Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron]

 
Invité
avatar
Invité
Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron] - Sam 1 Nov 2014 - 23:49





Leçon 1 : Ne pas critiquer d'animé.


Un gout amère avait pris possession de sa bouche pâteuse, un mal de tête effroyable vint rapidement accompagner cette amertume. Le silence planait sur les lieux, le sol était froid, son esprit lui était étonnamment calme malgré la douleur apparente sur son visage. N'ayant même pas la force de se relever, elle se laissait là, bercer probablement pas le marbre froid de sa chambre. Elle ne paniquait, non elle était sereine, après tous, l'espace d'un instant de lucidité elle était arrivée à la conclusion qu'elle fut juste tombée du lit, rien de grave en somme. Ruminant avec un visage apaisé faisant fit de son mal de crâne, elle ouvrit en grand les yeux emplis d'une terreur effroyable. Le sol de sa chambre était constitué de moquette ! Elle n'était donc pas dans sa chambre ! Très rapidement une machination terrifiante se monta dans sa tête, avait-elle était kidnappé ? Pire, son ravisseur l'avait surement violé durant son sommeil et drogué ! Oui tous s’explique, sa trop grande beauté avait fini par lui porter préjudice, c'était donc là ce destin dont elle ne pouvait faire face...

Ses mots sonnaient faux dans sa tête... Grande beauté ? Elle qui avait ouvert ses yeux et donc plongé son regard dans cet antre nouvelle se dévisagea face à son reflet éclatant qui prenait place sur le marbre un poil trop propre pour une geek comme elle. Se regardant fixement, un duel de regard s'enclencha entre son propre reflet, malheureusement, elle ne put tenir le choc plus de 5 secondes avant de se relever en urgence et de vomir toutes ses entrailles en s'appuyant sur un pilier.

- Ça fait des années que je me suis pas regardée dans un miroir, c'est un choc trop violent pour moi.
disait-elle, se croyant alors seul.

Levant les yeux, elle vit l'immensité de la salle, elle qui se sentait étonnamment petite en temps normal ne pouvait qu'être écrasé par une telle ampleur. Elle avait envie de crier, s'échapper de ce lieu face à cette incompréhension totale. Frottant alors son menton de sa main droite et prenant une position plus calme et réfléchit elle parla de nouveau à voix haute :

- On dirait que je suis dans un mauvais anime bâclé avec les pieds... Le genre de série où l’héroïne et envoyée dans un monde qu'elle ne connait pas et qu'étrangement elle se voit être une déesse avoir des pouvoirs incroyables. Ah ah, quel scénario bâclé et surfait. C'est ridicule. disait-elle avec un ton assuré.

Alors qu'elle se retourna dans une scène quasiment héroïque, elle vit un homme incroyablement grand avec des cheveux d'un rouge cramoisi. Commençant peu à peu à se sentir oppressée par cette présence, la sueur émergea de sa peau et le bégaiement caractéristique de sa personne refit surface.

« Mlle Roses ? Lucian Ferriel, à votre humble service. Bienvenue à la Deus Academia, n'hésitez pas à venir me voir en cas de problème... »

Tremblant légèrement, elle prit le papier qu'on lui tendait n'osant même pas émettre un seul son. L'homme après cette tache accomplie disparut aussi rapidement qu'il était apparu. Deus Academia ? Une académie pour les dieux ? Ah ah ah... Yubel vit peu à peu son esprit se décomposer se qui se pouvait se retranscrire sur son visage totalement déconfit et déformé par le trop plein d'information. Totalement immobile avec ce visage désespéré, elle était totalement dépourvue de ses moyens , elle qui n'avait que son esprit déviant pour l'accompagner. Blague de mauvais gout ou poisse effroyable, quelque chose lui disait que c'était forcément une blague mais que la poisse siégeait bien sur son être.



Invité
avatar
Invité
Re: Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron] - Dim 2 Nov 2014 - 12:53
Cette fois-ci je m'étais réveillé au temple. Première fois que j'y revenais depuis mon arrivée. Mais au fond peut-être que je n'y étais pas par hasard, à chaque fois que je me perdais, je rencontrais quelqu'un. Je me rappelle de lorsque j'étais apparu ici, complètement perdu. Il y avait la première fille que j'avais vu dans ce monde, celle à qui j'avais pris en premier sa mémoire. Mais aujourd'hui ça n'avait rien à voir, je connaissais le temple, je n'étais plus le petit jeune perdu qui ne savait pas où aller. Je n'étais pas dans l'académie depuis très longtemps mais je connaissais bien les lieux et je savais guider les nouveaux. Je me demandais d'ailleurs s'il y avait des responsables, à part quelques professeurs je n'avais jamais vu un surveillant. Où qu'on aille, il n'y avait que des jeunes, je me demandais où étaient passé les plus expérimentés.

