Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Corps différent, esprit .... ?

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Corps différent, esprit .... ? - Sam 10 Jan 2015 - 2:21


Quel est ce corps ?


Yan... enfin... oui on va dire Yan pour le moment, il... ou elle ? Ne savait plus qui il... ou elle (enfin merde quoi vous avez compris !) était réellement. Elle avait encore du mal à se dire que son corps n'avait plus rien de masculin, Yan se regardait dans le miroir ce matin là, il faut qu'elle était encore sous le choc, même si ça fait un tout petit peu, mais vraiment un tout petit peu de temps, elle ne s'y était toujours pas habituée, croyant à une mauvaise blague, qu'elle allait sûrement se réveiller une fois endormis dans son lit. Elle joua avec ses mèches de cheveux devenue beaucoup plus lisse et descendant jusqu'en haut du dos, enfin, quelque par par là quoi. Son visage semblait plus lisse, ses lèvre plus fine, sa musculature semblait avoir disparu, pourtant elle ne sentait être moins forte qu'avant sa... transformation ?

Seulement ces derniers jours elle commençait à avoir certaine douleur au ventre, au début elle n'y faisait pas attention, mais plus elle ne faisait rien et plus ça empirait, elle n'avait jamais rien ressentis de telle, pourtant elle n'était pas malade, ce n'était pas vraiment la même douleur, c'était autre chose, quoi elle n'aurait su le dire... Aujourd'hui elle décida de pointer à nouveau le bout de son nez aux cours, comment réagiraient les autres élèves en la voyant ? Bon, au mieux ils ne la reconnaîtraient pas, mais elle allait avoir de nouveaux style de regards sur elle, les regards des garçon, un regard que Yan ne pensait pas pouvoir supporter. A la base c'était un garçon, pas une fille, elle n'est pas née comme ça, anciennement il, il avait du poil au menton quoi, avait une certaine démarche atypique des hommes. Comment allait faire notre nouveau, enfin nouvelle.... BREF !Yan pour s'habituer à ça ?

Elle n'avait pas encore appris cette manière de marcher qu'avait les filles, une manière bien difficile à copier, ou plutôt à reproduire sur le long terme. C'est alors qu'une violente douleur au ventre la fit s'accroupir, elle partit donc au toilette, mais ayant l'habitude d'être debout, elle perdit quelques précieuse seconde avant de s'asseoir et de s'apercevoir que du sang s'écoulait de son corps. Elle fut prise de panique, prenant autant de papier toilette que possible pour le mettre là où ça saignait. Comment pouvait-elle être blessée ? Elle ne s'était même pas battues ces derniers jours, elle n'avait rien fait de tout ça... Elle ne perdit pas plus de temps que ça pour aller en direction de l'infirmerie, les cours semblaient être compromis pour aujourd'hui... Une fois arrivé à l'infirmerie, elle pris une infirmière par le bas.

- S'il vous plaît aidez-moi, je... je saigne et j'ai mal au ventre. Fit-elle avec des larmes qu'elle tentait tant bien que mal de contenir.

L'infirmière fut pris de court, elle lui demanda de se calmer et de la suivre dans une chambre pour voir ce qui n'allait pas, Yan ne broncha pas du tout, bien au contraire. L'infirmière commença à la diagnostiquer, et remarqua qu'elle n'avait aucune blessure au ventre, au début elle ne comprenait pas d'où venait ce sang en fait pour le coup, c'est alors que la vérité éclata.

- Dis-moi, essaierais-tu de me faire perdre mon temps ? Demanda-t-ele sous le regard ébahi de Yan.

- Mais... mais pourquoi je ferais ça ?! Vous le voyez bien non ? je saigne et je n'ai pas de blessure externe, c'est pas moi l'infirmière ici j'y connais rien moi ! Enchaîna-t-elle sur un ton colérique. Elle s'exprimait par la colère, mais c'était le seul moyen pour elle de ne pas craquer et d'éviter de pleurer encore et encore.

- Vous avez besoin d'une infirmière pour savoir que c'est votre... période ? Fit-elle en marquant une pause pour bien choisir son mot.

- Ma quoi ? Repris Yan sans vraiment rien comprends à ce qu'elle venait de dire.

- Vous êtes une femme oui ou zut ?!?!

- Oui ! Enfin... non, c'est compliqué à expliquer... S'il vous plaît aidez-moi, est-ce que j'ai vraiment l'air de vouloir jouer là ! Continua-t-elle toujours sur le même ton.

Yan n'avait pas le souvenir de s'être autant énervé pour... un mal de ventre, jamais il ne s'était énervé de la sorte pour ça et là c'est limite si elle n'était pas prête à la renvoyer balader à chaque phrase qui la contrarierait.

- Ce que j'essaie de vous dire, c'est cette perte de sang est normal. Fit l'infirmière sur un ton un peu plus calme, essayant de comprendre un peu mieux la situation, tandis que Yan ne comprenait visiblement pas.

- Mais... avant d'avoir ce... ce corps là je ne saignais jamais, enfin j'en sais rien, je ne suis pas ce que vous voyez, je ne suis pas... je ne suis pas né en étant une fille moi ! Finit-elle par lâcher en craquant alors que l'infirmière venait de la prendre dans ses bras, comprenant un peu mieux la situation. C'était visiblement urgent, mais dans le sens où le croyait, c'était pas physiquement qu'il y avait urgence, mais mentalement.

- Vous avez déjà entendu parlé des... pertes de sang périodique pour les femmes ? Demanda-t-elle à Yan qui visiblement était entrain de réfléchir et qu'une fois le contrôle de ses émotions repris, compris de quoi elle parlait, Yan était devenu rouge au niveau du visage, ayant honte de toute les scènes qu'elle venait de faire pour ça, et de parler d'un truc qui se révélait être... très gênant au final. L'infirmière finit par aller chercher de quoi se changer et se nettoyer, et de se "protéger" également pour éviter de se salir à nouveau... expliquant comment cette chose fonctionnait. Yan demanda si elle pouvait rester ici, dans la chambre, et se reposer un peu... finalement elle n'était vraiment pas prête à retourner en cours, c'était déjà dur de subir tout ces regards dans les couloirs... alors toutes une classe pendant des heures, ce serait insupportable. Elle pu avoir aussi enfin des vêtements digne d'une fille. Elle finit par s'installer dans un lit, à la fenêtre de la chambre... regardant dehors, pensant à tout et rien... décidément, il se passait trop de chose ces temps-ci... elle pensait être devenu forte mentalement, c'était peut-être le cas avant, mais il semblerait que notre personnage ait fait une rechute.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Dim 11 Jan 2015 - 22:58


Ce corps... si faible


Tout en se tenant la hanche et en traînassant les pieds, Maya pousse la porte de l’infirmerie et entre. Elle jette un coup d’œil à gauche puis à droite, regarde le sol, puis passe sa manche sur sa bouche et son menton pour tenter d’effacer un peu de ce sang, et être plus présentable. Sachant que du liquide rouge coule encore de la commissure de ses lèvres, c’est un peu peine perdue : ça ne fait que rajouter une tache rouge supplémentaire sur sa robe blanche.

Au fond de la pièce, la jeune déesse remarque une femme qui regarde par la fenêtre. Elle ne l’a pas entendue rentrer… tant mieux, Maya ne voudrait pas déranger les autres malades. D’ailleurs, il n’y a personne d’autre, mis à part cette fille… et elle a l’air d’aller plutôt bien. Peut-être qu’elle sera partie rapidement.

Maya traverse la pièce en largeur jusqu’à une autre porte et toque à celle-ci faiblement, en posant son oreille contre le bois. Pas de réponse. Elle attendant un moment, puis frappe à nouveau, toujours aussi calmement et silencieusement, pour ne pas déranger l’autre malade. Cette fois, elle entend un bruit, sans doute le grincement d’une chaise pivotante. Alors, sans même attendre qu’on l’invite à entrer, Maya pose sa main sur la clenche, ouvre, puis s’engouffre dans la nouvelle pièce. Elle referme la porte derrière elle et, là, fait face à une infirmière qu’elle reconnaît aussitôt.

- Bonjour madame Sù ! dit-elle en lui offrant son plus beau sourire.

- Ah… bonjour Maya. Que vous est-il arrivé cette fois ? répond l’infirmière en se levant de son siège et en approchant de sa patiente, qu’elle aussi a reconnue immédiatement.

- Je ne me suis pas défendue. Ils étaient six, j’étais seule, je ne pouvais pas faire grand-chose.

Connaissant le chemin, Maya s’approche de la table d’examen, retire ses chaussures puis sa robe, qu’elle laisse tomber nonchalamment sur le sol. Enfin, elle monte sur un petit marchepied, se retourne, et, non sans difficulté, elle s’assoit sur la table en tenant sa hanche douloureuse. Elle dévoile son corps, ces contusions sur son ventre et sa hanche droite, qu’elle se tenait en entrant, ainsi que des marques sur le bras et la cuisse. C’est tout le côté droit qui semble avoir mangé sévère… pourtant, ça n’empêche pas Maya de sourire.
Soupirant, la dénommée madame Sù s’approche de Maya, puis se met à toucher et à tâter les hématomes pour évaluer la gravité de la blessure. La patiente se crispe un peu, serre les dents et ferme les yeux. Pour supporter les chatouilles, oui, bien sûr. À la demande de celle qui l’examine, Maya s’allonge ensuite sur le côté et relâche ses muscles. L’infirmière palpe à nouveau plusieurs endroits sur la hanche, puis vers le ventre… jusqu’à ce qu’inévitablement, Maya lâche un gémissement plaintif. La déesse guérisseuse pose alors la paume de sa main sur la douleur… et rien ne se passe. Si bien sûr… et Maya sait parfaitement que le pouvoir divin de cette femme se situe au niveau de ses yeux. La vue, le rayon X, qui regarde sous la peau pour vérifier les dégâts osseux…

- Vous avez deux cotes cassées. Je ne vais pas pouvoir soigner ces blessures, je vais faire appeler Liang pour ça. Mais je vais pouvoir faire quelque chose pour votre bouche. Faites voir.

