Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim)

Invité
avatar
Invité
Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Jeu 9 Aoû 2012 - 23:45
Dans le prolongement d'une lignée sans fin, Eve se laissa emporter par une démarche lente et maussade. Presque errante au coeur léger, ses yeux se perdirent dans l'allongement du chemin et de ses pensées. Cherchant désespérément une simple réponse, un simple fragment de réponse à sa situation. Malheureusement ce fut une perte de temps. De plus, elle ne savait guère ou elle était. Elle marchait tout simplement. Dans ce chemin succombé par une brume épaisse, sans pouvoir déterminé l'arrivée. C'est fut très étrange elle avait l'impression d'être transportée par une force inconnue. La tirant vers l'avant, sans pour autant émettre la moindre parcelle de résistance. On aurait pu presque croire qu'elle fut dans les bras de Morphée. Mais bizarrement cela n'était point sa préoccupation. Ce qui l'a troublé au plus profond de son être. C'était se vide psychique. Continuant de balayer de fond en comble le sac de ses pensées elle ne put que dénicher un semblant de rencontre. Oui, c'était une rencontre, une rencontre vive et claire. Les paroles qui avaient été émises par cette silhouette qu'elle avait perçue dès son arrivée, raisonnait encore dans sa tête. Elle ne se souvenait que de cela.

Soudain, Eve allait avancer une nouvelle fois son pied gauche pour maintenir son allure. Et dès lors ou elle posa son pied, elle sentit encore une nouvelle fois, cette force venue de nulle part la redire sur place. Elle fut immobile. Ne comprenant guère ce qui venait de se produire elle regarda autour d'elle. Le chemin au sol mosaïqué finit par prendre de la largeur. La brume se dissipa et tout devenait plus limpide. Elle avait atterri sur une sorte de place, d'ou le sol formé de pierres. Elle attendait que la brume est finit de disparaître pour en percevoir davantage. Sous ses yeux d'innocentes elle finit par voir une bâtisse. Bien placée en face de sa personne, elle put distinguer sa forme triangulaire à son sommet. Elle en conclut la chose suivante: "Une église ?"

C'est alors que le fameux brouillard qui perturbait le bon fonctionnement de sa vision disparu totalement dans sa dissolution. Une place, c'était bien ça ! Sous une architecture assez ancienne, on aurait pu se croire à la renaissance italienne. Du moins ce fut l'impression de notre jeune défunte...

Quand elle finit par scruter les lieux de droite à gauche elle finit par poser son regard sur une nouvelle silhouette. " Suis-je en train de rêver ?". Elle était placée debout, de dos, faisant obstacle entre Eve et l'église, dernière essaya de déterminer au mieux cette image. Une taille petite, une barbichette, un crâne bien arrondi maintenant sur les côtés une couche de chevelure grisâtre. Elle en conclu une nouvelle fois autre chose:" Un centenaire ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Ven 10 Aoû 2012 - 23:53
Professeur dans une Académie pour apprentis-Dieux, il y avait pire après la mort. Depuis plusieurs jours déjà, Louis avait été choisi pour ce rôle important. C'est donc en sa qualité de professeur de physique-chimie que Louis se rendait au temple, il voulait remercier Deus pour cette seconde chance qui s'offrait à lui. Il n'était pas pressé, mais avançait aussi vite que ses petites jambes lui permettaient. En approchant du temple, il vît une femme qui semblait complètement déboussolée. Il se dépêcha donc d'aller la voir et pu ainsi voir à quoi elle ressemblait. Il s'agissait d'une femme assez grande et mince. Cependant, quelque chose attira immédiatement le regard de Louis, il s'agissait de ses oreilles. En effet, elle étaient très longues et pointues, il n'avait jamais vu ça auparavant. C'était vraiment de voir quelqu'un avec des oreilles comme celles là qui encadraient un magnifique visage aux yeux bleus. Le petit professeur resta bouche bée devant cette femme si particulière à ses yeux.

