Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad)

♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Jeu 8 Oct 2015 - 18:45



C'est à n'en rien comprendre!


"Aaah...Quelle étrange sensation...Est ce...un songe?"
Fio se trouvait là, au beau milieu d'une place de pierres, recroquevillée sur elle même en position fœtale, presque paralysée, et tremblante. Tout était si confus. Ses sens prirent le temps de se rétablirent. Elle entrouvrit les yeux, puis les referma brusquement, il fallait le temps de s'habituer."Serait-ce là les sensations vécues à la naissance, j'en ai l'étrange impression..." pensa t-elle.
Elle aperçut enfin le vaste temple dans lequel elle était abandonnée à son sort. Elle déplia alors ses membres engourdis et se retrouva mi allongée, les mains à terre, les yeux grands ouverts, étonnée par le mystère de ce lieu. Il y eu une lumière aveuglante, un instant, cela semblait irréel. Elle n'avait pas les idées au clair, et ne comprit pas un mot de ce que l'homme lumineux lui avait énoncé. Il lui avait tendu une feuille, qu'elle avait prise sans se poser de question, juste surprise, il lui souhaita la bienvenue et disparu...Non. Elle n'y comprenait vraiment rien, elle ignora tout ça et reprit un peu ses esprits.

Soudainement, des bribes de souvenirs lui revinrent et la submergea d'une peur qui lui semblait familière, son cœur s'emballa et battait à tout rompre: Son sang ne fît qu'un tour, avant qu'elle ne se lève brusquement et se mette en position de défense, guettant le moindre espace qui l'entourait. Genoux plié, poings serrés, les yeux ne s'arrêtant pas un instant de surveiller tout autours d'elle. Elle peinait tout de même à rester debout. "Les zombies! Ils sont là! Combien de temps suis je restée inerte ici?! Comment ai je pu survivre ainsi? Je ne dois en aucuns cas baisser ma garde, pas un instant, sans être à couvert!" Elle remarqua alors une charge, non méconnue, dans son dos.  Elle tata d'abord..."Mon Eastpack! Toujours là pour me sauver la vie!" Elle en sortit alors son long couteau de cuisine, lâcha sans faire attention la feuille qui lui avait été confiée, et se mit à courir avec méfiance en dehors de l'édifice. "Aucun zombies dans le coin...mais ou sont-ils? Est-ce une zone de quarantaine ici?" Puis, elle se stoppa net. Elle regarda le sol, les yeux grands ouverts, et stupéfaite. Elle se mit à suer, beaucoup suer, et à gémir d'horreur.
Elle tomba dans sa profonde mémoire, submergée par les souvenirs de sa vie passée; Les terribles choses qu'elle avait faites la rattrapèrent le temps d'un instant, et le sang, et la solitude, et la folie, et sa...Sa...Elle attrapa sa tête de ses deux mains et s'agrippa les cheveux, la psychose l'emporta. Elle poussa un cri d’effroi, et se serra la poitrine, là ou se situe son cœur, atteint d'une balle de fusil...Elle fît face à sa mort, tout devînt alors sombre autours d'elle. "Mais alors...ou suis-je? Que suis-je devenue?"

Elle resta immobile un long moment, perdue dans sa confusion, quand, un bruit de branche craquée la sorti de sa lourde réflexion. Là, prêt d'un arbre, un homme énigmatique et masqué s'arrêta, surpris, en la voyant avec un couteau de cuisine à la main. Il l'avait surement entendu crier...



I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 18:52
ENCORE ?!

Le soleil brillait d'une lumière forte, néanmoins, amoindrie par les nuages qui couvraient le ciel. Lord Vlad venait de passer au bureau du conseil, remettre un rapport, il se baladait dans l'académie, presque avec nostalgie, car il ne devait plus fréquenter les cours, il avait bien mieux à faire et devait passer tout son temps dans le triste monde des hommes. Il avait quelques heures des temps libre et les passait à arpenter nostalgiquement les couloirs. Un jour, ils rendraient à ces lieux leur paix qu'ils n'auraient jamais dû perdre et ils seraient des Dieux, se disait-il, des êtres aux limites inconnues, même pour les moins puissants.


Ses pas le menèrent vers le grand temple, il envisageait de demander d'autres pouvoirs à Deus, en passant. Même s'il en avait déjà bien assez, ça ne lui ferait pas de mal d'en avoir encore plus. Pomper la puissance d'un être tout puissant l'amusait, somme-toute. Il était ridicule, pour un être tout puissant. Qu'est-ce qui lui prenait de dormir, comme ça, il ne devrait même pas en avoir besoin, jamais, au grand jamais. C'était selon lui, un mensonge des directeurs qui savaient très bien qu'il était mort, pour une quelconque raison et que tout cela ne servirait qu'à trouver le nouveau dieu absolu. Et ce serait lui, pensait-il avec un sourire sous son masque.


Pourquoi chaque fois qu'il allait au temple, il y avait un nouveau bizarre, à qui il devait expliquer tout ce qui concernait l'académie de A à Z ? Il avait presque envie de s'enfuir, de laisser cette pauvre créature fragile, presque humaine, seule et abandonnée. Ou non, il avait envie d'en finir, d'éviter même qu'elle considère de le suivre pour l'ennuyer avec ses questions, de lui loger une balle entre les deux yeux pour ne plus avoir à en parler, puis partir. Le gros problème étant que si c'était découvert, on le démettrait peut-être de sa place au conseil, or, il avait l'obligation et le besoin de la garder. Tant pis, il remit son costume comme s'il enfilait son manteau de gentil membre du conseil et se dirigea vers la jeune fille qui venait de sortir du grand temple.


