Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

L'heure entre Chien et Loup

♦ Rose ou chou ? : Muguet ♪
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 17

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
1000/1000  (1000/1000)
Votre domaine:
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
L'heure entre Chien et Loup - Jeu 11 Aoû 2016 - 14:37

L'heure entre chien et loup

Alexander & Eden

Londres la grouillante, Londres l'inépuisable. La capitale anglaise donnait toujours à Eden l'impression de marcher à plein régime, peut important l'heure ou le jour. Et cette affirmation lui semblait d'autant plus vrai qu'elle lorsqu'elle se trouvait à Camden. Quartier coloré et enjoué, d'où déborde des magasins en tout genres sur les rues, l'endroit est un repère de cyber-punks et gothiques à foison. La faune y est donc aussi haute en couleur qu'intéressante et c'était parmi toute cette foule que notre journaliste se fraya un chemin. Suivant la rue principale, elle descendit sur Camden Lock et son marché. Et, malgré les apparences, elle ne venait pas ici pour se ravitailler. En vérité, elle était en plein travail.
Depuis quelques semaines, des disparitions étranges comment à faire du bruit et les rumeurs allaient bon train. Six personnes avaient déjà disparues, toute dans le secteur de Camden. Et, de prime abord, rien d'autre ne semblait les lier car elles étaient toutes d'âge, d'ethnies et de sexe différents. Ainsi, menant sa petite enquête pour tenter d'en savoir plus, notre brunette avait passé la matinée à aller voir les familles des disparus qui avaient daigné lui parler. Mais rien de bien intéressant n'était ressortit de ces discussions. Rien, hormis le fait que toutes les personnes disparues semblaient travailler ou être passée dans le même pub : le BrewDog.
Du coup, ni une, ni deux, voici notre enquêtrice en herbe qui se dirigeait vers le dit pub.

Devanture grise foncée métallique dans un genre fleurtant entre le steampunk et l'âge industriel anglais, le bar était tout ce qu'il y avait de plus accueillant et cosy. Avec ses mélange de bois et de fer foncé à l'intérieur, l'endroit donnait plus envie de prendre une bière et un snack plus que d'y mener l'enquête. Et ce fut d'ailleurs ce qu'Eden fit. Car mine de rien, il était déjà 14h et son ventre commençait à crier famine.
Après un hamburger divin et un coca bien frais, elle se remit au travail. Déjà, elle ne savait pas si ça pourrait l'aider, mais elle avait remarqué qu'il y avait en tous 4 personnes en salle. Deux barmans, dont l'un des deux semblait clairement être le patron, et deux autres serveurs, un garçon imposant et une fille fluette, qui cavalaient entre les cuisines et les tables.
Se dirigeant vers le bar, Eden se mit à discuter avec le patron qui était franchement amer quand à cette histoire de disparition. C'était compréhensible en soit car ça impactait son chiffre d'affaire ce genre de chose. En revanche, il ne fut pas d'une aide particulière bien qu'il fut particulièrement sympathique. Puis, durant le reste de l'après-midi, la journaliste avait attendu les poses de chacun des membres du personnel pour discuter avec. Tantôt très agréables, tantôt irrités de se faire déranger pendant leurs poses, tous répondirent néanmoins à ses questions. Cependant, rien ne lui permis d'avancer dans ses recherches.

Soupirant, la jeune femme alla s'assoir au comptoir, commandant un autre coca pour se poser et réfléchir un peu. Ça l'ennuyait assez de se voir coincer ici, tout ça pour rien. Relisant ses notes, les tapotant du bout de son crayon à papier, elle était perdue dans ses pensées lorsqu'un homme vint l'aborder.
Agé d'environ une cinquantaine d'années, les cheveux poivre et sel et le visage buriné par le soleil, l'homme lui raconta une drôle d'histoire. Il y avait de cela un mois, il travaillait sur un chantier de rénovation d'immeuble dans le quartier. Alors qu'il rentrait chez lui un peu tard, la nuit étant tombée, il fut témoin d'une scène surréaliste. Deux monstres, à mi-chemin entre l'humain et la bête, trainaient derrière eux deux corps désarticulés. Le pauvre homme les avait vu derrière le pub, se glisser dans le trou sombre d'une maison délabrée. Cependant, il avait vite fuit sans demander son reste, trop apeuré qu'il avait été.
La reporter l'écouta avec attention avant de le remercier, quittant le pub pour aller fumer à l'extérieur. Elle tiqua légérement en repensant à l'histoire de l'homme. Des monstres surréalistes? Alors cette histoire de disparitions serait liée avec l'apparition du golem et toutes les merdes qui s'en suivit ? Où bien n'était-ce qu'un effet collatéral de la chose ? Les questions fusaient dans son esprit plus vite qu'elles ne trouvaient de réponse mais au moins, elle avait la sensation d'avoir une piste maintenant!

