et de reconnaissance ne servait à rien. Même si c'était la seule fois dans sa vie où il semblait bien s'entendre avec Léa et réussir à faire tenir une conversation, il n'en restait pas moins que le genre de fille qu'elle représentait était plus le genre d'Aedan. Il préférait les filles normales, sans artifices trop prononcés ou de personnalité maladives, le genre de fille avec qui l'on pouvait parler d'autre choses que de souliers et simplement passer du bon temps. Au contraire, la blondasse à la robe rouge semblait plutôt agir comme une totale salope, si vous me permettez l’expression à la signification assez relative selon la nationalité, et ça l'avait fait reculer dé leur premier échange. Nope, une fille trop fausse avec une personnalité qui risquait de lui gruger le peu d'énergie qu'il gardait en réserve, autant rester loin.

    Parlant de personnalité maladive, voilà que la fille au gros ballons décidait qu'elle ne souhaitait pas se laisser insulter aussi simplement sans réagir, demandant donc plutôt à son cavalier de la défendre à sa place. Aedan n'était pas psychologue, au contraire... Il visait plutôt la comptabilité ou un truc administratif, mais il pouvait facilement déterminer que ce gars ne voulait pas être là, il regardait autour, un air assez gêné et n'envoyant même pas un regard à sa cavalière ou au pauvre couple attaqué. Visiblement sa cavalière n'appréciait pas beaucoup et la relation entre ces deux jeunes gens semblait plus que complexe. Elle proliféra donc quelques menaces, elle ne semblait pas réaliser à qui elle s'attaquait, Aedan ne savait pas si une suspension ou quoi que ce soit d'autre était possible dans cette académie, mais elle s'y exposait sévèrement si elle osait toucher à un ses de ses cheveux ou à ceux de Léa.

    «Ne tente rien de grave... Tu pourrais le regretter tu sais...»

    Malheureusement il était trop tard, après quelques secondes, Aedan pouvait déjà ressentir son sang chauffer dans ses veine et la pression attaquer ses canaux sanguins. Faut dire que ce n'était pas le genre de choses qui faisaient du bien et comme les apprentis-dieux étaient immunisés contre le genre de maladies causant ceci, il y avait peu de chances que ce soit naturel. La sueur sur le front de Léa confirmât au garçon qu'il n'était pas la seule cible de cette attaque totalement irresponsable de la blondasse qui croyait pouvoir leur faire une petite peur et filer comme si de rien était. Non désolé, les choses étaient différentes ici, surtout en compagnie d'un membre du conseil de élèves et de son autorité dans ce genre de situations. Aedan tournât la tête vers la cavalier sous le choc d'une telle situation et lui fit un petit sourire malgré la douleur qui le gagnait.

    «M'en veux pas pour ce que je vais faire...»

    Il attrapât alors le bras de la conne qui utilisait son pouvoir sans réfléchir de sa seule main libre puis sentit tout sons sang se refroidir tranquillement, sauvé de la menace. Léa devait ressentir le même effet elle aussi, son preux chevalier ayant utilisé son pouvoir d'annulation pour simplement bloquer le pouvoir assez dangereux de leur interlocutrice. D'ailleurs, cette fille semblait être assez surprise, elle ne devait déjà plus sentir son pouvoir en-elle, comme s'il avait été sceller et commencer à paniquer devant un tel phénomène. Heureusement, notre bon gars qu'était Aedan était là pour expliquer la situation et prendre une bonne gorgée de Whisky afin de se rafraîchir, même si scientifiquement parlant, ça aurait l'effet contraire.

    «Désolé, mais avec moi ce genre de tour de magie ne fonctionnent pas... Maintenant, pour avoir attaqué un membre du conseil, sa belle cavalière et dérangé le bal, tu vas aller faire un tour en détention.»

    Il l'à lâchât simplement, faisait signe au Barman d’appeler un professeur pour gérer la situation. Pour le moment, il était plutôt préoccupé par l'état de Léa... Si elle tombait malade et devait changer de chambre, il devrait trouver un nouveau colocataire... Truc vraiment chiant. Il tournât donc sa tête en sa direction, fronçant un peu le sourcils.

    «Tout vas bien de ton côté?»
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Mer 26 Sep 2012 - 15:50
Léa ricana devant la situation de la pauvre pimbêche. Oui, elle faisait bien pitié en fait, à appeler son cavalier à l'aide... et à essuyer un monumental refus. Bon un bal restait un bal, une simple fête où on s'amusait, et qui avait aussi l'utilité de servir d'excuse pour sortir avec quelqu'un qu'on appréciait, voire qui plaisait, ça n'indiquait aucune obligation d'être solidaire de son partenaire. Mais quand même, comment peut-on passer une bonne soirée si l'on est accompagné de quelqu'un qui n'en a rien à faire de soi ? Sans doute que le pauvre cavalier de la pimbêche avait été trompé par ses attributs peu discrets et avait pensé que sortir avec une fille pareille était limite un honneur incroyable. Et il découvrait maintenant ses manières... pas de quoi lui en vouloir vraiment de ne pas se mêler à l'histoire. Mais bon ça craignait quand même pour elle. Enfin elle ne l'avait pas volé après tout !

