Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Premier baiser envolé. [Pv Agathe =3]

Invité
avatar
Invité
Premier baiser envolé. [Pv Agathe =3] - Mar 9 Déc 2014 - 18:09

Premier baiser envolé.



« Il parait qu'avec les "si", on pourrait refaire le monde. Si j'avais su lors de notre première rencontre à quel point tu serais importante dans ma vie, je vivrai ce premier baiser différemment : Je le savourai. Si j'étais capable de réécrire l'histoire, je rédigerai ma vie de telle façon à en faire un conte de fée.
Et de ce conte Agathe, tu en serais la reine. »


Au beau milieu de la nuit, là où les étoiles scintillaient mettant en avant la lune pleine et ronde, Miles se trouvait dans un parc d'attractions. C'était une belle fin de journée. Il ne faisait ni trop froid, ni trop chaud. La température était idéale. Les étoiles avaient beau briller, c'était à peine s'il pouvait distinguer son ombre. Ses vieilles bottines usées l'avaient emmené dans ce lieu qui était destiné aux enfants. Ce lieu qui était habituellement un endroit qui recueillait des enfants, était soudainement devenu un lieu sombre et obscur. Il y avait traîné un peu trop longtemps. Lui qui jusqu'à présent, du haut de ses vingt-trois ans n'avait toujours pas eut l'opportunité de s'amuser dans un tel lieu durant sa jeunesse, le jeune homme avait décidé aujourd'hui de rattraper le temps perdu. L'espace d'une journée, le brun était redevenu un enfant. Toutes la journée, ses yeux pétillaient. Il ne savait plus ou donner de la tête entre les manèges avec les chevaux, la grande roue, le train fantôme. C'était fou comme on pouvait en apprendre en une seule journée. C'était le genre de chose que l'on devait faire au moins une fois dans sa vie, afin de ne pas avoir de regret. Tracey s'était même surpris en train de se ruiner devant une machine à sous.

Gardant sa peluche en main, l'apprenti dieu cherchait en vain la sortie. Heureux d'avoir pu gagner une peluche qui avait la forme d'une licorne rose, l'élève la portait fièrement sous son aisselle. Mais voilà, le soleil s'était déjà couché, la nuit était tombée. Il fallait quitter ce monde magique qu'il ne reverrait probablement plus jamais de sa vie. Le jeune homme aurait aimé demander de l'aide à une personne mais les attractions semblaient tous fermées. Quelle heure était-il ? Il n'avait plus la notion du temps. Songeant que le parc devait probablement être limité par une barrière ou un mur, Miles décidait de choisir une direction et de s'y tenir dans l'espoir de trouver ce fameux mur. Ainsi, en trouvant ce mur il finirait bien par trouver une issue. Seulement voilà, le parc d'attractions devait bien faire des kilomètres. Il devenait difficile de se repérer et la nuit n'arrangeait pas les choses. D'autant plus que son caractère de cochon et son côté haineux commençait à prendre le dessus. Comme à son habitude, l'intrépide balançait des jurons perdus dans le vent.

Alors, fatigué de marcher pendant des heures sans savoir où le justicier se dirigeait, celui-ci finissait par grimper sur le toit d'un stand qui vendait de la barbe à papa. En se mettant en hauteur, il espérait trouver quelqu'un, une personne, un gardien qui aurait la gentillesse de le guider vers la sortie. Mais à sa grande surprise, l'homme aux yeux bleus n'avait croisé aucun gardien. Pourtant, ce genre de lieu devait probablement être sécurisé. Que se passerait-il si un enfant venait à se perdre en ces lieux ? L'enfant que Tracey incarnait à ce moment se sentait seul. Le jeune homme redressait alors la tête et il contemplait les cieux. Les étoiles étaient magnifiques, éparpillés ainsi. La lune lui montrait son plus bel éclat. Devant un aussi beau ciel, l'homme le plus électrisant au monde haussait les épaules. L'ex-étudiant en médecine songeait alors qu'il pourrait très bien passer la nuit ici. Miles passerait la soirée à se goinfrer de barbe à papa et ce dernier s'allongerait sur le toit de l'un de ces stands à proximité et qu'il finirait sûrement par s'endormir devant un tel spectacle. Pour une raison qui lui échappait, les étoiles les avaient toujours fascinées.