Avant d’ouvrir la bouche, Maya avale un peu de salive mélangée à beaucoup de sang. Madame Sù regarde les dents, observe les gencives, la gorge… puis pose ses mains sur les joues de la jeune patiente. Une douce chaleur envahit alors l’esprit de Maya pendant quelques instants ; elle en profite pour fermer les yeux et respirer profondément. Inspirer, expirer, souffler et se reposer. Mais ce confort est bien trop court, la guérison, terminée bien trop rapidement…
On serait prêt à se blesser intentionnellement pour apprécier ce soin plus longtemps.

- Voilà, l’hémorragie est stoppée. Je vais vous accompagner à votre lit. Pendant que je vais chercher Liang, vous pourrez vous rincer la bouche et vous essuyer. Voici… un verre d’eau, un seau et une serviette.

Maya s’est difficilement redressée, a récupéré sa robe entre ses bras, prend les affaires qu’on lui tend et se relève. Elle remet ses chaussures au passage, puis suit l’infirmière et quitte la salle d’observation pour retourner dans la salle de repos. L’autre femme est toujours là, au fond de la pièce, mais elle n’a pas toujours pas tourné la tête. Peut-être s’est-elle assoupie… peu importe.
La petite déesse de la matérialisation s’installe sur le lit qu’on lui indique, juste à côté : elle pose la robe sur le lit, puis s’assoit, pose le seau sur ses genoux et crache une première fois dedans.

- Je reviens rapidement. Reposez-vous si vous le désirez.

- Merci madame. fait Maya en acquiesçant.

Après un signe de tête, madame Sù sort de la pièce.
Maya boit un peu d’eau, la fait tournoyer dans sa bouche et recrache le sang dans le seau. Encore deux ou trois fois et ce sera clean de ce côté-là. Un bruit sur sa droite l’interrompt dans son entreprise ; elle tourne la tête. C’est l’autre femme, qui la regarde désormais… l’air un peu stupéfaite.

- Bonjour. fait Maya, souriante, avant se reprendre un peu d’eau dans sa bouche.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Lun 12 Jan 2015 - 19:06


Quel est ce corps ?


Yan, qui n'avait plus que son prénom pour certifier qu'il a été un garçon, regardait le décors extérieur ne faisant nullement attention à tout ce qui l'entourait, elle jeta un coup d'oeil à ses nouveaux vêtements, vêtement qu'elle n'avait pas l'habitude de porter bien évidemment, un tee-shirt à manche longue qui laissait entre-voir les épaules, elle pensait qu'à chaque fois ce tee-shirt descendrait mais il n'en était rien, il restait bien en place, ensuite pour le bas, l'infirmière lui avait passé un espèce de collant assez épais, il n'arrivait plus à se souvenir du nom que ça portait... un legging il pensait, ça lui rappelait vaguement quelque chose, accompagné d'une mini-jupe en toile s'arrêtant juste en haut des genoux (sans parler des sous-vêtements qui allaient avec). Bizarrement c'était assez agréable à porter de tel vêtement, c'était à la fois légers et chaud.

Elle avait rapproché ses genoux pour y poser sa tête, se balançant très légèrement d'en avant en arrière, la laissant penser rêveuse ou autre chose, elle n'avait pas prêté attention à la personne qui était rentré dans la salle, elle savait qu'il y avait quelqu'un, mais elle ne s'était pas retournée, de toute manière elle ne voulait voir personne, pas dans cet état de faiblesse absolue. Son esprit s'était encore plus fragilisé qu'avant, elle pensait l'avoir renforcé, il n'en était rien en réalité.

"Elle"... Yan avait vraiment du mal avec ce nouveau pronom, quand elle était passé dans les couloirs, elle ne pouvait s'empêcher de dire qu'aux yeux des autres c'était une simple fille, et c'est tout. Personne ne la connaissait dans un sens, ou peu de monde en tout cas. Elle s'était de nouveau adossée sur son lit, faisant en sorte que le coussin serve de dossier.

- Je reviens rapidement. Reposez-vous si vous le désirez.

- Merci madame.

Elle se retourna pour voir que la personne, qui était une jeune fille, était désormais juste à côté d'elle ou du moins pas très loin. Elle semblait gravement blessée, qu'est-ce qu'elle avait bien pu faire ? Aucune idée, puis son regard remonta jusqu'à son visage et c'est là que son visage pris une tout autre expression. Elle était... surprise, stupéfaite, peu importe, elle n'arrivait pas à y croire.

- Bonjour. Fit-elle, comme si elle parlait à une inconnue. En même temps, qui la reconnaîtrait ? Elle est plus petite, plus fine sur toute les coutures, visage compris, qui est lui-même différent. Yan n'avait pas pensé à ça pour le coup.

- ...

Aucun son était sortis de sa bouche, pourtant elle l'avait ouverte, mais rien à y faire, elle n'arrivait pas à parler. Elle ne pensait pas la revoir ici et maintenant, et surtout dans ces conditions. Des larmes lui montèrent aux yeux, elle ne pleurait pas, mais on voyait que ses yeux s'humidifiait assez intensément, et qu'elle se retenait. Elle mis l'une de ses mains devant sa bouche pour étouffer un crie de tristesse comme lorsqu'on pleure, elle descendit du lit pour venir à son chevet, elle pris l'une de ses mains, comme pour qu'elle reste ici, qu'elle ne s'enfuit pas. Puis difficilement, elle pus articuler quelques de sa nouvelle voix féminine qui n'avait rien à voir avec celle du Yan habituel.

- Maya... c'est... c'est moi, Yan... Fit-elle en laissant s'écouler quelques larmes.

C'était sûrement difficile à croire, mais elle ferait tout pour la convaincre que c'est bien lui... enfin... elle désormais.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Mar 13 Jan 2015 - 21:48


Ce visage… inconnu



Cette jeune femme a l’air… perdue. Cette expression, Maya la reconnaîtrait entre mille : c’est celle que notre visage adopte quand on arrive à la Deus Academia pour la première fois. La résurrection après la mort, puis la révélation sur l’existence des dieux… les pouvoirs divins et tout le tralala. Certaines personnes sont certainement plus touchées que d’autres par la nouvelle, et cette fille doit faire partie des plus fragiles. Mais pourquoi… la regarde-t-elle comme ça ? La vue d’énormes hématomes sur le corps dénudé d’une femme la choque peut-être…

La logique voudrait que Maya se montre immédiatement souriante et rassurante. Mais dans les faits, la petite déesse a de l’eau plein la bouche et les traces qui recouvrent une partie de son corps sont tout sauf rassurantes. Qui plus est, elle peut difficilement changer d’état d’esprit en quelques secondes pour correspondre à ce que cette femme peut attendre d’elle… même si c’est pourtant habituellement sa spécialité. Alors, Maya crache encore une fois un mélange d’eau et de sang dans le seau, puis elle pose le récipient sur le sol avant de se tourner vers cette inconnue. C’est le moment que choisit la blondinette pour se lever, s’approcher, attraper et serrer la main de sa camarade de chambre.

Elle fond en larmes en disant quelques mots que Maya a du mal à discerner. Cette petite voix timide, triste, brisée… comprenez que c’est difficile à comprendre. « Maya… c’est moi… ». La petite déesse de la matérialisation penche la tête sur le côté en analysant le visage, pour essayer de se rappeler d’une éventuelle… « moi »… mais non. Pas l’ombre d’une idée. Et même si ce n’est pas poli d’oublier un visage familier, autant être… cash. Même si ça peut sembler cruel.

- Je m’excuse, mais je ne crois pas vous connaître… fait-elle avec un air compatissant. Je connais bien un Yan, oui… mais, vous ne lui ressemblez pas vraiment. D’ailleurs, d’après mes souvenirs, il avait plutôt l’air… d’un homme… si vous voyez ce que je veux dire. Désolée.

Qu’elle soit désorientée, qu’elle se prenne pour un autre… c’est normal, c’est l’instinct de survie, sûrement. Cette personne veut utiliser l’identité d’un autre pour approcher et se lier rapidement à quelqu’un. La peur de se retrouver seule, trouver un appui, etc. Classique. Maya ne peut pas lui en vouloir, d’autant qu’elle est mignonne et que sa bouille inspire confiance. La seule chose étrange dans toute cette histoire, ce sont justement ces noms qui sortent de sa bouche. « Maya », « Yan »… où les a-t-elle entendus ?

Faut-il se méfier plus que ça ?
Un piège ?
Ce ne serait pas la première fois que l’on se moque d’elle pour… simplement se moquer de la fille de vous savez qui. Se venger de lui de manière indirecte. Un instant, elle pense aider une jeune fille en détresse, éplorée et abattue, et l’instant d’après, c’est un démon laid et ignoble qui la frappe et la défigure, rien que pour la faire regretter d’être qui elle est. On ne gagne pas toujours à être douce et attentionnée à l’égard des autres. À force qu’arrivent toutes les pires immondices, la méfiance grandit et finit par ne plus la quitter… même si la demoiselle accepterait volontiers de se faire avoir mille fois, pour peu qu’elle puisse aider réellement une personne au moins une fois en échange.

- Vous êtes nouvelle, c’est ça ? reprend-elle calmement, souriante. Perdue dans cet endroit ? Je pourrais vous aider si vous voulez. Ou alors, nous pourrions trouver ce Yan, si c’est ce que vous désirez. Il est gentil, il pourrait sûrement vous aider mieux que moi.