La pimbêche sembla tout de même se reprendre, mais à voir sa tête ça sentait le mauvais coup. C'était l'expression typique des filles qui ont un atout et vont s'en servir contre leurs ennemis, en général une rivale ou une nana plus belle qu'elles. Son pouvoir peut-être ? Boarf pour Léa rien n'était pire que le sien qui lui pourrissait bien assez la vie comme ça alors... et puis Aedan pouvait facilement tout arrêter. Difficile de craindre quoi que ce soit dans ces conditions. Cela dit, lorsque la température monta subitement en elle, la situation devint moins amusante. Elle avait chaud d'un coup, et ça n'avait rien à voir avec le champagne qu'elle n'avait même pas encore goûté.

C'était clairement quelque chose de pas naturel. Et très désagréable. Elle regarda sa main qui tenait le bras d'Aedan, et commençait à rougir, certes légèrement, mais sur sa peau claire ça se voyait très bien. De la sueur apparaissait petit à petit sur son visage, elle se sentait mal, comme si elle avait de la fièvre, mais qu'au lieu de sentir la chaleur qu'au niveau de la tête elle s'était répandue partout. Elle jeta un coup d'oeil à son cavalier qui n'avait pas l'air mieux lui aussi. C'était donc forcément une attaque de la pimbêche. Et ce qu'elle avait dit était très clair.

Mis à part lui filer un coup de pied dans les rotules, Léa ne pouvait pas faire grand chose. Ca l'aurait certes bien défoulé, mais côté efficacité ça aurait aussi laissé à désirer alors... elle laissa Aedan gérer, après tout c'était son boulot, il faisait partie du conseil des élèves ! Et effectivement il réagit de la façon la plus logique qui soit compte tenu de son domaine divinatoire : en attrapant l'autre fille par le bras. Et pouf, ce fut instantanée, la sensation de chaleur s'évanouit, comme si un grand coup de frais venait de lui tomber dessus. Fiouuuuu ça faisait du bien ! C'était un coup à choper un rhume, mais bon... d'ailleurs elle n'était pas certaine que ce soit possible maintenant. Après tout c'était une déesse en devenir... ! Bien sûr elle veilla à rester accrochée à Aedan, pas question de se retrouver encore avec les pensées de cette pimbêche dans la tête, elle avait eu son compte.

Ahah c'était magnifique de voir la tête qu'elle tirait ! Et oui pas de bol, Léa avait un cavalier du tonnerre ! Pas comme l'autre qui bronchait pas. Un tour en détention ? C'était quoi ça ? Ils étaient dans une académie, pas une prison... curieux comme façon de punir quelqu'un.

- Pas de bol ! Mais réjouis-toi, avec un peu de chance tu auras un admirateur qui apprécie les catins en rouge pour te tenir compagnie, qui sait...

Bon elle n'en savait absolument rien, mais c'est pas grave, ça faisait toujours une bonne pique à lancer pour le départ de la pimbêche ! Laquelle était devenue aussi rouge que sa robe, pas à cause de son pouvoir mais bel et bien de la colère. Quelle honte, se faire remballer comme ça aussi facilement ! Oh mais elle n'allait pas se laisser faire, que nenni ! Alors qu'un professeur venait voir de quoi il s'agissait, appelé par le barman, elle se lança dans un long monologue expliquant qu'elle était la victime, que ce soit disant membre du conseil des élèves abusait de sa position et la punissait parce qu'elle avait refusé de céder à ses caprices, ce genre de choses.

Pour sa part Léa n'écoutait pas, de toute façon la pimbêche s'était un peu éloignée pour parler avec le professeur, lançant juste des coups d'oeil au couple. Elle frissonnait un peu à cause du changement brutal de température en si peu de temps.

- Ca va oui. Juste un peu froid. Qu'est-ce que tu lui as mis ouah ! C'était super ! On aurait dit un vieux film des années 80.

