Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Y a comme une erreur de redirection...

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Mer 17 Sep 2014 - 20:15
Y a comme une erreur de redirection….

Maintenant que j'ai fini de présenter le tout à Ashe, je lui indique qu'il peut aller se servir librement et c'est ce qu'il va faire. Au début, je le suis mais très vite j'abandonne. Je vois les plats qui s'accumulent sur son plateau, dans un équilibre plus ou moins instable et j'avoue que je suis admirative. Déjà parce qu'il ne fait rien tombé du tout. Ça, ce serait la catastrophe assurée si c'était moi qui le faisait, je le sais d'office. Mais aussi parce que je me demande s'il va vraiment réussir à tout mangé. Je me souviens que ma Tanya et moi, on avait aussi rempli nos plateaux la première fois mais pas à ce point. Et vu la tête de la serveuse, c'est une première pour elle aussi. Mais bon, si il a faim, autant qu'il mange.

Moi, j'ai piqué des beignets de courgettes et d'aubergines frits en entrée, puis j'ai pris une grande assiette avec rien que des frites dedans. J'adore ce truc, c'est trop bon et j'adore les manger avec mes doigts. Surtout avec la sauce rouge à la tomate qui va avec. En viande, il y a des boulettes dans une sauce au fromage alors j'en prend un peu, pour aller la grande cuillères de mini pâtes en forme de lettres de l'alphabet que j'ai rajouté, pour gouter. Juste parce que c'est rigolo. Et en dessert, ce sera un smoothie aux fruits exotiques. Et voilà, j'ai tout.

Je rejoins Ashe qui s'est pas mal étalé sur la table, piochant dans tous les plats les uns après les autres, goutant, dégustant ou mettant de côté ce qui lui plait plus ou moins. Au moins, il a le choix.

- C’est super bon ces trucs ! Surtout ça, et ça là ! Ça par contre, c’est immangeable !

"- C'est pour ça qu'il y a pleins de choses, pour que tout le monde y trouve ce qu'il aime. En tout cas, si après tout ça, tu as encore faim, je ne sais pas comment tu fais. Tu es sur que tu vas réussir à tout manger?"

Nan mais parce que il faut le dire, il est pas gros du tout. C'est à se demander où il met tout ça. Bon, en même temps, je suis mal placée pour dire ça parce que ma sœur et moi, depuis qu'on est arrivé à la Deus, on a jamais autant mangé de toute notre vie. Peut-être pour se rattraper de ce qu'on avait pas sur Terre. Tiens d'ailleurs, je me demande un peu d'où il vient, Ashe. parce qu'il m'a parlé de sa famille mais c'est tout. Enfin, d'abord le laisser manger tranquillement, on verra la suite après.

"- En tout cas, ça fait plaisir de te voir manger de si bon appétit. fait juste attention à bien mâcher. Parce que bon, oui on est des apprentis dieux mais ça nous empêche pas d'avoir mal à l'estomac si on mange trop vite."

Comment ça, ça sent le vécu? Oui bon, c'est vrai. Une fois. Mais comme ça au moins, je sais de quoi je parle. N'empêche maintenant, je suis vaccinée contre les moules pour un bon moment. En même temps, c'est pas ma faute aussi. Les autres ils m'avaient dit que les coquilles se mangeaient aussi alors j'y ai cru moi. Ça les avait bien fait rigoler en tout cas. Moi, moins mais bon, ce n'était pas bien grave au final.
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Ven 19 Sep 2014 - 21:01
"- C'est pour ça qu'il y a pleins de choses, pour que tout le monde y trouve ce qu'il aime. En tout cas, si après tout ça, tu as encore faim, je ne sais pas comment tu fais. Tu es sur que tu vas réussir à tout manger? »

Il rit un peu, acquiesçant la bouche pleine d’une mousse au chocolat proprement éblouissante, première fois à vrai dire qu’il goûte du chocolat, et certain qu’il en deviendra vite inconditionnellement dingue. Les assiettes et plats en tous genres se vident rapidement autour de lui, tandis qu’il dévore comme s’il n’avait pas mangé depuis des siècles. Ce qui est peut être le cas, pour ce qu’il en sait.

