Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mar 31 Mar 2015 - 10:28



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Persée. Poséidon. Athéna. Persée. Poséidon. Athéna. Chaque nom résonnait dans ma tête à chaque coup que je portais avec la lame de mon kopis dans le vent. Ces noms me hantaient jusqu'aux tripes, me donnant envie de vomir à chaque fois que je les mentionnais ou y songeais. Pourtant je le devais, ils étaient comme une source d'inspiration, de progrès. Plus ma haine envers eux serait vivace, plus je progresserais. Pourtant, ma liste ne s’arrêtaient pas réellement là. J'avais en tête, en plus de ces « dieux » majeurs, d'autres noms qui essayaient de sortir du bout de mes lèvres. Des académiciens que j'avais rencontré.  Presque tous. Pourquoi vouloir les épargner ? J'avais beau me montrer sociable ou gentille envers eux, ils finiraient au même rang que mes dieux grecs. Ils étaient tous condamnés à le devenir, des hypocrites, abusant de leur pouvoir sur les humains. La seule différence entre eux et nous, les renégats, c'est que nous, nous assumions le fait qu'on ne portait pas ce genre de personne dans notre cœur et que nous n'avions pas de scrupules à les tourmenter ou les détruire. Je trouvais inutile de tuer les humains en masse, si on me le demandait, je m'activerais pour faire un maximum de massacre. A mes yeux, les humains, bien que stupides, arrogants, naïfs et hypocrites (n'étaient-ils donc pas à l'image de leur dieu ?), n'étaient que du bétail. Mais en les ralliant à notre cause, en les poussant à agir contre les apprentis-dieux, voilà qui me semblait une merveilleuse idée. Alors pourquoi tous les tuer ? Dépourvus de sentiments, ils seraient une arme de guerre.

S'isoler ici relevait du miracle. Il y avait toujours un élève, un professeur ou qu'importe, une personne pour venir vous distraire, vous ennuyer. J'avais pris la décision de m'éloigner un peu de l'académie afin de pouvoir m’entraîner, seule. Hors si je m’entraînais aux yeux de tous, cela casserait bien des images. Aux yeux de tous, je restais la fille naïve qui traînait avec les commères et « filles populaires ». Une abrutie, je suppose. Une image facile et manipulable que je me permettais de renvoyer. Façade , façade. Si je n'étais pas venue ici en tant qu'infiltrée, je me serais fait un plaisir d'ôter leur jolies petites tête de la base de leur cou. Ce n'est pas comme si j'avais de quelconque lien avec qui que ce soit d'extraordinaire ici. Et je ne souhaitais pas réellement en tisser.

L'amour ? Une faiblesse dont on pourrait se servir contre moi dans le futur. Je ne savais même pas si un jour je ressentirais réellement de nouveau cette chose. L'amitié ? Faiblesse. Il suffit d'un ami, ayant un niveau débutant et il serait pris en otage ou tué pour me faire de la peine si je venais à compromettre les plans des renégats où si j'étais découverte ici. Chaque conclusion se terminait par un coup assassin dans le vide.

Chaussures retirées et posées dans un coin avec le reste de mes affaires, je me retrouvais pieds nus, en short et en débardeur à gesticuler dans cette forêt paumée. Je ne savais même pas réellement où j'étais, seulement que j'étais assez tranquille pour m’entraîner. Et au pire, je croiserait un gros chat sauvage et me servirais de lui comme entrainement en « taille réelle ». Comme tout entrainement un tant soit peu  poussé, j’enchaînais parade et attaque avec la lame de mon kopis, alternant la main avec laquelle je le maniais. Ambidextre ? Je ne l'étais pas à la base, et j'admets avoir une faiblesse quant au maniement d'arme depuis ma main gauche. Mais l'entrainement servait aussi à ça, à combler ses faiblesses. Ma lame siffla dans l'air. Je fis une grimace en achevant mon geste. Changeant l'arme de main, mon regard se posa sur celle qui maniait le kopis auparavant. Légère douleur dû à la brûlure cicatrisante que j'avais eu face à un autre renégat. Doucement les doigts de cette même mains effleurèrent ma paume. Rictus.

C'était donc le moment de changer de main, je suppose. Je repris mes gestes, m'attaquant cette fois au tronc d'un arbre, enfonçant, effleurant, arrachant l'écorce au passage de ma lame. Mes gestes s’alliaient à des coups de genoux, tibia et plat de la main droite à l'encontre de l'arbre. Mais jamais ils ne percutèrent le végétal, s’arrêtant à quelques centimètres. Je n'étais pas encore totalement folle, je ne souhaitais pas me casser quelque chose en agressant un arbre.

Concentrée dans mes gestes, je n'entendis et ne vis pas la personne qui s'approchait. Son seul défaut d'approche ? La branche qui venait de craquer sous le poids de sa chaussure. Décochant un coup à l'arbre du bout de ma lame, je fis volte face, et d'un tir majestueux, envoya l'arme se planter à dix centimètres de l'apprenti-dieux, contre un tronc d'arbre. Beau tire, mais je l'avais complètement foiré. Je n'avais pas tenté de lui faire peur, j'avais tenté de le tuer en visant sa tête. Maudite main gauche.

- Aha... Pardon j'ai de mauvais réflexes.. Je t'ai pris pour un chat sauvage. »


Mon regard se braqua sur l'académicien que je connaissais déjà, puisque nous partagions des cours ensemble.. Un sourire faussement gêné s'étirait sur mes lèvres alors que je tentais de lui faire gober le mensonge le plus naze de l'histoire.

© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mar 7 Avr 2015 - 16:31
N est ce pas hilarant ? Un garçon, un dieu, qui doit être formé et éduqué dans une académie divine ...qui sèche les cours .
Pourquoi ? Aucune idée mais je ne pouvais me résoudre à aller en cours aujourd'hui . Je me sentais empli de tristesse, une peine apparue lorsque que j'avais recouvré la mémoire ...du moins un pan. J'avais une sorte de mal du pays et un chagrin qui m'innondais sans que je puisse comprendre pourquoi .Je vagabondais au gré de mes pas et du vent histoire de me détendre mais bizarrement plus je me baladais dans l'académie plus j'étais en colère .
J'apercevais les salles de classes, les professeurs les élèves , les groupes d'amis ...l'air joyeux et se faisant éduquer à être un futur dirigeant .

