Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Imposteur ?

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Imposteur ? - Mar 21 Juin 2016 - 14:43
À l’entrée d’une salle de classe, une jeune femme observe les académiciens marcher dans les couloirs. Certains la dévisagent d’un air interrogatif, la plupart passent sans même lui adresser un regard… elle, de son côté, prend soin de bien détailler toutes les têtes. Personne n’a cours pour le moment, c’est une période de flottement… et les gens semblent se diriger vers l’extérieur pour profiter du Soleil. Pas elle.
Vêtue légèrement – débardeur, short, collants et cape sur le dos – Maya ne donne pas l’impression d’avoir envie de sortir, même par ce temps magnifique. Elle semble plutôt jouer le rôle de la surveillante, celle qui traquerait un coupable parmi une foule. Un type baraqué, n’appréciant pas être ainsi reluqué par la fille Tensho, s’approche d’elle pour le lui signaler de manière plutôt musclée… mais elle ne le calcule même pas. Par contre, dans la classe derrière elle, deux types encore plus baraqués, aux mines renfrognées, ont vite fait d’intimider et faire fuir le gugusse. Culminant à plus de 2 mètres tous les deux, nul doute qu’ils feront décamper n’importe qui essayant d’approcher. À côté d’eux, avec plus de 50 centimètres d’écart, Maya a l’air d’une enfant…

- Lelouch, Lelouch, Lelouch… je sais que tu vas passer par ici… dit-elle à haute voix pour elle-même. Tu as intérêt à avoir une bonne explication, sinon… tu es fichu…

Plus les minutes passent, plus la jeune femme a du mal à cacher son anxiété. Elle n’a pas peur de l’avoir manqué, non… elle a plutôt peur de l’affronter. Peur d’avoir raison. Peur de ce que cela pourrait impliquer pour la suite. Si les informations qu’elle a en sa possession sont exactes, ça pourrait faire beaucoup de bruit, et réduirait davantage la crédibilité du conseil des élèves. Que décider dans ces conditions ? Rester droite et intègre pour le bien de l’académie, ou dénoncer une trahison… pour le bien de l’académie ?
Elle a voulu ce rôle de Déléguée de Communication, elle a voulu être au courant de tout dans cette école… il faut l’assumer maintenant.

Et bientôt, elle le voit apparaître au bout du couloir. Ni une ni deux, elle s’avance vers lui… et sans prendre le temps de le saluer, elle se place dans son dos, pose ses mains sur ses épaules, et lui intime d’avancer vers la salle de classe devant laquelle elle se trouvait, le tout sans piper mot. Ses protestations n’y changeraient rien, Maya est déterminée… et en tant que membre du conseil, Lelouch doit comprendre qu’elle a quelque chose d’urgent à lui dire, et que cela ne peut être expliqué directement dans les couloirs. Ils doivent se retrouver face à face, en tête à tête, il n’y a pas d’autre solution.

Une fois entrés, Maya ferme la porte derrière elle et s’y adosse. Tête baissée, soupirant, elle semble être déterminée à ne pas laisser son collègue sortir, et ce sous aucun prétexte. Pour ça, elle met littéralement son corps en opposition. Rapidement, l’un des deux géants qui se trouvent dans la pièce se rapproche d’elle ; il y a un échange de regards, puis de place entre les deux académiciens. À nouveau libre de ses mouvements, Maya peut soupirer… faire quelques pas, hésitante… regarder Lelouch… baisser les yeux… refaire quelques pas, puis, enfin, s’approcher et le saluer d’une inclination respectueuse.

- Bonjour Lelouch, désolée de te déranger… mais j’avais quelque chose d’important à te dire.

Elle se redresse, le dévisage… puis détourne les yeux, incapable de supporter son regard. Finalement, elle se déplace jusqu’aux fenêtres, les mains dans le dos, elle regarde dehors, puis se retourne vers Lelouch, prenant soin de garder la tête baissée, fixant le sol des yeux.
Ils se connaissent, travaillent ensemble depuis quelques jours en tant que membres du conseil des élèves, pas besoin de plus de formalité.

- En fait… j’ai… je crois que… commence-t-elle, confuse. On a un problème. J’ai eu des infos, et plus je les recoupe entre elles, plus je… dégage une hypothèse de plus en plus plausible : l’un des membres du conseil des élèves serait un espion renégat. J’en suis certaine à 90%.

Et là, elle repose son regard sur lui et épie la moindre réaction, le moindre plissement de paupière, la moindre grimace. Maya aura rarement paru aussi sérieuse, aussi attentive qu’à cet instant. Arrive-t-il à comprendre que c’est lui qu’elle soupçonne ? Ou pense-t-il au contraire qu’elle a confiance en lui, et qu’elle cherche simplement quelqu’un à qui parler ? Quelqu’un d’honnête ? Dans les deux cas, elle le regarde… et si elle voit quelque chose de suspect dans ses yeux ou sur son visage, cela confirmera ses doutes.

