Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari]

Invité
avatar
Invité
Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Lun 29 Juin 2015 - 20:19

Learning in Session

Sentir le vent me caresser pendant que je cours est une sensation qui me fait toujours avoir des frissons de bonheur. Et j'étais passé de mon trot à ma course depuis que j'avais quitté Lord pour me diriger vers le dôme qu'il m'avait indiqué. Le fameux centre de sport qui me permettrait apparemment de mieux comprendre tout ce qui m'entourait. Cette possibilité me plaisait forcément alors j'étais pressé d'en savoir plus.

Puis je remarquais quelque chose d'étrange. La musique qui était sensé m'accompagner où que j'aille avait disparu. Comme si elle réagissait au fait que j'avais compris que la musique n'était pas là, une petite fenêtre s'ouvrit pour m'apprendre que "Vos connaissances musicales ne vous permettent pas d'avoir une musique correspondant à la situation actuelle". Je compris donc qu'il allait aussi falloir que je me mette à écouter de la musique pour en avoir une correspondant à chaque situation. Mais comment faire était le moindre de mes problèmes pour le moment.

Après environ cinq minutes de course, je me retrouvais devant l'entrée du bâtiment et je me trouvais avec encore un nouveau problème. Rentrer dedans. Je n'avais jamais vu comment il fallait faire et je ne risquait pas d'avoir l'illumination de suite. Je ne compris que lorsque je vis quelqu'un le faire. Et je galérais à reproduire l'acte de baisser la poignée, puisque ma patte glissait sur la surface. Mais lorsque j'y arrivais enfin, une petite fenêtre s'ouvrit devant mes yeux.




Nouvelle compétence: Tigre, Ouverture de Portes.

Cette compétence vous permet d'ouvrir plus facilement les portes dans votre forme animale. Niveau actuel: 1.






Sérieusement? Une compétence juste pour ça? Apparemment, ce pouvoir se foutait de ma gueule maintenant. Je fermais la patte avec une petite expression de colère qui laissa rapidement place à de l'émerveillement lorsque je découvris une grande salle ronde mais vide. Pendant que j'avançais tranquillement dans la zone vide, je me mis à me poser des questions sur son fonctionnement. J'essayais alors avec la voix.

J'ai besoin aide. Quelqu'un apparaitre?

E
t ce fut ce qu'il se passa, puisque ma vision se troubla devant moi l'espace d'un instant avant qu'un homme apparaisse, habillé en une sorte de serveur de restaurant. Il s'inclina avant de s'adresser à moi.

Bonjour. Je suis ici dans le but de vous aider. Que souhaitez vous savoir?


C'est sur cette phrase que je lui fis part de mon problème et de mes besoins. Je lui demandais d'abord de m'expliquer ce que j'avais besoin de savoir sur le monde des humains et que je n'aurais pas su en tigre. Il fit apparaitre une ville entière et m'expliqua tout. Les boutiques, l'argent, la circulation, les routes... J'eus même l'occasion de voir quelques voitures et d'avoir une ou deux crises cardiaques lorsque les illusions klaxonnaient. Cependant, après une ou deux heures, j'avais parfaitement comp... Oui bon pas parfaitement, ne m'interrompez pas. J'avais donc compris les bases de la société humaine.

Je vais vous dire en détail ce que j'ai appris. L'économie et son fonctionnement, forcément. Impossible de passer inaperçu sans savoir cela. La politique aussi, rentre dans cette même catégorie, ainsi que la technologie. Je n'étais pas au point sur la culture de chaque pays mais il me suffirait de dire ne pas être d'ici et de ne pas connaitre les coutumes. Je savais cependant comment me comporter avec les humains et comment réagir.

Sur ce, je lui demandais de m'expliquer quelques détails sur ce qu'était un jeu de rôle et sur quoi pouvait donc porter mes futurs paliers. Comme par exemple, si je pourrais utiliser de la magie, créer un groupe ou même avoir de puissants équipements. C'est alors que je me rappelais d'une autre de mes demandes. L'entrainement. Il fallait que je m'entraine à combattre pour pouvoir survivre dans mes combats qui arriveraient.

L'illusion me montra une petite salle où reposaient différentes armes. Sur le sol reposait alors une poêle, que je pensais alors être une arme. Je la pris dans mes crocs et ressortit dans la ville pour essayer de m'entrainer en terrain urbain mais je remarquais alors une nouvelle présence.


♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 336

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
4435/1000  (4435/1000)
Votre domaine: La Protection
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Dim 5 Juil 2015 - 17:05
<>
Jeux et protection, compatibles ou pas ?
Ft. Miyuhara Izumi
Inari pesta une nouvelle fois en passant sa main dans ses cheveux qui tombaient sans cesse devant ses yeux. Le vent soufflait plus fort ces derniers jours et aujourd’hui, il avait décidé de retourner sa chevelure dans tous les sens. Même en les attachant – chose qu’elle détestait- il y en avait toujours quelques uns, plus rebelles que les autres, qui venaient danser devant ses yeux.

Malgré cela, elle était sortie avec l’idée de rejoindre le Centre d’entrainement, qu’elle n’avait pas encore beaucoup visité depuis son arrivée. De loin, elle repéra l’énorme bâtiment, muni d’une coupole verte qui réfléchissait les rayons du soleil. La jeune fille pensa alors qu’il dénotait un peu à côté des autres bâtiments de l’académie, et elle se demanda s’il datait de la même époque.

