Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent....

Invité
avatar
Invité
EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Dim 31 Aoû 2014 - 21:10
Quand les jumelles s'en mêlent....

"- 24h? Mais c'est carrément pas possible. C'est gigantesque les Terres inexplorées. Comment on va le trouver son Lac machin chose? Et puis, je veux bien que ce truc soit magique mais tu crois qu'on peut vraiment mettre une cascade dedans?"

Je me penche dans le drôle d'objet que la femme au cheveux rouges et à la sucette dans la bouche nous a donné. Et puis, c'est quoi cette mission. Normalement, si on est des déesses, c'est pour aider les gens et les protéger, nan? Pas pour s'occuper d'une plante. Ou d'un poisson. Enfin de ce truc bizarre entre les deux qui semble avoir souffert de la canicule alors qu'il a franchement pas fait beau ces derniers temps. Enfin, on a pas trop notre mot à dire alors du coup, on a plus qu'à obéir. Au moins, j'ai la chance d'être avec ma Tanya. Ça me fait drôlement plaisir, même pour notre première mission officielle sur Terre on va être ensemble, c'est super je trouve. A moins que ce soit parce que je suis tellement pas douée qu'ils préfèrent me mettre avec quelqu'un qui savent qui ne me tueras pas si je fais une bêtise. Parce que oui, j'ai beau être une déesse, on peut pas dire que je brille par ma virtuosité.

Enfin, déjà on a réussi la première étape. On est vivante, de l'autre côté du portail. mais maintenant, trouver le Lac, voilà qui promet d'être compliqué. Surtout qu'en fait, on a pas 24h pour chercher parce qu'il faut compter le temps du retour. Et ici, ça peut être plein de vilaines bestioles. Je reste collée à ma Tatoune tandis que l'on progresse aussi vite que possible. mais vers où, j'en sais rien. Et j'aime pas cet endroit. Ce truc coloré étrange par terre, on dirait des restes d'animal. Une patte, un bout d'os et ça... de l'intestin? Beurk! Je veux pas rester ici, j'ai peur. mais on peut pas rentrer sans l'eau pour le poisson plante sinon c'est lui qui va mourir.

"- Pourquoi il lui faut cette eau spéciale? De l'eau, c'est de l'eau après tout. Et puis, elle a même pas dit s'il te plait, la Directrice."

Oui, je parle pour ne rien dire. Parce que je ne me sens pas à l'aise à cause de ce silence. Je viens prendre la main de sœur tandis que j'essaie de me calmer. Tout va bien, on a rien croisé d'hostile. Et puis, c'est une mission facile. Il suffit de pas se perdre, pas se faire dévorer, ni attaquer, revenir avec un seau remplit d'une cascade sans en renverser. La routine quoi. En fait, j'ai un peu l'impression que sur ce coup-là, elle s'est un peu moquée de nous la dame aux cheveux rouges mais bon, elle doit savoir ce qu'elle fait, c'est la Directrice quand même. Soudain, je sursaute.

"- Ça... Ça a bougé... Juste là..."

Et je lâche un cri lorsqu'un drôle d'oiseau ressemblant à un perroquet décolle juste sous mes yeux, me frôlant au passage. Ouf, ce n'était que ça? Je me suis vraiment inquiétée pour rien. J'offre un sourire gêné à ma jumelle, les rouges rougie et la tête baissée, un peu honteuse quand même.

"- Désolée, je paniquerais plus pour rien, c'est promis."

Oui, il faut qu'on avance. Que j'arrête d'être un poids pour ma Tatoune. Je dois devenir forte et courageuse pour être capable de ne pas m'emporter aussi facilement. Allez, on souffle un grand coup et on y retourne.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Lun 15 Sep 2014 - 22:47
Quand les jumelles s'en mêlent...

Enveloppée dans ma cape de voyage, la même que celle que j'ai fait mettre à ma jumelle, je lui emboîte le pas tandis qu'elle revient sur ce que nous a dit la dame aux cheveux rouges. Pour une fois, je ne dis pas grand-chose. Je n'ai même pas relevé l'attitude particulièrement désagréable de celle qui nous a envoyées ici, sur les Terres inexplorées. Bah oui, tant qu'à faire la sale besogne de cette madame, autant lui faire comprendre ce qu'on pense non ? Mais je me suis tue. Parce que merde, c'est la première fois qu'on part en mission, qu'on s'intéresse à nous pour une tâche de ce genre, aussi saugrenue soit-elle, alors je vais pas me mettre à râler ! Déjà dans ma tête je me suis mise à réfléchir à toutes les précautions à prendre, les affaires à amener et tous les scénarii possibles et imaginables. Autant dire que ce n'est pas facile du tout, parce que ces fameuses Terres inexplorées, ben on n'y a jamais posé les pieds.

Maintenant nous y sommes, devant cette immensité couverte de dunes. Nan, ça va pas être le désert tout le long du voyage tout de même ? On a pensé à apporter de l'eau et de la nourriture évidemment, mais on va avoir du mal à tenir si on se perd... Non, on n'a pas intérêt à se perdre, on n'a que 24h ! Ah oui, 24h... ça va être une chouette course contre la montre tiens. Et je me rends compte que niveau bagage voyage j'ai encore plein de choses à revoir. Oui parce que les vivres, c'est essentiel, on est d'accord. Par contre, je ne sais pas ce qui m'est passée par la tête quand j'ai apporté mon sac rempli de bouquins. Pour au cas où on s'ennuie, m'étais-je dit. Tu parles, ça va vite peser sur ma frêle épaule. Enfin, au moins je n'ai pas laissé le choix des livres au hasard. J'ai pris un peu de tout ce qui parle de ces Terres inconnues. Ça devrait nous instruire un minimum, même si en situation réelle, c'est sûr qu'on n'aura pas le temps de bouquiner.

— Y a plutôt intérêt que son truc fonctionne ouais, j'fais pas l'chemin pour rien moi !

Je sors de mon sac une bombe de peinture. J'ai découvert ce truc récemment et à part son odeur qui picote le nez, c'est impeccable pour peindre rapidement une grande surface. Je m'en sers cette fois pour tracer une grande croix bleu cobalt sur le sol poussiéreux. J'essaie de mémoriser la vision de la croix dans ma tête et je rejoins Soniya. Oui, j'utilise la même technique que quand j'ai dû affronter le labyrinthe du professeur Kayllan. Je place mes repères pour pouvoir mieux utiliser mon domaine divin, j'ai comme l'impression qu'il nous sera un minimum utile au milieu de cet endroit où il n'y a pas âme qui vive.

Un sursaut. Je sens ma soeur se rapprocher instinctivement de moi alors que je commence à paniquer moi aussi, cherchant des yeux la moindre présence hostile. Quoi ? Quoi ? Qu'est-ce qui a bougé ? HIIIIIIII. Cri magnifique qu'on pousse en chœur alors qu'on bondit en arrière. Tapette un jour, tapette toujours.

Voyant qu'il ne s'agit que d'un oiseau, je lâche un énorme soupir, les fesses et les mains posées sur cette terre ocre.

— Aaaaaaaah bordel tu m'as fait peur !

Je passe une main sur mon front et regarde un moment l'horizon. Y en a du chemin à faire... mais atteindrons-nous seulement notre objectif sans succomber à une crise cardiaque avant ? Suspens suspens.

— En fait, on va nous retrouver mortes de peur, paumées dans un désert... Pauvre poisson-plante. Sa vie aura été fort passionnante.

Tu parles, rester un pot toute la journée... Enfin ça ressemble à quoi d'abord ? On n'a pas eu le temps de l'apercevoir quand on était dans le bureau de la dirlo. Parce que moi quand elle m'a parlée de ça, j'ai juste pensé à un poisson planté dans un pot de fleurs. Oui, ça doit être un truc du style. Animal ? Plante ? Chieur.

