Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet - Sam 8 Nov 2014 - 22:01


Un coup en traitre, voila qu'elles se battaient de nouveau … Le chevalier commençait vraiment à ne plus avoir d'espoir … Il attendit silencieusement qu'elles veuillent bien se calmer, pas question d'aller se prendre des coups gratuit de la sorte. Le calme finit par revenir tandis qu'elles remettaient leurs vêtements, visiblement le jeu s'était vite fini.
Le chevalier quitta la porte et s'avança pour passes bras autour du coup des deux cous des tête blonde, se baser sur celle qui était le mieux ? Non, il fallait garder l'original. Il serra une peu les deux contre lui en souriant. Il avait bien médité à cette histoire, en fait il pouvait y avoir plusieurs options possible. Il leur sourit simplement pour qu'elles puissent juger de ses propositions.


- Plutôt que de juger sur celle qui le mérite le plus, j'ai autre chose à vous proposer, enfin, plusieurs choix.

Il regarda rapidement le visage abîmé à sa droite, puis celui encore intact à sa gauche, la gauche était plus charmante maintenant d'ailleurs. En fait sa réflexion n'était pas particulièrement poussée, mais il leurs laissait le choix.

- Nous pouvons attendre sagement ici, nous occuper en attendant qu'une dise la chose prouvant sa nature par mégarde.

Autant dire que ce serait long, et il allait falloir tuer le temps … Cette proposition aurait surement le mérite de pouvoir entrainer sa patience. Il allait en falloir pour rester avec deux femmes qui se battent pour remplacer l'autre … Rien de d'y penser il avait mal pour sa patience.

- Étant donné qu'ici un dieu ne peut pas mourir, je vous exécute ici et maintenant, j’amène vos deux corps à l'infirmerie, seul l'original saura se relever, je pense. Bien sur je n'ai aucune certitude.

enfin, la seule incertitude concernait le faux, si il ressusciterait aussi ou pas, pour l'original il n'en doutait pas. Cette option c'était surement plus la dernière chance quand tout espoir serait abandonné qu'une solution en elle même. Mais pour le chevalier cela pourrait régler le souci rapidement, ou pas, avec un peu de poisse l'autre se relèverait … Et en plus tuer quelqu'un comme ça ne l'enchantait pas plus, surtout qu'il allait devoir les amener à l'infirmerie devant tout le monde. Il l'avait déjà fait une fois, pauvre Kika, et subit la colère de l’infirmière de l'établissement ...

- Je n'ai pas d'autres choses à vous proposer.

Il les lâcha et s'installa assit devant la porte, dans le fond ils pouvaient tenir très longtemps ici, ils avaient de l'eau grâce aux douches, la piéce était chauffée, le minimum était atteind pour tenir un ou deux jours si besoin.




Invité
avatar
Invité
Re: [Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet - Sam 8 Nov 2014 - 22:16
Les deux femmes se méfièrent lorsqu'il les rapprocha l'une de l'autre, autant par crainte de ce qu'il pouvait faire que de celle d'être trop à portée d'une attaque de la double. Et pour une fois, elles furent totalement d'accord en un rien de temps de temps, sans même avoir à se concerter :

"Il n'est pas question de rester enfermés ici avec elle, ni d'éprouver une prétendue immortalité ! Lancèrent-elles en choeur."

Elles se regardèrent aussitôt de nouveau en chiens de faïence, puis se séparèrent quand Alexander alla se poser dans son coin de la pièce. La docile alla s'asseoir dans un coin tandis que celle à l'épée l'observait d'un regard brûlant, franc et sans détour. Elle avait bien une idée en tête, c'était de cette façon qu'elle avait réglé certains conflits majeurs entre elle et le premier des Plantagenêts, de cette façon que deux armées pouvaient éviter la mort de nombreux hommes, et de cette façon enfin qu'un vrai chevalier réglait ses comptes.

Droite, fière et déterminée, elle avait une certaine prestance qui annonçait la solennité de la déclaration qui allait suivre. Elle tendit un index accusateur vers sa jumelle et déclara d'une voix claire et forte :


"Puisque tu refuses de céder à la vérité, réglons ce conflit à l'ancienne. Moi, Elione d'Elande, la vraie, je te jette le gantelet et te défie dans une lice à mort. Une arme par personne, une manche, et Dieu seul rendra son jugement pour révéler qui de nous mérite de porter mon nom et mes titres."
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet - Dim 9 Nov 2014 - 0:20

"Il n'est pas question de rester enfermés ici avec elle, ni d'éprouver une prétendue immortalité !"

Au moins cette fois elles étaient d'accord sur ce point, les propositions du chevalier ne leurs convenaient pas du tout. Il sourit en les relâchant pour retourner à sa place, contre la porte et les observa, et maintenant ? Car bon, leurs refus était bien beau, mais comme la chose était partit la première proposition se ferait naturellement … Maintenant il s'agissait de réussir à tuer le temps …
soudain ce fut un annonce trés vertueuse qui eut lieux et fit instinctivement redresser le chevalier avec un large sourire, il fit un pas en avanat.


