Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale

♦ Rose ou chou ? : rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 359

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1855/2000  (1855/2000)
Votre domaine: La Vision
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
[Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale - Mer 25 Fév 2015 - 14:33



A la recherche de la pierre Philosophale





"Clarke … Si tu me trouve cette potion, je te diras absolument tout.. Je sais qui tu es réellement et ce que tu recherches. Je peux t'offrir ce que tu désire le plus, si tu me rapporte cette potion de jeunesse."

De part ces mots, le marché fut conclu. Alors pour savoir ou se trouvait Poséidon et Persée, il me suffisait d'apporter une vieille potion pourrie à ce gars. Soit, ce serait fait. Mais le fait est que je me demandais bien comment il avait réussis à mettre une identité sur ma personne. Il me semblait être aussi discrète qu'un furet pourtant. Avais-je fais une bêtise qui m'aurait trahit ? Je n'en étais pas certaines, mais sa réponse me perturbait. Cet élève semblait être ici depuis longtemps, probablement avait-il eu le temps de détailler chaque nouveau venu.De toute manière, je n'avais qu'une potion à lui trouvé, facile.

C'est avec une brillante idée que je me rendis pour commencer à la bibliothèque. Il me semblait avoir entendu parler de potion de jeunesse, comment s’appelait-elle déjà ? Un élixir ? Plongée dans mes recherches, je dévalisais ce lieu de culte jusqu'à trouver LA perle rare. Assise entre les rayon, dos adossé à une rangée de livre, voilà que j'étais plongée dans un livre. Il était dit que les anciennes recherches alchimiques avaient pour objet de crée un artefact, une substance légendaire dotées de pouvoirs étonnants. Il avait en effet la propriété de transformer n'importe quel métal en or pur et produisait un élixir de longue vie à quiconque le boirait.

« En 1991, la Pierre philosophale devient la cible principale de Quirinus Quirrell sur ordre de Voldemort. Albus Dumbledore, sachant qu'elle allait probablement faire l'objet d'une tentative de vol, décide de demander àRubeus Hagrid de retirer la Pierre du coffre fort numéro 713 à Gringotts. Ensuite, il décide de la cacher à Poudlard en l'entourant de diverses protections. Pour l'atteindre, plusieurs épreuves sont mises en place les professeurs. D'après le professeur McGonagall, la Pierre est très bien protégée. Cependant deux personnes ont réussi à l'atteindre la même nuit : le professeur Quirrell puis Harry Potter. Après la défaite de Voldemort, la Pierre est détruite après un accord entre son inventeur Nicolas Flamel et le professeur Dumbledore. »

C'est ainsi que je fis la connaissance d'Harry Potter. Fermant le livre de mes deux mains, mon regard se posa sur la fenêtre. Il faisait presque nuit. Merde, je venais de perdre une après midi en lisant ce livre. Fronçant les sourcils, je me redressais et rangea tous les livres étalés sur le sol. J'avais trouvé d'autres livres parlant d'immortalité, ne serait ce que celui parlant de la fontaine de jouvence, qui évoque d'autres mythes liés à des liquides considérés comme sources d'immortalité à certaines époques (comme l'ambroisie, le soma ou l'hydromel sacrés ou sacrificiels), qui veut que quiconque boit de son eau ou s'y baigne est guéri de ses maladies, rajeunit ou ne vieillit plus, mais la pierre Philosophale me semblait plus plausible, car Mr. Potter avait l'air d'être un grand guerrier.

Convaincue de cette hypothèse, je re-deposais également le livre de Harry Potter à l'endroit ou je l'avais emprunté et ressortis de la bibliothèque. Si ce gars de l'académie cherchait la pierre Philosophale, probablement ne voulait-il pas se mesurer à cet horrible sorcier, Voldemort. De ce que j'avais compris, d'autres récits racontaient les aventures de Mr. Potter, mais je n'avais pas le temps de les lire. Du coup, je ne savais pas comment s'était terminé le duel entre cet enfant et le terrible sorcier. Dans tous les cas, je devais faire vite. Car la pierre avait été détruite, soit disant, mais je n'y croyais pas. Comme dans tous les mythes, il y avait faille. A moi de trouver cet artefact.

En premier lieu, je me rendis auprès d'un élève érudit mais bizarre à la fois. Si vous vouliez un chien à trois tête, des organes, une tête réduites ou un doigt momifié, c'était à lui qu'il fallait s'adresser. Personnellement, il me faisait un peu froid dans le dos. Je ne savais point ce qu'il avait fait par son passé et pourquoi il était ici, mais cela m'aiderait sûrement. Ce garçon était étrange, le regard vitreux caché à moitié derrière une grosse paire de lunette et armé d'un de ses sourires... Il était là ou je le pensais, dehors dans la cours. Assis sur son banc, il avait le visage penché sur le côté. D'un pas tranquille, je me rapprochais.
- Clarke... Que me vaut l'honneur de ta présence? »