Puis me relevant je me pose une question simple en cherchant des yeux la créature qui vient de nous surprendre, en vain : Que fait un oiseau dans un endroit désert ? Bon, on n'est pas super loin de l'académie, ça peut se comprendre qu'il se soit paumé, mais tout de même. Nous continuons à marcher sur une bonne centaine de mètres, main dans la main. Plus on avance et plus je me dis que j'ai bien fait de marquer le sol parce que tout se ressemble ici, j'aurais jamais su me repérer.

C'est au moment où je me demande si je vais mourir d'ennui avant d'atteindre l'objectif que quelque chose se dessine à l'horizon. A première vue, on dirait des morceaux de pierre dressés. Des bâtiments. J'avais lu ça dans un des livres ; on peut trouver des vestiges de civilisation passée dans le désert, et parfois c'est tellement surprenant que ceux qui les découvrent en deviennent fous et ne reviennent jamais. D'un coup je me sens parcourir d'un frisson. Je déglutis mal et serre plus fort la main de Sonou dans la mienne. Allez, courage. Au pire, on retourne au point de départ et on recommence...



◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Mer 17 Sep 2014 - 20:45
Quand les jumelles s'en mêlent....

— Aaaaaaaah bordel tu m'as fait peur !

Je baisse la tête alors que je m'excuse. Au moins, la cape de voyage me permet de me cacher un peu parce que oui, j'ai un peu honte de mon comportement. A quoi ça sert que je panique comme ça? Y a rien dans le désert et en plus, je fais peur à ma Tanya. Allez, ça suffit. On se reprend Sonou. Le poisson-plante il compte sur toi et pour une fois, essaye de te montrer assez forte pour ne pas être un boulet. Montre à Tatoune que tu t'es améliorée. Oui, c'est ça. On se motive et on y va.

— En fait, on va nous retrouver mortes de peur, paumées dans un désert... Pauvre poisson-plante. Sa vie aura été fort passionnante.

Finalement, la notre n'aura pas valu beaucoup plus. Mais je garde ma réflexion pour moi. Ce n'est pas le moment de faire dans le pessimisme. On est déjà assez mal barrée au final parce trouvé un lac au milieu du Désert, c'est sur qu'il y a pas plus simple. Mais bon, on a pas le choix. Alors on avance, main dans la main. Ensemble. Ça, au moins, on sait le faire. Et puis, ça me rassure de savoir ma jumelle près de moi. même perdue en plein cœur des Terres inexplorées, si ma Tanya est là, je sais qu'on ne craint rien.

Le paysage est le même depuis un moment, à croire qu'il est bloqué en arrêt sur image. Mais soudain, au loin, des formes se dessinent et Tanya s'arrête un instant. Je l'imite et observe moi aussi ce détail nouveau. Des pierres. Oui c'est ça, on dirait des vestiges. Ça alors. Si ça se trouve, on va peut-être découvrir une civilisation enfouie et perdue depuis une éternité? Dommage qu'on ne puisse pas s'arrêter trop longtemps. La pression sur ma main se resserre et je fais de même avant de nous remettre en route. Allez, on a une fontaine à ramener. Dis comme ça, ça fait encore plus bizarre en fait.

Les vestiges ont pas l'air si vieux que ça mais par contre, c'est franchement dégoûtant cet endroit. On dirait une sorte de poubelle mais sans odeur. Il y a des déchets partout et le sol est gluant, collant. Ça fait un bruit de succion chaque fois que l'on fait un pas, c'est répugnant. je ne sais pas qui pouvait vivre là mais il devait se soucier très souvent de leur environnement parce que là, niveau hygiène, je leur met un zéro pointé.

"- Beurk, c'est vraiment affreux ici. Et visiblement, il y a aucun lac à l'horizon. Je propose qu'on traine pas par ici. J'aime pas cet endroit...."

Oui, tout me fait peur, ça va, on est au courant, merci. Mais là, c'est différent. Les monticules de détritus sentent rien et je trouve pas ça normal. En plus, ça peut faire des cachettes. Non, je suis pas parano mais je ne me sens pas à l'aise. j'ai l'impression d'être observée depuis qu'on est entrée ici alors plus vite on aura quitté les lieux, mieux ce sera. Parce que maintenant, ma semelle fait des bruits bizarres. J'ai peur qu'elle reste bloqué dans une des flaques collantes.

"- Dis, tu as vu ça? On dirait... de la lumière. "

Ah ben tiens, je ne le vois plus. J'aurais rêvée? Pourtant, je suis certaine d'avoir vu quelque chose. Alors, je m'approche et finalement, je repère ma source de lumière. c'est un petit lézard bleu, qui est tellement surpris de me voir qu'il me fixe avec de grands yeux ébahis.

"- Oh regarde comme il est mignon. C'est lui qui brille. Coucou toi. Tu es tout seul? T'as perdu ta famille? Si tu veux, tu peux venir avec nous. Comme ça, on sera seuls ensemble. "

Bah quoi, rester tout seul ici, c'est vraiment la dernière chose que je souhaite à ce pauvre lézard. Je ne crois pas qu'il me comprenne pour autant mais il est curieux. Alors, je laisse ma main devant lui tandis qu'il s'approche pour la sentir. Mais alors qu'il m'effleure le doigt, je sens une décharge me parcourir la main, me faisant vivement reculer le bras et m'arrachant un léger cri, autant de de surprise que de douleur.

Et tandis que je reste figée sur place, remuant ma main légèrement ankylosée par le choc électrique, le lézard disparait avec un cri étrange derrière un des multiples tas de déchets présents.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Jeu 9 Oct 2014 - 1:06
Quand les jumelles s'en mêlent...

Main dans la main, nous progressons vers ces vestiges dressés au loin. De là où nous nous tenons, ils ont une certaine allure et dégagent une classe certaine. Ça me fait penser aux photos des ruines de Pompeï que j'ai pu voir dans mes livres d'Histoire. Pourtant, au fur et à mesure que nous atteignons le site, nous constatons que le sol est recouvert de formes indescriptibles, on aurait dit des monceaux de détritus. Chacun de nos pas semble nous enfoncer dans cette terre molle et pourtant sans odeur. J'entends ma soeurette commenter l'hygiène des lieux à côté de moi, et je ne peux qu'approuver : on ne trouvera pas de lac par ici. Maintenant que j'y pense, j'aurais dû penser à marquer le sol avec ma bombe de peinture avant d'entrer ici, parce que du coup, on va devoir refaire tout le chemin au retour... urk.

Alors que je m'apprête à faire demi-tour, Soniya m'arrête net en me faisant remarquer la présence d'une lumière. Lumière que je ne vois pas. Ma moitié semble elle aussi douter pendant un moment, mais elle finit par prendre la direction d'un grand monticule de pierres, attirée par une chose qui m'échappe. Ma semelle manque de rester collée dans la terre, je lâche un juron ainsi que la main de ma sœur, puis me dépêche de lui emboîter le pas, aussi vite que je peux.

— Attends-moi Sonou !

Je m'essouffle, tandis que ma jumelle s'est accroupie déjà, devant une bestiole que je ne vois pas. Elle lui parle doucement, comme elle le fait avec tous les animaux mignons qu'elle peut croiser. Et moi je m'efforce d'arriver à sa hauteur, curieuse de faire connaissance avec sa trouvaille, mais surtout méfiante. Après tout, on est en pleine terres inexplorées, il ne faut pas s'attendre à ce que toutes les rencontres soient sans danger… Un cri de la part de ma sœur me fait manquer un battement de cœur. Je me précipite en hurlant son prénom, je la prends dans mes bras tandis que l'espèce de lézard bleu disparait derrière un tas de détritus.

— Merde, c'est quoi ça encore...

