Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Promenade matinale [pv Lord Vlad]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
avatar
Invité
Re: Promenade matinale [pv Lord Vlad] - Ven 4 Jan 2013 - 11:05
L’aider, pourquoi l’aider ? Depuis longtemps Ealia ne voulait pas ce genre d’aide, elle lui avait déjà dit, même Aleana l’avait prévenu. Pourquoi alors persistait-il à vouloir le faire ? Enfin, son explication était bizarre, mais Ealia voulait bien le croire, elle avait… confiance en lui. La confiance, quelque chose qu’elle n’accordait pas forcément à tout le monde, voire à presque personne. Elle vacilla un peu, le sang qu’elle avait perdu était en quantité importante. Ealia décida d’aller chercher son calepin à quatre pattes, enfin, en se trainant sur les genoux car elle appuyait sur sa veine pour essayer de diminuer l’afflux de sang. Elle ramassa sur carnet et le crayon qui allait avec et les mit dans son kimono, ils seraient peut-être moins salis là-dedans. L’apprentie-déesse entendit l’infirmière dire relativement fort qu’elle avait terminé. Ho, enfin c’était à son tour, elle était un peu soulagée. Alors qu’elle essayait de les rejoindre, l’infirmière alla vers elle, évidement, Ealia était vraiment lente, elle voyait flou, vraiment flou.

-Ne t’inquiète pas, on va stopper le sang. Après ça, je te conseille d’aller dormir et te reposer une bonne journée, peut-être plus si tu le souhaite, je préviendrais tes professeurs.

Ealia hocha la tête. Elle se rendit compte qu’elle n’avait rien répondu au Lord, de toute manière qu’aurait-elle pu répondre avec seulement trois ou quatre mots pour s’exprimer ? Rien probablement rien. Elle regarda Vlad en sentant une piqure dans le bras, ça ne la dérangeait pas vraiment les piqures. Elle voulait faire encore quelque chose, mais elle devait attendre l’infirmière qui finissait de la soigner. Celle-ci fit un garrot digne de ce nom et mit plusieurs produits pour ensuite bander sa main. Ealia la regarda lui sourire et se lever.

-Voilà les enfants, j’ai terminé, je ne sais pas vraiment ce qu’il est arrivé, mais vous devriez faire plus attention dorénavant !

Sur ses paroles, elle reprit toutes ses affaires après avoir donné quelques conseils à Vlad qu’elle n’entendit pas et partit. Ealia se sentait déjà mieux, elle ne savait pas ce qu’avait fait exactement, mais c’était efficace. L’apprentie-déesse se leva lentement, prise un peu de vertige, et se dirigea vers le Lord qui n’avait pas bougé. Il fallait qu’elle lui dise quelque chose, elle voulait bien le croire quand il disait qu’il pensait s’aider un peu en l’aidant. Mais Ealia avait peur s’il l’aidait ! Qu’arriverait-il à elle et Aleana ? Fusion, séparation ? Elle ne savait pas et ne voulait pas savoir ! C’était trop compliqué pour elle, et elle ne voulait pas bouleverser ses habitudes dorénavant. Avant, oui elle le voulait, mais elle s’en était rendue compte, elle ne voulait pas disparaitre et cela représentait un risque si quelqu’un, ou elle, essayait de se débarrasser d’Aleana. Mais d’ailleurs, comme le Vlad comptait-il faire ?

Ealia arriva à sa hauteur, elle le regarda un moment sans rien dire. Puis ensuite elle fit ce qu’elle avait envie de faire depuis un moment déjà ; elle toucha du bout des doigts le masque du Lord. Froid et dur, comme elle l’avait imaginé. Elle pouvait voir ses yeux, par les seuls trous qui composaient le masque. Ses doigts partirent à la limite entre la cagoule et le masque. C’était vraiment collé… Et soudain, Ealia eut une idée, pourquoi elle ne l’aiderait pas à enlever son masque ? Elle ferait également une chose pour lui, qui semblait pour elle bien plus possible que de supprimer Aleana. Sauf qu’elle ne voulait pas de cette aide. Elle retira ses doigts et sortit son calepin qui était moucheté de taches de sang, elle écrivit rapidement avant de lui montrer.

