Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

L'heure du sport.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
L'heure du sport. - Mar 24 Fév 2015 - 20:52


Il est quinze heure, la sonnerie retentit et les élèves commencent leurs déplacements, chacun profite de la pause de dix minutes à sa propre façon. Certains en profitent pour manger un petit encas, d'autres révisent pour des contrôles, les plus paresseux se dorent au soleil. Mais dans tout ce petit monde certains se dirigent lentement vers le centre de sport avec des mines plus ou moins réjouies, fonction de l’expérience des élèves.
Les vestiaires sont déjà déverrouillés depuis un moment, sauf celui des professeurs, fermé après le passage de ce dernier, c'est le premier à côté duquel on passe en entrant, un message est accroché  à la porte, rassemblement à l'intérieur dés que vous êtes prêt.

L'intérieur du gymnase est encore vide, il y a juste un petit bruit qui sort de la pièce de rangement, enfin petit … On pourrait croire que la pièce est en train d'être retournée de l'intérieur, la personne dissimulée dedans cherche clairement quelque chose. Et il s'agit du professeur du prochain cours que devront faire les élèves qui viendront ici, Alexander Urmanis, dis le tortionnaire du sport, pas de chance pour cette classe, il est en charge de leur faire une chose bien particulière, et on lui a même refuser sa demande de le faire à l’extérieur, une raison de sécurité parait-il ...


- Bon … Je trouve rien de vraiment utile ...

La cloche sonne une nouvelle fois, la pause se termine déjà, le professeur s'arrête un instant, apparemment certains élèves entre déjà, il fait bon de savoir qu'il y en a des sérieux. Et le bruit reprend, on dérange en cherchant quelque chose, on range ensuite pour remettre les éléments dans l'état dans lequel tout se trouvait à son entré dans la pièce. Ça devait lui prendre tout juste quatre ou cinq minutes, laissant le temps aux élèves de tous entrer, mais tout remettre en ordre lui prit quelques petites minutes de plus. Enfin bon, au final le professeur finit par sortir en remettant correctement sa tenue et virant un peu de poussière lui étant tombé dessus dans la pièce, prouvant que peu vont à l'intérieur d'ailleurs …
Il s'avance tranquillement avant de se figer et de se tourner vers les élèves déjà présents, attrapant un petit trombinoscope posé sur la table juste à coté, le feuilletant et jetant des coups d’œil aux élèves rapidement.


- Bienvenue à ce cours de sport, j'ai été averti de la présence de nouveau parmi vous, je me présente donc, Alexander Urmanis, professeur de sport et responsable de vous pour ce cours-ci.

Il se stoppe soudainement et se frotte les yeux en soupirant, encore un élève habitué à esquiver son cours sur la liste, enfin bon, c'était la seconde fois, on ne l'a pas prévenu, le blond considérait déjà qu'il allait devoir lui faire comprendre que le sport n'est pas dans les cours pour décorer l'emploi du temps journalier.

- Ce cours sera un peu différent de ceux que je fais d'habitudes, j'avais prévus de le faire à l’extérieur mais les directeurs ont préférés que ce ne soit pas le cas, alors nous le feront ici.

Le professeur recommença à marcher pour aller s'adosser contre le mur juste à coté de la porte.

- Nous allons encore attendre une ou deux minutes pour ceux qui sont en retard, donc je répondrais à toute les questions, pour le contenu de ce cours-ci, je ne répondrais pas, je présenterais les détails plus tard.

Le fait qu'il attende un peu sembla surprendre les élèves qui n'étaient pas à leurs premiers cours du chevalier, il est vrai que d'habitude il n'attend pas les légers retardataires et leurs offre des exercices plus compliqués à leurs entré, mais là il n'avait pas trop le choix … Il se redressa et croisa les bras, se tenant parfaitement droit dans une posture autoritaire qui lui semblait naturel à cause de son passé de chevalier.

- Bien, qui a des questions ?




Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Mar 24 Fév 2015 - 21:32
La journée était ensoleillée, une fois de plus. A croire que la pluie ne tombait jamais sur la Deus Academia. Comment faisaient-ils alors pour s'approvisionner en nourriture aux cuisines ? Est-ce qu'un dieu faisait pleuvoir quelque part ? N'y avait-il vraiment aucun jardin ? Elione se posait toutes ces questions tout en profitant des rayons solaires. Aujourd'hui, un seul cours : celui de sport. Et celui-ci, ouf, ne se déroulait pas dans l'arène... Elle n'avait décidément que de mauvais souvenirs là-bas. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle arborait déjà sa tenue de combat et son épée. L'expérience de l'habitude. Quand on imaginait qu'un simple atelier de cuisine pouvait partir en pugilat lorsque les pires circonstances s'accordaient entre elles...

Ponctuelle, elle parut à l'intérieur du gymnase pile quand la seconde sonnerie annonçait la reprise des cours. Quelqu'un devait farfouiller du côté des réserves de matérielles, car on aurait dit qu'un loup retournait un poulailler à la recherche de la meilleure proie. L'apprentie-déesse, curieuse, s'approcha à pas légers et tendit le cou à l'intérieur juste quand Alexander en sortit. Surprise, elle fit un pas en arrière, puis sourit. Que faisait-il là-dedans ? Le professeur lui avait-il donné pour mission de chercher quelque chose pendant que les autres arrivaient ? Elle se retint de poser la question, l'heure n'était pas à la discussion, ou bien elle risquait de s'y perdre. Elle le suivit donc en silence, admirant la structure du gymnase.

D'autres personnes arrivèrent, qu'elle salua brièvement, lorsque le Teuton prit la parole :


"Bienvenue à ce cours de sport, j'ai été averti de la présence de nouveaux parmi vous, je me présente donc, Alexander Urmanis, professeur de sport et responsable de vous pour ce cours-ci."

L'ancienne reine se figea. Avait-elle bien entendu ? Le professeur... c'était lui ?! Et il n'avait jamais jugé utile de lui préciser ! Mais à quoi pensait-il exactement ?! D'accord, ils ne venaient pas de cette époque, d'accord les mœurs avaient changé, d'accord l'homme manquait cruellement de pudeur et de certaines règles de savoir-vivre -avec quelques rappels à l'ordre, ce n'était rien de méchant-, mais tout de même ! Aussi bien au XIIe siècle que maintenant, elle n'avait jamais entendu parler d'élèves qui allaient faire les boutiques, massaient, dormaient, volaient, se retrouvaient enfermés et brossaient un cheval avec un professeur ! C'était... c'était... tellement inattendu !