Je me rappelle avoir vaguement vu la bestiole dans un livre de monstres. Un lézard violet, ou quelque chose dans le genre. Pourquoi violet ? Il est bleu pourtant. J'ai la mémoire qui flanche je crois. Mais je me souviens que cette créature est capable de lancer des petits éclairs et d'électrocuter ce qu'elle touche… Je prends Soniya dans mes bras sans me demander si je vais prendre le courant dans la tronche aussi, ce n'est pas comme si on a été doué en physique un jour. Là, des bourdonnements me parviennent, je lève les yeux et je vois... le même lézard bleu mais multiplié par cinq !

Poussant un juron, je me mets à tirer ma jumelle de toutes mes forces. Si ces choses volantes veulent leur revanche, je préfère ne pas leur donner ce plaisir. Je ne sais pas si elles sont mortelles, mais je n'ai pas envie de tester. Après quelques pas, je me résigne à soulever Sonou dans mes bras. Sauf que j'ai oublié un petit détail, le sol s'enfonce sous nos pieds… alors avec le poids doublé, je mets deux fois plus de temps à faire un pas. Bien vite les créatures nous encerclent. Non, la position fœtale ne risque pas de nous aider…

— Arrêtez !

Je glisse un ordre à l'oreille de ma Sonou, je lui murmure de courir. Ensuite je fais apparaître une épée d'Arcanes, mais je ne m'en sers que pour écarter l'ennemi, le mettre en garde.

— Soniya voulait juste vous aider, et c'est comme ça que vous la remerciez ? Vous devrez avoir honte ! Ouais, j'ai honte pour vous ! Alors maintenant, laissez-nous tranquille, ou je serai obligée de vous faire du mal !

C'est beau d'essayer de dialoguer avec des lézards volants quand-même. Mais bon, puisqu'ils savent voler, peut-être qu'ils savent parler aussi.




◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Lun 13 Oct 2014 - 10:48
Quand les jumelles s'en mêlent....

— Attends-moi Sonou !

Je n'ai pas vraiment entendu Tanya m'appeler, j'étais trop concentrée sur ce point lumineux qui était soudainement apparu avant de s'évanouir. Et on peut trouver ça stupide mais l'idée de trouver une forme de vie ici m'intriguait énormément. Qui pourrait accepter de vivre ici? Enfin, je suis contente parce qu'au moins, j'ai eu la preuve que je n'avais pas rêvée. Il y avait bien eu une lumière et visiblement, c'était cette drôle de petite créature qui l'avait produite. Je le trouvais mignon pour ma part. Et puis, il avait pas l'air bien méchant. D'ailleurs, il est aussi curieux que moi, lui aussi s'approche doucement. Mais la décharge qui me traversa le bras, me fit lâcher un cri, le faisant fuir par la même occasion.

Déjà Tanya est à côté de moi, me tenant contre elle. J'ai le bras ankylosés mais bon, ce n'est pas si douloureux que ça. Par contre, ça secoue, j'ai du mal à bien me remettre les idées en place. En tout cas, j'ai du faire peur au petit lézard parce qu'il a disparu derrière les monceaux de saletés et je ne le vois plus du tout.Mais bon, pour le coup, commencer par faire le point. Je suis pas blessée, j'ai pas mal, juste le bras qui tressaute et qui est tout engourdi. J'ai connu pire.

— Merde, c'est quoi ça encore...

Je voudrais bien répondre mais je n'ai pas de réponses à donner à ma jumelle alors je me tais. Et puis, j'ai l'impression que ma tête aussi marche au ralenti. Je sens qu'elle me tire avec elle et je la suis, docilement. Nan, elle me porte en fait. mais pourquoi, je peux marcher. En tout cas, elle elle a du mal avec nos deux poids réunis. Et c'est là que je réalise que le bourdonnement dans mes oreilles n'est pas dû au choc électrique que je viens de recevoir mais 5 lézards similaires qui nous encerclent. Hein, quoi? Ils sont sortis d'où eux?

— Arrêtez !

J'allais dire la même chose mais Tanya a été plus vite que moi. En tout cas, maintenant, on se retrouve bloquée au milieu des drôles de reptiles lumineux et franchement, je n'aime pas ça. Oui, j'ai peur. Mais il y a ma jumelle alors je ne l'abandonnerais pas. Je sais qu'elle m'a dit de courir mais je ne veux pas la quitter. On est plus fortes ensemble même si je vaux pas grand chose. Surtout quand je vois cette épée d'arcane qui apparaît devant elle. Alors comme ça, elle a ce genre de pouvoirs? Je ne suis vraiment pas grand chose, même comparée à elle, mais je ne veux pas partir.

"- Nan, je reste. Je peux t'aider. Je resterais avec toi. Toujours."

Et puis, je m'étais promis de devenir plus forte, et de ne jamais abandonner alors je ne commencerais pas maintenant, pas devant ma jumelle. Elle m'est trop précieuse pour ça. Mon regard passe sur les différents lézards, tous une copie parfaite du précédent. Je me place dans le dos de ma jumelle, histoire de ne pas trop leur laisser l’avantage. Au moins, les cours m'auront appris ça.

— Soniya voulait juste vous aider, et c'est comme ça que vous la remerciez ? Vous devrez avoir honte ! Ouais, j'ai honte pour vous ! Alors maintenant, laissez-nous tranquille, ou je serai obligée de vous faire du mal !

Oui, Tanya est prête à se battre même si elle ne le veux pas alors je ferais pareil. Je prends une grande respiration tandis qu'une deuxième moi apparaît sur le monticule de déchets le plus proche. Mon avatar saisit la première chose qui pourra faire office d'arme, ici en l’occurrence il s'agit d'un flacon rempli d'un liquide bizarre. Argent Colloïdal il est marqué sur l'étiquette mais je ne m'en préoccupe plus car l'un des lézard cri à notre attention, menaçant. Avant de bondir sur nous.

"- Va t'en!!!"

Je n'ai pas réfléchi, c'est sorti tout seul et mon avatar a réagi en premier, envoyant le flacon qui atteint l'animal en se brisant, répandant le liquide contenu dedans et assommant celui qui était visé. Même mon avatar il est plus fort que moi, c'est dire. Enfin, du coup, deux autres lézards se retournent vers mon autre moi et lâchent leurs décharges, mécontents. Sauf que là, ils grillent sur place, avec leur copain d'à côté. Ah oui, le liquide ça conduit l’électricité et visiblement, ils sont pas immunisés. Ça en fait trois en moins en tout cas.

Sur le coup, je serais capable de sauter de joie devant cette petit victoire mais je réalise que d'autres lézards sont arrivés entre temps. Et pas contents du tout. Trois en moins mais 5 en plus. C'est du jeu si ils se multiplient comme ça. Moi qui me disait qu'on avait peut-être une chance, j'en doute sérieusement cette fois. Mon avatar ramasse un objet qui ressemble à une vieille raquette de tennis tandis que je reste dos à dos avec ma Tanya. On est mal partie.

"- Je te protégerais. Je te fais confiance."

Je sais que Tanya à les capacités pour les faire fuir. Elle est forte, déterminée et c'est elle la meilleure. Moi, je peux pas faire grand chose à part ne pas me mettre en danger et l'aider. Alors je le ferais de mon mieux.

"- On va y arriver, parce qu'on est toutes les deux."

Oui, je parle plus pour me rassurer qu'autre chose. Mais j'y crois à mes paroles et je veux que ma Tatoune y croit elle aussi. Deux lézards tournent autour de mon avatar et à nouveau, 5 autres nous tournent autour. Un instant, tout reste en suspens, tout le monde se regarde. Je tremble un peu mais j'ai sorti ma lyre de mon Coffre Dimensionnel. Mes doigts n'attendent plus qu'un signal, n'importe lequel, pour venir en gratter les cordes.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Mar 21 Oct 2014 - 20:27
Quand les jumelles s'en mêlent...