Il savait qu'il devait demander à la femme comment elle se sentait, mais il était réellement bouche bée, le regard perdu sur les oreilles de la jeune femme. Il ne savait pas de qui il s'agissait, c'était peut-être l'une de ses collègues ou une future élève puisqu'il était incapable de donner un âge à cette femme tant elle semblait irréel aux yeux du vieux scientifique. Il fallut quelques secondes à Louis pour se remettre de ses émotions et demanda alors à la jeune femme :

-Bonjour, vous semblez complètement perdue. Puis-je vous aidez ? Je connais assez bien les lieux puisque je suis arrivé il y a un bon moment, donc si vous avez le moindre problème, vous pouvez m'en parler tout de suite. Je ne vous ai jamais vue à l'Académie, vous venez d'arriver ? Si c'est le cas, je comprends ce que vous ressentez. Vous avez probablement du mal à croire ce que vous a dit la personne qui vous a accueillie, mais sachez que c'est bel et bien vrai. Pardonnez-moi, je n'arrête pas de parler et vous ne pouvez rien dire.

Il garda alors le silence en attendant la réponse de la femme. Cependant, il n'a pas pu s'empêcher de fixer de nouveau les étranges oreilles de son interlocutrice.
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Sam 11 Aoû 2012 - 1:22


-Bonjour, vous semblez complètement perdue. Puis-je vous aidez ? Je connais assez bien les lieux puisque je suis arrivé il y a un bon moment, donc si vous avez le moindre problème, vous pouvez m'en parler tout de suite. Je ne vous ai jamais vue à l'Académie, vous venez d'arriver ? Si c'est le cas, je comprends ce que vous ressentez. Vous avez probablement du mal à croire ce que vous a dit la personne qui vous a accueillie, mais sachez que c'est bel et bien vrai. Pardonnez-moi, je n'arrête pas de parler et vous ne pouvez rien dire.

Dès paroles remplis de bon sens. Eve le perçut bien. Elle reste un moment en silence. Le temps faire le point sur ce que l'homme venait d'annoncer d'une voix calme et mesurée. Les yeux perdus dans le vide elle fixait se brave homme. Envoûtée par de nouveau par un discourt. Celui-ci la ramenant à une certaine réalité, à une certaine sérénité. Les mots "Puis-je vous aider" ou bien même "si vous avez le moindre problème..." l'apaisaient au plus profond de son être.

Les phrases résonnèrent dans sa tête. En se les réécoutant de manière à se rassurer de nouveau, elle finit par devenir perplexe quand au mot "Académie". Était-elle toujours en pleine période de rêverie ? Pourquoi une Académie ? Cela la perturbait, et commençait à la ronger de l’intérieur. Causant un impacte sur son état émotionnel, elle partit à chaud de larme, et déballa ce qu'elle avait même sur le coeur:





- Je ne sais pas ou je suis....Je me sens....perdu. J'ai l'impression de ne plus exister, d'être morte. C'est horrible ! Je vous en pris dite moi.....dit moi qui je suis...




Des perles de cristal dévalèrent le long de ses joues lisses et affinées. Sous un regard fragile et innocent, ses yeux bleus azures se perdirent sous une couche de larme. Laissant parler ses émotions comme elles venaient. Eve se sentait défaillit par la tristesse, l'incompréhension et la souffrance. Tout se bousculait. N'ayant plus le moindre repère, n'ayant plus la moindre parcelle de connaissance. C'est comme-ci un vent glaciale avait emporter de ses rafales ardentes des souvenirs tendres. Devenu la fleure fragile, elle regarda l'homme qui n'avait pas bougé d'un cil, sous ses flots de tristesses.
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Jeu 16 Aoû 2012 - 22:50
- Je ne sais pas ou je suis....Je me sens....perdu. J'ai l'impression de ne plus exister, d'être morte. C'est horrible ! Je vous en pris dite moi.....dit moi qui je suis...

