Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 The armed guy & the bulletproof girl

 
Invité
avatar
Invité
The armed guy & the bulletproof girl - Ven 12 Aoû 2016 - 17:01

The armed guy & the bulletproof girl

Nine & Eden

Le weekend ! Enfin !
Ces délicieux petits deux jours de repos, Eden les attendait toujours avec envie. C'était son petit moment à elle, ses deux jours de repos mérités.
Comme à son habitude, elle n'avait rien prévue de faire et ce fut Orion qui la réveilla en lui léchouillant joyeusement les pieds. Après une bonne douche et un petit déjeuner qui se résuma à la simple prise d'un verre d'eau glacé, la brunette passa muselière et laisse à son fidèle compagnon avant de partir pour une journée de marche tranquille dans les rues.
Flânant dans les parcs de la capitale londonienne, s'amusant à passer sous la célèbre grande roue anglaise, la jeune femme profitait avec oisiveté de cette journée qui, bien qu'elle fut grise, n'en était pas pour autant fraiche. Au contraire d'ailleurs, le temps était plutôt doux et agréable même si le soleil rechignait à se montrer.
Après une bonne marche, un cornet de fish & chips et un peu de lèche-vitrine, voici notre duo humain-canin qui repartait paisiblement vers leur domicile.
Une fois rentrée, Eden rendit toute sa liberté à son chien qui en jappa de plaisir. Quand à elle, elle alla s'effondrer, avec la grâce d'une baleine échouée, sur son canapé. Mais bon, elle s'en foutait pas mal de ne pas ressembler à une princesse après tout, elle était toute seule donc cette vision ne gênerait personne !
Orion la rejoignit bien vite, s'allongeant à ses pieds docilement.
Somnolant durant quelques minutes, l'envie de nicotine la fit finalement se lever.
Et là, ce fut le drame.
Nulle part dans son appartement, il n'y avait la moindre petite cigarette. Grommelant, elle remit chaussures et veste pour aller en acheter. Et, comme par compassion à son égard, alors qu'elle allait pousser la porte, elle vit son chien arriver, laisse entre les crocs.

Ressortant donc une nouvelle fois, Eden repartit dans le centre-ville à la recherche d'un tabac. Elle ne mit pas longtemps à en trouver un et put finalement acheter son précieux paquet. Sortant hors du magasin, elle s'en alluma une et alla s'assoir sur un banc non loin, observant le ballet incessant des passants.
En soit, rien n'aurait du différencier ce moment d'un autre. Sauf que voilà, quand Eden voit un truc bizarre, elle ne peut pas s'empêcher d'aller voir ce qu'il se passe. Appelez ça comme vous voulez, déformation professionnelle ou simple curiosité, peu importe ce que c'est car, dans tout les cas, c'est plus fort qu'elle.
Ainsi, non loin de son banc, elle vit tout d'abord un homme de frêle constitution attendre nerveusement. Rapidement, deux hommes en costume le rejoignirent l’emmenèrent un peu plus loin, vers les ruelles donnant sur la place principale de l'endroit. Tentant de rester visser à son banc, ce piètre essai ne marcha pas. Ainsi, voici notre journaliste qui, se leva, se met à suivre le trio jusque dans l'une de ces petites rues. En les voyant s’arrêter, elle fit de même, se collant à un mur proche, tentant de tendre l'oreille pour écouter leur conversation.
Non, vraiment, son amour pour l'adrénaline et les choses inconnues allait définitivement la faire tuer un de ces jours...

DEV NERD GIRL

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 215

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3924/1000  (3924/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The armed guy & the bulletproof girl - Dim 14 Aoû 2016 - 1:29




~ INFILTRATION ~





Putain de bordel de sac à merde.

Y avait mieux comme début de pensée lorsqu'on se repose, mais actuellement, Nine en avait rien à foutre et haletait dans un coin, reprenant son souffle. Assis au sol, son arme enrayée, des coupures un peu partout dont une sur la joue, un souffle rauque par l'effort abusif de son énergie physique, et un bandage merdique qui enroulait l'abdomen, un bel état que faisait preuve celui qui contrôlait la glace.