"- En tout cas, ça fait plaisir de te voir manger de si bon appétit. fait juste attention à bien mâcher. Parce que bon, oui on est des apprentis dieux mais ça nous empêche pas d'avoir mal à l'estomac si on mange trop vite. »

Il hausse les épaules. Il a l’estomac solide, et l’a prouvé plus d’une fois dans son clan en résistant à des mets qui ont rendu malades ses soeurs. Aussi, finit-il ce qui se trouve sur son plateau et la table autour, ayant monopolisé trois places à lui tout seul pour l’occasion, et trie finalement ce qui ne lui plait pas, réempilant tout avec talent, plutôt satisfait de lui pour l’occasion. Il se sent un peu lourd désormais, mais a pris beaucoup de plaisir à manger néanmoins, et ne doute pas qu’il reviendra très bientôt ici. 

Puis, il pose ses coudes sur la table, appuyant son menton sur la structure formée désormais par ses mains entrelacées, et fixe un regard bleu profond sur la demoiselle en face de lui. Son visage est impassible, ne dévoilant pas une once des pensées qui peuvent traverser son esprit en cet instant, lequel s’agite pourtant. 

Il n’est toujours pas sûr de savoir exactement ce qu’il est censé faire ici. Et même s’il se sent bien avec la jolie demoiselle en face de lui, il ne parvient à lui faire complètement confiance. Même s’il est pratiquement certain qu’elle est résolument inoffensive… Et qu’elle n’a de toute façon aucune hostilité à son égard. 

Mais quand même. Il ne comprend pas tout, et ne pas tout comprendre est une faiblesse qu’il ne peut se permettre. Trop dangereux, complètement suicidaire en territoire inconnu. Et le suicide n’est pas dans ses projets.

- Alors dis-moi, jolie petite soeur, puisque nous allons être appelés à nous côtoyer plus souvent désormais… Raconte-moi d’où tu viens, si tu le veux bien. J’imagine que tu n’es pas née ici toi non plus, alors comment c’était chez toi, avec Tanya ? Je serais curieux de le savoir… Je pourrais t’en dire plus sur moi si tu le souhaites par la suite.

Le tutoiement, comme une évidence désormais, si simple cette relation, sans domination d’une part comme de l’autre… Si étrange. 


En tout cas, il ne la lâche pas d’un pouce du regard, la mine sérieuse. Presque grave. Redevenu en cet instant le puissant héritier de la Matriarche, le fils de siècles de sacrifices… Et s’il détaille le joli minois de la demoiselle, c’est pour mieux tenter de comprendre ses émotions.
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Sam 20 Sep 2014 - 14:42
Y a comme une erreur de redirection….

Pour le coup, je suis sérieusement impressionnée. Il a avalé quoi? l'équivalent de trois plateaux entiers? Oui, quelque chose comme ça. Et moi qui ai du mal à terminer mes frites. Mais en y allant doucement, je sais que je vais y arriver. Je n'aime pas gâcher, surtout parce que avant, on avait pas assez de nourriture pour manger tous les jours avec Tanya. Mais la façon dont Ashe me fixe me fait un instant me retourner. Non, il n'y a rien derrière moi. Et visiblement, je n'ai pas de moustaches de dessinées sur le visage. Du coup, je me concentre un peu plus sur mon assiette, pour finir mon plat. Il a même fini avant moi, il devait avoir drôlement faim.

- Alors dis-moi, jolie petite soeur, puisque nous allons être appelés à nous côtoyer plus souvent désormais… Raconte-moi d’où tu viens, si tu le veux bien. J’imagine que tu n’es pas née ici toi non plus, alors comment c’était chez toi, avec Tanya ? Je serais curieux de le savoir… Je pourrais t’en dire plus sur moi si tu le souhaites par la suite.

Jolie petite sœur? C'est vraiment moi? Ça me fait drôlement plaisir comme il m'appelle. Il me rappelle encore plus ma Tanya et du coup, je ne peux m'empêcher d'avoir un grand sourire enfantin sur le visage. J'ai un grand frère, c'est chouette ça. Mais enfin, lui raconter d'où je viens, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée. Remarque, il ne me demande pas comment je suis morte alors je peux bien lui raconter à quoi ça ressemblait pour moi, sur Terre.

"- Nous sommes nées et nous avons grandies en Russie. Un pays où il fait toujours très froid et où il neige quasiment toute l'année. Enfin, dans la partie où nous vivions. Les bâtiments étaient tous en grosses pierre grises, il y a avait des forêts de sapin tout autour de la ville et mec un lac gelé sur lequel on pouvait marcher. Le soleil se levait tard et se couchait tôt alors on avait pas beaucoup de soleil. Mais j'aimais bien cet endroit. C'était aussi le seul que je connaissais. Mais je m'en moquais, j'avais ma Tanya avec moi. "

Finalement, en y repensant, ce n'était pas si mal que cela la Russie. Enfin, c'était joli. La neige, la glace, le froid, je crois que cela me manquait un peu en fait. Ce décor familier avec ses grands arbres noirs qui se délimitaient tellement sur le blanc des alentours. Et le silence, dès que le soleil disparaissait. C'était si loin tout cela maintenant. Mais je ne regrettais pas pour autant mon arrivée ici.

