Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Event principal 3] Feu et Soufre

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Pitchoune
♠ Petits messages : 28

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Nature
avatar
Directrice - Divinité Théurge
Directrice - Divinité Théurge
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Feu et Soufre - Dim 22 Fév 2015 - 6:21



« Il est temps de récolter ce que l'on a semé. »


La rencontre avec le gravier fut douloureuse. Les trois renégats ne s'étaient pas attendus à être accueillis de la sorte. Principalement parce qu'en délaissant la Tour de l'Horloge pour se rabattre sur le Grand Temple, rien ne leur avait indiqué que celui-ci était occupé. Or il se trouvait que les serviteurs de Deus avaient plus d'un tour dans leur poche, comme le prouvait la silhouette qui se tenait devant eux. Imposante dans son armure revêtue pour l'occasion et ce malgré sa taille modeste, Colombe Siria darda sur eux un regard autoritaire. L'énorme racine qui avait servi pour expulser les profanateurs se retira dans le sol dans un raclement caractéristique. La jeune femme aux cheveux flamboyants enjamba les déchus sans un mot, cependant qu'ils se contentaient de la contempler avec des yeux ronds, comme s'ils étaient paralysés par sa seule présence.

— Ah, Colombe. Je pensais ne plus te voir.

La directrice de l'académie et son ancien collègue faisaient face dans le hall. Celui du bâtiment des classes, où se trouvaient les élèves avec qui le chef de la Guilde Noire était en train de « s'entretenir ». Il interrompit donc les « festivités » pour se tourner vers celle qu'il avait vaincue et scellée en ces lieux.

— J'ai tant attendu et appréhendé ce jour, Isanagi, fit Colombe avec calme.

« Et je ne referai plus les mêmes erreurs », avait-elle envie d'ajouter. La dernière fois, elle avait été prise au dépourvue, et avait réagi de manière trop sentimentale. Personne ne s'était attendu à un tel retournement de veste de la part de l'un des Messagers de Deus, et surtout pas elle. Certains ne s'étaient pas privés de la critiquer, disant qu'elle était trop gentille, trop laxiste pour être à la tête d'une pareille académie. D'autres étaient allés jusqu'à l'accuser d'être responsable de la trahison d'Isanagi. Mais au final, personne ne s'était rendu compte du mal qui avait alors rongé la jeune directrice à petits feux. Alors que son autorité était plus que jamais contestée, elle s'était enfermée dans la solitude, noyée dans la culpabilité, jusqu'à en perdre la tête.

Isanagi était devenu le seul capable de faire revenir Colombe. La vraie, et non pas celle qui se réfugiait dans un monde parfait afin de pouvoir se défaire de toute responsabilité. Il l'avait en ce moment devant lui, celle qu'il avait blessée sans le moindre scrupule, ce jour-là.

— J'aimerais que tu laisses mes élèves en dehors de cette histoire, pour une fois.

— C'est impossible, je regrette. Cette histoire, ils en font partie, qu'ils le veulent ou non, et ça a été décidé par notre cher Deus, à partir du moment où il les a privés de leur repos éternel.

Derrière Colombe s'était amassé les hommes de main du Déchu, prêts à en découvre avec la directrice. Cependant, aucun d'eux ne désiraient voler la proie à leur Maître, alors ils demeuraient en retrait, tels des charognards, prêts à récupérer autant de morceaux que possible.

— Je voulais parler de l'histoire... à court terme, lâcha la Déesse de la Nature alors qu'elle tirait vivement la lame de son épée de son fourreau.

Sur ces paroles, elle s'élança en direction de son ennemi. Son ennemi qui, à sa grande surprise, étendit ses bras de chaque côté de son corps, comme s'il s'apprêtait à accueillir son coup sans aucune résistance. Ce simple geste suffit à désarçonner Colombe, qui dévia son coup au dernier moment. L'arme fendit l'air dans un mouvement vertical, à quelques centimètres du nez de sa cible. Une perle de sang roula le long du front d'Isanagi, qui demeurait immobile. Un fin sourire apparut sur son visage d'habitude si neutre.