Si Lelouch tente quoi que ce soit contre Maya, les deux géants l’arrêteront.
En plus de bloquer la sortie, ils sont là pour la protéger, au cas où.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Mar 21 Juin 2016 - 18:46
(Merci maya c'est vraiment un super rp que tu me présente la :P)

Je soupire en sortant de cours, un bouquin a la main. Les arts c'est vraiment pas mon truc moi suis sensé être le l'apprenti- dieu de l'esprit me voila entrain de me prendre la tête ... Oui bon j'avoue que celle là n'est pas terrible mais ce qui est bien avec la pensée c'est que tu est ton seul public. Je n'avais pas cours tout de suite donc j'avais une espèce de période de flottement entre deux cours. Il était quasi midi et je commençais à avoir l'estomac dans les talons. Bien entendu, tout les élèves présent dans les couloirs se pressaient pour avoir l'occasion de s’aérer un peu avant la reprise des cours. Moi de mon coté ? Hmm, je remplissais mon rôle en rappelant aux élèves ce qu'il fallais faire et ne pas faire sous peine d'avoir des soucis avec moi. J’étais assez craint car une fois un grand type baraqué était juste venu me dire sa façon de pensez a coup de poings dans la figure mais j'avais réussi à le vaincre aisément . Malgré la vitesse du coup j'avais réussi à le toucher et mon illusion c'est avéré chanceuse ...De puis le type a peur de moi et des chèvres... Sale histoire.
Je me pressais aussi car j'avais très envie de profiter du beau soleil qui s’annonçait et j'avais enfilé une chemise blanche avec les deux derniers boutons ouverts, des lunettes de soleil sur la tête et un dossier qu'il fallait que je rende au conseil des que j'aurais fini de le feuilleter.
Les minutes passaient et je n’étais toujours pas dehors la queue pour sortir était vraiment très impressionnant et forcement les gens de derrière poussaient et ceux de devant bloquaient tout passage. Au moment ou je commençais a m'agacer et allait intervenir je senti deux petites mains dans mon dos mais possédant une force redoutable car elle me poussa violemment me faisant presque glisser sur le sol je me débattis un peu mais rien a faire je reconnu les cheveux de mon agresseur entre mille et je décidais au final de me laisser faire.

- Maya pourquoi tu ... demandais je avant d’être poussé dans une salle

Elle me fis rentrer dans une salle de classe vide et manquant de me prendre les chais du premier rang fis volte face. Maya Tensho, délégué de communication au sein du conseil,amie et collègue donc. Elle referma la porte dosa elle et s’adossa contre la porte comme si elle en était le cadenas.

- Bonjour Lelouch, désolée de te déranger… mais j’avais quelque chose d’important à te dire.


Me déranger c'est peu dire, je meurs de faim et me faire venir ici à l'improviste et surtout aussi brutalement... J'avais juste eu l'impression d’être un sac de patates.Puis après m’être passé une main dans mes cheveux je commençais :

-Maya, tu sais que si tu voulais me parler toute seule tu n’étais pas obligé de faire tout ça tu aurais pu juste dire: "Lelouch tu peux venir un moment ?" et ce a quoi j'aurais répondu:-Bien sur mais ne préférerais tu pas aller au restaurant avec moi pour en discuter ?


Puis j'ouvris les yeux et observais, nous n’étions pas seuls deux gros bras étaient las eux aussi et l'un pris la place de maya avec un air sévère. j'interrogeais maya du regard alors qu'elle ne savais pas par quoi commencer.

- En fait… j’ai… je crois que…balbutia t-elle, confuse. On a un problème. J’ai eu des infos, et plus je les recoupe entre elles, plus je… dégage une hypothèse de plus en plus plausible : l’un des membres du conseil des élèves serait un espion renégat. J’en suis certaine à 90%.

Je me redressais en croisant les bras, levant un sourcil :

- Et tu a une idée de qui il peut s'agir ?

Voyant l'air sérieux de Maya, je décidais d'aller dans son sens pas besoin d'envenimer les choses non? De plus mon visage était de marbre. Puis je regardais les deux balourds avec mépris.

- Et eux, pourquoi sont t'il là ?




Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Jeu 23 Juin 2016 - 13:56
Mis à part lever un sourcil, il n’a aucune autre réaction.
Maya pose ses mains derrière sa tête et s’interroge. Soit il ne sait vraiment pas de qui il s’agit, qui elle pourrait accuser parmi ces gens qui semblent droits et intègres… soit il ne réalise pas encore… soit il a déjà décidé qu’il ne la croirait pas… soit il joue très bien la comédie. Pourtant, si ce n’était pas lui, il aurait dû être beaucoup plus surpris, non ?

- Oui, je crois que c’est toi.

Elle se lance tout de même, cherchant à être la plus douce, la plus honnête et la plus directe possible… peut-être que ça paiera. En attendant, elle laisse un silence pesant planer, histoire de le laisser digérer l’accusation et préparer sa défense. Il la remerciera de l’avoir entraîné dans cette salle de classe plutôt qu’au restaurant, au milieu des élèves : ainsi, la conversation sera plus confidentielle, et donc moins embarrassante pour lui.
Pendant qu’il cogite, Maya continue de le fixer attentivement. Les deux géants, eux, n’ont pas l’air d’être surpris par ce que vient de révéler la jeune femme : ils restent totalement stoïques, comme si rien de tout cela ne les intéressait. Ce sont des repentis, ils sont là pour faire le job qu’on leur a imposé à leur arrivée : suivre les ordres des membres du conseil. Et rien d’autre.
Elle les désigne tour à tour du doigt.