Elle en rigola un peu, autant dire qu'il neigera en plein désert, de jour et en été l'année prochaine. Bon elle avait froid effectivement, son corps sûrement plus sensible aux brusques changements de température que celui d'Aedan, mais ce n'était pas bien grave. L'amusement valait largement cette peine. Ca n'était pas vraiment le prince charmant qui vient secourir sa belle, mais en fait presque vu la situation. Et ça la faisait rire doucement. C'est sûr qu'elle n'aurait jamais cru vivre une soirée de ce genre-là, encore moins avec ce cavalier-là. Mais ce n'était pas un mal loin de là. Et puis sachant que toute la magie s'évanouirait le lendemain, elle pouvait bien se permettre de se lâcher d'ici là. Il fallait faire provision de bonne humeur et d'amusement pour l'année !
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Dim 30 Sep 2012 - 22:55
    Aedan affichât un petit sourire à se réponse, elle semblait aller mieux pour le moment, mais pourtant elle avait l'air d'être plus intéressée par les actions courageuses du garçon que sa propre santé. Vieux film des années 80 qu'elle disait? Pas si vieux que ça pourtant, moins d'une décennie pour notre jeune homme, il y avait même des chances pour qu'il ai vu ces fameux films au cinéma durant son enfance... Était-il si vieux que ça... Était-elle si jeune que ça? La situation devenait soudainement très étrange et Aedan se permit un petit haussement de sourcil au mot "Vieux". Il savait que les gens pouvaient venir du passé, mais pas du futur! Enfin, qui sait quand était réellement le présent pour l'académie, si ça n'était pas la date de sa mort alors peut-être que... Il faudrait qu'il aille faire un tour dans le monde des humains pour confirmer tout ça! Qui sait, ils avaient peut-être même des cellulaires qui tiennent dans la main ou des portes qui ouvrent seules comme dans star-trek! Ha non, ça ils l'avaient déjà.

    Combien de fois on lui avait répété que les gens du prochain millénaire s'habilleraient en aluminium et pourraient déjà vivre dans l'espace, rendu à son époque, les gens commençaient vraiment à en douter, mais faudrait quand même aller voir. Mais revenons à notre histoire base voulez-vous? Faut pas laisser Aedan sans personne pour raconter son récit! Ainsi, à la suite du compliment, il rougit un peu en affichant un petit air gêné, c'était bien la première fois qu'on lui disait qu'il avait l'air d'un héros de film. Enfin, il était bien mort en sauvant une gamine d'une mort certaine en la forçant à savoir que son sauveur sera mort par sa faute, ce qui était autant héroïque que cruel. Avec le temps, Aedan avait finit par accepter sa décision, il n'était pas du genre à regretter, mais il redoutait quand même de la revoir un jour.

    «He bien... Merci. C'est bien la première fois qu'on me complimente comme ça!»

    Il se mit ensuite à rire avec elle, drôle de situation quand même, il venait probablement de les sauver d'une mort et d'une résurrection douloureuse et pourtant ils restaient là, aux yeux totalement inconscients des autres convives qui dansaient et buvaient tranquillement sans se soucier de ce qui se passait autour. Malheureusement, Aedan ne savait pas danser et il ne voulait surtout pas danser la valse et ses mouvements complexes, mais impressionnants. Surtout que la musique entraînante du moment faisait que la plupart des danseurs s'amusaient à improviser des mouvement de valse plus fous les uns que les autres, Aod voulait éviter à tout prix. Retournant son regard vers sa cavalière pour reprendre la soirée, il remarquât qu'elle grelottait un peu, en bon cavalier qu'il était, il lui lâchât la main le temps de quelques millisecondes pour lui placer son veston sur les épaules, fallait être galant quand même!

    «Tiens, tu devrais avoir moins froid comme ça et je devrais moins passer pour un sans-cœur»

    Il affichât un petit sourire à la suite de son excuses totalement bidon pour avoir fait preuve de galanterie, chose que peu de gens l'avaient vu faire auparavant. Il lui reprit rapidement la main pour ne pas qu'elle se fasse envahir de pensées aux regards assez surpris des autres personnes présente. Car oui, fallait pas se voiler la face, ils avaient beau rester tranquille et éviter de danser, la plupart des gens les remarquaient malgré tout. Faut dire qu'il n'était pas très invisibles, déjà qu'ils rayonnaient d'élégance, voilà qu'ils avaient fait arrêter une blondasse et que le cavalier tendait son veston à sa cavalière. Certains couples étaient sûrement jaloux de la belle atmosphère qu'ils dégageaient et d'autres risquaient d'être amusés par le spectacle, mais pour une fois, Aedan s'en foutait,

    Et oui, vous avez bien lu, Aod se foutait totalement de ce que les autres pouvaient penser et des rumeurs qui pourraient circuler à la suite de ce bal, il était venu ici avec l'intention de s'amuser et de ne pas regretter d'être venu ici. De plus, il venait en partie pour Léa et ile ne voulait vraiment pas gâcher sa soirée à cause des ses propres petits caprices, il se le ferai rappeler tous les jours pour l'éternité. Il était ici ce soir pour avoir du fun, au diable les rumeurs et les présomptions, à mort tous ces types jaloux de le voir si bien accompagné, il s’occuperait d'eux plus tard. Au moins, Aedan aurait passé une magnifique soirée et les deux membres du couple pourraient rentrer chez-eux avec le sentiment que cette soirée, malgré les embuches, avait valu la peine! Son verre dans une main, il envoyât un beau petit sourire à sa cavalière avant de lancer la discutions, autant ne ps rester dans ce silence assez stressant.