Car oui au final les gens d'ici se plaignent des humains et de leurs meurs destructives et avides de pouvoir mais ...nous faisons la même chose non? Nous serons les prochains dieux mais certains d'entre nous sont pire que la bas sur terre . Tuer, piller et réduire en esclavage n'importe qui... tout cela est un jeu pour eux. Et rien que d'y penser j'en était fou de rage et pour éviter d'exploser à l'intérieur de l'académie je me dirigeais vers la forêt . A la fois pour réfléchir et me calmer histoire d'éviter d'attirer l'attention sur moi .
Mon voyage se fit sans problème et d'ailleurs je sentais qu'on m'avais laisse sortir sans grande résistance.
"Tant mieux" pensais je en deserrant ma cravate objet encore inconnu pour moi la semaine dernière .
Une fois arrivé là bas, une brise se souleva faisant onduler mes vêtements et mes cheveux . Étrangement celle ci me calma quelque peu et me poussa à rentrer dans cette forêt .J'y passais des heures , sans vraiment faire attention au temps, à flâner ou bien de m'allonger sous un cerisier en fleur et regarder le ciel . Les fleurs de cet arbre mettaient étrangement en valeur la clarté du ciel .
Je me calmais peu à peu lorsque des bruits vinrent titiller ma curiosité.
Me levant et sans faire de bruit je dirigeais vers la source de ces bruits suspects . Je pus distinguer une jeune fille aux cheveux aussi rose que les fleurs de cerisiers s'entrainant contre un arbre .
Ma curiosité rassasiée et un peu déçu de voir une camarade de classe ici au lieu d'autre chose, je retournais à mes affaires la laissant tranquille .
Soudain, suivant mon instinct me prévenant d'un danger , je bougeais la tête sur le côté . Une lame passa à 10 cm de ma tête sans un bruit . L'éclair argenté transperça la verdure et se ficha contre un arbre .
"Desolé .."

Je m'avancais sans bruit jusqu'à l'arbre ou s'était plantée la dague .Pourquoi je n'étais pas étonné ? Ni choqué ni rien...je comprenais parfaitement .Ce n'étais pas un coup dans le vide pour sur . La lame était bien plantée dans le tronc et elle m'avait visé délibérément et malgré son sourire évidemment faux ...transparaissait sa colère .
Tuer est immoral bien sur mais la vie vous pousse parfois à désirer la mort de tous et juste de ne plus souffrir . Exister deviensDouloureux . Vous devez vous adapter au monde et pas l'inverse quitte à perdre sa propre personnalité. La preuve cette jeune fille ...elle feintait un sourire car le monde lui a appris à mentir mais tout son corps hurlait de rage. Ses traits étaient tendus et sa main droite était en position pour renouveler son attaque si besoin mais elle la cachait en essayant de prendre une position neutre .
Une fois la lame en main je jouais avec elle entre mes doigts et me rapprochais d'elle puis une fois à sa portée lui tendis la lame qu'elle récupéra .

"Joli tir" dis je simplement avant de faire volte face .

Allait t'elle m'attaquer ? Me parler ? Ne rien dire ? Tout cela dépendais d'elle . Je n'avais pas envie de me battre aujourd'hui .Le vent se leva projetant en l'air es pétales de cerisiers et autres fleurs tombés des arbres faisant du ciel et de la clairière ou nous étions un ballet de couleurs et d'odeurs . Je m'éloignais petit à petit de la fleur de cerisier cachant ses épines au monde.



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mer 8 Avr 2015 - 0:43



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



La vitesse à laquelle j'allais pour porter mes coups, couplée au temps que j'avais passé à m’entraîner faisait que mon cœur, même si je tentais de me calmer, continuais de battre la chamade. Ma poitrine se soulevait, rapidement et régulièrement. Montrer sa fatigue, signe de faiblesse. Pourtant l'académicien que je venait de viser ne semblait pas plus hostile et m'adressa à peine la parole. Mon sourcil droit se arqua. Il se foutait réellement de moi ? Je ne représentais aucuns menaces visibles à ses yeux ? Je ne savais réellement comment je devais interpréter ses gestes. Gracieusement, le jeune homme se positionna à côté de l'arbre et enleva mon Kopis dont la lame venait de s'enfoncer. Sans mal, il venait de la sortir. Même pas un bout d'écorce ne se détacha du tronc lors de son action. L'apprenti revint vers moi, doucement et me rendu ma lame. Tendant la main, je la pris sans ménagement.

Et le voilà qu'il faisait volte face. Souhaitait-il réellement que je le tue ? Tuer dans le dos était contraire à mes principes. Lorsque j'étais une gorgone, dans tous les cas, je tuais  mes victimes de face, lorsqu'ils croisaient mon regard.  Un peu comme une malédiction ou il ne fallait en aucun cas croiser mon regard. Pas de raison que cela change. Que devais-je faire, le laisser partir ? Le buter ? A mon tour, je me tournais face à l'arbre qui me servait de défouloir. Le laisser partir était probablement la meilleur ide. Au pire, il n'allait pas raconter que je séchais des cours stupides pour venir ici. Cela ne lui apporterait rien. En plus, lui non plus n'y était pas. Rien n'interdisait de s’entraîner.

Relevant les yeux pour observer les entailles causées au tronc d'arbre, un soupir m'échappa. Il fallait être réaliste. Même un bon entrainement, contre un spécimen non capable de se défendre, aussi acharné soit-il -l'entrainement-, cela ne vaut rien face à un combat réel, face à des personnes possédant de vraies capacités. Je me demandais bien qu'elles étaient celles de Lelouch. Il avait la dégaine d'un personnage sortie d'un film fantastique, un film d'épouvante. Comment appelaient-ils cela déjà, des vampires ? Peut-être en avait-il les capacités ? Force surhumaine, lévitation, soins permanents, craintif à l'ail et au soleil... Pourquoi diable sortait-il en plein jour, parbleu ?

Dans tous les cas, l'apprenti n'était pas en cours. Lui était autant blasé que moi de cet enseignement ? Nous avions peut-être plus de points communs que ce que je n'aurais pu l'envisager. Une idée me traversa. Folle. Complètement folle. Rejoindre nos rangs de renégats ? « Eh salut, moi c'est Clarke, nous sommes dans les mêmes cours. Tu t'ennuis ici ? Tu ne trouve pas de raison d'être ? Rejoins moi. Viens chez les renégats, tu trouvera un sens à ta vie. Tu as subit la folie des hommes par le passé ? Tu pourras te venger. Crois moi, ta vie est avec nous ». Ça sonnait digne d'un slogan publicitaire.

- Pourquoi es tu ici ? »


Interpellais-je alors l'apprenti, avant qu'il ne s'éloigne plus. De ma poche, j'avais sorti un mouchoir en tissus avec lequel je frottais désormais la lame du kopis. Mon corps pivota alors, doucement pour regarder la silhouette de Lelouch qui avait pour but de partir. Le faisais-je fuir ? Cette idée me plaisait bien.  Il n'était probablement qu'un abruti, comme les autres. Je fis sauter le kopis en l'air et le rattrapa par le manche tout en avançant quelque peu, pour rejoindre le jeune homme. J'attendis alors qu'il me regarde pour réitérer l'action. Mais cette fois, je laissais délibérément le kopis tomber et se planter dans le sol. Une arme, ca peut être dangereux.

Profitant de cet instant de surprise, car l'apprenti ne s'attendait probablement pas à ce que je vienne à sa rencontre aussi vite, je franchissais l'espace qui nous séparais pour venir tenter de frapper de ma paume droite le thorax du jeune homme.

- Ferais-tu partis des mauvais élèves qui se demandent pourquoi les a-ton ressuscité dans un monde médiocre ?»