Lorsqu’elle aperçut la porte, elle accéléra le pas, puis se figea aussitôt. Un tigre blanc, adulte et à l’allure imposante en sortait. Par réflexe, elle fit deux pas en arrière en tâchant de ne pas faire le moindre bruit. S’il la repérait, que deviendrait-elle ? Il la battrait à la course, et elle deviendrait sa proie… Elle frissonna à cette idée, se rappelant avoir vu des chats « jouer » avec des souris, quelques fois, non loin du temple. Les pauvres bêtes tentaient de s’échapper de tous les côtés en couinant, mais les pattes du félin, rapides et vives, ne l’en laissaient jamais la possibilité. Jusqu’à… Inari déglutit péniblement, sans parvenir à quitter des yeux le Tigre qui se déhanchait en sortant. C’est à ce moment là qu’elle la vit : dans sa gueule, il tenait une poêle. Si le félin n’avait pas été aussi effrayant et imposant, la situation aurait pu être cocasse.

Il semblait s’éloigner du Centre et plusieurs raisons poussèrent Inari à le suivre discrètement. De un, elle avait toujours été fascinée par les lions et les tigres en particulier. Bien que ce fût surtout effrayant d’en voir un si près, il s’agissait néanmoins d’animaux très beaux et dignes. De deux, son pouvoir pouvait la protéger de toute attaque physique, et c’était les seules attaques dont un tigre était capable. Sauf bien sûr s’il décidait de lui asséner un coup de poêle sur la figure. Elle doutait cependant qu’il parvienne à la manier correctement. Enfin, de trois, que faisait un tigre à la Deus Academia ? Il devait forcément être mort. Après tout, pourquoi Deus ne donnerait-il pas de seconde chance aux animaux ? C’était plausible.

Elle s’avança un peu plus près, en espérant qu’elle avait vu juste, et que « Shere Khan » était un élève tout comme elle et était maintenant doué de paroles. Elle dût certainement trop presser l’allure, car il la sentit et se retourna vers elle. Ses yeux étaient bleus, d’un bleu si clair, qui rappela l’hiver à Inari. Cela lui donna une raison supplémentaire pour frissonner. Cependant, à côté de ça, il n’avait pas l’air agressif. Il semblait la détailler avec la même curiosité.

La jeune fille fit un pas en avant, mais se garda de tendre la main, comme elle l’aurait fait avec un chat pour l’attirer vers elle. Il la suivit des yeux et ne broncha pas, tenant toujours fermement la poêle entre ses dents. A vrai dire, il avait l’air tout aussi perdu qu’elle.

- Euh…

Inari ne savait pas vraiment quoi lui dire. Si ça se trouve, il ne comprendrait rien et elle passerait juste pour une folle. Mais d’un côté, qui ne risque rien, n’a rien, pas vrai ?

- Salut, je m’appelle Inari… Et toi ?

Puisqu’il la détaillait toujours, elle renchérit. En même temps, avec une poêle entre les dents, répondre, si du moins il en était capable, devait s’avérer être une tâche difficile.

- Et si tu… lâchais cette poêle ? Sauf si tu as dans l’idée de te cuire quelque chose… Autre que moi.

by Epilucial







Histoire*Couleur#ff6600
Invité
avatar
Invité
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Mer 8 Juil 2015 - 15:58

Pans are not Weapons

La poêle me semblait vraiment être une arme. Après tout, placée là où elle était, pourquoi en aurait-il été autrement? Bien que son poids était léger, la poêle résistait un peu à mes crocs et je pensais que si elle était si plate c'est qu'elle était faite pour assommer plus que pour trancher. Cependant, je trouvais que la manipulation d'une arme à l'aide de ma gueule n'était pas vraiment pratique, les mouvement étant limités et assez lents. Lors d'un mouvement un peu maladroit, je jetais la poêle en l'air puis elle me retomba sur le crâne. Dans un grand "SHBAM". Lorsque je rouvris les yeux, trois petites fenêtres flottaient devant mes yeux, juste en dessous de ma barre de vie légèrement réduite.




Nouvelle compétence: Lancer de poêle.

Vous lancez votre poêle sur votre cible. Les dégâts sont égaux à 105% des dégâts de votre arme. La poêle ne revient pas après utilisation.







Nouvelle compétence:  Maitrise des armes, Poêle

Vos dégâts avec les armes de type Poêle sont augmentés de 10%.







Nouvelle compétence: Résistance aux dégâts physiques

Votre résistance aux dégâts est augmentée. Vous subissez 1% de dégâts en moins.




Trois nouvelles compétences en un instant, tout cela dû à une petite erreur. J'hésitais entre rire ou pleurer... Rire de ma propre bêtise ou pleurer sur la facilité d'obtention de mes fameuses compétences. Avec un peu de rancune, je me mis à regarder la poêle comme si elle m'avait attaqué de sa propre volonté. Cependant, si j'avais débloqué une compétence lié à ceci, c'est bien que je peux en avoir une utilité.

Je repris donc l'entrainement, tapant un mannequin avec... détermination? Cela devait semblait un peu ridicule. Le bruit de la poêle frappant le tas de paille était accompagné des bruissements des arbres aux alentours. Ce fut à partir de ce moment, où je faisais attention aux bruits alentours, que je remarquais la présence d'une autre personne. Vivante. Enfin, vivante... Vivante après la mort.

