Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Qu'est-ce que.... What ???

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Ven 16 Jan 2015 - 20:50
- Dormons pour l'instant. Ne te poses plus de questions, nous verrons ça demain.

A présent allongée sur la canapé, blottie dans les bras de son compagnon dont elle sentait la présence chaude et douce la rassurer lentement mais surement. La main de Jace vient doucement se perdre sur son ventre qui déjà s'arrondissait, encore de façon invisible de l'extérieur pour tout le monde sauf pour eux. Un sourire lui échappa à ce contact. En même temps que les questions revinrent de plus belle rebondir en échos dans son esprit. Si elle n'était pas capable de s'occuper de cet enfant qui n'en était déjà presque plus un, séparé d'elle par une simple porte en bois, serait-elle seulement apte à prendre soin de celui qui lentement prenait corps au creux de son être? Elle voudrait tellement se persuader qu'elle en serait capable mais s'il y avait bien un sujet qui la terrifiait, c'était celui-ci.

Et si cet autre 'Jace', dans la pièce à côté, n'était autre qu'un test envoyé par Deus pour s'assurer qu'il n'avait pas fait une erreur en la laissant porter la vie? Et si Jace avait raison et que ce drôle de garçon finissait par devenir dangereux? Non, il lui ressemblait trop pour ça, il ne voulaient tous deux que sa sécurité. Décidément, tout cela n'avait pas de sens. Et plus elle se questionnait, moins les réponses se présentaient. C'est donc l'esprit torturé qu'elle finit par s'endormir. Tomber de sommeil serait d'ailleurs plus juste dans son cas. Mais évidemment, elle dormit mal, se réveillant a plusieurs reprises avant de finir par renoncer à chercher plus longtemps à se reposer. Visiblement, Jace aussi déjà réveillé. Avait-il pu dormir mieux qu'elle? Elle l'espérait.

- Allons le voir.

Pas un mot de sa part, l'indienne se contenta d'hocher de la tête en signe d'acquiescement. Elle se leva donc, tâchant de ne pas paraître aussi fatiguée qu'elle l'était, remettant correctement ses vêtements avant de venir seconder Jace. Non, elle ne pourrait y aller en première. Et puis, sans doute avait-il déjà prévu quoi lui dire, ce qui n'était pas son cas. Oui, il serait forcément plus doué qu'elle envers cet enfant. Il lui ressemblait tellement en même temps, ce n'était sans doute pas un hasard.

Le poing de Jace frappa le battant, avant d'appeler le 'Jace' enfant. N'ayant pas de réponses, il tourna la poignée avant d'entrer dans la chambre. Et la première chose qui frappa la future maman fut la température fraîche et le courant d'air de la pièce. La fenêtre se trouvait d'ailleurs grande ouverte. Non, il n'aurait quand même pas... fugué? Le jeune femme se précipita pour vérifier le reste de la chambre mais non, il n'était nulle part et enfin, elle se pencha à la fenêtre. Le sol était loin mais les toits pouvaient se révéler accessibles avec un peu de souplesse.

Son regard complètement affolés ne cessait de chercher un indice, quelque chose. Comme une trace de son passage ou un message qu'il aurait laissé mais non, rien de ce genre. Bon, il n'y avait aucune trace suspecte sous la fenêtre donc il n'avait pas du tomber, c'était bon signe. mais où était-il donc passé?

"- Jace, il faut absolument le retrouver. Dans son état, on ne peut pas le laisser seul. Il a besoin de nous!!!"

Logiquement, s'il avait continué sa croissance à la vitesse précédente, il serait quasiment adulte maintenant mais en conservant un esprit plus enfantin. Et sa réaction semblait très proche d'une crise d’adolescence. oui, ils ne devaient surtout pas l'abandonner maintenant. Sa voix était paniquée, son attitude tout autant mais alors qu'elle allait repartir sur ses pas, elle fut prise de vertiges et se rattrapa au bord du lit de justesse. Obligée de marquer une pause, Kirara monta sur la couverture pour tirer sur sa manche et la forcer à s'asseoir. Le temps qu'elle retrouve son souffle et qu'elle se calme.

"- Je... Si je cherche partout "Jace" dans l'Académie... Les autres ne comprendront pas. Et je ne suis pas certaine d'être... très efficace pour le coup... Et puis, peut-être qu'il reviendra tout seul et dans ce cas, je serais là. En même temps, j'en profiterais... pour me reposer un peu..."

Ces mots lui avaient coûté énormément et d'ailleurs, elle s'en mordait encore la lèvre, les poings serrés. Elle se sentait tellement impuissante en cet instant. Mais elle devait l'accepter, dans son état elle ne servirait à rien sinon à ce créer des soucis supplémentaires à son aimé. Alors, avec un soupir, elle releva la tête, une expression désolée sur le visage accompagné d'une ébauche de sourire.

"- Je sais que je peux te faire confiance. Tu le retrouveras. Pour nous deux."

Elle ne pouvait rien faire de plus de son côté. Elle enlaça son compagnon et l'embrassa avant de le regarder partir. Et l'attente commença alors. Longue. Interminable. La jeune femme resta un moment allongée sur le lit, pour récupérer un peu, hésitant même à faire sa toilette, pour ne pas risquer de le rater. Mais au final, le temps s'étirait indéfiniment, la laissant seule avec ses angoisses. Kirara blottie dans ses bras, ronronnant doucement, devenait lentement son seul repère lorsqu'enfin, un bruit à la porte se fit entendre. Déjà, elle se levait à la hâte pour ouvrir et découvrir Jace dans l'embrasure. Seul.

"- Alors? Tu l'as retrouvé? Tu sais où il est?"

L'index sur ses lèvres l'empêcha de continuer à parler et déjà, il entrait avant de la laisser refermer. Jace vint s'asseoir sur le canapé et elle l'y rejoignit aussitôt, le visage soucieux. Bon, il ne semblait as particulièrement inquiet pour sa part mais elle avait hâte qu'il lui raconte. L'après-midi était très sérieusement entamé alors s'il n'était pas revenu plutôt, il y avait forcément une raison.

Il est à l'infirmerie en ce moment mais ne t'inquiète pas, il va bien. Il a voulu affronter des squelettes à l'arène mais il a été un peu présomptueux, c'est tout. Rassure-toi, il est entre de bonnes mains.

Sur le coup, la jeune femme poussa un profond soupir de soulagement et se laissa légèrement glisser contre son amant qui l'enlaça avec douceur. Heureusement, il ne lui était rien arrivé. Tout était donc réglé. Pourtant, maintenant qu'elle y réfléchissait, il y avait comme une erreur. Un détail qui ne collait pas dans son histoire. Et elle réalisa rapidement de quoi il s'agissait. Car si Jace avait eu un souci, elle aurait été prévenue dès son arrivée à l'infirmerie. Hors là, ça n'avait pas été le cas. Donc cette histoire était fausse. Et cette pression sur ses épaules, elle était lourde, pesante, rien à voir avec la présence de Jace. De SON Jace.

Cette révélation la frappa de plein fouet et fit réagir aussitôt. Alors, elle se redressa prestement, se mettant debout et toisant d'un regard courroucé le 'Jace' lui faisant face. Non, il ne ui ferrait pas croire qu'il était son époux. D'ailleurs, elle saisit vivement son poignée pour révéler sa main, à laquelle aucun anneau sovarien ne brillait. Il avait osé se faire passer pour son bien aimé? Mais de quelle autre bassesse était-il donc capable s'il pouvait faire cela sans états d'âmes?

