Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Libre] Premières rencontres

Invité
avatar
Invité
[Libre] Premières rencontres - Dim 26 Oct 2014 - 14:49
HRP:
 

Cela faisait maintenant plus d'une semaine que j'étais revenue sur la planète où j'avais vu naître la vie. J'y avais aussi passé le plus clair de mon temps, comme tout être humain à vrai dire, mais depuis mon arrivée, je ne reconnaissais pas ce monde dans lequelle j'avais vécu. Etais-ce parce que malgrès ma présence,j'étais déjà mort dans ce monde ? Ou étais-ce mon statut divin qui me donnait cette impression désagréable d'être entouré d'animaux ?

Je m'étais rendu en ville à mon arrivée. Je voulais redécouvrir les plaisirs de ce monde ; j'avais visité des musées, mangé dans des restaurants côtés de la ville et même pris le temps de me faire masser par l'un des plus grands institut de la ville. Mais rien de tout cela ne me redonner goût à la vie. Rien ne m'avait donné la sensation d'être encore en vie et j'avais plus l'impression de subir le sort qui m'avait été jeté plus que de profiter de tout ça.
Plus que de redonner un sens à ma vie, j'essayais d'oublier tout ce qui avait pu se passer, mais c'était impossible pour moi. Ma femme me manquait, ma vie, bien que très peu glorieuse, me manquait... En clair, je ne reconnaissais plus mon "chez moi". Il fallait que je donne un sens à ma vie, et bien que je l'avais exercé en solitaire je voulais maintenant trouver ne serais-ce qu'une seule personne dans cette même situation, ça m'aiderait probablement à avancer, je l'espère.

Ayant finis de repenser à tout ça, j'ouvrais enfin mes yeux au milieu de cette mytheuse chambre de motel que j'avais loué au beau milieu d'un quartier tout aussi mytheux de la ville. Je me levais difficilelment, saisissant deux/trois vêtements que j'enfilais sans trop faire attention à ce dont il ressemblait. Je sortais alors de ma chambre puis descendais pour me rendre au comptoir de l'ivrogne qui m'avait loué cette chambre. Bien évidemment, l'ivrogne était avachi sur le comptoir sur lequel il ne m'était presque plus possible de laisser une piecette. Je rangeais alors ma monnaie et partait sans payer. En l'espace de seulement deux semaine, j'avais presque réussi à détester le genre humain. A vrai dire, je le niais mais je le savais pertinnement pourquoi : j'étais simplement jaloux. Jaloux de leur insouciance, jaloux de leur envie de vivre, jaloux de tout ce qu'ils pouvaient les constituer. Mon père me disait toujours "Tu tues les gens avec mépris, mais garde en tête qu'ils sont toujours seul face à la mort. Il faut simplement savoir faire preuve d'un peu de compassion pour commettre un assassinat, sinon tu deviens un monstre" Je n'avais pas écouté ses paroles, mais le jour de ma mort je m'en suis souvenu et il était vrai que je ne m'étais encore jamais senti aussi seul...
Toutes ces questions qui taraudaient mon esprit m'empechaient de complètement controler mes gestes, c'est donc comme ça que j'avais marché pendant plusieurs heures pour me retrouver dans les quatiers des écoles. Les enfants... un peu avant ma mort, j'en avais parlé à ma femme, je désirais plus que tout au monde avoir des enfants, c'étais un peu comme un rêve, celui de prendre soin de sa chair, de son sang, de sa mie. Je m'étais alors assis sur ce banc, observant les enfants jouer, leurs parents heureux... ca avait au moins le mérite de me faire un petit peu sourire.

Parmis tout l'attroupement d'enfant présent, qui traverser le trottoir pour rentrer chez eux, un seul, un adolescent, m'interpella. Il avait quelque d'autre, quelque chose de différent de tout les autres mais quoi ? Mon esprit m'insciter à le suivre et je m'executais alors. Je n'avais pas perdu ses compétences de filature qui m'avait été d'une aide précieuse dans mon autre vie, l'adolescent n'avait absolument pas remarqué ma présence et je continuais de le suivre dans les rues de la ville. Il décidait soudainement de prendre une rue un peu plus déserte. Il commencait à se faire tard et je devais l'interpeller, pourquoi ? Je ne le savais toujours pas, mais il fallait que je le fasse. Je m'approchais alors rapidement de lui et tapotais son épaule :

"Hey toi ! On ne se connait pas encore mais répond juste à une question : T'es quoi au juste ?"

