Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Le réveil du croc écarlate [Solo/Terminé]

 
Invité
avatar
Invité
Le réveil du croc écarlate [Solo/Terminé] - Jeu 12 Mar 2015 - 19:45

Scene 1: Awakening






L'endroit était grand et c'était pas peu dire. Démesure quand tu nous tiens, l’architecte à l'origine d'un tel ouvrage appréciait très clairement le grandiloquent ainsi que la démesure absolue. Enfin, au moins c'était compréhensible quand one voyait le bordel que laissaient certains couillons on se matérialisant dans cette étrange dimension. Une renaissance en particulier nous intéressait aujourd'hui, celle d'un non-humain mort il y a quelques temps déjà.

Nom? Red Fang

Profession? Forgeron durant plusieurs siècle, a finit ses jours en vendant des Takoyakis

Type de mort? Poignardé comme une merde par un junkie pour protéger la caisse

Une fin peu glorieuse d'une personne essayant simplement de joindre les deux bouts pour survivre dans un monde où il avait toujours eu du mal à s'adapter et s'intégrer. L'homme aurait clairement préféré une sortie un peu plus soignée et honorable. Enfin, c'est pas avec une volonté de fer qu'on arrête une hémorragie et en général désirer à tout prix vivre alors qu'on vient de casser sa pipe depuis une bonne cinquantaine de secondes. Pas de lumière au bout du tunnel ou de choses du genre pour lui, juste un immense sentiment de déception combiné à une rage brulante lui tordant l'estomac.....métaphoriquement. Sa conscience s'effaça progressivement à mesure que son âme se dirigeait vers le grand inconnu de la mort, qu'allait il advenir de lui? Etant un esprit né de pensées et désirs humains allait il seulement avoir accès à autre chose qu'un vaste néant où ce qu'il lui restait de personnalité et d'individualité finirait par s'éteindre un jour? Une perspective des plus terrifiante n'est il pas? Raison de plus d'appeler, non d'HURLER à l'aide, dans l'espoir qu'une conscience supérieure ne prenne en pitié cette pauvre âme, ancestrale et appeurée. Au loin il perçut une sorte d'écho, quelque chose se rapprochant de ce que les vivants appellent un son. D'où venait il? Quelle était la signification de cette étrange manifestation parmi ces landes oniriques désolées? Red n'y pensa pas un seul, ou plutôt il en était devenu incapable. Ce n'était que par réflexe que sa conscience se faufila avec difficulté jusqu'à la source de l'écho. Des mots s'infiltrèrent dans son esprit, résonnant à travers son âme tel un doux nectar réparateur.

"Avez vous peur?"

Red essaya de répondre, mais aucun son ne sortit. Normal, après tout il était complètement dénué de bouche et de poumons dans son état actuel. Ces modes de communication classique étaient tout naturellement inutiles ici bas.

"Que donneriez vous pour une seconde chance?"

Désespéré, Red s'agitait. Il se débattait pour essayer de répondre à cet interlocuteur mystérieux donc chaque mot ravivait la flamme qui brûlait si fort autrefois en lui. La flamme de l'honneur, du courage, de la loyauté......et de la vie.

Il voulait vivre.

NON!

Il DEVAIT vivre

La voix prit la parole une dernière fois

"Désirez vous revivre?"

L'esprit de Red bouillonnait d'activité, son âme brillait de mille feux. Quand son esprit alerte, il ne pensait qu'à une seule et unique chose, un simple mot qui résonnait en lui avec une force écrasante.

"OUI!"

Puis plus rien.......pour un temps.

"Vous, âme provenant du monde appelé la Terre, avez été choisi par les dieux pour devenir leurs apprentis. Vos souvenirs du monde des humains resteront gravés dans votre cœur lors de votre voyage, vous vous réveillerez devant un grand temple où l'un des directeurs vous accueillera."

Tels furent les mots qu'il entendit alors que sa conscience ne s'extirpait lentement des ténèbres. Et j'ai bien dit "entendu", genre un vrai son porté par de l'air et non un concentré de pensées injectées dans un esprit réceptif. Mieux, des sensations commençaient à lui revenir petit à petit. Bon il n'était clairement pas frais pas contre notre ami hein, déjà il fallu de longues minutes pour que le toucher remonte jusqu'aux extrémités de ses panards monstrueux. Le toucher c'était donc à peu prêt OK, un poil tôt pour essayer d'être autre chose que ce qui semblait être une masse informe sur le sol en position fœtale. L'endroit semblait humide, et froid. Terriblement froid, son corps reposait de plus sur une surface lisse légèrement arrondie mais dénuée de la moindre imperfection. Sans doute était-ce à cause de son expérience mais il pensait connaitre la nature du matériel, un très léger coup de langue confirma son expertise assez rapidement. Surface métallique non retravaillée mais naturellement parfaite, composée d'un alliage riche en fer, aluminium et souffre devant probablement lui donner une teinte proche de l'"Or des fous". Bon maintenant, la partie fun: Remettre cette saloperie de langue engourdie à sa place.