Mon regard qui s'était posé sur l'horizon, laissant défiler derrière mes paupières tous ses paysages anciens mais profondément gravés dans mes souvenirs, revint sur Ashe. je souris doucement, en avalant encore quelques frites avant de reprendre la parole, le visage un peu moins ouvert, une expression légèrement plus mélancolique.

"- On avait pas de vrai chez nous. Nos parents nous ont abandonnés bébés et on a grandi dans un orphelinat, une maison ou il y avait que des enfants seuls, comme nous. Alors, on est restés ensemble, ma Tanya et moi, tout le temps. Parce que les autres, ils nous aimaient pas. Ils se moquaient de nous parce qu'on était différentes."

Je reste un instant silencieuse. Oui, les gens étaient méchants. Mais si ils l'ont été sur Terre, je ne peux pas dire qu'ici, ils aient été beaucoup plus gentils avec moi. Mais je suis peut-être tombée sur les mauvaises personnes? Ashe à pas l'ai méchant, lui. Il veut même bien être mon grand frère alors j'ai de la chance qu'il accepte. Mais du coup, une question me turlupine.

"- Dis, est-ce toi, tu me trouve bizarre? C'est peut-être bête mai il y a beaucoup de gens qui nous traitaient comme des monstres à cause de la couleur de nos cheveux ou de nos yeux.Alors je voulais savoir si toi, je te faisais peur."
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Lun 22 Sep 2014 - 12:54
Des paysages qu’il ne connait pas défilent dans son esprit, couverts de la blancheur de l’hiver, des territoires immaculés… Il imagine sa forêt plongée dans l’écrin de la neige, le lac gelé sur lequel il n’aurait jamais osé s’aventurer, la luminosité pâle d’un soleil toujours bas, caché souvent par une couche de nuages gris. 

Ce n’étaient pas des sapins dans sa région, mais il a pu en voir à l’occasion d’une longue chasse. Et les bâtiments en pierre grise, il a plus de mal à se représenter, mais a maintenant la comparaison avec les lieux où ils se trouvent.

Puis Soniya se rembrunit. Elle lui offre un pâle sourire, avant de lui expliquer la solitude, à deux, mais la solitude tout de même, et l’exclusion. Son coeur se serre à cette idée. Qui peut avoir voulu du mal à une gamine aussi adorable ? La chose lui semble totalement invraisemblable, mais il l’écoute tout de même, de plus en plus surpris au fur et à mesure qu’elle parle. Au moment où elle fait silence, il envisage de dire quelque chose pour la consoler, mais toutes ses politesses habituelles lui paraissent soudain bien creuses, et il se tait.

Elle reprend.

"- Dis, est-ce que toi, tu me trouves bizarre? C'est peut-être bête mais il y a beaucoup de gens qui nous traitaient comme des monstres à cause de la couleur de nos cheveux ou de nos yeux. Alors je voulais savoir si toi, je te faisais peur. »

Surpris, il ouvre de grands yeux en la détaillant. Il observe son beau regard d’ambre, troublé d’une lueur d’inquiétude en cet instant, puis sa chevelure flamboyante. C’est vrai qu’il n’avait jamais vu de telles couleurs sur une personne… Mais il n’avait jamais vu non plus les gigantesques bâtiments, des aliments préparés de telle sorte, ni une demoiselle gentille avec lui. Est-ce que pour autant il en avait peur ? Il tendit le bras pour poser sa main sur la toute petite de la demoiselle, enfin petite par rapport à la sienne, et la prendre doucement entre ses doigts, rassurant.

- Peur ? Je n’ai pas peur de ma petite soeur !

Hum, sauf Yliandre… Mais c’était un cas particulier. 

- Au contraire, je t’aime Soniya, et l’amour ne laisse pas la place à un sentiment de peur. Tu es une demoiselle très gentille et très attentionnée à mon égard, et sans toi, je serais probablement toujours en train d’errer dans le temple là-bas. Permets-moi d’ailleurs de t’en remercier.