Terminant sa cigarette juste à temps pour dégainer son parapluie et l'ouvrir pour se protéger d'une averse soudaine, Eden remarqua que la nuit était tombée. Zut, elle n'avait pas vu le temps passer... Et là se posait la question de rentrer chez elle où de continuer son investigation. Manque de chance, sa curiosité était bien trop taquinée pour qu'elle s’imagine rentrer chez elle. Ainsi, elle s'engouffra dans la rue derrière le DrewDog.
Vadrouillant entre les maisons hautes, la brunette finit par trouver la maison délabrée dont avait parlé l'homme. Elle semblait en attente de démolition et certaines de ses fenêtres et portes avaient été scellées par des brides et du ciment. Impossible donc d'y rentrer. Mais, en y regardant de plus près, elle se rendit compte qu'une petite brèche à la base de l'édifice pourrait permettre de s'y faufiler.
Non...
C'était définitivement une mauvaise idée.
Ho, et puis merde !
Et hop ! Voici Eden, à plat ventre sur le sol humide, qui se glissait dans la dite brèche de la maison, disparaissant en ses entrailles sombres.
Glissant comme une enfant dans un toboggan, l'humaine réussit à atterrir sur le sol dans trop se faire mal. Ses mains et genoux râpèrent un peu le béton mais rien de bien grave en soit. Se relevant, elle fouilla dans son sac pour en sortir son portable, qui fit office de lampe torche, et son arme à feu. C'était peut être dérisoire mais on ne savait jamais sur quoi elle pourrait tomber.
Balayant la pièce du faisceau lumineux de son portable, la journaliste se rendit compte qu'elle se trouvait dans une sorte de cave abandonnée. Avançant dans la pièce, elle fronça les sourcils lorsqu'une forte odeur vint lui chatouiller les narines. Suivant l'odeur jusqu'au fond de la pièce, elle eut un haut-le-cœur en voyant d'où émanait l'odeur putride. Dans un recoin, un amas de corps désarticulés, plus ou moins en décompositions, plus ou moins dévorés, se tenaient simplement là. Portant la main à sa bouche, Eden ne put s'empêcher de vomir sous cette vision.
Soudain, un craquement se fit entendre derrière elle. Sursautant violemment, elle fit volte face, se retrouvant face à un être mi-humain, mi-animal qui avait tout de l'apparence que l'on pourrait donner à un... loup-garou ?

Merde...


Elle était terrifiée.
Et pourtant, dans sa peur, son cerveau semblait marcher au ralentit et elle se sentait incroyablement calme. Sans doute à cause de l'adrénaline et de la peur qui la prenait au ventre.
Avec une lucidité terrible et sans la moindre hésitation, elle leva son arme vers la bête, tirant trois coups de feu en direction de son plexus.

DEV NERD GIRL



Présentation
Journal
Demande de Rp
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'heure entre Chien et Loup - Ven 12 Aoû 2016 - 3:22


Assit sur le rebord du navire naviguant entre les dimensions, le chevalier observait l'académie disparaitre dans une brume blanche, il se remémorait rapidement la mission qui lui était confié, une divinité capable de percevoir les créatures dans le mondes des humains avait déjà prit le temps de repérer la zone où se situait l'objectif, l'ordre était simple, découverte et élimination, on lui avait même aussi écrit en anglais avec une impressionnante quantité de points d'exclamations ...

- Search and destroy … Bon c'est le genre de mission qui me va ...

Il bailla un peu, il ne dormait plus trop bien récemment … Mais il se reprit lorsque l’Angleterre apparut à l'horizon, il fut déposé assez loin, à la lisière d'une forêt donnant sur d'immenses champs, et au loin Londres, il remercia le pilote et se mit donc en marche tranquillement, connaissant le nom du lieu, et l'adresse, il estimait que ce serait rapide … Enfin il le croyait … Déjà la partie extérieur avec ses champs fut très longue, trop longue à son gout, et en prime, alors qu'il approchait enfin, ne se retrouvant pas bien dans la ville il devait demander des indications. Allez savoir pourquoi, les gens semblaient hésitant devant lui, surement à cause de sa dégaine, des bottes jusqu'aux genoux, une cape blanche au dessous rouge, un costume d'apparat militaire plutôt décoré et une sorte d'épée à la cuisse que sa cape masquait suffisamment bien.
Combien de temps il a galéré ? Trop, vraiment trop … Il arrivait dans l’après-midi, sur Londres, et il atteignait le quartier qu'il visait à vingt et une heure ! Et quand enfin il était dans le quartier il se mit à chercher où il avait ranger le petit plan dessiné par la divinité perceptrice des informations. Il fouillait chacune de ses poches, il finit par le trouver, dans la dernière poche, bien sur. Il le déplia soigneusement, planté au milieu de la route, s'en rendant compte lorsqu'on le klaxonna et lui cria dessus des injures, il retourna sur le trottoir sans y prêter la moindre attention.

