Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Promenade en terre inexplorée.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Sam 20 Juin 2015 - 2:00

Promenade en Terre Inexplorée



Kaoru attendit sa réponse, qui ne mit pas bien longtemps à arriver ; enfin si on peut appeler ça une réponse bien concrète, mais qui était-elle pour juger sur ce genre de détails quand-on voit comment elle avait eu du mal pour sortir une simple phrase de quatre petits mots.
Cependant, Alexander, en grand homme ne refusa point la « demande » de notre renarde ; il se contenta simplement de complimenter la jeune femme tout en se dénigrant, ne se croyant pas digne d’une femme telle que Kaoru, ce qui la surprise, qu’avait-elle d’exceptionnel pour que celui-ci se rabaisse ? La jeune femme fut surprise par un tel rituel d’ailleurs.

De plus, il mettait également en valeurs les sentiments de la jeune femme, comme-ci son avis importait dans cette histoire ; bon il n’avait pas tort, mais dans ce genre de cas, les sentiments n’était que secondaire … enfin de ce qu’on lui avait enseigné.
Alexander se releva.



Cela convient-il ? Cette époque est bien différente, les obligations et code aussi. Cependant j’admets que l'honneur m'est une notion de valeur, que je suis prêt à respecter de tout mon être.


Une chose est sûre, le jeune homme semblait honnête dans ses geste et ses paroles, même si au moment de leur rencontre, Kaoru ne pensait pas du tout la même chose du blond.
Elle regretta alors un peu ce qu’elle avait pu penser de lui au premier abord ; il n’avait pas l’air si « méchant » finalement.

C’est alors qu’il caressa lentement la joue de la renarde qui fut surprise (oui encore) par ce geste à la fois déplacé et doux d’Alexander ; elle se laissa alors attiré par celui-ci sans opposer la moindre résistance.



Ne pensez-vous pas que nous devrions apprendre à nous connaitre ? Partager des moments ensemble avant ?


Elle se demandait ce qu’il entendait par « partager des moments ensemble », après tout ils s’étaient bien rapprochés l’un de l’autre et la distance séparant leur deux corps était devenu faible. Kaoru regarda alors le jeune homme dans les yeux et alors qu’ils étaient proches, celui-ci s’arrêta dans son élan.
Le visage qui était redevenu pourtant « serein » de la jeune femme s’empourpra de nouveau, juste légèrement, colorant ainsi ses joues d’une légère couleur rose.
Intérieurement, deux émotions se battait dans le cœur de la jeune femme ; d’un côté celle qui était soulagé que cela c’était arrêté là, qu’il n’aille pas plus loin : de l’autre, celle qui espérait une suite, quelque chose, mais cette chose n’arriva pas, une sorte de frustration en somme.

*Q-Qu’est-ce que je me suis imaginé ?*


C’est alors qu’Alexander commença à se perdre lui-même dans ses paroles, embarquant en même temps la renarde qui, déjà chamboulé par les évènements encore tous frais de ce léger rapprochement, ne comprenais plus trop de quoi il parlait.
Le jeune homme semblait évoquer les parents de la jeune femme, il évoqua également une épreuve, chose qu’elle ne compris pas du tout dans le contexte ; seulement elle resta bloquée un petit moment lorsqu’il parla des descendants ; la renarde qui s’était déjà permis de divaguer quelques lignes plus tôt remis le couvert, quand on y réfléchit ce sont des choses qui suivent le mariage, elle s’imagina alors la tête de leur peut-être un jour, futurs enfants : des petits renardeaux dorés comme leur « père » mais avec deux petites oreilles de renards en guise d’oreilles … Son regard devait surement ressembler à celui d’une jeune fille en train de rêver.
Elle retourna néanmoins assez rapidement sur terre.



Mais d'abord apprenons de l'autre ! Reste donc ici, suis-moi dans mon entrainement et juge mon mérite ! Je me trouve peu capable, je ne suis pas fort, j'échoue bien trop souvent à mon gout, alors juge, découvre moi.


Kaoru eu pour reflexe de se couvrir la bouche avant de commencer à rire, elle trouva le discours de son peut-être futur mari mignon. Attention je n’ai pas dit qu’elle se moquait de lui, elle trouva sa remarque adorable d’une certaine façon.


Mon père disait toujours à mon frère que ce n’était pas la force physique qui faisait l’homme, mais que c’était sa force morale, mentale et spirituelle qui faisait de lui un homme. Il disait aussi que la force ne se résumait pas au physique mais à l’esprit. Mais si te le souhaite alors soit !


Jusqu’à ce qu’elle soit abattu, Kaoru assistait très régulièrement aux entrainements de son frère, et la majorité de ses enseignements était plus concentré l’éducation de l’esprit que celle du physique, toute les fois où, son frère étant encore enfant se plaignait de ne pas être assez fort, son père lui faisait toujours la morale sur ce qu’était la vraie force.
Alors entendre Alexander tenir à peu près le même discours ne pouvait donc que rappeler de bons et lointain souvenir à la jeune femme.



Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Dim 21 Juin 2015 - 3:36


Mon père disait toujours à mon frère que ce n’était pas la force physique qui faisait l’homme, mais que c’était sa force morale, mentale et spirituelle qui faisait de lui un homme. Il disait aussi que la force ne se résumait pas au physique mais à l’esprit. Mais si te le souhaite alors soit !

Ce rire légérement étouffé, comment le prendre ? Enfin il ne voulait pas y réfléchir plus que cela, il l'avait déjà fait assez là !
En tout cas il ne partageait pas complétement cette avis, avoir de l'esprit soit, mais l'esprit, aussi fort soit-il, une fois son corps brisé ne sert plus à rien. La force d'abord, l'esprit ensuite,cela restait l'ordre le plus utile à la lutte pour la survie, mais il fallait bien améliorer les deux, chose que le blond ne faisait pas particulièrement …

Le professeur finalement saisit une main de Kaoru et l'entraina dans al direction opposé à celle qu'elle avait prise en fuyant, l'amenant à entrer avec lui dans la forêt luxuriante qui n'était pas si loin. Il finit par lui lâcher la main, espérant qu'elle le suivait tandis qu'il trottinait, enjambant les obstacles aisément.


- Il faut du moral et du physique ! Attention à ne pas me perdre de vue hein !

Bon, il laissait derrière lui des traces visible, brisant quelques branches ou feuilles comme méthode de marquage de son avancé afin de pouvoir aisément retourner sur ses pas. Le chevalier semblait clairement être un fin connaisseur alors qu'il n'était pas habitué de cet endroit, mais qui y ferait attention ? Il ralentit soudainement un peu avant de se stopper regardant vers le ciel, quelque chose le tracassait, il y avait une sorte de malaise ici …
Soudain une branche se décrocha d'un arbre, le blond réagit immédiatement en s’élançant vers Kaoru afin de la plaquer au sol un peu plus loin alors que la branche tombait là où elle se trouvait il y a un instant.
Une main de chaque côté de la Kitsune, de même pour ses genoux, dans une position clairement protectrice (et rien que hein ~) le chevalier la regarda dans les yeux.


- Qule preuve ai-je que ta parole sur ton honneur sera tenue ? Que tu ne tentes pas de manipuler ma personne ? Comment faire confiance à ce point ?

Ce monde est encore plus remplit de traitre et de manipulateur que le moyen-âge, bien des événements l'avaient prouvés alors maintenant il était difficile de savoir.
Mais il fallait plutôt se concentrer sur le moment présent non ? Pourquoi cette branche aurait-elle tombé simplement comme cela alors qu'elle semblait en pleine forme ? Il n'y avait pas vraiment de doute à avoir, une créature se trouvait dans le secteur. Le chevalier commença à entreprendre de se lever quand les buissons tout autour d'eux se mirent à s'agiter, finalement il n'aurait pas du tarder, il n'aurait pas du parler ! Les muscles du chevalier se raidirent, il se tenait sur ses gardes, qui sait, allongé au sol, peut être qu'ils ne seraient pas repérés ? Il fit un petit signe du doigt pour lu indiquer de rester silencieuse en le posant sur ses lèvres et se baissa un peu plus vers elle. Alors, bien que ce ne soit pas la chose la plus déplaisante du monde, ca change de la boue, il n'était pas convaincu qu'elle fonctionne mieux.