Il incline poliment la tête, avant de perdre son regard dans la contemplation du plateau devant lui. La solitude… Au fond, il la connait bien, lui aussi. Et puisque Soniya a pris la peine de lui expliquer d’où elle vient, il peut faire de même, dans les grandes lignes.

- Je viens d’un temps que j’imagine très vieux… Nous n’avions pas… tout ça, toutes ces choses, tous ces outils. Nous habitions dans la forêt, je ne saurais te dire où précisément, des chênes partout. Je vivais dans un clan d’une cinquantaine de personnes, dont ma mère était la Matriarche, et nous étions installés dans des cahutes en peau, boue et branches. Comme je te l’ai déjà dit, j’étais promis à la plus grande des cérémonies de mon clan.

Il ne s’attarde pas. Il en a déjà trop dit en ce qui le concerne, même. Mais c’est instinctif, la confiance qu’il a pour cette demoiselle, il ne peut la contrôler…


C’est le moment que choisissent deux jeunes filles pour s’approcher d’Ashe en minaudant. Elles demeurent plantées à côté de la table en le regardant, puis la main posée sur celle de Soniya, puis lui de nouveau, se dandinant un peu sans oser prendre la parole. Mais il ne les calcule même pas, concentré sur son interlocutrice, attendant de voir enfin un sourire fleurir de nouveau sur ses lèvres.
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Mar 23 Sep 2014 - 9:54
Y a comme une erreur de redirection….

- Peur ? Je n’ai pas peur de ma petite soeur !

C'est bête mais ça me fait drôlement plaisir d'entendre ce genre de mots. Ma Tanya elle me dit souvent le même genre de choses mais c'est la seule et elle, c'est pas pareil. C'est ma jumelle,mon autre moitié, une partie de moi alors que Ashe, finalement, c'est encore presque un inconnu. Mais presque seulement parce que maintenant, je commence un peu à le connaitre. Je lui fais un grand sourire radieux en entendant ses paroles. Oui, je suis contente d'avoir trouvé un grand frère. Il faudra vraiment que je le présente à Tatoune.

- Au contraire, je t’aime Soniya, et l’amour ne laisse pas la place à un sentiment de peur. Tu es une demoiselle très gentille et très attentionnée à mon égard, et sans toi, je serais probablement toujours en train d’errer dans le temple là-bas. Permets-moi d’ailleurs de t’en remercier. 

"- C'est normal, voyons. Tu n'as pas à me remercier pour ça, c'est vraiment tout naturel."

Alors pourquoi est-ce que je me mets à rougir comme ça moi? C'est vraiment idiot. Comme si déjà à la base, je n'étais pas assez rouge comme ça. Et, puis, sa main sur la mienne semble l'avoir complètement fait disparaître. C'est rassurant comme contact, chaud et doux. Comme les nuits d'hiver, quand on se roulait au mieux sous la couverture pour se tenir chaud et se protéger des courants d'airs qui passaient entre les planches du mur derrière nous.

- Je viens d’un temps que j’imagine très vieux… Nous n’avions pas… tout ça, toutes ces choses, tous ces outils. Nous habitions dans la forêt, je ne saurais te dire où précisément, des chênes partout. Je vivais dans un clan d’une cinquantaine de personnes, dont ma mère était la Matriarche, et nous étions installés dans des cahutes en peau, boue et branches. Comme je te l’ai déjà dit, j’étais promis à la plus grande des cérémonies de mon clan. 

"- Oh, alors tu étais quelqu'un d'important chez toi. Je m'en doutais. J'en étais sure même. Enfin, si tu as besoin d'aide ou d'information sur les choses d'ici que tu connais pas, il te suffira de demander. Si moi je suis pas là, d'autres personnes t'expliqueront. Il y a des gens de toutes les époques ici. "

J'essaye d'imaginer cette période ou il n'y avait rien d'autre que le bois, la terre et la peau. Ça me fait penser au cours d'histoire que j'ai eu ici et à une période appelée Pré-histoire. C'est bizarre ça comme nom d'ailleurs mais c'est pas moi qui l'ai choisi. Les temps devaient êtres durs aussi pour lui aussi du coup. Je souris doucement, me disant qu'il a du aussi se battre à sa manière pour vivre et quelque part, je me sens moins seule. On est un peu pareil dans le fond et oui, ça me fait plaisir.