Diantre. Voilà que je faisais dans le social ? Il me fallait le cerner, dans un premier temps. Dans le pire des cas, si sa réponse ne me convenait pas, je n'aurais qu'à l'achever.

© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mer 8 Avr 2015 - 15:35
- Pourquoi est tu ici ?

Je me stoppais doucement, content que la jeune fille n'ai pas tenté de l'attaquer et que elle eut préféré les mots plutôt que les armes. Pourquoi nous ? Pourquoi moi ? Pourquoi ici? Existait t'il une réponse à ces questions d'ailleurs?

-Je suis la pour une raison similaire à la tienne répondis-je sans me retourner.

La jeune fille, pour guise de réponse, fit quelques pas dans ma direction jouant avec la lame que je lui avait rendue au préalable. Une fois face à moi elle lança sa lame en l'air et celle ci s'enfonça dans le sol comme dans du beurre .Je ne comprenais pas vraiment le but de la démarche ...un avertissement peut être ? Dans tout les cas le bruit que fit la lame à l'impact fut le signal de départ pour la fille qui se jeta sur moi arquant sa paume dans le but de m'assenner un coup pour me couper le souffle .Un coup porté avec une grâce une agilite et une vitesse presque féline . Ayant remarqué son attaque j'évitais le coup en me décalant sur le côté sans sortir les mains de mes poches .Je préparais mon corps à esquiver et bloquer encore si besoin.
Pourquoi je ne l'avais pas contré? Parce que je ne porte pas la main sur une femme c'est un principe de base chez moi .Chevaleresque? Dégradant ? Peut être je ne fais que ce que je pense juste .De plus les yeux de la jeune fille brillaient et pétillaient de malice ...Comme ci cela était juste un jeu pour elle .

- Pourquoi te caches tu ? Ce masque ne te va pas .Tu n'a pas besoin de te cacheravec moi .dis je m'addressant à fleur au multiples épines .

Je respectait la pensée de chacun car qui peur prétendre voir tous les points de vues d'une situation ? Personne ne voit le monde de la même façon il est normal d'écouter les avis divergents de toutes façon le mien ne derivera pas .Mais l'écouter ne me dérange pas au contraire .

-Sois sincère lorsque qu'on se parle . Je ne suis pas aussi manipulable que les autres .
Le vent continuais à souffler et notre conversation tumultueuse semblait en accord an ce avec le temps. Personne ne viendrais ici de toutes façon et le vent couvre nos voix . Je ne viens pas en ennemi il n'y a aucune raison pour qu'elle soit en conflit avec moi .J'espère qu'elle ne fera pas l'amalgame avec les autres semi-dieux . Le fait qu'il est des renégats est un échec des dieux en somme et j'aimerais désarmer la situation je comprends qu'il est difficile de raisonner des bêtes sauvage mais la fille savait réfléchir une bonne chose en somme .
"Bref on verra bien" pensais je "les des sont jetés".



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mer 8 Avr 2015 - 23:20



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Comme escompté, l'académicien esquiva. De manière tellement .. Ridicule n'était pas le mot adapté, il convenait d'autant plus à mon action qui se révélait nulle digne d’intérêt. En réagissant de la sorte l'apprenti-dieu venait de me montrer qu'il ne souhait pas combattre contre moi. Étais-je donc dénuée de tout intérêts ? Il ne valait pas mieux que les autres alors proclamais-je dans ma tête. Si ses chevilles trop enflées l’empêchaient de voir que d'autres apprentis, ou en l’occurrence, des renégats tel que moi, était là à vouloir se mesurer à lui, cela lui serait fatale par la suite. Pensait-il échapper à toutes les attaques ? De quel droit se permettait-il de se montrer si hautain. De ne pas nous considérer. Cela m'aurait presque révulsée d'autant plus. Mais rien. Absolument rien de cette animosité ne ne se refléta sur mon visage. Seul un sourire étira mes lèvres. Quelque peu mauvais certes, mais pouvait-on interpréter un simple sourire ?

L'académicien, probablement trop fier d'avoir esquivé mon coup sans même me toucher ou dévier mon bras se trouvait à côté de moi, encore. Me cacher ? Ses paroles me paraissaient bien trop percutantes. Avait-il compris mon statut de renégat ? Je ne l'avais trahis en rien. Je n'avais parlé de mon statut à personne dans cette académie. Pourquoi l'aurais-je fait dans tous les cas, mis à part pour tenter un suicide ? Personne ne comprendrait. Pas même les deux personnes que j'aurais presque pu considérée comme amicale envers ma personne, bien que leur comportement et leur agissement trahissait tout de même une infidélité à leur rang d'apprenti-dieu. Qui diable pourrait protéger des humains si ils se font la guerre entre eux ? Mon attention se reporta sur les paroles de Lelouch. Lui-même m'incitait pourtant à ne pas me cacher. De faire tomber mon masque. Parlait-il alors du rôle que je tenais à l'académie pour cacher mon mauvais caractère ? Enfin, mauvais. Tout est question de point de vue.Ce n'est pas comme si je faisais bruler les corps de mes amis dans des incinérateurs tous les 36 du mois... Cette pensée 'aurait presque fait rire lorsque l'image de Jenny me revint en tête.

- Qu'est ce qui te fais croire que je porte un masque ? »


Nous étions plus ou moins côte à côte, pour le coup. Ma phrase n'était pas terminée que déjà mon bras droit se releva rapidement pour tenter d'infliger un coup de coude dans le ventre de l'académicien. Et si il esquivait ? Je venais de faire pivoter mon corps vers lui, empêchant toute fuite. Suivant le demi-tour, je relevai ma jambe gauche pour venir tenter un coup de genoux dans son ventre. Il était obligé pour le coup de réagir plus qu'avec une simple pirouette si il désirait ne pas recevoir de coup ...

Le provoquer n'était pas forcement la meilleure des idées. Peut-être. Mais qu'avais-je à perdre ? Si il m'avait percée à jour, je ne voyais pas l’intérêt de le laisser partir, car un jour viendra, il sera un frein à mon avancement. Tout comme les autres apprentis-dieux. Dans tous les cas il me faudrait un jour me les mettre tous à dos. Devrais-je également tous les tuer ? Je n'en doutais pas, même si je préférais que cette tache revienne à Jhoken ou encore Isanagi, plutôt que de nous la refiler.

- Je ne manipule personne, qui plus est ...»


Enfin. Tout est modulable. Je ne manipulais pas, j’arrangeais les choses à ma façon. Je ne trompais pas le monde, je m'adaptais à ce qu'ils attendaient de moi. Probablement mieux qu'un caméléon. Même si je ne doutais pas que certains pouvais se douter de ma couverture, après tout, aucune protection n'est parfaite..

© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Jeu 9 Avr 2015 - 17:17
Comme je le pensais elle reitera ses attaques me laissant beaucoup moins de choix pour me tirer de ses attaques . Un coup de coude que je bloquais du mieux que je pouvais pour commencer malgré la force déployée et ensuite la jeune fille pirouetta pour m'assenner un énorme coup de genou dans le ventre mais vu que j'avais bloqué son coup je pris le dessus sur mon adversaire élégamment . Je me servis de la force déployée dans le coup pour l'accompagner esquivant de nouveau l'attaque et la mettant dans une position délicate. Elle se retrouvais renversée comme au tango seulement tenue par un de mes bras dans son dos . J'avais été le plus doux possible lors de la manoeuvre et l'on aurait pu croire que nous avions dansés l'espace de quelques secondes tellement nos mouvements étaient gracieux dans le duel qu'elle m'offrait . Toujours en position au dessus d'elle je le répondis :

-Pourtant tu essaie de me pousser à bout non?

Je l'avais dis sans animosité et avec un léger sourire . Je ne savais pas si je devais la croire , elle avait plutôt fait l'inverse de tout ce qu'elle avait dis jusqu'à présent devais je la croire dans le fait qu'elle ne cachait rien ? J'avais l'impression qu'une tempête se déchaînait et que son visage , tel une barrière , ne laissait rien transparaître .

- C'était une proposition je ne te force à rien; dis je en la redressant doucement et enlevant ma main de son dos , ne prends pas mal ma question ni le fait que je j'esquive depuis tout à l'heure je ne portepas la main sur une femme . C'est comme ça . Bien sûr tu n'est pas moins digne d'intérêt pour moi . Mais tu peut ne pas me croire si tu le souhaite.

J'avais dis ça dos à elle les yeux perdus dans le ciel qui se couvrait au fur et à mesure de notre discussion ...Le temps se couvrait . Le vent commençais à souffler de plus en plus fort et le temps se mettait à changer drastiquement une orage se préparait .

- Mon nom est Lelouch ,dis je en tendant la main , on ne s'est pas présenté correctement .

Commençons par la effectivement...

- Selon toi le monde est misérable non ? Que ferais tu pour le changer si tu le pouvais ? Demandais je à l'encontre de la jeune fille .

Il fallait la cerner car toute cette histoire avait trop de variables inconnues pour moi . Elle disait qu'elle ne cachait rien et qu'elle ne manipulait personne selon mon expérience personne ne se livre facilement non? Surtout si son passé était dur à avaler et bizarrement j'en connais quelque chose . Le sourire qu'elle affichait avait quelque chose de malsain comme si une haine immense envers quelque chose l'animais mais je ne trouvais pas quoi .

-Reponds moi franchement .Tu me déteste ?



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Jeu 9 Avr 2015 - 20:34



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Pas si naze pour un apprenti-dieu, fus-je tenter de constater lorsque Lelouch para avec brio mes deux attaques. Il n'avait pas été agressif, ni même n'avait rendu de coup non. Il s'était contenté de réceptionner et de me faire pivoter. Je n'étais pas impressionnée, car d'autres élèves maîtrisaient également le corps à corps. Mais de là à être ravie, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. D'autant plus que le jeune homme me repoussa, légèrement certes, mais probablement aurais-je pu manquer de trébucher, si il ne m'avait pas retenue. J'aurais préféré. Largement. J'aurais préféré me faire mal aux fesses plutôt que de subir un quelconque rapport physique que ce soit avec le jeune homme. Ou avec n'importe qui, dans le fond. Le remercier ? Certainement pas. Mais je n'en perdis pas moins mon sourire. Il s'était certes un peu amoindri sous la surprise, mais rien de très visible. L'apprenti me révulsait et m'intriguait presque à la fois. Peut-être serait-il un bon passe-temps. Je me redressais, tout en me débarrassant de cette emprise embarrassante. Hors de question de rester plus longtemps dans cette position de faiblesse.

Je ne répondis pas, sur le moment. Le pousser à bout. Il y allait fort, non ? Disons que.. Non pas besoin de justifications. Que ce soit lui ou n'importe qui, je l'aurais probablement tester, voir si il valait la peine d'être tuer ou de mériter de la considération. Je n'avais encore trouvé aucun académicien qui en valait réellement la peine. Tous pareil, des hypocrites. J'en étais peut-être la reine, mais je l'assumais pleinement.

Baissant le nez, mon regard se posa sur la main tendue de l'académicien. Il se présentait à moi par une poignée de main et refusais de frapper les femmes. Dans quel monde vivait-il ? A quelle époque ? Même de mon temps, ne pas frapper la femme n'était qu'un concept. J'étais la mieux placé pour le savoir, laissé pour morte par mon fiancé. Quel abrutie. J'aurais du le buter à l'époque. Réticente, ma main se tendit à son tour pour l'empoigner. A son contact, mon corps se raidit. J'étais presque soulagée que cela se termine vite. Autant frapper de la chair ne me posait aucun soucis visible. Toucher quelqu'un de moi-même non plus car je le calculais, j'avais le temps de m'y préparer. Mais être contrainte de le faire me rendait la chose presque compliqué et désagréable. Le fait est que je m’exécutai, pour ne pas paraître surprise. Je n'allais peut-être pas tenter de le démembrer maintenant, alors.
- Si je pouvais le changer … J'inculquerais dans la tête de tous, des choses morales à faire et bannirais la monstruosité. »


On croirait entendre la pimbêche que j'avais entendu dans l'écran de télévision. Comment appelait-on cela déjà ? Miss France ? J’omettais de préciser qu'avant tout cela, je ferais moi même le ménage sur terre, bannissant, punissant les abrutis qui causent le mal. Bannir la monstruosité ? Moi-même, j'étais un monstre. Physiquement et par mes actions. Mais à qui la fautes ? Aux dieux et aux humains. Alors les bannir, tous et leur faire un lavage de cerveau me semblait être la meilleure option ? Question surprenante. Le détester ? Je fis demi tour et me pencha pour ramasser l'arme qui s'était enfoncée dans le sol. Une fois retirée, je pris soin de nettoyer la lame avec le pan de mon haut. A quoi bon, ce n'était que des fringues. Une lame quant à elle se devait d'être bien conservée. Croisant son regard, un sourire mauvais s'étira d'autant plus sur mes lèvres.

- Aurais-je une raison de ne pas le faire ?»


Je lui répondais, par une autre question. Cela soulignait le fait que je n'avais rien qui m'interdisait de le détester. D'autant plus qu'il n'était qu'un académicien. Un futur dieu. Je n'avais en sois aucunes raisons et aucunes envies de le porter dans mon cœur.

- Tous les apprentis-dieux sont semblables. Cupides, hypcrytes, égoistes.
»

© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Ven 10 Avr 2015 - 9:19
-Si je pouvais le changer j'inculquerais dans la tête de tous, des choses morales et bannirais la monstruosité avait telle répondu comme si elle récitait et ironisait à la fois .

Au vu de da réponse j'avais explose de rire, tellement la scène était risible . Bannir la monstruosité ? Des choses morales ? Quelle blague .Les dieux eux mêmes sont des monstres et si on se place dans différents points de vue les les rôles changent du tout au tout . Autant de stupidité dans une phrase me consternant j'avais ris et je crois que c'était la première fois que je peux rire depuis...des siècles . Comment je pouvais dire qu'elle ironisait la situation ? Son regard était assez explicite pour moi et je ne savais pas pourquoi mais j'avais de la sympathie pour cette jeune fille .