C'est sur ces paroles pleines de désespoir que la femme commença à pleurer. Louis avait déjà vu de nombreuses personnes qui réagissaient ainsi après avoir compris ce qu'il s'était passé. Ce n'avait pas été le cas pour le vieux professeur qui y avait vu une deuxième vie qui s'offrait à lui et il comptait bien profiter un maximum de cette seconde chance qui s'offrait à lui. Il allait devoir expliquer à cette femme qu'elle était morte et qu'elle se trouvait dans une Académie de formation pour les Apprentis-Dieux. Cependant, elle avait demandé à Louis qui elle était, mais le petit professeur à moustache était bien incapable de lui répondre. Il n'était pas encore un Dieu omnipotent qui sait tout sur tous les sujets. La femme aux longues oreilles allaient donc devoir chercher elle-même qui elle était pour savoir ce qu'elle faisait dans cette Académie. De plus, ne pouvant pas lui donner d'âge précis, Louis ne pouvait même pas lui dire si elle était à l'Académie en qualité d'élève ou en tant que professeur. Il fixa donc le triste visage de la femme blonde et lui dit calmement pour ne pas l'attrister davantage :

- Je ne sais malheureusement pas qui vous êtes. Excusez-moi ma franchise, mais je dois vous dire que vous êtes bel et bien morte et que vous vous trouvez désormais dans une Académie pour Dieux. Vous êtes là, soit pour devenir une Déesse en suivant des cours, soit comme professeur pour donner les cours aux futurs Dieux et Déesse. Ce n'est qu'en vous rappelant qui vous êtes que vous saurez ce que vous allez faire ici. Essuyez-moi ces larmes, pleurer ne sert à rien. Maintenant, vous êtes immortelle et allez devenir une Déesse avec de puissants pouvoirs. D'ailleurs, vous allez découvrir que vous possédez un puissant pouvoir que vous allez apprendre à maîtriser et utiliser quand vous le souhaiterez. Est-ce que vous vous souvenez de votre nom ?
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Sam 18 Aoû 2012 - 13:57
- Je ne sais malheureusement pas qui vous êtes. Excusez-moi ma franchise, mais je dois vous dire que vous êtes bel et bien morte...

L’honnêteté de ce brave homme n'avait tôt fait que faire retomber la pauvre jeune femme dans une défaillance. "Morte", au moment ou ce dernier avait employé se terme, Eve venait d'écarquiller ses yeux. Bouleversée par cette pour le moins attendu. Il fallait qu'elle l'entende de vive voix. Bien que cela n'aille que la faire sangloter à nouveau. Elle accepta tant bien que mal cette triste réalité. "Mon Dieu..." déclara-t-elle, en ayant prit soin de poser ses mains sur sa bouche. Qu'allait-elle devenir ? Elle qui n'a jamais su ce qui se passait après la mort, voila qu'un ancien lui affirme qu'elle a terminé son cycle de vie, et bel et bien qui plus est. Désemparé, elle avait tout de même du mal à encaisser le choc. Toujours ses mains moites plaquées contre ses lèvres et se retenaient de ne pas hurler à la mélancolie. Tous ceux-ci la dépassaient, elle se contenta d'écouter attentivement l'être qui se postait en face d'elle avec le maximum d'attention qu'elle pouvait offrir sous ses larmes de détresses.

- ...et que vous vous trouvez désormais dans une Académie pour Dieux. Vous êtes là, soit pour devenir une Déesse en suivant des cours, soit comme professeur pour donner les cours aux futurs Dieux et Déesse.

Cela la rendit perplexe. Au point même qu'elle en plissa ses sourcils, tout en maintenant sa peine. Elle "une Académie ? Des déesses et dieux ? DES COURS, PROFESSEURS ET ÉLÈVES ?!" pensait-elle. C'est ridicule, insensé ! Comment ? Comment, après une mort certaine, Eve pouvait devenir ne serait-ce qu'un professeur ou un élève pour étudier ou enseigner dans une Académie quelconque ? Elle se demandait finalement si elle n'était pas vraiment en train de rêver tout compte fait. Avalant les paroles discontinues du centenaire, elle prit une bouffée d'air pour essaye de se remettre les esprits dans l'ordre. Si tout ceci n'est qu'illusoire alors elle n'a plus qu'à s'en démordre ! Elle ferma brutalement les yeux en se répétant sens cessent que tout ceci n'était qu'un rêve et qu'il faut se réveiller.

-Ce n'est qu'en vous rappelant qui vous êtes que vous saurez ce que vous allez faire ici. Essuyez-moi ces larmes, pleurer ne sert à rien. Maintenant, vous êtes immortelle et allez devenir une Déesse avec de puissants pouvoirs.