J'ai terminé mon plateau aussi à présent et en sortant de mes réflexions, je réalise que deux filles se trouvent juste là, à nous regarder bizarrement. C'est pas méchant mais je serais incapable de mettre à mot sur leur comportement. En tout cas, elles ne semblent même pas me voir. C'est drôle, en général, je ne suis pas discrète mais ça ce ne me gêne pas outre mesure.

"- Vous avez besoin de la table? On va partir, on a fini de manger nous. Vous pouvez la prendre si vous voulez."

Personnellement, je ne vois aucune autre raison qui pourrait leur faire faire ainsi le pied de grue ainsi devant la table. Pourtant, je ne suis pas certaine qu'elles m'aient entendues. Elles ne semblent pas presser de me répondre en tout cas.
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Mar 23 Sep 2014 - 17:08
"- Oh, alors tu étais quelqu'un d'important chez toi. Je m'en doutais. J'en étais sure même. Enfin, si tu as besoin d'aide ou d'information sur les choses d'ici que tu connais pas, il te suffira de demander. Si moi je suis pas là, d'autres personnes t'expliqueront. Il y a des gens de toutes les époques ici. »

Il lui sourit, inclinant la tête avec politesse en signe de remerciement. Quelqu’un d’important chez lui ? Oui, en quelque sorte. Enfin oui, complètement même, mais il préfère ne pas trop y penser. Ce ne sont pas des souvenirs très riants, il faut bien le dire. 

Il prend ensuite conscience de la présence des deux filles, relevant son regard bleu sur elles. 

"- Vous avez besoin de la table? On va partir, on a fini de manger nous. Vous pouvez la prendre si vous voulez. »

Les deux demoiselles ignorent ostensiblement Soniya, fondant au contraire sous le regard de l’apprenti-dieu, sans aucune retenue. Il les gratifie d’un sourire qui les laisse pantelantes, grognant pourtant en lui-même de leur impolitesse envers sa soeur, puis se relève, attrapant la main de Soniya pour l’entrainer vers la sortie, le temps que ses nouvelles admiratrices reprennent leurs esprits.

Ignorant toute éventuelle protestation de son amie, il la conduit vers l’extérieur, ne s’arrêtant qu’une fois hors du bâtiment. Son regard pourtant est dur lorsqu’il se pose sur les deux gamines à l’intérieur qui les cherchent maintenant sans comprendre ce qui a pu se produire.

- Je déteste les femmes.

Puis, se rendant compte qu’il a parlé tout haut, il se tourne rapidement vers Soniya, embarrassé.

- Mais pas toi hein, toi tu es juste merveilleuse ! Ne t’en fais pas pour ça !

Il étouffe un rire nerveux, secouant la tête en signe de dénégation, avant de se reconcentrer sur les deux femelles à l’intérieur. Quelle poisse si cela se reproduit régulièrement. Il n’a aucune envie de devoir fuir, mais son pouvoir de séduction semble affoler les foules. 

Il soupire, avant de reprendre une mine plus enjouée, bien que visiblement forcée.

- Bon, et si tu me montrais les chambres et m’aidais à choisir la mienne ? Je te fais entièrement confiance sur la question, comme je ne sais pas comment cela se passe…


Disant cela, semblant tirer un trait sur ce qu’il vient de se passer, il cherche des yeux la direction des dortoirs. Souhaitant s’éloigner au plus vite des deux indésirables. Et priant pour qu’il n’y en ait pas de nouvelles.
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Jeu 25 Sep 2014 - 20:25
Y a comme une erreur de redirection….

Pour le coup, je ne comprend vraiment pas la réaction des deux filles devant nous. En fait, je suis plutôt étonnée parce que je crois que c'est la première fois que je suis ignorée de la sorte. En générale, si je dis quelque chose qui plait pas ou pas en accord avec la situation, on me tombe tout de suite dessus mais là, c’est à croire que je n'existe pas en fait pour elle. Et, finalement, je crois que ça me blesse autant que quand les gens s'en prennent à moi. parce que je ne comprend pas la raison de leur attitude à mon égard.

Je soupire une seconde, me disant qu'au moins je finirais pas en morceau cette fois lorsque je vois Ashe se lever. Et déjà, tenant toujours ma main, il m’entraîne derrière lui. Je manque de trébucher mais comme il me tient bien, je le suis malgré tout, protestant légèrement en le voyant sortir d'un pas décidé de la cafétéria. On a pas débarrasser, c'est pas très correct ça. Et puis, il n'a pas l'air très content tout à coup.

- Je déteste les femmes.