Je ne sais pas ce que j'ai espéré en demandant à ma sœur de s'échapper sans moi. On n'est peut-être pas complètement pareille mais on reste jumelle toutes les deux, alors on restera ensemble quoi qu'il arrive. À sa place, j'aurais réagi de la même manière. Oui, on a commencé ce voyage à deux, on va affronter tous les obstacles, à deux. Dos à dos, nous jaugeons nos adversaires alors que nous nous trouvons au milieu d'un décor antique, style forum romain. La tension est à son comble et il ne manque plus que la musique héroïque en fond pour l'ambiance. Même si franchement, ça serait plus crédible si on a plus terrible que cinq lézards volants à peine plus petits qu'un chihuahua devant nous.

Une silhouette se dresse plus loin, derrière les bestioles qui nous entourent. Une copie parfaite de ma sœurette, et donc de moi-même. C'est bizarre d'être trois à avoir la même tête quand-même. Enfin, si ça peut nous aider à nous en sortir… l'Avatar lance un flacon en direction des bestioles volantes et faucha l'une d'entre elles. Le récipient de verre se brise par la même occasion et répand le liquide qu'il contient sur deux lézards qui ont eu le malheur de se trouver tout près de la victime. Et hop ! Trois d'un coup !

— Bien joué ! me suis-je écriée.

Malheureusement, je n'ai pas pu me réjouir longtemps, cinq autres lézards volants se sont ramenés entretemps. Mais ils apparaissent d'où ceux-là ? Je commence à paniquer, il n'y en a eu qu'un à la base, puis ils sont venus à cinq et les voilà qui sont sept ? C'est quoi ce délire ? Il n'y a jamais de fin ou quoi ?

— On va se diriger vers la sortie… glisse-je alors à l'oreille de ma sœur, doucement, tout doucement… et quand je te dis de courir, tu cours. Je te suivrai.

Tu parles d'une stratégie. Mais je ne trouve rien de mieux sur le moment. Je ne suis pas une guerrière moi. Je ne suis même pas sûre de pouvoir les terrasser avec mon pouvoir d'Arcanes. Même, je dirai que je n'ai aucune chance si je fonce dans le tas. Ils sont trop nombreux et si je m'écarte de Sonou, ils vont s'en prendre à elle ! Alors nous reculons vers la sortie. Soniya avance tout en dégainant sa lyre, tandis que moi, je garde mon dos collé à elle et je recule, le regard fixé sur les bestioles, écoutant ses encouragements, rassemblant mes forces.

Et soudain, les lézards cessent de nous tourner autour et foncent vers nous. À cet instant précis, je lève les bras bien haut avec un « ARRIÈRE ! » que j'espère le plus menaçant possible. Dans le même temps, j'étends au maximum les capacités de mon pouvoir commun. Des runes blanches se dessinent en éventail dans le vide, autour de mes mains, formant une jolie tapisserie d'Arcanes. Imposante, impressionnante, douloureuse si on fonce dedans mais sans aucun danger réel si on l'évite.

Ouais, c'était du pur bluff. Et une mini diversion le temps qu'on lève les voiles, car sans plus tarder, je me tourne vers ma sœur, la saisis par le bras et me mets à courir vers la sortie.

— Le bouclier, Sonou ! On s'arrache, vite !

Avec un peu de chance, ça nous permettra d'avoir encore plus d'avance. Le mal qu'on se donne pour échapper à quelques lézards quand-même… Enfin il faut bien commencer quelque part. Puis merde, ils font mal ces bestioles mine de rien.




◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Mar 4 Nov 2014 - 9:59
Quand les jumelles s'en mêlent....

— Bien joué !

Là, pour le coup, j'avoue que je suis plutôt fière de moi. J'ai réussi à en mettre 3 hors service. Bon, je ne peux pas dire que c'est vraiment moi et en plus, c'était une sorte d'accident mais bon, au moins, c'est toujours 3 en moins. Ou pas. Parce que maintenant, en tout, on en a à présent 7 en face de nous. C'est pas possible, c'est un vrai cauchemar. Je me colle davantage à ma Tanya, pour chercher un brin d'assurance en plus.

— On va se diriger vers la sortie… glisse-je alors à l'oreille de ma sœur, doucement, tout doucement… et quand je te dis de courir, tu cours. Je te suivrai.

D'accord. Ça, ça va. C'est pas trop difficile à faire, je devrais y arriver. Alors on garde les lézards à l'oeil tandis qu'on recule, tout doucement, sans mouvements brusques. Oui, on va y arriver, ça à l'air de marcher. Ils tournent autour de nous, curieux et pas très avenants mais pour le moment, tout se passe bien. Jusqu'à ce que l'une des créatures se mettent à crier bizarrement et là, ça fait comme un signal. Tous, ils font pareils et se préparent à attaquer.

Tanya à déjà réagit et si on était pas en danger, je serais restée là, à regarder ses doigts dessinés des arcanes blanches dans le ciel. C'est joli. Mais je sens la poigne de ma jumelle me saisir le bras et me tirer avec elle, me tirant de ma contemplation du moment. Hein, quoi?

— Le bouclier, Sonou ! On s'arrache, vite !

Oui, les lézards hésitent un instant alors il faut en profiter de notre côté. Certains commencent à se jeter sur les runes et couinent mais visiblement, ils meurent pas et les autres sont pas contents. Ils vont essayer de nous rattraper. Non, je peux encore faire quelque chose. Du coup, j'ordonne à mon Avatar Divin de les attirer. Et l'autre moi commence à courir vers les créatures, en criant, attirant toute leur attention et nous permettant de finir de sortir de cet endroit.

Mais pour le coup, on a continué à courir un bon moment. La direction, on l'a pas retenu. Du moins pas moi. Juste le plus loin possible des machin électriques. J'ai eu le temps de renvoyer mon Avatar comme ça je pourrais le rappeler si besoin mais là, j'en peux plus, j'ai besoin de reprendre mon souffle. Je tombe à genou, le souffle tellement ténu qu'il siffle méchamment.

"- Je déteste... Cet endroit..."

Oui, c'est idiot et ça ne fera rien avancer mais au moins, c'est dit. Maintenant, il nous faut toujours trouver ce fichu lac perdu au milieu du désert des Terres inexplorées. Ça me ferait bien plaisir d'ailleurs de la trouver, j'ai soif moi après toute cette course. Enfin, j'ai toujours la saqueau, on est entière et on à encore du temps devant nous. Mais ça va passer vite. Pff, je sens que cette histoire ne va pas être aussi simple que je le croyais. Je me relève, le souffle plus calme et moins saccadé et mon regard capte comme un reflet bizarre un peu plus loin.

"- Tanya, tu vois ça? On dirait... Ça fait comme un miroir... Tu crois que ça pourrait être... "

Le lac Nwyoka? Oui, j'espère bêtement que ce soit ça. Après tout, on est dans un monde magique. Et si pour une fois, on avait le droit à un peu de chance, ce serait chouette je trouve. En tout cas, je me sens regonflée à bloc. Parce que plus j'avance en direction de cette drôle de marque, plus elle devient grande. Et plus elle est réelle. Ce n'est pas un simple mirage, il y a bien de l'eau. Et pas une petite mare. Comme si d'un seul coup, un morceau d'océan avait élu domicile au milieu d'un terrible désert. Enfin, je ne cherche pas à comprendre et je cours jusqu'à venir admirer mon reflet sur le bord de la surface aqueuse.

"- On l'a trouvé!!! C'est le Lac! On a plus qu'à remplir le saqueau et à rentrer. Et en plus, on est dans les temps. Youpi, on est trop fortes."

Je sautille partout, venant serrer ma sœur dans mes bras avant de m'agenouiller. Je trempe les doigts dans l'eau cristalline qui est d'une fraîcheur surprenante en plein désert. J'en profite pour me désaltérer un peu et invite ma jumelle à faire pareil avant de l'arroser un peu en rigolant. Ça détend après l'épisode des lézards électriques. Mais alors qu'on s'amusait bien, une ombre se dresse soudain derrière nous, retenant toute notre attention et me coupant court dans mes jeux et même dans mes paroles. Ça alors!

