Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Journée. Banale. AHAHA. [Blake]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Mar 9 Aoû 2016 - 5:31




~ Journée. Banale. ~




13 Août.

Journée.
Banale.

Un jour, Nine aimerait pouvoir aligner ces deux mots dans une même phrase, sans utiliser d’ironie, de sarcasmes ou toute figure de styles détournant le sens de ces deux mots.
La journée débutait doucement, les z’oiseaux chantaient, les arbres faisaient des trucs d’arbres et les humains mourraient. Tout pour plaire à un Rénégat. Même si ce dernier n’était pas du genre à tuer les humains à la pelle, l’apprenti Dieu préfèrait ne tuer que s’il le fallait. Question de discrétion et de sécurité. Bref, une journée douce, qu’on disait.

Puis un appel provenant d’un de ces « indics humains » dont la Guilde Noire utilisait sans regrets, pour obtenir des informations lors de Missions ou de Quêtes en tout genre. Bref, étant libre et certains infos valant leur pesant d’or, Nine n’avait aucune objection à aller les récupérer, surtout que cette dernière était une carte qui devait indiquer plusieurs planques d’armes appartenant à la Mafia locale.
Le seul bémol, parce qu’évidemment, il y en avait un, c’était qu’un membre de la Guilde devait se déplacer de lui même, refusant toute utilisation informatique, qui était en soit, un argument de taille. Sauf que c’était chiannnnt et loinnnn. Mais bon, le Rénégat avait besoin de pouvoirs et d’informations en premier lieu et ces deux notions étaient reliées de façon existentielle, au point que l’un ne pouvait vivre sans l’autre. Peut-être que son but ne coïnciderait pas avec celui de la Guilde Noire, au final, mais lui même ne le savait.

Et donc, voila Nine, en route pour l’un de ces quartiers métissés et tortueux, situés en pleine ville de Moscou. Ah, Moscou Moscou Moscou. La neige, la culture Russe, la vodka, les vêtements chauds, le mec mort par terre là, les enseignes de bar. Moscou. ♥
Le QG de la Guilde Noire étant suffisamment au « centre » du Monde, les Rénégats avaient souvent tendance à voyager pour la moindre Mission, d’où l’idée de s’habituer très vite. Ce qui fut le cas de Nine, qui avait déjà fais divers voyages, dont une base militaire. M’enfin, dans tous les cas, c’est ici que le taxi le déposa.

Se déplacer juste pour un indic ? Quedal, Nine savait pertinemment qu’il le faisait aussi pour voir du pays, étant un ancien habitant de la « neige », mais du côté de l’Oncle Sam. L’envie d’aller batifoler le prit, lui rappelant l’avantage à être Rénégat qui était de ne pas être limité par un règlement. Règlement sûrement utile maiiiiis qu’il avait déjà oublié. Flânant en regardant les magasins, il appréciait son avance horaire, affublé d’une chemise sombre et d’une veste noire ouverte, ornée d’un immense R au dos. Aucune idée de ce R, mais appréciant R = Rénégat, il n’en fallut pas plus pour ce dernier pour le prendre. Aaaaah, la stupidi-.. la simplicité d’esprit.

Dans tous les cas, divers bars furent visités et tous le prirent pour un simple touriste à l’anglais américain. Des boutades eurent lieu au fait qu’un « ricain se balade en territoire ennemi » mais un simple haussement de sourcil, clope au bec, suffisait à ramener le silence. Agrou Agrou qu’il est méchant le Nine. Bon, ceux qui n’étaient pas effrayés par le démoniaque haussement de sourcils, devaient l’être après s’être fais fracassés dans la ruelle avoisinante. La neige et la fraîcheur de la journée semblait raviver l’utilisateur de glace qui appréciait particulièrement cette sensation, comme un poisson dans l’eau.

Arrivé finalement à destination, deux détails furent notés. L’indic qui devait l’attendre devant l’hôtel du quartier, était absent. Et une personne à la carrure reconnaissable à 9km était à sa place. L’accostant d’une manière naturelle, Nine débuta d’emblée

- Hey ! J’espère que t’as pas mangé mon indic.
Courte pause, puis relance direct
- Qu’est ce que tu fais la sinon ? Je m’attendais pas à voir un collègue ici.

A la sensation qu’il éprouvait, la personne devant lui était clairement Blake, étant un autre apprenti Dieu Rénégat comme lui. Et puis, c’était aussi le seul à se balader avec un gantelet métallique.







Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Ven 12 Aoû 2016 - 2:13

Moscou


« Hm. Fait frais. »




Moscou.
De tous les endroits ou il aurait pu aller, Blake a choisi d'aller à Moscou. Pourquoi? Il ne le savait pas vraiment lui-même. Dans tous les cas, au moins, dans un endroit aussi frais.. normalement.... Azuris n'a pas vraiment voulu le suivre, au moins Blake n'a pas eu à essayer de convaincre un gamin-bouc-super-joyeux de ne pas aller ici...
Bref.

Blake marchait dans les rues de Moscou, main gauche dans la poche comme d'habitude- juste au cas ou- marchant simplement, se.. baladant.
...
Bon. Très bien. Blake était venu par ici à la base parce qu'il devait s'occuper d'assassiner quelqu'un à nouveau. Apparemment un.. mafieux ou quelque chose comme ça. D'après les infos, quelqu'un devait également venir ici pour parler à un indic humain, pour avoir des informations sur la localisation de certaines planques d'armes de dite Mafia- Il pourra peut-être croiser soit l'indic, soit l'autre renégat envoyé ici pour parler à l'indic.

Bon, question mission... Quelqu'un de la mafia locale semblait commencer à chercher un peu trop d'infos sur les renégats de son côté, seul, et le bureau semblait avoir des doutes sur l'humain en question- si ce n'était pas un de ces humains ayant... certains... pouvoirs.. Un medium, un godslayer, quoi que ce soit, pour que cet homme cherche des infos sur les renégats. Qu'il soit de la mafia, même si c'est juste un péon quelconque, était en soit dérangeant... Mais peu importe, Blake n'aura qu'à tuer tout témoin si nécessaire.

Arrivé face à un certain hôtel, Blake s'arrêta. Observant l'hôtel de plus près. Ce n'était pas ici que certains indics de cette région venaient pour nous donner des infos? Étrangement, l'endroit semblait plus vide que d'habitude... Peu importe, Blake devait trouver sa cible- même si pour cela, il n’avait qu'à tuer chaque mafieux qu'il pourrait trouver... Si ils s'en prennent ensuite à d'autres gens... et bien, tant pis pour eux. Qu’est-ce que Blake en aurait à faire, honnêtement? Plus d'humains de tués, c'était bien.

Blake se fit tirer de ses pensés rapidement, alors qu'il n'était la que depuis quelques minutes, il entendit une voix plus ou moins familière...
...C'était Nine. Ce mec, que Blake avait rencontré à la Guilde. Celui qui avait noté pas mal de chose dans son carnet, et qui avait éclaté de rire après que Blake ait fracassé la tête d'un soulard contre une table, puis contre le sol.
Ouais, lui. Dans tous les cas, il avait parlé d'un indic. C'était donc lui qui devait rencontré le fameux indic. Si ils devaient se rencontrer ici, c'est étrange qu'il ne soit pas présent. Normalement, ils sont souvent en avance...

Blake haussa les épaules, observant l'hôtel, et les alentours.


J'ai une autre cible. A moins que l'indic en quesiton nous ai trahis, je ne l'ai pas bouffé. J'imagine que tu est parti avant moi, vu que jai aussi.. quelque chose à faire ici. On m'a prévenu qu'un collègue serait également ici, pour autre chose.. Je savais pas que c'était toi.


Il haussa les épaules, regardant dans les alentours.

C'est étrangement vide par ici, tu ne trouves pas...




© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Sam 13 Aoû 2016 - 23:28




~ Journée. Banale. ~




Banale.
Que celui qui avait inventé ce mot, aurait dût aller se jeter dans un caniveau.
Le côté positif de la situation, c'était qu'il n'était désormais plus seul et qu'en soit, toute situation avec les humains dans un lieu si peuplé pouvait devenir vite la panique. Blake présent ici, ça ne pouvait annoncer qu'une mission, le voyant mal faire du tourisme à la Nine.
Le côté négatif, c'est que s'il avait une mission ici, la coïncidence indiquerait que ça entrerait en lien avec celle de Nine. Sans compter que Blake en rajouta une couche :

- C'est étrangement vide par ici, tu ne trouves pas...

Ne répondant pas, le Glaçon remarqua en effet le manque effarant de personnes. Pourtant, c'était une avenue principale et les bars étaient encore ouverts, mais pas un chat semblait vouloir en sortir. Quelques volets se fermèrent à la hâte, comme un bon vieux film de cowboy, tandis que les deux renégats se tenaient devant le Motel servant aux infos de la région.

- C'est étrange, mais j'aurais presque aimé que tu le manges, finalement, mon indic.

Tentative d'humour surtout pour souligner la situation qui se dégradait à la vue des deux voitures débarquèrent, tous phares dehors, vitres teintées. Quatre gori-... personnes en sortirent et entourèrent le duo de Renégats, intimidation mafieuse stéréotypée au maximum, mais qui semblaient leur coller à la peau. Ils auraient pu simplement arroser la scène avec une arme automatique mais non, la « loyauté » et « l'honneur » était au rendez vous, nécessitant d'avoir recours à un combat digne et blablablabla. Nine soupira d'exaspération, terminant sa propre narration de la situation tellement elle le fatigua, à se demander pourquoi ils espéraient avoir une chance. La voix à l'accent russe, parlant un anglais approximatif, de celui du milieu interrompit ses pensées :

- On a décidé de se libérer de vos chaînes et vous serrez un exemple de ceux qui s'opposent à nous. Si vous abandonnez, vous vivrez.

S'arrêtant pour voir une possible peur dans les faits et gestes de leurs interlocuteurs, le Mafieux ne vit que deux personnes à apparence humaine, qui se regardaient dans les yeux, comme si la scène les surprenait. Et chacun détacha son regard pour venir se planter dans le champ de vision de chaque membre de la Mafia ici présente. Sans une once de peur.
Nine se demandait s'ils étaient contrôlés et si ceci n'était pas qu'un coup de l'Académie, tellement ça semblait absurde. Mais en même temps, ce genre de coups bas n'était pas vraiment de leur moral, à moins qu'ils aient eu un nouvel apprenti un peu rebelle sur les bords et donc recrutable.

