Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

You shall not pass.

♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
You shall not pass. - Mar 16 Sep 2014 - 3:33

« Les pierres n'oublient pas »




Le manoir Kay. Ou du moins, ce qu'il en restait. Autrefois, il aurait été la demeure de Ritsu et de son père. Somptueuse résidence que cela devait être. Que lui était-il donc arrivé pour qu'il se retrouve dans cet état ? Que s'était-il passé pour que ce soir-là, Ritsu s'était retrouvé ici, les ruines de sa maison à ses pieds ? Pourquoi avait-il alors accusé Deus ? Cela faisait partie des choses que l'on ne saurait peut-être jamais. Tant d'interrogations et aucune réponse. Un mystère non résolu. Mais quelle importance désormais ? Ritsu était mort, il avait disparu pour ne plus revenir, il n'était plus que souvenir.

Au milieu de ces amas de gravats et de poutres, se dressait une pierre blanche qui avait été autrefois une partie du mur de l'habitacle. Autour de la pierre, était nouée une écharpe. Rouge à l'origine, assombrie par la pluie et le temps. Tout était là, à sa place, rien n'avait bougé depuis la dernière fois. Comme si... comme si le temps s'était figé. Comme si la scène de crime n'avait jamais été démontée. Tous les éléments étaient là... sauf les acteurs.

Et ce fut alors que la scène fut foulée des pieds, par l'un des deux protagonistes, celui-là même qui avait joué l'acte final de son partenaire.

Dans un silence solennel, Rain s'avança vers la tombe blanche, un récipient en acier inoxydable sous le bras. Une fois devant, elle déposa l'objet sur le sol et s'y installa en tailleur. Des cookies faits maison. C'était ce que contenait le récipient. Plus précisément, des cookies faits par elle. Oui oui, elle, la machine à tuer. La tâche n'avait pas été facile, la lutte difficile contre la cuisine et les recettes, mais elle avait vaincu. Des cookies, ces pâtisseries qu'il affectionnait tant, dix-sept au total, car c'était le nombre de bougies qu'il avait soufflé avant de rendre son dernier soupir. Les faire et les lui amener à chaque visite. C'était un rituel étrange, ardue pour quelqu'un qui n'avait aucun talent pour la cuisine, mais c'était bien le peu de choses qu'elle pouvait faire pour rendre hommage à son fils de cœur.

Assise au milieu de ces ruines, Rain leva les yeux vers ce ciel pourpre. C'était au petit matin et la brise, humide, venait chatouiller sa peau à travers sa chemise de lin blanche. Pour une fois, elle n'avait pas cherché à prendre de veste. Ses divers holsters et étuis étaient donc révélés au grand jour, avec par la même occasion, ses pistolets et ses couteaux. Peu importait de toute manière, il n'y avait jamais personne dans le coin.

Un oiseau fut de passage, là-haut. Un peu trop grand pour être un pigeon, celui-là. Qu'était-ce donc ? Intriguée, Rain ne bougea néanmoins pas. Au contraire, elle ferma les yeux, les sens aux aguets. Quelque chose, ou quelqu'un, approchait. Une présence divine qui plus est. Elle n'avait pas le don pour reconnaître les auras mais c'était le genre de chose qui n'échappait à aucun dieu de toute façon. En tout cas, l'intrus était doué, et de toute évidence son intention n'était pas de se faire repérer, du moins pas trop facilement. Elle le laissa faire son approche, mais n'avait pour autant l'intention d'attendre d'être à portée d'attaque.

— C'est un drôle de coin pour faire du tourisme. A moins que vous ne soyez là pour autre chose.

Renégat, repenti, professeur ou élève ? Elle n'en savait rien mais par défaut, elle se devait de se méfier. Malgré sa position statique, ses deux mains tranquillement posées sur ses genoux étaient prêtes à dégainer, son corps prêt à passer à l'attaque à tout moment. Bien qu'à première vue, ses nombreuses armes pourraient éventuellement en freiner plus d'un, rien n'était moins sûr et si l'intrus insistait, ce ne serait pas forcément bon signe.



