Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une journée de princesse

Invité
avatar
Invité
Une journée de princesse - Lun 22 Sep 2014 - 14:02
Ashe se glissa derrière une porte entrouverte avec discrétion. Un regard jeté à l’extérieur, ses groupies hurlantes passèrent dans le couloir lointain sans le voir. Il soupira de soulagement, retirant la tiare passée dans sa chevelure, et se retournant enfin.

La salle dans laquelle il avait atterri regorgeait de machines en tous genre, des ordinateurs comme il put le déchiffrer difficilement sur un petit panneau de règlement expliquant tout un tas d’interdiction qu’il n’eut pas le courage de comprendre. Ses capacités de lecture n’étaient pas encore suffisamment développées. Clairement pas. 

Il attrapa le devant de sa robe longue, le soulevant un peu pour faciliter sa démarche et éviter de se prendre les pieds dedans, puis déchaussa les chaussures à talon taille 44 avec soulagement. Ses orteils frétillèrent de plaisir en se sentant enfin libérés, et les ampoules naissantes lui lâchèrent enfin l’esprit. D’une démarche résolument masculine, il se dirigea pourtant dans sa tenue de princesse vers un ordinateur, s’asseyant sur la chaise devant. 

Raconter comment il se retrouva dans ces vêtements ne présente pas un intérêt majeur. Quelques mots clefs : groupies, club de théâtre, Roméo et Juliette. Comment il s’était retrouvé à faire Juliette ? Un instant d’inattention chèrement payé, et le temps qu’il parvienne à reprendre ses esprits, trois demoiselles l’avaient déjà déshabillé pour lui faire enfiler cette robe. A force de cajoleries, et de menaces à demi-voilées, il s’était donc retrouvé entièrement vêtu et coiffé. Il avait réussi à fuir juste avant le maquillage, et le voilà donc dans la salle informatique.

Son androgynie le rendait tout à fait crédible dans le rôle féminin qu’il campait, et il était difficile de le prendre pour autre chose qu’une femme en cet instant, du fait de sa chevelure savamment tressée et de sa robe bleu éblouissante, assortie à la splendeur de son regard. 

Les larges manches masquaient la musculature de ses bras, ses mains affichant certes une certaine masculinité qui ne sautait toutefois pas aux yeux. Il était une parfaite Juliette. Même si une Juliette fermement agacée en cet instant.

Il observa l’appareil devant lui, puis ce qui semblait être un mode d’emploi scotché sur le bureau, et soupira encore. Il n’avait aucune envie de se lancer dans un long déchiffrage présentement, mais était curieux de savoir comment fonctionner ces ordinateurs dont il avait entendu parler quelques fois en cours. 

Il releva les yeux. La salle informatique était déserte, pas moyen de trouver de l’aide de ce côté là. Quelle journée pourrie, décidément. Quand allait-il enfin pouvoir se débarrasser de ces innommables emmerdeuses ? Les femmes décidément, toutes les mêmes…


S’armant de courage, il commença à déchiffrer la notice d’utilisation avec lenteur, se coupant du monde extérieur et de ce qui pouvait s’y produire.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une journée de princesse - Ven 26 Sep 2014 - 23:27

J'avais déambulé la plupart de la journée,sans but. J'étais un cas assez exceptionnel dans l’école, le seul cas d’amnésie complète d'ailleurs. Il paraitrait que c'était arrivé peu de fois et que mon âme avait du souffrir le martyr pour omettre sa propre existence. Enfin c'était ce que l'infirmière m'avait dis quand on m'a amené a elle la première fois. J'étais aussi un des seul que les filles dans le couloir suivaient "discrètement " quand je marchais pour rejoindre mon seul et unique cours de la journée. Je ne comprenais vraiment pas ce qu'elles voulaient et quand je me retournais pour leur demander ce qui n'allaient pas elles s'enfuyaient ou gloussaient en ne disant aucun mot .