Je ne dis rien, me contentant de regarder dans la même direction que lui, les deux filles toujours debout devant la table où nous nous trouvions et qui visiblement, nous cherche.

- Mais pas toi hein, toi tu es juste merveilleuse ! Ne t’en fais pas pour ça !  

"- En même temps, je suis pas une femme, moi. Je suis encore qu'une gamine, je le sais bien. Peut-être qu'un jour, je grandirais enfin mais comme je morte enfant, je suis pas certaine que ça marche."

Je rigole avec lui, même si mon rire est plus naturel que le sien. Oui, je peux pas être comparée à une femme. Surtout pas moi. Je crois qu'il m'a pas bien regardée si il voit une femme en moi. Mais c'est pas grave. Après tout, être sa petite sœur, ça me va très bien moi, je demande pas plus. Juste ça et que ma Tanya elle reste toujours avec moi. Finalement, notre simili fuite de la cafétéria, ça me laissera un bon souvenir quand même, c'était rigolo de partir comme ça, sans être repérée par les deux autres filles, surtout pour moi qui suis tout sauf discrète.

- Bon, et si tu me montrais les chambres et m’aidais à choisir la mienne ? Je te fais entièrement confiance sur la question, comme je ne sais pas comment cela se passe… 

"- Pour choisir, c'est très simple. Dans le couloir, y a le nom des chambre d'afficher pour pouvoir les repérer et avec, le nom des apprentis qui y habitent. Après, si il reste des places et que la chambre te plait, tu as juste à aller t'y installer et tu y seras chez toi."

Mais pour choisir, le mieux c'est encore de s'y rendre. Du coup, je commence par lui donner des indications pour s'y retrouver en partant de la cafétéria pour se rendre aux dortoirs. Passer devant l'infirmerie et suivre la pointe de l'horloge. Une fois sur la place de cette dernière, il suffit de trouver le plus grand des bâtiments et d'y entrer. Ensuite, premier couloir sur la droite au rez de chaussée et tout est là.

"- Si tu veux voir à quoi ressembles une chambre, tu n'as qu'à frapper. Si y a quelqu'un, ils t'ouvriront et tu pourras voir à quoi la chambre ressemble. En général, le nom représente bien la chambre. Celle qui s'appelle la Tanière du Loup, par exemple, on se croirait vraiment en forêt, avec des grottes et tout. La Chambre presque noire, elle est super sombre elle. Enfin, ça te donne une bonne idée de l'ambiance. "

On passe une première dans le couloir et je lui lis tous les noms des chambres, afin qu'il puisse se faire une première idée de ce qui pourrait lui plaire ou non. Et arrivé vers les dernières portes, je ne peux pas m'empêcher de sautiller de joie.

"- Et celle-là, c'est notre chambre. A ma Tanya et à moi. La Piste aux Etoiles."
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Mar 30 Sep 2014 - 16:49
La demoiselle le conduit vers les dortoirs tout en ayant pris soin de lui expliquer la direction. Il note les indications dans un coin de son esprit, conscient qu’il aura besoin probablement d’effectuer régulièrement ce trajet, puis la suit sans dire un mot. 

Choisir une chambre va s’avérer une tâche délicate. Il n’a jamais partagé  avec qui que ce soit son lieu de repos, n’étant jamais resté dormir avec Yliandre toujours il a fui une fois leur devoir accompli. Alors l’idée de dormir près d’inconnus l’inquiète. D’autant plus maintenant qu’il a vu les réactions qu’il pouvait susciter chez les dames. Il ne faudrait pas qu’il se retrouve avec l’une d’entre elles, à sa merci, sans espoir aucun de pouvoir lui échapper sans fuir le sommeil… Il n’a aucune envie de passer des nuits blanches pour le reste de son existence. Quant aux décorations de chaque chambre, en réalité, il s’en moque bien. Le lieu ne lui servira que pour dormir, il ne compte pas y faire de vieux os. Une chambre a surtout un aspect utilitaire. 

Les noms s’enchainent dans la bouche de Soniya. La Chambre presque noire, la Tanière du Loup, Blue Key, Fairy Room, Silver Room, et diverses autres Rooms, la chambre Hantée, l’antre du Désordre… Il se focalise surtout sur les noms des occupants plus que celui des pièces, tentant d’en trouver une sans femme. Une vide serait même bien, s’il en existe. Justement, ils passent devant plusieurs chambres vides.