- Bannir ou inculquer des choses hein, dis je en levant les yeux, mais il ne restera plus personne dans ton monde car chacun se complaît à être un modèle de vertu quand cela l'arrange mais au fond chacun est un monstre . Les dieux, êtres dis parfait, ne le sont pas sinon tout cela aurait été fait depuis lontemps si tu veux mon avis. Dans ce monde tout ce qui importe c'est d'être fort et assez puissant pour faire peur et ainsi protéger ce à quoi on tient le plus c'est la seule vérité même ici à l'académie .

-Aurais je une raison de ne pas le faire ? Tous les apprentis dieux sont semblables :cupides, hypocrites, égoïstes .

-Non ,répondis je d'un ton calme et posé, tu fais bien de me detester pour ce que je représente ce mode est corrompu jusqu' à la moelle et ...il est difficile de rester "pur" dans ce monde. Ces êtres purs existent mais combien sont ils par rapport au nombres de personnes qui préfère faire souffrir ? Les autres sont effacés de la surface de la terre . Je ne dis pas que tout les apprentis dieux sont pareils de même pour les dieux car il a forcément des exceptions mais ils sont minoritaires et ne peuvent rien faire .Comment être sur que ce qu'on nous "apprends" en cours n'est pas juste capé pour mieux nous tenir en laisse ?

Je me laissais un peu emporté dans mon monologue mais ces questions me taraudais depuis quelques temps . Après tout à quoi peut servir à quelqu'un de rendre plus fort que lui quelqu'un d'autres .Surtout si ce sont des dieux qui plus est, ce dieu devait soit être naïf soit terriblement puissant. Un dieu mal intentionné aura vite fait de prendre le controle du systeme .

- Mais dis moi que t'es t'il arrivé ? Demandais je avec curiosité . Géneralement les gens ici n'en n'ont que faire de ces problemes là pensant probablement que ce ne sont pas leurs affaires qu'est ce qui ta rendue differente ?

J'avais senti lorsque je l'avais prise dans mes bras tout à l'heure au premier abord qu'elle avait frissonée lorsque nos peaux étaient rentres en contact et petit à petit ce simple contact s'était transfomé en veritable crainte. Je ne me rappelais pas avoir forcé ni lui avoir fait le moindre mal . Tout d'abord, me fiant a certains livres que j'avaiseu l'occasion de lire dans la bibliothèque de l'academie , ce genre de comportement etait possible si l'individu avait un traumatisme post-traumatique comme la guerre ou la torture mais peut etre me trompais-je sur toute la ligne . Le ciel etait devenu noir et les nuages grondaient autour de nous bientôt une goutte d'eau tomba sur ma paupière inferieur et coula sur ma joue, le vent redoublait et selon moi les éclairs seraient bientot la je ne voulait pas rentrer a l'académie pour une fois que je parle a quelqu'un qui a deux sous de jugeotte et qui sait se battre correctement je n'allais surement pas faire volte face . Ou alors pour aller me relaxer en forêt meme sous la pluie, aucune eau ne pourra éteindre le brasier en moi .Le même brasier qui consumera les tyrans et les gens qui ne respectent pas la vie et je ferais en sorte que rien ne puisse jamais l'eteindre.Jamais.



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Ven 10 Avr 2015 - 22:06



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Il se foutait de ma gueule, vraiment ? Ma réponse était si hilarante que cela ? Mon sorire s'affaisa quelque peu devant l'incompréhension de la scène. Même si mes paroles se révélaient ironique, je n'en pensais pas moins dans le fond. Certains auraient pris un air désagréablement surpris ou encore affligé de voir des paroles si peu en communion avec ce que nous étions censé être, mais lui.. Lui il riait. Mais ses paroles étaient réalistes et censées, je devais le lui reconnaître. Sa vision des dieux n'était guère plus reluisante que la mienne, visiblement. J'aurais presque pu me demander le pourquoi du comment n'était il pas lui-même renégat. Peut-être l'était-il, mais en tant qu'infiltré, lui aussi ? Cela me paraissait gros, j'en aurais peut-être entendu parler ? Une autre option étant celle du test. L'académie aurait pu découvrir mon cas et aurait envoyé un élève pour confirmer cela ? Pas très convaincue non plus. La dernière solution étant la sincérité. Mais qui diable l'est encore de nos jours ?

Pourtant là encore.. Ses paroles me semblaient peu enduite de mensonge. Lui-même semblait se dépeindre tel un monstre. Pire. Il décrivait la vision que j'avais de l'académie et des cours. Pour peu qu'ils soient inutiles, ils nous conditionnaient à devenir de bons élèves bien formater selon leurs exigences. Quel affront. L'idée même de n'être que l'instrument de dieux plus puissant me contrariait de nouveau. Mais que faire dans ces conditions ? Même chez les renégats, j'étais consciente de ne pas être maitre de tous mes actes. Pourtant, cela me paraissait plus tolérable.
- Je suppose que les personnes se reconnaissant en tant que monstre doivent être moins monstrueuses que ceux qui n'e ont pas conscience... »


C'était mon point de vue, dans un sens. J'étais consciente des massacres que j'avais engendré. De mon comportement manquant parfois d'humanité. Dans un sens, j'en tirais comme conclusion que consciente des faits, je valais probablement plus que certains hypocrites qui ne se rendaient pas compte de leur propre atrocités et qui en jouissaient .. Tout comme l'apprenti, mon regard se porta vers le ciel.

Il commençait à pleuvoir désormais. Je pris soin de ramasser mes affaires poser à même le sol et de ranger l'arme dans son étui. Je ne devais pas rester ici, j'allais finir trempé. Bien que cette idée ne me déplaisait pas en soit, puisque la pluie égalait le beau temps à mes yeux. Pas de réelle différence. L'inconvénient, c'est que je n'étais pas totalement sûre de retrouver le chemin de l'académie. Je n'avais pas un sens de l'orientation très poussé, disons. Résignée, mon regard s’arrêta sur l'apprenti. Devais-je le suivre ? Il n'avait pas plus l'air que moi de vouloir rentrer en courant.

- J'ai vu un abri un peu plus loin, près d'une « petite rivière ». Le temps de rentrer à l'académie, nous serons probablement trempé de part entière, que là nous seront peut-être épargné.»


Bien que cela ne soit pas plus atroce que cela. Le seul défaut étant le fait que nous risquions de tomber malade. Et aussi que les vêtements collent à la peau. Fort désagréable. Je ne pris pas la peine de remettre mes chaussures et me mit à avancer, pour retrouver le lieu que j'avais vu tout à l'heure. Une sorte de petite grotte, qui donnait sur la rivière. Je pris également soin d'ignorer sa remarque, sur ce qui m'étais arrivé. Lui en parler ? Pourquoi diable le ferais-je ? Je ne voulais pas être mise en position de martyre.

- De quelle.. « époque » viens-tu ?»