Alors là ce fut le comble. Les paroles du vieil homme commencèrent à devenir paradoxalement incorrectes. "Maintenant que vous êtes morte" passait encore, mais de là, à pousser vers un contexte surnaturel sur l’immortalité et devenir une déesse. Eve ! Devenir une déesse. Sous ses mains fragiles cette dernière avait plissé un léger sourire de nervosité. Par ailleurs elle aurait...de "puissant pouvoir". Si elle aurait eu, elle aurait été bien informé ! Et ce même avant qu'un ancêtre à la taille inférieure à la moyenne lui annonce. Elle le savait au fond d'elle-même ! Oui, parce qu'un médecin n'a pas de pouvoir de réanimation quelconque ! Cela sinon elle aurait eut !

Soudain elle ouvrit les yeux, elle avait arrêté de pleurer et se laissa un moment de réflexion sur ce qu'elle venait de penser. "Un médecin ?" pourquoi avait elle pensée à cela ? Ce mot lui était familier et à la fois inconnu. Mais pourtant, elle avait la bizarre sensation d'en connaitre un rayon là-dessus. Cela avait fait tilte dans sa tête, un flashe d'une personne en blouse blanche tenant un calepin grisâtre lui vint. Le visage pâle illuminé par des vagues de lumières. Un sourire radieux apparut sur la silhouette. Un sourire qui vint en direction d'Eve. Puis d'un seul coup plus rien !

Elle resta immobile, ayant retrouvait un fragment de mémoire, elle en oublia presque de respirer et poursuivre son attention sur le vieil homme. En le voyant bouger ses lèvres, elle ne prêter plus attention à ce qu'il disait quelques secondes. Mais c'est le temps qui lui fallut pour reprendre conscience de la situation elle s'en remet à la raison. Et si ce qu'il venait dire à propos des dieux et Académie était vrai ? Après tout cela n'était qu'un rêve, et là-dessus elle n'allait pas en découdre. Alors autant jouer le jeu jusqu'à ce qu'il soit terminé, elle ne perdra rien. Elle reprit le fil de ses pensées et s'empressa par le regarder de suivre les yeux du centenaire afin de l'écouter de nouveau.

-...quand vous le souhaiterez. Est-ce que vous vous souvenez de votre nom ?

Eve chercha dans sa mémoire une réponse à cette question pour le moins évidente ! Mais non, rien. Elle ne connaissait pas l'existence de son nom, même pas. Bien qu'elle fut confuse sur son identité, elle aurait cru connaitre, au moins, l'existence de son nom ! Cette question réanima de nouveau la silhouette qu'elle a vue ça l'instant. Toujours dans ce veston immaculé d'un blanc éclatant. Il tenait sur lui un stylo qu'il prit avec facilité de sa petite poche de devant. Notant quelque chose sur son calepin toujours aussi grisé que la dernière fois, elle réussit tout de même à distinguer un mot. Noir sur blanc, elle réussit à déchiffrer l'écriture de l'homme à la blouse blanche. Elle put distinguer tout d'abord une lettre en gros, surement une simple majuscule puis par ailleurs d'autres lettres à la filée, ainsi qu'une seconde lettre en majuscule arrêtée par un point bien distinct. Scrutant plus en profondeur le carnet de notes elle put y lire le mot...." Eva D."

Elle se le répéta de vive voix avec une intonation presque inaudible:

- "Eva D." ...
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Dim 19 Aoû 2012 - 23:24
La jeune femme était passée par de nombreux états psychologiques, elle avait commencé par la tristesse caractérisée par de nombreuses larmes. La surprise est arrivée ensuite, Louis l'avait remarqué grâce aux sourcils écarquillés. Enfin, la jeune femme eut une expression étrange sur le visage, elle semblait se souvenir de quelque chose, mais n'arrivait pas à savoir de quoi il s'agissait. Louis était persuadé que la solution aux intérogations de cette femme se trouvait dans ses souvenirs, même si tout était assez confus pour elle. Le petit professeur devait la pousser à se souvenir de tout ce qu'elle pouvait, c'était sa seule chance de ne pas finir à errer dans l'Académie jusqu'à ce que les souvenirs reviennent seuls. Cela pourrait prendre des jours, des mois, des années ou même des siècles pour que tout lui revienne en tête. Cependant, les souvenirs commençaient à revenir puisque la jeune femme prononça un nom. Louis chercha alors à travers ses souvenirs pour voir s'il avait déjà vu ce nom quelque part au sein de l'Académie.