— Pourquoi tu ne te défends pas ?

— Parce que ce n'est pas nécessaire avec toi.

Aussitôt, l'air sembla se figer pour toutes les personnes se trouvant dans un rayon de cinq mètres autour d'Isanagi. Difficile de se mouvoir dans de telles conditions. Colombe demeurait ainsi paralysée, incapable de soulever davantage son épée. Ses forces l'abandonnaient à une vitesse folle. Si elle n'était pas censée posséder autant de ressources qu'Isanagi, elle se serait écroulée sans vie, et sans avoir eu le temps de se rendre compte de ce qui se passait.

On l'avait pourtant mise en garde contre les probables nouveaux pouvoirs du Déchu... mais encore une fois, elle avait été trop faible.

HRPSi je donne l'impression de ne rien avoir pris en compte de ce que vous avez écrit, c'est normal. Vous avez, de par vos diverses réactions, introduit beaucoup d'éléments, dont énormément d'incohérences. Une bonne partie m'empêchant de réagir correctement avec Isanagi (vous enchaînez déjà tout sans tenir en compte que vous avez un dieu accessoirement meurtrier en face de vous, soit), je n'ai pas souhaité me prendre la tête. Alors je poursuis en omettant de réagir à ce que vous avez écrit, tout en espérant que vous ferez attention à être plus corrects cette fois-ci.

Notez deux choses :


  1. Vous avez en face de vous des directeurs, des divinités supérieures (+ de lvl 30).
  2. L'académie ne laissera jamais des grenades et autres armes légèrement dangereuses à la portée de tous. Donc épargnez-moi les armes de destruction massive tirées de nulle part, merci.


En sachant cela, je vous informe qu'il s'agit là de l'avant-dernier tour, donc peu importe si vous décidez de sauver la directrice ou non, essayez de rester cohérents. Vous ne pourrez pas atteindre Isanagi par des attaques directes, alors privilégiez la parole, certains d'entre vous semblent avoir un don pour ça... :hi:


Code by Rain


♦ Rose ou chou ? : Chou rose ?
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 139

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4960/1000  (4960/1000)
Votre domaine: Les Illusions
avatar
The Mask
The Mask
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Feu et Soufre - Lun 23 Fév 2015 - 18:41


Reality or Illusion ?







Cours de combat Groupe 1





La situation entre Isanagi et les élèves de l'académie s'envenimait de plus en plus. C'était pratiquement sur que cela allait se terminer en baston entre eux même si tout le monde connaissait l'issue du combat et savait qu'aucun des élèves présents ne pouvait tenir tête au meneur des renégats ne serait-ce qu'une vingtaine de seconde. Pourtant, malgré qu'ils sachent ça, Mysto lui était décidé, s'il devait se sacrifier pour protéger cette établissement qui lui doit encore beaucoup de réponse, il n'hésiterait pas une seule seconde à le faire. Qui sait, peut-être qu'il aura une autre chance. Mais alors que tout le monde pensait que la situation allait dégénérer, une nouvelle arrivante fit son entrée. Une jeune fille, recouverte de la tête au pied d'une armure qui avait l'air extrêmement lourde. Rien qu'en la voyant, le jeune homme masqué comprit qu'elle était celle qui pouvait empêcher Isanagi et ses hommes de continuer leur massacre. Elle avait l'air puissante, peut-être même autant que leur ennemie, aucun bruit ne se fit entendre dans le hall où étaient les élèves avec le chef des renégats. Elle s'avança à son tour dans le hall et se posta devant l'homme qui avait déclenché toute cette merde.

"Ah, Colombe. Je pensais ne plus te voir."

Colombe ? Mysto en avait déjà entendu parlé mais ne la connaissait pas plus que ça. Il ne l'avait jamais vu depuis son arrivé dans l'établissement mais il paraitrait qu'elle faisait partit des grosses tête de l'académie.