- Qui ose venir déranger le repos de la Reine Sirène du Lac Nwyoka?

Une sirène. Une vraie de vraie. Là, devant nous, qui nous toise avec l'air pas vraiment sympathique. Grande, belle, avec une voix superbe. Et une arme pas accueillante du tout dans la main sans oublier le regard menaçant. J'ai vraiment du mal à y croire.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Mar 20 Jan 2015 - 21:03
Quand les jumelles s'en mêlent...

Le sable défile sous nos pas à grande vitesse. L'horizon semble vaciller au rythme de notre fuite chaotique. Régulièrement, je jette un coup d’œil dans notre dos pour m'assurer que nous sommes définitivement débarrassées de nos poursuivants. Jusqu'à ce que les silhouettes de ces majestueuses ruines disparaissent de mon champ de vision. Quelques mètres plus loin, nos genoux décident alors de céder en même temps et on se retrouve toutes deux sur le sol. Je suis prise d'une quinte de toux, ne sachant pas si c'est dû au fait que j'ai trop forcé sur mes poumons ou à cause du nuage de poussières que nous avons soulevé en tombant. Les deux, peut-être.

En tout cas, contrairement à ma sœur, je ne déteste pas cet endroit. Je le trouve fascinant à souhait, ne serait-ce que parce que chaque chose que l'on voit et vit sur les terres inexplorées est, à ce qu'il parait, inédit. C'est bien la raison pour laquelle personne ne sait précisément à quoi ressemblent les terres inexplorées, parce qu'elles sont aléatoires. Mais le sont-elles réellement ? Tant de mystères, c'est fascinant. Peu accueillant certes, voire même carrément hostile, mais fascinant quand-même. Un jour j'y reviendrai, mais avec un peu plus de temps pour bien explorer le tout et essayer d'en saisir la logique. Mais aujourd'hui, ce n'est pas possible. Je n'ai que vingt-quatre heures devant moi et ce n'est pas pour faire du tourisme.

— Dis-toi qu'on aurait pu rencontrer pire...

Sur les Terres Inexplorées, carrément, oui. Mais je préfère ne pas penser à tout ce que j'ai pu lire à propos dans la bibliothèque. Parce que non, être diablement intéressée par ces lieux ne m'empêche pas de craindre les êtres qui les fréquentent. D'autant plus que tout comme l'étendu de cet endroit, leur nombre, leurs races et leurs modes de vie ne sont pas recensés dans leur totalité. Et rien que ce que j'ai pu lire suffit déjà à me faire avoir la chair de poule alors bon, imaginer ce que j'ignore... brrr.

Allez, j'essaie de ne pas y penser. Je me lève, extirpe ma bombe de peinture de mon sac et commence à marquer notre position d'un carré. Alors que je suis en train de mémoriser le dessin dans ma tête, la voix de Soniya s'élève à nouveau, m'invitant à la rejoindre à son poste d'observation. Je parviens à sa hauteur, ma bombe rangée dans le sac que je soulève sur une épaule, et regarde dans sa direction en me servant de ma main libre comme d'une visière. Il y a bel et bien quelque chose au loin. Peut-être un lac, peut-être le lac, et peut-être que c'est simplement un mirage. Il n'y a qu'une seule manière de le savoir : se rapprocher. Alors d'un hochement de tête commun, on entame la marche vers notre nouvelle découverte d'un pas revigoré.

Mais contrairement à ce à quoi on peut s'attendre, la forme scintillante ne s'éloigne pas. Cette fois, il semble que la chance nous ait souri. Ira-t-elle jusqu'à nous offrir, plus qu'un lac lambda, le Lac Nwyoka ? Le suspense est à son comble et pour pouvoir en être délivrées plus rapidement, nos pas se pressent alors. Une fois près du point d'eau, Soniya se met à crier sa joie. Je suis, pour ma part, beaucoup plus sceptique quant au fait que ce lac soit celui que l'on cherche. Malgré tout, je ne peux pas m'empêcher de ressentir une joie et un espoir si proche qu'il en est brûlant, les états d'âmes de ma sœur étant particulièrement communicatives. Un sourire niais s'affiche sur mes lèvres, sourire qui disparaît aussitôt quand je vois Sonou se pencher au-dessus de l'eau, prête à se désaltérer avec. Ma main se referme sur son épaule pour la stopper dans son geste.

— Attends, et si l'eau était empoisonnée ?

Moi ? Parano ? Mais pas du tout voyons. Bon, ok, disons qu'après nos mésaventures canines sur Terre, je le suis un peu devenue, c'est vrai. Mais mes craintes sont justifiées, non ? Sur les Terres Inexplorées, même ce qui n'est pas offensif au premier abord peut le devenir. Alors il vaut mieux rester prudente. « Rester prudente », c'est bien quelque chose qu'il ne faut jamais demander à Sonou, parce qu'elle ne le sera jamais assez. Après tout, comment exiger de la pureté, la méfiance ? Mon intervention est arrivée trop tard, au moment où je prononce ma phrase, ma jumelle vient de plonger sa main dans l'eau et bientôt celle-ci est projetée sur moi. C'est frais, rafraîchissant. C'est bien ça. La pureté. Je m'abandonne alors au jeu du jour et commence à répliquer aux assauts de Soniya. Alors qu'on est toutes les deux trempées, moi à genoux au bord du point d'eau, une voix résonne derrière nous.  

Notre invité surprise s'avère être une Reine Sirène, majestueusement belle. Elle nous toise de son regard rubis, et sa simple présence ici me fournit instantanément deux confirmations : premièrement, que l'on était bien au Lac Nwyotruc, et deuxièmement, que nous ne sommes jamais à l'abri sur les Terres Inexplorées. De ce que j'ai pu lire, la créature en face de nous n'est pas très commode, et il vaut mieux pour nous éviter de s'attarder si on ne veut pas finir au bout de son trident, au-dessus d'un barbecue.

— Euh... Salut.

Ce fut tout ce que je réussis à sortir sur le moment. Ma main se resserre sur le Saqueau que je plonge sans tarder dans l'eau du lac.

— On est juste venu vous emprunter un peu d'eau, fais-je en me relevant doucement, avant de bondir d'un seul coup en attrapant ma sœur par le bras, voilà, merci hein ! Bon, faut qu'on y aille, à plus !

La manche de Sonou dans une main, le Saqueau rempli dans l'autre et mon sac sur l'épaule, je détale dans la direction inverse. Quand je panique, je ne réfléchis pas beaucoup, alors autant agir, n'est-ce pas !



◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Ven 23 Jan 2015 - 19:17
Quand les jumelles s'en mêlent....

— Attends, et si l'eau était empoisonnée ?

Hein, quoi? Et pourquoi elle le serait? Elle est tellement belle, si claire, si fraîche, si agréable. Et puis, elle est trop bonne en plus. Bon d'accord, l'idée ne m'aurait jamais effleurée l'esprit si ma jumelle ne l'avait pas mentionné mais visiblement, il n'y a aucun risque donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. On a trouvé le lac magique. On a plus qu'à remplir le saqueau et le ramener à la Directrice Siria avant que les 24h ne se soient complètement écoulées et toute cette histoire sera enfin terminée. Elle est pas belle, la vie?

Et c'est encore mieux quand on en profite à deux. Ça y est, ma Tatoune est venue me rejoindre et la bataille d'eau commence. On rigole, on s'amuse, on se trempe de la tête aux pieds mais bon, dans un désert, c'est pas vraiment un souci. Je crois qu'on en aurait tout oublié, même notre mission et surtout le lieu ou on se trouvait si soudain une ombre imposante n'était venue nous surplomber, assombrissant par le même temps le ciel sans le moindre nuage et notre joie retrouvée. Bouche bée, j'observe cette étrange apparition, partagée entre surprise, peur et émerveillement.