Questionnais-je en le regardant de haut en bas avec sa cape étrange. Détournement de conversation ? Probable. Rapidement, nous arrivâmes prêt de la fameuse petite grotte. Peu profonde, elle permettait tout de même de pouvoir s'asseoir à l 'intérieur. Mai plutôt que d'aller m'asseoir, je m'approchais de la rivière pour mettre mes pieds dans l'eau.
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Sam 11 Avr 2015 - 14:38
Étrangement je pensais presque comme elle . Presque .Pour moi un monstre même si le reconnaît en reste un mais qui crée les monstres ? La vie et les gens . Mais certains de ses monstres se complaisent à être des monstres et font souffrir pour ...faire souffrir. Et cela en mettant sur le dos d'une cause, un prétexte , un travail . Rien que d'y penser cela me rendait malade, et sans faire attention je crispais le poing droit comme par réflexe . La pluie commençais à tomber avec violence, n'importe qui aurait fuit ou même pesté intérieurement mais moi j'adorais ça . Étrangement je crois que c'est la seule chose qui n'a pas changé depuis mon arrivée ici. C'est bien cela veut dire que je commence à me stabiliser émotionellement , important pour la suite car il me faudra des nerfs en acier pour porter tout ça sur mes épaules .

-J'ai vu un petit abri, plus loin, près d'une petite rivière ...Le temps de rentrer à l'académie nous serons sûrement trempés jusqu'à la moelle .Nous y serons peut être épargné ?

- La pluie ne me dérange pas ,répondis je , mais je te suis .

Nous avons mis un certain temps avant d'y arriver mais il y avait effectivement une petite grotte et une rivière dans laquelle Clarke trempa ses pieds de façon enfantine . Rare car les choses innocentes et pures disparaissaient rapidement je croyais ne plus jamais revoir de pareils comportements . Ma cape flottant au vent les gouttes de pluies roulaient dessus comme si elles avaient tout d'un coup choisies un cap
inconnu. L'idée de la jeune fleur était bonne mais le temps se joua de nous et orienta le vent dans notre direction faisant de nous de véritables aquarelles à chaque bourrasque . Mieux valait ici que dans la forêt ou nous aurons été trempés continuellement .

- De quelle époque viens tu ?

La question me fit l'effet d'une décharge dans le dos, de quelle époque venais je ?Même moi je me posais la question peut ne suis je pas de ce monde mais c'était peu probable soyons réalistes .

-Je viens d'une époque où par simple ordre n'importe qui pouvait passer de vie à trépas . D'une époque où les gens meurent de faim dans les rues et où les gens riches mettent en esclavage les gens pauvres et leurs retirent toute dignité, répondis je et lui faisant un sourire lui posais une question avec un regard ironique :Bizarrement d'apres ce que jai pu lire et etudier ...rien na changé pas vrai ?

Je lui repondais par une quesrion réthorique c'est vrai mais au fond je savais bien que je n'étais pas loin de la verité mais cela me rendait triste en fin de compte . Je croyais que évoluer cest tout ce que pouvait faire notre espèce ...mais je me trompais.
Mais pour l'instant je ne pouvais me plaindre de l'académie il m'ont donné la vie et une nouvelle chance de changer en bien ce monde . Je venais de remarquer mais la jeune fille ,moins vêtue que moi grâce à ma cape , commençais à grelotter et la pluie au contraire ne faisait que commencer . Sans même dire un mot je décrochait la cape et la posaisSur les épaules de la jeune fille non pas par convoitise ou pour un quelquonque merci mais juste pour qu'elle se réchauffe un peu . La cape ne laissait pas l'eau rentrer et je ne désirais pas voir la jeune fille malade par ma faute.

-Et toi ?demandais en lui faisant dos et en regardant le ciel s'assombrir de plus en plus De quelle époque viens tu ? Et que fait tu seule dans la forêt ?

Les nuages ne formait plus qu'une masse informe couvrant presque le ciel comme si quelqu'un avait décidé de faire un plafond au monde .Plus d'oiseaux, plus de sons, juste la pluie et le vent dansant ,main dans la main, dans une valse qui perdait le monde lui même .



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Sam 11 Avr 2015 - 21:14



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Mes affaires délaissés à l'entrée de la petite grotte, j'étais resté dans la même tenue que tout à l'heure, avec mon débardeur et mon short Je regardais l'eau qi me passait sur les orteils. Quelle magnifique création. J'avais beau être âgée de nombreux siècles, il y avait des choses similaires à mon époque, qui même à travers le temps ne semblaient avoir bougé. Le cas de l'eau par exemple. Nous parlons de réchauffement climatique, mais pour mi ce n'était qu'une constante évolution de la terre.Même si je comprenais pas ce besoin qu'avait l'humain de vouloir crée toutes sortes de machines ou d'immeuble immenses.. Mais je m'égare. L'eau continuait on chemin. J'avais parfois l'impression de voir ou sentir quelque chose de plus gros, de vivant me froler la chair de mes pieds, mais ce n'était probablement qu'illusion.

L'apprenti parla de manière détaché de son époque. A vrai dire, il ne m'expliquait pas clairement de quand datait sa mort ou qu'elle était son époque. J'avais cru comprendre que depuis la période que les historiens ont nommé « Antiquité », il y avait eux de nombreux chamboulements. De guerre, de politique, de manière de vivre.. L'évolution était telle que désormais, nous étions sensé être en « démocratie ». En France notamment. Mais j'avais du mal à voir réellement ce principe appliqué.

Le vent s'amusa à me frôler. Pour le coup, je ne pus réprimer un léger frissonnement. L'apprenti avait du s'en apercevoir car aussitôt, il me posa sa cape sur les épaules. J'aurais bien bronché, mais le « vêtement » eu l'effet concret de me couper du vent. On ne gagnait pas en chaleur, mais on ne recevait plus le vent frais. Résigné, je lâchais un remerciement. Mais cela ne m’empêcha pas de rester les pieds dans l'eau.
- L'Antiquité. C'est comme cela qu'on nomme la période à laquelle j'ai vécu. Quant à ce que je fais ici …»


Ma tête dodelina légèrement alors que je me tournais pour faire face à Lelouch.

- Je m’entraîne. Plutôt que de perdre mon temps assise sur une chaise, je m'entraine. Ca me sera toujours plus utile de savoir frapper quelqu'un que de connaître l'histoire du monde par cœur. Sait-on jamais sur qui on peut tomber...»


Une once de vérité. Finalement, il m'arrivait presque de paraître honnête. Après tout, pourquoi mentir sur le sujet. Je n'étais pas ici pour cueillir des pâquerettes, et cela, il avait dû le remarquer. Un sourire s'élargit sur mes lèvres, mauvais, tandis que je faisais un pas pour sortir de l'eau et le rejoindre. Plissant légèrement les yeux, je pris un ton qui se voulait intimidant.

- Sur des renégats, par exemple..»