C'étais réellement sortis tout seul. Nous étions là, au milieu de cette rue déserte et j'attendais patiemment sa réponse.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
2/30  (2/30)
Expériences :
1005/1000  (1005/1000)
Votre domaine: La Forme Démoniaque
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Libre] Premières rencontres - Dim 26 Oct 2014 - 17:44
Bell regardait à travers la fenêtre de sa salle de classe, il regardait le paysage, il écoutait d'une oreille distraite et notait ce que la prof disait... Bell commençait à se lasser des cours et de cette vie monotone... Il devait retourner sur deus academia, mais comment ? Ça il ne le savait pas encore, mais il ne tarderait pas à le trouver... Il regardât nobu qui dormait sur sa table... Elle était si pure et innocente... Il regardât l'horloge de la classe, Plus que quelque seconde, 5, 4, 3,2 ,1 ....

Soudainement la sonnerie retenti et Bell range ses affaires en quelque seconde et sortit précipitamment de la classe. Il dévala les escaliers et se dirigea vert la sortit du lycée, une fois le portail du lycée franchit il se sentait moins oppressé par les profs et les regardât haineux des élèves qu'il avait malencontreusement blessé... Il commença par se diriger vers le quartier où il avait caché son arc... Il avait réussi à le caché derrière une plaque de taule mal vissé...

Il commença à se diriger vers le coin le quartier où il avait caché son arc mais il sentit une présence derrière lui il regardât autour de lui, mais il ne vit rien, son imagination lui jouait des tours... Il vit au loin la petite ruelle ou il avait caché son arc... Il s'engouffra dans la ruelle sombre, il se dirigea vers la plaque de taule et il s'arrêtât devant quand soudain il entendit:

"Hey toi ! On ne se connaît pas encore mais répond juste à une question : T'es quoi au juste ?"

Bell se retourna en moins de une seconde le visage terrifié... Son secret était-il découvert ? Non... Il regardât le jeune homme qui l'interpellait... il pouvait sentir qu'il n'était pas humains aussi... C'était un apprenti-dieux... Bell lâcha un soupire de soulagement... il ressemblait a quelqu'un de lambda un peu plus grand que Bell, mais en bien plus musclé que lui, il avait des cernes sous les yeux et portait des vêtements tout à fait classique d'humains...

"Euh... Que... que veut... tu dires par la ? Je ... Je suis co... Comme toi... Il ne te l'on pas dit à ton réveil ? Nous... Nous sommes des apprenti dieu..."

Bell décrochât la plaque de taule puis il récupérât son arc et ses flèches qu'il accrochât à son dos... Bell continua de regarder le jeune homme... Qu'elle étrange apprentie dieu que voilà... Bell pouvait le sentir mais quelque chose allait mal se passer entre eux...
Invité
avatar
Invité
Re: [Libre] Premières rencontres - Lun 27 Oct 2014 - 13:18
"Euh... Que... que veut... tu dires par la ? Je ... Je suis co... Comme toi... Il ne te l'on pas dit à ton réveil ? Nous... Nous sommes des apprenti dieu..."

Je ne rêvais pas ? Il avait bien dit ce que j'avais cru entendre ? Il était donc un apprentie -dieux ? Mais que faisait-il sur terre ? ne devrait-il pas être à l'académie ?
Il semblait si jeune, à quel âge était-il mort pour la première fois ? Quel que soit les réponses à ces questions, elles ne m'étaient d'aucune utilité, j'avais enfin trouvé une autre personne dans la même situation que la mienne et sur Terre. Donc la sensation que j'avais eu en le voyant pour la première fois était bien réel ; c'était une façon de différencier les divinité des humains pour les dieux et apprentie-dieux. J'en apprenais tout les jours un peu plus sur ce monde, et cette information allait s'avérer crucial : si je pouvais reconnaitre et différencier les simples humains des dieux, je ne mettrais pas bien longtemps à retrouver l'assassin de ma femme. Mais qu'en était-il de ce jeune garçon ? Pouvait-il savoir quelque chose par rapport à tout ça ? Ma mort, celle de ma femme, peut être allait-il pouvoir m'éclaircir.

