Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle.

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
 Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle. - Sam 16 Aoû 2014 - 12:00
Zut... peut-être qu'il n'était pas encore tout à fait prêt... ?
Bah... s'il ne sait pas, il n'a qu'à appeler.

Maya est assise au bord du théâtre Ford, à quelques pas de l'entrée, là où se concentre la file d'attente des visiteurs les jours d'ouverture. Aujourd'hui, il n'y a personne : c'est le jour annuel des rénovations. Toute l'après-midi a été prétexte au défilement de mille et un employés venus nettoyer, repeindre et réparer les quelques 1 173 m² que compose cet endroit. Personne ne s'est demandé ce qu'une petite femme à gueule d'écolière asiatique faisait dans les parages, ni ce qu'elle attendait... mais au bout du compte, le résultat est là : voilà 7 heures qu'elle n'a pas bougé. Oh, elle n'est pas restée seule tout du long de ces 7 longues heures, puisqu'un adulte l'accompagnait au départ. Mais celui-ci est finalement parti, les yeux fixés sur un écran de téléphone portable, sous les encouragements de notre petit bout de chou.

Application par-ci, application par là, Lev Wezka en sait assez pour s'y retrouver. 
Normalement.
Après... comme pour tout le monde, il vaut mieux le pousser un peu et le mettre directement face aux situations extrêmes pour vérifier ses connaissances. Alors, Maya a imaginé une sorte de « contrôle des connaissances » : aller jusqu'au point B, acheter un objet/vêtement que l'on pourrait y trouver, puis revenir au point A. Pour cela, il peut user de toutes les techniques qu'elle lui a apprises. Téléphoner, envoyer des messages par SMS ou messagerie instantanée, regarder l'application navigateur Internet et demander un itinéraire, ou encore, utiliser l'application GPS pour se géolocaliser et regarder le plan soi-même tout au long du trajet... Tels sont les options qui se présentent à lui. Dans les conditions du réel, Maya répond à tout ce qu'il pourrait demander... parce que, comme qui dirait, les gens que l'on rencontre dans la rue sont aussi une option, mieux vaut parfois ne pas accorder une confiance aveugle dans la technologie.

Gargouillement... Faim... Il commence à faire nuit maintenant. 19 heures, le membre du conseil ne devrait plus trop tarder. Ils auraient l'air fin, tous les deux, si le renégat se pointait maintenant... Bon, à priori, non, ce n'est pas pour tout de suite. Et puis, Maya a promis à Lev, pour le rassurer, qu'elle s'enfuirait par les airs si Hango venait à débarquer alors qu'elle était seule. Ils savent tous deux que le renégat n'a pas tué la déesse lors de leur première rencontre, ce n'est pas pour le faire lors de leur second rendez-vous... tout du moins, pas immédiatement.

- Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver...

Maya, donc, est assise et parfaitement décontractée. Elle pousse la chansonnette tout en jouant sur son propre smartphone à un MMO Visual Novel... un truc Coréen, ne cherchez pas à comprendre. Ce n'est pas le genre de chose qu'elle va apprendre à son élève de fortune... et d'ailleurs, ce n'est certainement pas quelque chose qui le botte. Il faut vraiment ne pas savoir quoi faire pour jouer à ce genre de jeu, c'est sûr...
Après s'être couchée virtuellement, la déesse sauvegarde sa partie et quitte le jeu. C'est le bon moment pour savoir où en est Lev dans son petit « parcours du combattant ». Le tout en anglais, puisque c'est la langue qu'elle tente de réapprendre :

Alors ? Ça va ? Tout baigne ?
RAS de mon côté.
Est-ce que tu passes prendre des sandwichs avant de rentrer ?
Je veux bien un thon mayo, si ce n'est pas trop demander !



Send. Sent.
Elle range son téléphone dans la poche de sa veste, anciennement « veste de Lev », et se relève pour s'étirer. Elle frotte ses mains et souffle dessus pour les réchauffer, puis jette un coup d'œil dans le théâtre à travers la porte d'entrée. Tout est éteint, tout est calme. À son avis, il ne se passera rien non plus ce soir... et pour le coup, elle a hâte de retrouver la chaleur douillette de la chambre d'hôtel où nos deux enquêteurs crèchent. Et puis, ce soir, à la télévision, ils doivent passer le dernier film de Byung-Hun Lee en VO... et en tant que fan, la petite Tensho a hâte.

De toute façon, cette histoire de renégat, ce ne sera pas pour ce soir.
Ce sera pour « jamais »... ce n'était qu'une mauvaise plaisanterie de la part du robot.
Invité
avatar
Invité
Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle. - Ven 29 Aoû 2014 - 13:37
Continent américain, États-Unis, Whashington DC, 511 Tenth Sreet, théâtre Ford.

Le théâtre Ford, sans doute le plus célèbre de tous les théâtres du monde, C'est ici qu'a été tué le président Abraham Lincoln d'une balle dans la nuque. Qu'est ce que je viens faire ici ? Eh bien j’attends le lendemain pour la reprise de la neuvième symphonie de Dvorak, s'en suivra de l'Avare de Molière. Une bonne soirée en perspective. M'enfin, du moins jusqu'à ce que je reçoive un appel.
Reach WDC à Spectre, vous me recevez ?

