Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] Cum legis comment ?

♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♠ Petits messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: Le Harcèlement
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
[Quête] Cum legis comment ? - Jeu 9 Juin 2016 - 15:44
L'air de rien, septante ans d'Histoire, ça fait un paquet de choses à rattraper. En dehors des cours, les séances de mise à la page sont devenues le passe-temps préféré de Tanya. Et quel meilleur endroit que la Grande Bibliothèque de l'Académie pour assouvir sa soif de savoir ? Fier de ses nombreux étages et de ses rayons interminables, le bâtiment se trouve être l'un des plus grands de l'école des dieux. Rien de bien étonnant à tout ça, puisqu'il est question du lieu où sont censées se rassembler toutes les connaissances depuis la création de l'Univers. Une rumeur vertigineuse qui fait à la fois rêver et douter. En effet, pour vérifier son fondement, il faut s'imaginer que quelqu'un ait déjà réussi à parcourir l'entièreté du contenu de ces divines archives. Rien que ça est difficile à concevoir, sans compter qu'il faut éventuellement que ce quelqu'un connaisse déjà tout sur tout pour être sûr que tout est là… En fait, probablement seul Deus peut confirmer que ces rayonnages sont complètes et authentiques. Pour Tanya, il est déjà compliqué de se représenter une personne capable d'assimiler une quantité aussi astronomique d'informations. Papy Deus est vraiment très impressionnant ! Est-ce que lui aussi s'est endormi parce que mémoriser des choses, c'est assommant... ?

Un rictus amusé remplace le rire idiot qui lui aurait forcément valu quelques remarques agacées. Elle vient de visualiser Deus avachi au milieu d'une pile de livres vieux comme le monde, les ronflements seuls suffisant à soulever une encyclopédie posée sur son visage. Une fois rentrée aux dortoirs, elle en fera un dessin. Avec tous les délires qu'elle s'est tapée, il y a de quoi sortir une bande dessinée… une bande dessinée divine, c'est tout un concept. Peut-être que ça existe déjà et que de pareils ouvrages se trouvent dans cette bibliothèque ? Cette idée lui plaisant beaucoup, Tanya glisse sous son coude les bouquins qu'elle a trouvé sur l'Histoire de la musique et entame sa recherche dans ce qui n'était que le premier rayon centré sur les Arts et cultures.

Derrière elle, des pensionnaires de l'Académie font leurs devoirs et s'adonnent à la lecture en silence sur les grandes tables communes qui sont dressées entre les rangées. Lorsque la rouquine se tourne vers eux, elle a une nouvelle trouvaille entre les mains. Son regard tombe sur une loupe, qui repose tranquillement à côté d'une trousse posée en face d'une jeune fille aux cheveux de soie.

— Psst. Dîtes, c'est à vous ? Ça vous dérange pas si j'vous l'emprunte deux secondes ?

Tanya n'a aucune certitude sur l'appartenance de la loupe en question. Elle préfère demander la permission à la demoiselle, plutôt que d'attendre son supposé voisin d'en face. Mais le livre qu'elle a trouvé l'intrigue tellement qu'elle y reporte son attention alors que sa vis-à-vis n'a pas encore eu le temps de donner sa réponse. Ses sourcils se froncent de perplexité ; pourquoi est-ce que l'écriture y est si petite qu'elle en est illisible ? Ça l'intrigue. L'ouvrage a attiré son attention grâce à sa reliure violette tape-à-l'œil, et maintenant ça la frustre de ne pas savoir ce que raconte la première page. Alors, comme toute curieuse qui se respecte, elle retente sa chance sur la deuxième, où elle trouve une formule, lisible cette fois, mais pas moins incompréhensible.

— Cum legis… gné ?

Toujours dans sa quête d'en avoir le cœur net, la russe se penche par-dessus la table, pour montrer l'inscription à sa camarade, laissant complètement de côté l'histoire de la loupe.

— Désolée, j'sais que j'suis chiante, mais vous savez ce que cette phrase veut dire ?