Fermant les yeux, Nine inspira pour calmer son pouls qui restait élevé pendant un moment, regardant son accoutrement qui ne ressemblait en rien à celui qu'il était auparavant.

________________________________


Nine partit en mission tôt, infiltration. INFILTRATION. Mais pourquoi Nine, celui qui contrôle la glace, alors qu'il y en avait d'autres qui étaient mieux taillés pour ça. Et non c'était lui. Sans compter que voilà, la mission demandait d'être habillé comme un tueur à gages connu et de laisser des preuves permettant de voir deux grands clans humains se taper dessus. Et la Guilde Noire récupère des armements tout en réduisant le nombre d'humains.

Et cette … vil...tenue. Rappelez vous Nine, désinvolte, toujours en tee shirt ou en chemise courte même en montagne, par sa résistance au froid. Tenue décontractée à souhait. Maintenant, mettez lui une cravate, un costard impeccable, des gants de cuirs et une mallette noire. Seule la touche de cheveux blancs sort du lot, le faisant ressembler à un pingouin.

Ressentiment mis de côté, restait plus qu'à tuer ce parfait inconnu et voilà. Sortant la photo, le renégat resta de marbre, une réaction semblait avoir été éteinte du cerveau de Nine. La photo représentait une fille, à peine âgé de 10ans, tout sourire. Ses cheveux noirs semblaient s'éparpiller sur ses épaules pendant que des yeux verts transperçaient l'image.
Pourquoi hésiter ?
Depuis qu'il était devenu Renégat, du premier mort, à un massacre complet, Nine n'hésitait plus. Il n'avait plus eu confiance à l'humain de son vivant, pourquoi y penser maintenant. S'efforçant d'obtenir des missions pour fracasser que des personnes qu'il jugeait lui même nocif, ne tuant des innocents que par nécessité. Ou peut-être qu'il se cherchait simplement des excuses. Mais la, le doute s'insinua en lui et la conséquence n'en sera que plus nocive.

Secouant la tête, la mission prima sur des saloperies de sentiments qu'il tenta de dévorer, comme une bête.. comme un Renégat. La cible était à portée, son souffle se stabilisa, sa concentration augmenta et le doute resta. L'arme à feu qu'il avait entre les mains, simple fusil à lunette suffisamment précis pour cette mission, cessa de trembler.

Le coup partit.

Le recul fut plus important qu'il ne le pensait, malgré l’entraînement rapide qu'il avait effectué pour manier cette arme, Nina loupa la cible de plusieurs centimètres, affolant toute la périphérie de la ville. Lui qui s'était contenté d'un M9 modifié, pour le combat, c'était bien sa veine. La mission n'était pas échouée pour le moment, il suffisait de fuir et d'étaler les preuves comme quoi, c'était le clan adverse qui avait attaqué.

Costard-man descendit au second étage mais ne s'attendait pas à avoir déjà de la visite, à savoir plusieurs gardes se jetant sur lui. Son arme cracha et ils tombèrent comme des fientes de piaf, le plus proche subissant les doigts gantés de Nine qui lui gelèrent la gorge. Le dernier le mit en joue alors que l'arme de Nine s'enraya, une cartouche se coinçant au lieu de s'éjecter, tandis qu'il recevait une balle dans le flanc.

La réaction fut d'utiliser son Contrôle de Limites et de prendre appui pour se jeter sur l'ennemi restant, tous deux basculant par dessous la troisième corde, à travers une fenêtre et s'écrasant au sol, enlevant la vie du matelas humain.
Walla walla walla, Nine était devenue une saleté de passoire, ayant fais apparaître une couche de gel pour tenter de retenir la balle, mais ce fut trop fragile et n'eut comme effet que de ralentir cette dernière. Gelant la blessure pour éviter toute hémorragie, il jeta sa veste de smoking dans un coin et entra dans la première maison, non sans effrayer le pauvre papy qui ne moufta pas à cause de l'arme, pendant qu'un parfait inconnu dévalisait sa trousse d'infirmerie pour se faire un bandage made in Nine.