La voix de la sirène m'hypnotise complètement. Elle est si pure, si claire, si... Parfaite. Je sais que dans les contes et les légendes elles sont redoutées pour leur chant capable de noyer les marins mais jamais je n'avais entendu son plus complet. Rien à enlever, ni à rajouter. Mon oreille musicale reste bloquée sur cette voix surgie du fond du lac et sans doute d'un autre temps. Si je dis qu'elle est bicentenaire, je dois être loin du compte. Mais elle reste si belle, comme une fleur qui s'ouvre. je suis complètement subjuguée depuis que je l'ai entendue, même son arme et son air mauvais ne m’inquiètent plus, c'est pour dire.  

— Euh... Salut.
On est juste venu vous emprunter un peu d'eau. Voilà, merci hein ! Bon, faut qu'on y aille, à plus !


Eh, mais attends! Je veux l'entendre encore. Pourtant, la présence de ma Tanya à mes côtés, son angoisse perceptible et son attitude protectrice à mon égard finissent de me ramener sur Terre. Derrière nous, la Sirène se met à crier. Un bruit tellement strident, si horriblement puissant qu'il manque de me faire tomber à genou. La douleur me vrille les tympans, j'ai l'impression que ma tête explose littéralement. Et là, ma seule idée, est de sortir ma lyre. Et d'en jouer. Je sais que le bouclier ne nous protégera pas du bruit mais musique couvrira ce son atroce et cela nous soulagera le temps de nous éloigner assez.

Je ne crois pas que nous ayons couru très longtemps pourtant, on en a parcouru de la distance lorsque nous nous sommes arrêtée, à bout de souffle. Je me plie en deux, main sur les genoux, pour respirer au mieux. Je suis déjà sèche et j'ai même super chaud. Pfff, j'aime vraiment pas le désert. Enfin, je parviens à reprendre une respiration normale lorsque j'aperçois une silhouette qui se déplace vers nous, en nous faisant clairement de grands signes de la main. Hein, c'est quoi cette histoire. Et c'est qui lui d'abord? Un garçon que je ne connais pas finit par arriver à notre hauteur. Il nous observe un instant avant de sourire et... de se saisir du saqueau!

"- Eh, t'as pas le droit, il est à nous. Rends-le moi!"

Mais déjà, il se met à courir de nouveau. Ah non, je refuse. J'ai pas fini finir grillée par des lézards en colère, traversée les Terres Inexplorées en toute hâte, manquée de perdre définitivement l'ouïe pour qu'il vienne maintenant nous prendre le but même de notre mission. Je ne sais si on peut dire que j'ai vu rouge mais sans réfléchir, je me suis jetée à sa poursuite. Adrénaline ou quoi, je suis arrivée à sa hauteur et j'ai fait apparaître mon avatar divin. Surpris, il a eu une hésitation et j'en ai profité pour lui prendre le saqueau tandis que mon autre moi se ruait sur lui, commençant à battre avec. Moi, j'ai aussitôt monopolisée mon attention pour ouvrir mon Coffre Dimensionnel et à peine ouvert, j'y ai fourré le saqueau.

"- C'est bon, je l'ai mis à l'abr..."

Et paf, cette fois, c'est moi qui mord la poussière. Mon avatar à visiblement pas tenu. Je crois que j'ai surestimé mon pouvoir. A moins qu'il soit pas régénéré depuis la rencontre des reptiles électriques. Enfin, le résultat est là. Je suis à moitié étouffée par le sable soulevée par ma chute tandis qu'il me secoue comme un prunier. Il est vert de rage et hurle à pleins poumons. A croire qu'ils se sont passés le mot pour me casser les oreilles.

"- Le saqueau, Donne-le moi. Toute de suite! T'as compris?"

Oui, j'ai compris. Enfin je crois. mais là, j'ai le mal de mer en étant en plein désert. J'ai la nausée tellement il me balance dans tous les sens et j'ai l'impression que ma tête va se décoller du reste de mon corps. Faites quelque chose, quelqu'un. Achevez-moi au pire mais faites cessez ce calvaire. Pitié.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Dim 1 Fév 2015 - 19:58
Quand les jumelles s'en mêlent...

Le hurlement de la Reine Sirène a eu un effet similaire à l'une de ces gifles monumentales que je me prenais à l'orphelinat, quand j'avais l'audace de répliquer une fois de trop face à la directrice. La douleur perçante dans les oreilles, douleur qui vient répercuter sur le cerveau, cerveau qui nous fait voir tout blanc… et qui fait bouger le sol sous nos pas. Je chancèle, je trébuche, je manque de faire tomber le Saqueau… je nous traîne de toutes mes forces, Sonou et moi, loin de cette créature. Au final, j'aurais fui avant qu'une réelle menace pèse sur nous. Peut-être que c'était une gentille sirène, que son trident n'était là que pour chasser les poissons et se nourrir, mais je n'avais pas vraiment envie de tester, à vrai dire. Autant profiter que l'on soit à côté de notre objectif pour l'atteindre et foutre le camp, plutôt que de courir le risque d'avoir fait tout ça pour rien !

A bout de souffle, nous finissons par nous écrouler sur le sol asséché, soulevant ainsi un nuage de poussière couleur ocre. Je tousse à plusieurs reprises, et lève le regard vers l'horizon à la recherche des ruines de ce qui semblait être un forum. Quelque chose semble alors avoir bougé à l'extrémité de mon champ de vision. Le temps que je tourne les yeux vers la silhouette en question, elle s'est approchée et a arraché le Saqueau de mes mains. Sur le coup, j'ai tout simplement bugué. Déjà que je m'attendais pas à voir quelqu'un d'autres que nous dans ce trou paumé, mais alors un type qui viendrait vers nous juste pour nous chiper le Saqueau…

Soniya est partie à sa poursuite, et je lui ai emboîté le pas. La course poursuite n'a pas duré longtemps, bien rapidement le malappris est arrêté par l'Avatar Divin et le Saqueau récupéré. Malheureusement, ça n'a pas non plus, ça n'a pas duré. A peine a-t-elle réussi à cacher l'objet convoité dans son coffre dimensionnel que ma jumelle s'est vue plaquée au sol par l'inconnu. Il ne m'en faut pas plus pour réagir.

Avec un rugissement de rage, j'ai saisi l'agresseur au niveau des épaules et l'ai fait rouler sur le côté en le poussant avec mon genou et en y mettant tout mon poids. Je finis ainsi au sol avec lui, l'écrasant avec mon corps. Le poing de mon adversaire vient s'écraser contre l'arête de mon nez. L'adrénaline bat son plein, je réplique en parvenant à bloquer son bras avec mon coude après m'être pris deux coups supplémentaires au visage. Je plaque ma main sur son front pour maintenir sa tête au sol. Ses doigts s'agrippent à mes cheveux pour me tirer vers l'arrière, et j'en fais de même en m'accrochant aux siens. Je sens qu'il essaie de se dégager, alors je me penche le plus possible vers l'avant pour rendre sa tâche difficile. Mon autre main s'est serrée en un poing et vient bombarder les côtes du garçon. J'ai donné le maximum dans chacun de ces coups, je voulais lui faire mal, lui faire regretter d'avoir osé lever la main sur ma sœur.

Après cinq coups, mon poing entre brusquement en collision avec une matière beaucoup plus dure, si bien que je m'en écorche les phalanges. Avant que je n'aie pu terminer de me demander ce qui se passe, je me prends un énième coup au visage. Cette fois, j'ai eu l'impression de me prendre un coup de massue dans la tête. Un voile blanc s'est imposé devant mes yeux et j'ai roulé sur le sol sans résistance.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée ainsi allongée. Peut-être seulement quelques secondes, parce que quand j'ai à nouveau ouvert les yeux, le gaillard était toujours là, ma sœur aussi, et il la menaçait toujours. Je me redresse doucement sur mon coude, l'une de mes paupières vacillant sous le sang qui s'écoulait de mon arcade sourcilière fendue. Le goût métallique vient même jusqu'à squatter ma bouche. Mon nez doit être dans un sale état.