En guise de réponse, Nine utilisa son contrôle de limites pour réduire à néant la distance entre lui et l'homme le plus à gauche et lui broyer la gorge avec ses propres doigts durcis par de la givre, gelant au passage cette dernière pour éviter toute survie. Son arme sortie, il tira deux balles sur le second qui venait à peine d'enlever la sécurité de son arme, ralenti par la peur et la rapidité de la scène. Désactivant son contrôle qui n'avait duré que quelques secondes, il regarda Blake s'amuser avec celui qui avait pris la parole et une fois le ménage fais, le cryokinésiste rangea son arme à sa ceinture avant de soupirer.

- Une idée de ce à quoi c'est dût ? Ils se rebelleraient pas sans raison.

En guise de réponse, un mot russe fut prononcé, brisant le silence de Moscou. Levant les yeux, Nine vit plusieurs ombres se lever sur les toits, armes de tous genres en mains, se levant telle une armée cachée. Ok, ça expliquait leur assurance.

- Oups.

Fut le seul mot qui sortit de la bouche de Nine, avant qu'il se retourne, réactivant son contrôle des limites pour foncer à l’hôtel, seul bâtiment disponible pour les cacher, non sans maugréer l'utilisation abusive de cette capacité.

- Je suis con. Je suis con. Je suis con. Je suis con. Je suis con. Je suis con.

La scène semblait être au ralenti, les deux renégats se retournant, tandis que la flamme des canons s'allumèrent dans un concert de crépitements, de tout calibres, jusqu'à un tir de rockets qui acheva l'entrée, ravageant tout le seuil de la porte par laquelle les deux renégats venaient de s'y engouffrer.
Les balles s'incrustèrent dans une petite portion de l'entrée, vu qu'ils étaient tous en hauteur à l'autre côté de la rue, mais rester ici releva du suicide. Devant eux, deux choix, monter au 1er étage ou descendre au sous sol. Se tournant vers Blake, un Nine couvert de poussières lui laissa le choix, vu que son instinct à lui l'avait trompé la première fois. Tout en écoutant le choix, le corps de Nine émit une vapeur de fraîcheur, signe qu'il utilisait son domaine, qui gela pendant plusieurs secondes le sol du hall, à en faire une patinoire parfaite.
Dansons.







Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Mar 16 Aoû 2016 - 1:33
[Bu un Monster. pouvait pas dormir. moi avoir fait réponse...
OK.. c'en était ptet pas qu'un....
NGGGGGGGGGAAAAAAAAAAAAH]


Take Cover


« Unless you want to become Swiss Cheese. »






Le silence inhabituel des environs inquiétait apparemment également Nine, qui sur le coup indiqua qu'il aurait peut-être préféré que Blake "mange" son indic. Mnh. L'indic aurait donc trahi les renégats... Très mauvaise idée. L'idée que tous deux venaient d'avoir fût- plus ou moins- confirmée, alors que deux voitures aux vitres teintées firent apparition, quatre personnes du type mafia bien stéréotypée sortant des véhicules. Blake baissa un peu la tête, lançant un regard vers sa main droite, préparant le pouvoir commun qu'il avait reçu de la page volée du livre du Deus- Arcanes. Sous son manteau, il cacha sa main droite- relevant un peu la tête vers les abrutis qui se tenaient face à eux en les .. menaçaient. C'était peut-être la mafia, mais ils voulaient tout de même se frotter à ce qui est censé être des dieux.

Blake lança un regard vers Nine, qui lui avait également fait cela vers Blake- ils semblaient avoir tous deux la même idée.. la même.. réponse à ces gorilles. Bien. Au moins ils se comprennent sans avoir à parler. Même si Blake avait l'impression que seulement quatre d'entre eux... c'était bizarre.

Dans tous les cas, Nine fit le premier pas, utilisant une rapidité surprenante, qui semblait correspondre au Contrôle des limites pour se rapprocher d'un des mafieux. Blake se concentra par la suite sur les deux autres mafieux face à lui, levant son bras droit rapidement vers le plus éloigné qui semblait avoir déjà dégainé son arme... tirant l'arcane de niveau deux chargé depuis quelques dizaines de secondes, peut-être une vingtaine ou trentaine, en plein dans son coeur, faisant reculer le mafieux vers la voiture odot il venait de sortir plutôt rapidement pour qu'il s'y fracasse le dos-même si bon, il était déjà mort vu que c'est un simple humain qui en plus vient de souffrir des dégâts magiques chargés en plein dans le torse.

Blake fit ensuite un pas rapide vers l'avant, une aura sombre rougeâtre entourant son bras gauche, il se rapprocha autant qu'il pouvait, pour assener une attaque " à rallonge", pouvait-on dire. L'aura entoura ses griffes pour former un plus grand bras, une plus grande griffe, qui vint attraper l'autre mafieux, plantant ses griffes dans son corps par la même occasion, pour bloquer ses mouvements ne serait qu'une seconde alors que Blake le tira vers lui... pour planter son bras dans son torse et lui arracher le coeur- Oui oui, lui arracher le coeur. Pour une raison ou une autre, il avait une sacrée envie de le faire... Les murmures dans sa tête étaient plus audibles, et ils donnaient un sacré mal de crâne à Blake... Il prit rapidement le contrôle sur lui même, faisant disparaître l'aura qu'il venait de déchainer, alors que le second mafieux tombait à terre dans un grognement. Trop facile... C'était... beaucoup trop facile.

Blake leva le regard vers les toits, le sang du mafieux coulant encore le long du bras gauche du vengeur. Il restait silencieux en observant les russes qui les observaient également. Comme pour une synchro, Nine demanda ce qui aurait bien pu les pousser à se rebeller. Le vengeur n’eut pas exactement besoin de répondre... Il entendit Nine filer à toute vitesse grâce à son contrôle de limites en lâchant un "Oups". Blake ne fit que grogner alors qu'il commençait à se faire tirer dessus. Blake se retourna même pas une seconde après Nine, le rejoignant dans l'hôtel, même si au moins quelques vingtaines de balles auraient pu toucher le vengeur, par quelconque chance, il réussit à rejoindre la glace givrée qui répétait " Je suis con".

Blake tiqua un peu, dérangeant, mais en même temps pas vraiment. Un peu d'adrénaline. Un peu de sang qui coule. Et le mafieux censé être sa cible doit bien être dans le tas quelque part. Qui sait, c'était peut-être celui qui venait de leur parler. Peu importe, si la mafia russe du coin les trahit, autant les exterminer.

...Si c'est possible, vu le tir de roquette qui vient de presque faire s'écrouler l'entrée de l'hôtel complétement. C'est devenu un vrai champ de bataille rapidement. Nine semblait plutôt vouloir compter sur Blake cette fois ci. Il croisa les bras lâchant un soupir alors que les balles continuaient de filer juste à côté, à s'incruster dans les murs, dans le sol, alors que les deux renégats étaient à couvert. Blake pointa vers le haut.


On monte. On risque de se prendre une grenade sans pouvoir s'éloigner si on va en bas.. Toutes les directions ont des risques, mais essayons d'avoir un avantage de hauteur- voir une issue, même s'il faudra sauter ou grimper.


Sous ces mots, Blake se dirigea vers les escaliers en vitesse, espérant-ou pas- avoir Nine qui le suit... Il remarqua à la dernière seconde que Nine venait de faire une patinoire à l'entrée, c'était une bonne chose- cela permettra de ralentir ceux qui les poursuivent par la, voir les.. neutraliser par coup de chance.

Le vengeur s'arrêta à mi-chemin dans les escaliers, se tournant vers Nine.

J'ai pas de flingue, juste mes arcanes, et c'est plus efficace chargé. J'espère que tu sais te servir de ça à bonne distance.


Après avoir dit cela il continua de monter, allant en premier, prêt à tuer ce qui se trouve sur son chemin- En espérant que ce ne soit pas Azuris, ou Charles et son robot qui danse à la noix...

...Coup de chance, ni l'un ni l'autre n'étaient prêts à trahir Blake.

...Encore moins Azuris...



© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Mer 17 Aoû 2016 - 8:50




~ Ils pâtiront de leur insolence. ~




Mordremoth (Guild Wars 2) a écrit:
"- Le Monde pâtira de votre insolence."



Nine ne sous estimait généralement pas ses adversaires, quel qu’ils soient, mais là, il s'en voulait d'avoir été aussi négligent. Certes, n'utiliser que quelques secondes de son Contrôle de Limite n'était pas un problème en soit, mais vu la quantité d'ennemis, chaque seconde était utile.
Évitant d’ors et déjà de se miner la cervelle avec si peu de problèmes, il acquiesça au choix de Blake et tous deux montèrent à l'étage.

- J'ai pas de flingue, juste mes arcanes, et c'est plus efficace chargé. J'espère que tu sais te servir de ça à bonne distance.
- Méwi, t'inquiètes pas.

Sa réponse pouvait sembler un peu sarcastique, mais il voulait juste souligner qu'il tirait largement mieux que ces péons dehors qui plombait l’hôtel comme s'ils arrosaient un jardin avec un tuyau. Les tirs s'arrêtèrent et des voix russes firent intrusion au rez de chaussé, tandis que les deux Renégats restèrent au premier étage, à l'angle de l'escalier, juste pour voir ce qu'il se passait. A savoir quelques mafieux qui s'étalèrent de tous leurs long sur la patinoire, certains émettaient des cris de surprise, d'autres les cherchant du regard.

A la base, le Glaçon voulait leur tirer dessus, mais ces derniers avaient eu l'intelligence de rentrer en masse. Sans compter qu'il ne pouvait contrôler la glace sous leurs pieds, n'étant pas assez proche, même si sa main gauche émettait une vapeur de glace alarmante. Nom de Zeus, il aurait pu faire brouillard comme domaine, tellement elle était d'une froideur intense, ce qui était son but premier. Baissant la voix, il annonça à Blake.

- Tu vas devoir te battre sans tes yeux, ça ira ? Le couloir va être plongé dans une brume pendant un moment, y a toujours des chambres au cas où.

Ce dernier avait annoncé les chambres pour inciter à Blake à s'y rendre, s'il ne pouvait se battre sans vue. Sinon, ils seraient deux à s'amuser dès que les mafieux monteraient cet escalier. Lançant dans un anglais approximatif, une provocation ne semblait pas de trop.

- Vous mourrez tous ici, humains !

En guise de réponse, des mots russes furent prononcés et les bruits de bottes sur la glace s'activèrent, l'escalier supportant le poids de dizaines d'hommes. Lâchant un sourire comme pour féliciter la persévérance de ces mecs, il l'abandonna aussitôt en se rappelant qu'il n'était pas seul. Nine ne préférait pas qu'un autre renégat remarque qu'il s'amusait bien avec ces humains, aussi ennemis soient-ils.