Lorsqu'il appela son nom et posa les yeux sur elle, elle ne put s'empêcher de détourner les yeux. Bon. Ce n'était pas si grave en fin de compte. Elle avait déjà fait bien pire avec les hommes. Mais à l'époque elle était la reine. Et aujourd'hui, le "rang" du chevalier venait brusquement de passer au-dessus du sien. Elle comprenait enfin ce que pouvait ressentir une servante lorsqu'un seigneur passait par là pour la cuisser. Comment réagir lorsque quelqu'un de plus légitime venait à se préoccuper de vous ?


"Bien, qui a des questions ?"

Elle aurait voulu dire quelque chose, poser n'importe quelle question pour délier le nœud qui s'était subitement créé dans son estomac, mais rien ne vint. Elle se contenta de secouer la tête négativement, posa la main sur la garde de son épée pour se donner contenance. Ce n'était qu'un cours de sport. Enfin, s'il était aussi normal qu'il était censé l'être, ce ne serait qu'un simple cours de sport. Il n'y avait pas de quoi en faire un drame. L'apprentie-déesse laissa la tension retomber. Aussi impitoyable puisse-t-il être, comme cet empereur égocentrique de l'autre fois, il ne voulait pas de mal à ses élèves. De cela elle pouvait être sûre.
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Mar 24 Fév 2015 - 22:04
L'heure du sport....

"- Mais je l'avais posé, là, j'en suis certaine!!!"

Les cheveux en bataille, me promenant à moitié déshabillée dans ma chambre, je cherche partout mon super t-shirt de sport. Celui-là, je l'avais gardé exprès pour ça. Jamais je n'avais eu d'uniforme et celui-là, quand une élève plus grande me l'avait donné, encore comme neuf parce qu'elle ne pouvait plus rentrer dedans, j'avais sauté de joie. Et je l'avais tellement bien rangé que j'avais beau vociférer, tempêter, remuer sans tous les sens, je n'arrivait pas à mettre la main dessus. Et le cours allait bientôt commencer. Non, je ne devais pas être en retard mais il ne fallait surtout pas que je vienne habillée comme d'habitude. Mon vieux pull n'était pas adapté du tout à ce genre d'exercice.

J'ai enfin mis la main sur mon cher uniforme de sport et aussitôt, je l'ai enfilé. Bon, comme tout ce qu'on me donne, ce n’est pas très seyant et j'ai tendance à nager un peu dedans mais au moins, j'ai une tenue correcte. Je saisis deux élastiques à portée de mains pour me faire ds couettes de fortune et je déboule hors de ma chambre, manquant d me vautrer dès le premier pas en percutant une personne dans le couloir. Je crie quelques mots d'excuses mais je continue mon chemin. La première sonnerie à déjà retentit, la seconde ne tarderait plus et je ne voulais pas être en retard. Au moins, avec ce mini footing, je me serais déjà échauffée.  

Au gong sonore, je pénètre enfin dans le gymnase; ouf, j'y suis arrivée. Entière et dans les temps. C'est une grande première pour moi. Bon, j'ai un horrible point de côté, je suis toute essoufflée et et je transpire déjà mais au moins, je suis bien présente. Allez Sonou. Pour devenir forte, il faut faire du sport. De toute façon, ça ne pourra pas être pire que ce par quoi tu es déjà passé avant, hein? Allez, courage. Je me redresse alors qu'un homme de grande prestance apparaît et nous observe avec attention.

- Bienvenue à ce cours de sport, j'ai été averti de la présence de nouveau parmi vous, je me présente donc, Alexander Urmanis, professeur de sport et responsable de vous pour ce cours-ci.

Ah, c'est lui le professeur Urmanis. Il a l'air gentil. Ça m'étonne un peu parce que dans la Deus, parmi les élèves, il a une très mauvaise réputation. Il a tout un tas de surnoms pas très agréables comme bourreau, tortionnaire, monstre aussi des fois d'ailleurs. J'avoue que j'avais un peu peur du coup d venir à ce cours mais maintenant que je le vois, je suis un peu rassurée. Et puis, je ne suis pas seule. Même si je n'ai portée attention à mes camarades, je sais qu'il y a d'autres personnes autour de moi.

- Ce cours sera un peu différent de ceux que je fais d'habitudes, j'avais prévus de le faire à l’extérieur mais les directeurs ont préférés que ce ne soit pas le cas, alors nous le feront ici.

Je ne me plaindrais pas. Depuis notre dernière excursion hors de l'Académie avec ma Tanya, je ne suis pas pressée du tout de retourner dehors. Alors rester ici me va très bien. Et puis, ça me laissera le temps de laisser disparaître ce fichu point de côté. On respire à fond, et on expire lentement. Voilà. Et je recommence.

- Nous allons encore attendre une ou deux minutes pour ceux qui sont en retard, donc je répondrais à toute les questions, pour le contenu de ce cours-ci, je ne répondrais pas, je présenterais les détails plus tard.

Euh, j'ai pas tout compris là. Il répond ou il répond pas aux questions du coup? Un peu perplexe, je jette un regard sur les autres élèves présent. Celui qui retient le plus mon attention, c'est cette femme aux longs cheveux blonds. Elle est belle, comme les princesses des contes de fées. Et puis, elle semble différente des autres personnes. En fait, elle me parait tout simplement parfaitement inaccessible et je détourne rapidement le regard, espérant qu'elle n'ait pas croisée mon expression d'hébétude enfantine lorsque je l'ai observé à la dérobée. En attendant, je fixe mes pieds. Pour changer.

- Bien, qui a des questions ?

"- Moi, monsieur. Excusez-moi mais... Ça change beaucoup de choses que le cours soit fait dedans et pas dehors?"

Bah quoi, si il a appuyé sur le fait qu'on avait changé de lieu d'entrainement, c'est que cela devait avoir un impact sur ce qu'on allait faire, non? Enfin, moi c'est comme ça que je le comprends. Et comme au final, visiblement, on peut lui poser des questions, autant le faire. Par contre, je ne lui demanderais si c'est vrai qu'il a déjà presque tué des élèves. J'aurais trop peur qu'il s'en prenne à moi après. En plus, je le connais pas encore alors, si ça se trouve, c'est juste des blagues pour effrayer les nouveaux. Allez savoir.
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Mer 25 Fév 2015 - 23:54