Il avait parfaitement compris que la future maman l'avait percée à jour. Il se contenta de soupirer doucement avant d se lever doucement. Il vint la fixer avec un air désolé, presque d'excuse qui un instant l'attendri. Mais déjà, il venait saisir sa gorge et la plaqer contre le mur opposé de la pièce. Avec une telle violence qu'il lui en coupa le souffle. Kirara réagit aussitôt mais une dague de taille imposante jaillit dans la main de l'homme qui fixa l'animal avec un air de défi.

Ne tente rien, sinon, c'est elle qui y passe. Et vous savez ce que cela veut dire, n'est-ce pas?

Un rire mauvais jaillit de sa gorge alors que la lame caressa le ventre de l'indienne au-dessus de ses vêtements, la faisant frissonner. Lui rigola un coup tandis que la nekomata grognait en reculant. Elle ne pouvait pas mettre sa maîtresse en danger. Il lui indiqua la chambre dans laquelle la pauvre bête entra tandis que tenant toujours sa captive sous le joug de son arme, il en ferma la porte à clef. Puis, il frappa la Présidente du Conseil avec force au niveau de la tempe, lui faisant voir 36 chandelles et la laissant sans réaction le temps qu'il la ligote avec une précision impressionnante. Enfin, il le releva un peu de force avant de la laisser choir sur le canapé et de revenir s'installer tranquillement à ses côtés.

Tu ne me croyais pas capable de te défendre, hein? Et bien, je vais te montrer moi. Que je suis meilleur que lui. Et tu seras aux première loges pour assister au spectacle...
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Mar 20 Jan 2015 - 1:19



En arrivant devant la porte, il appela le Jace enfant qui devait sans doute être adolescent... voir même plus vieux, seulement il n'eut aucune réponse, il toqua ensuite à plusieurs reprise à la porte à grand coup de poing. Nul réponse également. Il décida donc d'ouvrir la porte pour pénétrer dans la pièce, sans compter qu'il ne voyait nullement la présence de son double plus jeune, il notait une certaine fraîcheur dans la pièce, Abygaïl s'était empressé d'aller à la fenêtre qui était entre-ouverte. Avait-il sauté ? Peut-être, mais il ne se posait pas la question de savoir si le jeune garçon allait bien ou non, car il allait forcément bien, mais actuellement il y avait une autre personne qui n'était pas son meilleur état et il s'agissait de sa compagne. Il pouvait bien voir toute la panique qu'elle éprouvait, elle ne pouvait se résoudre à laisser cet enfant seul et aux bras des ténèbres.

"- Jace, il faut absolument le retrouver. Dans son état, on ne peut pas le laisser seul. Il a besoin de nous!!!"

Il n'eut même pas le temps de placer le moindre mot, elle était complètement désemparée, elle s'apprêtait à partir à sa poursuite, seulement quelque chose l'en empêcha. Brusquement elle perdit tout sens d'équilibre, se rattrapant au lit juste à temps, Jace avait bien essayé d'intervenir, mais trop tard, heureusement qu'elle avait toujours de bons réflexes...

"- Je... Si je cherche partout "Jace" dans l'Académie... Les autres ne comprendront pas. Et je ne suis pas certaine d'être... très efficace pour le coup... Et puis, peut-être qu'il reviendra tout seul et dans ce cas, je serais là. En même temps, j'en profiterais... pour me reposer un peu..." Elle prit une pause... courte pause, le temps de reprendre son souffle après tant d'énergie dépensé pour de simple mot. Je sais que je peux te faire confiance. Tu le retrouveras. Pour nous deux."

Il ne put répondre autrement que par un sourire et un autre baiser que sa douce venait de lui déposer sur ses lèvres. Il s'empressa donc de partir, partant à la recherche de Jace en pleine crise. Décidément, cette histoire devait-elle vraiment tourner ainsi ? Pourquoi ne pouvait-elle pas se finir en happy end pour une fois. C'est comme si Deus lui-même s'acharnait sur leur sort, comme s'ils n'avaient pas eu assez d'épreuve à passer jusque là. Il couru partout dans l'académie, allant des salles de cours jusqu'à la cafétéria en passant par la salle des professeurs... il n'était nul part, il tenta de voir donc à l'extérieur de l'académie. Peut-être qu'il s'était enfuit après tout, ou réfugié dans un coin... il s'en alla donc en direction du portail, mais toujours rien. Puis tout est passé du rien au noir complet...

Il ne sait pas combien de temps s'était écoulé, mais il avait un horrible mal de crâne, avec un supplément bosse au passage. Aby ?! Elle devait être en danger, il n'y avait qu'une personne en l'état des choses actuelles qui oserait le frapper de la sorte. Il se leva difficilement, manquant de tomber presque en essayant de courir, toujours encore sonné à priori. Il décida de rester deux minutes ainsi, le temps de bien reprendre ses esprits, de retrouver un équilibre correct. Une fois fait, il se dirigea illico presto vers sa chambre ou Aby était censé être restée... inutile de dire qu'il fut surpris de voir sa compagne ligotée, installée bien "sagement" sur le canapé.



- Toi... tu n'es que mon mal incarné, rien de plus. Ta place est dans le néant. Tu comptes protéger ta mère ainsi ?

- Parfaitement ! Je vais lui montrer que tu es faible et indigne d'elle ! Rétorqua-t-il.

Il n'en fallut pas plus pour Jace de foncer sur son double, il tenta un high-kick parfait avec toute sa puissance, seulement il avait à faire à son double... il s'en sortira pas comme ça. Son double maléfique fit lui aussi le même mouvement, provoquant une onde de choc dû à leur domaine divin. Ou plutôt une explosion, car Jace avait préparé ça au cas où il se ferait parer, visiblement son double pensait pareil. Il aurait préféré une confrontation direct loin des yeux de sa compagne, mais il n'avait visiblement pas d'autres choix, il s'agissait de la vie d'Aby et de leur enfant. Il n'y avait pas qu'une vie à protéger mais deux désormais. Toutes les attaques que les deux tentaient d'infliger à l'autre n'avait que pour résultat l'échec, soit c'était paré, soit esquivé. Cette fois-ci Jace décida de passer aux choses sérieuses... finit les poings... l'heure était aux armes, aux pouvoir. C'est ainsi qu'il fonça sur lui au risque de prendre un coup et de foncer à travers la fenêtre. Une chute vertigineuse s'en suivis, mais c'était sans compter au pouvoir de renforcement de Jace, limitant grandement les dégâts. est-ce que son double avait fait de même ? Probable.

Il n'attendit pas confirmation de sa part d'ailleurs, il enchaîna tout de suite avec plusieurs de ses sphères qu'il balança en direction de l'autre Jace, l'un comme l'autre ils enchaînèrent attaque sur attaque à distance. Pas un pour déstabiliser l'autre il faisait jeu égale...

- Ne vois-tu pas que je suis plus fort et toi plus faible !

- Plus faible ? Je ne vois en face qu'un double, qui n'a nulle âme et nul esprit combatif, tu ne fais jeu égale avec moi que par mon expérience et non la tienne.