°Si tu veux m’aider, je ne peux t’en empêcher, même si je préférerais que tu ne le fasses pas. Enfin, ce que je veux, c’est plutôt qu’Aleana devienne gentille et stable tout le temps, elle pourrait lâcher les blocages qu’elle pose sur moi. Mais en échange de ça, j’aimerais aussi t’aider à enlever ce masque. Je ne veux pas être la seule, si déjà ça pouvait arriver, à retrouver mes émotions°

Elle détailla le Lord à la recherche d’une réponse. Ce n’était vraiment pas équitable qu’il l’aide et pas elle, elle ne pouvait pas laisser faire une chose pareille.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade matinale [pv Lord Vlad] - Dim 6 Jan 2013 - 19:52
- Ne t'inquiète pas, on va stopper le sang. Après ça, je te conseille d'aller dormir et te reposer une bonne journée, peut-être plus si tu le souhaites, je préviendrais tes professeurs. Dit l'infirmière qui attendit quand même un hochement de tête pour commencer à soigner Ealia. Cette dernière regarda Vlad, toujours aussi placide que d'habitude alors que la femme lui injectait un de ses produits miracle dans l'avant-bras, pauvre Ealia, elle ne devait pas apprécier, même si elle ne pouvait pas le montrer. Elle eut même droit à un garrot et des bandages... étrange, puisque lui n'avait reçu qu'une application de pommade, mais c'était manifestement aussi efficace, une question d'infection sans doutes. L'infirmière se leva et lui sourit en déclarant :

- Voilà les enfants, j'ai terminé, je ne sais pas vraiment ce qu'il est arrivé, mais vous devriez faire plus attention dorénavant !

Ensuite, elle revint vers Vlad et lui précisa :

- Ta blessure devrait être totalement cicatrisée d'ici trois ou quatre jours. D'ici-là, fait-y attention. Et bonne chance avec ta copine. Conclut-elle en lui faisant un clin d'oeil. Sans lui laisser le temps de répondre qu'elle se trompait, elle ramassa ses affaires et partit comme elle était venue. Que croyait-elle, cette femme, qu'il voulait sortir avec Ealia ? Qu'il était son courtisant ou quelque chose du genre ? Elle n'avait pas tout à fait tort, certes, mais de là à faire des conclusions hâtives de ce genre... surtout qu'elle n'avait rien à voir là dedans...

Ealia s'était rapproché de lui, elle le regardait droit dans les yeux que la lumière du soleil devait rendre visible. Le moment était presque mystique, elle bougea lentement le bras et toucha son maque. Allez savoir pourquoi, il ressentit quelque chose, un frisson, une décharge... quelque chose d'étrange. Le bout de ses doigts partit tout aussi lentement vers la liaison entre le masque et sa cagoule, coincée en dessous. Il avait l'impression de sentir ses doigts sur son visage plutôt qu'au-dessus, comme si cela se transmettait... Si c'était le cas, il aurait aussi dû avoir mal la fois où il avait versé de l'eau bouillante dessus... Il avait arrêté de respirer depuis qu'elle le touchait, réflexe étrange et il commençait à manquer d'air, littéralement.

Elle enleva ses doigts délicatement et ressorti le calepin, Deus sait quand elle l'avait récupéré et écrivit très rapidement quelque chose dessus avant de lui montrer :

°Si tu veux m'aider, je ne peux t'en empêcher, même si je préférerais que tu ne le fasses pas. Enfin, ce que je veux, c'est plutôt qu'Aleana devienne gentille et stable tout le temps, elle pourrait lâcher les blocages qu'elle pose sur moi. Mais en échange de ça, j'aimerais aussi t'aider à enlever ce masque. Je ne veux pas être la seule, si déjà ça pouvait arriver, à retrouver mes émotions°

*Enlever mon masque, hein ?* pensa-t-il en lisant la fin. Ils étaient semblables sur ce point-là aussi. Leur problème aussi gênant soit-il, ne pouvait-être résolu sans conséquences. Son masque était peu à peu devenu pour lui, un vrai visage, une protection à toutes épreuves et un symbole de son existence autant qu'une gène. Il avait peur de découvrir ce qui se cachait dedans. Et si la mort l'avait changé comme elle a changé certains des repentis en gardiens animaux ? S'il était d'une horreur sans nom ? Si son visage fondait à la lumière ?

