Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Première approche [El Assassino]

 
Invité
avatar
Invité
Première approche [El Assassino] - Ven 7 Sep 2012 - 22:28

Le soleil se couchait au delà des frontières de l'académie, laissant une lune claire et ronde venir accueillir les premiers pas de Pan dans ce nouveau monde. Il passa les grandes portes du temple et vint prendre place d'une façon vulgaire dans les marches menant au temple. Accoudé nonchalamment, il portait une sorte de veste-chemise sombre ouverte sur sa peau miel. Tête renversée, Pan respirait ce nouvel air. Il dégustait, impressionné, ses premières émotions quant à son arrivé dans... le monde des morts. Après tout, Déimos était bel et bien mort, assassiné par ses pairs.
Son ombre s'étirait encore sur les dernières marches. Pan avait un peu de mal à faire de l'ordre dans ses pensées, comme s'il se réveillait après un long repos. Il vivait son arrivée d'une bien drôle de façon, mais se sentait miraculeusement bien. Il se sentait dans son élément, en contrôle. Doucement, le bel étalon se leva, jetant un regard sur ce monde fort beau. Il descendit lentement les grandes marches, les mains aux poches, le regard haut, sa longue chevelure se balançant au dessus de ses fesses. Et son ombre de s'étirer d'avantage jusqu'à devenir une forme abstraite et confuse : une ombre cornue.

Pan se retourna vers le grand temple, tentant de l'admirer de toute sa splendeur. Une essence divine, qu'il ressentait étrangement, s'écoulait des murs comme des portes. Un aura chaleureux, bon, amoureux. Alors Pan sourit fébrilement, qui devint vite un rictus, pour ensuite éclater ! Son rire tonitruant s'éleva bien haut et le satyre ouvrit les bras, légèrement renversé vers l'arrière.
Oh oui, Pan prendrait du plaisir à détruire ce monde !

Il se calma lorsque la lune fut bien haute et se retourna, saluant de la tête l'ombre qui se dressait devant lui. À aucun moment il n'afficha une quelconque surprise. Il semblait tout simplement bien amusé. « Je suis Déimos... Pan Déimos. Il semblerait que je vais devenir Dieu, dit-il exprès, sous-entendant qu'il serait l'unique. »

Pan fit une jolie révérence, ses cheveux jais masquant désormais son visage tel un voile.
Invité
avatar
Invité
Re: Première approche [El Assassino] - Mar 11 Sep 2012 - 19:12
Curt s'était accordé une petite balade nocturne comme à chaque fois que quelque chose le tourmentait. Il avait un but bien précis, devenir l'homme ou du moins l'humanoïde le plus fort au monde. Les manières de s'y prendre étaient multiples et complexes, néanmoins une fois que tout serait planifié, jusqu'à la moindre possibilité, Curt pourrait se laisser aller à la partie la plus exitante qui ne serait autre que l'action.
Tout en réfléchissant, l'assassin affichait un sourir sournois et ses pas assurés laissaient sous entendre qu'il était sur de lui et qu'il savait où il allait. Pourtant il ne se dirigeait qu'à l'instinct, tout son esprit étant tourné vers ses plans aussi machiavélique soient-ils. Finalement Curt repris ses esprits réalisant rapidement où sa petite marche nocture l'avait conduit : devant lui se dressait magistralement le temple dédié à celui qui était censé être leur dieu à tous. Et j'appuis sur le mot censé car si Curt n'y croyait pas vraiment il ne semblait pas être le seul.
Surtout ce jeunot devant le lui, un nouveau à n'en pas douter, son ton narquois. Malgré la pénombre Curt se dressa rapidement un portrait de la personne à qui il avait à faire, taille moyenne, des cheveux longs de couleurs sombres qu'il mit un peu de temps à remarquer dans la pénombre mais ces derniers cachaient par intermitence des parties éclairées du bâtiment. Curt pouvait discerner quelque chose de profondément en lui comme si cet être n'aspirait qu'au mal.
Sans préavis Curt le contourna s'aidant des zones sombres et herbeuse pour ne pas se faire repérer. Finalement il n'eu cas grimper sur un arbre avant d'atterir sur l'un des bas reliefs à fin de dominer le nouvel arrivant. Et c'est finalement après un court moment que Curt deigna lui adresser la parole sur un ton froid qui ne laissait entrevoir aucune émotion si ce n'est un peu de dédain.