Léger sourire de départ et le voilà repartit, n'ayant même pas la force de penser à éliminer ce témoin, pour végéter une dizaine de minutes, se plaquant contre un mur avant de voir trois gardes s'engouffrer, deux grands et un freluquet de sa taille.
Préférant ignorer pour ne pas tenter le diable, Nine fit le chemin inverse et s'engouffra dans des ruelles, le regard vague et les pensées en désordre.


______________________


Sursautant, il remarqua deux choses.
Il s'était endormi, au vu de la nuit qui menaçait de tomber.
Et du bruit était présent dans la ruelle. Trois ombres bavassaient dans un coin.

Se relevant avec la grâce d'un phoque, il sentit que la douleur était plus supportable, dut à la givre qui recouvrait la blessure, givre néanmoins de couleur rouge. Une ruelle occupée par des gens était chiant et il avait assez perdu de temps, forçant Nine à choisir de partir, non après avoir retiré la cartouche qui gênait au fonctionnement de son arme. Arme sous la chemise, il passa devant les trois clochards et continua sa route.

Des clochards en costards. Aïe.

L'un d'eux semblait totalement bugué sur Nine tandis que les deux plus grands continuaient leur discussion. Et merde. Il continua sa route malgré tout, l'air de rien, sentant un regard ultra pesant tandis que des mots étaient murmurés. Bon, tant pis Plan K.

K pour Kidnappons la femme qui regardait la scène et l'inciter à la suivre. Collé à elle, il lui murmura en toute amitié :

- Le moindre faux pas et tu meurs.
Puis parlant à voix haute
- Salut, désolé de t'avoir fais patienté, me voilà.

Qu'on lui donne un oscar, Nom de Deus. Enfonçant le canon dans le flanc pour l'intimer à avancer, ils prirent la première porte et Nine gela la serrure avant de l'ouvrir « à l'arrache » pour y entrer rapidement. Un magasin de farces et attrapes se tenait devant eux, fermé depuis un moment vu l'heure tardive, mais du bruit étant déjà audible dans la ruelle, il activa le Plan C.

C pour courir.

Choppant cette dernière à bras le corps, il la balança sur son épaule, non sans faire un pas en arrière par son .. poids. Après avoir activé son Contrôle de Limites ce qui lui demandait plus d'énergie qu'habituellement, Nine grimpa l'escalier le plus proche comme un bourrin, son sac de patates sur le dos et accessoirement seule porte de sortie. Sa poigne était suffisante pour la maintenir sur son épaule et il entra dans la première porte. Une salle de bain, YOUHOU.
Après avoir déposé avec sa propre douceur l'otage, il se retourna et écouta à la porte, non sans remettre en joue cette dernière avec son arme tâchée de sang.

Avoir une furie qui vous griffe, mord ou se débat alors que vous fuyez, c'est … gênant.










Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥️

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
Invité
avatar
Invité
Re: The armed guy & the bulletproof girl - Jeu 13 Oct 2016 - 19:49

The armed guy & the bulletproof girl

Nine & Eden

Absorbée dans sa contemplation voyeuriste, la journaliste ne sentit pas tout de suite la présence derrière elle. Elle ne s'en rendit vraiment compte que quelques secondes avant de sentir le canon de l'arme feu contre elle.
Elle avait pourtant bien vu cet étrange personnage traverser la ruelle comme un fantôme. Elle avait bien vu la drôle de tache rouge sur son haut.
Un petit quelque chose l'avait fait frissonner. Un frisson désagréable, comme celui qu'une proie aurait en face d'un prédateur. Mais la sensation était partie aussi vite qu'elle était venu. Et puis, la journaliste ne s'était pas attendu à ce que ce type lui braque une arme dessus. Vu sa démarche, il avait plutôt clairement envie de filer d'ici. Alors pourquoi l'utiliser comme bouclier ? Il n'avait qu'à continuer sa route pour s'en sortir. A moins qu'il ne connaisse ces types et qu'il lui fallait impérativement un alibi. La brune pencha plus pour cette supposition.
Cependant, elle n'eut pas trop le temps d'épiloguer plus que ça.
Une peur sourde et primitive la prit à bras le corps alors qu'elle avançait sous le joue de l'arme. Ce n'était pas le fait de se faire braquer qui lui faisait peur, mais plus le personnage qui tenait le revolver. Eden ne connaissait pas l'homme aux cheveux blancs. Ce qu'elle savait en revanche, c'était que son instinct semblait clairement déceler quelque chose de terrifiant. Mais elle était incapable de savoir ce que c'était.
C'était comme cette fois là, à la gare. La sensation était la même.
Pourtant, tout différait.
L'action n'était pas pareille mais la sensation était clairement la même.
Mais pourquoi ?
Les deux assaillants n'étaient pas les mêmes, leurs motivations différaient aussi... Alors pourquoi ?
Mais là encore, elle fut coupé dans son fils de pensées qui fusait en tous sens.