J'avais fais des recherches à la bibliothèque sur mon passé, malgré ce que Farell m'avais dis je n'étais nulle part . C'est tout bonnement comme si je n'avais jamais existé. Mais mon manque de souvenir ne me facilitait pas ma vie , j'avais comme des absences . Un instant et puis je me reprenais conscience dans un autre endroit debout. Et surtout sans aucun souvenir de ce que j'avais fait jusqu'alors.Je me "réveillais " adossé a un mur ou assis dans un coin ou pire entrain de déambuler dans les couloirs.Tout ce dont je me rappelle quand j'ai ces absences c'est des flash...comme des bribes de mon passé . Je vois une maison dans la neige et aussi une petite fille qui me souriait mais impossible de me rappeler de son visage.

Je me contentais donc de ne pas trop y penser car , tel un rêve, le flash s'estompait si j'y pensais trop .
Ma journée se résumait en seul cours, celui avec Lya avec la maitrise psychique . Sinon j'étais libre toute la journée mon statut d’amnésique me "privilégiais" en quelques sortes. Un jour lorsque je marchais dans un des couloirs je remarquais un salle bien étrange.Salle d'informatique il était écrit et je répétais "INFORMATIQUE" tout haut en me demandant si le fait de l'entendre me rappellerais quelque chose, mais non comme on pouvait s'en douter.
Puis je me risquais dans cette salle assez étrange, la porte était entrebâillée elle était surement occupée... Alors je poussais la porte avec crainte de déranger un cours, une classe, un gars...Bref quelqu'un.

Je regardais tout d'abord dans la pièce ignorant complétement le décor pour chercher quelqu'un mais il n'y a pas âme qui vive. A partir de ce moment la je fis attention a ce qui m'entourait . Cette pièce était bizarre, c'était le moins qu'on puisse dire . Partout des bureaux très étranges, comportant des tiroirs ouverts et par dessus des rectangles noirs de différentes longueurs et largeurs. Je m'installais dans une des chaises au bout de la classes loin de la porte et j’auscultais le bureau et ses différents composants. Le tiroir était étrange ...et les rectangles aussi ... Vraiment tout cela était vraiment trop compliqué pour moi.

Quand tout a coup la porte s’ouvrit et se referma avec fracas. Le bruit m'ayant fait peur je m'étais adossé contre un des bureaux et ainsi caché par le bureau j'étais invisible depuis la position de la personne. Sérieusement je crois bien que l'informatique n'est pas pour moi ....



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une journée de princesse - Mar 30 Sep 2014 - 17:58
Il appuya sur un bouton sur la grande pièce de métal noir qui était posée à côté de ce qui était désigné comme « l’écran », et celui-ci s’illumina soudain. Diverses inscriptions s’y affichèrent, qu’il n’eut pas le temps de déchiffrer, tandis qu’une petite barre défilait rapidement dans une plus grande. Il patienta, comme il était indiqué sur le papier, et après ce qui lui parut une éternité, tout se stabilisa enfin pour lui afficher le « bureau ».

L’image représentait une fleur jaune pleinement éclose qui répandait crânement ses pétales autour d’elle. Des petites icônes étaient étalées un peu partout, tandis qu’une longue barre en bas semblait indiquer qu’il fallait cliquer ici. Ashe déplaça la souris d’un geste malhabile, mais s’éclaira en voyant qu’elle suivait le trajet qu’il lui demandait sur l’écran. Il lui fallut un peu d’entraînement pour réussir à la conduire là où il le souhaitait, mais cela l’amusa beaucoup, le faisant rire comme un gamin.

Puis il regarda le « clavier », y reconnaissant les lettres qu’il se donnait tant de mal à apprendre, mais dans un ordre qui n’était pas celui qu’il avait appris. Il en éprouva une contrariété qu’il ne pouvait réellement expliquer, comme si tout ce qu’on lui avait enseigné était finalement inutile, ou comme s’il avait été trompé. Lorsqu’il appuya sur une touche, l’ordinateur émit un bip contrarié, qui tira à Ashe un grognement. 

Il se replongea un instant dans l’observation de la notice, pour tenter de comprendre ce qu’il avait mal fait, puis cliqua sur une icône au hasard. Quelque chose apparut à l’écran, un grand cadre couvert d’écritures, et il soupira de plus belle. Pourquoi fallait-il tout le temps lire dans ce monde ? Il avait survécu vingt ans sans avoir jamais vu la moindre lettre, et ici chaque geste nécessitait a minima le décryptage de trois ou quatre mots.

