Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Solo] Une chambre bien étroite !

♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
[Solo] Une chambre bien étroite ! - Ven 31 Juil 2015 - 18:31


Le dernier événement était vraiment quelque chose d'impressionnant, les renégats ne reculaient vraiment devant rien, c'était presque à se demander qu'elle serait la suite des évènements, surtout avec Johken de libre …
C'était un beau petit matin pluvieux, et le professeur était toujours allongé dans son lit, fixant droit le plafond, ses pensées vagabondaient d'un sujet à un autre, la chevalerie, l'enseignement, ses souvenirs, enfin comme tout cela pouvait lui venir dans la tête. Sur un grand poster au mur était affiché un long texte, une prière caractéristique de tout les croisées bénit par le pape et le seigneur, car bien que militaire son ordre était toujours fondé sur des principes religieux. Et donc il se décida à en faire la lecture, comme pour stoppé ses pensées vagabonde.


Seigneur Jésus,
De qui descend toute noblesse et toute chevalerie,
Apprenez-nous à servir noblement ;
Que notre fait ne soit point parade ni littérature,
...


C'est au fur et à mesure qu'il avançait dans sa lecture qu'il sentait quelque chose monter en lui, mais le blond se trouvait bien incapable de dire de ce qu'il s'agissait, de la puissance ? De la joie ? A moins que ce ne soit tout simplement que de la fierté ? Et plus il avançait dans sa lecture plus cette sensation s’amplifiait, envahissant tout son être. Ne l'avait-il jamais lu ? Pourquoi serais-ce si particulier que de simplement réciter une prière ?

...
Et nous sommes ambitieux,
Mais malheureusement, nous sommes faibles,
Et cette grâce, nous l’espérons de votre miséricorde, nous conservera humbles.
Demandez-nous beaucoup, et aidez-nous à vous donner davantage.
...


Plus la fin approchait et plus les choses autour de lui lui paraissaient différentes, comme si une chose divine allait avoir lieu, ces petites lumières qui s'agitaient annonçaient de si belles choses ! Devant cette vision il continua sa prière tout en contemplant le spectacle sous ses yeux.

...
Faites que notre mort serve à quelque chose,
Et accordez-nous la grâce de mourir debout.
Ainsi soit-il.


Lorsque, enfin, il eut terminé, toute sa chambre se fit lumineuse, si lumineuse qu'il ne distinguait plus rien, l'évènement divin avait lieu ! Il en aurait presque la larme à l’œil si il n'y avait pas cette lumière intense, si forte qu'elle le fit grimacer et cacher ses yeux derrière son bras. Il se sentait un peu bousculé, mais n'en comprenait pas la raison, il avait perdu l'équilibre et chuté ? Vraiment ? Non, il y avait autre chose, vivement que tout se dissipe …
Le temps ne fut pas long avant que la lueur de se dissipe, laissant place à, plaquer contre son visage, un immense pavois dont il reconnaissait l’armoirie, la même que le pendentif autour de son cou, l'emblème teutonique ! Maintenant il sentait aussi probablement un pied dans son dos, mais ce n'était pas tout, peu importe où sont regard se dirigeait, l'acier froid à la croix noire croisait son regard ! Il referma les yeux et soupira un peu alors que des voix prussiennes raisonnaient dans la pièce. Des voix prussiennes ? Il tenta soudainement de se redresser, il n'avait pas seulement invoqué nombre d'armures comme il le pensait, non, il s'agissait en faite de soldats ! De nombreux chevaliers ! Par contre impossible de donner un chiffre dans cette situation, il sont tous entassé dans la chambre du professeur, qui finalement est bien petite pour contenir beaucoup de monde …
Les voix semblaient se plaindre de plus en plus alors que chacun semblait s'agiter pour se trouver une posture plus confortable. Le professeur s'exaspérait à mesure que le temps passait et que les voix se faisaient plus forte et insistante, jusqu'à ce qu'il cède ...


- STILLE !

Et soudain le silence retomba enfin dans la pièce, quelques derniers murmures finir eux aussi par se terre alors que le professeur bougeait en silence, tentant de rejoindre la porte sans grand succès.

- Bien … la chambre est étroite … Vous êtes qui alors ?

Des bruits de métal retentirent, comme si chacun tournait la tête pour regarder autour de lui, la scène dura plusieurs longues minutes où le professeur, très bien installé, attendait une réponse qui tardait à venir. Puis enfin un se décida à lui accorder sa réponse.