Elle n'a pas vraiment le temps de connaître la réponse de l'inconnue. Une fois que ses yeux ont parcouru l'entièreté de la phrase, une lumière aveuglante est venue oblitérer toute lettre, toute page, toute image. Le son lui-même semble loin. De la même manière que lorsque l'on reçoit un coup violent sur la tête, Tanya a l'impression d'être ailleurs, de planer, de chuter au ralenti.

Cette dernière impression se voit confirmée lorsque son corps se finit par se réceptionner contre ce qui apparaît comme une pile de poutres. En tombant sur le côté, son bras s'écorche contre l'une des pointes de ces poutres. Dans la pénombre de cet endroit nouveau et inconnu, Tanya se recroqueville de douleur, puis lève les yeux sur ce qui l'a blessée, sous le choc. Là, elle aperçoit le trou par lequel elle a atterri dans cette cave qui sent très fort le renfermé. Ce trou a une drôle de forme, longiligne, ce qui fait qu'il est au final plus proche d'une fente qu'autre chose.

— Y a quelqu'un ?

Où est passée la jeune blonde à qui elle a demandé des services ? Où est passé le bouquin violet ? Et où est-ce qu'elle est tombée, noundidjou ?

Tanya observe les poutres et leurs pointes menaçantes. Hors de question qu'elle se risque à les approcher. Elle se glisse alors sur le côté, pour se retrouver devant le grand rocher tout près, et entreprend de l'escalader. Après cinq bonnes minutes de lutte contre la pesanteur, l'apprentie-déesse parvient au sommet, essoufflée. Quelque chose lui a paru louche durant son ascension. Le roc est trop mou pour en être un, sa matière est davantage proche du caoutchouc qu'autre chose. Alors qu'elle tente d'identifier la matière exacte du caillou, la jeune fille distingue des marques sur sa surface. Elle se redresse donc de tout son long pour tenter d'y voir plus clair, et reconnaît à sa grande surprise… un grotesque gribouillis à l'effigie d'un sexe masculin.

Elle a à peine le temps de hausser un sourcil que le sol se met à vaciller sous ses pieds, et la lumière avec. Relevant la tête, Tanya aperçoit avec terreur le trou se réduire. Non ! Elle ne veut pas se retrouver enfermée dans cette cave malodorante ! Qui sait pour combien de temps elle y resterait !

Décidant qu'il est grand temps de se bouger les fesses, l'élève se jette à corps perdu sur un immense bloc de plastique. Cette fois, elle n'a pas le luxe de se demander ce que c'est, elle enchaîne directement avec un saut en hauteur périlleux qui lui permet de s'accrocher au bord de l'entrée. Sous ses mains, elle sent un contact métallique, cependant que le mur de la cave s'affaisse quelque peu sous son poids. L'heure n'étant pas aux questions, la jeune fille se hisse de toutes ses forces. Elle n'a pas le temps de poser pied, quelque chose vient la percuter de derrière. Quelque chose suffisamment massif pour la propulser plus loin et la faire culbuter sur une bonne distance.

Sans le savoir, Tanya a manqué de près d'être faite prisonnière par une trousse, celle-là même qu'elle a aperçu plus tôt, ainsi que son propriétaire, le fameux voisin d'en face.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 53

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
2240/1000  (2240/1000)
Votre domaine: La Musique
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Cum legis comment ? - Lun 13 Juin 2016 - 2:08






S
ona se frotta le menton en tournant la page du livre posé devant elle. Ses yeux glissèrent le long des mots puis des lignes jusqu’à finalement atteindre l’ineluctable « FIN » imprimé en italique et dont le trait du N s’allongeait en une courbure théâtrale sur la dernière demi-page. D’une main distraite, la jeune fille referma le livre en jetant un coup d’oeil à l’immense horloge installée au fond du couloir dans l’allée à laquelle elle faisait face.

« 17h34 »


Mon dieu, heureusement qu’elle était désormais éternelle sinon cela aurait voulu dire qu’elle venait de gaspiller six heures de sa vie à lire ce navet. Comment l’auteur avait-il réussi à maintenir un niveau de médiocrité aussi constant ? Le fait qu’il ait réussi à le faire publier tenait du miracle… ou de l’illégalité ! Et plus important encore, comment diable ce livre avait-il réussi à trouver son chemin jusqu’à la grande bibliothèque de Deus, la source même du savoir et de la connaissance ?!