    «Alors, ça se passe pas trop mal dans tes cours avec ton pouvoir? J'ai jamais vraiment eu la chance de te le demander, mais tu as toujours l'air tendue alors je me dis que ça doit pas être la joie...»
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Lun 1 Oct 2012 - 11:42
Quoi il n'avait jamais vu de vieux films ? Remarque c'est vrai qu'il pouvait venir d'une autre époque où cette notion était fausse. Peut-être qu'il connaissait même pas les films ? Non quand même pas, il n'avait pas non plus l'air de ne pas comprendre totalement de quoi il s'agissait. Peut-être qu'il vivait avant ces années, ou bien après, allez savoir. Pourquoi en terme d'expression il parlait normalement, rien ne trahissait un quelconque décalage de culture ou de temps. Peut-être était-ce la magie de l'académie qui permettait cela ? Qui sait. Cet endroit recelait tellement de surprises après tout...

En tout cas sa remarque le fit rougir, c'était drôle tiens ! Aedan n'avait pas l'air du genre facile à changer de couleur, surtout avec un commentaire aussi futile. Amusant. En plus s'il était toujours comme ça avec les filles, il devait bien être habitué à jouer aux héros et donc à en recevoir les conséquences. Remarque elle ne l'avait pas vu des masses avec d'autres élèves du sexe féminin, sans doute parce qu'elle les faisait fuir involontairement avec sa manie de le coller pour annuler son pouvoir. Il avait peut-être perdu l'habitude. Mais de son vivant il n'y avait pas de Léa pour faire tomber son image de célibataire ! Enfin peu importait.

Elle n'en rajouta pas, se contentant de rigoler doucement. Elle s'en souviendrait vraiment de cette soirée pfou, entre la pimbêche envoyée balader, Aedan qui jouait les héros et ma foi le champagne qu'elle se décida enfin à goûter et qui n'avait rien à envier aux grands crus des terriens... quel dommage de ne pas avoir un pouvoir moins gênant. Elle jeta un coup d'oeil aux autres couples dont la plupart commençaient la soirée par quelques danses. L'apprentie déesse avait beau être quasiment tout le temps en robe, ce type de sport n'était pas trop son truc. De son vivant, on dansait surtout le slow et après le n'importe quoi en étant ivre. Valse, rock, salsa et autres tango étaient réservés aux vieux. Alors elle ne risquait pas de s'avancer sur la piste. En plus vu le niveau des autres, mieux valait éviter. Elle risquerait d'écraser les pieds d'un voisin !

Léa revint à son cavalier, qui lui lâcha la main un instant. Paf son sourire disparut aussi vite alors qu'un tsunami de pensées lui tombait dessus. Il y avait bien trop de monde pour qu'elle comprenne le moindre mot. C'était aussi horrible que lors de la cérémonie de bienvenue à l'académie. Trop de personnes, trop de pensées, elle n'entendait plus aucun son normal, seulement le rugissement qui lui lacérait l'esprit. Insupportable. Elle ne put rien faire d'autre que pratiquement sauter sur Aedan pour l'agripper, envoyer valser sa coupe de champagne, les dents serrées, lui toucher quelque chose, n'importe quoi, tiens voilà le cou, au dessus du col de la chemise ! Ouuuuuf... le chaos disparut aussi vite qu'il était venu, la laissant limite essoufflée. Quelle horreur... il ne se rendait pas compte du calvaire que c'était pour l'avoir lâchée comme ça ! D'accord c'était pour faire le gentleman avec son veston, mais pour le coup c'était un peu inutile : ce déchaînement de pensées avait suffi à la réchauffer plus efficacement que le meilleur des radiateurs. Enfin presque.

Elle soupira et se hâta de récupérer la main qu'il lui tendait, s'y agrippant de toutes ses forces. Bon ce n'était pas grand chose, mais ça devait quand même se sentir.

- Je préfère avoir froid que supporter ça une seconde plus ! Tu sais pas ce que c'est...

La jeune fille se remit à grelotter mais ce n'était pas une histoire de température cette fois. Tout ce brouhaha... ça lui faisait presque regretter d'être là. Ca lui rappelait que sans Aedan elle ne pourrait jamais aller à ce genre d'endroit toute seule, à moins d'arriver à maîtriser son domaine divinatoire. Et vu la violence des pensées en si grand nombre, elle doutait fort d'y parvenir. Pour attirer l'attention, ils l'avaient pleinement. Entre leurs tenues, leur réputation, la scène avec la pimbêche, la galanterie démodée d'Aedan et la coupe de champagne qui avait volé, heureusement sans toucher personne... la discrétion ne risquait pas d'être d'actualité pour eux ce soir. Enfin Léa s'en foutait complètement, seul comptait de ne plus lâcher son cavalier d'une semelle.

Un employé vint s'occuper du pauvre verre de champagne tandis que le barman demandait si tout allait bien, et s'il devait en resservir un. Léa secoua un peu la tête, essayant de revenir au présent, d'oublier la claque mentale qu'elle venait de se prendre. Pas facile.

- Ca va merci. Ce n'est pas la peine, vous embêtez pas. Désolée pour le verre.