*Je vais relancer mon propre pari là ...*




Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Dim 21 Juin 2015 - 22:33

Promenade en Terre Inexplorée



Alors que Kaoru reprenait lentement son souffle, Alexander lui attrapa la main afin de l’attirer dans la forêt, elle ne comprenait pas pourquoi ce geste si soudain, ni même ce qui avait amené son peut-être futur époux à agir comme ça.
Après s’être suffisamment enfoncé dans la masse d’arbre, Alex lâcha finalement la main de la renarde qui le regarda marcher devant-elle en s’interrogeant sur les intentions de se derniers. En y réfléchissant de plus près, c’est vrai que jusqu’à présent, ils étaient au bord de la forêt ; où des regards indiscrets pouvaient donc trainer dans les parages, peut-être voulait-il plus d’intimité avec la jeune femme sans être déranger. Encore une fois, les pensées divagante de Kaoru l’emmenèrent bien loin ; peut-être même trop loin, mais allée lui faire comprendre. Ales réussi néanmoins à sortir la renarde de son « rêve » éveillé.



Il faut du moral et du physique ! Attention à ne pas me perdre de vue hein !


Quoi ? Qu’est-ce qu’il venait de dire à l’instant ?
C’est vrai qu’après être partie bien loin dans son imagination, comprendre le sens de la phrase devenait difficile ; mais si l’on suit uniquement la conversation entre nos deux protagonistes, on peut se rendre compte qu’il ne s’agit que d’une réponse à la remarque de la jeune femme.
Maintenant étudions la réponse d’Alexander :
♣ Tout d’abord, la première partie : celle-ci fait directement référence à l’intervention de Kaoru sur l’entrainement physique du jeune homme ; celui-ci soutenant que les deux se valent ; chose qui est, selon l’hybride, fausse. Car prenons l’exemple d’une personne que l’on torture : les agresseurs prendront plus de plaisir à torturer leur victimes si celle-ci ne cède pas aux tortures (physique ou morale d’ailleurs) ; alors que si celle-ci craque parce qu’on lui fait mal, elle n’a plus d’intérêt. Moralité, si le moral d’une personne est fort ; plus elle sera résistante en combat ou en situation difficile ; faisant donc d’elle une personne fiable.
♣ Maintenant prenons la seconde partie : Ne faisant pas référence à la remarque de la renarde, cette partie de phrase avait donc un rapport direct avec la situation. Il fallait que Kaoru le suive, où ? Aucune idée, mais il semblait la vouloir à ses côtés. Toujours est-il que la jeune femme suivait bien Alexander, même si elle n’avait qu’une seule envie ; c’était de rentrée pour enfin enfiler des vêtements, elle essayait de s’enrouler la cape comme elle le pouvait afin de couvrir le plus de peau possible, mais le morceau de tissu ne semblait pas vouloir se laisser faire.

Après plusieurs mètres de marche dans la forêt et alors que Kaoru s’apprêtait à demander à son ami de la raccompagner à l’extérieur afin de retrouver ses vêtements perdu, le jeune homme plaqua la renarde au sol, se retrouvant ainsi, pour la seconde fois cette journée, au sol ; mais cette fois-ci en dessous d’Alexander. Celui-ci regarda alors la jeune femme droit dans les yeux, elle qui était encore sous le choc de ce qui venait de se passer, ne réagit pas ; puis elle entendit quelque chose tomber.

*Une branche ? Il m’a donc protégé ? …*

Kaoru était surprise de la rapidité d’exécution d’Alex, elle n’avait même pas remarqué, ni même entendu cette branche se décrocher de son arbre. Surement parce qu’elle était encore trop perdue dans ses pensées.
Cependant, même si il venait de la sauvé d’une mort certaine ou d’une grosse bosse sur la tête ; tous deux étaient dans une position peu conventionnelle pour ce genre de situation. Elle regarda alors le jeune homme dans les yeux, celui-ci continuait de la fixer.



Quel preuve ai-je que ta parole sur ton honneur sera tenue ? Que tu ne tentes pas de manipuler ma personne ? Comment faire confiance à ce point ?


Pourquoi cette question ? Et pourquoi maintenant ?
En y réfléchissant un peu, comment pouvait-elle y répondre ? Il est vrai qu’il était difficile de lui prouver qu’elle était sérieuse, généralement ce n’était pas à eux de s’en charger mais aux pères de leurs familles respectives de se charger des compromis concernant la prospérité de la famille, des conséquences et tout ce qui s’en suivait. Kaoru était donc un peu perdu.
De plus pourquoi irait-elle le manipuler ? Elle ne connaissait rien de lui, pas même son nom, ni même son existence avant qu’ils ne se rencontrent.
Alors que la renarde s’apprêtait à lui répondre, Alexander indiqua à la jeune femme de rester silencieuse ; en effet, les buissons les entourant se mettaient à bouger sans trop savoir quel était l’origine de ses mouvements. Peu après cela, le blond rapprocha son corps de plus en plus près de celui de Kaoru ; celle-ci commença à paniquer et sentit son rythme cardiaque s’accélérer.
Les buissons continuaient quant à eux de bouger, lorsqu’Alex n’était qu’à quelques centimètres de toucher la peau de la jeune femme qui n’eut pour seul réflexe de repousser l’homme qui s’était trop rapprocher d’elle en poussant un hurlement.


Kyaaaaaa ! Q-q-qu’est-ce t-tu fais ?


Kaoru cacha alors de nouveau, et comme elle le pouvait sa poitrine ainsi que son bas ventre du jeune homme qu’elle venait à peine de repousser, pendant qu’elle essayait de retrouver son calme.
Les buissons eux bougeaient de plus en plus, s’il y avait un danger ; il était proche.



Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mar 23 Juin 2015 - 1:17


Quand on potentielle danger est proche on ne fait pas les difficiles non ? On ne fait pas de bruit ? On attends et on prends sur soit que tout parte non ? Alors pourquoi, oui, pourquoi la renarde venait tout juste de repousser avec autant de volonté le chevalier plus loin ?
Le pauvre blond était assit, la fixant le regard clairement perdu, il ne comprenait pas ! Là il ne le comprenait vraiment pas !


Kyaaaaaa ! Q-q-qu’est-ce t-tu fais ?

Voila, pour être discret on repassera hein ? Si ça ce n'était pas un drame que de ne pas comprendre la situation … Dans ces terres éloignés de l'académie il y rôdait bien des choses, même certaines qu'il ne voulait absolument pas croiser, c'était pour dire !
Alors que le chevalier allait pour râler à son tour, faisant fit de ce qui se passait autour d'eux, vu que de toute façons c'était cuit, du buisson derrière lui surgit un gobelin avec une massue qui s’abattit en plein sur son crâne. Le chevalier se tassa légérement alors que le petit être à la peau verte riait, moqueur. Un fin filet de sang traversa le visage du blond qui se retourna soudainement et se jeta avec haine contre lui, se mettant à le frapper, lui arracher son gourdin pour recommencer encore le passage  à tabac ! Puis soudain entre deux coup la peau verte rit encore devant le chevalier qui se stoppa pour el coup.


- Ahahahaha kof …. Je t'ai eut ! On l'a eut ! Ahahahah

Lui brisant une jambe le professeur réalisa alors la chose il se releva et traversa la buisson qu'il avait traversé en plongeant sur sa victime, mais plus de kitsune dans les environs ! Il regarda rapidement autour de lui et pesta en retournant auprès de l'agonisant qui parut soudain se rendre compte de son erreur. Il saisit le pauvre par les cheveux et le souleva en el regardant.

- Pourquoi elle ? Et où ? Si tu réponds j’abrège tes souffrances, sinon tu découvriras la sensation d'avoir chacun de tes os brisés à tour de rôle !

Le gobelin sentait surement cette aura haineuse, et surtout devait réaliser que son interlocuteur ne faisait pas de l'ironie où le chantage ...

-Un cadeau pour le patron … Il aime bien l'exotisme …. Dans le village ...

Le chevalier le jeta alors un peu plus loin et partit aussitôt en chasse, maintenant il s'agissait de pistage, heureusement, les gobelins ne volent pas et sont loin d'être intelligent pour dissimuler leurs traces, dans un sens ce n'était pas plus mal. Mais le problème c'est qu'il avançait forcément moins vite qu'eux, il devait chercher les traces …
Celui qu'il devait achever ? Il n'a jamais dit ça ~ Il y aura bien une créature passant par là qui verra en lui un bon repas ?


-Misérable gobelin … Je n'aurais pas du aller en forêt avec elle.




Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mar 23 Juin 2015 - 17:46

Promenade en Terre Inexplorée



Lorsque Kaoru repoussa subitement Alexander, celui-ci semblait un peu perdu un peu comme si on venait de le réveiller en sursaut ; il ne s’y attendait pas, en même il s’attendait à quoi ? Que la renarde l’accueil les bras grand ouvert (je ne parle que des bras ! n’allez pas chercher plus loin !). Bon ok ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour le repousser, ni même le meilleur moment pour crier, mais elle n’avait pas réagi comme ça par simple envie, qui dit situation gênante dit réaction non contenue.
Enfin bref.

Alors que le jeune homme plongeait son regard dans le vide, une bestiole bizarre surgit des buissons afin de l’attaquer, ce « truc » était rapide à peine eu-t-elle le temps d’ouvrir la bouche afin de prévenir Alex du danger qui se jetait sur lui, que l’ennemi abattu sa masse sur le crâne du blond ; le sang commença alors à couler le long de son visage. Alexander se jeta ensuite à son tour sur la créature verdâtre afin de la mettre hors d’état de nuire ; Kaoru tenta alors de se rapprocher de son ami, lorsqu’elle sentit plusieurs main l’attraper.
La jeune femme voulu alors prévenir le chevalier, mais on lui mit une main devant sa bouche étouffant alors le moindre son qui sortait de sa gorge. Elle voulut alors se défendre en mordant celui qui tenait tant à la faire taire, sans grand résultats ; celui-ci ne semblait pas vouloir plier face à ses morsures.  Mais ce n’est pas pour autant que l’hybride arrêta de se débattre afin d’essayer d’échapper aux choses qui l’attirait de plus en plus loin d’Alex.
Voyant que la renarde ne semblait pas vouloir rester tranquille l’un d’eux fit ingérer de force une sorte de baie à la jeune femme. Très rapidement elle sentit ses paupières s’alourdir jusqu’à perdre progressivement conscience.


- Avec ça elle ne risque plus de bouger pour un petit moment.

- Ahah ! C’est le patron qui va être content !

- Il va peut-être même nous récompenser !



De quoi parlait-il ? Une chose était sûre, Kaoru allait surement rencontrer le patron et quelque chose laissait croire que ce n’était pas forcément une bonne chose pour la jeune femme. Cependant, pendant que ses ennemis continuaient de discuter entre eux sur le sort de la renarde ainsi que de leur future ascension dans l’estime de leur chef, la jeune femme perdit finalement conscience et tout devint noir autour d’elle.

Après un moment, Kaoru se réveilla dans ce qui semblait être une hutte ; elle ne savait pas depuis combien de temps elle était « endormi » même si droguée serai plus exacte.
Alors qu’elle reprenait doucement ses esprits, une « femelle » des choses vertes qui l’avaient attaqué Alex et elle, entra alors dans la hutte où se trouvait la renarde, ne sachant pas ce qu’elle allait lui faire, l’hybride tenta de se relever mais fut rapidement rappeler par la corde qui lui tenait les poignets. Elle n’avait aucun moyen de s’enfuir.


- Vous voilà enfin réveillé ! Ces idiots sont incapable de faire un dosage correctement cela fait maintenant quatre heures que vous êtes endormi ici. J’ai été chargé de veiller sur vous jusqu’à votre réveille. Je me suis permise de vous habillez, cela n’aurait pas été très correct de se présenter devant le chef dans ce genre de tenue.


Kaoru regarda alors son corps, en effet elle portait enfin des vêtements ! Bon ce n’était pas non plus les vêtements les plus couvrants qui soient ; mais déjà elle se sentait plus à l’aise que nue.
On lui avait enfilé une robe noire, très échancrée au niveau de la poitrine et largement fendue de chaque côté des jambes, ne couvrant ainsi que le strict minimum. Avec un peu plus de tissu à certains endroits, la renarde aurait pu trouver cette robe à son goût ; elle n’en était pas laide pour autant, mais trop légèrement vêtu encore pour la jeune femme.



Qu’est-ce que je fais ici ? Qu’avez-vous fait d’Alexander ?


Sa « bienfaitrice » laissa alors s’échapper un petit rire.


- Avec un peu de chance, votre ami doit encore être dans la forêt à l’heure qu’il est en train d’agoniser dans un coin ! Sinon il doit être en train de nourrir les animaux sauvages vivant dans ces bois.


Kaoru avait son visage qui se décomposait à la prononciation de ces mots, ses yeux commencèrent à devenir humides.
Elle se sentait coupable, après tout c’était de sa faute si le chevalier avait été attaqué, si elle ne s’était pas mise à crier peut-être que rien de tout ça ne se serai passé, peut-être même que si elle ne l’avait pas forcé à prendre ses responsabilités envers elle ; ils ne seraient pas allés en forêt. Tous ce qui arrivait était donc, selon elle, sa faute.


- Allons, allons. Ne pleurez pas ! Ce serai dommage de gâcher un si beau visage alors que le patron à décider de vous faire sienne.



S-sienne ?


- D’ailleurs je vais vous laissez ! Je vais le prévenir de votre réveil.



N-Non ! Attendez, détachez-moi ! …


La renarde se retrouva de nouveau seule dans la hutte, elle commença alors à essayer d’enlever la corde qui liait ses poignets avec un des poteaux de son « appartement », elle pensa même à se retransforme en renard pour pouvoir s’échapper mais rien n’y changerai.
Finalement, la toile de la hutte se souleva pour laisser apparaitre une bestiole plus grande que les autres, mais tout aussi hideuse et tout aussi verte ; celui-ci ne perdit pas de temps dans les présentations et s’approcha dangereusement de la jeune femme, puis lui caressa le visage.




On ne m’avait donc pas mentit sur ta beauté ! Te voir si désespérée et apeuré est un régal pour les yeux, j’ai bien fait d’attendre que tu sois réveillée ; cela aurai été dommage de ne pas profiter de tes réactions …



Kaoru avait peur, elle ne savait pas quoi faire ; elle ne pouvait pas s’échapper et crier à l’aide serait totalement inutile vu qu’elle semblait être dans leur village.
Elle n’espérait qu’une chose, enfin deux : qu’on vienne la sauver ou que quelqu’un décide de la tuer. Elle préférait mourir plutôt que de subir les mains de cette immondice sur son corps.



Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mar 23 Juin 2015 - 20:46


La traque … Il n'était pas venu pour cela à la base, mais en se disant qu'elle aboutirait sur un petit combat dans les règles de l'art était assez motivant. Enfin, les règles de l'art … Avec sa puissance ce serait du laminage de gobelin dans un affrontement à sens unique, mais il avait hâte d'y être !

En tout cas il faisait attention à chaque détail, des traces qui le faisait avancer, le plus dur était de choisir la bonne, il y en avait tellement … Il a même du faire demi-tour pour aller vérifier la forme et la taille des traces des gobelins sur sa précédente victime qui avait finalement rendu l'âme. Mais au final il n'arrivait toujours pas à suivre les traces qui le conduiraient à ce fameux village, les gobelins se promenaient tellement qu'il y en avait partout ! Absolument partout et dans toute les directions possibles ! Le blond finit par s'adosser à un mur et s'occuper de sa plaie au crâne vaguement, frottant un peu avec un mouchoir et de l'eau de sa gourde. C'est cette même gourde qui lui rappela un détail plutôt important, il n'était pas partit seul, quelqu'un l'accompagnait depuis le début, Arès devait errer dans les alentours en volant à la recherche de son maître et partenaire !


- Arès ! Sur lui je pourrais voir bien plus loin !

Le professeur remballa rapidement ses instruments de soins de fortune, se redressa et partit aussi sec en dehors de la forêt, à en juger par la position du soleil, il avait déjà perdu beaucoup de temps, bien trop de temps, à rôder dans ce dédale de bois et de feuillage ! Et il confirma cela à l’extérieur, plusieurs heures ! Probablement quelque chose comme quatre bonnes heures là ! Un grand signe de la main un sifflement se glissant entre ses lèvres, et une forme noire descendait à toute vitesse du ciel et se posa à cotés de lui dans un puissant hennissement.

- Mon bon Arès nous avons un problème, je compte sur toi pour me transporter et me faire voire cette forêt aussi loin que possible !

