Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Premiers pas

 
Invité
avatar
Invité
Premiers pas - Sam 3 Jan 2015 - 16:26
Premiers pas :Acte I


 

 "Bienvenue à Deus Academia !", se souvenait-elle encore. Elle n'arrivait pas à croire les évènements récents qui s'étaient enchaînés: sa mort, son arrivé ici, et le fait qu'elle soit une apprentie-déesse. Vraiment. Ce n'est pas comme si elle avait vécu des aventures extraordinaires, non non, Hel devait être l'une des filles les plus va  Les cheveux lâchés aux vents, elle marchait sans trop savoir où elle allait. « Alea Jacta Est ! », tant qu'elle ne fonçait pas sur un monstre, tout devrait bien se passer. Et encore, elle était sûre qu'un apprenti-dieu ne devait pas mourir aussi facilement...Bien qu'elle ne se résolvait pas à tester cette hypothèse.

 Un gargouillement se fit entendre. Ah. Elle pouvait encore ressentir la faim, même morte ? Elle dormira moins bête, ce soir. Hel, ayant de la chance, est tombée non loin de la cafeteria. Mais là encore, elle ne savait pas exactement où. Il y'avait juste cette bonne odeur qui commençait à la faire baver. Ne voulant trop se compliquer la tâche, elle sortir son fidèle crayon de maquillage hors de la poche de son uniforme, ainsi qu'un miroir, sans quoi elle aura du mal à tracer sa rune. Elle aurait sans doute un air stupide, avec un dessin sur son nez, mais bon. La nourriture vient d'abord, sans doute. Après avoir galérer pendant une bonne trentaine de minutes, voilà la demoiselle avec une odorat plus développée.

 Elle arriva rapidement à la cafétéria mais avant d'aller foncer chercher quelques choses à se passer sous la dent, il lui fallait enlever ce dessin qui attirait le regard des apprentis-dieux sur le chemin. N'ayant de démaquillant, elle prit un mouchoir et essaya d'enlever la chose. Malheureusement pour elle, elle n'a fait qu'étaler la couleur bleue, car oui, son crayon était bleu, sur son minois. Et là voilà à demander de l'eau, avec une face bleue. Quelle belle journée, c'était magnifique.

« Au moins, j'aurai une bonne anecdote à raconter. »

 Hel s'ôta toutes mauvaises pensées, et se força un petit sourire.

« Aller, je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir eu ce genre de problème. N'est-ce-pas ? »

 Après s'être rassurée, elle essaya d'accomplir son premier objectif depuis son arrivé : réussir à enlever cette satanée rune, assise dans un coin. Des restes de tâches colorées résistaient encore au mouchoir en tissus, auparavant blanc puisqu'il semblait plus être proche de la couleur myrtille, maintenant.

— Mais ce n'est pas possible, comment ça s'enlève ? Et puis j'aurai pu demander le chemin, au lieu de me tracer ça, se plaignit-elle, plutôt bruyamment.


Dernière édition par Hel Caedes le Sam 3 Jan 2015 - 17:37, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Sam 3 Jan 2015 - 17:15
Premiers Pas

Avez-vous déjà eu des pulsions de meurtres, à peine la journée démarrée ? Eh bien, vous en avez de la chance. Dix heures. Le réveil hurlait déjà, dans son " bip, bip, bip " continu, irritant, frustrant. Et c'était la cinquième fois, dans un écart de cinq minutes. Pourquoi l'avait-il réglé sur " répétition " ? C'en était trop. Il en avait fait abstraction jusque là, mais avec Vasilis, la Bête, qui s'y mettait également, le harcelant, lui répétant encore et encore de se lever. Ce réveil lui lançait un défi, hein ? Il osait s'opposer à un apprenti-dieu, avec sa condition de morceau de métal qui faisait " tic-tac " ? C'était une déclaration en duel ! Peut-être pensait-il pouvoir rivaliser avec la puissance surnaturelle d'Aleksander Anderson, Repenti, et Apprenti-Dieu de la Prédation ! QUE NENNI !
Jaillissant des draps comme une furie, manquant de tomber en trébuchant, il attrapait le réveil dans une de ses mains, et, avec toute la colère emmagasinée jusque là, il projetait l'objet contre le mur, qui éclatait en ressort, plaques électroniques, et morceaux de plastique, tombant en pièces avant d'avoir touché le sol. Alors, le Serveur resta dubitatif, pendant un long moment, fixant son feu-réveil. Pourquoi est-ce qu'il venait de s'en prendre à l'objet qui ne faisait que son travail comme si ce dernier venait de tuer toute sa famille ?
Soupirant, passant une main dans ses cheveux, avant d'aller gratter sa nuque, il se dirigea, avec des cernes infâmes sous chacun de ses iris dorés, jusqu'à la douche.
La douche. étrange invention ! Une pluie à volonté. Un peu comme si elle était portable. On choisissait quand est-ce qu'on voulait qu'il pleuve. Et dans une zone concentrée, en plus ! Une magnifique invention de l'homme. Cela dit, il n'avait toujours pas assimiler comment avoir de l'eau chaude. Soit, il se battrait encore une fois avec l'environnement, tout comme avec le réveil un peu plus tôt, et prendrait sa douche froide !
Bien réveillé. C'était le seul avantage de la chose. Grelottant, il s'enveloppa de sa serviette, et retourna dans sa chambre, pièce adjacente et de taille réduite. Ayant abandonné l'idée de se coiffer pour aujourd'hui, il se sécha, en se réchauffant, avant de s'habiller dans son sempiternel costume de serveur. Veston ? Ok. Chemise ? Ok. Cheveux en bataille ? Ok.
Au moins, cette journée serait moins naze que la précédente. Déposant ses lunettes de soleil sur son nez, avant de mettre ses gants, il s'interrogea sur l'heure. Il se pencha, ramassant des débris de son réveil. Bon, visiblement, celui-ci ne l'aiderait pas plus. Traître.