Première fois que je croisais le directeur d'ailleurs. Je ne sais pas s'il m'a vu. Je l'ai laissé accueillir la jeune et repartir caché dans l'ombre d'une colonne. Même s'il me voyait, il ne verrait que ma tenue. Je souriais largement dans l'ombre de ma capuche.

Une petite venait d'arriver, elle pensait être seule et se parlait à elle même, je me rappelais ma propre arrivée. Elle venait de vomir sur le sol, prouvant qu'elle n'était pas dans sa meilleure forme. Tout ça pour s'être vu en reflet. Elle était un peu étrange mais ne paraissait pas méchante.

Salut petite, je m'appelle Aaron. Et toi comment tu t'appelles? Ce que je vais te dire va te paraître idiot, mais tu n'es pas dans un anime, tu es morte.

Je m'adressais à elle, toujours caché derrière mon pylône, j'avais déjà vu ce que pouvait faire le premier essai d'un pouvoir incontrôlé, surtout en cas de colère.

Malgré ce que tu peux penser, tu as eu de la chance, tu as été admise à l'académie, c'est donc que tu as un talent particulier. Ne me demande pas pourquoi on est là et pas en Enfer, j'en ai aucune idée. Au fait, pas la même occasion, tu as hérité de pouvoirs, je ne saurais pas te dire lesquels mais tu en as, c'est sûr.
Invité
avatar
Invité
Re: Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron] - Dim 2 Nov 2014 - 14:17





Leçon 2 : Communiquer, ça aide.


Elle grinçait des dents, ses jambes frêles n'arrivaient plus à soutenir son poids engraissé par trop de stresse et d'incompréhension. Elle se retrouvait là, au milieu de nul part avec aucune fuite d’échappatoire et malgré les nombres incalculables de gifles qu'elle se donna, impossible de se réveiller de ce cauchemars. Elle qui avait beau chercher dans sa mémoire la raison de sa venue ici, elle ne put la trouver. Toujours papier à la main qu'elle ne prit même pas la peine de déchiffrer, elle sentit alors une présence qui commença alors à émettre une parole vers elle. Impossible d'en définir la provenance mais une chose était sur quelqu'un l'observait.

- Salut petite, je m'appelle Aaron. Et toi comment tu t'appelles? Ce que je vais te dire va te paraître idiot, mais tu n'es pas dans un anime, tu es morte.

Morte ? Elle ne pouvait s’empêcher de pouffer de rire intérieurement, si elle était morte, elle ne pouvait pas être vivante. Ou alors cet animé n'avait vraiment aucune logique et là ça aurait été possible. Mais le type qui venait de lui parler venait de lui expliquer clairement que ce n'était pas un anime donc elle pouvait pas être morte en étant vivante. Dans cette réflexion dantesque et infernal, elle se perdit l'espace de quelques instants avant d'être de nouveau interrompu par le même homme caché :

Malgré ce que tu peux penser, tu as eu de la chance, tu as été admise à l'académie, c'est donc que tu as un talent particulier. Ne me demande pas pourquoi on est là et pas en Enfer, j'en ai aucune idée. Au fait, pas la même occasion, tu as hérité de pouvoirs, je ne saurais pas te dire lesquels mais tu en as, c'est sûr.


Trop d'information, si bien qu'elle ne prêta même plus de réelle attention sur l'homme qui lui permit ce qui permettait d'estomper peu à peu sa timidité exagérée. Elle comprit rapidement que ce jour n'était vraiment pas son jour de chance, trop d'incompréhension pour ses petites ménages peu habitués à être surmené ainsi. Se mettant alors à parler à voix haute en faisant de l'homme, elle s’empêtra dans une autre machination farfelue :

- Mais... Si je suis morte, je vais pas pouvoir voir la fin de mon animé ! Non ! Je m'étais gardé exprès le dernier épisode... Et dire que je suis morte sans avoir eu de petit ami... Ah ah mais je ne peux pas mourir, c'est surement ce pervers qui se cache derrière un pilier qui veut me faire gober ça. Sincèrement il n'a pas d'imagination, ce n'est pas comme ça qu'il va faire craquer une jeune fille comme moi ... Pervers ? Hein ? parlait-elle de sa voix cassée.