"J'ai tant attendu et appréhendé ce jour, Isanagi"


Ils avaient l'air de se connaitre. L'homme masqué ne comprenait pas tout ce qui se passait mais il comprit qu'il y avait surement une histoire de revanche ou plutôt.. De vengeance. Mais comment penser que l'un d'eux a perdu contre l'autre.. Lequel des deux était plus le plus fort. Il ne voulait pas se convaincre qu'Isanagi était plus puissant et se mit donc en tête que la jeune demoiselle nommée Colombe avait dans le temps déjà battu cette homme.

"J'aimerais que tu laisses mes élèves en dehors de cette histoire, pour une fois."

Mais bien sur ! Mysto se rappela qu'elle n'était autre que la directrice de l'établissement. Comment avait-il pu oublier une telle chose, il en avait tant entendu parler des directeurs de l'établissement mais sur le coup, il n'avait pas réellement fait attention qu'elle pouvait être l'une d'eux. Il était ainsi sur qu'ils étaient sauvés, mais il avait un mauvais pressentiment.

"C'est impossible, je regrette. Cette histoire, ils en font partie, qu'ils le veulent ou non, et ça a été décidé par notre cher Deus, à partir du moment où il les a privés de leur repos éternel."

A vrai dire, Deus ne leur avait pas vraiment laissé le choix. Qu'ils le veuillent ou non, ils ont été ressuscités sans qu'on ne leur demande leur avis. De toute façon, Mysto n'avait pas en tête l'idée de partir même si Isanagi leur en avait donné la possibilité. C'est ici que ça se jouait, et il ne voulait pas louper ne serait-ce qu'une miette du combat qui allait avoir lieu ici.
Derrière Colombe, tous hommes d'Isanagi c'étaient rassemblés, tous près à sauter sur la jeune fille pour la sau.. tuer. A vrai dire, pendant un petit instant, Mysto eu une petite seconde d'inattention et aurait aimé lui aussi sauter sur elle. Bref ! Plus sérieusement, ils étaient prêt à en découdre.

"Je voulais parler de l'histoire... à court terme"

ça y est, elle avait enfin dégainée son arme. Elle sortait son épée de son fourreau puis sans aucune hésitation s'élança sur l'homme. Mais, une chose intrigua l'homme masqué.. Aucun des hommes d'Isanagi n'avaient bougés pour l'empêcher d'agir et quant à lui, il avait l'air plutôt serein malgré qu'il se fasse attaquer. Quelque chose clochait et il ne fit pas plus de quelques secondes pour valider son hypothèse. L'adversaire de Colombe ouvrit ses bras, prêt à se laisser transpercer par l'arme de la demoiselle qui dévia son coup à la dernière seconde.

"Pourquoi tu ne te défends pas ?"

Isanagi sourit pour la première fois avant de répondre.

"Parce que ce n'est pas nécessaire avec toi."


A peine sa phrase finit que quelque chose se passait. Mysto sentait une énorme énergie qui l’oppressait, heureusement qu'il était assez loin car déjà à cette distance il ressentait sa puissance. Colombe qui était juste à côté de lui avait du mal à rester debout. Elle était mal en point, il fallait à tout prix faire quelque chose pour l'empêcher de la tuer. Mysto comprit alors qu'il était bien plus fort qu'elle et que personne ne pouvait l'éliminer pour le moment. Il fallait pourtant faire quelque chose, Mysto avait deux idées en tête, dont une était de se jeter sur lui pour le déstabiliser mais y laisser la vie et la seconde était de le persuader à retirer ses hommes et à remettre ça à plus tard.. Mais comment le convaincre de cela alors qu'il pouvait détruire l'établissement maintenant ? Pas le temps d'y penser, il fallait improviser et faire vite.

