Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Victime et Assassin

Invité
avatar
Invité
Victime et Assassin - Lun 17 Oct 2016 - 16:16
Je suis…. Vivant ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? C’était…. Un rêve ? Un cauchemar ? Je vais me réveiller dans mon lit, au régiment, pour me rendre compte que j’ai cauchemardé parce que je psychote* à propos de ce départ aux USA ?

Non…. C’était trop réaliste pour n’être qu’un cauchemar… Je… J’entends encore les balles fuser, les cris des américains…. La…. L’explosion…. La furie… La furieuse endeuillée… Elle…. Elle nous a tous eu…. Au couteau. Je me rappelle…. La sensation du sang s’échappant de mon corps, de mon cou, s’échappant tout comme s’échappait la vie…. Ce n’est pas possible. Ceci ne peut n’être qu’un rêve, je n’y crois pas !

Mais…. Si ce n’est pas un rêve, ni un cauchemar, pourquoi suis-je vivant ? Je n’ose ouvrir les yeux… J’entends quelqu’un me parler…. Des…. Dieux ? Impossible… Tant pis, je vais faire comme si je croyais ce que la voix me dit... Quoi? "Mes futurs élèves"? "L'éternité"? Elle a bu quoi cette voix?

Petit à petit, je sens une surface dure et froide sous mon dos. Je me décide alors à ouvrir les yeux. Ce lieu, je ne le connais pas. On dirait une église, mais je ne vois aucun signe me permettant d’associer une religion quelconque avec ce bâtiment. Pire, il semble…. Lisse, comme vierge de toute indication religieuse. Je m’assois alors, lentement, et me rends compte que je suis encore en treillis, celui-là même que je portais au moment de ma mort, vu qu’il est troué à l’endroit où je me suis pris une balle. Je porte alors la main à mon cou, et sens une légère boursouflure sous ma main. Je suis donc bel et bien mort, un dieu maintenant. Autour de moi, mon arme, le chargeur soigneusement posé juste à côté, et un morceau de papier. Je l’ouvre, et après avoir lu ce qu’il y a dessus, je ris. Un rire discret, timide, qui finit par augmenter et résonner dans toute la pièce, je ris tel un dément en voyant le nom de mon pouvoir de Dieu.

Je finis par me calmer et me rends compte que le bâtiment n’est pas si lisse que ça. Il y a devant moi quelques statues. Alors que le rire commence à me reprendre, je réussis à le réprimer et me mets à parler tout seul, à voix haute bien évidemment.

“Et eux, c’est des super dieux que même les dieux normaux prient, c’est ça ? Haha.

Et c’est reparti pour un rire dément…. Je ne pense pas avoir besoin de vous dire que j’ai du mal à accepter le fait d’être un dieu. Alors que je finis encore une fois de rire, j’entends des pas derrière moi.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Victime et Assassin - Dim 23 Oct 2016 - 18:25
Victime et Assassin
Cette fois, ça avait payé. La tête et le dos contre le monolithe du temple, les yeux toujours fermés, Nasline avait le coeur léger. Quelques secondes plus tôt, une lumière caractéristique avait traversé ses fines paupières timidement, puis une voix avait résonné dans sa tête. Elle était plus forte à présent. Son acharnement avait payé. Elle n'était pas venu pour rien aujourd'hui. Un sourire aux lèvres, elle rouvrit ses grands yeux couleur sang.

« Merci mon vi... »

Elle s'interrompit. Un rire avait jailli dans son dos. Prise de court, elle leva un regard interdit vers la statue encapuchonnée.

Nope, ce n'était pas lui qui riait. Il ne manquerait plus que ça.

Perplexe, la jeune femme entreprit de se remettre sur pieds en silence et contourner le monolithe prudemment. Plus loin, assis au beau milieu de l'autre allée menant au monolithe, quelqu'un lui tournait le dos. De toute évidence, vu sa carrure, il s'agissait d'un homme. Ou alors d'une femme avec une carence en oestrogènes. Il était habillé d'un treillis militaire et une arme à feu attendait sagement à côté de lui. Les militaires, elle n'aimait guère ça. Mais, à ses yeux, tous les militaires se ressemblaient. Y avait-il d'ailleurs une différence ? Elle n'en avait absolument aucune idée. Peut-être était-il américain, peut-être pas... En tout cas, elle n'aimait pas bien ça.

A nouveau, l'homme rit, mais plus brièvement cette fois. Visiblement, le papier qu'il avait observé était amusant. Une blague de Toto ? La copie d'un élève ? Une lettre d'amour ?


« Et eux, c’est des super dieux que même les dieux normaux prient, c’est ça ? Haha. »

Oh. Il s'agissait donc d'un nouveau. Nasline eut un sourire machiavélique. Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas joué avec un petit nouveau. Ca ne pourrait jamais égaler le petit tour qu'elle avait joué à La Tortue lors de sa propre arrivée, mais y avait quand même moyen de s'amuser un peu.

