Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

De l'autre côté du mur.

♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
De l'autre côté du mur. - Mer 2 Déc 2015 - 19:55

❆ Exploration


« Fully healed, going out again. »


Belle journée. Pour explorer. Non, pas l'académie- il a déjà pas mal vu ces murs, il préférerait explorer un autre endroit. Oui, Jack a décidé de retourner au-delà des murs, pour pouvoir découvrir un peu plus les environs- même, il a  décidé d'aller explorer au-delà des zones indiqués sur la carte. Les terres inexplorées-  découvrir des plaines encore non  repérées, des bêtes non-répertoriées dans le bestiaire de l'arène... S'habillant donc de son accoutrement habituel- t-shirt, gilet, pantalon  bleu foncé et  bottes noires, il finit par ouvrir le compartiment secret de sa chambre, sortant son katana pour bien s'équiper- il vaudrait mieux avoir un autre moyen de défense que ses simples poings, si jamais il tombe sur un monstre cuirassé la-dehors.

Il devait juste ne pas se faire chopper en sortant. Il s'était déjà fait engueuler la dernière fois, lorsque qu'il est revenu avec son dos  complètement déchiré par les griffes d'un smilodon... En même temps, ce battre un gros matou dans un couloir étroit, c'est pas bien facile- surtout quand il y a deux autres personnes à protéger d'une attaque.. Enfin passons. Il dégaina son sabre donc, examinant la lame- en bon état, comme toujours- avant de rengainer et de  sortir de sa chambre, vers l'après-midi.

Il passa assez rapidement par le portail, regardant autour de lui, il devint déjà plus prudent- Maintenant, il se devait d'être prêt à dégainer au  besoin- pour découper un gobelin ou autre créature qu'il pourrait battre. Ou être prêt à fuir, si jamais il tombait sur un dragon. Cette pensée fit lâcher un léger sourire à Jack. Pas vraiment de joie d'impatience, mais plutôt une certaine nervosité: Il préférerait ne pas tomber sur un gros bestiau, si possible, car sa lame risquait d'avoir plus l'effet d'une cure-dent qu'autre chose sur des écailles de dragon résistantes. Il soupira, commençant donc à avancer, se repérant déjà aux alentours, vu qu'il était déjà sorti plusieurs fois, il avait  quelques points de repères.

Plus il s'éloigna des murs, plus il eût l'impression d'être suivi- et cette impression ne s'en allait pas vraiment. Est-ce qu'un professeur l'aurait repéré ? C'est bien sa veine, on va lui dire de faire quoi, nettoyer tous les murs extérieurs de l'académie, si c'est le cas ? Dans tous les cas il s'était déjà un peu plus enfoncé dans la forêt, il était possible que ce soit quelques gobelins... Il s'arrêta, puis se retourna, sans se préparer à dégainer, mais prêt à invoquer une de ses dagues d'ombres au nécessaire, son regard se posant sur une sorte de silhouette qu'il pensa repérer. Sans trop hausser la voix, il s'adressa à la dite silhouette.


Qui est la ?


Il leva légèrement le bras, changeant également légèrement sa position, pour être prêt à faire un bond de côté si jamais cela s'avérait être une goule ou quelque chose comme cela- même si aussi près des murs, cela le surprendrait de trouver des goules..



© Ethan


Dernière édition par Jack Winter le Mar 8 Déc 2015 - 18:40, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Mar 8 Déc 2015 - 13:05



Un Monsieur menthe fraîche.


C'était un jour d'ennui. Un jour lassant de plus au sein de l'Académie. "Si je pouvais mourir une seconde fois, je mourrais d'ennui." se disait Fio. Elle errait sans but, dans les couloirs, partait prendre l'air de temps à autres, s'arrêtait, pensait...pour finalement aller se positionner à l'entrée, aux portes de l'école, et observer les différents élèves qui y passaient brièvement. Certains croisèrent son regard, si vide qu'ils crurent avoir à faire avec un fantôme. Ils pressaient le pas et détournaient les yeux, souvent. Qu'est ce que c'était triste. Etre réduite à ça. Le temps était long, le temps était chiant. Elle pensa alors au privilège qu'elle avait autrefois, de pouvoir mettre fin à cette maudite vie, les mains encore propres et innocentes, sans avoir à attérrir ici. Juste mourir, et ne plus connaître les tourments. Mais quel calvaire, cette immortalité! Quel calvaire ce corps impérissable de divinité!
Elle soupirait sans relâche.

Ce fut une odeur qui la tira de cet état passif, et un peu plus... Elle aperçut une silhouette passer devant elle, d'un air pressé. Soudainement, des frissons avaient parcouru son dos. Un air glacé avait soufflé sur son visage, soulevant ses cheveux sombres. Puis, une odeur...une odeur de menthe. Oui, de la menthe bien fraîche. Ce vent froid et mentholé était délaissé sur le passage de cet inconnu.
Elle tourna la tête pour regarder ce personnage, qui avait piqué là, sa curiosité.

De dos, c'était un gaillard aux cheveux mi-long, et...blancs. Elle en avait vu, des chevelures, tout l'arc-en-ciel capillaire même. Mais ce blanc si parfait semblait irréel. Seulement deux couleurs de cheveux arrivaient à éveiller un tel étonnement chez Fio. Le rose, et le blanc.

Elle aimait les thés à la menthe. Seulement...chauds. Elle n'était pas du genre menthe à l'eau, accompagnée de glaçons.

Elle fronça les sourcils. Elle se demanda qu'est-ce qu'il allait faire. Pourquoi il sentait la menthe? Ou la menthe se trouvait peut être dans son nez, elle se souvint qu'elle trouvait aux odeurs des gens des parfums familiers, qui n'avaient pas tout le temps un sens, ni même une once de réalité...Pourtant, elle s'en fichait des odeurs, du moins, elle n'était pas fine narine...

Telle une stalkeuse, elle le suivit, d'un air insistant. Elle se sentait dans la peau d'une yandere, qui espionnait son senpai, et elle trouva cela ridicule.

Elle l'observait attentivement, et pris un air grave quand elle le vit dégainer un sabre. Il était de toutes évidences prudent, et partait peut être mal intentionné. Elle fut d'un coup plus intéressée.
Ils avaient dépasser le portail.
Elle ne porta pas attention au fait qu'elle s'éloignait peut être trop de l'académie. Mais, après tout, elle avait déjà passé plusieurs jours dans le monde des humains, à son arrivée.
Les murs s'éloignaient derrière eux.
Ils étaient à présent dans une forêt. Fio se faisait plus discrète et plus distante, se cachant derrière les arbres.
Ils étaient maintenant au coeur de la forêt, bien loin de tout ce qui leur était familier. Fio s'était lotit dans un buisson à l'épais feuillage, accroupit. L'inconnu s'arrêta. Il s'était retourné, et regardait tout autours de lui. Il était devenu de plus en plus méfiant. Il n'était pas surprenant qu'il avait peut être senti qu'on le suivait. Elle se disait qu'à sa place, elle l'aurait remarqué plus vite.
Il regardait à présent dans le buisson où elle se trouvait.


-Qui est là?




Il se mit sur ses gardes, en posture défensive, prêt à en découdre si l'on venait l'attaquer.
Fio était repérée, elle pouvait se dévoiler. Elle s'agita alors, tentant de se défaire de l'emprise des branches, ses habits accrochés et retenus de toutes parts. Le buisson remuait. On entendait des petits gémissements, et les grognements d'une jeune humaine. Les cheveux de Fio s'étaient emmêlés, ses vêtements quelque peu déchirés, et sa peau écorchée par de petites griffures.

-Aaah...Aie aie..!

Les arbustes pouvaient être féroces, mine de rien, si l'on avait le malheur de s'y cacher.
Après quelques instants de combat acharné, Fio réussi à s'en défaire, et se releva, montrant le bout de son nez à son interlocuteur.
Elle avait la chevelure brune toute en bataille, décorées de feuilles et de branches, qui n'avaient pas été invitées sur sa tête.
Elle était un peu gênée, mais reprit vite ses esprit et d'un air assagit, elle leva les mains au ciel, mine de dire qu'elle ne voulait rien de mal, et s'approcha un peu.
Elle répondit, en lui tendant la main:


-Bonjour






I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy


Dernière édition par Fio Chucharan le Dim 20 Déc 2015 - 11:37, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Mar 8 Déc 2015 - 19:50

❆ Bonjour


« Comment allez-vous? »


Du bruit venait du buisson. Des gémissements féminins, des ombres en train de se débattre d'un.. buisson, apparemment. Le spectacle rendait Jack un peu perplexe. Est-ce que celui ou celle qui le suivait venait de se faire attaquer par un buisson...? Jack secoua la tête.. puis réfléchit. Pourquoi pas? Il y a peut-être une bête quelconque qui a une tête de buisson, l'hypothèse n'était pas forcément à mettre de côté. Il y a probablement-sûrement- des monstres, des bêtes encore non découvertes dans les terres inexplorées. Pourquoi pas un gros... Gremlin... à tête de buisson?

