Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 La Justice Aveuglée

 
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 28
♠ Petits messages : 267
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
La Justice Aveuglée - Sam 18 Juil 2015 - 12:09



Premier jour des audiences

Parfois, je me demande s’il faut baisser les bras.
Aujourd’hui, on m’a annoncé que ma maman était passée devant la justice, au tribunal de Seattle. On l’accuse de « maltraitance sur mineur », mais aussi de « coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente ». Les médecins, les psychologues du centre, ils m’ont tous dit qu’ils étaient de tout cœur avec moi, que tout allait bien se passer, qu’il fallait être fort. J’espère aussi que ce malentendu pourra être effacé, pour qu’enfin, je puisse retrouver mon chez-moi, mes repères et la protection que m’apporte ma mère. Il est évident qu’elle ne m’a jamais maltraité, qu’il ne s’est rien passé, et qu’il fallait se défendre contre l’incarnation de Satan qui a tenté de m’enlever. Elle est mon héroïne, celle qui me protège contre ceux qui m’agressent. J’ai l’impression d’être en plein milieu d’un complot, comme on peut en voir si souvent dans les films. Heureusement, à la fin, les gentils gagnent toujours.


Deuxième jour des audiences

Le procès se déroulera sur plusieurs jours finalement. Les faits, explications scientifiques et différents rapports sont nombreux et complexes, à ce qu’on m’a dit. Aujourd’hui, plusieurs médecins étaient absents du centre où je suis retenu, pour justement apporter leurs analyses et leurs conclusions sur moi.
Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi est-ce qu’on ne me demande rien, à moi ? Je suis concerné, je connais toute la vérité, je pourrais la leur expliquer pour résoudre l’affaire rapidement. Mais on ne me demande pas mon avis, et pire, à chaque fois que je pose la question, on me tapote sur la tête en me disant… « ne t’inquiète pas, tout va bien se passer, tu n’auras pas à subir une telle épreuve ». Ils font référence au fait de parler en public alors que je suis réservé, j’admets que ça me ferait un peu peur, mais pour maman, rien ne peut m’arrêter. Plus vite je la retrouverai, mieux je me porterai.


Troisième jour des audiences

Ils ont fait subir à maman des examens psychologiques poussés. La psychologie, c’est l’étude du comportement : en lui posant des questions et en la laissant parler, ils veulent déterminer si elle va bien ou non. Je ne comprends pas pourquoi est-ce qu’on lui fait ça, ni en quoi ça consiste vraiment, mais on m’a dit que c’était la procédure normale, que tout le monde passait par là pour ce genre de « faits ».
J’ai déjà rencontré des gens étranges, des professeurs pas normaux aux comportements douteux et au physique ingrat. Maman n’est pas bizarre à côté d’eux, elle est tout ce qu’il y a de plus normal. Je l’aime, elle m’aime, n’est-ce pas suffisant comme preuve d’intégrité mentale ? Je suis en train d’apprendre le vocabulaire médical, à chaque jour son nouveau mot ou sa nouvelle expression.


Quatrième jour des audiences

La séance a été écourtée aujourd’hui, après qu’une personne dans le public s’est levée et a crié plusieurs mots comme « radicalisée », « terroriste » et « vieille folle ». Je n’ai pas le contexte, aucune information précise, mais d’autres personnes se sont levées et maman a dû être protégée par des policiers. Le tribunal a été évacué. Je commence à avoir peur maintenant, tout ne se passe pas si bien que prévu. Les Démons sont forts, ils attaquent en groupe, et la foi de maman ne lui permet peut-être plus de se protéger contre ces agressions. Ils la fatiguent exprès pour la rendre vulnérable, pour qu’elle abandonne. Et maman ne me voyant pas à ses côtés, elle doit également être très stressée. Je la comprends, je ressens la même chose qu’elle. C’est à deux que nous sommes les plus forts.
Demain, il y aura un article de journal sur le sujet, avec des photos et des explications. J’espère qu’on me laissera le lire, ne serait-ce que pour revoir son visage.


Cinquième jour des audiences

La réponse est non, pour ne pas « gâcher les résultats positifs obtenus jusqu’à présent ». Je ne comprends pas ce que ça signifie mais en attendant, je n’ai pas eu de nouvelles. Rien n’a filtré aujourd’hui, je n’ai pas eu un seul commentaire sur l’audience.
Est-ce un mauvais présage ?