L'heure du sport


Quinze heures. Il ne me reste que quelques minutes pour aller en cours, mais pourtant je flanne dans ma chambre, la Wonderland. D’habitude je serai déjà à attendre devant la salle de sport et pourtant aujourd’hui non. Je suis fatiguée, je n’ai pas fermer l’œil de la nuit... Le décalage horaire ? Ça m’étonnerai qu’il y en ai un... Peut-être est-ce le choc d’apprendre que je suis devenue apprentie déesse. En tout cas, il est temps que j’y aille, il ne faudrait tout de même pas que je sois en retard pour mon premier cours à l’académie, ce serai dommage. Donc je sors de la Wonderland et arpente les couloirs de l’internat avant d’arriver dehors. Le soleil brille, les oiseaux chantent, le ciel est bleu.. Bref, une belle journée qui s’annonce ! En tout cas j’espère, car j’ai l’impression qu’ici tout peut arriver.
Après avoir parcouru de nombreux mètres , j’aperçois enfin le gymnase au loin. Je m’arrête quelques instants. Le gymnase ressemble à un gymnase normal : des murs, une porte... Bref. Le seul truc qui cloche c’est le bruit qui émane de l’intérieur. Je l’entend d’ici alors que je suis quand même assez loin. On dirait que quelqu’un ou quelque chose met tout sans dessus dessous.
Soudain la sonnerie retentit et une jeune femme à la chevelure blonde s’engouffra dans le bâtiment, suivit d’une jeune fille aux cheveux rouges. Je coure donc en direction du bâtiment pour essayer de ne pas arriver trop en retard. Une fois à l’intérieur, je commence à entendre des voix :
- Bien, qui a des questions ? demande une voix masculine, sûrement le professeur.
- Moi, monsieur. Excusez-moi mais... Ça change beaucoup de choses que le cours soit fait dedans et pas dehors ? lui répond une voix féminine.
Entrant alors dans la salle où le cours a lieu, je m’empresse de rejoindre le groupe d’élève, j’espère que le prof n’a rien remarqué...
Je regarde alors notre instituteur. Il était blond avec des yeux bleus, et semblait sympathique. Je croise les doigts pour que ce ne soit pas qu’une impression...


Dernière édition par Léna de Sivifer le Dim 1 Mar 2015 - 12:50, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'heure du sport. - Sam 28 Fév 2015 - 11:55


La plupart des élèves étaient présent, le chevalier eut un bref sourire tandis que les questions ne s'enchainaient pas autant que l'on pouvait le croire, enfin, le sujet le plus important il l'avait immédiatement mit de coté il faut dire.

"- Moi, monsieur. Excusez-moi mais... Ça change beaucoup de choses que le cours soit fait dedans et pas dehors?"

Le chevalier l'observa un instant puis se décida après avoir repensé à la raison qu'il lui avait été donné par la direction, en fait il n'aurait simplement pas dû demander mais bon ce qui était fait était fait, maintenant au niveau des différences, on ne pouvait pas dire qu'il y en avait des masses compte tenu des capacités de la salle de sport ...

- Pas vraiment, la salle pouvant se transformer à volonté, il sera très facile de reproduire l'exact réplique de ce que je comptais faire à l’extérieur. La différence la plus notable est qu'ici, une fois la salle activée, tout ce qui vous arrivera aura disparu lors de l'arrêt de cette dernière, une sorte de protection contre les blessures, bien que vous en ressentirez tout de même les effets.

Devant la mine déconfite de certains élève alors qu'il parlait des blessures il comprit que soudainement certains avaient peur pour leurs intégrités et il s'empressa donc d'ajouter des précisions.

- Normalement, et sauf souci, vous ne vous blesserez pas, la différence flagrante est qu'il n'y aura pas d'imprévus possible ici, à l’extérieur nous ne sommes jamais certains de ce qu'il pourrait se passer, et savoir s'adapter à ce genre d'évènement pour poursuivre est, je trouve, le plus méritant. Enfin, je suppose que cela est dû au fait que je dois vous noter.

Il alla fermer la porte et au même instant la salle changea, comme si soudainement toute la classe se retrouvait à l’extérieur dans une clairière. Il marcha sur l'herbe pour s'avancer un peu vers les élèves. Le cours en lui même pourrait bientôt commencer. Le professeur fit alors apparaitre son avatar divin, copie conforme de lui auquel il confia un chronomètre et plusieurs feuilles avant que ce dernier ne parte au pas de course disparaitre dans la forêt.

- Bien, dans une dizaine de minute tout sera prêt, vous pouvez vous échauffez si vous le désirez pendant ce temps, à vous de jugez si pour cette épreuve d'endurance vous pensez que vous en avez besoin ou non.

Le moment était bien choisit pour expliquer en détail le contenu de l'épreuve. Du coup il se le permit avant toute question.

- Il s'agit d'un test d'endurance sur sol variable, vous devrez rejoindre un autre point en partant d'ici, votre temps vous donnera une note. Le chemin est indiqué mais vous pouvez faire de petits détours si vous le souhaitez, vous ne pourrez pas en faire des trop grands où vous rencontrerez les limites de la zone de la salle, une sorte de mur invisible. Je répondrais à toutes questions supplémentaire.

Soudain il reparla après un très bref instant. Oubliant un très important détail.

- Une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin je ne peux pas les bloquer au sein de la salle, cependant vous avez interdiction formelle de vous en servir, si je vous y prend vous comprendrez pourquoi je suis connu pour être sévère en plus de votre note nul.




Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Sam 28 Fév 2015 - 13:23
Peu à peu les autres élèves arrivèrent, et Elione constata avec un mélange d'amusement et d'intrigue qu'il n'y aurait que pratiquement que des filles, et que la plupart avaient pris soin d'être à l'heure pour se faire visiblement remarquer. Ou bien le hasard avait un humour bien particulier, ou bien cet homme avait la côté auprès de la gent féminine. Cela serait mérité au vu de son physique avantageux, mais là n'était pas la question. L'apprentie-déesse salua les autres d'un signe de tête à leur arrivée puis écouta vaguement la question, avant d'être complètement captée par la réponse.

Le ton venait radicalement de changer. Le professeur au départ avare en détails les informa qu'il pourrait y avoir blessures et souci. Et comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, un double de lui apparut soudain. Il n'en fallut pas plus à la belle blonde pour dégainer son épée. Son expérience avec sa "jumelle" avait laissé des traces sur son taux de méfiance envers les apparitions et les illusions. Pourtant Alexander ne semblait pas plus perturbé que cela, lui donnant des feuilles, de quoi écrire et une sorte de gadget électronique que la souveraine n'avait jamais vu. Sans se préoccuper de paraître folle aux yeux des deux autres, elle suivit l'entité du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Cette fois, des questions, elle en avait.


"Al... Hum, professeur, je n'ai pas rêvé n'est-ce pas ? Un second "vous" vient de partir à l'autre bout de la salle... Est-ce normal ? Et qu'entendez-vous par "terrain variable" ? Quelle distance devons-nous parcourir exactement ? Pourquoi voudrions-nous faire des détours s'il suffit d'atteindre l'autre côté le plus vite possible ? Et qu'entendez-vous par : "une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin" ? Cela veut-il dire que cette personne pourra, et même devra s'en servir alors que les autres non ? Laquelle de nous est cette personne dans ce cas, et pourquoi cette exception ?"