Un sourire étreint les lèvres du jeune homme, mais il continue à suivre la demoiselle, ne souhaitant pas l’arrêter tout de suite alors qu’elle semble prendre son rôle de guide tant à coeur. Finalement, ils parviennent devant l’une des dernières portes.

"- Et celle-là, c'est notre chambre. A ma Tanya et à moi. La Piste aux Etoiles. »

Il sourit de plus belle, tentant d’imaginer les lieux au nom, mais n’y parvient pas. L’idée le saisit un instant de demander à s’installer avec les demoiselles, rien que parce que cela laisse peu de place aux nouveaux arrivants et lui permettrait donc probablement d’échapper à une quelconque demoiselle un peu trop intéressée. Mais il se ravise finalement. Non seulement il ne connait pas Tanya, et même s’il doute qu’elle soit sensible à son charme selon ce qu’en décrit sa soeur, il préfère ne pas tenter le diable. En outre, il se sentirait de trop auprès des deux jeunes filles. Bien qu’il se soit offert comme grand frère à Soniya, il n’est rien de plus qu’un inconnu fraîchement débarqué, et rien ne peut lui permettre de s’immiscer dans la complicité des deux soeurs.

Alors, il soupire, et regarde le long couloir avec un brin de désespoir.

- Je te remercie de ton aide. Je crois que je vais me trouver une chambre vide, je ne suis pas sûr d’être très doué pour la cohabitation, et cela m’évitera les mauvaises surprises. Il sera toujours temps de déménager si les choses changent.

Puis il plonge dans une profonde révérence devant elle, lui attrapant tendrement les doigts pour un délicat baise-main, juste assez appuyé pour la faire rougir. 

- A moins que tu ne tiennes à me faire découvrir autre chose dans l’Académie, ou si tu souhaites que nous passions encore un peu de temps ensemble, je ne vais pas te retenir plus longtemps. Ce ne serait pas correct de faire perdre plus de temps à une dame.

Il se relève alors, lui offrant un tendre sourire. Il ignore ce qu’il va faire maintenant, mais il ne peut pas être une gêne plus longtemps. Il faut qu’il se fasse une idée de ce monde par ses propres moyens.


[HRP]Désolée du retard, j’ai eu quelques jours chargés ces derniers temps. On peut mettre fin au RP ici, ou le poursuivre, selon ton envie, les deux me conviennent.
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Mer 1 Oct 2014 - 9:22
Y a comme une erreur de redirection….

- Je te remercie de ton aide. Je crois que je vais me trouver une chambre vide, je ne suis pas sûr d’être très doué pour la cohabitation, et cela m’évitera les mauvaises surprises. Il sera toujours temps de déménager si les choses changent.

"- Pas de souci dans ce cas. Et puis, on sera pas loin quand même. Si jamais tu as besoin de quelque chose, tu pourras toujours venir me demander."

Oui, sur le coup, je suis peut-être un brin déçue que mon nouveau grand frère il préfère aller dans un autre chambre mais bon, je comprends très bien aussi. Apparemment, il a un souci avec les filles et bah, je reste une fille aussi alors si il veut pouvoir être tranquille, il vaut mieux qu'il ait sa chambre rien qu'à lui. Autant qu'il en profite, il y en a pleins de libre. Et puis comme, ça, ça me fera aussi une bonne excuse pour aller le voir régulièrement. Savoir comment il s'habitue à la Deus, comment il a décoré sa chambre et tout ça. Enfin, sans trop l'embêter tout de même.

- A moins que tu ne tiennes à me faire découvrir autre chose dans l’Académie, ou si tu souhaites que nous passions encore un peu de temps ensemble, je ne vais pas te retenir plus longtemps. Ce ne serait pas correct de faire perdre plus de temps à une dame. 

"- Je ne perds pas mon temps du tout, tu sais. Et j'aimerais bien continuer à discuter et à te faire visiter l'Académie mais je vais devoir retourner en cours. J'ai des leçons de sport cet après-midi et déjà que je suis pas très forte, si en plus j'y vais pas, c'est pas comme ça que je deviendrais meilleure."

Oui, j'avais failli oublier que j'avais des cours en fin de journée. Je souris gentiment à Ashe en finissant ma phrase, un peu gênée d'avouer ma propre faiblesse mais bon, je pense qu'il y a qu'à me regarder sérieusement pour se rendre compte que je suis même pas un poids plume.