Il ne lui fallut pas bien longtemps pour se rendre à la cafétéria. Il aimait bien son travail. Cela lui permettait de se faire des connaissances. Qui, bien souvent, l'évitait, après avoir appris ce qu'il avait fait à son arrivée à l'Académie. En soi, pas mal de monde connaissait le Serveur malade mental qui pouvait avoir une brutale pulsion de violence, et fracasser les individus à portée. Cela n'arrivait jamais, que quelqu'un perde pied avec ses pouvoirs, et envoie trois élèves à l'infirmerie ? Personne, cela dit, ne semblait remarquer ses progrès. Peu importe. Tôt ou tard, ils l'accepteraient. Prenant des commandes à gauche, à droite, il apportait les plats à des individus qui l'ignoraient à moitié. Bande de petits cons. D'autres, au contraire, le remerciait, lui adressait des sourires, et cela suffisait à faire son plaisir de la journée. Il lui suffirait d'ignorer les enflures, et d'apprécier ceux ayant la bonté de lui adresser un regard, ou la parole.
En revanche... Qui, bordel de bon Deus, demandait uniquement UN VERRE D'EAU quand il entrait dans une cafétéria ? Hein ? Qui ? Il eut sa réponse en découvrant le portrait craché de la demoiselle qu'on lui avait décrite. Il la fixait, l'air dubitatif. Seule, assise dans un des recoins de la cafétéria, à faire il ne savait quoi avec un mouchoir et son nez. Un mouchoir... Bleuâtre, par ailleurs. 

— Mais ce n'est pas possible, comment ça s'enlève ? Et puis j'aurai pu demander le chemin, au moins de me tracer ça.

S'approchant à grands pas d'elle, il s'accroupit, pile en face. Déposant le verre à côté de lui, il se penchait, braquant son regard rendu invisible par les lunettes dans celui, d'azur, de la jeune fille. Laissant son visage à quelques centimètres de celui de l'inconnue, il la dévisagea, puis, après s'être intéressé à son visage, et ses yeux, il s'occupa de sa chevelure. Rouge ? Hm. Il était devenu implacable, dans sa catégorisation des filles qu'il rencontrait. Il y avait deux cases. Les " Jolies ", et les autres.

*Une belle mentalité, Aleksander. Vraiment. J'en suis ébahi.*

Sans répondre à Vasilis, il acheva sa réflexion. Elle avait de jolis yeux. Et un visage plutôt correct, malgré les résidus de tâches bleues complètement farfelues autour de son nez. Et ses cheveux étaient originaux, au moins. Bon, admettons. Case " Jolie ". Sans s'écarter de la demoiselle, il poussa légèrement le verre d'eau vers elle, et s'empara du mouchoir brodé lui étant propre, résidant jusque là dans sa poche pectorale, avec ses cigarettes. Après une curieuse attente, et une inspection physique de plusieurs secondes, il lança ;

« — Eh bien, étant donné que tu es catégorisée chez les " Jolies ", je vais te filer un coup de main.  »

Et sans attendre une quelconque réponse, Aleksander se mit à minutieusement tenter de supprimer les tâches rebelles qui avaient survécu aux assauts de la demoiselle quelques minutes plus tôt.
Puis il prit conscience du caractéristique totalement étrange de ce qu'il était en train de faire, à quelques centimètres du visage de la jeune fille, en train de lui nettoyer le museau. Il se figea, comme pour reprendre consistance, puis lâcha le mouchoir sur Hel, en tombant sur son derrière, décontenancé. Cherchant ses mots, ou, quelque chose à faire, il se contenta finalement de lui tendre son verre d'eau, bafouillant.

« — Aleksander Anderson. J'veux dire, voilà ton verre d'eau.  »


[PS: Navré, la balise couleur se fout de ma gueule, j'ai fait de mon mieux pour imiter ta couleur de parole. :c]

Code by Rain
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Sam 3 Jan 2015 - 18:50
Premiers pas : Acte II


 
Un homme, sans doute un serveur au vu de sa tenue, même si étrangement, il portait des lunettes de soleils, est arrivé et posa un verre d'eau. Rien d'anormal jusque là, non ? Du moins, jusqu'à ce que celui-ci exprima qu'elle était maintenant officiellement catégorisée « jolie » d'après lui. Et qui plus est, passa quelques minutes à l'aider à effacer ces runes sataniques tandis que Hel, déstabilisée, ne rechigna pas. L'étrange serveur aux cheveux dorées tilta avant elle. Il s'arrêta tout de suite, et, contre toute attente, se présenta sous le prénom d'Aleksander. En bafouillant.

