Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Tout oublié

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 854

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Tout oublié - Lun 25 Mai 2015 - 22:03


Tout oublié


Minuit passé. Alors que toute l’académie dort, que les couloirs sont calmes et que les esprits se reposent après une journée riche en rebondissements, deux jeunes filles sont encore éveillées. Dans leur chambre, veilleuses allumées, elles discutent dans la joie et la bonne humeur, fêtant notamment la miraculeuse promotion de Maya Tensho au sein du conseil des élèves… chose qu’aucune des deux n’aurait même pu imager dans leurs rêves les plus fous. Leurs rêves ou leurs cauchemars, d’ailleurs. Comment est-ce qu’une telle idée a pu germer dans l’esprit de la Présidente du conseil ? Pourquoi les directeurs n’ont-ils pas mis leur veto sur cette décision ? Maya, descendante d’Isanagi Tensho… Peut-elle vraiment intégrer un organisme décisionnel si important de l’Académie ? Avec Yanina Lando, elles en ont énormément débattu, et cela fait bien quatre heures qu’elles papotent à ce sujet.

- Ah ! Mais Yanie ! Tu es vilaine de dire ça ! fait Maya, après avoir gonflé les joues pour faire mine d’être agacée. Attends un peu, tu vas voir…

Et voilà la toute nouvelle Déléguée de Communication qui se lève de son lit, vêtue d’un simple minishort et d’une chemise blanche, qui s’approche du matelas occupé par Yanina et qui… saute sur le lit et se met à califourchon sur sa camarade de chambre et amie, alors que celle-ci était tranquillement allongée sur le ventre. Profitant de l’effet de surprise, elle agrippe les poignets de la jeune fille, puis ramène ses bras dans son dos pour bloquer ses mouvements défensifs.

- Alors, elle est crédible la membre du conseil, n’est-ce pas ? Allez, dis « oui », sinon, je ne te libère pas. Et je te chatouille en prime.

Toute l’école n’est au courant que depuis quelques heures… et elle-même n’a pas été prévenue tout de suite. Qu’on lui annonce ça, comme ça, au détour d’un couloir… ça lui a fait tout drôle. Elle, Maya Tensho, fille normale et banale, moins forte que la plupart des Académiciens et pas intimidante pour un sou, être choisie pour occuper ce poste important… c’est fou. L’éventualité lui avait pourtant déjà traversé l’esprit, quelques jours plus tôt, pendant la fête de la Saint-Valentin. Elle en discutait avec quelqu’un… elle ne sait plus exactement qui – à cause de l’alcool, elle s’était pourtant juré de ne plus en boire – mais quelques bribes de conversation refont parfois surface dans ses pensées. « Devenir membre du conseil pour libérer l’Académie de tous ceux qui transgressent les règles… de tous ces abrutis, fous dangereux qui ne respectent pas les préceptes de Deus ou qui agressent leurs camarades sans autre raison que leur plaisir personnel, leur jalousie et leur désir de violence »…

Nommée, elle se demande si elle sera capable de mettre en application ses pensées ou si elle devra revoir ses ambitions à la baisse. L’émotion avait beaucoup joué… mais pour ce poste, les sentiments doivent être mis de côté pour le bien de tous, n’est-ce pas ? Elle ne peut décemment pas « attaquer » l’Académie de l’intérieur pour en « supprimer » tous les gêneurs… c’est impensable. Ce serait faire le jeu des renégats et perdre un temps précieux dans le véritable objectif : protéger les humains. Et pourtant… quelque part… si les abrutis sont maîtrisés à temps, s’il est possible de les faire rester sur le droit chemin pour qu’il n’y ait plus aucun renégat… le jeu en vaut la chandelle.
Pendant que les autres combattraient les renégats, elle s’assurerait que plus personne ne les rejoigne… plus jamais.

Pendant ce temps de réflexion, Maya chatouille Yanina… pensive.
Elle cesse rapidement, mais reste perchée sur sa camarade.

- Vraiment… je me demande si je le suis. Crédible. fait-elle en relâchant légèrement sa prise, sans s’en rendre compte. On verra bien avec le temps, c’est sûr… je serai déjà fixée pendant la réunion de présentation, demain… mais je ne peux pas m’empêcher de penser à ceux qui m’ont précédé. Aidan… Atios… Weiss… Rain… des personnes de grande valeur. Yanie, toi qui me connais, tu sais bien que je ne suis que… « Maya ». Qu’est-ce que je suis comparée à ton maître, Rain ?

Rain, une enseignante de combat rapproché, une divinité quasiment accomplie…
Maya ne souhaite pas spécialement être rassurée… elle attend plutôt de l’honnêteté. Yanina connaît bien sa camarade maintenant, elle sait qu’elle est normale, pas spéciale… pas plus forte que ça. C’est elle qui a le meilleur regard pour juger et pour comparer. Que doit faire Maya ? Sur quels points doit-elle travailler pour être à la hauteur ? Lui faudrait-il… un entraînement spécial, plus difficile que jamais ?
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Mar 26 Mai 2015 - 18:59




Quelques jours seulement après cette fameuse st valentin, Yanina était encore éveillé avec sa nouvelle camarade de chambre qui n'était autre que Maya. Elle repensait à tout ce qu'elles avaient pu traverser jusque là alors qu'elle faisait la discussion à Maya dans un même temps. Discussion qui était portait principalement sur la nomination de sa dite camarade au poste de membre du conseil des élèves. Elle ne savait pas si elle était envieuse de cette position ou bien admiratrice. C'était comme attribuer un haut rang, être une personne importante mais, d'un autre côté, il y avait tant de contrainte à côté qu'elle hésitait entre ces deux sentiments. Puis au fil du temps elle ne put s'empêcher lâcher un petit pic d'humour.

- Je me demande quand même si tu serais crédible à ce poste... si tu étais la présidente de la cantine ça ferait déjà tout de suite un peu plus crédible. Fit-elle avec un petit sourire narquois inscrit sur le coin de son visage.

La réaction se fit immédiate mais elle ne s'attendait pas à ce que ça aille au-delà des paroles. Alors qu'elle était tranquillement allongée sur son lit, sur le ventre et coussin au niveau de sa tête, elle sentit soudainement un poids supplémentaire au niveau du dos en plus de se faire attraper les poignets. Elle nu put s'empêcher de lâcher un petit cris de frayeur... tout ce qu'il y avait de plus féminin et aiguë, d'ailleurs elle avait encore du mal à se faire à cette idée mais les faits étaient là.

- Alors, elle est crédible la membre du conseil, n’est-ce pas ? Allez, dis « oui », sinon, je ne te libère pas. Et je te chatouille en prime.

- Alors ça, sûrem... ah non pas ça ! Fit-elle en essayant en vain de se débattre pendant quelques secondes.

Maya le savait qu'elle avait horreur des chatouilles, cette sensation horrible qui vous obligez à rire alors que vous en avez pas forcément envie. Finalement elle remis sa tête contre son oreillers, attendant la sentence que Maya allait lui faire subir. Sentence qui ne tarda pas à venir, elle enfonça encore plus son visage sur le coussin pour étouffer le bruit du mieux qu'elle pouvait pour éviter de trop se faire entendre, on ne savait jamais qui pouvait passer dans le couloir, un prof, un surveillant... qui ne manquerait pas de remettre dans le droit chemin malgré qu'il y ait une membre du conseil des élèves dans le lot.

Et alors que la torture venait de cesser, Maya lâcha un peu prise au niveau des poignets et écouta ce qu'elle disait. Elle voyait bien que son amie doutait d'elle-même, qu'elle avait un petit manque de confiance en elle et c'était normal en étant nommé à ce genre de poste, Yanina aurait sans doute fait pareil. Elle aussi se serait sûrement demandé si elle aurait été à la hauteur, si elle était vraiment digne de confiance, digne d'être élevé au même rang que son maître.

- ... Qu’est-ce que je suis comparée à ton maître, Rain ?

Alors qu'elle avait à peine finit sa phrase, Yanina s'était retournée pour être face à Maya et pouvoir prendre le dessus, avec son esprit qui semblait être au-delà des étoiles c'était plutôt facile à vrai dire. Les positions étaient donc inversées, à ceci près que cette fait Yanina s'était penchée vers l'avant jusqu'à coller sa poitrine sur son dos (surtout parce-qu'elle n'avait pas encore bien établie les distances entre sa nouvelle poitrine et son ancienne... qui... disons-le, est plus épaisse qu'avant, et ce qui était logique, vu qu'avant elle n'était pas vraiment comme ça) et les bras écartés bien loin l'un de l'autre. Elle s'approcha de manière à pouvoir lui chuchoter à l'oreille.

- Comparée à mon maître tu es encore bien loin de pouvoir la battre. Puis elle lâcha prise avant de s'asseoir en tailleur sur elle avec son maigre poids.Mais tu l'as dis, tu es toi et plus tard tout ceux à l'académie diront sûrement " Elle c'est Maya " et non son successeur. Enchaîna-t-elle avec un ton qui se voulait rassurant.Ce qu'il te faut c'est la confiance. Et peut-être une once de violence, mais pas trop quand même, je ne voudrais pas être une femme battue. Finit-elle en rigolant.