Pendant ce temps, le cryokinésiste et Blake avaient reculés jusqu'au milieu du couloir, avant d'entrer dans les chambres, laissant leurs portes ouvertes. Les bruits de pas s'avancèrent, les portes des premières chambres furent éclatées, le temps qu'ils les inspectent tous. Ne sachant pas vraiment comment savoir combien ils étaient dans ce couloir, il sortit sa main qui semblait être une cocotte minute tellement elle était d'une force de gel impressionnante et, par la porte et …

... La posa sur le radiateur.

L'effet fut instantané, les secondes avant que le radiateur ne soit complètement gelé, sa température passant de 80° à 0, semblaient durer une éternité, malgré le fait que Nine avait « préparé » sa main en concentrant son énergie dessus. La vapeur transperça le couloir de part en part, incitant les russes à vociférer des trucs aussi compréhensibles qu'un Blake en colère.

Puis la bataille reprit, les ennemis étant aveuglés, Nine ressentait ces derniers qui étaient dans une brume à la fois de chaleur et de glace. Pressentiment faible, mais suffisant pour sortir son arme et tirer à bout portant sur deux d'entre eux, activant son Contrôle de Limites, avant de se coller au mur pour en achever un troisième, terrorisé contre le mur. La sensation de « tuer », n'était pas réellement présente, Nine se sentait simplement entrain de se défendre, et d'appliquer « sa » justice. C'étaient des mafieux, ils mourraient. Fin. Ils pâtiront de leur insolence.

Sa main gelée agrippa un ennemi et la gelure lui prit l'ensemble du coude, tandis que ce dernier hurlait des trucs en russes. « Da, je suis une pomme de terre aussi », qu'il aurait voulu lui répondre, mais difficile d'être con dans un combat intense. Par réflexe, Nine se mit dans le dos de l’ennemi, terminant de lui congeler le coude, que des crépitements se firent sur son bouclier humain, désormais devenu une passoire. Reculant, non sans tenir son « reste » de bouclier, Nine regagna sa chambre tandis que des balles volèrent vers lui. Vu le crépitement des armes, il devait rester au moins trois personnes dans le couloir. Sauf qu'actuellement, il avait autre chose en tête.

Son souffle devenait visible à l’œil nu et chaque parcelle de sa peau émettait une vapeur de fraîcheur, tel un glaçon mécontent. Ne contrôlant pas son pouvoir comme il le désirait, ce dernier se « défoulait » de lui même, en projetant cette aura de fraîcheur, qui pouvait être dangereuse à long terme, au contact de Nine. Tant qu'il n'aille pas câliner quoique ce soit, ça irait, mais son énergie avait été en partie drainée par l'utilisation du contrôle de limites et de sa « main gelée ». Il n'en serait pas fatigué, mais niveau discrétion, c'était fatiguant, à chaque moindre utilisation de son don, cette vapeur arrivait.
Posant une plaque de glace au sol, il la releva doucement pour tenter d'apercevoir la scène dans le couloir.

Ennemis restants, trois.







[HRP : il reste trois ennemis, le reste a fais le tour pour les prendre à revers :cool: ]


Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Sam 20 Aoû 2016 - 21:28

Monster in the fog


« Keep shooting, or you'll be his food ! »




Nine a voulu rassurer le vengeur mais... ce " Maaiiis ouiii!" ne rassurait pas tant que cela. Soudainement Blake se demandait si il n'y aurait pas ... des tirs alliés. Non, ça ira. Il semble tout de même doué avec ce flingue... Il n'aura pas besoin d'essayer d'éviter la trajectoire des balles du glaçon sur pattes.

Dans tous les cas, Nine acquiesça à la décision de Blake et tous deux prirent les escaliers, s'arrêtant tout de même un instant pour observer les russes rentrer à partir d'une couverture. C'était amusant de voir ces humains se fracasser au sol et glisser de tout leur long sur le dit sol. L'un d'entre eux semblait avoir perdu quelques dents dans la chute. Bien fait pour lui. Dans tous les cas, Blake aurait espéré avoir apporté des grenades, en voyant la masse qui venaient de rentrer d'un coup. Malheureusement, ce n'était pas exactement ce qu'il faisait habituellement... Donc cet avantage ne sera pas exactement possible. Blake se fit tirer de ses pensées, et son observations lorsque Nine prit la parole.

- Tu vas devoir te battre sans tes yeux, ça ira ? Le couloir va être plongé dans une brume pendant un moment, y a toujours des chambres au cas où.


Une brume? Le vengeur pourpre hocha la tête. C'était un avantage, même s'ils avaient des armes à feu, ils n'avaient pas de vraies cibles qu'ils pouvaient viser. Nine lança ensuite à haute voix vers les mafieux une sorte de provocation, pour les inciter à venir à l'étage. Nine quitta la couverture pour s'enfoncer dans le couloir de l'étage. Blake le suivit deux secondes plus tard, reculant dans le couloir en entendant plusieurs bruits de pas venant de l'escalier. Ils persévèrent, ceux la.

Les deux renégats s'enfoncèrent un peu plus loin dans le couloir, entrant dans deux chambres différentes. Blake restait à l'entrée de la chambre, commençant à charger un autre sort d'arcane dans sa main droite. Ce qui était bien audible du couloir, c'est que les mafieux éclataient les portes des chambres pour les inspecter, se rapprochant doucement de la zone ou se trouvaient les deux renégats. Blake lança un regard vers l'autre chambre, celle ou se trouvait Nine.. qui sortit sa main de la chambre , qui semblait... congelée? pour la poser sur le radiateur.

L'effet surpris un peu le vengeur, qui vit la vapeur venir du radiateur remplir le couloir peu à peu, créant une brume épaisse après plusieurs secondes. Le combat reprit par la suite.

Blake vit Nine sortir de sa chambre, et entendit des tirs, d'un pistolet semi-automatique, puis d'armes automatiques. Le vengeur posa son regard sur sa main droite, l'arcane qu'il préparait depuis tout à l'heure continuait de charger. A partir d'un moment, il deviendra assez difficile de se concentrer sur l'arcane. Blake vit une silhouette sortir de la brume avec le bruit de tirs d'armes automatiques par la suite, c'était Nine, avec un bouclier humain, qui rentra dans sa chambre pour se mettre à couvert.

Il semblait... projeter de la vapeur, et ne pas apprécier? Peu importe, le plus important c'était les mafieux qui étaient encore dans le couloir. Blake attendit, alors qu'ils continuaient de tirer.. que leur chargeur finisse vide.

...Il n'y avait plus de tirs.




A mon tour...


Sans hésitation, Blake sortit de sa chambre, tirant enfin son arcane dans le couloir, cette espèce de.. canon, laser, traversant la brume. Il avait tiré un peu au hasard, la visibilité étant mauvaise. Le hurlement qu'il entendit au milieu de cette brume indiqua qu'il avait touché quelqu'un. Probablement pas mortel, par contre.. Il finit par courir à travers la brume, ses bruits de pas sourds résonnant à travers le couloir. En se rapprochant, il entendit un bruit familier... une bruit de chargeurs. Quelqu'un paniquait, et avait du mal à recharger son arme... une arme automatique, en plus de cela.

Aux yeux des mafieux, ils pensaient probablement se trouver dans un film d'horreur: Une silhouette sortant soudainement de la brume,griffes en avant, pour planter ses griffes dans les boyaux d'un d'entre eux, avant d'arracher ses griffes de ses intestins pour se servir du corps comme bouclier, l'un des mafieux ayant rechargé et commencé à tirer sur Blake. Il avança rapidement vers celui ci, balançant le corps ensanglanté du mafieux vers son... compagnon d'armes. Celui-ci avait lâché son arme dans la chute, essayant de pousser le cadavre pour se relever...

Blake se retourna vers le troisième, qui venait d'enfin réussir à recharger son arme. C'était celui que Blake avait touché avec l'arcane. Son épaule semblait... carbonisée. Blake fonça vers lui, alors que le mafieux réussit à viser, semblant paniquer, tirant. une balle effleura la joue de Blake, alors qu'il se baissa pour ensuite faire un "uppercut" mais... avec sa main gauche, et griffes déployées. Les griffes se plantant dans sa gorge et traversant sa mâchoire et son crâne, Blake finit couvert de sang après avoir.. arraché ses griffes du crâne du mafieux.

Le dernier, qui était à terre, se releva rapidement, ayant réussi à récupérer son arme par la même occasion... Mais Blake se tenait déjà face à lui à ce moment la, attrapant son arme et la jetant plus loin, alors que le mafieux, lançant des insultes en russe, ou quelque chose de ce genre, tenta de donner un coup de poing à Blake. IL arrêta le coup en attrapant son bras, le tordant avant de donner un coup de genou dans son coude- imaginez simplement ce qu'il s'est passé ensuite avec son bras.

Le mafieux lâcha un cri de douleur, alors que Blake le força à genoux, face aux escaliers, levant sa tête pour avoir sa gorge bien visible. Blake posa ses griffes sur sa gorge... avant de les planter, et arracher la gorge du mafieux. Encore plus de sang pour couvrir le vengeur... pour le rendre "pourpre." Blake laissa le corps la, à genoux, sa tête pendant à moitié sur son dos, reculant dans le couloir à travers la brume. peut-être que la vue du massacre incitera un ou deux d'entre eux à reculer.

Probablement pas.

Il entendit plus de mots russes. Par contre.. ils venaient de l'autre côté. Est-ce qu'ils voulaient les piéger? Blake grogna en retournant dans sa chambre, s'abritant. Il y avait un escalier pour le personnel uniquement, ou quelque chose du genre?

...Autre chose surpris Blake. Une fenêtre brisée, avec une sorte de paquet cadeau au milieu de la chambre ou Blake se trouvait juste avant.

" Je passais dans le coin, et j'ai vu que tu allais bientôt être dans la merde. Du coup voila un petit cadeau pour toi et ton pote. En espérant que je me suis pas trompé de chambre en contrôlant le drone. - Charles. ♥"

Drone? Blake leva les yeux pour voir une sorte de gros drone dehors face à la fenêtre, pas vraiment un genre de drone qu'il ait déjà vu de toute sa vie...

Peu importe. Charles se trouvait dans les parages? Et il savait qu'il y aurait une embuscade ici? Bordel, cet abruti aurait pu ramener son robot... Dans tous les cas, Blake ouvrit rapidement le paquet, y découvrant... deux mitraillettes. Spécifiquement le FAMAS, une arme française... Deux chargeurs chacune. C'était un début.

