Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Ambiance torride derrière un mur de vapeur ~ [Ethanou ♥]

♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
500/1000  (500/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Ambiance torride derrière un mur de vapeur ~ [Ethanou ♥] - Lun 11 Aoû 2014 - 1:43
Une nuit, ou plutôt, une soirée. Une simple soirée, Kiara frissonnait à l'extérieur de l'académie, une brise glaciale venait accompagner le ciel qui venait de s'assombrir. La repentie avait encore une fois, passée une journée en présence de sa fidèle solitude, squattant de près la grande horloge, observant furtivement les autres apprentis dieux. Ce soir, la jeune femme ressentait une drôle de sensation au fond d'elle-même. Habituellement, lorsqu'une soirée s'entamait comme celle-ci, le seul sentiment qui lui venait était l'envie d'aller s'étendre dans son lit pour se reposer, ou simplement rester dehors sans raison particulière. Non, pas cette fois. Avec beaucoup de difficulté à comprendre cet état d'âme, la déesse aquatique marchait tout bonnement en direction d'un endroit qu'elle ne connaissait pas. Il s'agissait là d'un chemin qu'elle n'avait à ce jour jamais emprunté. On pouvait même aller jusqu'à dire qu'elle ne l'avait jamais remarqué. Est-ce que l'horlogère était d'humeur curieuse, ce soir ? La curiosité est-elle une humeur, d'ailleurs ? Sans doute pas, c'est simplement un état d'être, une qualité ou un défaut.

Une odeur se faisait sentir, une chaleur apparaissait doucement, et Kiara comprit qu'elle approchait des bains publics. Lieu dont elle avait entendu parler que très vaguement. Elle savait que c'était un lieu publique, comme son nom l'indiquait, mais pourtant, il ressemblait davantage à un endroit privé, où peu d'apprenti s'aventure. Peut-être par peur de ce qu'ils pourraient bien y trouver ? Bon, il est vrai qu'un élève qui se balade dans les terres inexplorées par exemple, n'a aucune raison d'avoir peur de venir près de ces bains. Quoique... Certains ont probablement des âmes sensibles. Était-ce fréquent de croiser quelqu'un se baignant à poil là dedans ? Une seule façon de le savoir c'est d'y pénétrer sois même. Kiara s'en fichait, elle voyait bien qu'il n'y avait pas un chat squattant la place actuellement. Elle avait besoin de se changer les idées, de décompresser. C'était sans l'ombre d'un doute l'endroit parfait.

Dès que l'horloge fut entrée dans ce sauna de service, elle se sentait déjà un peu mieux. L'eau chaude et la vapeur qui s'en échappait était si attirante, comme si elle chuchotait son nom pour lui dire de venir en profiter. Impossible de résister, et puis de toute façon, elle était repentie, elle avait bien le droit d'y aller à cette heure, non ? De toute façon, même si elle n'avait pas le droit, ce n'était pas ça qui allait l'en empêcher. Ce n'était pas la peine de penser à cette question.

Aussi miraculeux que cela puisse paraître, dans le petit sac que Kiara portait avec elle, il y avait son maillot de bain. À penser que son destin était de venir se baigner aujourd'hui. Le temps était parfait, la température était légèrement froide, alors, une trempette dans l'eau chaude ne pouvait s'avérer que bénéfique pour la jeune repentie. Heureusement y'avait-il des vestiaire ici, au risque de se faire surprendre par quiconque en train de se changer, Kiara allait passer son tour. Elle enfila donc son bikini noir où l'on pouvait voir de la dentelle aux extrémités, et un petit nœud mignon au milieu du haut. Si le tissu ne dévoilait pas l'identité de ce vêtement, on pourrait presque penser à de la lingerie. Même si, en fait, un maillot de bain deux pièces n'est pas si différent que des sous-vêtements normaux. Seul la texture est différente. Pourtant, si une fille se balade en sous-vêtement, on la jugera alors qu'en bikini ce sera le contraire. Voyez-vous la logique là dedans ? Il n'y en a aucune, mais passons. L'idée n'est pas là en ce moment.