Visiblement cette phrase ne lui avait pas vraiment plus car il sauta littéralement sur celui qu'il avait maintenant pris comme un ennemi juré. Jace devait absolue trouver le moyen de se surpasser lui-même, autrement, ce combat sera très long... l'éternité ne serait rien à côté.
C'est alors qu'il décida de créer volontairement une brèche, se laissant frapper, tout en durcissant son corps au mieux pour encaisser le choc plus "facilement". Il grimaça de douleur avant de venir lui prendre la tête et lui faire un croche pied, mettant la tête au sol, chargeant un gros sphère et lui faire le maximum de dégâts possible, quitte à se brûler la main pour ça s'il le fallait. C'est alors que son visage changea d'expression. Son lui maléfique avait quelque chose qui clochait, comme si sa peau... n'était pas sa peau, comme si ce n'était qu'une carapace cachant autre chose, c'est a la vision de la première texture qu'un éclair jaillit en lui, il savait d'où venait cette créature désormais...

- C'était donc toi... Fit-il avant que l'autre ne jette de nouveau sur lui, faisant reculer le vrai Jace, tentant de parer tant bien que mal et de riposter comme il le pouvait.
Invité
avatar
Invité
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Mar 20 Jan 2015 - 10:01
Combien de temps dura l'attente, elle ne serait plus capable de le dire. Son regard était partagé entre le sien et celui de Kirara, qui hésitait à forcer la porte malgré tout ou a sauter par la fenêtre. Mais faire du bruit risquerait de compliqué les choses, de lui attirer des ennuis et elle n'était pas en état de réagir. Pas comme ça. peut-être que ses clones pourraient l'aider mais il savait ou frapper si il voulait lui faire du mal et ça, elle ne pouvait se résoudre à rendre ce risque. La position était inconfortable, les liens serrés autant que possible lui mordaient la chair et ses vaines tentatives pour essayer de s’installer un peu mieux ne faisaient que mettre davantage sa peau à vif. S'il vous plaît, faites que Jace arrive bientôt. Non, faites qu'il ne vienne pas, pour ne pas offrir à ce... Cette chose ce qu'elle désire plus que tout.

Là aussi, elle était partagée et pourtant, lorsque que des bruits de pas rapides retentirent dans la couloir avant que la porte de la chambre ne s'ouvre presque à la volée avant de se refermer aussitôt, elle en éprouva un immense soulagement. Il était là. Il allait bien. C'était tout ce qui comptait à cet instant. Mais tout de suite, ce fut son état à elle qui la choqua. Comment la voyait-il à présent? Aux mains d'une créature qui s'était jouée d'elle avec une facilité déconcertante et qui malgré son inexpérience avait eu sans la moindre difficulté le dessus sur elle, Présidente du Conseil, et aujourd'hui même déesse en devenir. Oui, pour un peu, elle aurait honte de son comportement mais déjà, les garçons se faisaient face.

- Toi... tu n'es que mon mal incarné, rien de plus. Ta place est dans le néant. Tu comptes protéger ta mère ainsi ?

- Parfaitement ! Je vais lui montrer que tu es faible et indigne d'elle ! 

"- Je t'en prie, ne fais pas ça. Arrête. Jace!"

Mais lequel implorait-elle? Son mari, car elle craignait pour sa vie? L'autre, dont elle s'était sentie finalement très proche durant quelques heures, le temps de quelques jours, allant jusqu'à s'en occuper tel son propre enfant? Elle ne le savait pas elle-même au final et à présent, elle ne pouvait plus qu'assister à la scène, impuissante devant le déferlement de violence qui se jouait sous son regard terrifié. Et pourtant, à aucun moment, elle ne détourna les yeux. Elle tentait de suivre, d'analyser, de comprendre. Et le nœud du problème lui apparut vite. Ils étaient trop semblables, trop identiques pour parvenir à en laisser un prendre l'ascendant sur l'autre.

Et puis, la chute. Elle avait vu le coup venir mais n'y avait pas cru. Jace, qu'est-ce qui t'étais passé par la tête? Elle hurla son nom tandis qu'aussitôt, ses clones se matérialisaient. Deux se mirent au travail pour faire céder ses liens, le 3ème libérant Kirara qui déjà, descendait rejoindre le ring. Elle devait savoir. Voir et entendre. Et Kirara le ferait pour elle. Le seul souci était qu'à présent, elle ne savait plus qui était qui. La nekomata resta en retrait mais déjà, elles partageaient tout entre elles alors qu'enfin la jeune indienne retrouvait sa liberté de mouvement.

- Ne vois-tu pas que je suis plus fort et toi plus faible ! 

- Plus faible ? Je ne vois en face qu'un double, qui n'a nulle âme et nul esprit combatif, tu ne fais jeu égale avec moi que par mon expérience et non la tienne.

Parfait, là elle pouvait replacer les paroles. Son Jace s'était exprimé en second, elle en était persuadée. Maintenant elle devait le rejoindre. Cette histoire, si elle en était arrivée à cette extrémité, c'était aussi sa faute. N'avait-elle pas insisté pour attendre, et ce à plusieurs reprises? oui, elle s'en voulait, énormément mais ce n'était plus l'heure de tergiverser, elle devait agir. Alors, saisissant son arc et ses flèches, elle avança jusqu'à la fenêtre à présent inexistante avant de les observer d'en haut, ses 3 clones à ses côtés. Non, elle ne laisserait plus rien au hasard.

- C'était donc toi...

De quoi parlait-il? Il savait donc d'où il venait? Qui il était? Mais visiblement, l'autre n'en avait pas fini avec lui. Leur combat était trop égal, elle devait faire quelque chose. Mais si elle tirait, elle avait trop de risques de toucher la mauvaise personne et elle ne pouvait pas se le permettre.Alors, elle devrait ruser. Et prendre de nouveau un risque. Elle en était consciente mais elle était déterminée, comme toujours. Alors, elle révoqua ses clones et dans un même mouvement, elle sauta par la fenêtre, se réceptionnant sur le dos de Kirara devenu grande pour amortir sa chute tandis que la chaîne avait jaillit de sa main.

La pointe décrivit un mouvement particulier, semblable à celui d'un serpent avant de venir capturer sa proie entre ses maillons fins et froids. Le faux Jace se retrouva soudain à sa merci tandis qu'elle le fixait, le regard à la fois dur et triste. Tout cela lui rappela un cours de sport, ou elle s'était retrouvé à affronter Jace, en face à face. Cela faisait si longtemps et pourtant, aujourd'hui, elle avait la preuve qu'elle n'avait su intégrer tout son enseignement. Elle n'avait pas su lui faire réellement face, n'ayant pas accepter totalement la réalité. Alors, elle devait se reprendre, et réparer son erreur.

"- Maintenant, c'est moi qui te tiens. Alors ce petit jeu est terminé. Qui es-tu réellement?"


- Mais maman, c'est moi, voyons.

"- Jamais tu n'as été mon enfant et tu ne le seras plus. C'est fini, j'ai retrouvé ma lucidité, tu n'as déjà que trop profiter de ma faiblesse."

- Je ne comprends pas, on était si bien à lire, écrire, et compter. Juste tous les deux.