Blake en prit une, la chargea en mettant l'autre chargeur en poche, envoyant le paquet vers l'autre chambre, ou se trouvait Nine.

Cadeau d'un abruti d'humain. J'espère que ton espèce de problème de froid ne va pas t'empêcher de la manier.


Blake enleva la sécurité de l'arme, tendant l'oreille, entendant encore ces voix russes...



© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)


[.... Vii.. je sais... un peu facile de dire " Charles a envoyé des mitraillettes, cool!" mais bon... x) ]


Dernière édition par Blake Charon le Ven 26 Aoû 2016 - 12:51, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Ven 26 Aoû 2016 - 6:55




~ "- 3e étage, non ?" ~




Yomikawa (Railgun) a écrit:
" - Il ne faut pas décider soi même de ses propres limites. "


Le temps que Nine se débarrasse de son bouclier passoirisé, ce fut au tour de Blake de s'élancer, comme s'ils participaient tous deux à une simple activité sportive. Sauf que vu la quantité de sang qui émanaient de l'affrontement, l'ambiance y était … différente.

Puis, un léger calme revint, avant que Blake s'affaire dans sa planque provisoire et que des russes s'affairaient derrière eux. Recevant un paquet à ses pieds, c'est en le déballant que Nine comprit qu'il n'était pas le seul à s'amuser avec les humains.

- Cadeau d'un abruti d'humain. J'espère que ton espèce de problème de froid ne va pas t'empêcher de la manier.

Ou, vu la réaction sèche, peut-être que si. Hochant la tête en guise de réponse, Nine savait qu'une utilisation à long terme d'une arme à feu serait néfaste, car son pouvoir finira par gêner les mécanismes de cette dernière. Mais bon, ici, le long terme était une notion totalement ignorée vu que chaque seconde comptait et qu'actuellement, la porte de sortie s'ouvrit à la volée, pour amener plusieurs russes.

Dont leurs premières images fut deux canons braqués sur eux.

Posé contre la calandre de la porte, les deux renégats visèrent et tirèrent dès l'ouverture de la porte. Sauf qu'évidemment, le Nine n'ayant jamais utilisé de Famas, comprit que son arme était en trois coups et non en automatique. Mais ça ne changea par au fait que trois balles allaient se figer dans le ventre du plus proche humain, dorénavant cadavre.

L'appui contre le cadre de la porte lui permit d'avoir un recul limité, mais les armes lourdes et lui, ça faisait deux. A moins que c'était un fusil d'assaut ? Où peut-être une arme d'appoint … Bref, un type de machin qui tire des balles métalliques, ça suffira. De son vivant, il n'avait pas vraiment étudié les armes, alors de sa divinité... Merde quoi.
Les secondes passèrent, les corps tombèrent et les munitions pleuvèrent. Si, ce verbe existe, laissez cette rime la.
Dans tous les cas, les deux derniers russes eurent le temps de rester dehors, tirant de temps en temps aléatoirement dans le couloir, jusqu'à ce que des tirs de famas les fauchent à travers le mur. Dès la dernière balle, un silence se fit. Ce que Nine ne put s'empêcher de remarquer.

- Ah. Un peu de silence.

S'avançant avec précaution pour vérifier l'état de chaque mort, il fut surpris par un survivant blessé et se jeta sur un Nine qui tira par réflexe. Et une carotide éclatée, une, le faisant tomber à la renverse, des gazouillis qui s'échappaient de sa gorge jusqu'à l'inertie du corps.
Sauf qu'en prime, Nine avait reçu suffisamment de sang pour en faire une peinture, éteignant sa clope au passage qu'il venait d'allumer avant de tirer au fusil.

S'essuyant vainement le sang qui dégoulinaient désormais sur son visage et jeter non sans un soupir sa clope pour en rechercher une autre, Nine appuya sur les deux boutons de l’ascenseur et attendit. Il attendit simplement. De toute façon, les cadavres, ça ne parlait pas beaucoup, sauf si on était médecin légiste, alors la, c'était un vrai bavard. Oh, et il y avait Blake, mais qu'est qu'il pouvait lui dire ? Hey, tu sais que t'es couvert de sang ?

- Au moins, t'es de la même couleur que ton manteau.

Ah bah si, il l'a dit. Crétin de Ni-... Bref. Les deux ascenseurs arrivèrent presque en même temps, Nine se contenta de balancer un cadavre dedans, histoire de mettre en garde et envoya ce dernier au rez-de-chaussée. Concernant celui qui provenait du rez de chaussé, il était vide et les deux renégats s'y engagèrent. Y a des vilains dans tout l'hôtel, pourquoi prendre les escaliers quand un ascenseur vous y attend ? Surtout quand il peut s'écraser.
Mais comme les escaliers étaient à l'autre bout du couloir et qu'ici, les ascenseurs étaient disponibles, sans compter la sortie de secours qui devait être blindée d'humains en bas.

Et walla walla. Un silence de taille s'installa pendant que la cage d'acier s'ébroua et amena les deux apprentis dieux vers les étages supérieurs. Sauf qu'il arrêta au deuxième étage et s'ouvrit. Pour faire face à deux colosses. Mais réellement des colosses humains, chacun devant dépasser les 2m, dont un gilet pare balle ornait leur buste et que chaque bras semblait faire la taille du cryo'. Le silence resta tellement de marbre que la seule réaction que Nine eut... fut de refermer les portes en appuyant sur le bouton.

- 3e étage, non ?

Manque de bol, les portes s'ouvrirent de nouveau au 2e étage et cette fois, les deux humains ne semblaient pas réticent à vouloir laisser ces pauvres renégats partir. Le premier réflexe aurait été de se jeter sur eux, mais vu leur taille, Nine ne pouvait le faire sans le contrôle de limites Malgré sa rapidité de réflexion, ce ne fut pas assez pour que l'un d'entre eux saisisse le plus petit Renégat par le col et le jette à travers le couloir.
Vol qui fut interrompu par un mur, donc le fracas semblait assourdissant. Nom de Zeus, ça réveillerait un mort, un tel choc, il eut à peine le temps de relever la tête que le pied du colosse le loupa de quelques centimètres, pour aller s'encastrer dans le mur, tandis que l'autre s'occupa de Blake. Ok et me laisser souffler, sinon ?

Posant son pied sur celui de l'adversaire pour le geler sur place, Nine tenta directement de lui saisir la gorge mais à peine il le frôla que l'ennemi lui saisit le bras tandis qu'il lui balança son poing dans le ventre. Balancer était un faible mot, plutôt fracasser. Le souffle coupé, Nine dut activer son Contrôle de limites et se dégagea de l'humain, son pied gelé au sol. Et il le vit.

Un 9. Tatoué sur le cou.









[HRP : Les deux baraqués ont un « 9 » gravés sur la nuque et sont totalement insensibles, leur visages sont inexpressifs jusqu'à leur mort. Et une grande force physique, mais humaine. Y a des explosifs tout le long du 2e étage, à toi de découvrir comment se barrer :cool: ]


Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Sam 27 Aoû 2016 - 13:24

Super-Humans?


« No, Looks more like gorillas to me »


Par chance, ces FAMAS que Charles avait fourni leur auront bien servis: Blake et Nine avaient vidé leur chargeur sur les mafieux qui couraient à travers le couloir, les deux seuls qui avaient posé une vraie résistance étaient ceux en couverture, Mais par chance les " murs" ou ils étaient à couvert ne semblait être que du placo... Du coup.. les balles traversèrent le mur placo facilement, allant se loger dans le corps des mafieux à couvert derrière. Les mitraillettes avaient été utiles, et il restait encore quelque balles dans le chargeur de Blake, il garda donc l'arme pour l'instant, commençant à marcher dans le couloir, au milieu de tous les cadavres.

Nine avait appelé les deux ascenseurs, balançant quelques cadavres de mafieux de mafieux dans l'un deux en le renvoyant au rez-de-chaussé, probablement pour .. avertir les prochains qui décideraient de les poursuivre.

- Au moins, t'es de la même couleur que ton manteau.


Blake tourna la tête vers Nine, visage complétement ensanglanté, avant de se regarder lui même... Effectivement. Le vengeur pourpre a bien trouvé son surnom.

Pas faux...


Les deux renégats entrèrent ensuite dans le deuxième ascenseur, probablement risqué, mais peu importe. Blake fixait l'entrée de l'ascenseur silencieusement. Étrangement, l’ascenseur s'arrête au deuxième étage... La première chose que Blake vit fut un haut de costard, de quelqu’un d'assez... imposant. Blake leva un peu le regard pour regarder le colosse face à lui dans les yeux. Deux inexpressifs en train de se regarder, c'est étrange.

Les portes de l'ascenseur se refermèrent.

- 3e étage, non ?


Nine...




Les portes s'ouvrirent à nouveau, et cette fois, l'un de deux colosses qui se trouvaient à l'entrée de l'ascenseur attrapa Nine, pour le balancer à travers le couloir. Blake leva le FAMAS vers le colosse qui était face à lui, voulant lui tirer dessus, mais Le dit gorille attrapa l'arme avant de la balancer dans le couloir derrière lui, Blake tiqua un peu, donnant un coup de griffe au niveau du bras du colosse... Et finissant assez surpris en voyant qu'il n'a pas du tout réagit à la douleur, donnant un coup de poing à Blake avant de le tirer hors de l'ascenseur, le balançant au milieu du couloir.. Le renégat cracha un peu de sang à terre, se relevant face au colosse, esquivant cette fois un coup qui visait sa mâchoire. Saletés... Du coin de l'oeil, Blake vit ce qu semblait être pas mal d'explosifs de type.. C4, ou C3, placé partout au deuxième étage. Et merde, ils sont la que pour retarder les renégats pour qu'ils soient dans l'explosion?

