Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une note de danger

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Une note de danger - Mar 4 Nov 2014 - 19:50

Il faisait quasiment nuit, c’était vers la fin d’après midi . Les cours et autres exercices étaient terminés pour aujourd’hui, enfin pour la majorité je parle.Les couloirs devenaient de plus en plus déserts, un moment que j'affectionnais tout particulièrement. Ma sacoche sur l’épaule je faisais toujours un petit tour des locaux de la Deus pour me relaxer. Le silence était ,pour moi, très bénéfique et très reposant.
Les bancs de l’école étaient vides mais j'essayais de m'imaginer les élèves s'amuser et bizarrement sans que je puissent y faire quoi que ce soit je m'incluais dans cet amusement. Je me voyais alors ,petit et joyeux, courir après ces bambins fantômes.

Les salles de classes défilaient sous mes yeux au fur et a mesure que je m'enfonçait dans l’académie mais j'en profitais pour jeter un œil a des classes réduites a néant par l'absence de ces chers élèves. Je pouvais voir les graffitis gravé sur les tables, les dessins et les anti sèches écrites au crayon a papier. Je ne sais pas pourquoi mais cela me rendait ... bizarre...plutôt triste je crois .

Je continuais ma route ,comme d'habitude oserais je dire, et soudain je remarquais quelque chose d'anormal.Une des classes était resté ouverte et apparemment personne n'y était. Je m’avançais cherchant quelque chose ou quelque un a interroger concernant ce bizarrerie mais personne. Juste les clés de la salle posées sur un bureau dans le fond de la classe et sur cette table un sac et un foulard bleu . Ayant déduit que la personne qui était la n’était pas loin je décidais de prendre le sac et le foulard et de fermer la classe pour restituer c'est bien a la personne concernée.

Soudain j'entendis des rires lointains et des bruits de cavalcades et enfin une lourde porte se refermer . Lorsque je fus devant la dite porte, alertés par le bruit que j'entendais depuis tout a l'heure, je lisais "salle de musique " au dessus de la porte.
Sans demander mon reste et pour clore rapidement le problème je poussais la porte

"Tachons de faire vite" pensais je a ce moment précis



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Mar 4 Nov 2014 - 21:07
Une note de danger....

Ça y est, mon dernier cours de la journée venait de se terminer. Et j'avais hâte de pouvoir enfin quitter ce siège et ce bureau. Non pas que le professeur n'ai pas été intéressant où que le cours était ennuyeux, loin de là. Mais je n'étais définitivement pas faite pour l'école. Et puis, j'étais tellement pressée de pouvoir retourner en salle de musique. Depuis le temps que je travaillais et que je m'exerçais au piano, je me débrouillais vraiment bien maintenant mais aujourd'hui, c'était différent. Je l'avais enfin trouvée. Bon, c'était Sarah qui l'avait récupérée pour moi mais je l'avais enfin avec moi. La partition...

Cette chanson, personne ne pourra jamais comprendre ce qu'elle représente pour ma jumelle et pour moi. C'est notre hymne, notre force et notre chant du cygne. C'est le cri de nos cœurs liés même au-delà de la mort alors oui, pouvoir enfin l'avoir entre mes doigts, c'était un peu un miracle, un cadeau que je n'attendais plus. Et je voulais l'essayer. J'en mourrais d'envie, de pouvoir la chanter en m'accompagnant toute seule, sur cette immense table de touches blanches et noires vibrantes de sentiments et d'émotions. Alors déjà, mes affaires sont rangées tandis que je cours aussi vite que possible en direction de la salle de musique.

Le trajet n'est pas bien long et mon visage est déjà tout sourire. Je sens l'écho des impacts de mes doigts sur les touchent, les vibrations des cordes, le jeu des pédales sous mes pieds avant de laisser s'envoler les notes qui s'égrèneront lentement vers les cieux, portées par ma voix. Oui, je vois déjà tout cela, je l'entends au creux de mon âme, je le ressens dans tout mon être, comme si la musique m'étais aussi nécessaire que l'oxygène pour continuer à exister. Finalement, Deus à bien choisi mon Domaine Divin. La musique, ça me va bien en fait.

Toute à mon excitation, je suis entre comme une fusée dans la salle de musique sans réaliser que je n'étais pas seule. La porte entrouverte ne m'a même pas interpellée. par contre, le choc qui me fit reculer et tomber sur les fesses termina de me ramener sur terre. Je secoue la tête un instant, le temps de reprendre mes esprits, avant de lever le regard sur les ombres qui se sont soudain abattues sur moi.

- T'es qui toi? Tu peux pas faire attention? Et puis, t'as pas été invité que je sache.
- Genre maintenant on laisse la porte entrebâillée et c'est la fête chez mémé, tout le monde s'incruste, comme ça. Et puis quoi encore.
- Et ça dit même pas pardon? Non mais je vous jure, va falloir lui apprendre les bonnes manières à cette gamine. Vous en pensez quoi les gars?

L'odeur. C'est la première chose qui me fait réagir. Ils sentent forts, le tabac sans doute mais l'alcool aussi. Ça me rappelle les soldats et aussitôt, je me crispe. Parce que je me souviens et que cela me fais peur. Mais lorsque je réalise que ma partition se trouve par terre aux pieds d'un des garçons qui me surplombent avec un sourire mauvais, je tente d'aller la récupérer, avec des gestes brusques et paniqués. Mais à peine ais-je bougé que l'on me repousse avant de ramasser ma feuille chérie.

"- Non, c'est à moi. Rendez-la moi, je vous en prie. Vous n'avez pas le droit de me la prendre."

