Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

We play Softball... NO, BASEBALL

Invité
avatar
Invité
We play Softball... NO, BASEBALL - Jeu 19 Fév 2015 - 18:15

Il y  avait beaucoup de chose à faire dans ce pensionnat. Hormis aller en cours, nous avions une superbe cour, une forêt énorme , dont je n'ai toujours pas fini de faire le tour, mais cela ne saurait tarder. Niveau exploration, j'avais de quoi donc combler toute mes envies. D'autant que je venais d'apprendre qu'il existerait un portail pour retourner dans le monde humain. Une bonne idée. Cela me permettra de me repentir sur la tombe de ma doyenne. C'était une tradition de la famille. Dés lors qu'une chose de mal nous arrivait, nous devions nous recueillir sur sa stèle posé dans l'autel crée derrière la maison principal de la famille à Dallas.

Mais pour l'instant, j'étais là, au gymnase. Un cours intéressant, du moins aurait pu l'être. Étant un grand fan de sport de mon "vivant". je ne suis pas contre pour montrer tout mon talent, principalement au basket, au yeux de tous. Quand une chose est belle ou gracieuse, effectué à la perfection, il est de notre devoir, possesseur de ce don de dans faire profiter le monde. D'autant plus dans un sport collectif. C'est à cela que sert le sport : Développer l'instinct de compétition et écraser toute adversité. Ou faire preuve de fair play, j'ai oublié. Arrivant à mon rythme, c'est à dire très...lente...ment. Il faut dire, le sport que nous allions pratiquer n'était clairement pas un sport en tant que tel. Taper dans une balle et courir pour faire le tour du terrain... Il n'y a rien d'intéressant la dedans. Je n'étais pas motivé par le Baseball, la classe pouvait le voir. Mais je n'ai pas vraiment d'emprise sur les décisions du professeur. Elles étaient à suivre... Pour le moment.

- Un sport ridicule... Bah qu'importe. Je pourrais vous montrer plus tard tout mes talents. Patienter donc.

Accepter les règles d'une entité supérieure n'empêchait pas de les désapprouver et le montrer. De toute façon, maintenant, les gens devaient devoir l'habitude de mon caractère maintenant. Je suis quelqu'un de vrai, et n'hésite pas à le dire. D'ailleurs, l'une de mes "camarades" mériterait que je lui apprenne les règles de vie en communauté. La première est de ne pas déranger ses camarades plus que leur patience le permet. Elle avait depuis bien longtemps dépassé les miennes avec ses pitreries, mais par galanterie, je n'ai jamais abandonné face à ma colère. Elle devait venir d'un monde de basse ville, je ne peux pas vraiment lui en tenir rigueur, mais quand même. Rejoignant les vestiaires et me changeant à la vitesse de l'éclair pour rejoindre le terrain et en écraser l'équipe adverse. L'esprit de compétition, toussa... Vous devez avoir compris.

- Bon, alors, on commence quand ?

M'amenant au milieu du terrain, et me tournant vers le reste de la classe, j'ai pris les devants pour bien signifier que je serais capitaine, cela n'étais même pas envisageable que l'un d'entre eux le fassent. Je me permis même un petit speech.

- Bien, pas que cela me plaise, mais nous allons devoir jouer au baseball. Je ne suis loin d’apprécier ce sport, mais c'est ainsi. Alors je tiens à prévenir, je ne tolérerais dans mon équipe que des morts de faim. La victoire et rien d'autre. Compris ?!

Tel un chef de guerre, mon petit speech permit à tout le monde de bien comprendre la mentalité qu'il fallait pour être dans l'équipe gagnante. Une fois ceci bien ancrée dans leurs têtes, mes yeux se posèrent sur la sauvage dont je parlais plutôt.

- Quant à toi, tu seras dans mon équipe. Il n'y a pas à discuter.

Clair et concis. Elle voulait s'amuser avec moi ? Et bien à mon tour de jouer. Je vais te faire voir ce que c'est de vouloir me provoquer... Let's fun, girl.


Dernière édition par Midô Eryel le Dim 22 Fév 2015 - 15:25, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Jeu 19 Fév 2015 - 19:38



We play Softball ...
No, baseball



Le meilleur moyen de passer inaperçu était bel et bien de faire comme tout le monde. De suivre tel un mouton lors des activités et ne pas se mettre en retrait. A ce jeu, là, j'étais imbattable, même si je n'en pensais pas moins. Car pour être honnête, ce genre d'amusement était encore tout nouveau. Tournant la tête, j'observais un peu le reste des futurs joueurs. Mon « amie » Jenny, pimbêche de première qui rigole aussi discrètement qu'un phoque semblait un peu déroutée. Elle faisait partie des filles les plus « populaires », ce que j'avais du mal à comprendre. De nos jours, les personnes les plus appréciés devaient être naïves , stupides et pinailler tout le temps ? Cela me déroutait. Mais bon. Si la populace aime, je ferrais en sorte d'être au plus près d'eux.
-  Clarkiiie !»  

Putain et en plus elle me donnait des surnoms de merde maintenant. Parfois, je me disais que j'étais complètement folle. La vengeance avait beau être un plat qui se mange froid, traîner avec ce genre d'attardé mentale ressemblait plus à de la torture. Et le pire, c'est que j'y prenais un malin plaisir.
- C'est quoi déjà les règles ?? »   

Je fis appel à mes souvenirs. J'avais lu un truc à ce sujet et observé plusieurs matchs. Aussi, j'avais pu en expérimenter certains. J'étais pas trop naze je crois.
- Je .. En fait, il y a deux équipes qui alternent. L'une d'elle place un lanceur au milieu. Le batteur de l'équipe adverse doit taper dans la balle pour l'envoyer le plus loin possible. Sil arrive à dégager la voie, il doit courir le long du terrain et.. »

- Ah ! Mais c'est du baseball!»  

