Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 [Examen] Mon cher Labyrinthe

 
♦ Rose ou chou ? : J't'en poserai des questions moi !
♠ Petits messages : 296
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
[Examen] Mon cher Labyrinthe - Sam 1 Avr 2017 - 12:49
Le manoir qu’on t’a indiqué semble grand… immensément grand.
En arrivant, tu remarques 3 personnes devant l’entrée du bâtiment. Ces gens vont trouver Anton avant toi ! Tu as le choix entre les suivre et risquer de perdre la « course », les attaquer, ou faire le tour du bâtiment… et passer par une porte dérobée à l’arrière.



- Ordre de passage - MJ - Nine.
- But du tour : arriver sur les lieux et entrer. La description des salles du manoir sera faite au fur et à mesure de la progression dans le labyrinthe.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 215

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3924/1000  (3924/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen] Mon cher Labyrinthe - Sam 1 Avr 2017 - 20:26




~ Sauf qu’il ne s’attendait pas à avoir déjà de la visite ~






Revy & Rock (Black Lagoon) a écrit:
- Tu veux qu'on écrive quoi sur ta tombe ?
- Ecris qu'il n'y a pas de remèdes pour les cons violents.




La plupart des missions de Nine relatait de l’extermination d’humains, de recel d’informations et de récupérations de matériels militaires ou de transports. Bref, tout ce qui concerne une guerre ouverte envers les humains. A force de réussites de ces dernières, il espérait faire ses preuves et obtenir un rang ou des privilèges plus haut gradés, pour lui permettre d’avoir des informations qu’il recherchait. Et la première étape était actuellement en cours, à savoir, obtenir une mission dont l’importance déciderait de la suite.

Ne préférant pas savoir ce qu’il se passerait s’il échouait, surtout vu la qualité et l’amour avec laquelle son « Chef » l’a interpellé, le rénegat se contenta de se munir de son arsenal avant de faire route vers sa cible. Son beretta, ainsi que des munitions, fut suffisant, la mission étant d’ôter une vie. Le problème principal était cette « Divinité » étrange dont aucun ne semblait avoir d’informations. La « Dame Blanche. » Un tel surnom pour un être divin ne devait pas être un simple tour de passe passe, la situation risquerait de se corser.
Ce qui l’interpellait revanche, c’était les détails de cette mission. Pourquoi l’informateur se cacherait ici, s’il s’était embrouillé avec les Dieux ? Cette Dame blanche semblait jouer un rôle plus cruciale que simple déesse de passage, en espérant que ce ne soit pas une garde du corps. Rien de plus « fun » que de décalquer un garde du corps qui était peut-être fantomatique. Surtout pour un Nine dont le domaine était principalement physique.
Sans compter que le renégat doutait qu’il ne serait peut-être pas la seule divinité présente, vu qu’il y a été dépêché en urgence.

Sauf qu’il ne s’attendait pas à avoir déjà de la visite. Trois personnes, à la présence suffisamment divine pour aveugler un sourd, toutes de type féminine à la vue de leurs corpulences et de leurs cheveux. Beaucoup trop loin pour en savoir plus sur leurs détails ou leurs capacités, Nine se contenta de rester à couvert, les quelques arbres et buissons qui parsemaient ce gigantesque manoir étaient suffisamment nombreux. Hors de question de foncer dans le tas, le cryokinésiste se disant qu’un groupe sur Terre était rarement des novices apprenant à éternuer de la magie.
En temps normal, il aurait lâché une phrase ou un mot d’humour, mais quand la situation devenait divine, la moindre erreur ou relâchement était fatale. Et loin de lui l’envie d’avoir un retour à l’Académie sans accomplir ce qu’il voulait.

Attendant quelques instants qu’ils débutent leur entrée, Nine s’activa et débuta une longue course pour chercher une autre entrée, fenêtre accessible ou tout ce qui pourrait lui permettre de dépasser l’avance de l’Académie. Course qui dura plus longtemps qu’il ne le pensait, la taille du manoir était haute mais aussi large. Nom de Deus. Pestiférant, il finit néanmoins par atteindre une porte à l’arrière du bâtiment, le genre porte de service discrète. Prenant quelques instants pour reprendre son souffle, Nine dégaina avant de débuter sa mission, sans dire un mot.












Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥️

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : J't'en poserai des questions moi !
♠ Petits messages : 296
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen] Mon cher Labyrinthe - Jeu 18 Mai 2017 - 14:06
Une fois entrés, et après avoir fait quelques pas, la porte par laquelle vous êtes entrés se ferme et se verrouille. Autour de vous, l’ambiance s’assombrit, comme si la lumière et le jour déclinaient subitement. Une image apparait furtivement dans votre esprit, alors qu’un rire maléfique se fait entendre quelques secondes, sans que vous ne parveniez à comprendre d’où il vient…


Une bougie s’allume sur une table, à quelques mètres. La pièce dans laquelle est entré Nine est une cuisine. Des dizaines de couteaux trainent sur la table, le sol, la plupart étant recouverts de sang séché. Des casseroles et des marmites trônent encore dans les éviers, là où pourrissent également bon nombre de mets grouillants d’insectes et de larves. Dernier fait surprenant pour cette pièce : un panneau en ardoise sur lequel est dessiné le portrait de Nine, apeuré, comme croqué par une ombre.
Un passage à droite et une porte en face.



- Ordre de passage - MJ - Nine.
- But du tour : libre
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 215

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3924/1000  (3924/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen] Mon cher Labyrinthe - Lun 17 Juil 2017 - 16:34




~ "- Beh." ~






T-Bone (WatchDogs) a écrit:
"- Quand la lumière s'éteint, c'est la que les ennuis commencent"

À peine entré dans la salle de derrière, que la porte se referma sur lui, sans une once d’hésitation. Nine s’en serait étonné s’il ne connaissait pas les termes de la mission, prétendant une « Dame Blanche », dont le folklore humain, signifiait souvent une fantôme d’une femme.
Il n’eut d’ailleurs le temps de prendre sa respiration que l’ambiance s’assombrit. Ou plutôt sa vue en elle même. Avant subitement de voir l’image d’une femme, encapuchonnée, entièrement vêtue de blanc, dont la prestance et le léger sourire ne lui disait rien qui vaille. Surtout s’il était suivi d’un rire démoniaque de chèvre anesthésiée.

En guise de réponse, Nine activa son domaine du froid et devint au fil de sa progression dans la pièce, une cocotte-minute de fraîcheur. Fraîcheur étant un euphémisme, vu la température glaciale qu’il pouvait émettre. La lente et douce vapeur contrastait avec la pièce auquel il avait atterri. En guise de réponse, une bougie s’alluma devant lui, éclairant faiblement une cuisine poussière et…

« - Nom de Deus » se mit-il à penser.

Niveau sordide, cette pièce était un met de choix. Des ustensiles sales, principalement des couteaux de toutes tailles et couverts d’une substance marron à la composition évidente, jongeait la table de la bougie, et même le sol.
Le cran de sécurité de son arme fut déverrouillé après cette vue. Aucune envie de voir un des couteaux se mettre à voler vers lui. Poussant du pied certains couteaux, Nine s’avança pour chercher d’éventuels indices d’un passage récent, mais la vue des récipients lui insinua un autre doute. Etait-il réellement présent ou était-ce un rêve ? Ces « récipients » ne contenaient que des insectes et des larves de petites tailles, fourmillant dans un contenu indescriptible, telle une masse informe et compacte.

Ouvrant légèrement la bouche, Nine fut presque heureux de pouvoir diminuer son odorat par la simple astuce de respirer par la bouche. En espérant que ce ne soit pas empoisonné. Mais renifler un tel plat risquait d’avoir le même effet. Dans tous les cas, Nine savait une chose : la Dame Blanche était terriblement nulle à la cuisine, vu l'état de cette dernière. Mais la vue du sang sur le couteau lui disait plutôt qu'elle cuisinait des "trucs vivants".

Lâchant un bref sourire à sa propre imagination débordante, Nine n’eut le temps de se réjouir. Même si le manque d’indices sur toute vie humaine était présent, en face de lui se tenait un portrait dessiné de lui même. Aucunement un miroir, mais un portrait, aux traits plutôt épais, mais possédant une précision terrifiante. Nine voyait sans peine que c’était lui même et dans le cas contraire, étrange fut qu’il entre dans une pièce, possédant un portrait très similaire, le tout dans une maison d’une divinité fantomatique.
Le portrait, fait en craie sur une ardoise noire, montrait un Nine recroquevillé, tel un enfant chétif, tandis qu’une ombre aux dents exagérément grande, semblait vouloir le manger. Et entrait étrangement en lien avec le rêve qu’il avait fait auparavant, celui de la brume qui l’étouffait lui même. L'idée d'avoir affaire à une Divinité qui pouvait lire l'esprit, les rêves, les souvenirs, risquait de le déranger grandement.
En guise de réponse, il prononça un magnifique :

" - Beh."