Verts. Ses yeux étaient verts comme une prairie et ils me semblait voir une étrange lueur en eux. Comme... de la peur ou plutôt de l'appréhension. La jeune fille qui était devant moi était donc réticente à m'approcher mais était quand même venue par curiosité? Ses cheveux flottaient légèrement à cause du vent présent dans l'endroit. Je l'observais de haut en bas, regardant son apparence.

Euh... Salut, je m'appelle Inari... Et toi?

Comme je l'avais senti, elle avait peur, cela se sentait dans sa voix qui tremblait un peu. Il allait falloir que je lui fasse comprendre que je n'étais pas une menace pour elle.

Et si tu… lâchais cette poêle ? Sauf si tu as dans l’idée de te cuire quelque chose… Autre que moi.

Pour la rassurer, je lâchais la poêle sur le côté et je m'allongeais sur le sol pour lui montrer que je ne bougerais pas. Elle semblait ne pas me vouloir de mal donc je ne lui en ferais pas et je comptais bien le lui prouver.

Cuire? Quoi ça vouloir dire? Ça est une arme non? Au fait, je être Izumi.

Sur le coup, je n'étais bien évidemment pas au courant de la vraie utilité de la poêle, c'est à dire, la cuisine. D'ailleurs, le terme "cuire" m'était bien sûr inconnu alors je me demandais de quoi elle pouvait bien parler. Je posais ma tête sur mes pattes avant et la fixa dans les yeux avant de regarder au dessus de sa tête. Inari Kitsune, Divine Protectrice. Niveau 1.

Divine Protectrice? Tu protéger les gens? Tu venir pour t'entrainer?

Car si c'était le cas, je me serais bien entrainé avec elle. Inari semblait plutôt intelligente et le fait que nous soyons du même niveau nous permettrais de nous entrainer sans trop nous blesser. Surement. Car après tout, mes capacités physiques étaient bien supérieures à celles des humains.

Toi peut-être intimidée mais tu être intéressée par un entrainement avec moi?


♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 336

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
4435/1000  (4435/1000)
Votre domaine: La Protection
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Ven 10 Juil 2015 - 22:09
<>
Jeux et Protections, compatibles ou pas ?
Ft. Miyuhara Izumi

Inari avait terminé sa phrase sur une note ironique, mais également avec un léger tremblotement dans sa voix. Elle s’adressait à un tigre blanc adulte, imposant et puissant, qui aurait pu la pourchasser sans mal et jouer avec elle, comme il l’aurait fait avec n’importe quelle proie. Pourtant, après avoir déposé délicatement la poêle, le félin ne sortit pas les crocs pour se relécher les babines avec délectation, mais pour lui répondre gentiment, dans une langue tout de fois primaire. Inari comprenait ce qu’il lui disait, mais l’animal ne semblait pas encore être capable de conjuguer, ni d’assembler correctement les mots. Visiblement, il ne comprenait pas ce qu’était une poêle, il avait cru qu’il s’agissait d’une arme. Cette idée fit sourire la jeune fille, mais elle ne dit rien afin de ne pas le vexer. Il se présenta sous le nom d’Izumi ; vu sa connotation japonaise, Inari n’aurait aucun mal à le retenir.

Certainement pour lui prouver qu’il ne lui ferait aucun mal, Izumi se coucha et posa sa tête sur ses pattes avant, tout en la fixant de son regard bleu glacé. Et justement, Inari se sentit fondre : il était si mignon ! La laisserait-il le grattouiller sur les oreilles par la suite ?

Le tigre paraissait la détailler de long en large et elle observa qu’il avait posé ses yeux juste au dessus de sa propre tête, comme s’il voyait autre chose, qui restait invisible pour elle. La jeune fille fut alors étonnée lorsque, après avoir répété son nom, il évoqua son pouvoir, alors qu’Inari ne lui avait rien dit. Son cœur se serra quand il lui demanda si elle protégeait les gens.

- Non… Je ne peux que me protéger… Mais ce n’est rien, fit-elle en retrouvant le sourire, on a pas besoin d’avoir un pouvoir divin pour aider les gens !

C’était comme si elle se parlait à elle-même. Elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à la catastrophe qui avait entrainé sa mort et par là, d’en parler, d’y faire allusion, des références qu’elle seule pouvait comprendre.

- Mais oui, je comptais venir m’entrainer ici. Je ne maitrise pas encore très bien mon pouvoir.

Cette réponse sembla réjouir le félin qui lui proposa un entrainement en duo, non sans l’avoir rassurée sur son compte au préalable. Ainsi donc, Izumi avait conscience qu’il avait une allure plutôt terrifiante pour les humains, ce qui n’était pas plus mal : au moins, il comprenait et faisait son possible pour ne pas paraitre trop intimidant.

- Apparemment, ton domaine divin te permet de comprendre le mien, je n’ai donc pas vraiment besoin de t’expliquer en quoi ça consiste. Pour l’instant, je ne peux que me défendre face à des attaques physiques, tu es donc tout désigné pour un entrainement ! Sauf si tu comptes vraiment reprendre cette poêle, termina-t-elle en souriant.

Maintenant qu’elle savait qu’il ne lui sauterait pas à la gorge, elle n’avait plus aucun mal à rire de la situation. Un tigre avec une poêle, il fallait vraiment être mort pour voir ça.

Inari s’avança vers l’entrée du centre de sport, avant de se retourner vers le félin.