Maintenant qu'elle y pensait... enfin elle le savait mais n'y avait pas songé un seul instant, c'était elle qui était en position de force, elle commença par poser délicatement ses mains sur le dos de Maya avant de les balader un peu partout sur le dos avant d'aller au niveau des côtes tout en lui disant "Tu te souviens de ce que tu m'as fais subir il y a quelques minutes ?" Dit-elle sur un doux ton qui respirait la fausse douceur et la vengeance... en tout cas... c'est la bonne humeur qu'elle voulait continuer d'étendre dans ses paroles et ses actes. Elle ne voulait pas faire subir à Maya toute la peine et l'inquiétude que portait l'élève au maître... Toutes ses rumeurs... Rain n'aurait jamais tournée le dos ainsi à l'académie, pas sans lui dire.
Non, Maya ne sera jamais une renégate et ne fera pas partie de ceux qui déserte et non Rain n'est pas une traîtresse et elle réussira à le prouver. Elle la retrouvera et lui demandera des explications avant de la ramener là où elle devrait être, à l'académie et non ailleurs. Yanie se faisait un sang d'ancre pour Rain, mais ça, elle voulait le garder pour elle, du moins pour l'instant.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: Tout oublié - Mer 27 Mai 2015 - 0:01



Tout oublié



Quel étrange sentiment que de se sentir trahis, faux. Quelque chose clochait, c'était indéniable. N'ayant pas réussis à trouver le sommeil,j'étais sortie de la chambre que je partageais avec bon nombre d'académicien pour m'enfuir, me vider la tête ailleurs. Plus tôt dans la journée, en allant chercher l'un de mes coéquipier sur terre, j'avais découvert une chose peu ordinaire sur l'engin électronique. Alors que je tentais un selfie avec un vers de terre, des photos de moi-même, et pire, accompagné d'une fille au cheveux bleus s'y trouvait. Nul doute, je la reconnaissait, c'était la petite Tenshô. Comment ignorer son existence alors qu'Isanagi.. Pincement de lèvres. Bordel, mais dans quel foutu pétrin tu nous avais emmené. Toi notre chef, voilà que tu péris si piteusement ? Claquement de langue agacé. Un nouveau soucis à gérer dorénavant. Encore heureux que Jhoken lui avait survécu. Il en faudrait plus à cette vile créature pour trépasser, ça, j'en étais certaine. Mais tout de même. Un pilier en moins, je me demandais comment allait évoluer la chose. Allions nous avoir une "promotion" de nouveaux renégats comme décisionnaires ? Mais pour l'instant, je me trouvais à l'académie, alors je laissais les problèmes de renégat en dehors. Je voulais savoir ce qu'il s'était passé, là, dans ma propre vie.

Instinctivement, mes doigts parcourèrent l'écran dit "tactile" de l'engin pour se stopper sur des clichés. Des images figées, représentant deux personnes semblant très.. Heureuse ? Si je ne me connaissais pas si bien,j'aurais juré que sur mon regard, on lisait plus qu'un sentiment heureux. Un sentiment néfaste que je ne souhaitais en aucuns cas cultiver. Debout sur le toit, je faisais les cent pas. Pourquoi avais-je ces choses, quand avaient-elles été prises? Pourquoi diable semblais-je poser dessus avec de la nourriture alors que je n'en avais aucuns souvenirs?

Avais-je été drogué ?

Incapable de me remémorer quoi que ce soit, un sifflement agacé sorti de mes lèvres alors que je pinçais de mes doigts, l’arrête de mon nez. Je ne buvais pas en journée, pas au point d'être ivre morte et de faire des actions dont je ne me souvenais pas. Non. Je ne crois pas. Alors quoi, m'avait-on lancé un sort ? Qui dans cette académie avait la capacité de faire perdre la mémoire ? Mieux, qui avait la capacité de me la faire retrouver ? Trop de choses incompréhensibles. Mon regard se posa sur le paysage autour. Calme, paisible. Dire qu'il suffirait de peu, pour tout détruire. Une invasion de nuit, prendre les apprentis au dépourvu, assommer, tuer, kidnapper, faire naître la traîtrise.. Mais ce n'était pas ce soir que j'allais tout mettre à feu et à sang. Primo car je n'en avais pas la capacité -une face à 100 apprentis-dieux, si ce n'est plus ?- et deuxio ... Car j'étais fatiguée.

Retroussant le nez, je repris mes pas et retourna vers la porte qui menait à l'escalier. Encore plus agacée qu'à mon arrivée, super. Les mains dans les poches, je regagnais les dortoirs. Choc. Mes pas cessèrent net, en voyant sur l'une des portes près de ma propre chambre, le prénom de Maya Tenshô. Il fallait que je lui parle. Maintenant. J'en avais presque oublié l'heure lorsque ma main se posa sur la clenche. J'avais entendu des petits bruits à l'intérieur, ce qui devait en soit signifier que des gens ne dormaient pas.

La porte s'ouvrit, et sous mes yeux, deux apprenties en train de batifoler. Non pas gênée pour un clou, je refermais la porte avant de m'avancer.

- Bonsoir. Je m'excuse de vous déranger pendant votre parade nuptiale, mais je dois te parler, Maya. "


Je m'approchais de nouveau, offrant mon visage à la lumière de la veilleuse.

- Tout d'abord, sache que je suis confuse, au sujet de ton père. "


C'était un homme bon. Il n'était pas si fou qu'on le croyait, dans le fond. Il avait de l'ambition, du caractère, un leader né. Pas étonnant qu'avec des mollusque tel que nos directeurs, il avait décidé de faire lui même sa sauce. Mais ces paroles, je ne les offris pas à l'académicienne. Désormais membre du conseil, elle avait le moyen de me faire botter le cul pour un pet de travers.

Je pris une chaise au passage avant de la poser à côté de l'endroit ou se trouvait les deux jeunes femmes. D'une position des plus glamour qui soit, j'e m'assis sur la chaise tournée à l'envers, appuyant mes coudes sur le dossier et regarda tour à tour les deux jeunes femmes. Ma main se glissa alors dans ma poche, saisissant le Dea-portable, avant de braquer mon regard entièrement sur la jeune femme aux cheveux bleus.

- J'aimerais savoir si tu me remets, pour commencer ? "


Pas de précisions, ni de question piège. Commençons par le commencement. Si elle le prenait peur, il se pouvait alors que ce soit elle, l'auteur des faits..Pas très joli alors, les actions des membres du conseil !
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 854

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Mer 27 Mai 2015 - 22:08

Intrusion


Retournée comme une crêpe, Maya se laisse faire, résolue à laisser sa camarade se venger sans se débattre… pour qu’elles soient quittes, toutes les deux. La nouvelle membre du conseil aurait pourtant préféré être sur le dos plutôt que sur le ventre, mais soit.

- Tu as raison… c’est ce que je souhaite en tout cas. Mais par contre, bon dieu… même contre toi… je ne fais pas le poids ! fait-elle, écrasée, simulant un étouffement.

Yanina aurait-elle grossi ?
Sentant des mains commencer à caresser son dos, Maya ferme les yeux, se voyant déjà être gratifiée d’un massage… mais l’autre chipie change rapidement d’avis, préférant faire endurer de cruelles et insupportables chatouilles à sa pauvre victime. Mais qui est réellement la femme châtiée, dans ce couple insolite… ? Maya se met à bouger, se débattre et rigoler sans pouvoir s’arrêter. Ses bras ne sont pas bloqués, elle peut se défendre et bouger… mais il faut reconnaître que les agressions subies diminuent drastiquement sa force et sa rapidité… à cause du manque d’air, sans doute.

Et soudain, le bruit violent d’une clenche qui s’abaisse et d’une porte qui s’ouvre. Une femme vient d’entrer dans leur chambre… comme ça, sans frapper. La surprise, couplée à la honte de la situation saugrenue, donne à  Maya une force inouïe lui permettant de se redresser instantanément et de repousser dans un même temps sa camarade de chambre, qui s’écroule sur le matelas, heureusement sans dommage. Prise au dépourvu, l’adolescente passe une main dans ses cheveux pour les recoiffer, touche ses vêtements pour les réajuster… puis, toute pâlichonne, elle regarde celle qu’elle prend pour une surveillante, affichant une mine honteuse.
Elles faisaient trop de bruit alors qu’elles auraient dû dormir… c’est ça ?
L’évocation d’une parade nuptiale lui fait rechanger de couleur. La voilà écarlate. Sans se soucier du fait que cette inconnue la nomme par son prénom, Maya hoche la tête à répétition pour lui affirmer qu’elle se trompe. Elles n’étaient pas en train de…

Puis, cette inconnue évoque son père. Nouveau changement de couleur brutal : la jeune femme redevient pâle. Ce n’est pas vraiment un sujet à aborder… Et que veut-elle insinuer par cette… confusion ? Qu’elle compatit ? Qu’elle regrette, alors que la plupart des élèves sont enjoués par cette annonce ? Il n’est pas mort… ça, Maya ne l’accepte pas. Les directeurs ont dit qu’il était mort, les témoins ont dit qu’il était mort… mais en les bousculant un peu, en les faisant répéter inlassablement leur histoire, tous finissent par avouer qu’il a simplement… disparu. Isanagi Tensho a disparu, sans laisser de trace. La nouvelle est dramatique… mais Maya refuse de s’exprimer à ce sujet.