- Mais … nous sommes vos chevaliers messire ! Vous nous avez convoqué ici !

Il les a convoqué ? Il réfléchit intensément, se gratta le menton, réfléchissant à ce qui aurait pu les faire venir puis soudain ce fut l'éclair de génie, la petite ampoule s'allumant au dessous de sa tête, la dernière chose qui avait effectué, la prière des chevaliers partant à la bataille ! Tout devenait claire ! Il avait donc déployer une toute nouvelle capacité ! Il allait falloir être prudent ! Car là … C'est le bordel dans l'immédiat ! Plus important encore, que faire des chevaliers entassé ici ? Ils vont disparaître ? Peut il le faire n'importe quand ? Ils doivent être tués pour cela ? Où il faut juste attendre ? La découverte de possibilités va de paire avec les questions, naturellement ! Et comme si avec tout ce petit monde dans sa chambre il était au bout de ses peines, allons, la lois de Murphy annonce pourtant que ça ne s'arrangera pas tout de suite !

- Professeur ? Tout va bien ?

Le visage du blond se figea, évidemment, une élève qui passe quand il hurle … Un peu de chance aurait été trop demandé hein ? Le soldats ne semblaient pas agir plus que cela, même si le regard de ceux qu'il arrivait à apercevoir dans sa situation indiquaient clairement une attente d'instruction, le chevalier dit alors à voix assez basse pour ne pas être entendu par l'élève que tout allait bien, qu'ils pouvaient rester au repos ...

- Monsieur Urmanis ? Vous avez dis quelque chose ? Je peux entrer ?

Le chevalier tenta soudain d'approcher d'avantage de la porte légèrement prit d'un coup de panique avant de prendre la parole.

- Tout va bien, désolé j'avais la tête ... ailleurs on va dire … Mais ...

Trop tard, la poignée de la porte raisonnait … la porte s'ouvrait, et il ne pouvait pas voire qui cela pouvait bien être … Si ça se trouve ce n'était pas une élève ? Une collègue ? Une repentie ? En tout cas il s'agissait d'une voix féminine qu'il avait déjà entendu !
La porte s'ouvrit tranquillement avant de rapidement se faire bloquer par la tête d'un des soldats invoqués dans la chambre.


- Professeur ? J'entre … Mais que se passe t-il ?

Il se souvint enfin, il s'agissait d'une de ses élèves ! Le chevalier se mit alors à rire il ne savait pas vraiment lui non plus au fond … Pourtant l'élève, déterminée, s'enfonça dans la masse et referma la porte derrière elle. Demandant vers où se diriger et que faire pour l'aider. Alexander la guida du mieux qu'il pouvait quand soudain elle hurla et le chaos actuel empira encore un peu avec le bruit du verre qui se brise sous un grand vent, venant de l'intérieur ...

- Quelque chose m'a touchée !

De l'intérieur, impossible de bien comprendre ce qu'il se passait, bien que la sensation devait facilement faire penser aux pauvres fruits dans un mixeur … Et dehors, la vitre éventrée laissait pleuvoir des soldats en armure d'acier sur les malheureux qui ont songé à passer exactement ici à ce moment précis … Nombre de chevaliers furent expulsés hors de la chambre, peu restaient encore dedans, la masse s'entassait plutôt en contrebas ... Le professeur lui était enfoncé sous le lit, la tête qui tournait se plaignant de la découverte de sa capacité ...

-Quelle … journée ...

Libérée de toute gêne l’élève rejoignit ensuite le professeur qu'elle tira hors de sous le lit par les jambes. Et l'installa adossée contre le bord du lit.

- Professeur ! Vous allez bien ?

Le blond ne trouva pas d'autres chose à faire que de lever le pouce en l'air et finalement tomber dans les pommes alors que l'armée disparaissait enfin … Laissant le professeur plus vulnérable que jamais avec une élève dont il ne connaissait pas du tout les attentions et la raison de sa visite.
Le temps lui avait semblé court dans son inconscience, mais il fut sûrement plus long qu'il ne le ressentit, en effet, la visiteuse dormait elle aussi sur le lit où se trouvait le professeur qui leva une main avec bien du mal, comme si une charge de cavalerie lui était passée dessus … Il fixa sa main et soupira.


- Ok, va falloir être prudent avec ce pouvoir ...