Une grande révérence, digne des plus beaux des contes de fées, et un baise-main. Je crois que c'était bien la dernière chose à laquelle je m'attendais du coup, sur le coup, je n'arrive pas à réagir de suite. Et me voilà redevenue toutes rouge, de la tête au pied. J'ai l'impression d'être une vraie Princesse quand il fait ça. C'est rigolo. Enfin, Ashe se redresse et je secoue un peu la tête pour chasser l'excédent de rouge sur mes joues. Je lui rends son sourire avant de reprendre la parole.

"- Enfin, n'hésites pas à te promener et à demander aux gens que tu croises si tu as besoin d'un renseignement ou de quelque chose. Et bonne installation dans ta future chambre. Tu me diras laquelle tu as choisi, hein?"

Je commence à m'éloigner un peu mais j'ai du mal à vraiment partir. J'ai l'impression d'oublier quelque chose d'important et j'ai un peu peur. Que comme Eraqua, il ne devienne rapidement qu'un rêve, un souvenir aussi agréable que douloureux. Alors, je fais trois pas vers le bout du couloir avant de me retourner et de revenir vers lui en courant. Pour le prendre dans mes bras en souriant doucement.

"- Bienvenue à la Maison. Grand frère Ashe...."

J'adore prononcer ces mots. Et après une grande inspiration, je lui offre un immense sourire radieux avant de disparaître en courant dans le couloir, lui faisant encore de grands gestes d'au revoir de la main. Je vais vraiment être en retard, il faut que je me dépêche.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Mer 1 Oct 2014 - 9:57
Elle sourit, rougit, sourit de nouveau. Il aime la traiter comme une princesse, c’est la seule avec laquelle il en a jamais eu réellement envie. 

"- Enfin, n'hésites pas à te promener et à demander aux gens que tu croises si tu as besoin d'un renseignement ou de quelque chose. Et bonne installation dans ta future chambre. Tu me diras laquelle tu as choisi, hein? »

Il acquiesce d’un hochement de tête. Bien sûr qu’il le lui dira, il n’est pas question qu’il s’éloigne d’elle trop longtemps. Il va prendre la chambre vide la plus proche de la sienne, peu importe ce qu’elle peut contenir. 

Elle commence à s’éloigner, et Ashe se sent étrange. Un peu déçu qu’elle doive partir, à vrai dire. Il commençait à s’habituer pleinement à sa présence et à sa douceur, et la solitude qui va lui retomber dessus soudainement l’inquiète un peu. Mais il n’en montre rien, il continue de sourire. Pourtant lorsqu’elle se retourne pour se jeter dans ses bras, il se sent revivre. Il la serre contre lui, les yeux fermés, trouvant dans cette étreinte plus de réconfort qu’il n’en a jamais connu dans les bras d’une femme. 

"- Bienvenue à la Maison. Grand frère Ashe…. »

Elle se détache en inspirant, comme s’il lui en coûtait tout autant, puis s’éloigne en courant, lui faisant de grands gestes de la main. Il la regarde partir, encore tout chose de cette rencontre. Alors il est vraiment possible d’être proche d’une femme…

Lorsqu’il se retourne, il perçoit une ombre cachée dans le chambranle d’une porte, en train de l’observer d’yeux avides.

D’accord… Peut être pas avec toutes les femmes. 


En soupirant, il se retourne de nouveau, remontant le couloir pour aller faire sa demande de logement au plus tôt. Il a encore toute une Académie à explorer.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Y a comme une erreur de redirection... - Dim 5 Oct 2014 - 11:32
Une « erreur de redirection » ? Vraiment ?
Moi, je dis : se réveiller vivant dans une académie divine, trouver une petite sœur géniale/un petit frère parfait, manger toutes sortes de choses de mets délicieux et le plus important… faire des câlins à quelqu'un que l'on apprécie énormément en ayant simplement passé une ou deux heures à ses côtés… Si ça, c'est pas de la redirection de compète, je ne comprends plus rien !
Et le monsieur qui choisit quand même la chambre du soleil, tout seul, bien tranquille… *soupire*

Niveau écriture, quelques fautes, quelques mots manquant… c'est pas très dérangeant, mais c'est améliorable ! Dans votre prochain RP (qui s'appellera bien sûr « Y a comme une erreur 404 dans ma chambre »), vous ferez encore mieux, j'en suis certaine ! Vivement !


Ashe Harst : 970 xps
Soniya Siankov : 925 xps

Xps attribués : Yep ♥
Contenu sponsorisé
Re: Y a comme une erreur de redirection... -
Y a comme une erreur de redirection...
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page