C'était pas terrible terrible mais bon elle arrivait à se remettre. Un bon soupir et ça allait mieux. Restait plus qu'à reprendre le cour de la soirée normalement. Aedan engageait la conversation, mais le thème était loin d'être très agréable pour elle... enfin ce n'était pas sa faute. Après tout il ne savait pas ce que ça faisait d'avoir un pouvoir insupportable et impossible à gérer, ou presque.

- Pas vraiment non. C'est déjà pas évident de tenir les pensées des autres à distance, mais devoir suivre en même temps le blabla d'un prof... Le matin ça passe à peu près. Mais l'après-midi je ne peux pas faire les deux. Ya que les cours avec peu d'élèves qui sont vraiment supportables. T'imagines pas la chance que t'as avec ton pouvoir.

Elle soupira et arrangea une mèche qui lui tombait devant les yeux. C'était pas vraiment la joie ce sujet. Mieux valait revenir à quelque chose de plus classique. Une petite question lui taraudait l'esprit.

- Je me demandais pourquoi tu m'as invitée au bal. Ce n'est pas comme si j'étais la meilleure compagnie de l'académie, et tu devais bien avoir envie d'en profiter sans m'avoir tout le temps dans les pattes. Sans compter ta réputation !

L'idée la fit sourire. Il avait tellement l'air blasé quand elle venait l'accrocher en public après tout, alors c'est sûr que ça la surprenait qu'il soit venu lui demander de venir au bal. Il semblait accorder quand même de l'importance à ce qu'on pensait de lui et le fait qu'on l'imagine en couple alors qu'il ne l'était pas - ou du moins pas à sa connaissance - n'avait pas l'air de lui plaire. Ce n'était pas cette soirée qui allait réussir à détromper les gens, bien au contraire. Il se passait lui-même la corde au cou !
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Jeu 4 Oct 2012 - 21:47
Spoiler:
 

    Aedan ne s'était vraiment pas attendu à une telle réaction, lui qui avait agit que par un simple réflexe galant qu'on lui avait enseigné durant son enfance, il ne s'était pas attendu à ce que quelques secondes d'absence de contact suffisent à la faire réagir ainsi. Il se sentait soudainement mal, lui qui avait simplement réagit par un instinct inculpé lors de ses jours sur terre, il voyait en ce moment le résultat d'un arrêt soudain de contact avec son pouvoir... Elle s'était mise à grelotter, non pas parce qu'elle avait froid, mais à cause du choc mental qu'elle venait de subir. Léa avait échappé son verre et elle s'était empressée de s'accrocher à son bras comme si sa vie en dépendait, et c'était sûrement le cas. Notre jeune homme qui sentait soudainement une grande culpabilité pour l'avoir ainsi relâchée dans les pensées de tout le monde essayât quand même de sourire tout en s'excusant, l'air assez coupable.

    «Désolé... Je peux pas comprendre ce que c'est... J'ai simplement agit comme on me l'a toujours enseigné, tout ça c'est encore assez nouveaux pour moi»

    Mais il savait que ses petites excuses n'étaient pas nécessaires, elle devait sûrement apprécier son pouvoir plutôt que de simplement réfléchir à lui en vouloir et d'un autre côté, il l'a laissé être collé en lui en permanence, c'est pas rien. De son côté, ses enseignements de campagne venaient de causer une situation assez troublante, heureusement que la plupart des couples était trop occupé à danser pour les observer sinon il aurait eu un peu plus de regards indiscrets. Faut croire que, si on se fie à la réaction assez mitigée de Léa, que ses manières semblaient assez démodées dans le futur, c'est bien triste, il avait toujours cru que les filles avaient besoin d'être protégés, pas seulement pour une stupide idée de supériorité masculine, mais simplement parce qu'elles souhaite elles aussi avoir quelqu'un sur qui compter. Est-ce que dans le futur les femmes étaient assez fortes pour contrôler des pays et protéger leurs hommes? Faut croire qu'en une décennie les choses avaient bien changés.

    Finalement, un employé de l'académie vint nettoyer le gâchis qu'elle avait causé, par sa faute, demandant ensuite si une nouvelle coupe était nécessaire. Il y avait fort à parier qu'elle n'était plus trop d'humeur à boire du champagne ou a participer à la fête, comme prouvé par sa courte réponse, et que son seul désir actuel était de se remettre de ces quelques secondes d'absence du pouvoir d'Aedan. Faudra vraiment qu'il adapte certaine choses en sa présence et qu'il s'assurer de toujours garder un contact physique le temps qu'elle obtienne un certain contrôle sur son pouvoir. Il était visiblement peu en contrôle de la situation en ce moment, le simple contact physique étant la seule chose qui permettait à Léa d'avoir une certaine paix intérieure. Ça ne lui plaisait pas du tout...

    Enfin bon, il avait reprit la conversation donc autant essayer de se remettre dans la soirée et essayer d'avoir un peu de plaisir malgré tout. Apparemment vivre avec son pouvoir était assez difficile, devant survivre avec tout le monde dans la classe en plus du professeur, ses journées devaient être assez chargées... Elle ajoutât même qu'il était chanceux d'avoir un pouvoir aussi absent... Mouais... C'est sûr que d'un côté il avait la chance de ne pas trop avoir à se faire chier avec des pouvoirs incontrôlables ou qui te détruisent une vie, mais il restait assez inutile...