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Mar 7 Oct 2014 - 4:43
Trouvé! Ça avait été long et il avait dû farfouiller dans les archives secrètement pendant des mois, mais il l’avait trouvé. Ne connaissant pas l’origine de Ritsu, il avait dû chercher un peu partout, dans des archives de toutes les régions du monde, mais jamais il n’aurait pensé commencer à chercher dans la section européenne. Français… Logique après tout, il était à Paris lors de leur rencontre… Pffff… Il commençait à se rouiller…

Ainsi, il retourna à sa chambre, lentement, réfléchissant à ce qu’il allait arriver. Qui se trouvait la bas? Après tout, il avait son ancien lieu de résidence, mais aucune information de plus… Il soupira et entra dans sa chambre, refermant doucement la porte. Il irait demain… Après tout, son seul cour était en après-midi, il aurait le temps d’aller jeter un coup d’œil, voir si Ritsu était là, ou au moins, voir si quelqu’un vivait toujours là-bas et ensuite, revenir pour son cours.

Il resta donc longtemps assis sur le canapé, fixant l’écran noir de la télévision, ne pouvant plus utiliser la télécommande, pour une raison inconnue (il n’y a tout simplement plus de batteries, mais bien sûr, quand quelqu’un n’as jamais vu l’électricité de sa vie…) il se contenta simplement de rester immobile, en silence, à réfléchir à ce qu’il allait faire, si, justement, Ritsu était toujours vivant… Et s’il était là. Cela faisait si longtemps, il ne devait même pas se souvenir de lui…

Mais Ritsu avait été le premier renégat qu’il avait rencontré depuis l’incident au port. Il était le seul, outre Trish, qu’il connaissait de nom. Il fallait donc qu’il tente de remonter sa piste. A commencer sa famille. Il les interrogerait, surement avec l’aide de ses armes, jusqu’à ce qu’il ait les réponses dont il cherchait, ensuite, il disparaitrait de cet endroit pour toujours.

Lorsque le sommeil vint enfin le chercher, il était toujours sur le canapé, à faire une liste du matériel dont il aurait besoin. Il se réveilla aux premières lueurs du jour, un rayon de soleil frappant son visage et il alla sous la douche, rapidement, avant de se raser le visage. Puis il enfila une combinaison grise foncée, avec un masque de la même couleur, le mot « vengeance » écrit en kanji sur le côté droit. Il mit malgré tout un sweat-shirt et des pantalons de jogging dans son coffre dimensionnel, au cas où il devrait se déplacer de jour. Il prit ensuite son ninjato, qu’il attacha sur son dos, un dizaine de kunais qu’il fixa à ses cuisses et deux tanto qu’il accrocha a sa taille. Ajouté à ça un kusarigama et quelques fumigènes, il était fin prêt. Il ouvrit la cage de Raikou et il ouvrit la fenêtre, pour que celui-ci puisse sortir. Il s’envola sur le champ, commençant à faire des ronds dans le ciel tandis que son maitre sortait des dortoirs.

Le ninja marcha jusqu’au port et il quitta dès qu’il le put, devant attendre un groupe d’élève et leur professeur, qui partaient visiter la Normandie, pour leur cour d’histoire. Impatient, le ninja resta malgré tout silencieux. Lorsqu’enfin il put partir, il grommela un léger « Enfin » et il resta à la proue du navire, les bras croisés, fixant l’étendue d’eau devant lui. Après un moment, il put descendre, se trouvant désormais non loin du manoir des Kay. Il ne se fit pas prier, heureux qu’on soit tôt le matin en France. Il allait pouvoir arriver au manoir sans être vu.

Il marcha une demi-heure environ, mais ce fut assez long pour que le soleil décide de pointer le bout de son nez. Il grommela contre ce groupe d’élèves en retard, mais il avança malgré tout, s’il voulait trouver Ritsu, et peut être du même fait une piste vers la guilde noire, il devait continuer malgré tout. Lorsqu’il arriva enfin au manoir, il s’arrêta, laissant la chance à Raikou de lui montrer ce qu’il y avait à voir. Et ce qu’il vit ne le réjouissait pas. Des ruines… Il n’y avait que des ruines. Que… Qu’est-ce que ça voulait dire? Avait-il été repéré alors qu’il faisait ses recherches?

Non… Les ruines semblaient dater d’un petit moment déjà… Le ninja avança alors, gardant toujours la vision partagée de Raikou dans son œil gauche et à ce moment, quelque chose attira son attention. Une forme humaine. Assise. Et pas n’importe quelle forme humaine. Il ressentait déjà l’énergie divine qui s’en dégageait… Impressionnant… Peu importe qui c’était, cette personne était très puissante… Il s’approcha lentement, conscient qu’elle aussi avait dû le repérer. Et, comme de fait…


— C'est un drôle de coin pour faire du tourisme. A moins que vous ne soyez là pour autre chose.