...Passons. La silhouette finit par sortir du buisson- se montrant enfin. Il s'agissait apparemment d'une jeune femme aux cheveux courts et sombres. Jack restait sur ses gardes, mais se défaisait de sa posture de défense, sans dire mot. Bon on dirait pas que c'était un monstre-buisson, mais cette jeune femme semblait l'avoir suivi depuis qu'il était sorti des murs de l'académie. Jack lâcha un soupir discret en espérant que ce n'était pas quelqu'un qui était censée le ramener. Déjà que l'ennui était au rendez-vous si il restait dans l'enceinte de l'académie...

Jack se calma un peu plus lorsqu'il la vit s'approcher, mains en l'air comme pour indiquer qu'elle ne lui voulait rien de mal... mais son regard se posa plutôt sur les feuilles et branches qui étaient restées accrochés aux cheveux de la nouvelle venue. Son regard finit par se reposer sur le visage de la personne en question, qui lui tendait la main.

Bonjour.


Il posa son regard sur la main de la jeune femme. Hésitant pendant un instant, puis finissant par relever les yeux pour regarder la jeune femme, lui serrant la main.

Eh. Bonjour.


Sa main lâcha ensuite celle de la jeune femme pour se lever, attrapant une des petites branches coincée dans les cheveux de la dame. Il la jeta ensuite de côté, reculant un peu puis regardant autour, se demandant si elle était venue seule ou si il y a encore quelqu'un d'autre de caché... apparemment non. Son regard, encore assez neutre pour l'instant, se posa sur la jeune femme, alors qu'il se grattait l'arrière de la tête.

Je me disais bien que je me faisais suivre... Maintenant faut juste savoir le pourquoi.


Il haussa les épaules, restant face à la jeune femme, Jack étant encore un peu sur ses gardes, sans pour autant garder sa « position de combat » disons, restant droit, observant la jeune femme. Tout ce qu'il espérait, ce qu'il n'allait pas devoir déjà retourner dans les murs. Il aurait préféré continuer son exploration, il n'a pas vraiment l'impression d'avoir atteint les terres inexplorées, sa carte semble indiquer cette forêt... Son regard se posa une nouvelle fois sur les feuilles et branches dans les cheveux de la fille. IL les indiqua d'un petit mouvement de la main.

Hum... T'en as encore sur la tête, de feuilles et de branches, au fait.





© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Sam 12 Déc 2015 - 18:22



Quelques branches, quelques feuilles...


C'était un beau et imposant jeune homme qui lui faisait face. Il sembla se relâcher un peu à l'approche amicale de Fio.
Il leva le regard vers ses cheveux. Quoi, que pouvait-il y avoir sur sa tête qui attirait l'attention? Elle espéra alors qu'elle n'eut pas encore la poisse qu'un oiseau lui fasse caca dessus, cela ne l'étonnerait même pas. Elle restait perplexe, le regardant droit dans les yeux, toujours la main tendue, qu'il observa un instant, hésitant à la saisir.
Il releva les yeux et lui serra cette main tendue, Fio sentit alors sa force, d'une poigne de main ferme, naturelle surement, pour lui.

-Eh. Bonjour.




Il lâcha ensuite sa main, et leva le bras en direction de Fio. Il porta alors une main à ses cheveux pour en retirer une petite branche coincée. Fio ferma fort les yeux, craintive, se répétant "Non, ce n'est rien, rien de dangereux, ne pas attaquer, ne pas attaquer..." Elle devait encore lutter contre cet instinct de défense. Elle s'efforça de se tenir les mains, pour empêcher tout réflexes agressif. Quand elle rouvrit un œil, elle le vit jeter le petit branchage qu'il avait retiré de son capharnaüm capillaire sur le côté. Elle était soulagée, ce n'était donc pas du caca d'oiseau. Elle rougit un peu, c'était anodin, c'était bien gentil.
Il recula et observa les alentours. Rien. Il porta de nouveau son attention perplexe à la petite humaine. Il se gratta derrière la tête, signe d'une gêne :

-Je me disais bien que je me faisais suivre... Maintenant faut juste savoir le pourquoi.




Elle sentait qu'il était toujours méfiant. Bien, très bien même, il n'était pas bête, lui, se dit-elle. Elle apprécia. Elle le regarda, et ne répondit pas tout de suite à sa question indirecte.

Hum... T'en as encore sur la tête, de feuilles et de branches, au fait.

Elle rougit, et s'empressa de se secouer la tête pour enlever au mieux ce qu'il restait. En trifouillant dans ses cheveux pour y retirer les restes de l’arbuste plus facilement, elle répondit enfin, doucement:



Je m'ennuyais à l'académie, et puis je t'ais vu, tu sentais la menthe fraîche...Où est-ce que tu vas?






I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy


Dernière édition par Fio Chucharan le Dim 20 Déc 2015 - 11:38, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Sam 12 Déc 2015 - 23:00

❆ Menthe


« Hein...? »


Bon, il semblerait qu'elle n'ait pas vraiment perdu de temps pour se débarrasser des feuilles  dans ses cheveux, se les secouant, de petits bouts de bois et quelques feuilles tombant  maintenant à terre. Il attendait avec patience la réponse à ce qu'il avait demandé, indirectement. La jeune femme avait fini de se secouer les cheveux dans tous les sens et joues rouges, elle finit par lui répondre... Jack avait une drôle de sensation de déjà-vu...

Je m'ennuyais à l'académie, et puis je t'ai vu, tu sentais la menthe fraîche...Où est-ce que tu vas?


Jack haussa les sourcils, croisant les bras, il.. sentait la menthe fraîche... ? Ah bon ? C'était peut-être dans son shampoing... ? Bon, elle s'ennuyait, Jack aussi s'ennuyait, mais il ne devait pas encore  relâcher sa méfiance... même si, maintenant qu'il y pense,  il est resté méfiant   pendant un peu trop longtemps envers une autre personne qu'il a surpris dans sa chambre... Il se gratta une nouvelle fois l'arrière de la tête,  lâchant un soupir.

Je.. sens.. la menthe fraîche. D'accord.. C'est donc ta raison pour m'avoir suivie  jusqu'ici ?


Il haussa les épaules,  se demandant bien  ce qu'elle avait bien pu vraiment se demander pour le suivre jusque dans cette forêt.. Bon, les murs sont encore visibles, mais Jack voulait aller encore plus loin, aller découvrir d'autres terres... En même temps elle s'ennuyait comme elle venait de le dire. Dans l'ennui, quand on voit quelqu'un avec un katana sur le dos, on se demande «  aaah ou il va il va faire quoi ? ». Enfin bon, ce qui est sûr ce qu'elle vient de l'académie, et que c'est pas une créature de la forêt, du coup, autant lui dire. Jack sorti sa carte, montrant sur celle-ci les terres inexplorées donc l'endroit vide sur la carte- avant de ranger la carte en question.

Je m'ennuyais aussi. Je pars explorer un peu les endroits non indiqués sur la carte.


Il posa son regard sur la jeune femme à nouveau, réfléchissant. Il devrait peut-être l'escorter à l'entrée de l'académie ? Elle ne semblait pas vraiment armée, et elle ne  connaît peut-être pas assez les environs ou les créatures des environs justement.. mais si il lui dit de s'en aller, elle risquerait de prévenir la direction ou des professeurs, et il serait mal... D'un  autre côté c'est une autre apprentie, voir une divinité accomplie après tout, et son domaine pourrait aider en cas de besoin, non ? Jack se gratta l'arrière de la tête à nouveau, recommençant à marcher en direction des terres inexplorées, tout proche, il devra noter tout ce qu'il peut sur sa carte si il veut revenir  sans problèmes.. Il regarda la jeune femme, marchant  lentement à reculons.

Si l'envie de m'accompagner est présente, et bien d'acord, essaie juste de faire gaffe aux alentours, pourrait y avoir une goule, un gobelin, voir un smilodon qui vienne nous attaquer... ah. Si tu vois un dragon, il faudra qu'on se casse en vitesse, et aussi discrètement que possible.