Bonjour, jeune fille, je suppose que vous êtes nouvelle, et toute perdue et vu que vous avez les mains vides, sinon ce couteau ridicule, que vous avez oublié votre feuille divine à l'intérieur. Allez la chercher et je vous expliquerait tout. Oh, et aussi, vous êtes morte.




[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 21:48



Pas le choix...


Mais qu'est ce que c'est que ça? Un pantin articulé, un robot? Non, son attitude était trop naturelle, c'était bien un homme. Un homme masqué des plus étranges, et qui n'inspire aucune confiance, sinon son intonation de voix.

-Bonjour, monsieur...Sa méfiance ne lui empêchait pas de rester polie.

"sinon ce couteau ridicule"

-Mon brave couteau, ridicule? Sachez qu'il a assuré ma survie pendant l'invasion zombie! Et il aurait surement sauvé votre peau si vous l'aviez trouvé avant moi, et si vous étiez assez compétant pour vous en servir...dit elle d'un ton agressif et peu sûre d'elle même.

Une de ces situation en difficulté, qui la pousse à se mettre dans une défensive des plus piquantes. Elle restait sur ses gardes, serrant de ses mains son couteau, et guettant le moindre geste suspect de son interlocuteur, prête à bondir en sa direction. On pouvait d'ailleurs apercevoir en elle la posture d'un animal sauvage qui montre des dents, et hérisse les poils.

Non mais, quel arrogant personnage, c'est lui qui est ridicule d'abord, avec son masque de carnaval. Elle n'aurait pas hésiter à le planter si ça lui avait tirer profit, mais ça n'en valait pas la peine, il n'était surtout pas dans le moment de se laisser emporter.

"vous avez oublié votre feuille divine à l'intérieur. Allez la chercher et je vous expliquerait tout."

Une feuille, là-bas? (elle avait déjà oublier cela, qui lui avait semblait n'être qu'un détail, dans cette folle histoire qu'elle croyait à peine réelle)  Et il croyait qu'elle allait gentiment faire ce qu'il lui disait, alors qu'elle avait tué des dizaines d'humains pour moins que ça? Mais elle ne savait rien, et il lui accorderait des explications si elle suivait ses instructions. Elle ne pouvait tout de même pas se permettre de jouer les rebelles, alors qu'elle venait d'apprendre sa propre mort, dans un monde inconnu.

"Oh, et aussi, vous êtes morte."

Eh oui, ce cauchemar qui paraissait si réel tel un vécu , ou elle y projetait sa propre mort, était vrai, cet homme le lui confirma, d'un manière d'ailleurs bien drôle, comme si cela était tout à fait anodin et normal... Enfin, peu importait, elle était encore en vie, pour une raison encore mystérieuse, et c'était le plus important. Argh quelle confusion, quelle torture, et elle ne savait toujours pas qui avait causé sa mort.

Dans cette situation,elle n'avait pas le choix, elle devait aller chercher cette feuille, puis elle retournerait auprès de l'homme masqué, et suivrait ses instructions sans broncher, elle devait le faire, pour assurer sa survie au sein de ce lieu méconnu. Au temple, si un piège l'y attendait, elle saurait se défendre. Il semblait cependant ne plus avoir de zombies, c'était une crainte en moins, et  un soulagement considérable.
Elle rebroussa alors chemin, et retrouva le temple. A l'entrée, elle respira profondément, après tout, cela faisait si longtemps qu'elle n'eut à accorder une once de confiance à qui que ce soit, qui plus est à un parfait inconnu bizarre...
Elle entra prudemment, et effectivement, il s'y trouvait bien une feuille. Elle la prit, ressortit d'un pas pressé et rejoignit l'homme au masque, qui l'attendait bien sagement. Il ne s'était rien passé.



I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy


Dernière édition par Fio Chucharan le Ven 9 Oct 2015 - 22:20, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 22:00
Plans

Mon brave couteau, ridicule? Sachez qu'il a assuré ma survie pendant l'invasion zombie! Et il aurait sûrement sauvé votre peau si vous l'aviez trouvé avant moi, et si vous étiez assez compétant pour vous en servir...

Cette jeune fille  ne manquais pas de cran, à lui répondre ainsi sur son couteau. Elle avait presque l'air de croire qu'il ne savait pas se servir d'un couteau alors que c'était justement son arme de prédilection, avec la canne. Elle avait parlé de zombie aussi... elle venait d'où, celle-là ? D'un futur alternatif ? D'un film d'horreur ? Enfin, ça la rendait toujours plus intéressante que la lycéenne moyenne avec laquelle il n'avait que trop eu de contact. Ah, quelle bande de déchets, toujours à radoter des histoires de relations interpersonnelles, se bouffant entre elles à la moindre occasion, bruyantes, chiantes, laides...


Elle avait l'air de pouvoir le poignarder à tout moment, mais il ne s'en souciait qu'à peine. Il pouvait tout à fait dévier son attaque en pleine exécution, d'un revers de la main. Ses mains étaient bien placées et il n'avait qu'à s'apercevoir d'un mouvement, même rapide, pour réagir immédiatement. Il avait acquis des réflexes plutôt intéressants en chassant au couteau toute une année. De toutes manières, elle n'allait pas le poignarder. C'était sûr à 75 %.