Elle prit alors quelques secondes pour tirer un peu sur sa combinaison en cuir afin d'en accentuer le décolleté, lisser son adhérence à ses jolies fesses rebondies, remonter sa queue de cheval et essuyer les éventuelles coulée de mascara ou khol sous ses yeux, puis elle s'avança d'une démarche féline.


« Non, on ne les prie pas. Mais il vaut mieux ne pas les chercher. »

Sa voix s'était faite douce et enjouée. Quand l'homme amorça le mouvement pour se tourner vers elle, elle esquissa un large sourire à la fois charmeur et chaleureux. Elle ne doutait pas un seul instant de son sex appeal dans cette tenue. Le cuir était d'un brun sombre, semblable à une seconde peau un peu écailleuse. L'uniforme épousait à merveille les formes de son corps sportif et élancé. Ses bottes noires à talons compensés fuselaient et galbaient ses longues jambes. La ceinture à sa taille en accentuait le creux. Les manches remontaient jusque sur ses paumes, retenues par des bagues sur les majeurs. Sur ses hanches, accrochés à sa ceinture, un fouet était enroulé aux côtés d'une paire de revolvers et d'une paire de dagues. Autour de ses cuisses, deux jarretières noires retenaient trois paires de couteaux de lancer. Elle ne pouvait pas passer pour une princesse pacifiste avec cette tenue et ses armes ainsi exposées, mais elle pouvait se rendre quand même chaleureuse et accueillante. On pouvait être une guerrière et être sympathique après tout, non ? Et puis elle était sûre que ce côté féroce et sauvage façon Lara Croft ne pouvait laisser un homme de marbre. Surtout avec un corps comme le sien. S'il ne tombait pas sous le charme c'est qu'il était d'un autre bord.
Code par Topaze Aryia ©

Invité
avatar
Invité
Re: Victime et Assassin - Ven 28 Oct 2016 - 9:30
Les pas s’arrêtent.

“Non, on ne les prie pas. Mais il vaut mieux ne pas les chercher.“

Cette voix…. J’ai l’impression de l’avoir déjà entendue, mais c’est impossible, je me souviendrais d’une telle voix, d’une telle douceur de parole, d’une telle joie dans le verbe… Je suis presque subjugué par cette simple phrase…

“Ah ? Euh…“

Je me retourne alors, sans vraiment savoir quoi dire de plus face à cette réponse dont l’existence même était inattendue, les yeux au sol pour voir où je mets la main. C’est ensuite que je vois deux bottes noires aux talons épais, qui remontent le long de jambes fines, jusqu’à atteindre un pantalon de cuir brun, tellement moulant qu’il en semblait collé à la peau. Plus je lève les yeux, plus mon cœur accélère, je rougis légèrement juste en ayant vu ses jambes.

J’arrive ensuite au niveau des cuisses, ou des lames sont maintenues collées aux cuisses par des jarretières, ce qui donne un aspect “piquant“ qui n’est pas pour me déplaire, si vous voyez ce que je veux dire.

En remontant encore plus, je tombe sur une ceinture qui souligne une taille fine, elle aussi supportant son lot de couteaux, enfin une simple paire de poignards pour le coup. Un fouet y est lové et retenu à côté, ce qui ne me fait qu’apprécier encore plus cette demoiselle. Je monte encore les yeux, en m’efforçant de ne pas fixer la poitrine en partie révélée grâce à un magnifique décolleté, révélant enfin la blancheur de sa peau. Je pense à ce moment que si elle n’a pas remarqué que je suis à sa merci, il y a un problème. Je finis enfin par regarder son visage. Il est magnifique aussi, bien proportionné, et ses lèvres sont un appel au baiser, son nez fin est le petit plus qui fait tout, puis ses yeux…

Mon visage, jusque-là extatique, se fige dans un rictus, tandis que tout le charme est rompu. Ce rouge, je ne l’ai vu qu’une fois, mais ne pourrais jamais l’oublier. Je me souviens de l’enfer brûlant, son infinité de tourments, à l’intérieur de ces pupilles écarlates. Ce côté piquant qui me plaisait il y a une poignée de secondes, maintenant me terrifie. Tant de couteaux, je suis seul et désarmé… Même si elle est mielleuse, je me rappelle, ou plutôt je n’ai eu le temps d’oublier….

Elle m’a tué une fois. La boursouflure de mon cou, de quel couteau vient-elle ? Je ne le lui demanderais pas, mais il est hors de question que je la laisse refaire. Je me mets à reculer lentement vers mon arme, en bégayant.

“Euh…. Bon… Bon…. Bonjour… D’a… D’cord… A… Accord…“

Dire que je n’arrive même pas à contrôler les tremblements de mon corps… Une fois arrivé, je prends mon arme, la pointe sur moi et appuie sur la détente le plus vite possible… Quitte à mourir encore, ce sera de ma main cette fois.

Un clic résonne dans la salle.

Je reste un instant surpris, puis me rends compte que le chargeur est encore au sol, alors tente de me jeter dessus.
Contenu sponsorisé
Re: Victime et Assassin -
Victime et Assassin
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Une victime de l'insecurite dont on en parle pas
» Assassin X
» HAITI EST VICTIME D UNE CONSPIRATION
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page