Autant la prévenir tout de même des dangers d'explorer des lieux inconnus. Ils pourraient rentrer dans un nid d'arachnides de trois mètres, ou des drake, qui sait... Jack finit par s'arrêter, observant la jeune femme en croisant les bras. Sa méfiance ne s'était pas encore totalement évanouie. Il venait d'y penser : Elle pourrait juste être une nouvelle recrue des renégats, et est censée rencontrer quelqu'un en dehors de l'académie ? Si c'est le cas, Jack ne sera plus... mais bon, il essaiera de bien se battre- si c'est pour tomber, autant tomber avec classe.. ou honneur.. ou... oui bon bref.

Jack haussa à nouveau les épaules.

Sinon, tu peut retourner  entre les murs de l'académie, c'est tout droit à partir d'ici...


Si jamais elle décidait de le suivre et n'avait pas d'arme sur elle, Jack lui prêtera son wakizashi. Elle devait au moins avoir un moyen de se défendre si il y a une attaque quelconque dans cet endroit.


© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Dim 20 Déc 2015 - 12:48



Jouons, Madame La Faucheuse!


Il fut surpris, et restait sceptique à la réponse de Fio. Ne lui avait-on donc jamais fais la remarque? se demanda-t-elle.
Dans un soupir, passant son bras derrière la tête, il répondit:

-Je.. sens.. la menthe fraîche. D'accord.. C'est donc ta raison pour m'avoir suivie  jusqu'ici ?


Elle haussa un petit coup les épaules, en acquiesçant silencieusement.
Il haussa les épaules aussi. Bon.

Il sortit alors une carte et la présenta à la petite énergumène, lui montrant du doigt les zones environnantes non répertoriées.

-Je m'ennuyais aussi. Je pars explorer un peu les endroits non indiqués sur la carte.


Les yeux de Fio se mirent à briller. Elle était vraiment bien tombée...du moins, elle avait bien choisit la personne à suivre, après tout, elle avait le flair, suivre son instinct était devenu naturel, et il lui rendait plutôt bien, cette fois là. Un jeune homme qui tout comme elle s'ennuyait, s'évadant du morose quotidien, de cette routine que l'on adoptait trop facilement, en allant bien gentiment aux cours de l'académie, à la recherche d'aventure et d'action, partant au prix du risque et du danger, explorer ce que personne n'avait eut encore le courage d'explorer.

Ça lui ferait sa dose d'adrénaline, à l'autre folle, qui commençait à déprimer sec dans cette deuxième vie d'ennui récurant. Non pas qu'elle dépréciait le calme, bien au contraire, il lui fallait juste un peu d'action de temps en temps pour se sentir vivre, depuis cette vie agitée qu'elle avait mené, elle s'était fait sa raison, son but ultime, et le perdre signifiait mourir. C'était comme ça, c'était une partie d'elle à présent, qui bon gré malgré ne pouvait disparaître entièrement, sinon son âme en serait arraché de son corps.

Le gaillard réfléchit. Il jeta des regards à Fio, se demandant comment réagir avec elle dans les pattes. Elle se tenait à carreaux, calmement, tandis que lui fit quelques pas, avec sa carte, puis recula pour lui dire:

-Si l'envie de m'accompagner est présente, et bien d'acord, essaie juste de faire gaffe aux alentours, pourrait y avoir une goule, un gobelin, voir un smilodon qui vienne nous attaquer... ah. Si tu vois un dragon, il faudra qu'on se casse en vitesse, et aussi discrètement que possible.



Fio fronça les sourcils. Il continuait d'avancer, puis se stoppa. Il la toisa du regard les bras croisés. Il haussa les épaules de nouveau

-Sinon, tu peut retourner  entre les murs de l'académie, c'est tout droit à partir d'ici...



Fio sortit alors son grand couteau de cuisine de son sac à dos, l'air sombre.


-Je suis Fio, la repentie de la Survie, je crois savoir de quoi tu parles, et si je suis petite, je ne suis pas forcément une petite fille faible et à défendre. Je te serais en aucuns cas un poids. Au pire, tu n'auras même pas à t'occuper de moi, je ferais juste le chemin avec toi.



Fio n'aimait pas être sous estimée, de part sa petite taille et son jeune âge. Elle ne voulait être prise sous l'aile de personne, si ce n'était pas un pervers masqué éloquent et bizarre...
Elle détestait aussi être dépendante de quelqu'un, normal pour une survivante qui n'en a que pour sa peau. Mais si elle avait bien une faiblesse, c'était l'endurance, et l'orientation. En l’occurrence, c'était cet homme qui détenait une carte, et ils allaient tous deux s'enfoncer dans des terres inconnues. Fio se retrouvait en difficulté. Elle était encore faible, elle en était consciente maintenant, elle n'avait pas oublié son combat contre la Reine Sirène, malheureusement...

Elle n'irait pas bien loin avec son couteau de chef.
Cela importait peu, elle improviserait. Si ça se trouvait, elle aurait enfin l'occasion de déclencher son pouvoir. Et pour l'orientation, elle avait appris à se repérer en pleine nature, elle savait fabriquer ces petites boussoles artisanales, ainsi que les étoiles, d'excellents guides. Elle se demanda alors si tout cela était identiques au monde humain, ici,  dans le monde du divin, de la Deus Academia...logiquement, non. Tans pis. La survivante possédait dorénavant  un atout grandiose, l'immortalité, et comptait bien s'en servir. Fio pouvait à présent braver tous les plus grands périples sans risquer de perdre réellement. La mort restait sa pire ennemie, mais elle pouvait enfin se jouer d'elle. La vie devenait un jeu, et le but était de ne pas perdre, le game over étant de mourir. Seul retord qui persistait encore, la douleur. Elle allait devoir supporter moult de souffrances, à son jeu, ce qu'elle redoutait particulièrement, après le trépas. Le prix à payer, elle le payerait.

Elle relâcha les traits de son visage et reprit son air nonchalant.


-Et toi, quelle divinité es-tu? Je suis curieuse.


Après avoir fait brièvement connaissance, Fio avança dans la forêt, dépassant celui qu'elle suivait.




I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Lun 21 Déc 2015 - 16:58

❆ Survival, Shadows.


« Jack Winter, ex-assassin. »


Les remarques de Jack ne semblait pas trop faire plaisir à la nouvelle venue, il haussa tout simplement les épaules en silence, il n'allait pas vraiment relever, après tout chacun ici peut être bien plus expérimentes qu'il ne paraît. Lui, en tant qu'ex-assassin, devrait bien déjà le savoir... L'air de la jeune femme était devenu plus sombre, et Jack fronça un peu les sourcils en la voyant sortir une sorte de grand couteau de boucher, ou de chef, de son sac. Bon, au moins rien que cette action peut déjà prouver à l'argenté qu'elle s'est déjà battue.

-Je suis Fio, la repentie de la Survie, je crois savoir de quoi tu parles, et si je suis petite, je ne suis pas forcément une petite fille faible et à défendre. Je te serais en aucuns cas un poids. Au pire, tu n'auras même pas à t'occuper de moi, je ferais juste le chemin avec toi.



Jack croisa les bras, souriant un peu en coin. Petite.. ? Il n'avait pas vraiment remarqué cela. Fio, repentie de la survie ? Et bien la survie serait bien quelque chose d'utile dans des contrées inconnues. Jack hocha simplement la tête. Et bien, cette Fio semblait être quelqu'un d'assez... énergique ? Enfin, Jack finit par se gratter la joue, reprenant un air plus sérieux.

Bien. Ce couteau, c'est déjà quelque chose, au moins.


Jack ne pût s'empêcher de l'observer deux secondes de plus- avec son sac à dos et son couteau de cuisine, elle semblait venir tout droit d'un film, d'une série ou d'un jeu vidéo post-apocalyptique de zombies. Il pencha un peu la tête de côté, se demandant bien si ce qu'il se demandait était plus réel qu'il ne le croyait... Manquerait plus qu'il ait dormi au moins 200 ans avant de se réveiller ici à la Deus academia, sans s'en rendre compte. Mais non voyons, c'est la première personne qu'il a croisé qui semble être sortie de quelque chose comme.. The walking dead, tiens. Passons- réfléchir à cela va juste secouer le cerveau de Jack dans tous les sens.