    «C'est assez relatif je dirais... C'est sûr que de ton point de vue mon pouvoir est super, mais du mien c'est assez moyen. D'accord, je peux annuler les pouvoirs et personne ne peut m'attaquer, mais autrement il sert à rien, je peux pas aider les gens avec ou sauver le monde...»

    Aod n'avait pas une très bonne estime de son pouvoir, bien qu'il aidait sans trop se rendre compte tout l'école en calmant quiconque essaierait d'utiliser son pouvoir à mauvais escient ou en arrêtant tout débordement incontrôlable de quelqu'un qui perd le contrôle de son pouvoir, mais autrement l'absence de capacités offensives lui faisait croire qu'il ne servait à rien. Pourtant, Léa préféra changer de sujet pour lui poser une question assez logique considérant la situation... Aedan prit quelques secondes pour y réfléchir, en effet c'était une assez bonne question... Il n'y avait pas vraiment pensé, pourquoi elle plutôt qu'une autre? Pourquoi s’embarrasser d'une compagne avec qui sa relation n'était pas toujours des plus positive plutôt qu'une belle fille qui aurait passé la soirée à le complimenter? Il n'y avait jamais vraiment pensé, pourtant la réponse lui sauta rapidement aux yeux.

    «Je doit t'avouer que sur le coup j'y ai pas trop pensé, je me suis simplement dit que ça serait dommage que tu ne puisse pas aller au bal à cause de ton pouvoir et que, même si j'aimerais que tu obtienne une certaine indépendance plutôt que de me coller au bras en permanence, sans moi tu ne pourrait y aller. Et je vais t'avouer que pour cette soirée seulement, j'étais prêt à laisser les gens penser ce qu'ils veulent, toi aussi tu as droit de sourire de temps en temps.»

    Il lui affichât un petit sourire, cependant sa réponse n'était pas terminée... Elle semblait vraiment croire qu'Aedan la détestait et qu'il ne l'endurait que par galanterie... D'un certain côté, le fait qu'elle soit toujours collé sur lui le stressait grandement, mais ce n'était pas tant sa personne que son pouvoir qui l'agaçait... Il comptait bien lui faire comprendre ça ce soir.

    «Mais je crois que tu te trompe sur ce que je penses de toi, même si ça me stresse quand tu me colle au bras dans les couloirs, ta présence ne me déplaît pas tant que ça. C'est sûr que c'est pas le choix qui manquait, mais je crois pas que j'y serait allé, pouvoir ou non, avec quelqu'un d'autre que toi. Je suis capable de voir plus loin que ta manie à t'accrocher ma mon bras en public et je sais pas pour toi, mais j'aimerais qu'on reste amis même quand tu aura enfin le contrôle sur ton pouvoir, sans toi ma vie serait pas pareille.»
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Sam 6 Oct 2012 - 18:20
Spoiler:
 

Ca allait déjà bien mieux avec le pouvoir d'Aedan. Brrr il faudrait lui passer sur le corps pour qu'elle le lâche. Elle avait un peu oublié son propre domaine divinatoire depuis le début du bal, profitant de la soirée comme n'importe qui, mais là ce brusque rappel ne risquait plus de la laisser à trop rêvasser. Cela lui rappela que, malgré le temps qui s'était écoulé depuis son arrivée ici, son pouvoir n'avait pas vraiment changé : c'était toujours le même calvaire dès qu'il y avait du monde. Et vu la violence de ce qu'elle s'était prise en pleine tête, même si elle avait eu ses barrières levées, ça n'aurait probablement rien changé. Finalement c'était assez déprimant... sans Aedan elle se serait tiré une balle depuis longtemps. Enfin ça n'aurait sûrement rien changé, apparemment quand on remourait on se retrouvait à nouveau dans le temple de Deus. Disons qu'elle aurait été supplier un directeur de la jarter de l'académie et de reprendre le cycle normal des âmes.

Enfin... pour le moment, tout allait de nouveau bien, elle s'accrochait à son cavalier comme à une bouée, et était prête à montrer les dents si quelqu'un faisait mine d'essayer de l'en écarter. Le pauvre semblait avoir compris que la lâcher n'était pas du tout recommandé, à défaut de savoir ce que ça faisait. Il avait l'air presque coupable. Ce n'était pas vraiment sa faute, il n'avait pas choisi ce domaine divinatoire pour elle. Et ce n'était sans doute pas le type de pouvoir que l'on pouvait vraiment comprendre sans le subir. Cela dit, Léa ne souhaitait à personne d'être à sa place.

- Ca va, je survivrai, c'est pas ta faute, t'en fais pas. Je ne vais pas te faire lyncher pour avoir été galant, c'est déjà assez rare comme ça !