C'était alors qu'en finissant sa phrase, elle se rendit compte qu'il y avait bien quelqu'un avec elle, qui l'observait. Sa timidité légendaire refit surface immédiatement renflouant sa voix cassé dans un mutisme presque parfait. Elle voulait fuir, se cacher sous ses draps et s'endormir pour recommencer une nouvelle journée sur de nouvelle base. Pourquoi il fallait que ça arrive à elle. Reculant, elle se prit malencontreusement les pieds sur une légèrement craquelée. Suffisamment pour la faire tomber et la faire se rallonger une nouvelle fois. Se relevant péniblement, elle pouvait sentir les ténèbres parcourir son sang. Comme si elle était le catalyseur d'un nombre incalculable de fléau, le passage entre la réalité et l'enfer. Frissonnant face à cette impression, son visage vint se déformer en comprenant qu'elle était réellement morte et qu'elle possédait réellement un truc d'unique. Une présence malsaine était entrain d'habiter les lieux, se retournant alors vers la source de ce bruit, elle parla avec cette voix cassée et à peine perceptible.

- E... e... euh, vo, vo, vous, pourriez m'expliquer un, un, un peu mieux ?


Bégaiement qui avait lui aussi refait surface, symptôme problématique déclenché par le fait qu'elle n'eut que rarement un contact avec autrui dans sa misérable vie. En tous cas, serrant ses mains sur sa jupe qu'elle avait pu garder durant le voyage, elle espérait en apprendre plus.





Invité
avatar
Invité
Re: Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron] - Mar 4 Nov 2014 - 22:40
La petite me faisait beaucoup rire. Elle était morte et tout ce qui lui faisait déplaisir, c'était de n'avoir pas pu finir son anime. Triste fin, ou plutôt triste de n'avoir que ce remord-là. Ah non, elle en avait un autre, ne pas avoir eu de copain. Je dois avoué que c'était quelque chose que je comprenais mieux. Je me suis demandé si j'avais vécu cela moi aussi lorsque j'étais humain. Bonne question : une de plus, à laquelle je ne pouvais pas trouver de réponse. J'y étais habitué maintenant à ne pas avoir de réponse à mes questions.

Mais ce qui me fit le plus rire, ce fut lorsqu'elle me prit pour un pervers. Toujours dans l'ombre, je regardais mes mains. Je ne pouvais même pas toucher quelqu'un, comment pourrais-je être un pervers? Je décidais donc de jouer encore un peu avec elle, restant dans l'ombre et faisant un maximum de bruit lorsque je me déplaçais, rigolant souvent.

Je me déplaçais discrètement dès qu'elle tournait la tête dans cette forêt de pierre. Même si elle finissait par me voir, elle ne verrait qu'une ombre, gardant mon corps à l'abris du manteau et ma tête dissimulée par ma capuche. Tout en continuant mon petit manège je me mis à lui parler.

Yop mademoiselle, c'est pas très polie de ne pas dire son nom. surtout que je t'ai dit le mien. Et au fait, je ne suis pas un pervers. Fou peut-être mais sûrement pas pervers.

Je m'interrompis un instant, pivotant de nouveau à l'abris derrière un poteau de marbre. Je repris :

Ici, c'est l'académie. On a tous des pouvoirs. Et ouais, tu as vu l'anime il est réel. Bon par contre on a tous des pouvoirs différents donc tu vas devoir trouver les tiens toute seule, on ne peut pas t'aider. Après, le reste c'est du détail. Ah non, oui, c'est vrai, tu vas avoir des cours à suivre pour devenir une vraie déesse. Pas toujours drôle mais bon, on ne peut pas tout avoir. Tu veux savoir autre chose?

Je finis ma dernière cabriole et me mit juste devant elle, soulevant théâtralement ma capuche de la main gauche, le Soleil dans mon dos. Contrairement à la dernière fois, je portais des gants pour éviter d'avoir le même problème que d'habitude. Je lui fis un très grand sourire et lui tendis ma main droite, elle aussi gantée en noir comme le reste de mon corps était recouvert de tissus de la même couleur. Au fond, je l'aimais bien cette petite.
Contenu sponsorisé
Re: Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron] -
Si seulement cela avait pu être un rêve... [ Pv Aaron]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page