" Hey ! Isanagi ! Quelque chose me tracasse.. J'aimerais avoir une réponse de ta part. Pourquoi ? Tu veux détruire l'académie je te comprend mais pourquoi attendre que la plupart des personnes vivant ici soient partis pour le faire ? J'ai plusieurs hypothèses.. Selon moi, tu es plus faible que tu ne veux le faire penser, tu a attendu que la majorité des personnes soient partis pour ne pas avoir à les blesser et ainsi les protéger. Ma seconde hypothèse, encore une fois te fais passer pour un faible, tu as peur c'est ça ? Non seulement tu attend que l'académie soit vide mais en plus de ça toi tu viens avec plusieurs hommes sous la mains qui te suivent comme des toutous. T'a peur ? Tu le sais toi même hein ? T'a aucune chance contre nous tous alors tu a attendu le bon moment pour frapper ! Après, peut-être que j'me trompe mais si c'est le cas et si tu es réellement aussi puissant que les gens le disent, oserais-tu rentrer avec tes hommes et revenir lorsque l'académie sera au grand complet ? Je parie que non, tu es bien trop faible n'est ce pas ?"

Évidemment, la provocation n'était surement pas la meilleure méthode voir même la plus mauvaise mais il n'avait rien trouvé d'autre pour le moment. Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre de voir si les autres élèves allaient tenter quelque chose et d'attendre la réponse d'Isanagi. En espérant qu'il ne soit pas trop tard pour Colombe dans quel cas, le sacrifice s'imposerait.








Je parle en #ff0000






Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 338

Feuille de personnage
Niveau:
2/30  (2/30)
Expériences :
3031/1000  (3031/1000)
Votre domaine: L'Emotion
avatar
Le Manieur du Chaos
Le Manieur du Chaos
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Feu et Soufre - Sam 14 Mar 2015 - 14:17

Proie-Prédateur


Le prédateur met à mort ses proies pour diverses raisons en règle général c’est pour se nourri lui-même ou sa progéniture. L’homme est connu pour être un super prédateur trônant en haut de sa propre chaîne alimentaire mais contrairement aux lions, aux hyènes, aux chats ou aux fourmis il ne chasse pas dans l’obligation de se nourrir. L’humain inventa la chasse, loisir résident dans la prédation d’espèce bien distincte allant même jusqu’à tuer ses semblables. Etrange phénomène qu’aucun autre être vivant ne c’était permis de créer. Ce que l’homme ne sait pas cependant c’est que loin de régner en maître en tant que super-prédateur il n’est qu’un prédateur lambda, la proie d’un tout autre prédateur dont l’existence lui est encore cachée : les apprentis dieux.

Ethan en contemplait un devant lui, un apprenti dieu prédateur capable de le dévorer lui et ses camarades dans un claquement de doigt. Il avait voulu se soumettre à son autorité comme l’aurait fait n’importe quel animal de la même espèce dans l’idée que plus tard son heure viendra où la dite autorité qui c’était formait faiblirait.  C’était sans compter sur l’apparition d’un autre être d’autorité habillé d’armure : Colombe, la directrice de l’académie.
Bien que déterminé la jeune femme tenait son épée d’une main de fer bien que ses yeux voir un autre monde emplie d’hésitation et de souvenir. L’apprenti divinité des émotions ressentait d’autant plus son tourment quand il posa ses yeux sur elle, comme toujours il n’était sûr de rien mais plus le sentiment était puissant plus il avait des chances de le comprendre entièrement. Hors cette fois il en le pariait la directrice était prise de doute. Au ton de la voix de ses deux êtres mystiques il comprit rapidement qu’ils avaient vécus tous deux de nombreuses choses mais l’homme semblait beaucoup moins attristé que la femme. Le prédateur était sans doute en train de jugé si elle était elle aussi une prédatrice digne de lui ou une simple proie. Les camarades d’Isanagi arrivèrent pour se mettre en cercle autour des deux combattants et des élèves. La meute attendait de voir si l’alpha allait le rester et devait sans doute avoir pour ordre de ne pas intervenir dans la chasse de leur maître.

Colombe se mit à agir et fonça droit sur Isanagi. Celui-ci eu pour seul réflexe d’étendre les bras de chaque côté de son corps comme pour accueillir son coup. Celle-ci dévia la trajectoire de sa lame qui effleura à peine le renégat faisant perler une goutte de sang vermeil de son front.

- Pourquoi tu ne te défends pas ?