- Non , la chauve souris diffère.»

- La quoi ? Oh peut importe, tu te met avec moi hein Clarkie ! »  

Je répondis par un sourire avant de me tourner. Celui-ci s’effaça de mon visage. Pitié ne me collez par cette cruche dans mon groupe, pensais-je. Elle avait beau être fine et n'avoir aucuns soucis, elle ressemblait plus à la pompom girl attardée qu'à la sportive de base. Quoi qu'a bien me regarder, je ne faisais pas non plus l'allégeance au sport. Pourtant je n'étais pas si nulle, je crois. Mais bon. Je ne risquais pas d'être choisis dans les premières, car trop de monde m'associait à l'autre pimbêche. Dans un soupire, je rejoignais les autres, espérant me détacher de Jenny. Déjà on pouvait en entendre certains râler. Voilà que monsieur impatient prenait déjà possession des lieux. Il se désigna chef d'équipe, ce qui en soit ne me surpris pas. Tournant la tête, je regardais un autre joueur, qui en général aimait aussi avoir l'attention sur lui et qui avait aussi un mental de guerrier, Alexis. Il était tout désigné pour relever le challenge. J’espérais qu'il me prenne dans son équipe, ainsi, je pourrais toujours envoyer ma balle dans la tête de Midô....

Au lieu de quoi, ce dernier m'appela.
Que... Moi ? »

Questionnais-je, en me tournant vers Midô, grand sourire aux lèvres. Fais chier. Tout en rejoignant le tyran, j'attendis la fin de la répartition. Avec grand plaisir, je vis mon amie Jenny aller dans l'équipe adverse. Mes bras se croisèrent pendant que je prenais place à côté de ce cher impatient.
Pourquoi m'avoir choisis ? .. »

Bredouillais-je, en faisant une tête faussement surprise. Un petit tir au sort venait d'avoir lieu, afin de nous assigner nos rôles. Jour de chance, je venais d'être assigné au post de lanceur et Midô à celui de receveur, derrière le batteur. C'est avec grand plaisir que je vins me poster au centre. Jenny se trouvait batteur en plus... Parfait...

Je ne regardais en aucuns cas la pimbêche, me concentrant uniquement sur ma victime préféré. Et à trois reprise, plutôt que de viser la joueuse, je me pris à viser le casque de Midô pour tenter de le dégommer. La pauvre jenny, ne possédant aucune coordinations, donnait des coups de batte dans le vide accompagnée de petits cris. Elle ne risquait pas d'atteindre la balle, car celle-ci ne lui était pas réellement destiné, diront nous... Midô, allait-il les rattraper ou allait-il en manger une en pleine tête pour mon plus grand plaisir ?
© Ethan
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Lun 23 Fév 2015 - 5:20

Pourquoi... Elle osait me demander des explications... Est ce que moi je lui en ai demandé jusque là ? Non, alors il en sera de même pour toi. Ne lui offrant que le silence comme réponse à ses questions, je fini d'organiser mon équipe avant que nous fassions le tirage au sort, j'avais été désigné comme receveur, et Clarke lanceuse. Hmpf, amusant. Alors que comme ça, le destin continue de me tester ? Il était donc écrit que ce jour serait de nouveau le témoin de notre combat. Enfin, le sien. Il était évident qu'elle avait un soucis avec moi. Ou alors m'aimait tellement qu'elle cherchait désespérément mon attention.

Il était sur qu'elle tenterait de me viser lors des trois lancers pour sa "copine". Je pense que cela se voyait qu'elle se foutait d'elle. N'importe quel idiot s'intéressant ne serait ce qu'une minute à leurs discussions l'aurait compris. Cela aussi me foutait hors de moi la concernant. Elle l'utilisait littéralement cette pauvre fille. Si cela ne tenait qu'à moi, cette blond et l'autre s'en prendrait chacune une baffe pour leur remettre les idées à l'endroit, l'une pour lui montrer qu'on la manipule, l'autre pour lui apprendre que quand on joue, le mieux reste de s'en prendre à ceux de son niveau.

Je ne m'étais pas trompé, elle me visa moi, et uniquement moi. Et en pleine tête en plus. Une chance que j'avais anticipé tout son plan, mais malheureusement, il n'y aura pas de marche arrière. Le temps que l'équipe adverse change de tireur, Jenny étant éliminé donc. Je m'avançai vers la demoiselle au sale caractère pour lui donner la consigne pour la suite.

- Pour le moment, ta technique marche, alors continue. Mais je te préviens, après le cours, je veux te voir. Et ne pense même pas à t'échapper, je t'ai à l’œil. Tu dois savoir c'est pour quoi, tu n'es pas aussi idiote que ça, si ?

Comme je l'avais plus tôt. Rien ne compte plus que la victoire dans un sport collectif, et si me viser suffisait à nous apporter la victoire, alors soit, j'accepte volontiers qu'elle me prenne pour cible... De toute façon, je savais son plan pour me faire sortir de mes gonds. Retournant à ma place en attendant que toute l'équipe se remette en place. Cette fois ci, c'était le tour de leur chef de meute, Alexis. Ce gars est une blague. Il a cru pouvoir me défier... Really ? Bah qu'importe, il leur fallait de toute façon redresser la barre, et bien que cela me tordait le cou de le penser, je comptais sur Clarke pour éliminer aussi ce type. T'as intérêt d'assurer. De toute façon, si elle le faisait exprès, je ne me retiendrais plus, et lui ferait bien comprendre que l'on ne joue pas impunément et indéfiniment avec les nerfs du leader de la famille Eryel. Mais elle n'étais pas aussi bête, n'est ce pas ma grande, tu feras ce qu'il faut pour gagner.

Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Mar 24 Fév 2015 - 20:33



We play Softball ...
No Baseball



Loin d'être aussi amusant que ce que je pensais, notre impétueux receveur réceptionnait la balle convenablement. C'était pas faute de lui donner de l'impulsion, d'être dure et de faire un lancé puissant, non, rien à faire, il arrivait quand même à l'atteindre. Mon jeu perdait de sa splendeur. Je n'avais presque plus envie d'y jouer, du coup. Mon « amie »  Jenny gonfla ses joues en posant ses mains sur ses hanches en me regardant. Elle voulait me montrer son mécontentement de tirer si fort. Je lui répondis par un sourire faussement gêné avec un petit signe de main. Elle n'y voyait que du feu, comme tous les autres. Tout le monde semblait aveugle à mon jeu d'acteur, et cela devait le rester. Je ne souhaitais en aucun cas me faire attraper pour ce que j'étais. A vrai dire, je n'avais jamais songé à la punition que l'on m'affligerais si on découvrait un jour que j'étais une renégate. Et dans un sens, je ne le désirais point. C'est pourquoi tout le monde ne devait y voir que du feu, quitte à parfois penser que j'étais à bout de patience parfois avec cette pimbêche.

Haussant un sourcil, mon regard se posa sur Midô, pendant qu'il me rejoignait au centre. Mes sourcils se plissèrent. Quelle technique ? Je fis mine de ne pas tout saisir, et m'armais d'un grand sourire.

- Je suis d'accord, viser un peu plus haut que d'habitude sembler perturber nos adversaire, je trouve ça intéressant. »

Viser plus haut, à la hauteur d'une tête d'une personne accroupie oui. Çà me semblait plus que jouable. Surtout si la récompense était de dégommer l'un de ces foutu apprentis dieux. Mon regard se posa sur Alexis. Il faisait lui aussi parti des adorables têtes à claques. Balle entre mes doigts, mon regards se perdit entre les deux apprentis-dieux. Ils méritaient une correction. Tous autant qu'ils étaient.. Si prétentieux. Le premier tirs, je le fis si beau, si net que la balle effleura le poignet d'Alexis. Ce n'était pas une faute en soit, il était mal placé. Et puis, il aurait pu l'avoir, si il était moins sur de lui.  Mon deuxième tir se fit plus haut, pour percuter le front de Midô. Mh. Troisième et dernière chance. Pas de bol, cette fois-, la chance lui sourit. Le batteur toucha la balle et se mit à courir, courir. ¨Les receveurs attrapèrent la balle, mais tard. Alexis venait de faire le tour des bases, acclamé par ses coéquipiers. Je l'avais mauvaise. Le prochain batteur, il allait prendre cher.Première balle, dans le poignet. Le joueur étant une gonzesse, autant dire qu’on eu le droit à toute une cinématique de souffrance. Haussant les sourcils, je lui souris. Elle n'était visiblement plus apte à recevoir quoi que ce soit. Les deux tirs d'après, visant plus Midô, élimina la joueuse. Encore un joueur éliminé, et on changeait de tour non ? Une nouvelle fille entra en lice. Maligne, elle repéra la direction de mon jet et tira dans la balle. Mon corps pivota, matant la troupe d'attardé qui courraient derrière la baballes. Et la fille, pendant ce temps acheva son tour de terrain. Je fis demi-tour vers notre chef d’équipe.
- Laisse moi courir. Je te jure que j'vais les attraper moi tes greluches. »

Lâchais-je, dans un sourire hargneux. Moi, détester perdre ? Je crois que Midô et moi avions un point commun.
© Ethan
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Jeu 26 Fév 2015 - 20:43

Elle était d'accord. Évidemment qu'elle l'était. Pourquoi ne le serait-elle pas ? Je lui donnais la possibilité de me viser sans se priver. Connaissance son amour pour me faire chier, elle n'allait certainement pas se priver. Reprenant ma place derrière le batteur, c'était maintenant à un prétentieux, un idiot : Alexis. Ce type se pensait mon égal. De quel droit osait-il se mettre à mon niveau ? Je suis le fils d'une des plus grandes familles du monde actuel. J'ai baigné dans la magie et l'opulence de bien comme certain baigne dans la misère et le désespoir toute leur vie. Je doute sérieusement que cela puisse être son cas. Ce n'était pas de la prétention, mais la vérité, de l'arrogance si vous voulez.

Pourquoi devrais-je me retenir de dire qui je suis et ce dont je suis capable tout simplement pour ne pas froisser l'égo incongru de pauvre âme qui sont déjà à leurs maximum ? Si cela ne leur plait pas, qu'ils me suivent alors, et je les amènerais là où ils le veulent. Je suis un leader et je suis là pour ça. M'agenouillant derrière lui, lui murmurant de doux mots. Du Trash talking dans toute sa splendeur. D'ailleurs, cela marcha sur la première balle de Clarke. Sa balle était parfaite. Plus que deux, et nous aurons déjà gagné, car il est évident que ma meute est clairement au dessus de la sienne. La seconde me laissa un gout très amer. Je me la prit en plein front. Elle m'avait visé, il n'y a aucun doute, mais doucement Midô... Tu es là pour gagner, et tant qu'elle éliminait des adversaires avec cette technique, ça passera... Jusqu'à la fin du cours. Sauf que ça passera pas. L'autre prétentieux toucha la balle et frappa admirablement la balle. Hurlant de colère sur la jeune fille qui me servait de lanceuse. Je ne lui avait pas permis de me viser pour laisser les autres réussir leurs tirs. Toute mon équipe se mit à la conquête, mais le temps qu'elle revienne aux mains de Clarke... Alexis avait fini son tour du terrain.

