Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 C'est la vie....

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
C'est la vie.... - Mer 26 Nov 2014 - 9:27
Un type bizarre avec des cheveux rouges, tout ce qu'il y a de pas naturel du tout. Il me regarde, me sourit et me tend une feuille de papier. C'est quoi ça, mon pass à montrer au vieux barbu dont parlait les humains, celui qu'à une clef autour du cou et qui garde les portes du Paradis? Genre j’aurais accès à du repos, moi ? A moins que ce ne soit un récapitulatif de mes méfaits. Ce serait déjà plus logique à mon avis. Quoique, vu la taille de la feuille, cela m'étonnerait, parce dans le genre saloperies et autres conneries, on peut dire que j'en ai cumulé. Ça doit me donner un accès gratuit et direct pour les Enfers tout ça. Remarque, je m'en fous, je connais ce truc-là. Ce n’est pas comme si j'y étais née après tout. Enfin, il ouvre la bouche pour laisser sortir une phrase mielleuse à souhait et s’avance pour sortir avant de se tirer. Et de me planter là. Normal quoi. Dommage, parce que si il cherche à m'impressionner, c'est raté. Enfin bon, comme je suis seule, je regarde le papier et là, un détail tilt. Morte.

"- Mawrr?..."

Putain, ce que j'ai mal au crâne. Forcément, première réaction logique, je vais poser ma main dessus et puis, je cligne des yeux. Attendez deux secondes, c'est quoi cette embrouille? Plus de flingue, plus de cadavres, c'est le jour. Et c'est quoi cet endroit? On dirait un Temple. Genre, depuis quand je mets les pieds dans un lieu de ce type? Et puis, je suis morte, merde. 9 fois en plus. Alors maintenant, c'est fini. Pourquoi je suis encore là? La balle à littéralement traversé mon crâne, je m'en suis personnellement assurée. Alors pourquoi je n’ai rien, à part cette migraine à la con? Nan mais sans déconner, c'est quoi ce merdier?

Je me relève et je m'étire. Bon, au moins, j'ai la chance d'avoir la paix maintenant que l'autre roux avec ses manières de tantouze s'est tiré. Tiens, j'ai toujours son fichu papier d'ailleurs. Je prends le temps de le lire tranquillement, ça pourra toujours servir. Repentie. Comment ça, repentie? Mais je n’ai rien à me faire pardonner, moi! C'est quoi encore cette arnaque? Et puis ils savent tout quoi, genre ils m'ont stalkés toutes mes vie en prime? Mon âge, ma race et même mon prénom. Je manque de devenir mauvaise en le voyant si simplement écrit alors je l'arrache et j'avale ce morceau de la feuille. Personne ne saura. Personne. Enfoirés. Ici, ce sera Nelsha, point final.

Infirmière? Alors là, j'éclate de rire. Nan mais sans rire, ils ont vu ma tronche? Ils savent qui je suis pourtant et puis cette histoire de domaine divin, en fait, ça me gave alors je n'y prête aucune attention. J'observe les lieux. Bon, niveau décoration, on a déjà fait mieux parce que là, ça fait sérieusement rétro. Côté mode, ils ne sont pas à jour ici. Un soupir m'échappe. Comme si j'en avais quelque chose à foutre en plus. Non mais sérieux, me voilà dans un temple, catapultée infirmière par la volonté d'un connard qui visiblement se fait appelé Deus, dans une académie sortit d'on ne sait où alors que je viens de crever à nouveau. J'aurais fini par devenir folle? Remarque, ce n'est pas impossible. Je crois que ça m'arrangerais même au final. Mais je n'y crois pas.

Au fait, ils ont précisés ma race sur leur papier bizarre de tout à l’heure. C'est bien joli mais est-ce que je peux toujours faire mumuse? Ils ont intérêt sinon je sens que je vais faire un carnage. Je ne sais pas qui sont ces ploucs mais déjà qu'ils m'ont forcés à revivre sans me consulter, vaudrait mieux pour eux qu’ils n’aient pas trop fait les cons. Enfin, pour le savoir, y a pas 50 solutions. Alors hop, je me visualise en chat. Et ça marche. Yes!!! Ah, au moins, je vais pouvoir continuer à m'éclater. Bon, d'abord, réussir à m'extirper de mes fringues parce que ça, c'est toujours la galère. Mais je maîtrise depuis le temps alors c'est vite fait. Tiens, y a quelqu'un qu'est là. Depuis quand, j'en sais rien et je m'en tamponne l'oreille avec une babouche. En attendant, je me retourne et le fixe sans vergogne, un sourire sur le visage. Chouette, une première victime. Ça tombe bien, j'ai envie de jouer.

"- T'es qui, toi? Tas un problème? T'as jamais vu un chat qui cause?"

Belle entrée en matière n'est-ce pas? Je me marre intérieurement et j'attends de voir sa réaction. Je sais pas trop où je suis tombée mais finalement, ce n’est pas mon problème. Ça ne me fera pas changer d'un pouce et il en faudra bien plus pour me déstabiliser. Après tout, ce n’est pas comme si je mourrais pour la première fois. Même si j'avoue que bon, ce coup-ci, je ne m'attendais sérieusement pas à rouvrir les yeux, encore moins dans un endroit comme celui-là.
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Mer 26 Nov 2014 - 22:25




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






Encore une journée banale.. Faut dire que lorsqu'il n'y a pas de mission, la vie à l'académie est plutôt ennuyante. Mysto était dans sa chambre depuis le réveil, il essayait de faire passer le temps comme il le pouvait, rêvassant en regardant par la fenêtre, faisant les cent pas dans la chambre mais alors qu'il paraissait s'être écoulé plusieurs heures, l'horloge avançait lentement et en réalité ne c'était passé que une petite heure. Rien ne servait de rester, il disjoncterait plus qu'autre chose. Le jeune homme se mit en tête de sortir mais encore fallait-il savoir où..

Après s'être grillé les quelques neurones qui lui restait, il se souvenu d'un endroit qu'il n'avait pas revisiter depuis son arrivé.., là où tout avait commencé, ce fameux temple. A vrai dire, il ne connaissait pas grand chose de ce monde et s'il voulait avoir quelques réponses à ses questions c'est surement là-bas qu'il pourrait les trouver. C'était donc décidé, l'homme masqué sortit de sa chambre et quitta l'établissement. Il se dirigea vers le temple et, après une quinzaine de minutes de marche, il atteignit son objectif.

Le voilà devant le bâtiment qui l'avait accueilli à son arrivé.. ou plutôt, à sa mort voir même sa résurrection. Bref là où tout avait recommencé à nouveau, sa vie antérieur n'était plus que du passé, ses amis, sa famille, tous les autres.. Plus rien ne comptait pour lui aujourd'hui, la seule envie qu'il avait réellement c'était de profiter de sa nouvelle vie en espérant pouvoir mourir en paix assez vite. Enfin bref, il était là, devant le temple, il avança et monta les marches une par une jusqu'à atteindre la porte d'entrée et de faire intrusion dans le bâtiment. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'endroit était plutôt propre, certes il restait quelques toiles d'araignées et les poutres ne dataient pas d'hier mais malgré ça, il était bien tenu, il ne menaçait pas de s'écrouler de si tôt.

Bon alors, maintenant il fallait trouver les indices. Pas très compliqué à vrai dire puisque les murs étaient remplis de signes bizarre, des dessins, des écris toute sorte de choses incompréhensible par le jeune homme.. Les seuls passages qu'il parvint à déchiffrer étaient des choses qu'ils connaissaient déjà.. C'est comme si, Deus l'empêchait d'en apprendre plus pour le moment, comme si on lui demandait de ne pas se presser et qu'il en apprendrait plus quand l'heure sera venue.

Malgré son acharnement, rien n'y fait il n'arrivait pas à en comprendre plus.. Il longeait le mur pour essayer de trouver un indice mais impossible. Une fois le mur totalement inspecté, avant même qu'il ne se retourne il entendit une voix dans son dos.

"T'es qui, toi? Tas un problème? T'as jamais vu un chat qui cause?"