Si cela constituait trop de questions pour lui d'un coup tant pis. Tous les cours auxquels elle avait assistés jusqu'à maintenant s'étaient terminés avec une catastrophe ou deux dans leur sillage, de sorte que si elle ne s'était pas trouvée dans une académie, elle aurait volontiers cessé de participer à toute activité commune. Et elle ne savait toujours pas à quoi servaient ces histoires de notation. A quoi bon juger des élèves en plein apprentissage sans rien leur expliquer de la finalité de leur conduite ? Que gagnaient-ils à la fin de l'année, pour avoir été assidus, débrouillards, malmenés de toutes les façons ?
La dernière question qui lui brûlait les lèvres sortit sur un ton un peu plus cassant que les autres et elle serra la garde de son arme un peu plus fort.


"Y a-t-il une chance même infime que ce parcours soit truffé de pièges, d'ennemis ou d'impasses ?"
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Sam 28 Fév 2015 - 15:14
L'heure du sport....

- Pas vraiment, la salle pouvant se transformer à volonté, il sera très facile de reproduire l'exact réplique de ce que je comptais faire à l’extérieur. La différence la plus notable est qu'ici, une fois la salle activée, tout ce qui vous arrivera aura disparu lors de l'arrêt de cette dernière, une sorte de protection contre les blessures, bien que vous en ressentirez tout de même les effets.

Tout c qui nous arrivera aura disparu? Ce qui veut dire qu'on risque quelque chose. Mais quoi. Bon, normalement, je suis juste en cours de sport donc à part des courbatures, des bleus et ds bosses, voir une petite égratignure, je ne devrais pas risquer grand chose. Pourtant, je ne le trouve nullement rassurant dans ses propos. Et visiblement, les autres sont comme moi car je vois plusieurs élèves s'interroger et même commencer à s'inquiéter.

- Normalement, et sauf souci, vous ne vous blesserez pas, la différence flagrante est qu'il n'y aura pas d'imprévus possible ici, à l’extérieur nous ne sommes jamais certains de ce qu'il pourrait se passer, et savoir s'adapter à ce genre d'évènement pour poursuivre est, je trouve, le plus méritant. Enfin, je suppose que cela est dû au fait que je dois vous noter.

La porte se ferme et aussitôt, le décor change. Ouah, c’est impressionnant. On est dans la forêt sans même être sortis du gymnase. Je suis drôlement impressionnée, je ne savais pas qu'on pouvait faire ça. Et là, je le vois se dédoubler. Ah ça, je connais, j'ai le même pouvoir que lui. Moi aussi je sais le faire et, c'est idiot, mais ça me fait drôlement plaisir de voir que j'ai au moins un point en commun avec le professeur. Déjà, son clone s'en va avec tout un tas de matériel et le Professeur reprend la parole.

- Bien, dans une dizaine de minute tout sera prêt, vous pouvez vous échauffez si vous le désirez pendant ce temps, à vous de jugez si pour cette épreuve d'endurance vous pensez que vous en avez besoin ou non.
Il s'agit d'un test d'endurance sur sol variable, vous devrez rejoindre un autre point en partant d'ici, votre temps vous donnera une note. Le chemin est indiqué mais vous pouvez faire de petits détours si vous le souhaitez, vous ne pourrez pas en faire des trop grands où vous rencontrerez les limites de la zone de la salle, une sorte de mur invisible. Je répondrais à toutes questions supplémentaire.


Un teste d'endurance? Aïe, je suis très mal partie sur ce coup-là. Déjà parce que je ne suis absolument pas douée. Pourtant, j'ai couru. Pour me cacher, essayer de ma vie, échapper aux gens qui me voulaient du mal mais si en plus faut suivre un trajet précis, même balisé, je serais capable de me perdre. J'ai vraiment pas de chance. En plus, mon point de côté vient juste de passer, alors je pars avec un handicap. Mince, à croire que j'ai vraiment la poise, c'est pas possible autrement.

- Une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin je ne peux pas les bloquer au sein de la salle, cependant vous avez interdiction formelle de vous en servir, si je vous y prend vous comprendrez pourquoi je suis connu pour être sévère en plus de votre note nul.

Bah, de toute façon, je ne vois pas en quoi l'utilisation de mon pouvoir aurais pu m'être utile. mon Coffre me fera pas avancer plus, ma musique ne me sera d'aucune aide non plus. A la limite, j'aurais pu faire courir mon double pour moi mais si je fais ça, je ne deviendrais jamais forte et c'est ça que je veux faire. Alors, je vais devoir réussir cette épreuve, toute seule comme une grand. Et essayer en même temps d'avoir la meilleure note possible. Ça, c'est loin d'être gagné en tout cas parce qu'il a vraiment l'air sévère quand il s'y met. Il me ferait presque peur.

"Al... Hum, professeur, je n'ai pas rêvé n'est-ce pas ? Un second "vous" vient de partir à l'autre bout de la salle... Est-ce normal ? Et qu'entendez-vous par "terrain variable" ? Quelle distance devons-nous parcourir exactement ? Pourquoi voudrions-nous faire des détours s'il suffit d'atteindre l'autre côté le plus vite possible ? Et qu'entendez-vous par : "une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin" ? Cela veut-il dire que cette personne pourra, et même devra s'en servir alors que les autres non ? Laquelle de nous est cette personne dans ce cas, et pourquoi cette exception ?"

Sur le coup, je souris un peu parce que la dame blonde elle fait comme moi, elle pose pleins de questions d'un coup. Par contre, quand je réalise la portée de ses paroles, je ne rigole plus du tout. Euh, c'est vraiment ça qu'il a voulu? Que quelqu'un va utiliser ses pouvoirs et pas les autres? Pour le coup, j'avoue que je ne comprends plus rien et du coup, mon regard passe du professeur à la jeune femme avec un air parfaitement interrogatif. J'espère qu'il lui répondra en tout cas.

"Y a-t-il une chance même infime que ce parcours soit truffé de pièges, d'ennemis ou d'impasses ?"

"- Hein!?"