Que dire d’autre ? C’était louche, même s’il mettait en avant son courage de Renégat, Nine sentait un poids peser sur lui. Et fut contraint de changer ses pensées pour éviter de s’alourdir dans ses doutes et s’y empêtrer.

« Pensons plutôt à notre cible. » se dit-il à lui même.

Le fait que ce dernier se trouvait dans un tel manoir ne pouvait dire que deux choses. Soit il était retenu prisonnier, soit il était protégé par cette femme encapuchonné. La première option l’aiderait pour son travail, mais dans les deux cas, un mystère régnait. Que fait-il la. La solution la plus simple à ses yeux était qu’il avait un lien avec cette Dame Blanche. Peut-être pourra t-il utiliser ceci à ses fins ?

Voulant vérifier ça, il fut interrompu par une gêne. Il n’y avait pas un. Mais deux passages. Et vu la taille du manoir, Nine se demandait si chaque passage n’allait pas lui sortir une bougie qui s’allume, suivi de fantômes ou d’énigmes ou d’éléments aussi macabres les uns que les autres. M’enfin, l’idée de dessiner un plan lui traversa l’esprit, mais il préféra opter pour cette solution uniquement si la prochaine action le dérangerait. Et au lieu d’aller vers la droite qui l’inciterait à faire le tour, Nine préféra s’enfoncer au cœur du Manoir, ne trouvant aucune utilité à rester la, sa vapeur glaciale toujours présente, comme une mise en garde, ainsi que l’arme qu’il tenait à deux mains.

Et prit la porte en face, en la laissant sur les gonds.













Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥️

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : J't'en poserai des questions moi !
♠ Petits messages : 296
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen] Mon cher Labyrinthe - Mer 13 Déc 2017 - 19:45
Tout droit, voilà donc le choix de Nine.
Une nouvelle pièce s’offre à lui… et à peine entré, une tout autre ambiance se met en place. La lumière s’allume brusquement. Elle clignote de mille feux, de mille couleurs, avec une dominante d’orange et de rouge. Une musique de fête foraine retentit, alors qu’un train électrique miniature passe devant le renégat à toute allure. Des marionnettes montent et descendent du plafond, tout en poussant des rires sordides. Un squelette se trémousse. Un cercueil s’ouvre et se referme, laissant parfois s’échapper une momie, qui sort et re-rentre immédiatement. Une main de zombie semble comme bondir sur le sol.

Vacarme surprenant… mais rien à signaler.
Nine peut choisir de continuer tout droit dans la pièce suivante – impossible d’écouter / d’entendre le moindre bruit à cause de l’environnement – ou retourner d’où il vient.

(Si tu choisis d’aller tout droit, voici la description de la pièce suivante. À ne regarder que si tu choisis d’aller tout droit bien sûr… merci de jouer le jeu !)

Spoiler:
 



- Ordre de passage - MJ - Nine.
- But du tour : avancer, ou reculer !
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 215

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3924/1000  (3924/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen] Mon cher Labyrinthe - Sam 16 Déc 2017 - 22:31




~ "- Mais qu’est que je fous la…" ~






Troll de pierre (Witcher 3) a écrit:
"- Troll garder bâteaux. Mais pas bois pour cloture. Alors troll prendre bois bâteaux. Et bâteaux garder bâteaux. "

A peine la porte se referma que Nine inspira profondément. L’odeur de la douce cuisine de la Dame Blanche avait disparu, laissant présager qu’elle y avait ajouté une douce notion de magie. Mais l’ambiance elle, l’empêcha de reprendre sa respiration. Son expiration fut coincée dans sa gorge, par l'apparition d'une lumière vive parcourant l’ensemble d’une pièce au contenu loufoque. Une vague de couleurs lui éclata la rétine, sans compter un son tonitruant, dont la musique sans pareil l’incita à reculer d’un pas.

Devant lui, se tenait une ambiance de fête foraine.

La pièce était pourtant relativement modeste en taille, mais il fut difficile de savoir avec précision sa capacité. La pièce contenait tant de détails différents et de notions foraines que la concentration semblait plus ardue. Autant l’autre pièce, Nine se contentait de se concentrer sur les détails sordides, s’apprêtant à se défendre si un fantôme sortait du mur, autant ici, il était simplement impossible de prendre garde à quoique ce soit. Un train miniature d’une dizaine de centimètres de hauteur toussait une légère fumée grise en fonçant à toute allure pour contourner des vestiges forains.

Pendant un instant, Nine perdit sa concentration et posa sa main sur son front.