— Soniya… Soniya, casse-toi d'là vite fait.

Je ne sais pas à quelle distance elle se trouve de notre grand copain, mais je préfère toujours la savoir hors d'atteinte. J'aurais voulu qu'elle fuie avec le Saqueau pendant que je l'occupe... Dans ma main est apparue une épée courte constituée d'arcanes. Alors que le garçon se retournait, s'attendant à une attaque frontale, je me suis jetée sur le sol et lui ai planté la lame magique dans l'un de ses pieds. Il poussa un hurlement de douleur qui résonna longuement sur le plateau. Bien que possédant le don de la Résistance, il n'a activé que le palier un. Peut-être qu'il n'a pas accès aux autres ?

— Tu fais mal, Pinocchio. Dommage que le bois, ça s'coupe.

Si riposte il y a eu, je ne l'ai pas su. Sitôt cette phrase prononcée, mes genoux m'ont lâchée et je suis tombée sur le sol comme une merde. Tout était redevenu blanc, et je me suis retrouvée propulsée dans un monde à part, loin de la réalité.




◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Lun 2 Fév 2015 - 10:28
Quand les jumelles s'en mêlent....

Alors que j'étais secouée comme un prunier, je sens un coup venir frapper ma tempe et soudain, des étoiles virevoltent partout devant mon regard. Et puis, je tombe. Ça ne tangue plus. J'entends mais les chose me paraissent venir de loin. Si, c'est la voix de Tanya, elle se bat. Je dois réagir, me réveiller, émerger de cette étrange torpeur. j'ai mal au crâne, envie de vomir et mes yeux me font al lorsque que je les ouvre mais le spectacle qui s'offre à ma vue me pétrifie d'horreur. Le poing du garçon, vient de s'écraser avec violence et un craquement sinistre avant de la laisser tomber au sol, sans réaction. Non, ma Tanya, pas toi.

"- C'est le Saqueau que tu veux? C'est moi qui l'ai. Alors laisse-la!  "

"- File- le-moi bien gentiment alors et je la laisserais tranquille. "

"- Qu'est-ce qui me prouve que je peux te faire confiance?"

"- Rien, mais tu n'as pas le choix si tu veux la sauver."

Il rigole alors que moi, je recule. Il me suit, lentement. Comme ça, je l'éloigne un peu de ma jumelle. Je sais qu'il a raison et ça m'enrage, il en profite. Et je vais bien être obligée de finir par céder, je n'ai aucun moyen de le vaincre et je le sais parfaitement. Deus, ce n'est pas juste, je ne peux même pas protéger ma sœur. Une larme perle au coin de mes yeux, dont lui se délecte avant de tendre la main. Oui, j'ai compris. Pardon Tanya, ce sera ma faute. Encore une fois.

— Soniya… Soniya, casse-toi d'là vite fait.

"- Tanya, nan. Ne fais pas ça!"

Le garçon est surpris et son temps de réaction laisse juste le temps à ma jumelle de venir lui planter une épée magique dans le pied, le clouant au sol. Son cri de douleur retentit en échos lugubre dans le désert environnant tandis que je fixe la scène, incrédule et le cœur déchiré en voyant l'état de ma sœur. Même ainsi, elle continue de se battre. Encore et toujours. Pour moi.

— Tu fais mal, Pinocchio. Dommage que le bois, ça s'coupe.

"- Je vais te crever, espèce de salope!"

"- NON!!!"

Mon cri a jailli en même temps que l'arme dans sa main. Un pistolet. Je ne lui laisse même pas l'occasion de pouvoir le pointer en direction de ma sœur, je me suis jetée sur lui. Le déséquilibrant, j'entend le bruit de la chair qui se fend et le hurlement de douleur qu'il expulse lorsque son pied est libéré de force d sa prison d'arcane. Tu as mal, tu crois ça? Non, tu ne connais rien à la douleur la vraie. Je lui mors le poignet d toues mes forces, sentant ce gout ferrugineux inonder ma bouche tandis que ma main vient saisir l'arme qu'il a lâché. Elle est froide, son contact me brûlant presque suite au changement de température brutal.

Son genou rencontre mon ventre et me fait rouler au sol plus loin. Je me suis recroquevillée sur moi-même, l'arme toujours serrée contre moi. Il ne faut pas qu'il puisse l'utiliser. Pas contre ma Tanya. Pas encore. Je tente de me relever et de courir mais il me fauche les jambes et une fois au sol, me force à lui faire face, tentant par tous les moyens de m'arracher le pistolet. Je me débats, m’agrippant d toutes mes forces à la crosse, prenant appuis sur la gâchette pour gagner en prise par rapport à lui. Je vois le canon de l'arme osciller et, alors que ce dernier semble s'orienter vers ma jumelle au sol, je donne un ac-coup violent avec mon buste décalant la visée à la seconde ou le garçon presse la gâchette en forçant sur mes propres doigts.

La détonation. Le bruit sourd d'un corps qui s’effondre dans le sable. Mon visage et mes vêtements constellés de petites gouttes carmins venues dessinées l'histoire d'un vie à présent terminée. Je tremble de tous mes membres, mes yeux ébahis sont remplis de larmes qui ne coulent pas. Ma respiration est saccadée, violentes au bord de l'arrêt. Mes mains sont toujours agrippées à cet instrument de mort que je viens d'utiliser. Car cette fois, ce n'est pas moi qui gît au sol, une balle en pleine tête.

Je parviens à me redresser, à m'agenouiller. Je ne vois plus rien de ce qui m'entoure. Ni ma Tanya ni le cadavre juste sous mes yeux. Je ne vois que mes mains, couvertes de sang, de résidus de poudre et de morceau de cervelle. J'ai froid au milieu du désert. J'entends les rires de ces hommes, les aboiements des chiens lors de cette terrible nuit. Sauf que cette fois, je ne suis pas la victime. Je suis l'exécuteur, le bourreau. C'est moi qui lui ai ôté la vie. Et ce, même si je ne le désirais pas. J'ai protégée ma jumelle, mais à quel prix. Je suis devenue une meurtrière, un assassin.

J'ai mal aux côtes, là où j'ai été violemment maintenue au sol. Aux jambes, là où il m'a frappé. A la tête, là où son poing a rencontré ma temps avec violence. Mais j'ai encore plus mal au cœur. Ce gout de fer dans ma gout, cette odeur de mort qui flotte autour de moi, je ne la supporte pas. Je me replie sur moi-même, dans le vain espoir de pouvoir disparaître de ce monde. Je ne mérite pas de vivre. Je n'en ai plus le droit. Pas après avoir fait ce j'ai fait. Pas après avoir pris une vie. Je suis un monstre. Toute à ma douleur, je m'enferme en moi-même, plus que jamais jamais recroquevillée, ma main incapable pour autant de se desserrer son emprise de la crosse du pistolet. Cette arme représente mon crime, et malgré toute l'horreur qu'elle m'inspire, elle est à cet instant la seule chose qui me rattache encore à la réalité.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Lun 16 Fév 2015 - 17:47
Quand les jumelles s'en mêlent...

Un vent sinistre s'élève sur le plateau couleur ocre. Ma respiration, lourde et difficile, l'accompagne dans ce chant lugubre. Je traîne mon corps meurtri sur le sol. Ma tête semble peser des tonnes, j'ai l'impression qu'il a doublé de volume. Je n'arrive pas à ouvrir mon œil gauche, il reste prisonnier du sang séché sans que je n'ose le gratter, de peur de l'irriter. Les grains de sable s'incrustent vicieusement dans mes plaies et chaque mouvement m'arrache un grognement. Lorsque je parviens enfin au niveau de ma sœur, je réalise ce qui s'est passé à la vue du corps étalé à côté d'elle.

Ma main vient se poser sur la sienne, celle qui tenait encore cet instrument de la mort, et je la serre fort entre mes doigts écorchés. J'entreprends ensuite de lui ôter l'arme et de la laisser derrière nous, tout en me redressant pour pouvoir être à la hauteur de ma jumelle.