Aleksander Anderson. J'veux dire, voilà ton verre d'eau.

 Hel n'était pas d'humeur à piquer une crise à cause du niveau de débilité qu'elle venait d'atteindre. On était dans un semblant d'Au-delà, avec une académie pour dieux après tout. Elle prit juste une grande inspiration et fit un sourire gratifiant au serveur. Elle regarda en suite le triste état des deux mouchoirs, violés par le résidus bleus de sa rune. Elle se nota mentalement de prendre par la suite, du démaquillant avec elle. Ou de penser à une solution plus simple que de  se dessiner une rune au milieu du visage. Après ces quelques réflexions, elle entreprit de nettoyer entièrement son visage à l'aide de l'eau. Retournant donc dans un état normal.

Merci beaucoup et désolé du dérangement, murmura-t-elle, honteuse de la situation.

  Magnifique. Vraiment. Première semaine ici, elle avait déjà provoqué un raffut, en plus d'être redevante à un serveur. Qui à l'air un peu étrange, mais soit, elle n' était pas mieux, débarquant dans une cafétéria avec un visage presque intégralement de la couleur de ses yeux.

« Voyons Hel, souris ! Tu es dans la fougue de la jeunesse, ça doit être pour ça. »

 Elle dirigea son attention sur son interlocuteur. Un jeune homme avec une crinière blonde en bataille, elle ne pouvait voir la couleur de ses yeux, à cause des lunettes de soleil. D'ailleurs, pourquoi porter des lunettes de soleils à l'intérieur ?

« Pourquoi se déguiser en Schtroumpfette ? » Répondit sarcastiquement sa conscience intérieure.

 Elle ne se posa pas plus de questions, autrement, elle finirait par perdre la raison. Elle ramassa simplement le pauvre petit mouchoir du serveur. Brodé. Il devait lui appartenir, et est maintenant sali à cause d'elle. Elle devait au moins le nettoyer, par simple politesse. Même si ça ne devait pas être simple. Pourquoi ne possédait-elle pas une rune pour nettoyer, hein ? Parce que bon, elle aura au moins servie à quelques choses. Elle se leva, se mit bien face à Aleksander.

—  Je vais nettoyer ça, et encore désolé !

 Sans même attendre une réponse, elle débuta un lavage de mouchoir avec le verre d'eau, toujours debout, effaçant peu à peu les tâches. Certes, le tissus sera mouillé, mais retournera au moins dans sa couleur d'origine. Et bien que la scène paraissait étrange et attirait sans doute le regard de quelques un, Hel continua tranquillement son activité. Saleté de tâches, tout de même.

(HRP: Ce n'est pas grave. Pour ma part, je m'excuse sur le fait que je suis relativement nulle pour RP. Même si j'aime ça.)
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Sam 3 Jan 2015 - 20:26

Bon, après tout, il n'avait peut-être pas tellement fait n'importe quoi. Elle l'a regardé, stupéfaite, pendant un instant, puis s'est fendue d'un grand et chaleureux sourire. Oui, Aleksander avait bien fait de la ranger dans la catégorie " Jolie ", c'était un fait. Son sourire était splendide ! Cela faisait certes un moment qu'il était là, cela dit, personne encore n'avait souri à ses multiples maladresses sociales. On ne vivait, on ne parlait, et on n'agissait pas comme ça, par le passé, après tout ! Cela dit, cette jeune fille ne sembla pas vexée, bien qu'elle ne se présenta pas. Était-ce si important ? Elle lui avait offert un de ces sourires !
Secouant la tête pour reprendre ses repères, il reprit une position accroupie, plutôt que lourdement assis sur son postérieur. Ainsi posté, les épaules carrées, son équilibre habituel reprit le dessus, tout comme le contrôle constant de sa respiration. C'était un entraînement permanent, bien que cette inconnue l'en ai fait dévier. Il y avait quelque chose d'animal dans sa posture, et sa façon de bouger. Il balançait son poids d'un pied vers l'autre, lui donnant l'impression de constamment rebondir. Bon, elle avait prit une profonde inspiration, comme si elle avait été obligée de se concentrer pour lui sourire, mais ce n'était pas si dramatique, hein ? Elle était peut-être limitée mentalement ? Peu probable. Ses yeux azurs pétillaient d'intelligence. Donc ça n'était pas ça. Peut-être sa présence l'exaspérait-elle, alors qu'elle ne désirait pas de compagnie ?
Pourquoi se posait-il tant de question ? Maintenant qu'il s'est lancé dans le relationnel, il vaudrait mieux agir que réfléchir. Elle entreprit de se nettoyer le visage avec le verre d'eau. Pourtant, il y avait une fontaine, non loin, lui semblait-il..? Boarf, peu importe. Si elle voulait se laver le visage avec un verre, où est donc le problème ?

— Merci beaucoup et désolé du dérangement, murmura-t-elle, honteuse de la situation.