Il vit Fio finir par perdre son air assez sombre, menaçant et sérieux pour s'approcher puis passer à côté de lui, pour passer devant, tout en lâchant un «  Et toi, quelle divinité est-tu ? ». Jack lâcha un léger sourire en coin, se grattant l'arrière de la tête. Curiosité. Quand tu nous tiens... Enfin, racontons tout le baratin habituel. Il perdit une nouvelle fois ce léger sourire, rejoignant la dénommée Fio dans sa marche.

Jack Winter. Ex-assassin. Apprenti divinité de l'ombre. Non, je ne peux pas me fondre dans les ombres... je peux juste faire apparaître une petite dague d'ombre, pour l'instant.


Oui, il a immédiatement avoué qu'il était assassin. À quoi bon le cacher, honnêtement... Il prit sa carte improvisée, l'observant un instant- ouais, il est pas le meilleur en géographie, mais il va bien pouvoir retrouver son chemin si il arrive à marquer quelques points repères dans sa mémoire- et la carte elle-même. Il leva le regard, remarquant une sorte de sentier sur la droite... Encore une fois : Curiosité, quand tu nous tiens.. Il s'éloigna un peu de Fio pour aller observer le sentier, puis regarder Fio à nouveau.

Envie de voir ou cela mène ?


Sans même attendre la réponse, Jack commença à marcher, observant le sentier, et les alentours... Hey, il se peut qu'ils tombent dans un piège de gobelins qui cherchent un truc à manger... Il continuait de marcher en silence. Il commençait déjà à entendre des bruits plus loin.. comme.. une sorte de fête. Mais évidemment c'est pas des humains qui fêtaient, vu les sons... on parlait de gobelins, on dirait bien que c'en étaient. Combien ? Beaucoup, apparemment. Jack soupira, s'arrêtant, pour se coller dos contre un arbre proche, penchant un peu la tête de côté pour observer les alentours, puis la voir...  Une sorte de... taverne. Petite, assez grande pour laisser passer des gobelins ou des.. gnomes. Des nains.. peu importe. Il vit plusieurs gobelins littéralement se «  Bourrer la gueule » avec ce qui semblait être.. ben de la bière. Ils ont construit cela ? Jack poussa un soupir, posant son regard sur Fio.

Demi-tour. Je vais marquer ça sur ma carte. Il y en a au moins 10 dehors, et probablement plus à l'intérieur. C'est de l'exploration que j'ai envie de faire... pas un massacre de gobelins bourrés qui risquent de nous vomir dessus...




© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Dim 31 Jan 2016 - 15:18



Tanuki, tanuki, veux-tu jouer avec moi?


Le monsieur menthe examinait Fio, perdu dans ses pensées. Il lui arrivait de sourire un peu, en coin. Reprenant un air sérieux, il lui raconta ce qu'elle voulait savoir de lui.



Jack Winter. Ex-assassin. Apprenti divinité de l'ombre. Non, je ne peux pas me fondre dans les ombres... je peux juste faire apparaître une petite dague d'ombre, pour l'instant.


Jack.
Winter. C'était son nom. Qui lui allait fort bien. Elle eut des frissons, cet homme à lui tout seul lui présentait tout ce qu'il y avait de plus froid, dans tous les sens du terme. Il n'eut aucun scrupule à lui avouer qu'il était un assassin. Cet homme avait donc déjà tué des personnes.
"C'est une Bête, aucun doute"
Fio ne s'attarda pas sur ce fait, redoubler sa méfiance était suffisant.
Il était ainsi la divinité de l'ombre. Quel sombre personnage, pensa t-elle.

Il regarda aux alentours, et se tourna de nouveau vers Fio :



Envie de voir ou cela mène ?


Il continua son chemin, avant d'entendre quelques festivités. Des ennemis. Il s'était alors collé à un arbre, puis soupira, en se tournant vers Fio, accroupie derrière des buissons.



Demi-tour. Je vais marquer ça sur ma carte. Il y en a au moins 10 dehors, et probablement plus à l'intérieur. C'est de l'exploration que j'ai envie de faire... pas un massacre de gobelins bourrés qui risquent de nous vomir dessus...


Elle ria doucement. Elle mourra d'envie de se jeter à l'assaut, se faire des gobelins bourrés devait être tordant. Elle continuait de les observer un instant, entre les petits branchages, amusée. Après tout, elle avait le libre arbitre, elle n'avait pas à suivre les ordres de qui que ce soit. Elle avait prévenu qu'il n'avait aucune responsabilité à porter à son propos. Mais explorer en discrétion, à l'affut de tout danger, en évitant la confrontation était tout aussi palpitant qu'une bourrade.

Elle le suivit alors dans sa démarche.
Sur le chemin, elle fut émerveillée par la faune et la flore qu'ils pouvaient rencontrer. Elle était un peu troublée, dans un lieu aussi étranger, elle perdait tout repère.
Les plantes étaient fleurissantes, denses et aux couleurs si variées, de petites baies sauvages ornaient leur route, fruits qu'elle n'osa bien sur pas toucher.


Ils arrivèrent dans une clairière élargie quand soudainement, elle sentit la terre sous ses pieds s'effondrer, elle glissa alors dans une grande galerie de tunnels souterrains. A peine fut-elle sur pieds, dégagée de toute la terre qui lui était retombée dessus, et eu prit connaissance de ce qui venait de lui arriver, son pouls accéléra quand dans ses jambes, elle sentit de puissantes vibrations. Les parois du sol tremblaient, sous la course d'un énorme furet qui ressemblait à un tanuki  au corps allongé et aux nombreuses petites pattes à doigts-coussinets, tel le Chat Bus de Totoro. Il était aux aguets des dégâts causés par l'humaine. Face à face, Fio pointait fermement son couteau de cuisine droit devant elle, quand le furet lui hurla dessus. Fio ne pensa plus une seconde et se mit à courir aussi vite qu'elle pu, sous le ventre du tanuki saucisse, car le trou d'où elle était tombée était à présent inaccessible, la terre s'étant écroulée jusqu'à en boucher l'entrée, pas question de tenter quoi que ce soit pour remonter par là, aucune perte de temps est  acceptée quand il est question de survie. Elle ne sut comment, car jamais elle ne se retournait lors d'une fuite, le long furet avait réussi à tordre son corps élastique pour se retourner et la poursuivre, dans ce tunnel plutôt grand mais étroit pour une bête si longue. Dans sa fuite perdue d'avance, la bête bizarre, de sa mâchoire à bouts arrondis, mordit le sac de la survivante pour la trainer dans les tunnels. Le furet courait très vite, Fio avait du mal à suivre le fil des événements, mais dans un coup vif, elle réussit à pivoter son buste de façon à planter son couteau dans la gencive apparente de l'animal. Les aléas de la course amoindrissait beaucoup sa précision, et ses coups, aussi faible qu'une patte de mouche, tombaient contre les dents solides mais non pointues, plantées dans son sac, qui semblait à son grand soulagement ne pas s'être troué.

-AAAaaaaaaaaaaahhhh... on entendait un cris étouffé au dessus.

Après plusieurs essais, Fio se débattit comme elle put, en tentant de réfléchir à une alternative, avant de servir de bouffe aux petits de l'animal, pensa t-elle. Elle se souvient alors d'une chansonnette, qu'elle se mit à chanter à tue tête :



Tanuki, tanuki, veux-tu jouer avec moi? Pas maintenant, je suis en train de manger! Mais que mange-tu ainsi? Quelques prunes et des radis. Puis-j'en avoir une miette? Ne fais pas le pique-assiette, quel gourmand! ♪


Le drôle de tanuki cria alors et accélera sa course. -Ouaaaaaah! Fio fut étourdie par la vitesse et les secousses.
Avant même qu'un plan puisse être élaboré, il tourna à 90° pour courir à la verticale, en hauteur. La physionomie très étrange de l'animal lui permettait d'agripper brièvement ses petits doigts boudinés et poilus à la terre compact, tout en échappant aux lois de la physique.

Dans un bref instant, Jack Winter, ne comprenant pas grand chose, sursauta quand une meule de terre explosa non loin de lui. Le furet avait foncé la tête la première, à toute allure, dans la surface de terre, et dans un puissant élan, expulsa l'humaine saine et sauve par le trou. Dans les airs, Fio était stupéfaite. Elle retomba alors violemment au sol, à côté de Jack, qui n'avait semble t-il pas bouger d'un pouce le temps d'un instant, observant d'un air perplexe Fio qui venait de voler puis s'écraser, là, par terre, à quelques pas de là où elle était tombée. Elle se releva doucement en poussant quelques gémissements. Elle regarda alors Jack avec de gros yeux ronds et brillants.



On y retourne?