On aurait dit un petit vieux qui découvrait pour la première fois la ville, c'était partiellement vrai, mais sa dernière venue dans cette grande ville l'avait conduit dans le dédale qu'est le métro … Du coup plutôt sous terre, alors la surface … Encore un bon petit paquet de minutes, le temps de vérifier rue par rue sa direction, et le voila ENFIN devant la maison abandonnée, d'ailleurs un petit panneau à moitié masqué par la végétation annonçait sa destruction, mais sans date ...


-Bien c'est donc ici ...

Il fit le tour de la bâtisse, une fissure, une porte, des fenêtres condamnées. Il choisit la porte, un grand coup d'épaule, et elle céda dans un craquement de bois. Il saisit une lampe torche et l’alluma en entrant, enfin elle ne resta pas allumée longtemps, il s'était immédiatement fait sauter dessus par sa cible, un corps à corps primitif s'engagea, entre griffure et coup de poing, pourtant après plusieurs minutes d'agitation, il y a eut encore un craquement et l'apparition d'un trou dans le sol en pierre, ouverture avalant les deux en pleine mêlée pour les entrainer, dans une danse étrange,jusque dans une grotte plus bas, ils s’écrasèrent avec violence sur le sol en pierre, mais le chevalier avait partiellement utilisé le loup garou pour amortir le choc .. en revanche niveau visibilité c'était moyen, une très faible lueur du trou, et du néant.
Dans tout cet endroit noir, ou presque, il y avait assez loin, un source de lumière, mais le dieu cherchait déjà sa lampe, pour se faire il tâtonnait aléatoirement, tant qu'il entendrait le monstre gémir il aurait un peu de temps !


-Allez … il me faut cette lumière … punaise ...




♦ Rose ou chou ? : Muguet ♪
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 17

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
1000/1000  (1000/1000)
Votre domaine:
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'heure entre Chien et Loup - Mer 12 Oct 2016 - 19:40

L'heure entre chien et loup

Alexander & Eden

Le contre-coup des déflagrations lui fit tirer une grimace. Son bras s'engourdit légérement mais, sous l'adrénaline, elle le laissa retomber mollement le long de son corps. Cependant, elle n'eut le temps de rien faire qu'une fracas dantesque la fit sursauter. Provenant de derrière elle, le gros bruit ressemblait à celui d'un éboulement.
Se retournant, elle détala vers l'origine du son, non pas par curiosité, mais pour mettre le plus possible de distance entre elle et ce machin poilu sortit tout droit d'un mauvais films d'horreur. Rien que d'y penser, ses poils se hérissaient primitivement sous la nervosité et la peur encore bien présentes en elle malgré son calme apparent.

Arrivant à hauteur du tas de gravas encore fumant, elle sursauta en voyant un corps humain, bien vivant cette fois, écrasé sur une masse de fourrure qui n'était pas sans rappeler ce que la journaliste avait croisé un peu plus tôt.
Se penchant à demi vers l'inconnu, la brunette lui tendit la main pour l'aider à se relever.

Vous pouvez marcher ? 'Faut dégager en vitesse...


Clairement, elle ne savait pas ce qu'il se passait ici.
Elle n'y comprenait rien en vérité, malgré le calme olympien qui la guidait.
En revanche, la chose dont elle était sure, c'était que son instinct lui hurlait à plein poumons de partir. Et, dans ce genre de situation, elle faisait entièrement confiance à cette petite voix dans sa tête.
Un raclement derrière elle la fit sursauter.
Jetant un œil par dessus son épaule, elle découvrit avec horreur que la chose qu'elle avait percé par trois fois de ses balles, venait de se relever. Trois trois perçaient sa fourrure au niveau de son torse, laissant s'échapper un sang visiblement épais. Le "loup-garou" avait l'air amoché mais il pouvait clairement encore bien se mouvoir vu la vitesse à laquelle il rappliquait vers elle et le blondinet. Il avait cependant eut un temps de réflexion, couinant et humant l'air, se remettant sur pied. Puis, il s'était mis à grogner en la direction des deux humains avant de décider de les rejoindre.