Oups, ça m'a échappé. Déjà, je pose mes mains sur ma bouche en gardant cependant le regard écarquillé. Pourvu que non, il n'y ait mi pièges, ni ennemis ni rien de ce genre. Parce que là, en plus de ne pas être forte en endurance, je suis carrément nulle pour me sortir des situations délicates. C'est ma Tanya d'habitude qui le fait pour moi. Je croise les doigts en priant pour que ce premier cours de sport ne soit pas mon dernier parce que là, je vois déjà mes chances de m'améliorer fondre comme neige au soleil. Surtout que la femme blonde a toujours son épée sortit et, quelque part, cela ne fait rien pour me rassurer.
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Dim 1 Mar 2015 - 13:07





L'heure du sport


Le professeur observa la fille aux cheveux rouges avant de lui répondre :
- Pas vraiment, la salle pouvant se transformer à volonté, il sera très facile de reproduire l'exact réplique de ce que je comptais faire à l’extérieur. La différence la plus notable est qu'ici, une fois la salle activée, tout ce qui vous arrivera aura disparu lors de l'arrêt de cette dernière, une sorte de protection contre les blessures, bien que vous en ressentirez tout de même les effets. Normalement, et sauf souci, vous ne vous blesserez pas, la différence flagrante est qu'il n'y aura pas d'imprévus possible ici, à l’extérieur nous ne sommes jamais certains de ce qu'il pourrait se passer, et savoir s'adapter à ce genre d'événement pour poursuivre est, je trouve, le plus méritant. Enfin, je suppose que cela est dû au fait que je dois vous noter.
Je me raidis. Premier cours et je suis déjà notée avec en prime la possibilité d’être blessée. Il n’y a pas de cours non notés normalement ? Comme quoi cette académie est vraiment pas comme les autres. Lorsque le professeur ferme la porte, le décor change. Nous sommes désormais dans une clairière baigner dans la lumière du soleil.
C’est alors que je vis apparaître un double du professeur. Euh... Comment a-t-il fait ça ? C’est un domaine divin ? A ce que j’avais compris, les prof et les apprentis-dieux avaient des pouvoirs. C’est ça le sien ? Après-tout, je pouvais bien invoquer des dragons, donc pourquoi ne pourrait-il pas se dédoubler ? Le temps de me poser toutes ces questions, le double partit dans la foret avec des feuilles et un chronomètre. Le professeur reprit la parole :
- Bien, dans une dizaine de minute tout sera prêt, vous pouvez vous échauffez si vous le désirez pendant ce temps, à vous de jugez si pour cette épreuve d'endurance vous pensez que vous en avez besoin ou non.
Il s'agit d'un test d'endurance sur sol variable, vous devrez rejoindre un autre point en partant d'ici, votre temps vous donnera une note. Le chemin est indiqué mais vous pouvez faire de petits détours si vous le souhaitez, vous ne pourrez pas en faire des trop grands où vous rencontrerez les limites de la zone de la salle, une sorte de mur invisible. Je répondrais à toutes questions supplémentaire.
Une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin je ne peux pas les bloquer au sein de la salle, cependant vous avez interdiction formelle de vous en servir, si je vous y prend vous comprendrez pourquoi je suis connu pour être sévère en plus de votre note nul.

Un test d’endurance balisé ? Pas cool ça, je ne suis pas très forte en ce domaine. Vu la tête des autres, je me dis qu’eux non plus ne l’était pas. Au moins je ne serais pas trop désavantager. Et... Attends, quelqu’un pourra utiliser son domaine divin et pas les autres ? Mais c’est de la triche ! Bon, en même temps ça dépends des pouvoirs... Moi je n’ai pas envie d’avoir la migraine en plein test, même si mon dragon peut servir d’éclaireur, je ne vois pas trop à quoi cela pourra servir.
Soudain, la femme blonde dégaina son épée et prit la parole à son tour :
-Al... Hum, professeur, je n'ai pas rêvé n'est-ce pas ? Un second "vous" vient de partir à l'autre bout de la salle... Est-ce normal ? Et qu'entendez-vous par "terrain variable" ? Quelle distance devons-nous parcourir exactement ? Pourquoi voudrions-nous faire des détours s'il suffit d'atteindre l'autre côté le plus vite possible ? Et qu'entendez-vous par : "une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin" ? Cela veut-il dire que cette personne pourra et même devra s'en servir alors que les autres non ? Laquelle de nous est cette personne dans ce cas et pourquoi cette exception ? Y a-t-il une chance même infime que ce parcours soit truffé de pièges, d'ennemis ou d'impasses ?
- Hein!? La fille en tenue de sport neuve plaqua ses mains contre sa bouche. Elle avait l’air d’avoir peur. Il faut dire que cela ne me rassurait pas vraiment non plus. Des pièges et des ennemis ? Je n’ai aucune arme pour me défendre. Je décide donc de parler aussi :
-Euhm... Excusez-moi, mais il est vrai que cette histoire de domaine divin n’est pas très claire et n’es pas non plus très rassurante... Pourriez-vous nous en dire plus s’il vous plait ?
Mieux vaut être poli, cet homme n’a pas l’air très patient. Je le regarde donc en attendant sa réponde, qui, j’espère, sera plus clair que sont histoire de pouvoir.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'heure du sport. - Lun 2 Mar 2015 - 20:41

-Al... Hum, professeur, je n'ai pas rêvé n'est-ce pas ? Un second "vous" vient de partir à l'autre bout de la salle... Est-ce normal ? Et qu'entendez-vous par "terrain variable" ? Quelle distance devons-nous parcourir exactement ? Pourquoi voudrions-nous faire des détours s'il suffit d'atteindre l'autre côté le plus vite possible ? Et qu'entendez-vous par : "une personne du groupe ne pouvant agir sans l'aide de son domaine divin" ? Cela veut-il dire que cette personne pourra et même devra s'en servir alors que les autres non ? Laquelle de nous est cette personne dans ce cas et pourquoi cette exception ? Y a-t-il une chance même infime que ce parcours soit truffé de pièges, d'ennemis ou d'impasses ?

Le professeur observa un instant Elione, et bien elle en avait des questions ! Mais il était là pour répondre à toute pendant le temps nécessaire à son avatar divin pour prendre sa position à la fin de la course, car bon, cette dernière était assez particulière. D'ailleurs il allait la détailler un peu plus après.
Mais bon, le professeur retenu un sourire lorsque mademoiselle Siankov étouffa une exclamation, il est vrai qu'il était connu pour ne pas être tendre, mais il était réglo et prévenait si il y avait des chances de surprises, enfin, cela ne semblait pas faire unanimité chez les élèves.


-Euhm... Excusez-moi, mais il est vrai que cette histoire de domaine divin n’est pas très claire et n’es pas non plus très rassurante... Pourriez-vous nous en dire plus s’il vous plait ?

Des précisions pour cette histoire de pouvoir, le professeur allait donc en donner. Si il ne fallait que cela pour justifier son choix ...