En tout cas à son époque à elle. Les garçons pouvaient être plus ou moins galants, mais seulement si ça servait leurs intérêts, et encore, ça tenait plus du "Hey tiens j'te file ma veste, on va chez moi ?" qu'autre chose. L'académie semblait un peu en dehors du temps et des dimensions, mais si l'on pouvait y trouver des gens de bonne éducation ça n'allait sûrement pas faire de mal !

C'était vraiment une soirée particulière. Léa apprit que du point de vue d'Aedan, son pouvoir pourtant si paradisiaque pour elle n'était pas si génial pour lui. C'était bien un mec ça tiens, à vouloir un truc pour sauver le monde ! Comme si lancer des flammes ou des boules de glace pouvait être si utile que ça. A l'entendre, être capable d'annuler les capacités des autres et pouvoir être tranquille, sans aucun risque de se faire attaquer, n'était rien... elle en rigola un peu tiens.

- On échange quand tu veux. Mais je suis pas certaine que mon pouvoir soit vraiment utile. A part te coller une migraine tous les jours et te donner envie de te tirer une balle, il n'est pas du genre à aider les gens et sauver le monde. Le tien au moins peut éviter des batailles et soulager ceux qui ne contrôlent pas leurs capacités. Si tu n'appelles pas ça aider quelqu'un, faut m'expliquer ce que c'est.

Bon le sujet des pouvoirs ne lui plaisait pas des masses, mais puisqu'Aedan semblait critiquer aussi négativement le sien, qui était pourtant un des plus utiles, elle ne pouvait pas le laisser comme ça sans le défendre ! La suite était pour le moins amusante et un peu surprenante. Le début était peu agréable à entendre : pour la jeune fille, ça voulait purement et simplement dire qu'elle faisait pitié. Ce n'était pas vraiment le genre d'émotions qu'elle avait envie de véhiculer autour d'elle. Bon c'est vrai qu'elle ne faisait pas attention à ce que les autres pensaient d'elle, mais quand même... de là à faire pitié... c'était pas tip top. Donc apparemment il lui avait proposé pour jouer au gentil héros gentleman. Elle n'allait pas s'en plaindre, c'est sûr que ça lui faisait plaisir de pouvoir être à peu près normale pour une fois. Mais quand même, elle se disait qu'il aurait pu être mieux avec quelqu'un d'autre.

Cela dit, il continua à répondre, il faut croire qu'il souhaitait bien expliquer ce qu'il pensait en détails. Et apparemment il avait compris qu'elle pouvait croire qu'elle l'agaçait. Oh elle n'allait pas jusqu'à parler de la détester quand même, mais de ce qu'elle voyait avec ses grimaces et ses soupirs, c'était pourtant clair qu'il n'appréciait guère sa présence. Logique donc de trouver bizarre qu'il l'ait invitée. Mais il semblait que finalement il n'était pas aussi agacé que ça. Certes, il enveloppa sa réponse dans quelques précisions expliquant qu'il stressait quand elle le collait, mais le sens général restait quand même qu'en fin de compte ça ne le dérangeait pas tant que ça.

Décidément, la soirée était vraiment de plus en plus bizarre, un peu gênante même. Oh Léa avait bien eu quelques copains de son vivant, comme tout le monde, mais ça tenait plus du flirt qu'autre chose, et sa nature de solitaire n'avait pas vraiment le même succès que les filles populaires du lycée. Elle était plus bonne copine qu'autre chose, et on ne disait pas vraiment aux gens qu'on les aimait bien. Ca allait de soi. Ou on en rigolait. Mais dire à quelqu'un que sans lui sa vie ne serait pas la même... ouah c'était quand même sacrément bizarre ! Elle rosit un peu pour le coup, ce qui ne lui plaisait pas. Et puis elle se rappela qu'apparemment Aedan avait eu une éducation un peu particulière, dans une époque différente. C'était sans doute ça qui ressortait dans ses expressions, il ne savait pas que ce type de formules ne s'utilisait pas vraiment à l'époque de la jeune fille et faisait surtout bizarre. Elle haussa un peu les épaules pour chasser son malaise et rigola un peu.

- T'es quand même bizarre, je me demande de quelle époque tu sors. Je vois pas trop en quoi je suis une amie, c'est vrai, je fais que te sauter dessus dès que je te vois juste pour mon petit confort. Mais ça ne me déplaît pas.

Ca faisait presque étrange de penser à ce terme. Un ami... un vrai de vrai. C'est que depuis son arrivée à l'académie et la découverte de son domaine divinatoire, elle n'espérait plus trop pouvoir avoir ce type de connaissance. Comment peut-on avoir des amis quand leurs pensées menacent de vous engloutir à chaque seconde ? Sans compter qu'involontairement elle ne pouvait s'empêcher d'être froide avec les autres, pas de quoi donner envie de faire plus connaissance avec elle. Et plus le temps passait, moins elle arrivait à se convaincre qu'elle pourrait un jour contrôler son fichu pouvoir. Alors si elle pouvait avoir un ami, même qu'un seul, elle n'allait pas cracher dessus.

