Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Fly me to the moon ... [PV Meg]

Invité
avatar
Invité
Fly me to the moon ... [PV Meg] - Mer 29 Aoû 2012 - 17:11
Tenebrae est une créature des plus complexes. Il n’a jamais l’air de ce qu’il est vraiment. Lorsqu’il sourit, il n’est pas forcément heureux. Lorsqu’il essai d’aider, ce n’est pas souvent par pur générosité mais par intérêt. Lorsqu’il rigole, c’est pour donner une bonne image alors qu’il est loin de l’hilarité en réalité … Le jour, il est fanfaron, taquine les gens et les embête, tout semble aller. La nuit, insomniaque, mélancolique, triste et mélancolique. Quel est son vrai visage alors ? Et bien, il n’en a plus vraiment. Le jour il est Tenebrae, la nuit, il est encore Jack, l’humain de son vivant.

Perché en haut de la tour de l’Horloge, couché sur une corniche juste au dessus du cadran, il regardait fébrilement son amie la lune, un bout de papier entre les doigts de sa queue. Ou plutôt, il regardait la seule amie qui lui restait. Comme toute les nuits, il ne savait pas dormir et sans présence d’élève à observer ou à embêter, l’ennui l’obligeait à fouiller dans sa mémoire, à la recherche d’un passé douloureux. Un passé qu’il aurait préféré oublié et en même temps, garder précieusement. Sans monstre à tuer, sans pouvoir remplir son rôle de gardien, Tenebrae n’était qu’une ombre à l’académie. A l’académie mais aussi en générale … La mort de sa chérie l’avait totalement détruit et depuis, il voyage entre deux eaux. Il n’est plus Jack, il n’est pas vraiment Tenebrae … Et en vue de sa personnalité des plus désagréable, personne ne prend la peine de le comprendre. Ici, il n’est qu’un clebs, un gardien, un repentis, quelqu’un que l’on a punit et qui ne vaut pas mieux que le chien de garde qu’il est.

La nuit venait de tomber, la lune était néanmoins toujours là pour Tenebrae. Il jeta un regard mollasson vers les bâtiments de l’école, quelques chambres étaient encore éclairées dans l’internat, des élèves qui veillent tard pour étudier ou faire autre chose que de dormir. Qu’importe, il ne pouvait rien voir de là où il était. De toute façon, l’envie n’était pas là, au lieu de ça, il levait le museau vers la lune et lui demanda, presque comme si l’astre était vraiment avec lui.

Toi qui voit tout, ma tendre amie … Dit moi si un jour, je la retrouverais … Dit moi si un jour … Le tout puissant m’y autorisera …


Mais la lune resta silencieuse, comme toujours. Il soupira et finit par poser la feuille qu’il avait gardée devant lui. Il posa une patte sur le papier pour le tenir et du bout de ses griffes, au bout de sa queue, il commença à écrire, comme si l’aura obscure qui l’entourait lui servait d’encre. Lorsqu’il était encore humain … et depuis que sa chère et tendre ait disparut, il faisait souvent ce petit rituel. Ecrire ce qu’il voulait lui dire puis envoyer voler le message au loin, un peu comme si il espérait que l’avion de papier volerait jusqu’au ciel pour atterrir entre ses mains. Il écrivait ce qui lui passait par la tête car au fond, qu’importe le texte, l’important, c’était de lui transmettre ce qu’il ressentait.

« A ma chère Cereza …

J’ai tellement de regret en moi, j’ai fais tellement d’idiotie dans ma vie … Et pourtant, j’ai l’impression que tu m’aime encore. Je peux sentir ton regard posé sur moi, je peux sentir ta présence au dessus de mon épaule et même si elle est bienveillante, mon cœur se craquelle en le sentant. Aujourd’hui, si je suis ici, c’est pour racheter mes péchés mais le poids de la culpabilité est si grand …
Du haut de ma tour, la lune me nargue mais je sais que toi, tu m’en crois capable … Mais est-ce que ta confiance seule réussira à convaincre le tout puissant ? Même le tic-tac de l’horloge semble m’accuser de tout les tords. Pourra-t-on me pardonner un jour ?

Il mio amore … Même lorsque le temps s’arrêtera, je t’aimerais encore … Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, mais je t’aimerais encore … D’accord ?

A toi et pour toujours, ton Jackie. »

Il cacha son visage avant qu’une larme ne coule le long de sa gueule et ne tache le papier … Il en versait une chaque soir, à l’honneur de son passé peu glorieux mais pour écrire une telle lettre, Tenebrae ne devait pas être dans son assiette. Il était seul au monde. Jamais il n’aurait cru se l’avouer un jour mais la compagnie d’un humain … cela devait être réconfortant … A l’aide de sa griffe et d’un tentacule qu’il sortit de sa propre ombre, il se mit à plié le message sous forme d’un avion. Il le prit du bout de sa queue, l’envoya dans le vide et le regarda flotter jusqu’à ce que le vent l’emporte derrière la tour. Il croisa les pattes et posa sa tête dessus, attendant… une réponse ? Peut-être un jour. En attendant, il fixa le ciel et se mit à fredonner une chanson que Cereza adorait écouté. Une chanson qui est aussi devenue la sienne.