- Ils sont ici pour… éviter que cela ne dégénère on va dire. Nous sommes simplement là pour parler, Lelouch, comme ces derniers jours. fait-elle en fermant les yeux et en écartant les bras, pour lui laisser le soin de vérifier, à l’aide de ses yeux uniquement, qu’elle ne porte pas d’arme à la ceinture, ni nulle part ailleurs… même si son dos reste dissimulé par sa cape. En plus, j’espère toujours me tromper, même si mon instinct m’a rarement fait défaut.

Les deux membres du conseil connaissent leurs pouvoirs respectifs. Pas dans les détails, mais suffisamment pour savoir de quoi l’autre est capable. Lelouch sait donc qu’elle peut matérialiser des objets assez difficilement, qu’elle possède les ailes divines et qu’elle peut temporairement rendre intangibles certaines parties de son corps. Rien de trop offensif ni agressif sur le papier… il peut se rassurer. Sauf s’il pense qu’elle cache quelque chose dans son dos, sous sa cape ; dans ce cas, oui, il n’a pas d’autre choix que de continuer de se méfier.

- Avant que je ne commence à te montrer des preuves, tu veux peut-être avoir l’occasion de t’expliquer ? Instaurer un climat de confiance en avouant tout ? reprend-elle sans lui laisser l’occasion d’en placer une. Je suis réceptive pour l’instant, j’ai envie de croire en ton innocence, ou en tes raisons qui t’ont poussées à passer chez l’ennemi. Après tout… j’ai été très réceptive quand… « d’autres » les ont rejoints. C’est une philosophie, différente de celle de l’académie, mais je l’accepte, tant qu’elle est ouvertement déclarée. Maintenant, si tu me balances des bobards, ou si tu nies l’évidence, je t’avoue que je vais rapidement devenir sceptique. Je ne veux pas qu’on casse le début de confiance qui s’était instaurée entre nous… tu comprends ?

Son ton, ses gestes… elle semble être tout ce qu’il y a de plus sincère.
Si tout le monde pouvait avoir confiance et toujours tout lui dire, il n’y aurait plus de secret… et Maya serait la Déléguée de Communication parfaite, idéale. D’un sens, elle serait également une sorte de Gardienne des Secrets. Si Lelouch confessait tout dès maintenant, elle agirait de façon polie et correcte avec lui, le laissant quitter l’académie sans plus cérémonie. Quoiqu’elle lui soutirerait peut-être quelques informations supplémentaires à propos des renégats et de leur position actuelle, à propos de leurs objectifs à court terme. Pour prendre une longueur d’avance. Et pour pouvoir retrouver Jhoken.
S’il ne confesse rien, s’il nie tout en bloc sans parvenir à la convaincre… là, par contre, les choses vont se gâter. Ils n’en viendront pas aux mains, certes… mais il y aura alors une forte probabilité que Lelouch ne quitte pas de cette pièce libre. Maya convoquerait et présenterait alors ses preuves au directorat, qui s’occuperait lui-même d’emprisonner ou de bannir le traître.

La jeune femme espère de tout cœur qu’il a compris l’enjeu de cette discussion, de tout ce qui va se passer à partir de maintenant… elle espère qu’il comprend et qu’il sera coopératif. C’est pour son bien…
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Dim 26 Juin 2016 - 17:42
- Oui, je crois que c’est toi.

Mon regard se durcis tout d'un coup et malgré le fait que ma collègue m'accusais de trahison et qu'elle soit décidément bien entourée me parler " seul a seul" je n'arrivais toujours pas a comprendre pourquoi elle me soupçonnais . J'avais bien compris depuis le début qu'elle me reprochais quelque chose mais de la à me soupçonner de trahison...
Elle était bien bonne celle la, justement la pour me parler ? Mais accompagnés de deux types, aucun moyen de savoir si ces mecs étaient des apprentis dieux aussi. Elle avait peur je le voyais dans ses mouvements quelques peu brusques et des tremblements qui ne duraient que l'espace d'une seconde : elle avait vraiment peur de moi ou de ce que j'allais faire. Je ne comprenais pas vraiment ce que j'avais de si terrifiant mais elle avait raison de me craindre je suis bien plus malin que cela . De plus qu'avaient t'ils comme preuves pour m'accuser de la sorte ? Je n'avais aucun mobile et me voici coupable du crime de trahison sans en être informé ... Bravo Sherlock mais malgré tout ton instinct qui te fait rarement défaut vient de se planter en beauté.
Certes j'ai des tas de raisons de ne pas faire confiance a l’académie mais de la à trahir il ne faut pas pousser.