Bon dieu heureusement que personne n'était là pour observer ça, du moins il l'espérait car pour l'instant l’ouïe et la vue semblaient encore être en maintenance. L'Odorat fut le prochain à revenir, cet état de fait ne rendait malheureusement pas cette langue plus coopérative. Se débattre avec sa propre putain de langue, c'était d'un pitoyable mais Red n'y pouvait rien, il réussit cependant en redoublant d'effort à rentrer l’appendice à sa place appropriée. Un léger bourdonnement dans ses oreilles lui indiqua que sa couverture sonore était de retour. Maintenant la vue, du moins c'était sensé être la marche à suivre normalement. Il attendit, attendit et attendit. Toujours rien. Le néant, niet, nada, que dalle. Le noir absolu. Red flippait un peu, il devait l'avouer. Se retrouver aveugle et à poil, car il avait clairement les noix à l'air à l'heure actuelle, n'était pas la combinaison la plus judicieuse du monde.

Le temps passa. Il réussit à commencer à bouger. Se redressant sur ses genoux, sa tête vint rapidement heurter une surface dure. Tendant le bras en avant Red se rendit bien compte qu'il semblait enfermé à l'intérieur d'un espace réduit, trop petit pour se tenir debout et assez oppressant pour instiller en lui une peut des plus rationnelle. Après tout, la cellule en question semblait parfaitement hermétique de ce qu'il avait pu tâter, ce qui voulait dire une chose bien emmerdante pour lui: Ses réserves d'air étaient limitées.

Il fit du mieux qu'il pouvait pour garder son calmer et rationaliser la situation. Ceci ne dura qu'un temps. Bientôt, il se mit à frapper à poing fermé sur sa prison, haletant et complètement terrifié. La peau de ses mains était en lambeaux, du sang coulait doucement des plaies alors qu'un brasier ardent ne semblait remonter à travers son bras. Il était complètement à bout de souffle, sans options ni la moindre idée des tenants et aboutissants de la situation. Bientôt, il abandonna tout espoir, enfouissant sa tête contre le mur, ses mais alignées le long de ce dernier à la recherche d'une éventuelle ouverture.

C'était comme ça qu'il allait finir? Lui qui pensait obtenir une seconde chance, à peine deux seconde après avoir retrouvé un semblant de conscience et d'humanité BAM! Mort par asphyxie. Car oui, il était certain qu'il lui était possible de passer l'arme à gauche dans l'état actuel des choses, vu la douleur qu'il ressentait et l'air de plus en plus ténu il ne pouvait en être autrement. Tout semblait perdu, toute illusion d'espoir s'était envolée. Si seulement ce mur n'était pas là. Si seulement il pouvait disparaître, voler en éclat. Il soupira brièvement, acceptant son sort et se préparant à repartir chez les morts, encore.

Et pourtant

C'est toujours quand on l'attend le moins, que l'espoir refait surface.

Un faible lumière vint lui titiller la pupille. Un simple, mais singulier, point lumineux dont la faible lueur avait la grandeur et  l'intensité d'un soleil resplendissant pour Red à l'heure actuelle. D'où venait elle? Quelle en était la source? Il lui suffit de quelques instants pour le constater, cette petite chose était au contact de l'un de ses doigts. Il n'en crut pas ses yeux, une toute petite partie de la paroi métallique émettait cette lumière, commençant à se déformer par le simple effet de la gravité.

"What the shit?!" s'exclama Red, une simple goutte de liquide en fusion venant au contact de son doigt tout en le laissant intact.

Complètement perdu, et à présent partiellement éclairé, Red regarda autour de lui pour trouver ce qui aurait pu provoquer ce phénomène. D'abord lui à poil dans une prison en fer, ensuite un morceau du truc qui chauffe à blanc sans raison apparente, et maintenant lui qui semblait immunisé à l'intense chaleur se dégageant du point de fusion. Trop de conneries improbables en si peu de temps, ça sentait le gaz tout ça. L’alcôve était bien entendu vide, dénuée de toute forme de vie à une exception prête. Était à l'origine de ça?! Red secoua la tête, tentant vainement de reprendre ses esprit et d'organiser ses pensées. Il se mit à réfléchir, brièvement, puis se tourna vers la paroi pour se concentrer uniquement sur ce maigre espoir qui venait de s'offrir à lui. S'il était réellement à l'origine d'un truc pareil, il y avait surement moyen d’intensifier le phénomène pour affaiblir la structure! Et puis il n'avait pas vraiment le choix, c'était pas comme s'il était emprisonné sans apport d'air dans un piège à con et qu'il risquait de crever la bouche ouverte si l'ami Red ne se décidait pas à agir.

