Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

X-Files, le retour. [Aleks]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: X-Files, le retour. [Aleks] - Sam 6 Juin 2015 - 14:02
Le hurlement du Lycan résonna de tout le complexe, alors qu'une nouvelle vague de douleur surpassait ses capacités anesthésiantes. Déferlant comme un flot tumultueux et amer. Ses poings se serrèrent. Ses doigts craquèrent sous la pression. Ses avant-bras se contractèrent, puis se tendirent, alors qu'il poussait un ultime grognement, achevant la complainte lugubre qui accompagnait l'exposition de sa souffrance. Son torse s'était soulevé, alors qu'il grondait, afin de retomber lourdement à l'endroit initial où il se trouvait. Sa voix, haletante, s'éleva difficilement.

« — C'est l'avantage de n'être personne. Je peux faire ce que je veux. »

Les propos s'étaient faits plus cinglant qu'il ne l'aurait voulu, à cause de la douleur encore brûlante. Pourtant, en cet instant, il avait l'impression que ses forces lui revenaient progressivement. En prenant appui sur le mur derrière lui, il se séparait de Clarke en entamant une rude ascension, son corps lui donnant l'impression qu'il allait exploser en morceaux au moindre faux pas. Ses jambes tremblantes ne tardèrent pas lui faire défaut, mais il avait déjà atteint son objectif. Elles servaient désormais plus de cale que de membre à part entière. Son dos était appuyé contre la paroi, alors que son torse se gonflait au gré de son souffle maladroit. Il prit un moment pour se remettre de l'effort, son regard se perdant dans le vague un instant. Il se raidit légèrement, en voyant une araignée noire, des tâches rouges sur le dos, dans le coin opposé. Une araignée dans un complexe scientifique hyper sécurisé ? N'était-ce pas assez curieux ? La précaution et la rigueur des chercheurs ne devait-elle pas palier à ce genre de problème ?

Il se serait bien mis à paniquer, si seulement l'énergie physique et mentale ne se faisait pas si rare. Le silence dans son esprit était presque apaisant. Pas de personnalité secondaire, ou des murmures émissaires de la folie, pour perturber le cours de ses pensées. A vrai dire, c'était préférable, vu l'état dans lequel il se trouvait. Le Britannique avait l'impression d'être en lambeaux. Lessivé, siphonné. Les impacts encaissés laissaient des séquelles certaines, bien que son corps guérisse en apparence. Il pouvait presque revivre le moment où les premières balles avaient déchiré sa chair, son sang chaud et poisseux se répandant dans son pelage sombre. La simple évocation de cet instant le fit vaciller, alors qu'il émettait un nouveau grognement inquiétant, se redressant progressivement et avec toute la peine du monde.

Il ne pouvait pas crever comme un rat dans ce trou, de toute évidence. N'était-il pas le Prédateur Alpha ? Bien trop d'opportunités s'offraient à lui. Après tout, ce bain de sang n'était-il pas la preuve ultime que personne n'avait la main mise sur lui ? Il était libre. Enfin. Plus de chaînes. D'entraves. De remords. De responsabilité. Curieusement, il se mit à jubiler. Ces sordides idées donnaient naissance à des scènes aussi morbides que plaisantes, alors qu'il braquait son regard féroce sur la Gorgone. D'un coup d'oeil, il examinait la plaie, d'où il se trouvait. Alors, il s'écarta du mur tout en y conservant appui d'une main, ses épaules avachies sur elle-même, les blessures qui l'accablaient l'empêchant de prendre la posture dominatrice dont il disposait à l'habituel.