Sans réfléchir, la brune prit le prit du blond et le tira avec elle. Serrant fermement le bras de ses doigts fins d'une poigne nerveuse qui trahissait sa terreur, la journaliste se mit à courir alors qu'elle sentait la seconde bête gémir et grogner à son tour sous les gravas.
Il fallait partir. Et vite. Sinon, elle et l'inconnu allaient sans aucun doute finir comme ce tas informe de corps qu'elle avait vu. Rien que d'y repenser, elle en avait la nausée.
Cavalant comme une folle à en perdre haleine dans les couloirs de pierre, elle finit par tomber nez à nez avec un escalier. Lui apparaissant comme la providence, elle se rua dessus avant de s’arrêter à la première marche, s'immobilisant.
Avec une vitesse surnaturelle, une autre bête, sans doute celle qui se trouvait sous les gravas, venait de sauter dans l'escalier, leur coupant leur unique porte de sortie. Quand à rebrousser chemin, il n'en était pas même question, la bête percée se trouvant non loin d'eux. Lachant le bras du jeune homme, Eden remit en joue la bête des escaliers qui semblait feuler, déglutissant nerveusement, prête à tirer au moindre mouvement de la chose qu'elle avait en face d'elle.
Putain. Quelle journée de merde !

DEV NERD GIRL



Présentation
Journal
Demande de Rp
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'heure entre Chien et Loup - Ven 14 Oct 2016 - 17:31


Pas moyen de se saisir de la lumière, sans visibilité il ne pourrait pas en venir à bout ! Le blond grommelait intérieurement, il n'était pas question de se faire avoir pour une histoire de lampe torche !
Pourtant il finit par voir le sol, par regardé dans les yeux l'homme loup qui les fermait de surprise, oui c'était une occasion inespéré de tuer la créature ! La personne qui lui parlait perdait la raison, partir alors qu'il pouvait en finir avec celle-ci ? Surement pas …

Ou peut être que oui, elle venait de le saisir par le bras et tirait, le loup repartit dans l'obscurité, et visiblement animé d'une force que la peur procure elle le releva et le traina dans les couloirs.


- Mais ...

Il était dans le monde des humains après tout, les hommes et femmes de ce monde ne restaient pas face aux monstres, mais tout ce stoppa soudainement près d'un escalier, une bestiole de chaque coté, et son bras libéré. Maintenant il fallait faire un choix, comme agir, si il en attaque une, l'autre pourrait attaquer la femme, bien sur il avait les moyens d'agir, mais il voulait faire au mieux en s'économisant. Mais maintenant qu'il y avait une source de lumière il y voyait un peu mieux. Il fallait analyser réfléchir et agir rapidement, mais évidemment lorsqu'on est dans une impasse c'est ceux qui encerclent qui possèdent l'avantage … Il fallait qu'il surveille pour agir instinctivement en fonction de ce que son regard allait percevoir, et la chose ne tarda pas alors qu'il allait demander si elle allait bien.

- Tout v...

La bête blessée, furieuse, se lança immédiatement à l'attaque sur ses proies, le chevalier ne réfléchit pas, il activa son dépassement des limites, s'avança vers elle et lui mit un coup de poing en plein dans les côtes, il les entendit se briser sous l'impact, son poing s'enfonçant dans la chaire de la créature qui s'envola dans l'obscurité par la puissance du coup, prenant maintenant l'initiative, le chevalier se retournant aussi sec, saisissant la femme par le col et tira pour l'écarter sur le coté, ne faisant pas attention aux conséquences, il s'élança alors que son armure se matérialisait sur lui, attrapant les deux mains, ou pattes supérieurs, du loup-garou avec les sienne, ce dernier mordit alors à pleine dent dans son épaule, le combattant remercia grandement son équipement qui résista sans mal aux dents acérées de la bête, mais voila, chaque situation apporte son problème.
Les mains prisent par celles de son adversaire, son épée restait dans son fourreau et son bouclier dans son dos, il était coincé, il tourna légérement son regard vers la brune.


- Je suis immobilisé ! Tue le !

Il fallait faire vite, si jamais ils avaient la poisse alors l'autre n'était pas mort, il fallait se débarrasser de celui là pour finir le travail, et ce sera mieux avec une bonne épée pour lui séparer la tête du corps. Il aurait bien entrer dans un affrontement au corps à corps avec son adversaire, mais c'était prendre le risque d'impliqué le civil et de le blesser, ce serait plus facile de le faire participer à la mise à mort dans un sens.




L'heure entre Chien et Loup
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entre chien et loup [Combat Liana vs Sven]
» Entre chien et Humain [Autumn]
» Entre chien et loup [Livre II - Terminé]
» Entre chien et loup.
» Entre chien et loup ? Le meilleur moment de la journée ! [Feat Kodaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Au cœur de la ville :: Quartiers métissés-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page