À la distance qu’il se trouvait, il pouvait voir les armes de la personne devant elle et, à cette distance, il put la reconnaitre. Rain Sinclair. Professeure et membre du conseil des élèves… Pourquoi était-elle là? Suivait-elle la piste de Ritsu elle aussi?

Effectivement. Je suis… À la recherche de réponse… Je dois retrouver quelqu’un.

Il s’était immobilisé à une vingtaine de mètres de Rain, légèrement tendu, les sens aux aguets. Il venait chercher des réponses, mais à peine arriver, une myriade de questions. Mais, la première qui lui venait en tête, était la plus simple, la plus logique.

Que faites-vous là? Je suis sûr que le conseil a plus important à faire que de chercher dans des ruines, n’est-ce pas?


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Dim 12 Oct 2014 - 15:38
La propriété Kay n'était pas vraiment un lieu facile d'accès. La dernière fois, Rain était tombée dessus par pur hasard. Une mission l'avait amenée dans ce coin reculé de la France et elle s'était par la suite assoupie sur le toit de l'une des maisonnettes abandonnées dans les environs. Au réveil, il y avait eu Ritsu, dressé au loin, sur ces ruines. Elle se souvenait encore de l'avoir vu basculer alors qu'elle s'était approchée, incapable de croire en ses propres yeux. Elle s'en souvenait... comme si c'était hier.

Ses poings se crispèrent quelque peu lorsque l'intrus se mit à parler. Cette voix, elle la connaissait. Elle l'avait déjà entendue quelque part, à l'académie. Lors d'une réunion de professeurs peut-être ? Sûrement même. Lentement, l'identité de son mystérieux interlocuteur se précisait, son cerveau commençait à rassembler les données, mais rien n'était moins sûr pour autant. Après tout, les pouvoirs de tromperie et d'emprunt d'apparences n'étaient-ils pas monnaie courante dans un monde empli de magie ?

Dans tous les cas, sa présence ici ne devait pas être innocente. Comme il l'avoua lui-même, il était à la recherche de quelqu'un. Qui donc ? Ritsu ? Curieuse histoire, mais après tout, pourquoi pas. Elle était loin de connaître toutes les relations qu'avait entretenu son fils de cœur de son vivant. Qui plus est, cette personne recherchée pouvait tout aussi bien être son père, sa mère biologique ou un autre membre de sa famille. Le Manoir Kay n'avait peut-être pas seulement appartenu à une unique personne.

Néanmoins, l'intrus ne lui laissa pas le temps de l'interroger à nouveau. Ce fut à son tour de lui poser une question, qu'il renchérit par une remarque. Ce qu'elle faisait ici, seule et armée dans un lieu aussi reculé, pouvait effectivement susciter quelque soupçon. Son interrogation était somme toute légitime. En revanche...

— C'est au Conseil de décider de ce qui est important ou non.

Claire et tranchante, comme une lame. Il était certain que Rain n'allait pas avec le dos de la cuillère lorsqu'il s'agissait de faire comprendre quelque chose. Tourner autour du pot, ce n'était pas sa tasse de thé, et comme on le disait si bien, la subtilité, c'est pour les tapettes.

Mais il était certain aussi qu'elle ne parviendrait pas à convaincre qui que ce soit qu'elle se trouvait en ces lieux dans le cadre d'une mission. Elle allait avoir du mal à expliquer la présence de la pierre blanche dressée devant elle, entourée d'une écharpe ayant été malmenée par le temps. Avait-elle seulement l'intention de s'expliquer ? Bien sûr que non. Elle n'avait de compte à rendre à personne, et certainement pas à un inconnu.

La jeune femme se remit sur ses pieds d'un bond léger puis tourna le dos à la tombe. Son regard neutre détailla Vinpap Yskaliv. Quel lien pouvait-il bien avoir avec les habitants du feu manoir Kay ? De la même manière qu'elle ne désirait pas être interrogée sur ses propres relations avec Ritsu, Rain s'abstint de lui poser la question.

— Il n'y a personne d'autres que vous et moi ici.

Les mains rassemblées derrière le dos, la membre du Conseil se tenait droite à la manière d'un soldat. Tout en elle dégageait une neutralité qui lui était propre et pourtant, il n'était pas difficile de comprendre qu'elle ne laisserait personne s'approcher du cœur des ruines.




Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Jeu 30 Oct 2014 - 18:50
— C'est au Conseil de décider de ce qui est important ou non.

De quoi faire rouler des yeux le ninja. Croyait-elle vraiment qu’il allait croire ça? Qu’il serait assez dupe pour ça? Ritsu était renégat. Il en était certain. Il n’y avait pas de doutes. Mais la présence de Rain sur place le laissait perplexe. Était-elle là pour chercher une piste, tout comme lui, après tout, de la part d’un membre du conseil ce ne serait pas surprenant, ou était-elle là en tant que renégate… Bon, si elle était là en tant que membre du conseil, elle devait se demander ce que lui faisait là, près de la demeure d’un renégat… Que de questions, que de questions… Mais surement, surtout, plein de quiproquos possibles…

Le ninja soupira en levant les yeux au ciel, alors qu’elle lui tournait toujours le dos. Il était immobile, la main droite serrant le poignet gauche devant lui, observant les alentours d’un œil distrait.

Un mouvement attira son regard, l’écharpe flottant au vent devant la tombe à laquelle la chargée de discipline se recueillait. Que de questions qui taraudaient son esprit. Pourquoi est-ce qu’elle était là? Pourquoi se recueillait-elle devant une tombe dans un tel lieu? Que reliaient les renégats, Ritsu Kay et Rain Sinclaire ?

D’un bond, elle se retourna, lui faisant face. Il la détailla lentement, observant ses armes, essayant de juger l’aisance avec laquelle elle pouvait les utiliser. A voir la position qu’elle se tenait et le regard froid et neutre, ainsi que son poste de professeure de combat, il comprit rapidement qu’il avait affaire à une experte.

Mais bon, qu’importe? Après tout, le ninja ne voulait pas se battre. Il voulait des réponses à ses questions. Lorsqu’il les aurait, il quitterait, pour ne plus jamais revenir.

— Il n'y a personne d'autres que vous et moi ici.

Le ninja tiqua légèrement, son regard se durcissant, ses muscles se contractant, se faisant plus aux aguets. Pourquoi lui disait-elle cela? Parce qu’elle voulait le mettre en confiance? Ou alors, pour lui faire croire, justement, qu’il n’y avait rien à voir? Ou pire encore, était ce pour lui dire que personne ne viendrait à son secours?

Je sais, je préfère être seul… Surtout lorsque je me renseigne sur un ennemi. Malheureusement, je n’avais pas prévu que vous soyez là…

Et voilà, c’était dit. Au moins, si elle était renégate, elle s’en prendrait à lui. Si elle était membre du conseil, elle le laisserait tranquille. Tendu, il lui tourna le dos, utilisant la vision de Raikou pour la garder à l’œil, faisant quelques pas, avant de s’immobiliser. Il soupira et roula des yeux, avant de lui faire face de nouveau.

Assez de tourner autour du pot, le ninja la fixa en s’approchant d’elle, marchant d’un pas rapide, pour se rapprocher, s’immobilisant à moins de 5 mètres d’elle, le regard froid.

Que savez-vous sur Ritsu Kay? Pourquoi êtes-vous ici? Si vous êtes membre du conseil, vous n’aurez aucuns problèmes à aider quelqu’un qui tente de remonter la trace des renégats.

Les poings du professeur étaient serrés, prêt à saisir ses armes en cas de besoin. S’il ne pouvait même plus avoir confiance en les membres du conseil, alors en qui? Si les membres de l’élite de l’académie n’étaient pas transparents, s’ils n’étaient pas meneurs envers les académiciens… Alors l’académie n’aurait plus personne vers qui se tourner. Et à ce moment, les renégats prendraient le dessus et ce serait la fin de la terre et de l’humanité.

Et il ferait tout pour en arriver là. Quitte à s’en prendre seul contre les renégats, à tuer le serpent jusqu’à la tête, en commençant par la queue. Pour Topaze, pour Deus, pour l’académie, pour tous ces êtres vivants qui ne demandaient qu’une chose… vivre.


