Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un conte.

Invité
avatar
Invité
Un conte. - Lun 1 Sep 2014 - 13:04
Un conte.
Solo Tenshi
Le Roi Théo sauva Pandorica. Tenshi Fukkatsu
Hors-Série XII


Glav's theme


Je me rappelle toujours de ce conte que nous lisait ma mère. Tu te rappelles, cette mère qui était un peu la mère de tous les enfants dans notre quartier. Ma mère était quelqu'un de très douce, mais ça, quand elle en avait le temps. Je me rappelle m'être assis à tes côtés, te tenant la main, le coeur battant déjà la chamade pour toi mon amour. C'est alors, enroulant son écharpe rouge, épaisse, lui tenant chaud pendant ces nuits étoilés sur le balcon qu'elle passait à discuter avec nous, qu'elle attrapa un énorme livre avec une reliure en or. On avait l'impression de regarder une brique en or si épaisse, mais au final, on n'avait que là, des pages si fines et si pures. Elle raclait toujours sa gorge, donnant à sa voix de fée, une touche encore plus lisse à celle-ci. Deux ou trois enfants étaient assit avec nous, certains déjà endormis, mais essayant de lutter contre ce sommeil que nous imposait Golwhac. Tout ceci fait, elle commençait alors à nous raconter ce court récit, du Roi Théo, ce valeureux guerrier qui avait sauvé notre monde autrefois des forces du mal...


"Il était une fois, un petit garçon dont les cheveux égalaient l'éclat du blé, dont les traits du visage étaient aussi fin que du sable et dont les yeux étaient aussi bleus que le ciel. On voyait en lui, tous un avenir brillant, aussi brillant que la pierre de Pandore. La pierre de Pandore, était la pierre de toute vie dans le monde de Pandorica, il paraissait même, que cette pierre pouvait redonner la vie à un corps inerte et donnait même la possibilité de retrouver l'âme à ce corps inerte, lui redonnant un esprit, l'art de réfléchir jusqu'à en philosopher. Justement, ce petit garçon appelé Théo était voué à vivre une grande aventure ! Devenant de plus en plus grand, le petit Théo devenait peu à peu un jeune homme. Avide de connaissance, il ne s'intéressait que peu aux autres petits garçons de son âge. Favorisant les contes et les légendes d'un monde appelé "Terre" qui n'était que fictif à ses amis qui jouaient a être le plus fort dans divers domaines, lui Théo était un grand lecteur. Son père, le Roi Léodric n'était pas de cet avis. Un jour... Il le força a combattre à l'épée contre lui ! Le jeune Théo en est arrivé a devenir un commandant des armées de son père. Il devenait alors un conquérant, devenant Théo le Conquérant.


Il devint lui-même Roi de pleins de pays, de région, contrôlant tout ce qui pouvait, les pauvres, les jeunes, les femmes... Devenant impitoyable avec tout le monde, tout ce qui pouvait lui passer sous la main devenant alors son esclave ! Après la mort de son père, Théo accueillait en lui, le plus grand pouvoir de toute la planète. De tout Pandorica, contrôlant les océans vastes, les montagnes de neige, les clairières mystérieuses et les déserts de nos régions. Alors qu'il devenait de plus en plus vieux, limitant nettement la population avec des massacres, des abus de pouvoir, des guerres... Il devenait seul, sans amis, sans rien... Avec beaucoup trop d'argent pour lui seul. C'est alors, qu'il s'est rappelé d'une chose même en étant si vieux, il se rappelait du discours de sa maman décédée quelques temps avant. Elle lui racontait tous les soirs, l'histoire de cette pierre. La Pierre de Pandore. Il se rappelait alors du conte que lui lisait sa mère, la Reine Glav. Cette Pierre avait le pouvoir de redonner la vie aux gens... Embêté de s'en rappeler, il marcha alors dans son royaume aussi vieux qu'il l'était, tenant ses deux mains dans le bas de son dos, le corps penché, les cheveux grisés, les yeux... fatigués. Il soupira et alors un groupe de personnes a côté trembla. Il n'avait plus rien.Il n'avait plus que son pouvoir à lui seul. Le soir même, dans son lit avec sa femme et ses maîtresses, il les repoussa, laissant alors un air de dégoût à ces femmes, partant à l'aventure avec quelques gardes du royaume, confiant alors le flambeau à son très jeune fils, Tirus. Il lui fit promettre de devenir un roi exemplaire quand sa mère partirait pour les cieux. Laissant alors les choses ainsi, il parti à la recherche de cette pierre pendant des années et des années, traversant les montagnes de Neige de Gimli, traversant les Régions lui appartenant, traversant les Océans de Baki...! Bref... En se tuant à la tâche pourquoi faire ? Retrouver cette pierre. Cette Pierre de Pandore, fille de Golwhac, hérité à la naissance des Hommes.