Oui, il lui faisait mal. Car en effet elle avait apprécié ces moments partagés avec lui. Mais tout cela n'était plus que foutaises, l'équivalent d'un piège qu'on lui aurait tendu et dans lequel elle serait bêtement tombée. Elle serre le poing, sans relâcher son emprise sur le double pour autant. Mais elle vacille, doucement. Elle sent que sa volonté se divise.

"- Pourquoi? Pourquoi nous infliger ça? Dis-moi. Qu'est-ce que... j'ai raté? Ou est-ce que je me suis trompée?"

- Tu n'as rien fait de mal, tu es parfaite. C'est lui qui est un raté. Une erreur. Tu mérites 1000 fois mieux alors je suis là pour ça. Réparer cette bêtise qui a été commise. Et te rendre heureuse.

"- Mais je suis heureuse avec Jace."

La réponse était sortie, naturelle et spontanée, même un peu plus forte qu'elle ne l'aurait voulu sans doute. Elle ne s'en persuadait pas, c'était lui qu'elle tentait de persuader, de calmer, de ramener à la raison. Mais son discours n'eut pas l'effet escompté. Car le regard que lui lança l'usurpateur lui fit tout de suite comprendre que ce n'était pas ça qu'il attendait. Ses pupilles étaient devenues meurtrières et cette aura qui s'échappa de lui lui parut si malsaine, tellement mauvaise qu'elle en relâcha la pression de sa chaîne sans même le réaliser.

- Heureuse? Pourtant, tu es bien plus clairvoyante que ça en général. Toute cette histoire n'est qu'une illusion. Je suis le SEUL qui veuille réellement ton bien. Et comme tu n'es plus assez lucide pour le réaliser, je m'en vais te le prouver, sur le champs.

"- Non, ne fais pas ça !!!"

Persuadée qu'il allait de nouveau s'en prendre à Jace, elle saut a à bas de sa monture, son arme magique revenu à sa place initiale après avoir relâchée sa proie. Sauf que ce fut là qu'elle commit la plus grosse erreur. Puisqu'il faisait jeu égal avec Jace, il y avait un domaine sur lequel ils n'étaient pas identiques. Elle. Aussi, elle le vit se jeter sur elle, une expression démente sur le visage. Et soudain, des images se superposèrent. Une marionnette métallique, un coup de feu, le noir. Non, elle ne voulait pas mourir, elle ne devait pas. Et pourtant, elle était incapable de réagir.

Le coup frappa, chargé d'une puissance explosive incroyable. Elle en fut projetée loin en arrière et fut complètement sonnée sous le choc, sa rencontre avec le mur étant violente. Elle avait mal, partout. Et pourtant, elle n'avait pas été touchée, elle le savait. Alors pourquoi cette douleur? D'où venait cette sensation? Et c'est là qu'elle réalisa. Cette douceur contre ses doigts, ce poids contre son corps. Kirara. Elle s'était interposée et c'était elle qui souffrait. Son don lui permettait de le ressentir au point que sa détresse devienne sienne. Et ne la plie en deux de douleur, pleurant et cajolant de son mieux sa plus chère amie.

"- Kirara, non... Espèce de monstre !!!"

- Ne t'en fais pas. Bientôt, tu n'auras plus mal toi non plus. Plus jamais....
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Sam 24 Jan 2015 - 17:38




Alors qu'il dévisageait son agresseur, il vit Aby sauter par dessus la fenêtre afin de venir l'aider sans doute, grâce à Kirara elle put atterrir en douceur, seulement Jace n'était pas serein de ce qui pouvait arriver par la suite, elle était enceinte, elle ne devait pas se battre.

*Aby non... ne fait pas ça* Pensa-t-il alors que dans l'instant même Aby s'était emparé de Jace, ou du moins l'avait immobilisé grâce à l'une de ses armes.

"- Maintenant, c'est moi qui te tiens. Alors ce petit jeu est terminé. Qui es-tu réellement?"

- Mais maman, c'est moi, voyons.

"- Jamais tu n'as été mon enfant et tu ne le seras plus. C'est fini, j'ai retrouvé ma lucidité, tu n'as déjà que trop profiter de ma faiblesse."

- Je ne comprends pas, on était si bien à lire, écrire, et compter. Juste tous les deux.

Jace suivait la conversation tandis qu'il reprenait son souffle, il voyait qu'Aby ne disait pas ça pour faire plaisir, ça lui faisait mal d'avoir dit ça, il le voyait, dans ses yeux, dans sa voix, elle était prête à se battre, quand bien même elle le faisait à contre-coeur, il suivait la conversation distinctement, écoutant chaque mots qui sortaient de la bouche de l'un comme de l'autre... seulement tout c'était enchaîné à une vitesse effroyable, depuis quand avait-il perdu le fil de la conversation ? Aby s'était soudainement jetée sur le faux Jace, tout était allé si vite, à peine eut-il le temps de bouger que Aby et Kirara s'étaient fait expulser plus loin, Kirara sûrement blessée plus gravement qu'Aby. Elle avait protégé sa maîtresse au péril de sa vie. Instinctivement elle devait savoir qu'elle n'avait pas protégé que sa maîtresse, mais aussi une autre vie.

"- Kirara, non... Espèce de monstre !!!"

- Ne t'en fais pas. Bientôt, tu n'auras plus mal toi non plus. Plus jamais....

- Il faudra me passer sur le corps d'abords !! S'écria Jace en hurlant tel un guerrier lancé en pleine course, il s'était emparé de son double comme pour le plaquer, mais en réalité il le porte pour l'emmener au plus loin de sa bien aimée, courant jusqu'à un arbre pour l'y plaquer violemment. Il reçu quelque coup de poings sur le dos au passage, mais il devait y faire face, résister à ses coups, il n'avait pas d'autre choix. Le choc fut violent pour les deux, il profita de se léger moment de choc pour charger deux grosses sphères dans ses mains, les deux directement sur le torse de son double.

Il venait de lui faire du mal, Aby avait pris des risques inconsidérés, cette fois c'était coup pour coup, c'était au premier qui tombera qui perdra la bataille. Tout deux se rendaient les coups chacun leur tour, tout deux avec la puissance du métal, ils avaient tout deux activaient leur peau de fer, étant donné que c'était son double, il avait également les mêmes capacités que lui. Les coups se faisaient de plus violent, chacun criant de leur côté, l'un criait de rage et l'autre criait de haine. Soudainement le Jace maléfique changea de tactique, parant les prochains coups pour ensuite le chopper par les épaules et l'envoyer plus loin dans ce qui était, le début de la forêt. Leur combat continuait, les deux s'éloignaient de l'académie, après avoir échangé des coups direct, c'était maintenant des coups à distance.

- Cette forêt sera ta tombe.

- Je... t'enterrerais ici-même, et j'irais retrouver maman, lui faire comprendre qu'elle a fait une erreur en te protégeant. Toi, le faible.

Il n'en fallut pas plus pour se jeter sur son double, le combat durait, depuis trop longtemps à son goût, si ça continuait il finirait par perdre. C'est la faux que le faut Jace donna un violent coup dans l'estomac, mais pas avec le poing, avec les doigts comme une lance, avec la peau de métal c'était assez dur pour le transpercer légèrement.

- Tu as atteint ta limite. Fit-il alors que ça voix était beaucoup plus grave que d'habitude, comparable à celle d'un monstre. C'est à ce moment là que Jace arbora un sourire malicieux.