Eva, Eva. D'après les souvenirs du petit professeur, ce nom ne figurait pas sur ses listes d'élèves. Ils les avaient toutes regardées attentivement, mais ne se souvenait pas de tous les élèves. Il y en avait tellement à l'Académie qu'il était impossible pour une personne de connaître tout le monde après quelques jours seulement. Sa mémoire n'était pas parfaite, mais il était vrai que ce nom ne lui disait absolument rien du tout. Louis n'avait pas pensé à regarder le nom de tous les professeurs de l'Académie lorsqu'il se trouvait en salle des professeurs. Il se dit alors qu'il devrait le faire la prochaine fois qu'il irait dans cette salle. Il devait dire à la jeune femme ce qu'il savait :

-Désolé, mais ce nom ne me dit rien du tout. D'après mes souvenirs, il n'apparaît pas sur mes listes d'élèves. Il y a donc de fortes chances que vous soyez l'une de mes collègue professeur de cette Académie. Je ne connais pas tous les professeurs, donc je ne sais pas si vous êtes bel et bien enseignante. J'ai l'impression que des brides de souvenirs vous sont revenus. Quels sont-ils ? Je peux peut-être vous aider à les déchiffrer.
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Lun 20 Aoû 2012 - 20:27
-Désolé, mais ce nom ne me dit rien du tout. D'après mes souvenirs, il n'apparaît pas sur mes listes d'élèves. Il y a donc de fortes chances que vous soyez l'une de mes collègue professeur de cette Académie. Je ne connais pas tous les professeurs, donc je ne sais pas si vous êtes bel et bien enseignante. J'ai l'impression que des brides de souvenirs vous sont revenus. Quels sont-ils ? Je peux peut-être vous aider à les déchiffrer.

Cela ne pouvait qu'être avantageux pour la jeune démunie. Traversant le fond de sa pensée, à la recherche d'une simple information concernant son identité...Ce fut peine perdu la seule chose qu'elle avait pu récolter de cette recherche psychologique fut le de « Eva, D ». D'après le vieil homme qui la soutenait depuis le début, en avait conclu qu'il aurait pu s'agir d'un début de découverte sur la nature même d'Eve.

Elle aimerait le croire, seulement rien ne prouve que cela pouvait être bel et bien son nom. Mais elle fit un effort et de nouveau elle essaya de scruter davantage. Mais l'homme à la blouse lui revient de suite. Rien de plus. Et toujours avec ce bloc note qui contient le nom de la « Eva D. » Bien qu'elle perdu toute rationalité, elle ne pouvait s''empêcher de se poser la question «  Mais qui peut bien être cette silhouette ? » Il est vrai qu'elle avait du mal à retrouver son identité mais elle avait aussi cette sensation que cela ne pourrait être que bénéfique de connaître la signification de cette blouse blanche et de ce carnet de notes.

Reprenant une certaine maîtrise de soi. Elle baissa ses mains afin de les blottir contre sa poitrine. Son visage s'attrista, son regard devint mélancolique et dans le prolongement de son souffle entama une réponse comme signe d'aveux :

- Je perçois une silhouette....Portant une blouse blanche.....Tout autour....rien, rien d'autre que cette blouse blanche et....ce calepin...Contenant le nom « d'Eva ,D »,

Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Mar 21 Aoû 2012 - 0:35
Une réflexion profonde était visible sur le visage de la jeune femme. Elle cherchait vraiment à se souvenir de sa vie passée. En ce moment, une simple bride de souvenir serait quelque chose de formidable pour cette Eva. C'était vraiment malheureux de voir cette pauvre femme se débattre seule avec ses souvenirs. Louis se devait de l'aider du mieux qu'il pouvait. Il avait pris une décision, s'il n'arrivait pas lui-même à l'aider, il l'accompagnerait jusqu'aux bureaux des Directeurs. Après tout, ils avaient une connaissance parfaite de tout ce qu'il se passait à l'Académie. De plus, ils devaient tout savoir sur tous les élèves, professeurs et personnels de cette école. La jeune femme avait le regard vide, elle était vraiment ailleurs et devait vraiment être bouleversée. Cependant, elle finit par ouvrir la bouche et dire de sa douce voix :

- Je perçois une silhouette....Portant une blouse blanche.....Tout autour....rien, rien d'autre que cette blouse blanche et....ce calepin...Contenant le nom « d'Eva ,D ».