Elle se remit alors en route, se secouant les cheveux et les habits, toute sali par la terre et chantonnant cet air enfantin.

"Tanuki, tanuki, veux-tu jouer avec moi?"





I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy


Dernière édition par Fio Chucharan le Mer 24 Fév 2016 - 3:13, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Mar 2 Fév 2016 - 23:16

❆ ...The fuck just happened.


« Hum.. continuons.. notre chemin, hein. »


Jack entendit un rire provenir de la dénommée Fio. Oui, c'est vrai, la scène était vraiment marrant, Jack lâcha un léger sourire, avant de continuer sa route, la laissant continuer d'observer les gobelins fêtards pendant un instant, Jack consultait sa carte improvisée encore un instant, se demandant bien par ou il pouvait bien aller... Il s'imaginait comme un vrai explorateur, à chercher un peu partout à la recherche de découvertes quelconques. Ils ne sont pas allés du côté de la zone désertique, mais le duo n'avait probablement pas assez d'eau sur eux pour explorer cet endroit, ils vont alors rester près des zones un peu plus.. hum. Humides, pour cette exploration.

Pour finir, ils se sont dirigés vers une zone de la forêt plutôt florissante, la végétation y était bien riche, magnifique, et cetera. Jack observait un peu les alentours, un léger sourire aux lèvres, mais tout de même prudent- ils étaient en terres inconnues, et cette forêt pourrait bien abriter quelque chose comme des plantes carnivores ou champignons géants sur pattes..... Hey, on peut rêver! La forêt semblait devenir un peu plus dense, avant de soudainement... s'élargir disons, menant à une grande clairière, Jack s'émerveilla un peu en observant les alentours, ressemblant vraiment à une clairière raconté dans un conte de fées, c'était impressionnant.... Même si en baisant le regard, Jack semblait apercevoir quelques sortes de.. meules de terre, comme si une .. taupe était passée par la. Mais une vraie... grosse... grosse taupe. Jack continuait d'avancer, marquant cette clairière comme un point de repère sur sa carte... à un moment ou un autre ils vont devoir faire demi-tour, mais c'était pas pour maintenant.

Jack s'arrêta quand il entendit quelque chose derrière lui.. Il finit par se retourner... Fio venait de disparaître... et vu la grande quantité de poussière qui venait de voler dans les airs, c'était apparemment sous terre. Jack se baissa un peu pour observer le trou... qui s'était rebouché avec la chute de toute la terre. IL tiqua un peu, se demandant bien si Fio allait s'en sortir.. mais il finit par se relever, ses doutes se dissipant un peu en se rappelant de son domaine.. domaine de la survie, n'est-ce pas? Elle devrait aller bien... Même si, quand il entendit un sacré boucan sous terre et une sorte de cri étouffé venant de justement sous terre, Jack lâcha un petit soupir... qu'est-ce qu'il y avait comme truc, la-dessous?

Alors qu'il voulait essayer de trouver ou est-ce qu'elle pouvait bien se trouver, ne voulant pas exactement avoir de problèmes à cause d'une repentie qui aurait soudainement.. disparue.. Il se fit interrompre assez rapidement dans ses pensées alors qu'une meule de terre venait d'exploser non loin de lui, le premier réflexe de Jack fût de prendre le manche de son Katana en main, prêt à dégainer... Quelle surprise il eût lorsqu'il vit une espèce de gros furet mille-pattes sortir de la meule, avec Fio qui est jetée dans les airs, avant d’atterrir juste en face de lui... Jack ne.. savait pas trop quoi faire, lâchant son katana et regardant Fio.. il entendit l'espèce de furet retourner dans son trou, et Il vit Fio se lever dans quelques gémissements de douleur.

On y retourne?


Euh. Ok.


Elle partit ensuit en premier en chantonnant, Jack clignant des yeux ne comprenant pas trop ce qu'il venait de se passer... Rien de bien dangereux on dirait... ? Il fit tout de même un petit dessin sur la clairière marquée sur sa carte pour indiquer que cette euh.. bête était ici. Fallait pas venir trop l'embêter... Fio était couverte de terre et se secouait un peu pour se débarrasser de tout cela, Jack ne posa pas vraiment de questions.. elle est tombée dans un trou puis en est ressortie... c'est... aussi simple que ça... sans compter l'espèce de gros... machin de tout à l'heure.

Ils venait de quitter la clairière pour s'enfoncer à nouveau dans la forêt, pas exactement dense cette fois, assez facile à marcher dans cette forêt sans se prendre une racine ou autre, c'était une forêt... magnifique, en fait. Jack venait de se mettre juste à côté de Fio, regardant dans toutes les directions pour essayer de trouver quelque chose d’intéressant sur le chemin. Ex-assassin devenu explorateur, étrange, mais bon, peut-être que ça va un peu aider l'académie, de connaître un peu plus les environs. Ça faisait une petite dizaine de minutes qu'ils marchaient, dans un silence devenant assez pesant, et toujours rien de bien intéressant- malgré les deux trois petits points de repères que Jack marquait sur sa carte.. N'étant pas vraiment cartographe, c'était pas vraiment une carte «  Professionnelle » mais on arrivait à plus ou moins distinguer par ou aller, pour le chemin de retour, c'était déjà ça.

Jack finit par entendre quelque chose. Il s'arrêta, regardant sur sa gauche, puis sa droite, essayant de distinguer d’où venait le bruit- c'était à droite. Il fit signe à Fio, se rapprochant du bruit en question, qui venait d'un peu plus loin- en se rapprochant, il finit par entendre le bruit d'eau- une rivière, une source, ou une cascade, peut importe. Il se baissa un peu, entendant d'autres bruits, des sortes de grognements et bruit bestiaux qu'il ne connaissait pas... Il se cachait dans un buisson, voyant donc une petit cascade plus loin, observant celle-ci, il tenta de détecter l'origine des autres bruits qu'il avait entendus, son regard de se posant sur... deux sortes de grosses bêtes ressemblant à des loup plus gros que la normale... des loups avec des épines sur leurs pattes et leur dos, en plus d'avoir quelques traits félins également. Drôles de bestioles. Jack restait silencieux, discret, notant rapidement l'endroit et les bêtes avant que les loups-panthères ou peu importe ne sentent leur présence.

Heureusement ils semblaient occupés à dévorer ce qui semblait être un cerf, Jack fronça un peu les sourcils, posant son regard sur Fio.


Sacrées bêtes hein...


Son regard se posa à nouveau vers les bestioles, alors qu'il reculait doucement...le cliché bien connu se produit. Il marcha sur une brindille qui se cassa, créant un bruit qui attira l'attention des deux bestioles. Jack tiqua un peu, continuant de reculer doucement dans l'obscurité de la forêt, alors que les deux bêtes grognaient un peu, reniflant l'air, probablement à la recherche de ce qui a causé ce bruit.

ON sait pas ce qu'elles peuvent faire.. on peut peut-être s'en occuper facilement, mais vaut mieux reculer, doucement...

Les bêtes s'approchaient un peu plus rapidement, et Jack tiqua un peu, sa main se levant pour attraper le manche de son katana.

Bon, on a pas trop le choix je crois, elles s'approchent trop rapidement pour qu'on ait le temps de partir... et se cacher, ça ne servirait pas à grand-chose, avec leur flair... On dirait pas que c'est une sorte de nid ici... du coup elles ne vont pas simplement défendre l'endroit et nous laisser partir, je crois...


Il continuait pourtant de reculer, espérant que ces espèces de canidés-félins décident de s'arrêter et de partir... mais l'une d'entre elles semblaient sur le point de bondir... Jack tiqua, prêt à dégainer... jusqu'à ce que les bestioles semblent changer d'avis, arre^tant de grogner, se léchant les babines et retournant à leur cerf. Jack lâcha son arme, poussant un soupir, puis lâchant un sourire à Fio.

Allez on se casse, et on les laisse manger tranquillement...


Sur ces mots, il se retourna pour sortir d'ici, notant un peu les réactions des loups-panthères ou peu importe ce que c'est. Des réactions un peu semblables à celles d'un loup, mais ils ne semblent pas vraiment avoir une vraie grande meute, à moins qu'ils ne soient tous partis à la chasse et ces deux-la sont restés la... Jack n'avait pas trop envie de tuer quelque chose qu'il ne connaissait pas- ça pouvait bien être un simple animal voulant vivre sa vie et pas massacrer tout ce qu'il voit, après tout.

J'ai pas eu à tuer ces pauvres bêtes, on ne sait même pas ce qu'elles sont...