Depuis que j'étais arrivée sur terre, je n'avais pas encore eu l'occasion de tester mes pouvoirs, et je les sentais comme "bridé", moins influent que quand j'étais là haut. Et d'ailleurs, depuis mon départ j'avais du mal à gérer la chute de température que mon pouvoir exercait autour de mon corps. Je n'en avais peut être pas encore eu l'occasion mais je savais que mon pouvoir était toujours là, je pouvais l'utiliser et c'étais tout ce dont il me fallait.

Je faisais pivoter ma tête de la gauche vers la droite afin de vérifier qu'il n'y ai personne. Je n'en avais rien à faire de me faire remarquer ou pas, mais si je pouvais au moins être tranquille le temps de questionner cet enfant. Et puis je n'avais pas mon masque, et sans mon masque j'étais pratiquement nue. Le gamin était toujours face à moi, il avait soulevé une plaque de taule et en avait sortis un arc. Je trouvais ça très étrange et en même temps un peu trop révélateur. S'il sortait un arc, cela voulait peut être dire que son domaine divin était l'archerie, ou quelque chose de semblable... quoique... si c'était réellement ça, il aurait été capable de l'invoquer et non pas de la cacher dans un coin pour le récupérer, son arc.

Quoiqu'il en soit, ma priorité était de questionner l'enfant, la vengeance était encore et toujours ma seule motivation. L'enfant s'était retrouvé à trois/quatres mètres de moi. J'amorçais alors ma course dans sa direction, plaçant ma main droite sur ma poitrine. Je concentrais mon pouvoir pour fabriquer une dague de seulement quelques centimètres. En retirant ma main droite de ma poitrine, une dague s'était formé à partir de l'aura de givre que je portais en permanence. Une dague de givre, fine et fragile. Toujours lancé dans ma course, je saisis l'épaule de l'adolescent pour le plaquer contre le mur de la ruelle, je balançais alors ma main droite vers l'avant pour placer la dague sous sa gorge, à seulement quelques centimètres de celle-ci.

"Que sais-tu concernant la mort de deux humains tués par les mains d'un dieux ? Repond à cette question. Je ne sais pas encore si un apprentie peut mourir mais tu seras le premier sujet d'expèrience pour répondre à cette question si tu ne répond pas rapidement."


Et si il ne savait rien ? Si il était bien plus puissant que je ne l'étais ? Ces questions étaient survenus d'un coup, un peu trop tard peut-être. Quoiqu'il en soit, je l'avais toujours dit depuis ma mort : Pour elle et pour la venger, j'étais pris à mourir une deuxième fois.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
2/30  (2/30)
Expériences :
1005/1000  (1005/1000)
Votre domaine: La Forme Démoniaque
avatar
Apprenti-dieu
Apprenti-dieu
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Libre] Premières rencontres - Sam 15 Nov 2014 - 20:18
l'Inconnu regardait si personne ne viendrait dans la rue, puis il me regarda, il posa sa main sur son torse et en sortit une courte lame de glace et avant que je ne fasse le moindre mouvement il me plaqua contre un mur et plaça une lame de glace a quelque centimètre de ma gorge... Je regardasse la lame terrifiée puis il me dit :

"Que sais-tu concernant la mort de deux humains tués par les mains d'un dieu ? Répond à cette question. Je ne sais pas encore si un apprenti peut mourir, mais tu seras le premier sujet d'expérience pour répondre à cette question si tu ne réponds pas rapidement."