Sona gonfla ses joues en posant violemment ses coudes sur la table. Malheureusement, ce geste irréfléchi brisa le fragile équilibre de la pile de livre posée près d’elle, entraînant une mini avalanche de feuilles et de reliures en cuir. Bien évidemment, plusieurs têtes ne manquèrent pas de se tourner vers elle pour la mitrailler de regards énervés qu’elle tenta tant bien que mal d’éviter en se glissant à terre afin de ramasser les dégâts de sa maladresse.

Une fois que tout fut remis en place, Sona se rassit et après avoir repoussé le plus loin possible le livre qu’elle venait de refermer, elle ouvrit son sac et déposa en face d’elle son mp3, ses cahiers et un stylo rose bonbon. Ses doigts agiles défirent les écouteurs qu’elle glissa ensuite dans ses oreilles et enfin, après avoir rapidement sélectionné sa playlist préférée, elle se décida à commencer le travail qu’elle aurait dû terminer il y avait au moins deux bonnes heures.


***

« Psst. Dîtes, c'est à vous ? Ça vous dérange pas si j'vous l'emprunte deux secondes ? »

Sona enleva l’écouteur de son oreille gauche et son regard glissa du doigt pointé sur une loupe à l’inconnue penchée vers elle. Avant même qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, la rouquine s'était déjà à nouveau replongée dans son ouvrage, décidant finalement que ses yeux seuls allaient suffire.

« Cum legis… gné ? »

Intriguée, Sona enleva également l’écouteur droit et jeta discrètement un regard en biais vers la page que l’inconnue tentait de lire. Elle n’eut cependant pas besoin de tendre le cou plus loin.

« Désolée, j'sais que j'suis chiante, mais vous savez ce que cette phrase veut dire ? »

Sona posa un doigt sur ses lèvres en se penchant à son tour vers le livre.

*"Cum legis huius libri sententia aborrire"*

Eh ? Aucune idée.
Elle tourna à nouveau la tête pour faire face à la rouquine mais ne vit à la place qu’un grand voile blanc, un voile assez grand pour recouvrir le monde entier. Elle cru également entendre un bourdonnement au loin mais ce ne fut rien comparé au vent qui siffla dans ses oreilles.

Ce ne fut que la seconde d’après qu’elle se rendit compte qu’elle tombait. Et quelle chute cela aurait été si elle n’avait eu le réflexe d’attraper la corde blanche qui flottait devant ses yeux. L’instant d’après, tout commença à tourner, et tourner, exactement comme dans un carrousel, sauf qu’il n’y avait ni chevaux ni carrosse dans celui-ci, juste elle et un taré qui jouait avec les boutons de contrôle au rythme des « CUZ ‘ I’M HAPPY » de Pharell Williams.

Quand finalement tout s’arrêta et qu’elle ne sentit plus son estomac remonter dans sa gorge, Sona se rendit compte que la musique sortait du gros truc blanc en plastique auquel elle était désormais agrippée. Était-elle en train de rêver ? Avec ce gros « R » à demi effacé, gravé sur la partie gauche, on aurait presque dit un écouteur, son écouteur.

Sona déglutit et regarda tout autour d’elle. Que se passait-il ? Ses yeux glissèrent du plafond qui lui donna le vertige au sol marron qui lui donna également le vertige. Ne pas paniquer, ne pas paniquer. Elle inspira profondément et ferma les yeux. Non. Il était hors de question qu’elle reste ici bercée par des « ONE LAAAAST TIIIIME ».

De cette hauteur, elle ne pourrait certainement pas descendre.
Du moins, pas sans y laisser une jambe ou deux.
Il ne restait donc plus qu’à monter.

Ses yeux se relevèrent à nouveau et après avoir enroulé ses jambes autour de la corde, elle commença son ascension.

Après un moment qui lui paru aussi éprouvant qu’interminable, elle arriva finalement au sommet.

Enfin la partie supérieure de son corps y arriva du moins.