Il jura à voix basse d’un timbre on ne peut plus masculin, puis un bruit soudain lui fit lever la tête. Son regard bleu se fit dur, tandis qu’il scrutait les lieux. Certes, le son semblait provenir de l’extérieur, mais quelque chose le gênait, sans qu’il ne parvienne à mettre le doigt dessus. Il se leva, repoussant avec fracas sa chaise. Sa robe de princesse bruissait dans un froissement d’étoffes tandis qu’il fit quelques pas, puis se planta au milieu de la salle, observant les alentours. 


Mais à l’évidence, personne n’était dans la pièce. Alors il soupira, et retourna à sa chaise, se laissant tomber dans le fauteuil avec un grondement terrible au bord des lèvres, puis retourna à son ordinateur. Si quelqu’un était présent, il finirait bien par sortir de lui-même.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une journée de princesse - Ven 3 Oct 2014 - 18:29
La personne ,qui était rentrée dans la pièce, examinait et utilisait ses drôles de choses posées sur les bureaux . Je restais caché malgré tout me sentant un peu honteux de rester la par terre derrière un bureau .

Je soupirais lorsque mon regard fut attiré par le reflet lumineux de la lumière contre un petit objet sur le sol qu'un des étudiants avait sans doute égaré dans cette salle . Sans un bruit je me glissais a portée et saisis le miroir de poche.Un petit miroir entouré de matière blanche...plastique je crois mais rien de magique ni d’impressionnant.

C'est alors que j'eus l'idée d'utiliser cette ridicule petite chose pour voir a quel interlocuteur j'avais a faire. Avec un peu de chance il s'agirait peut être de quelqu'un que je connaissais mais il n'en fut rien . Tout ce que je pouvais entrevoir avec cette petite chose étaient les yeux bleus saphir de la personne .Soudain, il se tourna vers moi comme si il avait entendu un bruit, ce qui était faux évidement, puis s'étant trompé il se remis a sa tache première. Moi de mon coté je m’étais raidis essayant de calculer et de savoir si oui ou non quelque chose aurait pu l'alerter . Le reflet du miroir? Nan impossible le soleil était derrière moi . Je soupirais intérieurement de soulagement lorsqu'il se rendis compte qu'il avait juste rêvé."Bon assez!" pensais je avec agacement.

ET soudain j'eus une idée.

-" Raaah !pestais je avec agacement. Ou es qu'elle a pu bien mettre ce fichu miroir ? Toujours accroupi je cherchais l'objet de ma quête quand soudain je m’écriais: Ah ! le voila enfin!"Je me relevais enfin avec le petit miroir dans la main gauche,lunettes rectangulaire sur le nez et face a face avec mon interlocuteur. Me rendant compte de la présence de cet inconnu je m’écriais :

- Oh! désolé je ne vous avait pas entendu rentrer !fis je en lui tendant la main. Enchanté !Vous êtes la depuis longtemps ? puis regardant les choses qui brillaient sur le bureau je lui demandais:
C'est incroyable tu a fait fonctionner ces choses ? dis je avec un air d'admiration .Finalement j'allais peut être avoir une journée différente des autres....



Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une journée de princesse - Lun 6 Oct 2014 - 17:07
Spoiler:
 


Un garçon apparut soudain devant lui, consécutif à une voix et une histoire de miroir qu’il ne saisit par bien. Il allait pour répondre aux questions de l’inconnu, observant la main tendue avec suspicion, lorsqu’un grand fracas résonna sur la porte de la salle informatique. Puis des dizaines de voix hystériques s’élevèrent.

- Ashe ! Asheeeeeeee !

Il se figea en reconnaissant la voix de sa plus fervente admiratrice, celle-là même qui l’avait entraîné dans cette histoire de Juliette. Puis pesta à voix basse. Et enfin s’adressa à son nouveau compagnon de galère.

- On a pas le temps pour ça. Moi c’est Ashe, et elle, c’est celle qui veut ma peau. Et si j’en crois les cris, elle est pas seule. Alors si tu veux pas finir en une ribambelle de jolis petits morceaux, j’te conseille de te mettre à courir. Et en silence !