- Vous entendez ça les gars? On a pas le droit
- Parce que c'est toi qui va nous en empêchez peut-être? C'est quoi ce truc d'abord, hein? Je suis certain que ça a de la valeur, vu comment elle y tient.
- Ah ouais? Eh bien, si on voyait ce que Miss Tomate serait prête à donner en échange de son cher morceau de papier. Vous en pensez quoi?

le rire qui leur échappe me glace les sang et m'arrache un frisson. Les images des soldats se superposent à leur visages. Ceux qui ont tués ma Tanya sous mes yeux avant de rire de ma détresse et de m'assassiner à mon tour en m'abandonnant sur place. Non pitié, je ne veux pas que ça recommence. Mais je ne suis pas plus forte que ce jour-là et cette fois, même ma Tanya n'est pas là pour me protéger. Et j'ai peur...
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Mar 4 Nov 2014 - 21:52

J'avais eu raison de me montrer dans le coin.La mystérieuse personne qui avait oublié ces affaires était la par terre alors que trois brutes alcoolisés lui avait pris quelque chose qu'elle essayait désespérément de récupérer. La porte se referma derrière moi avec un couinement ce qui alerta les trois de ma présence. Il se stoppèrent net croyant que j’étais un gars du conseil des élèves ou autre chose mais je crois qu'il me reconnurent et se rapprochèrent de moi en trainant la fille vers moi .

-Regardez qui voila les gars ...Ne serait ce pas le fantôme de la DEUS !? Lelouch je crois ?Oui l’espèce de tocard qui se balade dans l’école seul. Alors tocard on a pas retrouvé la mémoire ? Ta une vilaine bosse qui veut pas partir hein ?
-Ouais qu'es tu fout ici t'es venu jouer les héros avec ce déchet ? hein déchet ? fit t'il a l'intention de la rousse
-Les mecs faites pas trop les malins, manquerait plus qu'un prof rapplique.
-Tu crois ? Nan personne viens fourrer son nez ici a cet heure .

Le plus grand et le plus carré des trois se rapprocha de moi, et rapprochant son visage de ma tete me dit:

-Alors tu va faire quoi? On n'est juste entrain de jouer avec la morveuse.

Je répondis juste :

-Désolé, je n'ai pas pu suivre ton raisonnement j'étais trop occupé a essayer de retenir ma respiration pour supporter ton haleine . fis je avec un sourire

La brute fit une moue d'interrogation puis comprenant enfin la pique me colla une droite en plein dans la figure.Je m’envolai sur quelques mettre mais je n'avais subi presque aucun dommage. Fruit de mon entrainement peut être ? Me relevant avec difficulté le garçon se rapprocha a nouveau pour me frapper encore une fois mais cette fois son poing me rata se qui me permis de me poser a coté de lui et de lui saisir l’épaule.Le garçon eu quelques spasmes puis s'effondra KO sur le sol.
Le deuxième garçon vint a la rescousse de son ami mais une esquive agile et une balayette lui offrirent un aller simple pour la contrebasse posée sur un des mur. Le bruit strident et affreux des cordes résonna dans la pièce, le troisième un peu plus sage que les autre utilisa un pouvoir assez bizarre de la télékinésie surement . Il m'envoya des projectiles qui traversèrent une image rémanente de ma personne, je posais a nouveau ma main sur l’épaule de ce garçon et il s’écroula .
Je me retournais, mon œil rubis a découvert, vers la jeune fille.
Spoiler:
 

- Ca va tu n'est pas blessée ?



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Mer 5 Nov 2014 - 9:59
Une note de danger....

Je ne veux pas les laisser me prendre ma partition mais toute seuls contre eux, je me sens tellement insignifiante. Et cette odeur, ces relents d'alcool et de tabac me donnent la nausée. Ce n'est pas juste, je n'ai rien fait pour mériter ça et déjà, ils se rapprochent de moi, venant me relever avec force, me faisant grimacer par la même occasion. Mais c'est alors que le bruit de la porte qui se referme retentit dans la salle. Encore quelqu'un? Est-ce qu'il est avec eux? Ma panique augmente sensiblement d'un coup mais je me retiens de pleurer, je ne veux pas leur faire le plaisir de me voir comme ça.

-Regardez qui voila les gars ...Ne serait ce pas le fantôme de la DEUS !? Lelouch je crois ?Oui l’espèce de tocard qui se balade dans l’école seul. Alors tocard on a pas retrouvé la mémoire ? Ta une vilaine bosse qui veut pas partir hein ?
-Ouais qu'es tu fout ici t'es venu jouer les héros avec ce déchet ? hein déchet ?
-Les mecs faites pas trop les malins, manquerait plus qu'un prof rapplique.
-Tu crois ? Nan personne viens fourrer son nez ici a cet heure .

Lelouch? Visiblement, il n'est pas un de leur ami. Et puis, il semble tellement différent. Si... Loin? Oui, c'ets un peu ça. Mais c'est quoi cette histoire de fantôme de la Deus? Et pourquoi ils lui parlent de sa mémoire? Il se souvient plus de quoi? Enfin, je ne pose aucune question, déjà parce que j'ai trop peur pour laisser échapper le moindre son mais aussi parce qu'ils me font mal à me pousser et me traîner de la sorte.

-Alors tu va faire quoi? On n'est juste entrain de jouer avec la morveuse.

-Désolé, je n'ai pas pu suivre ton raisonnement j'étais trop occupé a essayer de retenir ma respiration pour supporter ton haleine.

Là, je n'ai pas vraiment compris ce qu'il se passait. Enfin si, le début, j'ai parfaitement compris. Le coup de poing, Lelouch qui recule sérieusement, l'autre qui ré-attaque mais là, je ne saisi pas la suite. Une esquive, sa main sur l'épaule du garçon et ce dernier qui se secoue bizarrement avant de tomber au sol, inconscient. Le deuxième qui vient se battre se fait mettre au tapis rapidement, normalement j'ai envie de dire, finissant sa course dans une contre-basse proche. La pauvre, elle avait rien demandée elle. Pourvu qu'ils ne cassent pas le piano.

Et là, le troisième qui me tient encore qui jette des armes. Je crie, persuadée que Lelouch va se faire blesser mais non, le tout lui passe au travers? C'est quoi tout ça. Et hop, il se trouve à nouveau à côté du garçon et comme pour le premier, il le met à terre d'un simple contact de sa main sur son épaule. Et c'est là que j'ai vu son regard. Étrange, avec un dessin dedans. Je suis certaine qu'il avait pas ses yeux-là en entrant pourtant.