Un chat qui parle ? A vrai dire, même s'il n'y croyait pas vraiment il savait que ici, tout était possible. Bref, il n'était pas là pour s'occuper d'un animal, il se tourna et ne regarda pas le moindre instant le fameux chat qui lui avait adressé la parole. Il se dirigea vers l'un des autres murs pour tenter d'en apprendre toujours plus. Arrivé à proximité de l'autre mur, des vêtements étaient posé sur le sol. Il les regarda et se demandait ce qu'ils faisaient là.. Pas compliqué à comprendre mais pour un con comme lui... Il en fallait du temps MAIS quelques secondes après avoir buggué, il comprit que le chat était en réalité un humain ! Yeah bien joué ptit ! Il se retourna à nouveau vers le chat et posa son regard froid, traversant son masque et le plongea dans les yeux du chat.

"Dis voir.. Le chat ça a quel goût ?"

Un ton de voix sec et froid tout comme son regard. Il n'était pas sérieux mais la façon de le prononcer laissait à douter. Il s'approcha doucement de l'animal en s'aidant de sa canne comme depuis son arrivé. Cette rencontre promettait d'être... Spécial. Mais souvent, les plus étranges sont ceux qui s'entendent le mieux et pour des êtres étranges, on avait là deux perle. L'un masqué à vie et l'autre, un chat qui parle. Voyons ce que ça donne !







Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Jeu 27 Nov 2014 - 9:39
Non mais je rêve ou quoi? Sérieusement, il ose? Ouais carrément. Il me snobe l'autre Arlequin de Carnaval. Quel manque de savoir vivre, je vous jure. En plus, même derrière son masque à la con, ce crétin à l'air parfaitement paumé. Voilà qui promet. Entre l'autre roux débile qui m'a refilé sa feuille à la mord moi le nœud et Monsieur j'ai le sourire colgate collé sur la tronche, j'aurais pas pu mieux tombé. Ils avaient fait fort quand même en enfer pour me bannir sur Terre durant 8 vies mais là, je crois que le Ciel gagne le pompon. Dans la famille abrutis complets, visiblement, j'avais trouvé des sacrés bons numéros en tout cas.

Ah, il remarque mes fringues. Et en plus, son étude des murs semble ne lui avoir rien appris du tout. Bien fait pour ta gueule connard, ça t'apprendra à me reléguer au second plan. J'espère que tu auras bien perdu ton temps d'ailleurs, ça te ferait les pieds. Enfin, maintenant, il daigne me prêter un minimum d'attention et il se rapproche de moi. Non mais là dégaine qu'il se tape, sérieux, je m'en d'en pouffer de rire. Mais je vais essayer de me tenir correctement, au moins le temps de savoir ce quel type de clown je suis tombée.

"Dis voir.. Le chat ça a quel goût ?"

Je laisse le silence s'installer un instant, juste celui d'hésiter et puis, finalement, j'éclate. D'un rire clair et puissant, profond et contagieux. Et il s'y croit en plus, non c'est trop bon. Ce regard froid, ce ton sec et cette façon de marcher comme s'il se voulait menaçant. Si je n'avais aucune retenue, je me roulerais pas Terre mais bon, je suis une jeune fille de bonne famille quand même. Et surtout, j'ai pas envie de me hérisser le poil pour un débile comme lui.

"- Essaie, le Pingouin, et tu verras bien. Mais t'as intérêt à te lever tôt et à avoir de bonnes dents, c'est un conseil."

Non mais il croyait vraiment me faire peur avec ça? J'ai vu des moules paralytiques plus inquiétantes que lui. En tout cas, il a l'air d'y croire à son petit numéro. Dommage mon vieux, t'es pas tombé sur le bonne personne. Avec moi, il te faudra plus que ça. Que voulez-vous, je suis si parfaite et unique, il ne peut pas test, c'est tout. Mais ce qui est drôle, c'est cette illusion qu'il a qu'il pourrait y arriver. Voilà un jouet qui va me plaire. Mawrr.

"- Quand t'auras fini de papouiller les murs, tu me feras signe. Pas que je m'ennuie mais bon, perso, j'ai mieux à faire que de te regarder chercher un truc qui visiblement existe pas. Alors rends-toi utile au moins. Genre, dis-moi ce que je fous ici?"

Un ravissant sourire remplit de malice et de jeu. Oh oui, je ne compte le lâcher. Je n'ai pas bronché mais tout mon corps est prêt à réagir à la moindre seconde, au moindre geste suspect. Je balance la queue tranquillement, les moustaches frémissantes tandis que j'observe Charlie Chaplin devant moi. Je lui piquerais bien sa canne, tiens. Juste pour voir s'il sait se déplacer sans.
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Jeu 27 Nov 2014 - 20:37




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






On dirait bien que tous les deux avaient de l'humour.. Faut avouer que leur humour est bien pourris comme il faut mais au moins ils en ont un minimum. Le chat n'avait pas l'air de l'apprécier, ou plutôt ne pas apprécier son caractère. Mais pour lui c'était plutôt mission accomplie. Il n'était pas du genre à être sérieux une seule seconde sauf bien sur dans les cas extrêmes comme les combats.. Mais en dehors, il ne peut s'empêcher de faire l'idiot.. Son air sérieux et froid n'était autre qu'un jeu, il voulait juste s'amuser avec ce chat qui rentrait dans son jeu d'ailleurs. D'ailleurs, après sa blague de merde, un silence régna pendant quelques instants.. Puis voilà qu'elle se mit à éclater de rire. L'humour du jeune homme lui avait-il plu ? Mysto lui tentait de ne pas rire et de garder son air méchant et sérieux même si cela devenait de plus en plus difficile.

" Essaie, le Pingouin, et tu verras bien. Mais t'as intérêt à te lever tôt et à avoir de bonnes dents, c'est un conseil. "


La.. s'en était de trop faut pas déconner non plus ! Certes il avait réussit à retenir son rire depuis tout à l'heure mais la réponse de la jeune chatte le fit exploser de rire à son tour. Un rire sombre, non pas qu'il soit de mauvaise humeur mais c'était sa façon de rigoler depuis toujours. A peine voulait-il lui répondre que le chat reprit.

" Quand t'auras fini de papouiller les murs, tu me feras signe. Pas que je m'ennuie mais bon, perso, j'ai mieux à faire que de te regarder chercher un truc qui visiblement existe pas. Alors rends-toi utile au moins. Genre, dis-moi ce que je fous ici? "

Voilà maintenant qu'elle lui souriait.. Un sourire de chat mais quand même un sourire. Alors, elle voulait avoir des informations sur sa présence dans un endroit pareil ? Et sinon la politesse elle l'a oubliée dans l'autre monde ou ça se passe comment ?

" T'es morte. Si tu veux en savoir plus commence par te présenter au lieu de faire la rebelle. "

En réalité, Mysto ne l'appréciait vraiment pas. Du moins pour le moment mais bizarrement, il appréciait sa façon d'être ! Je sais c'est con mais il aimerait bien avoir ce chat à ses côtés tous les jours, il savait qu'il ne pourrait pas s'ennuyer avec une saloperie pareil. Et puis la seule personne qui peut connaitre au mieux le jeune homme masqué est son pire ennemie alors pourquoi pas accélérer les choses et faire de ce chat, la person.. l'animal qu'il déteste le plus au monde et qu'il voudrait voir mort à ses pieds. L'homme masqué continua de s'approcher de la boule de poil et s'arrêta devant elle.

" Je sais pas ce que tu cherches mais je tu devrais, pour le premier jour essayer de te faire petite pour comprendre ce qu'il t'arrive non ? Ranger tes crocs et tes pics le temps que je t'explique ce qu'il se passe puis après si tu veux, je te découpe en morceaux que je donnerais au cuisinier pour faire un plat spécial. ça te va ? "

Un nouveau rire, assez court échappa de son masque. Mysto retourna vers les murs, chercher à nouveau les informations qu'il était venu cherché en attendant de connaitre la réponse et les intentions de cette chose insignifiante dans son dos.







Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Ven 28 Nov 2014 - 9:31
" T'es morte. Si tu veux en savoir plus commence par te présenter au lieu de faire la rebelle. "

Moi, morte? Nan, sans déconner! T'en as pas d'autres des évidences de ce genre là? Franchement, dans la famille crétin, je crois que celui-là, si c'est le Roi, c'est au moins le fou. C'est vrai quoi, je me suis faite sauter la cervelle à bout portant alors j'avoue que je ne m'y attendais pas du tout à celle-là. Oh mon Dieu, je suis morte. Quelle horreur, je suis trop jeune, trop belle, trop parfaite pour que cela m'arrive à moi. Ouin, je ne méritais pas ça. Et blablabla.... Ah, ce que j'aime me taper des délires toute seule.

Oui, je m'égare un peu mais si c'est ce à quoi il s'attend de ma part, il peut toujours aller voir ailleurs si j'y suis. Me présenter? Ça pourrait être une idée ais franchement, pas envie. Surtout pas à un imbécile dans son genre. Et puis, je ne fais pas ma rebelle, je suis une rebelle, je l'ai toujours été, de tous les temps. Et puis, il ne crois pas si bien dire. Certaines filles sont simplement belles. Moi, je suis re-belle. Et oui public, lancez-moi vos fleurs. Je sais, je le vaux bien.

"- Je savais déjà que j'étais irrésistible, mais merci de me le rappeler, Joker. Et pour toi, Nelsha fera l'affaire."

Voilà, maintenant il aura un nom à coller sur ma tronche. Franchement, j'ai pas besoin du sien perso, je préfère de loin mon imagination débordante de surnoms à la cons à lui coller sur son masque pourri selon mon humeur du jour et du moment. En attendant, monsieur sourire jusqu'aux oreilles continue de s'avancer avant de s'arrêter. La cane doit plus le supporter assez pour qu'il aligne deux as supplémentaires. Pauvre petit vieux.

" Je sais pas ce que tu cherches mais je tu devrais, pour le premier jour essayer de te faire petite pour comprendre ce qu'il t'arrive non ? Ranger tes crocs et tes pics le temps que je t'explique ce qu'il se passe puis après si tu veux, je te découpe en morceaux que je donnerais au cuisinier pour faire un plat spécial. ça te va ? "

Oh, mais c'est qu'il serait déjà tombé dans le panneau? Mais qu'il essaie de garder le contrôle en même temps. Comme c'est chou. Allez, débat toi mon cœur, fais-moi ce plaisir. Parce que tu pourras tenter ce que tu veux, tu ne m'arrives pas à la cheville. Regarde un peu, ça c'est de l'art.

"- Niveau taille, je suis déjà bien plus petite que toi donc ça, c'est réglé.
Ce qui m'arrive, c'est pas une nouveauté, j'ai ressuscité. Contrairement à vous, pauvres créatures fragiles et créations inachevées de je ne sais quelle divinité, j'ai de la matière grise dont je sais me servir.
Et enfin, vu à quel point tu as l'air absorbé par tes recherches archéologiques, t'as franchement l'air plus paumé que moi. Alors toi, capable de m'expliquer quoi que ce soit, j'en doute plus que sérieusement."


Tiens, avale et digère ça mon chéri, que je puisse continuer à m'amuser un peu avec toi. Je n'ai même pas relever son détail avec le Chef cuisinier, ça n'en vaux pas la peine. C'est pas mon problème s'il fait une obsession sur la bouffe. Sans doute à cause de son masque débile. pour manger, ça doit être pratique tiens ça. Je m'étire un grand coup, profitant qu'il soit reparti à ses affaires avant de sauter avec grâce et agilité sur le dessus d'un des bancs présents. Ce sera moins froid que le sol.

"- Ce que je cherche? Rien. Juste de quoi m'amuser. Visiblement, je fais même trop peur à la Mort puisqu'elle ne veut  toujours pas de moi alors va bien falloir que je trouve de quoi m'occuper en attendant."
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Sam 29 Nov 2014 - 20:28




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






Elle était vraiment chiante hein.. Elle demande ce qu'elle faisait ici, et une fois qu'on lui répond voilà qu'elle agresse de nouveau l'homme masqué. Ceci dit, il est vrai qu'il était assez évident de comprendre que l'on est mort une fois ici..

" Je savais déjà que j'étais irrésistible, mais merci de me le rappeler, Joker. Et pour toi, Nelsha fera l'affaire."


Ah .. En plus de ça, elle aimait les jeux de mots n'est-ce pas ? Une gamine, en plus d'être chiante, elle a le mentale d'une enfant de dix ans et le caractère d'une adolescente en pleine crise d'ado.. Heureusement, Mysto n'était avec elle que pour un court instant car, une fois les recherches terminés, il comptait bel et bien se barrer et surement pas rester aux côtés de ce chat maudit. Enfin, son nom était donc Nelsha, c'était déjà ça, malgré ce qu'elle essaye de faire croire elle doit surement avoir un bon fond.

" Je sais pas ce que tu cherches mais je tu devrais, pour le premier jour essayer de te faire petite pour comprendre ce qu'il t'arrive non ? Ranger tes crocs et tes pics le temps que je t'explique ce qu'il se passe puis après si tu veux, je te découpe en morceaux que je donnerais au cuisinier pour faire un plat spécial. ça te va ? "

A peine il avait finit sa phrase qu'elle lui répondit aussitôt.

" Niveau taille, je suis déjà bien plus petite que toi donc ça, c'est réglé.
Ce qui m'arrive, c'est pas une nouveauté, j'ai ressuscité. Contrairement à vous, pauvres créatures fragiles et créations inachevées de je ne sais quelle divinité, j'ai de la matière grise dont je sais me servir.
Et enfin, vu à quel point tu as l'air absorbé par tes recherches archéologiques, t'as franchement l'air plus paumé que moi. Alors toi, capable de m'expliquer quoi que ce soit, j'en doute plus que sérieusement."


Bon, au final je retire ce que j'ai dit, son fond est tout aussi pourrit que son comportement.. Son éducation laissait à désirer. Remettre ça sur le dos des parents n'est pas la bonne chose à faire donc, on pourrait penser qu'elle joue la rebelle seulement pour cacher certaines choses. C'était souvent le comportement des personnes qui souffrent en silence. Mais il faut dire que cette jeune chatte était un vrai sniper, à la moindre occasion, elle balançait un pic, quelque chose pour avoir le dernier mot ou enfoncer son interlocuteur. Ses clashs importaient très peu Mysto, à chaque pics il sortait un petit rire sombre de quelques secondes, sans lui donner trop d'importance car au final, c'est ce qu'elle recherchait.

Le jeune homme masqué retourna donc à ses recherches. Il posa sa canne contre le mur et posa ses mains sur les dessins et écritures qu'il y avait sur la paroi. Impossible de ressentir quoi que ce soit, fallait-il vraiment découvrir les choses plus tard ? Il était réellement impossible d'en savoir plus ? Ou bien fallait-il déjà découvrir quelque chose ou encore comprendre quelque chose avant de pouvoir en savoir plus ? Qui sait .. Et en plus de ça, avec un engin pareille qui ne la boucle pareil à côté de soit c'était pas vraiment le meilleur moyen pour se concentrer.


" Ce que je cherche? Rien. Juste de quoi m'amuser. Visiblement, je fais même trop peur à la Mort puisqu'elle ne veut  toujours pas de moi alors va bien falloir que je trouve de quoi m'occuper en attendant."


Encore de jolies conneries.. Faire peur à la mort ? C'est sur, une chieuse pareille, même la Mort n'en voudrait pas. Un rire moqueur se fit entendre, Mysto ne répondit cependant pas au chat et se tourna à nouveau vers elle en la regardant. S'amuser ? A vrai dire, le jeune homme avait un peu le même but, il n'avait pas vraiment d'objectif depuis son arrivée à part aujourd'hui où, à cause de l'ennuie avait essayé de trouver des réponses sur cette endroit et ce fameux Deus. Une idée lui traversa l'esprit, va savoir pourquoi mais, pendant un court instant il se dit que lui et la chatte pourrait s'amuser à longueur de journée en se battant verbalement.. Mais ça reviendrait à se la trimballer partout. Hors de question, son idée était déjà loin, il ne savait pas pourquoi il venait de penser à une chose aussi con mais il avait déjà chasser l'idée de son esprit.