Fly me to the moon … And let me play among the stars. Let me see what Spring is like on Jupiter and Mars…


Mais le destin ne le laissera pas fredonner aussi facilement… car qui aurait cru que le petit message qu’il venait d’écrire allait atterrir directement dans la chambre d’un ou d’une élève sans doute un peu trop curieux/curieuse …
Invité
avatar
Invité
Re: Fly me to the moon ... [PV Meg] - Jeu 30 Aoû 2012 - 0:56
Après peu de temps passé dans sa nouvelle chambre, je me rendis sur le balcon, pensivement. Je repensais à mon ancienne vie, celle d'humaine; et je fixais la lune. J'admirais le paysage tranquillement, me souvenant de tous ce qui était arrivé ces derniers jours, toutes ces rencontres. Mes yeux parcouraient le ciel, je passais mon regard clair sur les étoiles puis, au loin, je vis une tour, c'était l'Horloge. J'aperçu alors une ombre au loin, une forme animale.

Je rentra et attrapa mes jumelles et retourna sur le balcon. Je regarda dedans et y vit un des repentis, un gardien je crois. Il fixait la lune pensivement, je le voyais dans ses yeux. Puis il écrivit un message et plia le bout de papier. Après cela, il le jeta. Je suivis le papier des yeux lorsqu'il me fonça droit dessus. Le papier atterrit près d'elle. C'était un petit avion que je déplia :

« A ma chère Cereza …

J’ai tellement de regret en moi, j’ai fais tellement d’idiotie dans ma vie … Et pourtant, j’ai l’impression que tu m’aime encore. Je peux sentir ton regard posé sur moi, je peux sentir ta présence au dessus de mon épaule et même si elle est bienveillante, mon cœur se craquelle en le sentant. Aujourd’hui, si je suis ici, c’est pour racheter mes péchés mais le poids de la culpabilité est si grand …
Du haut de ma tour, la lune me nargue mais je sais que toi, tu m’en crois capable … Mais est-ce que ta confiance seule réussira à convaincre le tout puissant ? Même le tic-tac de l’horloge semble m’accuser de tout les tords. Pourra-t-on me pardonner un jour ?

Il mio amore … Même lorsque le temps s’arrêtera, je t’aimerais encore … Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, mais je t’aimerais encore … D’accord ?

A toi et pour toujours, ton Jackie. »


Elle lut la lettre, cette plainte. Elle regarda de nouveau vers le jeune repentis et décida d'aller le rejoindre. Elle prit un long manteau sombre et enfila ses chaussures noires.

Elle sortit de la chambre, veillant à ne pas déranger ces camarades. Une fois hors du bâtiment, elle arriva alors en bas de l'horloge. Je leva les yeux jusqu'au sommet, me demandant si c'était vraiment raisonnable. Puis mon coeur l'emporta sur ma raison et je décida d'aller voir ce jeune 'homme' pour l'aider. Elle entra dedans et gravit les marches menant jusqu'au haut de cette 'big ben' non londonienne.

Arrivée au sommet, j'ouvris la porte donnant sur le lieu où devrait ce trouver ce fameux "Jackie" comme il était inscrit dans la lettre. Je tenais d'ailleurs le bout de papier dans ma main, serrant fort mon poing autour, froissant la déclaration d'amour d'un homme dans mes petits doigts. Je m'avança, il faisait assez froid là-haut et le vent soufflait fort. Je m'assis alors à côté de l'homme au coeur blessé et lui tendit la lettre, sans la lâcher et murmura alors, avec une voix douce et posée :

- Vous avez fait tomber ça...
Invité
avatar
Invité
Re: Fly me to the moon ... [PV Meg] - Sam 1 Sep 2012 - 8:20
Alors qu’il chantonnait un hymne qui lui était chère, Tenebrae ressentit une présence qui le bloqua directement, le figeant sur place. Il regarda d’un air médusé la jeune femme qui vint s’asseoir à coté de lui, d’abord surprit de voir quelqu’un ici à cet heure, de voir cette même personne s’installer à coté de lui … Puis honteux, étant très fière par nature, il avait peur qu’elle l’avait entendu fredonner. Même si il n’y avait rien de mal à ça, il ne connaissait pas cette fille après tout. Et puis… Mais non, quel était cette feuille qu’elle tenait ? Le chien crut la reconnaitre mais non, quand même pas…

- Vous avez fait tomber ça...