- Cette élève serait incapable d'avancer sans utiliser son pouvoir, il lui permet de s'orienter, mais il ne modifie pas ses capacités physique, et il s'agit de celle-ci que je dois noter, donc elle a l'autorisation exceptionnel, tout les autres n'ayant pas d'handicap votre pouvoir vous est donc interdit, je ne fais pas de cas par cas, et il s'agit d'une demande de la direction, une fois de plus. Il faudra faire avec.

Un immense panneau apparut ensuite derrière le chevalier avec un schéma du parcours, un grand couloir avec une ligne de départ et d'arrivée. Le tout coupé en quatre zones avec une tâche bleu au milieu d'une et un trait bleu coupant de biais une autre.
Il s'avança aussi vers les élèves, et plus précisément devant Elione pour poser la main sur sa lame dégainée et la conduire à baisser cette dernière vers le sol.


- Il n'y aura aucun ennemi ou piège car ces derniers affecteraient chacun de façons différente, pour évaluer vos capacités au mieux il est nécessaire que vous possédiez tous un exercice identique. Il n'y a donc pas lieu d'avoir d'arme mais vous pouvez les porter si vous le souhaitez, je fermerais la marche en cas de problème.

Il se retourna ensuite pour se diriger vers le panneau. Il se mit donc à détailler le parcours, un grand couloir avec quatre environnements différents, un couloir d'une longueur de douze kilomètres et d'une largueur de un kilomètre. Chaque zone faisant donc un quart de la longueur totale, soit trois mille mètres chacune. La première étant une clairière donnant sur une forêt simple, coupé par un petit ruisseau peu profond, la forêt fini par laisser place à un marécage avec au centre un étang contournable qui se termine par une colline faiblement boisée avec des buissons.

- J'ai contourné l'étang lors de mon essais de ce parcours, le barem que j'ai établit me donnant la note de 18. Par endroit le terrain étant difficile contourner pourrait vous faciliter la course. Pour vous aidez à connaître vaguement votre note par rapport à votre position je vais faire ceci ...

Il tendit la main vers la ligne de départ, plusieurs orbes blancs firent leur apparition sur cette dernière en flottant par “magie” il y en avait une tout les dix mètres sur toute la longueur du fameux couloir.

- Ils avanceront à la vitesse moyenne d'un homme, et seront donc les représentants de la note de 10. Quand au double, il s'agit d'une de mes capacités, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

Il y eu ensuite un flash rouge au loin, le signal que le double était prêt pour la fameuse épreuve. Le chevalier hocha la tête, il n'avait plus qu'à donner le départ lorsque tout le monde serait prêt, mais peut être qu'il y avait quelques ultimes questions ?

- Tout est prêt pour le départ, si vous n'avez pas de question vous pouvez vous diriger vers la ligne de départ. Je peux toujours répondre à d'autres questions, le départ sera donné par un flash rouge identique à celui qui vient d'avoir lieu après ces dernières.




Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Lun 2 Mar 2015 - 22:26
Douze kilomètres. En fait, elle ne savait pas combien cela représentait puisque depuis toujours elle comptait en lieues. En admettant que lors de son tout premier cours la salle mesurait 2 kilomètres de long, cela ne faisait pas une énorme distance à parcourir. En... deux heures... peut-être trois avec les obstacles, un humain normal pouvait y arriver. Un humain normal oui, car si son double avait pu atteindre l'autre bout de la salle en moins de dix minutes, il devait avoir un avantage CONSIDÉRABLE à sa disposition, ou user d'un quelconque pouvoir divin. La vitesse moyenne d'un humain en état de marche normale étant de 4 kilomètres par heure...

L'apprentie-déesse eut un regard méfiant à l'égard du professeur jusqu'à ce qu'il touche son épée. Elle résista dans un premier temps, puis s'autorisa à lui faire confiance et baissa sa lame sans rechigner avant de la remettre au fourreau. Tout de même, c'était un exercice que les petites natures auraient du mal à mener à bien. On pouvait comprendre ainsi qu'il soit peu populaire parmi les élèves.

Autant que possible, Elione mémorisa le trajet et se promit d'éviter le marais. Depuis les archius, ils lui laissaient un très mauvais souvenir. Et le détour ne serait pas très large.

Puisque tout était clair pour elle, la souveraine se positionna sur la ligne de départ près des sphères blanches et attendit le signal. Il n'y avait pas de raison que ce cours soit abominable. Sauf si Alexander avait menti.
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Mar 3 Mar 2015 - 9:38
L'heure du sport....

- Cette élève serait incapable d'avancer sans utiliser son pouvoir, il lui permet de s'orienter, mais il ne modifie pas ses capacités physique, et il s'agit de celle-ci que je dois noter, donc elle a l'autorisation exceptionnel, tout les autres n'ayant pas d'handicap votre pouvoir vous est donc interdit, je ne fais pas de cas par cas, et il s'agit d'une demande de la direction, une fois de plus. Il faudra faire avec.

Ah, c'était donc ça. La jeune fille en question avait un problème qui l'empêchait de se déplacer correctement et son pouvoir lui servait donc à combler ce manque. Je comprends mieux maintenant. pourquoi il ne nous l'a simplement pas dit comme ça dès le début, tout le monde aurait compris, j'en suis sure. Enfin, c’est lui le professeur alors je suppose qu'il sait c qu'il fait et qu'il avait ses raisons. Après nous avoir expliqué le pourquoi du comment, il s'est rapproché tout près de la belle femme aux longs cheveux blonds avant de poser sa main sur son arme. Wouah, il a pas peur dis donc. parc que de là, elle pourrait le couper en deux comme elle veut.

- Il n'y aura aucun ennemi ou piège car ces derniers affecteraient chacun de façons différente, pour évaluer vos capacités au mieux il est nécessaire que vous possédiez tous un exercice identique. Il n'y a donc pas lieu d'avoir d'arme mais vous pouvez les porter si vous le souhaitez, je fermerais la marche en cas de problème.

Ouf, je pousse un soupir de soulagement à cette annonce. Oui, tout le verra parce que je n'ai pas été discrète mais tant pis, je suis drôlement rassurée de savoir que je ne crains rien de la part d'ennemis invisibles durant cet exercice. Entre temps, je contemple les panneaux qui se sont affichés devant nous. Ils sont immenses, avec pleins de couleurs et de dessins que je ne comprends pas très bien. Enfin, on dirait un plan ou quelque chose du genre. Celui de la course? Sans doute. Et visiblement, ça n'a pas l'air trop compliqué.

- J'ai contourné l'étang lors de mon essais de ce parcours, le barem que j'ai établit me donnant la note de 18. Par endroit le terrain étant difficile contourner pourrait vous faciliter la course. Pour vous aidez à connaître vaguement votre note par rapport à votre position je vais faire ceci ...
Ils avanceront à la vitesse moyenne d'un homme, et seront donc les représentants de la note de 10. Quand au double, il s'agit d'une de mes capacités, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.