" T'amuser ? Et bien, amuses toi bien. J'suis pas là pour m'occuper de gamins dans ton genre. Y a plein de monde à emmerder, tu verras c'est fun, moi j'ai pas envie d'écouter tes conneries encore et encore. Si t'a rien à demander j'y vais, j'ai fini ce que j'avais à faire ici. "


Il récupéra sa canne et, s'appuyant sur celle-ci se dirigea vers la porte du temple. Une fois devant, il s'arrêta et reprit une dernière chose.

" Il parait qu'une fois arrivé ici, la première personne que l'on rencontre est importante.. Et qu'elle devient une des personnes les plus proches. Mais au final, je vois que c'est pas toujours vrai. J'espère ne jamais recroiser une chieuse pareille. "

Un petit rire sortit de son masque à nouveau, malgré ses dires, un sourire était apparue en dessous de son visage masqué. Pourquoi ? A vrai dire, c'était la première fois, sauf pendant les combats, qu'il c'était amusé avec une personne. Bizarre non ?





Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Sam 29 Nov 2014 - 21:00
" T'amuser ? Et bien, amuses toi bien. J'suis pas là pour m'occuper de gamins dans ton genre. Y a plein de monde à emmerder, tu verras c'est fun, moi j'ai pas envie d'écouter tes conneries encore et encore. Si t'a rien à demander j'y vais, j'ai fini ce que j'avais à faire ici. "

Moi, une gamine? Mais il est vraiment désespérément con celui-là, c'est pas croyable. Enfin, si ça lui fait plaisir de se croire au-dessus de tout le monde, et bien qu'il demeure dans son ego-trip. parce que lorsque j'en aurais fini avec lui, il le regrettera amèrement. Oh oui, j'en ai le poil qui se hérisse tout seul d'avance. j'adore cette sensation. Il ne le sait pas encore mais il a déjà perdu, chaque tentative qu'il fera sera vouée à l'échec comme la précédente et moi, je garderais inlassablement la main-mise sur cette partie déjà entamée. Tu ne veux pas jouer? Mais mon cher petit clown, tu es déjà en plein dedans, et en bien sale posture, crois-en mon expérience. Mwrrr....

Enfin, visiblement, il a bel et bien terminé avec ses fouilles paléontologiques. Mais putain, il ressemble vraiment à un petit vieux avec sa cane, c'est lamentable. En même temps, je suis certaine que je pourrais également profiter de cette faille-là. Oh oui, en voilà une idée géniale de plus. Ah, si elle ne venait pas de moi, je m'embrasserais pour la peine. Mais trêve de balivernes. Monsieur à décidé de sortir, qu'il dégage. J'ai pas besoin d'un tel couillon dans mes pattes de toute façon. Mais le voilà qui s'arrête devant la porte.

" Il parait qu'une fois arrivé ici, la première personne que l'on rencontre est importante.. Et qu'elle devient une des personnes les plus proches. Mais au final, je vois que c'est pas toujours vrai. J'espère ne jamais recroiser une chieuse pareille. "

Ah ouais, vraiment? Eh bien, contrairement à toi, cette idée me ravit. Parce que tomber sur pigeon dans ton genre pour mon arrivée ici, j'aurais pas pu rêver mieux. Je crois que je l'ai trouvé, mon futur jouet de prédilection. Dommage, je ne pourrais jamais profiter de ses mimiques de peur, de lassitude ou autre. Mais je suis certaine que je trouverais de quoi compenser ce léger défaut. L'imagination, ce n'est pas ce qu'il me manque.

"- En même temps, pour le moment, tu as rencontré un chat. Un chat n'est pas une personne. Donc, ton proverbe ne s'y applique pas. Tu en as de la chance, te voilà libéré de ce poids atroce qu'aurait été celui de ma compagnie ad vitam aeternam. Et comme ça, moi non plus je n'aurais aucune obligation à ton égard, ce qui m'arrange au plus haut point."

Tout en parlant, je m'approche de lui, sautant de dossier de banc en dossier de banc, avec légèreté, agilité et délicatesse. Je me remet au sol pour m'arrêter à distance de cane plus un mètre. Je suis pas débile non plus, je prends mes précautions. Mais tout mon être suinte la malveillance et le coup fourré. Sauf que personne ne sait lire et décrypter le chat. Alors je m'éclate. Je ronronne même un peu en souriant presque sauvagement. Mon petit gars, tu ne vas pas t'en tirer aussi facilement, crois-moi.

"- Sur ce, il ne me reste qu'à te souhaiter une bonne éternité."

Un clin d'oeil aussi aguicheur que mesquin et déjà, me voilà redevenue humaine, lui serrant la main. Evidemment, je suis parfaitement nue, les chats n'ont que faire de s'ennuyer à se vêtir. Une bonne fourrure vaut tous les manteau du monde. Mais revenons-en à nos moutons. Enfin plutôt, à mon pigeon en l’occurrence.

"- Oups. Aurais-je oublier de préciser ce détail? En fait, tu seras bel et bien obligé de me supporter et pas plus tard que tout de suite...."

Car oui, nous nous trouvons devant l'entrée du Temple, porte ouverte, donnant sur le reste de leur Académie à la con. Alors le premier qui passe verra un jeune homme tenant une pauvre femme nue près de lui. Bonjour la réputation que je vais lui coller. Alors, comment tu vas réagir à ça, mon poulet? Fais-moi rire, allez.
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Sam 29 Nov 2014 - 22:42




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






Enfin.. Enfin il pouvait se barrer et ne plus jamais entendre parler de cette gamine qui, en quelques minutes lui avait déjà bien prit la tête. C'est rare, d'habitude les gens sont saoulés par Mysto mais la, pour la première fois depuis son arrivé, c'était le jeune homme qui était saoulé par une personne qui avait le même caractère que lui mais en dix fois pire. Juste pour ça, Mysto la respectait, il savait qu'elle était forte, niveau casse bonbon il n'avait pas connue mieux.. Ou pire tout dépend de comment on voit la chose. Mais.. Une merde ne vient jamais sans une autre hein ? La première merde qui lui était tombé dessus était de la rencontrer et la seconde.. De ne pas pouvoir partir peut-être ? Mais non pas possible, il était juste devant l'entrée, comment elle pouvait l'empêcher de partir ? Peut importe ses mots, rien ne pourrait le retenir.. Du moins c'est ce qu'il pensait.

" En même temps, pour le moment, tu as rencontré un chat. Un chat n'est pas une personne. Donc, ton proverbe ne s'y applique pas. Tu en as de la chance, te voilà libéré de ce poids atroce qu'aurait été celui de ma compagnie ad vitam aeternam. Et comme ça, moi non plus je n'aurais aucune obligation à ton égard, ce qui m'arrange au plus haut point."

C'est vrai, après tout ce n'est qu'un animal. Mais Mysto se souvenait toujours des vêtements qu'il y avait sur le sol. Elle n'était pas seulement un chat, c'est aussi une humaine. Surement une gamine d'ailleurs. Elle avançait, se rapprochant de Mysto qui lui donnait le dos. L'entendant s'avancer, il se tourna et la fixa. Elle c'était arrêter, un peu plus loin.. Pourquoi ? Aucune idée mais, le jeune homme appréciait l'initiative, il ne voulait pas entrer en contact avec elle.. Déjà que juste par la parole elle les lui brises mais si en plus, ça devenait physique.. Il se suiciderait surement ou alors.. Il courait en pleurant qui sait. Un sourire apparut sur la gueule de la chatte.. Qu'est ce qu'elle préparait encore ?

" Sur ce, il ne me reste qu'à te souhaiter une bonne éternité."

Ouf.. Elle voulait simplement lui faire ses adieux.. Bon au moins, la politesse, même si ce n'est pas son point fort, elle connaissait le minimum.

" Merci, à toi au.. "

Un clin d’œil, à peine le temps de finir sa phrase que voilà qu'il tenait sa main. Hein ? Une main ? A qui ? Devant le jeune homme masqué se trouvait désormais une jeune fille, nue qui lui serrait la main devant le temple.

" Oups. Aurais-je oublier de préciser ce détail? En fait, tu seras bel et bien obligé de me supporter et pas plus tard que tout de suite...."