Le meilleur moyen de savoir si il ne faisait pas parti du camps lui-même ? Le questionner, de manière indirecte. Si il l'avouait de lui-même, nous pourrions alors en parler. Peut-être était-il ici juste pour vérifier que je n'étais pas une taupe...
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Dim 12 Avr 2015 - 23:59
Elle me parlais de son époque de l'Antiquité avce un soupçon de nostalgie . Ce devait etre une époque postérieure à la mienne car je n'en n'avais aucune connaissance. Je m'etais peu interressé a la vie des étudiants donc je m'y était peu penché .De plus la fille me revela que elle venait s'entrainer ici considérant que s'entrainer a se battre vallait mieux que tous ses cours puis elle continua à me jusqu'a ce qu'elle s'approche de moi grelottant dans ma cape:

- Sur des renégats par exemple ...

-Si tu veux mon avis ne le fais pas . Je ne sais pas si ils existent mais si même les dieux sont incapables de les vaincres ...tu ne fera pas le poids. Pense, réflechis et la alors tu aura une chance foncer dans le tas peut marcher uniquement si l'adversaire est plus faible que toi . La patience et la ruse viendront toujours à bout de la force ,toujours . Regarde sur terre desormais grace a cette ruse que sont les armes qui se bat au corps a corps de nos jours ?

Je m'interrompis quelques instants, croisant les bras et continuant a la regarder , puis je continuais:

- Si tu me demande quel est mon avis sur les deux factions ...il est mitigé. Entre des tueurs sanguinaires et une bande d'hypocrites qui le sont encore plus je t'avouerais que je ne vois pas vraiment ce que je fais ici. Les renegats sont desorganisés sinon ils marcheraient sur l'academie depuis lontemps .

Mon oeil droit se teinta de rouge une fraction de seconde et mon regard se perdit dans les gouttez d'eau quitombaient avec force sur le sol .

- Pourquoi ? demandais je à la jeune fille .Tu compte agrandir leurs rangs ? Je ne te juge pas je ne connais pas toute la situation pour me faire un avis . Il m'est donc impossible de faire distinctions entre les uns et les autres . Je me placerais du coté qui fera moins couler le sang car une bataille peut se gagner par la force mais la guerre ne se termine que par les mots et ... je ne peut pas cautionner un massacre pur et simple de personnes,dieux renegats ou ...autre.

A présent au fur et a mesure de mes paroles mon oeil brillait d'une lueur rouge écarlate . Je revoyais sans cesse la mort de Suzaku et ...le sang partout . La rage, tel le feu qui brulait en moi etait comparable a celui la déesse Amaterasu . Il ne s'éteignait que apres 7 nuits et 7 jours et ...il était noir . Un noir si profond que on pouvait dire que ce feu representait la haine elle même .

- Je ne suis pas idiot tu sais ...de toute façon quoi que je puisse dire dans ce monde sans attiser les foudres de quelqu'un d'autre. Alors t'ai je mise en colère par mes reponses ? Rassurée? Enfin tout depends si tu est "déja" passée du cote des renegats . Tu pourrais aussi me livrer à l'academie pour une sorte d'héretisme . Alors qu'elle est ta reponse ?

Je savais que la piquer au vif n'allais surement pas me rendre service mais bon il fallait pour cela que mon interlocuteur me donne son avis . Peut être allais je mourir ici comme un chien mais je voulais savoir si cette filleVoulait me tester ,me tuer ou me livrer ou simplement etre sincere avec moi . Je ne pensais pas avoir dis quelque chose de stupide car c'était ce que je pensais au fond . Je voulais me venger des tyrans pour ne plus que des morts inutiles comme celle de mon ami se produise mais ...n'y avait t'il pas assez de sang versé jusqu'a aujourdhui ? Dans les trois camps? Renégats, Academie, humains...tous se tuent et baignent a la fin dans la meme mare de sang . Bon sang... je devait être le seul a penser comme ça ,proner ses ideaux c'est bien mais c'est du vent . Il y aura des morts des centaines de milliers ou pire si les tensions continuent. J'avais levé les yeux vers le ciel déchainé faisant tomber la pluie et lever le vent de plus en plus bientot les éclairs se joignirent au bal pour completer la scene . Un flash lumineux avait eclairé la grotte quelques instants et seul mon oeil rouge brillait l'instant d'après.



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mar 14 Avr 2015 - 16:49



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Sans en perdre mon sourire, j'écoutais ses paroles pour le moins douteuses. Il me mettait tout d'abord en garde, contre les renégats. Me mettre en garde contre moi-même donc ? Amusant. Pourtant j'étais loin d'être imbattable, bien au contraire. J'étais comme les apprentis-dieux, en chemin vers la puissance. Que croyait-il, que nous renaissions doté de pouvoirs surhumain pour grossir nos rangs dit "de traîtres" ? Cette vision de l'ennemi fantasmé me plaisait bien, dans le fond. Si la plupart des apprentis-dieux nous considéraient tels des ennemis surpuissants ne manquant pas de leur décoller la tête de leurs petites épaules en un rien de temps, cela les maintenait à distance, le temps que l'on -que je- progresse... Continuant son récit, l'apprenti pointa du doigt l’organisation des renégats. De mon point de vue, ce n'était pas de la désorganisation. Pourquoi marcher sur l'académie alors que nous étions si peu nombreux ? Il y avait de l'entrain dans nos rangs, mais les apprentis-dieux nous surpassaient largement en nombre. Il serait stupide de notre part de se lancer maintenant. Nous devions agrandir nos rangs et continuer de progresser en amont. Et puis, qui savait de quoi étaient faites les pensées de ce cher Isanagi ? Je n'imaginais pas un seul instant que notre chef n'ai pas déjà élaboré un plan quelque peu machiavélique pour le futur. Il attendait juste le "bon moment".

En revanche, je ne comprenais absolument pas comment il avait pu passer d'une telle réflexion pour me demander si je voulais moi-même rejoindre les renégats. Strictement aucuns rapport, c'est lui qui avait continué sur le sujet, moi je parlais simplement de me battre avec.

- Je n'ai jamais parlé de les intégrer, seulement de les affronter. Je ne vois pas où tu vas chercher cela.»


Me contentais-je de répondre, en haussant légèrement les épaules. Dans tous les cas, je ne souhaitais pas lui parler de mon statut, je n'en voyais pas l’intérêt. Me faire tuer ? Non merci. Même s'il avait de belles paroles sur le sujet, qu'il était sois disant sans réel camps, je n'y croyais pas. Soit il cherchait à obtenir quelque chose de moi en en parlant de la sorte, soit il était juste complètement stupide. Je repris ma marche pour aller m'abriter sous la petite grotte, avec mes affaires, tout en rendant a l'apprenti dieux la cape qu'il m'avait mis sur les épaules. Je pris mon gilet qui se trouvait la bas et l'enfila avant de poser mes fesses sur le sol.

- Je n'ai pas que cela à faire d'aller voir les hauts membres de l'académie pour de veines paroles.»


De toutes manières, quoi leur dire ? Je ne pouvais dénoncer de simples paroles, il m'aurait fallu un enregistrement ou des actes à relater. Là, je n'avais qu'une chose, ma parole. Et me faire remarquer était bien la dernière chose que je souhaitais. Déjà que j'avais soutenu le cours du professeur de latin, je n'allais pas en plus me montrer de la sorte.