- Avant que je ne commence à te montrer des preuves, tu veux peut-être avoir l’occasion de t’expliquer ? Instaurer un climat de confiance en avouant tout ? reprend-elle sans lui laisser l’occasion d’en placer une. Je suis réceptive pour l’instant, j’ai envie de croire en ton innocence, ou en tes raisons qui t’ont poussées à passer chez l’ennemi. Après tout… j’ai été très réceptive quand… « d’autres » les ont rejoints. C’est une philosophie, différente de celle de l’académie, mais je l’accepte, tant qu’elle est ouvertement déclarée. Maintenant, si tu me balances des bobards, ou si tu nies l’évidence, je t’avoue que je vais rapidement devenir sceptique. Je ne veux pas qu’on casse le début de confiance qui s’était instaurée entre nous… tu comprends ?

- Je comprends donc il faut que je cesse cette plaisanterie alors ? fis je avec un air narquois. Alors commençons , puis prenant un air sérieux voir terrifiant diront certains, je me levais de la table, Maya Tensho veux tu bien cesser cette mascarade? Je suis un membre du conseil tout comme toi et je n'ai pas agi envers l’académie et ses élèves. Tu a sans doutes des preuves erronées et de plus je déteste être mis au pied du mur de la sorte. Ces deux guignols là-bas, si j’étais vraiment passé a l'ennemi, seraient déjà au tapis.

Je parlais et ma voix résonnais dans la pièce avec une intensité terrifiante,(HRP: Un peu comme lorsque Gandalf dit de se calmer a bilbon en utilisant sa magie avec une grosse voix). Une chose était sure c'est que j’étais bien sérieux a tel point que je n'avais même pas remarqué le ton dans lequel j'avais ainsi proféré ces paroles.
Cependant, je finis ma phrase de façon plus douce en souriant à mon interlocutrice :

-Je suis de ton coté,que tu le veuille ou non, et si tu acceptais de me laisser t'aider?

L’atmosphère c’était détendue, j'avais un temps soit peu d’éloquence et généralement j'arrivais a calmer le jeu lorsque qu'une situation s'emballait, j’espérais juste remettre les choses aux clairs car le fait de prouver quelque chose n'allais pas de pair avec balancer des conclusions a la figure du principal intéressé .



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Mar 28 Juin 2016 - 0:36
Exactement comme elle aurait pu le craindre, le ton est monté immédiatement. Lelouch l'engueule… Il fait précisément ce qu'elle ne voulait pas qu'il fasse. Alors, elle se replie sur elle-même, se met sur la défensive, s'assoit par terre, presse ses jambes contre sa poitrine, cache ses yeux derrière ses genoux… elle se recroqueville totalement, incapable d'encaisser.
Quand il retrouve une voix calme, elle n'y croit déjà plus.

- Je t’en prie Lelouch, ne me parle pas comme ça… fait-elle, abattue. Je fais ça pour être correcte avec toi, j’aurais très bien pu aller voir les directeurs directement… et s’ils s’étaient adressés à toi, tu ne leur aurais pas répondu sur ce ton… Tu es injuste…

D’avance, elle a compris que ses arguments et ses preuves seraient rejetés, non pas parce qu’elles sont mauvaises, mais parce que celle qui les présente est d’ores et déjà rabaissée. Son collègue ne la prend pas pour son égale, il l’écrase littéralement du bout du pied. Il ne va pas prouver qu’il est innocent, mais il va prouver qu’elle a tort… attaquer, attaquer encore, faire mal, et ce sera suffisant pour se défendre convenablement, et lever tous soupçons.
Pourquoi est-ce qu’à elle, on s’autorise à parler sur un ton aussi condescendant ? Pourquoi est-ce qu’on se sent supérieur au point de la rabaisser ? Pourquoi est-ce qu’on la prend pour une sous-merde incapable d’avoir raison ?

Pourquoi est-ce que les gens attaquent toujours là où ça fait mal, alors qu’il suffirait de discuter au calme… ?

- Qu’est-ce que je fais alors, j’abandonne ? reprend-elle avec plus de virulence, après s'être relevée et avoir montré un visage quasiment au bord des larmes. Tu ne veux pas discuter avec moi, c’est ça ? Tu préfères que j’aille directement m’adresser aux directeurs pour qu’ils m’humilient et me renvoient ? Je fais ce que je peux, Lelouch… je fais vraiment au mieux… et si je crois avoir découvert suffisamment de preuves pour venir accuser un collègue, crois-moi, c’est que c’est grave. Mais quoi ? Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Tu imagines si quelqu’un d’autre apprend la moitié de ce que je sais ? Tu imagines si les rumeurs se mettent à circuler à propos de toi et de ton éventuelle trahison ? Si tout le monde a les infos, tu seras mis à pied avant même d’avoir pu te justifier ! Tous les académiciens seront contre toi, même les directeurs ! Tout le monde sera méfiant, comme tout le monde se méfie toujours de moi…

Elle cherche son souffle quelques secondes, puis reprend de plus belle.