Le gardien tendit la main au bout de sa queue et prit fébrilement la feuille froissée. Comme il le craignait, c’était la lettre qu’il venait d’écrire. Dans ses heures les plus sombres, il était loin d’imaginer que cet avion tombe autre part que dans un bosquet hors de l’académie ou dans un coin sombre où un homme d’entretien irait le mettre aux ordures. Mais par quelle sorte de malchance cette lettre destinée à personne est-elle atterrie entre les mains de cette… Non, même pas dans les mains de cette élève précise mais tout simplement dans les mains de quelqu’un d’autre ! Bon, en même temps, c’est une académie, mais si tard le soir ?

Tenebrae fit mine de ne pas comprendre, ayant presque oublié ses tracas pour se concentrer sur « ne pas perdre la face ». Il est un tueur, il est un gardien, il ne peut pas, il ne veut pas montrer ses faiblesses. Il fit semblant de relire un peu avant de froisser le papier entre ses doigts, prenant un air plus sérieux, autoritaire et un poil supérieur, comme si c’était elle qui venait de faire une faute grave.

Vous devez faire erreur, jeune demoiselle, sachez que je me nomme Tenebrae. Je ne connais en aucun cas ce «Jackie» qui est mentionné dans cette … lettre sans intérêt.


On y croirait presque mais un geste le trahis fortement. Au lieu de rendre la feuille à cette jeune femme, comme l’aurait vraiment fait n’importe qui d’autre, il préféra en faire une boule entre ses doigts et la garda au bout de sa queue, comme pour empêcher que cette lettre, capital pour lui en réalité, ne tombe à nouveaux entre d’autres mains. Et qu’elle soit froissée à se point ne le chagrine d’aucune manière, si il se sentait coupable, il pourrait très bien refaire la même lettre et l’envoyer à nouveau, par delà l’académie cette fois. Mais avouer à n’importe qui qu’il avait ses faiblesses, plutôt mourir à nouveau que de laisser cela se reproduire. Tout en gardant son même air dur, il fit comprendre à l’élève qu’elle n’était pas la bienvenue, par une petite pirouette biensur.

Vous feriez mieux de rentrer à l’internat maintenant. Il fait froid ici et la nuit progresse de minute en minute. La meilleur chose à faire est d’aller vous coucher ou cela sera encore de ma faute si vous somnolez en classe.

Ses conseils sonnaient comme des ordres, un peu comme le préfet de discipline qui remet un élève dans le droit chemin. Il n’était pas encore prêt à ouvrir son cœur, ou du moins, il ne se croit pas prêt. Depuis son arrivée ici, il n’a aucun … non, il n’a jamais eu d’ami en réalité, sauf une exception. Et cet ami n’était pas présent, se confier à une parfaite inconnue… N’était clairement pas dans ses habitudes. Il préférait se faire passer pour un fou à parler à la lune que de subir d’autres moqueries et autre peine qui se rajouterait à son fardeau.
Invité
avatar
Invité
Re: Fly me to the moon ... [PV Meg] - Sam 8 Sep 2012 - 15:17
Elle sentit à sa réaction que le repentis ne savait pas comment réagir et faisait celui qui n'était pas atteint. Or, il était troublé et cherchait comment se débarrasser de Mégara. Elle le voyait bien. Première excuse qu'elle entendit :

- Vous devez faire erreur, jeune demoiselle, sachez que je me nomme Tenebrae. Je ne connais en aucun cas ce «Jackie» qui est mentionné dans cette … lettre sans intérêt.

Elle le regardait se débattre avec la vérité, les yeux remplis de tendresse. Il ne voulait pas qu'on sache son passé et s'était pareil pour elle mais elle ne voulait pas le laisser seul dans sa tristesse. Il ne lui rendit pas le papier et le serra dans sa main qu'il avait au bout de la queue. Ce qui est drôle, c'est qu'il avait fait semblant de la lire pour voir en quoi cela consistait alors qu'il connaissait parfaitement les mots écrit. Il lui dit alors :

- Vous feriez mieux de rentrer à l’internat maintenant. Il fait froid ici et la nuit progresse de minute en minute. La meilleur chose à faire est d’aller vous coucher ou cela sera encore de ma faute si vous somnolez en classe.

Elle regarda la lune puis se tourna vers lui. Elle passa sa main sur sa petite tête et le caressa timidement et tendrement avant de lui murmurer doucement :

- Je suis insomniaque... Ne vous inquiétez pas pas Tenebrae. Mon nom est Mégara mais vous pouvez m'appeler Meg'. Ensuite, ne faites pas celui qui ne connait pas ces jolis mots d'amour, je vous ais vu écrire cette lettre de mon balcon. C'est touchant vous savez... Je trouve ça beau... Moi sur terre, je n'avais rien ni personne.