Il voulut fermer la fenêtre de l’ordinateur pour ne pas laisser de trace, mais son geste trop brusque sur la souris tira sur le fil de l’objet, qui passant derrière l’écran, envoya celui-ci valdinguer au sol. Le moniteur créa un vacarme monstrueux dans les lieux, trahissant leur position mieux que s’il avait lui-même crié sa présence ici. Ashe étouffa un nouveau juron.

Il attrapa le poignet du dieu à lunettes, l’attirant vers la seconde porte de la salle. Les demoiselles s’acharnaient toujours sur l’entrée pour une raison inconnue, probablement se chamaillaient-elles pour décider qui ouvrirait la porte en premier, il imaginait sans peine leurs folies au moment de s’arracher les cheveux et le battant de bois qui devait subir diverses pressions en tous sens.

Les froufrous de sa robe de princesse relevés dans une main, l’autre refermée sur le poignet de l’apprenti dieu, il parvint jusqu’à la salle suivante. Il poussa son compagnon à l’intérieur, s’engouffra avec lui, et claqua la porte derrière eux… et se retrouva avec la poignée dans la main. Leur dernière barrière de protection, bien maigre, pivota donc sur ses gonds en l’absence de pêne pour la retenir, dévoilant quelques filles échevelées qui avaient enfin réussi à pénétrer dans la salle informatique. En voyant l’objet de leur fantasme, elles se remirent à crier et se dirigèrent en courant vers lui.

Ashe poussa en avant son compagnon et se remit lui-même à courir. Non mais, c’était pas possible ! L’homme était tout de même censé être au sommet de la pyramide animale, l’être le plus civilisé et le plus intelligent ! C’est ce qu’il avait vu en cours de biologie au sein de l’académie en tout cas… Alors pourquoi se comportaient-elles comme des poulets sans tête ? Pourquoi lui couraient-elles après comme un tyrannosaure derrière un morceau de viande sur patte ? Etait-ce cela qu’on ressentait en étant un petit herbivore sous le Jurassique ? Même à son époque, pourtant censée être primitive, les femmes n’avaient pas de tels comportements. Il en avait entendu parler de son caractère archaïque, de ses manières surannées et de ses connaissances frustes.

Il grommela en traversant le laboratoire de biologie, esquivant les paillasses, pour atterrir dans celui de physique. En courant, son regard fut accroché par une affiche sur un mur. Un vieillard débonnaire à la chevelure blanche hérissée sur la tête lui tirait la langue. A côté de son image, des lettres entouraient un signe égal, puis plus bas d’autres lettres semblaient indiquer son nom. Un E, un I, puis un N, et quelque chose comme STERN derrière. Il n’eut pas tout à fait le temps de bien voir qu’il débouchait déjà à l’extérieur.

Un instant, il s’adossa au mur, reprenant son souffle, et vérifia que l’apprenti dieu le suivait toujours.

Einstein ! Bien sûr, voilà le nom qui était écrit ! Il n’imaginait pas que l’homme avait une telle tête ceci dit, avec tout ce qu’on lui avait rabâché sur le fait qu’il soit un grand savant. Une histoire de croissance exogène… Ou de relativité peut-être. Les notions se mélangeaient dans son esprit affolé par la fuite. Trop de choses que l'on tentait de lui enseigner pour lui faire rattraper son retard dans tous les domaines. Il n'était pas une machine, sa mémoire n'était pas infinie, que diable !

Plus important, il ne savait pas par où aller désormais. En désespoir de cause, il jeta un regard à son compagnon d’aventure. Un regard un peu suppliant, tandis qu’il entreprenait de lisser sa robe de princesse, toute ébouriffée par la course qu’elle venait de subir.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une journée de princesse - Dim 12 Oct 2014 - 13:56
HRP: Petite musique :3
Spoiler:
 