Son pied droit toucha à l'eau qui était parfaite. Kiara se pencha pour s'asseoir sur le rebord du bain, la vapeur jaillissait comme s'il était question d'un geyser, et pourtant, l'eau n'était pas si bouillante que ça. Elle était chaude, c'est tout. Une chance qu'il y avait de la vapeur, dans le cas contraire, la demoiselle serait complètement à découvert. Elle avait une vue directe sur la porte d'entrée qu'elle avait oublié de fermer. Celle-ci était entrouverte seulement... Mais elle ne le resta pas. Au bout d'un moment, elle s'ouvrit. Toute seule ? Non, impossible, Kiara n'était donc plus seule désormais. La fumée blanche empêchait la repentie de voir l'individu qui pénétrait actuellement dans les bains publics, et cela ne lui plaisait pas. Si c'était un vicieux n'ayant pour but que de mater avec perversion des corps féminins, il pouvait courir avant de recevoir un coup de pied au cul, oui. Bon, ne sautons pas trop vite aux conclusions. La déesse aux cheveux bleus se releva tranquillement et se tenait maintenant debout devant son jacuzzi personnel. Elle ne voyait toujours rien, et gardait un air calme, sans pour autant indifférent.

« Y’a quelqu'un ? La porte ne s’est pas ouverte d’elle même, alors, puis-je connaître l’identité de Monsieur ? »

Car oui, inutile d'être un génie pour apercevoir qu'il s'agissait d'une silhouette masculine.
Qui était-ce, cependant ? Ça, c'était un peu plus délicat. Kiara allait attendre que Monsieur Mystère ne s'approche pour enfin dévoiler son identité. Il était fort possible qu'elle ne le connaisse pas, aussi. L'horlogère n'avait pas rencontré tous les apprentis dieux existants à la Deus Académie, et comme il y avait souvent de nouvelles âmes, c'était pratiquement impossible de connaître tout le monde. En tout cas, il n'avait pas intérêt à baver sur les courbes de la déesse de l'eau. De plus, ici, elle était en plein dans son élément.

Ben oui, dans un bain, il y en a beaucoup de l'eau. Elle n'hésiterait pas à donner une bonne douche improvisée à quiconque se servirait trop mal de ses globes oculaires sur elle. Et n'oublions pas qu’exhiber les marques qu'elle avait sur son corps dû à sa vie antérieure ne l'enchantait pas. Bon, il va se montrer l'idiot, ou quoi ?


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue


Dernière édition par Kiara Shimizu le Mer 13 Aoû 2014 - 0:39, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Ambiance torride derrière un mur de vapeur ~ [Ethanou ♥] - Lun 11 Aoû 2014 - 20:57
Encore un soir tombant sur l’académie. Encore une journée banale, plate, qui allait s’achever encore, comme les autres, de la même manière. Eternel cycle de jour et de nuit, ne saurait-tu nous accorder un instant de répit ? Et l’horloge tourne, inévitablement heure par heure, sans jamais s’arrêter. Tourne et tourne encore, entrainant avec toi ces pauvres gens, dans les flots impétueux du temps...

Tic, tac, tic, tac. Ainsi font les pas du philosophe foulant le sol de la cour, battant le sol d’un rythme régulier. Tic, tac, tic, tac. Ses seuls pas résonnent silencieusement, il n’y a personne ici. Il n’est pas si tard pourtant, si ? Tic, tac, tic, tac. Sa marche continue, à travers les ombres prenant peu à peu possession des lieux, lentement mais surement. Le soleil n’est plus qu’un disque flamboyant à l’horizon, inexorablement avalé par la terre. Tic, tac, tic... ? Le battement s’est arrêté. Ethan fait face à un bâtiment qu’il n’avait jamais remarqué encore. Des bains publics ? L’endroit semble bien peu fréquenté, étrangement. Serait-ce l’une des pièces secrètes dont on parle à demi-voix dans l’académie ?