- Et toi tu as commis ta première et dernière erreur.

Jace transperça alors le torse de ce qui était désormais, sa victime. Une dernier échange de regards avant que ce dernier ne tombe dans un étang, il regarda quelques secondes l'eau qui ondulait encore suite à la chute du Jace maléfique. Il avait gagné, c'était finit...

- Ça c'est que tu crois !

Son double avait refait surface pour l'entraîner avec lui dans l'eau, si lui devait mourir, alors ce ne sera pas seul, c'est qu'il était sûrement entrain de se dire, et là aucun moyen de s'échapper, il tentait tout, les coups, l'étouffement pour faire échapper de l'air, pour le noyer plus rapidement, rien à faire, il allait mourir noyer en même temps que lui... Dans un dernier espoir il lança des sphères au-dessus, espérant que quelqu'un entende les explosions.

*Aby...*
Invité
avatar
Invité
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Sam 24 Jan 2015 - 19:51
- Ne t'en fais pas. Bientôt, tu n'auras plus mal toi non plus. Plus jamais....

Ce regard, cette violence dans ses propos, dans son attitude. Tout chez cet imposteurs lui rappelait soudain ce rêve qu'elle avait fait lors d'une intervention dans la salle des machines. Avec ce renégat qui les avaient plongés dans de vieux cauchemars, les y enfermant le temps qu'il trouvent d'eux-mêmes les ressources nécessaires pour en sortir. Elle avait réussi la première fois mais là, elle n'avait plus le temps, plus d’options, et tout était trop réel. Tout ceci était pire qu'un cauchemar et la voilà impuissante, coincée sous le poids de Kirara inconsciente et gravement blessée, à la merci de ce garçon dont elle s'était pris d'affection. Non, ça ne pouvait pas être vrai. Pas possible. Chaque seconde semblait durer une éternité et soudain, cette bulle se brisa avec un hurlement puissant et profond.  

- Il faudra me passer sur le corps d'abords !!

Ça y est, la donne changeait à nouveau. Le véritable Jace s'empara de la copie avant d se ruer avec lui contre un arbre lointain. Dans le but évident de lui permettre de ne plus se trouver au milieu du combat. Mais elle pouvait se résoudre à le laisser seul. C'était sa faute si les choses avaient autant dégénérées. Si elle l'avait écouté, si dès le départ ils ne l'avaient pas gardé, rien de tout cela ne serait arrivé. Non, elle ne pouvait le laisser ainsi risquer sa vie. Pour elle. Pour eux. Il venaient de disparaître à sa vue et elle allait hurler son nom lorsqu'un son plaintif attira son attention.

"- Kirara. Ma Kirara. Je suis... Tellement désolée.... Tout est ma faute.... Me pardonneras-tu?...

L'animal esquissa un ronronnement léger avant de perdre sa taille imposante pour redevenir une petite boule de poil. A présent libérée de son poids, la jeune fille tenta de se relever et dû serrer les dents pour y parvenir. Une des ses jambes avait méchamment souffert du choc en plus de son dos qui avait encaissé la rencontre contre le mur. Mais elle ne pouvait pas rester là les bras croisés en continuant à entendre le bruit ds explosions qui s'éloignaient de plus en plus. Alors, elle mobilisa son pouvoir. Et déjà un chien immense accourait jusqu'à elle. Agile et rapide, il s'arrêta à ses pieds, sage comme une image, attendant visiblement ses instructions.

"- Mike, je vais avoir besoin de ton aide. Je t'en ris, prête moi tes jambes mon grand."

Un aboiement retentissant s'en suivit alors l'animal remuait la queue avant de se pencher, offrant son cou comme prise à la jeune indienne qui parvint rapidement à s'installer telle une guerrière sur son cheval. Elle donna l'ordre à Mike de saisir Kirara avec délicatesse avant de la déposer dans la chambre, sa taille lui permettent de passer le museau par la fenêtre à présent défoncée. Au moins, son amie serait en sécurité. Mais maintenant, elle devait retrouvé Jace au pluriel. Et elle n'avait pas de temps à perdre, elle n'avait déjà que trop attendu.

"- En avant Mike! File plus vite que le vent, je compte sur toi, mon ami."

Le gigantesque canidé leva un instant le nez, ses oreilles frémirent et déjà, le voilà parti comme une flèche en direction de la forêt. Il ne cessait de s'y enfoncer mais pour le moment toujours pas de traces des garçons à chaque mètre parcouru, son cœur se serrait davantage. Pourvu qu'il ne soit pas trop tard. Alors qu'elle commençait à vraiment craindre le pire, elle aperçu la silhouette de Jace au loin devant elle. Seule. Le bon? Oui, son cœur le lui hurlait et déjà, elle allait l'appeler lorsque la forme disparue soudainement sous leur regard. Non, comment était-ce possible?

"- Fonce, Mike. Accélère!"

Le nuage de poussière que soulevait sa monture ne fit qu'augmenter mais ils allaient si vite qu'ils ne virent pas le bord de l'étang et passèrent à côté une première fois. Et si l'indienne se rendit compte quelque chose clochait, le temps qu'elle arrête Mike, elle avait dépassé la zone et ne voyait plus le point d'eau. Mais pourtant, son instinct et ses réflexes de chasseuse lui soutenaient qu'il devrait être dans les environs. C'est alors que l'explosion retenti. d'abord de le sphère fendant la surface de l'eau puis lorsqu'elle éclata tout bonnement. Et une seconde la suivit aussitôt. Plus de doute, elle l'avait retrouvé bel et bien.

"- Demi-tour, vite!"

Mais déjà, en quelques bonds de l'immense créature, elle se trouvait au bord de l'étang. Et aussitôt, sa disparition s'expliqua. Il était tombé à l'eau. Avait été emporté? Elle n'avait plus le temps de se poser la question. Sa chaîne jaillit d son bras et fendit les flots calmes devant elle avant de finir par accrocher quelque chose. De lourd. Trop pour qu'elle ne parvienne à le remonter seule. Elle s’agrippa donc de toutes ses forces à Mike qui recula sous ses ordres jusqu'à laisser apparaître deux silhouettes. Comme deux reflets emprisonnés ensemble. Les deux Jace.

Si le premier se mit aussitôt à tousser, le second ne réagit pas instantanément. Alors elle en profita pour séparer sa chaîne et ainsi les éloigner l'un de l'autre. Chacun restant pour l'instant emprisonné de son côté entre les maillons de son arme magique. Jusqu'à ce qu'elle soit certaine duquel elle pourrait relâcher. Toujours assise sur le dos de Mike, elle n'osait en descendre car au sol, elle serait une proie trop facile et elle ne laisserait plus rien au hasard. Elle avait déjà pris trop de risques, ce n'était plus l'heure de jouer avec sa vie.  

Les deux avaient fini par respirer et se battaient pour vider leurs poumons. Celui blesser au torse leva son regard et croisa le sien avant de se fendre d'un sourire doux et enfantin. Elle entendit le "Maman" suave et si tentateur qu'il laissa échapper à son attention mais à sa grande surprise, au lieu de venir le voir ou de relâcher la pression, cette dernière se raffermit violemment sur lui, libérant l'autre Jace, le vrai donc, de son emprise. L'imposteur grogna de douleur restant à genou alors que son attention était visiblement de se lever.