La guerre, si je devais décrire ce mot cela pourrait ressembler a cette situation. Des gens innocents entrainés dans un conflit qui les dépassent complétements. Je pensait a ça lorsque je courrais derrière cet inconnu , nous fuyions pour nos vies, la barbarie de l'homme n'avait elle aucune limites ? Je courrais toujours malgré le peu d'endurance dont je pouvait faire preuve ce qui me surprenait d'autant plus et je regardais derrière moi et la je compris tout de suite pourquoi il ne fallait pas s’arrêter.
J'eus le temps au détour d'un virage de pouvoir voir une masse exponentielle de folles furieuses, presque la bave aux lèvres, nous poursuivants mon compagnon d'infortune et moi.
Je pense qu'on fuyaient surtout pour nos vies et la conservation de la propriété de nos corps respectifs, cette situation avait de quoi me rendre fou ...au moins autant qu'en présence de cet individu, très sexy en robe de Juliette .Mais malgré nos tentatives pour les semer nos poursuivants étaient coriaces... Ils avaient dynamités le pont menant a l'avant poste américain ...hum bloqués les escaliers nous permettant de sortir du bâtiment. Ils nous encerclaient maintenant resserrant l’étreinte afin de nous piéger dans leurs filets.
Nous étions a court de munitions..hum de solutions et nous nous étions réfugies et barricadés dans une salle qui avait l'air sure . Faut vraiment que j’arrête les films de guerre moi...
A cours de temps et de solutions Ashe me regarda avec un air suppliant, j’arrêtais donc de jouer la comédie.Mes épaules se décontractèrent et je repris ma véritable posture, un sourire sur les lèvres .

-Bon... commençons.

Après ces mots prononcés je retrouvait couvert d'un grande cape noire, celle que je portais lors de mon arrivée sur Deus . Cela ne se produisait que lorsque j’utilisais mon pouvoir et je remarquais que le stress provoqué par la course-poursuite avait révélé mon œil rubis. Je me remémorais de tête le plan de la Deus academia ce qui n’étais pas une mince affaire pour quelqu'un de normal mais moi je le pouvais . Une mémoire photographique ça aide. Une fois m’être remémorer les dédales de l’académie je dis juste a Ashe :

-Suis moi

je me suis mis a courir, calculant les probabilités de nous faire attraper avant qu'on atteigne notre objectif. J'ouvrais donc une porte et par miracles mes calculs étaient les bons. Personne ! Enfin pour le moment.De chaque coté du couloir des centaines de fan girls en délire se précipitaient sur nous mais pas que ...des hommes aussi . Plus qu'une solution, sauter.

- SAUTE ! dis je en sautant la barrière et en me jetant a l’étage d'en dessous.Je me retournais une fois d'avoir atterri et attrapant Ashe par le main. Je la poussais dans une salle et barricadais difficilement la porte d'entrée.Je réfléchissais a un moyen pour nous dégager de ce pétrin.
je fis quelques pas en arriérè et j'entendais :

"Ash mirr can duuo !"


Je me retournais voyant que j’étais en plein dans un pentagrammes et cinq filles sur chacune des branches récitaient en boucle cette incantation .Je remarquais alors que le pentagramme s'illuminait et que j'étais dans l'incapacité de bouger. Mon œil droit me lançais et bientôt je me tenais le visage de douleur.

- Les filles stop c'est pas Ashe !STOP !et en plus Erica bordel tu t'es gourée dans la formule ! Ça c'est le sortilège de double vue !

Mon oeil était devenu bleu, bleu marine. Je commençais a paniquer en voyant que j'avais un œil de chaque couleur !Elle toucha ma joue pouvoir si j'allais bien mais la moitié de son visage grouillait d'asticots et ce visage était en putréfaction et du sang plein les babines.

-Ca va ? demanda le monstre

Sa voix aussi avait changée, je frissonnait rien qu'a l'entendre, je me tournais alors pour chercher Ashe des yeux mais je ne trouvait qu'une des filles déjà présente elle aussi s’était aussi altérée. Elle mesurait maintenant 3 mètres de haut et elle possédait de grandes ailes noires comme nuit. Son air était fait de folie et un peu macabre. je me reculait instinctivement contre le bord de la pièce.

- Ne ...Ne me touchez pas espèces de monstres !

Je repoussais tout les gens violemment, en tous cas ceux présents autour de moi.Je cherchait des choses dans la salle ou j’étais et pris d'un accès de panique je leur jetais a la figure tout ce qui me passais sous la main. Mais le pire arrive , la porte barricadée avait cédée . C'était la guerre qui arrivait . Car quoi qu'on fasse la guerre , la guerre ne meurt jamais.




Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 


Dernière édition par Lelouch Kokoro le Dim 2 Nov 2014 - 13:15, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une journée de princesse - Lun 13 Oct 2014 - 20:55
L’inconnu avait changé pendant la course. Un oeil écarlate, et puis en s’arrêtant, cette cape… Ashe ne comprenait pas tout de ce qu’il se passait, mais pressé par l’urgence de la situation, il ne prenait nullement la peine de l’analyser.

Lorsqu’il lui ordonna de le suivre, l’apprenti-dieu ne fit aucune difficulté, et emboita le pas du jeune homme en priant très fort pour qu’il sache ce qu’il faisait. Ce qui semblait être le cas, enfin, jusqu’au moment où ils se retrouvèrent encerclés par une armée de demoiselle en folie.

Sauter ?!

Ashe regarda par dessus la barrière, et grimaça. S’il espérait qu’il se brise les chevilles, il était pas loin du compte au final. Grimaçant, il s’exécuta néanmoins en voyant la masse galopante de filles à sa poursuite. D’un bond agile, il passa son corps par dessus la barrière, s’appuyant d’une main sur la rambarde, main qui glissa le long des barreaux pour laisser l’apprenti-dieu descendre à hauteur plus décente pour se laisser tomber.

Au moment où il allait lâcher toutefois, c’est la barrière qui le fit, se détachant brutalement de ses écrous, laissant le pauvre garçon s’effondrer au sol dans un gémissement de douleur. On repassera pour la grâce à l’élégance.

Avant qu’il n’ait le temps de comprendre, il se retrouva embrigadé par l’inconnu dans une pièce un peu sombre. Son compagnon verrouilla la porte, puis recula. L’enfer s’abattit alors. Ashe s’était jeté sous une table en voyant des filles présentes dans les lieux, et il observa l’invocation d’un oeil prudent de sous son abri.

L’inconnu sembla mal le vivre, ses yeux changèrent de couleur, il se mit à crier, et tandis que la porte volait soudain en éclats, il jeta tout ce qui lui tombait sous la main sur les apprenties-invocatrices. Ashe ouvrit de grands yeux, se demandant dans quelle étrange dimension parallèle il avait pu atterrir pour que tout se détraque à ce point. Il était bien, mort, en fait, pourquoi Deus l’avait-t-il ramené ?

Il sortit de sous sa table, s’arcbouta contre une armoire pour tenter de la faire tomber. Elle finit par basculer, pulvérisant une table au passage, et écrasant une jeune fille… Ashe blêmit, mais ne prit pas la peine de s’y attarder.

Il bondit par dessus une table, arracha la chaise des mains de son compagnon inconnu, et le tira vers une fenêtre.

- Je sais pas ce qui t’arrive, mais faut se grouiller de se barrer d’ici !

Et sans plus chercher à comprendre, il ouvrit la fenêtre, prit appui sur le rebord et sauta à l’extérieur. En se réceptionnant, il se tordit la cheville, couina de douleur, mais se releva bien vite.

- Nom de Deus, y a pas un endroit où se planquer dans toute cette Académie ?!

C’était pas vrai ça. Les allées étaient désertes pour l’instant, mais déjà à la fenêtre, les filles les plus téméraires escaladaient pour sortir, se gênant heureusement entre elles. Ashe blêmit, et se remit à courir vers une destination inconnue. Juste s’éloigner d’ici. Si possible sur ses deux jambes, ce qui allait s’avérer compliqué eu égard à la douleur qu’il percevait désormais dans sa cheville droite. Trouver un surveillant, un professeur, n’importe qui qui puisse lui venir en aide. Et en attendant prier pour le salut de son âme. Elle en aurait besoin s’il tombait entre leurs mains.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 207

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
1715/1000  (1715/1000)
Votre domaine: L'Esprit
avatar
Chargé(e) de Discipline
Chargé(e) de Discipline
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une journée de princesse - Mar 4 Nov 2014 - 17:59

- Nom de Deus, y a pas un endroit où se planquer dans toute cette Académie ?!