- Regarde ! dit-elle en saisissant un sac sur une table et en montrant son contenu, avant de le relâcher violemment en arrière, laissant échapper des dossiers et des feuilles volantes sur le sol. J’ai tout ça, tout ça contre toi. Je ne répands aucune rumeur, je ne parle à personne, je viens vers toi le plus tôt possible pour passer en revue toutes les preuves et tenter de leur trouver une justification valable. Je viens vers toi pour tout effacer, pour annihiler le mal à la racine… pour ne pas accuser à tort devant tout le monde. Et toi, qu’est-ce que tu dis ? Que c’est une mascarade ? Que je te fais une blague ? Que tout ce que j’ai contre toi est faux ? Que je fais mal mon boulot ? Tu ne te rends pas compte. Si une seule de ces preuves était contre moi, je serais immédiatement accusée de trahison, sans aucune forme de procès ! Lynchée, battue… tu n’as pas idée des regards qui pèsent sur moi, de la surveillance dont je fais objet. Les gens ne sont pas égaux, non, mais certains doivent être irréprochables… et c’est notre cas, à tous les deux. J’ai des dizaines de preuves contre toi, des dizaines. Je ne peux pas croire qu’elles sont toutes fausses, je ne peux pas croire que je me trompe à ce point, j’ai mis ce qui me restait d’honneur en jeu !

La jeune femme a parlé fort en continu, sans hésiter, avec toutes ses tripes et tout son cœur. Quelque part, si Lelouch continue à agir en étant lui-même – et Maya est quasiment sûre que ce sera le cas – il n'en aura que faire et continuera sur sa lancée, sur l'offensive, pour se débarrasser de tout soupçons. Convaincre la Déléguée de la Communication est chose aisée… les gens en profitent sans arrêt.

- Si vraiment… tout est faux… alors…

… "je ne pourrai même plus me regarder en face". C'est son problème, pas celui de son collègue.
Avec tout ça, elle en a oublié d'analyser Lelouch. Fallait-il comprendre que l'attaque est la meilleure des défenses ? Qu'il est coupable, et qu'au final, il parvient à faire perdre tous ses moyens à Maya ? Actuellement, elle est perdue. S'il essaye de la rassurer, s'il lui permet de reprendre du poil de la bête, cela pourrait très bien se retourner contre lui.

Maya a fait quelques pas vers la fenêtre, à côté d'une des deux brutes épaisses, l'autre restant devant la porte, stoïque. La jeune femme regarde dehors. Des gens courent, d'autres sont assis dans l'herbe, en plein pique-nique. Ils ont l'air joyeux. Et elle, elle est ici… pour "plaisanter", pour lui faire perdre du temps, parce que "ça l'amuse"...
Les Tensho ont toujours été comme ça apparemment, on ne les refera pas.

...

Pourquoi... ? Pourquoi elle... ?
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Dim 10 Juil 2016 - 18:31
La situation me dépassais complétement au lieu de se battre avec moi pour savoir qui avais raison ou tort la jeune fille ... Eh bien, faisais peine à voir. Car au fur a mesure de ma phrase elle se recroquevillais sur elle même comme une moule:

- Je t’en prie Lelouch, ne me parle pas comme ça… fait-elle, abattue. Je fais ça pour être correcte avec toi, j’aurais très bien pu aller voir les directeurs directement… et s’ils s’étaient adressés à toi, tu ne leur aurais pas répondu sur ce ton… Tu es injuste…

-Nan mais ne le prends pas comme ça...fis je avec une tête assez gênée.

- Qu’est-ce que je fais alors, j’abandonne ? reprend-elle avec plus de virulence, après s'être relevée et avoir montré un visage quasiment au bord des larmes. Tu ne veux pas discuter avec moi, c’est ça ? Tu préfères que j’aille directement m’adresser aux directeurs pour qu’ils m’humilient et me renvoient ? Je fais ce que je peux, Lelouch… je fais vraiment au mieux… et si je crois avoir découvert suffisamment de preuves pour venir accuser un collègue, crois-moi, c’est que c’est grave. Mais quoi ? Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Tu imagines si quelqu’un d’autre apprend la moitié de ce que je sais ? Tu imagines si les rumeurs se mettent à circuler à propos de toi et de ton éventuelle trahison ? Si tout le monde a les infos, tu seras mis à pied avant même d’avoir pu te justifier ! Tous les académiciens seront contre toi, même les directeurs ! Tout le monde sera méfiant, comme tout le monde se méfie toujours de moi…

Elle cherche son souffle quelques secondes, puis reprend de plus belle.

- Regarde ! dit-elle en saisissant un sac sur une table et en montrant son contenu, avant de le relâcher violemment en arrière, laissant échapper des dossiers et des feuilles volantes sur le sol. J’ai tout ça, tout ça contre toi. Je ne répands aucune rumeur, je ne parle à personne, je viens vers toi le plus tôt possible pour passer en revue toutes les preuves et tenter de leur trouver une justification valable. Je viens vers toi pour tout effacer, pour annihiler le mal à la racine… pour ne pas accuser à tort devant tout le monde. Et toi, qu’est-ce que tu dis ? Que c’est une mascarade ? Que je te fais une blague ? Que tout ce que j’ai contre toi est faux ? Que je fais mal mon boulot ? Tu ne te rends pas compte. Si une seule de ces preuves était contre moi, je serais immédiatement accusée de trahison, sans aucune forme de procès ! Lynchée, battue… tu n’as pas idée des regards qui pèsent sur moi, de la surveillance dont je fais objet. Les gens ne sont pas égaux, non, mais certains doivent être irréprochables… et c’est notre cas, à tous les deux. J’ai des dizaines de preuves contre toi, des dizaines. Je ne peux pas croire qu’elles sont toutes fausses, je ne peux pas croire que je me trompe à ce point, j’ai mis ce qui me restait d’honneur en jeu !