Maya termine son verre d’eau, mélange le liquide à l’intérieur de sa bouche, puis l’avale plutôt que de le recracher dans sa bassine. Pour ne pas paraître dégoûtante aux yeux de cette nouvelle, Maya peut supporter le goût du sang pour cette fois, ce n’est pas un drame. Par la suite, et doucement, elle se lève dans l’optique d’aller remplir son verre dans l’évier, mais… cette fille la tiens toujours, et bien solidement. Impossible d’aller là-bas, à moins de la traîner jusque-là…

- Je vous serre un petit verre d’eau pour commencer ? Ça fait du bien, je vous assure. On y va ? Vous me suivez ?

Doucement... calmement... ne pas la brusquer.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Dim 18 Jan 2015 - 16:57


Quel est ce corps ?


Yan voyait bien que Maya se posait mille et une questions. Dans sa tête c'était Yan, mais ce corps n'est pas Yan, hors Maya ne le savait pas, comment allait-elle réagir ? Est-ce qu'elle serait prête à la croire ? Bien que ça semble difficile, la nouvelle jeune fille à la crinière orange ne voulait pas perdre espoir, elle voulait qu'il y ait quelqu'un qui l'a croit, quelqu'un autre que Rain car son maître était là au moment des fait, mais pas Maya. Yan avait toujours ces larmes qui continuaient de couler, les unes après les autres... ce n'était pas un flot de larme mais on voyait bien qu'elle pleurait, et sincèrement, espérant que Maya puisse la croire...

- Je m’excuse, mais je ne crois pas vous connaître… Je connais bien un Yan, oui… mais, vous ne lui ressemblez pas vraiment. D’ailleurs, d’après mes souvenirs, il avait plutôt l’air… d’un homme… si vous voyez ce que je veux dire. Désolée.

Evidemment... c'était prévisible, mais le coeur de Yan s'était serrait comme jamais, même si elle le savait que Maya ne la reconnaîtrait pas, ça lui faisait assez mal dans un sens, évidemment que c'était un homme, il n'était pas comme ça, mais depuis qu'il a ce corps, c'est comme si son esprit avait changé lui aussi, elle se sent toujours aussi combative, aussi forte physiquement, ou presque... elle sait toujours contrôler ses pouvoirs tout aussi bien qu'avant, mais elle est tellement plus fragile d'esprit désormais, se laissant déborder par toute sorte d'émotion pour elle ne savait quelle raison... c'est comme si, elle avait été remise à zéro, comme lorsqu'elle fut arrivée pour la première fois au temple, l'inconnu l'effrayait au plus haut point. Mais après tout fut différent, Yan a été encadré par Rain en quelque sorte, bien qu'elle a fait traversé de multiples épreuves à son... enfin sa disciple maintenant, tout aussi dangereuses soient-elle.... les épreuves.

- Vous êtes nouvelle, c’est ça ? reprit-elle calmement, affichant son sourire habituel... vide... Perdue dans cet endroit ? Je pourrais vous aider si vous voulez. Ou alors, nous pourrions trouver ce Yan, si c’est ce que vous désirez. Il est gentil, il pourrait sûrement vous aider mieux que moi.

- ...

Toujours aucun son qui ne sortait de sa bouche, était-ce si difficile que ça de s'exprimer ? De lui dire que c'était bien lui Yan ? Le problème c'est qu'elle aura beau le dire mille fois, Maya ne la croira toujours, il lui faut des preuves, des preuves que ce soit bien elle. Seulement elle n'en avait pas, pas de concrète... il lui fallait quelque chose qui n'avait pas fait de bruit, lorsqu'ils ont été attaqué par la police, ce n'est pas resté sans se savoir, il y avait bien quelqu'un qui avait eu vent de ça, ne serait-ce, qu'un professeur ou même un élève, c'était un événement marquant ce jour-là, elle ne serait pas étonnée qu'il y ait eu des journaux à ce sujet et que quelqu'un puisse tomber dessus par hasard.

- Je vous serre un petit verre d’eau pour commencer ? Ça fait du bien, je vous assure. On y va ? Vous me suivez ?

Elle prit le verre, tremblante comme une feuille, elle tentait tant bien que mal d'être maîtresse de ses émotions, mais c'était une tâche bien compliquée. Elle bu quelques gorgée avant de reposer le verre assez maladroitement, en mettant un peu sur sa main. Eau qu'elle essuya immédiatement sur son leggins au niveau de la cuisse, c'était pas forcément une bonne idée mais y avait que ça, elle tenta de se reprendre et de retenir Maya, pour éviter qu'elle ne se lève.

- Non... mais... c'est moi, Yan. Je suis Yan. Ce n'est pas mon corps... mais c'est moi. Commença-t-elle en bredouillant. Elle restait compréhensible, mais on voyait bien qu'elle paniquait. Ses cheveux étaient décoiffés, de multiple mèches étaient devant ses yeux, décidément les cheveux long ce n'était peut-être pas si bien... mais d'un autre côté elle voulait les garder, elle ne voulait pas les couper, alors elle les enlevait systématiquement. Quitte à le refaire à mainte reprise. Je t'en supplie... crois-moi, demande-moi n'importe quoi, quelque chose que nous deux sommes au courant juste.

Elle attendait sa réponse, pendant ce-temps son esprit encore perturbé, tentait de trouver quand même quelque chose qui pouvait bien prouver que c'était Yan et pas une usurpatrice d'identité. Elle s'en mordait les doigts de réfléchir à ça, stressée, ce mot résumait assez bien la situation, mais n'était pas un mot assez fort pour décrire ce que ressentait Yan.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Dim 18 Jan 2015 - 19:57


Cette chose que je saurais reconnaître…



Cette femme est Yan…
… et après tout, pourquoi pas ? La Deus Academia est si énigmatique, il s’y passe des choses si bizarres… qu’un truc pareil, ça ne sortirait pas beaucoup de l’ordinaire, vraiment. Maya regrette même de ne pas y avoir songé plus tôt : cela aurait évité de faire couler quelques larmes supplémentaires sur les joues de cette pauvre fille.

Elles se regardent, s’observent. Maya contemple les yeux de Yan, ses cheveux, son expression, espérant reconnaître quelque chose… mais peine perdue. Est-ce que cela signifie qu’elle a négligé son observation du garçon la dernière fois ? Pourtant non, elle l’a examiné sous tous les angles, toutes les coutures, elle en est certaine. Ce serait donc bien un « échange de corps », voire un « échange d’esprit »… et ce doit être très problématique, très difficile à vivre, en effet.

Retenue par la main de Yan féminin, Maya la force à le lâcher… puis elle l’enlace. Pour cela, elle passe ses bras nus autour de son cou et pose son menton sur son épaule. Sa joue contre sa joue. Elle lui frotte le dos, le bas de la nuque… bref, elle la rassure en lui prouvant sa présence et en lui adressant sa tendresse.

- Ça va aller, ne t’inquiète pas Yan…

« Je ne demande qu’à te croire, mais si tu joues la comédie, alors tu as déjà toutes les réponses aux questions que je pourrais te poser »… c’est ce que Maya aimerait répondre. Forcément, la menteuse aurait potassé son sujet, elle n’y serait pas allée les mains dans les poches. Ou alors, elle aurait un pouvoir télépathique, elle serait capable de lire dans les pensées… et dans ce cas de figure, il n’y aurait rien à faire. Enfin, dernier argument, il n’y a pas grand-chose à savoir entre eux deux, ils ne se sont rencontrés qu’une fois… non, deux ou trois fois en réalité, mais ils ne s’en souviennent pas eux-mêmes, alors, à quoi bon poser des questions là-dessus ? Que peut faire Maya dans ces conditions, sinon… croire aveuglément ? Sa gentillesse maladive va encore lui retomber dessus… elle le sait.

Jouer la carte de la croyance, c’est bien beau, mais ce n’est pas naturel, même si Maya feint très bien. Tout ce qu’elle sait, c’est que cette fille qui lui fait face a besoin d’aide… et pour sûr, elle va l’aider, qui qu’elle soit en réalité. Elle n’a pas besoin de faire semblant pour ça.

- Je suis sûre que les infirmiers vont pouvoir faire quelque chose pour toi, pour que tu retrouves ton corps. fait Maya, en se mettant sur la pointe des pieds et en la serrant un peu plus. Il ne faut pas se mettre dans ces états-là… Tout sera rentré dans l’ordre très rapidement, j’en suis certaine !

De quoi la rassurer un peu… parce que le plus important, c’est de garder son sang-froid. Elle la relâche, recule un peu et lui sourit en la regardant dans les yeux. Poliment. Pas amicalement, poliment, comme on peut sourire à n’importe qui. Et de toute façon, mis à part ce câlin, Maya n’agit pas comme si elle venait de retrouver un ami qu’elle n’avait pas vu depuis un long moment. Ça pourrait le faire comprendre ce qu’elle ressent – ou ne ressent justement pas – vis-à-vis de lui, mais elle va l’en empêcher bien assez vite.

- Le docteur Liang va arriver, tu vas voir : c’est un expert en corps humain ! Enfin, en corps divin je veux dire. Il répare tous les problèmes en redonnant aux cellules leur configuration d’antan. Il répare les bleus, les os… et pourquoi pas, retransformer les chromosomes X en chromosomes Y ? Que ce soit ton corps ou celui de quelqu’un d’autre, je pense qu’il pourrait y arriver !

Mais si c’est vraiment Yan… il va comprendre qu’elle lui aura menti quand elle se rendra compte que c’est vraiment lui ! Problématique… elle ne veut pas le blesser davantage, il n’aurait plus confiance en elle… et ça, elle ne peut pas se le permettre, elle ne veut pas que ça lui arrive, alors elle doit faire quelque chose.
Silencieusement, et après avoir soudainement pris un air un peu plus apaisé, Maya s’écarte de cette fille, en direction du lit collé au mur d’en face. Tournant le dos à Yan, la jeune femme s’arrête dans le passage, puis ferme les yeux, croise les bras devant sa poitrine et déploie ses ailes. Elle respire lentement, profondément, tout en maintenant ses yeux clos.