La suite des événements fut très rapide et je peine encore a essayer de tout me remémorer. D'abord je fus trainé sur plusieurs mètres et puis je paniquais soudainement lorsqu'un crocodile ailé essayé de me bouloter la jambe. Mon seul point de repère dans ce monde étrange et ait Ashe qui semblait ne pas s’alarmer alors que la grotte ou nous nous trouvions se fendait laissant passer de la lave des fissures. Et cette lave fonçait sur nous et a bien y repenser je crois avoir aperçu des yeux dans ce liquide magmatique.
Je repris mes esprits et me mis a courir de plus en plus vite suivant Ashe de près qui semblait savoir ou nous allions alors que nous traversions un pont au dessus d'un gouffre gigantesque. Je me retournais pour voir un monstre gigantesque,nimbé de flammes noires et rouge, doté d'une épée immense et incandescente . Je m’arrêtais pour retenir le monstre, me tenant au milieu du pont et étendant mes bras et utilisant mon pouvoir de toutes mes forces je criais :

- VOUS NE PASSEREZ PAS !

Mais cet effort me fit revenir peu a peu dans la réalité lorsque je vis des centaines de personnes déferler vers nous en marée humaine. Je repris ma course rattrapant Ashe, lorsqu'une des démones m'agrippa la jambe je me débâtis et elle lâcha ma jambe, son nez ayant rencontré mon talon. Nous les devancions mais ils nous rattrapaient a chaque fois . Le toit était noir de monde mais Ashe trouva une petite passerelle qui visiblement ne supporterais pas le poids de cette foule.Alors lorsque je fus de l'autre coté je donnais un violent coup de pied a un des écrous qui soutenait la passerelle et celui ci sauta et fis tomber plein de monde a l’étage inférieur. Au début mon plan avait fonctionné mais je vis des centaines de filles, garçons s'envoler et ceux qui restaient escaladaient la paroi du mur. Je pris Ashe par la main avant de le pousser dans une pièce a proximité et la seule a disposition aussi .

“Au moins comme ça on a le choix ...“
pensais je d'un ton macabre

La pièce était petite mais en deux temps trois mouvement : nous avons barricadé la porte Nous nous étions réfugies dans un placard a balai sur le toit, sans issues évidemment. Mais ça nous laissais le temps de réfléchir.
Nous sommes en mauvaise posture mais ça tiendra un moment ...dis je en constatant notre barricade improvisé
Je me reculais avant de me laisser glisser sur un mur afin de m'assoir et de récupérer quelque peu et de trouver une solution ... désespérée.La porte s’agitait sous les assauts des ennemis mais il fallait quelle tienne.

-Bon , on a aucune chance de s’échapper . Je propose qu'on attende qu'ils se lassent d'eux même dis je a l'encontre de Juliette ...Hmm Ashe pardon.

J'avais surtout remarqué que l'habileté du jeune androgyne était basé sur la séduction ou une sorte d'attirance du moins et que un visuellement contact rompu pouvait peut être annuler tout les effets néfastes. Enfin je le pensais .




Spoiler:
 

Theme combat:
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une journée de princesse - Sam 15 Nov 2014 - 2:18
Là, la situation puait à plein nez. Sans comprendre vraiment comment, il s’était retrouvé trainé sur une distance indéfinissable par son compagnon visiblement en plein trip pas très sain tant il gueulait des choses sans queue ni tête, jusqu’à un local à balai au fin fond du toit d’un bâtiment éloigné de tous les autres. Sa cheville lui faisait désormais un mal de chien, il s’était attrapé la robe dans un nombre incalculable de choses qui dépassaient, avait manqué se vautrer plusieurs fois, et n’aspirait plus désormais qu’à se laisser mourir dans un coin jusqu’à ce qu’on l’achève.

Son camarade avait barricadé les portes avec ce qu’ils avaient trouvé, mais des bruits sourds résonnaient au travers de la porte à chaque fois que les groupies hystériques se jetaient contre elle en hurlant de leurs voix suraiguës le prénom d’Ashe. Une migraine désormais tenace s’était insinué dans son esprit, cognant un peu plus fort à chaque nouveau coup contre leur abri de fortune, à tel point que le jeune dieu avait maintenant une violente envie de crier plus fort que toutes ses fans.

L’étudiant se tourna vers lui, tentant de le réconforter :

-Bon , on a aucune chance de s’échapper. Je propose qu'on attende qu'ils se lassent d'eux même.