Elle repassa une nouvelle fois sa main sur la tête de Tenebrae, un sourire doux sur les lèvres.
Invité
avatar
Invité
Re: Fly me to the moon ... [PV Meg] - Lun 10 Sep 2012 - 21:34
Alors qu’il voulait clairement la faire partir, dissimulant son rejet tout en le faisant comprendre, la fille resta à ses coté, regardant la lune. Mieux encore, celle-ci vint lui caresser la tête d’une manière douce … Et c’est parce qu’elle semblait y mettre tant de douceur et de gentillesse que Tenebrae décida de ne pas relever. Lui qui détestait être traité en chien, mais les gens ne pourront jamais changer ses habitudes …

- Je suis insomniaque... Ne vous inquiétez pas pas Tenebrae. Mon nom est Mégara mais vous pouvez m'appeler Meg'. Ensuite, ne faites pas celui qui ne connait pas ces jolis mots d'amour, je vous ais vu écrire cette lettre de mon balcon. C'est touchant vous savez... Je trouve ça beau... Moi sur terre, je n'avais rien ni personne.

Il prit un air contrarié, prit à son propre jeu, il s’était fait avoir en beauté. Frustré, le gardien regarda la corniche sur laquelle ils étaient posé, ruminant ce que venait de dire la jeune Mégara. Aussi touchant … et beau que cela puisse paraitre, le chien eu un gout amer en bouche, sa fierté blessée, honteux de s’être fait démasqué. Maintenant, à quoi bon le cacher ? Il aurait pu totalement se confier à elle, sans doute cela lui aurait-il fait du bien quelque part mais quelque chose le retenait toujours. Ce fameux gout amer, son fameux gout de haine qu’il trainait depuis tout petit ... Et qui surgit à nouveau lorsqu’elle précisa qu’elle, n’avait jamais connu personne.

En certains cas, je pourrais vous dire que vous avez eu bien de la chance d’avoir une vie de solitude …

Deux idées contraire qui se bouscule dans sa tête et lui fait prendre un air ronchon, son cœur joutant contre lui-même à chaque phrase.

Et en d’autres cas, je crois que je me bafferais pour avoir osé dire cela …

Pour finir, il ne s’en rendit pas compte mais il se dévoila un peu, sa main lâchant la lettre chiffonnée pour se poser devant ses yeux, comme pour cacher sa honte.

Un petit coin de ma tête … me fait remarquer que je serais bien moins triste si je ne l’avais pas connu … Et mon cœur me dit que je n’aurais jamais su vivre sans elle, de toute façon.

Durant ses lamentations, il oublia presque la présence de Mégara. Il était à nouveau tirailler par les souvenir, sa tête qui essayait de l’oublier et son cœur qui ne peut devenir muet. Il se contentait de dire tout haut ce qui se passait en lui…

Si seulement je pouvais la ramener … Rien qu’une fois … pour lui demander pardon … Mais le tout puissant se la garde sous le bras tant que je n’aurais pas lavé mes péchés … La mort est bien plus dur que la vie.
Invité
avatar
Invité
Re: Fly me to the moon ... [PV Meg] - Mer 12 Sep 2012 - 11:11
- En certains cas, je pourrais vous dire que vous avez eu bien de la chance d’avoir une vie de solitude …

Mégara fit une grimace.

- Et en d’autres cas, je crois que je me bafferais pour avoir osé dire cela …

Elle lui sourit.

- Un petit coin de ma tête … me fait remarquer que je serais bien moins triste si je ne l’avais pas connu … Et mon cœur me dit que je n’aurais jamais su vivre sans elle, de toute façon.
Elle le fixa, pensive.

- Si seulement je pouvais la ramener … Rien qu’une fois … pour lui demander pardon … Mais le tout puissant se la garde sous le bras tant que je n’aurais pas lavé mes péchés … La mort est bien plus dur que la vie.

Elle le regarda encore puis repassa tendrement sa main sur sa tête :

- Pas pour moi, j'ai eu une vie assez...nulle. Disons que j'ai été maltraitée et que je n'avais pas le droit de fréquenter des garçons... Et puis, en amour, le seul moyen d'être pleinement heureux c'est de vivre dans un amour réciproque et proche l'un de l'autre... Il est normal que vous soyez triste, que vous pensez à elle... Mais si vous êtes ici c'est pour vous rachetez ! Deus vous en donne l'occasion et il vous laissera que cette chance alors saisissez-là !

Elle lui sourit et le caressa encore, elle ne voulait pas qu'il aille mal, elle voulait le remotiver. Et c'est ce qu'elle essayait de faire.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fly me to the moon ... [PV Meg] - Mer 2 Jan 2013 - 2:02
Quelle courte rencontre entre un élève et un gardien ~

Mégara : 120 exps
Fly me to the moon ... [PV Meg]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Orks: Bad Moon
» armée bad moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page