- Ca va tu n'est pas blessée ?

"- Euh non, ça va. Mer... Merci. De m'avoir aidée."

Sur le coup, j'hésite une seconde. Je lui aurais bien serré la main mais je ne voudrais pas me retrouver KO moi aussi; Et puis, j'aperçois ma feuille, à côté du premier qui s'est écroulé par terre. Alors je cours la récupérer. Je la défroisse, souffle la poussière dessus et la parcourt du regard. Oui, elle n'a rien et j'en soupire de soulagement. Je la serre contre moi avant de revenir à mon sauveur du moment.

"- Tu t'appelles Lelouch, c'est ça? Parce que c'est comme ça qu'ils t'ont appelés. Moi, c'est Soniya. Tu es nouveau par ici? Pourquoi ils t'appelaient le fantome? Et comment tu as fait pour les mettre au sol juste e, les touchant?"
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Mer 5 Nov 2014 - 21:23
(HRP :Techniquement soinou ne peut pas voir les images rémanentes que je projette a mes cibles car mon pouvoir agis au toucher, soinou a m'a juste vu poser la main sur l’épaule du gars c'est tout :3)


"- Euh non, ça va. Mer... Merci. De m'avoir aidée."

J'essayais tant bien que mal de me calmer histoire de cacher mon œil rouge pour éviter les questions et les curiosités ...désagréables disons .Et le moment d’après mon œil repris sa couleur "normale" et j'aidais la jeune demoiselle à se relever.C'était vraiment allé trop loin cette fois, j'avais écrasé ses garçons mais j'avais utilisé deux fois mon pouvoir et consommé plus de 85 % de mon énergie . Je me sentais un peu tremblant, quand je pense que si je l'avais utilisé encore une fois je me serais mis KO . Me tournant vers le gars, a moitié enfoncé dans la contrebasse, je me rendis compte de ce qui m'entourait : une immense salle pleine d'objet inconnue et avec une sonorité assez incroyable.
Je regardais la dite contrebasse avec un peu de crainte, espérons que la direction soit clémente ... Une fois debout la jeune fille se précipita vers l'objet que ses assaillants lui avaient dérobé, c'était une sorte de feuille.Lorsqu'elle l'eut dans ses bras elle le serra contre elle et sembla soulagée au plus haut point. Son visage s’éclaircit dévoilant un charme assez développé voila qui est mieux. Elle souriait et cela valait tout les mercis du monde .

"- Tu t'appelles Lelouch, c'est ça? Parce que c'est comme ça qu'ils t'ont appelés. Moi, c'est Soniya. Tu es nouveau par ici? Pourquoi ils t'appelaient le fantôme? Et comment tu as fait pour les mettre au sol juste e, les touchant?"


Je me retournais vers la jeune demoiselle, un peu surpris par la question. Le fantôme hein? Ouais c'est peut être vrai...

-Oui mon nom est Lelouch Kokoro mais tout le monde m'appelle Lelouch alors je suppose que tu peut en faire de même, lui dis avec un air chaleureux. Je crois savoir pourquoi ils m’appellent comme ça mais je n'en suis pas sur.Et pour ce qui est du toucher hum...comment dire...je ne comprends pas vraiment ce que je fais c'est presque de l'instinct.
Veuillez m'excuser je n'arrive pas a répondre au questions que vous vous posez ...mais je pense que quelque part je me pose aussi ces questions a moi même .


Je me sentais un peu triste en prononçant ces mots, c'était malheureusement la stricte vérité . Je décidais alors de reporter mon attention sur la feuille mystérieuse que la fille tenait dans les mains . Une feuille assez étrange ou était disposés de petites fioritures sur les lignes horizontales ce qui mis ma curiosité a rude épreuve :

- C'est pour cela qu'ils s'en prenaient a toi ?Qu'est ce ?

Puis après sa réponse :

-Ah , dis je en sortant les affaire de la jeune fille, je crois que c'est a toi non ? "Soniya Siankov" . Je lui rendais ses affaires sur l'instant puis je posais une question qui pouvait être ... étrange mais qui me tarabustais depuis que j'avais vu le nom sur la porte :

-Hmm...ca peut te paraitre étrange mais ...Qu'est que c'est que la "musique" ?



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Jeu 6 Nov 2014 - 9:52
Une note de danger....

-Oui mon nom est Lelouch Kokoro mais tout le monde m'appelle Lelouch alors je suppose que tu peut en faire de même. Je crois savoir pourquoi ils m’appellent comme ça mais je n'en suis pas sur. Et pour ce qui est du toucher hum...comment dire...je ne comprends pas vraiment ce que je fais c'est presque de l'instinct.
Veuillez m'excuser je n'arrive pas a répondre au questions que vous vous posez ...mais je pense que quelque part je me pose aussi ces questions a moi même .


Il est un peu étrange comme personne mais finalement, je le trouve sympathique. En fait, il est un peu comme moi. Il fait des choses mais des fois, il sait pas trop d'où ça vient ni comment il fait. Ça me rassure, je me sens un peu moins seule du coup. Par contre, je trouve rigolo qu'il commence à me vouvoyer parce que bon, on m'avait jamais parlé comme et moi, je saurais pas le faire, je parle trop vite et je réfléchis pas assez pour ça. Enfin, Je suis quand même intriguée par ce qu'il dit à la fin. Lui aussi se pose les mêmes questions. Alors, il aurait vraiment un souci de mémoire? Le pauvre.

- C'est pour cela qu'ils s'en prenaient a toi ?Qu'est ce ?

J'ai récupérée ma partition et Lelouch la fixe aussi, avec moi. Comme il est plus grand que moi, il voyait par dessus mon épaule les portées alignées sur la feuille et les observait avec curiosité.

"- Ça, c'est une partition. C'est pour jouer de la musique. Mais c'est pas pour ça qu'ils s'en prenaient à moi. De toute façon, les gens ils s'en prennent toujours à moi. Ça, c'était juste une excuse aujourd'hui mais sinon, ils auraient trouvés autre chose."