Docilement, elle lui obéit et alla chercher sa feuille divine. Elle semblait un peu troublée d'être morte, comme tous ceux qui arrivent, les autres sont des exceptions. Lui avait cherché refuge dans les livres, beaucoup d'autres se référaient à un mentor et c'était bien trop souvent lui. Enfin, ça irait, mais ce serait mieux s'il pouvait en tirer quelque chose... Elle était quand-même plutôt jolie, remarqua-t-il en la voyant entrer dans le temple. Il pouvait sans doute se servir d'elle pour assouvir quelques unes de ses pulsions. Elle devait le vouloir aussi, de toutes manières, quel que soit son vécu, une jeune fille de son âge s'ouvre forcément à ce genre de choses. Ce serait maintenant son but dans cette discussion.


Elle revint près de lui tout aussi docilement. Il lui ordonna d'un signe de la main de lui passer quelques instants sa feuille. Elle s'appelait Fio Chucharan, c'était l'apprentie de la survie, ce qui va plutôt bien à quelqu'un qui est mort dans une zone remplie de zombies. Bon, son pouvoir serait probablement surtout intéressant pour elle, ça n'avait pas l'air d'être un pouvoir de soutien et elle ne lui servirait pas forcément si jamais il l'emmenait avec lui sur terre pour se battre.


Il soupira de dépit, tant pis, il se limiterai à la charmer, ou à la convaincre. Il se prépara pour des explications qui commençaient à être longues. Sans se présenter, car il le gardait pour la fin, il commença de terriblement longues explications du minimum vital à connaître pour ne pas être paumé à l'académie des dieux.


--------------------------------------------------------

Enfin, il avait fini d'expliquer le nécessaire, ayant expliqué ce qu'il fallait au sujet des infrastructures, des pouvoirs - sauf les leurs, les siens qu'ils n'avait jamais envie de révéler et ceux de la jeune fille qu'il ne connaissait pas vraiment -, des directeurs, du conseil - sans préciser qu'il en faisait partie -, de l'extérieur - qu'il avait juste décrit comme un endroit très dangereux - et des renégats. Elle savait donc au final très peu de choses, mais ce qu'il lui aurait  fallu une semaine pour découvrir d'elle-même. Il termina en se présentant comme tel :


Je suis Lord Vlad, membre du conseil et comme je te l'ai dis, mieux vaut être dans les bonnes grâces du conseil. Pour moi, tout s'échange, on a rien sans rien, même si tu peux prendre ces premières informations comme une faveur, donc gratuites. Je pourrais être ton tuteur, si tu veux et te montrer le monde des humains, si tu es prête à en payer le prix envers moi.


♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 22:19



Un Accord


Il est très déstabilisant d'avoir affaire avec un homme masqué. Que pouvait-il exprimer, là, derrière ce masque bicolore? Cette barrière mettait Fio mal à l'aise, cela le rendait imperceptible, le mystère était entier. Sa confiance déjà plutôt restreinte, ce fait n'améliorait pas les choses.

Il fit un geste de la main, Fio lui donna alors la feuille qu'elle était allée chercher. Elle n'avait même pas dénier jeter un coup d’œil sur ce qui y était inscrit, quelle sotte! Elle était trop peu concentrée, trop troublée, son esprit vacillait. Ce devait être important, vu le nom:  "feuille divine". Elle aurait l'occasion de retomber dessus, c'était la sienne après tout.

Après avoir lu la feuille, l'homme sembla réfléchir un instant, puis, il lâcha un soupir. Elle ne prît pas le temps ni la réflexion nécessaire pour interpréter ça. Il entama alors de longues et complètes explications. Fio n'en écouta que la moitié, elle ne pouvait se concentrer, une faiblesse chez elle. Elle regardait tout autours d'elle, les yeux écarquillés et brillants, la bouche entre ouverte, puis ses yeux se fixèrent dans le
vide (c'était là la posture qu'elle prenait quand son esprit s'évadait). Elle s'était relâchée un peu, jugeant la situation sans potentielle dangerosité, là, avec cet homme qui lui accordait son aide. Il y avait si longtemps qu'elle avait ressenti ce petit sentiment de sécurité, aussi moindre était il, c'était suffisant, comparé au nombre de fois qu'elle l'avait eu. Mais elle restait prudente, elle était toujours un peu tendue, 4 ans de collocation avec des morts vivants, ça ne s’efface pas du jour au lendemain...

Elle avait donc naquit une seconde fois, après sa mort, ici, dans cette académie de divinités. Des pouvoirs? Mais c'est complètement dingue! Le temps d'un instant, elle reprît l'innocence d'une enfant, émerveillée par les dires de son guide.

"Je suis Lord Vlad, membre du conseil et comme je te l'ai dis, mieux vaut être dans les bonnes grâces du conseil."

Lord Vlad. Ce guide qui, d'ailleurs, était plutôt élevé dans la hiérarchie de l'académie, c'est un membre du Conseil. Elle inspira quelque peu du respect face à celui ci. Son allure noble la faisant presque rougir d'intimidation.
Mais son côté réaliste la reprît bien vite, elle fronça les sourcils, c'était trop beau pour être vrai, voyons. Ce devait être un rêve, alors qu'elle était encore en vie, et pourtant, tous ses souvenirs...Elle garda ces pensées dans un coin de la tête, elle attendrait que le temps passe pour être sûre de la réalité de ces événements. En attendant, elle profiterait de la fantaisie du moment, que ce soit vrai ou non.