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Mar 16 Déc 2014 - 8:40
À l'opposé de son interlocuteur, Rain n'était tendue pour le moins du monde. Les mains rassemblées derrière un dos parfaitement droit, la membre du Conseil analysait la situation avec sa froideur habituelle. Aucun détail n'était négligé, des mimiques du dénommé Vinpap Yskaliv aux points vitaux exposés, des armes potentielles aux éléments exploitables du décor... tout passait au scanner et se voyait enregistré, préservé dans un coin de sa tête. L'intrus était là pour retrouver quelqu'un, elle s'était donc contentée de lui confirmer, au cas où il en douterait, qu'ils n'étaient que deux dans les environs. Cela suffirait-il à l'envoyer chercher ailleurs ? Visiblement non. En revanche cela permit de renseigner davantage Rain sur ses intentions, à travers les mots qui constituèrent sa réponse. Un ennemi ? Allons bon.

Le professeur lui tourna le dos. Sans bouger d'un pouce, Rain leva ses yeux vers le faucon voltigeant plus loin. Ses mains, toujours placées derrière son dos, esquissèrent alors un léger mouvement, de sorte à ce que l'extrémité de ses doigts frôlent les manches de ses tantô. Au même moment, Vinpap cessa de s'éloigner. Un demi sourire se forma brièvement sur les lèvres de Rain, l'un de ceux qui n'étaient pas là pour enrichir la charge émotionnelle présente sur son visage. Ses mains se replacèrent dans leur position initiale tandis que son regard croisait à nouveau celui de son vis-à-vis. Celui-ci fit quelques pas dans sa direction, jusqu'à parvenir à une demi dizaine de mètres d'elle.

La tension était palpable chez l'homme, cependant qu'il reprenait la parole. Des questions, toujours des questions. Il en avait vraisemblablement beaucoup, l'ennui, c'est qu'il ne savait pas les poser... Ritsu, un renégat ? Ce fut le seul point qui éveilla un semblant de réaction chez Rain : l'un de ses sourcils se haussa d'un nanomètre.

— Il ne me semble pas avoir accepté de subir un interrogatoire, répliqua-t-elle alors sur un ton qui avoisinait le zéro absolu. Si Ritsu Kay avait eu une quelconque affiliation avec la Guilde Noire, soyez certain que j'en serai la première informée.

Son simple statut de membre du Conseil le permettait, sans compter le petit plus offert par celui de la renégate infiltrée. Peu importait ce qui avait bien pu conduire son interlocuteur à de telles conclusions, peu importait les origines d'une telle rumeur, Rain ne laisserait jamais personne affirmer de telles choses sur son fils de cœur. Il n'avait pas vraiment vécu en héros, c'est vrai, mais il était mort en tant que tel. La volonté n'y était peut-être pas mais il était mort en emportant avec lui une menace de taille alors aux yeux de Rain, cela demeurait un acte qui pouvait le définir comme un héros. Entendre quelqu'un dire que Ritsu était un renégat, c'était comme si l'on venait piétiner cette tombe derrière elle. C'était inadmissible.

Cependant, aucune hostilité ne fut lancée, du moins du côté de Rain. Aucune hostilité physique en tout cas, car pour ce qui était du reste, il était certain que la situation de Vinpap n'était guère confortable. Car si rien ne laissait entrevoir l'agacement de la membre du Conseil, l'atmosphère ambiante, elle, parlait. Une lame était-elle moins tranchante parce qu'elle était suspendue à quelques centimètres de la chair ? Certainement pas. Toute l'hostilité, toute la violence que pouvait incarner Rain était bien présente. Présente, mais parfaitement contenue. Une agressivité oppressant par son absence. Voilà qui était bien ironique.

Professeur Yskaliv, aux dernières nouvelles, votre rôle se limite à transmettre votre connaissance aux résidents de l'académie. Auriez-vous donc l'amabilité de laisser au Conseil la traque des renégats ?

Ordre, invitation courtoise, demande... peu importait comment son interlocuteur le prendrait, l'essentiel était qu'il obtempère. Car Rain était tout sauf du genre à apprécier répéter ses paroles. Elle n'était, contrairement à ce que l'on pourrait croire, du genre à prôner la violence avant la discussion, mais elle n'était pas non plus du genre à insister. À quoi bon discuter si le résultat était le même ? Autant cesser d'emblée de tourner autour du pot. Aller directement au but, telle était sa manière de procéder.




Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Lun 2 Fév 2015 - 3:10
Ce calme… Trop calme… Il détestait ça. Ce sentiment d’être sur deux planètes différentes, alors qu’il parlait de vive voix, face à face avec la chargée de discipline, était enrageant. Il avait l’impression qu’elle était séparée de lui par des kilomètres tellement elle était impassible et s’en fichait royalement de ce qu’il faisait. Il avait entendu des rumeurs à propos de Rain Sinclaire, mais jamais il n’aurait cru qu’ils étaient vrais… Aussi stoïque qu’une statue, aussi calme que… Une autre statue… (ouais bon, faut dire qu’à l’époque, les robots ca existait pas, faut pas chercher, il peut pas comparer). C’était déroutant. Mais il ne fallait pas se laisser déconcerter. Il ne fallait pas abandonner. Il ne fallait pas reculer. La chargée de discipline était seulement un obstacle sur la piste qu’était Ritsu.

Elle ne semblait pas vouloir le laisser passer, ni lui laisser l’occasion de continuer ses recherches. Pourquoi? Qu’avait-elle à cacher? Que protégeait-elle? Ou plutôt, qui protégeait-elle?

Quelle question… C’est Ritsu qu’elle protégeait… Mais en même temps, sa phrase de l’instant l’avait fait tiquer. Pourquoi serait-elle informée? Le conseil avait-il vraiment des espions partout? Des espions même chez les renégats? Des espions parmi les élèves? Surement. On parle de la dernière (et probablement la seule) ligne de défense de l’académie contre les renégats.

L’ambiance était glaciale. Dans les livres de Topaze, des éclairs auraient surement été dessinés entre nos deux protagonistes. Rain et Vinpap étaient des opposés en ce moment. Autant elle était calme, autant il était à fleur de peau. Il n’avait pas l’habitude d’être face à quelqu’un d’aussi calme, d’aussi neutre, que ce soit en discussion ou en combat (bien que ce dernier point soit à vérifier avec Rain). Qu’était-elle au final? Ressentait-elle vraiment des émotions?

Cependant, la remarque de la chargée de la discipline le fit tiquer. Elle voulait qu’il arrête de traquer des renégats… Personne de sensé n’aurait refusé de l’aide. Le ninja serra des poings et résista à l’envie de s’approcher encore, pour lui dire ce qu’il pensait d’elle… Mais simplement à l’aura, il savait qu’il serait mort avant d’être à moins d’un mètre d’elle. Alors que faire? S’il partait maintenant, il savait qu’il le regretterait. S’il restait, il risquerait sa vie, en fonction de ses dires… Allez… Une grande inspiration et il se lança.

Exact. Ma description de tâche est de former les étudiants pour être de meilleurs apprentis dieux et peut être en former deux ou trois qui pourraient me sembler intéressant, à mon art. Mais je ne peux m’en tenir à cela. Toute ma vie humaine, vivante, a été ceci. Former la prochaine génération, protéger le domaine de mon maitre et traquer ses ennemis.

Il tendit le bras et laissa Raikou venir se poser sur lui. Il déplaça ensuite son bras lentement, le laissant monter sur son épaule. Il aimait bien cette présence à ses côtés. Il savait qu’il pouvait compter sur quatre personnes dans sa vie. Topaze, Jace, Akalie et… Raikou. Cet oiseau l’avait aidé dès leur première rencontre et depuis, il ne l’avait jamais abandonné. Triste la vie d’un asocial introverti… On en vient à avoir plus confiance en la présence d’un animal, qu’en la présence de quelqu’un à ses côté. Le moment n’aurait pas été si tendu, le ninja aurait surement rit légèrement. Mais non. Ce n’était pas le moment.

Pourquoi… Pourquoi refuser cette aide? Les renégats ne se diront pas de partir, parce que ce n’est pas leur boulot… Ils chercheront par tous les moyens de nous détruire. Je me doute que vous devez en avoir combattu, vous êtes membre du conseil… Et franchement, j’ai déjà eu mes démêlés avec quelques renégats. Mais, ne voyez-vous pas qu’en refusant du soutien, vous les aider à se faire plus puissant? Plus dangereux? Les professeurs et même certains élèves dignes de confiance pourraient être une aide à l’académie. Les membres du conseil n’ont pas à être la seule arme et la seule ligne de défense de l’académie…

Le ninja poussa un soupir. Décidément, Topaze avait beaucoup d’influence sur lui. Il parlait de plus en plus, malgré lui, lorsque quelque l’envie lui prenait tout à coup… Ou lorsque le sujet le touchait. Ca ne lui ressemblait pas…