Sans-gêne, l’intruse chope une chaise pour s’asseoir, puis reprend la parole. Et cette fois, c’est l’anxiété qui s’affiche sur le visage de la membre du conseil. Non… elle ne la remet pas… pas du tout… et pourtant, Dieu sait qu’elle fait attention aux gens et qu’elle n’oublie jamais un visage, ni un nom. Tournant la tête vers Yan, c’est la panique qu’elle commence à éprouver. Aurait-elle oublié quelque chose de… crucial ? Elle passe le revers de la main sur sa bouche, comme pour s’essuyer les lèvres, puis observe sa main, ses paumes…

- Je… non, je m’excuse, non. fait-elle en hochant la tête négativement pour bien insister. Vous n’êtes pas… une surveillante ? Nous ne faisions rien de mal, juste… désolée pour le bruit, désolée pour… mais nous voulions juste nous détendre un peu… rire…

Pourquoi faudrait-il se justifier, d’ailleurs ? Des excuses pour avoir été bruyantes, oui… mais des explications en détail, non ! Elles ne sont pas dans une école où les enfants n’auraient pas le droit de… elles sont adultes… mais ça n’a aucun rapport en plus !
Maya se lève finalement et, enchaînant les pas sur le côté, elle s’éloigne du lit de Yanina pour s’approcher de la porte d’entrée. Tout en se déplaçant, elle observe cette fille, son visage… et constate qu’elle fait une piètre Déléguée de Communication, n’ayant pas la moindre information sur son interlocutrice alors que rien de ce qui se passe à l’Académie n’est censé lui échapper. À moins que ce ne soit une sorte de test… justement…

- Mais vous essayez peut-être de nous embrouiller… C’est une blague, c’est ça ? On ne rentre pas comme ça dans la chambre des autres, je suis désolée… on frappe, c’est le minimum. Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Je vous écoute… si je peux vous aider, je le ferai…

Polie, courtoise… ça par contre, elle ne peut pas s’en empêcher.
Pour que cette inconnue se permette de débarquer dans sa chambre dans la nuit pour lui parler… elle doit certainement rencontrer un problème grave. Ou c’est une plaisanterie… mais ce ne serait pas si terrible.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Mer 27 Mai 2015 - 23:18




- Tu as raison… c’est ce que je souhaite en tout cas. Mais par contre, bon dieu… même contre toi… je ne fais pas le poids ! Fit-elle alors qu'elle venait de souffler comme si elle se faisait écraser. Pour la première fois de sa vie, Yanina venait de s'interroger, enfin... plutôt de s'inquiéter de son poids, elle était si lourde quand même... si ? Elle n'osa pas demandé et préféra continuer la torture. C'est alors qu'elle entendit la poignée de la porte bouger ainsi que cette dernière s'ouvrir. Un surveillant ?? Si c'était le cas elles allaient être dans de beaux draps, sans mauvais jeux de mots... elle avait même honte d'avoir pensé un seul instant à ça.

Elle fit un roulez-boulé vers l'arrière en lâchant un petit crie, c'est qu'elle avait une robe de nuit s'arrêtant à mi-cuisse dans les tons beige, limite saumon, inutile de dire qu'elle avait fait au plus vite pour se remettre bien droite à genoux, cuisses serrées et mollet sur le côté pour se faire plus petite qu'elle ne l'était déjà, enfin, comparé à avant. Elle avait pris vite le coussin pour le serrer contre elle et cacher tout son corps et la partie basse de sa tête, ne laissant dépasser que les yeux. Remettant un peu d'ordre dans ses cheveux également, essayant même de cacher à moitié son visage devenu aussi rouge que celui de Maya.

Une fois que tout était en ordre dans sa petite tête, elle écouta la conversation attentivement, pourquoi cette fille en venait à parler de son père ? La rouquine le savait très bien, c'était un sujet sensible pour Maya, puis quand bien même il s'agissait d'un renégat et que sa disparition ne l'attristait guère plus que ça, il n'en était pas moins le père de Maya et ça, elle ne pouvait l'ignorer. Plutôt que de dire ce qu'elle pensait de sa disparition, elle préférait se taire en essayant de ne pas remuer le couteau dans la plaie. On ne choisit pas sa famille, c'est bien connu. On peut ne peut aimer nos géniteurs, ils n'en restent pas moins des proches, des personnes qui nous ont élevés... Jamais elle ne pourrait dire quelque chose sur son père, et pourtant cette inconnue si.

Sans gêne elle venait de dire qu'elle était comme... désolé ? Qui le serait ? Personne dans cette académie ne serait désolé de la disparition de cette personne. Même Maya payait encore les notes d'additions à cause de son nom, et pourtant elle n'avait rien à voir, elle n'avait rien en commun avec lui ! Plusieurs fois elle s'était déjà énervée quand elle entendait "La fille de Tensho", "Le future traîtresse", etc. Tant de noms péjoratifs qui lui étaient destinée... et voilà que cette personne apparaît comme une fleur et lui dit qu'elle était confuse ? Pour le coup c'était bien la jeune rouquine qui l'était !

- J'aimerais savoir si tu me remets, pour commencer ? "


Yanie jeta un regard à Maya qui semblait très perturbée. A la limité de la panique même. Bien qu'elle affirmait ne pas se souvenir de l'intruse, elle, se souvenait d'avoir déjà vu sa tête quelque part... et ce, assez récemment. Il n'y a qu'un seul soir où elle ne se souvenait pas de grands chose, c'était lors de cette fameuse soirée qui s'était un peu éternisée quand même. Sûrement l'alcool ingurgité... elle ne se souvenait que vaguement avoir parlé à deux ou trois garçons qui étaient un peu trop collant à son goût. Elle se sentait sûrement seule ce soir là, Maya n'était même pas là... en fait si, mais pas à côté d'elle, avec quelqu'un d'autre. Sur le coup Yanina aurait juré que c'était elle, mais n'était-ce pas à cause de l'alcool et ces multiples images flous qu'elle pensait dure comme fer qu'il s'agissait bien de cette intruse qui était en compagnie de Maya l'autre soir ? Elle en mordait son oreiller préférant ne rien dire pour le moment, de peur de faire une gaffe, qui sait, peut-être qu'elle s'était trompée ? C'est quelque chose qui pouvait arriver non ?

- Mais vous essayez peut-être de nous embrouiller… C’est une blague, c’est ça ? On ne rentre pas comme ça dans la chambre des autres, je suis désolée… on frappe, c’est le minimum. Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Je vous écoute… si je peux vous aider, je le ferai…

Maya semblait énervée, elle s'était levée pour se déplacer vers la porte. Peut-être voulait-elle vérifier si elle avait bien été fermée, ou alors que personne ne rentrerait pas surprise ? Aucune idée. Dans l'instant présent Yanina était juste bouleversée, Maya n'était pas du genre à ouvrir son coeur au premier inconnu (ou la première en l’occurrence), si toutefois il s'agissait de ça, qui était-elle vraiment ?





♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: Tout oublié - Jeu 28 Mai 2015 - 10:25



Tout oublié



Ca sent le coup foireux. Dans un sens, j'aurais presque trouvé amusant que le propre rejeton du feu mon chef trouve plaisant de jouer avec les renégats, sans réellement savoir qui ils étaient. Je n'avais pas encore de preuve ou quoi que ce soit, et même sur les pouvoir de la jeune fille, peut être même avait elle comme simple pouvoir de faire pleurer des cookies ? (pouvoir inutile à souhait, je vous l'accorde). Il y avait une chance sur des millions pour qu'elle ai ce genre de pouvoir psychique qui influent sur la mémoire. Ah. Son attitude face à ma question... Étrange. Était-elle gênée ou voulait-elle fuir ma question ? Elle regarde son amie, sa complice ?

La jeune femme aux cheveux bleus se leva, et fit ce qui me semblait être les cent pas. Sans bouger pour autant, ni même la suivre du regard, je reportais mon attention sur  la seconde apprentie. Elle ne pipait mot mais son regard en disait long. Était-ce ma remarque sur Tenshô qui lui avait pas plus ? Ou peut-être que d'approcher sa ... conjointe lui faisait retrousser les babines ? Elle risquait de ne pas être contente alors, lorsque je lui sortirais les clichés de mon téléphone.  Mon sourcil droit se arqua, lorsque la voix de Maya reprit. Un test... ? Claquement de langue agacé.

- Ai-je l'air de rigoler .. ? "


Questionnais-je d'une voix basse, tout en regardant l'apprentie su le lit, comme pour la prendre à parti. Je n'attendis pas sa réponse et me redressais sur ma chaise avant de me mettre debout. Maya l'était tout autant, c'est pourquoi mon corps pivota pour lui faire face. Une surveillante ? Avais-je l'air d'une de ses femmes inutile qui vérifie au porte si tout le monde dort ? Encore une chose que j'avais du mal à saisir. Étions nous considéré comme de simples enfants aux yeux de Deus ? Certains avaient l'age humain d’être grand père ! Moi-même, je ne connaissais rien à ce monde, et me faire surveiller H24 ne me plaisait guère.