Alors comme ça, elle possédait un domaine divin à elle toute seule? La Survie, son domaine de prédiléction dans sa vie passée. Cool... C'est la classe, se disait elle. Derrière tout cet enthousiasme, elle laissait transparaître une absence d'attention, quand Lord Vlad dit:

"Pour moi, tout s'échange, on a rien sans rien, même si tu peux prendre ces premières informations comme une faveur, donc gratuites. Je pourrais être ton tuteur, si tu veux et te montrer le monde des humains, si tu es prête à en payer le prix envers moi."

Ces paroles piquèrent sa curiosité et la sortirent de ses pensées. Bien sur, elle comprenait tout à fait cela, bien que toute sa vie allait à l'encontre de cette valeur. Elle, elle donnait la mort en échange de ce qu'elle prenait pour son propre bien, et le prix à payer était une terrible solitude, accompagné d'un brin de folie. Elle ne tuait pas sans profits ou vraies raisons.  Mais la question était: Que pouvait-il vouloir de moi?" Elle eut le réflexe de penser à le tuer, elle n'aurait rien à donner en échange...elle avait acquit cette sombre habitude, mais elle n'en ferait rien cette fois, car de toutes manières, les divinités ne pouvaient pas mourir, d'après ce qu'il en dit. Elle pourrait s'enfuir...? Elle aurait encore besoin de lui, c'est sur, lui soutirer le plus d'informations possible était utile, elle réfléchirait à s'échapper plus tard, si ça se révélerait devenir dangereux. Elle reprît son attention et se méfia de plus belle. Si il ne lui en demanderait pas trop, peut être qu'elle pourrait accepter, et dans le fond, elle n'avait pas envie de se retrouver seule, de nouveau...

-Très bien, monsieur Vlad, dite moi d'abord quel en serait le prix, et je déciderais ensuite.



I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 22:25
Négociations

Elle avait rougit, très subrepticement, à l'évocation de son statut hiérarchique, bien, ce serait un argument à remettre sur la table. Elle n'avait pas l'air du genre à avoir un respect intrinsèque pour l'autorité, quand bien-même fus-ce lui, mais elle devait sans doute trouver à la fonction un certain charme. Ce serait parfait.


Elle semblait considérer son offre de retour dans le monde des humains. Elle avait l'air bête que les humains prennent quand ils réfléchissent trop intensément à quelque chose. Il était heureux que l'on aie pas à le voir arborer ce genre de rictus, étant présentement un individu muni d'un masque. Il savait cependant qu'il ne pouvait pas compter sur son charme pour faire de l'offre une affaire en or présentée ainsi, pour ça, il devrait constamment ruser. Il y avait plusieurs moyens de le faire, tellement même qu'il avait du mal à se décider. Il pouvait la faire légitimement tomber amoureuse de lui, le plus compliqué, mais le plus profitable, pour les deux, d'ailleurs... Il pouvait utiliser plusieurs drogues, soit un aphrodisiaque pour faire qu'elle-même en aie un terrible besoin s'il le proposait, soit un somnifère pour profiter d'un sommeil profond. Il pouvait même aller jusqu'à la tuer, de manière pas trop sale et en faisant croire à un accident, et se servir de son corps dont il n'était tenu de ne garder qu'une partie, voire une très petite partie. Pour le moment, rien n'était joué et il se dit qu'il serait peut-être bien d'avoir à l'académie, une alliée de plus et une compagne qui accepte de recommencer après la première fois.


Ealia ? Oh, il verrait ça, mais ça n'irait probablement pas aussi loin avec elle. Elle est beaucoup trop imperméable à ce genre de choses. Cette fille passerait l'éternité seule dans son lit à moins que l'on la force. Vlad n'avait pas le loisir de la forcer et encore une fois, le plus il faisait de mal autour de lui, le plus il risquait de perdre sa place au conseil. Qui plus est, il avait déjà quelques fous comme ennemis à l'académie, il n'avait besoin de rien de plus.


Très bien, monsieur Vlad, dite moi d'abord quel en serait le prix, et je déciderais ensuite.

Oh, bien, elle semblait pouvoir négocier. Il devait penser à quelque chose qui puisse lui laisser la longueur pour la charmer, mais sans l'effrayer avant. Il avait déjà pensé à un Joker si ça ne fonctionnait pas, mais pour l'heure il tenta de l’apitoyer.


Je ne demande rien qu'un peu d'affection. Je suis constamment dans le monde humain et seul, le plus souvent, sinon un chat avec un léger pouvoir de guérison. J'aimerais quelqu'un qui ne me dérange pas quand je suis en mission, mais qui puisse m'aider à me détendre quand je rentre... voire venir m'aider à l'occasion. Ne t'en fais pas, si je te demande quelque chose, ça ne sera rien de compliqué... Et pour l'affection... si tu n'es pas disposée à m'en accorder un peu, tu pourras toujours refuser et rentrer, toujours. Oh, et je te donnerai de quoi vivre et acheter quelques extras, j'obtiens souvent de l'argent humain dans mes missions, pour certaines raisons.

Il espéra ne pas avoir à trop négocier pour qu'elle accepte, ça ferait louche, sans doute.



♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 22:36



.Requiem of Loneliness.


"Je ne demande rien qu'un peu d'affection. Je suis constamment dans le monde humain et seul, le plus souvent, sinon un chat avec un léger pouvoir de guérison. "

Alors là...Fio ne s'attendait pas à ça, non, ça ne lui aurait même pas effleuré l'esprit. A ces premières paroles, son coeur se mit à taper, fort, et vite. Puis, elle en rigola, au fond d'elle.
Mais sur quel drôle de bonhomme était-elle tombée? A travers ces paroles à faire pitié, on pouvait croire avoir affaire avec un vieux célibataire puceau, réclamant désespérément la compagnie d'une jeune femme pouvant encore le réchauffer et le servir en tant que bonne épouse...Elle en fut quelque peu déçue, de l'homme haut placé respectable, droit et sur de lui, il passa pour un faible pervers...
Elle le regarda fixement, le laissant terminer.