De quel dérangement ? Cela ne l'avait pas dérangé de l'aider à nettoyer son visage. C'est pas comme si son visage suppurait, avait des plaies infectées qui vomissaient du pus, ou qu'il était couvert de verrues. Pas du tout, en fait. Alors qu'il s'était réaccroupîe, elle se leva, lançant le plus solennellement possible :

—  Je vais nettoyer ça, et encore désolé !

Mais désolé de quoi, bordel de Deus ? Elle ne faisait rien de mal, si ce n'était égayé sa journée. D'ailleurs, il avait encore oublié la cravate. Volontairement ? Il ne s'en souvenait plus. Et pourquoi pensait-il à ce genre de détails dans cette situation ?
Comme pour clore l'affaire, il se releva à sa suite, et, lorsqu'elle se mit à frotter le mouchoir qu'il avait utilisé, il voulut l'arrêter. Mais ne sut pas vraiment comment. Est-ce que la toucher ne l'effaroucherait pas ?
Résultat des courses, il resta planté là, comme un épouvantail à moitié autiste. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, il déposa une main sur celle de la jeune fille aux cheveux de sang. Placardant un sourire sur son visage, abandonnant l'idée de se poser trop de questions, ou de réfléchir posément à chacun des situations qu'il rencontrait, il se contenta de tirer une chaise de sa main libre, et d'attirer Hel vers cette dernière.

« — Oh, c'est rien. Assieds-toi, plutôt. Je devais prendre ma pause, de toute façon. Ne te sens pas forcée de le nettoyer, ils ont des typhons portables qui lavent facilement toutes sortes de tissus. »

* " Des typhons portables qui lavent facilement toutes sortes de tissus. " Bravo, Aleksander. C'est probablement le truc le plus ridicule que tu n'aies jamais dit. *

Eh bien, ce n'était pas si facile que ça, de faire la conversation. Bon, techniquement, il n'avait pas droit à sa pause maintenant. Mais en reconnaissant le Serveur qui avait pour réputation de mettre en pièces les élèves qui mettaient le bazar dans sa cafétéria, les regards et mumures cessèrent. Mieux valait faire profil bas, avec cet individu. De légers coups d'oeil inquiets furent adressés à Hel. Pourquoi côtoyait-elle un Repenti aussi psychotique ? Le connaissait-elle ?
Après lui avoir tiré la chaise, il s'installa confortablement en face d'elle, bâillant bruyamment, puis se reprenant tout aussi vite. Ce n'était pas des manières, après tout. Secouant de nouveau la tête, il semblait somme toute légèrement paniqué par cette rencontre, avec sa manière de faire les choses qui était décousue, en soi.

« — Est-ce que je pourrais te demander ton prénom, maintenant que je me suis présenté ? Enfin, je pourrais t'appeler " Rouquine ", mais je doute que ça te plaise énormément. Soit dit en passant, comment as-tu obtenu cette chevelure ? En tout cas, elle est franchement classe. »

Bon travail, Aleksander. Il parlait comme un individu de cette époque. Bien que cela ne semblait pas excessivement naturel, ça devrait suffire à donner le change.

[PS: Je le suis également, mais j'aime ça. Donc, ça va, vu qu'on est deux personnes aussi nulles l'une que l'autre ! Enfin, c'est censé être réconfort, mais j'suis quasiment sûr que c'est nul. Enfin, t'as compris l'idée. C'est pas nul ce que t'écris, j'aime bien. OALA.]
Code by Rain
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Dim 4 Jan 2015 - 15:52
Premiers pas : Acte III



 
Alors que Hel nettoyait le mouchoir du serveur, elle se fit attirer par derrière, sur une chaise. Soit. Elle continuera son cirque assise, là n'est pas le problème. Parce que ce mouchoir allait être d'un blanc immaculé, parole d'apprentie-déesse. Cependant, elle se fit couper par le blond.

Oh, c'est rien. Assieds-toi, plutôt. Je devais prendre ma pause de toute façon. Ne te sens pas forcée de le nettoyer, ils ont des typhons portables qui lavent facilement toutes sortes de tissus.

« Ah bon ? Heureuse surprise, je me salirai sans doute plus tard. Je devrais m'informer. Surtout si je finis encore avec un visage bleu. »

 Hel n'était pas totalement idiote, ni même très naïve ou candide. Mais après tout, elle venait de découvrir qu'elle se trouvait dans une académie de dieux, qu'elle a débarqué dans un lieu public avec la face bleue, c'était suffisant comme argument. Donc, après avoir déposer son royal fessier sur la chaise, Hel attendit sagement. Quoi ? On ne savait pas, elle attendait juste. Peut-être toujours un peu timide pour lancer une conversation. Aleksander fit de même, bâilla et secoua la tête. S'ennuyait-il avec elle ? Peut-être. Elle chercha un sujet de conversation, mais se fit, encore une fois, devancer par le serveur.

Est-ce que je pourrais te demander ton prénom, maintenant que je me suis présenté ? Enfin, je pourrais t'appeler « Rouquine », mais je doute que ça te plaise énormément. Soit dit en passant, comment as-tu obtenue cette chevelure ? En tout cas, elle est franchement classe.