Oui, je suis un peu beaucoup pessimiste et défaitiste pour le coup mais bon, pas la peine de se voiler la face. Quoi que je fasse, je finissais toujours par me retrouver dans les ennuis, même sans comprendre le pourquoi du comment alors autant m'y faire. Oui, je suis un peu résignée à mon sort, même si cela ne me plait pas forcément.

-Ah, je crois que c'est a toi non ? "Soniya Siankov" 

"- Ah oui, merci. J'étais tellement pressée de venir ici que j'ai du tout laissé dans la salle de classe. C'est gentil de ma les avoir ramenés. "

Il faudrait que je pense à tout mettre dans mon Coffre Dimensionnel la prochaine fois mais bon, il n'était pas très grand alors la place y était vite limitée aussi.

-Hmm...ca peut te paraitre étrange mais ...Qu'est que c'est que la "musique" ? 

"- La musique? Eh bien, par exemple, c'est ça!"

Il n'y a rien de mieux qu'une démonstration pour comprendre quelque chose. Alors hop, je file m'installer sur le piano, réglant la taille du tabouret, vérifiant les accords des touches avant de placer ma partition bien en évidence et de respirer un grand coup. Et puis, d'eux-même, mes doigts se sont mis à courir sur les touches pour suivre le tempo et donner vie à la mélodie.

Spoiler:
 

Une fois la musique terminée, je laisse les dernières notes se perdre dans le silence de la salle avant de parler. Je souris, comme rarement je ne l'ai fait depuis que je suis ici. Je sens que mes yeux sont légèrement embués mais je n'en tient pas compte. La prochaine, je la chanterais en même temps et après, je la ferais écouter à ma Tanya. Je la lui offrirais, comme cette nuit où nous avons quitté la Terre toutes les deux. Ensemble. Comme toujours.

"- Voilà. Ça, c'était de la musique. Du piano. Moi, je sais aussi jouer de la lyre et la flûte et en ce moment, j'apprend le violon également. Et je chante souvent, pour accompagner la musique. C'est joli je trouve.
Tu as aimé, ça t'a plu? Tu veux essayer?"


Moi j'aurais aimé qu'on me propose de tester alors je le fais pour lui. Si il veut pas, je le forcerais pas. Mais au moins, je lui aurais demandé.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Dim 23 Nov 2014 - 17:10
"- Ça, c'est une partition. C'est pour jouer de la musique. Mais c'est pas pour ça qu'ils s'en prenaient à moi. De toute façon, les gens ils s'en prennent toujours à moi. Ça, c'était juste une excuse aujourd'hui mais sinon, ils auraient trouvés autre chose."

Ce comportement m'horripilait au plus au point, même a des proportions complétements folles. J'étais révolté, outré de voir un si bas comportement si loin dans le futur . La dernière fois que j'ai été comme ça c'était lorsque mon père a ...
Je m’arrêtais dans mes idées, je ne voulais pas y penser, plus jamais . Tout ca est loin et il est mort depuis longtemps a mon grand bonheur.Cette ordure a eu ce qu'il méritait .Et tout ce qui comptait pour moi là tout de suite c'est de voir le visage de la jeune fille s'illuminer lorsque je lui rendait ses précieuses affaires . Cela avait réchauffe mon cœur qui était depuis longtemps exposé à un blizzard glacial de doutes et de peur .

- Tu ne devrait pas te laisser faire comme ça si tu continue cela ne s’arrêtera jamais . Pire cela pourrait s'aggraver.Pire encore car tu est une jeune fille très jolie .La folie des hommes n'a pas de limites tu sais.

Pendant que je prononçais ce conseil elle se dirigera vers une grande table noire dont le haut était soulevé et dévoilait un astucieux assemblage de fils et de petits marteaux en bois .Je m'approchais étant fasciné par cet outil qui se révélait très complexe malgré son apparence.
Elle s’assit sur une petite chaise capitonnée sans doute prévue à cet effet, faisant craquer ces doigt elle souleva un petit couvercle qui fit apparaitre un autre des mystères lié a cet instrument au combien étrange.
Un assemblage de touches blanches et noire se dévoilait devant mes yeux avec un ordre un peu particulier.Lorsque ces doigts s’agitèrent sur les touches j'eus immédiatement la chair de poule comme ci a travers les notes quelle jouais avec brio je pouvais la voir elle et les sentiments qu'elle exprimait a travers la musique.Un son clair et un mélodie harmonieuse s'échappait de cette étrange table noire. Lorsqu’elle mis fin a cette musique plutôt apaisante elle se tourna vers moi d'un air joyeux et me dit :

"- Voilà. Ça, c'était de la musique. Du piano. Moi, je sais aussi jouer de la lyre et la flûte et en ce moment, j’apprends le violon également. Et je chante souvent, pour accompagner la musique. C'est joli je trouve.
Tu as aimé, ça t'a plu? Tu veux essayer?"

-Heu ..., hésitais je avec un peu de timidité et de trac, je ne sais pas ...Je suis pas sur de savoir comment faire, si je sais en jouer.

Mais elle avait tellement l'air heureuse et pris de court je ne pus refuser la proposition de la fille au cheveux sanguins .Pourtant comme par réflexe je pris place sur le tabouret et relevant a nouveau le capot je posais mes doigts sur les touches.J'appuyais un peu au hasard sur certaines touches, provoquant un son horrible qui me mis encore plus mal a l'aise.Alors mes doigts, sans que je comprennent vraiment comment s’agitèrent sur l'instrument comme ci mon corps savait jouer sans ma tête.Je pris une grande inspiration et me laissait aller:
Spoiler:
 

A la dernière note je me détendis et ouvrais les yeux,mes doigts toujours sur le piano,complétement déboussolé parce que j'avais réussis a faire.Je me levais comme effrayé par le piano rendu inerte par le silence qui c'était imposé.Cette musique fendait mon âme en deux pour ...encore quelque chose que je ne savais pas.

- Va y toi joue , je ne suis pas très bon j'ai l'impression.Souriais-je a la rouquine pour cacher mon mal aise.



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Lun 24 Nov 2014 - 9:24
Une note de danger....