Brillante idée. Comme ça ils auraient le temps de mourir dix-huit fois de faim et soixante-quinze fois de claustrophobie. Dehors, elles étaient dingues. Hystériques. Non sans blague, même pire que ça ! S’ils laissaient la situation dégénérer, il allait y avoir une cinquantaine de mortes piétinées là dehors, et Deus seul savait combien de blessées.

Il fallait se rendre à l’évidence… Il n’y avait qu’une seule façon de se sortir de là. Ou de mettre fin à cette folie tout du moins. Ashe n’y finirait pas bien, mais son camarade pourrait s’échapper sans trop de séquelles s’il se débrouillait bien.

- Elles ne se calmeront pas. Crois-moi, j’ai déjà essayé, elles sont fichues de camper devant la porte jusqu’à ce qu’on en sorte. Je crois malheureusement que l’heure est venue… Evite de sortir tout de suite, attends que les cris cessent avant de le faire.

Il s’approcha des barricades en trainant sa cheville droite derrière lui, plus douloureuse que jamais et visiblement gonflée, et repoussa le tout avec force. L’un des bancs utilisé pour faire barrage lui retomba sur le pied gauche, lui arrachant un cri de rage qui ne fit qu’amplifier sa colère, de telle sorte qu’il arracha finalement le tout comme un dément, jetant les divers éléments dans un coin du cagibi.

La porte s’ouvrit violemment sous les assauts conjugués des groupies hystériques, mais elles se figèrent toutes soudain en voyant la tête de leur idole. Ashe, malgré sa robe de princesse, sa longue chevelure brune et son regard d’eau, affichait une mine sévère qui les stoppa net. Sa voix s’éleva, violente :

- Reculez !

Elles obtempérèrent de surprise, lui offrant un passage vers l’extérieur. Il traina sa patte blessée et sa robe en lambeaux sur le toit, réussissant à avancer de quelques pas juste avant que la folie ne se déchaîne. Soudain, l’instant se brisa, le statu quo s’effrita, et les cris s’élevèrent à nouveau. Des dizaines de filles se jetèrent en même temps sur lui. La douleur atteignit rapidement son apogée lorsque leurs mains griffues voulurent toutes en même temps s’emparer de lui, ses membres ne résistèrent guère longtemps lorsqu’on les tira de toute part, et les coups à la tête finirent par le plonger dans une bienheureuse inconscience.

Lorsqu’elles se calmeraient enfin, il y aurait bien quelqu’un pour l’emmener à l’infirmerie. D’ici là, il n’était de toute façon plus qu’une poupée de chiffons guère plus conscient de ce qui lui arrivait que s’il était déjà mort. Elles s’arracheraient encore longtemps son corps avant de finir par se calmer en se rendant compte qu’il n’était plus là depuis longtemps en vérité. Ce n’était que la première fois qu’une telle chose lui arrivait, et ce serait loin d’être la dernière.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une journée de princesse - Sam 17 Jan 2015 - 21:03

Hiiiiaaaaaaaaaa ! Ashounnnnnnneeeeeeeeet ! Lelouuuuuuuuuuuuch ! ♥♥

Non non, ça ne marche pas sur moi… =o
Bon, alors, qu’est-ce que l’on peut dire… ? Que cette journée a dû être… compliquée ? Une succession de malchance (provoquée ?), qui entraîne des événements catastrophiques pour nos deux camarades qui heureusement, se retrouvent et s’entraident alors qu’ils se connaissent à peine… c’est beau l’amitié ! Et j’espère de tout cœur que ce ne sera pas la dernière fois que de tels événements leur arriveront, moi aussi ! N’hésitez pas à en redemander !

Petite note : on remarque que les posts les plus longs et les plus amusants sont ceux qui répondent aux défis. Il fallait en profiter pour garder le même entrain ensuite, et continuer, encore et encore sur votre lancée. Dommage, ça s’arrête si vite, on en voulait plus encore ! ♥

PS : s’il te plaît… Lelouch… cette police est très très difficile à lire… je t’en supplie, change !

Ashe Harst : 370 xps
Lelouch Kokoro : 290 xps

Xps attribués : Yep
Une journée de princesse
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles d'étude-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page