D'un pas, je franchis l'espace qui me séparait de la jeune femme et m'approcha d'elle. Encore, encore, la poussant à reculer au fur et à mesure. Réaction humaine je suppose, de ne pas vouloir que l'on franchise sa bulle, son espace vitale. Tout le monde n’apprécie pas d’être si proche d'un autre être, ou peut être était-ce la peur ou la crainte.  Lorsqu'elle se trouva contre le mur , je redressais mon bras droit afin de plaquer ma main également sur ce dernier. L'obligeant de ce fait à me regarder et à ne pas détourner les yeux pour chercher de quelconque réponses auprès de son amie.

- Regarde moi bien. Ce n'est apparemment pas la première fois que nous nous trouvons si proche. "


Mon ton se voulait un peu rude, pour la brusquer un peu.  Sous la crainte, on est parfois plus honnête... De plus, je n'avais pas envie d’être aimable ce soir, ou du moins pas plus que ca. J'avais passé une semaine plus que pourrie, entre ces journées obligés à perdre mon temps auprès d'incapables enseignants, mes allés retour au QG renégat, car c'était le bordel depuis la disparition de Isanagi, avec tous les merdeux qui avaient la bonne idée de vouloir prendre le flambeau, alors que Jhoken faisait plus que l'affaire. Mais non, évidement que non. Et au lieu de leur coller une belle raclée, Jhoken riait d'eux en leur disant de venir jouer avec lui. Mais à ce rythme, on allait perdre un nombre conséquent de suicidaire prêt a tout car ils ne connaissent pas le protagoniste ! Quel bande d'abruti. Et pour couronner le tout je découvrais qu'on m'avait fait quelque chose, une drogue, un sort, qu'en sais-je ? Mon second bras se leva à son tour, au cas ou la seconde apprentie aurait la bonne idée de vouloir intervenir, m'en coller une  ou je ne sais quoi. Doigts replié, seul mon index était tendu vers le plafond pour lui faire signe de ne pas m'interrompre.

Je dévisageais Maya, tentant de me rappeler quoi que ce soit. Des conversations, des vues .. Quand diable lui avais-je réellement parler ? Au bal ? Ma bouche s'entrouvrit légèrement. Je me souvenais d'elle oui. Ce soir là, au bal. Elle m'avait conseillé un certain gâteau, me semble-t-il ? Mais rien d'affolant ...

- N'as tu rien utilisé, sort ou gadget concernant la manipulation mentale à mon sujet ? "


Il était inconcevable que je prenne de mon plein gré des clichés avec l'engin électronique. M'avait-elle poussée à le faire ?
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 854

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Ven 29 Mai 2015 - 0:28

Intimidée


Maya recule, recule, recule encore jusqu’à ne plus pouvoir reculer. Non, cette femme à l’attitude agressive n’a pas l’air de plaisanter… et elle n’a pas non plus l’air d’être venue pour échanger des politesses. Dos au mur, la membre du conseil n’a plus le droit d’être effrayée, il faut absolument qu’elle se ressaisisse et qu’elle adopte un air… inexpressif. D’autant que le discours a légèrement changé, et que les précisions apportées l’ont plutôt apaisée… même si son interlocutrice ne s’en doute pas forcément.
Pour reprendre l’avantage, l’adolescente se force à avancer vers cette inconnue… même si pour ça, elle doit quasiment la coller. Et c’est ce qu’elle finit par faire, même si, trop proche, elle doit légèrement lever la tête pour continuer de la regarder.

- C’est faux, je me souviendrais de…

… d’un visage pareil. Des traits fins, des cheveux châtain clair, des yeux bleus intenses… un regard profond et hypnotique, très difficile à soutenir… Maya déglutit, se rendant compte que son propre regard, à l’inverse de cette femme, est chancelant.

- … mais… reprend Maya, légèrement troublée. Admettons que ce ne soit pas la première fois. Quel problème y a-t-il à être proche de quelqu’un ? questionne-t-elle, pensant que l’intruse s’offusque de leur proximité physique. C’est vous qui m’approchez depuis tout à l’heure…

Pour compléter les intentions affichées lorsqu’elle a fait quelques pas en avant jusqu’à coller cette inconnue, Maya aurait peut-être dû employer un ton agressif… mais comme à l’accoutumée, la jeune adolescente préfère faire preuve d’une politesse et d’un respect à toute épreuve. Elle est ainsi, ne cherchant qu’à comprendre cette femme pour l’aider… ou pour éventuellement résoudre ce malentendu, rapidement et pacifiquement. Si la provocatrice choisit de la violenter… tant pis, ce ne sera qu’un tabassage de plus.

Assistant à cette scène, cette confrontation entre les deux femmes… Yanina doit être effrayée. Tout cela n’a aucun sens, tout est si soudain que les occupantes de la chambre ne savent pas comment réagir. Mais l’une des deux se doit de rester forte aux yeux de l’autre, afin de lui redonner confiance.
C’est peut-être à deux qu’elles devraient gérer cette difficulté… mais l’agressivité de cette déséquilibrée pourrait alors monter d’un cran. Maya ne risquera pas de mettre la vie de son amie en danger. Mieux vaut rester sur sa première idée… et juste discuter, pour monopoliser l’attention.

- Et… non, je ne vous ai rien fait. Ni à vous, ni à personne. Je hais tout ce qui est manipulation mentale, intrusion dans un esprit ou… contrôle de la mémoire. Ce sont les choses les plus… atroces qui soient. fait-elle, prise de frissons rien que d’y penser. Pourquoi est-ce que je vous aurais fait ça d’ailleurs ? Je suis loin d’être une idiote comme on en trouve dans les quatre coins de l’académie. Je ne vois aucune raison de faire… je ne sais même pas quoi d’ailleurs.

Jusque-là, l’intruse est très floue quant à ses accusations. Maya n’a rien fait, elle ne possède pas ce genre de pouvoir, n’a jamais fait boire de potions de confusion à qui que ce soit… elle n’a rien à voir là-dedans. Pire encore : si elle était de nature mauvaise et qu’elle avait eu la possibilité de contrôler l’esprit de quelqu’un, c’est son père qu’elle aurait visé. Du jour au lendemain, celui-ci aurait quitté les renégats, tué tous ses alliés, et prié Deus pour que le Dieu originel lui accorde son pardon. Il serait retourné aux côtés de sa fille et l’aurait chérie jusqu’à la fin de ses jours.
Elle… cette femme… qui est-elle, comparée à Isanagi Tensho ? Qu’aurait-elle pu lui vouloir ?
Il n’y a rien… absolument rien de logique dans ce qu’elle raconte.

- Pourquoi est-ce que vous m’accusez moi ? Qu’est-ce que j’ai à voir là-dedans ? Si vous avez été manipulée… Il y a 200% de chances que ce soit l’œuvre de l’ennemi, d’un renégat… et alors là, dans ce cas, je devrais pouvoir vous apporter mon aide.

Ses pupilles trahissent toujours la tension qu’elle ressent. Entre contractions et dilatations, elles donnent presque l’impression de vibrer. Il n’y a pas photo : cette femme est charismatique, intimidante… Impossible de rester stoïque tout en la regardant. Le cœur de Maya bat la chamade, éprouvé par cette rencontre et la pression inouïe qui s’en dégage.
La jeune femme ne veut pas faire de pas en arrière et ne veut pas non plus céder.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Ven 29 Mai 2015 - 1:36




La tension était déjà bien élevée depuis quelques secondes, mais on voyait bien qu'elle n'était pas à son maximum, intérieurement, Yanina savait que ce n'était que le début et que tout irait de mal en pis, ce qui ne la rassurait évidemment pas. L'intruse s'approchait de Maya, tellement que cette dernière en était obligée de reculer jusqu'au mur. A priori elle n'aimait qu'on l'approche de cette manière, puis de toute manière, qui aimerait ce genre d'approche ? Yanie serrait son coussin tout autant que le tension était forte. Plus le temps passait, plus on pouvait ressentir l'électricité dans l'air qui parcourait cette chambre.

- Ai-je l'air de rigoler .. ? "


Elle aurait bien voulu répondre "non", quelque chose du genre. Bien évidemment que ça se voyait qu'elle n'était pas là pour plaisanter et c'est sûrement ce qui lui faisait le plus peur. Au final, elle se demandait même de quoi elle avait peur réellement, si c'était de elle ou de ce qu'elle pourrait dire. Elle dégageait une aura qu'elle ne saurait vraiment décrire mais qu'elle avait déjà ressentie auparavant, elle avait ce même regards que cette personnage qu'elle avait rencontré sur Terre, c'était il y a un petit moment déjà, peu de temps après son arrivé à l'académie. Sauf que la personne concernée faisait partie de cette guilde noire connue pour ses multiples méfaits autant sur la planète bleue, qu'à l'académie. Un renégat ne pouvait pas circuler librement dans l'académie, c'était juste impossible, elle refusait de croire à cette idée qui l'effrayait. Elle en avait gardé de terrible souvenir. Il s'agissait des personnes qu'elle détestait le plus, qu'elle craignait en quelques sortes... des fois il fallait du courage pour faire face à certaines personnes et ce genre de personne-là en demandait beaucoup.