La blouse, ce ne pouvait pas être qu'un simple détail. C'était forcement quelque chose d'important pour qu'elle ne se souvienne que de ce simple élément vestimentaire. L'enseignant chercha donc qui pouvait bien porter une blouse à l'Académie. Seules deux personnes lui vinrent à l'esprit. En effet, il pensa immédiatement à l'infirmière et à lui-même. L'infirmière portait une blouse blanche pour travailler et lui en portait une lorsqu'il expérimentait en chimie. Il leva alors la tête pour plonger son regard dans celui de son interlocutrice. Il lui dit alors :

-Pour moi, à l'Académie, il n'y a que deux personnes qui portent des blouses. Il s'agit de l'infirmière et de moi-même. Est-ce que la médecine ou la chimie te disent quelque chose ? C'est peut-être la clef de tes souvenirs et de ton identité ici.
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Mar 21 Aoû 2012 - 19:34
-Pour moi, à l'Académie, il n'y a que deux personnes qui portent des blouses. Il s'agit de l'infirmière et de moi-même. Est-ce que la médecine ou la chimie te disent quelque chose ? C'est peut-être la clef de tes souvenirs et de ton identité ici.

Eve s''en remettait corps et âme aux propos du vieil homme. Il est vrai que cela pourrait être un indice sur son ancienne ce qu'elle est. Alors elle se répéta sans cesse le mot médecine, chimie. Faisant un effort sur elle même elle s'empressa de fermer les yeux et de répété les mots à voix basse. Priant désespérément pour qu'il surgisse dans son esprit une autre image lui permettant de clarifier davantage tout ce mystère, mais rien.

Serrant ses mains contres sa poitrine, elle engagea une persévérance d'esprit qu'il a martyrisait plus qu'autre chose. Une rivières de larmes se déversa à nouveau sur ses joues devenus rouges. Elle pressa ses mains aussi fort que possible contre elle, tout ceci commençait à devenir peine perdu. Elle ouvrit ses yeux humectés de larmes et de tristesse et regarda le centenaire l'air terrifiée:

- Non...pardonnez moi mais...non je ne vois rien...je ne vois PLUS rien...

Et plongea son visage dans l'effondrement sur ses main fragiles, ou elle déferla sur elle même sa peine...


Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Ven 24 Aoû 2012 - 13:45
La jeune femme avait recommencé à pleurer, aucun souvenir ne semblait lui revenir en tête. Ce devait vraiment être quelque chose de terrible pour cette jeune femme. Louis n'avait aucune idée de ce qui pourrait l'aider à comprendre qui elle était. Il était temps pour lui de l'emmener voir les seules personnes qui pourraient l'aider. Il s'agissait bel et bien des Directeurs. Louis connaissait maintenant une bonne partie de l'Académie et savait où se trouvaient les bureaux des Directeurs. Louis et la jeune femme se trouvaient devant le Grand Temple, les bureaux se trouvaient dans le bâtiment administratif qui était au milieu de l'Académie. Le vieux professeur dit alors à la jeune femme aux longues oreilles :

-Désolé de ne pas pouvoir vous aider plus. Je pense qu'il n'y a que deux personnes qui peuvent vous aider à comprendre qui vous êtes. Il s'agit des Directeurs de l'Académie. Suivez-moi, je vais vous montrer où se trouve leurs bureaux.