Il finit par se remettre droit, regardant sa carte, puis de droite à gauche, avant de continuer son chemin en faisant à nouveau signe à Fio. Une espèce d'odeur de ragoût semblait provenir de l'autre côté. Qui sait, c'était peut-être des êtres sympas qui allaient se mettre à table ?

Hey, je sens un ragoût par ici, ça me donne faim !




© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Jeu 25 Fév 2016 - 18:33



Dîner avec les Géants verts


Les deux aventuriers côte à côte, de retour dans la forêt, celle-ci différente de celle déjà traversée, marchèrent en silence, observant attentivement les environs. Dans ce genre d'expédition, il fallait toujours être méfiant. Fio ne connaissait pas le niveau de son camarade d'exploration. Il ne faisait aucun doute qu'il était un minimum fort, même un ex-assassin cache toujours quelques tours dans son sac. Divinité de l'ombre, c'est pas mal du tout, mais à petit niveau, avec juste une dague, pour le moment, il ne faudrait peut être pas trop compter là-dessus. Et puis même sans trop de technique, sa carrure montrait qu'en cas de danger, il avait de la force en réserve, assez pour bien se défendre. Mais dans tous les cas, ils restaient deux jeunes divinités de la Deus Academia, seules et loin de ce qui leurs est plus ou moins connu, au beau milieu de grandes terres, aux nombreux paysages, où tous deux ne sont que de simple étrangers, voir des proies pour un bon nombre de créatures qui devaient les habiter.
Fio n'eut jamais trop de techniques, tout lui était tombé dessus, elle dut acquérir la plupart de son savoir faire seule, au cœur de l'action, n'omettant pas son apprentissage au sein de la défunte compagnie de survivants. Elle ne sut jamais si ce fut vraiment la chance qui l'avait maintenu en vie assez d'années pour dépasser de loin la moyenne des êtres humains, au milieu de ce chaos. Non, il y avait autre chose, une volonté de vivre assez puissante, de rattraper sa vie gâchée. Oui, c'était cela...Des souvenirs remontèrent.

Jack s'arrêta alors, interrompant Fio. Plongée dans ses pensées, elle n'avait pas pu entendre jusque là les bruits un peu plus loin, qui avait fait se stopper son coéquipier. Il lui fit signe en suivant le son, avec Fio, surveillant ses arrières.
De l'eau. Puis des grognements. Jack se cacha dans un buisson, un buisson assez grand pour y cacher les deux furtifs. Quand ils aperçurent des sortes de loups à épines, avec quelques caractéristiques félines, prés d'une petite cascade. Il y en avait deux, ils mangeaient leur proie entre des grognements bestiaux, un cerf semblait-il.
Ah...la douce loi de la nature. Charmant spectacle.
Jack lui adressa un regard, fronçant les sourcils.




Sacrées bêtes hein...


Fio acquiesça d'un bref hochement de tête, impassible.

Il recula alors, mais fit maladroitement craquer des branchages au sol. Fio grimaça. Il continua et chuchota qu'il fallait doucement se retirer, dans le doute de la dangerosité de ces animaux, ce qui fut facile à deviner vu ce qui était en train de se passer, alors que les bêtes commençaient à s'agiter, à l'attention du bruit.



Bon, on a pas trop le choix je crois, elles s'approchent trop rapidement pour qu'on ait le temps de partir... et se cacher, ça ne servirait pas à grand-chose, avec leur flair... On dirait pas que c'est une sorte de nid ici... du coup elles ne vont pas simplement défendre l'endroit et nous laisser partir, je crois...


Vrai. Fio se recula un peu vers Jack, qui persévérait dans son mouvement de recul, et se saisit de son grand couteau de cuisine, bien maintenu sous sa ceinture en cuir serrée, à son flan gauche, mais facilement dégainé, avec le glissant de la lame. Elle avait toujours fais ainsi, ne possédant pas de fourreaux transportable pour son arme. Cela fonctionnait très bien comme cela.
Elle garda juste sa main droite bien tenue sur le manche, en position défensive, et retint son souffle, le corps crispé. Jack avait fait de même.
Alors que l'un des loups félins à épines s'apprêtait à bondir à l'assaut, ils retournèrent soudainement à leur repas. Une attitude surprenante, mais tout à fait compréhensible de la part de deux gros animaux sans doute affamés, qui défendent leur steak.

Fio se relâcha. Jack soupira et lui sourit.



Allez on se casse, et on les laisse manger tranquillement...


Fio acquiesça une nouvelle fois et se contenta de le suivre.

Sur le chemin, une odeur de repas se fit sentir. Décidément, tout le monde se mettait à table au même moment par ici.
Jack lui fit encore signe, pour poursuivre, de découvertes en découvertes....Fio sourit, enthousiaste.



Hey, je sens un ragoût par ici, ça me donne faim !


De même pour la repentie. Elle eut l'eau à la bouche. Dans un élan joyeux, elle se mit à trottiner en reniflant l'appétissant fumet et suivant sa trace diffusée dans l'air environnant, accélérant peu à peu sa course à travers le petit bois. Elle ressentit un incroyable sentiment de liberté.
Le sol était tapis de feuilles et d'épines, donnant l'impression de courir sur des matelas fins, et les arbres était très petits et bien espacés, avec des troncs étonnamment minces. Ils suintaient d'une incroyable quantité de sève couleur ambre, mais en regardant attentivement, on y percevait des flopées d'insectes morts, prisonniers du magnifique piège ambré. Fio s'était arrêtée pour observer le phénomène. Elle eut des frissons, passionnée par ce spectacle.



Jack! C'est merveilleux, les arbres d'ici éliminent des insectes en masse uniquement avec leur sève. Je n'ai jamais vu de telle sève aussi mortelle. Regarde moi cet ambre parfait...


Le fumet repris son attention. Elle renifla l'air de nouveau et se remit à courir.

Il faisait clair, la lumière de dehors illuminait le joli petit bois. Au loin elle pouvait déjà apercevoir une sorte de grosse marmite.
Alors qu'elle se retourna pour regarder Jack, elle s'aperçut qu'elle était arrivé nez à nez avec la grosse poterie brune toute chaude, posée sur un feu flamboyant. Le lieu avait été débarrassé des petits arbres et se situait au beau milieu du bois. Il formait un grand cercle, et le sol était encore plus tapis de feuillage, le rendant bien plus moelleux et confortable encore qu'ailleurs dans la forêt.

Elle fit quelques pas autour du gros récipient, les yeux ébahis, puis leva la tête un instant, quand...son visage se déconfit instantanément à la vue de deux géants s'élevant au dessus d'eux. Elle tomba à la renverse, ne les quittant pas de ses yeux écarquillés et remplis de frayeur. Des gouttes de sueur se mirent à gouteler de son front à ses joues rougies.
Comment avait-elle fait pour ne pas voir leurs gros pieds? Elle avait été trop absorbée par la sève ambrée, sur la route, elle y pensait encore et tout était si palpitant.

Les deux grandes créature humanoïdes les observaient, dans le plus grand des calmes.
Fio posa sa main tremblante par réflexe sur son couteau. Les secondes passaient, et Fio constata que les géants n’entreprenait rien qui pourrait atteindre à leurs vies. Aucun mal ne leur avait été fait à elle et Jack, pendant que, sans se rendre compte de leur présence, les deux humains prenaient connaissance du lieu, alors que toute créature offensive aurait défendu sont territoire et attaqué des intrus comme eux. Ces géants n'étaient pas dangereux. Les deux immenses êtres étaient de jolis géants, aux petits bouts de peau apparente claire, sous leurs grand rideau de lianes et d'algues sèches qui paraissait-il, faire partit de leur anatomie. Les explorateurs leurs arrivaient aux genoux. Ils ne produisait aucun son, c'était à se demander si il possédait une bouche, même, car si oui, toute cette végétation en cachait l'existence. L'un barbus de mousse, l'autre à la crinière de fougères fleuries. C'était un couple vivant paisiblement dans leur nid douillet à ciel ouvert, au milieu du bois.
Une incroyable serénité émanait de leurs yeux tout rond. Plongée dans le regard des géants, elle se détendit et lâcha prise de son couteau. Elle posa son regard sur la poterie, elle fumait à son ouverture. Voilà donc l'origine des odeurs dans la forêt.