"- Comment as-tu osé? Tu m'appelles 'Maman' alors que tu as essayer de me tuer. En sachant que je ne serais pas la seule victime de ton crime. Tu es une abomination! La vie est tellement précieuse et toi, tu la gâches comme si ce n'était rien? Tu n'es qu'un être infâme, un monstre. Tu ne mérites pas cette chance qui t'es offerte.

Oui, la jeune femme était hors d'elle. Elle tremblait de rage et de douleur, de peur de ce qui a failli se produire et de haine à l'égard de cette chose qui l'avait ainsi manipulée. Et sans même qu'elle ne le réalise, la pointe de sa chaîne s'enfonça dans le bras de la copie, devenue crochet, avant d'y déverser le poison de l'Esprit hôte dans ses veines. Et déjà, il commençait à grimacer, se recroqueviller avant de geindre. Oui, la douleur, la vraie coulait à présent dans ses veines et dans son état, la jeune amérindienne ne l'arrêterait pas.

"- Tu t'es joué de nous, tu t'en es pris directement à ceux que tu appelais Papa et Maman. Tu as failli prendre la vie de Kirara. Donne-moi une seule bonne raison de ne pas te prendre la tienne avant que tu ne continues? Avant que tu ne termines ce que tu as commencé? Réponds-moi!!!"

Un coup sur la chaîne lui arrache un cri alors qu'il se met à se rouler par terre, doigts crispés alors que la neurotoxine se répand toujours davantage dans son organisme. la douleur le prend de partout et commence à limiter ses mouvements, le paralysant en le laissant hurler sa souffrance. Mais n'est-ce pas celle de la future maman qu'il expulse à sa place. De son côté, son souffle dégage des nuages de fumée blanchâtre, preuve que son organisme ne cesse de se refroidir. Si elle continue, elle perdra conscience, voire pire. Elle le sait, mais elle n'a même pas conscience d'avoir utilisé cette part de son pouvoir.

Sa détresse est trop grande, trop profonde. Et les hormones ont eu les dernier mot cette fois. Ce n'est plus que son cœur qui parle et il a tellement mal en cet instant. Elle se sent frissonner, mais même son esprit commence à être trop embrumé pour la faire réagir. Elle a mal, si mal à présent, que plus rien ne surpasse cette horrible sensation et le froid qui s'insinue lentement en elle est finalement presque une délivrance.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Mer 28 Jan 2015 - 23:15




Ce moment fut long, si long, il pensait que la fin était proche, qu'il serait mort loin de la lumière et mort pour de bon, car pas de corps, pas de moyen pour redonner à nouveau la vie. Il aurait été emporté au fond de l'eau par son double sans qu'il ne puisse jamais en revenir, puis c'est là qu'il sentit quelque chose, comme une chaîne, oui c'était ça, une chaîne, il la reconnaîtrait entre mille, il fut ensuite remonté au-delà de la surface de l'eau, sa vision était trouble, il commençait à cracher de l'eau violemment, lui brûlant les poumons. Son "fils" venait d'appeler sa "mère" pour tenter de la convaincre encore et toujours de l'aider, mais c'était sans doute là la dernière erreur qu'il allait commettre. Si Aby ne les avait pas lâché tout les deux dans un premier temps c'est qu'elle ne distinguait toujours pas le vrai du faux... du moins c'est qu'il en avait conclu, une fois relâché il peut enfin se mettre à terre pour cracher le reste de ce qu'i avait dans les poumons.

"- Comment as-tu osé? Tu m'appelles 'Maman' alors que tu as essayer de me tuer. En sachant que je ne serais pas la seule victime de ton crime. Tu es une abomination! La vie est tellement précieuse et toi, tu la gâches comme si ce n'était rien? Tu n'es qu'un être infâme, un monstre. Tu ne mérites pas cette chance qui t'es offerte."

Il ne l'avait jamais vu se mettre dans des états pareils, ça devait bien être la première qu'il la voyait se mettre en colère ainsi... des deux, ça devait être elle la plus blessée par ce qu'il s'était passé. Celle qui en avait sûrement le plus souffert, son côté maternel a dû beaucoup en pâtir, d'ailleurs, comment aurait-il pu en être autrement après ce qu'il s'était passé ces dernières heures ? Jamais il n'aurait cru que ça tournerait aussi mal que ça avant cette fameuse discussion qu'ils avaient eu tout les trois sur le canapé.

"- Tu t'es joué de nous, tu t'en es pris directement à ceux que tu appelais Papa et Maman. Tu as failli prendre la vie de Kirara. Donne-moi une seule bonne raison de ne pas te prendre la tienne avant que tu ne continues? Avant que tu ne termines ce que tu as commencé? Réponds-moi!!!"

Jace regarda attentivement la scène tandis qu'il essayait de récupérer de ses multiples efforts. Aby allait se battre avec une rage qu'elle n'avait sans doute jamais dégagée, ou du moins pas devant ses yeux. Son double semblait souffrir, en plus de la blessure qui lui a été infligé par son alter ego, la jeune amérindienne semblait faire quelque chose également, le faux Jace étouffait des cris de douleur, seulement en y regardant de plus près, Aby expulsait comme de la buée... comme si elle avait froid, pourtant la température actuel n'était pas su fraîche que ça, qu'est-ce qu'il se passait, ça ne semblait pas venir de son double, c'était impossible, ils étaient identique, il n'avait pas ce genre de pouvoir, il le saurait quand même. Plus ça allait plus le teint de sa compagne devenait blanc, au fur et à mesure qu'elle était là à torturer ce monstre... mais, et si ?

- Aby... ! fit-il en criant quand bien même sa voix ne le permettait pas. Il se jeta sur elle pour lui asséner une baffe digne de ce nom. Arrête ! Inconsciente !

Elle ne dût même pas comprendre ce qu'il venait de se passer, lâchant que très légèrement son emprise sur le faux Jace, le vrai lui, ne laissa pas une seule seconde de répit à cet imposteur, lui donnant une bonne raclée à l'ancienne, enchaînant coup de poings sur coups de poings au visage. Ce n'était plus qu'un vulgaire punching-ball désormais, complètement à la merci du premier venu. Il ne s'arrêta à aucun moment, jusqu'à de nouveau renforcer l'un de ses poings pour lui traverser entièrement le corps cette fois-ci, la partie qui était déjà blessée. Retirant son bras d'un coup sec, pour ensuite le laisser tomber à l'eau... ce corps qui par la suite, commençait déjà à se décomposer de manière peu commune. C'est comme s'il fondait. Enfin peu importe, il retourna auprès de sa compagne, et s'agenouilla près d'elle, prenant ses mains qui était si froides.

- Je croyais t'avoir dit de ne pas prendre de risque inconsidérés ! Commença-t-il en criant avant de la prendre dans ses bras. Mais tu m'as sauvé aussi... Fit-il ensuite plus doucement, même à voix basse, comme s'il cherchait à se faire pardonner, se faire pardonner ne pas avoir été assez fort pour le battre seul, d'avoir obligé Aby à s'exposer au danger. Dans le fond, il criait contre lui-même, il pestait contre lui et son impuissance. Il ne voulait plus la lâcher, tremblant comme une feuille après que l'adrénaline soit à moitié redescendu, et soulagé que le danger soit maintenant écarté.