Arès s'inclina alors que le chevalier sortait quelques affaires du sac de son compagnon, un badge en bois, une longue vue, un pansement autocollant (qu'il va naturellement mal mettre …) et une petite barre de céréale. Son arme magique à la ceinture, cette dernière allait gouter au gout du sang et rougir, encore faudrait-il que le sang des gobelins soit de cette couleur et pas vert ! Le professeur enjamba son destrier, prenant place sur ce dernier qui décolla alors que longue vue prête il contemplait l'horizon en souriant, finalement il allait avoir un petit combat défouloir !
Loin dans les air, Arès volait aléatoirement alors que le blond, armé de la longue vue scrutait la forêt tout aussi hasardeux. Le problème du temps apparaissait clairement avec cette méthode … Et il fallut bien une trentaine de minutes pour enfin repérer les huttes et les gobelins autour. Arès toujours assez haut pour être ridiculement petit depuis le bas se mit alors à tourner autour du lieu comme un faucon prêt à tomber sur sa proie. Alexander fit alors apparaitre son armure intégrale et attendit un peu que Arès perde de l'altitude pour sauter alors que d'immenses ailes de plumes noires se matérialisait dans son dos pour ralentir sa descente, il lâcha son épée qui tombait maintenant avec lui pour sortir de son fourreaux Scharfeiskalt son arme avide de donner la mort glaciale chez ses adversaires !
Il atterrit en plein milieu de chez les gobelins qui restèrent figés un instant devant la scène, l'épée elle venait de finir sa chute, se plantant dans un malchanceux qui se faisait maintenir debout par cette dernière l'ayant traversé pour atteindre le sol.
La lame que tenait le chevalier en armure changea soudain, émettant des vapeurs blanches, plongeant la zone environnante dans un froid nordique que les gobelins n'aimaient visiblement pas ! Alors qu'un coup d'épée trancha la tête d'une des peaux verte, qui étrangement de laissa pas une goutte de sang s'échapper, de la glace ayant figé les vaisseaux sanguins des deux parties sectionnées, les autre agirent enfin en se jetant sur lui, le combat commençait enfin.


- C'est quoi ça ?! Mais tuer le ! Il a rien à faire ici !

L'armure résistait inlassablement à chaque coups des créatures qui semblaient de plus en plus apeuré à mesure que les leurs tombaient, mais ils étaient beaucoup, et probablement pas que des gobelins ici ! Alexander ne disait rien, il combattait, sectionnait des morceaux de chaire verte à ces créatures qui n'avaient pas provoqués le bon dieux dans le secteur, pour leurs plus grand malheur !

- A la grotte ! Protégez le chef ! Et aller me lâcher notre dragon nain ! On se casse !

Un … oh punaise … lui allait pouvoir l’emmener loin si il le choppait ! Bien qu'il serait un peu plus résistant … Un autre être sembla se matérialiser à coté du professeur, un épouvantail articulé avec deux petites faucilles qui avait pour yeux deux petites lueurs verte pâle terrifiante.

- Tue ceux qui veulent lâcher le dragon ! Fais toi plaisir ! Et si tu croise une femme renarde, protège la et oublie l'histoire du dragon !

Pour le chevalier le principe allait être simple, il s'agissait d'une extermination dans les règles de l'art pour récupérer Kaoru ! Faire des prisonniers ? Qui voudrait d'une pareille bête … Non, là il avançait dans une marée de gobelin, la force à ses avantages ~




Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mer 24 Juin 2015 - 0:46

Exploration en Terre Inexplorée



Kaoru était donc toujours dans la hutte du chef, non pas qu’elle avait réellement souhaité y être, mais disons que les cordes qui la rattache au bâtiment étaient pour beaucoup sur la position statique de la jeune femme. Elle, elle aurait aimé être ailleurs, et surtout loin de l’horrible chose qui ne faisait (pour le moment) que la toucher, il avait commencé par lui caresser la joue pour descendre au fur et à mesure de plus en plus bas ; la renarde essaya plusieurs fois de l’en empêcher en lui donnant des coups et en lui mordant la main, mais cela n’avait eu que pour effet d’exciter d’avantage le patron qui semblait aimer qu’on lui résiste. Le dernier coup qu’elle avait essayé de lui porter était au niveau de l’entre jambe avec son pied, mais le machin vert attrapa la jambe de Kaoru et commença à l’embrasser.


Laisse-moi tranquille horrible créature ! Comment oses-tu poser tes sales mains sur une femme de mon rang ?


Même si la situation était clairement hors de contrôle de la jeune femme, elle essaya néanmoins à garder la tête haute même si sa tête semblait avoir abandonné tout espoir et laissait encore entrevoir la peur dans son regard. Kaoru avait beau essayer d’être convaincante dans ses paroles, son regard lui implorait de l’aide et laisser apparaitre le désespoir, celui de ne pas être sauvé finalement.



Ne t’inquiète pas je vais bien m’occuper de toi tu vas voir !


Je préférerai encore mourir plutôt que de subir un tel affront !



Ahahah ! Tu m’amuses bien toi, je pense que je vais encore plus prendre mon temps avec toi …


Alors que la situation semblait toucher le point critique, un vacarme se fit entendre à l’extérieur ; des cris de douleur ainsi que des bruits de fer qui se croisent fusaient à l’extérieur de la hutte, il y avait du grabuge, et apparemment cela semblait toucher tout le village.
La « femme » qui s’était occupée de Kaoru apparut essoufflé devant son chef.

- Nous avons un problème, l’homme qui accompagnait cette jeune femme est toujours vivant et il vient de débarquer dans le village, il est en train de tout s’saccager !

Alors qu’elle pensait que tout est perdu, savoir qu’Alexander était encore vivant et dans le village redonna espoir à Kaoru.
Alors que le patron avait détourné le regard pour se focaliser sur la villageoise, la renarde en profita pour frapper la « chose » au ventre avec son pied ; celui-ci tomba alors à la renverse et commença à s’énerver. Il attrapa alors le visage de Kaoru.



Écoute-moi bien ! Je vais m’occuper de ton cher ami et à mon retour je m’occuperai définitivement de toi !


La jeune femme se mit alors à exploser de rire, peut-être était-ce nerveux, en tout cas cela eu pour effet d’énerver encore plus le chef.


AAHAHAHAH ! On prend les paris ?


Le machin vert lâcha tout aussi violement le visage de l’hybride et commença alors à se diriger vers l’extérieur lorsqu’il s’adressa à l’autre femme.



Amène là autre part et qu’on ne la trouve pas ! Je reviendrais prendre ce qui me revient …


Kaoru détourna le regard de façon hautaine.

- Bien monsieur !

A peine le patron était-il sortit de la hutte que la « femelle » alla en direction de la renarde et commença alors à défaire ses liens afin de l’amener dans un autre lieu ; la différence de taille entre elle et la créature était assez peu importante et Kaoru, mais toujours en ayant les mains attacher entre elle, en profita tout de même pour sortir de sa « prison ».
C’était plutôt évident, pas besoin de trop forcer le passage.

La jeune femme commença alors à chercher Alexander ; il n’était pas là mais les cris venant du centre du village indiquait qu’il n’était pas loin. Elle se dirigea alors dans cette direction prenant néanmoins le soin de faire attention à ne pas se faire repérer par la femme qui devait être à sa recherche maintenant ; c’était la seule chose qu’il fallait qu’elle évite étant donné que tout le monde était trop occuper à se regrouper pour battre l’ennemi.
Arrivée à quelques mètre de son objectif, la renarde se cacha alors derrière une caisse avant de repérer Alex qui essayait de se frayer un chemin entre la montagne de bestioles vertes qui lui fonçait dessus, il n’avait cependant pas trop de mal à s’en défaire, ce qui amusa Kaoru.



Je vois, m’attendre était trop compliqué à ce que je vois !


La femme renarde se retourna, cette voix elle la connaissait, c’était celle de son nouveau bourreau ; contrairement aux autres, lui avait une taille normale et se fut donc assez simplement pour lui qu’il attrapa l’hybride par les bras afin de la relever.



Que dirai tu de te donner en spectacle devant ton petit ami ?


Le chef commença alors à poser son horrible main sur la cuisse de Kaoru pendant qu’il léchait ses lèvres, impatient de commencer son petit jeu.
La renarde de peur de ne pas être remarqué hurla.


Alex !



Appelle-le, vas-y ! C’en est que plus intéressant.


Quand on y pense, il aurait s’en doute mieux fallut que Kaoru ne se lève pas se matin-là, elle avait eu des ennuis, beaucoup trop d’ennuie en une journée et celle-ci, même si elle avait déjà bien été entamé, n’était pas encore finie.


Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mer 24 Juin 2015 - 1:49


Un gobelin à droite, un autre à gauche, il en a frappé tellement que finalement l'extrémité de sa lame à céder contre un gobelin portant une étrange carapace, il n'en fallut pas plus pour que beaucoup en profite pour revenir à la charge malgré le froid présent. A ce rythme il n'allait bientôt plus voir devant lui ! Il força la lame dans la gorge d'un un peu trop proche, utilisant l'eau du sang de ce dernier la pointe se reforma, achevant de perforer la gorge de par en par sans aucun gerbe de sang, juste quelques cristaux rouge vert olive tombant au sol, comme de la glace brisée.
Puis il balaya soudain de son bouclier autour de lui, repoussant toute la masse, sauf un, encore vivant sous sa botte qu'il regarda alors que les autres s'exclamaient que sa lame n'était pas normale et laissait une pause dans l'affrontement. Il appuya un peu plus sur le malchanceux sous sa botte, un os craqua et il hurla.


- Où est-elle ?

- Urgh … a... avec le chef … Il va se la ...

Oh, il avait achevé d'appuyer, la bouche emplie de sang il rendit l'âme aussi tôt. Les autres semblèrent reprendre du poil de la bête et recommencèrent à l'agresser, impliquant un nouveau le combat, le coup partait dans tout les sens D'ailleurs un avait réussit à glisser une petit dague dans une jointure de son bras gauche qui s'abaissa soudainement avec le bouclier.

- Misérable ...

Alex !

Le chevalier frappa brutalement le gobelin devant alors que les autres se mettaient en retrait, certains fuyant vers la fameuse grotte d'autres semblant plutôt être curieux de la scéne. Le chevalier la vit très bien à travers son casque, peut être même trop bien et sa poigne se serra en silence. Kaoru, mais surtout celui juste dérriere elle, il était différent, sans aucun doute le fameux chef, le blond fit deux pas vers eux puis soudain le gobelin prit parole avec sa main baladeuse.

- Bouge pas ! Ta petite amie est à moi ! Je fais ce que je veux d'elle tu as rine à dire et surtout à faire, sinon je la tue !

Et clairement il comptait allez loin ! Il prit visiblement un malin plaisir à l'exposer à tout les regards, déchirant la robe aux meilleures endroits pour plus de spectacle ! La touchant sans gêne aussi d'ailleurs !

- Du chantage hein ? Garde en tête cela, tu as froissé la mauvaise divinité !Touche là encore, et ta mort sera garantie, ose la tuer, et l'enfer sera pour toi une douce promenade à coté de ce que je te ferais subir ! Je suis loin d'avoir déployer tout ce dont je suis capable ! Moi ! La divinité supérieur de la dévotion !

Il fit encore un pas en avant, un gobelin voulut le bloquer mais immédiatement l'épée se figea entre ses deux yeux et resta en place alors que lentement la glace s'étendait dans ce corps. L'aura de froid, puisqu'il ne bougeait pas augmentait, du givre se faisait voire par endroit. Le moment fut terriblement long, si long que le gobelin devenu statue de glace explosa lorsque le chevalier s'avança une fois de plus, se tenant à coté de son autre épée. Le chef semblait avoir peur mais pourtant laissait sa main allez jusqu'à la poitrine, là se fut trop !

- Arès !

Le cheval comprit instinctivement et fit naître dans le dos de Kaoru deux grandes ailes de plumes noires repoussant brutalement le chef qui chuta et lâcha la Kitsune. Alexander n'attendit pas son reste pour arracher son épée planter dans le sol et la glisser via la cuisse du chef dans le sol une fois de plus. Le professeur passa un bras chaleureux autour de Kaoru en la collant contre lui et retourna vers le chef, posant la lame de glace sur son entre-jambe qui se mit lentement à geler. Il hurla alors.

- Gobelins ! Allez vous en où votre sort sera le même que celui de votre chef !

La lame se planta alors dans la glace dans un bruit de verre qui se brise, le chef pleurait à mesure que le givre progressait dans son corps. La morsure du froid est un très grand supplice qui tue lentement les cellules. Les gobelins ont tous fuis, sauf un, attaché au sol et hurlant à l'agonie. L'armure du chevalier disparu dans une fine explosion de petite particules argentée, comme si cette dernière éclata et il se retourna alors vers Kaoru, un bras dont la manche était rougie par le sang, pourtant il réussit à le lever pour offrir à la femme gobeline une frappe si féroce que le corps touché éclata, il avait utilisé le dépassement des limites malgré lui, et arrosé la pauvre Kitsune de ce liquide vert qu'il avait lui aussi sur lui. Essoufflé, presque à bout de force, il arriva encore à articuler quelques mots entre ses respirations.

- Tout va ... bien Kaoru ?



Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mer 24 Juin 2015 - 20:03

Promenade en Terre Inexplorée



Kaoru était donc en très mauvaise posture lorsqu’Alexander vint la sauver ; ses nouveaux vêtements avaient été mis en lambeaux, même si ils n’étaient déjà pas bien couvrants, on peut dire que pour la journée elle était devenue nudiste.
Le jeune avait récupérer la jeune femme en la collant contre lui le temps qu’il finisse de se débarrasser du chef et de sa cours ; beaucoup des membres du village avaient déguerpies après avoir vu la fin de leur patron ; la femelle qui s’était « occupé » d’elle avait été mise en morceau, au sens littéral du terme par le chevalier.

Jusqu’à présent, le champ de bataille était bruyant, et a moins de crier, communiquer s’avérait compliqué ; mais le calme était revenu et un très, très long silence commença à s’installer une fois les bestioles vertes parties et leur porc de chef mort.
Alex semblait fatigué et s’était blessé pendant ce rude combat ; après tout il était seul face à plus d’une centaine d’opposant, il était donc normal qu’il soit à bout de souffle. La renarde quant à elle, mise à part les aventures qu’elle venait de vivre était indemne, bon elle avait une sorte de liquide poisseux vert sur elle, mais ça importait peu pour le moment.




Tout va ... bien Kaoru ?




Le jeune homme avait du mal à articuler, il haletait, et semblait peiner à retrouver sa respiration normale. Kaoru emmena alors Alex dans la hutte la plus proche afin qu’il puisse un peu se reposer ; leurs ennemis ayant déguerpi, ils ne risquaient pas de se faire attaquer de nouveau.
La jeune femme « força » alors le chevalier à s’installer sur un lit de fortune, enfin selon elle, car cela semblait être le vrai lit des monstres qui vivaient ici. Une fois installé, elle posa sa main sur la joue du blond et força un sourire.



Oui je vais bien ! J’ai encore l’impression d’avoir les mains de se porcs sur ma peau, mais tout va bien. Grâce à toi !


La renarde essayait de blaguer afin de réconforter comme elle le pouvait Alexander.
Elle inspecta rapidement le corps de ce dernier avant de partir à la recherche d’alcool afin de pouvoir désinfecter ses blessures et ainsi favoriser un rétablissement plus rapide. Par chance, la personne qui vivait ici semblait fortement apprécier ce breuvage et pu de nouveau se réinstaller à côté du jeune homme.

Kaoru releva la manche du chevalier, sur son bras se trouvait une blessure peu profonde mais dont il ne fallait pas négliger pour autant ; elle déchira sa robe, un bout de tissu de plus ou de moins de toute façon elle n’était plus à ça près vu l’état globale de sa robe à l’heure actuelle, fit couler un peu d’alcool sur le tissu avant de l’appliquer sur la blessure de son ami. Elle fit de même avec les autres blessures.
Elle regarda ensuite la tête du blond, là où il avait été frappé au moment où elle avait été kidnappée, il avait essayé de se soigner lui-même car une sorte de pansement vraiment mal mis se trouvait à côté de la plaie ; d’un côté cela amusa la renarde mais elle commença alors à pleurer.



Je suis désolé … Tout ce qui t’es arrivé est de ma faute ! C’est après moi qu’ils en avaient. Si je ne t’avais pas suivi lorsque je suis sortie de l’académie, jamais tu n’aurais été blessé … Pardonne moi !


Les larmes coulaient à flot et Kaoru ne voulait pas regarder Alexander dans les yeux, elle se sentait tellement responsable qu’elle préférait éviter un quelconque contact visuel avec le jeune homme.



Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Mer 24 Juin 2015 - 22:17


Ca faisait du bien de se défouler, d'évacuer sa frustration sur des gobelins, et comme tout personne qui avait évacuer tout son stresse il se sentait soudainement détendu, enfin dans la limite du raisonnable bien sur.
Bon cela étant fait il avait bien besoin de se poser un instant pour reprendre son souffle, alors il ne dit rien et la laissa faire à sa guise, néanmoins il ne resta pas allongé longtemps et dés qu'elle s'éloigna un instant le blond c'était assit sur le rebord du lit, toujours silencieux.


Oui je vais bien ! J’ai encore l’impression d’avoir les mains de se porcs sur ma peau, mais tout va bien. Grâce à toi !