- Tu viens ? Je pense qu’on peut trouver tout ce qu’il nous faut là-dedans, fit-elle en désignant l’intérieur du menton. Bien que, personnellement, je n’aie besoin de rien, seulement de mon corps. Bon, allons te chercher quelque chose de plus approprié…

Inari s’engouffra alors dans le bâtiment, le tigre sur ses talons, la poêle reprise dans ses dents acérées.

by Epilucial







Histoire*Couleur#ff6600
Invité
avatar
Invité
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Sam 11 Juil 2015 - 13:24

You wanna be my Friend?

Etrangement, Inari me faisait repenser au jeune homme qui avait tenté de me sauver la vie. Elle était aussi gentille et fragile que lui, aussi, quand elle se mis à enfin laisser sortir un petit sourire, son sourire ressemblait beaucoup à celui de mon... "sauveur". Remplaçant la peur auparavant présente, une légère envie se faisait voir dans les yeux de la jeune femme. Mais que me voulait-elle donc?

Non… Je ne peux que me protéger… Mais ce n’est rien, on a pas besoin d’avoir un pouvoir divin pour aider les gens !

J'avais du mal à la croire. Dans sa voix et son expression, et même comme mon instinct me le faisait ressentir, je sentais de la tristesse. Une tristesse profonde... Cependant, elle changea rapidement de sujet pour me répondre positivement que oui, elle venait pour s'entrainer. A cette réponse, mon cœur fit un bond, la joie d'avoir trouvé une camarade potentielle me faisant réagir. Ainsi, je ne me fit pas attendre pour lui demander si elle voulait bien s'entrainer avec moi.

Apparemment, ton domaine divin te permet de comprendre le mien, je n’ai donc pas vraiment besoin de t’expliquer en quoi ça consiste. Pour l’instant, je ne peux que me défendre face à des attaques physiques, tu es donc tout désigné pour un entrainement ! Sauf si tu comptes vraiment reprendre cette poêle.

Prenant cela comme un "oui", je me relevai d'un seul coup. En plus de ré-afficher un petit sourire, Inari lâchai un petit rire qui me sembla fort charmant. Par pur réflexe, je m'approchais d'elle et la renifla. Son odeur, douce et légèrement sucrée me séduit complétement et je me frotta à sa jambe. Ses vêtements étaient tout aussi agréables que son odeur et je me serais bien arrêté pour me faire caresser pendant des heures mais ce n'était pas vraiment le moment.

Cependant, cette douce caresse vestimentaire me rappela ma précédente vie. C'était un jour d'hiver où il faisait particulièrement froid et où le sol glissait. Ma fratrie et moi étions délicatement endormis en boule, tous groupés, se réchauffant les uns les autres. Ma mère nous gardait entre ses pattes et son corps massif, telle une chaude couverture. Durant mon sommeil, je me réveillais à cause d'un fort bruit à l'extérieur de la grotte dans laquelle nous nous étions réfugiés. Ma maman, remarquant cela, me fit une petite léchouille, avant que je ne me replace contre elle. Les battements de son cœur étaient tels une douce berceuse.

Temps de repos bien éloigné puisque je me retrouvais à m'entrainer pour assurer ma survie dans le monde d'après la mort et la survie de nombres d'innocents. Inari semblait se mouvoir avec la même détermination. En parlant de se mouvoir, elle se dirigea vers le bâtiment sphérique puis se tourna vers moi avec une démarche légère.

Tu viens ? Je pense qu’on peut trouver tout ce qu’il nous faut là-dedans. Bien que, personnellement, je n’aie besoin de rien, seulement de mon corps. Bon, allons te chercher quelque chose de plus approprié…

Bien évidemment, je m'apprêtais à la suivre mais... Je pris la poêle dans mes crocs et la rangeai dans mon inventaire. C'était peut-être pas très poli, et surement pas trop légal, mais je m'en fichais. La personne qui s'était moquée de moi en posant cette poêle ici ne la retrouverais pas et c'est tant pis pour lui. Pour ne pas trop faire attendre Inari, je me mis à trotter derrière elle et m'engouffra aussi dans le bâtiment.

Une fois à l'intérieur, je lui passais devant et la mena au lieu où les armes étaient rangées. Cependant, après mon amère expérience avec la poêle, je commençais à douter de tout ce qui était posé ici, alors je me retournais vers Inari, un peu perdu.

Tu pouvoir choisir pour moi? S'il te plaiiiit...

Même moi, je me rendis compte de l'absurdité de la situation. Un tigre blanc, massif et puissant, demandant de l'aide à une jeune femme, fragile et charmante, pour choisir une arme. C'est bien seulement ici où cette situation est possible. Je regardais tout de même ce qui se reposait aux alentours. Épées, fusils, lances... Deux armes attirèrent particulièrement mon attention. La première était un Naginata. Une sorte de lance de près de deux mètres de long, avec une lame courbe à la place d'une pointe. Le second, l'arc, était tout simplement impossible à manipuler pour moi.

Une idée naquit dans mon esprit... Et si un jour il était possible que je puisse me transformer en humain? Il faudrait que je me renseigne sur ces possibilités.


♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 336

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
4435/1000  (4435/1000)
Votre domaine: La Protection
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Dim 12 Juil 2015 - 22:43


<>
Jeux et protection, compatibles ou pas ?
Ft. Miyuhara Izumi
Lorsqu’Inari lui proposa de la suivre à l’intérieur du centre, elle se retourna vers lui. Izumi avait repris la poêle entre ses crocs et elle crut un instant qu’il avait décidé de la garder comme arme. Mais au contraire, il fit un mouvement sur le côté, comme s’il la rangeait dans un sac invisible. Soudain, la poêle disparut sous les yeux de la jeune fille. Elle arqua un sourcil, mais ne dit rien : cela devait aussi faire partie du domaine propre au tigre. La capacité de connaitre les pouvoirs d’autrui, de faire disparaitre des objets… De quoi était-donc vraiment capable le félin ? C’est en continuant de se poser moult questions qu’Inari se retrouva au centre du bâtiment.