Ici Spectre, j'espère que c'est pour une bonne raison.

La fumée de cheminée est au sol du tir

En est tu bien sûr ?

Oui, terminé

Un clack de téléphone s'est fait entendre. Elle avait compris le message, en même temps, je m'attendais à ce qu'elle trouve et c'est tant mieux. Nous allons pouvoir reprendre la discussion là où on l'avait laissé. Sur cette plage, des morts partout, du feu et elle qui a tenté vainement de me stopper. Mais il est l'heure de se préparer, demain est mon jour de repos.
15 H 51

Une file s'est formé devant le théâtre, tous étaient impatient de pouvoir rentrer et profiter du spectacle. La rénovation n'a pas duré longtemps et c'est tant mieux. On croise des personnes de toutes nationalités : des arabes dans leurs tenues traditionnelles, écossais, italien, hindoue et j'en passe. Tous sont là pour écouter et regarder deux arts magnifiques : la musique et le théâtre. Je fais partie de cette file, j'ai mis un masque vénitien afin de ne pas trop attirer l'intention de la foule.
15 H 53

Les portes s'ouvrent et la file se déforme pour pouvoir rentrer dans le théâtre, divers dialecte se mélange pour former un brouhaha incessant. Par chance, celle qui s'occupe de donner les places est une espionne de la Guilde, elle est ici afin de voir quelle fortune ont peut attaquer.
Bonjour monsieur le marquis de Venise. Votre place vous attend à 85 B, 2eme étage me dit elle avec son sourire.
Bien, si tu vois la fumée de cheminée, dirige la vers moi lui disais-je en lui donnant une photo de la fumée en question.
 Elle acquiesça et passe au client suivant. Je suis monté au 2eme étage et j'ai cherché la place 85 B qui par chance est juste en face de la scène avec une vue imprenable sur la salle. Il y a 2 fauteuils. Ils ont tout prévu pour cette rencontre. Je m'installe tranquillement et j’attends le début de la représentation.
16 H 30
Tout commence.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re:  Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle. - Sam 30 Aoû 2014 - 17:17
Les jours passent et se ressemblent tous. Hier soir, Lev s'étant carrément perdu, Maya a dû aller le chercher elle-même en traversant la moitié de la ville… et ça n'a pas été une partie de plaisir. Ils sont tous les deux rentrés très tard à l'hôtel et le levé le lendemain n'en a été que plus difficile encore.


Quand Maya arrive devant le théâtre, il y a déjà énormément de monde. Un rapide coup d'œil dans la file d'attente lui confirme qu'il n'y a aucun robot ici, une fois de plus : aujourd'hui ne sera qu'une nouvelle journée très tranquille, donc inutile. L'apprentie déesse s'installe au bord du théâtre, comme à son habitude, un peu à l'écart de la foule, et sort son téléphone pour commencer à jouer en attendant le retour de Lev : le bonhomme souhaite réellement apprendre à se servir de son téléphone et des nombreuses fonctionnalités qui lui sont proposées, c'est pourquoi il a insisté pour repartir seul à l'aventure. Cette persévérance n'est pas sans déplaire à Maya… mais elle aimerait tout de même avoir un peu de compagnie, si ce n'est pas trop demander.
Ce n'est évidemment pas la solitude qui la ronge… mais ce serait plutôt le sentiment d'être abandonnée. Maintenant qu'il l'a trouvée, Lev a le devoir de s'occuper d'elle, au moins quelque temps avant qu'elle ne reparte seule à l'aventure et que lui ne reprenne ses responsabilités à l'académie.

Plus tard, après plusieurs minutes ou plusieurs heures, alors qu'elle est totalement absorbée par son jeu, un bruit fait sursauter la jeune femme. Elle relève la tête et voit un homme qui s'est penché au-dessus d'elle.

- Miss ?
- O… oui ? fait Maya, pensant que ce type va lui demander de quitter les lieux.
- Une personne dans la file d'attente a pris pitié de vous voir ainsi, attendant près du théâtre sans pouvoir y entrer. Elle s'est proposé de vous payer une place pour assister au spectacle. Voici votre billet.

Et ce type bien habillé lui tend un ticket.
Maya, de son côté, ne sait pas trop comment réagir. Déjà parce qu'elle n'est pas experte en anglais et qu'un mot sur trois semble lui échapper… mais aussi parce qu'elle s'est fait surprendre sans rien voir venir. Le genre de chose qui ne présage rien de bon…

Elle attrape le morceau de papier en bafouillant des remerciements, tandis que le type sourit et va reprendre sa place à la caisse. Toutes les personnes qui faisaient la queue sont rentrés dans le théâtre, le spectacle doit être sur le point de commencer. De son côté, Maya s'est relevée, a rangé son téléphone et ne peut s'empêcher de regarder le ticket avec beaucoup d'attention. Qui est-ce qui pourrait l'inviter, comme ça ? Est-ce que ce serait… Lev ? Lev qui aurait voulu faire croire qu'il partait toute la journée… pour finalement l'inviter à prendre un peu de bon temps ? Lui faire une surprise qu'elle n'aurait jamais pu deviner ?
Charmée par cette pensée, la jeune femme rougit de plaisir. Elle colle le ticket sur la poitrine, et irait presque jusqu'à y déposer tout plein de baisers. Elle sait pertinemment que Lev n'est pas intéressé par elle du point de vue affectif… mais en tant qu'ami, c'est un excellent parti ! Elle espère que ce billet démontre que le sentiment est réciproque. Il faut qu'elle aille le voir pour lui demander et le remercier.