Le monsieur géant remuait un long bout de bois dans le gros récipient, qui renfermait le repas au si doux fumet. La madame géante continuait d'observer les petits humains. Fio regarda Jack, euphorique. Ils étaient en contact avec des géants amicaux, que pouvaient-ils espérer rencontrer de mieux? Les aventuriers ne surent quoi faire d'autre que d'observer ces habitants atypiques et leur demeure. Des poteries étaient empilées dans un coin. Dans un autre coin, des graines et des champignons étaient entassés. Puis, un long chemin à travers les bois avait été emménagé pour la circulation sans dégât de leurs gros corps.

Le repas était prêt. Madame fleur prit deux petits récipients en terre avant de s'assoir. Ce qui fut un spectacle mémorable, les géants possédaient sur leurs fesses, en écartant de leurs mains leurs longs rideaux verts, de grosses touffes d'herbe exprès pour s'assoir confortablement partout par terre. Fio se mit à rire.



J'aimerais bien avoir ces coussins là sur les fesses, moi aussi.


A présent assis un bol chacun, ils se servirent du ragout en plongeant leurs coupoles dans la marmite. C'est alors que le monsieur mousse approcha sa grosse main à plat auprès de Fio. C'était une invitation.
Fio se retourna vers Jack, qui reçut la main de madame fleur. Ils s'échangèrent un sourire avant de grimper chacun dessus. Ils furent alors transporter dans les airs, jusque sur les genoux des géants. Ceux-ci se mirent à manger.
Fio hésitante, goûta des yeux ce à quoi pouvait ressembler leur alimentation. Rien d'alarmant lui sauta aux yeux, peut être pas ces trucs violets...Ce ragout de géant ressemblait tout à fait à ce qu'un ragout humain ressemble, avec des bouts de viandes cuits, des feuilles et des morceaux de ce qui s'apparente à des légumes, avec une soupe...jaune? Les épices donnent des couleurs aux sauces, notamment le curry pour le jaune, alors pourquoi pas...? Elle eut un peu peur, mais si cela s'avérait être mortel pour eux, elle le sentirait tout de suite. De ses petites mains d'humaine, elle plongea ses mains dans la nourriture et piqua un morceau de viande, le moins dangereux. Elle jeta un rapide regard sur le géant, qui la regarda aussi, non fâché et toujours aussi doux. Elle porta à sa bouche le morceau et en mâcha la moitié, sans avaler. Elle n'aima pas la texture, et le gout passait moyen, mais ça ne lui sembla pas toxique. Elle essaya à présent un légume, qui lui fondu dans la bouche. Elle avait constaté 4 sortes de légumes différents. Des morceaux ronds blanc, des tiges oranges, des boules violettes et encore des morceaux en arc de cercle verts foncés.
-Oh...! Hmmm...ça a le gout du navet Elle avala.
Au quatrième, une boule violette/noire, elle tira une grimace, ça lui piqua la bouche. Elle cracha tout de suite, et ne put se retenir de vomir un peu, non pas pour le goût aigre, mais pour prévenir contre la moindre substance de ce truc qu'elle aurait pu ingérer, échappant à son contrôle. Elle sentit de petits boutons lui poussés sur le palais. Une montée d'adrénaline monta, son pouls et sa respiration s'accélérèrent. Le monsieur géant posa alors une main sur le dos de l'humaine. Fio se calma. Le picotement dans sa bouche partit. Elle se dit que les ce n'était rien, l'infection allait partir tôt ou tard. Ils avaient juste à éviter de les manger, et ils ne mourraient pas tout de suite. Elle bu de la vieille eau qui lui restait dans un thermos.
Se retournant à côté vers Jack, qui n'osait pas y toucher, elle l'informa à haute voix:



Tu peux manger, tout est comestible, sauf les boules noires, n'y touche pas. Je ne te cache pas qu'en goûtant à ces aliments que ton corps ne connait pas, tu dois t'attendre à d'éventuels retords...Cela se manifeste différemment selon les corps, mais les plus fréquent serait une indigestion, donc des vomissements, des maux de ventre ou une mauvaise évacuation, si tu vois ce que je veux dire...


Elle réfléchit un instant, puis conclu en souriant :



Fais moi confiance, j'ai connu ça, je sais ce que je dis. Bon appétit!


Elle sourit au géant avant de se remettre à manger.




Spoiler:
 


I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Lun 7 Mar 2016 - 17:37
Spoiler:
 


❆ Géants...?


« Hoho, Géééééant Vert!»


Des plantes, ou plutôt des arbres, attirant des insectes avec leur sève pour pouvoir s'en débarrasser, c'est donc un peu comme ces machins collants que l'on colle au plafond en attendant que les mouches se posent dessus: Elles peuvent plus s'envoler, et meurent doucement... C'est un peu sadique, mais c'est efficace tout de même. Jack eût à peine le temps de noter cela sur sa carte- qui commençait déjà à être sacrément remplie- avant que Fio ne continue d'avancer. Décidément l'odeur de ce ragoût semblait l'attirer bien plus que Jack, lui qui est normalement un sacré goinfre! Il la suivait simplement, souriant un peu à son trottinement plutôt joyeux. C'était.. marrant? Ouais, c'était marrant. Elle courait maintenant. Hey beh, fallait courir maintenant? Enfin, Jack la suivait tout de même, simplement, tranquillement, l'odeur du ragoût semblant devenir un peu plus forte.

Jack restait un peu en retrait, penchant un peu la tête de côté en se grattant l'arrière de la tête, alors que Fio venait de courir vers ce qui semblait être une marmite géante. Le léger sourire de Jack disparu lorsqu'il remarqua deux gigantesques silhouettes autour de la marmite. Ah. Ah bon. Des Géants. Jack soupira un moment, un peu inquiet de ce qui allait arriver à Fio, qui venait d'également les remarquer. Mais... Jack se calma assez rapidement. Les deux géants ne semblaient pas agressifs, loin de la, contrairement aux deux chiens-chats-loups-panthères à pics de tout à l'heure.. ouais faut leur trouver un nom à ces bestioles la, aussi, d'ailleurs. Il se rapprocha calmement de la scène, vu qu'il a pu être rassuré assez rapidement vu la gentillesse qui semblait émaner des deux géants. Bien sûr l'apprenti restait tout de même sur ses gardes.

Fio posa son regard sur Jack, désormais de nouveau avec un regard incroyablement joyeux. Jack rit un petit peu, avant de sortir sa carte et d'indiquer cet endroit comme le lieu de résidence de deux géants PACIFIQUES. Il souligna le pacifique en rouge. Trois fois. ET il l'a vraiment écrit en majuscules. Puis il rangea sa carte, avant de lâcher un autre petit rire à la remarque de Fio sur les coussins sur les fesses des géants. Rien d'autre, juste un léger rire.

Les géants les invitèrent d'un simple mouvement de leurs mains- en tendant leur main, quoi- à venir les rejoindre, tous deux montèrent sur leurs mains. Jack hésitait un peu en regardant le ragoût, après tout ils étaient humains- enfin plus ou moins- et eux, c'était des géants. Leur régime alimentaire pouvait être bien différent du leur, surtout si leur système digestif parvient à neutraliser l'on ne sait quel poison dans tel ou tel aliment que l'on trouve dans cette forêt... et il hésita encore plus lorsqu'il vit Fio essayer les boules noires qui flottaient dans la soupe- euh le ragoût. Peu importe... Vu que par la suite elle se mit à tousser et vomir. Jack cligna un peu des yeux, mais elle sembla aller mieux, l'informant qu'il pouvait manger tout ce qu'il y avait dans la soupe... sauf ces boules noires. Jack regardait les bouts de viande et légumes, puis la géante, qui hocha la tête. Il était un peu gêné de simplement prendre des morceaux comme ça dans la nourriture des deux géants, mais il y plongea ses mains, goûtant... c'était pas mauvais, comestible. Il restait silencieux, lâchant un discret « Bon appetit » à la repentie, avant de continuer à manger. Les géants mangeaient tranquillement, semblant lancer quelques regards aux deux apprentis-dieux. Probablement parce qu'ils n'ont pas non plus tellement l'habitude de recevoir des visiteurs, mais en sont bien heureux.

Le dïner se passa sans mauvaise surprise, et Jack sauta des genoux -d e la main- euh bref, de la géante en lui faisant un signe de la main.

Merci de nous avoir accueillis pour ce dîner, c'était... très gentil ! Et... et bon !


Ne savant pas s'ils parlaient la langue «  Deusienne », il accompagna le geste à la parole. Ces géants semblaient être d'une douceur incroyable. L'ex-assassin sourit un peu, avant de lancer un regard vers Fio.