Après cette prouesse sportive, il ne lui restait plus assez de force pour se hisser entièrement sur la terre ferme alors elle restait simplement là, les pieds dans le vide, à prier qu’un miracle se produise même si il ne lui faisait aucun doute qu’elle allait mourir. Encore.


♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♠ Petits messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: Le Harcèlement
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Cum legis comment ? - Dim 24 Juil 2016 - 20:05
— Naaaan, sérieux ?

De la bouche de son camarade de classe, Jean Neige vient d'apprendre que l'examen de cet après-midi est annulé. Les bonnes surprises de dernière minute, comme on les aime, un plaisir exclusivement réservé aux personnes jamais au courant de rien. Ébloui par la bonne nouvelle, le jeune homme balaie les bouts de gomme jonchant sa zone de travail d'un geste négligent, puis attrape la trousse qu'il vient de ranger ainsi que son sac à dos. Son regard accroche le livre à la couverture violette échoué plus loin sur la table, mais il ne s'arrête pas. Là dehors, l'attend un soleil généreux qui ne manquera pas de lui laisser un petit bronzage. Une occupation Ô combien idéale pour son après-midi de libre.

Tanya, elle, est occupée à autre chose. Les yeux écarquillés, les cheveux partant dans tous les sens et les bras effectuant des moulinets, elle vient tout simplement de se faire propulser par la main de Jean Neige, après avoir été prise pour un vulgaire morceau de gomme. Un long hurlement accompagne son vol plané, tandis qu'elle tente en vain de freiner sa chute en battant l'air des bras. Au loin, elle aperçoit la jeune fille à qui elle a demandé de l'aide plus tôt. Son visage déformé par l'horreur se crispe en un sourire désabusé alors qu'elle constate qu'elle est en train de foncer droit sur la demoiselle.

— … Tu déconnes là.

ZBAM. C'est un Strike !

L'apprentie-déesse N°1 fauche l'apprentie-déesse N°2, avec une précision rare qui sera sans doute saluée en d'autres circonstances. Les deux se retrouvent dans le vide, essayant désespérément de s'accrocher à quelque chose. Mais mis à part les vêtements de leur compagne d'infortune, pour l'heure, il n'y a pas grand-chose à l'horizon. Alors elles chutent, ensemble. De quelle côté va tomber la tartine ? Tanya n'a pas envie d'être un tas de confiture, en tout cas. Que ce soit maintenant tout de suite, ou après avoir rencontré le sol.

Miracle inopinée, elle parvient à s'accrocher à ce qui lui semble être une corde. Sa main glisse le long de sa prise, alors qu'elle se voit entraînée vers le sol par son élan ainsi que le poids de sa comparse, qu'elle tient par le bras. Sa lutte contre la pesanteur se voit freinée par un relief au bout de la cordelette. Son corps vient s'échouer contre la grosse boule fixée à l'extrémité, de laquelle s'échappe un concert de notes tonitruantes à lui déchirer les tympans.

— Oh la vache ! s'écrie la rouquine. Si j'trouve celui qui a mis sa musique aussi fort… !

Gnnn. La demoiselle qu'elle tient à bout de bras pèse son poids. Tanya n'est pas assez musclée pour la garder loin du sol bien longtemps. Elle se tord alors le cou pour essayer de voir où est-ce qu'elles peuvent se déposer, toutes les deux. Conclusion : il n'y a aucun lieu d'atterrissage envisageable, mis à part derrière elle, où se trouvent… deux énormes cuisses toutes chaudes, appartenant à un élève bien trop occupé à étudier pour constater que deux minimoys sont accrochés au MP3 d'à côté.

— Hmm… ça donne envie hein. Va falloir qu'on se balance par contre, sinon on n'y arrivera jamais… Ouch… je me demande si ça lui fera quelque chose si on atterrit au mauvais endroit...

Comme si c'était la chose la plus importante à s'imaginer dans une situation pareille, Tanya se met à grimacer de plus belle… jusqu'à ce qu'un craquement dans la manche de sa camarade la rappelle à la réalité. Se dépêcher, c'est une option.
Contenu sponsorisé
Re: [Quête] Cum legis comment ? -
[Quête] Cum legis comment ?
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page