Izumi passa devant elle et embrassa du regard l’ensemble des armes rangées soigneusement devant eux, sur différentes tables. Certaines pendaient même contre le mur. Epées, dagues, sabres japonais, Naginata, Arcs, bâtons de combat… Il y avait là un sacré choix. A vrai dire, Inari n’avait aucunement l’intention de prendre une arme et de s’y entrainer. Elle avait déjà suffisamment à faire avec la Protection et il lui semblait que c’était déjà bien suffisant. Par contre, le félin paraissait subjugué par toute cette panoplie belliqueuse. Un peu perdu néanmoins, il se retourna vers elle, le regard suppliant, lui demandant de lui choisir une arme. Le pauvre ne voulait certainement pas réitérer son erreur de la poêle et voulait être sûr d’avoir une réelle arme, capable de fendre un corps en deux.

- Ben si tu veux, fit-elle en regardant une fois de plus les différentes sortes d’arme. Mais je ne sais pas trop ce qui conviendrait pour un tigre… En général, ça griffe et ça mord…

Devant le regard insistant du félin, Inari ajouta :

- Bon, bon… Si tu insistes… Attends un peu…

Ses yeux s’arrêtèrent sur un sabre de bois, plus précisément un Bokken, que les Japonais utilisaient lors d’entrainements afin que les novices ne se blessent pas. Les Bokken n’étaient en réalité que des Katana de bois. Ce serait parfait pour Izumi. Il n’était pas habitué à manier ce genre d’armes – à ne pas manier d’armes tout court d’ailleurs – et ainsi, Inari était certaine qu’il ne la transpercerait pas par inadvertance. De plus, elle-même en avait déjà manié quelques fois, lors de ses entrainements de karaté. Certes, elle n’était pas réellement douée, car ils ne les utilisaient pas fréquemment, mais elle pourrait peut-être lui donner deux ou trois conseils.

Inari s’empara du Bokken, placé sur une des tables et le soupesa. Il ne devrait pas être trop lourd, ce qui se révélerait être une facilité supplémentaire.

- C’est un Bokken, une sorte de Katana d’entrainement, si tu veux. Ca pourrait être cool pour toi, surtout au tout début.

La jeune fille le sortit de son fourreau et le tendit à Izumi, qui, après un regard suspicieux, s’en empara dans sa gueule.

- Tu veux apprendre à le sortir de son fourreau ? Ou alors on passe tout de suite à l’étape du maniement ? Il y a divers cibles là dans le coin, si tu veux. Comme je te l’ai dit, au stade actuel de mon pouvoir, je ne suis pas capable de parer ce genre de coups.

Inari plaça ensuite ses mains sur ses hanches, attendant une réponse du tigre. Elle espérait surtout qu’il avait compris tout ce qu’elle lui avait dit. En tout cas, le choix du Bokken avait l’air de lui plaire. Elle était curieuse de voir ce qu’il serait capable d’en faire.

- Ah, et si tu pouvais m’expliquer exactement ce qu’est ton pouvoir… J’avoue ne pas avoir tout compris.


by Epilucial







Histoire*Couleur#ff6600
Invité
avatar
Invité
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Mer 15 Juil 2015 - 0:52

My Weapon

Je n'avais jamais touché à une seule arme de ma vie. C'est plutôt logique étant donné que je suis un tigre. Mais à ce moment donné, je ressentais en moi comme une nécessité. Je sentais que l'utilisation d'une arme sous ma forme de tigre me permettrait d'être plus autonome et aussi de posséder de nouvelles techniques; ce qui me serait fortement nécessaire. Je savais qu'à un moment, cet entrainement me sauverait la vie, sans même savoir quand ni pourquoi.

Ainsi, lorsque j'avais décidé pour le première fois de m'entrainer ici, j'avais voulu choisir par moi-même une arme, tombant sur la terriiiible menace que présentait la poêle. Je passais en réalité pour un abruti à utiliser une poêle pour tabasser le mannequin d'entrainement extérieur, ne sachant pas à ce moment que la poêle servait à faire cuire des œufs ou autre. J'avais cependant gagné des compétences en rapport avec elle, me faisant miroiter un petit espoir que la poêle puisse être utilisée dans un vrai combat. C'est aussi pour cela que je l'avais rangé dans mon inventaire plus tôt.

Pour en revenir à Inari, je la trouvais... Heu... Comment vous dites déjà? Ah oui, belle! C'est ça, belle, magnifique, resplendissante, sublime... Ses mouvements étaient fluides et elle me faisait vaguement penser à un animal souple et agile. Son visage cachait un petit air mélancolique, comme si elle repensait au passé à chacune de ses paroles. Mais le plus agréable en elle, était son odeur. Depuis que je l'avais senti en entrant, je ne sentais plus que cela.

Toujours regardant le naginata, puis l'arc, puis le naginata, je me triturais les méninges, me demandant comment les humains pouvaient user d'armes aussi compliquées lors de combats, où il fallait être rapide et souples. Je dois bien avouer que je m'étais demandé aussi l'utilité d'avoir attaché une corde à un bâton. Après tout, pour moi, cela ne faisait que le tordre et le fragiliser, ce qui était complétement idiot.