 Joie. Elle venait de se rendre compte de ses manières, mal polie. Il s'était présenté gentiment, pas elle. Affichant un sourire gêné, parce que non, elle ne lâchera pas ses sourires, elle hocha la tête. Elle était contente que l'on trouve ses cheveux « classes ». C'est vrai, elle aimait bien sa chevelure écarlate. Sauf le matin, lorsqu'elle devait s'arranger pour les dresser, saleté de cheveux rebelles. Ils finiront comme les tâches bleus. Non, elle n'avait aucune pitié. Aucune. Mais avant de partir dans une guerre violente avec ces propres cheveux, ce qui est stupide, vous le remarquerez, elle devait se présenter.

Oh, j'ai été mal-polie... Je m'appelle Hel Caedes. Elle attendit un instant, un peu déstabilisée par le compliment, avant de répondre à la deuxième question.

« Bah réponds, pourquoi tu attends ? Il va vraiment se poser des questions sur ton intelligence, là, tu sais ? »

 Dictée par sa petite conscience mentale sarcastique, elle décida de répondre.

Merci. Je les ai teintés, je n'aimais pas ma couleur naturelle. Comme à son habitude, en tant que jeune fille joyeuse, elle fit son sourire signature.

 Elle aimait sourire. Et puis, ça faisait bonne impression, non ? Bien qu'elle était toujours sincère avec les siens.

« Non mais là, il va te prendre pour une cruche. »

 Si seulement elle pouvait faire taire sa conscience. Arg. Elle ignora la remarque... Bien que en y pensant, elle n'avait pas tord.
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Dim 4 Jan 2015 - 16:32

Ce qu'il se sentait mal à l'aise. C'était comme une oppression. Une oppression particulière, certes, vu que personne n'essayait de brutalement l'éviscérer. Il se sentait simplement.. En danger ? Ridicule. Curieux, comme phénomène. Était-ce juste l'effet que cette jeune fille avait sur lui ? Eh bien, il venait déjà de rater les présentations, en faisant de leur rencontre la succession d'évènement la plus étrange de l'histoire. Enfin, peut-être pas, en fait. Certains faisaient potentiellement pire. Tout du moins, Aleksander l'espérait. Sinon il serait vraiment mis à part. Et ce n'était vraiment pas sympathique.
La rouquine se composa un sourire gêné. Qu'est-ce qu'il avait dit ? Bordel de Deus, c'était impossible d'enchaîner autant d'erreurs involontaires. Sauf pour le Repenti, visiblement. C'était bourde sur bourde. Comment avait-il réussi à la gêner ? Elle s'était lancée dans un débat interne. Cela se voyait dans ses yeux. Cette petite lueur, qu'il avait également constamment, au fond de ses iris. Peut-être que finalement, elle lui ressemblait sur pas mal de points.
Non, non, il ne devait pas se mettre ça dans la tête. Personne ne pouvait être aussi dérangé que lui.

« Dérangé ? C'est clair qu'en ce qui te concerne, t'es vraiment pas mal dans le genre. Paranoïaque, instable, brutal... Tu ferais peut-être mieux d'arrêter de te poser des questions, et agir... Instinctivement. Oh, j'oubliais, ton instinct te dicte à massacrer tous les êtres vivants à proximité. Bizarre comment la nature fait bien les choses, hm ? »

Décidément, Vasilis n'allait pas la fermer. Bon, on pouvait considérer ça comme un désavantage. Mine de rien, elle ne s'était pas encore enfuie, ce qui témoignait un certain intérêt, non ? Positiver. Il devait... Positiver. Il perçut les muscles de sa mâchoire se préparer avant même que le son de sa voix ne parvienne à ses oreilles. Il fit le vide, dans son esprit, comme si on lui racontait un fait capital pour le futur de son existence. Or, c'était simplement son prénom. Bof.

« — Oh, j'ai été malpolie... Je m'appelle Hel Caedes. »

Hel Caedes ? Wow. Et lui qui pensait avoir un nom curieux. Elle était pas mal dans son genre. Enfin, son nom, hein. Pas la personne en elle-même. Oh, et puis, pourquoi se justifiait-il en permanence à lui-même, hein ? Il tenta de la rassurer, vu qu'elle semblait penser être en tort.

« — Oh, eh bien, il n'y a pas de problème. T'en fais pas. Ca ne fait pas de toi quelqu'un qui crache sur les gens dans la rue, pas vrai ? Tu t'es excusée à plusieurs reprises. Donc, en soi, tu es polie. Enchanté, Elle Kaédaisse. »

Réflexion faite... Comment ça s'écrivait, ce nom, hein ? Bon, l'orthographe de son prénom à lui n'était pas forcément courante, certes. Mais elle, hein ? Pourquoi est-ce qu'il ne s'était pas affiché, en GROS, au-dessus de sa tête, lorsqu'elle l'avait prononcé ? Il devait avoir l'air encore plus profondément débile, maintenant.

« Pas plus que d'habitude, mon cher Aleks'. Pas plus que d'habitude. »

Puisse quelqu'un faire fermer sa gueule à ce maudit clébard. Deus n'aurait pas pu le réanimer avec l'option " muet ", hein ? Non, ça s'était trop demander. Par contre, lui laisser sa soif de sang meurtrière et ses pulsions de violence, oui, ça, c'est gratuit, évidemment. La logique des choses, quand on y pense, a vraiment tendance à se foutre de notre gueule. Son interlocutrice mit un instant à répondre, comme si c'était une hésitation. Quoi, on ne se présentait pas comme ça, d'où elle venait ?
Aleksander se mit à imaginer diverses façons de se présenter. Non, concrètement, elle n'avait pas l'air de faire une danse autour d'un feu en soulevant un totem, et en étant enroulée dans du papier aluminium pour saluer quelqu'un. Vraiment pas.