- Mais qu’est que je fous la…

Il fallait avouer que la Dame Blanche avait un sacré sens de l’humour. Qu’est que c’était drôle. Allons courir en rigolant, auprès de ces marionnettes étranges qui émettaient des rires de chèvres, allons s’approcher de cette main qui sortait de nulle part et s’enfonçait dans le sol aussitôt, allons… Enfin bref. Que de joie et de bonne humeur ici. Certes, l’ambiance se voulait assez « Halloween », avec des mains zombies au sol, une momie qui sortait avec une piètre vitesse, de son cercueil, mais Nine reprit ses esprits.

Pour lui, soit c’était une pièce utilisée pour réduire la vigilance, soit…
Aucune idée ne lui vint quand à l’utilité de la pièce. M’enfin, il préféra l’ignorer et débuta la traversée des enfers. Une marionnette descendit jusqu’à son oreille pour omettre un rire sardonique, tandis que le cercueil frappait son bois avec sa porte tel un ouvrage en colère. Sur le mur, un squelette empalé sautillait sur place, comme s’il avait des hémorroïdes et un singe-robot mécanique faisait des pas typiques, avant de se vautrer face contre terre, sa clef dans le dos s’arrêtant.
Tout cet environnement était saupoudré d’un vacarme auditif ennuyant et surtout lourd à supporter. Les oreilles du Renégat bourdonnaient et chaque pas était un calvaire, ses autres sens étant plus à l’affut en cas d’attaque. L’envie de sprinter à l’autre bout de la pièce le prit pendant un instant, mais il savait être en zone ennemie. Un relâchement pouvait être fatal.

Et il la vit enfin. Si belle sur ses gonds. Une porte d’un bois si exquis, qui le délivrait de l’enfer des jouets. Si jamais il croisait la Dame Blanche, il se promettait de lui balancer un jouet dans la tronche en guise de salutation. Sans même hésiter, Nine accéda à la porte, tant bien que mal vu le nombre croissant de marionnettes qui pendouillaient au plafond, tel des araignées trapézistes.

L’ouverture fut comme un souffle.
La fermeture fut une extase.

Le bruit s’arrêta instantanément, confirmant le fait que chaque pièce était isolée des autres. Possiblement un tour de passe-passe dimensionnel, mais pas mal. Ou juste une insonorisation à rendre jaloux les agents immobiliers. Quoiqu’il en soit, Nine en profita pour secouer ses oreilles, persuadé d’en avoir perdu une en route. Pendant tout le trajet, il n’avait cessé d’émettre une onde glaciale qui aurait pu l’aider à ressentir toutes attaques, mais au final, rien ne vint.
Diminuant son domaine, malgré le fait que ce soit volontaire de la part de l’ennemi, il voulait reprendre son souffle. A quoi cela servait il s’il n’était qu’à moitié de sa forme une fois arrivé devant l’apparition de la première pièce ? Ou devant les Apprentis ? Car il était persuadé que l’un comme l’autre, il allait devoir se battre pour accéder à sa cible.

Se concentrant sur son nouvel environnement, il constata que pour une fois, il était plaisant. Presque. L’ambiance était certes beaucoup plus calme au niveau sonore, mais non apaisant. Au contraire, il se sentait un peu plus observé que d’habitude. De la mousse tapissait le sol dallé, comme si le lieu avait été déserté depuis des centaines d’années, avec une fontaine dont l’écoulement était si parfait qu’on ne voyait qu’un voile circulaire. L’envie d’interrompre l’écoulement dura une seconde, juste pour voir la réaction. Dommage qu’il était en zone ennemie.
En revanche, la qualité visuelle était vraiment désastreuse, la seule source de lumière était la Lune. Fronçant légèrement les sourcils, le Renégat aurait été surprit s’il n’avait pas traversé la cuisine de Jack L’Eventreur et la Foire de l’Horreur de Londres en l’espace de dix minutes. Du coup, voir une Lune et des nuages sombres ne le surprit aucunement. Au moins, il ne se transformerait pas en loup-garou.

Un léger bruit étouffé survient à son oreille, réhabilitant d’office son onde glaciale. Une porte à sa gauche, dont la mousse avait agressée les gonds et l’encadrement, semblait être à l’origine du son. Un autre son survint, mais aucune idée de ce que ça pourrait être. Dans tous les cas, c’était à la fois un indice sur la route à suivre et un avertissement pour la suite.

Dans tous les cas, Nine pressentait que cette mission n’allait plus l’amuser.












HRP : Direction prise :

- Tout droit
- A gauche.


Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥️

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
Contenu sponsorisé
Re: [Examen] Mon cher Labyrinthe -
[Examen] Mon cher Labyrinthe
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Lotissements-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page