"J'aimerais quelqu'un qui ne me dérange pas quand je suis en mission, mais qui puisse m'aider à me détendre quand je rentre... voire venir m'aider à l'occasion. Ne t'en fais pas, si je te demande quelque chose, ça ne sera rien de compliqué... Et pour l'affection... si tu n'es pas disposée à m'en accorder un peu, tu pourras toujours refuser et rentrer, toujours."

Quel beau parleur, se disa t-elle. Il eu réussit à toucher son petit coeur froid, après tout, elle ne comprenait que trop bien ce qu'il pouvait ressentir. Cela dit, il ne fallait pas qu'il la prenne pour une de ces dames, bonnes qu'au foyer et au dévouement tendre et charnel, incapables de réaliser quelconques missions demandant du cran et de le force. Elle lui serait d'ailleurs surement de meilleure compagnie lors des quêtes plutôt qu'à la maison...
Il semblait vouloir laisser une assez grande liberté à celle qui accepterait de lui ôter sa solitude, bon point. Un ton charmeur et gentil. Mais elle n'allait pas se laisser attendrir de la sorte, la petite ignorante rêvant du prince charmant, elle l'avait séquestrée, bayonnée ligotée il y a fort longtemps. Ce prince charmant, elle en avait plus rêvé pour lui dérober tous ses bien, le réduire à l'esclavage, et se saisir de son si beau canasson blanc, le dépecer et le manger...

"Oh, et je te donnerai de quoi vivre et acheter quelques extra, j'obtiens souvent de l'argent humain dans mes missions, pour certaines raisons."


Là, il avait touché dans le mille. Si elle acceptait cet accord, sa survie serait assurée, c'est ce qui était le plus important à ses yeux. Et en prime, un compagnon, pour moins se sentir seule.
Sa réaction fut si soudaine et incongrue, elle s'en sentait impolie voir méchante, mais ne put se contenir. Elle pouffa doucement, puis éclata de rire, à s'en plier en deux, un rire des plus nerveux et moqueurs...mais elle devînt soudainement sérieuse. Elle fronça des sourcils, grinça des dents et resserra les poings fermement, baissant la tête pour laisser sa chevelure camoufler son visage perturbé. Elle cachait ses yeux perlés et humides, ainsi que ses joues et son nez, plus rouges que jamais.
Et puis quoi? Elle allait accepter ça? En était elle réduite à ce point? Devenait elle une fragile gentille petite fille, dépendante et naïve? Où étaient passés son audace et sa fierté? Tout se basculait si vite dans sa tête.
Cet accord conclurais un échange bien équitable pensa t-elle, les deux âmes si seules apaiseraient leur lourde solitude, se tenant mutuellement compagnie, et elle n'aurait presque rien à payer. Dans cette situation, elle en tirerait le plus grand profit, une telle occasion, elle pourrait gravement le regretter.
Non, elle se secoua la tête, c'est n'importe quoi, du grand n'importe quoi. C'était un parfait inconnu qu'elle avait en face d'elle, elle ne pouvait pas lui faire confiance de la sorte, elle devait garder son sang froid, il allait surement profiter de sa faiblesse de nouvelle arrivante, ce devait être une tactique pour les attirer...

-Je ne peux vous apporter ce que vous recherchez.

Un air abattu traversa les yeux de Fio, elle avait juger bon de se mettre ce faible personnage sous la main, pour lui en soutirer tout ce qu'elle pouvait, sauf qu'il était tout à fait possible qu'il en faisait autant, derrière ce masque, protecteur de tout menteur.
Elle avait présenté une ferme opposition, mais semblait pouvoir céder à n'importe quel moment, si sensible et instable était elle. Elle s'approcha, innocemment et regarda l'homme, dans les profondeurs de son masque, devinant ses trous oculaires qui semblaient luire d'un bleu mystérieux, d'un air sérieux, calme et réclamant. Elle ne savait pas ce qu'elle faisait. Elle se sentait attirée par l'étrangeté de Lord Vlad.
Elle pria que le destin aille contre sa décision si  tranchée.



I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 22:42
Folle intéressante n°2

Oh, quel utile bracelet que celui-là, gagné à une tombola, qui n'aura coûté qu'une chasse au lutin et qui le valait mille, cent-mille fois. Charms'émotifs, permettant de sentir par empathie légère, les émotions fortes libérées par les autres sur un rayon de trois mètres.  C'est assez peu utile pour un humain normal, ou en pleine foule, mais c'est inestimable pour quelqu'un d'aussi inhumain, qui a une parfaite connaissance de ses sentiments. en temps normal. Il sentait qu'elle était très réactive à ses émotions. Il la sentit surprise, amusée, par sa proposition et il lut dans son visage qu'il avait toutes ses chances qu'elle accepte. Elles peuvent avoir vécu beaucoup de choses, des femmes restent des femmes et elles sont toujours intéressées par ce qui vient d'un bel homme, surtout quand il propose aussi de l'argent.