- Cette solution est judicieuse elle aussi, je serais le témoins du combat, si une fuit, je la pourchasserais pour la tuer.

Il se retourna pour ouvrir la porte, marchand vers l'armurerie. Il prit bien le temps de s'assurer que les deux le suivait avant de les laisser s'engager dedans une après l'autre. Il se plaça ensuite au milieu attendant qu'elles aillent de part et d'autres de lui. Il jette rapidement un regard de chaque coté et prit parole reculant de deux pas.

- Ceci est un match à mort pour que l'une de vous devienne Elione et pas l'autre ... Le prix du gagnants était aberrant pour un duel de son point de vue … Il soupira brièvement Comme pour tout match à mort libre, vous avez chacune choisit votre arme, je rappel que chaque coup est permit. La fin ne se fera que lorsqu'une de vous rendra son dernier soupir, sortir de la pièce sera considéré comme abandon et vaudra exécution.

Il leva alors le bras en l'air, heureux de pouvoir faire une chose exactement comme dans son passé, il souriait. Bon, à son époque les duels n'était pas pour obtenir une identité, plus des questions d'honneur, de femme, mais il ferait avec cette raison, c'était déjà bien d'en trouver une à cette époque.

- Que la meilleure l'emporte !

Et il baissa sa main, se plaçant maintenant en observateur. Qu'elle serait l'issue de cet affrontement, laquelle deviendrait Elione, et l'autre … rien ?




Invité
avatar
Invité
Re: [Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet - Dim 9 Nov 2014 - 13:20
Elione se félicita d'avoir trouvé une solution lui permettant de se défouler, pendant qu'Elione se redressait et la foudroyait du regard.

"Excellente idée. J'accepte ! Et je choisis sans tarder l'épée que tu m'as dérobée !"

Il était étonnant de voir à quel point les deux jumelles se ressemblaient même mentalement par moments. L'Elione à l'épée serra les dents mais consentit au souhait de sa rivale. Ce n'était pas une arme qui faisait sa force, bien que cette arme-ci soit particulière à ses yeux, elle ne savait pas trop pourquoi. Le passage à l'armurerie fut assez bref puisque l'ancienne souveraine savait ce qu'elle voulait : elle choisit une autre épée, de poids, d'épaisseur et de taille équivalents, bien aiguisée. Ainsi ce furent deux Elione rigoureusement identiques, portant les mêmes armes à peu de chose près et avec le même objectif, qui prirent place sur le sol de terre sèche, en plein centre du dôme de combat. Elles étudièrent un instant les lieux du regard, repérant les obstacles à leur avantage et les faux pas à ne pas commettre. Puis elles adoptèrent la même pose de garde, le même regard concentré au visage. L'Elione docile était devenue l'exacte réplique de sa jumelle, oubliant sa douceur au profit du combat.

"- Que la meilleure l'emporte !"


"Pas la meilleure... la vraie !"

Elles s'élancèrent d'un même élan, avec la même ouverture. Elles n'auraient pu être plus synchrones en s'entraînant des jours et des jours ensemble. Les lames s'entrechoquèrent avec violence, longuement. Non seulement leur apparence était identique, mais aussi leur technique de combat, leur niveau, leur habileté, leur rapidité, elles étaient miroirs l'une de l'autre, elles se connaissaient par cœur, à tel point que le combat s'éternisa pendant une heure, puis deux, puis d'autres encore. Les guerres avaient forgé pour la reine une endurance peu commune, de sorte qu'elles n'avaient besoin que de pauses d'une dizaine de minutes à se tourner autour avant de repartir à l'assaut de nouveau.

En milieu de matinée, des pas se firent entendre depuis le couloir d'entrée. Un professeur avait dû déverrouiller la porte par l'extérieur, de sorte que les apprentis-dieux souhaitant s'entraîner arrivaient par vagues. Et quelle ne fut pas leur surprise de découvrir une apprentie s'entraîner contre son propre avatar -ce qu'ils pensaient l'être du moins. Elione ne se laissa pas perturber pour autant. Qu'ils viennent remplir les gradins si cela leur chantait, sa victoire n'en serait que plus légitime.

Bien que rompue aux arts de la guerre, la souveraine fatiguait des deux côtés. Il fallait briser la symétrie coûte que coûte, forcer l'adversaire à changer de mouvements. Ce fut ainsi que l'une des deux se laissa repousser vers un obstacle, pour mieux sauter dessus et riposter avec l'avantage de la hauteur. Le coup faillit porter de peu, mais l'autre recula, contre-attaque aussitôt les jambes. Nouveau pas en arrière et elles échangeaient les rôles. Celle en hauteur dut descendre, l'autre prit sa place.