Louis commença alors à marcher en direction du bâtiment et invita la femme à le suivre d'un signe de tête. Il marcha sans se tourner, sans parler jusqu'à l'entrée principale de l'immense bâtiment au toit bleu. Il entra et garda la porte ouverte pour la femme à l'identité perdue. Il continua son chemin à travers de nombreux couloirs et escaliers et arriva enfin devant trois portes dont l'une avait été condamné. Il ne restait que deux portes. Sur la première était inscrit "Colombe Siria" et sur la deuxième "Isanagi Tensho". Louis se tourna alors vers la femme et lui dit :

-Nous sommes devant les bureaux des deux Directeurs de l'Académie. Je vous laisse choisir lequel vous désirez rencontrer. Normalement, ils possèdent toutes les réponses à vos interrogations.

Louis resta sur place et sourit à la jeune femme pour l'encourager à entrer dans l'une des deux salles. Il attendrait avec elle jusqu'à ce qu'elle ose entrer dans un des deux bureaux.
Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Ven 24 Aoû 2012 - 18:49
-Désolé de ne pas pouvoir vous aider plus. Je pense qu'il n'y a que deux personnes qui peuvent vous aider à comprendre qui vous êtes. Il s'agit des Directeurs de l'Académie. Suivez-moi, je vais vous montrer où se trouve leurs bureaux. 

Au moment ou la pauvre damoiselle en détresse fut repartie dans un fléau de larmes, elle sentit un contact délicat, venant se déposer sur sa peau fragile. Le centenaire l’entraîna alors sur le chemin dans la raison en lui tenant légèrement le poignet gauche de la jeune Neh'luya. Surprise mais à la fois rassurée de nouveau, elle ne put donc qu'accepter sans rechigner cette proposition qui par ailleurs, pourrait sûrement aider d'avantage Eve sur son état devenu catastrophique. Pendant le trajet, elle ne parfait guère, son regard plongeait vers ses pieds. Une mélancolie pure l'imprégna de tout son être. Perdu à la fois dans le vide et l'oubli. Elle ne savait plus quoi pensée. Seul subsistait dans son esprit des questions sur elle-même. Elle n'arrivait même pas à trouver cela incroyable de ne plus rien savoir de son existence, tellement elle fut dans un état extrême. C'était comme pour souffrir, vous tenez une douleur telle qu'au fil du temps qui passe, vous ne ressentez plus rien. Eve faisait partie dès maintenant dans ce genre de cas. Mais elle ne perdit pas sa persévérance refoulée. Ne cédant pas à rester dans l'intrigue, elle continua tout de même à forcer dans son esprit. Mais à chaque tentative, elle recommença automatiquement à partir en sanglots. Elle voulait trouver des réponses par elle-même. Et s'il s'avère que les directeurs en question n'arriveraient pas à percer son mystère, il faudra bien qu'elle s'en remette à elle-même. Et puis en parlant de directeurs, elle laissa son état de côté et resta focalisée un moment sur cette histoire de directeur et autres Académies. Comment cela se fait-il, qu'en étant au bord de la défaillance, elle se retrouve dans une espèce de communauté pédagogique ? Tout cela devenait insensé, incompréhensif. Elle tenta tout de même de faire le lien. Peut-être était-ce dû au faite qu'elle avait tout bonnement de revoir son ancienne école. Je trouvais la nostalgie de sa vie de lycéen. Oui ça devait sûrement être cela. Mais dès lors ou celle-ci pose le regard sur une battisse de L'Academie son idée tomba très vite à l'eau. Elle n'avait aucune idée de quel établissement il s'agissait, elle ne pouvait même pas le situer. D'ailleurs elle ne se rappelait même pas avoir posait les pieds dans n'importe quelle Académie...

Après quelques minutes de marche, Eve abandonna sa quête intérieure pour se morfondre davantage dans l'oubli. Suivant les pas de vieil homme qui n'avait plus prononcé un traître mot depuis leur démarche en direction de ce qui s'avère être l'entre d'un couloir sombre. Perturbée par cette voie obscure elle hésita un instant puis, voyant que son conseiller prendre de la distance, elle rappliqua aussitôt par la suite. Scrutant du regard au loin elle perçut 3 portes bien distinctes. Une des trois avait l'air d'avoir subi pas mal de dégâts, une peinture rouge bordeaux écaillée, et le bois vieillissait sévèrement. Une barrière sous forme de brune couvrait entièrement cette porte. Une sorte de...protection sûrement, contre les aventuriers qui oseraient de franchir le seuil de cette entrée. Un moment de silence se fit, la jeune femme glissa cette fois-ci son regard sur les deux autres portes. Les portes étaient, contrairement à la 3ème. Parfaitement bien lustrées d'une couleur bleue foncé pour la première et d'un rouge écarlate pour la seconde. Elles étaient également brodées d'une magnifique pancarte chacune, contenant alors le nom « d'Isanagi Tencho » et de « Colombe Siria ». C'est à cet instant que le centenaire prit de nouveau la parole :