La réponse qu’il doit fournir n’est pas d’ordre oral, elle est d’ordre… ressenti. Essaye de décrypter ça, vile télépathe.
Allez… Yan… dis-moi que tu vas savoir quoi faire… ou prouve-moi que ce n’est pas toi.

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Mer 21 Jan 2015 - 23:27


Quel est ce corps ?


Elle lui tenait la main, elle ne voulait plus la lâcher, elle essayait de faire comprendre dans son regard que c'était bien elle, enfin lui, zut ! C'est alors que Maya força Yan à lâcher prise, elle n'avait pas très bien compris au début pourquoi, jusqu'à ce que Maya vienne l'enlacer de la plus belle des manière qui était. Elle sentait la chaleur de son corps, cette peau qu'il n'avait jamais touché de cette manière là... elle cala ensuite sa tête dans le creux de son épaule également, avant de complètement la tête et de se retenir de pleurer plus qu'elle ne le faisait déjà.

- Ça va aller, ne t’inquiète pas Yan…

Yan... ça fait longtemps qu'on ne l'avait pas appelé ainsi, bien trop pour elle, depuis qu'elle a ce nouveau corps. Même si c'était bizarre que Maya la croit comme ça, en un claquement de doigt, mais Yan était peut-être un peu trop débordé émotionnellement parlant pour y prêter la moindre attention.

- Je suis sûre que les infirmiers vont pouvoir faire quelque chose pour toi, pour que tu retrouves ton corps. Il ne faut pas se mettre dans ces états-là… Tout sera rentré dans l’ordre très rapidement, j’en suis certaine !

- Tu... tu crois ?

Elle aimerait bien que tout rendre dans l'ordre, quoique... bien qu'elle était très perturbée par ce corps, il n'était pas si déplaisant au final... C'était un peu comme un nouveau départ au final... oublier son passé, tout ces morts que Yan avait connu, vouloir être un nouveau Yan en quelque sorte, avoir de nouveau une joie de vivre, des choses comme ça... quitte à effacer son propre passé. Tout ses amis, toutes sa famille, tous sans exception avait quasiment disparu ou ne les voyait plus, il serait peut-être temps de songer à autre chose en fait. Elle voulait oublier tout et être une nouvelle Yan, mais Maya faisait partis de l'exception qui faisait que Yan voulait qu'elle sache que c'était bien Yan et pas un usurpateur, dans un sens elle lui faisait de la peine, elle était triste pour Maya, et puis... il avait osé la frapper, il ne se l'était toujours pas pardonné, enfin... elle maintenant.

- Le docteur Liang va arriver, tu vas voir : c’est un expert en corps humain ! Enfin, en corps divin je veux dire. Il répare tous les problèmes en redonnant aux cellules leur configuration d’antan. Il répare les bleus, les os… et pourquoi pas, retransformer les chromosomes X en chromosomes Y ? Que ce soit ton corps ou celui de quelqu’un d’autre, je pense qu’il pourrait y arriver !

- Le docteur ? Fit-elle d'une voix basse.

Yan n'avait jamais entendu parler d'un tel docteur... était-ce vrai ? Est-ce que Maya était vraiment convaincu que c'était bien Yan, tout d'un tout tournait dans sa tête, elle en avait presque mal, elle mit l'une de ses mains sur son pauvre front... peu importe que ce docteur existe ou non, Yan usera de tout les moyens pour la convaincre, même s'il fallait redevenir un homme par la douleur, mais qu'est-ce qu'elle pensait... tout ça n'avait aucun sens. Son esprit était complètement perturbé... d'un côté elle voulait garder ce corps, et de l'autre, le rejeter et avoir de nouveau son ancien corps, qu'est-ce que Yan voulait à la fin ? A vrai dire lui-même ne le savait pas.

Puis c'est là qu'elle cessa de penser à tout ça, regardant Maya s'éloigner peu à peu vers un le lit qui était juste en face, près d'un mur, elle ne s'éloignait pas pour sortir de la pièce ou bien s'allonger, elle restait plantée là, dos à Yan. Pour une raison encore inconnu elle déploya ses ailes, que cherchait-elle à faire ? Lui envoyer un message ? Est si c'était vrai, que Maya ne l'avait pas du tout cru ? Son coeur se serra si fort qu'elle cru qu'elle en perdrait connaissance, au final elle ne l'avait pas cru... elle mis ses mains au visage, cherchant à ne pas se faire entendre, à étouffer ces petits hoquets de tristesse. Comment faire pour être vraiment certain que Maya la croit sur parole ? Elle s’efforçait de chercher dans sa nouvelle petite tête, dire qu'elle s'appelle Maya Tensho ? Non... Tout le monde le savait. Dire quelque qu'ils s'étaient dit peut-être... non... pffff... pourquoi est-ce que tout devait être aussi compliqué. Tant pis, elle tentera le tout pour le tout, elle s'approcha de maya d'un pas décidé, elle s'arrêta à moins d'un mètre d'elle avant de commencer de tendre la main pour la retourner et la mettre face à elle, oeil pour oeil comme on dit. Seulement sa main s'arrêta avant même de l'avoir touchée... reculant même sa main à quelques centimètres d'elle... et si... faisait-elle vraiment référence à ce qu'il s'était passé à ce moment là ?

C'est alors qu'elle aussi déploya ses ailes, des ailes un peu différente de celles que Yan avait avant, peut-être que la taille et la forme dépendait des personnes après tout, en parlant de leur physique et non de leur esprit. Ou alors avaient tout simplement changé à cause de ce bâtiment de malheur dans lequel il était entré. Elle tenta de bouger un peu ses ailes, voir si la sensation était toujours la même, à priori oui... elle mis ses mains près de son corps, s'avançant de nouveau, très légèrement, avant de venir commencer par effleurer l'une de ses ailes avec les siennes, avant de plaquer entièrement le bout de ses ailes aux siennes, parcourant ces dernières comme une main parcourrait un bras. Aussi tendrement que possible, c'était bizarre mais... Yan ne voulait pas s'arrêter de faire ça, c'était un touché pas comme les autres, exceptionnel... tendre et doux à la fois... Yan ne se souvenait pas d'avoir eu une telle sensation lorsque leur ailes s'étaient touchées dans cette grotte. "Est-ce que c'était ça que tu cherchais Maya ?" pensait-elle. Yan espérait bien que oui.... peut-être que maintenant, elle pourra dire que "Oui, c'est bien toi, Yan." Ou du moins le penser. Son coeur battait la chamade quand ses ailes touchaient celle de Maya, en plus de virer au rouge tomate. Elle n'osait dire quoique ce soit... juste... faire durer cet instant... d'intimité.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Ven 23 Jan 2015 - 19:49


Yan



Debout, les yeux fermés, elle espère. Tourner le dos à n'importe qui et apparaître si vulnérable, sans protection pour recouvrir le corps, c'est dangereux : si Maya s'est trompée, l'autre femme pourrait en profiter. Une clé de bras autour du cou et ce serait déjà presque terminé... d'autant que le rapport de forces ne peut pas être à l'avantage de la personne la plus petite et la plus maigre des deux. Mais c'est Yan, elle en est sûre... et il fera ce qu'ils ont fait pour se maintenir au chaud, là-haut, dans les montagnes, cette nuit-là.

Entendant les pas de cette femme, elle la sent s'approcher. Mauvaise ou bonne nouvelle ? La jeune déesse se raidit. Elle est confiante sur la suite des événements, mais cela ressemble plus à de l'espoir qu'à de la certitude. Tendue, elle patiente encore quelques secondes jusqu'à ce que finalement, elle sente une douce chaleur entrer en contact avec ses ailes. Elle goûte à cette chaleur, à ces caresses, et cherche dans sa mémoire l'équivalent qu'elle devrait retrouver... mais non. Ce n'est pas pareil, ça ne ressemble pas à la dernière fois... c'est plus... pur ?

- Douce...

Idiote !
C'est une femme. Yan est une femme. Plus que ça d'ailleurs : ils ne se connaissaient pas vraiment la dernière fois, leurs sentiments ont pu évoluer depuis. Il faut croire que le tactile, et donc leur interaction, a évolué également. Comment a-t-elle pu imaginer une seule seconde que ce serait exactement la même chose ? Comment pouvait-elle croire qu'elle le reconnaîtrait au toucher ? Après recontextualisation, cette pensée était idiote.
Alors, Maya regoûte ces caresses. Elles sont douces, affectueuses... hésitantes aussi, comme l'est Yan, qui tente de convaincre Maya avec la peur au ventre de ne pas y arriver. Et désormais, pour la déesse, c'est une honte de ne pas y avoir cru plus tôt. Elle s'en punira et s'excusera bien assez vite.

Maya se retourne et prend les mains de Yan dans les siennes.

- Eh Yan ! Tu sais quoi ? Attends... fait-elle, remarquant le visage gêné de Yan. Ne rougis pas, ne sois pas timide, j'apprécie énormément notre contact, tous les deux ! Enfin bon... Je voulais simplement te dire que quand nous sommes revenus de la montagne la dernière fois, nous avons croisé le Yéti en route !

Elle a l'air... plutôt radieuse maintenant.
Et en tout cas, au vu de son discours et de ce qui arrive ensuite, elle est davantage elle-même, c'est-à-dire excitée comme une puce. Très pratique pour faire abstraction de sa douleur aux côtes et sa douleur psychologique.