— Je suis là, Soniya. C'est terminé. On va pouvoir rentrer, lui ai-je murmuré alors que j'appose mon front contre le sien.

Mon nez me pique. Je sens des larmes me monter aux yeux sans que je ne comprenne pourquoi sur le moment. Et ça crée un putain de cercle vicieux : les gouttes salées titillent les plaies de mon visage, j'ai mal, du coup il y en a encore plus. Il n'y a qu'un seul moyen d'arrêter ça : endurer et attendre. Alors je serre les dents. Je prends Soniya dans mes bras et je la serre fort contre mon cœur. Mon cœur qui a du mal à se remettre de toutes ces émotions et qui martèle encore ma cage thoracique. Parce que je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à profiter du soulagement que je suis censée ressentir, je n'arrive pas à me sentir apaisée malgré le fait que le danger est désormais écarté... Je n'arrive pas à faire comme si tout allait bien. Pas cette fois.

Pourquoi ? Pourquoi elle ? Pourquoi Soniya ? Ma Soniya. Je ne veux pas. Pas elle.

Tout ça, c'est à cause de moi. Je n'ai pas été capable de me défendre, de nous défendre. Et elle a été contrainte de commettre l'irréparable. Elle qui n'a jamais fait de mal à personne.

C'est moi qui aurais dû être à sa place.

— Excuse-moi...

J'ai prononcé ces mots entre deux sanglots, tout en réalisant à quel point j'étais misérable. Incapable de guérir ce cœur si pur qui bat dans la poitrine de ma sœur. Incapable de laver ce sang sur ces mains si blanches... Incapable de réparer mes propres erreurs.

***

La fenêtre dimensionnelle créée par mes soins se referme doucement derrière nous, nous laissant ainsi face au portail de l'établissement académique un peu spécial dans lequel nous avons atterri il y a quelques mois. Au début, ça a été le plus beau cadeau qu'un être suprême pouvait faire à deux pauvres orphelines séparées par la mort. Mais aujourd'hui, face à cette imposante grille qui a dû accueillir bien des âmes errantes, je me remets à douter. Est-ce vraiment une bénédiction que l'on se soit retrouvé, Soniya et moi, dans cette école ? La mentalité des personnes n'a pas changé, le monde est toujours aussi hostile et nous, on est resté au rang de victimes. On y est resté jusqu'à se retrouver nous-mêmes couverts de sang qui ne nous appartient pas.

Est-ce vraiment la vie que nous souhaitions quand nous nous sommes échappées du camp ?

Est-ce qu'il existe seulement une autre alternative ?

Ou rêvons-nous simplement debout ?

— J'aurais préféré que vous nous demandiez de passer l'aspirateur dans votre bureau, ai-je déclaré, le regard sombre, tout en tendant le Saqueau à la commanditaire de notre mission casse-gueule.

Sans un mot de plus, j'ai tourné les talons en tenant ma sœur par l'épaule. Son « merci », elle peut se le garder. Je ne veux plus jamais avoir affaire avec cette femme.




◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Mer 18 Fév 2015 - 11:02
Quand les jumelles s'en mêlent....

— Je suis là, Soniya. C'est terminé. On va pouvoir rentrer

Je n'ai même pas réalisé que ma jumelle était là. C'est à peine si je sens sa présence. J'ai entendue sa voix mais elle m'est à la fois salutaire et terrifiante; non, je ne veux pas qu'elle voit ce que j'ai fait. je ne veux pas qu'elle sache à quel point je suis monstrueuse. Mais je ne veux pas qu'elle s'en aille non plus. Le pistolet à quitté ma main et sans lui, j'ai l'impression d'avoir perdu toute forme de repères. La chaleur de la main de ma Tanya sur la mienne est quasiment inexistante, comme si quelque chose s'était brisé. Une confiance que je ne pouvais plus lui demander. Tu devrais fuir, Tatoune. m'abandonner ici. Tu ne devrais pas pleurer pour moi, je ne le mérite plus. Pas après cet acte abject que je viens de commettre. Je n'arrive rien à articuler, à peine à respirer. Tout est si lourd soudain.

— Excuse-moi....

Son front contre le mien, ses bras qui m'enserrent malgré tout. Ses larmes qui coulent pour moi, pour nous. Je voudrais répondre, mais j'en suis incapable. Mes yeux se gorgent de perles d'eau salées mais elles ne parviennent même pas à couler. Mon seul geste consiste à serrer avec tout le manque de volonté et de forces qu'il me reste le bout de sa cape à portée de mes doigts. Je n'ai plus rien à quoi me raccrocher, plus qu'elle. Alors, si elle choisit de m'abandonner, je disparaitrais, pour de bon cette fois. Et étrangement, je n'ai même pas peur. J'ai seulement... Mal.

*****

— J'aurais préféré que vous nous demandiez de passer l'aspirateur dans votre bureau.

Nous sommes de retour à l'Académie. Grâce au pouvoir de ma sœur, je sais que nous avons réussi à revenir à temps. Il ne restait plus beaucoup de temps mais les 24h n'étaient pas écoulées pour autant. Je me contente de me laisser porter, suivant tel un zombie les pas de ma jumelle qui ne me lâche pas une seconde. Elle me demande, le Saqueau, je le lui donne. Elle me demanderais de me jeter par la fenêtre que je le ferais de la même façon. Elle remet le drôle d'objet à sa destinataire qui sautille de joie, toute heureuse de sauver son cher poisson plante. Sait-elle seulement ce que nous avons endurer pour son petit plaisir aqua-floral? De toute façon, je pense que cela n'intéresse personne.

Nous avons quitté la pièce, en direction de notre chambre. je ne vois pas le décor défilé, je ne vois plus que des marques rouges et brunes d'éclaboussures diverses barbouillant mon horizon. Cette odeur lourde et ce gout de fer, amer dans ma bouche. Je voudrais hurler, crier mais rien ne vient, je suis comme bloquée. La porte de la chambre s'ouvre et cet espace me rends soudain mal à l'aise; A tel point que mon premier réflexe est de courir à la salle de bain ou je me mets à vomir tout ce que je pouvait encore contenir d'humanité. Je dégueule littéralement ma peur, cette horreur de moi-même que je ressens avant de mettre à pleurer. Un peu puis à torrent.

Ma sœur reste là, encore et toujours. Malgré toutes les horreurs, même ma propre monstruosité, elle demeure à mes côtés. Ma Tanya, ma jumelle, ma moitié. Que ferais-je sans toi?

"- Je suis... Désolée..."

Ce fut tout ce que je pus sortir. Je ne mérite pas une sœur comme toi. Cependant, je t'en supplie, même si je suis la pire des personnes au monde, reste encore un peu auprès de moi.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent.... - Jeu 2 Avr 2015 - 14:29
Eh bien voilà une mission rondement menée... Je suis désolée pour Soniya, c'est un bien terrible traumatisme... J'aurais bien voulu la serrer dans mes bras cette pauvre petite ^^"

La sirène, le renégat et la dizaine de lézards ont été présents à l'appel, rien à dire de ce côté là. Les mots ont été correctement intégrés aussi, même si Tanya a intégré deux fois "forum" x)

J'avoue que les ruines m'ont laissée perplexe, mais c'était sympa à lire ^^ Félicitations à toutes les deux, cette mission est une réussite ! Et n'hésitez pas à venir réclamer un câlin bien mérité auprès de ma guimauve rose, nul doute qu'elle sera touchée par votre histoire si vous la lui racontez (Moi ? Profiter d'un examen pour proposer un rp ? Nooooon c'n'est pas mon genre !)



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent....
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent....
» [Résolu] Pierre lune ou pas ?
» Quand les Malfoy s'en mêlent ! ~ Loïc Malfoy
» Attaques apprises au niveau 1
» Quand évoluer évoli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page