C'est alors que ma nouvelle camarade m'interpelait, m'ayant apparemment trouvé une arme plus ou moins adaptée à un tigre. Enfin, adaptée... Adaptable. Elle me présenta un simple sabre en bois, avec son fourreau, chose dont je décidai de me débarrasser immédiatement. Avouez le, pour enlever le sabre du fourreau, c'est pas avoir des grosses pattes qui allait m'aider. Et justement, la jeune femme me demandait si je voulais apprendre à sortir M.Sabre du fourreau ou si je comptais m'entrainer.

Nan, je pas prendre fourreau, juste le Bokken. Merci Inari!

Cri du cœur, j'avais bien fait de lui demander de l'aide, elle était bien plus utile que moi-même. Je le pris dans ma gueule après avoir bien avalé le maximum de salive pour ne pas trop salir la propriété de l'établissement. Quelque chose me gênait vraiment dans les précédents dires de Inari. Son pouvoir était vraiment aussi ingrat au point qu'elle ne pouvait pas se protéger d'un tigre avec un bâton? Enfin... J'espérais juste qu'elle était négative sur ce point là, car la pauvre n'aurait pas eu de chance sur son domaine.

Toute fois, je me dirigeais vers la sortie du rangement pour aller voir les fameuse cibles. Étaient-elles comme celles de dehors? Je n'eus pas le temps de les voir puisque la jeune fille avait apparemment quelque chose à rajouter. Une question. Sur mon pouvoir. Déjà que j'avais eu du mal à le comprendre, il allait falloir que je l'explique? Avec mon niveau de parlé? La situation avait pris un tournant à 180° pour partir de "entrainement" à "ridicule" à partir de quel moment? Je lâchais le sabre au sol.

Heu... Mon pouvoir être jeux de rôles. Tu connaitre? Je voir noms des gens, un titre qui dire ce que les gens sont, une barre de vie... Tu voir ce que je dire?

Certes, ce n'était pas l'explication la plus claire, mais elle devait peut-être avoir une idée de dont je parle. En même temps, même avec les connaissances imprimées dans mon crâne, j'avais encore du mal à voir comment cette saloperie fonctionnait. Déjà que j'étais sensé avoir de la musique de fond, là, elle me faisait défaut. Au final, moi aussi je m'étais un petit peu fait arnaquer par Deus...

Je repris le sabre dans ma gueule après avoir vérifié qu'elle avait bien compris puis je me dirigea vers un terrain d'entrainement.


♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 336

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
4435/1000  (4435/1000)
Votre domaine: La Protection
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Ven 17 Juil 2015 - 22:57


<>
Jeux et protection, compatibles ou pas ?
Ft. Miyuhara Izumi
Le tigre n’avait pas répondu tout de suite à sa question. D’un côté, Inari comprenait bien que le félin devait rechercher ses mots pendant un laps de temps plus long, comme lorsqu’on apprend une langue étrangère, ce qui, au fond, était un peu le cas pour lui. Selon le félin, son pouvoir était nommé « Le Jeu de rôle », un terme que la jeune fille connaissait bien. Mortelle, elle avait adoré joué à ces jeux vidéo qu’on qualifiait de « rpg ». De toute façon, quand on était japonaise, c’était presque inné, puisque son pays en avait un peu le monopole.

C’est donc avec intérêt qu’Inari écouta la suite. Il voyait les noms des gens au dessus de leur tête, leur titre, leur barre de vie… Hé bien, tout ça avait l’air très complet ! N’empêche, c’était cool comme pouvoir, mais pourquoi le donner à un tigre ? Il n’y connaissait rien ! Au contraire, un humain aurait compris dès le départ et ça aurait été beaucoup plus facile. Enfin, c’était peut-être justement pour cette raison que Deus lui avait transmis ce pouvoir… C’était un petit rigolo, ce Deus.
Izumi, une fois le Bokken repris dans sa gueule, se dirigea vers un des terrains d’entrainement. Il semblait un peu déçu de savoir qu’Inari ne pourrait pas vraiment l’aider, mais elle n’y pouvait rien. S’entrainer avec un tigre lui avait semblé être une bonne idée, car il ne possédait aucune arme… Mais visiblement, elle s’était trompée. Néanmoins, elle le suivit en silence sur le terrain. Des mannequins de bois étaient positionnés au bois sur une ligne droite, abîmés à certains endroits, preuve qu’ils avaient déjà beaucoup servis auparavant.

Le félin s’avança lentement vers le premier mannequin et se posta devant lui.

- Essaie de le frapper à un point sensible, lui proposa Inari. Je suppose qu’en tant que tigre tu connais les points sensibles des hommes non ? Essaie un peu de frapper le cœur. Il faut que la lame s’enfonce bien droite dans le corps, car dis-toi qu’il faut transpercer la peau, les os…

Elle s’arrêta. Ce qu’elle disait la dégoutait elle-même. Inari n’avait jamais aimé tout ce qui touchait au corps humain, au sang, ou même à tout ce qui touchait à la médecine en générale.  Et voila qu’elle se retrouvait à expliquer à un tigre comment tuer un homme ! Bien sûr, tout cela était purement théorique. Il y avait des tas d’apprentis dieux qui seraient plus aptes qu’elle à lui apprendre ce genre de choses.

- Mais je ne m’y connais pas vraiment… Je t’ai dit que mon pouvoir était défensif. En vérité, je peux aussi l’utiliser de manière offensive. Puisque mon corps se solidifie, je peux frapper beaucoup plus fort. Il est vrai que je n’ai pas vraiment testé cette application de mon pouvoir, ce serait une bonne occasion !

