Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Allez allez, pas d'résistance, n'essayez pas de faire les p'tits malins !

♦ Rose ou chou ? : Une Illusion
♠ Petits messages : 128

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: Le Jugement
avatar
Directeur - Divinité Goétienne
Directeur - Divinité Goétienne
Voir le profil de l'utilisateur
Allez allez, pas d'résistance, n'essayez pas de faire les p'tits malins ! - Mer 26 Oct 2016 - 5:24
(Celui ou celle qui trouve la référence du titre en premier reçoit un bonus d'xps à la fin.)

Debout dans son costume impeccable, de l'air frais plein les poumons, Lucian Ferriel arborait un sourire jusqu'aux oreilles. Un bouquet de Lys Divins entre les doigts, l'homme à la flamboyante chevelure s'engagea fièrement dans le couloir de l'un de ces pavillons où se reposaient les enseignants de l'Académie. « Dommage qu'il n'y ait personne dans les dortoirs à cette heure-ci, je suis splendide ! Ha, ils ne savent pas ce qu'ils ratent… » songea le directeur qui, rattrapé par son incommensurable égo, eut tôt fait d'oublier la discrétion la plus totale qu'exigeait son excursion. Mais Lucian était du genre à se suffire à lui-même, ce fut donc la tête haute et le buste bombé que notre divin tombeur parvint devant l'avant dernière chambre de l'habitation. Après avoir frappé à trois reprises pour signaler sa présence, il s'étonna de ne pas recevoir de réponse, mais n'eut pas le temps de réitérer son action. À l'autre bout du hall, quelqu'un arrivait. Le premier réflexe de Lucian fut alors de tourner la poignée de la porte qui, fort heureusement, ne lui résista pas. En quelques secondes, le Don Juan de l'école se retrouva de l'autre côté de l'entrée, le cœur battant la chamade contre sa poitrine.

Devant lui, la chambre était bel et bien vide. Le Principal laissa échapper un soupir. Lui qui se pavanait il n'y avait pas une minute, venait de se faire rattraper par la réalité qu'était sa crainte d'être surpris à conter fleurette. Colombe avait été très claire là-dessus, si elle le surprenait à nouveau à courtiser une femme plutôt qu'à travailler, il allait avoir de sérieux problèmes.

« C'est trop cruel… autant virer toutes les dames de l'Académie ! », gémit intérieurement notre brave mâle.

En attendant, il était bien triste de constater que sa nouvelle conquête lui avait posé un lapin. Toutefois, persévérant, il décida de rester jusqu'au retour de sa belle. Des yeux, il chercha alors un vase qui pourrait accueillir ses Lys, quand soudain, des bribes de mots lui parvinrent de la pièce voisine. Après quelques minutes à dresser l'oreille, il lui sembla que pensées et voix convergeaient vers une idée précise : l'or sur les murs. Méfiant, Lucian plissa les yeux et sonda de plus près l'un des esprits.

« Oh, les sacripants… », commenta mentalement le directeur alors qu'il découvrait les plans vénaux des trois nouveaux arrivants.

Il se redressait vivement, guidé par son instinct de justicier, quand sa paranoïa le stoppa net. Aucun pensionnaire n'ignorait sa réputation de coureur de jupons. Si ces gens le voyaient débouler de la chambre d'une enseignante, ou même simplement dans l'un des pavillons de l'Académie où dormaient le plus de femmes… Il pouvait trouver le meilleur prétexte du monde, il y aurait forcément méprise. Et pour le coup, il ne s'agirait pas vraiment d'une méprise, mais dans tous les cas, d'une situation que Lucian préférait éviter. Après avoir trouvé un joli vase pour ses fleurs, le grand rouquin décida d'attendre le moment propice pour intervenir. Au moins, si la propriétaire des lieux revenait maintenant, il aurait de quoi lui fournir une justification pas trop bancale et peut-être même stylée.

Mais ce ne fut pas nécessaire, car les malfrats quittèrent le lieu du crime avant. Se faisant plus discret qu'à son habitude, Lucian s'attela à les prendre en filature. Il les suivit ainsi jusqu'au port des dimensions. Les intentions des voleurs d'or étaient plus que clairs à présent, et face à ce constat, le directeur ne put s'empêcher d'esquisser un sourire victorieux.

Le même qu'il afficha lorsqu'il apparut brusquement sur le pont du navire, juste derrière les trois apprentis-dieux, après s'être arrangé pour les approcher sans se faire repérer.

— Bouh.