Pas le temps de réfléchir plus que ça, Blake se prit un autre coup de poing, crachant encore du sang à terre, une aura inquiétante finit par entourer Blake, alors que le colosse s'avançait encore vers lui à ce moment, alors que Blake préparait un autre coup de griffe chargé. Il baissa violemment ses griffes, presque en fracassant le sol, l'aura suivit le mouvement de son bras, allant trancher un bras du colosse, qui posa son regard sur son épaule, inexpressif, il continua d'avancer par la suite. Blake grogna, courant vers lui pour feinter de donner un coup, faisant se baisser le gorille alors qu'il essayant de bloquer le coup, Blake planta ses griffes dans le nuque de l'humain, remarquant le tatouage "9"... Mais même comme ça, le colosse ne réagit pas, son système nerveux a simplement.. " Buggé" pendant une seconde, avant de donner un autre coup de poing violent dans l'estomac de Blake, qui essayait d'arracher la tête de l'humain pour qu'il meure enfin. Un craquement sourd retentit, alors qu'il se fit repousser par le colosse, qui avait la tête qui pendait un peu de côté, visage toujours complétement inexpressif, il finit par s'écrouler après deux pas de plus, vidé de son sang. Blake se retourna vers Nine qui s'occupait de l'autre humain de son côté, voyant le FAMAS sur le chemin, il le récupéra sur le chemin, tirant sur le colosse, espérant que cela aidera, voyant les explosifs, il tiqua un peu, essayant de trouver une issue, autant d'explosifs vont faire sauter tout l'hôtel. Puis il vit une issue: par la fenêtre d'une chambre un peu plus luxurieuse, la porte était fracassée, et il vit un toit de ce qui semblait être une boutique assez proche pour tenter un saut.


Nine!! Par Ici!


Il hurla pour essayer d'avoir l'intention du glaçon sur pattes, montrant la sortie, Il finit par courir dans la chambre, sautant par la fenêtre, manquant de peu le toit, il s'accrocha au mur grâce à ses griffes, avant de grimper sur le toit en continuant de courir, plusieurs tirs fusant, il se mit à couvert derrière une cheminée, couvrant la sortie de Nine des quelques mafieux qui étaient restés dehors sur les toits. Il utilisait les balles qui restaient dans le chargeur de la mitraillette, attendant que Nine passe par la fenêtre. Il utilisait un contrôle de limites, il devrait pouvoir sortir rapidement... non?




© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Mer 14 Sep 2016 - 20:39




~ "- Sauf si t'as un hélico dans ta poche ? " ~




Accelerator (To Aru No Majustu Index) a écrit:
"- Le fait que je sois faible ne signifit pas que tu es plus forte que moi. "


Son cœur loupa un battement à la vue de ce signe. De ce chiffre. Avec une phrase qui résonnait en boucle.

'' 9 est un chiffre redouté, dans la langue japonaise, étant de même prononciation que ''Souffrance''

C'était une phrase, écrite à la main, sur un document original qu'il avait lu dans un certain bureau. Comme si la phrase a été rajoutée après, une « info supplémentaire ». Et étrangement, ce chiffre résonnait en boucle dans l'esprit de Nine. En fait, il a toujours eu cet écho dans sa conscience, depuis qu'il existe, comme si en le scalpant, on verrait un 9 tatoué sur son cerveau.

Secouant nerveusement la tête, ce n'était pas vraiment le moment de s'encrasser de pensées chiantes de ce type, même si les mecs en face d'eux étaient vraiment étranges. On dirait presque des … marionnettes. Le colosse se contentait de chercher à avancer, avec un pied gelé au sol et forçait jusqu'à en détruire la glace, le regard vide.
La vue des explosifs termina de le ramener sur Terre et le renégat agit par instinct de survie, plutôt que par envie d'en savoir plus.

Utilisant son contrôle de limites, il resta à distance mais jeta son pied contre le genou du type, dont le craquement fut sonore et plia ce dernier qui se retrouva être à sa taille, alors qu'il était à genoux. Plus grands, tu meurs, Nom de Zeus. Deus, plutôt. Rebalançant un coup de pied, le renégat vit avec stupeur que le colosse l'avait bloqué à deux mains, non sans mal vu les fissures qui apparaissaient sur le sol, mais bloqué quand même. C'était en utilisant sa capacité physique divine, et ça surprenait sacrément qu'un humain arrive à vous bloquer de la sorte. Ou est ce simplement parce que Nine était faible ?
L'idée ne lui plut pas réellement et même si sa jambe était toujours en l'air, il se laissa tomber sur le dos. Le temps que son dos touche le sol, ce dernier avait déjà dégainé et tirer plusieurs balles dans la gorge du colosse. Et le dos toucha le sol, en même temps que le sang qui coulait du colosse … qui s'effondrait sur lui. Putain de bordel de merde, une centaine de kilo qui vous tombe sur la gueule, ça surprend.

Son contrôle toujours activé, il le poussa pour se relever et remit son arme à la ceinture, non sans ignorer le sang qui avait giclé sur lui.

- Nine ! Par Ici !

La voix de Blake perfora la pièce et il vit le renégat à la cape s'envoler vers la fenêtre et la traverser. Batmannnn. Yeah. Sans même prendre l'idée de réfléchir, il fonça à travers le couloir et fit de même.

Oh putain que c'est loin.

L'appui fut néanmoins suffisamment fort pour qu'il s'élance en hauteur et atterrisse en beauté, non loin d'un Blake qui imitait le Père Noël à capturer une cheminée. Depuis le début de l'attaque, Nine avait dût dépasser une bonne minute d'utilisation et il aurait sifflé d'admiration que des humains l'obligent à en abuser autant. Ayant oublié le FAMAS dans la cage d'escalier, Nine se contenta de changer de chargeur de son Berreta et chercha une sortie. Par qu'accessoirement, ils étaient coincés sur un toit, avec des tirs provenant d'un autre toit et qu'il fallait s'éloigner rapidement de l'hôtel qui était juste un gros tas d'explosifs. Des cheminées permettaient une bonne couverture mais ils furent arrêtés par un vide entre deux ruelles. Sans compter qu'il n'était pas discret avec sa vapeur de fraîcheur qu'il émettait sans cesse.

- T'inquiètes pas pour la vapeur, ça n'a presque aucun effet, juste que je suis une cocotte minute ambulante dès que j'utilise mon domaine. Puis-..

Il n'avait pas réellement eu le temps de continuer sa phrase, la déflagration de l'hôtel avait un impact tel qu'ils furent tous deux tombés à la renverse, des projectiles en tout genre volant à travers le ciel, le panache de fumée et de flammes qui semblaient imiter un enfer humain. L'onde qui en émanait avait impacté toute la ville, qu'elle soit sonore ou physique. Ils y avaient mis les grands moyens, ces fous.
Mais Nine en profita pour préparer la sortie à sa manière et joint ses deux mains … pour les fracasser contre le sol. Plusieurs coups suffirent et tous deux tombèrent comme des sacs à l'étage en dessous, étage qui possédait désormais une vue sur ciel ouvert.

Deux personnes, collées l'une contre l'autre, terrifiées par la situation, semblaient penser à leur dernière heure en regardant deux idiots tomber dans leur appartement comme des sacs à patates. Nine leur jeta un rapide coup d’œil et leur fit juste signe d'être silencieux, un doigt sur ses lèvres, avant d'encastrer de nouveau le sol pour passer à l'étage en dessous. Divers tuyauteries et morceaux de pierres en tout genres ornaient le sol quand il toucha le sol de l'étage en dessous.
Une fois que Blake l'ait rejoint, il préféra expliquer, histoire de.

- On devrait être suffisamment près du sol, on saute d'ici dans la rue arrière et on se choppe une voiture. Sauf si t'as un hélico dans ta poche.

L'humour était toujours présent, mais le sourire, non. L'histoire du tatouage pesait sur Nine et le fait d'avoir perdu une information potentielle de taille le faisait grandement chier.
Pendant que deux têtes humaines tentaient de regarder par dessus le trou qui ornait leur appartement, les deux renégats prirent leur souffle et sautèrent à travers une fenêtre, pour tomber sur une ruelle, heureusement déserte.












Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Mer 21 Sep 2016 - 11:46

Out of Control


« This power has its limits. »




- T'inquiètes pas pour la vapeur, ça n'a presque aucun effet, juste que je suis une cocotte minute ambulante dès que j'utilise mon domaine. Puis-..


Boom. L'explosion qui venait de l'hôtel fût assez importante pour interrompre les explications de Nine au sujet de cette vapeur sacrément fraiche qui l'entourait. Blake tomba un peu sur le côté avec le souffle de l'explosion, tirant en même temps les dernières balles qui se trouvaient dans son arme sur un des mafieux du toit en face, qui tomba du dit toit. Blake se remit ensuite derrière sa couverture. Il fallait trouver une sortie, c'est certain. Pendant ce temps... Blake entendit plusieurs fois un bruit sourd. Il tourna la tête vers Nine, qui était en train de fracasser le sol, deux mains jointes. Peut-être avec son contrôle des limites, même si ce bâtiment semblait vraiment être.. fragile. Blake fronça les sourcils.

Mais qu'est-ce que tu fous-


Au moment ou il finit son dernier mot, Il sentit le sol- le... toit- s'affaisser sous eux, les faisant tomber à l'étage en dessous. Blake grogna un peu en essayant de reprendre un peu son équilibre... Et il remarqua que Nine n'arrêtait pas, continuant de fracasser le sol pour aller en bas. Du coin de l’œil, Blake remarqua également deux humains collés l'un à l'autre, terrifiés. Nine fit un autre trou dans le sol, tombant tout seul dans celui-ci cette fois. Blake lâcha un soupir, sautant ensuite dans le trou-heureusement pas trop haut- pour rejoindre Nine, dépoussiérant son manteau alors qu'il fixa Nine, attendant une explication, que le glaçon lui fournit.

- On devrait être suffisamment près du sol, on saute d'ici dans la rue arrière et on se choppe une voiture. Sauf si t'as un hélico dans ta poche.


Blake tiqua un peu sur le coup, secouant la tête pour la partie sur l'hélico, mais étant pour l'idée de se prendre une voiture et filer. Dans toute ce bazar, pleins de ces mafieux auront perdu la vie. Et il y a l'information sur ces espèces de.. bêtes qui ont ce "9" tatoué sur le cou, et qui ne semblent ressentir absolument rien. Elle serait probablement importante à donner à la guilde. Même si cela aurait été bien d'avoir un corps à examiner avec...

Dans tous les cas, Les deux renégats sautèrent par la première fenêtre en vue pour atterrir au sol, dans une ruelle qui semblait déserte jusque la. Bonne nouvelle, ils auront peut-être le temps de voler une voiture pour prendre de la distance. Ils auront besoin de se regrouper, et de préparer une attaque. Trahir des êtres sur le chemin de devenir des divinités... Même s'ils étaient capable de tuer les deux renégats, c'était tout de même une grosse erreur.