- Il existe pour de vrai ! Exactement ce que nous voulions trouver ! Mais tu n'as pas manqué grand-chose au final, il n'était pas très impressionnant. En fait, il ressemblait à une grosse boule de poils et de neige tout droit sortie d'un film d'animation Disney ! D'ailleurs, quand il m'a vue voler, il a eu l'air... tellement surpris !

Et elle se met à rigoler... toute seule.
Dans les faits, si l'on se rappelle bien, Maya était seule à chercher le Yéti : Yan ne s'est retrouvé entraîné dans cette histoire que par le plus grand des hasards. Il n'a pas montré énormément d'enthousiasme à la perspective de rencontrer une éventuelle créature fantastique monstrueuse. Mais après tout, malgré les péripéties bénignes qui ont perturbé la quête, tel était l'ultime but du voyage.

Maya sourit en regardant son camarade dans les yeux. Elle pétille littéralement. Elle en oublie d'ailleurs de s'excuser de ne pas l'avoir cru. Yan est une femme ? Qu'est-ce que ça change ? C'est mieux ! Ou moins bien. Soit... c'est différent, mais très bien quand même. De toute façon, ce n'est pas irrémédiable, il retrouvera sa forme normale bien assez vite. Une vingtaine de minutes, tout au plus. D'ici là...

- Comment vas-tu sinon ? Mis à part... ça ? Fait-elle en la désignant du doigt. Comment est-ce arrivé ? Tu me racontes ? Avec le sourire ?

D'ailleurs, en parlant de sourire, Maya ne perd plus le sien. Après avoir lâché Yan et posé une main sur sa hanche, elle l'intime de l'accompagner pour s'asseoir sur son lit : elles y seront mieux pour discuter de tout ça. Bien sûr, quand la blessée fléchit les jambes pour s'asseoir, elle grimace en ressentant une douleur... il vaudrait mieux pour elle qu'elle cesse de gigoter sans arrêt. Côte à côte, leurs ailes continuent d'interagir ensemble, se frôlant, se touchant, se frottant ensemble... d'une part parce que c'est agréable, c'est tout à fait le genre de Maya d'être très tactile avec les autres, et d'autre part pour rassurer Yan, qui semble totalement fermée et timide depuis qu'elles se sont retrouvées.
Maya passe un bras autour de son cou et l'encourage à se lancer.

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Sam 24 Jan 2015 - 1:56


Quel est ce corps ?


Yan continuais cette caresse, paisiblement mais hésitante aussi, peut-être de peur qu'elle rejette ce qu'elle venait de faire... pourtant elle avait fait la même chose dans cette grotte avec Maya, ça ne les dérangeait pas, enfin, c'est ce qu'elle pensait.

- Douce...

Yan ne sait pas trop vraiment quoi dire face à ça, ni même comment réagir, elle préfère ne rien dire... elle fut crispée pendant l'espace d'un instant juste à ce mot, son coeur avait un bond dans son corps, elle avait la boule au ventre, mais ce n'était pas à cause de ses... périodes. C'était autre chose, pourtant, dans un sens elle était devenu une femme. Ce n'était plus Yan, elle ne pouvait pas avoir ce genre de sentiment... sans compter qu'il y avait toujours Akalie, enfin... ça faisait très longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu, qui c'est ce qu'elle ressentait encore...

- Eh Yan ! Tu sais quoi ? Attends... Ne rougis pas, ne sois pas timide, j'apprécie énormément notre contact, tous les deux ! Enfin bon... Je voulais simplement te dire que quand nous sommes revenus de la montagne la dernière fois, nous avons croisé le Yéti en route !

- Je... j'essaie mais... euh... Quoi ?!?! Fit-elle stupéfaite de ce qu'elle venait de lui dire. Elle était à moitié consciente à ce moment là, elle avait tout entendu, enfin... pensait avoir tout entendu, visiblement non. Elle écouta attentivement la description du Yéti que Maya lui donnait, et il fallait bien avouer qu'elle ne s'attendait pas à ce genre de description, une boule de neige croisée à une boule de poil... ce n'est pas vraiment la vision d'horreur dont le monde avait de cette bestiole, si les humains savaient ça... ils tenteraient de retrouver qui était l'inventeur de cette foutue bestiole, enfin, plutôt celui qui avait décris cette bête comme un loup-garou par exemple, quelque chose qui mangeait les humains ou les mordait quelque chose dans le genre, qui faisait peur, pas... rire ? Enfin elle suppose, parce-qu'elle disait ça en rigolant, c'est qu'il ne devait pas avoir l'air effrayant.

- Comment vas-tu sinon ? Mis à part... ça ? Fait-elle en la désignant du doigt. Comment est-ce arrivé ? Tu me racontes ? Avec le sourire ?

Yan essayait de sécher ses larmes qui ne coulaient plus désormais, quand bien même elle était toujours émue dans un sens de la retrouver, mais triste de la voir dans cet état pitoyable. Elle avait encore mal et ça se voyait à son visage qui grimaçait au moindre petit mouvement qui demande un effort, pourtant infime, mais qui devait être colossal pour elle. Maya l'invita à la rejoindre, elle s’exécuta sans trop se presser non plus, surtout pour éviter de s'installer trop brusquement à côté d'elle et lui faire mal de nouveau comme lors de leur dernière rencontre... les touchettes et les caresses entre leurs ailes n'avaient pas cessé, et ce n'était pour déplaire à Yan, au contraire... elle appréciait ça au fond, elle aimait ce touché, ce contact doux et intime qu'elle avait avec Maya. Cette dernière l'encouragea à parler, passant même un bras autour de son cou devenu plus fin également. Un peu surprise de ce geste, mais contente et réconfortée dans un sens, elle pris une profonde inspiration avant de se lancer.

- Et bien... comment dire, je ne sais pas vraiment comme ça s'est passé. Je sais que je m'étais retrouvée dans une sorte de bâtiment que je n'avais encore jamais vu, mais je n'étais pas seule, j'étais avec celle qui m'avait enseigné tout ce que je sais sur le combat en quelque sorte et puis... je ne sais plus... Fit-elle alors qu'elle commençait à stressée un peu plus sur le fin, mais le contact de Maya et le contrôle de sa respiration lui permettait de retrouver son calme. Je sais que... quand je me suis réveillée, j'avais ce corps... depuis je suis comme ça. Et je n'ai pas l'impression que je redeviendrais... normale en quelque sorte, à nouveau je pense... Mais ce n'est pas grave tu sais. Fit-elle en se forçant un peu à sourire.

Plus important que tout, que lui était-elle arrivé ? Battue par un groupe d'élève ? C'était possible, avec ce discours que Yan avait entendu quand elle l'avait transportée dans les airs ce jour là. Elle aurait tellement voulue être là pour Maya, lui que non, elle n'était pas seule, que tout le monde ne la détestais pas. Elle s'en mordait les lèvres, pourquoi ne pas lui dire maintenant après tout ? Qu'est-ce qui l'en empêchait au final ? Elles étaient enfin réunies, elle pouvait lui dire ce qu'elle n'a jamais pu lui dire avant.

- Je... Maya... tu sais, tu... je ne t'oublierais pas, jamais. Je ne t'ai jamais oubliée... Commença-t-elle les yeux regardant en bas, elle n'osait pas la regardait en face, elle repensait à ce qu'elle lui avait dit alors que Maya pensait que Yan était inconscient ce jour là, alors que non, enfin, pas totalement... Puis soudainement elle la regarda dans les yeux, bien décidé à dire ce qu'elle avait sur le coeur, ce qu'elle était entrain de ressentir. Ses ailes se ressérèrent un peu plus vers Maya, ce qui était un simple petit touché était maintenant comme un enlacement, au moins le trois-quart de ses ailes se touchaient désormais. Maya... je... je... .... Elle avait articulait les derniers mots, mais aucun son n'était sortit, elle se rapprochait un peu plus d'elle, elle était un peu comme envoûtée, possédée, elle n'arrivait plus à détacher son regard du sien, elle ne pensait même plus aux conséquences que sa pouvait engendrer. Elle ne pensait plus à rien... juste à... Maya...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Dim 25 Jan 2015 - 16:49


Décharge d’hormones incontrôlables



Dommage… Yan ne se rappelle plus de rien et ce n’est pas ce qui va les aider à résoudre le problème. Comment peut-elle aller mieux si elle-même ne peut pas mettre de souvenir sur son mal ? Il faut absolument revivre un tel instant pour le comprendre... parce que même le plus doué des médecins aura énormément de mal à la guérir si elle n’est pas capable d’expliquer.

Et leurs lèvres entrent en contact.

… Que… Quoi ?
… Que s’est-il passé ?
… Que… qu’est-ce qui se passe ?
Maya se reconcentre tout d’un coup sur sa vue. Le visage de Yan est beaucoup beaucoup trop proche du sien, elles ont dû bouger en même temps l’une vers l’autre sans s’en rendre compte… et voilà ce que cela donne. Le temps que l’information remonte au cerveau de Maya, elles doivent bien rester ainsi « en contact » pendant quatre à cinq secondes, avant que la plus petite des deux n’ait un mouvement de recul assez lent, malgré la surprise. Notez le filet de bave humide qui reste collé à leurs lèvres et qui s’étire au fur et à mesure que Maya s’éloigne de l’homme devenu femme. La jeune déesse pose ensuite ses pieds sur le lit, puis recule, recule, recule jusqu’à poser son dos contre le mur et ses fesses sur l’oreiller. À partir de là, difficile de reculer davantage. Elle qui préconisait à Yan de se calmer, la voilà elle-même écarlate… bravo pour l’exemple.