Les boules blanches représentent le dix. la moyenne donc. Alors, il faudrait que j'arrive au moins à ne pas me laisser distancer par celles-ci. Remarque, comme ça, grâce à leur présence, je saurais à peu près où j'en suis. Je trouve que c'est une bonne idée. J'hésite à en toucher une, craignant de la faire éclater ou disparaître alors je me contente de leur tourner autour, curieuse, avec un grand sourire de gamine. C'est chouette quand même la magie.

- Tout est prêt pour le départ, si vous n'avez pas de question vous pouvez vous diriger vers la ligne de départ. Je peux toujours répondre à d'autres questions, le départ sera donné par un flash rouge identique à celui qui vient d'avoir lieu après ces dernières.

Des questions, est-ce que j'en ai encore? Non, je crois pas. Du coup, je suis le reste des élèves et me place à côté d'une des sphères blanches en guettant l'horizon à la recherche du point rouge qui sera notre signal. Autant que je le rate pas, ça m'évitera déjà de perdre du temps sur le départ. Allez Soniya, tu peux le faire. 12 kilomètres, rien que le chiffre m'impressionne mais je vais faire de mon mieux. Je finirais bien par atteindre la ligne d'arrivée, il n'y a pas de raisons que je n'y arrive pas.
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Mar 3 Mar 2015 - 11:02





L'heure du sport


- Cette élève serait incapable d'avancer sans utiliser son pouvoir, il lui permet de s'orienter, mais il ne modifie pas ses capacités physique, et il s'agit de celle-ci que je dois noter, donc elle a l'autorisation exceptionnel, tout les autres n'ayant pas d'handicap votre pouvoir vous est donc interdit, je ne fais pas de cas par cas, et il s'agit d'une demande de la direction, une fois de plus. Il faudra faire avec.
Je suis rassurée. Je ne pense pas que ce soit de moi qu’il parle. Quoi que. On ne sait jamais, je ferai mieux de rester sur mes gardes.
Un immense tableau semblant représenter une carte apparu derrière le professeur pendant qu’il s’avançait vers la blonde.
- Il n'y aura aucun ennemi ou piège car ces derniers affecteraient chacun de façons différente, pour évaluer vos capacités au mieux il est nécessaire que vous possédiez tous un exercice identique. Il n'y a donc pas lieu d'avoir d'arme mais vous pouvez les porter si vous le souhaitez, je fermerais la marche en cas de problème, lui dit-il en même temps que lui faire baisser son arme.
J’étais rassurée là aussi. Une arme de dégainée en moins. Ça enlève un sacré poids quand même !
Une fois cela fait, le professeur commença a détaillé le plan. Et ça a fait tilt. 12 kilomètres ? Mais c’est super long ! Bon... Je vais essayer mais je ne garantis rien. Je n’ai jamais été très forte en sport et ce n’est pas maintenant que ça va commencer, mais si il faut le faire, alors allons-y.
- J'ai contourné l'étang lors de mon essais de ce parcours, le barème que j'ai établit me donnant la note de 18. Par endroit le terrain étant difficile contourner pourrait vous faciliter la course. Pour vous aidez à connaître vaguement votre note par rapport à votre position je vais faire ceci ...
Il fait apparaître des boules blanches.
- Ils avanceront à la vitesse moyenne d'un homme, et seront donc les représentants de la note de 10. Quand au double, il s'agit d'une de mes capacités, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.
Donc j’avais raison à propos du double, c’était bien un de ses pouvoirs. Bien ! Donc si je cours à la même vitesse que les orbes, j’ai 10. Donc il faut courir plus vite.
Un signal rouge apparaît au loin. Donc tout est prêt, il ne reste plus que le départ.
- Tout est prêt pour le départ, si vous n'avez pas de question vous pouvez vous diriger vers la ligne de départ. Je peux toujours répondre à d'autres questions, le départ sera donné par un flash rouge identique à celui qui vient d'avoir lieu après ces dernières.
Des questions ? Non, je crois que j’ai tout compris. Je regarde la carte une dernière fois pour la mémoriser puis je me place près d’une orbe. Maintenant, plus cas réfléchir au trajet.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'heure du sport. - Mar 17 Mar 2015 - 15:00


Le professeur semblait avoir répondu à toute les interrogations des élèves qui commençaient à se mettre en place aux cotés des petites sphères de lumière, certains plus intrigués que d'autres visiblement. Le professeur n'était pas particulièrement satisfait d'utiliser cette salle, il ne l'aimait pas vraiment, probablement à cause de la magie utilisée par cette dernière, il est vraiment trop rustique. Mais rien ne vaut le réel, bien qu'ici ce soit similaire à la réalité qu'importe le point de vue prit, les sensation, la fatigue, les odeurs, tout est matérialisé, même cette petite brise rafraichissante typique des clairières qui agite sa cape.
Un petit groupe s'est rapproché du tableau où le chevalier venait de retourner, demandant un conseil pour ce genre d'exercice, le professeur sourit en lançant simplement la chose la plus importante des parcours dans la nature.


-Il faut bien faire attention où l'on pose les pieds, le terrain est loin d'être comme le stade, des bosses, des branches, la végétation, si vous ne faîtes pas attention tout cherchera à vous faire chuter.

Les élèves hochèrent la tête en partant vers la ligne de départ, le professeur sortit alors un petit objet, une sorte de pistolet et fit disparaitre le tableau derrière lui, s'avançant à son tour sur la ligne de départ, observant rapidement chaque élève il tendit alors le bras en l'air et utilisa l'objet qui projeta dans les airs une boule de lumière rouge, c'est pratique ce genre de gadget mais Alexander déteste les utiliser maladivement, à chaque fois il avait ce sentiment enfoui au fond de lui qui le poussait à croire qu'il utilisait de la sorcellerie et lui tirait un frisson.
Puis à son tour l'objet disparut de sa main, lui laissant échapper un soupir alors qu'il regardait les élèves partir pour la plupart exactement au moment du coup de feu, certains courant immédiatement de toute leur force, comme voulant gagner du temps sur le terrain le plus facile, erreur classique, d'autres plus calmement, mais déjà les différences apparaissaient facilement entre eux, bien souvent représentatif de leur caractère, on s'exprime naturellement en cours de sport, il n'y a pas besoin de parole n'est-ce-pas.


- Bonne chance à tous ! N'oubliez pas que je ferme la marche en cas de besoin, et je compte bien motiver les trainards et trainardes !