- Parce que ce n'est pas nécessaire avec toi.


Ainsi donc la directrice avait été jugée comme proie. Il fallait pourtant qu’elle se reprenne afin de les sauver tous. Qu’allait devenir le petit groupe d’élève présent pour le combat ainsi que tous les autres qui arpentait encore l’académie ? Ethan n’en savait rien, sans doute fallait-il qu’il continu de montrer un faux sentiment de soumission au prédateur qui leur avait fait face. Devenir un membre de sa meute.
Mysto prit part au débat, ne pouvant véritablement rien faire d’autre. Il prit pour cible Isanagi en l’invectivant de question pour essayer de lui faire avouer sa peur. Ethan posa ses yeux sur l’homme sans ressentir un tel sentiment c’était autre chose… de la détermination. Aucune peur ne trouvait place dans le cœur du renégat il n’y avait que force brute et envie de sang. Il se sentait puissant et se savait maître de la situation. L’apprenti dieu de l’émotion se mit à réfléchir à cette scène figé de combat devant lui. Il savait que chacun des deux camps avaient la même probabilité de gagner ou de perdre mais l’esprit combatif n’était pas là des deux côtés. Il fallait faire en sorte que ce soit le cas.

- Colombe ce n’est plus le même homme ! L’Isanagi que vous avez connu est mort depuis longtemps il n’en reste rien, il n’est que noirceur à présent.

Ethan s’en arrêta-là ne souhaitant en dire plus. Pourquoi irait-il plus loin ? Il ne pouvait pas donner d’autre coup de pouce à la directrice sans prendre d’autre risque. Si lui et ses camarades n’étaient pas la cible principal d’Isanagi se dernier pouvait très bien décider de les donner en pâture à ses hommes de main qui les encerclaient salivant et éructant comme des animaux. Rien n’était encore joué et leur destin à tous dépendrait du combat qui allait naître ici.
L’apprenti divinité ne put s’empêcher de penser qu’il existait un phénomène naturel appelé coévolution et où la proie s’adapte pour éviter son prédateur et oblige se dernier à évoluer aussi. Parfois cependant le prédateur arrive au bout de sa spéciation et est dans l’obligation de s’incliner devant sa proie, c’est à lors la fin de son évolution et le début de sa destruction…
© Ethan




J'effeuille un Chrysanthème pour connaître mon amour de l'humanité.~Fiche ~ Ma couleur : #3d696c ~  Theme ~
♦ Rose ou chou ? : Pitchoune
♠ Petits messages : 28

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Nature
avatar
Directrice - Divinité Théurge
Directrice - Divinité Théurge
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Feu et Soufre - Jeu 14 Mai 2015 - 7:28



« Ceux qui vivent par l'épée, périront par l'épée. »


Alors que Mysto achevait sa tirade provocatrice prononcée à l'encontre d'Isanagi, il se sentit brusquement vidé de ses forces. Assez pour le faire chanceler, sans pour autant le faire tomber dans les pommes. Le Déchu n'avait pas l'intention d'utiliser son nouveau pouvoir sur un être aussi insignifiant. À vrai dire, il en était tellement fier que ce serait presque du gâchis à ses yeux.

— Et de qui pourrais-je avoir peur, je te le demande ? s'enquit le grand brun d'une voix d'une douceur étonnante, de laquelle une certaine moquerie pouvait être décelée.

Non, définitivement, il n'avait plus peur de personne, désormais. Maintenant que l'énergie de Colombe se faisait peu à peu sienne, même Deus lui paraissait atteignable. Le Créateur pourrait-il tenir tête à tous les pouvoirs, dont il avait eu la bonne idée de doter ses créations, réunis ? Rien n'était moins sûr, quand bien même il était à l'origine de tout. Mais pour l'heure, l'objectif d'Isanagi était tout autre. Il devait terrasser Colombe et récupérer le reste du Grimoire de Deus dont il n'avait pu que voler quelques pages la dernière fois. Après, il n'avait plus qu'à faire le tour des divinités les plus puissantes et s'approprier leurs pouvoirs. Il finirait bien par devenir aussi puissant que le démiurge responsable de sa nouvelle existence.