- Tu ne devrait pas te laisser faire comme ça si tu continue cela ne s’arrêtera jamais . Pire cela pourrait s'aggraver.Pire encore car tu est une jeune fille très jolie .La folie des hommes n'a pas de limites tu sais.

Moi? Une jeune fille très jolie? Pour le coup, je n'ai pas pu m'empêcher de rigoler un peu tout en rougissant légèrement. C'était gentil de dire ça mais ce n'était pas vrai. Moi, je ne suis pas jolie, je le sais bien et au fond, je m'en fiche complètement. Mais il avait raison au moins sur un point. Je savais bien que je ne devais pas me laisser faire mais j'étais tellement impuissante. Tout le temps. A chaque fois... Enfin, je secoue la tête et revient à la question du moment, à savoir la musique.

Je m'installe au piano et laisse mes doigts se mettre seuls à courir sur le tableau de note d'ivoires et d'ébènes devant moi, le visage radieux et le cœur en fête. Il n'y a rien de plus beau qu'une musique jouée sincèrement. Rien de plus touchant qu'une mélodie jouée avec le cœur et les tripes. Le rythme, les sons, tout est issu de l'être même qui est le maestro de toute cette création et la beauté n'est rien comparée à la justesse des sentiments et des émotions alors transportées. C'est ce que je veux faire passer aux gens. Qu'importe la douleur, le chagrin, la colère, la musique peut tout guérir et rendre le sourire.

Ma démonstration terminée, je laisse le silence redescendre calmement nous envelopper avant de proposer à Lelouch d'essayer à son tour. Et déjà, alors que je ne savais même pas sa réponse, je me laissais glisser au sol pour lui céder la place si cela l'intéressait.

-Heu ...Je suis pas sur de savoir comment faire, si je sais en jouer.

"- Ce n'est pas grave. Et puis, l'important en musique, c'est de jouer avec le cœur. Qu'importe le résultat, au moins tu pourras dire que tu as essayé. "

Et déjà, je le regarde s'installer. Comme s'il avait fait ça toute sa vie. Bon, les premières notes furent aussi désastreuses que les miennes lorsque j'ai voulu jouer pour la première fois mais à ma grande surprise, après quelques essais hésitants, les notes commencent à s'accorder d'elles-mêmes tandis que la mélodie prend forme. Douce, profonde et calme. Mélancolique et apaisante, intemporelle aussi. Je suis complètement subjuguée par cette musique et j'en oublie tout le reste. Seules les portées musicales comptent, le vécu et le ressenti exprimé. C'est tellement vivant que j'ai dû mal à réaliser que la musique ait finalement pris fin.

- Va y toi joue , je ne suis pas très bon j'ai l'impression.

"- Pas très bon? Tu es un artiste, oui. C'était magnifique, tellement prenant et entier. Je ne sais pas qui tu étais de ton vivant mais la musique, tu connaissais et tu aimais ça, c'est obligé. La preuve, là où ton esprit l'a oublié, ton corps lui s'en souvient encore!"

J'étais redevenue cette espèce de puce qui sautillait partout, pleine d'énergie, ravie de cette nouvelle découverte. Il était peut-être amnésique mais visiblement, tout n'avait pas été effacé de sa mémoire, ce qui était forcément une bonne nouvelle pour lui. Je me suis rapprochée du piano pour le refermer avant d'aller dans un autre coin de la pièce, prendre un autre instrument. Le violon.

"- Selon des légendes anciennes, il est dit que chaque instrument de musique à une âme propre et que seul la personne qui arrive à s'accorder à celle-ci peut en tirer une vraie mélodie, capable d'émouvoir même les Dieux.
Moi je pense que celui qui arrive à faire corps avec la musique est surtout une personne capable d'écouter et de voir différemment, de s'ouvrir aux autres et au monde. "


Oui, je suis devenue plus sérieuse dans mes paroles et j'ai arrêté de bondir dans tous les sens. Mais je continue de sourire. Je ne connais pas Lelouch, enfin, pas plus que cela, mais j'aimerais pouvoir l'aider comme il l'a fait avec moi. Alors, je lui tends le violon, sans le forcer à le prendre.

"- tu t'es souvenu du piano, c'est déjà quelque chose. On peut essayer avec les autres instruments aussi, juste pour voir. Qui sait, peut-être que cela ravivera un pan de ta mémoire."
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Mar 17 Mar 2015 - 21:50
"- Ça, c'est une partition. C'est pour jouer de la musique. Mais c'est pas pour ça qu'ils s'en prenaient à moi. De toute façon, les gens ils s'en prennent toujours à moi. Ça, c'était juste une excuse aujourd'hui mais sinon, ils auraient trouvés autre chose."

Ce comportement m'horripilait au plus au point, même a des proportions complétements folles. J'étais révolté, outré de voir un si bas comportement si loin dans le futur . La dernière fois que j'ai été comme ça c'était lorsque mon père a ...
Je m’arrêtais dans mes idées, je ne voulais pas y penser, plus jamais . Tout ca est loin et il est mort depuis longtemps a mon grand bonheur.Cette ordure a eu ce qu'il méritait .Et tout ce qui comptait pour moi là tout de suite c'est de voir le visage de la jeune fille s'illuminer lorsque je lui rendait ses précieuses affaires . Cela avait réchauffe mon cœur qui était depuis longtemps exposé à un blizzard glacial de doutes et de peur .

- Tu ne devrait pas te laisser faire comme ça si tu continue cela ne s’arrêtera jamais . Pire cela pourrait s'aggraver.Pire encore car tu est une jeune fille très jolie .La folie des hommes n'a pas de limites tu sais.

Malgré tout la fille avait réussi quelque chose de fou, elle m'avait beaucoup touché par ces paroles et, à sa façon de parler... d’être, je ne comprenais vraiment pas comme on pouvait avoir envie de maltraiter cette fille . Alors je me tournais vers elle , me levant et déposant le violon qu'elle me tendais , tout doucement. Puis mes mains se posèrent sur ses épaules, la chaleur de son corps était perceptible et cela avait un effet plutôt réconfortant . Je plantais mon regard dans le sien en lui disant ces mots :

-Soniya, je te promet d’être toujours la pour toi . Si tu reste près de moi je te protégerais quoi qu'il dusse m'en couter. Si tu a besoin de moi siffle et je serais là .