- Enfin c'est pas demain la veille je crois... Mon pouvoir est toujours aussi dérangeant qu'à mon arrivée ici, j'crois que tu l'as bien vu, alors... tu vas devoir me supporter encore un moment collée à tes basques, j'en ai bien peur !
Invité
avatar
Invité
Re: Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa] - Dim 14 Oct 2012 - 1:23
    Elle avait quand même raison sur certains points, il avait toujours considéré son pouvoir comme un truc passif que personne risque de remarquer, comme un truc qui ne servait qu'à lui éviter de prendre des baffes surpuissantes ou de se retrouver avec des gens qui jouent dans sa tête. Biens-sûr, il était conscient que son pouvoir était sûrement celui qui était le plus simple à contrôler, aucune pratique nécessaire pour maîtriser ses différentes capacités ou pour simplement éviter de tuer tout ce qui bouge. Mais pourtant, sa vision ne se fermait qu'à lui même et son propre ego blessé par l'inutilité directe de son pouvoir. Mais Léa avait lancé un argument très fort, il était capable de bloquer toute batailles et ainsi éviter des morts... Si Aedan se plaçait en plein milieu d'un affrontement ou d'un catastrophe, il pouvait s'assurer d'éviter le pire, c'est pas rien quand on y penses.

    «En effet... J'avais pas vu les choses sous cet angle...»

    Le Garçon aurait aussi voulu argumenter un peu plus sur l'utilité du pouvoir de Léa, lui qui avait vu ce pouvoir comme un truc pouvant éviter les batailles plutôt que simplement les contenir. Si elle arrivait à contrôler un minimum sa capacité à lire dans la tête des gens, elle pourrait détecter les comportements dangereux avant même qu'ils passent à l'attaque. Tous deux formerait un des duos de contrôle de la population les plus efficace un jour, Aedan ne voulait pas trop se l'avouer, mais ils auraient besoin d'une personne comme elle parmi le conseil, pour autant qu'elle soit capable de contrôler un minimum son pouvoir!

    Petit détail alors que l'on retourne dans le présent, Léa avait semblé assez malaisé par les paroles du jeune homme, lui qui avait pourtant parlé comme il aurait toujours parlé à quiconque. Une petit rougissement suivit d'un petit haussement d'épaules fit lever un sourcil interrogateur à Aedan. Avait-elle été touché ou blessée par ses mots? Pourtant, il n'avait été que sincère, même si son pire défaut était de trop l'être et avait clairement indiqué que son amitié assez mouvementée avec cette fille faisait que ses journées étaient moins ennuyantes. C'était assez paradoxale, Aedan se savait assez populaire, autant parmi les filles que les garçons, tous ou presque le connaissaient et il parlait avec beaucoup de monde, mais il ne considérait pas avoir beaucoup d'amis... Il semble que la définition d'amis à changer au fil du temps.

    «Mon époque est pas si bizarre que ça! Enfin, tout dépend en quelle année on est.» Un petit rire avant de continuer «L'amitié c'est pas s'entendre super bien et toujours être heureux ensemble, être amis c'est se tenir avec quelque et considérer qu'il apporte quelque chose de positif, c'est être capable de s'agacer sans se détester. Selon moi, on représente bien la concept d'amis, on s'entend pas parfaitement, mais on est capable de tenir des conversation et d’interagir sans être trop gentil ou trop méchant.»

    C'était presque philosophique, mais il pensait vraiment comme ça... Est-ce que la définition d'amitié avait changé? Venait-il d'aussi loin dans le passé? C'était assez troublant de savoir que les temps était passé après son arriver, à croire qu'il était vraiment resté mort des décennies avant de récusiter ici. Il ricanât de nouveau, même si au fond de lui il commençait vraiment à se demander dans quel monde de fou les gens du futurs vivaient... Si ça se trouve ils vivent comme dans Star Trek, avec des trucs tactiles et des vaisseaux spatiaux! En tout cas, de quoi de mieux que les fusées merdiques qu'ils utilisaient à son époque. Elle commentât ensuite le fait qu'il aimerais bien qu'elle apprenne à contrôler efficacement son pouvoir, mais que ça serait certainement pas demain que ça arriverait... Triste, mais normal.

    «T'inquiète pas, je vais survivre entre temps... Mais tu vas devoir me payer un dîner un jour pour te faire pardonner!»

    Il affichât un petit sourire, essayant visiblement de placer un peu d'humour dans la discutions, il voulait que cette soirée soit la plus agréable possible pour tous... Elle le serait!


Spoiler:
 


Dernière édition par Aedan "Aod" Klyde le Mar 23 Oct 2012 - 0:10, édité 1 fois
Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa]
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Elles me tomberons toutes dans les bras! [Event secondaire - Aod et Léa]
» Un long voyage jusque dans tes bras [Sarah - Terminé]
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn
» On n'avait pas un truc à faire ? (pv Nicolaï) [terminé]
» Echapatoire... (suite) [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Amphithéâtre-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page