Il pensa qu'elle devait se demander si elle devrait lui faire la cuisine et du coup, comment il mangeait, avec son masque. Elle aurait été surprise de savoir que les dieux ne doivent pas forcément manger, contrairement aux humains. Il n'avait pas pris un bon repas, même changé en une bouillie aspirable à la paille, depuis près de deux ans. Il avait à l'occasion bu un peu de soupe, mais rien de plus. Il buvait encore, souvent, même, il appréciait un peu de thé ou de jus de fruit, à l'occasion. Elle lui préparerait du jus de fruit, au pire, pensa-t-il en souriant. Il ne voulait pas d'une femme au foyer, mais plutôt d'une femme dans son foyer.


L'évocation de l'argent qu'elle recevrait si elle acceptait la fit réagir avec une certaine violence. Elle explosa de rire. Puis elle redevint sérieuse, d'un coup. Elle devenait intéressante, elle semblait assez folle pour tourner dans ses combines et pour l' aider en mission.


Elle secoua la tête, elle refusait. Ah ? Elle semblait si prête d'accepter, pourtant. Était-ce par principe ? Avait-elle compris ce qu'il voulait vraiment d'elle ? Et si elle l'avait compris, pourquoi avait-elle l'air si peu résignée ? Même si elle comprenait, pensa-t-il, pourquoi si fermement refuser, après tout, elle avait cet âge-là aussi. Enfin, c'était sans doute parce qu'elle ne le connaissait pas, qui s'offrirait ainsi à un inconnu.


Elle alla voir ses yeux dans son masque, elle était toute proche. Il sentait comme instinctivement une certaine répulsion. Évidemment, il était Lord Vlad, ce n'est pas comme s'il était agréable au contact des femmes et elle était si proche, sans qu'il l'aie prévu, anticipé, sans qu'il se soit fait à l'idée. Si elle avait bien compris ce qu'il sous entendait, cette simple proximité était tellement pleine de sous-entendus. Il hésita sur la marche à suivre. Il décida rapidement de la saisir par les épaules, c'était le meilleur moyen d'affirmer son assurance tout en l'éloignant de lui. Oh, mais, il avait encore sa feuille divine en main. Il était coincé dans cette proximité. Il décida qu'il ferait avec, voire qu'il jouerait avec.


Il resta droit et sûr de lui et lui, il lui affirma avec le sourire aux lèvres :



Tu pourrais quand-même venir avec moi dans le monde des humains, ça n'engage à rien. On pourrait apprendre à se connaître en chemin et tu me diras ce que tu en penses là-bas.

Et surtout, il pourraient faire n'importe quoi au calme. Il fit un pas de côté et passa de sa face à son flanc, où il mit sa main libre sur sa taille pour la guider, évitant son sac par le dessous.



Allez, viens, je t'assure, tu n'as rien à perdre.




[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Ven 9 Oct 2015 - 22:49



III, I I love little girls ♪


Elle n'y voyait rien. Fichu masque. A la fois, ce devait faire son charme à monsieur Vlad.
Il ne bougea pas à son approche, resta bien droit et parlait, d'un ton sur de lui même. Non...était il imperturbable? C'est ce genre d'attitude qu'adoptait Fio inconsciemment et qui déstabilisait facilement les autres. Alors...pourquoi pas lui? Qu'avait-il de plus que les autres, ce personnage hautain et lâche, se cachant derrière son masque pour mieux mentir!? Cela la taquina, il poussait une certaine curiosité à s'éveiller en elle, ça réussit  à l'énerver, elle le prit comme une provocation.

"Tu pourrais quand-même venir avec moi dans le monde des humains, ça n'engage à rien. On pourrait apprendre à se connaître en chemin et tu me diras ce que tu en penses là-bas."

-OK! ça me va. lâcha t-elle sans réfléchir une seconde.

Elle était gonflée à bloc, Lord Vlad la tourmentait, il lui tapait sur le système. Elle voulait lui échapper, juste partir, et le laisser en plan, mais un amer sentiment la retenait à ses côtés. Et puis après tout, si elle partait, ce ne serait pas drôle, cette aventure lui semblait terriblement bizarre mais des plus amusantes, cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas amusée de la sorte, et c'était tout autre chose que de battre son record de zombie, ou encore de trouver de nouvelles manières plus gores les unes que les autres pour les trucider.
On s'amuse bien mieux, à deux, pensa t-elle en souriant innocemment, un sourire qui se changea vite en une déclaration de guerre, une petite gueguerre, un de ces regards qui vous mets au défi avec enthousiasme.

Il vint à son côté, la prit par la taille pour l'emmener et sortit la réplique la moins rassurante qu'on ai eu à lui dire:

"Allez, viens, je t'assure, tu n'as rien à perdre."

//Alerte pédophile// criait une voix dans la tête de Fio. Là, avec ces paroles, il lui assurait de perdre une chose bien spécifique, si ce n'est sa vie ensuite...

Tout d'abord, son corps tout entier se crispa, elle fut paralysée un court instant, horriblement gênée par cette approche, beaucoup trop osée à son goût. Elle du rougir bêtement, en toute adolescente qu'elle était, malgré tout. Puis, elle ressaisit ses esprit et, dans un mouvement rapide et irréfléchis, de ses deux mains, elle saisit monsieur Vlad par le costume et serra si fort qu'elle en allait froissé son habit. Elle était à présent presque collée à lui, le visage tiraillé entre la confusion et la colère, le regardant droit à travers son masque, l'ignorant totalement et semblant le percer, aussi fort était son regard, d'une rare franchise et d'une touchante insistance. Mais elle se retira aussitôt et s'éloigna de quelques mètres, à ses arrières, d'un air indigné et apitoyé. Elle tourna la tête. Elle respirait fort, essoufflée par son emportement, et n'osait plus fixer le monsieur Vlad comme elle le faisait si bien jusqu'à maintenant.