Blake se leva, regardant des deux côtés de la ruelle, faisant signe à Nine de le suivre lorsqu'il remarqua ce qui semblait être l'avant d'une voiture plutôt vieille au bout de la ruelle. Il partit devant, fonçant en espérant ne pas avoir à s'occuper d'autres mafieux-

-... Malheureusement, si. Dès qu'il arrivait au bout, un homme en costume et 9mm en main sortit de sa couverture, visant Blake. heureusement il était assez proche pour lui sauter dessus et lui trancher la gorge avant qu'il ne puisse tirer. Le vengeur a eu beaucoup de moments ou il a eu de la chance, aujourd'hui. Sauf que maintenant, il était hors de la ruelle, et un autre homme se préparait à sortir son arme et tirer sur Blake, de plus loin, cette fois.
...Soit il se prenait une balle, soit...

Il se dit qu'il n'avait pas le choix, et lâcha un regard rapide vers Nine, espérant qu'il arrive à s'occuper de Blake lorsqu'il sera.. hors de contrôle.



Il fit apparaître une nouvelle fois l'aura, cette fois, cela le faisait bien plus souffrir, et il sera les dents, alors qu'il donna un autre coup pour achever le mafieux qui était plus loin, avant de lâcher un hurlement de douleur, l'aura sombre et rouge soudainement devenant ... statique, ou plutôt saccadé. L'aura semblait entourer Blake, alors que le mafieux, gorge et bras tranché, s'effondra à terre, alors que Blake lui tomba un genoux, son bras gauche désormais paralysé, il ne pouvait plus le bouger, et l'aura semblait rester autour de lui... Il se releva, alors qu'un sourire... inquiétant apparaissait sur son visage.

Aaaaah....


Son bras gauche ne répondait plus, des murmures envahissaient complètement son esprit, et il n'arrivait pas à discerner les mots... Il ne savait plus qui il était. Il voulait juste... Tuer. Tuer autant d'humains que possibles. Tout ce qu'il y a sur son chemin, absolument tout.

La voiture était juste à côté de lui.. et pourtant, il l'ignorait, complétement, alors qu'il regardait autour, cherchant une cible, avant de voir Nine... son aura divine l'aura peut-être sauvé sur le coup, car Blake ne l'a pas considéré comme humain, et son regard rouge brillant cherchait une autre cible, avant de tomber sur une femme qui se cachait dans une autre ruelle.

Il bondit, l’attrapant par le cou, et la plaquant au mur, la soulevant un peu avec son bras droit, l'étranglant. Sur le moment.. il adorait la voir supplier. La voir commencer à étouffer. Il ne réfléchissait plus- il ne voulait que tuer et torturer.

Hahaha... c'est.. divin...


Peut-être que Nine pourra essayer de le forcer à aller dans la voiture pour s'enfuir avant qu'il ne se prenne plusieurs balles, à foncer dans le tas pour essayer de tuer tout ce qu'il voit...



© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)



[... je regrette un peu en fait sur le coup, en tapant j'étais un peu en mode " Ouuuh c'est méchant " .. mais.. meh! Allez, il va rester comme ça deux trois heures maintenant. 8D /PAN/ ]
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Dim 2 Oct 2016 - 6:18




~ "- Bon, tu es de mon côté ou pas ? " ~




Caporal Rivaille (Shingeki No Kyojin) a écrit:
"- Moi je ne sais pas. Je n'ai jamais su. Croire en sa propre force, ou croire en les décisions de compagnons dignes de confiances, personne ne sait ce qui est juste. "



L'idée de creuser des trous semblait aussi simple que stupide, mais réfléchir suite à la situation actuelle, ne semblait pas être de l'avis de Nine, qui préférait faire à son instinct. Ses mains étaient légèrement recouvertes de givre, ce qui avait augmenté leur poids pour permettre le mode perceuse. Restait à ignorer la douleur d'avoir détruit un mur à mains nus, même si le Contrôle de Limites palliait à ça.

Et la situation actuelle pourrait être dangereuse, poursuivie par la Mafia, possible trahison, fuite d'informations, tous humains auraient été soient terrifiés, soient choisiraient une retraite. Mais n'ayant pas affaire à des humains, la logique en est différente. Même si les humains pouvaient gêner, ce n'était pas vraiment un ennui d'être poursuivi, la priorité et le problème principal, c'est pourquoi. Ainsi que récupérer des informations. Et survivre. C'est bien de survivre. Se faire ramener en miettes à la Guilde Noire et subir un possible bizutage, c'est vexant. Légèrement.

Même si actuellement, Nine avait sa petite idée sur la fuite, vu que son indic ne donna pas signe de vie. Soit ce dernier était en miettes, dans un coin, soit il était la source de la trahison, sauf qu'aucune des deux raisons était réellement utile, vu qu'il serait certainement loin d'ici. Seule la retrait-... le repli stratégique semblait optimal. Et nom de Zeus, devoir réfléchir faisait passablement chier un Nine qui préférait être instinctif.
Ayant demandé la localisation de la voiture à Blake, il en profita pour sortir une énième clope et se retourna pour éviter une balle perdue et voir un énième cadavre apparaître. Avec une énième arme qui tombe au sol. Et une énième vie de perdue.

Sauf qu'en croisant le regard de Blake, Nine sentit... rien. Qu'est qu'on pourrait voir dans un regard, à part les yeux de la personne, de toute façon ? Quoiqu'il en soit, un Blake tomba à genoux, avant d'émettre un sourire tout droit sortis de films hollywoodien, sauf que la, c'était réel. Tout comme l'aura néfaste qu'il émettait, ce qui aurait étouffé un pro du magnétisme. La cigarette quitta les lèvres du cryokinésiste pour tomber au sol, avant qu'un lonnnng soupir ne soit poussé. A la vue du regard et du sourire que ce dernier émettait, c'était tout, sauf Blake. Frottant entre ses yeux avec ses doigts comme pour se préparer à une migraine, il intensifia son domaine du froid, à en émettre une froideur néfaste.

- Bon bon bon.

Évidemment, ça n'était pas vraiment instantané, son domaine, faisant profiter à Blake de sauter sur une pauvre femme qui semblait simplement être une parfaite inconnue. Le regard terrifié, impossible de le décrocher de celui qui lui faisait face, elle semblait aspirée par la force de ce dernier, tellement il l'écrasait. En soit, ce n'était pas vraiment anormal, elle était en face d'un être vivant proche de Dieu.

- Hahaha... c'est.. divin...

Arrivant à la hauteur du couple de l'année, vu la beauté de la femme, il y avait mieux comme méthode de drague, que de lui saisir la gorge jusqu'à l'étouffement. Par chance, c'était le bras droit qui l'étranglait, permettant à Nine de le saisir et de serrer suffisamment pour … ne rien faire. Le dénommé Blake refusait de lâcher prise malgré la main glaçante qui lui tenait le bras. Forçant ce dernier à poser simplement son pied sur l'abdomen du renégat et avec l'appui du mur, le projeter suffisamment loin pour le détacher de la femme.
Avoir sauvé un être humain était quelque chose d'inconcevable, mais tant que cela restait inconnu, il n'y avait aucun problème, pour Nine. Restait à faire rentrer Dark-man dans la voiture, s'il acceptait de le suivre, vu qu'il avait surtout envie de taper de façon torturante.

- Suis moi, on va aller torturer des gens !

Silence comme l'eau dans un désert.
Ok.
D'autres mafieux en profitèrent pour arriver de devant la ruelle et se retrouvèrent face à un Blake tout sourire et un Nine cocotte minute. Y avait mieux comme situation. Se jetant sur le plus proche pour saisir sa gorge et la geler tout en le maintenant via le contrôle de limites, Nine reçut une gerbe sur le côté du visage. Le second semblait s'être fais massacré par un Blake qui s'amusait un peu trop. Et vu que ces derniers pourraient revenir n'importe quand, il n'avait plus le choix.

Ouvrant la porte de la voiture à la volée, non sans avoir fracassé la vitre, il se rappela avec effarement qu'il ne savait absolument pas comment démarrer ce truc sans clef. Et pas de voitures nouares mafieuses suffisamment proches. En revanche, le sac de la jeune femme était toujours la, tandis que cette dernière, évanouie, gisait sur le sol comme un vieux sac de pomme de terre. Farfouillant ce dernier il jura d'aller faire une prière à Deus en obtenant les clefs.

Sans un mot, lâchant juste un soupir, Nine attrapa le grand Blake par les épaules et le jeta comme un sac dans la place passager, remerciant le contrôle de limites d'obtenir un tel résultat. Faisant le tour rapidement, il prit la place et démarra en trombe sous des chapeaux de roues pour éviter que DarkBlake ressorte. Enfin, « démarrer sur des chapeaux de roues », c'était surtout faire marche arrière pour tourner à la direction inverse des mafieux. Tournant, non sans se prendre le mur par sa maaaagnifique conduite, Nine reprit de plus belle et arriva finalement dans une avenue plus soft. Le renégat en profita pour essuyer le sang qui coulait sur lui et surveiller son … euh... « coéquipier ».

- Bon, tu es de mon côté ou pas ?

La phrase était directement vers la personne qui semblait être Blake mais vu le changement de personnalité totale, à savoir le grand sourire et les morts lentes qu'il avait infligés, étaient suffisants pour convaincre le domainiste du froid qu'il était avec un schizo.
Prenant une autre direction, il se dirigea vers la gare, espérant que n'importe quel train soit suffisamment prêt pour eux. Ces derniers étant légèrement plus disponibles que les avions et surtout moins chiants à embarquer, du moment que les poursuivants n'étaient pas déjà sur place.

Après, ils auraient pu combattre pendant des heures, avec aisance, ces rigolos, mais deux problèmes de taille étaient présents. Quelqu'un de suffisamment puissant avait enlevé l'influence de la Guilde Noire sur l'organisation humaine. Et le second problème, c'est que Nine ne savait pas compter et qu'il n'y avait qu'un problème, suivant la réponse de son partenaire de route. Abriti.











Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Sam 8 Oct 2016 - 12:40

Anarchy


« Roar. »






Blake sentit quelque chose à son bras. Froid. Très froid. Pourtant il ne lâcha pas prise, son regard fou se plaçant simplement sur le bras.. gelé qui tenait son bras droit. Il sentit par la suite une sorte de choc au niveau de son abdomen, le forçant à lâcher le cou de la femme, et de reculer sous l'impact du choc, toussant un peu.. et grognant également, avant de lâcher un petit rire... C'était... différent, de la part de Blake.

- Suis moi, on va aller torturer des gens !