Je ne dis pas tout connaitre… Tout savoir de l’art de combattre les renégats… Mais j’essaye de faire ma part. Depuis mon arrivée ici, j’ai juré à Deus de protéger ce monde, de protéger l’académie et de protéger les académiciens. Tout comme vous, vous l’avez peut être fait. Tout comme d’autre l’on peut être déjà fait. Mademoiselle la chargée de discipline, je comprendrais que vous m’en vouliez pour mon franc parlé. Et si vous voulez me tuer pour tant d’insolence, je comprendrais…

Le ninja haussa rapidement des épaules, forçant Raikou à s’envoler, puis il se retourna et, faisant dos à la chargée de discipline, il se mit à genoux. Il avait manqué de respect à un supérieur, il devrait en payer le prix. Mais tant pis. Il ne le regrettait pas. Il avait dit ce qu’il avait à dire et, peut-être (même s’il en doutait grandement) cette déclaration pourrait faire changer les choses.

Mais si c’est le cas… Envoyez quelqu’un me chercher… Quelqu’un qui m’est cher m’attends ce soir. Je ne voudrais pas être absent alors qu’elle souhaite me voir.

Le ninja sourit et baissa la tête, fermant les yeux et posant ses mains sur ses cuisses. Il respirait lentement, prenant de grandes inspirations, puis expirant tout aussi lentement. Un frisson lui parcourut l’échine et il déglutit difficilement. Il s’attendait à ressentir le froid caractéristique d’une lame et la sensation chaude de son sang coulant le long de son cou, sous peu… Mais il était prêt. Il l’avait cherché après tout.


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Lun 30 Mar 2015 - 5:21
Diffamation. C'était ainsi qu'elle pouvait qualifier les propos que Vinpap Yskaliv se permettait d'avancer au sujet de Ritsu.  Il n'y avait, aux yeux de Rain, aucune preuve pouvant appuyer cette information tombée du ciel, et elle refusait de croire que certaines aient pu lui échapper. En temps normal, elle se serait certainement jetée sur le professeur pour lui faire regretter d'avoir affirmé de telles choses sur son fils de cœur. Seulement voilà, ils se trouvaient actuellement en terre défendue ; le manoir Kay, où s'était déroulé le dernier combat de Ritsu. Rain n'avait aucunement l'intention de verser plus de sang sur les pierres de ces ruines. Et elle n'avait pas plus envie de laisser d'autres pieds que les siens fouler ce sol et approcher de la tombe de son élève.

L'idée d'interroger le professeur sur les sources selon lesquelles Ritsu aurait effectivement appartenu à la Guilde Noire, fut rapidement balayée. Un flot de paroles avait commencé à déferler. Son interlocuteur, qui se révéla être des plus bavards, s'était engagé dans un monologue des plus étranges. Il n'avait jamais été question, pour Rain, de refuser l'aide des professeurs. Il aurait suffi à Vinpap d'être un minimum attentif à la vie de l'académie pour s'apercevoir que le Conseil puisait énormément dans le soutien que leur offrait le corps enseignant et les repentis. Même auprès des élèves, ils trouvaient des volontaires pour participer à la défense de l'académie. Simplement, il était bon de différencier certaines choses. L'engagement se faisait à une échelle différente. Accepter que tout le monde s'implique dans une guerre ne signifiait pas faire confiance à tout le monde. Sinon, les informations auraient tôt fait de passer dans le camp ennemi.

Bien qu'elle n'avait pas cherché à interrompre le professeur, Rain ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Deus qu'elle détestait les personnes qui parlaient pour ne rien dire, le tout sans savoir ce qu'ils disaient. "Les membres du Conseil n’ont pas à être la seule arme et la seule ligne de défense de l’académie"… heureusement que non. Elle savait bien qu'elle avait une tête de survivante de guerre avec ses cicatrices et que son domaine divin se faisait appeler le Sacrifice, mais tout de même… Ce serait davantage proche de la stupidité qu'autre chose de se dresser comme étant la seule arme de l'Académie, surtout face à une force aussi écrasante qu'était celle des hommes d'Isanagi. Et Rain en savait quelque chose, puisqu'elle faisait partie également de ces hommes en question. Même si à l'heure actuelle, la Guilde Noire se déchaînait sur les humains, elle savait que le véritable objectif du Déchu résidait à l'Académie, celle-là même qui l'avait banni.