De sombres souvenirs resurgirent. Elle eu des frissons, et une peur indescriptible s'empara d'elle. Son corps tout entier était en alerte, il suffisait de peu pour déclencher sa naturelle défense. Elle laissa un petit rire nerveux s'échapper, ce n'était rien, après tout, des pervers, elle en avait déjà matés; Le chaos invasif des zombies ouvrait une merveilleuse opportunité, laissant libre cours aux agissements de ces détraqués à tout va, sans scrupules, sans courir aucuns risques, et sans aucune justice. Combien d'humaines, tout âge confondu, avait assouvi les pulsions mâles, prononcées par la dureté de l'époque, combien avait péri dans cette misérable existence... Elle, avait réussi à s'en protéger, à se défendre seule, malheureusement, ce ne fut pas la chance de la plupart d'entre elles, elles étaient majoritairement faibles, et démunies. Il y eu cette période, au commencement, quand il restait encore pas mal d'humains, où Fio jouait aux justiciers, et appliquait la sentence méritée aux hommes malveillants. Si il y avait bien des êtres qui possédaient toute la compassion de Fio, c'était ces filles. C'est en ayant été témoin de tels actes qu'elle apprit à n'accorder sa confiance à personne, et qu'elle commença à s'endurcir. La solitude comme seule amie, la gardait à l'écart et la préservait de tout cela.

- "Arrête!", elle cria.
Ne fais pas des choses comme ça. S'il te plaît!

Elle laissa un temps de silence.

-Je veux continuer, monsieur Vlad, parce que c'est bien drôle tout ça! Mais je me méfie, toujours. Je pourrais toujours te descendre en parlant, après m'être remise de ma mort, si tu tente de me tuer après quelconques agissements, puisque tu m'as dis qu'on ne pouvait mourir, ce serait d'ailleurs ridicule. Est ce que tu comprends, monsieur Vlad?



I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Sam 10 Oct 2015 - 15:31
Tricky trick

Elle avait bien l'air rebelle cette fille, à le regarder avec des yeux plein de joie et de défi. Oh, qu'il adorerait voir ses yeux remplis de peur, de joie ou de... Ok, on va s'arrêter là.


Elle se crispa, quand il la toucha, elle n'avait pas été touchée depuis longtemps sans doute, même amicalement, elle avait vécue seule dans une terrible invasion zombie, jusqu'à en mourir. Ou alors elle avait vécu en ermite et s'était faite tuer au début de l'invasion. Ce qui était plus qu'étrange, c'est qu'elle se serre ensuite à lui, déchirant presque son costume... Heureusement qu'il était de relativement bonne qualité. Il craignait soudain pour ses parties génitales, cibles déjà d'une attaque dont il venait de se rappeler, un beau jour dans la salle des machines... Anaelia ? Oui, c'était cela, c'était son nom. Une autres de ces idiotes qu'il avait voulu sauver et qu'il n'avait jamais revu, qui s'était vaporisé, purement et simplement. C'est pour cela, en plus du reste, qu'il tentait de "tirer le maximum" de chaque relation qu'il avait actuellement. À quoi se lier sert si à l'autre bout de la corde, il n'y a personne, si elle est brusquement coupée et pend autour de sa taille ? Il préférait encore les liaisons qui finissaient avec une dispute ou un duel que celles-là, on avait au moins pas l'encombrement de quelque chose d'inachevé.


Cette fille-là, le regardait encore fixement, droit dans son masque, comme pour voir son visage à travers. Elle commençait même un peu à lui foutre la pétoche, à vrai dire... Et si elle découvrait quelque chose, si elle avait remarqué une imperfection quelconque... Elle ne le connaissait certes pas avant, mais si elle en parlait autour d'elle, ça pouvait poser problème. Il la devina presque apeurée par ce qu'elle avait vu sous son masque, lorsqu'elle s'éloigna de quelques mètres, au contraire de son attitude précédente.


Elle se mit à lui crier dessus :


Arrête!
Ne fais pas des choses comme ça. S'il te plaît!

Alors qu'il préparait sa défense, elle continua, mais un ton plus bas, ce qui n'était pas pour lui déplaire, ne voulant pas attirer trop l'attention.


Je veux continuer, monsieur Vlad, parce que c'est bien drôle tout ça! Mais je me méfie, toujours. Je pourrais toujours te descendre en parlant, après m'être remise de ma mort, si tu tente de me tuer après quelconques agissements, puisque tu m'as dis qu'on ne pouvait mourir, ce serait d'ailleurs ridicule. Est ce que tu comprends, monsieur Vlad?

Ohohhh, elle avait donc plus ou moins compris. Et pourtant, il allait jouer sur la corde contraire. Il avait tout à fait raison de penser qu'elle avait vécu une période dure et qu'elle était méfiante en raison de ça. Lui faire mettre le doute non sur les intentions de Vlad, mais sur son interprétation de ces intentions, car elle venait d'un temps où rien n'est comparable, semblait être la meilleure solution. Il feignit à merveille d'être surpris de son attitude :


Qu'est-ce que ... ? De te tuer ? Mais pourquoi diable ?... Une seconde, jeune fille, j'ignore ce que tu as vécu, mais c'est fini, d'accord ? Je suppose que tu as dû avoir affaire à pas mal de mauvais gars qui ont abusé de ta confiance et je suppose que porter un masque ne me rend pas facile à comprendre, mais c'est pas comme si j'y pouvais quelque chose. Je joue carte sur table, je n'ai pas de raison de mentir ou de faire quoi que ce soit de condamnable. Je suis déjà dans une position de pouvoir vis-à-vis de toi, mais je préfère ne te forcer à rien, ça te va comme preuve ?