Blake leva un peu le regard vers Le glaçon, penchant la tête un peu de côté, confus. Ce n'est pas ce qu'il faisait? C'est amusant de tuer et torturer des humains non?... Son regard se déplaça un peu, voyant d'autres humains en costume apparaître de la ruelle. Blake reprit un sourire énorme, avant d’immédiatement sauter sur l'un d'entre eux... se prenant une balle à l'épaule gauche au passage. L'aura néfaste qui entourait le vengeur- ou ce qui semblait être le vengeur- semblait persister, ayant tout de même encore des mouvements saccadés autour de lui, comme si Blake en perdait le contrôle, mais que son corps lui-même refusait le "contrôle total" de cette aura qui sur le coup... ne semblait pas exactement " appartenir" à Blake... Si vous comprenez votre narrateur.

Dans tous les cas, Blake ne fit pas qu'ignorer la douleur, il rit de plus belle, semblant apprécier la douleur, que ce soit la sienne ou celle des autres. Son bras gauche étant paralysé, Blake ne fit que frapper à répétition l'humain sur lequel il a bondi avec son poing droit, s’endommageant un peu la main droite à force de frapper un peu trop fort. Mais le crâne de l'humain, sous ses hurlements, lâchait des craquements alors que des gerbes de sang sortaient de sa tête.... Vu que Blake a décidé de lui attraper le crâne et de le fracasser contre le béton à répétition à un moment.

Après cela, il ramassa l'arme de poing et ce qui semblait être une grenade... avant d’immédiatement se faire balancer dans une voiture, place passager. Il lâcha l'arme de poing sur le coup, mais avait gardé la grenade bien dans la main droite. Il vit un groupe de mafieux arriver, de sa... position. Il lâcha un grand sourire, dégoupilla en mordant la goupille de la grenade, avant de péter la fenêtre de la voiture , balançant la grenade vers les mafieux... avant de se faire balancer dans tous les sens avec la conduite d'un Nine pressé.

Blake gardait un grand sourire, comme un enfant, alors qu'il tourna la tête pour voir la grenade exploser et quelques mafieux s'envoler avec le souffle de l'explosion.

Hehehe.. Boom...


Blake se remit droit dans son siège, sourire aux lèvres, visage couvert de sang, à force de trancher et tabasser des humains. L'aura qui continuait d’émaner de lui ne devenait pas plus puissante, mais refusait de disparaître, et semblait encore plus... inquiétante que normalement.

- Bon, tu es de mon côté ou pas ?


Blake tourna la tête vers Nine, son regard rouge.. brillait presque. L'aura divine de Nine aura probablement été le facteur pourquoi Blake n'avait pas envie de lui sauter dessus et l'étrangler. Il gardait son sourire, avant de placer son regard sur la route. Rien sur la route. Il faudrait faire exploser des choses. C'est bien, faire exploser des trucs.

Le glaçon tourna dans une autre route... Et Blake vit un autre humain au téléphone. Comme par instinct et réflexe, Blake se pencha rapidement en attrapant le volant, faisant tourner le volant pour aller écraser cet humain. Mais il se fit rapidement repousser et remettre à sa place sur le siège passager, probablement grâce à Nine et son contrôle de limites... ou simplement parce que lui pouvait utiliser ses deux bras, contrairement à Blake. La voiture n'aura que légèrement dévié de sa trajectoire.

Blake gardait un sourire aux lèvres, constant, alors qu'ils se rapprochaient de la gare... Il fallait peut-être l'assommer pour être sûr qu'il ne saute pas encore sur d'autres personnes en leur fracassant le crâne..



© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)



[ VOila VOila... j'ai tenté une petite réponse malgré la fatigue! Je voulais absolument répondre, donc j'ai ignoré la fatigue, j'espère que c'est bien! ^w^ ]
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Sam 15 Oct 2016 - 1:39




~ "Il ne manquerait plus que le train soit infesté de mafieux, tiens. " ~




Yomikawa (Railgun) a écrit:
"- Il ne faut pas décider soi même de ses propres limites. "


Le côté positif, parce que oui, il y en avait un, c'était que DarkBlake ne semblait pas intéressé par Nine. DarkBlake. C'est court et rapide comme surnom à cet étrange énergumène qui avait pris place au ténébreux Blake, mais en soit, pas le temps de se plaindre.
Le côté négatif, c'est que c'était un sacré malade. L'obligeant à le repousser de force, faisant grincer le volant en le maintenant trop fort par sa force divine, tandis qu'un DarkBlake voulut écraser un simple piéton aléatoire qui passait par là.

La gare à portée de vue, Nine calma sa route, la calant sur les automobilistes présents pour se fondre dans la masse, malgré des vitesses difficiles à passer tellement la voiture était merdique. Un vrai calvaire, il manquerait plus que le train soit infesté de mafieux, tiens. Soupirant à une telle idée, il reprit ses esprits et continua sa douce et tendre toilette consistant à virer tout ce sang sur lui. Son dernier chargeur de Beretta fut chargé et il se gara d'une façon anodine. Pour une fois.
Puis silence. Car il fallait éviter que Mister aille zigouiller tout le monde et ça, Nine sentait d'avance que c'était le FUN. Entre la persuasion, la force, l'appât ou la diversion, le Renégat utilisa la force, le plus rapide et net, qu'il dut d'ailleurs agir sur le champ.

Car, à peine arrivé, Blake s'engouffra dehors pour s'occuper du premier passant arrivé, forçant le cryokinésiste à sortir en trombe et, à l'aide de son contrôle de limite, rattraper ce dernier pour lui décocher un puissant coup à la tempe. Coup qui semblait impressionnant aux yeux humains, par l'onde d'air créée, mais basique aux yeux divins.
Et un Blake étalé au sol, un. Bon, les passants se sont tous interloqués par l'action, mais Nine prôna la rapidité à la réflexion et souleva ce dernier du mieux qu'il pouvait.

- Il pèse son poids, l'animal !

Un Blake sur l'épaule, un Nine ensanglanté, ils étaient discrets ! Personne ne les verraient ! A part peut-être toute la population de la gare qui les regarda avec effarement. La, par contre, c'était mort de ne pas être reconnus comme fous ou terroristes après tout ce bazar.
Malgré les explosions ayant retentis dans la ville, un train annonça son départ dans quinze minutes, laissant largement le temps à Nine d'entrer dans cette dernière et de dire aux douaniers qui commençaient déjà à se rassembler avec son anglais et sa démarche faussement blessée qui surprit ces derniers :

- Nous sommes poursuivis. On est blessés et on va se cacher. Appelez les secours.

Les vigiles semblaient sur le qui-vive, mais le magnifique jeu d'acteur de Nine fut suffisant pour les convaincre. Ou pas, vu que l'un d'entre eux insista pour les suivre dans les toilettes, lorsque Nine voulut demander du temps pour se débarbouiller, avant l'arrivée hypothétique des urgences et de la police russe.
A peine arrivé, il déposa Blake, malgré toutes les insistances du monde du douanier de le mettre sur un brancard. Dernière insistance de trop avant que Nine lui enserre la bouche avec sa main, le gelant par la même occasion jusqu'à la mort. Le contrôle de limites en profita joyeusement pour s'affaiblir, annonçant à l'apprenti Dieu qu'il était dans la mouise. Ah bon ?

Un débarbouillage en vitesse, les tâches de sang les plus grandes enlevées et sa veste qu'il retira pour se concentrer durant une demi minute permettant d'ouvrir son coffre dimensionnel. Un accès à une autre veste de couleur verte sombre, un bonnet qu'il enfonça jusqu'aux oreilles et plusieurs chargeurs de M9 fut disponible. Ahhhh.
Puis, vint au tour de Blake, qui, malgré lui, fut posé contre l'une des parois de cette dernière et le referma, en espérant qu'il ne se réveille pas entre temps.
Billet acheté, composté, mangé, et voilà un Nine qui s'engagea enfin dans un train, annonçant 10 minutes de retard, suite à des perturbations externes. Malgré son billet, Nine allait dans la direction opposée et partit vers les derniers wagons, non sans s'arrêter à une cabine vide, pour ré ouvrir la dimension. L'inconscience de Blake perdura, par la plus grande des chances, mais fit douter Nine : et s'il restait DarkBlake ? Boarf, il verra ça avec Jhoken.

A l'heure actuelle, Nine reprit le renégat inconscient et … usa des genoux à en scier le sol. Nom de Zeus, avec la force divine, c'était facile, mais dorénavant, on les sentait, les kilos du Vengeur. Arrivant dans le dernier wagon et déposa un Blake inconscient, et parcourra un rapide coup d’œil à ce wagon, dont la quantité n'excéda 5-6 personnes et qu'aucun ne prêta attention à eux. Posé contre la fenêtre, Blake semblait contempler le départ du train, tel un enfant qui est joyeux. Bon, il est inconscient, maiiiiis ouvrez vos chakras et vous comprendrez !

Les minutes passèrent et le souffle de Nine s'apaisa. Aucune altercation jusque la, train en direction de l'Europe, parfait. Par contre, les cinq personnes dans le wagon étaient silencieux et autant il appréciait ça, autant … apercevoir les 5 hommes se retourner en même temps et les mettre en joue par des armes à feu, ça fit relever Nine. Pour finalement le faire rasseoir. Sans contrôle de limites, dur d'esquiver des balles.

Et un grognement se fit entendre.










Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 230

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3160/1000  (3160/1000)
Votre domaine: La Vengeance
avatar
Vengeur Pourpre
Vengeur Pourpre
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Mer 26 Oct 2016 - 15:07
[ J'ai tenté de faire un truc.. .désolé pour le temps de réponse ^^' ]


The demon


« Who... or what... are you? »


Le regard de Blake, encore un léger sourire au visage, regardait autour, non intéressé par Nine, celui-ci n'ayant pas.. l'odeur ou l'aura d'un simple humain. Pas de plaisir à le tuer, n'est-ce pas? Mais il aurait tout de même dû faire un peu plus attention... Pourquoi?
... Parce qu'après que Blake ait tenté, directement à la sortie de la voiture, de sauter sur le premier passant en vue, il se prit un sacré coup. Qui le fit tomber à la renverse, évanoui. L'aura sombre qui l'entourait pendant tout ce temps finit également par enfin disparaître. Un Blake qui ne réfléchit plus à ce qu'il fait... pas vraiment le meilleur.



-----------------------------------------------------

Il se réveilla dans une zone sombre, visage étalé contre le sol. Il grogna un peu, se relevant doucement, levant sa main droite pour se masser le crâne. Blake eu du mal à se relever, s'asseyant par terre... puis ses yeux s'écarquillèrent. Il regarda ses deux mains... La couleur de peau n'est plus aussi pâle que d'habitude. Elle est... comme... avant? Ce qui est encore plus choquant, c'est qu'il avait deux... Mains. la main gauche était.. normale. On dirait que cette aura, et que cette envie de tuer avait disparue aussi... Mais... pourquoi n'avait-il... plus aucune haine envers les humains, à ce moment la? Rien du tout. Cela n'avait pas de sens.