« — T'as encore tes deux jambes ? Lève-toi. On bouge de là. »
Code by Rain
♦ Rose ou chou ? : rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 359

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1855/2000  (1855/2000)
Votre domaine: La Vision
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: X-Files, le retour. [Aleks] - Sam 6 Juin 2015 - 19:44



X-files, le retour



Moi qui pensais me prendre un vilain coup de patte dans le ventre, je n'eus le droit qu'à quelques cris déchirants. Et ce n'était pas plus mal, si je tombais sur le dos, les morceaux de verres restant se seraient probablement enfoncé que d'autant plus. Le lycan obtempéra, il n'avait pas trop le choix. Mais c'était la meilleur solution. Travail achevé, j'observais maladroitement la peau se reconstituer, petit à petit. Vraiment intéressant comme spécimen. Le corps d'Aleksander remua, m'obligeant à m dégager à mon tour pour le laisser libre de ses mouvements. Bougez de là ? J'étais pour l'idée en effet, mais je devais retirer  ses affreuses choses dans mon dos, avant que les plaies ne s'infectent. A  genoux, mon dos se cambra pour m'obliger à me tenir droite pendant que  je passais les main dans mon dos. Premier corps trouvé.

-  Tu n'es pas"personne". Tu es Aleksander. Le méprisant serveur de cette cafétéria infecte. Ne  .."  


Je n'avais pas le bon angle d'entrée de la matière dans ma chair, ce qui, lors de l’extraction abîma d'autant plus ma peau, m'obligeant à  serrer les dents pour ne pas gueuler de douleur. Mais qu'importe. Je ne pouvais garder cela dans le dos. La femme porc-épique ? Ce n'était pas moi. J'étais une gorgone. Et les gorgones ne craignent pas la douleur me répétais-je, en enlevant un second morceau de verre. Mon souffle se faisait plus haletant, à chaque fois que mes doigts se refermèrent sur chacun des morceau dans le but de les retirer.  Le troisième fut extrait à son tour. Les morceaux étaient pas assez profond pour me faire renoncer. Ou peut-être si, le dernier loger entre mes côtes. Je ne pus retenir un grognement lorsque je parvins à l'extraire en biais, m'obligeant à me tordre le bras pour dégager le verre sur tout sa longueur. Du sang dégoulinait sur mes mains, comme un robinet mal fermé. Les mains posés sur le sol, je tentais de calmer mentalement mes douleurs. Tout ca, c'est dans la tête. Si tu parviens à te dire que tu n'as pas mal, alors tu n'as pas mal. Passant mes deux bras dans mon dos, je retirais une partie de mes vêtements pour me débarrasser de ces choses répugnantes avant d'activer le bracelet qui comportait cinq tenues et le déclencha. Ils apparurent sur moi, recouvrant ma peau d'un vêtement qui se voulait immatérielle au préalable. Une chemise noire légèrement échancrée de couleur noire me rhabilla. Au moins avec cela, les auréoles béantes de mon dos seraient dissimulés quelques temps. Contrairement au lycan, je ne me régénérais pas, moi.

- "Personne" est invisible, il ne compte aux yeux de d'aucuns  êtres. Tu n'es pas lui. "  


A mon tour, je posais les mains sur le sol mais contrairement au lycan, je ne me relevais pas et m'approchais des cadavres, tour à tour, flanquant mes mains sur les troncs et les poches répartis ici et là.  Mes sourcils se froncèrent lorsqu'en me redressant, je me sentis vaciller légèrement. . Le vertige ? J'aurais aimé, avant que l'on parte, récupérer les données et les recherches qui avaient été faites par ces scientifiques. Mais je n'avais ni les compétences, ni la foi pour perdre mon temps à faire cela. Au bout du quatrième cadavres, mes doigts trouvèrent contre la cuisse de l'un des morts un petit objet métallique. La seule chose qui me restait ici, était de faire brûler le bâtiment, et avec cette chose à flamme, ca serait chose réalisable.  Il fallait que l'on supprime les traces et le carnage. Faire croire à un incendie, personne ne viendrait vérifier les dégâts. Et personne n'aurait idée de reprendre cet endroit pour des recherches. Mon regard se posa sur les escaliers pendant que mains sur le sol, je me redressais comme je le pouvais et me dirigea vers le repenti. Une fois près de lui, je pris sa main et posais dedans la flamme-allume-cigarette.

- Fais apparaître la flamme magique."  


Demandais-je au lycan, sur un ton qui ne se voulait pas trop autoritaire, tout en tournant la tête pour lui montrer les cadavres. Mieux valait-il se faire discret sur nos agissements.