Au moment ou elle balançais sa dernière phrase, fermement et doucement à la fois, je m'approchais, lui saisissant le bras, et la regardais droit dans les yeux . J'aurais pu dire que j’étais désolé, que j'ai agi précipitamment, que ce n’était pas voulu, mais c’était faux. Sur le moment c’était totalement voulu c'était sa réaction qui n’était pas voulue. Pendant que je regardais je compris qu'elle était au bord de larmes par faute et je ne pus lui dire que :

"Moi, je ne me méfie pas de toi."

Puis considérant ma façon bien cavalière d'avoir son attention en lui saisissant le bras je le relâchais un peu gêné. Je voulais juste qu'elle se calme ...



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Mer 13 Juil 2016 - 10:00
Alors que Lelouch s’approche de Maya et lui saisit le bras, le grand « garde du corps » le plus proche se redresse et va pour intervenir et les séparer. Pour ce faire, il agrippe l’autre bras de la jeune femme et la tire vers lui, alors même que Lelouch la lâche de l’autre côté. Secouée, l’apprentie déesse manque de perdre son équilibre. Elle regarde la brute d’un air dédaigneuse, secoue son bras pour le forcer à la lâcher, puis elle le fustige du regard tout en massant son triceps douloureux. Elle ouvre la bouche pour le couvrir d’insultes… mais elle se ravise finalement.

Après cette intervention, elle se tourne vers Lelouch, essaye de se calmer pour se rappeler ce qu’il vient de répondre… ouvre une nouvelle fois la bouche, puis la referme et baisse la tête.

- Oui… tu ne te « méfies » pas, j’en suis fort aise… fait-elle avec un brin d’amertume dans la voix.

Les mots étant ce qu’ils sont, choisis avec beaucoup de précautions, Maya ne peut qu’en conclure qu’il n’a pas confiance en elle. Il l’aurait dit sinon. Mais il s’est contenté de ça, avec beaucoup de retenue. Il ne se méfie pas, parce qu’elle n’est rien, parce qu’elle ne fait pas peur, parce qu’il la sait incapable de quoi que ce soit. Il détruit donc tout ce qu’il lui restait de confiance en elle.

- Pardon, je me suis laissé emporter…

Désormais, elle n’a plus du tout l’air combative. Elle traîne du pied pour retourner près du sac qu’elle a précédemment jeté, s’accroupit mollement pour ramasser les feuilles, puis s’assoit sur une table et commence à consulter les documents. Elle les a lus et relus plusieurs fois, jusqu’à se convaincre de faire le premier pas vers son collègue membre du conseil… Désormais, elle regrette. Quelque chose s’est mal passé, mais elle ignore quoi. Sans doute une erreur de jeunesse, qu’il ne faudra pas réitérer la prochaine fois. Peut-être autre chose…
Faisant balancer ses jambes, elle lève le nez de sa feuille, abaisse à nouveau ses bras et regarde Lelouch, l’expression triste et désolée. De sa main gauche, elle tapote la table, juste à côté d’elle, et lance un sourire forcé à son partenaire.

- Viens, assieds-toi, je ne vais pas te manger. J’aimerais juste que tu regardes un peu ces documents, qu’on fasse le tri pour résoudre toute cette affaire, et… qu’on puisse enfin retourner travailler en toute sérénité. Ça ira ?

Qu’il accepte ou non, elle lui tend déjà une première série de feuilles, retraçant… son emploi du temps quotidien. Tout est décrit avec plus ou moins de détails, mais grossièrement, tout est là. En voyant ça, il comprendra aisément que ses moindres faits et gestes sont épiés depuis un bon moment déjà, 10 jours d’après les premiers relevés et les premières dates écrites. Beaucoup de phrases sont surlignées, certains détails sont entourés et annotés de points d’interrogation : ce sont apparemment toutes les zones d’ombre que la Déléguée de Communication n’a pas pu éclaircir, malgré tous les moyens en sa possession.

Sur toutes les feuilles, à presque toutes les dates, un élément se répète : entre 19h et 19h30, il n’y a aucune information. Rien. Personne ne sait dire où se trouve Lelouch, ce qu’il fait, ni avec qui il le fait. L’hypothèse d’une petite amie secrète semble avoir rapidement été écartée : Maya l’aurait démasquée, sans l’ombre d’un doute. Plusieurs autres théories sont décrites dans les lignes qui suivent, mais toutes sont barrées. Ne reste alors plus que deux derniers points, écrits en bleu :

  • Possibilité de se trouver dans une pièce secrète : les pièces secrètes sont accessibles par tous les académiciens, mais également par tous les autres dieux → impossible de suivre un académicien qui entrerait dans une telle salle → lieu de rendez-vous idéal avec l’ennemi