A partir de là, les passes d'armes accélérèrent. Elles avaient bien compris chacune qu'il fallait briser l'habitude, inventer de nouveaux coups, de nouvelles parades. On vit des mèches blondes voler et atterrir au sol à plusieurs reprises, mais pour l'heure pas une seule goutte de sang. La sueur parait leurs vêtements d'auréoles peu gracieuses, collait des cheveux rebelles à leur front, mais pas question de reculer, ni de demander une pause. Par orgueil, par dignité, au nom de la victoire et de la vérité. La première blessure fut une entaille du bout de la lame au bras. L'Elione à la garde de fer faillit être désarmée mais tint bon, tandis que celle à la garde dorée criait victoire trop vite. Un moulinet du poignet permit à sa rivale de revenir en force, sapant son équilibre pour la faire tomber en arrière. Elle roula pour éviter un coup mortel entre les deux yeux, se releva plus loin, couverte de terre.


"Il est temps d'en finir.
-Je suis d'accord..."

Elles chargèrent de plus belle l'une sur l'autre, redoublant de rage et de force, les dernières. Les échanges devinrent de plus en plus violents, chaque faux pas suggérant la mort. La garde dorée sembla prendre le pas sur la garde de fer, mais celle-ci évita le plus gros des dégâts.

"Tu as peut-être mon visage... mon histoire... mes souvenirs... mais tu ne connais pas leur valeur ! Tu ignores tout ce que j'ai enduré ! Pour mes royaumes ! Pour ma lignée ! Pour mes enfants !"

Elle revint avec hargne, portant chaque coup avec toute sa force en prononçant le nom d'un être cher. Oui, ainsi elle gagnerait. Elle les savait près d'elle, quelque part dans l'invisible. Ses enfants veillaient sur elle. C'était une chose qu'une vulgaire copie n'aurait jamais !

"Marie."

Elle bloqua un coup de taille.

"Alix."

Abaissa la lame de son adversaire vers le sol, laissant son buste sans défense.

"Guillaume..."

Revers de sa jumelle, coup au poignet.

"Henri !"

Déséquilibre grâce à un trou dans le sol. Une lumière dorée semblant sortir de nulle part auréola doucement ses membres tandis que l'autre Elione tentait une feinte pour lui faire lâcher son arme.

"Mathilde !"

Elles se bloquèrent l'une et l'autre, épées croisées au niveau des épaules, se dévisageant entre les deux lames comme deux fauves. La garde de fer se fit lionne et léoparde, la lumière s'intensifiant autour d'elle.

"Richard !!!"

Des noms qu'elle égrenait jusqu'alors pour elle-même, elle tirait la force de se défendre. Celui de son fils favori avait surgi comme le signal de contre-attaque, un rugissement magnifique.

"Geoffroy !"

L'épée sembla entrer en résonance avec son pouvoir, alors même qu'elle était tenue par son adversaire. Mais qu'importait à présent ! Le dénouement était proche, son être bouillait de fatigue et de rage. Bientôt ! Bientôt elle prouverait sa force, rajeunie mais jamais perdue.

"Aliénor !"

Qui avait perpétué son nom un peu plus longtemps. L'or n'était que fer dans les mains de cette copie !

"Jeanne !"

Elle entrevit une ouverture, baissa sa garde et s'y engouffra sans réfléchir plus avant, le sort en était jeté.

"ET JEAN !"

Les siens guidèrent son bras, même ce fils qu'elle avait voulu maudire et qui était le symbole de sa haine envers Henri Plantagenêt, qu'elle avait voulu symbole de sa vengeance. Sa lumière illumina son être entier, une aura surnaturelle qui la rendait plus grande, plus belle, plus forte.

Palier 1 : Halo Divin


Les deux lames firent mouche. La garde d'or perça dans l'estomac, remonta vers les côtes et en brisa deux en ressortant dans le dos. La garde de fer s'enfonça directement dans le cœur de la jumelle, alors que celle-ci avait esquissé un pas de recul, horrifiée par le pouvoir soudain de son modèle. Il y eut comme des fissures de lumière naissant de tout son être, comme si elle se craquelait. Les spectateurs retinrent leur souffle : ce n'était pas habituel chez les avatars divins. La jumelle explosa en une colonne de lumière qui aveugla tout le dôme avant de retomber en masse gluante verte, puis de s'évaporer en poussière.

Un moment de silence passa avant que, victorieuse, la véritable Elione ne lève son épée vers la foule. Des applaudissements et des hourra qu'elle entendit à peine retentirent d'un seul coup, mais son esprit voguait déjà ailleurs. Un vertige la fit vaciller dangereusement et elle ne put que faire en sorte de tomber de son côté encore intact pour ne pas aggraver la blessure, avant de chuter au sol.


"Mes enfants... Murmura-t-elle."
Suivant : Infirmerie
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet - Dim 16 Nov 2014 - 17:32

Une rencontre entre deux personnes assez lié par leurs origines, c'est intéressant, la découverte de la lumière aussi :P, je vois qu'Alex est toujours aussi peu subtil dans sa manière de régler un problème ! Superbe fin, j'attends la suite des événements que je réserve !

Elione : 1050 xps dont 300 xp's de quête
Alex : 945 xps dont 300 xp's de quête

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: [Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet -
[Quête Little me - Elione et Alexander] Le chevalier, la reine et le gantelet
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Caldin.
» The History Of Mike Alexander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page