- Bordel, vous êtes sérieux ?! Soyez plus réactif ! Quand à toi Clarke, c'était quoi ce tir ?! Applique toi !

Elle avait intérêt de m'écouter, car j'allais être aussi expressif que ça à chaque erreur. Recherceh de perfection, je vous rappelle. Et j'étais du genre très expressif. Pendant que je m'attelais à gueuler, une nouvelle joueuse prit place. Et je ne pus m'empêcher d'esquisser un léger sourire après le tir de Clarke. Avait-elle mal pris mes réprimandes ou comme une motivation pour faire encore mieux ? Nul ne le sait. Mais ça m'amusait. Au moins elle avait un minimum d'orgueil malgré ce qu'elle pouvait montrer au jour le jour. Les deux autres tirs étaient "pour moi". Petite vengeance ? Heureusement pour elle que je les ai rattrapé, nous le serons jamais. Cette fois c'était au tour de Mallorie. Elle était assez sportive de ce que j'ai vu d'elle en dehors des cours, Je le sens pas. Et évidemment, Clarke ne réussit pas à la tromper et regarde un peu idiote la balle filait au dessus d'elle pendant que Mallorie gagné le second point de son équipe... Bordel ! J'étais furieux, mais il restait encore des joueurs adverses prêt à jouer, et trop m’énerver finirait par nuire le moral de ma meute. Clarke se ramena vers moi, plutôt déterminé à en finir.

- ...Soit. Alors vas y. On change de lanceur. Je vais m'en occuper. Mettons toute les chances de notre coté.

Pourquoi lui faisais je confiance ? Elle me fait chier à longueurs de temps et tentait de me pourrir à chaque fois qu'elle en avait l'occasion. Alors pourquoi ? L'esprit de compétition bordel ! Vous suivez pas ?! Pour Clarke et moi, la victoire est tout ce qui compte, cela se voit dans ses yeux, et je suis prêt à lui faire confiance pour l'atteindre à tout prix. La laissant rejoindre le champ des receveurs pendant que je prenais mes repères. Regardant le batteur adverse suivant s'approcher, je me retournai une ultime fois vers Clarke et les autres pour montrer une direction. C'est vers là que je vais essayer de faire tirer l'adversaire, alors soyez prêt. Pivotant pour faire face à l'ennemi, je prenais tout mon temps, attendant qu'il s'agace. L'aspect psychologique est très important. Et maintenant que la colère montait lentement chez lui, je pouvais tirer. La première était pile au centre, légèrement plus haute que son centre. Il y avait très peu de chance qu'il l'attrape, et ne l'eut pas. La seconde fut la bonne pour nous. Lançant la balle sur l'extérieur de la batte, la balle prit exactement la direction que je souhaitais, et je ne cherchai même pas à savoir qui l'aurait. En tout cas, ils avaient intérêts à l'attraper, car je leur ai donné des indications et donc facilité la tâche. Si jamais il ne l'attrape, je passerais pour un con. Et là je vous assure, le match risque de ne pas traîner en longueur...
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Ven 27 Fév 2015 - 0:00



We play Softball..
No Baseball



C'est avec bonne surprise que je pu constater a hargne de Midô. A vrai dire, je n'en doutais pas réellement, mais il aurait pu, rien que pour se venger de la magnifique balle que je lui avais collé en plein milieu du front tout à l'heure, vouloir me punir et me refuser le terrain. Aubaine. Il venait de nous déclarer vainqueur en acceptant mon changement de poste.

Une chance pour les joueurs adverses. Le seul moyen pour les éliminer était soit de leur courir après et de les toucher, balle en main lors de leur passage entre deux bases, soit de se trouver avec la balle devant la base ou ils devaient se rendre. Je n'avais donc pas le droit de leur envoyer le projectile entre leur deux yeux... Fort dommage. Pendant que les autres se plaçaient, je me mis à faire quelques étirements. Rapidement. Histoire de ne pas me ramasser comme une merde une fois lancée par manque d'échauffement.

Midô avait indiqué une direction lors de notre petite concertation. Si on choppait la balle, on éliminait le joueur. Ça ferait trois joueurs éliminés et notre équipe deviendrait donc batteur. Deux d'entre nous se placèrent alors dans la direction indiquée, les autres se repartissant sur le terrain. Au cas ou le joueur batteur aurait tiré de manière non prévue. Et le coup fit mouche. J'avais visiblement choisis le bon emplacement. La trajectoire était parfaite. Je fis plusieurs pas en arrière pour être bien placé dans la trajectoire. Impact dans 20 secondes. Le gant bien ouvert, j'attendais que la balle ne me tombe dans la paume comme bénie des dieux. Au lieu de ça, un joueur me percuta. Il avait suivis la balle comme un con et venait de me pousser par terre en me rentrant dedans. Tout ça, en attrapant la balle. Heureusement pour lui, car si il m'avait fait tomber pour rien, je lui aurais frapper la tête sur le sol. Le joueur se retrouva à quatre patte sur moi et me bredouilla des excuses. Je lui souris aimablement. Pauvre con. J'attendis qu'il ne se relève et en fis de même, me frottant l'arrière train. Super l’atterrissage. J'avais mal au cul maintenant.