Madame sautille donc jusqu'à l'entrée du théâtre et présente son billet au caissier avec un très grand sourire sur les lèvres. Il la laisse entrer en lui rendant son sourire, puis la déesse traverse couloir après couloir jusqu'à se retrouver en haut des escaliers. Elle montre son ticket à une jeune femme qui lui indique la place réservée du doigt. Le spectacle est déjà commencé depuis quelques secondes, alors Maya se fait toute petite pour ne pas déranger les spectateurs. Enfin, elle arrive à son fauteuil et…
… elle a beau regarder attentivement les gens de la rangée, pas de Lev. Il y a bien une place libre… mais personne qu'elle ne reconnaisse autour. Se serait-elle fait toute une histoire pour rien ? Ce serait… juste quelqu'un ayant pitié d'elle qui lui aurait offert un petit peu de bonheur ? Et qu'est-ce qu'elle fait maintenant ? À moins qu'on ne lui ait pas indiqué la bonne place, ou qu'ils n'aient pu être mis côte à côte…

Des gens commencent à l'engueuler… ils lui demandent d'arrêter de rester plantée là et de s'asseoir. Elle s'exécute tout en s'excusant… mais elle ne va pas s'installer confortablement pour assister au concert. Elle va plutôt continuer à chercher Lev parmi tous les gens présents.
Mais où est-il… ? Elle ne comprend pas...


La jeune femme n’aura finalement rien apprécié de cette représentation théâtrale. Aucun coup de fil, pas de réponses à ses SMS, Lev est resté muet. Inquiète, gigotant sans cesse, rongeant ses ongles, Maya aura finalement été incapable de se concentrer sur le spectacle qui se déroulait sur la scène, devant ses yeux.

Quand elle sort, la nuit est tombée.
Aucune trace de Lev, aucune trace du robot. Plus tôt dans la soirée, elle a imaginé ce scénario, dans lequel le membre du conseil et le renégat se seraient donné rendez-vous quelque part pour s’affronter et en découdre, gardant la jeune apprentie déesse à l’écart. D’où le ticket… pour qu’elle reste sagement dans le théâtre… pour qu’elle ne les gêne pas. Cette pensée l’aura rendue mal à l’aise, au bord de la crise de nerfs : la mettre ainsi à l’écart aurait été un manque de respect total.
Désormais dehors, l’état de Maya s’améliore un peu grâce au froid ambiant, qui apaise sa fièvre… mais rien n’est résolu. Le mystère reste entier.

Dès que tout le monde a les yeux tournés, la déesse déploie ses ailes et s’envole. Elle survole les rues, cherchant son camarade au petit bonheur la chance. Combien de temps ? Combien de rues ? Combien de fois s’arrête-t-elle, croyant avoir aperçu son visage familier parmi les passants ? Elle n’abandonnera pas ses recherches tant qu’elle ne l’aura pas retrouvé.

Au petit matin, la jeune femme retourne devant le théâtre. Si Lev a perdu son téléphone, c’est ici qu’il doit être, ici qu’il doit l’attendre… mais il n’est pas là.

Les lieux sont déserts.

Maya baisse la tête, fatiguée et abattue.

Elle s’assoit et attend.

Le soir venu, la nuit venue, elle baisse les bras.

A croire qu'elle ne compte pas.

Pour qui que ce soit.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6625

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re:  Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle. - Mar 5 Juil 2016 - 17:10
Notation du RP

Cette fin de rp est terriblement frustrant, non pas parce qu'elle est mal rédigée, c'est même tout le contraire, mais parce que c'est le sentiment qu'elle veut susciter. Celui qui n'a pas envie de prendre Maya dans ses bras en lisant ce dernier post est un monstre sans cœur, je ne vois pas d'autres explications... Non, sincèrement, va falloir lui souscrire un abonnement aux câlins là, ça devient grave. Vivement qu'elle rencontre quelqu'un digne d'elle ! ♥

Maya : 290 xps

Xps attribués : Yep



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re:  Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle. -
 Là où, un jour, un grand homme fût tué d’une balle.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je fais le grand saut dès le premier jour |Urgent - Mia | => Fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Finnick Elhagarden - "Tommy va devenir un grand homme vous savez."
» Hommage à un grand homme : Terry Pratchett
» Macron un grand homme en costard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Au cœur de la ville :: Monument historique-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page