  • Isolement sur Terre : les membres du conseil peuvent se rendre sur Terre sans avoir à en demander l’autorisation. Lelouch serait devenu membre du conseil pour profiter de ce point de règlement, tout en se rapprochant de la direction, devenant ainsi un espion stratégique de l’ennemi. Les destinations des embarcations ne pouvant pas toutes être espionnées, il est impossible de vérifier les allers-retours de Lelouch. Enfin, à noter qu’il a délibérément accepté la mission qui consiste à aller sur Terre pour retrouver les membres du conseil disparus → ce n’est pas une preuve, mais un moyen, une excuse

Ces hypothèses ne constituant pas des preuves, juste de « l’espionnage » et des théories résultant d’une interrogation, l’argumentation ne repose sur rien pour le moment. D’ailleurs, si elle n’avait que ça, Maya se sentirait bien ridicule, là, maintenant. C’est pourquoi, fouillant à nouveau dans son sac, la jeune femme sort une pochette qu’elle tend à Lelouch.
A l’intérieur, des photos.
De Lelouch, semblant discuter avec des personnes connues pour être des renégats.
Sur la dernière, Lelouch aux côtés de Jhoken, tous deux trinquant, sans doute après le succès de l’une de leurs collaborations.

Maya pose ses pieds sur la table et ramène ses jambes contre elle. Pour un premier jet de preuves, elle n’a même pas besoin de lui poser de questions… juste de voir ce qu’il va trouver à en redire.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Lun 25 Juil 2016 - 14:15
- Oui… tu ne te « méfies » pas, j’en suis fort aise…

Je répondis aussitôt malgré l'ironie évidente avec lequel elle s'exprimait, et cela avec un regard déterminé :

-Je n'ai pas pour habitude de me méfier des gens que j’apprécie voir qui me sont chers.

Malheureusement le mal était déjà fait, la jeune femme avait perdue sa fougue, et cela se voyait dans tout ces mouvements. Trainant la patte jusqu’à son sac et tout les mouvement qui en découlait... On aurait dit que ce que j'avais dit lui avait fait l'effet d'une bombe qui avait rasé toute opposition dans son esprit. Je ne comprenais pas moi même était ce a cause de mon pouvoir d’éloquence ? Bref il faudra que je fasse très attention a l'avenir mes paroles sont d'or et il suffit que je dise quelque chose de travers pour faire très mal a une personne.

- Pardon, je me suis laissé emporter… dit elle ensuite .

- Si tu est sure de ce que tu avance tu ne devrais pas te laisser impressionner. C'est moi qui devrait m'excuser pour avoir élevé la voix plus que de coutume. J'ai juste du mal a accepter que tu me croie coupable et qui plus est que tu est ramené ces deux guignols avec toi .


Elle s'approcha de la table ,là ou son sac était posé, avec peine en trainant les pieds.


- Viens, assieds-toi, je ne vais pas te manger. J’aimerais juste que tu regardes un peu ces documents, qu’on fasse le tri pour résoudre toute cette affaire, et… qu’on puisse enfin retourner travailler en toute sérénité. Ça ira ?

Puis elle m'invita a la rejoindre en posant des documents devant elle. Surement ceux qui prouvaient ma culpabilité. "Finnissons-en alors.." pensais je en soupirant.
Elle m'indiqua les papiers suivants:

- Possibilité de se trouver dans une pièce secrète : les pièces secrètes sont accessibles par tous les académiciens, mais également par tous les autres dieux → impossible de suivre un académicien qui entrerait dans une telle salle → lieu de rendez-vous idéal avec l’ennemi

- Isolement sur Terre : les membres du conseil peuvent se rendre sur Terre sans avoir à en demander l’autorisation. Lelouch serait devenu membre du conseil pour profiter de ce point de règlement, tout en se rapprochant de la direction, devenant ainsi un espion stratégique de l’ennemi. Les destinations des embarcations ne pouvant pas toutes être espionnées, il est impossible de vérifier les allers-retours de Lelouch. Enfin, à noter qu’il a délibérément accepté la mission qui consiste à aller sur Terre pour retrouver les membres du conseil disparus → ce n’est pas une preuve, mais un moyen, une excuse.

Puis elle me tendait des photos bien étrange, moi avec un homme que je ne connaissait pas. Bizarrement j’étais sur et certain que je n'avais jamais vu cet homme de ma vie et je n’ai jamais trinqué avec qui que ce soit, enfin a part la jeune fille sur terre ... Comment s’appelait t'elle ? Ah oui Elionne . Il s’avérait que soit quelqu’un avait réussi a trafiqué ces photos pour me faire faire porter le chapeau.C’était bien joué de la part du type mais bon il aurait pu trouver mieux. Le traitre n'est donc pas moi mais quelqu'un qui a une dent contre moi. C'est surement l'informateur et n'en sais rien !

- Ces photos peuvent prêter a confusion, il est vrai. Mais je peux t'affirmer que ces photos sont soient truquées soit il ne s'agit pas de moi. Pour te démontrer le caractère véridique de mes propos je peux te dire que pour commencer je ne bois quasi jamais d'alcool, de deux je quitte l’académie que pour chercher les disparu et ainsi remplir la mission qui m'a été confié au conseil. De trois, il m'arrive de m'isoler vers 19h30 oui ...