Et comme sorte exemple, je pris deux doigts de ma main et les plaçant dans ma bouche afin de créer un interstice provoquant le sifflement de l'air :je sifflais . Le son était assez clair et résonna dans toute la pièce. Puis me baissant je ramassais le violon que j'accordais sans trop savoir ce que je faisais et je jouais pour elle .
Spoiler:
 
Je jouais comme si le monde autour de moi disparaissait et que ces notes représentais la vie s'éveillant aux quatres cotes des mondes mais aussi jexprimais une certaine joie de vivre que je redécouvrait ,et puis cela me revenait les feux, les chants , les danses, les courses dans les prairies loin du château ....Tout ça me revenait en tête comme une explosion d'un feu d'artifice ... La musique . J'achevais la musique les larmes aux yeux .



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Mer 18 Mar 2015 - 10:04
Une note de danger....

- Tu ne devrait pas te laisser faire comme ça si tu continue cela ne s’arrêtera jamais . Pire cela pourrait s'aggraver.Pire encore car tu est une jeune fille très jolie .La folie des hommes n'a pas de limites tu sais.

Tout le monde me le dis, ça. Enfin, que je ne dois pas me laisser faire. Ma sœur elle me l'a déjà dit, certaines personnes que j'aime beaucoup aussi et qui ont comptées pour moi. Ça ne s'arrêtera jamais, je m'en doute un peu. J'ai bien vu que ma situation ne s'est pas du tout améliorée depuis que je suis arrivée ici. J'ai des pouvoirs que je ne sais pas vraiment utiliser et je suis toujours un eu bonne à rien. Mais pour le coup de la jeune fille très jolie, je dois admettre qu'il est un premier à me le dire. Grand frère Ashe me le disais aussi, que j'étais jolie mais moi, je me trouve juste différente, pas comme les autres. Pas comme il faut peut-être aussi.

- Soniya, je te promet d’être toujours la pour toi . Si tu reste près de moi je te protégerais quoi qu'il dusse m'en couter. Si tu a besoin de moi siffle et je serais là .

Mon sourire s'est élargi quand il m'a tout ça. Oui, je le crois. Juste parce qu'il me le dis. Ses mains sur mes épaules, son regard qui croise le mien, tout ça, c'est sincère. Et puis, j'aime y croire moi. Que les gens disent la vérité, que l'on essayera plus de me tuer comme tant de personnes ont déjà essayés de le faire, et même réussi pour certaines. Bon, je ne sais pas si j'arriverais à siffler aussi bien que lui mais je vais m’entraîner dans ce cas comme ça, je saurais le faire pour le jour ou j'aurais vraiment besoin de lui. En attendant, il reprend le violon avant de se mettre à jouer.

Et déjà, les notes se perdent dans les airs, formant une mélodie douce et claire, clame et agréable. Dansante. C'est le mot parfait. Et moi, je ferme les yeux, je respire les notes et les sons, m'imprègne de ce rythme alors que mon corps semble prendre vie sous les impulsions de cet ensemble musical. D'abord, juste mon pied qui bat la mesure, puis ma main qui dessine dans les airs cette partition que pourtant je ne connais pas. Mon sourire illumine mon visage alors que la mélodie me berce, m'emportant loin de tout ce qui a pu se passer et se passera jamais.

Doucement, je me mets à danser. Oh, ce ne doit as être très esthétique ni joli mais je m'en moque, c'est simplement ma façon à moi de m'exprimer, de laisser parler mon corps et mon esprit sans utiliser les mots ou la parole. Simplement le plus naturellement du monde. Je tourne, avance et recule, passe d'un pied sur l'autre, je manque de tomber car j'ai garder les yeux fermés mais je m'en moque, je suis juste bien, ainsi transportée par des sons à la fois inconnus et pourtant tellement écoutés. Car tout ça ne reste qu'un éternel ensemble de même note de base. C'est ça, la vraie magie de la musique.

Et puis la musique prend fin et avec elle, ma danse. Mes yeux se rouvrent doucement, mettant quelques instants à faire le point.

"- C'était fantastique. Telle ment beau. Je n'avais entendu ça avant. Je ne sais peut-être rien de ton passé mais tu es un grand musicien. Et donc tu ne peux être que quelqu'un de bien, c'est obligé."

Je suis toute fière de mes paroles et je l'observe avec une véritable admiration au fond du regard. Moi, il m'a fallut travailler beaucoup quand même pour arriver à jouer correctement d la musique. Lui, c'est comme s'il n'avait rien à faire, aucun effort à fournir. Il joue comme il respire, naturellement et instinctivement, c'est tout simplement merveilleux. Mais alors que je reviens sur terre, je remarque aussi les larmes au bord de ses yeux et sur le coup, cela m'inquiète.

"- Lelouch, ça va? Tu t'es fait mal? Quelque chose ne va pas? Je peux t'aider? Dis, pourquoi tu pleures? "

Oui, il est évident dans ma vie que je ne suis pas très rassurée. Je connais bien assez la musique pour savoir qu'elle peut libératrice mais aussi qu'elle peut faire mal. Car elle atteint l'âme directement et forcément, cela peut se révéler parfois très douloureux.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Mer 18 Mar 2015 - 22:01
(desolé pour le retard je t’explique sur skype si tu veut ^^)


"- Lelouch, ça va? Tu t'es fait mal? Quelque chose ne va pas? Je peux t'aider? Dis, pourquoi tu pleures? "