Sérieusement.. Il savait bien que c'était trop beau pour être vrai. Quand allait-il pouvoir se débarrasser de ce poids ? Il ne le savait pas mais pour le moment la seule envie qui l'animait était de se barrer au plus vite ! Elle est sérieuse ? Nue comme ça, les gens pourraient prendre Mysto pour le plus gros pervers ! Il fallait à tout prix qu'il se décolle d'elle. Déjà que beaucoup le prenait pour un psychopathe à cause de son masque et que très peu de personne n'osaient s'en approcher alors si en plus ils le prennent pour un pervers qui ne cherche qu'à violer les filles avant de les tuer... Il risquerait le bannissement si ça venait à se savoir ! Une main sur la canne, l'autre tenant celle de la jeune fille il recula un peu mais Nelsha ne lâchait pas la main.

" Lâche moi ! Et franchement, t'aurais pu prévenir et éviter de faire ça devant moi ! "

Il tourna la tête sur le côté pour ne pas voir son corps et aperçut une bande d'élèves qui approchaient. La panique commençait à se faire ressentir. Il agrippa la jeune fille en essayant de toucher le moins possible ses formes et entra de nouveau dans le temple, se cachant ainsi derrière un mur et repoussa la jeune fille.

" Bon ! C'est bon maintenant.. T'es vêtements son là bas alors habille toi et moi j'te dis à jamais ! "

Il était prêt à partir mais au moment de bouger, il se rendit compte qu'il n'avait plus sa canne. Mais où était elle ?! Surement tombée lorsqu'il s'était caché. Il voulait la récupérer mais, le corps de la demoiselle était toujours devant lui, au moindre mouvement il risquerait de coller sa peau à celle de la jeune fille.. Ce qui pourrait le foutre dans une merde encore plus grosse que la situation présente.






Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 9:46
" Merci, à toi au.. "

Oh, mais c'est qu'il y a vraiment cru ce petit. Qu'il est chou. En même temps, je sais pertinemment que je suis une actrice hors pair, il n'avait pas besoin de me le rappeler mais avouez que c'est jouissif quand même, de toujours tout réussir exactement comme vous le voulez. Ah, que voulez-vous, on est doué ou on ne l'est pas et moi, je suis la meilleure dans bon nombre de domaines. Mais je vous laisserais les découvrir davantage un autre jour, je ne voudrais pas vous gâcher la surprise non plus. Il faut savoir ménager un brin de suspens pour garder ses effets toujours au top, non?

Enfin, toujours est-il qu'il a beau avoir un masque, je sais parfaitement lire les reste des expressions de son corps. Et si son faciès de porcelaine sourit bêtement, lui, il est loin de s'amuser, croyez-en mon expérience millénaire. Je sens sa stupéfaction, limite si je peux entendre ses neurones se mettre à tourner à vive allure dans sa cervelle de moineau. Et moi, je reste là, tout à fait à mon aise. Ça y est, il a réussi à connecter ce qui lui sert de matière grise et il me fait reculer en direction du Temple. Ce que les Humains peuvent être prévisibles.

" Lâche moi ! Et franchement, t'aurais pu prévenir et éviter de faire ça devant moi ! "

"- Je ne fais qu'être polie, voyons. Avoue que pour serrer la main de quelqu'un, être un chat est loin d'être pratique. Alors il faut bien que je pare à ce genre de problème. "

Moi, me moquer? Non, je n'oserais pas une seule seconde. Même si je prends un malin plaisir à lui démontrer que finalement, s'il se retrouve dans cette situation, c'est en partie sa faute. Ouh, la vilaine fille que je suis. Mawrr. Et le ire, j'ai que je lui répond avec tout le naturel du monde. Je suis simplement logique et polie dans ma réaction, même si je sais parfaitement que mon but n'est autre que de le faire tourner en bourrique de mon mieux. Et visiblement, cela fonctionne même au-delà de mes espérances.

" Bon ! C'est bon maintenant.. T'es vêtements son là bas alors habille toi et moi j'te dis à jamais ! "

Oh, pauvre petite chose. Ça voulait jouer aux durs mais dès qu'une toute petite interférence se glisse dans votre plan, ça fuit la queue entre les jambes. C'est juste trop bon. J'adore. Enfin, je recule un peu, comme si je faisais mine de me rendre vers mes affaires. Je les récupère et les plie avant de les poser sur un banc proche de nous. Ne croit pas ton calvaire terminé aussi facilement, mon cœur. Tu es ma proie, et je compte bien te garder encore un moment piégé dans ma toile.

"- Désolée, mais après réflexion, je me trouve très bien comme ça. Alors tu devras attendre un peu. Ou bien encore, m'habiller de force si tu tiens vraiment à sortir d'ici. Mais tu ne dois pas être si pressé que ça. EN plus, il y a un mur que tu n'as as épluché là-bas au fond."

Oui, je me fous de sa gueule, ouvertement, me pavanant en tenue d'Eve dans un lieu du Seigneur. Et bah, divinité ou pas, j'en ai rien à foutre. Je fais ce que je veux, ou je veux, quand je veux. Nan mais sans blague, comme si j'allais devenir une petite fille sage juste pour leur faire plaisir. Je suis une repentie, c'est marquée. Alors autant que je continue mes conneries. Comme ça, j'aurais des raisons de me repentir. Enfin, peut-être. Un jour...

Evidemment, l'autre semble complètement paumé. J'adore le contraste entre ce masque hilare et ce corps traduisant tout son malaise. Finalement, ça lui va plutôt bien. Oui, je deviens vite fan de mes jouets préférés, c'est sans doute ma plus grande faiblesse. Mais chut, gardez ça pour vous. Et il ne bouge toujours pas. Serait-ce à cause de la disparition de sa cane? Enfin, disparition est un bien grand mot.

"- On dirait que tu cherches quelque chose. Ce ne serait pas ça, par hasard?"

Oui, il semblerait bien que ce soit moi qui l'ait récupérée par erreur. Je m'amuse à l'utiliser comme bâton de majorette, avec doigté et aisance, avant de la faire jouer doucement ente mes doigts. Alors, dis-moi tout. Que représente cet objet à tes yeux, que je sache quoi en tiré pour mieux m'en servir contre toi.

"- Très jolie cane au passage. C'est trop aimable de me la prêter."
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 15:13




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






Elle n'était vraiment pas prête à lâcher le jeune Mysto.. Bon, pour le moment même s'il était totalement saoulé par cette jeune demoiselle, il arrivait à ne pas péter un plomb.. Du moins pour l'instant. Elle le faisait exprès, c'était une évidence. La jeune homme masqué l'avait remarqué et savait très bien qu'il ne pourrait pas s'en débarrasser aussi facilement.

" Je ne fais qu'être polie, voyons. Avoue que pour serrer la main de quelqu'un, être un chat est loin d'être pratique. Alors il faut bien que je pare à ce genre de problème. "


Polie ? Mon cul ouai ! Depuis le début elle ne fait que lancer des pics, se foutre de sa gueule et avec cette phrase, loin d'être polie elle ne faisait que l'enfoncer encore plus en tentant de le mettre mal à l'aise. Mais pour le moment, Mysto restait calme, s'énerver ne ferait qu'empirer les choses, elle ne cherche que ça d'ailleurs car une fois énervé il tomberait encore plus facilement dans ses pièges à la con.. Il fallait à tout prix qu'il garde son calme sans quoi, il ne pourrait jamais se barrer.

Elle partie en direction de ses vêtements. Elle allait surement se revêtir.. Bon c'est déjà ça, au moins il pourrait sortir sans qu'on le prenne pour un pervers. Sauf qu'une fois les vêtements en mains, elle les plias et les déposa sur un banc.. Qu'est ce que ..?


" Désolée, mais après réflexion, je me trouve très bien comme ça. Alors tu devras attendre un peu. Ou bien encore, m'habiller de force si tu tiens vraiment à sortir d'ici. Mais tu ne dois pas être si pressé que ça. EN plus, il y a un mur que tu n'as as épluché là-bas au fond."