Il va falloir que l'on rentre par contre, il semble qu'il commence à se faire déjà un peu tard bizarrement.. et... j'ai plus beaucoup de place sur ma carte pour faire des notes. On peut prendre un autre chemin de retour pour essayer de trouver encore autre chose. On dirait qu'il y a une zone un peu plus... montagneuse assez près, on passe par la ? Sinon il y a ce qui semble être un désert, mais je sais pas si c'est mieux que les collines... Ou on suit simplement le chemin qu'on a déjà tracé sur la carte ?


Il attendit simplement l'avis de Fio, lâchant un sourire amical sur le coup- Fio semblait être bien joviale, c'était.. marrant.



© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Ven 8 Avr 2016 - 19:46



Fin de l'aventure




Fio suivit Jack en sautant de la main du géant. Elle leurs fit signe de la main à tous les deux, en souriant, avant de partir, sans dire un mot. Les géants restèrent immobiles, serrés amoureusement l'un contre l'autre, regardant tendrement les deux petits humains filer.
Fio hésita quelques instants à rester auprès d'eux et vivre ici pendant un temps. Cela lui était possible, mais il fallait qu'elle pense à son devoir à l'Académie. Et elle pourrait aussi déranger leur intimité, les géants en ont aussi, cela ne faisait aucun doute...Elle aurait pu aussi se construire un habitat ou trouver une grotte non loin, pour les guetter de loin.




Il va falloir que l'on rentre par contre, il semble qu'il commence à se faire déjà un peu tard bizarrement.. et... j'ai plus beaucoup de place sur ma carte pour faire des notes. On peut prendre un autre chemin de retour pour essayer de trouver encore autre chose. On dirait qu'il y a une zone un peu plus... montagneuse assez près, on passe par la ? Sinon il y a ce qui semble être un désert, mais je sais pas si c'est mieux que les collines... Ou on suit simplement le chemin qu'on a déjà tracé sur la carte ?



Les collines. Fio avait toujours aimé ces paysages là, terrains très favorables contre les zombies. De là ils étaient facilement repérables. Ce sont des terres mère du vent, où l'on se sent plus proche du ciel et son immensité. Elle avait beaucoup marché sur les collines, c'était une sorte de refuge modéré, car si les zombies y étaient faibles, les autres humains eux, y étaient plutôt redoutables.

Elle regarda Jack un instant, puis s'engagea en direction du chemin qu'elle avait décidé de prendre pour le retour, sans toucher mots. Elle ne voulait pas trop qu'il la suive, à vrai dire. Elle commençait à ressentir cette gêne sociale, qui finit toujours par venir la hanter. Ce malaise, cette paranoïa l'empêchant de rester trop longtemps en compagnie d'autres humains; Un traumatisme dur à soigner pour elle. Elle finissait toujours à vouloir du mal de l'autre, des idées un peu trop noires venant occuper son esprit, des sortes de pulsions meurtrières, mais pas seulement, son instinct le plus bestial pouvait tout aussi ressurgir, et pas des plus sains, elle l'avait déjà expérimenté...
Il lui avait été surprenant d'avoir pu rester toute une journée en compagnie de cet apprenti dieu sans problèmes.
Après tout, elle n'était pas repentie pour rien, il ne fallait pas l'oublier.

Le soleil se couchait, laissant derrière lui un ciel aux teintes carrément inhabituelles, des nuances de violets et de verts contrairement aux orange et rouge tel qu'on les connait. Ce fut surprenant et beau à voir, pour les voyageurs, comme des sortes d'aurores boréales éclairées, projetant longuement leurs ombres derrières leurs deux silhouettes.
Fio se retourna et adressa un sourire à Jack.



C'était bien, merci de m'avoir laissé t'accompagner. C'est le moment de se quitter. Au revoir


Elle s'approcha d'un mouvement vif prêt de Jack pour jeter un dernier coup d’œil sur la carte, et se diriger dans la direction de l'Académie sur les collines. Elle tourna les talons, ajusta son sac à dos et partit d'un pied ferme à travers la fine et petite herbe qui recouvrait les collines. Ce serait tâche facile de rentrer ainsi.



I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : Euh... Chou. J'suis un homme.
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 379

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
7455/1000  (7455/1000)
Votre domaine: Les Ombres
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Sam 9 Avr 2016 - 23:48

❆ Goodbye


« Be safe »


Fio s'était un peu avancée en direction des collines sans un mot, semblant perdues dans ses pensées pendant quelques secondes. Jack lui, resta silencieux, reposant son regard sur la carte improvisée, essayant de.. s'y retrouver lui même, parmi les nombreuses notes qu'il a inscrit sur cette carte. Il va probablement avoir d'autres corvées, mais au moins ils seront heureux de pouvoir actualiser leur carte à la noix- évaluer le niveau de dangerosité d'un lieu, et autres. Jack se gratta l'arrière de la tête, haussant les épaules par la suite. Peu importe, il a fait une belle exploration, et c'est tant mieux.

L'ex-assassin entendit Fio parler, IL posa ensuite son regard sur elle, elle ..fit ses adieux? Quoi, elle voulait donc rentrer seule de son côté? Jack fronça un peu les sourcils, mais haussa les épaules une nouvelle fois par la suite. Elle se rapprocha ensuite assez vivement, il la vit se mettre à côté de lui pour jeter un coup d'oeil à la carte. Elle semblait l'observer un instant, semblant mémoriser ce qu'il y avait d'inscrit sur celle-ci. Jack se retint de soupirer. Bon, elle allait bel et bien partir de son côté, c'était assez évident maintenant, si quelqu'un avait des doutes.


Oui, bon et bien... Au revoir, et sois prudente sur le chemin de retour.


La repentie s'éloigna par la suite, Jack posa son regard sur la carte, il haussa les épaules, si elle désirait plutôt rentrer seule, et bien soit- Jack prit donc un autre chemin pour rentrer. Il sera probablement rentré avant qu'il ne fasse nuit noire. Tout irait bien.

...Sauf qu'en chemin, il rencontra des gobelins bourrés. Oui, ceux que Fio et lui-même avaient croisés plus tôt. Ils venaient de sortir de leur.. cabane, ou peu importe ce que c'était, et avaient vu Jack. Ils semblaient assez en colère. Il se gratta l'arrière de la tête en poussant un soupir, avant de dégainer son katana, et regarder le ciel. Il devait se dépêcher, sinon... Il poussa un soupir, regardant les gobelins face à lui.

Urgh... Je vais encore rentrer couvert de sang de gobelin...Bon.. Venez salles bestioles !


Ahem. Passons cela. Dans tous les cas, il est rentré par la suite, alors que la nuit venait de tomber. Pas de chance.



© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6591

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: De l'autre côté du mur. - Mer 11 Mai 2016 - 14:35
Mine de rien, ce fut une promenade bien courte, pour un endroit aussi étendu que les terres inexplorées, mais d'un côté, ça vous laisse l'occasion de remettre ça une autre fois !

En tout cas, c'était plutôt sympa (j'avoue avoir bien ri avec l'image de Fio qui dégaine un couteau de cuisine en mode vénère, et avec la réaction de Jack quand il apprend qu'elle l'a suivi pour une odeur de menthe, c'est vrai que ce n'est pas commun !). Je m'attendais à une grosse baston avec les géants, mais finalement, ce n'est pas si mal de dîner avec, c'est original… :c

Niveau forme, il y a plusieurs points à souligner tout de même. Pour Jack, il y a ton éternel souci de temps. Je trouve aussi que tu abuses parfois de l'emploi du participe présent, par exemple dans cette phrase :

« Il posa son regard sur la main de la jeune femme. Hésitant pendant un instant, puis finissant par relever les yeux pour regarder la jeune femme, lui serrant la main. »

Il y a aussi quelques répétitions qui peuvent très bien être revues à la baisse avec une petite relecture.

Quant à Fio, globalement, c'est très correct, il y a juste quelques fois où tu as du mal avec le passé simple, par exemple « elle ria » -> Elle rit et « elle mourra  » -> elle mourut.

Et aussi, à un moment tu décides un peu de la réaction de Jack, quand tu dis qu'il sursaute à cause de la terre qui se soulève près de lui par exemple, ou plus tard quand tu dis qu'il n'a pas l'air d'avoir bougé. Bref, des petits détails à revoir pour la prochaine fois, parce qu'il faut bien qu'on trouve des choses à corriger !

En tout cas big up pour la petite animation Ghibli, et merci pour la musique, ça m'en fait une de plus à ma playlist !


Jack : 580 xps
Fio : 620 xps

Xps attribués : Yep



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: De l'autre côté du mur. -
De l'autre côté du mur.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page