Regagnant le terrain, je ne jetais pas un œil sur notre capitaine, persuadée qu'il allait se moquer de la magnifique chute dont j'avais fait l'objet à cause de cet imbécile heureux. Alexis venait de prendre la balle pour devenir lanceur. Et voilà que nos petits joueurs battait la balle du mieux qu'il pouvait. Nous avions désormais deux joueurs coincés sur le terrains qui attendaient un beau tir pour pouvoir marquer un point, et un éliminé. Je pris la batte dans mes mains et la tendis à notre capitaine.
- A toi l'honneur, si tu l'ose... »

Évidement qu'il allait la prendre. Je me mis à sa suite,croisant les bras.
- Penses-tu qu'Alexis va te faire mal en lançant la balle ? »

Demandais-je, en affichant un sourire faussement narquois. L'énervé ? Plus il aurait la rage, plus son tire devrait être puissant, non ? Au moins, nous aurions nos petits joueurs de sauvés.
© Ethan
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Dim 15 Mar 2015 - 14:33

Et voilà. Qu'est ce que je vous disais ? Et de trois éliminés. Ma chance ne m'a donc pas quitté. A voir la mine déçu de nos adversaires, la balle avait été récupérée. Par qui ? Qu'importe. Seul le résultat compte. Rejoignant le banc attendant mais coéquipiers, je ne pus m'empêcher de défier du regard le chef d'équipe adverse. Tu t'es cru meilleur que moi ? Idiot. PERSONNE ne peut me battre. Que ce soit à l'escrime ou au sport. Tu as bien compris j'espère ? Me replongeant dans le silence pendant que mon équipe me rejoignait. Ils étaient fiers de leurs travail et moi de même. J'avais fais un choix fort et égoïste en choisissant Clarke Griffin en première joueuse. J'aurais pu m'en excusé auprès de mes camarades, mais il semblait qu'elle soit plus doué au sport que pour cohabiter avec d'autres gens. Une bonne pioche pour l'équipe donc. Un choix égoïste mais qui s'est avéré plutôt bénéfique pour l'équipe. Plus question de s'excuser. Me relevant pour faire de la place à mes soldats, il était de les motiver pour passer à l'offensive.

- C'était génial les gars. Les grandes équipes se basent sur une excellente défense. Et nous avons été impérial. Maintenant, il faut enchaîner ! Allez !

Demandant à deux membres de mon équipe de partir se préparer, ils allaient tirer les premiers. Et si jamais ça se passe mal, j'assurerais derrière. Regardant Nos batteurs s'activaient, les bras croisés, pensif et réfléchissant à qui d'autre pouvait être le prochain batteur. Nos deux amis avaient réussis de lancer plutôt bon, mais pas assez pour faire le tour du terrain. C'était le moment. J'étais prêt à partir au combat pour donner un coup de fouet au jeu. Clarke semblait avoir eu la même envie que moi. Me présentant la batte comme le sceptre d'un roi. La courbette et la solennité en moins. Relevant le menton, bras croisés, avec un sourire en coin, la réponse à donner était évidente, mais il fallait un minimum de classe.

- J'ose rien. Je réussis tout ce que j’entreprends, c'est ainsi. Regarde, j'ai fais de toi une gagnante.

Agrippant la batte en défiant du regard la jeune femme, amusé. J'étais totalement confiant, et rien jusqu'ici pouvait me faire douter. M'installant à la place du batteur, je devais me concentrer. Car rien n'est gagné d'avance. La première fut un échec complet. Légèrement haute, je ne la vis même pas passer. Quelle force ! Ce morveux était finalement peut être pas aussi mauvais que ça. Secouant la tête pour me remettre dans le bain. Ce n'était qu'un manque d'inattention, la seconde sera la bonne. La balle prit une trajectoire plutôt étrange au jet du lanceur, mais il était hors de question de me foirer une nouvelle fois. Je réussis à frapper la balle, mais pas comme je le souhaite, elle part pas assez loin, pas assez vite, j'ai à peine le temps de rejoindre la deuxième base. Les deux autres joueurs sur le terrain ont presque fini leur tour. A peine fut-il le temps d'amener l'ultime batteur que mon choix fut évident.

- Clarke ! Bouge toi les fesses et va frapper cette balle !

Elle allait enfin être mis à profit. Parce que c'est bien de vouloir me fracasser la tête avec la balle mais à un moment, faut qu'elle serve à l'équipe, déjà qu'elle n'avait pas rattraper la balle qu'elle m'avait assuré pouvoir récupérer. Il était temps de voir ce qu'elle est capable sous la pression. Et puis son air agacé à mon appel me faisait afficher un sourire difficilement dissimulable. En espérant que ça la pousse pas à faire une connerie... Qu'elle regretterai évidemment.

Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Dim 15 Mar 2015 - 16:55



We play Softball..
No Baseball



Quel culot. Le joueur me répondit par une phrase bien arrogante. Mais bon, n'était-ce pas dans la nature des humains de l'être ? Je ne pouvais lui en vouloir, ce n'était donc pas de sa faute. Même si ses chevilles risquaient de gonfler et ne plus pouvoir entrer dans ses chaussettes. Elles allaient craquer. Tout comme sa tête allait enflé tel un ballon.