— Laisse-les, Isanagi, supplia Colombe, alors misérablement à genoux aux pieds de son ancien collègue.

Ethan avait raison, son ami était mort. Il n'en restait plus que l'ombre, ses traits les plus détestables. Et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de croire qu'il restait quelque chose de bon en lui. Une faible lueur dans son cœur, derrière ce voile ténébreux.

Une larme parcourut la joue de la jeune directrice.

D'un bond, elle s'était redressée, déployant brusquement toute sa puissance afin de forcer le champ magnétique imposé par son ennemi. Profitant de sa proximité, elle superposa ses deux mains qu'elle plaqua sans ménagement contre le torse d'Isanagi. Sur le visage de celui-ci, une expression de surprise apparaissait, presque au ralenti. Sa bouche n'eut pas le temps de s'ouvrir. Il y eut une détonation, et la divinité de la Création vola dans le décor.

Une lumière inonda alors la pièce. Une lumière divine qui éblouit les renégats présents dans la pièce avant qu'ils ne comprennent ce qu'il venait d'arriver à leur Maître.

De cette mer éclatante surgit Shindô, qui se plaça aux côtés de Colombe, face à Isanagi. Quelques mètres plus loin, Lucian apparut derrière le dos de celui-ci, désactivant dans le même temps sa capacité du Vol qu'il avait employé pour traverser le rideau de lumière sans encombre. Les trois formèrent ainsi un triangle autour de leur ennemi commun, qui se retrouva prisonnier de leurs forces unies avant même qu'il ne se soit relevé.

— Eh bien… vous n'êtes pas au mariage, vous deux ?

Il y avait une certaine désinvolture dans le ton de sa voix. Il était surpris de les retrouver ici, certes, mais il n'en avait pas peur pour autant. Peu importait leur nombre, il les terrasserait tous.

— C'est fini, Isanagi, souffla Colombe, comme si quelque part, elle s'attendait à entendre des regrets exprimés par son ancien ami.

Un dessin incandescent était apparu sur la poitrine du Déchu, à l'endroit même où elle l'avait frappé. Mais cela ne semblait pas perturber sa victime, décidément très sûr de lui. Il se tint debout au milieu des trois directeurs qui l'avaient encerclés, et écarta ses bras de ses flancs, comme s'il voulait accueillir l'un d'eux pour un câlin.

Un câlin invisible, et mortel, sans nul doute.

Le pouvoir était à nouveau en action, si bien que les apprenties divinités à proximité se retrouvaient victimes de vertige, leurs forces se vidant bien plus rapidement que les directeurs. Les directeurs ne bougeaient néanmoins pas d'un pouce, malgré l'affaiblissement qui commençait à se deviner sur leurs traits tirés par l'effort.

Et soudain, les yeux d'Isanagi s'ouvrirent à nouveau. Il cessa de savourer l'instant de puissance infinie. Car quelque chose ne tournait pas rond. En effet, une fissure venait de se creuser directement dans son buste, le fendant verticalement. À la place d'une fontaine de sang, ce fut une fontaine de lumière qui s'en déversa. Il se recroquevilla alors, comme assailli par une vive douleur. Toutefois, aucun cri ne se fit entendre. L'homme s'acharnait à demeurer muet, souffrant en silence cependant que les plaies se multipliaient sur son corps, plus importantes les unes que les autres, ne s'achevant jamais de cracher ce trop plein de puissance au visage des spectateurs.

Alors que les agitations se calmaient, peu à peu, Isanagi finit par se redresser. Ses bras retombèrent mollement autour de ses flancs. Son menton se souleva tandis qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres. L'un de ses rares sourires profondément sincères. Ses yeux s'écarquillèrent quelque peu, transformant, l'espace d'un instant, son regard si sombre en un regard presque enfantin.

Sa bouche s'entrouvrit, s'efforça de formuler un mot, silencieux. Un prénom. Celui de sa fille.

