Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Il y a des jours où on ferait mieux de rester coucher [PV Eliza Thyna]

Invité
avatar
Invité
Il y a des jours où on ferait mieux de rester coucher [PV Eliza Thyna] - Mer 22 Aoû 2012 - 18:16
Une main dans la poche, l'autre tenant son sac sur son épaule, la tête légèrement baissée, Lhunram déambule telle une âme en peine. Face à la monotonie du chemin, il ne peut s'empêcher de plonger de plus en plus profondément dans ses pensées...

Quelques heures plus tôt

Avec lenteur, le jeune sprinter ouvre les yeux. Il grimace, tiré de son inconscience par la douleur aiguë de sa jambe. Remuant ses membres les uns après les autres, il s'aperçoit qu'il est bien entier et qu'il se trouve dans un lieu qui lui est totalement inconnu. Il se redresse un peu et laisse son regard parcourir cet endroit. Grande pièce, le sol de marbre blanc contraste avec le marron foncé des bancs parfaitement alignés. Il se trouve aux pieds d'une immense statue. Plutôt méfiant d'ordinaire, il se sent étrangement bien. Lhunram s'aperçoit qu'un sac contenant quelques affaires à lui se trouve à ses côtés. D'abord interrogatif, il finit par hausser les épaules et se lever en soupirant. Il s’époussette avant de lancer un autre regard interrogatif. En effet, il est habillé d'un jean clair avec des baskets blanches et un tee-shirt noir légèrement moulant. Nouveau haussement d 'épaules. Son regard se porte au loin, vers la sortie où les portes sont grandes ouvertes.
Machinalement, il fouille dans sa poche et en sort le flacon transparent qui contient ses médicaments. Il le secoue légèrement avant de l'ouvrir et de verser deux pilules dans sa main qu'il s'empresse d'avaler. A ce moment là, un grondement lui fait relever la tête. Les portes d'entrée du temple sont en train de se fermer. Sans réfléchir, il commence à courir. Progressivement, les quelques bancs défilent de plus en plus vite sous ses yeux. Surpris par la vitesse à laquelle il court, il ne s'aperçoit que plus tard que les portes se referment de plus en plus vite. Le jeune sprinter s'arrache sur les derniers mètres et saute dans l'interstice des deux portes. Déséquilibré par son saut et sa propre vélocité, il s'écrase sur le sol et roule sur plusieurs mètres formant ainsi un nuage de poussière sur son passage.

« Aoutch... »

Il grimace et tousse légèrement. Quelques passants le regardent avec des yeux ébahis et pourtant il n'y prête même pas attention. Sa tête se tourne vers l'entrée de ce qui ressemble à un temple et il s'aperçoit que les portes sont grandes ouvertes. Il se met alors à grogner...

« Foutage de gueule... »

Il peste ainsi pendant plusieurs minutes avant de se relever et de s'épousseter une nouvelle fois. Il frotte ses bras égratignés par la chute pour enlever de manière peu efficace les quelques gouttes de sang, attrape son sac et reprend son chemin en boitant de manière très prononcée...

Depuis, Lhunram a marché sans trop se prendre la tête. Il a pris la direction opposée aux bâtiments administratifs avant de se retrouver, aux fils de ses errances, dans un parc rempli d'abricotiers. Un rire des plus étranges lui fait relever légèrement la tête. Il se stoppe net devant la scène visiblement surpris. Un type court en zigzag , les bras tendus devant lui, les yeux légèrement fermés, un filet de bave sur le menton. Il percute Lhunram avec violence qui, obligé de s'appuyer sur sa jambe meurtrie, s'écroule en hurlant. Son sac s'écrase un peu plus loin dans l'herbe et sa tête cogne le sol avec rudesse. Le gars n'a même pas réagi au choc, il continue de courir en rigolant bêtement.

« C'est ma journée où quoi bordel de... »

Une flopée de jurons s'échappe des lèvres du jeune sprinter. Visiblement cela lui fait un bien fou de pester et ça lui permet de récupérer. Une main sur la tête, il s’assoit et fouille sa poche... vide. Son sang ne fait qu'un tour, il vient de perdre ses derniers médicaments. Plus du tout amusé par la situation, il lance un regard noir autour de lui afin de repérer son précieux flacon. Il rampe légèrement et le voit enfin non loin de l'endroit où il a été percuté. Il se relève sans lâcher son Graal des yeux. Seulement des pieds entre dans son champ de vision, le stoppant net dans son action. Il relève les yeux et bien que sa vision est encore légèrement trouble, il discerne à travers un rideau de cheveux blonds platines des yeux émeraudes. Les yeux bleus-verts du jeune homme n'arrêtent pas de bouger entre le flacon aux pieds de la demoiselle et son visage. Lui, les cheveux légèrement en bataille, une main sur la tête, l'autre au niveau des côtes, les fringues plein de poussières et de terre, les bras légèrement tachés de sang, appuyé seulement sur sa jambe valide, il ne bouge pas et attend la réaction de la jeune femme.

Effectivement, il y a des jours où on ferait mieux de rester coucher...
Il y a des jours où on ferait mieux de rester coucher [PV Eliza Thyna]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il y a des jours où on ferait mieux de rester coucher [PV Eliza Thyna]
» [1625] Il y a des jours où on aurait mieux fait de rester au lit.
» Il y a des jours où il vaut mieux rester couché... [Jet Hyle, Roy Shinku Hibana]
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page