« — Merci. Je les ai teintés, je n'aimais pas ma couleur naturelle. »

Accompagné d'un nouveau et radieux sourire. Bon sang, des yeux bleus, avec une crinière de sang. C'était vraiment notable, comme rencontre. Et comme groupement de caractéristique. Enfin, en supposant qu'il sache ce que c'était que " teinter " ses cheveux. N'en sachant rien, le Repenti se contenta d'hocher la tête. Bon, ils étaient à égalité. Cartes sur table, comme on disait. Bizarrement, Vasilis ne commenta pas la dernière réplique de la jeune fille. Il semblait presque... Pensif ?
Admettons que ce n'était pas sa véritable couleur. Et si elle était brune, avec des yeux noisettes ? 
Les babines de Vasilis se retroussèrent, formant un rictus monstrueux et cynique, dans l'esprit du Dieu. Alors, la Bête commença à jubiler, insinuant des images directement dans les pensées du blondinet.

« En étant brune, elle ne te rappelle rien, Aleksander ? Vraiment ? Te cacherais-tu la réalité des choses ? RAPPELLE-TOI. C'est elle. »

Stupéfait, le Serveur fronça les sourcils, écarquillant les yeux sous les verres de ses lunettes. C'est vrai. Elle lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Même façon de se tenir. Même façon de sourire. Même yeux pétillants.
Il la revoyait encore, frémissante, hurlante. La Bête, juchée sur sa victime qu'elle venait de plaquer, sa langue râpeuse et dégoulinante de bave glissant dans le dos dénudé de la jeune fille, tandis qu'elle...

L'espace d'un instant, il lui sembla perdre le contrôle. Aleksander pencha légèrement la tête, subissant la vague de souvenir. Funestes. Sinistres. Horribles. Il les revivait, horrifié. Son échine frissonna, et il s'appuya avec ses deux avant-bras sur la table, déposant son visage sur ses mains gantées, sa respiration se faisant un instant moins régulière, plus saccadée. Il devait se maîtriser. Brider la Chose. Enchaîner Vasilis. Subir.
De longues secondes s'étirèrent à l'infini. Mais la Bête ne jaillit pas. Le Repenti se composa un sourire nauséeux, faisant de son mieux pour mettre à l'aise l'Apprentie. L'espace d'un instant, ses lunettes glissèrent de son nez, dévoilant une partie de ses iris dorés. Sans que cela ai l'air précipité, afin de masquer toute impression de " DÉFENSE ABSOLUE ", il les remit en place, soupirant longuement.

« — Excuse-moi. Un léger vertige. Tu voudrais peut-être mangé quelque chose, plutôt que tenir compagnie à un serveur ? Je comprendrai sans t'en tenir rigueur, tu sais. »
Code by Rain
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Dim 4 Jan 2015 - 18:35
Premiers pas : Acte IV


 Après une longue bataille entre elle et sa conscience sur sa curieuse de tendance à sourire pour tout et n'importe quoi, elle remarqua que le serveur semblait...mal à l'aise ? Il mit son visage contre ses mains, elle pouvait même entendre sa respiration saccadée. Elle paniqua. Il était malade ? Mais dans ce cas, pourquoi irait-il travailler. Et mettons qu'il soit un travailleur acharné, il semblait très bien, il y a un instant ! Cela n'avait aucun sens. Elle s'apprêta à appeler quelqu'un, mais soudainement, les lunettes d'Aleksander tombèrent légèrement, assez pour qu'Hel aperçoit les yeux dorés du serveur.

« Aller, bouge-toi un peu, bon sang ! Tu ne vois pas qu'il a un problème, là ? Cria-t-elle intérieurement. »

 Mais son corps ne bougea pas. Non. Elle restait immobile face à ce spectacle, surprise. Le serveur remit rapidement ses verres noires, lâchant un long soupir. Il apparaissait plus calmé. Hel garda un doute au fond d'elle-même, elle ne savait pas ce qui s'était passé. Elle ne comprenait plus la situation, elle était perdue.

Excuse-moi. Un léger vertige, expliqua-t-il brièvement, tu voudrais peut-être manger, plutôt que tenir compagnie à un serveur ? Je comprendrai sans t'en tenir rigueur tu sais.

 Elle sentait que quelque chose n'allait pas. Un instinct maternel, peut-être.

« Tu vois, je te l'avais dit qu'il va te trouver cruche, critiqua sa conscience, comme à son habitude. Regade, il veut que tu partes.»

 Hel ne tenu pas compte de cet stupide avis. Elle s'appuya contre la table, se levant, sans trop de violence pour ne pas attirer encore plus les regards curieux des élèves présents.

Je t'assure que discuter avec toi m'est agréable.

 Elle posa une main sur le front du serveur/

Mais es-tu sûr de ne pas avoir la fièvre ou quelques choses de ce genre ? Son ton montrait de l'inquiétude.