La vérité s’arrêtera la,essayons de ne pas se plonger dans le ridicule...

-Tout ça pour dire que je ne remet pas ton travail en question, juste les preuves... Je ne vois même pas qui sont les personnages sur les photos. Je te l'assure !



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Imposteur ? - Mar 2 Aoû 2016 - 14:50
Maya déglutit.
Quelque chose cloche.
Elle reprend les photos, les approche de son visage et les observe en fronçant les sourcils… puis, elle tourne la tête vers Lelouch, un air ahuri collé au visage. Lelouch ne connaît pas cette personne ? Tout bonnement impensable… et pourtant, le membre du conseil semble on ne peut plus sérieux…

Alors qu’elle allait ouvrir la bouche pour lui demander des explications, la jeune femme se ravise finalement. Une fulgurance vient de lui traverser l’esprit. Quelques secondes plus tard, elle lui partage ses pensées et son interrogation.

- De quoi est-ce que tu te défends si tu ne sais pas qui est cette personne ? Je n’ai pas dit que c’est de ça dont je t’accusais… je n’ai pas dit que c’est ce détail sur la photo qui me taraudait… et tu ne m’as rien demandé…

Il est tout à fait possible qu’elle se fasse des idées… Maya a beau ne pas avoir pipé mot pour ne pas influencer sa réponse, il n’en reste pas moins qu’elle a parlé de renégat. Elle l’a accusé d’en être un. Lelouch est intelligent, il a dû comprendre que l’homme présenté sur la photo en était également un, et que c’est cette entrevue entre les deux personnages qui la dérangeait particulièrement… sans quoi, il n’aurait pas réagi de cette façon. Reste que ces réactions spontanées vont sans doute précipiter la mise en évidence de la vérité…

- Bref, oui… c’est un renégat, c’est Jhoken d’ailleurs. Leur chef. fait-elle en posant ses mains derrière sa tête et en regardant le plafond, comme elle le fait souvent. Je pensais que tu savais ça, c’est quand même le plus important et le plus maléfique d’entre eux… enfin bon. Donc, tu me dis que ce n’est pas toi sur ces photos ? Est-ce que tu as des preuves ou est-ce que je dois te croire sur parole ? C’est peut-être du jus de pomme dans ton verre, je n’en ai aucune idée… Parce qu’entre nous, n’importe quel renégat infiltré dirait ça, et n’importe lequel d’entre eux aurait le charisme nécessaire pour me faire croire en sa bonne foi…

Ils ont un lien, tous les deux. Ils sont membres du conseil, ils discutent et échangent depuis quelques jours maintenant… forcément, la déesse est plus encline à lui faire confiance s’il lui dit qu’elle se trompe, même sans preuve. S’il n’est plus possible de faire confiance à qui que ce soit… où va-t-on ? A quoi bon vivre dans cette académie ? En revanche… Maya est une membre du conseil, une de celles qui doivent tout savoir… elle ne peut pas se permettre de se tromper, ni d’être trompée. Elle ne peut pas laisser ses sentiments ou ses émotions obscurcir son jugement.

- Maintenant… ça casse un peu tout le reste, s’il y a un « double » de toi. dit-elle en regardant ses autres preuves à l’intérieur de son sac. J’ai la transcription de la conversation que vous avez eue, où Jhoken t’appelle effectivement Lelouch… et je ne comprends pas pourquoi ils se donneraient autant de mal, à moins de se savoir observés…

Après quelques instants d’hésitation, elle se décide à fermer le sac.
Elle se tourne vers lui, s’agenouillant à moitié sur la table… avant de carrément écarter les jambes et de laisser ses mollets pendre de chaque côté de la table. À califourchon. Bien installée, bien tournée vers lui, le regardant bien droit dans les yeux, elle saisit doucement sa main dans les siennes.

- Alors dis-moi : s’il y a un double de toi, est-ce que tu peux me prouver que tu es le vrai Lelouch ? Je veux dire, il saurait copier ton physique, ton pouvoir, tes émotions, tes habitudes, tout… précise-t-elle. Si tu ne peux pas… j’aurais peut-être une solution : on te… je suis désolée, mais… on te « confinerait » secrètement dans une pièce pendant quelque temps, sans le dire à qui que ce soit… et si l’autre Lelouch continuait à rencontrer Jhoken ou à faire des massacres sur Terre, on saurait que tu es le vrai. Ça t’irait… ?

Non, elle n’a pas l’air d’être à l’aise avec sa propre solution… mais elle a sorti ça spontanément. Plus vite les soupçons seront levés, mieux ce sera, même s’il faut faire des sacrifices. Un peu de temps confiné, seul, pour lever tout soupçon… et pour démasquer le faux Lelouch… ce n’est sans doute pas cher payé, comparé à ce que d’autres pourraient lui faire subir s’ils apprenaient…
Imposteur ?
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sus à l'imposteur
» Palmarès Kane.
» Moda l'imposteur
» [Théorie] Métamorph, un Pokémon divin?
» En possédant plus de pouvoir que les vrais, un imposteur devient plus dangereux que ceux-ci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page