Elle bégaye. Des « Euh », des « Ah » et des « Mhhqp ? » pas très intelligibles. Elle est visiblement sonnée, comme si elle avait reçu un coup. Par contre, elle arrive très bien à tenir le regard de Yan… plus exactement, elle ne peut se détacher de ces yeux qui la mettent totalement à nu et qui semblent regarder à travers elle. Ces yeux qui voient jusqu’à l’organisme de Maya s’embraser et faire des bonds, surexcité. La jeune femme veut se cacher, se protéger de ce regard. Ses ailes pourront l’aider ! Mais… elles ont disparu au plus mauvais moment, sans même que leur propriétaire ne s’en rende compte. Lâcheuses ! Avec ses mains, sans détacher son regard de Yan, Maya cherche quelque chose, tente d’agripper ce qui pourra la voiler… et elle trouve la couverture, dont elle se recouvre entièrement immédiatement.

- Euh… je… Yan… je suis désolée… j’ai dérapé, excuse-moi… pardon…

Ce n’est pas ça qui va la sauver, mais au moins, cachée là-dessous, elle respire et se sent un peu plus à l’aise. Elle se demande tout de même si le regard perçant de Yan parvient à voir à travers le drap… ce dont elle est quasiment sûre, même si c’est la pensée la plus illogique qu’elle n’ait jamais eue. Yan la voit poser sa main sur sa poitrine, toucher sa peau où perlent des gouttes de sueur, espérant que son cœur se calme un peu. Yan la voit sûrement aussi toucher son visage, ses lèvres humides du bout des doigts. Et puis, Yan doit également voir ses jambes qui flageolent et se resserrent, qui bougent, ne sachant pas où se mettre. Maya sait que sa camarade voit tout malgré la couverture, mais le simple fait de penser que Yan pense qu’elle ne la voit pas et fait semblant de ne pas la voir la soulage. Comprendra qui pourra, la jeune femme se rassure comme elle peut.

- Je… je n’ai rien fait de spécial tu sais… c’est normal, t… tout le monde aurait fait la même chose. Mais il ne faut pas… elle hésite un peu. … il ne faut pas… je veux dire…

C’est à partir de là que le discours va se compliquer. Un homme, transformé en femme, totalement perdue, apeurée, rougissante, qui n’a plus aucune idée de comment elle-même fonctionne et à laquelle il arrive ce… geste malencontreux… le tout avec, en face d’elle, la pire personne avec laquelle elle pourrait avoir fait ça… Malheureux combo. D’autant qu’à cause de ça, Maya va fuir… plus ou moins rapidement, de manière plus ou moins visible. Forcément. Ainsi réagira celle qui ne veut plus qu’on s’approche trop d’elle, pour ne pas avoir à partager ses problèmes…
Elle est la seule et l’unique personne qui doit être agressée par les autres.

-  Je veux dire… « pas de quoi ». fait-elle, toujours planquée sous le drap blanc. Mais calmons-nous, re… remettons-nous de nos émotions… Il ne faut pas… il ne faut pas faire n’importe quoi trop vite. S… surtout dans mon cas. Tu… Tu sais, tu es une femme maintenant, je suis sûre que ça agit sur toi et que… que tu as du mal ou que tu ne comprends pas trop… Je… je pourrais peut-être… t’aider à te comprendre toi-même dans un premier temps… avant de… de…

Elle dit ça comme si Yan avait fait exprès de l’embrasser… allons. Pourquoi aurait-elle fait ça ?

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Dim 25 Jan 2015 - 22:26


Quel est ce corps ?


Yan approchait ses lèvres de celle de Maya, mais elle n'était pas la seule à se rapprocher, au contraire, Maya aussi, le faisait-elle intentionnellement ou juste parce-que le contexte actuel était trop fort pour esquiver ce genre d'action ? Elle n'en avait aucune idée, tout ce qu'elle savait c'était que sa bouche entra en contact avec Maya, comme une douce caresse, une baiser à la fois si long, qui semblait duré une éternité, un moment qu'elle n'aurait pas voulu qui s'arrête, son coeur battait la chamade à ce moment précis, était-elle vraiment elle-même ? Aucune idée... mais ce fut si court à la fois une fois que Maya retira ses lèvres lentement, elle aurait tellement que cela continue que pendant une fraction de seconde elle avait continué de suivre le mouvement de Maya avant de se retirer à son tour, reprenant son souffle et essuyant avec le bout de ses doigts ce minuscule filet de bave qui les avait relié environ deux ou trois seconde de plus...

Seulement Maya n'avait pas l'air très sereine, comme si elle regrettait ce geste, elle commença à reculer lentement sur son lit, lentement mais sûrement, jusqu'à ce qu'elle atteigne le mur, elle tenta de dire quelque chose mais elle ne put que bégayer, quand à Yan, toujours pas vraiment remis de ça, continuait à la regarder, elle se sentait comme attirée, elle était le fer et elle l'aimant.

- Euh… je… Yan… je suis désolée… j’ai dérapé, excuse-moi… pardon…

C'est peu à peu que Yan commençait à réaliser ce qu'elle avait vraiment fait tandis que Maya parlait en étant entièrement couverte par un drap. Comme si elle ne voulait la voir. Dérapé... ? A ces mots elle sentie comme une fissure dans son coeur, quelque chose d'infime mais qui faisait mal.

- Je… je n’ai rien fait de spécial tu sais… c’est normal, t… tout le monde aurait fait la même chose. Mais il ne faut pas … il ne faut pas… je veux dire… Continuait-elle alors qu'elle entendait bien que Maya peinait à trouver ses mots.

Elle voit que Maya n'est pas vraiment dans son état normale, elle peut la voir trembler, elle peut imaginer la tête qu'elle tire, Yan serre les dents mais parce-qu'elle est en colère, mais parce-qu'elle ressent une profonde tristesse en elle. N'importe qui aurait fait ça ? Non... elle ne voulait pas y croire une seul instant, déjà elle ne pensait pas le faire avec n'importe qui, non, elle refusait de croire qu'elle aurait accepté d'embrasser quelqu'un d'autre que Maya à cet instant précis. Elle n'en pouvait plus, son coeur se fendait en deux, elle sentait un horrible déchirement en elle, tendis qu'elle tentait de se cacher avec ses ailes, formant comme un cocon protecteur, mais un cocon bien inutile en soit avec ce que Maya s'apprêtait à dire...

-  Je veux dire… « pas de quoi ». Mais calmons-nous, re… remettons-nous de nos émotions… Il ne faut pas… il ne faut pas faire n’importe quoi trop vite. S… surtout dans mon cas. Tu… Tu sais, tu es une femme maintenant, je suis sûre que ça agit sur toi et que… que tu as du mal ou que tu ne comprends pas trop… Je… je pourrais peut-être… t’aider à te comprendre toi-même dans un premier temps… avant de… de…

Cette fois c'était le pieux qui la transperçait de part en part, cette fois elle n'arrivait pas à contenir ses larmes, quelques unes commencèrent à perler sur ses joues, elle tenta de lui répondre, avec le sourire, mais c'était dur, difficile... rien que de pouvoir parler correctement.

- Pardonnes-moi... Maya... Tu as peut-être raison. Fit-elle en riant nerveusement. Elle ne pensait pas un seul des mots qu'elle venait de dire, mais elle ne voulait pas faire culpabiliser Maya pour quoique ce soit, mais de toute manière qui arriverait à la croire avec de tel parole ? Je n'aurais... je n'aurais pas dû, désolé. Fit-elle alors qu'elle s'envola jusqu'à son lit avant de faire disparaître ses ailes.

Elle enfouit son visage dans son coussin, jetant juste un regard par la fenêtre, pourquoi était-elle si triste, pourquoi avait-elle si mal, est-ce que Yan s'était tant rapprochée de ça que Maya alors qu'elles se connaissaient à peine ? C'était si cliché cette image de la fille qui pleurs, elle pensait que ça n'arrivait que dans des films, des mangas, des comics... non... la réalité avait son lot également il fallait croire. Elle ferma les yeux un instant, préférant rester dans sa bulle pour le moment, essayant d'étouffer ses pleurs pour que Maya ne les entendent pas, mais elle n'était sans doute pas dupe... Elle l'avait remarqué, c'était sûrement la première à remarquer la tristesse chez les personnes, aucun être sur terre pourrait la tromper sur ce point là, elle en était certaine. Puis c'est alors qu'elle rouvrit les yeux, la couleur du ciel avait changé, ses larmes étaient sèches. Elle se frotta frénétiquement les yeux d'une main tout en essuyant le reste qui avait sur les joues, avait-elle dormis ? Vraisemblablement... elle n'avait rien remarqué de tout ce qui aurait pu se produire autours d'elle, on dit que le sommeil est réparateur, mais guérit-il vraiment les blessures ? A priori non... mais il a empêché les larmes de couler éternellement, c'était déjà pas mal, mais elle avait toujours le coeur aussi douloureux...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Mar 27 Jan 2015 - 22:52


Contrôlable



Le matelas bouge un peu… puis plus rien. À coup sûr, après ces excuses déchirantes, Yan vient de se lever. Maya a parfaitement écouté et analysé non seulement ses paroles, mais également le ton employé… et force est de constater que ça ne présage rien de bon. « Je n'aurais pas dû… », ça veut dire ce que ça veut dire. C'était intentionnel. Ça veut donc dire qu'elle a embrassé Maya consciemment. Mais ça… qu'est-ce que c'est censé vouloir dire ?
S'il y en a une qui n'est pas prête à croire que l'on puisse autant l'apprécier ou l'aimer, c'est bien Maya. Si Yan ressent quelque chose pour elle… alors, c'est que cette pauvre fille se trompe. On peut mettre ça sur le compte de la transformation en femme, de la ridicule aide qu'elle pense avoir reçue de sa camarade… peu importe, elle se trompe. Et c'est pour cette raison que Maya ne bouge pas et ne répond pas. La meilleure défense qu'elle puisse adopter, c'est de baisser dans l'estime de Yan. Baisser assez pour revenir à un niveau qu'elle jugera acceptable. Pas pour elle… pour Yan, pour sa protection. Parce qu'après tout… il ne fait pas bon aimer quelqu'un, qui que ce soit.