 Au final, elle avait sympathisé avec l'étrange Aleksander. Il ne lui avait fait de remarque sur sa bizarrerie. Il n'avait pas l'air méchant. Son front n'était pas brûlant, comme elle aurait pensé. Il était d'une température normale, alors pourquoi avait-il fait un malaise ? Et au vue de sa carrure, il ne devait pas être de constitution faible non plus.

« Calme-toi d'abord. On a pas besoin d'un deuxième malade ! »

 Pour une des rares fois, cette voix avait raison. Elle prit encore une fois une grosse inspiration, puis se rassit sur sa chaise. Bien. Elle examina calmement le jeune homme... Il n'était pas très pâle. Normal. En parfaite santé. S'imaginait-elle des histoires ? Peut-être que ce n'était vraiment qu'un simple vertige, et que son imagination débordante s'était juste moqué d'elle ? Elle tenta une dernière fois de trouver une quelconque signe de faiblesse sur Aleksander, en vain.

Aheum... Tu es vraiment sûr d'aller bien, hein ? Si tu veux, je peux aller te chercher quelques choses, si tu en as besoin.

« Génial. Tu persistes, hein ? Tu vois bien qu'il n'a rien pourtant. »


Dernière édition par Hel Caedes le Dim 4 Jan 2015 - 22:58, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Dim 4 Jan 2015 - 19:22

Vasilis sembla satisfait de la manière dont il venait de perturber son hôte, retournant à son mutisme méprisant. Cela dit, une étrange chaleur envahit Aleksander, alors qu'il regardait la jeune fille aux cheveux écarlates se pencher vers lui, lui adresser quelques mots témoignant de l'affection qu'elle portait envers lui, et déposer une main sur son front, en repoussant légèrement sa crinière d'or. Il restait stupéfait un instant, surpris qu'Hel entre en contact avec lui. La Bête. C'est comme si elle vérifiait sa température. S'empourprant, il baissa les yeux. A vrai dire, il n'avait jamais réellement fait preuve d'aisance, avec la gente féminine. C'était même plus le contraire, généralement. Plus précisément, il était à la merci de cette dernière. Il ne savait jamais vraiment quand agir, quoi faire. Et là, enchaînant les problèmes et étrangetés, il lui semblait qu'il était... Lié, à la Déesse au nez bleu.  Il restait là, comme pétrifié. Ravi. Finalement, il avait réussi à se faire un compagnon. Une demoiselle, qui plus est. Et il était certain qu'elle serait une amie formidable !
Bon, il idéalisait peut-être un peu trop. On avait déjà vu mieux, comme premier contact, qu'essuyer le nez d'une fille qu'on venait ouvertement de qualifier de " Jolie ", aux beaux yeux clairs, et une splendide crinière écarlate. Soudainement, la voix de Hel lui semblait bien plus agréable, sonnait plus... Claire. Ouais, pas de doute. Maintenant, ils étaient AMIS. Un gigantesque sourire fendit le visage d'Aleksander, qui devint rayonnant en un instant. Se défaisant de ses lunettes tandis qu'elle s'interrogeait sur la température corporelle du Repenti. Glissant ces dernières dans sa poche pectorale, aux côtés de son paquet de cigarette, intact, celui-ci, récemment changé, et pas encore usé. Désormais, il braquait presque fièrement ses deux iris dorés dans ceux, azurs, de son interlocutrice.

« — Mais es-tu sûr de ne pas avoir la fièvre ou quelques choses de ce genre ? »

Doucement, il secoua la tête, mais elle ne retira pas sa main. Ce n'est pas comme si le soudain élan maternel d'une demoiselle à l'air plus jeune que lui le dérangeait, m'enfin. Il se contentait de détailler l'étincelle dans le regard de la jeune fille. Elle aussi, elle était aux prises avec autre chose ? Amusant. Vraiment. Une belle coïncidence. Bien que ce n'était probablement pas une entité aussi maléfique que celle qui l'habitait, il était ravi de voir qu'ils avaient la même façon de penser, et de réfléchir. Cela dit, son inquiétude devait surpasser son dilemme, puisqu'elle continua de faire son petit " diagnostic " tout à fait standard. Le Serveur avait retiré ses lunettes, ce qui eut pour effet d'attirer des regards dans leur direction. Qui plus est, une jeune fille aux cheveux écarlates qui se penchaient pour prendre la température du Repenti le plus flippant de la cafétéria, c'était assez... Notable.

« — Aheum... Tu es vraiment sûr d'aller bien, hein ? Si tu veux, je peux aller te chercher quelques choses, si tu en as besoin. »

Wow. Attentionnée en plus de ça. Le sourire du Lycanthrope s'accentua, comme... Amusé, par la situation. Il la regardait avec de grands yeux pétillants, finissant finalement par être naturel. Après tout, c'était son amie, n'est-ce pas ? 

« Ta gueule Vasilis. Tu n'as pas le droit à la parole, cette fois. »

Bon. Et que font deux amis, hein ? Ils se cherchent des activités. Une idée germa dans l'esprit du Serveur, qui roula des yeux, l'air joueur. Reportant son attention sur l'Apprentie, il conserva son sourire presque enfantin.