Bras croisés, je toisais désormais l'un des joueurs adverses tandis que Midô, se débattait avec la baballe. J'entendis Alexis envoyer la balle, mais pas de réponse percutante de la batte. Notre petit ami était-il en réalité, simplement une grosse quiche prétentieuse ? Mon sourcil droit se arqua. Ah tout de même. La balle vole vole, pas de gobage, heureusement. Vint mon tour. Évidement, quitte à entraîner quelqu'un dans la tombe, autant que ce soit Clarke Griffin. Retroussant légèrement le nez, j'observais les joueurs de notre équipe qui désiraient venir sur la dernière base afin de valider leurs points.
- Moi ? Aha tu t'expose à de grands dangers, capitaine. »

Que faire ? Exprès de tirer mal pour emmerder mon monde ? Aha la grosse blague. Personne ne connaissait réellement mes dons, je pouvais donc également m'en servir pour gêner l’appentis dieu afin qu'il ne tire une balle pourrie ? Non, ils changeraient de lanceur. Je pris la batte entre mes deux mains et me place de profil, prête à accueillir la balle. Je connaissais mes points forts, et surtout mes points faibles. Tirer fort et loin, j'en étais capable, mais j'avais une chance sur deux de foirer. Hors, il n'était pas question de perdre. Pour me faire tourner en ridicule par Midô ? Dans ses rêves. Resserrant légèrement plus la batte, je fis signe à Alexis en inclinant la tête. Preuve que j'étais prête.

Le jeune homme tira. Sans surprise, je parvins à toucher la balle. Mais contrairement à tous les adversaires qui pensaient que regarder en hauteur suffirait, il leur fallu baisser la tête pour voir mon tire. Ma balle ne valdingua pas en l'air mais parti en trombe, à un mètre et quelques du sol. Balle basse, mais efficace. Le temps que les joueurs ne se reprennent, commencent à courir et se rue sur moi, j'avais déjà entamé ma course. Je n'étais pas une pro de ce jeu, mais parfois, il suffisait juste d'un peu de jugeote... Si on attend une balle haute et puissante, jouer une balle basse et modérée...

Néanmoins, je ne trottinais pas. J'avais beau me gausser d'eux, je ne prendrais pas de risque inutiles car déjà, les adversaires revenaient en courant vers moi .Si ils me touchaient, je serais éliminée. Hors de question. Heureusement pour moi, les bases ne se situaient pas à deux kilomètres les unes des autres car à peine avais-je terminé mon tour que je sentis les efforts me peser. Un jeu d'enfant.

- C'est plus de mon âge, ces conneries... »


Annonçais-je, en terminant mon tour sur la dernière base, en posant ma main sur la hanche. J’étais, fatiguée, oui. Trop d'excitation d'un coup faisait monter et redescendre l'adrénaline aussi rapidement qu'elle était venue.

- Qui aurais cru que moi, je vienne te sauver la peau des fesses ? »


Questionnais-je alors mon chef d'équipe, en pointant mon index en direction de son torse.

- Crois-tu qu'ils en ont assez, ou doit on leur en remettre une couche ? »


Mon regard se posa sur un de nos joueurs qui tirait une balle à son tour. Bien bien, c'était un beau tir. Lui aurait pu nous sauver aussi, vu sa puissance de frappe.
© Ethan


Dernière édition par Clarke Griffin le Jeu 2 Avr 2015 - 18:38, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Mar 31 Mar 2015 - 19:54


Elle tente de me toiser. Elle n'y arrivera pas. Je l'ai recruté justement pour qu'elle foire et que j'ai de bonne raison de la prendre en solo entre quatre yeux plus tard, mais si elle m'aide à gagner mon match, je dis pas non. Je gagne à tout les coups. C'est ainsi, la chance est de mon coté à chaque fois. Il faudra attendre une autre occasion ma grande. Aujourd'hui, c'est moi qui marque les points. Elle s’amène sur la ligne des frappeurs. J'avais beau ne pas renier le fait que la voir foirer, tu avais intérêt réussir, fainéante !

Elle ne me décevait pas, même si ça balle prit une trajectoire assez... originale. Sa balle surprit tout le monde, et moi le premier. Mais quoi qu'il arrive il fallait courir. La victoire était à portée de main, même si elle venait de la main de cette fille. Peut être serais je moins mauvais avec elle après le cours... Nan, je plaisante. Rejoignant la dernière base pour arracher le point derrière les deux autres personnes, nous permettant de reprendre l'avantage au score avant l'ultime tireur. Clarke avait eu le temps de faire le tour, mais elle était complétement morte. Et osait me toiser de son doigt, je pris un sourire amusé.

- Vu dans l'état dans lequel cela te met. Nous échangerons les rôles à partir d'aujourd'hui. Aucun soucis avec ça je présume, princesse ?

Mon sourire se transforma en sourire plutôt taquin. Elle avait beau être exécrable, il fallait avouer que sa détermination à gagner était clairement un bon point qu'il se devait de lui rendre. Elle me propose un second round au match. Cela ne me déplairait pas. Mais il est inutile de continuer de frapper un adversaire à terre. Et puis l'heure de cours est bientôt fini. Regardant Alexis et les autres membres de l'équipe adverse, ils semblaient du même avis que moi. Lâchant un nouveau petit sourire satisfait, je me tournai vers Clarke et mes autres coéquipiers pour lui faire comprendre ma réponse et mon état d'âme sur cette partie.

- Bien, les gars, je suis fier de cette victoire, j'espère voir le même état d'esprit au prochain match !

Certains rigolaient, d'autres semblaient plutôt perplexe. Je m'y croyais peut être un peu trop. Qu'importe. Le fait est que j'avais fais mon travail de chef d'équipe me suffisait. Me retournant et partant pour rejoindre les vestiaires des garçons, je m'arrêtai une seconde pour prévenir ma copine de jeu d'un jour que j'en avais pas fini avec elle.

- Clarke, je veux te voir après, attends moi.