© Ethan
Invité
avatar
Invité
Re: X-Files, le retour. [Aleks] - Lun 8 Juin 2015 - 15:48
Sa tête lui faisait un mal de chien. C'est comme si un forgeron avait eu l'ingénieuse idée de mettre le crâne du Lycan entre l'enclume et son marteau, et qu'il battait l'os comme il l'aurait fait avec du faire. Les réguliers battements de douleur blanche se propageaient à travers son esprit, insoutenables. Le contact de sa main avec le mur en acier froid et rendu poisseux par le sang était la seule chose qui le maintenait lié à la réalité. Comme si le contact avec elle s'amenuisait au fur et à mesure que de brutaux vertiges l'assaillaient. Quand bien même il régénérait, le liquide vital carmin qui s'était écoulé de ses plaies ne réapparaissait pas magiquement, lui. Il lui restait sans doute peu de temps avant de lamentablement s'effondrer. Le Britannique scrutait les agissements de Clarke, dubitatif devant son auto-mutilation. Quand bien même les plaies se seraient infectées, un passage à l'Infirmerie et tout serait terminé, non ? Pour sa part, retrouver son lit et dormir pour les jours à venir auraient suffit.

Ou alors, ces maux lui venaient des dernières paroles de la Gorgone. Il n'appréhendait pas cette idée. Après tout, ça n'avait aucun sens. Il n'était bel et bien personne, en cet instant précis. Vasilis, Aleksander, cela importait-il réellement ? Celui qu'il était supposé être était fragmenté. Dispersé aux quatre vents. Et le seul moyen de retrouver son intégrité, c'était de poursuivre sur la voie du massacre. Du bain de sang. Chaque fois qu'il déchirait avec ses griffes, réduisait en lambeaux espoirs et avenirs, s'abreuvait des souffrances et dévorait les autres, il lui semblait être plus entier. Comme si consommait d'autres individus lui octroyait le droit d'exister pour de bon. Et, par preuve d'un égocentrisme terrifiant, cela ne dérangeait nullement le Repenti.

APrès tout, si il les dévorait tous, c'est qu'ils étaient faibles. Inaptes à survivre. Ne seraient-ils pas mort un jour ou l'autre ? Sans aucun doute. Désormais, ils avaient atteint, d'une certaine façon, l'éternité. Leurs corps, broyés et déchirés, alimentaient la Bête. Bête qui, elle, survivrait encore des centaines, des milliers d'années. En un sens, n'était-ce pas la plus belle mort qui puisse être ? Ils oeuvraient pour la postérité. Bien qu'étant des vermines, de misérables insectes, ils devenaient une partie d'un avenir resplendissant et prometteur. N'était-ce pas de la clémence, en fin de compte ?

Pourtant, il n'avait dévoré aucun des cadavres. Sa soif de combat, son excitation, l'avait poussé au massacre pur et simple, sans chercher à se nourrir. Ce n'était pas la faim qui l'avait poussé à entrer dans cette frénésie meurtrière qui était si caractéristique, chez lui. En fait, plus il y pensait, plus il se rendait compte qu'il avait pris un plaisir fou à se déchaîner comme une Bête sauvage. C'est comme s'il avait immergé sa tête dans l'eau, se laissant porter par ses instincts, rendu sourd par la surface aqueuse vis-à-vis des cris horribles et stridents poussés par ses proies qu'il déchirait comme du papier. Son regard semblait s'aiguiser, la lueur de cruauté et de folie au fond de ses iris féroces s'illuminait à nouveau, semblable à un véritable brasier, cette fois, alors que son torse était secoué de tremblement, les répliques se multipliaient alors que le Britannique découvrait qu'il jubilait. La Gorgone lui présentait un briquet. Et elle attendait de lui qu'il l'allume. Se fendant d'un sourire carnassier et angoissant, il inclina légèrement la tête, en se redressant progressivement.