La fin du monologue interloqua notre demoiselle au plus haut point. Le voilà qui lui annonçait qu'elle était en droit de mettre fin à sa vie si elle le souhaitait. Allons bon ? Alors elle avait enduré bien cinq minutes de discours ennuyant... tout ça pour ça ? Pour le tuer ? Avec marqué sur son front "motif : insolence" ? Où était la logique chez cet homme ? Quel était l'intérêt d'avancer des idées avec arguments à l'appui, si c'était pour au final se rétracter ? Décidément, rien ne tenait la route chez ce professeur. Face à un comportement aussi incompréhensible, la membre du Conseil se contenta de hausser les sourcils. Son regard se fit plus dédaigneux de fait. C'était limite si elle ne préférait pas croire que tout cela fusse un piège destiné à l'approcher. Malheureusement pour son semblant d'optimisme, la sournoiserie ne devait pas être un trait de caractère dominant chez l'enseignant. Douce ironie, si l'on considérait la nature de son domaine divin.

— Oh, vous faîtes bien de préciser que vous ne dîtes pas tout connaître… parce que vous ne savez rien, professeur Yskaliv.

Ce qui ne l'empêchait pas de parler beaucoup, au grand dam de son interlocutrice. Avoir des valeurs et des personnes à défendre était une chose, s'enfermer dans une utopie en était une autre. Pour Rain, Vinpap Yskaliv lui semblait davantage bloqué dans une vision simpliste des évènements que réellement impliqué et conscient des enjeux. Comment pouvait-il seulement défendre ses idées de manière aussi théâtrale pour l'instant d'après la laisser l'exécuter ? Comment pouvait-il seulement penser qu'elle ferait une chose pareille ?

Les mains toujours rangées derrière son dos, Rain pivota de trois cent soixante degrés pour se retrouver face à la tombe de son fils. Aux yeux de beaucoup, il s'agissait d'une simple pierre plus élevée que les autres de ces ruines. Néanmoins, il suffisait d'un minimum d'observation pour noter l'écharpe nouée autour de la stèle, et en passant, que cet accessoire n'avait rien à faire là.

— Vos aprioris sur le fonctionnement actuel de l'académie et les renégats sont désolants. J'ignore qui vous tentez de convaincre avec votre discours, mais vous feriez mieux de travailler davantage votre sujet.

Le professeur et la membre du Conseil se tournaient à présent mutuellement le dos. Dans bien d'autres circonstances, il aurait été dangereux de tourner le dos à l'ennemi, ou tout autre individu n'appartenant pas à la catégorie des personnes de confiance. Cependant, ce changement avait une signification dans ce contexte ; Rain était lasse de cette conversation, de même que de son interlocuteur, qu'elle ne voulait plus voir.

— Rentrez chez vous. Je ne veux plus jamais vous revoir dans les parages.




Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You shall not pass. - Sam 16 Mai 2015 - 23:41

Tensions.
Vinpap parle puis s’écrase, tentant de provoquer Rain, membre du conseil, qui pour réponse, le remet à sa place bien comme il faut. Pourtant, le professeur ne serait pas parti comme elle le lui a demandé… il aurait plutôt campé sur ses positions. Comment aurait-elle fait pour le chasser ? Le combattre ? Impossible dans cet endroit… Appeler quelqu’un pour le faire à sa place ? À priori, elle préfère garder les lieux secrets… Le choix aurait peut-être été laborieux… ou peut-être pas.

L’idée était bonne : provoquer pour énerver, faire éclater la vérité. Ritsu, renégat ? Rain, renégat protégeant Ritsu ? Un combat aurait pu confirmer l’une ou l’autre thèse, tout comme il aurait pu les infirmer toutes les deux. En tout cas, il aurait changé des choses. J’imagine que Vinpap et Rain ne se seraient jamais vraiment appréciés après ça…
You shall not pass ? Rain l’a pourtant laissé approcher assez facilement. Il faudra qu’elle fasse attention à l’avenir, que le petit repère ne devienne pas une attraction pour touristes !

Sinon, tout était très bien, la fin est même acceptable et logique en l’état : chacun repart de son côté… parce que chacun a quelque chose à faire de plus intéressant que parler à l’autre. Mais face aux vrais renégats, il faudra quand même penser à parler et à collaborer !

Rain : 330 xps
Vinpap Yskaliv : 210 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: You shall not pass. -
You shall not pass.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hail Mary Pass !
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]
» Psycho Pass
» [Psycho-Pass] Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Hors de la ville :: Campagne :: Les ruines-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page