Si elle a autant de jugeote que je le pense et qu'elle ne laisse pas apercevoir, elle restera. De toute façon, je partirais à sa recherche au pire. J'avais enfin ma chance pour qu'on s'explique sur ses agissements, je n'allais pas la laisser passer... Prenant une douche rapide pour me débarrasser de toute la sueur que cette heure de cours avait crée. Je sortis et attendis à l'entrée du gymnase celle que j'avais laissé en rentrant ici : Clarke Griffin la relou. La voyant arrivait il était temps de mettre tout à plat.

- ...Bien. Je suppose que tu sais pourquoi je t'ai demandé de pouvoir te voir en tête à tête.






Dernière édition par Midô Eryel le Mer 29 Avr 2015 - 22:03, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Jeu 2 Avr 2015 - 20:55



We play Softball..
No Baseball



Échanger les rôles ? Mais de quoi parlait-il ? Mon regard se fit interrogateur, arquant dans un même temps le sourcil gauche. Cela signifiait qu'il souhaitait me prendre comme martyr tout comme je le faisais avec lui ? Je ne comprenais pas. Il y avait plusieurs types de personnes. Les dominants et les dominés. Midô voulait clairement faire parti des dominant, c'est pourquoi, moi en tant que sournoise, je m'amusais à le ramener à son grade initial. Il ne manquerait plus que cela, qu'il se croit permis de voir le monde de haut !

Il me sourit. Genre, sincèrement ? Étrange. Je fis la moue, à la réponse collective. On finissait comme ca, sur une victoire écrasante ? Il n'y avait pas tellement eu de challenge, que c'était déplaisant. Je préférais Alexis dans ses bons jours, quand il tentait de se relever et de défoncer tout ce qui se trouvait sur son chemin. Je l'avais mis, sur ma liste des « peut-être futur candidats ». Mais je le trouvais déplaisant ces temps-ci. Il n'avait plus sa niack et sa hargne d'avant. Il me faisait penser à cette étrange chose gélatineuse que l'on nous servait à l'académie parfois, en guise de « dessert » ; un flan mou.

La voix du chef d'équipe me parvint, il félicitait notre équipe. Il restait dans son rôle, cela faisait-il de lui un bon chef ? Probablement. Portant ma main devant ma bouche, je m’apprêtais à bailler lorsque l'apprenti-dieu m'interpella de nouveau. Redressant mes deux mains, je les mis en l'air, au niveau de mes épaules, comme si nous étions en pleine arrestation policière. -J'avais vu cela à la « télévision », les lilliputiens jouaient bien, c'était amusant-.. L'attendre ? Pourquoi faire ? Voulait-il encore me bassiner ? Je fis un hochement de la tête, faussement étonnée.

- Très bien. J'en ai pour dix minutes. »


Laissant au soin des autres académiciens de ranger le matériel ( que voulez vous, les personnes qui tranent avec des gens dit « populaire », n'ont pas besoin de s'en charger), je rejoignis Jenny, ma pimbêche préférée. Elle me faisait des grand signe depuis tout à l'heure, en me disant de me dépêcher. Une fois dans les vestiaires, je pris une douche à mon tour. J'avais complètement oubliée de prendre des changes, mais la blondinette, trimbalant toujours quatre tenue différentes avec elle insista pour que j'utilise SES produits de bains et SES vêtements. Je me retrouvais bien bête avec son petit débardeur au niveau du nombril et son jean taille basse. Quelle  horreur. J'avais l'impression que ma raie allait dire bonjour à toute l'académie. Surprise de savoir que j'allais rester plus longtemps, Jenny ne cessa de me questionner jusqu'à ce que je lui dise que je devais voir l'apprenti-dieu. Elle s'imagina des scènes les plus tordues qui soit, me faisant par de ses commentaires et ses fantasmes inutiles. Meurtre, viol, déclaration d'amour..  Je l'écoutais, en riant. Rire quelque peu exagéré, car la situation m’exaspérait sur la longue, mais je ne devais pas le lui montrer.  Le temps venait de s'écouler, ca allait faire dix minutes. Je sortis des vestiaires, armée d'une démarche assurée et replaça mes cheveux en arrière. Le rire faux qui arborait mes lèvres se dissipa, une fois la porte refermée. Je vais l'académicien du coin de l’œil et m'approcha de lui, en croisant les mains derrière mon dos.

- J'ai bien peur de le savoir. »


Je fis une tête faussement gênée et croisa le regard du jeune homme. Si il était arrogant, c'était son problème. Le mien serait de lui rabattre son caquet telle une victime qui le mérite. Mes deux mains se croisèrent dans mon dos.

- C'est pour une déclaration, c'est ça ? Je ne suis nullement intéressée par ce genre de chose, je préfère le dire... »


© Ethan
Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Mer 29 Avr 2015 - 22:12

L'attente fut longue, insoutenable. Dix minutes m'a t-elle dit. Étant une fille, il allait falloir multiplier ce chiffre par trois. Une demi heure. Oui, j'en suis sur, elle a mit une demi-heure. Je n'ai pas regardé ma montre, mais c'était sur. Les filles n'ont pas peur du temps qui passe. Étrange quand on connait leur propension à hurler devant la moindre qui se dessine sur leur visage... Mais bref, ne partons sur ce genre de sujet, nous allons en avoir pour la journée si on commence.