- Ce sont des larmes de bonheur .répondis je en souriant

C’était tout ce dont j'avais réussi a articuler auprès de la rouquine. Je me souvenais maintenant le village qui m'avais recueilli, ces gens du voyages qui répugnaient la population mais qui m'avais sauvé du froid et de la mort plusieurs fois lors de ma fugue. Les danses, les chants, la nourriture a profusion... Je ne comprenais pas comment j'avais pu oublier ça . Cela n'avais aucun sens , c'est une chose que je n'aurais jamais voulu oublier alors pourquoi?
Tout mon esprit était embrouillé, et tout ce dont j’étais sur c’était que la rouquine avait des yeux incroyablement beaux. Son regard inquiet envers moi, sa façon d'être  ...je crois que personne ici n'avais jamais été comme ça avec moi depuis mon arrivé à la deus academie .Je regardais la rouquine avec les yeux embrumées . Je la trouvais belle et j'avais envie de l'embrasser ."NON !"fis je intérieurement comme pour me donner une claque histoire de me réveiller. Qu'es qu'il me prenais tout d'un coup? Que penserais je soniya ?
Faisant volte face je posais le violon a sa place essayant de me vider la tête de toutes ces émotions et demandais a Soniya de me jouer quelque chose

- Tu a plus de talent que moi pour ça. fis je avec un petit sourire

Je pris place sur un mur non loin de la essayant de me changer les idées en écoutant jouer la jeune fille, je profitais de ce moment pour vérifier la luminosité à l'extérieur histoire de ne pas la retenir trop longtemps . Heureusement il faisait grand jour a la fenêtre et écoutant le morceau q'uinterpretais soniya je me remémorais les flash que j'avais eu tout a l'heure . Ce n'etais pas que des larmes de joies , j'en suis persuadé



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Jeu 19 Mar 2015 - 10:10
Une note de danger....

- Ce sont des larmes de bonheur.

Ah bon, vraiment? Je le regarde un peu et c'est vrai que, dans le fond, il n'a pas l'air de souffrir tant que ça. Cela me rassure et m'arrache un léger soupir d soulagement. Parce que s'il s'était fait mal, je me serais coupable, c'était quand même moi qui l'avait incité à jouer de la musique. Je me remets à sourire doucement du coup tandis que je l'observe aller reposer le violon à sa place et revenir vers moi par la suite pour me demander de jouer quelque chose à mon tour.

- Tu a plus de talent que moi pour ça.

"- Ce n'est pas sur parce que tu es quand même drôlement doué. Et avec tous les instruments."

Oui, j'étais réellement impressionnée par ce qu'il venait de faire. Je le laisse aller s'installer contre un mur proche alors que j'observe les instruments les un après les autres. Alors, lequel je veux jouer maintenant? Bah, comme il a fait du violon, je vais en faire aussi. Mais moi, je vais en prendre un un tout petit peu plus petit. Un 3/4. Parce que comme je ne suis pas très grande, ça me suffit largement. Je le prends en main, vérifie s'il est accordé avant de commencer à jouer, tout doucement, pas très sure de moi malgré tout. Bah oui, comme pour le piano, c'est un instrument que je ne connais et que je ne joue que depuis mon arrivée ici, à la Deus.



Je me mets donc à jouer, les notes recommencent rapidement à s'envoler d'elles-mêmes, comme portées par un souffle différent, qui ne m'appartient pas. Peut-être y a t'il par ici une âme qui se nourrit de la musique du cœur des gens? J'espère qu'elle appréciera la mienne car c'est vraiment pour cela que je joue. Pour le plaisir, pour toutes ses émotions qui passent au travers de simples alignements de notes sur un papier blanc remplit de traits noirs comme support aux points et autres dessins appartenant à la portée.

Mais mon morceau est cours, je ne suis pas très expérimentée encore au violon. Alors, je laisse la réalité reprendre sa place. Rien n'a bougé, Lelouch est toujours appuyé contre le mur et moi, j'ai l'impression d'être encore un peu dans les nuages. Comme à chaque fois que je joue simplement par envie. Je regarde un instant mon instrument avant de retourner le ranger à sa place, parmi les siens, et de retourner voir Lelouch.

"- Voilà, c'est tout. Tu vois, au violon, je ne suis pas très douée encore. Mais je vais continuer à m'améliorer. Enfin, je vais essayer. "

Je jette un coup d'oeil par la fenêtre. Dehors, la nuit vient tout juste de tomber dehors, laissant encore de rares rayons solaires se perdre dans le ciel. Pour le coup, je n'ai pas vu le temps passé et je me dis qu'il serait peut-être temps de rentrer quand même mais en même temps, je n'ai pas vraiment envie de partir. Et puis, je n'ai rien de spécial de prévu non plus de toute façon. Donc, rien ne presse.


Dernière édition par Soniya Siankov le Jeu 19 Mar 2015 - 22:46, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Jeu 19 Mar 2015 - 22:27
Les notes de musiques s'entrelacaient dans mes oreilles et je ne voudrais plis craignant qu'une simple mouvement de ma part aurait pu gâcher cette musique .Le silence était tel qoue je me demandais si j'étais le seul auditeur de ce splendide morceau . Je m'attendais à entendre des applaudissements à chaque instants, mon regard tourne ne vers un monde lointain se perdait dans l'immensité bleu du ciel .Le soleil rayonnait de plus belle alors qu'il commençais à se coucher, le bleu devenait orange puis rouge . J'avais l'impression que même le ciel dansais au rythme des notes de la rouquin. Quand elle joua la dernière note , la nuit tomba , comme le rideau se baisse sur la scène .

- Voilà, c'est tout. Tu vois, au violon, je ne suis pas très douée encore. Mais je vais continuer à m'améliorer. Enfin, je vais essayer. "

Ma seule réaction est de me retourner et de l'applaudir comme l'aurais fait n'importe quel public. Je n'avais pas été aussi heureux depuis lontemps,4 5siècles pour être précis . Je ne savais pas pourquoi mais mon coeur palpitant me donnant presque le tournis . Et ma douleur à l'oeil revint subitement, mon oeil rouge était de nouveau visible mais bizarrement il ne faisait presque plus mal , une chance que je n'ai pas été plus tactile cela aurait pu mal tourner .Rien que l'idée de... d'utiliser mon pouvoir sur elle me donnait des frissons.
"Il faut que j'arrête de penser que je suis normal .Je suis quelqu'un qui ressemble plus à un bombe à retardement quatre chose .Je ne lui causerais que des ennuis si je reste avec elle .C'est pour ça que je suis seul. Pour protéger les autres du monstre que je suis ." Pensais je amèrement.
Comme par réflexe je me tenais les mains .La nuit était tombée et je ne savais trop quoi dire à la rouquine qui m'obsvervais sans rien dire .j'étais un danger pour elle et ...c'était une personne que j'appréciais je ne voulais pas lui faire de mal ...
"Pour la préserver il faut que je m'éloigne d'elle ...?"