- Pardonnes-moi... Rajouta-t-il en chuchotant à son oreille, de l'avoir giflé, une deuxième fois.
Invité
avatar
Invité
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Jeu 29 Jan 2015 - 10:19
Elle le voit, se rouler au sol, crier sa douleur et pourtant, ces hurlements ne l'atteignent pas. Car les siens sont plus puissants, plus déchirants encore. A la seule différence qu'elle est incapable de les sortir hors de son corps. Son corps tout entier est déchiré et ce froid salutaire qui lentement l'emprisonne la rassurerait presque. Même la voix de Pachu'a dans son esprit, lui sommant de retrouver sa lucidité, ne fait l'effleurer. La jeune précolombienne ne réalise plus la portée de ses actes et rien ne semble en mesure de la ramener à elle, perdue dans les méandres de cette culpabilité et de cette douleur profonde qui la ronge plus surement qu'une flamme dévore un branche de bois sèche.

- Aby... !
Arrête ! Inconsciente !


Rien. Elle n'a rien vu venir. Son nom lui était parvenu de loin et avant qu'elle ne comprenne ce qu'il se passe, ce fut le choc. Violent, franc et puissant. Sur le coup, elle ne comprit pas, elle ne réussit même pas à en déterminer l'origine. La preuve, même son corps ne broncha pas alors que son esprit, secoué pour de bon, commençait à émerger de cette brume lourde et épaisse qui l'enveloppait complètement.

Sa chaîne se desserre et, profitant de l'absence de maîtrise de sa maîtresse, l'esprit de l'eau cesse d'entrer en action, délivrant de son crochet empoisonné le corps de cette copie d'être humain. La main de la brune monte doucement jusqu'à venir se poser sur sa joue, qu'elle effleure doucement. Elle ne voit même pas le combat sous ses yeux tellement tout est dissimulé par le brouillard du froid qui la tenaille. Et puis, elle se souvient, lentement. De ce toit, une nuit. De cette douleur, bien présente. Et de Jace. C'est alors qu'une larme se met à couler doucement du coin de son œil avant de finir par s'écraser sur le pelage épais de Mike qui, ressentait le trouble de sa déesse, s'allonge au sol avant de l'aider à descendre.  

Elle ne fit même pas un pas, la jeune indienne s'écroula quasiment contre lui, sa jambe lui arrachant une grimace de douleur. Oui, avec le départ de la brume, la réalité reprenait ses droits, et les bleus ainsi que les contusions et autres plaies ne s'estompaient pas avec simplement une légère anesthésie. La jeune femme se sentait épuisée et perdue. Elle entendit de loin la fin de l'échos du combat et la chute dans l'eau d'un corps. Elle les voyaient pourtant, mais sans les voir réellement. Elle savait juste que Jace était vivant. Et finalement, c'était tout ce qui comptait, non?

- Je croyais t'avoir dit de ne pas prendre de risque inconsidérés !
Mais tu m'as sauvé aussi...  


Ses mains lui parurent brûlantes au contact de sa peau mais elle ne réagit pas pour autant. Il était en colère et il en avait tous les droits. Tout était de sa faute. Une fois de plus, elle n'avait commis que des erreurs. Comment pouvait-elle être aussi responsable des autres et de l'Académie mais à ce point bonne à rien en ce qui la concernait? Serrée contre lui, elle n'eut même pas le réflexe de l'enlacer en retour. Pourtant, elle aurait aimé le faire, tellement. Mais ses poings étaient crispés, de rage et de douleur. Elle le sentait trembler si près d'elle mais après tous les risques qu'elle lui avait fait courir, elle ne pouvait plus se sentir d'une aide quelconque pour lui. Elle ne l'avait pas aidé, elle ne l'avait pas sauvé. Elle n'avait fait que compliquer les choses et elle s'en voulait. Terriblement.

- Pardonnes-moi...

Les larmes commencent à couler, doucement d'abord, espacées, avant de se mettre à cascader avec une force peu commune. La future maman craque, se mettant à trembler de tout son corps, sanglotant de façon tout sauf discrète mais sans lâcher une parole. Elle aurait tant de choses à lui dire, il y a tant de questions qu'elle se pose. Et pour le moment, la seule certitude qui parvient à émerger de toute cette histoire la blesse profondément. La douleur dans son dos, sa jambe qui la fait souffrir, tout ça n'est rien comparé à ce qui la hante en cet instant. A tel point qu'il lui fallut bien 20 minutes avant d'arriver à articuler le moindre mot.

"- Je ne veux pas... Je ne pourrais pas... Etre une bonne mère... C'est une erreur... Ce n'est pas... Je ne suis pas... Capable... "

Voilà, les mots étaient sortis, malgré elle. Tels des couteaux qu'elle s'enfonçait elle-même à travers le corps. Elle le sentait commencer à vivre, elle ressentait sa présence, elle était persuadée qu'il l'entendait et cela ne faisait que lui rendre les choses plus difficiles encore. Ce bébé, leur futur enfant. Elle souhaitait le meilleur pour lui. Mais il était flagrant que le meilleur était tout sauf elle. Complètement pliée en deux, à la limite du désespoir, la jeune mariée était tiraillée entre son amour grandissant pour ce petit être et la réalité qui venait encore de lui prouver qu'elle n'était pas apte à prendre la responsabilité d'une vie aussi précieuse.

"- Je suis désolée... Tellement désolée... C'est ma faute... C'est ma faute... C'est ma faute..."

Désemparée, elle ne parvient même pas à relever les yeux, craignant de croiser le regard de Jace, d'y lire haine, dégoût et colère envers elle-même. Dans son dos, le museau de Mike l'effleura tandis que l'animal couinait légèrement. Mais perdue dans sa détresse, elle ne s'en rendait même plus compte. Et le froid qui l'avait envahi refluait peut-être mais demeurait encore bien présent, la faisait frissonner et l'engourdissant toujours.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Ven 30 Jan 2015 - 14:23




La première réaction de sa compagne fut de pleurer à chaude larme, tout ce qui venait de se passer était sans doute de trop, est-ce qu'un jour ils auraient le droit à quelques instant de répit seulement ? Depuis tout ce temps il n'a pas eu souvent de temps à se consacrer à lui, et encore moins à sa femme quand bien même il l'aurait voulu, heureusement qu'ils étaient dans la même chambre, ils pouvaient au moins s'y voir. Jace jeta un coup d'oeil à l'étang, surveillant de près comme de loin le moindre fait et geste de cette eau redevenu calme et paisible.

"- Je ne veux pas... Je ne pourrais pas... Etre une bonne mère... C'est une erreur... Ce n'est pas... Je ne suis pas... Capable... "

Jace ne put que la rapprocher de lui pour le moment, après de longues minutes silencieuses la voilà qui se mettait à se lamenter sur son propre sort, si tout les deux s'y mettaient jamais ils ne s'en sortiraient les pauvres, seulement l'un comme l'autre ils s'aidaient mutuellement et se relevaient mutuellement par la même occasion, ils ne s'abandonnaient pas, bien au contraire.

"- Je suis désolée... Tellement désolée... C'est ma faute... C'est ma faute... C'est ma faute..."