« — Je ne ferai pas le ménage. Tu ne feras pas le ménage. Qu'ils découvrent enfin ce qu'il se trame à leur insu. Que ces vermines se préparent. Je ne me suis jamais senti aussi bien. Je me casse d'ici. »

Ceci dit, il se séparait de sa partenaire, sans se défaire de son rictus lugubre. Sans un regard en arrière, s'enfonçant profondément dans ses pensées, alors qu'il errait lamentablement vers l'escalier, amorçant son ascension vers la liberté. Il n'avait rien d'autre à lui dire. Plutôt confus, il n'arrivait à définir clairement ses intentions. Ceci dit, une chose était certaine : il espérait bien que tous apprennent ce qu'il avait fait. Car il continuerait sur cette voie du bain de sang jusqu'à ce qu'il complète son évolution. La Bête se repaissait de la violence et des morts qui jonchaient la voie empruntée par son hôte.

Qui, enfin, ressortit à l'air libre après avoir déambulé dans les couloirs de l'hôpital psychiatrique, emplissant ses poumons d'un air pur, qui le rendit nostalgique.

Car l'atmosphère nauséabonde du sous-sol, où bien trop de sang avait été versé, lui manquait déjà. Ses idées prirent un peu plus forme, solidifiant ses certitudes.

La voie du meurtre semblait la plus adaptée pour accompagner l'évolution du Prédateur Alpha.
Code by Rain
♦ Rose ou chou ? : rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 359

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1855/2000  (1855/2000)
Votre domaine: La Vision
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: X-Files, le retour. [Aleks] - Mer 10 Juin 2015 - 7:26



X-files, le retour



Ma tête se pencha sur le côté, observant les faits du lycan. Partir, en laissant le bordel ici ?Cela ne me plaisait que trop peu. Voulait-il que l'on se fasse remarquer? Ce n'était pas tellement mon but, ou du moins, pas de suite. Je voulais attendre avant de faire connaitre mes agissements. Attendre d'avoir un niveau suffisamment élevé pour quitter l'académie après en avoir tiré ce que je voulais. Je ne partirais pas seule non. Je comptais bien emmener dans ma "chute" plusieurs d'entre eux. Des futurs renégats, je savais que beaucoup d'entre eux, parmi les académiciens étaient aptes à rejoindre nos rangs.  

Dodelinant de la tête, je suivais du regard la silhouette du lycan qui venait de me tourner le dos pour sortir de là. Il me laissait là ? Avec cette allume-flamme dans les mains? Je fis la moue, baissant le nez sur cet étrange objet et l'ouvrit avec le pouce. Le capuchon se souleva, laissant place à une étrange fabrication à roulette. Retroussant le nez, je pris l'objet entre mes deux mains et tenta de faire rouler la petite roulette de métal d'un geste, avec mes deux pouces. La galère totale. Une étincelle, mais pas plus. Surprise par ce que je venais de produire, mes deux mains s'écartèrent vivement, comme si l'étincelle avait pu jaillir  pour venir  manger mes bras. Mais rien, elle ne fit rien, se contentant de disparaître  aussi rapidement que lorsqu'elle était apparu, alors que la petite masse métallique tombait dans le fluide sanguin déversé  sur le sol. . Je n'avais plus tellement envie de le ramasser, désormais, pensais-je, en le lorgnant salement.

-  Aleksander !"  


Dans un soupire, je montais quatre à quatre les marches afin de rejoindre ce dernier. Mais contrairement à lui, je m'engouffrais au premier étage. Trouver la salle de surveillance était la chose la plus facile qui soit, je n'avais qu'à aller dans la salle la plus étrange et remplie d'engins électroniques. La chose la plus dure en revanche, fut de tenter d'esquiver les cadavres, jonchant le sol. Découpé pour la plus part, transpercer, explosé. Tout n'était que sang et ramassis de détritus humains. Notre entité aux cheveux bruns étaient venus ici, dirait-on. Mon visage se décomposa, lorsque face à moi, tous les engins semblaient fonctionnels. Et j'étais censé faire comment moi, pour détruire les traces de notre passage? Ca devait marcher comme un être humain. Un cerveau, des membres, un cœur. Je devais détruire le cœur et le cerveau.Logiquement, tout était rassemblé en un seul lieu, pensais-je, en me baissant pour observer les fils qui allaient ici et là. Logiquement, le truc ou on regarde les images n'est qu'un membre... Le doigt tendu, je suivais les fils, jusqu'à ce qu'ils se rendent sous la table pour rejoindre un énorme bloc métallique qui clignotait. Il prit cher. Vraiment, le pauvre. Il venait de se faire éclater la tête avec un autre bloc métallique que je venais de saisir, de soulever et de fracasser dessus. Puis avec une chaise. Je ne connaissais pas ses engins, qui aurait cru qu'on pouvait les détruire de l'intérieur ?