10 minutes plus tard, rien n'a bougé. Maya est toujours sous la couverture et Yan… toujours autre part. Intimidée, la jeune déesse découvre tout de même une partie de sa tête, un œil… et regarde. Yan n'est plus là, en effet. Elle la cherche du regard et la trouve assise plus loin, sur l’autre lit, regardant par la fenêtre. C'est la posture de l'abandon, de celle qui ne veut pas insister et qui souhaite passer à autre chose… exactement la posture qu’elle avait quand Maya est arrivée dans l’infirmerie, un peu plus tôt. L'extérieur… Regarder les gens… Réfléchir à sa condition… Se lamenter… Regretter… Voilà, en gros, ce qu'elle doit être en train de faire.
Sans bruit, Maya se découvre totalement. Elle lève les bras, passe ses mains le long de ses jambes, touchant sa peau pour se décontracter un peu. Elle regarde son corps en partie dénudé… Peut-être qu’elle devrait s'habiller un peu plus que de simples sous-vêtements maintenant… pour ne pas…


La porte de l'infirmerie s'ouvre et deux personnes entrent dans la pièce : madame Sù, ainsi qu'un grand et fort gaillard que Maya reconnaît comme étant monsieur Liang, un autre médecin. Elle les connaît tous… et tous la connaissent. Le couple discute et s'approche, tandis que la déesse s'allonge lentement dans son lit, sous le drap blanc. Arrivés à son niveau, ils tournent la tête vers la blessée. L’homme garde un air plutôt grave, malgré le sourire que lui adresse Maya.

- Hello Miss problèmes.
- Bonjour monsieur Liang !
- B… bonjour tatie.

Derrière les jambes du grand costaud se cache une enfant très jeune, cheveux bruns, yeux noisette, vêtue d'un kimono coréen de couleur magenta. Il s’agit de la petite Chun-Hei. On pourrait croire que le grand type est irresponsable de montrer une blessée à cette fillette… et c'est peut-être le cas selon le point de vue, mais non : cette gamine de 6 ans possède une variante du pouvoir de guérison, comme les grands. Autant qu'eux, elle a le droit et peut-être le devoir de guérir… tel a en tout cas été le souhait de Deus, pas vrai ?

- Petite Chun-Hei ! fait Maya, enjouée. C'est toi qui me soignes aujourd'hui ?

La petite chose acquiesce. Toutes les deux, elles ont une affection particulière l'une envers l'autre… surtout grâce à leur origine commune. Origine géographique, pas forcément temporelle… puisqu’étrangement, Chun-Hei est née bien avant Maya. Ce qui ne les empêche pas d’avoir une confiance naturelle digne de sœurettes.
La petite fille lâche le pantalon du grand type, puis s’avance, court vers la blessée et lui tend une gélule. Maya se redresse, ouvre la bouche et avale le médicament. Chun-Hei pose ensuite ses mains sur sa hanche. Contrairement à la guérison précédemment délivrée par madame Sù, celle-ci ne chauffe pas la blessure : elle donne plutôt l'impression de mouvement à l'intérieur, un peu comme le sang qui circulerait à nouveau après avoir été bloqué. L’explication simplifiée du phénomène, c’est une accélération de la guérison naturelle des cellules… le tout grâce à la combinaison d’un pouvoir divin et de cette petite gélule avalée. Après 10 bonnes minutes, plus aucune trace d’hématome sur le corps de Maya. Ne reste plus que la fatigue… la sienne et celle de la petite, qui s’effondre littéralement sur sa tatie, endormie.

- Merci ma grande. fait Maya en lui baisant le front.
- On te laisse t’en occuper ? questionne l’homme.
- Oui oui, pas de souci. Elle m’aide, je l’aide. On va dormir de toute façon…

Confiants, les deux adultes s’éloignent et ressortent, tandis que la déesse guérie se frotte les yeux, épuisée. Ce soin est efficace… mais contraignant. Heureusement, dehors, le temps commence à changer, à s’assombrir. La nuit doit être synonyme de repos… ou de remises en cause.
Ayant pris la petite fille dans ses bras, Maya regarde Yan. Elle n’a pas peur, elle n’a plus honte, elle ne lui en veut pas… et elle va devoir faire quelque chose. Quelque chose qui pourra les arranger toutes les deux. Alors, la déesse pose le corps endormi de la petite fille dans son lit et ajuste le drap sur elle, puis elle avance vers son amie… et grimpe sur son lit. Pendant un instant, elle hésite dans l’attitude à adopter… puis elle se lance.

- Yan… l'arme d'une femme, tu sais ce que c'est… ? C'est la parole, pouvoir parler, pouvoir tout dire, tout expliquer à haute voix… Et la bénédiction, c'est d'être écoutée et comprise. Tu vois… j'aimerais… être ta bénédiction, mais tu dois t'ouvrir pour ça. Je… OK, je vais faire le premier pas.

Inspirer. Expirer. Respirer profondément.

- La vérité sur… ce baiser… c'est qu’il n’a pas été précédé du jeu de la séduction comme je l’entends. Je le vois comme de la peur, la recherche de la sécurité. Mais moi, je ne te quitte pas, peu importe que tu sois un garçon ou une fille… alors, c’est vain. Pour le moment. Mais… parce qu’il y a un dernier « mais » que tu peineras à entendre : si tu as besoin de moi maintenant ou si tu veux jouer dans un ordre différent du mien, voire griller les étapes… alors, ne te gêne pas, et sert toi de moi. Si tu as besoin de mes lèvres… alors, je te donne mes lèvres.

Mais si ça se trouve… Maya parle dans le vide.
Qui sait où est mentalement Yan à cet instant… ?

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Sam 31 Jan 2015 - 7:13


Quel est ce corps ?


Yan n'écoutait que d'une oreille ce qui se disait derrière elle, tout ce qu'elle pouvant en comprendre, c'était qu'il y avait un docteur et une enfant, qu'ils étaient là pour soigner Maya... est-ce que c'était lui ce fameux docteur Liang dont-elle parlait ? Rien qu'à entendre son nom son corps fut parcourus d'un léger frisson, comme si elle en avait peur. Comme si son corps refusait de revenir à la normal, voulant garder celui-ci... bizarre non ? Elle qui tentait toujours de comprendre se dit corps. Est-ce qu'au fond, elle n'a pas toujours voulue être ainsi ? Elle ne savait pas, elle ne savait plus rien du tout de tout manière, dans l'immédiat, plus rien n'avait d'importance à ses yeux désormais, des yeux dévorés par la tristesse.

C'est alors qu'elle entendit des pas s'éloigner puis sortir de la salle, elle ne regardait pas ce qu'il se passait derrière elle, elle n'en avait pas envie. Pas parce-qu'elle s'en fichait de se qu'il se passait autour d'elle, mais surtout parce-que son esprit avait la tête ailleurs plutôt, trop occupé à essayer de soigner les douleurs du coeur.

- Yan… l'arme d'une femme, tu sais ce que c'est… ? C'est la parole, pouvoir parler, pouvoir tout dire, tout expliquer à haute voix… Et la bénédiction, c'est d'être écoutée et comprise. Tu vois… j'aimerais… être ta bénédiction, mais tu dois t'ouvrir pour ça. Je… OK, je vais faire le premier pas.

Parler ? Dire qu'elle avait sur le coeur ? C'est comme ça qu'elle le comprenait, mais Yan n'avait jamais, ou pratiquement jamais, fait une telle chose, parler ce n'était pas sa principale qualité, mais il fallait dire que depuis son arrivé à l'académie, mais était-elle vraiment de dire ce qu'elle ressentait ? Là ? Tout de suite ?

- La vérité sur… ce baiser… c'est qu’il n’a pas été précédé du jeu de la séduction comme je l’entends. Je le vois comme de la peur, la recherche de la sécurité. Mais moi, je ne te quitte pas, peu importe que tu sois un garçon ou une fille… alors, c’est vain. Pour le moment. Mais… parce qu’il y a un dernier « mais » que tu peineras à entendre : si tu as besoin de moi maintenant ou si tu veux jouer dans un ordre différent du mien, voire griller les étapes… alors, ne te gêne pas, et sert toi de moi. Si tu as besoin de mes lèvres… alors, je te donne mes lèvres.

Comment pouvait-elle dire ça ? Comment pouvait-elle l'autoriser à servir d'elle ainsi ? N'y accordait-elle vraiment que si peu d'importance ? Elle bouillonnait intérieurement, elle commençait à s'énerver, maintenant il y avait de la colère mélangé à la tristesse, et ça se voyait à son visage quand elle se redressa pour lui faire face.

- Idiote ! Ce n'est pas tes lèvres que je veux ! Commença-t-elle avec les larmes aux yeux qui coulaient sur ses joues qui avait un teint rose, voir rouge même.Je ne veux pas de la pitié, je veux que tu saches que tu n'es pas qu'un objet, que tu es une personne que d'autres peuvent aimer... puis elle se jeta dans ses bras, elle voulait qu'elle le sache, qu'il y avait des personnes qui pouvaient l'apprécier et l'aimer. Elle agrippait ses vêtements comme pour essayer d'attraper ses propres sentiments, pour essayer de lui faire comprendre qu'elle ne la considérait pas comme un objet ou elle ne savait quoi encore, elle avait besoin d'une personne à ses côtés, pas d'autre chose. D'une personne sur qui elle pouvait compter...