- Alors ? Je peux savoir ce qu'un nouveau vient faire ici à cet heure ci tardive ?
Invité
avatar
Invité
Re: Première approche [El Assassino] - Mar 11 Sep 2012 - 20:57
Celui qui se présenta à Pan ne semblait pas vouloir s'amuser, prenant durement un ton neutre qui demandait les explications que le nouvel arrivant n'avait malheureusement pas. Pan, peu inquiet de son sort, se garda de répondre et avança plutôt, rejoignant la pénombre qui, tout comme son vis-à-vis, le masqua aussi. Une sorte de contradiction, une protestation. Une façon de démontrer son refus de se faire regarder ainsi de haut, quoi. « Je n'en sais pas plus que vous. Je suis ici par caprice divin, semble-t-il. Deus, ce qui lui ressemble ou toute autre entité a décidé de me redonner la vie, n'est-ce pas fantastique ? Si je suis ici, c'était sûrement pour vous rencontrez... Connaissez-vous l'histoire de Pan ? »

Encore une sorte de pique, une question rhétorique complètement futile. De pas gracieux, Pan récupéra sa toute dernière place, revint dans ce jeu de rayons entre chien et loup. À moitié, il masqua son visage d'ombre. Grand sourire qu'étaient ses lèvres, dents éclatantes dans cette noirceur toujours plus grandissante. Il pointa chaleureusement la silhouette qui posait des questions sans donner de réponses et se mit à parler. « Pan était un homme-bouc, prince de la Malice. Il aimait jouer avec les jeunes femmes ainsi qu'effrayer les troupeaux de berger. Un beau jour, un fermier l'aurait surpris avec sa fille et l'aurait tué. Sa fille se vit grosse de la bête, ainsi qu'amoureuse.

» Pan était ce que l'on appelait un dieu, dans le temps des anciens dieux. Et j'en suis sa descendance parfaite... Selon mes mentors... Avant ma mort, expliquait-il, amusé et se voulant amusant.

» Pan semait la panique et la terreur. Lorsqu'il sortait des bois, c'était le chaos dans les troupeaux qu'il apeurait. Je suis ce nouveau mal. J'ai, de ma vie mortelle, appris à séduire et tromper. Je suis Pan, de le faire théâtrale. Après, pour ce que je viens faire... Ça, j'en ai encore aucune idée. Ce que je veux faire, par contre... Pourquoi ne pas brasser un peu les troupeaux paternels ? Et me trouver quelques méchants loups avec qui trinquer. »

Il réintégra l'ombre. Il n'y avait presque plus de lumière solaire et Pan préférait être plus proche de son auditeur. Il tournoya sur lui-même, marcha d'une façon qui se voulait dansante. Pan était un piètre danseur, bien pire que son ancêtre. « Quant à cette heure tardive... La lune n'est-elle pas plus ronde et plus grosse lorsqu'on se trouve en bonne compagnie ? »

Il présenta une main, le dos droit, l'air fier et un doux sourire narquois, malin, sur les lèvres. Cette fois, on pouvait voir ses yeux étroits au travers de ses verres. Des yeux comme seul les démons tentateurs avaient. Les yeux de Déimos.
Le message pouvait sembler flou ou complètement clair, tout dépendait à l'esprit avec qui avait affaire Pan.

Bon ou mauvais ?
Invité
avatar
Invité
Re: Première approche [El Assassino] - Jeu 13 Sep 2012 - 17:48
Lorsque son interlocuteur releva la tête et se déplaça vers le couvert des arbres, Curt remarqua aussitôt la façons théatrâle avec laquelle il se déplaçait. Rien n'était laissé au hasard, et si le jeune homme avait été pris au dépourvu il n'en avait rien laissé paraitre. L'assassin, toujours droit sur son bas relief laissait uniquement le bas de son nez ainsi que la partie inferieur de son visage baigner dans la légère lumière, la zone d'ombre quant à elle transgressait avec la facade du bâtiment qui renvoyait la luminosité ambiante.