Vous voulez savoir ? En vérité il n'était même pas étonné. A force de le faire chier, il avait prit l'habitude de ce genre de réaction de la part de la jeune fille. L'habiller de force ? On gardera cette solution en dernier recourt.. Il ne voulait la toucher que dans un cas critique mais tant qu'il peut éviter son corps il le ferait. Car une fois son corps toucher, le chantage pourrait faire son apparition et là, elle pourrait se servir de lui jusqu'à sa mort et plus encore ! Pour ce qui est du mur, il ne fit pas attention, après tout il savait bien qu'il devait attendre le moment venu pour avoir les informations qu'il recherchait et donc que ça ne servirait strictement à rien de retourner vers ce mur.

Pour le moment, il fallait déjà récupérer la canne. Mysto retourna vers la porte du temple et cherche du regard, sa canne sur le sol.. Après un coup d’œil rapide, il remarqua qu'elle n'était pas là.. Un soupire, frottement de tête puis, il se tourna de nouveau vers Nelsha. Il savait bien que c'était elle qui l'avait.. Après tout, elle était ici pour le faire chier et louper une occasion pareil serait impensable pour elle.


" On dirait que tu cherches quelque chose. Ce ne serait pas ça, par hasard?"

La voilà, la canne se trouvait dans les mains de la jeune fille.. Elle jouait avec, souriant pour tenter d'énerver le jeune homme surement. Un nouveau soupire. Mysto la regardait sans broncher.

" Très jolie cane au passage. C'est trop aimable de me la prêter."


Il s'approcha alors d'elle.. Sans se dépêcher, il savait très bien qu'il allait la récupérer. Comment ? C'est simple. Elle continuait de jouer avec, faisant des figures à l'aide de ses mains. Elle était tellement concentrer sur le jeune masqué qu'elle ne devait surement pas remarquer qu'elle n'était pas du tout équilibrer, pour une canne, elle a son poids équilibré d'une tout autre façon. Voilà, ce qui devait arriver arriva, alors qu'elle jouait avec, la canne tourna un peu trop et.. Coupé. Heureusement, ce n'était pas profond, la canne prit alors son apparence réelle et tomba au sol. Elle c'était transformée en un katana.. L'apparence de la canne n'était qu'une simple illusion, qui, une fois coupé avec celle-ci reprend sa forme principale. Sans attendre, il récupéra son arme et s'approcha de la jeune fille.

" Ah lala.. Une vraie gamine n'est ce pas ? Montre. "


Il prit son bras et regarda sa main.. Rien de grave, une petite coupure au niveau de la main, elle devrait cicatriser dans à peine deux heures. En attendant, il fallait bander la blessure mais ce n'était surement pas le problème de Mysto.

" Bon, ta cherché alors débrouille toi pour bander la blessure et rhabille toi. "

Il pensait qu'après ce qui venait de se passer, elle le laisserait surement partir mais, une intuition lui laissait croire le contraire.. Que va t-il se passer cette fois ?






Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 16:07
Alors, premier détail qui m'interpelle: il ne se jette pas sur moi pour récupérer son bien. Et puis, pas de cris non plus ni aucune autre forme de panique de sa part. Donc, il y a forcément quelque chose au sujet de cette cane que j'ignore. Parfait, voilà un défi qu j'apprécie. Parce que je le vois bien avancer vers moi tranquillement mais je ne compte pas lui rendre son joujou tout de suite. Certes il a un équilibre un peu particulier mais au fond, ça m'est bien égale. Moi, du moment que ça me permet de l'enquiquiner, je prends.

Et puis, alors que je m'amusais à faire une nouvelle figure avec la canne, la sensation de coupure se fait ressentir. Nette et claire. Oh non, je n'ai pas mal, loin de là mais cela me surprend assez pour que j'en rate ma réception suivante et finisse par lâcher l'objet de mon jeu précédent. Et alors qu'elle touchait le sol, la voilà qui changeait d'apparence, laissant apparaître une lame. Un katana pour être précis. Et un plutôt joli, parole de connaisseuse. Mais déjà, The Mask l'avait récupéré. Mince, j'aurais bien voulu faire encore un peu mumuse avec.

" Ah lala.. Une vraie gamine n'est ce pas ? Montre. "

"- Je croyais que tu n'avais qu'une envie, c'était que je disparaisse? Alors ce n'est pas en me blessant ni en faisant d'être touché par le résultat de ton erreur que tu vas y arriver. Parce que tout ça, c'est ta faute, d'abord."

Le pire, c'est que j'ai raison. S'il m'avait prévenu, je ne me serais pas couper. Non, il a préféré me laisser me blesser. Alors même ce simple détail, je pourrais l'utiliser contre lui, un d ces jours. Car j'ai la mémoire nécessaire pour cela. Je fais la moue, lui tendant mon bras pour qu'il examine le résultat de son méfait par correspondance avant qu'il ne me rende ma main entaillée de façon de profonde certes mais nécessitant un minimum de soin.

" Bon, ta cherché alors débrouille toi pour bander la blessure et rhabille toi. "

"- Rassure-toi, je n'attendais aucune aide de ta part. Les Humains, vous êtes tous pareils et puis, on est jamais mieux servi que par soi-même."

Je me déplace vers mes vêtements et hésite une seconde. La jupe ou le corsage? Va pour le corsage, histoire de garder de la ressource pour plus tard, s'il recommence. Je saisi mon haut, mord dedans et en arrache un longue bande de tissu immaculé. Oui, j'ai purement et simplement détruit un haut hors de prix juste pour le faire chier. Parce que résultat, dans son état actuel, il sera inmettable. Ce sera donc à lui de me trouver un t-shirt de substitution, ou de me prêter sa ravissante veste rouge.

J'enroule la bande autour de ma plaie avec des gestes précis et sûrs, sans me soucier des états d'âme de ma proie du moment. Et je ne l'écoute toujours as car je ne me suis toujours pas habillée. En tout cas, cette canne/katana, elle m'intéresse drôlement. Très pratique le coup de l'illusion. Je me demande si je serais capable de faire un truc pareil.

"- C'est toi qui as le pouvoir de changer l'apparence de cet objet? Ou cela vient d'ailleurs. non pas que je doute de tes capacités mais je trouve cela très intriguant."

Je me rapproche de lui, histoire de lui rappeler que c'est lui qui est en mauvaise posture. En plus, je suis blessée en plus d'être nue, et lui armé. Le pied que je rendrais à ce que quelqu'un entre dans le Temple en cet instant. Mais non, je veux profiter encore un peu de lui. Alors, en passant à côté de mes affaires, je laisse nonchalamment glisser au sol ma feuille divine, sur laquelle est marquée en gros que mon domaine divin est celui du Corps Humain. Donc, que cette égratignure à la main ne sert que de prétexte supplémentaire pour le faire marcher.
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 19:20




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






Le katana récupéré, la gamine blessée, il ne reste plus qu'un objectif.. Se barrer ! M'enfin, ça n'allait pas être aussi simple car pour le moment, toutes les tentatives ont échouées. Pour le moment il fallait s'assurer que la blessure n'était pas très grave.

" Je croyais que tu n'avais qu'une envie, c'était que je disparaisse? Alors ce n'est pas en me blessant ni en faisant d'être touché par le résultat de ton erreur que tu vas y arriver. Parce que tout ça, c'est ta faute, d'abord."

Aucune réponse de la part du jeune homme. De toute façon la seule chose qu'elle savait faire c'était prendre les gens pour des cons et rejeter la faute sur eux. Il savait très bien que lui tenir tête ne servirait strictement à rien puisqu'elle nierait et garderait sa position jusqu'à ce qu'elle est gagnée la prise de tête. Comme il l'avait déjà dit, c'est bel et bien le comportement d'une gamine. Elle c'est blessée et c'est de la faute de Mysto ? Le vol, c'est mal, si elle s'occupait de ses affaires plutôt que s'occuper à chourave les biens des autres. Bien fait pour elle, ça lui apprendra !

" Rassure-toi, je n'attendais aucune aide de ta part. Les Humains, vous êtes tous pareils et puis, on est jamais mieux servi que par soi-même."

Et bien au moins, ils sont d'accord sur ce point, elle n'attendait aucune aide et il ne comptait pas l'aider de toute façon. Et puis, les humains sont tous les mêmes ? C'est bien vrai, mais elle aussi a le même comportement qu'un humain ou plus particulièrement celui d'une enfant pourrie gâtée. Mais encore une fois, il ne releva ce qu'elle venait de dire.. Il n'avait pas l'intention de rentrer à nouveau dans son jeu, elle devra trouver quelqu'un d'autre pour ça.