Un sentiment pesant attira son attention. Il leva le regard, fronçant les sourcils. Une étrange créature était assise la, quelques mètres face à lui. Un bras sur le genou, l'autre jambe tendue. Blake le détailla un peu plus, regardant ses mains... ses... griffes. Le bras gauche... ce n'était pas... justement normalement celui de Blake. Le regard du vengeur- Non... de... Blake- se posa sur le visage anormalement pâle de la créature... du... démon. Il semblait... comme.. enchainé par des chaînes.. invisibles, patientant. Il lâcha un simple et léger sourire à Blake, alors qu'il sentait comme si tout son corps était devenu plus lourd, et il s'évanouit à nouveau.

---------------------------------------------------------

Blake se réveilla sur le siège d'un train en grognant, se massant à nouveau le crâne de sa main droite, cette-fois ci, son bras gauche était bel et bien paralysé. Et... L'aura revenait.. Et.. cette envie de tuer... Il leva un peu le regard, voyant le baril du flingue d'un mafieux pointé vers lui.

.....Aaaah... hahahahaha....


La mafieux leva un sourcil, prêt à tirer, alors que l'aura menaçante entoura soudainement Blake à nouveau, Qui sourit de plus belle, se jetant sur le mafieux, se prenant par la même occasion une balle à l'épaule-encore- avant d'éclater le crâne du mafieux contre le mur-euh. Le wagon. Les autres ont tiré également, loupant de peu Blake qui encore une fois fût chanceux, le fou ayant le temps de sauter sur sa prochaine victime pour lui briser le bras et... tenter de lui arracher la tête à main nue. Avec son bras droit. Les trois autres braquaient Nine, l'un d'entre eux leva son arme vers Blake pour tirer, touchant son bras... Gauche. Vous savez, celui qu'il ne sent plus en ce moment. Et qui a un gantelet autour.

Blake le fou finit par comprendre qu'il n'arrivera pas à arracher la tête du gars qui se débattait, et finit par éclater plusieurs fois sa tête contre le rebord d'une porte- Euh. Du wagon.

Blake se retourna pour se prendre une autre balle, dans la cuisse, le faisant plier la jambe un peu, mais dans son état actuel, " Se mettre à couvert" n'était pas vraiment une idée pour lui. Il lâcha un autre grand sourire alors qu'il était en train de se rapprocher lentement des trois mafieux, l'arme de celui qui le visait semblait avoir fini par s'enrayer après le second tir. Encore une fois, Blake était chanceux. Les deux autres mafieux finirent par se tourner en même temps vers Blake, arme pointée vers lui.

Pas possible qu'il ait autant de chance que ça maintenant, à moins que...




© Ethan (modifié à partir du codage original fait pour Jack Winter)
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: Le Froid
avatar
Éleveur de patates
Éleveur de patates
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Journée. Banale. AHAHA. [Blake] - Ven 28 Oct 2016 - 20:49




~ "- En espérant que vous ne vous débattiez pas." ~




Gin (Bleach) a écrit:
" - Si tu te transformais en serpent demain et que tu commençais à dévorer des humains, et avec cette même bouche, pourrais tu dire "je t'aime" de la même façon qu'avant ? "


Et le repos ? Courir, sauter, tuer, éventrer, tirer, ramper, se faire éjecté, c'est bien joli, mais pour se reposer, il n'y a plus personne. Ce fut actuellement la pensée principale de l'utilisateur de glace, qui amorçait déjà une contre attaque en gelant le sol par une glace qui rampait petit à petit, jusqu'aux pieds des agresseurs.
Ces derniers les jaugeant du regard avec l'un d'eux, le plus proche, qui sortit un talkie-walkie ridiculement petit mais n'eut le temps de s'en servir, un grognement se faisait entendre. Un DarkBlake se réveillant, non sans son éternel sourire ravageur d'égorgeur de petits n'enfants pour se jeter sur le mafieux le plus proche qui décocha un tir presque par réflexe. Les autres le mirent en joue, mais tous trébuchèrent en même temps, remarquant qu'une glace recouvrait leurs pieds et les faisaient chanceler.

Pendant que le premier succombait à ses blessures, son peu de cervelles parcourant le mur du wagon, Nine dégaina et mit en joue les plus éloignés pour tirer, loupant l'un d'entre eux mais touchant l'autre à la tempe. Le tout en se jetant sur le côté gauche, tel un hollywoodien qui se vautre avec la grâce d'un phoque, parmi les sièges, dans le but d'attirer leur attention sur lui au lieu d'un DarkBlake au corps à corps. Ce dernier qui avait saisis un autre mafieux, le massacrait contre la porte du wagon, comme un enfant qui n'avait pas eu ce qu'il voulait et criait au scandale. Ce qui lui allait plutôt bien l'état dans laquelle il était, à savoir faire face à des mecs qui possédaient des armes à feux.

Par chance, le plus proche était complètement paniqué par cet être devant lui et tira si rapidement que la cartouche s'enraya en se bloquant dans la chambre de sortie. En revanche, les deux autres derrière comprirent la situation et préférèrent cibler le Vengeur Sombre, mauvaise décision au vu de la volée de balles que leur fournit Nine, jusqu'à ce que mort s'en suive. Quand au restant, terrifié, avec son arme enrayée, bah, vous ne le saurez pas, car je compte encore les morceaux.

Le silence revient.
Fouillant l'un d'entre eux, il ne récupéra rien d'intéressant omis quelques papiers. Évidemment, ce n'était pas ce genre de sous fifres qui auraient une lettre annonçant la mort des divinités ainsi que l'adresse et la raison de leur mise à mort, avec une carte postale en supplément.
S'affairant auprès de Blake pour lui geler temporairement les blessures et éviter toute hémorragie mortelle, Nine sentait qu'il avait son compte concernant le surplus d'hémoglobines. De toute façon, à moins d'aller boitiller, il n'ira pas loin.

- Bon, tu ne boug-... ok. Bah, je reviens.

Dire à un mec qui avait une balle dans la cuisse de ne pas bouger, c'était stupide. Maiiiis si c'était le réel Blake, Nine aurait continué sa phrase, mais DarkBlake n'avait pas l'air de comprendre l'humour, à moins que ce soit de l'humour noir.
Sortant du wagon, il ne put que constater que tout l'monde était au courant de la fusillade et qu'à part un ou deux courageux, les autres baissaient les yeux. Au vu de la situation, les autres mafieux ne semblaient pas être dans le train, même quand Nine le parcourut jusqu'à un employé du train, pour lui annoncer de continuer la route, coûte que coûte, avec comme réponse un emblème, volé aux papiers du cadavre. Et vu la couleur de visage du contrôleur, c'était compris.

Et ce fut à ce moment là que des mots russes furent prononcés dans le talkie-walkie qu'il avait piqué, ce à quoi, Nine demanda en son magnifique anglais, de traduire, au contrôleur qui aurait juste préféré ne rien faire.

"- On est caché dans le train, alors la situation ?"

___________________________

De retour dans le wagon personnel de Nine, ce dernier eut une sensation étrange, le pressentiment d'un choix à faire, qu'il voulait repousser au plus loin possible. Se rapprochant de Blake, il ne lui laissa aucun répit et l'assomma avec la crosse de son arme, avant de le cueillir à sa chute et l'installa à sa place habituelle, contre la fenêtre. Aucunement affecté par ceci, vu que de toute façon, il y aurait été en rampant, torturer les passagers, suffisait de se rappeler le fait qu'il ait pris le volant pour tenter d'écraser un piéton totalement aléatoire.

Mais le choix restait en suspend : tous les passagers ne resteraient pas silencieux à cet acte. Certains parleraient, les uns se tairaient, d'autres les vendraient, mais la plupart avait sur la conscience les visages des deux protagonistes. Avoir enlevé son bonnet dès l'arrivée dans le train fut une mauvaise idée et il le savait. Le choix devenait de plus en plus difficile à supporter mais il ne voulait pas être traqué, il ne voulait pas être une proie. Étrange raisonnement provenant d'un renégat mais toute cette réflexion se faisait en un Nine inactif, son arme à la main, dans un wagon couvert de traces de balles et de sang. Le pire était que les ignorer aurait été plus simple, comme d'habitude, sauf que d'une part, ça ne serait pas accepté dans la Guilde Noire et d'autres part, le train n'était pas sécurisé à entendre le talkie-walkie crépiter de nouveau.

Puis il se retourna, inspira et fit son travail de renégat.
C'était ça.
Un travail.

De toute façon, il sera encore seul. Il l'a toujours été et il le sera toujours. Il appréciait les humains pour leurs amusements, leurs consciences folkloriques, leurs imaginations et d'autres raisons futiles aux yeux de tous, mais actuellement, ceci fut submergé par le fait de vouloir survivre. Qu'il savait pertinemment que la Guilde Noire refuserait de laisser un train de témoins vivants. Surtout Jhoken, suffisait de voir les boulots donnés ou la mentalité de leur chef. Mais son besoin de la Guilde Noire était plus que vitale et il vivra avec leurs morts sur la conscience, se persuadant qu'il avait l'éternité pour regretter.

Des murmures se faisaient le temps qu'il traverse de nouveau le train de long en large, pour atteindre la cabine du conducteur, dont la sueur perlait avec une facilité déconcertante. Des mots lui furent murmurés à l'oreille tandis qu'il ferma brièvement les yeux et acquiesça de la tête, débutant une prière russe inaudible. Puis Nine ressortit de la cabine et fit face au premier wagon.

- En espérant que vous ne vous débattiez pas.

Fut la seule phrase qu'il leur accorda. Et il dégaina.

Le sang, l'odeur de la poudre, les centaines de cartouches éparpillées et un bruit de pas réguliers fut la seule atmosphère présente.
Pendant que Nine avait laissé Blake dormir dans le dernier wagon, le Renégat était adossé à un siège, la porte de la cabine du train ouverte pour écouter les possibles sons du conducteur. Son regard, vide, parcourait le silence qu'il avait créé. Un silence qui était son rêve et son cauchemar.










Makarov (Fairy Tail) "- Dans ce monde, il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne qui puisse la supporter. "
- kit et codage by Rain ! ♥

DC : Léo Snowhite ||Fiche Nineee ||  Papote en #0099ff
Journée. Banale. AHAHA. [Blake]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» Présentation Mike Blake
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Au cœur de la ville :: Quartiers métissés-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page