Au bout de quinze ans de recherche, le vieil homme retrouva la pierre dans un tombeau très ancien dont le nom ne figurait pas. Il regardait alors cette pierre ressemblant à un Topaze dans ses vieilles mains, demandant à la garde de s'en aller. Qu'il était temps pour lui de dire au revoir à tout le monde ici bas. Les gardes partirent, laissant alors leur roi faire la promesse de trop. Le Roi Théo invoqua grâce à la pierre Balin. Dans un nuage sombre, le dieu descendit de son royaume, prônant une épée gigantesque avec une oeil à la garde encore vivant. D'après les gardes, le roi supplia à genoux, à gorge déployée de rendre la vie aux Hommes qui avaient succombé dans tout le royaume, rendant ainsi la vie à Pandorica dans l'agonie dans laquelle Théo l'avait mise. Aussitôt dit, aussitôt fait. Les gens se relevaient alors des tombeaux, des cryptes. Certains cendre, redevenant organique, certains squelettes redevenant humain. Sans âme, ils végétaient alors. Le Roi Théo, se sentant un peu perturbé par tout ça, se reposa contre le tombeau, regarda alors dedans, pensant apercevoir Pandore, mais non, il n'y avait rien, rien qu'un petit lit. Il s'installa alors dedans et sur un ton autoritaire, il ordonna de rendre l'âme à tous les Hommes du royaume. Balin lui expliqua que ce serait mettre son âme en danger pendant des siècles et des siècles, lui faisant subir des tortures pires que ce qu'on pouvait trouver sur terre. Théo, ne laissa qu'une seule larme de son œil encore valide et toujours aussi bleu en ordonnant une nouvelle fois à son dieu de rendre les âmes qu'il avait dérobé. Balin planta alors sauvagement son épée dans le Roi qui tomba alors dans un autre monde, se laissant se vider de son sang, sauvant ainsi tout le royaume rétablissant l'équilibre de la vie... Il avait prit, mais il avait redonné."


Je me rappelle alors avoir vu ma mère chérir cette écharpe rouge contre ses yeux, essuyant ses larmes, refermant fermement le livre pour nous regarder, nous expliquant que cette écharpe qu'elle portait ce jour-là était un signe de deuil envers le roi Théo qui avait fait preuve de justice ce jour-là et ça même envers lui-même. Je comprenais alors le terme de justice devait s'appliquer à mes ennemis, à mes amis, mais aussi à moi... Je te voyais petit à petit devenir rouge pour au final être émue par cette histoire. Mon amour... Ce jour-là je comprenais à quel point tout ceci était important pour toi, pour moi et pour tout le monde dans cette pièce. La justice était tout ce qui devait régner sur cette foutue terre, mon père devenant de plus en plus dangereux face à tous, je commençais a me demander si moi aussi j'allais devenir comme Théo, un tyran... Je baissais les yeux, l'air contrarié mais compréhensif. Aujourd'hui, quand je regarde dans l'académie, je vois que beaucoup de monde sont en fait des Théo. Beaucoup de pouvoir qui peuvent servir de raison pour déraper... Le pouvoir d'Ikarus Del Arek était déjà une malédiction en soit, mais je retrouvais ce soir-là, encore plus de tristesse qu'il y a quelque jour à mon dernier anniversaire... Je ne voulais pas être une arme tyrannique... Je voulais être un héro. J'espérais alors de tout mon cœur réussi a rester ce que je suis. Un apprenti-héro.
© Gasmask  
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un conte. - Dim 7 Sep 2014 - 14:00
Une histoire un peu tristounette quand même ! Mais bon, ça va je suis de bonne humeur donc je te note quand même.

Tenshi : 175 xps

Xps attribués : Yep
Un conte.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !
» Bienvenue à Amaury Conte!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Sur les toits-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page