Première étape, trois kilomètres plat de terrain herbeux, une sorte d'échauffement avant les trois zones suivante, bien plus éprouvantes par leurs discontinuités.
Dans les quelques élèves qui ont décidé de partir à toute allure au début un à utilisé un pouvoir divin, il pensait donc vraiment que le chevalier ne s'en rendrait pas compte ? Il est le créateur de la zone de cette épreuve, il est donc capable d'en modifier chaque zone à sa guise, et pour cela il est bien obligé de tout percevoir, travail très difficile, mais son avatar divin s'occupe d'une bonne partie de ce dernier, autant dire que l’élève est déjà repéré et qu'à son arrivé il va déguster, ah, les petits nouveaux qui se pensent plus malins qu'une antiquité comme lui, à ses débuts la chose aurait fonctionné, mais en deux ans il a bien remarqué que suivre les règles n'était plus une priorité des jeunes de cette époque, le professeur sourit alors en murmurant quelques mots pour lui même.


- Et d'un qui ne suit pas les consignes … Il comprendra pourquoi les anciens suivent mes règles à la lettre.

Les règles sont une chose des plus importantes à ses yeux, alors ceux qui ne les suivent pas sont simplement des moins que rien, même si certaines peuvent sembler injuste, il fallait les suivre, et les rare fois où lui même ne les avait pas suivit le hantait toujours.




Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Ven 20 Mar 2015 - 12:07
Le signal fut donc lancé par une sorte d'explosion qui, au lieu de faire démarrer la souveraine au quart de tour, la vit plaquer ses mains sur sa tête pour se protéger. Bien que moins puissant, ce bruit lui avait rappelé un instant le bruit macabre des premiers onagres de siège, celui des béliers s'écrasant de toutes leurs forces sur les portes de bois des places fortes.

Personne autour d'elle ne semblait alarmé, et après un regard, même Alexander étaient de ceux-là. Elle devait donc se faire des idées, découvrir encore une chose qu'elle ne connaissait pas. Sans se démonter elle se mit en marche, sans se presser. D'abord à pas lents histoire de s'échauffer, puis en marche rapide jusqu'à rattraper les sphères. Lorsqu'elle sentit que ses mollets commençaient à la brûler doucement, de cette sensation apaisante que procure l'exercice physique, elle accéléra au petit trot. Elle vit plusieurs élèves se fatiguer déjà, à courir n'importe comment. Il avait parlé d'un trajet de 12 kilomètres, il fallait donc se ménager. Elle donna un élan d'accélération avant de trouver son rythme de croisière, surveillant sa respiration et la déformation du sol à cause des mauvaises herbes.

Elle tâcha de progresser en une douce ligne oblique, afin d'avancer tout en se plaçant déjà pour contourner le marais là où elle l'avait décidé. Dans son dos, elle sentit de la magie. Quelqu'un venait d'enfreindre les règles, à moins qu'il ne s'agisse de l'exceptionnel autorisé. Elle songea à aller passer un savon à celui qui se permettait ainsi de tous les défier, avant de se rappeler que la dernière fois qu'elle avait voulu se mêler des affaires d'un professeur, elle avait manqué d'être tuée plusieurs fois, pour changer. Elle le laissa donc se débrouiller. Après tout, cet environnement n'était qu'un exercice. Une fois sortis tout disparaîtrait, hormis la contrariété de devoir subir un entraînement en "extérieur" dans une salle de ce type.
Enfin, les détails n'étaient pas de son ressort.

La forêt arrivait bientôt en vue. Trente ou quarante minutes les en séparaient depuis la ligne de départ en gardant un rythme assez soutenu. Cela lui convenait, elle se retournait de temps à autre pour vérifier l'intervalle entre elle et les sphères. Pour le moment tout était en ordre.
Invité
avatar
Invité
Re: L'heure du sport. - Ven 20 Mar 2015 - 20:49
L'heure du sport....

- Il faut bien faire attention où l'on pose les pieds, le terrain est loin d'être comme le stade, des bosses, des branches, la végétation, si vous ne faîtes pas attention tout cherchera à vous faire chuter.

Pff, comme si j'avais besoin de ça pour ne pas tenir correctement sur mes jambes. Enfin, je ne vais pas me laisser démotiver avant même d'avoir commencé quand même. Allez, je vais faire de mon mieux et puis, je ne vise pas le 20/20 non plus, je sais bien que je n'en serais pas capable. Nan, si déjà j'arrive à ne pas me faire distancer par les sphères de lumières, je serais déjà fière de moi. Mon but principal: arrivée entière au bout du parcours. La note, bah, j'aurais ce que j'aurais. Et puis, si j'en ai une mauvaise, au pire, je pourrais toujours m'améliorer. Dans ces disciplines-là, on régresse rarement.

Le signal est donné et alors que la plupart des élèves décollent à la seconde même, il me faut une seconde de réaction. Ouah, certains m'ont déjà mis trente mètres dans la vue. Je me mets en mouvement de mon côté et retrouve rapidement dans le peloton de queue, pour ne pas dire dernière de la troupe. J'essaye de me caler sur le rythme de ma boule pour commencer, histoire d'avoir un repère. C'est long 12 kilomètres alors autant y aller tranquillement au départ, bien que je sache que je ne ferais pas de sprint sur la fin de toute manière.

- Bonne chance à tous ! N'oubliez pas que je ferme la marche en cas de besoin, et je compte bien motiver les trainards et trainardes !

Je n'ai pas spécialement envie qu'il vienne me motiver pour le coup. Je ne sais pas mais avec tout ce que l'on dit sur lui, j'ai un peu peur de me retrouver trop proche alors j'essaye de garder un rythme correct. Je suis toute rouge, je me force à respirer profondément et à faire attention où je marche. Ne pas penser à des monstres ni rien, il n'y a aucun danger ici. Me contenter de penser au sol, de prévoir les trous et les bosses du parcours pour les négocier au mieux. Et doucement mais surement, même un tout petit peu devant la boule, j'avance.

Bon, je sais que je suis encore loin de la ligne d'arrivée mais le fait de voir se dessiner devant moi les premiers contours de la forêt me tire un grand sourire. Je ne suis pas encore tombée une seule fois, je ne suis pas trop loin de ma boule et pour le moment, tout va bien. Bon, je me sens un peu fatiguée, mon cœur tambourine dans ma poitrine et mes muscles dans mes jambes et mes bras chauffent bien mais je ne suis pas non plus à bout de souffle. Bon, je suis largement devancée par la plupart des autres coureurs mais pas grave. Tant que je continue à avancer, tout ira bien.
Contenu sponsorisé
Re: L'heure du sport. -
L'heure du sport.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» « L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil. »
» Quel sport faite vous?
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page