Tournant le bout de bois sur la petite machine, Tracey jetait une quantité de sucre colossale. Une fois le bâton ressortit, c'était un gros nuage de barbe à papa qui enveloppait le petit bâton. Le nuage était si gros qu'il menaçait de tomber à tout moment. Par la suite, l'élève peinait à grimper sur l'un des stands ayant sa main gauche occupée par le petit bâtonnet et la droite par la peluche. Alors il coinçait la barbe à papa entre ses dents. L'apprenti dieu jetait la peluche au-dessus du toit. Cependant, un fait étrange l'interpellait. La peluche avait atterri sur le toit certes, mais quelques secondes plus tard... Elle retombait au sol, comme par magie. Le jeune homme ramassait la peluche et il la lançait une nouvelle fois. Cette fois la peluche restait environ cinq bonnes secondes sur le toit... Avant de tomber une nouvelle fois au sol. Miles plissait des yeux, se demandant l'espace d'un instant si c'était la peluche qui se foutait de sa gueule. Un vent se levait. Le justicier en concluait donc que c'était là l'œuvre du vent. Le jeune brun recommençait une dernière fois, jetant la peluche qui lui servirait de coussin cette nuit au-dessus de ce stand. Cette fois, la peluche restait en place.

Hâtant par crainte de voir son coussin tomber une nouvelle fois, il s'empressait de grimper sur le toit de son futur lit. Le héros grimpait telle une araignée, usant de la force de ses bras pour hisser son corps et de ses petits doigts pour s'accrocher. En chemin, sa barbe à papa menaçait de chuter. Alors en bon morfale qu'il était, Miles prit soin de la grignotait un peu avant que celle-ci ne finissait par tomber. Le jeune homme ne put que la regarder tomber sur une flaque de boue. Quel gâchis ! Lui qui se faisait une joie de la manger sous cette magnifique pleine lune. Limite Tracey en avait le cœur brisé. Comme d'habitude, il balançait une vulgarité, avant de grimacer. Par la suite, l'intrépide continuait de grimper ce fameux stand afin de rejoindre sa peluche et ainsi, s'endormir. Encore quelques efforts et sa tête atteindrait le toit. L'élève serrait les dents, se servait de la puissance de ses jambes pour pousser le haut de son corps vers le haut. Ses bottines avaient beau dater, le brun avait de bons appuis avec.

En quelques secondes, sa tête venait d'atteindre le sommet. Mais l'homme au regard saphir fut surpris de se retrouver nez-à-nez avec... Une jeune femme. Sans s'en rendre compte, dans leur mouvement respectif, les visages se rapprochaient sans qu'ils pouvaient y faire quelque chose et de manière dangereuse. Un peu comme une course qu'on ne pouvait contrôler ni même freiner. Les deux êtres étaient dans leur élan. Et à cet instant là... Un accident était survenu. Ses lèvres venaient de rentrer en contact avec quelque chose de doux et sucré. Cette sensation, c'était bien la première fois qu'il ressentait ça. Il se sentait mal à l'aise, voir même fiévreux. Tracey ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver. Cet instant qui n'avait duré qu'une seule seconde en réalité, (si ce n'était moins) semblait être éternel. Pris entre la panique et l'effet de surprise, ses doigts se relâchaient et une chute de trois mètres de haut vint lui remettre les pieds sur terre. Le jeune homme se redressait, le visage tout rouge. La colère l'envahit. Miles s'essuyait la bouche d'un revers de la main et il hurlait en pointant en direction de la jeune inconnue.

« P-Pu-Putaiiiin t'es qui toi, hein ?! D-Descend de la p... Pe-Pétasse ! »

... C'était son tout premier baiser...


♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
835/1500  (835/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Premier baiser envolé. [Pv Agathe =3] - Dim 19 Juil 2015 - 23:39
Un parc d'attractions ... Agathe se souvenait, il y a bien longtemps, y avoir amener ses enfants. Ses trois petites filles de son vivant, elles avaient adoré ça , elles avaient même dit avoir passé la meilleure journée de leur vie. Maintenant elles devaient en avoir eu des encore mieux, forcément, une fois qu'elles avaient été débarassées de leur mère et récupérées par leur père. Tout ne pouvait être que mieux ainsi. Pourtant leur père n'était même pas venu s'amuser avec elles le jour du parc. Raison de plus, en fait, pour qu'elle se sente soudainement nostalgique de la courte époque où tout allait bien, l'époque où elle avait encore ses filles, l'époque où elle était encore gentille et bienveillante, l'époque où elle était encore vivante et humaine ...