Maya avait un regard assez inquiet, pendant une fraction de seconde, la rouquine s'était demandé si elle cachait vraiment quelque chose, c'est alors qu'elle se ressaisit immédiatement pour effacer cette pensée immonde de sa tête. Non, ce n'était pas possible, elle n'était pas comme ça. Maya ne ferait jamais un truc pareil. Pourtant... dans son esprit encore embrouillé par cette soirée, elle ne pouvait s'empêcher de se dire *Et si c'était vraiment elle... si c'était vraiment cette fille qui avait accompagnée Maya toute la soirée...* Bien qu'elle refusait fermement d'y croire, une autre part d'elle essayait de lui faire comprendre que la vérité c'était ça et pas autre chose. Elles se connaissaient sans se connaître ? Non... c'était juste impossible.

Devait-elle dire quelque chose à ce sujet ? Elle avait encore un doute à ce sujet. Maya qui était très téléphone avait peut-être quelque chose sur son portable. Elle fut tenter de se lever de son lit pour aller chercher se dit portable qui était juste en face d'elle, à trois mètres environs, sur la table de chevet de Maya, mais il y avait deux choses qui la retenait. La première c'était qu'en aucun cas elle était en droit de fouiller dans son portable, la seconde, c'était l'autre fille qui lui tournait le dos et qui venait vraisemblablement de faire un geste pour lui indiquer de ne pas bouger. Comme si elle allait lui sauter à la gorge pour s'être approcher trop près de Maya. Elle se devait d'avoir confiance en elle... confiance en celle qu'elle aimait. Elle n'avait pas le droit de douter d'elle.

Un vague sentiment commençait à la submergeait en voyant leur deux têtes trop proches l'une de l'autre, surtout quand l'autre venait d'affirmer que ce n'était pas la première fois qu'elles étaient si proche l'une de l'autre, mais ce n'était pas un "proche" dans le sens physique, ou plutôt, pas uniquement que physique, il y avait quelque chose en plus. Elle pestait intérieurement à l'idée que Maya ait pu s'approcher encore plus que ça. Serait-ce ça la jalousie ? Probablement... c'était bien la première fois qu'elle ressentait une telle chose.

Pourquoi n'avait-elle vraiment pas envie d'écouter la suite de ce qui allait se dire ? Elle s'imaginait tellement loin d'ici... à la montagne, faire du ski, quelque chose comme ça. Être dans un endroit où elle pourrait se déplacer seule tout en admirant le paysage montagneux enneigé. Un télésiège ? pourquoi diable cette idée lui avait traversé l'esprit ? Aucune idée. Mais c'était un endroit où elle s'imaginait drôlement bien en compagnie de Maya. Un endroit paisible et calme, loin de tout ces problèmes là qui la dépasse. Elle ne voulait qu'une seule chose, aimer et être aimer, c'était tout ce dont elle avait besoin dans cette seconde vie. Elle voudrait être avec quelqu'un qu'elle pourrait considérer comme une personne faisant partie de sa famille. Désormais elle n'en avait plus... depuis sa mort c'est comme si elle n'existait plus et puis la dernière fois qu'elle avait retrouvé ses parents et sa soeur, tout avait mal tourné. Elle ne pouvait les mettre en danger à nouveau...

*Maya... désolé de ne pas pouvoir t'aider... pardonnes-moi, je ne peux encore rien dire. Pas maintenant...* Pensait-elle. C'était impossible pour la jeune rouquine de prendre la parole tout de suite, il y avait un point noir à lever, un brouillard dans sa tête dans elle devait se débarrasser. Si seulement elle pouvait vraiment se souvenir parfaitement de cette soirée, avoir la certitude que c'était bien elle ou non. Les choses avanceraient sûrement plus vite.





♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: Tout oublié - Ven 29 Mai 2015 - 20:48



Tout oublié



L'académicienne se révéla plus téméraire que ce que j'avais imaginé. Enfin, elle n'était pas le rejeton de son père pour rien. Même seule face à tous, elle gardait la tête haute et allait de l'avant. Ça aurait pu faire un bon chef, dommage qu'elle n'ai pas suivis les traces du géniteurs. Au leu de quoi, elle était promu membre du conseil. Je ne savais même pas à quoi cela correspondait réellement. Était-ce une sorte de syndicat qui recevait les plaintes diverses et variées des élèves concernant l'état des chambres, l'amélioration du personnel, les changement d'emploi du temps ? Cette pensée m'aurait fait rire, dans d'autres circonstances car à mon sens, il n'était pas envisageable que quiconque ai un mot à dire pour son petit confort personnel. Plus que de l'apprentissage, nous étions dans une garderie. Maya me défia du regard, et même si on pouvait percevoir quelques hésitation, elle me paraissait honnête, ce qui, en définitive ne me convenait pas réellement non plus. Si c'était pas elle, qui était-ce ?

Je ne pus retenir un léger sourire, lorsque l'académicienne tenta de me prouver par A + B que ce n'était pas son oeuvre. Et surtout, qu'elle ne faisait pas partie des idiotes de l'académies. Je la trouvais bien gentille quant à ses termes, personnellement, je ne me serais pas privé pour les traiter de pimbêche ou d'attardé. Pourquoi. Pourquoi paraissait-elle si honnête. Elle pourrait me mentir avec ce regard et cette voix que dans les tréfonds de mon être, j'arriverais à lui trouver un alibi. Tout en fermant les paupières, je laissais un soupire m’échapper. Mon agacement semblait quelque peu dissiper alors que mes paupières se rouvraient. Ma main droite retourna dans ma poche afin de saisir l'engin électronique. Puis d'une main et avec toute la maladresse que je pouvais avoir car avec juste un pouce, cela me semblait être terrible épreuve, je parvins à appuyer sur le dossier des messages reçu, pour commencer. Peut-être se souvenait-elle de ces échanges ? "Maya - Je reconnais que je suis lâche… il y a des choses que je n’oserais même pas dire à l’oral, mais au contraire, l’écrire au téléphone ne me pose aucun problème. Dites… très honnêtement, qu’est-ce que vous pensez de moi ? " "Clarke -Lorsque je parlais de lâcheté, je ne parlais pas de toi. Bien au contraire, tu es courageuse et forte pour endurer cela et garder la tête haute avec ce magnifique sourire sur tes lèvres " .... jusqu'au dernier .

Ma seconde main se décolla alors du mur pour se laisser tomber et se positionner près de ma hanche. Délaissant l'apprentie avec mon engin, mon regard se reporta sur la seconde personne.
- Toi qui semble être proche d'elle, n'as tu rien remarqué ces derniers temps qui aurait changé dans son comportement ... ? "


Qui mieux que la fidèle amie protectrice pour remarquer ce genre de détails ? J'étais persuadé en plus qu'elle faisait partie de ce genre de fille qui adule leur meilleure amie et qui voulait la garder rien que pour elle. Alors elle aurait du remarquer les absences, les troubles du comportements de son amie, si il y en avait eu ? A  moins que tout le monde n'ai été sujet à un sort? Ça relevait du complot. Je fis le tour dans ma tête, pour tenter de visualiser chaque renégat ainsi que son pouvoir. J'avais beau chercher, aucun ne semblait avoir ce genre de compétences. Le seul pouvoir qui me venait en tête était plus télékinétique qu'utilisable sur la mémoire. Non, ça ne pouvait être celui-ci. Sans rester plus longtemps à côté de l'apprentie aux cheveux bleus, je retournais près du lit et m'assis sur la chaise. Les deux coudes posés sur le dossier, je me pinçais l’arrête du nez de la main droite.

- Tu veux m'aider, alors explique moi ceci... Je n'y comprend rien.."


Et encore, elle n'avait rien vu, car j'avais en stock les photos de ces fameux jours inexistants. A en jauger par les dates inscrites sur les informations relatives aux photos cela datait aux environs de la Saint-Valentin .. N'existe-t-il pas des outils pour retrouver la mémoire ?

© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 854

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Dim 31 Mai 2015 - 21:23

Pression


Voilà l’inconnue qui sourit, maintenant. Agressive, puis souriante. Est-elle satisfaite de la réponse de Maya ? L’adolescente est-elle parvenue à la convaincre ? Elle n’en a pas la moindre idée. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que la plus jeune et plus petite des deux vient de remporter ce duel de regard, l’autre ayant finalement détourné le sien. Elle a saisi quelque chose, et c’est cet objet qui a désormais toute son attention. De son côté, Maya ne parvient pas à détacher son regard des yeux hypnotiques de cette femme… à moins qu’elle n’en ait tout simplement pas envie.
Finalement, l’intruse tourne la tête vers Yanina pour la questionner à son tour. Maya fronce les sourcils et plisse les yeux, reprenant un air inquiet. Bien sûr que son comportement évolue avec le temps, au fur et à mesure qu’elle doit apprendre, combattre… et gérer son statut de « fille à fort potentiel de trahison ». Mais depuis que les deux comparses se sont retrouvées, cette nuit-là, dans l’infirmerie… non, aucune des deux n’a changé. Pas même de sexe. Et c’est exactement ce que l’adolescente essaye de transmettre à sa camarade, d’un simple regard. « Réponds non, qu’elle nous laisse tranquilles ! ».