« — Non. Non, c'est bon, je t'assure. J'ai juste besoin de... Me défouler. Dis-moi, j'ai entendu parler d'une arène, dans l'enceinte de l'Académie. Où on combat des... Créatures. Est-ce que ça ne te tenterait pas de se faire ET un nom, ET une réputation là-bas ? Tu m'avais l'air assez perdue, tout à l'heure. Je présume donc que tu n'es pas là depuis bien longtemps ? Fort bien ! C'est l'heure de te forger une réputation de dure à cuire ! »

Mollo, Aleksander. Il ne devait pas faire son moulin à parole, et bien que la ravissante jeune femme ai laissé sa main sur son front, ce qui était totalement déplacé, bien que le Serveur semblait n'en avoir que faire, il se leva. En avant pour l'aventure ! Avant que Hel n'ait l'occasion de dire quoi que ce soit, il l'embarquait déjà en la tirant par la poignet, avec un gigantesque sourire plaqué sur le visage.
C'est l'heure de cogner !
Code by Rain
Invité
avatar
Invité
Re: Premiers pas - Lun 5 Jan 2015 - 18:29
Premiers pas: Dernier acte


 Pendant qu'elle l'examinait sous toutes les coutures, il avait enlevé ses verres noires, laissant Hel apercevoir, une deuxième fois, ses yeux dorés. Ils étaient envoûtant, à cause la couleur inhabituel ou encore à cause de ce regard fière et étrangement, animal. Pourtant, il semblait qu'il n'avait pas l'air d'aimer afficher ses prunelles, pourquoi les montrer maintenant ?

 Il avait même fait un sourire. Enfantin, joyeux. Chargement en cours... Pourquoi cet air épanouit alors que quelques minutes auparavant, il semblait mal à l'aise, malade ? Décidément, cette rencontré était des plus étranges. Mais tant mieux si il se sentait mieux, ça n'allait pas gâcher l'affection amicale qu'elle portait pour le serveur. Et puis elle devait bien avouer qu'un sourire rayonnant était plus charmeur et agréable. Elle en oublia de retirer sa main, ce qui ne semblait pas déranger Aleksandre. Tant mieux.

Non. Non, c'est bon, je t'assure. J'ai juste besoin de... Me défouler. Dis-moi, j'ai entendu parler d'une arène, dans l'enceinte de l'Académie. Où on combat des... Créatures. Est-ce que ça ne te tenterait pas de se faire ET un nom, ET une réputation là-bas ? Tu m'avais l'air assez perdue, tout à l'heure. Je présume donc que tu n'es pas là depuis bien longtemps ? Fort bien ! C'est l'heure de te forger une réputation de dure à cuire !

 Une arène de créature ? Quel genre, exactement ? Elle avait son épée avec elle, prénommé « Nox », mais elle maîtrisait à peine son pouvoir ! Et si elle pensait pouvoir se défendre contre des animaux sauvages, elle doutait de résister plus de cinq secondes contre une créature fantastique, comme un dragon, par exemple. Elle ne souhaitait pas non plus se faire une réputation. Quoique « dure à cuire » restait mieux que « rouquine au visage bleu ». Soit. De toute façon, Hel n'eut pas le temps de réfléchir plus que ça, une main l'empoigna et la tira. Effectivement, elle venait d'être kidnappée- pardon- emmenée par un Aleksander au sourire gigantesque.

 Oh et puis, ça ne devait pas être si mal que ça, non ? Ca semblait faire tellement plaisir à son ami, elle pouvait bien faire ça non ?

« Et tu comptes faire comment ? Tu maîtrises moyennement Nox, sans compter le fait que tes runes sont quasiment inutiles. »

 Saleté de conscience réaliste. Elle savait bien qu'elle allait morflé, elle ne s'imaginait pas se cacher dans un coin, pendant une heure, à tracer des runes. Non, vraiment, ça serait pitoyable. Elle devait donc utiliser Nox obligatoirement, mais pourra-t-elle réussir à se débrouiller avec ? Va savoir.

« Alea Jacta Est ! »

Après tout, pourquoi pas, balbutia-telle en se faisant emmener.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Premiers pas - Mer 7 Jan 2015 - 20:41

Ah bon ? Moi qui pensais, au début, mettre un commentaire du style « il la drague et la séduit grâce à une astuce extraordinaire ! »… je me suis fait avoir. M’enfin, « tu es jolie » et « allons combattre dans l’arène », j’aurais difficilement pu imaginer ça dans un seul et même RP ! D’habitude, c’est plutôt « tu es jolie, blablabla, je vais t’aider, blabla, te protéger, blabla, ma chambre est par ici, blablabla… etc. »…

Ô joie de voir quelque chose qui me surprend et qui m’amuse !
Hâte de voir ce qui va se passer dans cette arène !

Petit conseil pour s’améliorer quand on se sent « nul » : se relire. Et même, se relire à voix haute, ça suffit à améliorer l’écriture ! Ça permet d’éviter des erreurs comme des fins de phrases manquantes, n’est-ce pas Hel ? =3

Hel Caedes : 350 xps
Aleksander Anderson : 330 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Premiers pas -
Premiers pas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page