La poignée venait de se geler toute seule.
Ou plutôt, ce type venait de geler une poignée.
Il avait GELÉ un putain d'objet !
Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?!
Comment c'était même possible ? N'avait-elle pas rêvé ?
Assurément non. Vu son état de stress, elle n'était clairement pas dans un rêve.
Ce fut dans une sorte d'état second, essayant de comprendre l’incompréhensible à ses yeux, qu'elle se laissa entraîner par son ravisseur. En revanche, quand il la jeta sur son épaule comme un vulgaire sac à patates, le mouvement eut l'effet d'un réveil violent. Faisant fie du fait que le type la trimbalait avec une aisance absurde pour une personne de son gabarit, la brune en profita pour saisir sa chance. Peut-être réussirait-elle à lui faire perdre l'équilibre ou à le déranger suffisamment pour qu'il la lâche. Et elle pourrait ainsi fuir.

Se mettant à lui marteler le dos, mordant violemment tout ce qui passait à portée de lèvres, la journaliste se débattait comme un beau diable. Mais rien n'y fit. Le mec aux cheveux blancs continuait inexorablement sa route. Tout du moins, jusqu'au moment où il alla s'enfermer, avec elle, dans une salle de bain...
De nouveau balancer comme si elle n'était qu'un simple objet, Eden rencontra le sol carrelé avec une certaine grimace et non sans un couinement de douleur. Fixant l'arme qu'elle avait sous le nez, sa terreur primitive, bien que toujours présente, était teintée d'une colère sourde.
Merde quoi ! Elle était simplement sortie s'acheter des clopes !
Et la voilà qui se retrouve kidnapper par un inconnu aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Et qui, en plus, gelait les objets ! C'était quoi ce bordel ? Et puis, elle voulait sa nicotine, putain !

Terrifiée et en colère, la brune scrutait le moindre mouvement de l'inconnu.
Et là, elle se mit à bouger soudainement.
Profitant du fait qu'elle était sur le sol, elle prit appui sur le carrelage avant de balancer un joli coup de pied circulaire en direction de son agresseur. Le coup le frappa au niveau du flanc. Plus précisément, là où elle avait vu cette tache rouge un peu plus tôt. Il était blesser, autant en profiter. Après tout, c'était lui ou elle. Entre les deux, son choix était vite fait.
Sous le coup, il en lâcha son flingue qui glissa sur le sol. Se ruant dessus, la journaliste le saisit avant de mettre en joue l'homme, sans même hésiter un seul instant malgré son instinct qui commençait à s'exciter sérieusement.

Bouge pas connard ou j'te flingue...



DEV NERD GIRL

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 215

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3924/1000  (3924/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The armed guy & the bulletproof girl - Dim 16 Oct 2016 - 3:32




" - S'ils nous trouvent, on meurt tous les deux. "






Gimli (SDA - Le retour du roi) a écrit:
" - Une mort certaine ? De faibles chances de survie ? Et bien, qu’attendons-nous ? "


Admettons que vous prenez quelqu'un en otage, par réflexe, pour l'utiliser comme alibi lors d'une rencontre fortuite dans une ruelle.
Admettons que ça se passe mal et que les mecs en costards vous poursuivent quand même, au vu du bruit au rez de chaussée.
Admettons que l'otage en question en profite pour faire le plus de boucan possible, à savoir tenter de vous mordre, vous griffer ou attaquer tout ce qui est à portée.
Admettons que, suite à une sous-estimation, elle pique votre flingue et vous met en joue.
Admettons que Nine a autant de chance que de gagner au loto, après avoir pris 4 fois la foudre, non sans être sur le Cheval blanc d'Henri IV.