Elle se sentait un peu honteuse de l'avoir insultée, mais c'était sortie tout seul, elle n'avait rien contrôlé sur le coup. Mais si c'était le seul moyen de la faire réagir, ne serait-ce qu'un peu, alors tant pis... elle assumerait entièrement d'avoir dit ça et pris ce risque. Peut-être qu'elle se fera rejeter, ce sera sûrement encore plus douloureux, mais au moins elle avait dit ce qu'elle avait sur le coeur, en tout cas, c'est ce qu'elle pensait. Elle n'avait pas besoin de dire beaucoup de chose, elle se contentait du minimum à dire par moment, à tord ou à raison.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Dim 1 Fév 2015 - 14:16


Maintenant ou jamais



Maya se mord les lèvres. D’un côté, elle préfère se faire engueuler plutôt qu’on ne profite d’elle, mais… le pire, c’est quand on commence à l’analyser et à vouloir la déchiffrer. Que ce soit bien clair : personne ne peut la comprendre, et personne ne devrait perdre son temps à essayer.

Quand Yan se jette sur elle, Maya bascule en arrière et manque de peu de tomber du lit. Heureusement, celui-ci est plutôt grand… ou est-ce elle qui est petite ? Dans tous les cas, la déesse de la matérialisation passe ses bras autour de sa camarade, signe qu’elle l’accepte et ne la rejette pas. Un câlin plein de tendresse, elle ne saurait le repousser !

- Yan… Yan Yan Yan… fait-elle en soupirant, ou presque en chantonnant. Ce n’est ni de la pitié, ni une obligation que je m’impose, ni quoi que ce soit de ce genre… en fait… c’est plus comme un… service. Je suis une personne qui aime que… que les autres aillent bien. Je fais tout pour apporter le bien et la joie autour de moi. Tant mieux si les autres me le rendent bien, tant pis sinon.

En ce moment même, Maya se laisse enlacer et caresse, frotte le dos de son amie… c’est exactement de ce genre de « bien » dont elle parle. Non pas que cela la dérange, au contraire même dans le cas présent puisqu’elle aime les contacts rapprochés, mais il faut comprendre qu’elle ne pourrait pas faire autrement. Réconforter Yan, c’est son job, son plaisir, sa façon d’être et d’agir. Mais que ce réconfort ou ce plaisir puisse se transformer en amour… non. Ce serait beaucoup plus compliqué que ça.

- Tu vois, depuis que je suis entrée dans cette pièce, je vois que ça ne va pas. Je crois que tu fais un début de dépression… et je suis là pour essayer d’empêcher que cela n’arrive. Je sais que je suis maladroite dans ma façon de dire les choses mais… quoi qu’il en soit, je veux être agréable avec toi.

Combien de temps maintenant… ? Deux ans et demi ? À force, elle a appris à réconforter les gens, à les aider à aller mieux. Elle est également parvenue à se faire aimer de plusieurs personnes, c’est vrai… même si ces relations se sont toujours mal terminées. Ferait-elle un blocage à cause de ça ? Isanagi qui la quitte… Atios qui la quitte… Une majorité de gens qui la déteste… Ce ne serait pas étonnant qu’elle se soit fermée, volontairement ou non. À chaque fois, c’est elle qui en prend plein la poire… et jamais personne n’est venu la réconforter, elle. Désormais, et c’est la même chose pour les combats : elle a appris à se protéger sans l’aide de personne. Les coups durs sont alors plus faciles à encaisser.

Allongée sur le lit, Yan au-dessus d’elle, Maya continue de lui caresser et réchauffer le dos. Elle la serre fort… elle fait exactement ce qu’elle aimerait qu’on fasse pour elle. Boum ! Boum ! Elle lui administre deux bonnes tapes dans le haut du dos pour que son amie se débarrasse du mal qui ronge l’intérieur de son esprit. La même chose que pour un bébé… ce ne doit pas être un hasard. Suite à cela, elle bascule doucement sur le côté et se redresse, que Yan continue de la tenir ou non.
Elle éloigne un peu sa tête de Yan et pose ses mains sur ses épaules. Voir un visage baigné de larmes, ça fait mal au cœur… alors Maya baisse la tête. Ses yeux brillent un peu, eux aussi… ce qui est stupide en soi puisqu’il n’y a rien de triste dans ce qui est en train de se passer. Au contraire, elles devraient toutes les deux être heureuses. Mais si Yan ne l’est pas, alors Maya ne le sera pas non plus.

- Si je pensais que t’embrasser te rendrait heureuse, alors je le ferais… mais je ne pense pas que ce soit le cas. Ce que je comprends, par contre, c’est que tu dois parler. Délie ta langue maintenant ou… ou dormons. La nuit porte conseil.

Cette fois, cela sonne comme un avertissement, un ultimatum : soit Yan parle, soit Maya dort. S’il faut la bousculer pour qu’elle se libère et lâche tout ce qu’elle a à lâcher, alors Maya le fera, indépendamment de cris ou de pleurs. Il n’y a pas de quoi être fière d’un tel comportement, mais il faut parfois se montrer brusque. D’un autre côté… c’est le seul moyen que Maya ait trouvé pour que l’on cesse de parler d’elle. Il faut être clair vis-à-vis de cela : elle n’est pas le centre de l’histoire… Yan, par contre, l’est.

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Corps différent, esprit .... ? - Sam 7 Fév 2015 - 0:15


Quel est ce corps ?


Elles avaient basculées, ou plutôt Maya avait basculé en arrière et Yan avait suivit le mouvement dans la foulé, le fait de se jeter comme ça sur elle ne l'avait pas préparé à une perte d'équilibre, elle était perturbée, perdue, mais elle savait encore très bien ce qu'elle ressentait en ce moment même, ses sentiments n'étaient pas un mensonge. Est-ce que c'était le fait d'avoir changé d'apparence ? Ou alors l'apparence et l'esprit avaient changés en même temps ? Puis son corps à battre encore plus fort quand Maya passa ses mains autour d'elle, s'apprêtait-elle à parler ? Sûrement, qu'allait-elle dire ? Rien que ça lui donnait une boule au ventre, elle stressait, indéniablement. Puis, quand bien même elle écoutait attentivement ce qu'elle disait, elle n'en comprenait pas le sens, comment rentre les autres heureux sans vraiment l'être soit même ? Enfin... ça sonnait comme être obliger de rendre les autres heureux au profit de sa propre joie. Elle ne comprenait pas tout ça...

- Tu vois, depuis que je suis entrée dans cette pièce, je vois que ça ne va pas. Je crois que tu fais un début de dépression… et je suis là pour essayer d’empêcher que cela n’arrive. Je sais que je suis maladroite dans ma façon de dire les choses mais… quoi qu’il en soit, je veux être agréable avec toi.

Dépression... elle serait en dépression ? Non... elle ne voulait pas y croire, c'était forcément autre chose. Il devait y avoir quelque chose d'autre qui la mettait dans cet état, ça ne pouvait pas en être autrement. Pourquoi serait-elle en dépression ? Elle ne pouvait s'y résoudre. Alors qu'elle était perdue dans ses propres pensées, des pensées négatives pour la plus part, elle reit surace quand elel sentis quelque chose dans son dos la taper, c'était Maya qui venait de lui donner deux tapes dans le dos, comme n'importe qui le ferait pour réconforter une personnes triste ou blessée. C'est alors qu'elle s'écarta vers le côté, laissant Yan désormais sur les draps et non plus sur elle. Les yeux de Maya se mettait à briller, comme si elle était triste, mais pourquoi ?

- Si je pensais que t’embrasser te rendrait heureuse, alors je le ferais… mais je ne pense pas que ce soit le cas. Ce que je comprends, par contre, c’est que tu dois parler. Délie ta langue maintenant ou… ou dormons. La nuit porte conseil.

Au moins elle ne pouvait pas être plus direct. Il fallait qu'elle dise ce qu'elle avait sur le coeur, ou alors elle ne pourrait jamais le faire, si ce n'était pas maintenant, ce sera sûrement jamais. Mais qu'attendait-elle vraiment en retour, de l'amitié, ou... plus ? Etait-ce juste parce-qu'elle était triste, ou bien ce sentiment était-il réel ? Du moment où Maya avait fait allusion à la dépression tout se mélangeait dans sa tête, était-ce vraiment ça ? Plus elle se posait la question, et plus elle commençait à douter de ses propres pensées. Non... elle ne devait pas douter de ses sentiments.

- Ce que je veux... c'est ce contact qui pourrait me rendre heureuse... mais je ne veux pas de ce contact parce-que j'en ai envie, je voudrait ce contact doux que... si toi tu en as envie. Je ne veux pas qu'il en soit autrement, je veux que tu fasses ce pas parce-que tu le voudrais. Elle fit une pose adressant par la même occasion un regard à son interlocutrice. Un regard voulant tout dire, on pouvait lire en elle comme dans un livre. Si tu ne veux pas faire ce pas... et bien... je...

Elle n'arrivait pas à finir sa phrase, elle n'arrivait pas à dire que "tant pis, ce sera comme ça", dans un sens c'était vrai, on ne pouvait pas forcer quelqu'un à faire ça, on ne pouvait pas forcer les autres à avoir des sentiments, quels qu'ils soient, à untel ou untel. Mais elle ne pouvait pas dire ça comme si ce n'était rien, il y avait un blocage qui se faisait dans sa tête qui refusait de dire une chose pareil. Comme si la seule chose qu'elle espérait... qu'elle attendait même, c'est que Maya fasse ce pas, le premier pas vers quelque chose qu'elle n'arrivait pas encore à décrire, alors que pourtant c'était assez évident pour tout le monde non ? Elle espérait ça, alors qu'elles se connaissaient pas à peine, elle ne l'avait vu qu'une seule fois vraiment, ils n'ont passé du temps ensemble qu'une seule et unique fois, et pourtant, il y avait une certaine complicité à cet instant là, dans cette grotte.Du moins, c'est ce qu'elle pensait...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Contenu sponsorisé
Re: Corps différent, esprit .... ? -
Corps différent, esprit .... ?
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Infirmerie-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page