- Écoute, soniya ...pour ton bien tu devrais pas t'approcher de moi ...je suis dangereux tu sais ? Je ne veux pas te faire mal ...Cela me serais insupportable. Mon passe est trouble .Je ne sais pas encore si je suis digne de confiance moi même . Peut être que si je me souviens de tout ...Je deviendrais quelqu'un d'horrible et ...je veux te préserver tu comprends ? Dis je en la fixant avec mes yeux dépareillés .

C'était la meilleure solution pour elle d'être en sécurité. Non?
Invité
avatar
Invité
Re: Une note de danger - Ven 20 Mar 2015 - 9:40
Une note de danger....

Un instant de silence à la fin de mon morceau avant que les applaudissements de Lelouch ne viennent emplir l'air d'une nouvelle mélodie, différente mais forte agréable aussi. Je me remets à sourire de toutes mes dents, ravie de voir que malgré mon peu de maîtrise de cet instrument ci, mon interprétation lui ai plu malgré tout. Bon, maintenant je ne vis rester là avec le violon dans les bras du coup, je retourne le ranger et le temps de faire ça et de me retourner, je trouve que l'ambiance de la pièce a changé.

Quand je croise de nouveau le regard de mon nouvel ami, je me rends compte que son œil est redevenu rouge, comme tout à l'heure avec les autres garçons qui ont eu des réactions bizarres face à lui. Alors, je m'interroge un peu penchant la tête dans un sens puis dans l'autre en l'observant en silence. Finalement, c'est lui qui finit par briser le silence qui est dans la pièce en premier, comme après avoir réfléchi à ce qu'il voulait dire.

- Écoute, soniya ...pour ton bien tu devrais pas t'approcher de moi ...je suis dangereux tu sais ? Je ne veux pas te faire mal ...Cela me serais insupportable. Mon passe est trouble .Je ne sais pas encore si je suis digne de confiance moi même . Peut être que si je me souviens de tout ...Je deviendrais quelqu'un d'horrible et ...je veux te préserver tu comprends ?

Je l'écoute attentivement mais je ne sais pas, il y a des choses que je n'arrive pas vraiment à croire dans ses paroles. Du coup, je ne peux pas m'empêcher de répondre, calmement et sereinement, absolument pas inquiète du tout pour ma part.

"- Le passé, c'est le passé. Le mien aussi il est pas drôle. Et tu ne peux pas être dangereux, tu es trop bon musicien pour ça. En plus, tu m'as aidé tout à l'heure, alors moi je suis persuadée que tu ne peux pas être quelqu'un d'horrible."

Je me rapproche un peu sans venir jusqu'à le toucher. Je me fais des idées ou pour le coup, il aurait un peu peur? J'espère que ce n'est pas de moi en tout cas parce que je ne vois pas ce que j'aurais fait pour. Je réfléchis un petit peu avant de finir par rajouter.

"- Il suffit qu'une seule personne croit en nous pour nous permettre de devenir ce que l'on a toujours rêvé. Et moi je crois en toi, je te fais confiance. Alors, pas besoin de t'inquiéter pour moi."

Oui, je n'ai peut-être pas tout à fait tout compris à ce qu'il m'a dit un peu avant mais au moins, je suis fidèle à moi-même. Spontanée et naïve mais vraie. J'espère au moins que j'aurais réussi à le réconforter un peu quand même. C'est ma Tanya la meilleure pour consoler les gens, elle y arrive toujours avec moi.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une note de danger - Ven 20 Mar 2015 - 12:12
-paroles soniya

Elle avait dit ça en se rapprochant, pas à pas , les mains dans le dos .Elle s'était arrêtée devant moi , si près que je pouvais sentir son parfum sucre . Ses yeux etaient pétillants dans la pénombre et les derniers reflets du soleil les rendaient éclatants .Je me sentais un peu gêné par cette proximité mais aussi très heureux de ce qu'elle venait de dire .

- paroles de soniya

Je ne savais pas pourquoi mais ...je sentais qu'elle avais parfaitement raison je voulais vraiment y croire mais ma raison reprit le dessus .Compte tenu des événements je ne pouvais me le permettre ...Si jamais il lui arrivait quelque chose par ma faute je ne pourrais pas me le pardonner .

-Mais comment fait tu pour me faire confiance ? On se connaît à peine ...

Je ne comprenais pas pourquoi elle n'avait pas peur de moi .N'importe qui en voyant mon oeil écarlate aurait déjà pris ses jambes à son coup ou m'aurais déjà mis à terre mais elle n'était ni effrayée ni dégoûtée.Alors tout d'un coup, sans aucune raison , je la serrais dans mes bras pendant un long moment

- J'ai peur de ce que je suis et de ce que je peux vous faire a tous,dis je , t'es une personne formidable et je ne veux pas te mettre en danger .

Je reculais ma tete pour mettre mon visage en face du sien devant ses grands yeux qui me fixaient avec incomprhension .
Dehors le soleil s'était couché et seul mon oeil vermeille était visible . Il n'y avait pas un bruit dans tout le bâtiment . Si bien qu'on aurait puEntendre le souffle chaud de nos corps plongés dans la nuit . A la place une légère brise s'engouffra dans les couloir créant un léger sifflement . Quelle ironie! Pas un bruit dans la salle de musique, pas un son venant des instruments désormais inertes . Pourtant la seule mélodie que je pouvais entendre ...C'était celle de nos coeurs qui battaient à l'unisson .

-Je suis désolé ...je n'aurais pas du ... balbutiais je à la rouquine .



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Une note de danger
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Rice note les progrès "remarquables" réalisés par
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page