Je sais que j'ai une drôle de manière d'être sympathique, mais... on a chacun notre vécu, ici et si tu t'accroches aux standards de ta vie passée, il est fort probable que tu trouves tout le monde bizarre. Comme je l'ai dis, il y a des gens de toutes les époques, âges et races, ici.

Vraiment, venir avec moi n'engage à rien et tu ne risques certainement pas ta vie. Prendre des vies, je le fais déjà assez en mission.

Il se retourna, mit ses mains dans ses poches et fit mine de s'en aller au port, puis il s'arrêta, se pencha en tordant le dos d'une manière assez étrange, pour la regarder sans se retourner, puis il dit avec un air un peu blasé.


Viens si tu veux, moi je vais au port, puis au monde des humains.


♦ Rose ou chou ? : Coquelicot
♦ Combien de rides ? : 17
♠ Petits messages : 76

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: La Survie
avatar
Jardinière
Jardinière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Sam 10 Oct 2015 - 18:09



Cool


Bien! Tout ce que lui dit Lord Vlad lui sembla parfaitement correct...Enfin, les quelques mots qu'elle en avait entendu, en dehors de ses rêveries. Non, vraiment, il avait les mots justes pour rassurer, elle eut un sentiment de sécurité plus prononcé, à présent. Elle garda en réserve sa méfiance. Elle ne lui faisait pas confiance pour autant, pas encore.

"Prendre des vies, je le fais déjà assez en mission."

Cette phrase avait piqué sa curiosité, par contre. Alors, il avait déjà tué, tout comme elle...Après tout, il fallait s'y attendre, un membre du Conseil qui ne saurait pas se défendre et qui n'aurait pas eu à faire dans des missions sérieuses, ça lui aurait paru louche. Il a formulé cette phrase au présent. Il tue toujours des gens. "INTÉRESSANT, SUIS LE!" lui cria la voix de sa folie meurtrière, une folie bien familière. Elle se tapa la tête.
Tiens, elle venait d'ailleurs de repenser à un point très important. C'était une repentie, ici, au sein de l'académie...
Comment avait-elle pu passer à côté de la raison même pour laquelle elle se trouvait là maintenant!?
Oui, on l'avait ressuscitée, pour la rédemption de sa vie d'avant. Tous ces innocents qu'elle avait tué par pur égoïsme, lui avait sali les mains de sang indélébile, elle devait laver ses péchés, travailler pour son pardon, c'est pourquoi on l'avait choisie, dans cette académie, c'était son devoir. Alors, ces pensées, elle devait les laisser s'envoler à jamais, de plus, ça l'effrayait elle même, l'éloignant de sa propre humanité.

Là, il commença à partir, les mains dans les poches, mais s'arrêta. Il se pencha pour la regarder sans avoir à se retourner et dit d'un ton blasé:

"Viens si tu veux, moi je vais au port, puis au monde des humains."

Ses yeux se mirent à pétiller, elle ne souriait pas, elle se contenta de bloquer sa respiration, et des frissons d'admiration parcoururent tout son corps, devant la posture tellement cool que prenait Lord Vlad. Elle du laisser des rougeurs réchauffer son visage pâle. Il semblait sortir d'un manga, celui là, se dit elle, se souvenant alors du temps ancien, quand elle pouvait encore avoir le loisir de regarder des animes en streaming, qui venaient tout droit du Japon.

Monsieur Vlad marchait, en direction du port, pour le monde humain, et Fio le suivait, silencieusement. Dans sa tête, pourtant, c'était tout autre chose, mille voix parlaient toutes en même temps, des questions, des remarques idiotes, des souvenirs, tout résonnait dans un écho bruyant, mais Fio marchait, tranquillement, ne laissant paraître aucune réaction.

Elle se demanda, puisqu'il n'était plus nécessaire de manger, quel soulagement lui procurerait le fait de ne plus penser à aller faire ses besoins
Mais elle fut terrifiée à l'idée de ne plus manger de poulet (elle réussissait encore à en manger durant l'invasion, avec les élevages d'animaux des zones de quarantaine qu'elle volait)
L'absence de zombies lui faisait drôle d'impression, ils lui manquait presque, trucider librement était un exquis défouloir, on n'en a pas idée.
Pourtant, elle se réjouissait de retrouver cette tranquillité d'antan, qu'elle avait sous estimé bêtement.
Elle imagina des visages pour Monsieur Vlad, aussi, elle en rigola doucement.

Et puis...
L'action lui manquait déjà, elle voulait tester son pouvoir au plus vite.




I know my faults Can't live with them
#99cc66 - Code by Joy
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) - Dim 20 Déc 2015 - 1:53
J'avoue avoir rigolé quand j'ai vu que Vlad était comparé à un pedobear en quelque sorte... genre Vlad... ce fut marrant. Une rencontre intéressante en tout cas où on voit que Vlad aime bien œuvrer pour ses propres intérêts.

Fio : 420 xps
Vlad : 390 xps

Xps attribués : Yep




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Contenu sponsorisé
Re: Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad) -
Une paumée, et un homme masqué. (pv Lord Vlad)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'homme Masqué
» [FB]Masked Blade [Pv Tenshi]
» Avatar d'homme masqué
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page