A ces mots, elle décida de faire une démonstration au tigre, qui la dévisageait curieusement de ses grands yeux bleus. Elle concentra son pouvoir dans sa main, petite parcelle par petite parcelle, et une fois qu’elle sentit le plomb s’insinuer dans cette partie du corps, elle ferma son poing et frappa le « cœur » du mannequin. Un bruit sourd retentit suivi d’un cri perçant.

- Aie…

Inari retira vivement sa main et se mit à la secouer, comme si ce geste allait faire passer la douleur.

- Je crois que je ne suis pas encore au point… Aie, aie… Bon, t’en fais pas, et si tu essayais, toi aussi ? Termina-t-elle en massant ses doigts endoloris de sa main valide.


by Epilucial







Histoire*Couleur#ff6600
Invité
avatar
Invité
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Dim 2 Aoû 2015 - 19:20

How to: Train to battle

L'épée en bois me semblait assez lourde, me donnant l'impression que ma mâchoire était un peu relâchée. D'ailleurs, cela devait être vrai puisque je me retenais de ne pas mordre trop fort afin de ne pas réduire la poignée en allumettes. Une petite odeur vint chatouiller mon nez. Le bokken sentait le vieux bois, une odeur assez proche du bois mouillé. Cela me rappelait la forêt dans laquelle j'avais vécu et mon enfance.

Je sentis une petite piqure dans ma patte avant droite et en la levant je remarquais qu'a certains endroits le sol remontait en petites pointes bien qu'il semblait parfaitement plat. Mes coussinets étant sensibles, je ressentais une petite douleur à chaque pas. Certes petite mais plus présente que celle que l'on pouvait ressentir en marchant sur des branches dans les forêts. Est-ce que ce genre de douleur pourrait me permettre d'augmenter ma compétence "Résistance aux Dégâts Physiques", je ne le savais pas. Mais ce qui était sur, c'est que tout semblait être fait pour me rappeler mon ancien foyer.

Des petits pas se faisaient entendre derrière moi, me signalant que Inari s'était mise à bouger aussi. Je lui lançais un petit regard, mais je vis qu'elle n'avait pris aucune arme. Est-ce qu'elle avait un moyen de se battre sans? A moins qu'elle ait apporté sa propre arme... Sans plus y penser, je choisi un mannequin et m'en approchait. Mis à part la couleur, ils étaient parfaitement semblables à un humain. D'autres étaient purement en bois, tels des épouvantails.

Ma nouvelle camarade me proposa de le frapper à un point sensible, tout en précisant comme si c'était nécessaire que je devais surement les connaitre. Bah, en fait, non, pas vraiment. Je pouvais en deviner certains, mais je ne les avais jamais vraiment connus. Après son explication relativement courte sur ce qu'il fallait traverser afin de toucher le cœur, une expression de dégout se vit voir son sur visage. En effet, parler de comment on peut se tuer n'est jamais bien agréable. Mais il y avait plus important...

Il fallait maintenant que je pense à comment attaquer avec arme. D'abord, tenir l'arme correctement. Je tenais actuellement le bokken perpendiculairement à mon corps dans mes crocs. Que la lame soit à gauche ou à droite, cela ne changeait rien et me permettrais d'attaquer de chacun de mes côtés. Le mouvement pour faire passer le sabre d'un côté à l'autre pouvait constituer une attaque horizontale. Ensuite je pouvais faire tourner la lame pour la placer soit horizontalement, soit verticalement; me permettant de changer de type d'attaque. En bougeant uniquement la tête, le mouvement restait trop court pour être une menace, je devais donc bouger mon corps en même temps afin de donner des coups assez amples pour être menaçants.

Alors que je continuais à penser à comment attaquer, Inari se remis à me parler, signalant que son pouvoir pouvait être utilisé offensivement. Et en effet, le coup de poing qu'elle balança quelques secondes après fracassa le mannequin de bois comme si de rien n'était. Cependant, elle me semblait peu habituée à sa capacité puisqu'elle ne put retenir un petit "Aie" de douleur. Tout en me proposant d'essayer, elle se massa un peu la main. Je frottais ma tête contre sa jambe en signe de compassion et me mis à fixer un des mannequins humanoïdes.

Instinct. Je revins à ma véritable nature, celle de prédateur. Mes yeux changèrent, enlevant la petite lueur de paix qui reposait depuis quelques heures; mon aura, quelques secondes auparavant paisible, était maintenant sauvage et pleine d’agressivité et mon corps se tendit, prêt à se battre. Mes poils se dressèrent. Je me mis à grogner. Mes oreilles se couchèrent. Puis j'attaquais.

Vers le haut. Je passais mon épée à la verticale. Le côté. Je mis mon flanc gauche face au mannequin. Trop bas. Je sautais. Frapper. D'un mouvement sec, je bougea ma tête de droite à gauche, plantant ainsi le bokken dans le corps inanimé. Shtak. N'ayant pas les propriété appropriées, la lame ne fit que rebondir. Tomber. Je repris appui sur le sol. Tourner. Je me remis face au mannequin et me décala sur la droite. Frapper. Je sautai vers l'avant, entrainant l'arme avec moi. Shlak. La jambe gauche du mannequin lâcha.