Mais la situation évolue encore une fois, lorsque cette femme s’éloigne pour aller se rasseoir, pour s’écrouler et même s’affaler sur sa chaise, complètement perdue. Maya n’y comprend rien, elle non plus. Ce qui est sûr, c’est que cette femme regarde son téléphone… et c’est sur l’écran de celui-ci que doivent s’afficher des images qui la dérangent. Plus aucune once d’animosité ne se dégage d’elle. Maya regarde Yanina, affiche un air interrogateur… puis elle s’approche de l’intruse, passe derrière elle, se penche en avant et observe, par-dessus son épaule. Des textos, une conversation… entre une « Maya » et une « Clarke ». Les noms de famille ne sont pas affichés, certes… mais il ne doit pas exister énormément de « Maya » dans l’Académie. Elles auraient été en contact ? Aucun souvenir… et Clarke non plus apparemment, si c’est bien ainsi qu’elle se nomme. Mais si cette conversation existe, alors la seconde concernée devrait la retrouver sur son propre téléphone… ce dont elle doute fortement.

- Je vérifie, mais je pense que vous faites erreur, ça ne doit pas être moi.

Tranquillement, elle avance jusqu’à sa table de chevet et attrape son Dea'Portable. Pression sur l’écran, qui affiche l’écran de verrouillage. Personne ne connaît la combinaison mis à part elle, personne n’a pu le forcer. Elle le déverrouille donc, puis pianote et cherche dans ses applications. Contacts. Clarke… Clarke Griffin. Maya déglutit en voyant ce nom s’afficher, mais elle ne se laisse pas impressionner. Elle sélectionne, pour afficher les informations détails. Une photo de cette femme, souriante… des recherches associées concernant une « Méduse »… un partage de photos activé…

- Qu’est-ce que… ?

Dernier message envoyé : « J’aurai un peu de retard, ce soir… j’espère que ça ne vous dérange pas. N’arrivez pas avant 21 heures, ce sera très bien ! Désolée pour ce contretemps. (´・︹ ・` ) »… du retard ? Ne pas arriver avant 21 heures ? Les précédents messages sont pires encore, ils parlent… d’un cadeau pour la Saint-Valentin. Rien que ça. Le pire dans cette histoire… c’est que cette soirée, elle s’en souvient… elle y était.
Maya commence à pâlir, bouche bée. Sa gorge est complètement sèche, son souffle, quasiment coupé. Elle s’assoit sur son lit, ses jambes commençant doucement à faiblir, elles aussi… Plutôt que de continuer les messages, elle change de dossier pour aller voir les photos associées.

- Grâce à vous… je vis la plus belle soirée de toute ma vie.

Le téléphone vient de… lire automatiquement la dernière vidéo, volume à fond. Pâle, les yeux exorbités, Maya ne peut que constater… que son image… a embrassé cette femme. D’un long, doux et merveilleux baiser… que l’on a également très bien entendu grâce au haut-parleur. L’adolescente relève la tête pour regarder les deux autres femmes, l’air choquée. Apeurée. Elle ouvre la bouche, mais ne parvient à articuler aucun mot.
Impossible… cette situation est impossible.
Maya… n’a pas pu se trouver à cet endroit avec cette… Clarke, ce soir-là.

- Je… je… ce… je… ex… excusez-moi, je dois… vérifier quelque chose, interroger une personne… il doit y avoir une explication… Je… je reviens dans une minute.

Suivant à la lettre ses propres instructions, la jeune femme se relève et se précipite vers la porte d’entrée, qu’elle ouvre, puis claque derrière être après avoir quitté la chambre, laissant les deux autres femmes… seules.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Lun 1 Juin 2015 - 19:29




- Toi qui semble être proche d'elle, n'as tu rien remarqué ces derniers temps qui aurait changé dans son comportement ... ? "


Aucune réponse ne sortit de sa bouche, elle aurait voulu parler mais en fut incapable au final. Elle sera plutôt les dents, pendant attendre le bon moment pour prendre la parole mais peut-être que son silence était finalement une erreur. Au début elle ne savait pas trop ce qu'il passait quand l'inconnue s'était assise sur la chaise pour montrer son portable à Maya, mais quand cette dernière l'avait vu, elle semblait plus qu'intriguée... un peu déboussolée. Puis au vue de ce qu'elle venait de dire elle devait sûrement parler de message où de photo, plutôt des messages parce-qu'il n'existe pas vingt personnes lui ressemblant. Ce n'est qu'une fois après avoir pris son Dea' que tout s'effondra. Plus elle regardait son portable et plus son visage semblait se pâlir jusqu'à un moment où...

- Grâce à vous… je vis la plus belle soirée de toute ma vie.

Le regards de Yanina s'était automatiquement tournée vers là d'où ces paroles, cette voix, elle l'avait reconnue, il s'agissait de Maya, aucune erreur possible et pourtant, elle ne voulait pas y croire ne serait-ce qu'une seule seconde, mais les faits étaient là. Elle entendit aussi un son qui était tout aussi ressemblant qu'un doux baiser. A ce moment là son coeur venait de se briser, tout ce qui était autour d'elle venait de s'effondrer. Maya ne lui aurait jamais caché une chose pareil... bien qu'elles ne soient pas vraiment... enfin... elle se sentit tout de même trahie. L'expression de son visage avait tourné entre l'horreur et la tristesse. Elle voyait que sa camarade de chambre voulait parler, mais c'était impossible apparemment, sa bouche était ouverte mais c'est comme si on lui avait arracher de force sa voix. C'est alors qu'elle se leva en disant qu'elle allait revenir dans une minute, aller voir quelqu'un, le tout en balbutiant. Sur le coup elle se demandait bien qui elle pouvait aller voir à une heure pareil. Tout le monde devait être couché à part quelques élèves comme elles, non ?

Quoiqu'il en soit, maintenant elle était seule, face à cette intruse. Une fille qui n'avait désormais plus un visage inconnu pour elle, maintenant c'était sûr et certain qu'il s'agissait bien de cette fille et pas de quelqu'un d'autres, toutes les deux s'étaient retrouvées lors de la soirée de la st valentin et étaient parties quelques part. Yanina se demandait bien où avait bien pu passer Maya ce soir là, mais l'alcool a eu raison d'elle et de sa lucidité. Heureusement elle n'avait rien fait de louche... elle arrivait encore à se souvenir vaguement de ce qu'il s'était passé et elle n'avait pas finit dans le lit d'un... homme... rien que cette lui hantait l'esprit. Bien qu'elle soit une femme, pendant environ 17 Yanina était un homme avant de tomber dans cette fameuse pièce et ressortir totalement changée en femme, ça avait complètement changé sa "vie", sa manière d'être, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

- Je te reconnais maintenant... Tu es celle qui est partit avec Maya ce soir là.

C'était sortit d'un coup. En fait elle avait dit assez timidement, mais on pouvait sentir une légère colère en elle. A ce moment là il y a une chose qui lui avait traversé la tête. Comment se fait-il qu'en ayant cette soirée ensemble, sans rien avoir bu ni manger (du moins c'est ce qu'elle supposait) elles puissent toutes les deux avoir oublié leur rencontre et surtout, ça. C'était tout bonnement impossible, personne ne pouvait oublier une chose pareil à moins qu'elles soient toute deux amnésiques mais ce serait une "drôle" de coïncidence. Toujours son coussin contre elle, Yanina contenait sa tristesse qui se transformait peu à peu en colère. C'était sûrement visible, mais à quoi expliquer ça à quelqu'un après ? Peut-être ne comprendrait-elle pas de toute manière la raison de ses sentiments, peut-être même qu'elle se moquerait d'elle après tout. Y a tellement de personnes qui ne comprennent pas les autres que ça n'en serait pas étonnant. Le seul point noir qu'elle n'arrivait pas à soulever, c'est pourquoi elle était si désolé d'apprendre la mort du père de Maya. Si vraiment elle ne se souvenait pas d'elle, pour le serait-elle ?

- Je n'arrive pas à croire... que vous ayez oubliées cette soirée. Fit-elle en serrant les dents.

"Tu te fiches de moi ?", "C'est impossible", tellement de bout de phrase qui lui passait par la tête pour combler ses paroles mais aucunes ne sortaient. Elle n'arrivait pas à les dire. Maya n'aurait jamais fait comme si rien ne s'était passé, mais pourtant, les faits étaient là. Elles s'étaient embrassées.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: Tout oublié - Mar 2 Juin 2015 - 10:20



Tout oublié



L'apprentie se décida à regarder ses propres messages, miracle. Je n'allais plus passer pour une folle. Enfin, seulement si elle-même les avaient ? Moment de réflexion.. Peut-être les échanges que j'avais eu étaient avec une autre Maya ? Non, pas possible. Elle ne se souvenait pas de ça. Si elle les avait effacé, elle s'en souviendrait ou les aurait lu avant de les mettre à la corbeille. Au final, elle prit la fuite.  Voir quelqu'un. A minuit passé. Elle avait d'étranges amis ! -Dixit celle qui n'en a pas-.  