Elle retourna vers ses vêtements et arracha un bout de son haut et banda sa blessure avec.. Mysto savait très bien qu'il devrait lui trouvé un nouveau haut le temps qu'elle rentre à .. Heu.. Bah, là où elle veut aller. Après tout, il ne savait pas où elle allait aller mais il espérait juste une chose c'est qu'elle n'aille pas aussi à l'académie.. Il sentait bien qu'elle serait capable de venir lui briser les burnes du matin au soir et ce, tous les jours sans jamais s'arrêter ! Il pensait déjà au suicide si cela devait arriver. Héhé, l'arroseur arrosé hein ? Celui qui aime, d'habitude faire chier son monde se retrouve dans le cas contraire ! N'empêche qu'en y repensant, ils pourraient pousser les gens aux suicides si ils s'y mettaient tous les deux ! Mais travailler en équipe avec elle... Hors de question !

" C'est toi qui as le pouvoir de changer l'apparence de cet objet? Ou cela vient d'ailleurs. non pas que je doute de tes capacités mais je trouve cela très intriguant."

Nan nan, c'est le temple qui a fait ça.. Bien sur que c'est lui, mais de toute façon, qu'est ce que ça pourrait faire si c'était lui ou non ? A part trouver une nouvelle blague pourrie à lui balancer pour l'enfoncer, il ne pensait pas qu'elle serait réellement intéressée par ses pouvoirs.
La voilà qui se rapproche à nouveau..

" Ouai, c'est bien moi qui ai fait ça. Je peux faire ça avec pratiquement tous les objets. Une fois blessé par l'objet en question, celui-ci reprend sa forme initiale. Enfin, je pense que t'en a rien à foutre. "

En s'approchant, la jeune demoiselle fit tomber une feuille sur le sol. La même que Mysto avait reçu lors de son arrivé ici. Celle où les informations de la personne sont inscrites par exemple, le pouvoir divin. L'homme masqué regardait la feuille et se pencha pour la récupérer. Dessus, était inscrit " Corps Humain " en gros. En dessous, les détails mais, il ne prit pas le temps de les lires, pensant qu'elle lui prendrait à nouveau la tête s'il s'occupait des affaires de la fille alors il lui redonna la feuille.

" Tu dis être intriguée par mes pouvoirs.. J'ai oublié de te dire que, une fois arrivé ici, tous le monde ou presque, reçoit un pouvoir. Tu dois en avoir un aussi, lis le papier, tout est écrit en détail dessus. Ce n'était qu'un détail après tout. "

Il ricana et s'assit sur un banc juste à côté. Il savait très bien qu'il ne pourrait pas partir d'aussi tôt alors, autant lui donner quelques informations. Il la regardait et attendait de voir si elle voulait savoir des choses ou si elle avait encore quelques conneries à sortir avant de le laisser partir. Pendant qu'elle était occupé avec sa feuille, Mysto déposa une petite quantité d'énergie sur son katana pour lui rendre l'apparence d'une canne. Le seul moyen de changer l'apparence d'un objet est que personne ne regarde lorsqu'il dépose l'énergie dessus c'est pourquoi il profita de ce moment pour le faire.

" Et sinon, t'es toujours pas décidée à te vêtir ? Nan parce que sérieusement si quelqu'un entre je risque d'être saoulé pendant un moment.. "


Il savait très bien que si quelqu'un entrait, il entendrait parler de lui quelques jours après.. Mais, si quelqu'un entre, il ferait en sorte que cela n'arrive pas. Après tout, les règles de l'académie il n'en avait pas grand chose à foutre.. Il les suivais simplement pour avoir un logement.







Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 20:27
" Ouai, c'est bien moi qui ai fait ça. Je peux faire ça avec pratiquement tous les objets. Une fois blessé par l'objet en question, celui-ci reprend sa forme initiale. Enfin, je pense que t'en a rien à foutre. "

Au contraire mon chéri, cela m'intéresse au plus haut point. Parce que la base afin de savoir s'en prendre au mieux à son adversaire, c'est de tout connaitre de lui. Et là, il me suffit de demander gentiment et hop, ça me tombe tout cru dans les mains. Décidément, c'est vraiment trop facile avec lui. Mais cela n'a pas d'importance, ça n'en rendra que la fin de partie plus jouissive encore pour moi. lorsqu'il aura compris qu'il ne peut rien contre moi, entre autre à cause de sa propre bêtise.

Il s'approche un peu de moi, visiblement toujours aussi gêné par ma nudité. A croire qu'il ne sait pas à quoi ressemble une fois. Mais qu'est-ce que vous apprenez, sérieusement? Enfin, moi je m'en moque, c'est pas mon problème. Et il me rend ma feuille, qu'il ne prend même pas le temps de parcourir. Eh bien, si en plus tu m'offres la possibilité de multiplier gracieusement mes avantages, je ne vais pas m'en plaindre. Tu seras le seul à le regretter plus tard.

" Tu dis être intriguée par mes pouvoirs.. J'ai oublié de te dire que, une fois arrivé ici, tous le monde ou presque, reçoit un pouvoir. Tu dois en avoir un aussi, lis le papier, tout est écrit en détail dessus. Ce n'était qu'un détail après tout. "

C'est donc ça. Ce n'est un cadeau qui m'est propre, juste un lot de consolation pour chacun. Pff, je trouve que cela perd de son intérêt. Quoique, finalement, le Corps Humain, je maîtrise déjà pas mal alors si mon pouvoir à un rapport avec, je devrais pouvoir trouver de quoi bien m'amuser avec. Et si je continue dans ce sens, ils m'ont nommés infirmière c'est ça? Et si j'essayais? Rien qu'un coup, juste pour voir.

" Et sinon, t'es toujours pas décidée à te vêtir ? Nan parce que sérieusement si quelqu'un entre je risque d'être saoulé pendant un moment.. "

"- Nan, toujours pas, j'ai un truc à tenter avant. Toi, tu as bien fait joujou avec ta fausse canne, à mon tour de jouer avec mon pouvoir."

Je veux savoir si j'ai raison. Alors, je retire le bandage de fortune parsemé de tâches de sang avant de poser a paume intacte sur celle légèrement ouverte. Et là, mon sourire s'étire alors que mon regard brille d'excitation. je le sens, ce pouvoir qui entre en oeuvre, cette magie qui se met en route. Les tissus qui se referment sous mes doigts. C'est tout simplement génial. Je savais déjà ce que ça faisait d'ouvrir quelqu'un, dans tous les sens du terme mais là, c'est l'extase.

"- Je sens que je vais adorer tout ça...."

Je ne me soucie nullement du type assis sur le banc proche désormais. Et je me fiche pas mal que quelqu'un entre. Je retire ma main et découverte celle blessée comme neuve. Je la tend devant moi, la bouge, l'admire presque. Pas un défaut, c'est parfait. Et ce pouvoir est à moi. La Reine de la destruction, j'ai aujourd'hui entre mes doigts l'art ultime de la création? C'est juste trop beau pour être vrai. Et puis, avec un léger sourire, je me tourne vers The Mask.

"- Quel dommage que tu ne me l'ai pas dit avant, ça m'aurais évité de ruiné mon haut. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir mettre à présent? Tu en conviendra, même si je m'habille avec ce qu'il me reste, ce ne sera nullement décent."

Remarque, ça lui apprendra. C'était bien lui qui ne voulait pas me parler ni répondre à mes questions. Et bien maintenant, il n'a plus qu'à assumer. D'accord, cela m'arrange un peu et oui, j'en profite à fond mais après tout, c'est à croire qu'il cherche à s'enfoncer lui-même toujours davantage. Tiens, d'ailleurs, je vais en rajouter encore une couche, juste pour le plaisir.

"- Et en en revenant à la politesse, il a un nom l’Illusionniste? Non parce que, tu me fais la leçon mais à côté de ça, tu fais pas franchement mieux."
♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 21:22




Reality or Illusion ?






C'est la vie....






" Nan, toujours pas, j'ai un truc à tenter avant. Toi, tu as bien fait joujou avec ta fausse canne, à mon tour de jouer avec mon pouvoir."