-Nous sommes devant les bureaux des deux Directeurs de l'Académie. Je vous laisse choisir lequel vous désirez rencontrer. Normalement, ils possèdent toutes les réponses à vos interrogations. 

Elle resta un moment devant ses deux portes. Un choix venait à elle. Tout d'abord s'il elle était encore apte psychologiquement à franchir l'une de ses portes, et à faire une sélection entre les deux portes. Eve se sentit d'un seul coup anxieuse, une boule d'angoisse venait de lui frapper de plein fouet au ventre et son souffle devint irrégulier. Elle trembla devant son destin et n'arrivait plus à distinguer du vrai du faux. Rêve ou réalité, elle se devait de pénétrer dans l'entre d'une de ses portes. Le fait que le vieil homme resta ici auprès d'elle ne faisait qu'accélérer davantage sa décision. Cela l'incommoda très fortement. Alors elle prit l’initiative de prendre une décision alternative et prix la poignée dorée avec hésitation et dès lors ou celle-ci tourna la poignée d'un côté un "clic !" se fit entendre. Ce petit bruit qui se dissipa tel un écho venait d'avoir un impacte sur la jeune Eve. Cela pouvait être bizarre mais, dès lors ou elle franchit, elle sentit alors une vague de bien être. Cette sensation lui hérissa le poil, une fraîcheur extrême lui donne l'envi de partir de l'avant. A cet instant la porte d'un bleu apaisant sur laquelle était inscrit « Isanagi Tencho » se referma.



Invité
avatar
Invité
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Ven 24 Aoû 2012 - 20:22
La jeune était entrée dans le bureau de M. Tensho, l'un des deux Directeus de cette Académie. Le choix avait semblé difficile pour la jeune femme, mais elle avait fini par se décider à entrer. Louis avait terminé ce qu'il devait faire pour aider cette probable Eva. Il se demandait s'il la croiserait de nouveau au détour d'un couloir. Dans ce cas, Louis n'hésiterait pas à l'aborder pour lui demander ce qu'elle avait appris auprès du Directeur. Le petit professeur n'avait plus rien à faire devant ces trois portes. Il prit donc le chemin inverse et retourna dans sa chambre. Ce qu'il s'était passé ce jour-là était vraiment étrange. C'était la première fois qu'il rencontrait une personne qui ne souvenait en rien de sa vie passée avant qu'elle n'arrive ici à l'Académie. Cependant, ce problème n'allait pas le géner plus que ça pour continuer sa deuxième vie, qui continuerait indéfiniment jusqu'à ce qu'il atteigne le stade de Dieu. C'est en pensant à ça, ainsi qu'aux cours qu'il donnait à l'Académie, que Louis ne se préoccupa plus du tout de la jeune femme. C'était maintenant le rôle d'Isanagi d'aider cette femme aux longues oreilles.
♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim) - Ven 24 Aoû 2012 - 20:46
Une histoire assez simple mais agréable, je laisse donc mon collègue Isanagi voir la suite. ~
Eve fait de longs rps mais j'ai pu repérer quelques petites fautes, des bêtises, attention. J'ai également augmenter la taille de la police d'écriture car mes yeux en souffraient.

Je vous accorde tout deux la même récompense :

Louis -> 210 xps
Eve -> 210 xps


« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Le commencement (Eve Neh'luya - Louis Chim)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Collection de Louis Chim
» [Deuxième Tour] Second Match : Seika Kasairyuu VS Louis Chim & Aoyuki Tatsuki
» Le Scorpion et la Grenouille [PV: Louis Chim]
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page