« Je n'en sais pas plus que vous. Je suis ici par caprice divin, semble-t-il. Deus, ce qui lui ressemble ou toute autre entité a décidé de me redonner la vie, n'est-ce pas fantastique ? Si je suis ici, c'était sûrement pour vous rencontrez... Connaissez-vous l'histoire de Pan ? »

Pan. Mythologie grecque. Satyre, Dieu de la Nature. Objet connut en sa possession : une flûte. Ces données étaient passé dans l'esprit de Curt comme une information dans un ordinateur, oui il connaissait ce Dieu. ces longues et ennuyantes heures passées dans des bibliothèque avait fini par être payante dirait-on. L'assassin releva rapidement la tête lorsqu'il surpris l'inconnue à sortir de la pénombre et recommencer son monolgue.

« Pan était un homme-bouc, prince de la Malice. Il aimait jouer avec les jeunes femmes ainsi qu'effrayer les troupeaux de berger. Un beau jour, un fermier l'aurait surpris avec sa fille et l'aurait tué. Sa fille se vit grosse de la bête, ainsi qu'amoureuse.

» Pan était ce que l'on appelait un dieu, dans le temps des anciens dieux. Et j'en suis sa descendance parfaite... Selon mes mentors... Avant ma mort,
expliqua-t-il, sur un ton qui se voulait amusant mais qui ne fit que renforcer le dédain de Curt envers les personnes qui usaient de la ruse plutôt que du combat pour arriver à leurs fins.

» Pan semait la panique et la terreur. Lorsqu'il sortait des bois, c'était le chaos dans les troupeaux qu'il apeurait. Je suis ce nouveau mal. J'ai, de ma vie mortelle, appris à séduire et tromper. Je suis Pan, de le faire théâtrale. Après, pour ce que je viens faire... Ça, j'en ai encore aucune idée. Ce que je veux faire, par contre... Pourquoi ne pas brasser un peu les troupeaux paternels ? Et me trouver quelques méchants loups avec qui trinquer. »


Curt ne bougea pas d'un cheveux sa position regardant avec des yeux hautain caché derière un voile d'ombre l'individu qui se croyait sur une scène de théâtre alors qu'il était peut être en danger de mort, qui sait ? Les envies meurtrières sont tellement imprévisible et dangereuse... Pourtant Curt n'en fis rien, presque curieux d'entendre la conclusion de cet être abject. C'est sur des pas légers et serein qu'il s'avança vers l'assassin.

« Quant à cette heure tardive... La lune n'est-elle pas plus ronde et plus grosse lorsqu'on se trouve en bonne compagnie ? »

Les paroles commençaient à prendre sens, il s'avança de nouveau, sûr de lui et s'arrêta à quelques pas en dessous de Curt, présentant une main assuré. Son sourrire machiavélique et son regards mauvais, ce regards des personnes qui roulent les autres dans des pièges et qui avaient plus l'habitude de chasser que d'être chasser, même après la mort ces personnes continuaient avec leurs mauvaises habitudes.
Le professeur sauta à bas du temple, se rattrapant en pliant légèrement les jambes et en ployant à peine le dos, tout ceci sans un bruit. Il s'avança à pas de loups vers son interlocuteur, passant à côté de la main tendu en signe d'accord et se plaçant à son niveau, son épaule droite à une disaine de centimètre du nouveau. Curt qui dominait largement le jeune homme en terme de taille releva légèrement le menton pour marquer son autorité et faire comprendre que c'était lui qui parlait et qu'il ne permettrait aucun incident.

« Que de belles paroles mais si peu de fait. Je ne suis pas de la "bonne compagnie" ni un "ami loyal", et comme tu ne semble pas vraiment savoir qui je suis, je vais te l'apprendre moi même. Je suis le Dieu des assassins et des voleurs, la mort est mon métier, et je me fais payer. Autrement dis si je n'ai pas ce que je veux je te prendrais ta main que tu me tend si fièrement. »

[Désolé si je fais pas beaucoup avancer mais je savais pas vraiment quoi faire. Si t'as une idée de ce qu'on pourrait faire tu peux me l'envoyer par mp. Ah et je m'excuse d'avance pour les fautes de frappes et autres erreurs.]
Invité
avatar
Invité
Re: Première approche [El Assassino] - Jeu 3 Jan 2013 - 16:18
Plus de réponses je clôs

Curt : 110 xps
Pan : 100 xps

Xps attribués.
Contenu sponsorisé
Re: Première approche [El Assassino] -
Première approche [El Assassino]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page