Elle bougea, le chevalier tourna le regard, elle ne semblait pas plus gênée que cela par la situation, d’ailleurs ça fait combien de temps pour qu'elle se soit permise tant ? Le chevalier soupira, il n'aimait pas vraiment de ne pas pouvoir bouger à sa guise ! Mais il trouva les ressources pour placer sa main sur l'épaule de la jeune fille et la secouer un peu.

- On se réveil, j'ai besoin d'explication ...

La jeune fille émergea et se redressa tranquillement en se frottant les yeux. Gémissant un peu avant de saluer le blond avec un grand sourire, ce qui ne fit que de relancer le questionnement du professeur ...

- Mon dernier souvenir est celui de l'énorme bourrasque, je suppose que tu connais la suite et combien de temps s'est écoulé ?

Toujours avec un immense sourire qui s'agrandit encore à la mention du trou de mémoire, la jeune brune se colla contre lui, provocatrice, mais prit malgré tout la parole pour lui répondre.

- Je me souviendrais pour nous alors ! Enfin j'ai eu un moment de panique et utilisé mon pouvoir du vent, une chance pour nous, vous étiez bloqué par votre lit et j'ai pu m'occuper de vous après, étrangement ils ont tous disparu juste après.

Elle continue de se frotter à lui, mais ne dit rien sur ce qu'il s'est passé pendant son inconscience ! Le professeur lui reste silencieux, alors elle finit par se relever complètement, et fait quelque chose avec sa veste, rapidement, impossible de distinguer quoi que ce soit, et finalement elle disparaît par la porte en faisant un signe de la main.

- C'était amusant monsieur ! A plus tard !

Le professeur resta toujours silencieux, il fallait vraiment redoubler de prudence, ne pas prier trop fort car c'était peut être le déclencheur, dans tout les cas il fallait qu'il fasse des tests pour vérifier chaque paramètre de ce pouvoir. Au final il avait vraiment beaucoup de pain sur la planche là, ce n'était pas plus mal, ça l'occuperait en attendant.
L'élève ? Qu'importe, ce n'est pas une priorité, on descend un grand verre d'eau, on change les vêtements endommagés et on se met au travail !




♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6591

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Solo] Une chambre bien étroite ! - Lun 31 Aoû 2015 - 5:11
Honnêtement, je ne sais pas quoi dire de ce RP... mis à part que j'en suis assez déçue.

Il y avait quand-même un point positif pour le démarrage : l'originalité. Pour la découverte du pouvoir d'élite d'Alexander, tu ne nous proposes pas de drame ni de l'épique, simplement du hasard. Seulement, ça s'arrête là. Après la lecture de ton post, j'ai eu clairement l'impression d'avoir été mise face à un travail bâclé. Et honnêtement, pour t'avoir lu et relu, même si l'orthographe n'est pas ton fort, tu as déjà fait bien mieux que ça, autant en matière de rebondissements, que d'humour ou de suspense. Là, pas une fois je n'ai été plongée dans le récit. On a des perso qui sont là, qui font des trucs mais on ne sait pas pourquoi. On a des questions qui sont posées, mais zéro réponse. Et au final, on se demande "mais à quoi a servi ce RP, si ce n'est à déclencher le pouvoir d'élite d'Alexander ?". Etc etc.

Je ne sais pas toi, mais je trouve ça dommage, d'autant que tu avais fait dans le léger pour le déclenchement du dernier palier de ton pouvoir divin également. Ce sont un peu des étapes ultra importantes dans la progression de ton personnage, c'est l'occasion de marquer le coup, de faire quelque chose de riches en remises en question, rebondissements... on a besoin de sentir que le personnage évolue, murisse, ou qu'importe, pourvu qu'il y ait un peu de réflexions sur la situation.

Mais tu n'en fais rien... Je ne te demande pas d'artifices, simplement... quand tu lances des interrogations comme ça dans un RP, creuse-les. Ça ne sert à rien de balancer des pistes comme ça si c'est pour ne pas les exploiter !

Je sais que tu es capable d'un bien meilleur résultat. J'espère que tu te rattraperas pour la prochaine fois ! Surprends-moi... ou mieux, surprends-toi ! o/



Alexander : 115 xps
+ 1 Niveau
+ 1 Postrema Peregrinus

Xps attribués : Yep



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

[Solo] Une chambre bien étroite !
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Wirskeïnfyl]Une chambre d'ami bien sinistre [PV Nedylene]
» Mais que pouvons nous bien faire dans une chambre...
» Des gens bien Ordinaire qui chantent super bien et qui reprennent des chansons. (Cover)
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Chambres des professeurs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page