Du coton en sortit et je me détendis. Au final, la manipulation de l'arme ne s'était pas révélée si difficile. Je pensais alors immédiatement à manipuler la vraie après m'être entrainé à changer la lame de côté. Quelques secondes après avoir fini mon enchainement, je me retournais vers Inari, de retour à mon état paisible.



(Désolé pour le temps d'attente Inaricchi!)


♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 336

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
4435/1000  (4435/1000)
Votre domaine: La Protection
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Dim 9 Aoû 2015 - 15:52
<>
Jeux et protection, compatibles ou pas ?
Ft. Miyuhara Izumi
Inari massait toujours sa main endolorie en maugréant diverses injures. Il ne faisait aucun doute que d’ici demain matin, ses phalanges auraient pris une couleur violacée. Lorsqu’Izumi vint se frotter contre elle pour la réconforter, elle lui caressa gentiment le dos, en guise de remerciement. Après tout, on racontait toujours que les animaux sentaient quand des personnes étaient tristes ou blessées. Alors en plus, un tigre déifié… Il n’avait même plus besoin de savoir sentir ce genre d’émotions, il les comprenait tout simplement.

Soudainement, le regard d’Izumi changea et Inari reconnut là le félin qui l’avait effrayée lorsqu’elle l’avait aperçu. Son regard s’était fait plus méchant, féroce, et son corps s’était légèrement abaissé, comme s’il s’apprêtait à bondir sur sa proie. Ses poils noirs et blancs se hérissèrent, ses oreilles si craquantes s’abaissèrent tandis qu’un grognement sourd résonnait du fond de sa gorge.

Le tigre attaqua d’abord en sautant, levant, avec l’aide de sa tête le sabre de bois à la verticale. Il se mit à sauter, de gauche à droite, essayant à chaque fois de toucher la cible. Il y parvint, mais sans suffisamment de force. Le Bokken rebondit sur le mannequin de bois, et ainsi déséquilibré, Izumi le lâcha. Persévérant, le tigre le ramassa et réessaya une seconde fois. Cette fois, il réussit à couper une des « jambes » du bonhomme factice. Il se détendit alors, reprit une position plus calme et se retourna vers la jeune fille. Inari avait l’impression de regarder un chien, fier d’avoir attraper son os. Elle sourit, applaudit quelque peu pour lui faire plaisir, puis s’avança pour lui caresser la tête.

- Pas mal, pour un premier entrainement, le félicita-t-elle. Le Bokken est peut-être bien ton arme de prédilection, après tout. Vu ton pouvoir, je suppose que plus tu le manieras, plus tu progresseras. C’est pratique.

Elle remarqua qu’Izumi était non seulement fier, mais en plus, il semblait en vouloir davantage. Inari le voyait lorgner les véritables Katana, certains posés dans le fond de la salle.

- Je te le déconseille. Sauf si tu veux te décapiter toi-même, bien sûr. Ce n’est pas parce que tu es capable de casser une jambe de bois que tu es prêt à manier ce genre d’arme.

Elle ne voulait pas le blesser, ni le mettre en colère, mais elle pensait sincèrement ce qu’elle disait. Cela ne servait à rien de se précipiter. Une fois que le Bokken ne recélerait plus aucun secret pour le félin, alors il serait temps de prendre un Katana. Elle eut alors une idée, et s’empara à son tour d’un sabre de bois.

- Et si tu essayais sur une cible en mouvement, maintenant ? Je ne peux peut-être pas utiliser mon pouvoir face à ton arme, mais je sais me défendre.

Et puis, pensa-t-elle, il me faut une meilleure condition physique et de bons réflexes, les pouvoirs ne font pas tout. C’est bien beau de savoir parer les coups, mais si je ne sais pas en rendre, quelle utilité ?

Inari se positionna face à Izumi et se mit en garde. La main gauche juste devant la main droite, sous la garde, afin d’avoir une bonne prise. La jambe gauche légèrement devant, afin d’avoir suffisamment d’équilibre.

- Prêt ?

Et à ces mots, elle s’élança, le sabre levé.


by Epilucial







Histoire*Couleur#ff6600
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] - Mer 11 Mai 2016 - 23:17
« Et à ces mots, elle s’élança, le sabre levé. »
Nooooooon, j'en étais toute émoustillée de voir enfin démarrer le combaaaaaat.

C'est injuste, vraiment trop injuste. TwT

J'aime vraiment beaucoup le pouvoir d'Izumi. Dommage que le passage avec l'illusion qui lui apprend tout sur la vie humaine soit un peu trop… facile ? Ne pas tout comprendre de la société humaine, ok, mais piger le fonctionnement de l'économie, de la politique, de la technologie, même en deux heures, c'est un exploit (surtout si c'est pour demander ce que signifie "cuire" et si une poêle c'est une arme deux minutes plus tard /PAN/).

D'ailleurs Inari, c'est quoi cette idée de refiler un bokken à un tigre ? xD
Ce n'est franchement pas ce qu'il y a de plus maniable dans une gueule, mais bon… =x

Ah, et il y a aussi un gros souci de déplacement dans l'espace, un coup ils sont dehors, un coup y a un mannequin à cogner surgi de nulle part, un coup ils sont tout près du centre d'examens alors qu'on a l'impression qu'ils s'en sont éloignés depuis dix minutes… un peu chaotique tout ça.

Bref, dommage pour la fin, un jour je lirai un vrai rp combat avec Inari èwé

Inari : 390 xps

Xps attribués : Yep



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari] -
Jeux et Protection, compatible ou pas? [Ft.Inari]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» protection d'hivernage essais
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page