Le boulot achevé, je fis mine de sortir, saisissant au passage la bouteille de Vodka qui trônait sur le bureau. A  la manière d'un vieux canard boiteux, je remontais les escaliers pour remonter à la surface. Je pris une veste, sur l'un des gardes et l'enfilais par dessus mes affaires. J'aurais pu me faire soigner, dans le camp des renégats. Mais Aleks aurait surement posé des questions sur le lieux et les gens s'y trouvant. Peut-être n'était-il pas encore près, ace que je l'y emmène. Mais j'avais foi. J'avais foi en son besoin de tuer, foi en sa capacité à comprendre que chez les académiciens,il ne serait que brider et devrait changer pour leur plaire. Et pourquoi ne pas vivre simplement comme on le souhaitait? Il était un allié de choix, alors je comptais bien, tôt ou tard lui en faire part.


Dehors à mon tour, je rejoignis le lycan qui semblait se les peler afin de reprendre notre marche. Nous rejoignîmes le passeur, qui étonné de nous voir couvert de sang exigea des explication. Je me mis à rire, expliquant que nous avions tués des cochons, pour le bien d'une mission. Le passeur fronça les sourcils, mais dès lors qu'il vit la bouteille de Vodka, se décida à fermer les yeux. Il ronchonnait, car elle n'était aps entière, mais bon. Ca semblait lui suffire non ?

Le dos douloureux, je me tenais raide sur l'embarcation lorsque celle-ci se mit à avancer.J'avais hâte que l'on rejoigne l’académie. Je commençais à avoir faim..

© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: X-Files, le retour. [Aleks] - Dim 28 Juin 2015 - 15:40

Pas tant X-Files que ça au final, ça s’est vu quasiment dès les premiers posts ! Amener Aleksander pour une mission furtive, c’était déjà se fourrer le doigt dans l’œil. Reste que bien entendu, l’efficacité derrière est réelle et permet à Clarke de… récupérer des infos, peut-être. À moins que tout cela n’ait servi à rien ? Ah… à moins qu’il ne reste encore quelques cellules de Kim sur le corps de Clarke… pour le ressusciter, tout ça. Peut-être.

Si j’avais une chose à dire, un petit conseil à vous donner, ce serait celui-ci : donner un peu plus de place aux humains, leur donner plus de caractère, plus de présence et de charisme. Ils ne sont pas tous stupides, pas tous froussards… et pire encore, je pense que pour protéger leur vie, s’ils se sentent en danger, ils n’hésiteraient pas à tirer. Même pas une seconde. Plutôt que de les prendre pour des gardes idiots qu’on voit au cinéma, il faudrait aussi en assimiler certains à… James Bond par exemple. En fait, à force de les prendre pour des attardés inutiles et faibles, Clarke et Aleksander finiront par se faire avoir !

Aleksander, un petit message pour toi : ce message http://www.deus-academia.com/t5754-x-files-le-retour-aleks#86176 m’embête un tout petit peu, dans le sens où il ne fait pas du tout agir Aleksander, mais uniquement le PNJ Nelgaroth. Je sais que le repenti est blessé et ne peut rien faire pendant ce temps, mais je trouve ça dommage… même si c’est très gentil par rapport à Clarke, parce que ça lui donne du contenu et ça lui permet d’avancer !

On attend bien sûr de voir la suite, avec Nelgaroth, pour comprendre un peu ce qu’il fait et pourquoi ! On reste dans le flou avec la fin que vous nous proposez !

Clarke Griffin : 815 xps
Aleksander Anderson : 785 xps

Xps attribués : Yep ^^
X-Files, le retour. [Aleks]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» X-Files, le retour. [Aleks]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Banlieues :: Zone interdite aux civils :: Centre d'étude des phénomènes paranormaux-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page