Le chevalier tira un petit sourire à l'attention de Kaoru à son tour, en regardant ses mains il se rendit compte que son armes était toujours dans le chef dehors, enfin elle n'irait pas bien loin … Il remarqua enfin qu'il était couvert de sang et de morceaux de gobelin et s'amusa tranquillement à en retirer deux ou trois avant le retour de la kitsune à ses cotés.
L'alcool sur une plaie, ça fait jamais vraiment du bien, il tira d'ailleurs une petite grimace qu'il étouffa rapidement continuant à la laisser faire, reprenant les derniers souffle qu'il lui avait manquer plus tôt. Et c'est la qu'elle commença alors à pleurer toute les larmes de son corps.


Je suis désolé … Tout ce qui t’es arrivé est de ma faute ! C’est après moi qu’ils en avaient. Si je ne t’avais pas suivi lorsque je suis sortie de l’académie, jamais tu n’aurais été blessé … Pardonne moi !

Le chevalier leva son bras non blessé et posa sa main sur le sommet du crâne de la jeune femme, pile entre les deux oreilles et la caressa un peu, tendrement. Alors elle l'avait suivit, il n'avait vraiment rien remarqué il faut le dire … En revanche qu'elle soit le déclencheur de tout ceci, il en doutait fort, bon, le coup sur le crâne, très certainement, mais le reste il l'a fait de son propre chef !

- Allons la seule chose dont tu serais la responsable est le coup que j'ai reçu à la tête lorsque tu as crié, le reste serait certainement arrivée avec ou sans toi, ta présence à juste accéléré les événements.

Il se releva tranquillement et se mit à rire, elle semblait vouloir détendre un peu l’atmosphère au début, alors il va utiliser la situation et les propos des gobelins à son avantage aussi.

- Et quel genre de petit ami laisse sa copine à un gobelin hein ?

Enfin, ce n'est pas comme si ils étaient un couple. Il leva ensuite la main qui avait caressé la déesse un peu plus tôt pour la poser sur l'épaule de Kaoru en lui adressant un franc sourire.

- Ne nous attardons pas trop ici, j'ai bien besoin de me nettoyer du sang de gobelins et toi aussi ! J'ai remarqué un lac un peu avant d'arriver ici dirigeons nous vers lui.

son avis ? En fait il l’entraînait tranquillement déjà derrière lui, faisant d'abord un détour pour récupérer sa lame dans le bloc de glace verdâtre et la rangea dans son fourreau, l'aura glaciale s'en allait enfin. Sa main se laissa aller dans le milieu dos de Kaoru tandis qu'il l'accompagnait vers leur prochain lieu, au calme, et il finit par lui dire une autre petite chose sur le chemin.

- Je pardonne facilement, je te laisse juger de ce qui serait bon à faire pour mon pardon.



Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Jeu 25 Juin 2015 - 0:26

Promenade en Terre Inexplorée



Alors que Kaoru pleurait, elle sentit quelque chose se poser sur sa tête, elle releva les yeux et vit Alexander posant sa main entre ses deux oreilles pour la caresser doucement, il essayait sans doute de la consoler et de la rassurer sur son non implication dans tous ce qui venait de se produire.




Allons la seule chose dont tu serais la responsable est le coup que j'ai reçu à la tête lorsque tu as crié, le reste serait certainement arrivée avec ou sans toi, ta présence à juste accéléré les événements.




Il est vrai que dit comme ça, pour le côté « rassure toi tu n’y es strictement pour rien », on repassera ; pourtant même si les paroles n’était pas forcement des mieux choisi, le ton de sa voix se voulait rassurant.
La renarde commença alors à sécher ses larmes, ce n’était pas elle de se faire consoler ni même à elle de se faire plaindre, celui qui devait attirer toute l’attention dans cette hutte c’était Alex ; c’était lui le plus mal en point dans l’histoire. Même si elle y était pour quelque chose, il fallait qu’elle pense a autre chose pour le moment et concentrer toute son attention sur le jeune homme, qui se releva et se mit subitement à rire.




Et quel genre de petit ami laisse sa copine à un gobelin hein ?




P-Petit ami ? A oui, c’est exact ; le « chef » avait prononcé deux fois ces mots avant de rendre l’âme. Il devait surement croire que les deux jeunes gens, vu la situation dans laquelle ils avaient été trouvé, étaient ensemble pour une virée des moins catholique dans les bois. Chose qui était, en réalité totalement faux ; ils se connaissaient, au début. Bon maintenant c’est une autre histoire ; comme on dit ce genre de chose rapproche.
La renarde, gênée,  voulut sur le moment frapper le chevalier à l’épaule, mais se ressaisit rapidement, se rappelant de l’état actuel du jeune homme.




Ne nous attardons pas trop ici, j'ai bien besoin de me nettoyer du sang de gobelins et toi aussi ! J'ai remarqué un lac un peu avant d'arriver ici dirigeons nous vers lui.




Il n’avait pas tort, un bon bain ne lui ferait pas de mal ; d’une part parce que ce truc gluant était de plus en plus désagréable et parce qu’elle sentait encore l’odeur et les sensations de l’autre pervers sur elle ; tellement que rien que d’y penser cela lui donnait des frissons.
Kaoru n’eut pas le temps de répondre qu’Alexander l’attrapa par la main et l’emmena à l’extérieur du campement anciennement ennemi. Ils marchèrent quelques instants avant de trouver finalement le fameux lac dont parlait le chevalier.




Je pardonne facilement, je te laisse juger de ce qui serait bon à faire pour mon pardon.




Comment ça ? C’était à la renarde de trouver comment elle allait faire pour se faire pardonner ? Mais elle ne connaissait pratiquement rien d’Alex, …, en fait elle ne connaissait rien de lui pour être exact. Comment pouvait-elle savoir ce qu’il fallait faire pour qu’il lui accorde son pardon ?
La renarde n’avait pas vraiment le choix cela dit, elle lui en devait bien une ; et une bonne même, il l’avait sauvé à la fois d’un kidnapping et d’un harcèlement sexuel bien poussé, pour pas dire un presque viol.
Alors que les deux jeunes gens s’approchèrent du point d’eau, Kaoru se mit alors à réfléchir à ce qui pourrait satisfaire le jeune homme. Elle fixa un long moment cette grande étendue d’eau lisse afin de trouver un semblant de réponse.

*Un lac c’est un peu comme un grand bain nan ?…
Au Japon il est fréquent de partager un bain entre deux personnes, ça permet de faire connaissance … Mais nous sommes tous deux de sexe opposés …..
Remarque ce serait comme un bain … mixte …*


L’hybride commença alors à se perdre dans ses pensées, et commença de nouveau à rougir. Décidément, il fallait qu’elle s’arrête de partir dans ses rêveries parfois, on pourrait la prendre pour quelqu’un de bizarre un jour ; si ce n’est pas déjà fait remarque.
Elle finit alors par se ressaisir en se tapotant deux fois les joues avant de s’adresser à Alexander.



J-je vais t’aider à de laver si tu le souhaite …


Se rendant compte de ce qu’elle venait de dire, elle commença alors à agiter ses mains dans tous les sens.



E-enfin ce n’est pas ce que tu crois ! C-ce ne sera pas facile pour toi surtout avec cette blessure …


Pourquoi ne pouvait-elle pas simplement rester naturelle, en n’ayant pas sur réagit à ses propres paroles, peut-être ne serait-il pas venu à l’esprit du chevalier des pensées déplacées ; MAIS NON, il a fallu qu’elle essaye de se justifier … chose qu’il ne faut jamais faire dans ce genre de moment.
Finalement la renarde soupira.



Je suis désolée, je ne sais pas comment je pourrais faire pour que tu me pardonnes, ni même pour répondre à ta question avant qu’on ne soit « interrompu » par ses horribles bestiole, comment je peux te prouver que je suis sincère …


Kaoru s’approcha alors timidement d’Alex.



S-si tu le souhaite je peux faire ce que tu veux de moi … je sais que ça peut te paraitre bizarre mais je te dois la vie … Tu dois me trouver idiote n’est-ce pas ? D’être si désespérée à ce point de devoir rembourser ma dette.


Ce n’est pas vraiment qu’elle avait une quelconque dette à rembourser au chevalier, mais comme il l’avait dit, s’ils devaient finir par se marier, il fallait bien que les choses soient claires entre eux deux. Elle avait déjà pu voir de quoi Alex était capable au combat, il était partit la cherché dans les bois, l’avait protégé alors que rien ne le forçait à le faire. C’était un type bien finalement, Kaoru s’en était rendu compte et elle comptait bien faire en sorte que leur entente soit bonne !


Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Jeu 25 Juin 2015 - 23:08


Le chemin ne fut pas si long pour atteindre le fameux lac, Arès s'était posé un peu plus loin en les voyants d'ailleurs, et il broutait tranquillement maintenant. Le chevalier lui continua à avancer vers l'eau, laissant partir sa main du dos de Kaoru pour contempler cette surface plane, brillante comme un miroir, et surtout calme.

- J-je vais t’aider à de laver si tu le souhaite …

Cette simple phrase le tira de ses songes et le fit se retourner doucement alors qu'elle semblait paniquer à nouveau et se perdre en justification diverse. Enfin elle n'avait pas complétement tords, avec sa blessure, bouger le bras était un vrai supplice. Enfin il commença à défaire les attaches de sa veste à une main, laissant son bras blessé au repos, pendant sur son flanc.

Je suis désolée, je ne sais pas comment je pourrais faire pour que tu me pardonnes, ni même pour répondre à ta question avant qu’on ne soit « interrompu » par ses horribles bestiole, comment je peux te prouver que je suis sincère …

En fait lui même ne le savait pas vraiment, il espérait d'ailleurs qu'elle trouve une solution par elle même … Elle finit pourtant par se rapprocher de lui alors qu'il en avait terminé avec ses boutons et qu'il relevait la tête.

S-si tu le souhaite je peux faire ce que tu veux de moi … je sais que ça peut te paraitre bizarre mais je te dois la vie … Tu dois me trouver idiote n’est-ce pas ? D’être si désespérée à ce point de devoir rembourser ma dette.

Il eut un grand sourire, chaleureux, il ne s'attendait vraiment pas à une proposition pareil. Mais en fin de compte ce n'était vraiment pas déplaisant, il manquait juste de virer deux ou trois morceaux de tissus pour quelle soit un peu plus présentable. Il commença alors à tenter d'enlever sa veste et sa chemise comme il le pouvait.

-Ça n'a rien d'idiot de vouloir rembourser une dette ...

Et il galérait, car il eut naturellement cette envie de bouger le bras et ce dernier lui hurla dans une décharge douloureuse le non qui fit se stopper net le blond dans son mouvement. Son regard se porta vers sa blessure dans un soupir et ensuite retourna vers Kaoru.

- Pourrais-tu m'aider à retirer donc ses vêtements pour aller piquer une tête dans l'eau ?

Bizarrement une fois aidé, la tâche s'avéra bien plus facile à effectuer ! En finissant donc dans son plus simple appareil il entra dans l'eau froide aussi tranquillement que ses origines pouvait le laisser espérer. Il se retourna, l'eau au niveau du nombril et tendit la main à Kaoru.

- C'est revigorant ! Rejoins moi ! En plus j'aurais besoin de toi pour mon dos, naturellement je m'occuperais du tien aussi ! On réfléchira après à quoi faire pour l'interrogation sur ta dette et la confiance d'accord ? Profitons simplement de ce moment !

Il s'immergea alors brièvement complètement et ressortit en secouant la tête, lâchant un grand soupir. Profitant allégrement de l'eau fraiche, mais aucun doute que de voire Kaoru profiter de l'eau aussi serait un moment fort !
Il se stoppa ensuite et la fixa du regard, attendant patiemment qu'elle vienne le rejoindre et qu'ils rompent le calme du lac ensemble. A deux l'agitation ne serais que meilleur et les vagues générées que plus grande et belle. D'ailleurs en la fixant comme cela, son regard reposa naturellement vers ses queues, ce qu'il avait envie de les caresser là tout de suite ...





Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Ven 26 Juin 2015 - 0:18

Promenade en Terre Inexplorée



Kaoru, après avoir aidé Alexander à se déshabillé se retrouva alors toute gênée (OUI ENCORE) en voyant le jeune homme dans sa tenue d’Adam. Ce n’est pas qu’elle n’avait jamais vu d’homme nu de sa vie, elle en avait déjà vu … un … son frère … mais en même temps est-ce que cela comptait vraiment sachant que déjà tout petits, ils prenaient leurs bain ensemble …
Bon rectifions un, c’était donc bien la première fois que la renarde, en dehors du cercle familiale, voyait un homme dans cette « tenue ».
Naturellement elle détourna le regard et voulut dans un premier temps s’enfuir lentement le temps que le chevalier finisse de prendre son bain avant de prendre la relève. Mais il y avait un problème, enfin deux ; d’une part il la regardait, du coup s’enfuir discrètement était déjà pas mal compromis ; de l’autre elle lui avait bien dit qu’elle ferait tous ce qu’il lui demanderait, et une Kitsune ne reviens jamais sur ses paroles, JAMAIS. Elle n’avait donc pas vraiment le choix, elle devait le rejoindre.

Alors que la jeune femme était plongée dans ses pensées, elle vit alors Alexander lui tendre la main d’un peu plus loin.



C'est revigorant ! Rejoins-moi ! En plus j'aurais besoin de toi pour mon dos, naturellement je m'occuperais du tien aussi ! On réfléchira après à quoi faire pour l'interrogation sur ta dette et la confiance d'accord ? Profitons simplement de ce moment !


La renarde n’avait donc plus vraiment le choix, il fallait se lancer ; elle posa alors ses mains sur l’arrière de sa robe afin de l’enlever avant de s’arrêter.

*Qu’est-ce que je fais …*

Kaoru se rappela alors tout ce qui s’était passé depuis le moment de leurs rencontre, c’est-à-dire il y a même pas une journée complète ; elle s’était retrouvée alors totalement nue face à lui pendant une longue période avant d’être enfin « sauvée » de ce cauchemar par les trucs verts, pour ensuite se retrouver dans une situation encore plus gênante que celle citée précédemment.
En gros maintenant elle n’était plus vraiment à ça près, il l’avait vu nue, « sous tous les angles » et de plutôt près, alors la voir se déshabillé n’était plus vraiment quelque chose de très grave.
Soupirant un grand coup, la renarde enleva alors le reste du tissu qui lui couvrait encore une partie de sa peau, sans accorder un regard au chevalier qui devait surement en avoir marre de l’attendre maintenant et sans pour autant l’empêcher de se sentir gênée en face de lui.

Prenant son courage à deux patounes, l’hybride s’approcha alors de l’eau couvrant comme elle le pouvait son corps ; Alex quant à lui semblait apprécier son bain car il s’était enfin immergé totalement avant de remonter tout sourire à la surface, fixant de nouveau la jeune femme qui entrait timidement dans l’eau fraiche.
Qu’avait-il à la regarder comme ça ? Quelque chose n’allait pas ? Elle était blessée et s’en était pas rendu compte ? Plein de questions passèrent dans l’esprit de la femme-renarde.

En entrant dans l’eau, un frisson ce fit alors sentir dans le corps de Kaoru lui hérissant tous les poils de ses oreilles et de ses queues, qu’elle avait sensible d’ailleurs.
Finalement, la renarde entra dans l’eau jusqu’à ce que celle-ci lui arrive jusqu’à la poitrine lui permettant ainsi de se détendre un peu plus que si elle était totalement à découvert.
C’est vrai qu’une fois habitué à la température de l’eau on y était bien, c’était même agréable, voir relaxant de prendre un bain frais.

La distance qui séparait les deux jeunes gens n’était pas très grande mais juste assez pour empêcher un quelconque rapprochement physique.
D’un autre côté c’était ridicule, car si ils devaient se frotter le dos mutuellement il y allait forcement avoir un contact physique, mais bon passons.

Commençant à trouver le temps long et pesant à cause du long, très long silence qui s’était installé depuis que la renarde c’était enfin décidée à aller dans l’eau, celle-ci, sans trop réellement savoir pourquoi, arrosa le chevalier. Peut-être avait-elle envie de détendre l’atmosphère pas si tendu que ça, mais pour rendre le moment encore plus bon enfant qu’il ne devrait l’être.


Ahah ! Tu as raison, c’est vraiment agréable un bain après toute ses aventures !


Kaoru avait maintenant oublié toute ses sensations de gêne et commença de nouveau à sourire, tout en s’amusant à arroser Alex qui, le pauvre, n’avait rien demandé.