Hésitation. Entrer, ne pas entrer ? Après tout, il n’a rien contre un brin de détente dans l’eau chaude, et une piscine géante pour lui seul... pourquoi pas. Etrangement, il a ce pressentiment qu’il ne sera pas seul en ces lieux. Ce genre de sensation inexplicable, si semblable à une prédiction, vous savez ? Eh bien, peu importe, les bains doivent bien être assez grands pour deux personnes.

Décidé, le professeur pousse la porte, accueilli par une douce chaleur. Trois passages face à lui, deux vestiaires et une porte menant aux bains. Il se dirige donc vers les vestiaires masculins pour se changer. Vide. Ce n’est pas plus mal au fond. Son short de bain enfilé, ses affaires dans son sac et le sac dans un casier prévu à cet effet, il sort des vestiaires pour aller profiter de l’eau. Mais... la porte est entrouverte ? Il aurait juré la voir fermée en arrivant. Reste à savoir si quelqu’un est entré, ou sorti. Le seul moyen de savoir...

La porte s’ouvre sur la grande salle au haut plafond où règne une pâle brume chaude et persistante, comme si elle gardait les secrets de ces lieux. Ethan referme doucement la porte derrière lui, faisant quelques pas vers l’eau. Un instant. Une présence... il n’est pas seul. Il ne lui faut pas longtemps pour repérer la silhouette assise au bord de l’eau.

« Y’a quelqu'un ? La porte ne s’est pas ouverte d’elle même, alors, puis-je connaître l’identité de Monsieur ? »

Une voix, à présent, féminine. Familière, également. Une voix qu’il connait bien. Cela lui arracha un sourire amusé, voilà une bien drôle de surprise. Plutôt agréable, de surcroit.

« Je pense que tu la connais déjà... Kiara ? »

Il s’approche de nouveau, pouvant à présent la reconnaitre clairement au travers de la brume. Il lui sourit, venant s’asseoir au bord de l’eau à quelques mètres d’elle, laissant ses jambes prendre la température du bain. Malgré la vapeur, l’eau n’est pas brûlante, peut-être même un peu froide à son gout. Enfin, question de point de vue.

« Je ne m’attendais pas à trouver quelqu’un ici, serait-ce le destin ?... »

Deux personnes se retrouvant sur un lieu secret, sans même en connaitre l’existence auparavant... il faut avouer que cela relève de la coïncidence de haut niveau. Soupirant discrètement, le philosophe se laisse glisser dans l’eau chaude, s’y coulant doucement jusqu’aux épaules. Quoi qu’on en dise, rien ne vaudrait jamais cette sensation pour se détendre. Attendant une réaction de la repentie, il lève les yeux vers le haut plafond vitré et cale sa tête contre le rebord. On peut y voir les étoiles d’ici, la vapeur se trouvant moins dense grâce à la hauteur du toit. Eh bien, peut-être y ferait-il un tour plus souvent à l’avenir, ce serait sans doute même plus calme que sa chambre de professeur. Mais pour l’heure... il suffit de vivre l’instant présent.


Dernière édition par Ethan Rheme le Mer 13 Aoû 2014 - 17:54, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
500/1000  (500/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ambiance torride derrière un mur de vapeur ~ [Ethanou ♥] - Mer 13 Aoû 2014 - 1:11
Cette voix...
Inutile de se poser plus de question, Kiara connaissait l'identité du visiteur.
Ethan. Oui, c'était bien lui.