Il passa une main dans ses cheveux, la caresser, la réconforter, ça pouvait se sentir au touché quand une personne voulait vous aider, vous épauler dans les moments compliqués. Des fois ces petits gestes remplacés bien des mots. Mais il n'y avait pas que le contact, il fallait tout de même des paroles pour soutenir la personne, il fallait un juste milieu et c'était sûrement ça le plus compliqué.

- Ne dis pas ça. Tu sais très bien que cet enfant n'était pas le notre, que sa destinée n'était autre que celle qu'il a connu. Commença-t-il en essayant de la rassurer sur un ton calme. Tu seras sûrement une très bonne mère comme tu l'as été ces dernières heures. C'est toi qui lui appris tout ça...

Oui, quand on y repensait, le faux Jace n'avait d'yeux que pour sa mère et portait une jalousie folle envers son père qu'il voyait comme le plus faible des deux, qu'il ne la méritait pas, au final, ce fut lui le mauvais père, mais était-ce vraiment dû à lui ? Peut-être pas, mais il n'avait rien fait pour arranger au mieux la situation non. Il n'était as exempt de tout reproche, il n'avait pas beaucoup aidé, pas beaucoup été présent pour lui. Est-ce que ça aurait changé quelque chose qu'ils soient tout deux présents pour lui pendant deux journées entières ? Il n'en avait aucune idée, et ne le saura plus jamais.

- Rentrons maintenant. Plus rien ne nous retiens ici. Fit-il en la regardant droit dans les yeux. Il voulait qu'elle le regarde, il voulait la convaincre qu'elle n'y était pour rien, que tout ceci n'était pas de sa faute, que c'était un tout. Il mis une main sur sa joue, séchant les larmes de sa moitié, lui faire reprendre ses esprits, qu'elle reparte d'un bon pied en quelque sorte.
Invité
avatar
Invité
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Ven 30 Jan 2015 - 20:42
- Ne dis pas ça. Tu sais très bien que cet enfant n'était pas le notre, que sa destinée n'était autre que celle qu'il a connu. Tu seras sûrement une très bonne mère comme tu l'as été ces dernières heures. C'est toi qui lui appris tout ça...

Il n'était pas le leur? Si, il l'avait été. A ses yeux et dans son cœur, c'était bien la place qu'il avait occupé. Voilà ce qui ne faisait que rendre les choses plus douloureuses encore à la jeune femme. Elle lui avait dit des choses d'une telle violence, elle l'avait traité avec un telle sauvagerie sur la fin. Au final, c'était elle-même qui avait précipitée sa mort. Ce froid, elle le connaissait et à présent, elle comprenait mieux ce qu'il s'était passé, ne faisant de rajouter de l'horreur dans son propre comportement. Elle l'avait torturé, sans même le réaliser et rien que pour ça, elle se haïssait, du plus profond de son être. A tel point qu'elle ne put  se retenir de vomir la bile qui lui brûlait la gorge. Elle se voulait une déesse mais après ce qu'elle ce qu'elle venait de faire, elle n'avait plus aucune légitimité. Nulle part, sur aucun plan.

Blottie dans les bras de Jace, ses sanglots ne semblaient pas prêts de s'arrêter. Détruite, éreintée, exténuée, elle ne savait même plus comment elle faisait pour ne pas tout simplement sombrer. Le froid l'anesthésiait encore mais bientôt, il disparaîtrait. Jace n'était pas parti, il demeurait à ses côtés, mais pour combien de temps encore? Et puis, cela voulait dire quoi, être surement une bonne mère? Dans ce genre de rôle, on ne peut pas faire les choses à moitié et la réalité lui avait prouvé par A + B qu'elle n'était pas prête à supporter un tel fardeau. Pourtant, que pouvait-elle faire d'autre que de garder cet enfant, qu'elle aimait déjà malgré tout?

- Rentrons maintenant. Plus rien ne nous retiens ici.  

Lentement, avec une certaine hésitation, elle finit par relever les yeux avant de venir croiser le regard de Jace. Compatissant et rassurant. Doux et salvateur. Sa main la fit frissonner lorsqu'il vint essuyer lentement les marques des ses larmes. Elle se contenta d'approuver d'un signe de tête, incapable de sortir un son de plus. Mais elle était tout bonnement incapable de rentrer. Sa jambe avait enflée et bleuie, l'empêchant même de se remettre debout, sans compter sa fatigue physique et psychologique ainsi que la douleur irradiant ans le bas de son dos. Alors, ce fut Mike qui lui vient en aide avec son mari, afin de lui permettre de regagner sa chambre.

Oui, elle irait à l'infirmerie. De toute façon, elle n'était pas en état de refuser cela à Jace. mais d'abord, elle devait s'assurer de l'état de Kirara. Elle aussi était un peu son enfant et elle aussi, elle l'avait mise en danger. Elle avait manqué de peu de la perdre. Alors, elle voulait se rattraper, se racheter du mieux qu'elle le pouvait en revenant s'occuper d'elle.

La nekomata n'avait pas bougé d la chambre et la jeune amérindienne la pris dans ses bras, avec une douceur et une tendresse qu'elle-même ne se connaissait pas. Elle la cajola et lui parla de longues minutes avant de finir par prendre la direction de l'infirmerie, toujours montée sur Mike en compagnie de Jace. Autant vous dire que lorsque l'infirmière leur tomba dessus, elle leur jeta un regard plus noir que le cœur des ténèbres mais à la vue de leur état, elle passa sur les remontrances et commença par les prendre en charge. Déjà, une personne s'approchait de la déesse en devenir avant de poser sa main sur sa tête et de l’entraîner avec elle dans un sommeil profond et sans rêve, réparateur.  
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Qu'est-ce que.... What ??? - Lun 2 Fév 2015 - 23:55

Il reste à poil tout le long de sa croissance le gosse ou… ?
Et si son entrejambe grandit, c’est pas forcément ce qu’on pourrait penser…
Non, mais ce n’est pas un RP très amusant en fait… c’est assez triste même… pardon. *hum hum*

Alors, quelle est la leçon qu’il y a à tirer de cette histoire ? Que le couple est plus fort uni que séparément ? D’un côté oui, d’un autre, non. Jace est « moins fort » (c’est très relatif) que son double, ce qui voudrait dire que maintenant, ils sont devenus plus faibles individuellement… Mais on ne peut négliger le fait que c’est à deux qu’ils peuvent désormais montrer tout leur potentiel. Mignon ! Mais en vérité, on apprend également une chose : si l’enfant du couple finissait par mal tourner… alors, Jace et Abygaïl l’attaqueraient et le tueraient. C’est écrit noir sur blanc. Ça n’étonnera personne qu’une partie du couple soit tout d’un coup dramatisée…

Côté texte, si vous pouviez ne pas « accoupler » vos fautes, mais plutôt « enfanter » d’une orthographe/conjugaison irréprochable et ne plus jouer au jeu du mot manquant, ce serait encore mieux ! À bon entendeur ! ♥
Mis à part ça, la quête est validée, tout est impeccable, on en redemande, et bon courage avec le bébé ! ♥

Jace Kayllan : 920 xps + 300 xps bonus quête
Abygaïl : 975 xps + 300 xps bonus quête

Xps attribués : Yep
Qu'est-ce que.... What ???
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Chambres des professeurs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page