─ Eh p'tit... tu as à boire ? ╬_╬
Depuis quand tu me stalkes d'abord ?
Y a que les fous pour jouer des fous...
─ Et tu mets mes paroles en #087ECC ou je t'en colle une !
♦ Rose ou chou ? : Choucroute! J’aime pas La choucroute...
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 89

Feuille de personnage
Niveau:
2/30  (2/30)
Expériences :
745/1000  (745/1000)
Votre domaine: L'Imagination
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Allez allez, pas d'résistance, n'essayez pas de faire les p'tits malins ! - Dim 30 Oct 2016 - 16:30


"Police!

Ne bougez plus,

les mains sur la tête

et pas un geste!

Plus vite que ça!"

Outré, exaspéré, figé. Voilà comment j’étais. Après la réflexion d’Akiah je m’étais demandé pourquoi était-elle vexée à propos d’hier… Je ne comprenais vraiment pas… Je croyais pourtant avoir exécutait tout comme elle le voulait ! Mais apparemment j’avais fait quelque chose de mal et cela me mettait très mal à l’aise… Je me sentais gêné en plus d’éprouver un certain remord à cause de la situation….
Du coup je me suis retrouvé à fixer le plancher, tête vide de pensé avec un léger sourire bête. Je me sentais idiot…

Mais je devais me ressaisir ! Rester trop sur le passé est mauvais ! C’était l’une des citations de personnage de manga qui m’ont toujours inspiré. Cependant dans ma tête je me disais que j’allais devoir faire deux fois plus attention la prochaine fois pour éviter que ça se reproduise… Ou bien je demanderai à Akiah de tout me marquer sur une petite feuille sous forme de liste.

Je commençais enfin à me dire que c’était bon, qu’il ne fallait pas que je me prenne trop la tête pour l’instant, mais un petit " bouh " sauvage était sorti de derrière moi… Franchement je voulais pas me retourner, mais vraiment pas ! Je faisais un petit signe a Akiah, sans me retourner et sans paniquer, juste en ayant le dos bien redressé comme il fallait et les oreilles qui perdaient petit à petit leurs degrés Celsius.

-Madame, veuillez s’il vous plaît expliquer au monsieur derrière nous que c’est très méchant d’essayer de faire peur aux gens, en plus d’être très impolie de ne pas dire « bonjour » lorsqu'on veux aborder des inconnues et …


Je m’étais arrêté, car je pense que ce que je venais de dire était suffisant et que je ne devais pas dire plus…. Non, en réalité je ne savais plus trop quoi dire et je n'avais plus d'idée pour ne pas avoir l’air angoissé ou bête face à cette situation, c’était comme faire le beau et garder sa fierté, mais en moins élégant je trouve….

Sinon dans ma tête c’était « Non Mais Ne M’Dit Pas Que C’est Ce Que J’Pense Que C’est » Et si c’était vraiment ce que je pensais, c’est-à-dire quelqu’un qui avait tout découvert depuis le début, même si normalement les possibilités SOIT PEU élevés, je pense que j’allais juste craquer et abandonner, genre un time out ou je lève les deux même en l’air avec un style « I give up » et une expression figée sur le visage, sourcils froncés, bouche fermé tout de même et je pense que j’allais me laisser tomber par terre, parce qu’après tout, si mon ego s’effondre, par terre il ne pourra pas tomber plus bas. Surtout qu’en plus je m’en voudrais à mort puisque se serait peut-être à cause de cette erreur qu’Akiah avait voulu souligner plus tôt que nous nous étions fait repérer et que j’avais juste tout fait capoter ! Ha ha ! ha…. Sinon je pouvais aussi juste m’être fait un film ma tête et qu’en vrais, la réalité était tout autre.

Mais si c'était vraiment ce que je ne voulais pas que ce que je pense arrive, alors j'allais vraiment lever les mains et me poser par terre en jetant toute responsabilité en gardant le silence... Ou en tout cas, juste au début le tout que mon esprit out se finisse


Journal - Fiche - Ma couleur Darkviolet
Allez allez, pas d'résistance, n'essayez pas de faire les p'tits malins !
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» POPPY-LYNE ☎ Allez Allez ! Remuez-vous ! Si le Bon Dieu vous a donné une paire de nibards, c’est pour les secouer !
» Moi folle dangereuse ? Arrêter vous allez me faire rougir ~ Harley/Harleen link's
» [Mars] Vous allez être punis, n''est-ce pas ? [PV]
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Port des deux dimensions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page