La repentie resta figée sur place un moment, mais il fallait se l'avouer, elle était soulagée qu'il s'agisse de lui. Pourquoi ? Il était probablement le seul homme en qui elle faisait un minimum confiance, et avec qui elle avait de l'affinité, si on pouvait dire ça comme ça. Elle eut tout de même le réflexe de se cacher à l'aide de ses mains, même en sachant qu'elle était en maillot de bain. Le professeur s'était approché pour venir goûté à l'eau lui aussi.
L'horlogère souriait. C'était quand même étrange de croiser Ethan ici, elle ne s'attendait pas à le voir dans un tel endroit. En même temps, elle ne le connaissait pas encore énormément. Elle ne pouvait se fier que sur ses premières impressions.

« Je ne m’attendais pas à trouver qu’un ici, serait-ce le destin ?... »

Le destin ? Pourquoi pas, s'il le voyait ainsi. Kiara revint s'asseoir un peu plus près du philosophe et laissa balancer ses jambes dans l'eau chaude.

« Qui sait ? »

Elle allongea son sourire et entra complètement dans l'eau, fermant ses yeux bleutés. Elle était bonne, très bonne. C'était apaisant, relaxant. Maintenant que la repentie savait qu'elle n'avait pas à faire à un pervers voyeur, elle pouvait se détendre en compagnie du professeur. Pour tout dire, elle était heureuse de le recroiser. Non pas seulement parce que ce n'était pas un mateur, mais parce qu'elle se demandait justement à quand arriverait leur prochaine rencontre. Le destin ? S'il le dit, c'est peut-être vrai.

« Je t’avoue que je ne m’attendais pas te croiser dans ce genre d’endroit. Quel bon vent t’amène, Ethan ? »

La déesse aquatique leva sa main en direction de l'eau pour la laisser s'élever vers le haut, et elle la laisser retomber dans ses mains pour s'hydrater le visage avec celle-ci.
Oui, c'était inutile, complètement. Elle aurait pu simplement prendre l'eau avec ses mains directement, mais c'était trop facile et trop banal pour une déesse possédant son domaine divinatoire. Elle s'étira pour se rendre jusqu'à son sac qu'elle avait laissé en dehors du bain pour prendre un élastique à cheveux. Elle l'utilisa pour se faire un chignon improvisé et éviter de trop mouiller sa chevelure.
Ben quoi ? Elle n'était pas venu ici pour jouer la sirène, elle souhaitait simplement se détendre. Par la suite, elle jeta un regard à Ethan. Comment poursuivre la conversation, désormais ?

« Alors, c’est pas trop gênant de se baigner en compagnie d’une jeune femme à cette heure tardive ? rigola-t-elle. »

En faisant de l'ironie voyons. Mais en fait, était-ce vraiment de l'ironie ? Bien sûr que si. Si ce genre d'activité le gênait, il ne se serait pas précipité dans le bain comme il l'avait fait. Peut-être qu'il était heureux de revoir Kiara, lui aussi ? Ce serait bien, même très bien. Au fond d'elle, elle l'espérait. Pourquoi ? Bah, pour rien, sans raison. C'était juste normal d'apprécier le fait qu'une personne nous apprécie...
... Ouais, enfin. Pas toujours. Normalement, l'horlogère n'en aurait rien à faire. C'était peut-être parce qu'il avait été le premier - et probablement le seul - à l'accueillir ? Il n'était encore que mystère pour Kiara, et étrangement, en connaître davantage sur lui ne lui déplairait pas. Quelque chose qui s'avérait rare chez la jeune bleutée.

Le destin, comme il l'avait dit. Kiara ne savait pas si elle croyait réellement au destin. En tout cas, s'il existait vraiment, il était cruel. Le destin de la repentie se résumait à une ancienne vie de souffrance et de malheurs, se terminant par un suicide. Si ça c'était le destin, il avait une dent contre la demoiselle.
Quoi que. Si Kiara n'était pas morte, elle n'aurait sans doute jamais connu Ethan Rheme. C'était peut-être un signe ? On ne sait jamais. En fait, se poser toutes ces questions ne servait à rien. Ce n'était pas dans ses habitudes de penser à ces trucs, alors pourquoi maintenant ? Suffit les questionnements ! Le moment présent, c'est la détente, c'est oublier le reste du monde...