Questionna le garçon, sans prendre la peine de tourner la tête pendant que je m'asseyais à côté de lui. Fronçant les sourcils, son manque de politesse me paru bien fade. Évidement qu'il n'allait pas me regarder, il avait les yeux rivés sur trois apprentis déesses dont les jupes s'achevaient sous le galbe de leur fesses. Un coup de vent, et il verrait les culottes des demoiselles. Dépitée, ma tête tourna de l'autre côté, où je pouvais apercevoir les salles de cours. On voyait quelques classes la haut et certains professeurs..
- Dis-moi où trouver la pierre philosophale et son élixir de jeunesse. »

Le garçon, Tom, car c'est comme ça qu'il se faisait appeler, tourna la tête vers moi. Le ton de ma voix et l'ordre qu'il donnait devait le surprendre, lui qui avait l'habitude de me voir en mode simplette et gentille. Mais le fait de pouvoir retrouver les deux emmerdeurs de mon passé faisait prendre le dessus à mon « mauvais coté ». Le garçon avait un sourcil froncé, comme interloqué par ma question. Un sourire vicieux s'étira sur ses lèvres pendant qu'il me regardait de haut en bas.
- Qu'as tu à me proposer en échange ?  »

Questionna-t-il. Sa main se posa sur ma cuisse. Mon sourcil droit s'arque-bouta. Dépitée. Il était sérieux ? En guise de réponse, mon poing droit vint percuter sa pommette. La violence du choc poussa le garçon sur le sol. Tapotant autour de lui, il reprit sa paire de lunette que le coup avait fait tomber sur le côté. Tom se mit à rire, résigné.
- Ça va, ça va, j'ai compris. Tu devrais t'adresser à l'homme avec la cape marron qui se balade près du marché. Il porte souvent sa capuche et possèdent beaucoup de stock lui aussi. Parfois je vais le voir pour lu-... » 

Je me levai en lui faisant un signe de tête pour le remercier. Pas besoin d'écouter la suite, cela ne m’intéressait pas.
© Ethan


Dernière édition par Clarke Griffin le Ven 27 Fév 2015 - 19:06, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : rose
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 359

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1855/2000  (1855/2000)
Votre domaine: La Vision
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale - Mer 25 Fév 2015 - 16:05



A la recherche de la pierre Philosophale




Désormais, je me dirigeais vers le marché, nouvelle mission en tête. Grâce à l'apprenti-dieu, je savais ou me diriger. Il ne me manquait plus qu'a trouver l'homme qui portait la cape marron. Facile, il ne devait pas y en avoir tant que ça. Enfin du moins, c'est ce que je pensais, avant de voir tout l’attroupement sur la place du marché. Certains stand étaient exotique et vendait de drôle de chose. Des ingrédients pour faire.. des mixtures bizarres. Ou de la soupe, je ne savais pas trop. Qui diable utiliserais une patte de poulet pour une soupe ? Arquant le sourcil droit, je longeais les stands. L’homme que je recherchais portait une capuche. C’était déjà ça. Mais les encapuchonné, il y en avait pas mal. Alors je devais trouvé sûrement le plus étrange, celui qui sourit le plus bizarrement.. Celui qui aurait un deuxième visage derrière la tête ? Bon, cet élément serait dur à trouver, s'il porte sa capuche, pensais-je, en me remémorant l'histoire de monsieur Potter. Peut-être portait-il... Mes pas se stoppèrent. Dans le coin de la rue, la bas, un homme se tenait dos au mur en parlant à une autre personne. Sa cape était marron. Et pire. Il portait un turban sur la tête. Exactement comme le professeur Quirrel. J'avais trouvé mon homme. Qui mieux que Quirrel pouvait me donner la pierre philosophale ? Je fis quelques pas, rejoignant les deux personnes. Les deux cessèrent de parler pour me regarder.
- Que voulez vous... »

- Vous le savez très bien … Montrez-la moi »

Pour moi ; cela était fort évident. Mis à part la pierre Philosophale, il n'avait rien à me proposer. Mais je pouvais la lui acheter à un bon prix ! L'homme au turban jeta un regard à son complice avant d'étirer un large sourire sur ses lèvres. Il attrapa l'un des pans de son manteau et l'ouvrit, découvrant un corps à moitié nus. Ma bouche s'entrouvrit. Mais ...
- Bon dieu, mais que faites vous donc ?! »

Gueulais-je sur le bonhomme en faisant signe de cacher son corps. Non mais il était sérieux lui ? Il faisait le tapin ou quoi ?
- Vous m'avez demandé de vous la montrer! »

- Abruti ! Je vous demande de me monnayer la pierre philosophale, rien de plus ! »

- Qui diable vous as dit que je possédais un tel objet ? »

- Vous portez un turban voyons !! »

Les deux hommes se regardèrent, sans rien comprendre. Mais pour moi c'était tellement évident.. Quirell = turban.. Comme dans le récit de monsieur Potter ! Me serais-je trompée ?
- Ah bon … Eh bien, adressez vous à cet homme la bas, plutôt … »



L'homme se mit à rire avec son compère pendant qu'il fermait de nouveau son manteau  et remit sa cape. Je fis demi-tour. Quelle perte de temps. Agacée devant tant d'impudeur, je rejoins l'autre bonhomme. Si celui-ci m'ouvrait aussi sa cape, qu'il compte sur moi pour lui en coller une bonne, pensais-je, en fermant le poing.