Relevant légèrement les jambes, je laissais mes pieds au sol, tout en pointant mes genoux vers le ciel. Mes deux bras se placèrent autour des mes jambes.

- Abrite toi, avant de tomber malade.»


© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mer 15 Avr 2015 - 16:06
Elle avais raison d'un côté j'étais peut être paranoïaque que personne ne voulais tuer personne que les gens n'avaient rien à faire du pouvoir et de toutes ces fadaises . Mais en restant ainsi j'allais juste me payer une maladie quelquonque .
Je soupirais lançant un sourire à la jeune fille qui me faisait remarquer ma bêtise .
- Tu as sans doute raison je dois sûrement être dans l'erreur , j'ai me suis laissé emporter.

Dans le fond je n'en pensais pas moins mais je ne voulais pas lui faire peur . J'avais juste un mauvais pressentiment sur la suite des choses et mon instinct me disais que cette jeune femme ne me disait pas tout mais n'ayant aucune preuve je dus me résoudre , pour le moment , à la croire.

-Abrite toi tu va tomber malade

- Tu as surement raison . Dis je simplement en m'asseyant à côté de la jeune fille qui en profita pour me rendre la cape que je lui avait passé quelques minutes auparavant. J'en profitais pour décrire Clarke qui me faisait les gros yeux en remarquant que j'étais trempé malgré notre abri de fortune . Une flaque d'eau m'indiquait que mon oeil rouge n'avais rien perdu de son éclat et cela m'inquiétais véritablement depuis quelques jours . En effet celui ci ne redevenait normal que lorsque je me calmais mais depuis quelques temps il restait rouge des heures ...et j'avais bien peur qu'il ne me reste indéfiniment à force d'utiliser mon pouvoir .

-Puis je te poser une question ? Demandais je et après sa réponse je poursuivais : Comment était tonépoque ? Es que c'était beau ? Quelles sont les différences avec celle ci ? Tu étais quelqu'un d'important ?

Je m'emportais encore un peu mais plus par curiosité plus qu'autre chose et peut être avec de la chance ça avait rapport avec mon passé ...

-Je te prie d'exprimer mon excès zèle c'est juste que je suis assez curieux .

Le temps dehors était pire que tout à l'heure les éclairs apparaissaient à fréquence régulière nous donnant presque une lumière constante dans la grotte .
L'eau ruisselant à travers la pierre je remarquais bientôt que des gouttes d'eau tombaient dans la grotte faisant à chaque fois un petit écho . Je restais silencieux car je ne savais pas trop quoi lui dire je l'avais quand même demandé si elle était un renégat elle même ou si elle allait me faire pendre par l'académie ....C'est toujours le même problème avec moi je ne réfléchis pas assez lorsque je parle de quelque chose qui me touche personnellement .Avais je toujours été comme ça où juste ici à cause de l'académie ? Allait t'elle changer ma personnalité avant que je puisse recouvrir la mémoire ? Ces pensées me donnait un air sombre et ayant marre de me prendre la tête avec des choses comme ça je croisais les bras derrière ma tête et m'allongeais pour regarder le plafond de la grotte . Tout ce que je pouvais entendre si je fermais les yeux tout ce que je pouvais entendre c'était la respiration lente mais apaisante de la jeune fille et même ses battements de coeur si je me concentrais bien ."J'avais dû faire mauvaise impression encore " pensais je avec un sourire



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] - Mer 15 Avr 2015 - 22:15



Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ?



Un peu de lucidité dans cette petite tête de linotte. Il avait enfin fini par céder et se mettait à l'abri, bien que désormais, il était aussi trempé que s'il s'était baigné directement dans le ruisseau. Du coin de l’œil, je surveillais l'apprentie. Méfiance. Celui-ci, bien que décontracté ne semblait ni sur la défensive, ni aux aguets. L se contenta de s'asseoir et de s'adosser à la paroi, comme pour essayer de passer le temps d'une manière plus agréable. Il ne lui manquait plus que le soleil et un verre de jus pressés. Personnellement, j 'étais plus occupée à regarder l'eau de la rivière s'écouler. Elle me donnait envie. Envie de m'y baigner, d'en profiter. Et pourtant. Je savais très bien que si j'y allais et que j'exposais mon corps dans plus d'un mètre d'eau, je risquais la panique générale. Non. Il me fallait rester en dehors.

Sans tourner la tête, je fis un léger mouvement en répondant positivement à l'apprentie. Nous étions coincé ici, dans tous les cas. Laisser un long silence ne me posait pas de problème, contrairement au jeune homme qui semblait tout de même désireux de ne pas laisser s'installer quelque chose de pesant en me faisant parler. Enchaînement de questions. Pour le coup, surprise de tant d'engouement pour une époque qui n'était pas la sienne, je laissais mes lèvres s'étirer légèrement dans un sourire. Furtif, léger. Était-il réellement curieux ou souhait-il juste parler en continue ?

Beaucoup de chose étaient à dire. Les modes de vies, les accessoires, les mentalités. Tellement de choses avaient changé. Et surtout les paysages, devenus plus étanche et plus pure, mais tellement moins esthétique à mes yeux.

- Tout était beau. La Grèce, bien que je n'y sois pas retournée depuis ma "résurrection", reste mon pays natale. Je pense que quoi qu'il se soit passé là bas, je l'aimerais toujours. Mais vu ce que l'humanité à pu faire de la France, j'ai bien peur que ma Grèce ne soit devenu qu'un ramassis d'immeuble et autre mochetés. »


Je ne m'y étais pas rendue, à cause de cela. Après avoir vu le monde à l'heure actuelle, j'avais peur de détruire mes délicieux souvenirs de ce magnifique pays en le découvrant aujourd'hui.

- La plus grande différence étant ce qu'on appelle désormais technologie ainsi que ces immondes constructions ...»


Que ne ferais-je pour bannir des mentalités et des habitudes ces affreuses choses mobiles ! Quand je vois tous ces gens dépendants de leur engin de malheur téléphonique, cela me fait grand peine. Sa dernière question quant à elle, me fit un drôle d'effet. Étais-je quelqu'un d'important ? Non. Je n'avais pas grand intérêt aux yeux des autres à l'époque. Étais-je quelqu'un de connu, en revanche.. Je pouvais répondre que oui. Car même si l'on ne me connaissait pas forcément pour de joyeuses raisons, mon nom semblait avoir marqué les esprits. Qui ne connaissait la terrifiante méduse ? Le monstre ayant des serpents à la places des cheveux et qui vous pétrifiait d'un simple regard ?

- Non, je n'avais rien de quelqu'un d'important. Pourquoi, viendrais-tu de l'antiquité toi aussi ?»


Questionnais-je l'apprenti, en essayant de comprendre pourquoi cela l’intéressait.
© Ethan
Contenu sponsorisé
Re: Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch] -
Fais-tu partis de ces hypocrites d'apprentis ? [Pv Lelouch]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page