Braqué sur la seconde apprentie, je la détaillais. Sa réaction me semblait étrange. Bien plus étrange que celle qu'aurait eu une "meilleure amie possessive". Ça semblait plus que cela. "Celle qui est partit".. "celle". Ca aurait pu être "la grognasse" que ca aurait sonné pareil.  Les deux bras pliés et croisés sur le dossier, je m'appuyais légèrement dessus, , faisant basculer quelque peu la chaise sur laquelle j'étais assise. La seconde phrase de l'apprentie fit cesser net ma bascule. Qu'avait-elle de si particulier, cette soirée ? Mis à part que je ne me souvenais de rien, mis à part que j'avais trop mangé de gâteau, eu une indigestion et vomi le reste de la nuit? Ah si, et trouver des Kopis grecs qui semblaient ancien, et qui avaient tous des airs de famille avec celui qui m'avait ôter la tête du buste. Mais mis à part ces "banalités", rien de choquant. Mais si cette fille trouvait que la soirée avait eu un tournant différent, il me fallait savoir de quoi il en retournait. Mes iris se plantèrent dans celle de l'académicienne.

- Que s'est il passé, ce soir là ?"


Pour dire vrai, maintenant que je savais que ce n'était pas les faits de l'académicienne, je trouvais cet événement plus qu'étrange. A qui est-ce que cela pourrais profiter ? Me rendre dingue de la fille Tenshô puis me faire faire oublier tout contact que j'avais eu avec elle ? Cela me semblait bien étrange. Le plan aurait pu marcher, quoi qu'il puisse être, si Maya n'avait pas immortalisé ces choses par des clichés. Pourquoi pensais-je que c'était Maya qui les avait pris ? ... Réponse plus que simplissime, je n'y connaissais rien à ce genre de chose. Et à moins que quelqu'un me l'ai montré ou expliqué... peut-être était-ce la réponse à ma dextérité si soudaine avec ces engins là ? Bien que je n'étais pas une tapotteuse de claviers professionnelle, loin de là, mais je me  dépatouillais mieux qu'avant, pour une raison inconnue.

J'avais peur que de part ce que l'apprentie pouvait éprouver pour son amie, elle ne rechigne à me raconter ce qui c'était réellement passé. J'allais perdre mon temps, si elle se murait dans un silence. Bien qu'elle me semblait être une personne tout a fait raisonnable, j'avais peur de devoir utiliser la manière forte pour qu'elle ne crache enfin ses mots. Changeons de plans. Tout en me redressant sur ma chaise, je dépliais l'un de mes bras pour poser ma main sur le sommet de son crâne. Un peu comme ce qu'aurait fait une mère, je suppose. Malgré la naissance de mes deux abominations, je n'avais pas vraiment développé cet instinct là, mais je pouvais très bien le simuler.

- Ce n'est pas parce que j'ai des origines grecques que je souhaite pratiquer je ne sais quelles pratiques charnelles avec toute cette académie. Bien que miss Tenshô soit adorable, je ne souhaite pas de relations."


La rassurer, pour commencer. Même si dans mes paroles la vérité se mêlait aux mensonges. Le corps humains ne m'attirait pas non, mais être la fille de "cet" homme n'était pas rien. Je l'avais vu de près ou de loin bien avant ce soir, sans jamais vraiment aller lui parler. Pour être honnête, j'avais espéré un retournement de situation de sa part, qu'elle tourne le dos à cette académie si ingrate envers elle... La nommer dans le conseil de l'académie, était-ce un stratagème pour se faire pardonner?

- Alors maintenant que tu sais que tu peux la garder pour toi et toi seule, accepte-tu de me raconter ?"


Ca crevait les yeux. Il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas se rendre compte de la jalousie de cette "jeune femme".
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 854

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Mar 2 Juin 2015 - 19:53

Lovée


Dans les couloirs, après avoir quitté la pièce, Maya s’est mise à courir. Chaque virage est pris à pleine vitesse, si bien qu’elle se cogne et râpe sa peau contre les murs à chaque fois. Franchissant la porte menant aux escaliers, elle grimpe les marches deux par deux en s’agrippant à la rambarde, montant à deux étages plus haut. Elle rejoint une nouvelle fois les couloirs, court du plus vite qu’elle le peut, et finit par ralentir, puis s’arrêter. Elle se penche en avant pour reprendre son souffle, après ces 100 mètres de folie.

La chambre d’Atios.

La porte n’a pas changé, les noms Atios Kurokami et Maya Tensho y sont d’ailleurs toujours inscrits… bien qu’aucun des deux académiciens susmentionnés ne dorme plus ici. Passant son bras sur son front, pour essuyer une sueur naissante, la jeune femme reporte une nouvelle fois son attention sur son téléphone, pianote dessus ce qui ressemble à un message, qu’elle envoie en soupirant avant de verrouiller et ranger son appareil. Regardant désormais la porte, le cœur battant la chamade, l’expression toujours gênée, l’adolescente s’approche… colle son oreille contre le bois, puis toque doucement. Trente secondes plus tard, elle réessaye.

Aucun bruit à l’intérieur… alors, elle ouvre, puis jette un coup d’œil avant de finalement entrer. À la différence de sa nouvelle chambre, où le lit de Yanina est juste en face du sien, séparé par un simple passage, les lits de cette chambre-là sont bien séparés par des murs, en quatre grands espaces indépendants distincts. Maya avance dans l’obscurité, éclairée par le seul clair de lune, se rendant dans ce qui fut jadis sa propre piaule. À l’intérieur, le temps semble s’être arrêté… Les quelques affaires restantes, dont elle n’a pu se résoudre à emporter lors de son déménagement, sont toujours là, bien pliées, bien rangées, couvertes d’une fine couche de poussière. Ses draps, biens bordés, n’ont pas servi, eux non plus. Personne n’est entré pour dénaturer les lieux… pas même un responsable de l’entretien.
Maya, nostalgique, s’approche et touche les meubles, le lit… l’oreiller qu’elle retourne, pour retrouver cette chemise blanche, qu’elle effleure du bout des doigts à son tour, avant de les porter à son nez pour les humer. Un parfum, plein de souvenirs.

Il n’y a pas de « fausse Maya ». Personne ne lui ressemble, et personne n’est allé… à cette fête, ce jour-là, sous ses traits. Pouvoir de Métamorphose ? Des gens assez fous pour avoir envie de lui ressembler ? C’est possible, mais peu vraisemblable, à cause ou grâce au téléphone. L’avait-elle, ce jour-là ? Elle l’a toujours sur elle… mais puisqu’elle n’a pas vraiment de souvenirs de cette journée, ni de cette soirée… c’est impossible à confirmer.

Se rendant à la salle de bains, la jeune femme ouvre la porte, et allume la lumière. Son reflet lui fait face, dans ce miroir où elle s’est si souvent observée. Maya touche ses joues, son front, sa peau, ses lèvres. Elle est Maya Tensho, il n’y a qu’elle… il n’y en a qu’une.
Son téléphone vibre dans sa poche. Elle le sort, le déverrouille, puis regarde le message qu’elle vient de recevoir. En le lisant… elle pose finalement une main sur sa poitrine en soupirant… soulagée. Nombreuses sont les personnes ayant eu des mésaventures avec un "double maléfique" apparu dans un miroir… mais ce ne doit pas être son cas.

Sms pour Yanina Lando : « Yanie, ne t’inquiète pas, on va rapidement tirer cette histoire au clair. Soit c’est une Métamorphose pour me… ou nous faire du tort, soit c’est une manipulation de notre esprit… ou de ces images. Je vais essayer de voir si mon portable fonctionne bien, s’il n’a pas été hacké. Qu’est-ce qu’elle fait, là ? »

Envoyer.

Sms pour Clarke Griffin : « C’est vous ? C’est bien votre numéro ? Si j’ai pu vous embrasser contre ma volonté et contre la vôtre, alors je m’en excuse infiniment. Mais les images… enfin. Le fait que cela se passe le jour de la Saint-Valentin est inquiétant… c’est peut-être un philtre d’amour. Je suis en train de chercher. Ne dites rien à Yanina s’il vous plaît, elle n’a rien à voir avec cette histoire. »

Au fur et à mesure qu’elle a écrit ce message, des morceaux de texte ont été effacés et repris dans des formules plus correctes, moins familières. "Mais les images montrent des femmes heureuses, qui agissent… par amour, de leur propre volonté"… mais mieux vaut ne pas en rajouter, ne pas énerver cette Clarke.

Une version différente de ses conclusions pour chacune des deux femmes… afin qu’elles puissent trouver de quoi être rassurées, même si cette façon de faire ne plaît pas du tout à l’adolescente. Elle espère en tout cas qu’elles n’échangeront pas là-dessus. S’éloigner d’elles lui aura au moins permis une chose : communiquer à l’aide de son portable plutôt qu’hypothétiser et bafouiller à l’oral. Mais laisser Yanina seule avec cette personne… ça, c’était peut-être une erreur. Si elle fait preuve de violence, si elles en viennent aux mains… Maya pourra ne jamais se le pardonner.
Portant ses doigts à sa bouche, la jeune femme n’est pas loin de se ronger les ongles. Éteignant la lumière, elle sort finalement de cette salle de bains, avant de regarder la chambre qu’occupait Atios… encore une fois nostalgique.

Elle finit par sortir et refermer la porte derrière elle, calmement et sans bruit.