Cela lui fit réaliser, le mit en face du fait qu'il faisait la même chose pour elle, il la forçait à accepter de l'aide et à affronter ses craintes à ce niveau. D'un autre côté, il ne pouvait, et ne voulait, pas faire marche arrière, puisqu'elle semblait enfin avoir abandonné cette réticence à le laisser faire. Mais il s'enquit quand même de lui préciser :

- Peut-être que je ne trouverai rien, peut-être que tout ce que j'essayerai n'aura aucun effet, ou que je me refuserai de te proposer une solution que je juge trop dangereuse. Rien n'est gagné d'avance, malgré ce que j'ai dit avant. Mais on ne peut pas le savoir tant qu'on n'a pas essayé. Et si tu veux tenter de me libérer de ce masque, je ne peux pas t'en empêcher.

Il avait totalement abandonné l'effet théâtral, il parlait de sa voix la plus agréable à l'oreille sans sur-jouer les gestes du dialogue, comme par exemple le haussement d'épaules. Ealia était devenue, tacitement, dans son esprit ce qu'on peut appeler une amie.

Se rendant compte qu'ils allaient sans doute se quitter, il lui demanda, un poil inquiet :

- Tu sais comment rentrer à l'internat ? J'ai largement le temps de t'accompagner, s'il faut.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: Promenade matinale [pv Lord Vlad] - Mar 8 Jan 2013 - 18:09
Non, il ne pourrait pas l’en empêcher, elle voulait l’aider, même si, honnêtement, elle ne savait pas comment elle allait faire ça, il fallait regarder vraiment de plus près et faire quelques autres tests, elle se doutait que lui-même en avait déjà fait depuis longtemps, mais elle voulait quand même voir ça d’elle-même. Mais surtout une autre fois, car, comme l’avait dit l’infirmière, elle devait se reposer pour récupérer, pas besoin de manger. Quand il finit de parler, d’ailleurs elle n’arrivait pas à saisir tous ses mots, son esprit était un peu embrumé, elle fit non de la tête à sa dernière proposition. Il en avait vraiment assez fait pour elle, bien trop même. Elle recula sans détacher ses yeux de lui, quelques pas, pour signifier qu’elle s’en allait. Et sans se retourner, elle réussit à articuler, car elle avait déjà beaucoup parlé depuis leur rencontre, et en un seul jour.

-Au… Revoir…

Ses mots étaient cohérents et pour une fois qu’elle arrivait à dire un petit mot qui d’habitude ne passait pas ses pensées, c’était bien. Elle resta un moment à le regarder, même si cela semblait être une sorte de chargement, elle essayait désespérément de sourire, de changer d’expression, n’importe laquelle tant qu’elle était positive, mais c’était vraiment peine perdue, ça ne voulait pas, pas même un mince sourire n’apparaissait. Elle soupira et tourna lentement les talons avant de s’en aller, toujours aussi lentement. Le Lord arriverait à se débrouiller, de plus, elle ne voulait pas être un poids pour lui, car elle était sûre qu’elle l’était, juste un poids, un leste qui le détournait de la raison. Aleana l’avait poussé vers la folie, mais n’était-ce pas leur boulot, de fait plonger les gens dans la folie après tout ? C’était ce qu’avait dit Aleana un jour, elle ne l’avait au départ pas écouté, mais maintenant elle commençait à un peu le penser. Elle chassa quand même cette idée en secouant la tête et trébucha sur une pierre, Ealia se rattrapa in extremis et continua sa route comme si de rien n’était. Non, elle était une apprentie-déesse, et même si elle avait la folie comme domaine, elle ne devait surement pas faire ce genre de chose. Sinon que devrait faire les dieux dont le domaine était la mort ? Oui, cette hypothèse était probable, son rôle devait plutôt consister à aider les personnes ayant sombrés loin de la raison, ou de les accueillir dans la mort. Cette facette la rassura, oui, ce devait être ça. Mais Ealia se promit d’aller voir un professeur un jour pour lui demander conseil, elle en avait besoin.