Elle arrive enfin. Finalement elle tint bien les dix minutes. Ce qui ne faisait que confirmer ce que je pensais. Cette fille... Est un véritable garçon manqué. D'un autre coté, n'est ce pas normal ? Ses habits disaient eux aussi la même chose. Comment pouvait-elle décemment venir à ma rencontre habillé comme si elle allait rencontré... Je ne sais pas. Je ne sais même pas avec qui ce genre de costume serait tolérable... Elle savait pertinemment que j'allais l'attendre à la sortie. Une nouvelle offense envers ma personne. Décidément, elle cherchait la guerre cette femme. Elle allait l'avoir. Tel le prédateur, je vais la laisser prendre confiance.

Elle m'adresse la voix, le temps de faire monter la goutte d'eau en trop. Une suffisance qui était de trop. D'autant que ce qu'elle avait à dire était tellement... Humiliant. Elle avait presque réussi à me surprendre en rentrant directement dans notre discussion, et avouant qu'elle savait de quoi ils allaient parler, je m'étais même mis en tête de n'en rester qu'à la prévention, comme le font la sécurité routière. Mais malheureusement, comme la très grande majorité des femmes, elle en dit trop, pire, des idioties dont elle aucune preuve. Et dont il n'y avait aucune existence. Je ne tomberais jamais amoureux d'une fille d'aussi petite vertu, et qui en plus ne fait pas honneur à l'invitation à calmer leur différent entre eux. J'étais quelqu'un de humble pour mon statut, mais cette fois, la vague de colère, ne pouvait être contenu, et me fit sortir de mes gonds, débordés par la fureur. J'aggripa ma lame et lui mit sous la gorge à la vitesse de l'éclair, me retenant de mettre le coup de pression suffisant pour l'éliminer. J'avais beau être furieux, je restais maître de moi même. Je ne suis pas une bête sauvage, mais le digne représentant de la famille Eryel.

- Je ne tolérerais plus jamais ton manque de respect. Ceci est bien clair ? Je ne sais pas ce que tu me cherches, mais sache que je n'ai pas de temps à perdre avec des mécréantes comme toi. Si tu as une chose contre moi, ou à me dire, fais le clairement, je n'aime pas ton attitude de lâche.

Rengainant ma lame, fermant les yeux, pour ne plus voir l'objet de ma déchéance d'un instant, je me retournas, et pris le chemin de la sortie du gymnase, m'assurant que personne n'ait vu ce qu'il venait de se passer. Même si je la répugnais, je ne tolérais pas la violence et l'humiliation gratuite qu'une telle attitude aurait pu entrainé. Tournant une nouvelle fois ma tête pour ce qui serait sans doute mon ultime contact avec elle aujourd'hui, je me devais de quand même d'ouvrir la possibilité à une voie moins sombre que celle qui semblait se profiler entre nous.

- A la prochaine, si tu as besoin de moi pour quoi que ce soit, n'hésite pas, Clarke.

Sortant de la salle, le cours n'aura définitivement pas de tout repos.

Invité
avatar
Invité
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Jeu 30 Avr 2015 - 1:21



We play Softball..
No Baseball



Une telle réaction venant de l'apprenti dieu me semblait bien étrange. Alors ca y est, il dégainait sa lame et voulait me menacer avec ? Mes bras ne bougèrent pourtant pas, restant dans mon dos, mains croisées. Si il tentait de m'effrayer avec ce genre de parole, c'était bien grossier. Manque de respect, manque de respect. Il allait bien vite en besogne. Ne lui avait-je pas parmi de gagner son match ? Il devrait être reconnaissant envers moi, plutôt. Attitude de lâche, mécréant, que de beaux mots qui auraient pu sortir de ma propre bouche. Pourtant ils étaient là, pour me qualifier, moi. Quelle belle blague. Les apprentis-dieux étaient tout cela. Des lâches. Des mécréants. Toutes ces viles créatures qui ne causent qu'ennuis et malheur.

Le plus drôle dans tout ceci fut sa réaction juste après, à me proposer une aide quelconque. Alors que juste avant, il avait sorti une arme par je ne sais que'elle magie et me l'avait pointé sous la gorge. J'étais accueillis comme un traître, mais au final, un traite que l'on souhaite aidé ? En voilà, un drôle de personnage. Malgré ses paroles ou ses actes, je ne bougeais pas, laissant un sourire flanqué sur mes lèvres. Il voulait du spectacle, j'aurais pu le lui en donner, là, maintenant, de suite. Il avait également peur du regard des autres, vu sa manière de reluquer les environs ? J'aurais pu lui donner un beaux, un merveilleux spectacle, alors. Quel dommage.

Je ne lui répondis que par un hochement de tête, preuve que j'avais compris de quoi il en retournait. Mais qu'à cela ne tienne. Je n'allais pas m’arrêter en si bon chemin. Pourrir la vie de ces apprentis-dieux de pacotilles ? J'en faisais ma mission personnelle. D'un pas léger, je repris la direction du vestiaire. Je sentais déjà venir les questions les plus curieuses, les plus déplacées mais surtout les plus tordues qu'il soit concernant notre petit tête à tête. Pitié, qu'on en finisse vite, pensais-je en m'obligeant à sourire, lorsque mon regard croisa celui de mon "amie" Jenny.

Tel un jeu d’échec, le jeu n'allait pas s’arrêter en si bon chemin, ce n'était que partie remise.
© Ethan
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: We play Softball... NO, BASEBALL - Sam 16 Mai 2015 - 14:20

C'est violent le baseball en réalité. Si le jeu avait duré plus longtemps y aurait eu des morts, même dans votre propre équipe, c'est pour dire. Qu'est-ce que ça aurait donné l'un contre l'autre, une guerre totale Oo' !

Clarke : 445 xps
Mido : 455 xps

Xps attribués : Yep




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Contenu sponsorisé
Re: We play Softball... NO, BASEBALL -
We play Softball... NO, BASEBALL
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page