- Vous-là ! »

- Euh .. moi ? »

L'homme pointa son visage du bout de son index.
- Vendez moi la pierre philosophale ! »

- Elixir Vitae ? »

- Oui sûrement.. Peu m'importe son nom »

L'homme posa la main sur le pan de son manteau. Je m'attendais presque à revoir un corps nu et décharné, alors lorsqu'il ouvrit d'un geste brusque, mon réflexe fut de fermer les yeux. Pitié, épargnez moi une nouvelle vision d'horreur. J'ouvris un œil, courageux. Ouf. Il était bel et bien habillé et avait dans sa main.. Une grosse flasque , et un tube à essai ? Mon sourcil droit s'arque-bouta. Il se foutait de ma tronche ? C'était cette jaune de couleur jaune d'or, l'élixir vitatruc ?
- Combien en veux-tu ? »

- Un … Non, deux.»



Eh bien quoi, n'avais-je pas le droit de profiter ? La personne qui m'avait envoyé chercher la potion m'avais donné plus de divis que ce que le gars me réclamait. Je pouvais donc me servir d'une partie de ses Divis pour acheter une potion pour moi, non ? Après tout, c'est moi qui avais perdue mon temps à me farcir toutes ces recherches ! Baissant les yeux, je regardais le gars verser dans deux tubes à essais le contenu de sa flasque. Ça ressemblait plus à un alcoolique qu'à un alchimiste.. Une fois payé, je me rendis de nouveau auprès de l'apprenti-dieu qui m'avait fait la commande. J'eus un peu de mal à le retrouver , mais une fois devant, je sortis l'une des tubes à essais de ma poche et la lui tendis.

- Clarke te voilà enfin ! »

- Dis-moi ce que tu sais.»

Je laissais le tube partir entre ses doigts, impatiente de connaître ses propos sur mes deux ennemis. Le garçon, sans attendre plus dé le dé-bouchonna et le porta a ses lèvres. Puis, index brandit devant moi, il sortit quelque chose de sa poche et me le tendis.
- Je sais que tu n'es pas.. comme tu le prétend. Tu te montre gentille etoo mais.. »

Je déballais le paquet tout en l écoutant. Etait-ce un indice pour retrouver Poséidon ? Un morceau de la lame brisée de Persée ? Dodelinant de la tête, mon regard resta planté sur un attirail de cuir.
- J'ai découvert ton secret, je sais que tu aime qu'on te fasse du mal. Alors tiens, c'est difficile à trouver à l'académie, mais je l'ai fais pour toi ! Des lanières de cuirs pour que tu puisse t'amuser tu sais.. »

Ma bouche s'ouvrit. Dépitée. J'aurais aimé prendre ces lanières et l'étrangler avec, mais je me contentais au final de lui balancer dans la tronche et de partie en mode furie. J'avais fait tout ce travail pour rien ?! Ça me dépassait. Étaient-ils tous dérangés dans cette académie ?! Telle une furie, je partie le plus loin possible pour ne pas faire un meurtre. Heureusement que j'avais pris un tube pour moi, au moins, je n'avais pas perdu toute ma journée, pensais-je, en avalant le contenu.
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale - Dim 1 Mar 2015 - 13:33

Bah alors ? Un petit costume en cuir bien moulant et parfaitement à sa taille, avec tout le matériel qui va avec, franchement… comment est-ce qu’on peut dire « non » à une telle offre ? En plus, ça avait l’air d’être offert gracieusement. Qui sait, ça aurait pu servir dans le futur, on ne sait jamais !
Cela dit, les renégats ont certainement le même genre d’humour… non ?

Bon, alors : tome 1 de Harry Potter = quête 1. Encore 6 quêtes pour vaincre le plus grand ennemi que l’académie ait connu. Mais d’ailleurs, quel est cet ennemi ? S’il était caché par le professeur Quirrell, qui te l’a révélé en ouvrant son manteau… alors, l’ennemi de Clarke, c’est… ce-truc-dont-je-ne-prononcerai-pas-le-nom ? Fichtre… bon courage !
:devil:

Beau code, bonne écriture (mais tu es fâchée avec la règle « Quand 2 verbes se suivent, le 2ème se met à l'infinitif »), bon choix dans les images représentant les différents intervenants… c’était très amusant !

Clarke Griffin : 260 xps + 200 xps bonus quête

Xps attribués : Yep
[Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale
» [Quête] Prendre un coup de vieux [Solo]
» [Quête - Prendre un coup de vieux] Une potion de jeunesse?
» Attends-toi à te prendre un coup de pied invisible dans le cul.
» Coup de vieux l blé et kali

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page