Bell comprit instantanément qu'il allait devoir se défaire de ce jeune garçon qui n'était dangereux pas simplement pour lui, mais pour les humains aussi... Il devait le mettre hors d'état de nuire

"Je... Je ne sais rien... Mais... Excuser moi pour ce que je vais faire... "

Bell Fit noircir ses bras instantanément et le combina a son nouveau pouvoir qu'était la "déflagration" et il frappa en pleins milieux du torse du garçon mais le garçon réussit à éviter une partie du coup en se reculant au bon moment mais il se prit la déflagration de pleins milieux du torse ce qui le fit encore plus reculer ce qui permit a bell de s'éloigner... Le coup pouvait lui avoirs fait mal, mais rien de casser... Bell s'approcha de son arc et de son carquois, il prit son arc en main, il mit son carquois sur son dos et il commença à reculer vers le fonds de la ruelle... Il décocha une flèche et visa aiden

"Ne... Ne vous... N'approchez pas... Je ne veux pas vous blesser... Et encore moins me battre avec quelqu'un... Vous... Vous auriez pus me demander sans me menacer d'une... D'une arme..."

Bell avait peur qu'il recommence a pointer une arme sur lui donc il resta a bonne distance de cette inconnue en le gardant en joue avec ses flèches...
Invité
avatar
Invité
Re: [Libre] Premières rencontres - Sam 29 Nov 2014 - 12:04
"Je... Je ne sais rien... Mais... Excuser moi pour ce que je vais faire... "
*
Soudain, le bras du jeune homme avait noirci, je bloquais à cet instant sur la lueur qui entourait maintenant son bras ; c'était donc son domaine divin ? mais quel genre de pouvoir était-il entrain d'utiliser ? Ces questions que me survint aller vite être le cadet de mes soucis et alors que le jeune homme engagé son poing, je tentais de l'esquiver, mais il était tout de même très rapide : je n’eus à peine le temps de me décaler de quelques centimètres que le poing vint frapper mon thorax. Soudain je ressentis comme un haut-de-coeur, pendant quelques secondes on aurait presque pu dire que je m'éttoufais, et tandis que je serrais ma gorge, je tentais de garder mon équilibre alors que j'avais été propulsé en arrière. Alors que j'avais réussi à me maintenir debout, je ne puis m'empêcher de mettre un genoux à terre, le choc avait été violent et je ne m'étais encore jamais battu contre un apprenti-dieu.
Je me redressais lentement et observa le jeune homme qui tentais de s'éloigner de moi. Il sortit alors un arc et décocha un carreau dans ma direction.

"Ne... Ne vous... N'approchez pas... Je ne veux pas vous blesser... Et encore moins me battre avec quelqu'un... Vous... Vous auriez pus me demander sans me menacer d'une... D'une arme..."

J'esquissais un sourire, il avait l'air tellement naïf. Il venait de m'asséner un coup en plein thorax avec une violence sans pareille et il déclarait maintenant qu'il ne voulais pas me faire de mal ? J'esquivais sa flèche sans grande difficulté. Il n'avait pas réellement de force et vue la distance qui nous séparait, son objectif était vain puisque la flèche n'aurait pu attendre seulement la partie de basse de mon corps, ce qui n'était pas vraiment handicapant.
Je faisais descendre mon aura à la plus basse des température que je pouvais atteindre, soit -15°. Je me penchais alors sur une flaque et la congelais. Je remaniais la glace que je venais de former pour créer trois petit couteau de glace. Pourquoi avais-je fait tout ça ? Il m'était simplement plus facile de créer des objets à partir de la glace qu'à partir de mon aura gelée, et cela m'épuisait moins d'une certaine façon. Je m'élançais alors vers mon adversaire et envoyais un couteau dans sa direction. Je n'eu pas le temps d'observer l'effet de mon lancé que j'arrivais déjà à quelques mètres de lui, je saisis alors un couteau de ma main gauche et l'autre de ma main droite, et tenta d'entailler ses bras et ses jambes. Il ne fallait pas que je le tue, du moins pas de suite. C'était le premier apprentie que je rencontrais sur Terre, il m'était bien trop précieux pour que je l'achève trop rapidement.

HRP:
 
[Libre] Premières rencontres
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Établissement scolaire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page