Kaoru ♥
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Promenade en terre inexplorée. - Sam 27 Juin 2015 - 2:08


Et bien elle prenait tout son temps pour entrer dans l'eau du lac la demoiselle ! Enfin il n'était pas particulièrement pressé de toute façon alors elle pouvait bien trainer autant qu'elle le désirait !
Mais l'image de la renarde entrant timidement dans l'eau froide était quelque chose ! Tout à la fois perturbant et terriblement désirable. L'eau tremblait doucement autour d'elle à mesure qu'elle avançait tandis que le chevalier ne perturbait maintenant la surface qu'avec les gouttes d'eau tombant de ses cheveux pour rejoindre leur source.
Immobile il la fixait, souriant doucement, puis soudain son regard changea l'instant d'un instant à la vue de l'eau en chemin vers lui, il ferma les yeux et mit son bras devant ses derniers après le passage de l'eau, un peu ridicule !


Ahah ! Tu as raison, c’est vraiment agréable un bain après toute ses aventures !

Elle continuait et il n'arriva pas à retenir un rire, il retournait pour ainsi dire en enfance ! Puis soudain ce petite sourire malicieux sur son visage, il s'immerge et glisse près du fond, passant entre les jambes de la renarde puis remonte soudain derrière elle.
Il la saisit de son bras en forme, ceinturant juste en dessous de la poitrine la demoiselle et l'entraina plus loin dans le lac, sous l'eau. Après quelques instant il remonta à la surface avec elle dans son bras et rit.


- Ca c'est plus efficace pour mouiller !

Il continuait à rire puis laissa doucement sa main blesser atteindre une des queues de la kitsune, ce fut plus fort que lui, il avait envie d'en caresser une ! Alors il le fit, bien que ce n'était pas très insistant.

- Elles m'intriguent tellement, je me permet ! Je pourrais aussi toucher tes oreilles ?

Sous l'eau l'organe typique du renard avait une sensation très particulière, les poils se glissaient entre les doigts, pas exactement comme dans une caresse, plutôt comme si eux même cherchaient à se glisser autour de sa main, d’ailleurs toucher la peau en dessous s'avéra bien plus facile qu'il ne le pensait, il fit cela un peu sur chacune des queues avant de se ressaisir en riant. L'arrosant un peu puis grimaçant soudainement, la blessure ne s'envolait pas aussi vite que ses pensés pour elle … D'ailleurs elle saignait à nouveau un peu avec tout ça ! Mais il s'en fichait bien !

- On se sent comment lorsque l'on a deux queues comme toi ? Ce n'est pas trop dur pour s'habiller ? Parle moi en s'il te plait ...

Son bras n'avait toujours pas bouger, juste sous la poitrine, touchant donc cette dernière en la laissant reposer dessus, la main sur le flanc opposé à son coude, mais il souriait, riait d ela situation. Après tout, personne ne peut en pleurer, c'était trop beau, et amusant !




Invité
avatar
Invité
Re: Promenade en terre inexplorée. - Sam 27 Juin 2015 - 18:13

Promenade en Terre Inexplorée



Kaoru jouait donc tranquillement à arroser Alexander lorsque celui-ci l’attrapa avec son bras pour l’amener à un endroit plus profond du lac, profitant également de ce moment pour « l’arroser » à son tour en la plongeant dans l’eau avec lui, la renarde recherchait de l’air désespérément tandis qu’il continua sa route sur quelques mètres encore avant de finalement remonter.
Elle qui s’était efforcée à prendre un peu de recul avec le jeune homme, voilà tous ses « efforts » réduit à néant car ils étaient maintenant très proche l’un de l’autre, collé serait même plus exact.

*trop proche, trop proche …*


Voilà ce qu’elle se répétait dans sa tête, car oui pour le coup l’un comme l’autre était nu dans l’eau et comme dit précédemment, collé l’un à l’autre. A cause de qui ? Bah d’Alex, qui n’avait pas trouvé mieux pour l’arroser.




Ça c'est plus efficace pour mouiller !




Alors c’est vrai qu’il n’avait pas tort, même il avait loin d’avoir tort sur le coup, forcer quelqu’un à aller sous l’eau mouille beaucoup plus que de jeter de l’eau sur quelqu’un.
Cependant il y avait un petit problème, la jeune femme ne savait pas nager et de ce qu’elle avait pu s’apercevoir, elle n’avait plus pied à cet endroit du lac. Pour le moment, même si le fait d’être collé à Alexander tous deux dans le plus simple appareil était gênant, il lui permettait de rester à la surface et la soutenait, elle était donc en quelque sorte rassurée ; tant qu’il la prenait dans ses bras elle ne risquait pas de se noyer.
Mais cela ne dura pas éternellement, car, le chevalier ne trouva pas d’autre occupation que de toucher l’une des queues de la jeune femme, ce qui eut sur elle un double effet ; d’un côté elle fut surprise, car elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il pose ses, enfin sa main, sur cette extension de son corps ; mais de l’autre côté la renarde poussa un léger cri avant de poser rapidement sa main devant sa bouche, gênée, priant que le jeune homme n’ai rien entendu.




Elles m'intriguent tellement, je me permets ! Je pourrais aussi toucher tes oreilles ?




Oui peut-être que ses queues l’intriguait mais il aurait pu demander ! On ne touche pas une partie de corps de quelqu’un sans lui demander son avis avant !
D’autant plus que pour les kitsune, leurs queues sont très sensible au touché ; comparable à une zone érogène si vous préférez ; alors se permettre de la tripoter sans gêne …
Toujours est-il qu’après la question d’Alexander, Kaoru aurait largement préférer que le jeune homme touche ses oreilles plutôt que ses queues.
Tant que celui-ci continuait de caresser les deux organes de la renarde, celle-ci s’abstenait autant qu’elle pouvait de laisser sortir le moindre son de sa bouche ; elle voulut prévenir le chevalier de ce qu’il faisait mais elle en était incapable car celui-ci semblait être comme un gamin qui trouvait un nouveau jouet.

Illustration:
 

Elle voulut essayer de se débattre également, seulement si elle arrivait à se défaire de son emprise, elle se retrouverait donc dans une autre mauvaise situation, et elle se mettrait donc à paniquer et à couler, même si il y avait de forte chance pour que le chevalier vienne la sauver, mais même si au fond d’elle elle voulait sortir de l’étreinte du jeune homme, elle ne le pouvait pas ; question de survie.

Finalement et pour le plus grand bonheur de la jeune femme, Alex arrêta enfin de jouer avec ses deux queues, il arrosa de nouveau l’hybride toujours en riant, même si il grimaça légèrement après son geste.




On se sent comment lorsque l'on a deux queues comme toi ? Ce n'est pas trop dur pour s'habiller ? Parle-moi en s'il te plait ...




De quoi pourrait-elle lui parler, elle était devenue rouge d’embrassement et haletait à cause de ce qu’il venait de lui faire ; elle n’était donc pas forcement dans les meilleurs conditions pour répondre correctement à sa question.
Et puis que pouvait-elle lui répondre, elle a toujours vécu ainsi ; avec ses queues, même si elle avait gagné la seconde avec le temps ; c’était donc chose normale de vivre avec. Une fois habitué on ne s’en rend plus compte sauf lorsque certaines personnes s’amusent à les toucher.
Alors, essayant de trouver ses mots, elle répondit tant bien que mal à Alexander.



J-je n’en s-sais rien. Je vis avec d-depuis ma naissance … j-j’ai juste obtenu la seconde en atteignant l’adolescence …


La renarde essayait de reprendre un souffle et un rythme cardiaque normal.



P-pour mes vêtements je les réarrange p-pour pouvoir les enfiler et b-bouger avec sans problèmes. Elles réagissent tout comme les autres membres de mon corps, en fonction de mes émotions elles ne seront pas dans la même position de même pour mes oreilles … c’est exactement comme pour les autres animaux.


Kaoru regarda ensuite Alexander du coin de l’œil le visage légèrement empourpré.



Seulement, ne te permet plus de les toucher par simple curiosité … c’est une zone très sensible pour nous les kitsune … n-nous sommes peut-être mi- animaux mais tout comme les humains nous avons nos endroits sensible aux stimulations tactiles …


La jeune femme s’accrocha d’avantage au bras d’Alexander de peur qu’il décide de la lâcher ; et décida de changer comme elle le pouvait de sujet.



Ramène moi au bord s’il te plait … je ne suis pas à l’aise si je ne touche pas le fond …


Elle était contente d’avoir pu s’amuser un peu mais si elle pouvait être plus proche de la terre ferme elle pourrait profiter d’avantage et continuer à s’amuser en reprenant une double mesure de sécurité envers le chevalier.


Kaoru ♥
Promenade en terre inexplorée.
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Promenade en terre inexplorée.
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page