Voila la situation actuelle.
Le coup de pied qu'elle lui avait filé était expérimenté et surtout suffisamment puissant pour élancer de nouveau sa plaie et elle fut tout bonnement trop rapide pour lui, qui n'eut le temps et l'envie d'utiliser le contrôle de limite. Et donc, il allait devoir tuer cette femme, pour sa propre survie, suivant ce qu'elle ferait par la suite.

- Bouge pas connard ou j'te flingue...

Répondant par une simple grimace de douleur, il préféra l'ignorer et se masser le flanc, replaçant un peu de glace, faisant apparaître une légère vapeur givrante. Certes, ce n'était pas la réaction la plus intelligente, la plupart des humains pourraient se vexer pour un tel acte et tirer, mais autant Nine n'était pas prompt à réfléchir, autant, lui mettre une pression psychologique pour la tuer après était une idée.

Puis, il fixa l'humaine devant lui. Faisant des gestes lents et visibles, il sortit son paquet de clopes et doucement, en porta une à ses lèvres avant de faire de même avec le briquet. Le moindre faux pas était une balle perdue, aucun sourire n'était sur ses lèvres, juste un amas d'assurance et aussi de j'enfoutre de la situation. La fumée s'échappant de ses lèvres, il répondit finalement à voix basse.

- S'ils nous trouvent, on meurt tous les deux.

Situation éclaircie dès le début, il espérait qu'elle soit plus du genre à utiliser ses neurones, plutôt que sa survie qui consisterait à appuyer sur la détente. Normalement, Nine pourrait activer son contrôle de limite pour esquiver la balle, mais il n'appréciait pas le gaspillage d'énergie, surtout vu qu'il était suffisamment troué pour le moment.
Que dire d'autre. Que faire. La givrer sur place ? Même si sa glace était en avantage dans une situation face à une humaine inconsciente des divinités, ça n’exclurait pas la dépense d'énergie et la détente pressée par instinct de survie. En attendant que la situation se calme, vu qu'il était toujours maintenue en joue par SacDePatate, Nine leva doucement sa main, qui se mit à émettre une vapeur rafraîchissant l'atmosphère et fit le contour du bas de la porte. Du moment que ça pouvait ralentir l'ouverture de la porte, c'était toujours ça de pris.

Puis, il remit son attention sur la jeune humaine en face de lui. Jeune, de taille similaire à Nine, mais aux formes féminines, cheveux brunes, elle semblait être le type de femme modèle, que tout l'monde regardait. Peut-être un peu moins maintenant, vu le regard qu'elle lui jetait, comme si elle voulait (encore) le mordre. La morsure à l'épaule le gênait légèrement, mais comparé au trou à son flanc, c'était risible. Ça fera un souvenir de Miss Dracula.
En profitant pour zieuter le reste de la pièce sans lumière, dont la seule source était émise par un lampadaire externe, Nine tourna la tête pour remarquer une trousse de soins ouverte. Autant, fumer une clope, ce n'était pas dangereux, autant se lever pour inspecter la trousse, ça risquait de mettre Dracula sur les nerfs.

Sa réflexion fut interrompue par un bruit net au rez de chaussée, puis des pas qui montaient et essayaient vainement toutes les portes fermées de l'étage. Réflexe direct, Nine se retourna et tendit l'oreille, sentant qu'il ne tarderait pas et fit face à la jeune femme pour lui faire signe de se taire, doigt sur ses lèvres. La porte fut testée, tremblotant. Puis rien. Et une autre, sûrement la voisine. Des mots furent prononcés dans un talkie-walkie et l'homme refit demi tour.
Sur le qui-vive, Nine était prêt à risquer le tout pour le tout, soit ne pas bouger, soit se jeter sur l'humaine avant qu'elle n'alerte l'ennemi, dans le cas où elle n'aurait pas cru à son annonce précédente.










Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥️

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
Contenu sponsorisé
Re: The armed guy & the bulletproof girl -
The armed guy & the bulletproof girl
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Au cœur de la ville :: Place de la ville-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page