Sixième jour des audiences

Nouveaux sourires satisfaits sur les visages aujourd’hui, j’ai eu droit à des tapes sur les épaules. On m’a dit que j’étais enfin libre. Libre ! Libre de revoir maman. Mais je n’ai pas encore eu de date définitive de ma sortie du centre, c’est une question de jours, sûrement. D’ailleurs, les médecins ont avoué que les audiences continuaient, qu’il restait encore quelques points à éclaircir, et que le tribunal passait à la plainte suivante, pour les coups et blessures.
Si tout était dissocié, je pourrais retourner chez moi immédiatement, réconforter maman en la prenant dans mes bras et en la serrant fort contre moi. Ensemble, nous serions plus forts et nous pourrions témoigner en sa faveur. J’ai été témoin de la scène, je peux la raconter. J’ai 13 ans, je ne suis plus un enfant.


Septième jour des audiences

« Libéré de son emprise » ? Pas que je sache, le démon est toujours en moi, j’ai vérifié en me retournant le petit doigt. J’ai parfaitement entendu le craquement de l’articulation, et je ne peux plus trop bouger mon doigt désormais. Les médecins disent que les gens normaux ont un réflexe instinctif, une douleur qui les empêche de faire ce genre de choses. Voyant ce que j’avais fait, ils ont plâtré mon doigt et m’ont passé la camisole de force, pour ne plus que je puisse bouger.
La liberté qu’ils m’avaient promise n’a pas duré longtemps… le démon qui m’habite a encore gagné.


Huitième jour des audiences

Parole de l’une contre parole de l’autre : maman et l’autre femme, possédée par Satan, ont toutes les deux été blessées, aucune n’ira en prison à cause de ça. Ils sont en train de déterminer qui a commencé et pourquoi, grâce à l’enquête de la police, aux photographies et aux traces de sang. Ils ont fait une reconstitution de la scène. Tout le monde connaît la conclusion, tout le monde sait que c’est cette femme qui a assommé maman et m’a enlevé pour m’amener au commissariat. Qu’elle ait perdu l’usage d’un œil ou non, c’est elle la coupable, c’est elle qui a commencé, la justice saura faire son travail et la condamner pour ça.


Neuvième jour des audiences

Les choses s’éternisent, je ne comprends pas que ça puisse être si long.


Dixième jour des audiences

J’ai trouvé l’article de journal qui date d’il y a quelques jours.
Dedans, le journaliste traite maman de folle. Il parle de croyances religieuses, qu’il associe ensuite à divers autres évènements dramatiques passés comme des attentats, des meurtres, des viols. Il aborde aussi le sujet des femmes qui élèvent seules leurs enfants, de dérives possibles, de surplus d’amour et de protection. Tant de choses auxquelles je ne comprends rien. J’ai déjà beaucoup de mal à distinguer les hommes des femmes sans leur poser la question directement, je ne sais pas vraiment quelles sont leurs différences physiques ou mentales, alors cet article, c’est du chinois pour moi. Maman a été une très bonne mère et un très bon père à la fois, je ne pense pas avoir eu besoin d’autre chose. Et je n’aurai jamais besoin de personne d’autre, il n’y a qu’elle.
Elle et Dieu, évidemment.


Onzième jour des audiences

Bientôt terminé. Ils en sont aux plaidoiries finales, aux récapitulatifs, aux conclusions.
Maman a demandé la présence de religieux, des prêtres qui pourront parfaitement expliquer ce qui m’arrive pour justifier les actions de ma mère. Je ne sais pas s’ils parleront du démon qui réside en moi, mais les principes de notre religion seront abordés. Enlever un enfant à sa mère, contre sa volonté, est un péché abominable. Comment pourrait-on laisser faire une chose pareille ? L’agression et la légitime défense étaient les seules solutions. Même si Dieu demande plutôt de tendre l’autre joue, il ne faut pas abandonner quelqu’un dans le besoin. Encore moins si cette personne est fragile et dépendante, qu’elle ne peut vivre seule.


Douzième jour des audiences

L’autre dame est considérée comme une héroïne ? Elle a fait acte de bravoure ? C’est en tout cas ce que j’ai cru entendre, lors d’une conversation entre deux adultes qui parlaient de l’affaire. Je ne comprends pas où ils veulent en venir, mais ça ne me dit rien qui vaille. Au contraire, c’est maman qui a été courageuse : elle a affronté Satan pour l’empêcher de m’enlever, et l’a même blessé.
Sont-ils tous possédés par le démon ?