Il ferma les yeux, se concentrant sur une seule et unique pensée:

*Fond*

Il se le répétait en boucle, comme un mantra, essayant de visualiser au mieux la surface qui lui faisait face. Sa structure, son aspect, son toucher, son goût. Tout devait être analysé, quantifié et décortiqué, c'était comme ça qu'il travaillait, c'était comme ça qu'il pensait s'en sortir. Il resta ainsi de longues minutes. Son cerveau manquait d'oxygène, bientôt il s'évanouirait si les choses ne s'amélioraient pas.

Il ouvrit les yeux

La tache avait notablement grossit, de fines veines d'impuretés se consumant et laissant une odeur rance envahir l'espace alors que Red s'activait pour réclamer sa liberté. Avec la force de ceux n'ayant rien à perdre, il s'arma de ses coudes qu'il envoya de toutes ses forces contre ce point de faiblesse dans la forteresse imprenable qui le retenait prisonnier.

Un coup

Puis deux

Puis trois

Un bruit sourd retentit, accompagné d'un craquement strident à vous réveiller un mort. Le métal se plia puis se déchira comme du papier par endroit sous les assauts de Red. Quelques coups supplémentaire, avant que la structure ne se solidifie à nouveau, suffirent pour qu'il s'extirpe tant bien que mal de la carcasse, dont la structure extérieure ressemblait à s'y méprendre à un œuf. Il était dans un nouveau lieu à présent, plus grand, plus accueillant.




Il prit quelques instants pour reprendre son souffle, puis essaya de se relever. Ses jambes avaient encore du mal à le porter, son corps tout entier semblait à la rouillé et engourdis. Et puis n'oublions pas de citer le fait que ses mains étaient en sang, dénuées de peau par endroit, que deux ongles avaient viré et qu'en plus ses coudes étaient eux aussi en mauvais état. Comme qui dirait, c'était son jour au Red. Au moins il avait réussit à s'en sortir vivant de cette connerie, il traîna sa carcasse en direction de ce qui semblait être la sortie. C'est à cet instant qu'il l’aperçu.

Un homme singulier se tenait devant lui, rayonnant noblesse et majesté tel un diamant inaltérable. Pourtant son visage était neutre, dénué de toute émotion. Ses gestes semblaient machinaux, comme s'il avait l'habitude d'être témoin de tels événements surnaturels et de devoir réparer la casse après coup. Rappelons pour nos téléspectateurs que Red était nu, en sang, à 10 pas d'un oeuf de métal au milieu d'un temple magnifique, quoique intimidant. L'homme lui tendit une feuille de papier, Red tendit la main pour la prendre. Quelques gouttes de sang tâchèrent la feuille. L'inconnu retira la petite chose et prit la parole, d'un ton solennel.

"Bienvenue à toi, humble soldat de Deus. Sois digne du domaine qui t'a été confié et puisse l'honneur être ton guide dans cette vie."

Pas le temps de demander ce que c'était que ce foutoir que le gars tourna les talons et....disparut.

Ok, ça venait juste d'arriver et Red ne pigeait pas mieux la situation. Il était en vie certes, ce qui était en soit une anomalie vu qu'il se souvenait clairement avoir été poignardé en plein cœur. Quel était cet endroit? Qu'entendait il par "soldat de Deus"? Domaine? What the shit was that? Pourquoi 42? Autant de question qui restaient sans réponse à l'heure actuelle. Au moins l'homme semblait prévoyant. Des vêtements ainsi qu'un flier se tenaient à sa place à présent. Peut-être que ce dernier éclaircirait au moins un peu la situation.

Bon faudra les prévenir par contre, éviter les slips en synthétique. Quand on supporte que le 100% coton ça gratte.

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le réveil du croc écarlate [Solo/Terminé] - Sam 14 Mar 2015 - 17:37

Prisonnier dès son arrivée, c’est original ça ! Heureusement qu’il trouve une méthode pour s’en sortir, sinon, c’en était fini avant même d’avoir commencé. Monsieur renaît donc sous forme d’œuf tel un Phénix ?
- Rappelons à nos téléspectatrices que tout au long de ce solo, monsieur est à poil.
- Oui, tout à fait Yvette, c’est assez important pour être souligné.
- C’est même le détail crucial Georgine, ce qui donne le côté fruité à la chose.
- Amateurs de noix, bienvenue.


Impeccable Mister Red ! C’est bien écrit, c’est joli… juste une chose quand même : la suite, ce n’est pas par là ←, c’est par là →. De rien, et bonne continuation !
:wink:

Red Fang : 270 xps

Xps attribués : Yep
Le réveil du croc écarlate [Solo/Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page