Sms pour Clarke Griffin : « Votre esprit a oublié… est-ce que votre corps, vos lèvres s’en souviennent ? »

Maya hoche la tête, dépitée par ce qu’elle vient d’écrire et d’envoyer. En soi, Clarke n’est pas hideuse - même si elle est un peu effrayante et pas très aimable au premier abord - mais l’adolescente s’était promis de ne plus jamais embrasser qui que ce soit du restant de ses jours. Après le baiser accidentel avec Yanina, voilà que Clarke vient remuer le couteau dans la plaie. Que doit-elle faire au bout du compte ? Les chérir et les aimer toutes les deux ou… ?
Maya touche ses lèvres du bout des doigts.
Deus fait n’importe quoi… faites qu’il cesse enfin ses gamineries.
On ne joue pas avec les sentiments des gens…
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Tout oublié - Mar 2 Juin 2015 - 23:48




- Que s'est il passé, ce soir là ?"


Demanda-t-elle soudainement alors qu'elle n'arrêter de la regarder sous toutes les coutures, ce qui était assez dérangeant dans un sens, elle se sentait mal à l'aise d'être observée ainsi. Yanina était surprise d'ailleurs d'entendre cette question... ne se rappelaient-elles toutes les deux vraiment de rien du tout ??? Comment serait-ce possible ? Que faire au final... elle ne savait pas grand chose de la soirée au final, ou du moins, que ce qu'elle avait vu quand elles étaient toutes les deux dans la grande salle. Bien que c'était encore assez vague par moment elle arrive à se souvenir de certains détails.

Yanina restait quelques instant silencieuse, réfléchissant à ce qu'elle pouvait bien lui raconter, elle devait surtout encore recoller quelques morceaux mais désormais elle n'avait plus aucun doute, cette soirée c'était bel et bien passée. Tout ce qu'elles avaient fait ensemble elles l'avaient oubliées comme si rien ne s'était produit au final. Puis elle vit l'inconnue se lever et tendre son bras vers, Yanina eut un très léger mouvement de recule et baissa sa tête, pourquoi avait-elle peur de subir quelque chose ? Elle n'était pas comme ça avant, elle arrivait à faire face aux difficultés normalement mais là, quelque chose avait changée en elle. Est-ce qu’inconsciemment elle avait moins confiance en elle avec ce corps ? Tout ceci lui rappelait vaguement sont arrivée à l'académie, pourtant elle ne fit que poser sa main sur sa tête, ouvrant alors de nouveau les yeux mais toujours les yeux fixant le bas.

Elle pris ensuite une voix qui se voulait plus rassurante, si elle n'avait pas assistée à la scène juste elle aurait pu croire que cette personne était tout ce qu'il y avait de plus gentille et polie, mais ce n'était pas le cas vu la manière dont elle avait parlée à Maya. Après... peut-être était-elle vraiment sous le choc d'avoir eu affaire à ces photos-là dans son téléphone ainsi que les messages lues, bien qu'elle ne sache pas vraiment de quoi il s'agissait exactement elle s'en doutait quelque peu.

- C'est impensable... Commença-t-elle timidement avec une voix assez basse.... que vous ayez oubliée que vous avez dansées ensemble... ce feu d'artifice ce soir là...

C'est alors qu'elle reçu un message de Maya, vraisemblablement elle ne fut pas la seule à recevoir de message disant que ce n'était qu'un coup monté a final. Que tout ceci avait été inventé pour leur faire du mal. Seulement Yanina ne fut pas la seule à recevoir ce message, elle y croyait pendant un instant, mais juste un instant, ce qui semblait être un début de sourire s'effondra tout de suite, elle ne l'avait pas réalisée jusqu'ici parce-qu'elle n'avait pas encore regardé très exactement le visage de la jeune fille au cheveux roses... des cheveux où une barrette y était. Cette barrette que Maya avait mise avant de partir au bal de la St Valentin, elle pointa du doigt cet objet, son interlocutrice ne devait sûrement pas comprendre ce qu'elle désignait du doigt avant qu'elle le lui dise.

- Ce que vous avez sur vos cheveux, ça appartient à Maya. Fit-elle d'une voix monotone, vide de tout sentiment, en rabaissant son bras.

Elle aurait voulu croire Maya, mais c'était impossible. Durant ce feux d'artifice elles s'étaient échangées quelques choses, elle ne savait pas ce que c'était, elle était trop loin pour les voir et puis ça ne la regardait pas, ou plutôt... elle se forçait à ne pas intervenir. Elle s'était convaincue que c'était une amie pas vu depuis longtemps, elle ne pensait pas que... ou plutôt elle ne voulait pas que ce soit autre chose mais il semblerait bien que si.

Yanina a écrit:
« Désolé Maya... j'aurais voulu te croire... mais tu étais avec elle ce soir là. Elle a la barrette que tu portais avant de partir au bal à ses cheveux.»

C'est ce qu'elle venait d'envoyer avec le plus grands des regrets. Elle préférait voir la vérité en face plutôt que de faire face à des mensonges. Maintenant ce qu'il restait à savoir c'était pourquoi elles avaient tout oubliées.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️


Dernière édition par Yanina Lando le Lun 8 Juin 2015 - 1:16, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Tout oublié - Mer 3 Juin 2015 - 21:44



Tout oublié



Dépitée, mon regard se détacha de l'apprentie. Elle ne cessait de repeter des choses comme impensables, ou ce genre d'anneries incompréhensible. Cerbère allait me raconter ce dont elle se souvenait, oui ou non ? Car la seule chose à laquelle j'avais le droit, c'était son pesant désarroi ! Devais-je tenter autre chose pour la faire parler ? Ou me montrer patiente ? Je n'aurais su le dire à cet instant tellement l'envie de lui gueuler dessus m'avait saisit aux tripes. Mon sourcil droit se arqua, lorsque l'apprentie retrouva sa langue pour dire quelque chose de censé, en désignant mes cheveux. Non pas que ces précédentes paroles soient étranges, mais je me souvenais bel et bien du feux d'artifice, et je l'avais observé seule en mangeant une part de moelleux au chocolat. Je m'en souvenais très bien, même qu'après j'avais discuté avec je ne sais quelle pimbêche pour passer le temps. Mon bras se leva, suite au geste de l'académicienne. Qu'est ce qui appartient à Maya ? Mes cheveux ? Mon shampoing ? Je ne me rappelais pas avoir emprunté ce genre de produit à qui que ce soit, je l'avais acheté. Mes doigts se posèrent sur mes mèches et les tâtèrent, jusqu'à trouver un obstacle sur leur chemin. D'autant plus surprise, je défis le clip de la barrette et l'amena devant moi pour la regarder. Parlait-elle de cela ?

- Je l'ai trouvé dans mes affaires, je pensais qu'elle appartenait à Jenny."


Je ne me souvenais plus exactement du comment et du pourquoi, mais il m'avait semblé l'avoir retrouvé le lendemain de la fête dans mes affaires. Je n'étais pas adepte des coeurs, des chatons et autre mignonneries, mais il faut avouer que ce genre d’invention moderne pour attacher ses cheveux ou repousser des mèches se révélait efficace. C'est évidement la raison pour laquelle je l'avais gardé, et porté aujourdhui, afin de dégager de quelques centimètres ces mèches ingrates qui me virevoltaient dans les yeux. Ma main avait désertée les cheveux de l'apprentie depuis maintenant quelques minutes, et j'avais bien fait, car je vis mon Dea-portable vibrer. Je repris la bête avant de me rasseoir sur la chaise que je m'étais approprié. En quelques mouvements de doigts, chose que j'aurais imaginé impensable pour ma personne étant donné mon incapacité a comprendre ce genre de technologie, je parvins à accéder à la boite de messagerie où s'affichait dès à présent un nouveau message, d'un glissement de l'index, j'ouvrais le message et pus lire le SMS. C'était amusant, dans un sens. L'apprentie s’excusait, mais de quoi ? Elle n'avait apparemment pas infligé ce sort (ou cette malédiction, peut-importe son nom), alors pourquoi ?

Ne rien dire à Yanina. Donc c'était son nom déjà, et non pas "Cerbère". Et pourquoi pas? J'avais donc raison à son sujet, ses sentiments envers Maya.. Pourquoi ne pas lui en parler mis à part si celle-ci a des sentiments envers elle ? Un autre message arriva, à peine terminé celui-ci. Si je m'en souvenais ?Si je m'en souvenais, serais-je venu la questionner ?

SMS : " Le seul moyen pour que mon corps s'en rappelle serait probablement de répéter la scène. Mais je doute que ton amie, même pour une expérience accepte une telle chose. "


Message envoyé. Relevant la tête, mon regard se reporta sur Yanina. Que faire d'elle? Lui dire ce que je savais ? Qu'en avais-je à faire, au final ? Je fis la moue. Si je ne disais rien, je sentais qu'un pesant silence allait s'étendre.

- Ça fait longtemps que tu as des vues sur elle ?"


Questionnais-je alors l'apprentie. Indiscrétion vous dites? Qu'est-ce donc?
© Ethan
Contenu sponsorisé
Re: Tout oublié -
Tout oublié
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Tout oublié
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Chambres des élèves-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page