Elle regarda derrière elle, ils se reverraient, elle et le Lord, c’était plus que certain, après tout, ne devaient-ils pas se sauver ?
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade matinale [pv Lord Vlad] - Dim 13 Jan 2013 - 23:53

- Au… Revoir…

Ça ne lui faisait rien à lui, les "au revoir", contrairement à beaucoup d'autres, sans doutes. Tant qu'on ne lui disait pas "adieu" avant de partir, peu lui importait de combien de temps cela prendrait, il retomberait sur la personne, il le savait, d'expérience, semble-t-il, même s'il avait oublié tout ce qui dans son ancienne vie, le prouvait. Seul une anecdote à propos d'un pauvre fou qui avait tenté de s'infiltrer sur son PC et qu'il avait ensuite, totalement par hasard, retrouvé sur un forum et en avait bien sûr profité pour lui rendre la monnaie de sa pièce.

Elle avait refusé sa dernière proposition, lui avait dit cette phrase, complète pour une fois, puis s'en était retournée, lentement, mais surement, vers un endroit où elle pourrait se reposer. Tout en marchant, elle bougeait un peu, faisant aller les doigts par-ci, levant légèrement le bras ou tournant la tête. Elle faillit d'ailleurs tomber, butant contre... quelque chose. Bien sûr, Vlad eut un mouvement de projection en avant, qu'il interrompit en la voyant retrouver l'équilibre. Il devait la laisser se débrouiller, il n'était pas son père ? Si ? La perspective l'amusa. Premièrement, car il pensait impossible qu'il soit père, n'ayant aucun souvenir d'un quelconque relation réelle avec quelque fille que ce soit et doutant fortement en avoir dans les souvenirs qui lui manquaient. Deuxièmement, car il imaginait le calvaire que ça devait être de s'occuper d'elle, ou plutôt d'elles, à un jeune âge. Et troisièmement, simplement parce que ça l'amusait de s'imaginer le père d'une fille qu'il tout de suite, ou presque, pensé à draguer.

Il récupéra son couteau qui trainaît au sol, se jurant que plus jamais, il ne laisserait une de ses propres armes le blesser, du moins pas sans une raison de cette ampleur. Ensuite, comme elle était déjà loin, il tourna les talons à son tour et partit dans l'autre direction. Il n'avait rien de particulier à faire, il pensait lui-même à ne pas aller en cours ce jour-là, se sentant toujours un peu faible. Il allait faire le tour du bâtiment administratif pour rentrer au dortoir, pour ne pas prendre le même chemin et moins se faire voir dans cet état, il n'était pas très fier d'être rouge-brun sur une belle partie de son costume. Il aurait du mal à le ravoir, celui-là. Le sang, ce n'était déjà pas une mince affaire, mais en plus reboucher le trou au bras sans que ce soit visible, ça relevait du défi. Il allait peut-être, pour une fois, demander de l'aide à Esther, la mystérieuse concierge qui parle seule à longueur de journée.

Et il ne devait pas oublier de convaincre Ion de faire quelque chose pour Ealia, s'il réussissait à la retrouver et à lui parler, enfin, façon de parler... Si ça ne marchait pas, il pouvait toujours se tourner vers les objets magiques, qui sait si ça pouvait marcher.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: Promenade matinale [pv Lord Vlad] - Lun 14 Jan 2013 - 13:31
Un RP très long mais qui valait la peine de prendre son temps? Bravo à vous deux.

Ealia Vaylond : 870 xps
Lord Vlad : 900 xps

Xps Attribués ~
Promenade matinale [pv Lord Vlad]
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Promenade matinale [pv Lord Vlad]
» Promenade matinale (terminé)
» [Lord Vlad et Mégara Himo] Un bal, oui, mais surtout danser.
» Promenade matinale [Ookami et Zaak]
» The lord of the ringard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page