Avant-dernier jour - délibération

Dieu, toi qui es juste et bon, accorde-nous ton pardon pour tous nos péchés. Délivre-nous du mal, maman et moi. Aujourd’hui, je prie non pas pour neutraliser le démon qui est en moi, mais pour maman. On m’a appris qu’elle était en mauvaise posture au tribunal, qu’elle allait sûrement devoir payer une lourde amende pour violence infligée à autrui. Ce qu’ils ne disent pas, ce qu’ils ne savent pas, c’est que j’ai moi aussi blessé ce démon, en plantant une fourchette dans sa jambe. Dois-je moi aussi répondre de ma violence par une condamnation ? Dois-je aussi me confesser pour la violence dont j’ai fait preuve ?
Ce n’est pas ma question, seule maman m’inquiète et occupe mon esprit. Qu’arrivera-t-il si nous perdons la maison ? Si nous nous retrouvons à la rue, sans argent ni abri ? Serons-nous secourus par d’autres croyants ? Serons-nous délaissés comme de pauvres mendiants ? Aujourd’hui, le jury du tribunal délibère, ils regardent toutes les preuves, tous les documents, ils réfléchissent et rendront leur verdict. Coupable ou non coupable. En fonction de leur foi, de leur religion et de tout ce qui peut les caractériser, ils vont décider de notre avenir, à maman et à moi.

Qu’avons-nous fait pour mériter ça ?
Dieu, dans ta grande miséricorde, accorde-nous ton pardon. Parle-nous, rassure-nous, aide-nous. Guide les jurés vers le salut et la grâce. Je serai attentif aux signes que tu nous enverras.
Loué sois-tu.
Amen.


Dernier jour - sentence

Le monde entier est à la solde des démons, c’est ce que j’ai compris aujourd’hui. Cette libération promise, soi-disant acquise, était fausse. Ou vraie, pour ceux qui veulent me garder dans leur centre de torture, leur antre démoniaque. Tout dépendait du point de vue.

Maman a perdu ma garde, elle n’a plus le droit de m’approcher.
Mon cœur saigne.

Je ne me plierai pas à cette décision. Je me sauverai de cet endroit et je retrouverai maman sans que personne ne le sache. Nous demeurerons tous les deux à la maison, je resterai caché toute ma vie s’il le faut, pour rester avec elle. Ou alors, nous partirons de cette ville, de cet État, de ce pays, pour nous installer en Europe ou en Asie. L’Europe, l’Italie, ce serait le meilleur choix : nous serions plus proches de Dieu, plus en sécurité aux côtés des autres croyants. Saint-Jacques-de-Compostelle, Lourdes, le pape, il nous reste tant de remède à essayer. Rien n’est perdu.

Mais… quelque chose d’autre a touché mon cœur récemment. Je ne sais pas de quoi il s’agit et je n’en ai parlé à personne. Peut-être que mes prières des jours précédents ont été entendues ? Peut-être que le démon en moi essaye de se libérer ou de m’envoûter ? Peut-être que Dieu tente de communiquer ? Je sens mon cœur battre à un rythme irrégulier, je sens ses vibrations qui parcourent ma poitrine. Je sens comme une présence, une chaleur à peine perceptible qui va et vient à mes côtés. Bénéfique ou maléfique, bienveillante ou malveillante, je ne saurais le déterminer. Je suis juste… à l’aise.
Dieu ? Diable ?

Qu’es-tu, présence ?
Invité
avatar
Invité
Re: La Justice Aveuglée - Ven 24 Juil 2015 - 13:08

J'ai toujours trouvé Celes très intéressant et en même temps très compliqué à jouer. J'ai personnellement du mal à me placé dans la tête d'un pré-adolescent de 13ans avec une ferveur religieuse au-delà de la normale. Je dois avouer toutefois que tu le joue très bien.
J'ai vraiment eu l'impression d'être dans son crâne et on comprend facilement ses pensées tortueuses. La mise en page est très original pour ton rp (que ce soit dans le codage simple et élégant comme dans la manière ou les jours s'enchaînent). La musique colle parfaitement au thème également et va très bien avec le Rp.

En somme je n'ai vraiment pas grand chose à dire à part un "bravo" et un "à quand la suite ?".

Celes Warren: 180 divis

Xps attribués : Yep
La Justice Aveuglée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Centre de soins et hôpital-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page