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue
Invité
avatar
Invité
Re: Ambiance torride derrière un mur de vapeur ~ [Ethanou ♥] - Mer 13 Aoû 2014 - 19:21
Kiara a l’air heureuse de le revoir. Elle plonge dans l’eau à son tour, laissant la tension retomber. Le professeur ne s’en est jamais formalisé avant, mais la jeune femme lui semble avoir une personnalité différente en sa présence. Ce n’est pas dérangeant, juste... mystérieux ? Le comportement humain reste à ce jour une énigme, pour lui qui possède un mode de pensé différent des autres.

Elle lui demande soudainement la raison de sa présence ici. Bonne question, en effet. Serait-il correct de répondre par le hasard ? Ce n’est toujours qu’une chaine de circonstances, imprévisibles certes, mais déterminées par nos actions. L’incapacité du cerveau humain à prédire de manière réaliste au-delà d’un certain degré est un fait, hélas...

« C’est la première fois que je remarque ce bâtiment, j’ai décidé d’y faire un tour. »

Le calme apparent de l’endroit a beaucoup joué également, mais y ayant déjà fait allusion précédemment, il aurait été inutile de se répéter. Alors il se contente de fermer les yeux et de se détendre, écoutant les mouvements de l’eau. La raison de sa présence ici en somme. Vider son esprit, ne penser à rien. C’est chose rare qu’il s’accorde ce privilège. L’esprit aussi a le droit au repos, de temps à autre.

« Alors, c’est pas trop gênant de se baigner en compagnie d’une jeune femme à cette heure tardive ? »

Elle laisse échapper un petit rire. Relancer la conversation, hein ?... pourquoi pas, il n’a rien contre, si c’est elle qui le veut. Mais pourquoi cette question le laisse-t-elle... troublé ?

« ... Peut-être devrai-je l’être ?... »

C’est une question qu’il ne s’est jamais réellement posée, à dire vrai. Homme ou femme, cela ne l’a jamais dérangé, l’intérêt qu’il y porte est, somme toute, relativement restreint. Ouvrant à nouveau les yeux, il tourna la tête vers la repentie, la regardant dans les yeux quelques secondes. Encore cette curieuse sensation... En quelques secondes à peine, son regard se perd dans le vide à nouveau, avant de glisser vers l’eau. Il lâche un soupir, s’écartant légèrement du rebord.

« Je n’ai jamais pensé à ce genre de choses, c’est comme si je vivais dans un autre monde, tout en étant présent dans celui-ci – un silence. – J’ignore encore beaucoup de choses sur ma propre personne, j’imagine... »

Si sûr qu’il est des choses que seul nous pouvons savoir, il en est qui au contraire, échappent à notre compréhension là où elles sont claires comme le cristal pour notre entourage. Ces choses... Kiara peut-elle les voir ? Soudainement, le professeur bloque sa respiration et se laisse couler au fond de l’eau quelques secondes. Chaque fois qu’il le fait, c’est comme si le temps se gelait, ralentissant jusqu’à presque se figer. Ainsi il reste, une trentaine de secondes durant, avant de finir par remonter inspirer une bouffée d’air frais. Et l’horloge s’est remise à tourner.

« Et toi, que crois-tu savoir sur toi ? »

Une question bien étrange, sans doute. Mais très sérieuse. Après tout, qui d’entre nous n’a jamais été en proie au doute, aussi futile puisse en être la raison. Y répondrait-elle, cependant ? Cette réponse si n’est peut-être pas beaucoup plus évidente que la première. Ethan ne l’obligerait pas, elle pourrait toujours passer son tour. Même une absence de réponse est une réponse en soi, après tout.
Ambiance torride derrière un mur de vapeur ~ [Ethanou ♥]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chaleur torride...
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Combien de chevaux-vapeur sur notre Forum?
» La Vapeur des Soupirs [PV-Rin]
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ♦ Hélène & Lilieth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page