Puis le corps de la divinité déchue éclata, en une infinité de fragments noirs, jusqu'à ce que finalement, il n'en reste plus rien.

HRPC'est parti pour un dernier tour les enfants. Les directeurs, une fois remis de leurs émotions, vous sommeront sûrement de retourner dans votre chambre, ou de passer à l'infirmerie selon votre état.

Terminez ça bien, je compte sur vous !

Ce fut un plaisir, merci à vous deux d'être restés jusqu'au bout. :)


Code by Rain


♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 338

Feuille de personnage
Niveau:
2/30  (2/30)
Expériences :
3031/1000  (3031/1000)
Votre domaine: L'Emotion
avatar
Le Manieur du Chaos
Le Manieur du Chaos
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Feu et Soufre - Dim 21 Juin 2015 - 15:45

Titan




Dans toutes les mythologies de toutes les civilisations des cinq continents, il est fait allusion à une civilisation de géants qui aurait jadis régné sur terre. Une civilisation avec une puissance et une sagesse bien plus grande que l’Homme.

Pour les Egyptiens de l’Antiquité, la première dynastie est issue d’une race de géants venus par la mer et qui les auraient instruits, leur auraient appris la médecine et l’art de construire les pyramides.
Dans la Bible (Nombres XIII, 33), il est écrit : « Et là, nous vîmes des géants, les fils d’Anak, et à nos yeux nous étions devant eux comme des sauterelles ». Le roi David combat également le géant Goliath qui avait une taille présumé d’environ 2m80, tandis que le record de l’homme moderne le plus grand ayant jamais existé est de 2m72 à l’âge de 22ans.

Dans la mythologie grecque, les géants étaient nés sur la Terre du sang d’Ouranos. Le plus célèbre étant Antée, considéré comme l’invulnérable tant qu’il restait en contact avec sa mère Gaïa, la Terre. On ne pouvait le soulever qu’en le soulevant du sol, exploit que seul Hercule réussit à accomplir. La notion de géant et de dieu est très proche chez les grecques étant donné que c’est le Titant Prométhée qui a enseigné aux hommes l’usage du feu et les Cyclopes l’usage de la métallurgie.

Pour les Thaïlandais, les hommes des premiers temps étaient d’une taille colossale.

Les Scandinaves d’avant le christianisme croyaient que les premiers êtres de la création étaient hauts comme des montagnes.

Le dominicain Reginaldo de Lizarraga, lors de son voyage au Pérou en 1555, note qu’il existe un mythe faisant référence à des êtres de plus de 15m de haut.

Dans le Ramayana indien, on évoque des géants qui combattirent Ram. L’un d’entre eux, le géant Hanuman à visage de singe se rangea du côté des hommes pour combattre ses frères.

***

Dans chaque continent il est fait référence d’un être divin puissant qui donnait aux Hommes l’impression de n’être que des insectes. Dans la majorité des cas on rapporte que ses êtres étaient immensément grands mais Ethan n’était pas véritablement sûr que ce fus bel et bien le cas. Cela pouvait tout aussi bien être une manière de décrire leur imposante présence. Pour l’heure il avait l’impression d’être l’un de ses hommes qui se retrouvait face à un Titan. Isanagi était impressionnant et son débordement de puissance avait réussi à faire tomber dans l’inconscience son camarade. Lui aussi sentait quelque peu ses forces le vider petit à petit. Colombe le Titan qui c’était rangé du côté de l’académie était à genoux devant le Titan ennemi. L’image aurait pu sembler misérable mais Ethan ne comprenait que trop bien la puissance d’une émotion capable de vous faire perdre votre force. Il avait de la compassion pour Colombe dont il sentait les sentiments chamboulés.

- Laissez-les, Isanagi.

Vaine prière d’un Titan à un autre. Ethan ne pouvait rien faire. Comment un insecte pouvait-il tuer un géant ? Il avait depuis longtemps abandonné cette idée. Il attendrait le dénouement. Sa mort sans doute, pour une seconde fois. Peut-être serait-il réanimé à l’infirmerie mais quelque chose lui disait que de l’affrontement entre deux géants il ne pouvait rester poussière.