Quelle question en même temps.. Faut vraiment être con pour penser qu'elle se rhabillerait comme demandé juste pour ne pas le foutre dans la merde. Elle a raison sur certains points, Mysto n'est pas vraiment fut fut. La jeune fille retire le bandage de sa main, on dirait qu'elle veut essayer quelque chose. Surement son pouvoir, puisqu'elle lisait ce qui était écrit sur la feuille. Elle lui donna le dos, le jeune homme masqué ne voyait pas ce qu'elle faisait mais ce n'était pas vraiment comme si il voulait à tout prix voir.. Après tout, il ne voulait qu'une chose c'était retourner se faire chier dans sa chambre.. C'était beaucoup mieux que d'être accompagné par cette ... personne.

" Je sens que je vais adorer tout ça...."


Bon, au moins ça avait l'air de lui plaire. Elle tend sa main auparavant blessée devant elle, Mysto découvre alors qu'aucune plaie n'est présente. Il comprit directement que son pouvoir l'avait soignée, effectivement le pouvoir du Corps Humain c'est un peu logique. Elle se retourne vers l'homme masqué avec un sourire aux lèvres.


" Quel dommage que tu ne me l'ai pas dit avant, ça m'aurais évité de ruiné mon haut. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir mettre à présent? Tu en conviendra, même si je m'habille avec ce qu'il me reste, ce ne sera nullement décent."


C'est vrai.. Mais en même temps, elle a bien dit qu'elle ne voulait pas de l'aide de cet homme donc elle ne peut s'en prendre qu'à elle même. Bon, c'est vrai aussi que son vêtements est maintenant inutilisable.. Il ne pourrait pas cacher le corps de la jeune fille correctement, il fallait lui en trouver un autre.

" Et en en revenant à la politesse, il a un nom l’Illusionniste? Non parce que, tu me fais la leçon mais à côté de ça, tu fais pas franchement mieux."

Et maintenant, elle parle de politesse.. Mais elle est débile à ce point ? Elle lui a personnellement dit qu'elle ne voulait pas connaitre son nom pour pouvoir laisser son imagination débordante lui trouver des surnoms et maintenant elle lui envoie le coup de la politesse comme il l'avait fait pour elle à leur rencontre. Pouaaaah ! Mais sérieusement c'est quoi ces gamins de nos jours ! Bon, d'habitude les gens prennent Mysto pour un gamin mais là ! C'était bien pire que lui.. A eux deux ils pourraient limite créer une guerre juste avec leur connerie je suis sur. L'homme masqué se leva du banc, s'aidant de sa canne et se présenta quand même.

" Moi qui pensait que tu ne voulais pas connaitre mon nom.. Mysto, pas b'soin d'en savoir plus. "


Il regarda autour de lui.. Aucun vêtements pour lui cacher son haut du corps. Avant de lui donner son haut, il voulait savoir si elle allait à l'académie. Si oui, il n'aurait pas d'autre choix que de lui donner mais si elle n'en a pas envie, il pourrait se barrer et la laisser dans la merde sans s'en préoccuper. Mais, il ne faut pas rêver, lorsqu'on revient ici, avec un pouvoir c'est pour aller dans l'établissement. Mysto soupira avant même de connaitre sa réponse.

" Tu compte aller où maintenant ? "

Il savait bien qu'il n'était pas sortie de la merde. Et il sentait qu'il allait devoir se la coltiner bien plus longtemps que ce qu'il pouvait s'imaginer.. Pourquoi ? Aucune idée, mais d'habitude c'est le gens que l'on ne peut pas voir en photo que l'on croise le plus souvent. Il faut dire que depuis son arrivé, Mysto ne c'était pas fait d'amis, ça devait surement venir de lui.. Il devait mal s'y prendre mais au fond, il n'en avait rien à foutre de toute façon il n'est pas là pour se faire d'amis mais juste s'amuser, voir les gens souffrir et se battre. Mettre les gens au fond du gouffre, et même tuer. Oui car, ici au moins, ils lui donnent des missions et lui permettent de tuer des créatures ce qui lui permet de se défouler un minimum. Mais, il sait très bien qu'un jour ou l'autre il s'en prendra à une personne de l'académie.

Enfin bon, pour le moment il fallait s'occuper d'elle non pas par envie mais parce s'il ne le faisait pas, elle pourrait aller raconter des conneries à tout le monde et lui refaire une réputation. Il la regardait et attendait sa réponse en rêvassant à moitié. La fatigue commençait à se faire ressentir, il n'attendait qu'une chose c'était retourner dans sa chambre. Mais avec elle dans les pattes, aucune chance.







Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est la vie.... - Dim 30 Nov 2014 - 22:11
" Moi qui pensait que tu ne voulais pas connaitre mon nom.. Mysto, pas b'soin d'en savoir plus. "

Mysto, hein? Ça ressemble plus à un surnom qu'autre chose mais quelque part, ça colle bien au personnage, une part de mystère derrière cet éternel faciès singeant un sourire extrapolé et en même temps un peu trop terre à terre pour être vraiment le fruit de l'imagination. Il a juste pas eu de chance, ces parents lui ont choisi un prénom dégueu quoi. Enfin, ce n'est pas mon problème. La chance que j'ai c'est que le mien, je l'ai choisi. Enfin celui-là. L'autre... C'est mon petit secret.

" Tu compte aller où maintenant ? "

"- Je commencerais bien par un bowling avant d’enchaîner avec un ciné puis une tournée des bars et une bonne discothèque pour finir, t'en dis quoi?"

Oui, je me fous de lui. J'ai parfaitement compris que ce n'était pas de cela qu'il me parlait. Bien que s'il me disait que c'était faisable, je sauterais sur l'occasion sans hésiter mais bon, je ne sais pas pourquoi, je sens que cet endroit n'est pas prévu à cet effet. Dommage. Enfin bon, je me contente d'un sourire rieur avant de remettre mes cheveux en place puis de laisser tomber mon regard sur mon mystérieux accompagnateur du moment? Fatigué mon chou? Pourtant, tout cela ne fait que commencer.

"- Sérieusement, comment je suis censée savoir où je dois aller? Je sais même pas ce que sais que cet endroit. Enfin, on dirait un Temple mais sinon, le reste, j'en sais fichtrement rien. Tout comme toi quand t'as débarqué ici. T'as pas de cervelle ou quoi?"

Il dit qu'il veut se débarrasser de moi mais en même temps, il ne fait rien pour essayer sérieusement de me virer alors c'est presque pas assez drôle. Enfin, tant que je peux continuer à l'embêter, je ne me plaindrais pas. Bon, réfléchissons. Je reprend mon papier donné par l'autre rouquin bizarre avant de le parcourir avec un peu plus d'attention. Hum... Ok... Je vois. Donc, si je résume le tout, j'en déduis que cet endroit va se révéler franchement chiant. Et l'éternité, c'est long.

"- Vu que je suis infirmière, je suppose qu'il doit bien y avoir une infirmerie quelque part. Alors autant commencé par là. Après, il est question d'une chambre dans le quartier des repentis mais ça, c'est trop personnel pour qui j'y invite un inconnu le premier soir. Je ne suis pas une fille facile non plus, faut pas croire."

Par contre, le faire passer pour un obsédé ou un violeur, ça ne me pose aucun problème en effet. cherchez la logique, il n'y en a pas. Je suis juste comme ça. Moi et mes 2500 ans de conneries, d'horreurs et autres désastres et catastrophes. On ne me changera plus maintenant, que voulez-vous. Enfin, derrière le papier visiblement appelé feuille divine se trouve une sorte de carte. Oh, un plan des lieux, que voilà une bonne initiative.

"- Mais si tu es trop fatigué pour m'accompagner jusqu'à mon lieu de travail, j'irais seule. Seulement, je dirais aux gens de voir avec toi pour l'état de mes vêtements."

Tout en disant cela, je fais tourner mon corsage parfaitement déchiqueté nonchalamment sur le bout de mon doigt, histoire de bien lui rappeler qui mène la danse. On ne sait jamais.
Contenu sponsorisé
Re: C'est la vie.... -
C'est la vie....
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page