C'était cette fameuse nostalgie qui l'avait ramenée ici. Elle voulait revoir les sourires, les larmes, la peur, la joie, les lumières, tout ce qui faisait la vie de ce parc. Elle n'avait osé ni dire ni admettre ce qu'elle allait faire de sa journée à quiconque à la Guilde, un des membres lui aurait forcément proposé un attentat. Face à une telle proposition, elle se serait retrouvée forcé de refuser et serait devenue suspecte. Tout cela pour pas grand chose évidemment, la seule chose qu'elle voulait c'était que cette endroit reste entier pour le peu de souvenirs qu'il lui restait d'avant. De plus, si elle avait admis être attachée particulièrement à un endroit aussi ridicule, certains l'auraient évidemment jugée comme faible et elle n'avait absolument pas envie de rouler des muscles pour prouver qu'elle valait toujours bel et bien quelque chose.

Alors, elle s'était faite extrêmement discrète, autant à son départ qu'à son arrivée ici. Son visage était connu désormais alors elle préférait faire profil bas pour une fois qu'elle ne cherchait pas les ennuis. Le plus gros argument dans tout cela était que cet endroit était rempli d'enfants et Deus savait que ces petites choses étaient très fortes pour voir les demi-dieux malgré leur invisibilité apparente pour tout autre mortel. En arrivant, elle avait donc emprunter les chemins les plus discrets jusqu'à trouver un bon point d'observation des moins visibles, mais aussi, des moins bruyants. Elle s'était installée sur le toit d'un stand, pas très élevé, mais avec une forme assez unique, en effet il était tout en courbe et s'incurvait dans une sorte de tube. Agathe s'était mise à l'intérieur même de ce tube et s'y était allongée. Elle avait fermé les yeux pour apprécier les musiques et les rires, pour finir par s'endormir.

..............................................................................................................................

Elle se réveilla en sursaut, quelque chose venait de lui tomber dessus. Peu importe ce que ça avait été, elle le repoussa à grands coups de bras. La chose tomba. Bizarrement ça avait été extrêmement dou. Aurait-elle envoyé valdinguer un animal ? Il faisait nuit, elle avait dormi et le réveil était dur. La chose lui revint dessus, elle faillit lâcher un cri en rattrapant la bête au vol. Quelques secondes lui suffirent pour se mettre à sourire, ce qu'elle tenait entre les mains n'était pas vivant, il s'agissait d'une peluche. C'est en la relançant vers le bas de la bâtisse qu'elle se rendit compte de ce qu'elle venait de faire. Elle venait de se révéler à quiconque lançait la peluche ... Elle arrêta de sourire, elle n'avait pas beaucoup d'amis en général. C'est quand la peluche revint encore une fois qu'elle se dit que l'autre devait avoir aussi peu réfléchi qu'elle. Cette fois-ci elle la conserva.

Prise d'intérêt pour cet inconnu lanceur de doudou, elle approcha du bord du toit. Elle plaça dangereusement la main dans la goutière. Elle se mit à se pencher par delà la limite pour voir quelque chose. Malheureusement il n'y avait plus personne au sol, le jeteur de peluche semblait évaporé. Agathe allait se permettre de souffler un coup pour se féliciter d'être restée discrète quand une tête surgit et vint à la rencontre de la sienne. Elle ne comprit pas ce qui arrivait mais elle sentit les lèvres de ce qui semblait être un garçon s'écraser contre les siennes. Et puis, plus rien. Il était tombé de surprise apparemment.

En rejetant un coup d'oeil par dessus bord, Agathe vit que malgré sa chute de quelques mètres, le jeune homme se releva sans trop de difficulté et beaucoup de rage. Quelque chose qu'elle pouvait garantir, ça ce n'était pas très mortel. Il ne paraissait pas très enthousiaste de leur soudain rapprochement car il lui servit un langage des plus fleuris pour lui demander de descendre. Voulait-il se battre ? Si c'était le cas, elle était prête. Agathe se redressa, prit la bête qui s'averrait être un nounours et sauta du toit pour faire face à ce nouvel ennemi.

Elle lui sourit, ses prunelles devaient légèrement briller dans le noir, elle espérait avoir un aspect assez inquiétant, surtout pour l'espèce de bouille d'ange qui la dévisageait. Le pauvre avait l'air au bord des larmes. Elle lui jeta mollement la peluche à ses pieds et planta son regard dans le sien pour lui dire :

"Je répond au doux nom d'Agathe et je dois t'avouer que je n'aime pas trop me faire insulter."


Spoiler:
 
Premier baiser envolé. [Pv Agathe =3]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Premier baiser envolé. [Pv Agathe =3]
» ELLE avait un baiser long, au goût de fraise
» Estelle et Rudy,sans Jessica(Elle )
» Votre premier baiser ?
» premier baiser échanger... (with kaelyn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Parc d’attractions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page