Colombe se releva avec force comme si une nouvelle puissance s’imposait en elle. Elle plaqua ses mains sur le torse d’Isanagi qui ne sembla pas comprendre lui non plus comme cela pouvait être possible. Il y eu une détonation et le Titan ennemi vola dans les airs. Une lumière éclatante surgit dans la pièce cachant la scène qui c’était déroulé en quelques secondes. Ethan protégea ses yeux dans un simple réflexe humain. Deux silhouettes se détachèrent de la lumière pour apparaître au côté des deux Titans duellistes. Un triangle divin se forma autour d’Isanagi et celui-ci semblait ne plus pouvoir bouger. Personne ne comprit, le monde était au ralenti. Les sous-fifres du Titan ennemi ne bougeaient pas et Ethan non plus. Il contemplait ce qui ressemblait maintenant à un tribunal. La sanction allait tomber. Une question fut lancée mais la sentence fut prononcée.

Un dessin vint se dessiner sur le corps du Titan Renégat à l’endroit ou Colombe avait frappé. L’ennemi se releva et écarta les deux bras de son flan, prenant une position de sauveur du monde ou de diable. La puissance divine se manifesta de nouveau et Ethan sentait ses forces partirent de son corps comme si elles étaient aspirés. Il regarda Isanagi sourire. Sans aucun doute c’était lui qui récupérait toute cette puissance. Un rapide regard aux autres renégats appris à Ethan qu’il n’était pas le seul à souffrir de cette situation. Comment faisait les directeurs pour ne pas en souffrir eux aussi ? Ils restaient là imperturbables à maintenir leur triangle autour de leur victime. Décidément ils étaient d’un tout autre niveau, une toute autre puissance, des Titans.

L’apprenti dieu des émotions chuta à genoux au sol. Ses jambes ne le tenaient déjà plus et une violente migraine était en train de l’assaillir. Il en avait l’habitude cependant, c’était un contre coup de son don. Une lumière émana étrangement du corps d’Isanagi qui cessa sa pose divine. Un trou venait de se creuser dans son buste mais aucun sang ni coulait. Son corps semblait se fissurer de plus en plus mais il ne disait rien, aucun son ne sortait de sa bouche. Il releva une dernière fois son menton dévoilant un sourire et ses lèvres semblèrent bouger avant qu’enfin la mort ne vienne le saisir. Il éclata en de nombreux morceaux noir avant que ses derniers ne disparaissent. La mort d’un Titan…

Ethan était soulagé et ses forces ne semblaient plus s’écouler de lui comme une rivière sans fin. Enfin il pouvait souffler. Les ennemis tout autour de lui n’en était plus, ils étaient tous à terre tout comme lui et certains avait sombrés dans l’inconscience. Les directeurs restèrent un moment immobiles avant de se tourner vers les élèves et les anciens. Ils passèrent voir chacun d’eux. C’est Colombe qui vint voir Ethan la première afin de s’assuré qu’il n’avait rien et qu’il pouvait se remettre sur pieds. Certains semblaient beaucoup moins touché que d’autre et quelques membres de son petit groupe se remirent sur leurs pieds alors que d’autre comme lui avait encore beaucoup de mal.

- Je vais bien… Merci madame la directrice.

Un sourire vint illuminer son visage fatigué alors qu’il constatait que le visage de la directrice semblait lui aussi tiré par la fatigue. Il prit appuie sur elle et tenta de se relever souriant. Ce fut le geste de trop. Il parvint à se mettre sur pied mais ses paupières papillonnèrent et le monde autour de lui devint flou. Il se sentit tomber puis rattrapé tandis que son esprit sombrait dans l’inconscience.

« Cette journée a été bien trop longue et épuisante »


© Ethan




J'effeuille un Chrysanthème pour connaître mon amour de l'humanité.~Fiche ~ Ma couleur : #3d696c ~  Theme ~
[Event principal 3] Feu et Soufre
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Chapitres archivés :: Chapitre III : Précipitations-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page